• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les verts et la « tradition »

Les verts et la « tradition »

Dans un beau tir groupé, les Maires de Bordeaux et de Lyon se sont attaqués, avec le langage politique qui leur appartient, à deux symboles de la « tradition française » que sont le sapin de Noël (l’arbre mort) et le Tour de France (machiste et polluant). « Ils renient les traditions et ils prennent les français pour des cons » a tranché Macron, en parlant « d’art de vivre à la française »

La France « pays de traditions » ?

Il existe des traditions qui font partie du patrimoine commun et d’autres qui ont été créées et formatées pour les besoins d’une cause (souvent économique). On peut respecter les éléments du patrimoine local ou les manifestations issues de la nuit des temps, qui sont l’expression d’une culture, à condition tout de même que cela ne devienne pas, une « vérité révélée » un piège à touriste et à consommateur, ou la survivance d’un ordre ancien par la réécriture de l’histoire et les libertés que l’on prend avec elle. Certaines formes de traditions familiales existent également, mais il faut savoir aussi s’en extraire lorsqu’elles peuvent devenir pesantes ou en contradiction avec l’idée de ce qu’on se fait de la famille. Enfin, le mot tradition est souvent mis en avant pour évoquer des fêtes « d’intégration » ou des coutumes religieuses niant l’égalité homme/femme. Bref, un mot fourre-tout à manier avec précaution

Le sapin de Noël fait-il partie d’une « Tradition » immuable ?

Pour répondre à cette question Il faudrait se pencher sur l’origine de la fête de Noël (païenne à l’origine), sur la raison et la signification du sapin dans cette fête (le seul arbre vert en décembre ?) et sur ce qu’elle est devenue, en l’espèce, bien souvent, une affaire commerciale avec orgie de consommation sponsorisée par la Mairie et l’Union des Commerçants

Certains doivent même considérer que les « baraques à fric » des marchés de Noël font aussi partie de la « tradition ». Autant dire que dans cette description, la célébration religieuse d’un évènement fondateur ancien pour un groupe religieux, est quasiment absente. Elle ne doit en aucun cas occulter la grande fête de la consommation avec photo du petit dernier dans la galerie marchande sur les genoux du Père Noël, autre personnage du système inventé pour contourner les croyances religieuses et faire tourner la boutique.

Au final, on ne manque pas d’arguments, pour peu que l’on veuille s’en saisir, pour se construire un Noël sur mesure. On pourrait même argumenter sur le coût pour la collectivité locale du transport, de la mise en place, de la visite de la commission de sécurité et de la décoration du « traditionnel » arbre de Noël. Alors pourquoi utiliser l’argument le « l’arbre mort ». Y aurait-il une forme de mimétisme dans l’argumentaire avec celui de végans pour les « animaux morts » que nous consommons ?

Et le Tour de France, alors ?

Tradition ou business ? L’origine du Tour de France est relativement trop récente pour que l’on puisse parler de tradition. Par contre, si l’on examine l’évolution de cet évènement au fil du temps, on constatera un certain nombre de dérives que l’on tente d’oublier, comme le long épisode du dopage et de ces gagnants chargés comme des bourriques, déchus sans bruits ou presque après avoir été célébrés sur les Champs Elysées.

Comment ne pas s’interroger sur ce « spectacle populaire » faisant parie de « la tradition estivale » et « dernier grand événement sportif gratuit » comme l’indique bêtement le Député LR Damien Abad qui feint d’ignorer le business plan juteux de l’organisateur ASO composé du ticket d’entrée et les frais annexes payés par les villes qui accueillent le Tour, les droits d’entrée des équipes et des sociétés qui composent la caravane et les droits de retransmission télé.

Alors, dernier évènement gratuit le tour ? Bien évidemment non ! Le citoyen contribuable et consommateur paye avec ses impôts et sa consommation l’ensemble de ces coûts, y compris les « goodies » jetés aux spectateurs massés sur les bas-côtés de la route par la caravane publicitaire. A ce sujet, un sondage rappelé par Ouest France indique que 47 % des spectateurs sur le Tour viennent pour la caravane, ce qui en dit long sur « l’évènement sportif » qui représente de moins en moins d’intérêt.

Pour tout dire, entre le nombre d’étapes qui se terminent par un sprint, les fausses échappées qui essaient de maintenir un faux suspense, et les étapes « verrouillées » par l’équipe du leader, on peine à voir l’intérêt de « l’évènement sportif ». Seul, le paysage peut nous captiver un petit moment avant de nous endormir en raison des longs silences des commentateurs qui n’ont pas grand-chose à dire parce qu’il ne se passe rien.

Alors ? Machiste, le Tour ? Encore un mauvais argument, comme pour l’arbre mort… Le Maire de Lyon aurait pu s’en tenir à l’argument de la pollution (et encore…), ou à la critique du modèle économique et de l’aspect sportif de cet évènement « traditionnel », sans en rajouter.

Mais les verts ont souvent tendance à faire dériver le débat vers les sujets sociétaux ce qui explique sans doute la saillie sur le machisme qui ne concerne pas plus le tour que d’autres manifestations sportives ou d’autres activités économiques.

Alors, la tradition dans tout ça ?

Si l’on considère que « la tradition est un héritage immatériel qui peut constituer le vecteur d’identité d’une communauté humaine » on peut craindre que les chercheurs du futur soient atterrés ou pliés de rire lorsqu’ils étudieront notre société, ses débats indigents, les arguments politiques décalés des verts et les réponses moutonnières des autres composantes politiques.


Moyenne des avis sur cet article :  3.45/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • astus astus 16 septembre 18:37

    @Michel Drouet,

    Je n’ai pas d’avis sur le Tour de France sauf que j’ai parfois été bloqué sur les routes ce qui m’empêchait de rentrer chez moi et que cela ne m’intéresse pas du tout. A Bordeaux Il y a eu par le passé des gabegies énormes dans l’achat de très gros faux sapins blancs tout en plastique même pas recyclables... Mais le maire se trompe en parlant d’arbre mort parce que c’est le symbole du retour de la vie et de la lumière depuis des traditions millénaires et que certains arbres sont cultivés pour cela et souvent replantés ensuite. Je suggère à M. Pierre Hurmic, pour éviter de faire mourir ces pauvres arbres (alors que la forêt française n’a jamais été aussi importante depuis bien longtemps), d’interdire tous les livres, et aussi les meubles, et même la construction de maisons écologiques, parce que c’est encore du bois mort. La bêtise n’a décidément pas de limites.


    • Michel DROUET Michel DROUET 16 septembre 20:41

      @astus
      Là, en l’occurrence, l’arbre n’était semble t’il pas destiné à être replanté. S’agissant du retour à la vie et à la lumière, je pense qu’il s’agit davantage des fêtes du solstice.
      Pour le reste, je suis bien d’accord, les arbres ne sont pas destinés à pousser ad vitam æternam, mais font partie d’un cycle de transformation avec les exemples que vous citez.


    • Le421 Le421 17 septembre 21:08

      @astus
      Ce qui est nocif, ce n’est pas la façon de voir les choses, la croyance, les idées, mais encore te éternellement l’intégrisme.
      C’est la forme ultime de la connerie, celle qui évite de penser, de comparer, de discuter et finalement d’évoluer.
      Que ce soit à droite, à gauche, en haut, en bas, l’erreur vient toujours des gens qui sont persuadés de détenir la science infuse dans leur domaine.
      Le doute est source d’enrichissement personnel...


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 16 septembre 19:15

      Les verts sont devenus virtuoses en matière de « wedge-issue » (politique de la division  ?).

      Focaliser sur des faux problèmes est un bon moyen pour ne pas aborder les vrais pour lesquels on n’a aucune solution !


      • Michel DROUET Michel DROUET 16 septembre 21:00

        @Séraphin Lampion
        Sans parler d’absence de solution pour les vrais problèmes (je n’en sais rien), nous sommes la dans un exemple typique de provocation consistant à sortir du cadre convenu du débat politique. Ces provocations émanent de la tendance EELV issue de l’extrême gauche ou d’activistes qui veulent casser les codes de la société par l’agit-prop. 
        Parmi les autres débats proposés par cette mouvance, on trouve les combats pour l’écriture inclusive, le féminisme radical et pratiqué de manière intersectionnelle et décoloniale, la dégenration des cours de récréation d’écoles ou bien encore le scepticisme affiché de certains édiles pour la vaccination...
        Nous sommes bien loin de l’écologie bien propre sur elle de Jadot compatible avec le modèle économique actuel qui se trouve de fait renvoyé à l’écologisme traditionnel et va se faire bouffer et marginaliser rapidement par Macron avec son « en même temps ».
        Pas sûr que les bobos opportunistes des métropoles qui ont porté les verts au pouvoir de villes importantes, les suivent dans les voies qu’ils proposent qui vont bien au delà de la multiplication des pistes cyclables et des cantines bio ;


      • sylvain sylvain 16 septembre 21:12

        @Michel DROUET
        Focaliser sur des faux problèmes est un bon moyen pour ne pas aborder les vrais pour lesquels on n’a aucune solution !


        j’aurais pas dis mieux . Les sapins de noel ça représente bien l’écologie politique . Un peu comme les Grandes Mesures sur les cotons tige ou le dardillon des hameçons . Mais en général ils n’arrivent pas à aller jusqu’au bout, trop ambitieux comme mesure


      • jakem jakem 17 septembre 11:08

        @Michel DROUET
        On trouve deux articles intéressants sur Jadot @V. actuelles.

        J’aime bien votre article !


      • Michel DROUET Michel DROUET 17 septembre 11:28

        @sylvain
        Et pourtant, à les entendre, ils n’en manquent pas, d’ambition...


      • Michel DROUET Michel DROUET 17 septembre 11:51

        @jakem
        Merci !


      • sylvain sylvain 17 septembre 20:20

        @Michel DROUET
        ben oui, sauver le monde c’est pas rien


      • mmbbb 16 septembre 20:21

        La quasi totalite des sapins de Noel proviennent de pépinières , Ils sont coupes et d autres sont replantes Ce sont des puits de carbone si cher aux ecolos 

        Quant au velo, le tour de France reste un des derniers sport populaire ancre dans le patrimoine francais Par ailleurs les femmes font du velo et pratiquent aussi des sports d homme Il y a eu un tour de france velo feminin .

        Sport de macho est une affirmation débile ! 

        Le maire de Lyon oublie de citer Hidalgo qui s est associee au Ecolo Il y a un an elle prit un Falcon et un Helico pour assister a l etape de l Alpe d Huez.

        Les ecolos en poliiques ne sont pas des modeles.

        Voir dans ce media , cet auteur donnant des cours d ecologie paye par nos impôts et preferant aller au Maroc lors de conferences internationales au lieu de choisir la visio conference 

        ils sont ainsi les ecolos 

        Il faut qu il s tiennent 6 ans ; je leur propose de garder un peu de leurs propositions en stocks 

        J attends avec impatience la saillie du maire de lyon sur le football , il va se faire beaucoup d amis 


        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 17 septembre 09:00

          Voilà ce qu’est un vrai maire écolo : Tous les véhicules de la ville de Vitry-sur-Orne roulent avec un réacteur Pantone et ont un gain d’environ 80 % en pollution.

          Les essais pantone par la ville de Vitry-sur-Orne :

          https://www.econologie.com/montage-gillier-pantone-mairie-vitry-orne-revue-presse/


          • Old Dan Old Dan 17 septembre 09:43

            D’accord sur le fond de votre prose (plutôt mesurée par rapport à d’autre articles à sensation sur AGV...)

            La majorité des adeptes du vélo urbain ou touristique ne sont pas fanas du Tour.

            Le sapin de Noël reste une pratique à tropisme familial et « enfantin ».

            Les z’écolos ne s’insurgent-ils pas, surtout symboliquement, contre un barnum publicitaire (et lucratif ?) devenu obscène en 2020 ?


            • Michel DROUET Michel DROUET 17 septembre 11:34

              @Old Dan
              Cela devient de plus en plus obscène effectivement, surtout qu’à l’heure actuelle on nous incite fortement à consommer pour la « reprise »
              Je ne pense pas que cette posture soit symbolique de la part des écolos (une certaine partie) qui cherchent surtout à faire exploser le ronronnement du système politique actuel.


            • Old Dan Old Dan 17 septembre 14:39

              @Michel DROUET
              Oui, pour « faire exploser le ronronnement » !
              Ca fait 50 ans qu’on ronronne peinard en toutes connaissances de causes... et maintenant, on y est !
              .
              [... J’étais aux environs de Sydney en décembre 2019. ]


            • Fergus Fergus 17 septembre 14:46

              Bonjour, Old Dan

              Je partage très largement votre commentaire de 9 h 43.


            • zygzornifle zygzornifle 17 septembre 09:55

              deux symboles de la « tradition française » que sont le sapin de Noël (l’arbre mort) 


              Pour l’arbre mort il en existe des vivants en pot , a Nice il y a bien des énormes palmiers en pot le long de certaines rues , on peut replanter l’arbre par la suite a moins ce certains maires veulent faire un pas vers les Musulmans qui verront un fort symbole d’une principale fête chrétienne s’effacer ....


              • Pcastor Pcastor 17 septembre 10:00

                Je crois bien que le maire de Bordeaux pourrait avoir une petite préférence pour le « sapin-président » ( tradition notamment du Jura), surtout le côté président...

                Quant au tour, j’avais un faible pour le régional de l’étape : PINOT, mais avec lui ça tourne toujours au noir, quoique le pinot noir pas si mauvais que ça...


                • Michel DROUET Michel DROUET 17 septembre 11:46

                  @Pcastor
                  Finalement, c’est facile de passer d’une « tradition » à l’autre.


                • jakem jakem 17 septembre 10:03

                  Les coureurs cyclistes, je m’en fous. Ce n’est plus le Tour de France mais un Tour à vélo pratiqué sur différents territoires nationaux. Et parmi les coureurs un bon nombre ne sont pas devenus des athlètes par leur seul entraînement.

                  Mais un Tour de France féminin ? un cul de femme sur une selle aussi étroite pendant 2 ou 3 semaines ?

                  Faudra recoudre après !

                  Quant aux sapins, le kmaire vert aurait pu en critiquer la taille ( 10 m ou plus) et les décorations : des km de guirlandes empêchant de voir la verdure. Du clinquant bling-bling, de la soupe zikmu minable, des marchés dits de Noël qui sont surtout de la magie-à-sous....Noël corrompu.

                  Mais le Verdeux a choisi de terrasser nos traditions, au lieu de tenter( au moins) de les restaurer dignement, ( et d’ailleurs hors de propos, à pls mois de « l’avènement ») sans exprimer la moindre critique envers des traditions exotiques qui n’ont absolument pas leur place chez nous en France.

                  Quant à sa déclaration sur les fachos, elle fleure bon la propaganda de tous les tarés gauchistes et me fait largement sourire.

                  J’espère de tout mon coeur, de toute mon âme, de tout mon esprit que ces ayatohlas puiseront encore dans leur mine à idées et déclarations de grands tarés de la pseudo-écologie.

                  Et comme je suis convaincu qu’il existe parmi ces grands malades quelques personnalités sensées, crédibles, ayant le sens des responsabilités et réellement soucieux d’améliorer les choses, je souhaite à ceux-ci ( non : celles-ci !) de réussir.


                  • HELIOS HELIOS 17 septembre 10:58

                    ... bof, tous ces commentaires bien pensants, contestataires, pertinents ou pas, comme le mien, ne demontrent qu’une seule chose, c’est qu’il n’y a plus de valeurs et que la démarche du fait accompli fonctionne de mieux en mieux.

                    Vendre sa soupe pour se faire élire, que la soupe soit associée au nom (les verts par exemple), promettre la lune que l’on sait inaccessible et offrir celle de la voisine, en photo et de loin, c’est bien ce qu’il se passe, non ?

                    Les verts ont vendu de l’ecologie et nous livrent une nouvelle forme de dictature... mais Macron avait bien vendu un nouveau monde et nous livre un ancien monde pire que ce qu’il etait « avant ».

                    Il restera toujours ceux qui vont mettre leur petit bulletin dans l’urne apres avoir ecouté les prédicateurs cathodiques (oui, je sais, « LEDiques » maintenant) et nous avons une ouverture d’esprit assez extraordinaire pour accepter quasiment tout du moment que ce n’est pas d’exsstrèèèèmeu droite  vous comprenez, monsieur, pas de ça  l’essentiel n’etant pas le fond et l’appellation du moment que cela émane de la « république »... LOL !

                    On ne peut même pas les traiter de cons, ils ne savent tout simplement pas !

                    Si au moins, cela pouvait leur servir de leçon, mais je n’y crois pas une seule seconde.

                    Nos nouveaux « maîtres » élus avec plus de 50 % d’abstention grâce aux supermarchés-marchands du temple (de la conso), ont presque terminés de scier la branche sur laquelle ils sont perchés.... avec leurs rayons essentiellement bio (mais pas plus bio qu’avant... ils le seront partiellement peut etre lorsque leurs produit seront issus de semences Kokopeli)... donc, je poursuis, ces supermarchés ont vendu la même merdre et encouragés le bon peuple a d’autres choix, ce bon peuple l’a fait, ce (bon) choix et ils vont gicler comme prévu, tués par une idée séduisante certes, mais irréalisable et imbecile : il n’y a pas de circuit court possibles sans bouffer des glands dans la moitié au moins de notre pays.

                    Quelques parents débiles se laissent diriger par des enfants, nos plus hautes autorités acceptent de se faire réprimander par des morveu(se) a peine sortis de l’oeuf qui ne connaissent rien à la vie, et vous voudriez qu’ils pensent par eux-mêmes (les parents) ?

                    N’importe quoi... qu’ils retournent a leurs grotte, dans 5000 ans on refera peut être un siècle des lumières et on enverra des sondes sur Mars, heureusement que notre espèce a encore la capacité de faire de grandes choses... VOTEZ VERT (LOL)... bonne journée.


                    • dscheffes 17 septembre 11:30

                      En Alsace et en Moselle, je pense qu’aucun maire, écologiste ou pas n’oserai faire une proposition pareille à moins qu’il ai décidé de n’effectuer qu’un seul mandat.


                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 septembre 14:29

                        La glande pinéale vert émeraude ou troisième oeil. Thoth en stock. Certaines images en disent plus qu’un long discours...


                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 septembre 15:20

                          Je pense que le monde évoluerait plus vite si au lieu d’écrire partout : LABEL BIO (ce qui devrait être la normale). On écrivait : c’est de la merde sur tout ce qui est de mauvaise qualité.


                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 septembre 15:49

                            Quand c’est mauvais, il faut faire table rase. C’est pas une raison pour que les machopichu en face une dépression phallique. Faites un peu fonctionner votre pine du haut et exciter votre imagination. Paradoxalement la vente de vélos n’a jamais était aussi bonne. Le tour de France a fait son temps et comme Gaïa, France (pas Gall)) a besoin de souffler un peu (pas dans le ballon). https://www.youtube.com/watch?v=eoHjQs6C4UY


                            • bebert bebert 17 septembre 18:18

                              Dans ce pays on fait tout que nos traditions disparaissent gauchiasse et kmers verts + kif kif cela leur est d’autant plus facile que la plupart des Français sont devenus des moutons mous , d’ailleurs sur les masques ils devraient inscrire "bèè,bèè


                              • Michel DROUET Michel DROUET 17 septembre 20:37

                                @bebert
                                Je pense que les français sont devenus des moutons mous parce qu’ils ont adopté des pseudos traditions comme celle de consommer à outrance à Noël en achetant des jouets chinois ou à acheter de l’électro ménager made in Taiwan ou en Corée du Sud lors du Black Friday...


                              • bebert bebert 18 septembre 11:22

                                @Michel DROUET
                                Merci.
                                Je pense la même chose que vous, consommer à outrance doit leur permettre d’avoir la sensation d’exister quelque part, enfin je ne suis pas psy mais beaucoup de comportements me le font penser....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité