• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Lettre à mon député

Lettre à mon député

Madame la Députée,

 

DE LA REFORME DES RETRAITES 

“L’indispensable dialogue”

 

Suite à la réception de votre lettre intitulée “Retraites, l’indispensable dialogue”, je me permets d’user de ce qu’il reste encore de mon droit d’expression libre de citoyen pour vous répondre au sujet des retraites. Droit d’autant plus d’actualité après l’enfumage et le fiasco des Cahiers de Doléances, ces derniers croupissants maintenant au fond des archives municipales ou départementales, relégués aux oubliettes de l’Histoire.

La première question qui me vient à l’esprit est la suivante : comment avez-vous pu élus(e) de tous bords laisser faire cela ?

 

Le Conseil National de la Résistance avait mis en place, à la fin de la 2e Guerre Mondiale, un système de retraite par répartition qui garantissait depuis plus de 70 ans un financement en partie indépendant des politiques, des technocrates et surtout de la main-mise totale du secteur privé (banques, assurances et fonds d’investissement). Système qui malgré quelques imperfections, des corrections apportées ou des ajustements nécessaires, fonctionnait sans que personne ni trouve grand chose à redire et qui s’était adapté à tous les changements de société au fil des décennies (démographie, vieillissement de la population, évolution des technologies, parts des “actifs” et des “inactifs”, etc, etc.). Je ne dirais pas que le système actuel était parfait, mais le bien fondé d’une réforme doit servir à corriger certaines imperfections ou injustices, pas de le détruire. Remplacer le financement par participation par un financement par capitalisation et épargne (retraite à points) revient tout bonnement à offrir sur un plateau d’argent (sans jeu de mots) l’épargne et les retraites de millions de gens à des fonds d’investissement privés. Ce point crucial du changement de système de financement vient bien avant toutes autres discussions en partie stériles, toute désinformations gouvernementales ou médiatiques, et toute gesticulations syndicales sur l’âge pivot ou le prétendu déficit nécessitant des changements radicaux.

 

On ne parle plus que de l’âge pivot. mais quel avantage pour les gens d’une retraite à taux plein plus tôt ou plus tard si celle-ci est inférieure à ce qu’ils auraient perçu avant la réforme même avec une décote ? Maintenant de l’âge pivot jusqu’au tombeau, les gens risquent d’être défavorisés ou d’être obligés de continuer à travailler (comme aux Etats-Unis). C’est ce que semble souhaiter le gouvernement. 42 ans à “gagner sa vie” ou le “droit de vivre” ne semblent pas suffire à pouvoir profiter d’un repos mérité ou d’une fin de vie décente.

 

L’ancien système était déficitaire ? De combien ? De 12 milliards ? Sur un budget global d’environ 320 milliards ? Qu’est-ce que cela représente par rapport à la dette des hôpitaux, à celle de la SNCF, du scandale du CICE, de l’évasion fiscale, de notre contribution à l’UE, du train de vie de certains élus, aux gaspillages d’Etat ou aux privatisations ? Lionel Jospin n’avait-il pas constitué un fond de réserve en son temps ? N’y-avait-il pas déjà eu des modifications antérieures pour pérenniser ce système avant que vous décidiez non pas d’y toucher, mais de le détruire ?

 

Quant aux régimes spéciaux, ils étaient au nombre d’une centaine en 1950. Il n’en subsiste plus que 42 aujourd’hui. Tous les spécialistes s’accordent à penser qu’au cours de l’histoire et de l’évolution de la société et de la transformation de l’industrie, ils sont appelés à disparaître. De plus les salariés concernés ne représentent qu’environ 16 % des salariés sur environ 18 millions. Autrement dit, attaquer et justifier une réforme qui concerne tout le monde par le biais de la soi-disant injustice des régimes spéciaux, dont je ne fais pas partie, cela n’était pas honnête et défendable.

 

Ces acquis sociaux du CNR, dont tout le monde bénéficiait, ont été obtenus pour certains par nos aïeux, dont peut-être les vôtres, par leur participation à la libération du pays, et pour d’autres par des combats sociaux qui ont émaillé notre histoire commune. Pourquoi faudrait-il qu’une nouvelle génération balaye d’un revers de la main un héritage ancestral et une culture historique dont manifestement elle se moque ou qu’elle ignore ? Au nom de quelle politique et sur quelles injonctions ? L’Europe et ses GOPE dont vous ne pouvez ignorer ni l’existence, ni leur contenu ? Pour permettre à des fonds d’investissements privés de faire main-basse sur une partie de l’épargne des français (l’un des plus importants d’Europe, français à qui l’on reproche sans leur dire qu’ils épargnent de trop et n’investissent pas assez) ?. C’est une honte sociale que d’assister sans pouvoir rien faire, ou si peu, mesure après mesure, réforme après réforme, décret après décret, à la destruction de cet Etat, de son héritage, de son histoire, de sa culture, et de ses structures au profit de privés. Car enfin la retraite à point c’est de confier la possibilité au pouvoir privé, sans que personne ne puisse intervenir (et surtout pas les principaux concernés) sur la valeur du point (cf Suède : 3 dévaluations du point). Vouloir faire croire aux gens que la valeur du point sera garantie, non fluctuante, et non révisable (à la hausse comme à la baisse) en fonction de différents facteurs (démographie, limite budgétaire, seuil du PIB, évolution de société ou garantie législative), est un mensonge éhonté, et vous le savez. Aucune loi, norme ou promesse ne peut être exemptée d’être amendée, modifier ou même supprimée. Le tout enveloppé de simulateurs approximatifs, d’affaires style Delevoye, de flous sur les impacts futurs, etc, etc.

 

Sachez, Madame, que la privatisation est un vol du bien public, une destitution de la protection sociale et de ses acquis au détriment du peuple que vous, élus, êtes censés défendre, protéger et sécuriser. Vous voulez à tout prix adapter la société à l’économie, la soumettre à la finance et la privatiser, ce qui sera préjudiciable pour le plus grand nombre. Avec la privatisation, la punition est double pour le contribuable : une fois dans ses impôts et une fois dans le paiement du service. Pour les retraites ce sera une fois en cotisant et une fois en épargnant. Une existence ne se résume pas à : “combien je coûte, combien je vaux, combien je rapporte”. Il faut savoir que l’on ne peut pas supprimer une mesure ou un acquis social aussi facilement que vous le croyez : on doit les racheter. C’est une loi en politique, et d’autres avant vous en ont fait les frais.

 

Vous participez à un pouvoir, mélange d’imposture et d’antidémocratie, entré par effraction dans l’Histoire, qui viole les Droits de l’Homme, qui bafoue la Constitution, qui méprise son peuple, qui ignore ses revendications, qui falsifie l’Histoire, qui censure les médias, qui enfreint les lois, le tout mené par un personnage ressemblant de plus en plus à un personnage de roman de Stephen King, entouré de membres dont beaucoup ont un passé plus que sulfureux. Un pouvoir qui passe son temps à faire gagner de l’argent à ceux qui n’en plus besoin (tant mieux pour eux), et à paupériser ceux qui en ont le plus besoin (tant pis pour eux, “ils ne sont rien”). C’est en tout cela que ce gouvernement ne mérite ni respect, ni considération, ni légitimité. Un pouvoir qui d’après les dires d’une député fort courageuse est “une association de malfaiteurs” doublées de collusions trop nombreuses pour être ignorées (nombre de départs ou de démissions records). Sans parler des confusions, de l’amateurisme, de l’inexpérience et de réformes bâclées (cf Conseil d’Etat sur la réforme en question). Exit le dialogue, place au LBD. Plus un pays s’enfonce dans la crise (politique ou sociale) plus les libertés individuelles se réduisent à néant.

 

Tout ceci se résume à un affront à l’Histoire, une négation des acquis les plus fondamentaux auquel les gens sont légitimement en droit d’obtenir et de conserver pour leurs enfants et les générations qui vont suivre. En détruisant le passé social de la France, vous ôtez tout espoir d’une fin de vie meilleure pour les futurs retraités et toute foi en l’avenir pour les plus jeunes. Je ne puis hélas qu’assister impuissant à la lente déliquescence de mon pays par un Capitalisme toujours plus prédateur, avec la complicité de gens soi-disant “élus démocratiquement” soutenus par le pouvoir financier et médiatique, dont ils sont les serviteurs. 

 

Mais, pour finir, je pense qu’en politique tout système finit par se retourner contre ceux qui le soutiennent. Cela ne sera que justice. A quand la dissolution de l’Assemblée ? Quid de votre ré-élection ? Un jour j’espère, que tous ces gens seront redevables face à l’Histoire comme d’autres l’ont été avant eux. Quant à moi je vais m’abstenir de voter pour ne plus participer à l’ascension de gens qui nous mentent, qui nous trahissent, qui nous paupérisent et nous volent.

 

Veuillez agréer, Madame la Député, l’expression de mes sentiments et opinions sincères et distingués.

 

Lionel TRUC


Moyenne des avis sur cet article :  4.18/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Arogavox 18 février 09:34

    Voilà qui rapelle la fameuse « grève des électeurs » du célèbre Octave Mirbeau !


    • Raymond75 18 février 09:38

      Le principe d’une retraite universelle est une bonne idée, car maintenant il n’y a plus de carrière à vie dans une seule entreprise, ce qui conduit à des changements de status.

      Deux exemples :

      Un plombier va débuter sa vie professionnelle comme auto-entrepreneur, esclave moderne sans droit ni cotisation pour une retraite ; puis il va être salarié soumis au régime général ; puis il pourra devenir travailleur indépendant ; et enfin terminer sa vie comme chef d’une petite entreprise.

      Un médecin va d’abord être interne, salarié de l’APHP ; puis il sera médecin à son compte ; puis intègrera une clinique privée ; et enfin il deviendra chercheur.

      Cumuler des statuts donnent des morceaux de droits spécifiques, mais la somme de ces droits sera inférieure à une retraite complète d’un seul statut ! La retraite universelle corrige cela.

      Ce qui est en cause, c’est un projet bâclé, incomplet, non budgété, avec des règles encore inconnues, et l’improvisation permanente pour gérer les cas particuliers que deux ans de ’concertation’ n’ont pu identifier !

      Le gouvernement se ridiculise en forçant à des délais trop courts de véritable négociation, et les oppositions se déshonorent avec leurs dizaines de milliers d’amendements qui n’ont ni queue ni tête, mais la seule volonté de faire obstruction. C’est scandaleux et infantile, et montre bien comme notre démocratie est malade.

      Pourquoi ne pas remplacer ces centaines de députés par un seul pour chaque groupe, muni du logiciel d’I.A. Watson, qui générerait automatiquement des amendements stupides par centaines ? Cela ferait des économies, car ces députés inutiles, tout aussi inutiles que les godillots de la majorité qui votent ’oui’ sur ordre, sont des parasites.


      • Le421 Le421 18 février 21:17

        @Raymond75
        Il me semble que vous venez de découvrir l’eau chaude.
        Ça fait combien de temps que le boulot est devenu « mille emplois, mille misères » ?
        Le travailleur normal est enfermé de fait dans un système de vie précaire, c’était Laurence Parisot qui avait décrit en son temps le fait.
        Et alors ?
        Cinquante emplois différents n’empêchent en rien le calcul de sa retraite.
        La simplification est un thème pipeau pour niveler par le bas, le but final...
        Chaque métier, voire chaque entreprise a sa spécificité.
        L’égalité au travail n’existe pas et n’existera jamais.


      • zygzornifle zygzornifle 18 février 12:27

        En PACA pour qu’il lise la lettre il faut faire dépasser un bifton de 500 balles ....


        • Ruut Ruut 18 février 13:31

          @zygzornifle
          Il vas essayer de trouver le second ?


        • Sozenz 18 février 13:27

          12 milliards , c est à peu près ce que la france paye pour l UE ;

          https://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/12/18/20002-20181218ARTFIG00087-suppression-de-l-isf-peut-on-deja-dresser-un-premier-bilan.php

          isf et cice ; où l investissement en France ne se voit pas

          bon bref ; les lettres ça ne sert rien vous avez bien vu les dolé"ances 

           allez parler aux urnes

          arretez d aller voter pour les suceurs de l UE

          soyez intelligents .


          • Ruut Ruut 18 février 13:33

            @Sozenz
            Bien dit.
            S’abstenir c’est être complice par omission, c’est comme laisser le coffre de la banque ouvert en quittant la banque.


          • Arogavox 18 février 19:17

            « Plus on est ignorant moins on s’en aperçoit »  !

             Une contre-argumentation pertinente et convaincante au texte de Mirbeau ?


          • Spartacus Spartacus 18 février 20:29

            La grande branlette gauchiste, le CNR et la répartition....

            On va expliquer aux bobos-cocos....

            La répartition, c’est la première génération qui paye en laissant sa dette de génération en générations......

            Le CNR c’est du collectivisme, le collectivisme c’est de la branlette qui ne résiste pas à la tragédie des communs......

            Le socialisme, le collecvisme ça n’a jamais marché sauf pour les « initiés » bureaucrates, technocrates et nomenklatura.....

            (Tragédie des communs : dans chaque système collectif, il y a toujours 20% des gens qui savent profiter plus des 80% en abusant du système collectif)...

            Au buffet, c’est toujours le premier servi qui a l’assiette remplie, et le dernier qui se tape les épinards et macro pas cuit.

            Les systèmes par répartition sont des systèmes pyramidaux.

            Les systèmes pyramidaux s’écroulent parce que les systèmes ne parviennent plus à recruter assez de nouveaux entrants (cotisants) pour alimenter les bénéfices (pensions)...

            Lorsque le flux de nouveaux cotisants stagne ou diminue, la source des bénéfices des pensionnés se tarit et le système apparaît tel qu’il est : une escroquerie. 

            Pour faire durer encore le système il n’y a que 3 choix.
            -Augmenter la charge sur les cotisants
            -Retarder la prise des bénéfices (date de retraite)
            -Écrêter les bénéfices (montant des pensions)..


            Imaginez vous, que vous êtes des tyrans totalitariste (logique de tout parfait bolchévique) en train d’essayer de refuser la liberté aux gens d’avoir un autre système pour faire perdurer votre promesse de rente....


            C’est un système absolument dégelasse pour les prochaines générations.

            Vouloir financer ses prestations de retraite avec des charges sociales plus élevées par les générations suivantes que celles que les générations actuelles ont payées par le passé, en refusant la liberté de choisir et partir du système surtout lorsque la probabilité est élevée que leurs avantages ne seront jamais aussi lucratifs est tout sauf de la solidarité. 

            Un immondice.....

            Mais les bolchéviques ont un tel conditionnement intellectuel (ils ont nié les crimes de Staline comme aujourd’hui ceux de Maduro), qu’ils refusent de voir les faits...


            Triste France qui a semé le malheur pour les générations suivante avec la farce de l’excuse de solidarité.....


            • HELIOS HELIOS 18 février 21:00

              @Spartacus

              ... a se demander si vous n’êtes pas malade ... réellement et pas que de la tête !

              Un systeme de Ponzi aussi appelé « pyramidal » est un systeme où ceux qui entre payent et qui ensuite recoivent une rémuneration ou sont remboursés avec l’agent des nouveaux entrants...
              c’est bien cela, n’est-ce pas... sauf qu’au milieu il y a les organisateurs qui bouffent au ratelier 

              Dans le systeme des retraites par répartition, il n’y a ni remboursement... on ne récupere pas ce qu’on a payé pendant sa vie de travail, donc on ne sort pas en piquant l’argent de ceux qui sont encore dedans....  et il n’y a pas non plus au milieu des organisateurs qui se gavent 

              Un systeme par répartition est un systeme perenne dont les ajustements a la hausse ou a la baisse peuvent etre prevus (natalite) et assis sur des reserves institutionnelles ou adossées a des credits d’etats eux remboursables.
              Le systeme est stable, previsible et... juste.

              Au pire, l’etat peut payer les ajustements car ce sont bien les français qui bossent et qui un jour seront a la retraite qui financent l’argent de l’etat qui paye !

              La retraite par répartition n’est pas un systeme pyramidal, c’est ce qu’on appelle un systeme de type mutuel hors assurance.
              Il est ethique car il n’y a pas de profiteurs puisque aussi bien la part cotisée que la part reçe a la retraite est fonction de règles parfaitement etablies a des taux adaptés.
              On peut discuter des taux, mais la justice sociale est préservée.

              Alors vous, votre justice sociale c’est toujours la même, celle de la loi du plus fort, plus fort que vous croyez être. 
              A vous lire, contestant notre systeme, on peut plutot penser que vous avez peur de n’être suffisament fort,.. 

              Chao...


            • HELIOS HELIOS 18 février 21:13

              @HELIOS

              Pour complementer, apres avoir ecouté l’avis de personnes vivants aux USA qui viennent de lire le message ci-dessus, ils m’ont expliqué que chez eux, on vous ferait signer une decharge de responsabilité, on vous laisserait (c’est ça la liberté) cotiser comme vous voulez, ou vous voulez pour votre retraite, et une fois que vous arriverez a la retraite vous profiteriez des avantages que vous procurent vos choix.

              Si, et c’est la que se profile votre peur,, votre « epargne retraite » peut fallir et vous n’aurez plus rien du tout et pire dans certains cas vous devriez rembourser certains organismes.

              Vous savez que vous ne pourriez pas le faire et vous comptez sur la solidarité nationale qui fait que même sans rien, vous serez aidé. Les amis américains vous feraientt relire votre decharge de responsabilité et vous laisseraient crever sur le bord du trottoir.
              C’est bien cela que vous voulez ?

              Votre égoïsme est sans limite et vous esperez que quoi qu’il arrive on s’occupera de vous.
              Vous devriez être heureux de payer une retraite par répartition et un système de sécurité sociale.


            • Arogavox 19 février 00:53

              @HELIOS
              sans compter que le passage 

              « Pour faire durer encore le système il n’y a que 3 choix ... »


              manque d’imagination ou de sens de l’observation (selon l’angle de vue propre à chaque lecteur), car on pourrait ajouter, par exemple, au moins deux ou trois autres cas :

               liquider les vieux par euthanasie, eugénisme, dévouement pour les aider à ne pas souffrir les affres de leur viellesse ... c’est selon 

               faire venir de la chair fraîche d’ailleurs pour alimenter les caisses de retraîte ... sans la prévenir, il va sans dire, de la solution précédente qui l’attendra au final !

               mettre au contraire en place une démocratie au sens consensuel de l’étymologie du mot (consensus qui avait duré quelques 2 millénaires tout de même !) et finir par évaluer plus correctement la Volonté Générale lorsque l’on prétend donner le pouvoir au peuple, notament pour gérer une progressivité de l’impôt qui deviendrait beaucoup moins manifestement mensongère et permettrait au minimum d’éviter à chaque ’frère’ la torture à petit feu de l’indigence extrême jusqu’à ce que mort (très) prématurée s’ensuive ...
              ...


            • HELIOS HELIOS 19 février 02:25

              @Arogavox

              on est entre gens serieux, on parle de choix « possibles » au sens responsable du terme... sinon, il y en a de nombreux autres...


            • keiser keiser 19 février 08:04

              @Spartacus

              La France a « dépensé » 310 milliards d’euros en 2018 (soit 13,8% de son PIB) pour le financement des retraites. ( Wiki )
              J’ai mis dépensé entre parenthèse car cela va dans ton interprétation erronée de la situation.
              Ce n’est pas une dépense mais une redistribution.
              Il n’en reste pas moins que, même en prenant en compte le scénario le plus pessimiste du Conseil d’orientation des retraites = 18 milliards d’euros de déficit en 2025.
              18 Milliards sur 310, franchement n’importe quel gérant d’entreprise serait à même de régulariser la situation devant son banquier.
              Surtout que Jospin avait prévu un fond de solidarité depuis 1999.
              ( Comme si le gérant avait placé sur un compte, un peu plus que son déficit. )
              En 2024, il restera un peu plus de 20 milliards dans ce fonds.

              (source Marianne)

              Alors Spartacus, quand tu dis :

              La répartition, c’est la première génération qui paye en laissant sa dette de génération en générations......

              Sur le coup, je reste assez dubitatif.

              Que tu défendes ton point de vue est tout à fait respectable .
              Mais la falsification des faits l’est beaucoup moins.
              Ensuite, je ne pense pas qu’il soit utile de stigmatiser tes interlocuteurs en les affublant de quolibets ridicules.
              J’imagine bien la situation :
              En faisant cela dans la vie réelle, tu aurais de grande chance de te prendre une tarte dans la tronche.
              Cordialement.


            • Ruut Ruut 19 février 08:08

              @Spartacus
              Il est vrais qu’interdire toute dette a la fin d’un mandat devrais être une obligation sous peine de poursuite pénale.

              Chaque dérogation devrait être soumise a référendum.


            • Steph87 19 février 08:49

              @Spartacus
              Toi tu fais ton grande numéro de clown, ta grande branlette de fasco-capitalo.
              La répartition, la première génération laisse une dette sauf si on avait obligé les saints patrons à financer la première (après tout ils utilisent les gens, ils auraient pu contribuer à leur confort de vie pour le lancement du système) vois-tu. C’est facile de tuer un système bancal dès le départ au lieu de chercher à voir pourquoi il est bancal et ce que l’on aurait pu faire.
              Le collectivisme, le socialisme marche très bien pour ceux de ta caste de profiteurs qui blablatent et qui appellent ’travail’ le fait de se réunir au resto (tu sais ils socialisent leurs dettes et privatisent leurs profits quelle belle loyauté !).
              Dans l’histoire, renseignes-toi pourquoi ces systèmes n’ont pas marchés, qui à financé leur mise en place, tu seras surpris de ta connerie.
              On ne peut pas faire comme avec les anarchistes en tuant à chaque fois tout le monde qui veut un autre système alors on utilise la fourberie bien connu des gens de ta classe.
              Pour l’instant vois-tu, le système le plus tyrannique qui n’est jamais existé est le système capitaliste : des milliards de morts (guerres nécessaires à son maintien et à sa propagation, famines, dictateurs fascos mis en place), des continents entiers réduits en esclavage, une population génocidée par des aliments et des produits de merde, une planète foutue : quel beau bilan !
              Alors dénoncer tel où tel système alors que le tient est largement pire et à tout fait pour qu’ils soient mal mis en place...tu n’es pas crédibles.
              Et comme d’habitude la phrase du clown parano :
              " les bolchéviques ont un tel conditionnement intellectuel

              " tu vis dans quelle époque ? Tu as des décennies de retard et pas que dans l’appréciation du temps...
              Par contre le conditionnement us avec toute la panoplie hollywoodienne par exemple, celle-là elle est toujours d’actualité et tu en es la victime type.
              Tu vois, tu lirais des livres hors amazon (je te jure ils existent) tu saurai faire autrement qu’en crachant ta haine sur des personnages imaginaires car pour l’instant ta méthode de haine prouve toute ta limite.


            • Spartacus Spartacus 19 février 08:56

              @HELIOS

              J’adore vos explications ubuesques de ces gauchistes qui se targuent d’arguments de justice, de solidarité sur un concept de vol des générations suivantes en bande socialisée et corporatistes....
              Ces gauchistes qui se croient dans le camp du bien et se le disent entre eux pour justifier leur esprit belliqueux a voler les autres par intermédiaires des régimes spéciaux.

              Va falloir m’expliquer d’ou vient l’argent si l’argent des pensionnés n’est pas piqué aux cotisants.... Belle farce !
              On aime la farce encore plus ubuesque des « règles préétablies » et la réalité..

              On aime encore plus la grande farce de « justice sociale qui veut faire payer plus les plus jeunes que soi-même.. Un concept de l’enculade des génération a appelé »justice« ... Vous n’avez pas honte de nier et dénier les faits et la réalité ?

              Et la loi du »plus fort" c’est celle de l’état et ses obligés car eux seul on le pouvoir de coercitions et d’obligation a refuser aux autres de dégager de cette infamie...

              Et dans cette logorrhée de farce en déni de réalité, pas un mot sur les privilégiés des castes les plus proche de l’état coercificateur....

              La honte de ces gens qui nie les faits !
              (Et n’osent jamais avouer l’évidence qu’ils sont des privilégiés)....(Cotisent moins pour calcul avantageux)
              Oser dire a leurs enfants qu’ils sont traités pareil que eux ont étés traités est juste une abomination.
              Lamentable réponses corporatistes de caste qui refuse d’avouer qu’ils goutrent aux privilèges et refusent de se poser des vraies questions....Tellement les réponses sont évidentes...


            • pemile pemile 19 février 09:14

              @Steph87 « tu seras surpris de ta connerie. »

              Non, là, c’est les lecteurs de @spartacus qui seraient très surpris ! smiley

              Un mec qui refuse de payer pour la retraite de ses parents !


            • pemile pemile 19 février 09:16

              @Spartacus « Vous n’avez pas honte de nier et dénier les faits et la réalité ? »

              Ne rien faire pour les autres, c’est courir à sa mort.


            • Ruut Ruut 19 février 11:59

              @Aff le loup
              Contrôle des mouvements de capitaux.
              Avec l’informatique actuelle, c’est simple et efficace.


            • HELIOS HELIOS 19 février 14:59

              @Spartacus

              bof, comme dirait Chirac, ce genre d’arguments, hein, ... ça ne secoue pas l’autre...

              Cela dit expliquez moi, hors égoisme et a calcul constant, la difference qu’il y a, au niveau participant, entre (1) une alimentation d’un compte retraite a usage futur... et (2) le paiement de la retraite des autres, sachant que son tourr viendra ... en fait le tour de tout le monde viendra ?

              la retraite par répartition garanti que le moment venu vous aurez (tous auront) une retraite correspondant a vos droits acquis alors que la retraite que vous souhaitez ne vous garanti rien sauf l’obligation pour votre propre petit interet d’obliger l’organisme qui gère vos sous a ne pas faire faillite... vous payez donc pour son fonctionnement, sa gabegie possible et le bien etre de ses dirigeants.

              moi, je paye les autres et mes impots servent a garantir que les autres paieront pour moi... vous vous payez pour vous, vous payez pour la caisse privée mais où se trouve la garantie puisqu’il n’existe pas de sauvegarde en cas de faillite ?

              moi, le rendement de la retraite est garanti par l’état en contraignant (c’est la force publique) les acteurs privés a respecter la dignité de ceux qui bossent... vous, votre rendement est garanti par la performance de la caisse privée qui se fiche eperdument de vos sous du moment qu’elle se gave

              Votre modèle est pourri... ici, une personne de ma famille est retraitée des deux systemes pour 10 ans avant Pinochet qui a obligé le systeme de retraite privée que vous souhaitez... et pour 31 ans a l’AFP, au système privé donc.... sa carriere a été en constante évolution et son salaire a toujours augmenté. elle touche l’équivalent de 120 euros pour ses 10 ans public et 180 euros pour ses 31 ans privés ... LOL !!!!!!! est elle n’est pas la seule comme cela et je pense aux plus jeunes qui n’ont pu cotiser au systeme public.

              La seule caracteristique que j’analyse dans vos propos, ce ne sont pas des arguments techniques, financiers etc... ce sont des valeurs humaines et a travers ce que vous ecrivez... vous n’en avez aucune ce qui me semble incroyable... ah si on pouvait discuter deux minutes avec votre famille, on apprendrait peut-être que votre facade est bien differente du fond.


            • Spartacus Spartacus 19 février 17:37

              @HELIOS
              On va donc expliquer à ceux qui se mentent à eux même et refusent l’évidence... 
              Vous essayez de vous auto-persuader tellement vous vous auto-conditionnez par la psychologie des foules corporatiste a vous faire croire que vos enfant ont la même vie que vous et vous croire des gens dans le camp du bien alors que vous êtes des tyrans totalitaristes envers les générations ultérieures....

              La grande différence est que le futur des uns est endetté par celui des autres contraint et forcé.. C’est un système prison.
              Les uns ne sont pas les autres....

              Vous n’avez pas le droit de décider au nom des autres, en fait vous décidez sur eux par totalitarisme intellectuel.

              1-La différence est évidente. Les générations passées ne sont pas les générations futures et les vies pas comparables..

              Pas la même démographie, pas le même age de départ dans la vie active, pas les mêmes ambitions, productivités, contextes sociaux (plein emploi versus chomage de masse, et voire même pays de vie ou opportunité de vie etc..)...

              2-Une garantie qui fait que vous savez à l’avance que vous avez cotisé moins et que les autres cotiseront plus, c’est juste dégeulasse comme argument envers les générations futures.

              3-Vos droits acquis ( vous parlez de ceux de votre caste, plus favorables que ceux des autres) et vous osez parler d’égoïsme... Regardez vous privilégié indécent.
              On parles de la justice des calculs pour vos corporations. Hypocrites.

              4-La gabegie ? CRDS vous savez que c’est une sur-cotisation qui compense la gabegie d’une gestion merdique bien dégelasse... Les fonds de pension ne se font pas compenser par le contribuables eux... Il n’y a pas une gabegie comme les gestions étatiques.
              Si vous arrêtiez de sortir des conneries de propagande gauchiste sur les fond de pension vous sauriez que les fond de pension sont des régimes à prestations définies donc aucune surprise...

              L’impot sur des générations futures sans pouvoir d’achat et la richesse accaparée par l’état e garantie rien... Demandez aux Grec et Argentins.
              Et il existe un seul fond au monde sur des milliers qui a fait faillite, et les gens ont étés indemnisés par la société de versification des comptes. 
              Des états qui ont fait faillite et bousillé les retraites de leurs concitoyens, il y a l’argentine, la Grèce et plein d’autres..

              Au Chili les retraites sont les meilleures d’Amérique du Sud, et de très très loin. Il ont été mis qu’en 1980. Y’a aucune possibilité contraire possible.
              Et confus de ne pas acheter votre propagande... Le rendement des pensions au Chili est bien supérieur. 
              Le taux de cotisation employeur est de 10%pour un rendement de 35%.

              Si on appliquait aux privilégiés des castes de l’état Français qui eux ont les privilèges indécents d’une cotisation à 75-80% de leur revenus cela donnerai pour un blaireau qui pleurniche comme ceux de ta caste un taux de remplacement de 75 x 7,5 = 562 %.

              L’expérience du Chili est assez formidable....Mais la bas, il y a des gauchistes aussi qui trouvent comme vous que piquer du pognon dans la poche des autres.

              Vous êtes des privilégiés de la retraite et vous n’avez rien a branler de l’iniquité et l’injustice envers ceux vous payent et envers les générations futures. La seule chose qui compte pour vous est de justifier l’indécence. Pas d’y mettre fin ou la remettre en cause...
              Juste honteux.
              Vous êtes exactement la caricature de théorie des choix public....


            • Steph87 19 février 18:23

              @Spartacus
              Alors là chapeau !!! Il fallait osé, le clown l’a fait !
              "L’expérience du Chili est assez formidable

              " Ahahahaha !!! Mort de rire !
              C’est pas des oeillères que tu as !!! Ahahaha ! C’est des nez de clown à la place des yeux !!!
              T’es le seul au milieu de ton château magique a ne pas être au courant de la formidable aventure du système de retraite chilien par capitalisation.
              Tu me feras toujours rire...
               


            • Spartacus Spartacus 20 février 02:07

              @Steph87
              Et a part l’attaque personnelle du crétine de base, et les arguments en diabolisations incapables d’être étayés t’es capable d’autre chose ?

              C’est clair net et sans équivoque 10% de cotisation d’un salaire sur 40 ans donnant un taux de remplacement de 35%
              Qui dit mieux ?

              T’as beau jouer le condescendants, les faits sont les faits.

              Compare donc le taux de replacement d’un Français salarié avec une cotisation a 24% ou d’un fonctionnaire à 75%...

              Le clown c’est celui qui insulte sans jamais connaitre les réalité et limité a la propagande non diversifié de ses sources..


            • Steph87 20 février 06:28

              @Spartacus
              Oui oui le clown, je suis un crétin, toi tu ne fais pas dans l’insulte...
              « 10% de cotisation d’un salaire sur 40 ans donnant un taux de remplacement de 35%  »
              Tu iras le dire à tous les chiliens qui sont dans la rue et que le clown que tu es n’as pas vu.
              T’as beau jouer la belle au bois dormant dans son château magique, les faits sont les faits.
              Et comme quoi tu es un SUPER CLOWN, tu le dis toi même :
              "Le clown c’est celui qui insulte sans jamais connaitre les réalité et limité a la propagande non diversifié de ses sources..

              "
              C’est tout toi !!! Merci clowny !!! T’es tellement idiot que tu ne te rends même pas compte que tu te descends tout seul...
              Ahahhaha !!! Avec toi on peut dire on a la dose de rire...merci !!!!


            • chantecler chantecler 20 février 07:54

              @Spartacus
              Triste Spartacus , qui nous rappelle les liens étroits entre libertariens et néofascistes .


            • Spartacus Spartacus 20 février 09:48

              @Steph87
              Les faits et les chiffres sont les faits et les chiffres. POINT !

              Les vociférations ad personnam d’un frustré incapable de faire un article, incapable de développer un argument, et limité a conspuer la personne juste pour montrer que c’est un frustré ne change rien.

              Des manifestations sans rapport aux retraites, pour des augmentations de prix de services public hors sujet et ne changent pas ces données rigoureuses et sans appel.

              Ton pseudo indique 161 commentaires. https://www.agoravox.fr/auteur/steph87
              98% des commentaires sont des attaques sur la personne qui commente et homminem...

              Les faits sont les faits : 
              Chacun peut lire et constater à la lecture de ton personnage... 
              Arguments limités, frustration et incapacité a débattre, accepter la contradiction des autres et usage de l’insulte et l’agression systémique signe de frustration ..

              Ta place n’est pas ici avec des adultes qui savent argumenter, faire des articles...
              Va jouer au parc.


            • Attila Attila 20 février 12:14

              @Aff le loup
              "« ..on est entre gens sérieux,... »

              Oui autant qu’on peut l’être sur Avox ! "

              C’est bien de reconnaître que vous n’êtes pas sérieux.

              .


            • HELIOS HELIOS 20 février 13:55

              @Spartacus

              = = = 10% de cotisation d’un salaire sur 40 ans donnant un taux de remplacement de 35% = = =

              Faudrait démontrer cela aux sociétés privées qui gèrent les retraites au Chili.
              Salaire minimum 301 K pesos ($) on utilise le signe dollar pour designer la monnaie.

              electricité $ 35K,
              eau $ 25K,
              metro 48x800 $ 38K (on bossse le samedi et souvent le dimanche)
              le college des enfants (tout est privé, l’ecole se paye en moyenne $ 30K par mois
              par enfant),
              +
              le logement,
              les vetements,
              la bouffe (Vous voulez connaitre les prix... allez a Carrefour et notez les prix des produits Carrefour, ce sont les mêmes pour les sans-dents locaux).

              et ne revez pas, il n’y a pas d’assurance pour rien, trop cher, la santé, même avec Fonasa, le systeme public avec des bons d’achats c’est hors de prix. les medecins comme les etablissements, privés bien sûr pratiquent les mêmes prix qu’en France et même plus cher sans secu.

              Ah... je ne vous ai pas dit... pour la santé, le systeme retire 7% sur le salaire pour avoir droit au systeme public, lol !

              j’allais oublier le loyer... mais ce qu’il y a de bien, c’est que personne n’y arrive, alors, les familles gardent a la maison les vieux. leur miserable retraite vient aider le revenu du foyer.

              ah, oui, revenons au sujet... avec quoi il la payent, leur retraite ???

              Tiens, juste un coup d’oeil ici... ils sont dans la rue parce que tout va bien, sûrement !!!

              no + AFP... (cela veut dire plus d’AFP, l’AFP est le systeme de retraite chilien)... ils adore leur systeme, les chiliens, ça c’est sûr.

              je pense qu’en mars, on va encore entendre parler des manifs... ici aussi, tous les venderdi soir depuis octobre, continuent... avec un peu moins de casse, mais a peine. Le president n’en a rien a foutre, les mandats ici sont uniques « a la poutine  je vous laisse chercher  » il ne se represente donc pas.

              chao


            • Spartacus Spartacus 20 février 17:27

              @HELIOS
              Des liens vers des sites de partis extrémistes de gauche tout aussi inconsistants que ceux d’ici ne démontrent rien.. Juste que vous voulez vous accrocher a votre dogme religieux.

              Un fonctionnaire comme vous se moque du secteur privé et qui paye sa pension ou gamelle.
              Avec 75% de cotisation payé par les autres dans l’indifférence de la conscience que c’est toujours le consommateur qui paye il y en aussi des gauchistes au Chili qui veulent vivre comme des privilégiés a charge dans autres sans se poser de questions comme vous en France au Chili....

              Mais les faits restent les faits....  
              Le rendement du régime de retraite est exceptionnel. POINT. C’est proportionnellement aux cotisations l’un des meilleur au monde si ce n’est le meilleur.

              Et toutes les conneries de la presse gauchiste vous les sortez en rafale pour vous accrocher a vos chimères et faire du hors sujet...
              L’eau de Santiago est une des rares contrôlée par un organisme public d’état. 90% des journalistes de gauche tellement heureux de vous sortir une connerie a charge qu’ils n’ont pas fait de rectification dans votre presse.
              le métro ou l’électricité ne sont malheureusement pas privatisés...
              Mais c’est hors sujet

              Les AFP ne sont pas « matures », commencés qu’en 1980, ils ne se sont pas mis en place pour tous dès le début et il est rare de trouver des pensions pleines.
              Il n’y a pas d’âge pour partir à la retraite, et ceux qui partent trop tôt ou n’ayant pas cotisés pleurent.... Logique, la pension est faible créant des frustration.
              Des lacunes existent sur ce système sur la forme de fait de sa jeunesse puisque c’est l’un des rares exemples de transition de la répartition à la capitalisation. Peut être que 10% de cotisation du revenu pour la retraite est trop faible.
              Mais à la mise en Place après la faillite Alliende était-ce possible d’imposer 20% comme les régimes européen. Les contribuables cotisent pour les privilégiés de l’état comme vous à 75%.

              Et ce système n’existe pas qu’au Chili que vous voulez faire épouvantail ridicule par anti-capitalisme primaire.
              C’est une telle réussite que de nombreux pays copient le principe complètement ou patiellement : les voici avec date de mise en place :
              Chili [1980] - Pérou [1993] - Australie, Colombie [1994] - Uruguay [1996] - Mexique [1997] - Bolivie, El Salvador, Hongrie, Kazhakstan [1998] - Hongrie [1998] - Pologne, Suède [1999] - Hong Kong [2000] - Costa Rica, Lettonie [2001] - Bulgarie, Croatie, Estonie, Russie [2002] - République dominicaine, Kosovo [2003] - Corée, Lituanie [2004] - Nigéria, Slovaquie [2005] - Macédoine [2006] - Roumanie [2008]

              Il faut être conditionné par la propagande Marxiste et la pensée unique qui interdit et refuse de se poser la question pourquoi autant de pays changent de système.....

              Le Chili a beau être le pays devenu largement le plus riche du continent, il reste un pays en développement. En 1973, c’était le pays le plus pauvre du continent et le Venezuéla le plus riche....
              L’un a suivi la route du communisme, l’autre du socialisme....


            • HELIOS HELIOS 20 février 18:06

              @Spartacus

              ... contrairement a ce que vous racontez, tout est privatisé ici au Chili !!! c’est exactement le même modèle qu’en France basé sur les autoroutes : il y a une obligation de service public, mais, le mais c’est que le prix n’est pas encadré et que l’obligation de moyen remplace l’obligation de resultat. cela veut dire, par exemple, pour la téléfonica (movistar) et que vous voulez un fixe ou internet chez vous, et que vous n’etes pas dans une zone qu’ils estiment economiquement rentable, ils vous opposent que mettre des fils et des poteaux c’est trop cher, fermer le ban !

              Cela m’est aussi arrivé et je suis connecté au monde en Wimax a 6Mo par un regroupement d’entreprises du coin.

              Pour le reste, alors soyons clair, il y a à « Sanattan » c’est le nom que donne les chiliens a une zone ressemblant a la Défense, en beaucoup plus petit au Nord de Santiago (SANtiago manhATTAN) a cause des immeubles de verres où se trouvent le siege des entreprises, des banques etc... ceux qui agissent internationalement et qui ont des employés payés quasiment comme partout avec les avantages sociaux qui correspondent  comme aux USA et pas comme en France  ... mais cela represente une toute petite minorité, quasi rien, moins de 10 000 familles sur une capitale de 5 millions d’habitant et sur les 17 millions de chiliens... Comme vous, ceux-la ne se plaignent de rien, moi, je ne me plains pas du tout, j’ai comme partout un compte en banque, des cartes locales qui fonctionnent partout dans le monde etc... mais à la feria (au marche), je vois ceux qui viennent a 1 heure pour acheter moins cher et qui comptent les fruits, les legumes de troisieme qualité (pas ceux exportés a Carrefour) etc et payent avec les piecettes.

              Ces gens là n’ont pas une vie digne, c’est tout ce que je peux vous dire, rien a voir avec les gauchistes, vous faites une fixation et moi, malgré votre avis, je ne veux pas que mon pays devienne comme ça, point barre, et s’il faut se séparer des pauvres ou des riches, je choisi d’appauvrir les riches d’abord, car au fond du trou, pour les pauvres c’est plus dur de creuser que de descendre d’un etage avec l’ascenseur des riches.


            • Steph87 20 février 18:40

              @Spartacus
              J’avais commencé à te répondre (c’était très, très cinglant) mais finalement, j’ai décidé de ne pas me fatiguer plus face à l’aberration que tu es et face au personnage qui souffre visiblement énormément de beaucoup trop de maux.
              Tu ne mérites pas que je m’use à te faire comprendre certaines choses, tout le monde à ces limites, j’accepte les tiennes.
              Saches que tu me fais quand même bien pisser de rire...


            • Spartacus Spartacus 20 février 19:08

              @Helios
              Vous avez changé de sujet, car la retraite vous savez que j’ai raison.
              Le Chili ce 100% hors sujet vous vous pensez plus à l’aise ?

              Le Chili est imparfait, c’est un hors sujet, mais voyez le point de départ et comparez a tous les autres pays....
              Le plus pauvre des Chilien est plus riche que la classe moyenne des Vénézuéliens et de la majorité des pays limitrophes.. Ces arguments sont du misérabilisme entretenu dans la caste... Il ont pas vu le Chili d’il y a 30 ans et celui aujourd’hui.

              Je trouve assez indécent cette propension permanente,et systémique à vous auto-rassurer de vos idées gauchistes a se référer en permanence aux pauvres comme étalon alors que le socialisme en est le pires condescendant.

              C’es de l’hypocrisie et l’auto persuasion que vous êtes dans le camps des gens bien qui « défendraient les pauvres » ?
              Les castes de l’état n’utilisent les pauvres que comme « excuse » pour se servir en passager clandestins et rien d’autre...
              Bien au contraire les invoquer a tout bout de champ, c’est de la condescendance malsaine qui cherche a vous donner une supériorité morale à eux qui ont moins que vous...

              Les statutaires Français sont les pires rapaces et envieux de la terre...
              Il sont les moins généreux intuitu-personnae de notre population.

              Y’a plus pleurnichard et misérabiliste et radin qu’un prof. Regardez simplement ici les articles de complainte en misérabilisme permanent de ceux qui écrivent ici.. 

              Y’a pas plus indifférent aux pauvres qu’un fonctionnaire Français. Ils sont très généreux avec l’argent des autres, mais dès que c’est le leur ils sont les plus ignobles de la terre...

              Ils passent leur temps a chercher à en faire le moins possible, pour « en gratter » le plus possible aux dépens des autres et pauvres largement inclus....

              Appauvrir les riches, c’est caricatural de vos mentalités pourries...
              On enrichit jamais les pauvres en appauvrissant les riches. On satisfait que les envieux et jaloux des castes de l’état....

              Mais dans notre fonction publique, dans votre presse, nos universités et écoles Françaises sans diversités d’opinions on est « que » anti-capitaliste, on est « que » anti-américain, on est sectaires et doctrinaires et on est que « entre-soi » en corporation politisée et totalement coupée du reste on en comprend le reste du monde...


            • foufouille foufouille 20 février 19:15

              @Spartacus

              ton délireest vraiment taré.


            • Steph87 20 février 19:36

              @foufouille
              Oh non....tout va bien, il est très équilibré le garçon....


            • Spartacus Spartacus 21 février 09:53

              @Helios

              Aller je vais enfoncer le clou sur le cercueil de la formidable gestion de la « répartition »....   smiley   smiley

              Pas besoin d’aller au Chili ou USA.   smiley  smiley

              Difficile de trouver un fond de pension privé qui a fait faillite, pas vrai ?
              Mais une répartition, y’a pas besoin d’aller loin.....
              Le scandale est cette semaine, en France......  smiley

              Cette semaine en France on découvre que l’AGESSA, la sécurité sociale retraite par répartition des artistes-auteurs a pendant 40 années de suite relevé le défi d’oublier de collecter les cotisations retraites de leurs assujettis alors qu’il était indiqué aux cotisants qu’ils étaient bien prélevés au titre de leur retraite, il apparaît dans un récent rapport (le rapport Racine) qu’en fait, que nenni, il n’y a rien au bout.


              L’AGESSA, le placard doré pour recaser et fournir un revenu aux quiches politiques ont consciencieusement fait un stupéfiant non-travail de collecte pendant 40 ans. 

              190.000 retraités verront leur pension amputée par le consciencieux non-travail de ces tâcherons fonctionnaires républicains intouchables statutaires flamboyants d’incompétence.

              Comme dans cette caste d’auteurs il y a 80% de gauchistes, ils vont découvrir le résultats de leurs idées collectivistes et adoration du système de près.....   smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

TRUC


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès