• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Loi Travail : NON à un abus de pouvoir

Loi Travail : NON à un abus de pouvoir

Huit organisations syndicales sont en lutte contre la Loi Travail. Objet de ce conflit : la philosophie d’un texte législatif qui constitue une inadmissible régression des droits des salariés. Face aux syndicats, l’exécutif « droit dans ses bottes » entend faire plier les opposants à ce projet sans légitimité sociale et parlementaire. Cette situation inadmissible constitue à l’évidence un DENI DE DEMOCRATIE  !

Voilà un projet de loi qui est rejeté par une majorité de syndicats, et notamment par la CGT, en pointe dans le combat des travailleurs en grève contre la nouvelle agression commise par le couple Hollande-Valls à l’encontre des droits des salariés. Un exécutif plus que jamais en rupture avec les valeurs de gauche, et déterminé – sous le regard cynique de Gattaz et ses amis du Medef – à saper toujours plus les droits des ouvriers et des employés de notre pays dans la logique néolibérale venue des pays anglo-saxons. Certes, l’on n’est pas encore menacé en France de « contrats zéro heure » et autres monstruosités sociales qui prévalent chez certains de nos voisins. Mais il ne faut pas s’y tromper : l’article 2 (l’inversion de la hiérarchie des normes) et, dans une moindre mesure, l’article 3 (les licenciements économiques) contenus dans le projet de loi officiellement porté par la potiche Myriam El Khomri sont des chevaux de Troie destinés, à terme, à détricoter le Code du Travail dans le sens voulu par le patronat.

Voilà un projet de loi qui est en outre rejeté en l’état par une écrasante majorité de nos concitoyens comme le confirme le sondage Ifop-JDD du 28 mai. Seuls 13 % de nos compatriotes – une dérisoire minorité ! – souhaitent le voir adopté dans la version votée en 1ère lecture par les députés. A contrario, 46 % des Français souhaitent le retrait définitif de ce texte, tandis que 40 % estiment qu’il doit être amendé. Soit au total 86 % de personnes qui désavouent de facto l’exécutif dans sa démarche d’adoption aux forceps d’un projet de loi inacceptable en l’état pour une très large majorité des salariés de notre pays, à juste titre inquiets des dérives autoritaires d’un exécutif autiste. 

Voilà enfin un projet de loi sans soutien parlementaire suffisant. Un projet de loi implicitement rejeté par une majorité de parlementaires. À tel point que le texte ne doit sa survie actuelle qu’à la seule volonté du couple exécutif, réduit pour parvenir à ses fins à l’usage de l’article 49.3. En l’occurrence, un artifice de procédure dont le maintien dans la constitution et le recours pour des lois de nature sociale ou économique sont un pur scandale doublé d’un incontestable DENI DE DEMOCRATIE.

La formule n’est en effet pas trop forte, dès lors que l’on assiste à un inadmissible détournement des institutions de notre pays qui, sous couvert de prétendues avancées socio-économiques, vise avant tout à servir : d’une part, les intérêts du patronat ; d’autre part, les convenances personnelles d’un duo exécutif massivement désavoué par les électeurs français.

Quand un chef d’État et un chef de gouvernement ne disposent ni d’une assise parlementaire pour voter les lois, ni du soutien de la population, ni de celui de la majorité des syndicats, l’exécutif devrait en tirer les conclusions qui s’imposent : abandonner le projet de loi ou, a minima, le remettre en débat ultérieurement dans des conditions sérieuses de négociation, ce qui n’a pas été le cas avec la Loi Travail. En agissant contre les Français et les organisations syndicales sans légitimité parlementaire validée par un vote de la loi, Hollande et Valls ne font pas seulement preuve d’un DENI DE DEMOCRATIE, mais également d’un inacceptable et scandaleux ABUS DE POUVOIR.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.74/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

170 réactions à cet article    


  • bernard29 bernard29 31 mai 2016 11:34

    peut être que ce sont les pilotes de ligne d’Air France qui vont gagner !!


    • Fergus Fergus 31 mai 2016 11:43

      Bonjour, bernard29

      Qui peut savoir quels seront les gagnants et les perdants de ce bras de fer ?

      Une chose est sûre : ni Hollande ni Valls n’étaient mandatés pour une contre-réforme de ce type. Et le fait que, quasiment seule avec la CFE-CGC, la CFDT soit le pilier du soutien à ce projet, n’est pas fait pour rassurer les salariés, hormis ceux qui n’ont pas encore compris que ce syndicat est, malgré quelques faux-semblants de temps à autre, un supplétif du patronat.


    • bernard29 bernard29 31 mai 2016 12:03

      @Fergus
      bonjour, je crains que les seuls gagnants de ce jeu de rôles, seront les malins qui auront su profiter de l’aubaine.

      Personnellement je n’ai mandaté Hollande que pour une seule chose, mettre Sarko dehors. je n’avais aucune confiance dans Hollande pour autre chose. Son passé comme premier secrétaire du PS me suffisait pour savoir qu’il n’y aurait rien de bon.

      Pour le reste, c’est un peu plus compliqué que ta présentation ; http://www.lepoint.fr/societe/loi-travail-pourquoi-la-polemique-sur-l-article-2-est-artificielle-30-05-2016-2043084_23.php  : bien sûr c’est Le Point, mais enfin c’est pas inintéressant !.


    • tonimarus45 31 mai 2016 18:47

      @Fergus— vous savez que je ne me gene pas pour vous dire quand je ne suis pas d’accord avec ce que vous postez,mais là bravo

      Là ou nous divergeons c’est quand au tout, tout debut alors que l’on ne parlait pas encore de 49/3
      J’avais dit ceci«  » les soit disants socialos qui nous gouvernent feront tout pour appliquer cette loi ,y compris l’utilisation du 49/3 car plusieurs mesures les plus importantes sont la transposition de directives europeennes«  »« 
      Quand a la »cfdt« , elle est devenu clairement une filiale du »medef« 
      Elle vient a nouveau de trahir les cheminots en retirant son preavis de »greve".mais ,sans complexe elle va dire que c’est grace a ce preavis qu’elle aussitot retire qu’elle a obtenu ,ceci ou cela



    • Fergus Fergus 31 mai 2016 19:06

      Bonsoir, tonimarus45

      En fait, aucune divergence sur le 49.3 : eu égard au nombre des députés du PS et aux divisions qui les déchirent, la perspective d’utiliser cet article était plus qu’une possibilité, mais une forte probabilité.

      Divergence en revanche sur l’UE : le projet de loi Travail ne résulte pas, à ma connaissance, de directives européennes, mais de préconisations non obligatoires, en partie intégrées dans les GOPE. Hollande pouvait donc parfaitement s’abstenir de mettre sur pied ce projet de loi sans courir le risque de se faire taper sur les doigts. Son penchant pour le néolibéralisme a suffi à le mettre en conformité avec les vœux de la Commission.

      Pour ce qui est de la CFDT, je n’ai plus d’illusions sur ce syndicat depuis l’époque Notat et l’adhésion quasiment sans réserves de celle-ci au plan Juppé de 1995.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 mai 2016 19:53

      @Fergus
      Tout un billet pour finir par dédouaner l’ Union européenne, dont vous vous gardez bien de citer le moindre article de fonctionnement... Quand on reste dans l’ Union européenne, on est obligé d’en appliquer les Traités. L’article 121 organise les politiques économiques de chaque Etat, et les divers gouvernements sont sous contrôle permanent.


      Voici le texte intégral de l’article 121 du TFUE, Article 121 (ex-article 99 TCE)

      1. Les États membres considèrent leurs politiques économiques comme une question d’intérêt commun et les coordonnent au sein du Conseil, conformément à l’article 120.

      2. Le Conseil, sur recommandation de la Commission, élabore un projet pour les grandes orientations des politiques économiques des États membres et de l’Union et en fait rapport au Conseil européen. Le Conseil européen, sur la base du rapport du Conseil, débat d’une conclusion sur les grandes orientations des politiques économiques des États membres et de l’Union. Sur la base de cette conclusion, le Conseil adopte une recommandation fixant ces grandes orientations. Le Conseil informe le Parlement de sa recommandation.


      3. Afin d’assurer une coordination plus étroite des politiques économiques et une convergence soutenue des performances économiques des États membres, le Conseil, sur la base de rapports présentés par la Commission, surveille l’évolution économique dans chacun des États membres et dans l’Union, ainsi que la conformité des politiques économiques avec les grandes orientations visées au paragraphe 2, et procède régulièrement à une évaluation d’ensemble.


      Pour les besoins de cette surveillance multilatérale, les États membres transmettent à la Commission des informations sur les mesures importantes qu’ils ont prises dans le domaine de leur politique économique et toute autre information qu’ils jugent nécessaire.


      4. Lorsqu’il est constaté, dans le cadre de la procédure visée au paragraphe 3, que les politiques économiques d’un État membre ne sont pas conformes aux grandes orientations visées au paragraphe 2 ou qu’elles risquent de compromettre le bon fonctionnement de l’Union économique et monétaire, la Commission peut adresser un avertissement à l’État membre concerné. Le Conseil, sur recommandation de la Commission, peut adresser les recommandations nécessaires à l’État membre concerné. Le Conseil, sur proposition de la Commission, peut décider de rendre publiques ses recommandations.

      Dans le cadre du présent paragraphe, le Conseil statue sans tenir compte du vote du membre du Conseil représentant l’État membre concerné. La majorité qualifiée des autres membres du Conseil se définit conformément à l’article 238, paragraphe 3, point a).


      5. Le président du Conseil et la Commission font rapport au Parlement européen sur les résultats de la surveillance multilatérale. Le président du Conseil peut être invité à se présenter devant la commission compétente du Parlement européen si le Conseil a rendu publiques ses recommandations.

      6. Le Parlement européen et le Conseil, statuant par voie de règlements conformément à la procédure législative ordinaire, peuvent arrêter les modalités de la procédure de surveillance multilatérale visée aux paragraphes 3 et 4.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 mai 2016 19:58

      @Fifi Brind_acier
      Quelles sont les attributions de la Commission européenne ?
      Elle détient tous les pouvoirs : législatifs, contrôles et sanctions.

      Ses compétences sont de trois ordres :

      • Pouvoir d’initiative législative : la plupart des actes législatifs du Conseil (Conseil des ministres) exigent au préalable une proposition émanant de la Commission.

      •  Le Conseil ne peut amender une proposition qu’en statuant à l’unanimité, la Commission peut modifier sa proposition tant que le Conseil n’a pas statué.

      •  Toute proposition de la Commission doit se justifier au regard du principe de subsidiarité. Concernant la PESC, la Commission peut soutenir le haut représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité lorsqu’il soumet une initiative au Conseil (art. 30 TUE).

      • Gardienne des traités : la Commission veille au respect et à l’application du droit européen et du droit dérivé (règlements, directives, décisions) sous le contrôle de la CJUE.

      • Elle s’informe, prévient et sanctionne les États membres en cas de non-respect des traités européens.

      • Elle peut saisir la Cour de justice de l’Union européenne si l’État ne suit pas l’avis qu’elle lui a préalablement envoyé.

      • Pouvoir d’exécution : la Commission est, par délégation du Conseil, l’organe d’exécution des politiques et des actes adoptés par le Conseil.

      • Elle exécute le budget, gère les politiques communes et les Fonds européens. Le Conseil contrôle son activité au moyen de différents comités, plus de 200 (procédure de comitologie).

    • Fergus Fergus 31 mai 2016 20:33

      Bonsoir, Fifi Brind_acier

      Merci d’avoir transcrit ce texte. Comme je l’ai indiqué ci-dessus et comme cela ressort de ces lignes, les GOPE ne sont que des recommandations, certes pressantes, mais qui ne peuvent être imposées aux états. Si donc ils décident, par l’intermédiaire de leurs dirigeants, de se plier à ces GOPE, cela relève d’une acceptation volontaire.


    • Sozenz 31 mai 2016 20:58

      @Fergus
      vous avez un brigand qui vous met le couteau sous la gorge et vous dit d une façon tout à fait aimable : je vous preconise comme meilleure solution de me donner votre porte feuille ... vous avez le choix de ne pas le donner , hein ^^


    • Legestr glaz Ar zen 31 mai 2016 21:05

      @Fergus

      C’est exact Fergus, les recommandations n’ont aucun caractère obligatoire, vous avez visez juste.

      Toutefois, et oui, les choses ne sont jamais simples dans l’UE, et dire qu’une recommandation n’a pas de caractère obligatoire est une vue de l’esprit. Parce que, figurez vous, votre propos n’est pas complet. Les Etats nations auxquels sont adressées, nominativement, ces GOPE, peuvent très bien ne pas les mettre en oeuvre. Mais la sanction tombe comme un couperet ! Une amende de 0,2 % du PIB est prévue pour les pays qui ne se conformeraient pas aux recommandations. 0,2% me direz vous, ce n’est pas grand chose. Pour la France, dont le PIB est de 2000 milliards d’euros, cela fait la bagatelle de 4 milliards, une paille en quelque sorte, en ces temps de disette. Amende reconductible chaque année jusqu’à application de la recommandation, évidemment ! J’ai entendu Moscovici dire la même chose que vous à la radio sur le caractère non obligatoire. Je pense que c’est la version que les « merdias » ont relayée oubliant, sciemment, de parler de la pénalité de 0,2% du PIB. C’est quand même ballot. Et les journalopes laissent dire un commissaire européen sans lui rétorquer que l’amende à la clé est très fortement dissuasive. Qu’en pensez vous ? L’est-elle ?

      Alors voyez vous Fergus, avec ce genre de recommandation n’ayant aucun caractère d’obligation, écrit en gras de votre plume, les pénalités à la clé sont tellement importantes que les pays à la botte de la commission européenne, n’ont strictement aucune envie de désobéir. D’ailleurs les gouvernements sont nommés pour effectuer ce travail. Et ils le font avec beaucoup de plaisir et d’application.

      Comment se fait-il que vous connaissiez ce « caractère non obligatoire » et que vous n’aviez pas connaissance de la pénalité en cas de non respect ?

      En conclusion Fergus, l’enfant n’est pas obligé de manger sa soupe, mais il est privé de dessert. Génial non ?


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 mai 2016 21:59

      @Fergus
      Si c’était juste des conseils, on se demande pourquoi Tsipras les suit, en ruinant les Grecs ??


    • Fergus Fergus 31 mai 2016 22:40

      Bonsoir, Sozenz

      A ce détail près que le brigand a été mis en place par celui qu’il menace : l’UE, c’est la Commission, mise en place par le Conseil européen, autrement dit par les chefs d’état et de gouvernement qui définissent la ligne de route de la Commission. Bref, en caricaturant à peine, c’est Hollande qui dit à Juncker ce que Juncker tente ensuite d’imposer à Hollande !


    • Fergus Fergus 31 mai 2016 22:52

      @ Fifi Brind_acier

      Les sanctions européennes visent - et vous le savez parfaitement - les pays qui ne transcrivent pas les directives et ceux qui ne respectent pas les critères en matière de déficit. Eu égard à l’état des finances de la Grèce, c’est à ce titre qu’elle est sous tutelle européenne.


    • Legestr glaz Ar zen 1er juin 2016 06:54

      @Fergus

      Quelle confusion Fergus. Lorsqu’une directive n’est pas appliquée, c’est la commission européenne qui saisit la cour de justice de l’UE. Le pays « récalcitrant » est donc condamné par le CJUE au paiement d’astreintes (amendes) pour jour de retard dans l’application. C’est, en somme, une décision de justice. La condamnation peut être « variable » et n’est jamais définie par avance.

      En ce qui concerne les « recommandations » c’est tout autre chose. La sanction est prévue dans les traités européens. Ce n’est pas la CJUE qui fixe la pénalité de 0,2% du PIB. C’est déjà prévu. Le pays « récalcitrant » que rien n’oblige effectivement à appliquer les recommandations non contraignantes, sait qu’il devra verser une amende de 2% de son PIB. Les recommandations n’ont pas de caractère contraignant mais la sanction pour non respect est totalement dissuasive.

      Avez vous compris la différence entre non application d’une directive et d’une recommandation ?


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er juin 2016 07:11

      @Fergus
      L’UE est tellement démocratique, qu’il y a un bureau à Bruxelles spécialement chargé de surveiller le Gouvernement français et ses réformes.
      En clair, « Vous appliquez les réformes, ou vous payez 4 milliards d’euros. »


      A part cela, Hollande est libre d’accepter ou pas, pas vrai ... ??
      Vous protégez un système totalitaire, où les menaces remplacent la libre décision des gouvernements, y compris contre l’avis des citoyens.

      Un gouvernement dirigé depuis l’étranger, cela s’appelle de la Haute trahison :
      La Haute trahison, (supprimé de la Constitution par Sarkozy), c’est l’entente avec des puissances étatiques étrangères ou des puissances privées, pour mener une politique manifestement contraire à l’intérêt général du peuple français.


    • Fergus Fergus 1er juin 2016 09:00

      Bonjour, Ar zen

      Citez moi les cas de pays qui ont été frappés par le non-respect d’une « recommandation ».

      Qui plus est, les textes sont suffisamment clairs pour qu’un pays exposé à une amende à ce titre puisse en contester la légitimité et s’abstenir de verser le moindre fifrelin.

      En admettant même qu’il y ait un caractère obligatoire avéré, que se passerait-il pour les pays qui persisteraient à refuser de payer ? Rien ! Et pour une évidente raison : 1) l’UE n’a pas de pouvoir de prélèvement contraignant sur les finances des pays membres ; 2) l’UE se tirerait une balle dans le pied en poussant ses membres vers la sortie pour un tel motif.

      C’est pourquoi, s’il n’était pas complice, Hollande (et avant lui Sarkozy) aurait parfaitement pu refuser de reprendre à son compte les « recommandations ». Le problème est qu’il est lui-même partie prenante dans l’élaboration de ces textes via la Commission à laquelle le Conseil a donné feu vert.


    • tonimarus45 1er juin 2016 09:40

      @Fergus bonjour- ’’sosenz«  », vous a repondu ,for ironiquement c’est vrai, mais il a raison.ces «  »recommandations«  » n’en doutez pas sont assorties de chantages et de menaces,dont bien sur vous ne saurez rien,Regardez ce qu’il s’est passe pour la grece, etes vous naif a ce point ??

      Je reposte la reponse de sorenz qui resume bien cela

      «  »«  »@Fergus
      vous avez un brigand qui vous met le couteau sous la gorge et vous dit d une façon tout à fait aimable : je vous preconise comme meilleure solution de me donner votre porte feuille ... vous avez le choix de ne pas le donner , hein ^^«  »«  »
      "

    • Legestr glaz Ar zen 1er juin 2016 11:26

      @Fergus

      Soyez un peu sérieux Fergus et faites marcher vos méninges. Tous les pays appliquent, le doigt sur la couture du pantalon, les GOPE. Alors les sanctions ne tombent pas. Ce qui est certain c’est que les mesures préconisées par la commission européenne ne peuvent pas être prises, pour un pays donné, en 6 mois où une année. Il faut compter plusieurs années pour arriver au résultat final. Nous sommes dans ce processus. Il vous suffit d’ailleurs de lire les GOPE 2014-2015, 2015-2016 et 2016-2017 pour la France pour vous rendre compte, instantanément, que la France met en oeuvre, progressivement, les recommandations de la commission.

      Alors, si un pays désobéissait. La réponse est dans notre constitution dont voici un copié-collé :

      "ARTICLE 5.

      Le Président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l’État.

      Il est le garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire et du respect des traités".

      Votre commentaire, sur le non respect de la France à ses obligations concernant les GOPE, peut se décliner à l’infini pour tous les accords bi-latéraux, multi-latéraux, pour lesquels la France est engagée. Je vais vous rafraîchir la mémoire. Que s’est-il passé avec l’affaire des navires non livrés à la Russie à la suite des sanctions imposées par l’UE à ce pays ? Vous avez suivi l’affaire n’est-ce pas ? Et bien est-ce que la France a refusé d’assumer ses engagements ? Voilà, vous avez votre réponse Fergus.

      Non, Hollande n’est pas du tout complice de la rédaction des GOPE. Vous avez une idée totalement déformée du fonctionnement de l’UE. À votre corps défendant, j’en suis certain. Vous êtes victime, d’une part, d’une désinformation rampante et, d’autre part, d’une propagande éhontée. Considérez en effet que le conseil européen, l’ensemble des 28 chefs d’Etats et de gouvernement, se réunissent 2 fois par an, sauf cas d’urgence, comme lors des forts flux de migration. Et bien, je vous laisse faire le calcul. Si la réunion du conseil européen dure 2 heures, pendant combien de temps chaque membre à la parole ? Réponse : 120mm : 28 = 4mn28s ! Le temps de prendre des nouvelles du petit dernier et on se quitte bon ami ! Pensez vous que Hollande et les autres ont le don d’ubiquité ? Ces GOPE sont préparées par des « techniciens » (très bons au demeurant) opérant sur ordre de la commission.

      Méfiez vous de l’effet « Dunning Kruger » Fergus. Prenez bien vos renseignements pour faire votre idée par vous même. Je me rends compte que vous ne maîtrisez pas le sujet, non par faiblesse intellectuelle bien sûr mais par manque d’information et de volonté de connaître véritablement le fonctionnement de l’UE. Mettez vous au boulot Fergus.

      Devezh mat.

      http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/csr2014/csr2014_france_fr.pdf

      http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/csr2015/csr2015_council_france_fr.pdf

      http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/csr2016/csr2016_france_fr.pdf


    • Sozenz 1er juin 2016 13:34

      @Fergus
      bon fergus arrêtez de vous mentir et de tenter de justifier un fonctionnement briguant mis en place de façon volontaire .de la part des etats de l UE des politiciens etc
      c est tourner et tourner et tourner en rond pendant des années et des années et des années pendant ce temps là le constat c est que : des gens crèvent, des gens crèvent de soumission ,de combats les uns contre les autres, des guerres, de la famine , de mal être , de produits toxiques ect ... ils crèvent de tout ce qu ils haïssent mais qu il cautionnent volontairement , consciemment ou inconsciemment, par jeu ou par ignorance , bêtise ou orgueil., avidité ou par crainte . mettez tous les mots et les maux de l humain que vous voulez.. cherchez aussi en vous toutes les faiblesses et tous les contradictions qui vous animent . et vous verrez d ’où vient le(s) problème(s).
       .


    • Fergus Fergus 1er juin 2016 13:50

      Bonjour, Sozenz

      « arrêtez de vous mentir »

      Je vous renvoie cette interpellation : si l’Union Européenne disparait, quelle politique sera conduite dans les états revenus à leur totale indépendance d’antan ? Exactement la même, basée sur la doxa néolibérale qui prévaut et qui touche tout autant des Sarkozy ou Hollande que des Merkel ou Cameron. Avec en prime la résurgence de tensions intracontinentale sur le plan économique et nationaliste, sans compter un affaiblissement vis-à-vis des grands blocs politiques existants ou émergents.

      L’UE dans sa forme actuelle ne vous convient pas. Moi non plus. C’est pourquoi il faut la changer, et cela passe par le renouvellement des caciques politiques qui nous gouvernent, à commencer par notre propre pays.


    • petit gibus 31 mai 2016 12:02
      Fallait bien que Hollande le faux cul
      laisse une trace tangible dans la grande histoire
      de son passage à l’Elysée smiley





      • Fergus Fergus 31 mai 2016 12:44

        Bonjour, petit gibus

        « une trace tangible dans la grande histoire »

        Je préciserais même : ’« une trace tangible dans l’offensive du néolibéralisme ».


      • rajex rajex 31 mai 2016 13:47

        @petit gibus

        « Fallait bien que Hollande le faux cul
        laisse une trace tangible dans la grande histoire »

        Un faux cul mais de vraies traces de merde...

      • @rajex

        la seule trace que laissera CULBUTO SERA SUR SON STRING BLANC !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


      • Habana Habana 1er juin 2016 13:27

        @petit gibus
        Et quand je pense que le PS a encore 13% d’intention de vote aux prochaines élections !!!

        Putain y’a des lessivés du bulbe !!

      • Fergus Fergus 1er juin 2016 13:40

        Bonjour, Habana

        Rien d’étonnant, c’est le pourcentage de ceux qui, dans ce parti et comme nombre de leurs homologues à LR et l’UDI, se situent du côté du manche. Autrement dit du côté des puissances industrielles et financières, du côté des rentiers aisés et des actionnaires, ou bien encore du côté de la haute fonction publique. Bref, du côté de ceux qui ont intérêt à ce que perdure le système d’alternance PS-LR.


      • tashrin 31 mai 2016 12:02

        gloablement d’accord
        Le plan de sortie de crise evoqué dans les medias est plutot finaud...
        Le gouvernement veut apparemment proposer un deal à la cgt  : ils lachent du lest sur la loi travail, et en echange le gouvernement lache du lest sur d’autres conflits en cours (intermittents, cheminots)
         => soit la cgt accepte et c’est une trahison sans nom vis à vis de la population
         => soit la cgt refuse et se met en porte-à-faux vis-à vis de ses adherents dont pas mal sont concernés par les autres conflits en cours de nego
        Vicieux


        • Fergus Fergus 31 mai 2016 12:50

          Bonjour, tashrin

          « Vicieux » est le bon mot. Mais Hollande devrait se méfier : pratiquement toutes ses initiatives, tant stratégiques que tactiques, ont été foireuses et se sont retournées contre lui.

          En conséquence, ses (vrais) amis devraient lui conseiller la prudence. Car il ne faut pas qu’il se fasse d’illusions : s’il parvient à mettre la CGT (et ses alliés) en échec, il n’aura pas gagné pour autant : le bilan sera perdant-perdant !


        • tonimarus45 31 mai 2016 18:54

          @tashrin--- -La cgt doit prendre en compte le fait que « fo » est en train de negocier, derriere son dos,avec le gouvernement.ET que donc elle risque d’etre isole si elle continue la lutte seule

          A partir de là il est bien clair que les soit disants socialos qui nous gouvernent aides par le « medef », la « cfdt » et meme peut etre « fo », vont tout faire pour l’humilier et mettre a bas le plus important syndicat qui defend l’ouvrier

        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er juin 2016 07:14

          @tonimarus45
          La CGT et FO ne demandent plus le retrait de la loi travail.
          Ils vont négocier des avantages qu’ils présenteront chacun comme une grande victoire.


        • tonimarus45 1er juin 2016 09:12

          @Fifi Brind_acier—ils feront ce qu’ils pourront, avec les moyens dont ils disposent.Ils savent tres bien que les ouvriers n’ont pas les moyens de faire des mouvents de greve de plus d’une semaine et cela pour des raisons que vous devriez conaitre.Mais bon le syndicat(CFDT), dont curieusement vous ne parlez jamais ,qui n’a lance aucune contestation au sujet de cette loi,prendras le relais et lancera une greve generale ??????

          Ceci dit ,j’aimerais que votre champion nous dise CLAIREMENT ce qu’il pense de cette loi (et priere de ne pas taper en touche avec le coseil national de la resistance, je dis et repete CLAIREMENT)
          Ce qu’il y a c’est qu’a travers vous travers je connais son aversion pour la « cgt » qui est le seul syndicat d’importance qui est au cote des ouvriers(citez m’en un autre)
          C’est grace aux luttes impulsees par ce syndicat(au prix meme de la vie de certains) que nous avons les avances sociales que nous avons et dont vous aussi beneficiez 

        • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 31 mai 2016 12:18

          Excellente synthèse de la situation.

          Comme pour tous les actes de résistance, c’est l’avant-garde qui s’y colle.
          Après, tout le monde s’attribuera la victoire,
          mais les salariés ne seront pas dupes, et les élections de 207 risquent d’être surprenantes.

          • petit gibus 31 mai 2016 12:53
            @Jeussey de Sourcesûre

            « 
            les élections de 207 risquent d’être surprenantes. »

            Avant ce faux cul, nous avons eu un pantin désarticulé
            qui s’essaye encore à faire son numéro !
            Dans ce pays ou les corporatismes, les lobbys de toutes sortes
            sont majoritaires
            dans ce pays ou les intérêts particuliers étouffent tout interêt collectif
            Je doute que l’avenir proche nous réserve une surprise smiley

          • Fergus Fergus 31 mai 2016 12:53

            Bonjour, Jeussey de Sourcesûre

            « les élections de 207 risquent d’être surprenantes. » En effet, car il est évident que ce conflit social laissera des traces et influera sur le comportement des électeurs.

            Cela dit, Hollande n’a quasiment aucun chance de tirer profit de la situation : même s’il réussit à faire plier la CGT, lui-même sortira plus cramé que jamais de ce bras de fer.


          • petit gibus 31 mai 2016 13:15
            @Fergus

            « ce conflit social laissera des traces et influera sur le comportement des électeurs. »

            Pour étayer mon pessimisme, je ne prendrais que cet exemple récent :
            la queue des SUV rutilants devant les stations de carburant,
            la queue de tous ces petits vieux à remplir plusieurs jerricanes
            au cas ou............ !

          • Jason Jason 31 mai 2016 13:24

            @Jeussey de Sourcesûre

            « Victory has a thousand fathers, but defeat is an orphan ». La victoire a mille pères, mais la défaite est orpheline.


          • BOBW BOBW 31 mai 2016 21:41

            @petit gibus : je suis un « petit vieux » et je n’ai pas trouvé une pompe ouverte pour acquerrir 2 bidons de 5 l :un pour ma motobineuse de mon petit jardin et un autre pour mon petit scooter et je suis obligé de rouler à vélo malgré mes 81 ans !... mais mon comportement électoral se manifestera durement  contre tous les politicards véreux et anti sociaux !...


          • petit gibus 1er juin 2016 14:14
            Sais-tu qu’à 81 balais les rhumatos préconisent plus le vélo
            que la pratique du scooter c’est bien meilleur pour
            la bonne santé de nos hanches smiley
            surtout que pour les plus feignants d’entre nous,
            chez déca y a des vélos électriques pour pas cher du tout smiley
            Quant à ta motobineuse t’as combien d’hectares de jardin ?
            Ne ferais tu pas du bio pour vendre au noir chez tous tes voisins ?

          • Sozenz 3 juin 2016 01:29

            @Fergus
            Cela dit, Hollande n’a quasiment aucun chance de tirer profit de la situation :

            il a déjà tiré profit de la situation . il va être payé jusqu ’ à la fin de sa vie + tous les avantages à coté .. ;
            il a accepté de se salir les mains ( car il savait exactement où il allait mettre les pieds en restant dans la zone Euro.)
            Après les gens se sont encore une fois laissés manipuler
            . il y a un moment où on peut ne pas, ne pas savoir , ne pas comprendre ( que ceux qui vont aller voter le fasse avec les yeux grands ouverts) mais je pense que pour 2017 ce sera assez clair pour tous du comment ça fonctionne. je l espéré en tout cas Car nous n allons pas avoir beaucoup de chances dans le temps pour pouvoir éviter le pire sans trop de casse ...


          • Fergus Fergus 3 juin 2016 09:11

            Bonjour, Sozenz

            « il va être payé jusqu ’ à la fin de sa vie + tous les avantages à coté »

            Certes ! Mais ce n’est sans doute pas ce qui a motivé Hollande dans sa quête élyséenne. Comme de nombreux autres caciques politiques, c’est le pouvoir et la jouissance qu’il procure qui sont à la base de leur ambition. Nombre de ces responsables politiques gagneraient d’ailleurs beaucoup plus de fric en allant pantoufler dans le privé.

            Cela dit, les avantages dont bénéficient les anciens chefs d’état sont exorbitants, je suis d’accord avec vous.

            « il a accepté de se salir les mains » 

            Hollande ne voit probablement pas les choses ainsi, il applique une politique conforme à ce qu’il est foncièrement : un libéral au profil UDI.

            « je pense que pour 2017 ce sera assez clair pour tous du comment ça fonctionne »

            Je ne crois pas qu’il faille se faire d’illusions pour 2017 : malgré une poussée alternative aux partis de gouvernements qui accaparent le pouvoir depuis tant d’années, la majorité qui sortira des urnes présidentielle et législative ressemblera sans doute beaucoup aux précédentes. Hélas !


          • Sozenz 3 juin 2016 16:44

            @Fergus
            merci d avoir repris mon message et de la voir décortiqué point par point en mettant d autres aspects .
            tous les aspects résumés dans ce dialogue sont pour ma part exactes ^^


          • jaja jaja 31 mai 2016 12:34

            Grèves, blocages et manifestations se multiplient avec un seul but : le retrait pur et simple de cette loi travail qui n’est pas amendable... Quiconque au sommet de la hiérarchie syndicale trahirait la base en acceptant ne serait-ce qu’une virgule de ce texte en subira les conséquences...

            En attendant les cheminots sont en grève et les voies de Rouen à Paris, par exemple, ont été bloquées ce matin alors que la ville est paralysée par les barrages... 300 000 foyers de La Courneuve et environs ont été passés au tarif heures creuses par les grévistes de l’EDF...Les travailleurs ont également bloqué l’accès au poste pour empêcher ERDF de rebasculer en tarif heures pleines.

            Ce type d’actions solidaires se multiplient et débordent largement l’objectif du simple retrait de la loi travail...
            La journée de jeudi sera une nouvelle journée de mobilisation et de manifestations. A Toulouse dès 6 heures du matin nous occuperons un nouveau lieu qui donnera encore lieu à une course de vitesse entre la flicaille et nous et à midi nous manifesterons à nouveau dans la ville... et partout ailleurs en France il faut toutes et tous se bouger et multiplier les diverses actions qui permettront de faire tomber cette loi inique...


            • Fergus Fergus 31 mai 2016 12:59

              Bonjour, jaja

              Merci pour ces infos. Si Hollande et Valls croient à un essoufflement, ils se leurrent manifestement. Et l’Euro approchant, la situation va devenir de plus en plus périlleuse pour l’exécutif.

              Bientôt, il ne leur sera même plus possible d’édulcorer l’article 2 pour tenter d’éteindre l’incendie. Une chose est sûre : les travailleurs en lutte doivent maintenir la pression.


            • alinea alinea 31 mai 2016 13:01

              @jaja
              Merci pour ces infos optimistes.


            • tonimarus45 31 mai 2016 15:26

              @jaja-oui sauf que une fois de plus a la sncf le syndicat « collabo » CFDT a trahi

              Comment des ouvriers de « base »« peuvent t’ils faire confiance a cette filale du »medef" ????????

            • jaja jaja 31 mai 2016 17:09

              @tonimarus45

              Il y a en ce moment des défections à la CFDT... C’est tout de même étonnant qu’il n’y en ait pas plus !


            • francesca2 francesca2 31 mai 2016 17:41

              @jaja


              Défections ? Des sources, jaja ? 

            • jaja jaja 31 mai 2016 18:00

              @francesca2

              Je ne suis pas chargé d’informer les gens de droite qui ne suivent pas l’actualité syndicale... Un simple exemple d’un dirigeant historique de la CFDT passé à la CGT à l’occasion de cette lutte contre la loi Hollande-Valls-Berger :

              « http://www.frontsyndical-classe.org/2016/04/contrairement-a-une-propagande-mediatique-mensongere-c-est-la-cfdt-qui-a-des-problemes-avec-ses-propres-syndiques-et-avec-les-travai


            • jaja jaja 31 mai 2016 18:05

              Par ailleurs il existe un vent de fronde important dans la CFDT concernant la participation aux manifestations contre la loi Travail..
              Ce qui est étonnant pour ce syndicat devenu depuis des années une annexe du Médef...

              http://www.marianne.net/manifestation-du-31-mars-cfdt-base-se-rebiffe-contre-laurent-berger-100241481.html


            • jaja jaja 31 mai 2016 18:10

              @jaja

              Ce qui n’est pas étonnant...pardon.... !!!


            • francesca2 francesca2 31 mai 2016 18:10

              @jaja

              ça tombe bien, je ne suis pas de droite mon jaja.
              Sinon, c’est un ? 
              Des défections ? Une défection. Oui, étonnant qu’elles ne soient pas plus nombreuses. 

            • tonimarus45 1er juin 2016 09:17

              @jaja— merci j’etais au courant de cela mais je cherchais le lien pour le presenter a cette representante de l’ultra liberalisme.en effet mon fils encore dans la vie active me signale des defections a ce syndicat


            • tonimarus45 1er juin 2016 09:22

              @jaja—bonjour-«  »« Je ne suis pas chargé d’informer les gens de droite »« dites vous 


              Audiard avait un espression plus directe, je cite simplement(loin de moi l’intention d’insulter quiconque
               »« Je ne parle aux ???? ça pourrait les instruire »«  »


            • Sozenz 3 juin 2016 16:50

              @Fergus
              Une chose est sûre : les travailleurs en lutte doivent maintenir la pression.

              la plus part des politiciens comptent sur l essouflement des mouvements,par ce qu ils savent très bienque les gens doivent payer leurs factures , ont une famille etc ...c est une technique pervers .
              La politique est payer pour faire jouer le temps pour eux ....
              ils disent que les grévistes prennent en otage la France ... mais les politiciens prennent aussi les français en otage à leur façon .


            • Fergus Fergus 3 juin 2016 17:19

              Bonjour, Sozenz

              « la plus part des politiciens comptent sur l essouflement des mouvements »

              Exact : Hollande fait malheureusement le même calcul que Sarkozy en 2010. Et le pire est que cela peut marcher tant les Français sont frileux à engager une lutte dure pour sauvegarder leurs droits. Les prochains jours seront déterminants pour la suite du conflit : si la CGT ne reçoit pas de renfort populaire significatif, nous irons vers un nouvel échec.

              Pour ce qui est de la « prise en otage », l’exécutif est en effet mal placé, lui qui use du 49.3, un procédé qui, précisément, prend en otage les députés de la majorité défavorables au projet de loi. Même chose vis-à-vis des Français, pris en otages d’une politique pour laquelle ils n’ont pas voté en 2012.


            • Croa Croa 5 juin 2016 17:38

              À Sozenz« parce qu ils savent très bien que les gens doivent payer leurs factures , ont une famille etc  »
              Oui en partie, car c’est pire que ça en fait : La majorité des gens se laisse manipuler par les médias et notamment par la com du pouvoir.
              C’est expliqué là.


            • Fergus Fergus 5 juin 2016 18:37

              Bonsoir, Croa

              Ils se laissent manipuler parce qu’ils veulent bien se laisser manipuler : en 2005, lors du référendum sur le projet de traité constitutionnel européen, les Français ont fait de la résistance, et pourtant jamais il n’y avait eu un tel matraquage des partis et des médias.


            • leypanou 31 mai 2016 12:36

              Cet article en éclairera plus d’un concernant cette fameuse loi : à lire et à faire connaître sans modération.
              A un moment, l’article parle d’atlantistes : qui ne se rappelle des premiers propos de FH quand il a rencontré B Obama, comme quoi il faut vite négocier le TAFTA : être Young Leader vous marque à vie ?


              • Fergus Fergus 31 mai 2016 13:02

                Bonjour, leypanou

                Merci pour cet intéressant lien.

                Concernant Hollande, le fait est qu’il s’est révélé comme président ce que l’on pressentait qu’il serait lorsqu’il était Premier secrétaire du PS. Ce personnage a toujours été foncièrement libéral.


              • JBL1960 JBL1960 31 mai 2016 16:15

                @leypanou On est pas mal à s’en souvenir de cette déclaration tellement elle nous aura piqué les oreilles ! Tenez, je l’avais expliqué dans ce billet du 27/12/2015 entre autres :
                https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/27/ne-nous-habillons-pas-de-tafta/ On n’avait déjà plus de doutes à son sujet et actuellement les preuves de sa totale compromission envers son maître Zunien s’accumulent à vitesse grand V !


              • @leypanou

                TAFTA : le us vont inonder le marché de l UE DE FAUX BORDEAUX CHAMPAGNE ET FAUX FROMAGES DE FRANCE

                QU ILS SONT « CONS » nos dirigeants de l UE RIEN DANS LEURS STRINGS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


              • Sozenz 3 juin 2016 17:01

                @leypanou

                Ou alors expliquez-nous par quel miracle un gouvernement de droite en Belgique et un supposé de gauche en France, promulguent en même temps des règles identiques qui étranglent au mieux les travailleurs ?
                cette question est un des points primordial .
                de plus nous voyons en parallèle la demande répétée qui est faite pour le Portugal après la hausse des salaires qui ont été faite par le nouveau parti politique de reprendre le système d austérité . nous voyons le combiné , des politiques d’ austerité dans toute l’europe + la mise en concurrence à l interieur de la communauté européenne de la main d oeuvre avec la possibilité d avoir des travailleurs détachés acceptant pour un salaire qui va dépasser le leur dans leur pays d origine mais dont les conditions de travail ne seront pas celle de leur pays , mettre en concurrence les travailleurs du territoire . nous rentrons dans un système vicieux et pervers qui entraine malgré eux tous les pays dans la grande chute de tous ...


              • Sozenz 3 juin 2016 17:04

                @leypanou
                oups pardon , j ai oublié de vous remercier pour votre très bon lien !! Merci à vous .


              • colere48 colere48 31 mai 2016 12:44
                Bonjour Fergus

                Pas toujours d’accord avec vous, mais là je dis bravo à ce brillant « coup de gueule » !

                Le comportement de cette équipe au pouvoir à des relents « fascistes » affirmés.

                Il est surprenant comme la culture de base, souvent familiale, souvent « le père » resurgi et prend le dessus au fur et à mesure que l’âge avance.
                Doit on rappeler l’extrémisme droitier du père hollandais ?
                ou la « sympathie franquiste » pour ne pas dire l’adhésion à Franco, valse hésitation ?
                ou la fourbe « marconnerie » d’un jeune cynique au allure de gigolo au costard « smic », manque les chaussures en croco , non ?

                Bref tout cela donne le vertige , et il faut bien reconnaître que certaine profession de foi , redonne l’envie d’y croire , en peu d’espoir...

                • Fergus Fergus 31 mai 2016 13:19

                  Bonjour, colere48

                  Je comprends votre ressentiment à l’égard de Hollande. Pour autant, je ne crois pas que l’on puisse évoquer des « relents fascistes » dans la mesure où sa gouvernance n’est pas totalitaire. A cet égard, Valls me semble potentiellement plus dangereux que ce président aux allures de chef de bureau bien loin de montrer la détermination qu’afficherait dans sa position un leader fasciste ou aspirant à l’être.

                  En l’occurrence, avec le 49.3 Hollande utilise les ficelles du pouvoir que lui donne la constitution, rien de plus. Mais non sans tendre des perches en coulisse pour essayer de se dépêtrer du guêpier dans lequel il s’est fourré. Car Hollande est avant tout un velléitaire, et cela ne colle pas avec l’image qu’il voudrait donner. Le résultat : l’une de ces ragougnasses politiques peu appétissantes dont il a le secret. 


                • Daniel Roux Daniel Roux 31 mai 2016 15:23

                  Bonjour Fergus

                  La Constitution permet au Président de la République d’accaparer tous les pouvoirs et le clientélisme fait le reste. Quand ça ressemble à une dictature, c’est une dictature. Ce qui trouble cette image, c’est d’élire notre dictateur pour 5 ans, mais au fond, ça ne change pas la nature du pouvoir.

                  Il est reproché à la CGT d’avoir refusé de négocier. La négociation était du genre : On va vous couper les deux bras. Par lequel voulez-vous commencer ?

                  La loi travail c’est permettre aux patrons d’utiliser le 49.3 dans l’entreprise. Soit les salariés se soumettent, soit ils seront démis. Le recours à la grève sera la seule motion de censure possible.


                • JBL1960 JBL1960 31 mai 2016 16:22

                  @Fergus Franchement, je ne sais pas ce qu’il vous faut et je suis de l’avis de colère48 ! Et l’utilisation du 49.3 est l’outil d’une gouvernance totalitaire https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/05/31/sous-la-menace-du-49-3/ Rappelez-vous le livre de Vincent Nouzille les Tueurs d’États qui nous a révélé comment François Le Mou s’est révélé pire que Sarkozy en matière d’assassinat ciblé au nom de la République. Comme Oblabla qui se vante d’être le meilleur dans ce domaine...


                • Fergus Fergus 31 mai 2016 16:48

                  Bonjour, Daniel Roux

                  « Quand ça ressemble à une dictature, c’est une dictature. »

                  Sauf que cela ne ressemble pas à une dictature. Du moins pas encore.

                  Néanmoins, utiliser le 49.3 contre l’avis du peuple, celui des syndicats et sans majorité parlementaire n’en est pas moins un coup de force, et c’est à ce titre inacceptable.

                  Un coup de force en l’occurrence légal qui montre avec éclat qu’il y a urgence à réformer la constitution.

                  « La négociation était du genre : On va vous couper les deux bras. »

                  Là encore, cela me semble excessif : il ne s’agissait pas de couper les deux bras, mais un seul (le second sans doute plus tard), le Medef fournissant une prothèse en échange (le CPA). 


                • Daniel Roux Daniel Roux 31 mai 2016 19:00

                  @Fergus

                  Je traite justement de ce sujet sur l’article qui vient d’être publié : ici

                  On n’en discute quand vous voulez.


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 mai 2016 20:11

                  @colere48
                  Et oui, dès qu’il s’agit de passer sous silence les responsabilités de l’ Union européenne, vous êtes d’accord avec Fergus et même avec le Pape..."L’Union européenne, la grande absente des Manifs...


                  Par Pierre Levy, responsable du Journal RUPTURES, le Mensuel progressiste radicalement eurocritique.


                • Croa Croa 5 juin 2016 17:46

                  À Daniel Roux « Quand ça ressemble à une dictature, c’est une dictature. »
                  Non ça peut aussi être un totalitarisme (c’est pire qu’une dictature monocéphale puisque c’est un système qui impose les règles.)


                • colere48 colere48 31 mai 2016 12:48

                  A diffuser sans modération...



                  LA FRANCE INSOUMISE :

                  Nous ne nous soumettons pas à l’injustice et l’inégalité,
                  aux terroristes ni aux racistes. Nous voulons la paix, la
                  dignité sociale, la laïcité, la sécurité et la fraternité.
                  Nous
                  refusons le chômage et la précarité. Se soigner, se loger,
                  s’instruire ne doivent plus être des privilèges. Nous voulons
                  le partage des richesses. Nous ne nous soumettons pas
                  à cette monarchie présidentielle ni à la caste d’oligarques
                  qui dirigent. Nous voulons une assemblée constituante
                  pour passer à la 6e République. Nous ne nous soumettons
                  pas aux traités européens qui donnent tout pouvoir à la
                  finance. Nous voulons le peuple souverain. Nous ne nous
                  soumettons pas aux lobbys productivistes. Nous voulons
                  la planification écologique et la sortie du nucléaire et des
                  énergies carbonées. Nous voulons inventer, créer, partager.
                  Nous ne nous soumettrons pas au futur que les puissants
                  veulent nous imposer
                  . Nous voulons la liberté et l’égalité.
                  Nous sommes la France insoumise ! Tournons la page de cet
                  ordre injuste et cruel. Proposons la candidature de Jean-Luc
                  Mélenchon pour l’élection présidentielle de 2017.
                  Retrouvons-nous le dimanche 5 juin à Paris,
                  place Stalingrad pour le défilé
                  de la France insoumise et fière de l’être !

                  La France Insoumise Meeting du 5 juin 2016 avec JL


                  • Fergus Fergus 31 mai 2016 13:51

                    @ colere48

                    Merci pour ce lien. Une excellente pour ceux qui le peuvent d’aller écouter Mélenchon et de mieux cerner sa vision de la société française, loin des caricatures dont il faut très souvent l’objet.


                  • Legestr glaz Ar zen 31 mai 2016 13:08

                    « Quand le sage montre la lune du doigt, l’imbécile regarde le doigt ».

                    Alors Fergus, il est comment ce doigt ? Vous avez bien eu le temps de le détailler ?

                    Vous pourrez prendre connaissance du lien que je vous propose, lisez à partir de « recommande ». Une recommandation de Bruxelles, en date du 14 juillet 2015, cela ne s’invente pas, dont voici, spécialement extrait pour vous le point numéro 6.

                    6. réformer le droit du travail afin d’inciter davantage les employeurs à embaucher en contrats à durée indéterminée ; faciliter, aux niveaux des entreprises et des branches, les dérogations aux dispositions juridiques générales, notamment en ce qui concerne l’organisation du temps de travail ; réformer la loi portant création des accords de maintien de l’emploi d’ici à la fin de 2015 en vue d’accroître leur utilisation par les entreprises ; entreprendre, en concertation avec les partenaires sociaux et conformément aux pratiques nationales, une réforme du système d’assurance chômage afin d’en rétablir la soutenabilité budgétaire et d’encourager davantage le retour au travail.

                    Voici le lien pour le texte intégral. Maintenant vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas ! Vous avez l’occasion de regarder la lune. Merveilleux n’est-ce pas ?

                    Il faut savoir identifier l’adversaire avant de le combattre et de le terrasser. Vous vous êtes totalement trompé de cible Fergus ! Un énorme coup d’épée dans l’eau.

                    http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/csr2015/csr2015_council_france_fr.pdf


                    • Fergus Fergus 31 mai 2016 13:26

                      Bonjour, Ar zen

                      Cela démontre bien qu’il est nécessaire de réformer l’Union Européenne, et cela se fera.

                      Je note que vous avez oublié de préciser - comme Fifi l’oublie également à chaque fois - que les recommandations de ce type, et de manière générale tout ce qui est contenu dans les GOPE n’a strictement aucun caractère d’obligation, chaque chef d’Etat étant libre de les prendre en compte ou pas dans la mise en œuvre de sa politique nationale.

                      A nous, électeurs français, de ne pas élire des personnages nourris à la potion du néolibéralisme !


                    • foufouille foufouille 31 mai 2016 14:09

                      @Fergus
                      « Cela démontre bien qu’il est nécessaire de réformer l’Union Européenne, et cela se fera. »
                      la semaine des quatre jeudi certainement.


                    • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 31 mai 2016 14:11

                      @Fergus

                      La mise en oeuvre de la politique nationale passe par le budget.
                      Or, les pays de la zone Euro sont sous tutelle et doivent respecter les directives de Bruxelles et de la banque européenne.
                      Les autres pays de l’U.E. comme la Grande Bretagne se donnent le budget qui permet de mettre en oeuvre leur politique nationale. Est-ce que ça a un sens d’essayer d’avoir une politique nationale encore possible compte tenu des obligations imposées par un budget venu d’ailleurs ?

                      Demandez la réponse à Tsipras.

                      PS : dans ce jeu de dupes, Moscovicei représente le parangon du faux-cul qui exige du pays qui l’a mis là où il est de prendre des mesures qu’il n’a lui-même pas prises quand il était au poste le mieux placé pour le faire.

                    • Fergus Fergus 31 mai 2016 16:52

                      Bonjour, foufouille

                      Non, cela se fera car l’UE y sera contrainte, notamment par la montée des populismes et le risque de résurgences nationaliste, par la question migratoire, par les problèmes environnementaux, et même (dans quelques années) par la chute de la démographie allemande qui rebattra les cartes économiques.


                    • foufouille foufouille 31 mai 2016 17:53

                      @Fergus
                      c’est pas nous qui décidons mais eux, les riches.
                      la montée des populismes et le risque de résurgences nationaliste,
                      — ce sera juste une dictature européenne, les élections seront truquées ou refaites
                       par la question migratoire,
                      — qui est nécessaire pour fair baisser le smic
                       par les problèmes environnementaux
                      — les vieux véhicules sont interdits dans paris, pire ce sera certainement le bio obligatoire.


                    • Legestr glaz Ar zen 31 mai 2016 19:55

                      @Fergus

                      C’est exact Fergus, les recommandations n’ont aucun caractère obligatoire, vous avez visez juste.

                      Toutefois, et oui, les choses ne sont jamais simples dans l’UE, et dire qu’une recommandation n’a pas de caractère obligatoire est une vue de l’esprit. Parce que, figurez vous, votre propos n’est pas complet. Les Etats nations auxquels sont adressées, nominativement, ces GOPE, peuvent très bien ne pas les mettre en oeuvre. Mais la sanction tombe comme un couperet ! Une amende de 0,2 % du PIB est prévue pour les pays qui ne se conformeraient pas aux recommandations. 0,2% me direz vous, ce n’est pas grand chose. Pour la France, dont le PIB est de 2000 milliards d’euros, cela fait la bagatelle de 4 milliards, une paille en quelque sorte, en ces temps de disette. Amende reconductible chaque année jusqu’à application de la recommandation, évidemment ! J’ai entendu Moscovici dire la même chose que vous à la radio sur le caractère non obligatoire. Je pense que c’est la version que les « merdias » ont relayée oubliant, sciemment, de parler de la pénalité de 0,2% du PIB. C’est quand même ballot. Et les journalopes laissent dire un commissaire européen sans lui rétorquer que l’amende à la clé est très fortement dissuasive. Qu’en pensez vous ? L’est-elle ?

                      Alors voyez vous Fergus, avec ce genre de recommandation n’ayant aucun caractère d’obligation, écrit en gras de votre plume, les pénalités à la clé sont tellement importantes que les pays à la botte de la commission européenne, n’ont strictement aucune envie de désobéir. D’ailleurs les gouvernements sont nommés pour effectuer ce travail. Et ils le font avec beaucoup de plaisir et d’application.

                      Comment se fait-il que vous connaissiez ce « caractère non obligatoire » et que vous n’aviez pas connaissance de la pénalité en cas de non respect ?

                      En conclusion Fergus, l’enfant n’est pas obligé de manger sa soupe, mais il est privé de dessert. Génial non ?


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 mai 2016 20:33

                      @Fergus,
                      Quand les Empires s’effondrent, les peuples n’ont qu’une idée : en sortir.
                      Et pas du tout fabriquer un autre Empire à la place du précédent....


                      Tous les Empires ont imposé une monnaie commune aux pays sous leur coupe. Elles ont toutes explosées, et les Empires avec.
                      - L’Empire Romain
                      - L’Empire Espagnol
                      - Les Empires coloniaux.
                      - L’Empire austro- hongrois
                      - L’ URSS
                      - L’Empire Ottoman etc Chaque peuple a repris ses billes.

                      Ce que nous enseigne aussi l’Histoire, c’est que les évènements qui se produisent souvent, ont davantage tendance à se reproduire que ceux qui se produisent rarement ... C’est tout le début de cette vidéo sur la monnaie...

                    • Fergus Fergus 31 mai 2016 20:38

                      @ Fifi Brind_acier

                      Vous confondez délibérément « empire » et « confédération » en cours de constitution.


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 mai 2016 21:55

                      @Fergus
                      L’UE est un système supranational.
                      Vous savez ce que veut dire supranational ??


                    • Fergus Fergus 31 mai 2016 22:48

                      @ Fifi Brind_acier

                      Supranational aujourd’hui, national demain dans le cadre d’une union intégrée des pays européens au sein d’une confédération. Ne soyez pas pessimiste ! smiley


                    • Legestr glaz Ar zen 31 mai 2016 22:51

                      @Fergus

                      Je suis quand même déçu Fergus. Vous ne m’avez toujours pas dit pourquoi, selon vous, une fédération de pays serait plus favorable à la France que des coopérations internationales, des accords bi ou pluri-nationaux ?


                    • Fergus Fergus 1er juin 2016 09:07

                      @ Ar zen

                      Tout simplement parce qu’une telle entité politique fonctionne sur un ensemble de loi communes (en matière économique, sociale, militaire, culturelle) qui s’appliquent à tous dans le même esprit et pour tendre vers des objectifs identiques, ce qui n’est pas le cas avec une somme d’accords bilatéraux.

                      Bonne journée.


                    • Olivier Perriet Olivier Perriet 1er juin 2016 11:42

                      @foufouille

                      Et uniquement si elle tombe le jour de l’alignement des planètes smiley !


                    • Legestr glaz Ar zen 1er juin 2016 14:04

                      @Fergus

                      Oui, nous sommes d’accord, mais l’UE ne fonctionne pas du tout de cette façon et ne le fera jamais. Pourquoi ? Parce qu’elle n’a pas été « pensée » par les peuples, parce qu’elle a été imaginée par une oligarchie qui y a trouvé le moyen d’asservir les peuples. Rien dans les traités n’a été mis en place pour les peuples. Ce n’est pas une surprise, c’était voulu. La grande visée de cette affaire est d’abattre les Etats Nations et de réduire les peuples à une sorte d’esclavage, des peuples hors sol, sans conscience de leur appartenance. Parce que pour se dire « européen » il y a un chemin interminable à parcourir. Et la redistribution de la richesse s’enfuit dans les poches des plus riches qui se gavent. Pour eux l’Europe c’est génial. Et puis nous aurons le TAFTA et le TISA. C’est la commission qui négocie. Faisons lui confiance, elle saura défendre les intérêts des peuples européens, n’est-ce pas ?

                      Je sais que vous avez l’idée « d’une autre Europe », mais celle-ci est impossible. Aucun dirigeant ne souhaite une Union comme vous la fantasmez. Votre Europe serait au service des peuples, comme cela est le cas en Suisse, un État fédéral, une démocratie directe. C’est tout ce que l’oligarchie et les puissances de l’argent ne veulent pas, en aucune façon. Et puisqu’ils sont à la manoeuvre vous pensez bien qu’ils ne lâcheront jamais l’affaire.

                      Vous êtes victime de la propagande Fergus. Ce n’est pas une Europe des peuples qui a vu le jour avec le traité de Rome mais une Europe de paupérisation du vieux continent. Examinez bien les faits Fergus, soyez critique.


                    • Croa Croa 5 juin 2016 17:52

                      À foufouille,
                      C’est prévu pour le trente février prochain. smiley


                    • Jason Jason 31 mai 2016 13:17

                      Bonjour Fergus,

                      J’aime beaucoup la photo montrant nos trois Pieds-Nickelés fiers de leur exploit.

                      En plus de ce que vous mentionnez dans ce texte de loi, il faut parler de l’article 6 du préambule :"«  Art. 6. - La liberté du salarié de manifester ses convictions, y compris religieuses, ne peut connaître de restrictions que si elles sont justifiées par l’exercice d’autres libertés et droits fondamentaux ou par les nécessités du bon fonctionnement de l’entreprise et si elles sont proportionnées au but recherché." on doit dire, que c’est pas mal pour un gouvernement qui crie haut et fort sa défense de la laïcité.

                      On pourra admirer la pommade passée à propos de la refondation du code. Cela s’intitule : CHAPITRE II

                      CREATION DE LA COMMISSION DE REFONDATION DU CODE

                      Article 2

                      "Une commission d’experts et de praticiens des relations sociales est instituée afin de proposer au Gouvernement une refondation de la partie législative du code du travail qui traduit les principes énoncés dans le préambule créé par l’article 1er de la présente loi." Etc.

                      Quand on sait qu’il existe 500 commissions « Théodule » (l’expression est de De Gaulle) qui n’ont qu’une fonction consultative et très souvent que personne n’écoute car elle n’ont aucun pouvoir, on voit l’enfumage.

                      Et tout le reste est à l’avenant. Car le contrat individuel ou de groupe prévaut sur la loi. Quand on sait qu’il y a environ 6 millions de chômeurs il est difficile d’envisager une négociation équilibrée entre employeurs et futurs employés. D’ailleurs le texte de cette loi pose à presque chaque alinéa la condition de la négociation : "Une convention ou un accord d’entreprise ou d’établissement ou, à défaut, un accord de branche". S’il n’y a pas d’accord de branche, c’est la fameuse négociation qui prévaut. On imagine le reste.


                      • Fergus Fergus 31 mai 2016 13:32

                        Bonjour, Jason

                        Merci pour ces précisions.

                        J’avoue que la phrase de l’article 6 sur les opinions religieuses m’avait échappé. Il va de soi que cette disposition est scandaleuse.

                        Quant à l’article 2, pivot de la loi, il est un piège potentiel pour tous les travailleurs, et notamment ceux qui sont employés dans des PME et PMI qui ne disposent pas de représentants syndicaux expérimentés ou qui sont exposés à des patrons manipulateurs.


                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er juin 2016 07:30

                        @Jason
                        Toutes ces réformes sont la conséquence de la zone euro. Quand il est impossible de dévaluer la monnaie, pour être compétitif dans la mondialisation, il faut « dévaluer » le prix du travail, organiser la précarité et casser les acquis sociaux. Cela s’appelle « une dévaluation interne ».


                        Mais vous ne risquez pas de trouver les explications chez les syndicats, ou même chez Mélenchon, au PCF ou au NPA, ils sont tous pro européens et des incultes sur la monnaie !
                        Voir des gens de Gauche soutenir l’ UE et l’euro, c’est consternant.

                        Voici l’explication donnée par Robert Mundell, l’inventeur de l’ euro :
                        "«  Il est très difficile de licencier des travailleurs en Europe », se plaignit-il. Sa contre-attaque : l’euro.

                        L’euro fera vraiment son travail quand la crise aura frappé, expliquât alors Mundell . Le retrait du contrôle du gouvernement sur la monnaie empêchera alors l’utilisation des politiques monétaire et budgétaire keynésiennes par les vilains petits élus pour sortir une nation de la récession.



                        « L’euro mettra la politique monétaire hors de la portée des hommes politiques », a-t-il dit. « Et sans la politique budgétaire, la seule façon pour les nations pour pouvoir conserver des emplois est la surenchère dans la réduction des règles du commerce. »

                        Il citât, alors les lois du travail, les règlements environnementaux et, bien sûr, les taxes et les impôts. Tout cela serait éliminé par l’euro. La démocratie ne serait pas autorisé à interférer avec le marché « 

                         »
                        Pour Robert Mundell, le but de l’euro n’était pas de faire de l’Europe une puissante unité économique unifiée. Son but était approximativement le même que celui de Reagan et Thatcher : la révolution conservatrice. (...)

                        Et quand une crise arrivera, les Nations économiquement désarmées n’auront plus comme solution que déréglementer le droit du travail, privatiser les entreprises d’État en masse, réduire les impôts et d’envoyer les États-providence en Europe dans les égouts."



                      • Jason Jason 1er juin 2016 10:25

                        @Fifi Brind_acier

                        Bonjour Fifi,

                        Merci pour ces précisions. En effet c’est bien ce qui est en train de se passer. L’sservissement par la dette et la compression des salaires. En fait les économies à faire sont ailleurs, comme les dépenses de l’Etat financées par une fiscalité très opaque qui rend la consommation atone.

                        La solution de Hollande de relance par l’offre en finançant les entreprises par l’impôt, est vouée à l’échec. En attendant, on « modernise » en tapant sur les salaires. Et la novlangue bat son plein qui accompagne cette vaste mystification. Pacte qui n’a aucun effet, compétitivité de quoi ? dans quelles branches, etc. C’est pitoyable. On nous fait croire que les salaires sont les seules variables d’ajustement. On est proche du TINA thatchérien.

                        L’arrivée dans le mur n’est pas loin.


                      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 31 mai 2016 13:41

                        Bon, là je crois qu’il faut les laisser entre eux. Je n’ai pas abîmé la moquette ? Non, tout va bien.


                        • Fergus Fergus 31 mai 2016 13:48

                          Bonjour, Gilles Mérivac

                          Libre à vous de ne pas partager les opinions majoritaires ici. Merci néanmoins d’être passé.


                        • Le p’tit Charles 31 mai 2016 14:46

                          Cette loi, vient de Bruxelles, elle n’est que soutenue par nos collabos du PS avec l’Allemagne véritable instigateur de cette loi scélérate...Ce gouvernement ne détient dans le fond aucun pouvoir, il s’abroge le droit de faire passer le bon vouloir de Bruxelles...Voilà des gens payer pour casser le tissu social en France..des traîtres à la Nation..Notre avenir n’est pas avec ce genre de bouffons-véreux, mais avec ceux qui remettrons la France sur les rails de l’avenir pour nos enfants.

                          Débarrassons nous au plus vite de cette caste de politiciens incompétent.. !

                          • Fergus Fergus 31 mai 2016 16:56

                            Bonjour, Le p’tit Charles

                            Vous parlez de « bon vouloir de Bruxelles ». Or, comme je l’ai indiqué ci-dessus en réponse à Ar Zen, rien n’oblige la France à mettre en œuvre ce type de politique concernant l’emploi. Sans la convergence idéologique entre la Commission et l’exécutif français, une autre politique serait possible.


                          • Le p’tit Charles 31 mai 2016 17:32

                            @Fergus...Nous avons signé (enfin les politiciens) un traité ou il est dit que les lois de Bruxelles doivent le plus rapidement possible être appliquées sous peine de sanctions...90% des lois de l’UE proviennent de Bruxelles..et derrière cette ville nous retrouvons les recommandations de l’Allemagne qui dirige en fait toute la politique de l’UE..Nous sommes donc dans l’obligation d’appliquer ces lois ou payer des amendes en millions d’euros...Il n’y a aucune politique possible en adhérant à l’UE..


                          • Fergus Fergus 31 mai 2016 17:41

                            @ Le p’tit Charles

                            La France doit appliquer les directives de l’UE, mais le projet de Loi Travail n’est pas dépendant d’une directive : il est le résultat de préconisations partiellement intégrées dans les GOPE. Rien d’obligatoire par conséquent. C’est pourquoi le zèle de Hollande et Valls est aberrant, venant de surcroît d’un parti qui se prétend encore « de gauche » alors que toute son action démontre qu’il a tourné le dos aux valeurs du véritable socialisme.


                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 mai 2016 20:41

                            @Fergus
                            L’UE est un système fédéral. Les 28 pays n’ont plus le droit d’élaborer des politiques intérieures nationales, mais uniquement des politiques européennes.
                            C’est à dire concoctées par le Conseil à partir des propositions de la Commission européenne. Sinon, sanctions jusqu’à 0,2% du PIB.


                            C’est Viviane Reding qui est venue l’expliquer aux Députés français, un peu durs de la comprenette...Comme vous, d’ailleurs... 

                          • Le p’tit Charles 1er juin 2016 07:10

                            @Fergus...Arrêtez donc de raconter des conneries...ça vous changera un peu.. !


                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er juin 2016 07:34

                            @Le p’tit Charles
                            Fergus attend que les banksters de la Troïka deviennent des démocrates et fassent une Europe sociale ...
                             Il y a plus de 35 ans que la Gauche nous promet une Europe sociale !


                          • Le p’tit Charles 1er juin 2016 08:31

                            @Fifi Brind_acier....Mouais...il est désespérant parfois... !


                          • Fergus Fergus 1er juin 2016 09:09

                            @ Fifi Brind_acier

                            Nous verrons bien qui aura raison dans 10, 20 ou 30 ans !


                          • Legestr glaz Ar zen 1er juin 2016 19:07

                            @Fergus

                            Ce qui est faux, comme je l’ai démontré dans plusieurs post. Une vue de l’esprit puisque la France est tenue de respecter les traités qui l’engagent.

                            Tenez, tendez l’oreille vers ce banquier. L’entretien date de mars 2012 ! C’est important de le noter. Vous allez être ravi, il est question de renégocier les traités.

                            https://m.youtube.com/watch?v=LIb2UsLpQc0


                          • Loatse Loatse 31 mai 2016 15:16
                            Pour avoir pris la température sur le terrain auprès d’ouvriers et d’étudiants, tous non syndiqués et n’ayant pas de sympathie particulière pour la CGT... (loin de là) c’est un NON massif qui se dégage et cela concerne la loi travail dans sa totalité et non pas uniquement l’article 2.

                            En guise de france apaisée... c’est plutôt le chaos qui prime (de quoi paradoxalement faire fuir les potentiels investisseurs qui, à voir les chinois viticulteurs employant des salariés français, si ca se trouve n’en demandent pas tant....

                            Manque plus que la brexit de nos voisins et le retour de nos 200 000 expatriés....

                            et il n’a jamais autant plu depuis un certain mai 2012 ;) (du jamais vu depuis 150 ans disent nos amis belge qui eux aussi font grève (notamment dans les services publics)



                            A se demander au vu des événements similaires ces derniers jours en france (manifs, grèves et flotte à foison) s’il n’y a pas là symboliquement parlant, signe que le projet de construction européenne prend l’eau.... ?











                            • Fergus Fergus 31 mai 2016 17:16

                              Bonjour, Loatse

                              Le fait est que l’opposition à ce projet de loi est très fort chez les salariés.

                              Faut-il pour autant engager une « lutte à mort » avec le gouvernement jusqu’au retrait, ou accepter un compromis basé sur le retrait de l’article 2 ?

                              Dans le 1er cas, les dégâts risquent d’être importants dans les deux camps pour un résultat indécis. Dans le 2e cas, cette solution offre une porte de sortie honorable qui mettrait fin au conflit.

                              En ce qui me concerne, je serais plutôt partisan de la 2e option, et cela d’autant plus facilement que la loi comporte quelques aspects positifs dont le Compte Personnel d’Activité.


                            • colere48 colere48 31 mai 2016 18:05
                              @Fergus

                              Faut-il pour autant engager une « lutte à mort » avec le gouvernement ???

                              Bonne question !
                              Si on souhaite que rien ne change alors il faut arriver à un compromis, probablement anti-social, mais bon, le système est « sauvé »

                              Par contre , si on souhaite une nouvelle façon de faire vivre notre République , alors oui c’est une lutte à mort avec ce type de gouvernement anti-peuple !

                              Si le système explose, alors il faudra bien en passer par une constituante ...

                              Bien que cette bonne vieille 5eme pourrait fonctionner si... les députés faisaient leur job à l’assemblée , la constitution leur permet, pas leur statut de quasi fonctionnaire...

                              Idem pour les syndicats, trop de postures et de divisions... eux aussi quasi fonctionnaire...

                              Rien de mal à cela, sauf que des professionnels pensent essentiellement à leur carrières , quoi de plus naturel .

                              Un des « mal français » est bien là : politiques, syndicats, corps intermédiaires, institutions et comités, tous pro....

                              Alors le peuple.... font chier ces « clients » !!!!!

                            • Fergus Fergus 31 mai 2016 18:49

                              @ colere48

                              « si on souhaite une nouvelle façon de faire vivre notre République , alors oui c’est une lutte à mort avec ce type de gouvernement anti-peuple ! »

                              Je comprends cette tentation.

                              Mais il convient également d’être réaliste : nombre de grévistes sont en situation difficile et la question se pose de savoir si le mouvement va s’essouffler ou si, au contraire, il va prendre de l’ampleur. De cela, je n’ai pas la moindre idée, et sans doute vous non plus, pas plus d’ailleurs que les protagonistes du dossier. D’où la tentation de Martinez d’aller vers un « compromis » acceptable par tous, sans doute autour de la suppression de l’article 2 ou, à défaut, son maintien dans une version édulcorée qui lèverait les menaces pour les salariés.

                              N’oublions pas que la plupart des avancées sociales au cours des précédentes décennies ont été le fait de « compromis » issus des négociations. Le mot n’est pas honteux ! 



                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er juin 2016 07:40

                              @colere48
                              Rien n’est de la faute de l’Union européenne, et tout est de la faute de la Constitution...
                              Comment se fait -il qu’avec d’autres Constitutions, la Grèce, le Portugal, l’ Espagne, la Belgique etc, soient aussi contraints d’appliquer les mêmes réformes pourries ??


                              Voici le tableau des réformes de la Commission européenne pour les 28 pays, cliquez en haut à droite sur la loupe pour agrandir le tableau.

                              Ces 28 pays ont tous la Constitution de la Ve République ??

                              Mélenchon nous prend pour des truffes.


                            • Fergus Fergus 1er juin 2016 09:17

                              @ Fifi Brind_acier

                              Le problème n’est pas d’appliquer des politiques communes. C’est même sur le principe une excellente chose, et sans doute la voie du salut pour les pays européens.

                              Le problème est l’orientation délibérément libérale de ces politiques. Or, c’est bel et bien ce que veulent actuellement les chefs d’état et de gouvernement réunis au sein du Conseil.

                              A ceux qui veulent une Europe sociale de convaincre les peuples d’élire des représentants alternatifs déconnectés de la doxa néolibérale.

                              Et cessez de mentir à vos lecteurs : les mêmes dirigeants politiques (des gens comme Hollande ou Sarkozy) continueraient de conduire le même type de politique si notre pays se situait hors de l’UE.


                            • Legestr glaz Ar zen 1er juin 2016 14:23

                              @Fergus

                              Je suis mille fois d’accord avec votre conclusion. Mais je regarderai encore plus haut. Je ne parlerai pas des hommes, tels que Hollande ou Sarkosy, mais du système dans lequel ils opérent. C’est bien le système qui leur donne leur pouvoir. Alors mettons à bas la démocratie représentative, celle qui oblige les peuples à signer un chèque en blanc à leurs élus. Instaurons une démocratie directe, dans laquelle seul le peuple peut modifier tout ou partie de sa constitution, dans laquelle le peuple peut placer sous surveillance ses élus et défaire une loi scélérate. Vous seriez contre Fergus ? C’est quand même bien la décison de la majorité qui importe quant à la répartition des richesses produites, et qui devrait prendre le dessus sur toutes les autres non ? Mais les choses ne se passent pas de cette façon. La démocratie représentative est l’étouffoir du peuple.


                            • ZenZoe ZenZoe 31 mai 2016 15:16

                              S’il y en a un qui doit être soulagé, c’est bien Rebsamen. En retournant à Dijon celui-là, il a pris sans doute la meilleure décision de sa vie.
                              Quant à Hollande, si lui aussi pouvait partir ailleurs, loin, ça serait bien aussi.
                              Une France apaisée, un peuple rassemblé, tu parles ! Tout le monde est à couteaux tirés avec tout le monde après 4 ans de bourdes, de tergiversations et de clientélisme présidentiel. Pour couronner un aussi magistral bilan, il fallait bien un blocage du pays. Au moins ! Quand je lis qu’il est diplômé en économie, je ne comprends pas. Quand je lis qu’il est un fin stratège politique, je comprends encore moins.


                              • Fergus Fergus 31 mai 2016 17:21

                                Bonjour, ZenZoe

                                D’accord avec vous sur les différents aspects de ce commentaire, de Rebsamen, qui doit en effet se féliciter de son départ, à Hollande dont la finesse d’analyse politique laisse effectivement pour le moins perplexe.

                                Puisse l’avenir du pays nous débarrasser de lui et de son prédécesseur !


                              • leypanou 31 mai 2016 18:39

                                @ZenZoe
                                S’il y en a un qui doit être soulagé, c’est bien Rebsamen. En retournant à Dijon celui-là, il a pris sans doute la meilleure décision de sa vie. : le bateau coule, les rats quittent le navire.
                                Il sait que le PS sera foutu et aux présidentielles et aux législatives et les pseudo-Verts avec.


                              • Fergus Fergus 31 mai 2016 18:52

                                Bonsoir, leypanou

                                Exact : Rebsamen a compris - à temps pour lui - qu’il serait nettement mieux à cultiver sa notabilité locale dans le cadre de la mairie de Dijon.


                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 mai 2016 20:49

                                @Fergus
                                Le capitaine de pédalo case les Conseillers de l’ Elysée avant le naufrage...


                              • André Martin 31 mai 2016 15:50

                                Bien d’accord avec Fergus. Sur France Inter le 30 mai, Benoît Hamon a très bien expliqué à Patrick Cohen pourquoi l’article 2 de la loi travail est totalement inacceptable. Seuls les gens de mauvaise foi ou simples d’esprit peuvent contester son argumentation. Il suffit d’écouter les premières minutes de l’interview sur http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=1293643# ... à diffuser massivement sur les réseaux sociaux.


                                • André Martin 31 mai 2016 16:00

                                  @André Martin

                                  En fait l’interview de B. Hamon commence 1h 22 min. et 51 sec. après le début du 7/9


                                • Fergus Fergus 31 mai 2016 17:26

                                  Bonjour, André Martin

                                  Merci pour ce lien. L’article 2 est en effet nocif pour les salariés, c’est une évidence qui s’impose à quiconque en comprend le sens.


                                • André Martin 31 mai 2016 16:05

                                  Voir sur https://www.facebook.com/andre.martin.9085 la belle affiche colorée « Je soutiens la grève contre la loi travail ».

                                  Si seulement la moitié de ceux qui se mobilisent contre la loi travail mettaient cette belle affiche comme photo de profil de leur FB (plutôt qu’en photo de couverture), les listes d’amis prendraient de belles couleurs ... visibles par tous et en permanence ... Ce pourrait être un record de viralité dont les médias se feraient l’écho, comme ils l’ont fait pour les 1,3 millions de signataires de la pétition ... Des militants et des grévistes, souvent réticents à l’égard de FB, ouvriraient par milliers des comptes FB pour amplifier la viralité ... Hollande, Valls, Gattaz et Berger en deviendraient verts.... Alors, au lieu du bouton « J’aime », utilisons le bouton « Partager » pour diffuser comme une traînée de poudre cette suggestion et cette affiche !


                                  • Fergus Fergus 31 mai 2016 17:28

                                    @ André Martin

                                    Excellente idée !


                                  • leypanou 31 mai 2016 18:42

                                    @André Martin
                                    Des militants et des grévistes, souvent réticents à l’égard de FB, ouvriraient par milliers des comptes FB pour amplifier la viralité .  : et pour ceux qui boycottent FB (il y en a plus que ce que l’on croit) ?


                                  • JBL1960 JBL1960 31 mai 2016 16:27

                                    @Fergus = Tenez, voici le lien vers l’interview de Vincent Nouzille intégré dans ce billet de blog https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/18/par-la-bush-dhollandouille/


                                    • Fergus Fergus 31 mai 2016 17:32

                                      Bonjour, JBL1960

                                      Merci pour ce lien. Je ne manquerai pas d’écouter cette interview.


                                    • troletbuse troletbuse 31 mai 2016 17:03

                                      Bravo Fergus, je vous ai plussé- Voyez comme je ne suis pas sectaire- Mais depuis l’extradition de Aurore Martin, j’avais tout de suite vu que Hollande était un guignol à la solde de l’Europe et du mondialisme.


                                      • Fergus Fergus 31 mai 2016 17:29

                                        Bonjour, troletbuse

                                        Merci pour le « + » smiley



                                        • Fergus Fergus 31 mai 2016 19:28

                                          Bonsoir, JMichel

                                          Les syndicalistes ne sont pas tous exempts de tout reproche, c’est vrai ; et certains comités d’entreprises fonctionnent de manière quelque peu opaque, c’est vrai aussi.

                                          Pour autant, la plupart des représentants syndicaux sont des personnes dignes de respect qui placent l’intérêt des salariés au dessus de toute autre considération. En cela, ils justifient leur mandat.

                                          Néanmoins, je vous concède bien volontiers qu’il n’est pas souhaitable que les syndicalistes soient des permanents à plein temps durant des décennies. Sur ce plan-là, le système en place n’est pas très sain. 


                                        • papybuzz (---.---.19.154) 31 mai 2016 19:18

                                          Hollande me fait penser à un kamikaze qui se fait sauter avec la CGT

                                          ceci dit si ça marche il ouvre ensuite un boulevard pour des réformes ultra-libérales si la droite passe aux prochaines élections…

                                          • Fergus Fergus 31 mai 2016 19:30

                                            Bonsoir, papybuzz

                                            « si ça marche il ouvre ensuite un boulevard pour des réformes ultra-libérales si la droite passe aux prochaines élections »

                                            Raison de plus pour défendre et encourager les luttes en cours.


                                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 31 mai 2016 20:58

                                            @papybuzz
                                            Les réformes ultralibérales se succèdent depuis 1983.
                                            Et le PS a pris largement sa part, il a même plus privatisé que la Droite, un comble ...


                                            Exemples de réformes ultralibérales de Gôooche :
                                            - 1983 - Désindexation des salaires
                                            - 1986 - Bérégovoy, dérèglementation des marchés
                                            - 1988- directives Delors Lamy sur la mobilité des capitaux
                                            - 1990- Bérégovoy baisse la fiscalité sur les revenus du capital
                                            - 1998- DSK régime fiscal favorable aux stocks options

                                            Les privatisations de la Gauche et de la Droite.


                                          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 31 mai 2016 19:41

                                            Plus qu’un DÉNI DE DÉMOCRATIE, PLUS QU’UN ABUS DE POUVOIR... POURQUOI ?


                                            La démocratie dans un pays quelconque,cela veut dire la volonté générale qui émane de l’ensemble du peuple, sous entendu que ce peuple est compact, rassemblé et voulant aller vers le même objectif national. Or en France et partout dans le monde, les peuples ont été dispersés par les agissements irresponsables des dirigeants, ils ne s’intéressent plus à la politique, ils ne votent plus et ne s’expriment plus, ce que la Maison du Sondage veut combler périodiquement avec des chiffres qu’elle manipule dans ses services et qu’elle met à la disposition des journalistes faussaires ! 

                                            Le leurre démocratique fait sa loi depuis bien longtemps déjà et la plus part des élus ont gagné leur Koursi avec 20 pour cent de oui sur 30 pour cent des votants sur les 100 pour cent inscrits. Les peuples sont cloisonnés : il y a les nantis, il y a les privilégiés, il y a ceux qui sont à l’abri du chômage, il y a les retraités qui ne pensent plus à rien, il y a les résignés, il y a la planète SDF ... Tout ceci ne permet pas l’expression démocratique efficace et le régime français comme tous les régimes affairistes et désormais affiliés à l’Empire de la Mondialisation de l’argent, le savent et l’exploitent à leur profit ! 

                                            Oui il y a eu des manifestations, des mobilisations et des veillées de somnambules qui sont «  »entachées par la casse encouragée«  »... mais c’est seulement quelques milliers de gens sur plus de 65 millions d’habitants, c’est-à-dire un infime pourcentage ! Cela démontre l’érosion des valeurs, la meilleure étant la solidarité,  jadis portées par tous et qui donnaient le courage et la volonté d’aller de l’avant, ce qui a permis tous les acquis sociaux aujourd’hui en danger ! 

                                            Aucun abus de pouvoir n’est possible venant d’un pouvoir de toutes les faiblesses : Tout étant alors d’une criante illégitimité à cause des élus mal élus mais que de l’autre coté on n’a pas su et on n’a pas prévu la meilleure réforme qui mettrait en place une autre « Organisation humaine, politique et sociale », on se trouve aujourd’hui face à un « blocage du fonctionnement fondamental de la société ». C’est pénible... Continuer ainsi ce n’est pas possible, tout changer en un tour de manivelle ce n’est pas simple. Mobiliser l’ensemble du peuple est chose impossible car les « contradictions internes étant plus que nombreuses », accepter enfin la dictature d’un régime qui veut plutôt satisfaire son orgueil, ce n’est pas évident... 

                                            Devant une telle situation il faut une grande et une large réflexion : On ne peut pas solutionner « facilement » des problèmes qui ont un enracinement culturel et historique et qui accumulent des erreurs politiques commises dans des situations souvent difficiles... mais a t-on seulement une seule situation facile dans la vie ? Qu’est-ce que la Ve république et elle est construite autour de quoi ?

                                            De Gaulle disait plutôt malicieusement «  » La vie, c’est la vie, c’est-à-dire un combat...«  », c’est une vérité mais ce combat ne doit pas dépasser les limites acceptables de la loyauté.

                                            Vouloir tout pour soi-même, vouloir tromper tout le monde pour réussir seul, développer la malice perfide plutôt que l’intelligence salutaire ; cela ne conduit finalement qu’à l’échec ! 

                                            La France doit réformer sa façon de considérer les autres pays, elle doit admettre avoir dévalué des cultures et des peuples dans le but de les dominer et de les exploiter, elle doit accepter le fait que « les valeurs universelles qui permettent l’équilibre des sociétés ne sont pas »l’oeuvre de la France" mais qu’elles appartiennent à l’ensemble de l’humanité.

                                            Un pays qui détruit les cultures des autres peuples, finit toujours par perdre la sienne. La France d’aujourd’hui n’a aucune culture d’amour, de liberté, de rassemblement, de solidarité, de paix et de sérénité. 

                                            Imposer le mensonge par la force du mensonge et par la matraque afin d’amener l’individu ou le peuple à l’obéissance et à la soumission, cela s’appelle du terrorisme ! 

                                            Réformer une loi juste au lieu de lui élargir son terrain d’application, cela consiste à contourner le probleme et à agir à contre sens de la vérité et de la raison ! Car c’est le travail qui manque en France et non pas la Loi Travail qui présente des carences. Autrement dit ce n’est pas en allant vers l’exploitation et l’esclavage massif qu’on réhabilite le travail et la valeur du travail !









                                             

                                            • Fergus Fergus 31 mai 2016 20:25

                                              Bonsoir, Mohamed

                                              Merci pour ce long commentaire non dénué d’observations justes sur l’état de notre pays.

                                              « Ce ’est pas en allant vers l’exploitation et l’esclavage massif qu’on réhabilite le travail et la valeur du travail ! »

                                              Voilà une observation que la majorité de nos concitoyens partagent. Dommage qu’il n’y ait pas plus de mobilisation pour s’opposer aux dérives patronales visant à fragiliser toujours plus le salariat.


                                              • l utopie (---.---.54.74) 1er juin 2016 06:13

                                                Ce qui est inquiétant, c’est que les partis politiques institutionnels qui devraient défendre le salariat
                                                du secteur privé sont quasiment absents des média (ex PCF, PG et autres). Car cette loi va au-delà du simple contrat de travail. cette loi est prévue pour détruire les acquis sociaux des citoyens depuis 1945 comme la sécurité sociale

                                                Ainsi, il y a un déficit d’utopie dans un cadre institutionnel qui se produirai en dehors du
                                                cadre néolibéral où l’Union Européenne est le dessein quasi achevé.

                                                un Parti politique, le PARDEM, le parti de la démondialisation (néolibérale) en France propose des débuts de solutions réalisables.
                                                http://www.pardem.org/le-parti/lettre-d-information/356-lettre-n-5-un-parti-demondialisateur-pour-redonner-vie-a-la-politique


                                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er juin 2016 06:57

                                                  @l utopie
                                                  Le PARDEM, c’est le nouveau nom du M’PEP.
                                                  Démondialiser suppose de sortir de l’ Union européenne par l’article 50.
                                                  Ce que ne propose pas le PARDEM, il est même carrément contre l’article 50 !


                                                  Alors, vous comptez faire comment pour sortir la France de la mondialisation et remettre en place tout ce qui a été dérégulé depuis le Traité de Rome ??

                                                  Si les Britanniques sortent de l’ UE, figurez-vous que ce sera par les modalités de sortie prévues par l’article 50, vu qu’il n’existe aucun autre moyen légal de sortie.

                                                   UPR : « L’UE se prépare à l’éventualité du Brexit... par l’article 50 »


                                                • Fergus Fergus 1er juin 2016 09:24

                                                  Bonjour, l utopie

                                                  Merci pour ce lien que j’ai lu avec intérêt (notamment sur les partis) même si je n’en partage pas les conclusions.


                                                • leypanou 1er juin 2016 10:46

                                                  10 minutes de vidéo à voir absolument : Loi travail imposée par la Haute Finance et serait imposée par Bruxelles.
                                                  En réalité, le nouveau CDI est encore pire que l’actuel qui n’a fait que créer des millions de chômeurs : il faut que le salarié accepte d’être traité comme une action, i.e on peut s’en séparer du jour au lendemain.
                                                  Ce gouvernement est l’un des pires pour les travailleurs que la France ait jamais eu, et celui qui nous attend avec les LR et co est encore pire : il est encore temps de rectifier le tir.


                                                  • Legestr glaz Ar zen 1er juin 2016 11:01

                                                    @leypanou

                                                    Je pense que nombreux sont celles et ceux qui gagneraient à prendre connaissance des analyses de l’UPR et de François Asselineau. Cette loi travail l’UPR l’a dénoncée il y a plus de deux années. Depuis bien plus longtemps encore Français Asselineau alerte les Françaises et les Français de la main mise d’une oligarchie sur la France. Et pourtant, malgré la justesse de ses analyses il reste le paria des médias. A lieu de chercher au petit bonheur la chance une vidéo sur internet, d’aucuns gagneraient énormément de temps et d’énergie à prendre connaissance des analyses de l’UPR. Et dire qu’il ne s’agit même pas de politique ! Juste des mises en perspective qui ne sont jamais faites dans les « merdias ». Renseignez vous à peu de frais et faites votre idée par vous même.

                                                    Voilà comment l’UPR décrivait les GOPE en 2014, desquelles sont nées les lois dites « Macron » et « El Khomri ».

                                                    http://www.upr.fr/actualite/europe/les-gope-grandes-orientations-politique-economique-feuille-route-economique-matignon


                                                  • petit gibus 1er juin 2016 14:36
                                                    @Ar zen

                                                    Représentant de l’UPR c’est bien payé sur AV ?

                                                    Peux-tu me dire à qui il faut envoyer son CV ?

                                                  • Legestr glaz Ar zen 1er juin 2016 23:05

                                                    @petit gibus

                                                    Les analyses sont gratos. Incroyable non ? Les connaissez vous ?

                                                    Par ailleurs, avez vous lu le programme de l’UPR ? J’aime bien les personnes qui critiquent sur pièce. Il y a nécessairement à redire sur ce programme, ne pensez-vous pas ? Et puis qui sait, peut être que votre CV sera retenu et ce sera..... La fortune....de l’esprit.


                                                  • petit gibus 2 juin 2016 11:20
                                                    @Ar zen

                                                    Comme toute fumette,
                                                    l’UPR n’est peut être pas une trop mauvaise herbe,
                                                    mais faut pas trop en abuser smiley

                                                  • André Martin 1er juin 2016 11:30

                                                    Le bientôt président de la CFE-CGC déclare « Je ne vois pas ce que la loi travail apporte de positif pour l’emploi »  et demande la renégociation du projet de loi


                                                    La direction de la CFDT est de plus en plus seule pour soutenir l’insoutenable.

                                                    • Alainet Alainet 1er juin 2016 14:30

                                                      - C’est toujours la lutte du pot de terre des Peuples contre le pot de fer de la mondialisation...et la lutte reste inégale et perdue d’avance : moi ; je suis sécessionniste en ce qui concerne ce condominium US ( depuis longtemps ). Il existe 1 autre Europe + démocratique  : l’AELE/EFTA, + démocratique ou chaque Etat garde sa souveraineté (http://www.universalis.fr/encyclopedie/association-europeenne-de-libre-echange/ ) . Les syndicats représentatifs UE, sous la bannière de la CES, n’ont jamais rien obtenu, en participant activement au mouvement fédéraliste de la construction européenne ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Conf%C3%A9d%C3%A9ration_europ%C3%A9enne_des_syndicats )... et le Contrat Social pour l’Europe ,du 6.06.2012, n’a jamais été examiné par nos eurocrates.Tout le monde s’accordera sur la nécessité du FREXIT !
                                                      - Pour vous remonte,r le moral lisez Sputnik : 1 sondage effectué par The Guardian ; soit par téléphone et en ligne : 52% des personnes interrogées se prononcent pour le Brexit, et 48% sont contre la sortie.
                                                      https://fr.sputniknews.com/international/201605311025461046-brexit-populaire-royaume-uni/


                                                      • Fergus Fergus 1er juin 2016 15:55

                                                        Bonjour, Alainet

                                                        Le Brexit serait la meilleure chose qui puisse arriver... en faveur de l’Union Européenne : entre cette défection du Royaume-Uni et la montée des souverainismes populistes, les dirigeants seraient placés devant une alternative claire : ne rien changer et aller vers la dislocation de l’UE, ou réformer les Traités pour prendre en compte les attentes des peuples.


                                                      • Alainet Alainet 1er juin 2016 18:05

                                                        @Fergus - Bien vu de ta part ! En ce qui concerne la CES ; je suis pas sûr qu’ils veuillent dénoncer cette UE d’où émane ce GOPE, d’ailleurs ils s’en sont bien gardés de le faire ( et ils font le jeu du Gouvernement qui fait silence aussi mais pour d’autres raisons à la veille du Brexit ). Si les syndicats contestaient cette UE ; ils scieraient en même temps, la branche sur laquelle ils sont assis car c’est la raison d’être de l’existence de la CES et des 89 organisations membres issues de 39 pays européens qui la composent.D’autres structures comme Eurocadres (Conseil des cadres européens) et la EFREP/FERPA (Fédération européenne des retraités et personnes âgées) opèrent sous son égide. 


                                                      • Fergus Fergus 1er juin 2016 19:03

                                                        @ Alainet

                                                        La CES me semble surtout être un conglomérat baroque effectivement peu soucieux de scier la branche sur laquelle elle est assise.


                                                      • Alainet Alainet 1er juin 2016 22:31

                                                        @Fergus Bien vu aussi !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès