• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Macron en guerre contre le peuple

Macron en guerre contre le peuple

En faisant intervenir l'armée pour la protection de sites officiels et de lieux fixes, Macron et Castaner ne se rendent pas compte de la portée ne serait-ce que symbolique d'une telle décision, une portée catastrophique, car elle signifie que plutôt que de privilégier réellement le jeu démocratique et le débat (je ne parle pas de la mascarade qui a été jouée ces derniers mois), l'État, le président de la République actuel et son ministre de l'intérieur entrent littéralement en guerre contre le peuple.

 

Que feront-ils demain ? Ils parqueront les gaulois réfractaires dans les stades, dans les vélodromes ?

Ils montrent aussi leur affolement et jettent bas les masques. Fini le discours hypocrite face au peuple, fini les éléments de langage lénifiants, ils répriment encore ce qui reste pour eux les "classes dangereuses".

 

Les riches, les favorisés, les bourgeois depuis qu'ils ont pris le pouvoir en 1789 à la faveur de l'escroquerie de la "nuit du 4 août" (NB : vous savez, quand les privilèges ont été abolis, d'ailleurs c'est bien connu, dans notre société il n'y en plus aucun (sic), attention ami lecteur socialiste je fais ici un peu d'ironie), ont toujours détesté ce qu'ils appelaient les "classes dangereuses" à savoir les autres, tous les autres :

Le petit peuple, les paysans, les ouvriers, ceux moins gâtés par l'argent ou les réseaux....

 

Seulement voilà, les "classes dangereuses" sont pénibles, insupportables (je précise ici au lecteur éventuellement socialiste que je fais ici encore de l'ironie). Plutôt que de se contenter de leur sort, de rester bien tranquilles dans leur coin, elles revendiquent le droit d'avoir des fins de mois commençant un peu plus tard que le 10 ou le 15 du mois, de pouvoir vivre et non simplement survivre. Depuis quelques décennies, on avait pu croire que lesdites classes s'étaient assagies, l'esprit des bourgeois pédagogues ayant apparemment métastasé dans toute la société.

 

Et puis les bourgeois pédagogues avaient trouvé la parade ultime ou du moins le croyaient-ils : quand le peuple grondait ne serait-ce que légèrement, on invoquait systématiquement le populisme, le poujadisme et les z-heures les plus sombres de notre histoire (TM°). Cela avait pour effet de l'intimider et de le faire taire. On a vu ce discours à l'œuvre pendant toute la crise des "gilets jaunes" (voir à ce lien), d'aucuns parmi la majorité macronienne n'ayant aucun scrupule à parler de nazisme, de fascisme, de sédition (voir ici) voire de "factieux".

Maintenant, pas de pot ! Cela ne fonctionne plus aussi bien. Ce genre de grosse ficelle impressionne encore un minimum. Mais plus au même point qu'auparavant.

 

La bourgeoisie positiviste, pédagogue, affairiste, sexuellement libérée ou pas, libérale un peu, beaucoup, passionnément, a toujours été en guerre contre ces "classes dangereuses". Une guerre larvée, en sous-main, insidieuse, bloquant progressivement le fameux ascenseur social qui n'est maintenant plus qu'un lointain souvenir à quelques exceptions que l'on nous donne toujours en exemple, que l'on monte toujours en épingle et bien entendu c'est mieux si le bon exemple vient de la "diversité" (selon le terme hypocrite en usage).

 

Moi qui suis gaulois réfractaire, réac, méchant fââchiiste et séditieux donc je sais au moins à quoi m'en tenir...

 

Illustration empruntée ici 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen 

Amaury - Grandgil


Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 22 mars 16:43

    après le fouquet, ils ont peur.


    • Arthur S Arthur S 22 mars 17:01

      @foufouille

      parler de « false flag » pour cet incendie serait-il considéré comme :

       une fake new ?
       une intox ?
      une rumeur ?
       du complotisme ?
       du conspirationnisme ?

      il est clair qu’il faut toujours croire les versions officielles si on ne veut pas tomber sous le coup d’un « patriot act » en préparation.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 22 mars 19:25

      @foufouille
      Ils perdent la boule


    • Arthur S Arthur S 22 mars 16:46

      La période 1793-1794 était-elle la dictature du parti le plus conscient et le plus révolutionnaire de la bourgeoisie, les jacobins robespierristes exploitant l’élan sans-culottes, « la révolution bourgeoise avec des méthodes plébéiennes »​, ou bien un débordement de la bourgeoisie par les plébéiens dirigés par des intellectuels d’origine bourgeoise ou noble, minoritaires et non représentatifs de la bourgeoisie ? La seule chose claire, après coup, est de savoir à qui a profité l’enchainement d’événements entre la chute de la monarchie et l’avènement du consulat, période baptisée « révolution française » : les rapports de production ont tété suffisamment bouleversé pour permettre le développement de la bourgeoisie et de la société industrielle qui va avec.

      Ces rapports sont bouleversés avec la désindustrialisation, la perte progressive de l’empire colonial (qui ne s’est pas produite brutalement avec l’accession à l’ »indépendance » des pays concernés), les nouvelles technologies et l’internationalisation intégrale du capital. La population est désorientée et le seul rôle des « gouverneurs » mis en place par un simulacre de « démocratie » qui ne trompe plus personne ne sont là que pour maintenir l’ordre dans l’intérêt de ceux qui encaissent les royalties des échanges commerciaux et financiers.

      Ils ont de plus en plus de mal, mais il est difficile de savoir ce qui en sortira en l’absence d’un projet alternatif.


      • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 22 mars 16:53

        Depuis quand 30.000 braillards sont-ils le peuple ?

        Est-ce le peuple qui incendie le Fouquet’s ou pille les magasins de luxe ?

        C’est simplement la version non-bronzée de la racaille


        • roldo18 23 mars 12:54

          @Sharpshooter - Snoopy86
          depuis quand une poignée de personnes au gouvernement sont -ils le peuple ?


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 22 mars 16:56

          Je croyais que quand les banlieues brûlaient, il fallait envoyer l’armée ?


          • baldis30 23 mars 14:36

            @Olivier Perriet

            bonjour
             seulement une croyance....... sans fondement expérimental
              smiley



            • troletbuse troletbuse 22 mars 17:11

              @troletbuse
              En ce moment, à LREM,c’est la débandade (pas comme Lemonnier)
              https://fr.news.yahoo.com/affaire-benalla-s%C3%A9nat-ressort-gagnant-bras-fer-l-153409074.html


            • Olivier 22 mars 17:06

              Absolument, c’est bien une sorte de guerre que le système mène contre le peuple.

              L’élément le plus visible est comment il organise une immigration de remplacement. C’est ainsi par exemple que le 20 janvier dernier M. Macron a déclaré : « L’accueil et l’hébergement des migrants sont inconditionnels, ça coûte 2 milliards d’euros, et il faut s’en féliciter ! »
              Les gilets jaunes qui n’arrivent pas à boucler leur fin de mois apprécieront cette insolence provocation.

              Mais vouloir remplacer un peuple, n’est-ce pas effectivement lui faire la guerre ? 

              Les gilets jaunes incarnent tout ce que Macron déteste : des classes populaire et moyenne, de souche dans leur immense majorité (on a bien noté l’absence totale de gens d’origine immigrée), patriotes et enracinées. Tout ce que lui et les mondialistes dont il est le serviteur se sont promis de faire disparaître.

              Alors il n’est pas étonnant que la seule réponse qu’il ait à offrir soit la violence et la répression.


              • Julot_Fr 23 mars 13:07

                @Olivier
                L’invasion de migrants (diviser les franccais pour que l’elite reste au pouvoir) n’est qu’un aspect de la guerre cachee des elites contre le peuple, l’objectif etant la destruction de la classe moyenne catholique blanche (pas seulement en France).
                Les autres aspects de cette guerre etant : vaccins (aluminium..), pesticide/GMO, destruction de la famille (homo & feministes), attaque catholicisme avec les histoire de pretres pedo, financierement : emplois delocaliser par multinationales + augmentation taxes + emplois detruits par regulations, harcellement de tous les jours : radars routiers + faire attention a ce qu’on dit (racisme, antisemistisme), pollution par le ciel (chemtrails, geo-engineering)
                Les GJ sont la reaction contre cela, et avec l’aide de Soral on sait desormais que cette guerre est organiser par les reseaux d’influence juifs (CRIF, Seymour, BHL,..)


              • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 22 mars 17:37

                Petit rappel historique

                Et à cette époque ce n’était pas pour calmer une bande de blaireaux agités ...


                • ZenZoe ZenZoe 22 mars 17:45

                  L’armée est là pour défendre un système en place, pas pour protéger les citoyens. C’est comme ça dans tous les pays. Elle est envoyée à l’étranger pour défendre les intérêts capitalistes, utilisée sur le territoire intérieur pour défendre les lieux stratégiques.

                  Ca arrive très peu souvent, en France du moins, et quand ça arrive, c’est vraiment que la menace sur le système est grande. Tout le monde a remarqué que personne n’a songé à envoyer l’armée à Grenoble pendant les deux nuits de saccage, ni lors d’émeutes de banlieues. Rien à cirer des dégradations, les racailles ne font pas peur au gouvernement. Tandis qu’à Paris, déjà un ministère, le Fouquet... houlà !


                  • lee oswald lee oswald 22 mars 20:51

                    Bonjour Mr ZenZoe , l’oligarchie a peur , elle a débranché Macron , son ultime recours c’est l’armée pour mâter la colère du peuple .


                  • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 22 mars 18:21

                    « Macron et Castaner ne se rendent pas compte »

                    >bienvenue a la loi martiale ... puisque on as « galvaudé » l’ état d’ urgence"

                    Rien de bon ne peut en sortir si ce n’ est un clivage profond du peuple , qui nous fera passer d’ un climat pre-insurectionel a une guerre civile au moindre dérapage .

                    Est ce le but ?


                    • Samson Samson 22 mars 21:18

                      « Macron en guerre contre le peuple »

                      Déjà à Notre-Dame des Landes et nonobstant le mutisme obstiné des médias, des personnels médicaux présents s’étaient émus des traumatismes et mutilations de guerre auxquels ils se trouvaient régulièrement confrontés suite au recours par les forces de l’ordre aux aux LBD40 et autres grenades de désencerclement.
                      Après donc avoir été utilisées dans l’indifférence générale contre une poignée d’« islamo-gauchistes et autres intégristes verts », les séquelles de ces mêmes armes - auxquelles seule en Europe la République française s’est équipée et daigne recourir - sont de retour depuis le premier acte des Gilets Jaunes.

                      Avec la pudeur qui caractérise la médiacratie hexagonale, il a fallu près de deux mois pour que - dans la foulée des médias internationaux et singulièrement anglo-saxons - nos rédactions embrayent et s’inquiètent du bilan : une morte, cinq mains arrachées, aux moins dix éborgnés, et tous les autres.
                      Et malgré le recours aux chars, aux armes mutilantes et la mobilisation de toutes les forces de l’ordre du pays, on semble toujours au plus haut niveau de l’état tout aussi incapables de comprendre l’inquiétude de l’ONU que d’anticiper et empêcher les scènes de pillages et d’émeute qui ont marqué sur les Champs Elysées le 18ème acte de protestation des Gilets Jaunes.

                      Mais qui donc dans l’Hexagone peut encore avaler de telles couleuvres, de qui donc se fout-on ???

                      Au moins, pour ceux et celles qui n’avaient pas encore compris, le recours à l’armée a le mérite d’éclaircir les enjeux, comme l’indique votre titre !


                      • L'Astronome L’Astronome 23 mars 08:09

                         

                        « Macron en guerre contre le peuple »

                         

                        S’il entre en guerre contre le peuple, entrons en guerre contre lui !

                         


                        • zygzornifle zygzornifle 23 mars 09:58

                          Macron dévoile enfin ce qu’il avait caché au plus profond de lui même , l’âme noire d’un dictateur qui n’a rien a envier a ses homologues d’Amérique latine ou d’Afrique ....


                          • Aimable 23 mars 16:24

                            @zygzorniflc
                            Ce Mr est un robot humain froid avec un seul logiciel qui dicte sa conduite d’ou son comportement .
                            Individu formaté par ce qu’il y a de plus mauvais dans la finance , il est très dangereux pour la partie la moins aisée de la classe ouvrière .


                          • TSS 23 mars 12:55

                            Macron devrait relire l’histoire ,un gvt ne gagne jamais contre une resistance

                            interieure ,le conflit peut durer des années mais les politiques finissent par plier... !!


                            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 25 mars 12:29

                              @TSS
                              pour gagner contre un gouvernement il faut une minorité organisée violente et déterminée.


                            • seul le contenu compte... seul le contenu compte... 25 mars 12:51

                              @TSS
                                
                              Des exemples dans l’ Histoire, s’il vous plaît ?


                            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 25 mars 14:43

                              @TSS
                              Non, les gouvernements cèdent quand ils sont renversés. Violemment.
                              Point.


                            • Julien Esquié Julien Esquié 26 mars 20:05

                              @Amaury Grandgil

                              La violence. C’est mieux quand les choses sont dites. J’ose espérer, du moins, que vous serez en première ligne. Mais, dites-moi, quand le sang coulera pour de bon, lequel coulera le plus ?


                            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 28 mars 09:31

                              @Julien Esquié
                              La conception du débat macronienne est je pense unilatérale.
                              La violence collective, la violence de manifs ou d’émeutes, ou de révoltes populaires finit toujours dans le sang.
                              Les pouvoirs sont toujours renversés par une minorité agissante.
                              Je suis dans la rue chaque samedi depuis plusieurs semaines quant à moi...
                              Je suis en bonne compagnie, j’ai un ancêtre dont le nom est sur le « mur des fédérés »...


                            • Julien Esquié Julien Esquié 30 mars 08:27

                              @Amaury Grandgil

                              Il ne s’agissait ni de Macron, ni de débat, encore moins de votre ancêtre. C’était un communard ? On s’en fout. L’épisode versaillais n’est certes pas la page la plus glorieuse de l’histoire nationale. Mais les fanatiques du camp opposé ne valaient pas beaucoup mieux.

                              Il s’agissait de vous, qui appelez au bain de sang. Quand on commencera à tirer, où serez vous ? J’espère en première ligne, et non non sur Agoravox. Quand le sang coulera, vous applaudirez ? Vous serez préposé à la guillotine ?

                              Qu’on puisse, quand on a une connaissance minimale de l’histoire, imaginer qu’une explosion de violence pourrait déboucher sur quoi que ce soit de positif, et faucher qui que ce soit d’autre que ce fameux « peuple », introuvable, dont vous vous réclamez tout en percevant, de l’Etat que vous voulez abattre, si j’ai bien compris, un traitement qui fait de vous l’un de ces « nantis » que dénoncent vos Gilets jaunes... on ne peut même pas dire que c’est lamentable. On baigne dans le plus glauque des marécages moraux. L’article « Fanatisme » du Dictionnaire philosophique de Voltaire vous est consacré.

                              Une chose est sûre, ne vous en déplaise : nous vivons dans un pays de liberté, où n’importe qui peut écrire, sans être inquiété, la pire des conneries, et même, en toute impunité, appeler à la violence. Ce que font quotidiennement, d’ailleurs, avec un meilleur écho que vous, les fameux leaders ils en sont de ces Gilets jaunes qui prétendent n’en pas vouloir.


                            • zygzornifle zygzornifle 24 mars 10:03

                              On a encore un paquet de samedi a manifester jusqu’au présidentielles en 2022 ......


                              • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 24 mars 11:49

                                « Macron et Castaner ne se rendent pas compte de la portée ne serait-ce que symbolique d’une telle décision »

                                Je crois que si, il est de plus en plus évident qu’il s’agit d’un gouvernement de provocateurs. Par exemple, l’attitude d’une ministre de la Justice qui autorise les téléphones dans les prisons, interdit les fouilles des visiteurs et encourage les détenus à voter, relève de la provocation pure et simple.

                                De même que celle de Macron disant au GJ, discutons mais je ferais ce que je voudrais l’est aussi.

                                Leur comportement est le même que celui d’un enfant buté qui par caprice fait exactement le contraire de ce qu’on lui dit.


                                • Clocel Clocel 24 mars 12:12

                                  @Gilles Mérivac

                                  « encourage les détenus à voter »

                                  Des types assez cons pour participer au système qui les enferme ont tout à fait leur place parmi les suffrageurs.

                                  Eux au moins ne sont pas obligé d’aller tapiner tous les jours, dans un certain sens, ils sont plus libres.


                                • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 25 mars 11:11

                                  @Clocel
                                  Vous avez une curieuse conception de la liberté et du vote, mais rien ne m’étonne plus dans ce siècle où toutes les valeurs sont relativisées à outrance.


                                • seul le contenu compte... seul le contenu compte... 25 mars 11:20

                                  Quel gâchis...

                                  Être capable de faire les constatations de manière assez lucide...

                                  Mais rester soumis à cette culture de la bestialité...

                                  Oh que si.

                                  Tu le revendiques.

                                  ’ réac ’...

                                  Quand on se revendique réac, c’est que l’on refuse de chercher à comprendre.

                                  Que l’on préfère les ’ solutions ’ que d’autres ont ’ imaginé ’ pour rasséréner les peurs tout en leur confiant TA confiance.

                                  Le fascisme, ce n’est rien d’autre qu’une gouvernance de privilégiés au détriment de la masse...

                                  Comment peux-tu à la fois dénoncer les inégalités ET les vouloir...

                                  À moins que...

                                  Sauf si tu ne désires pas autre chose que devenir calife à la place du calife, et n’hésiterais pas à pratiquer discriminations et pire, si le pouvoir t’en est donné...

                                   


                                  • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 25 mars 14:42

                                    @seul le contenu compte...
                                    Les réacs sont bestiaux  ? On me l’avait jamais faite celle-là. Mais pour quelle raison sont-ils bestiaux ? Explicitez...


                                  • seul le contenu compte... seul le contenu compte... 25 mars 15:56

                                    @Amaury Grandgil
                                     
                                    Parce qu’ils se ’ cantonnent ’ à réagir, tels des animaux, au lieu de réfléchir...
                                     
                                    Et personne n’est dupe, tu sais parfaitement de quoi il retourne, mais ne pourras jamais te résoudre à le reconnaître...
                                     
                                    La principale raison qui fait que les ieuvs’ sont majoritairement l’électorat fachonazeleux est qu’ils ont perdu tellement de compétences intellectuelles qu’ils en sont rendus au limbique. 
                                    Et que ’ TU ’ tentes d’exploiter cette régression... 
                                     
                                    La seconde raison, qui fait que l’électorat fachonazeleux est à moitié sénile est leur niveau culturel.
                                    Et il est inutile de demander « d’expliciter » le pourquoi du comment, sauf si tu veux que nous évoquions le remplacement de sur-emploi sous-qualifié des 30 glorieuses par le sous-emploi sur-qualifié d’après...
                                     
                                    Tu es un fumiste parce que tu exploites justement leurs instincts, alors que tu sais parfaitement de quoi il s’agit.
                                     


                                  • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 28 mars 09:32

                                    @seul le contenu compte...
                                    Finalement le charabia vaguement intello des premiers coms laisse place à de bons gros clichés bien pensants quoi.


                                  • Akerios 25 mars 11:22

                                    Avant 1789 nous avions une noblesse de droit Divin soutenue et secondée par l’église. (si on te frappe sur une joue tend l’autre joue.......mais ne te révolte pas !)

                                    Après 1789 et la restauration nous avons la noblesse de droit divin rétabli et l’apparition d’une « Haute bourgeoisie financière » les deux soutenues toujours par les religions au service du pouvoir et de l’argent.

                                    « Margron » sert la finance qui la placé sur le trône Républicain ....

                                    Pour le peuple c’est la continuité d’une forme d’esclavage.

                                    Avant la servitude et la soumission , maintenant le salariat ( se vendre pour vivre et faire des enfants pour agrandir le troupeau) et la retraite à 62 ans en attedant la mort...................  smiley


                                    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 25 mars 14:41

                                      @Akerios
                                      Pas de révolte avant 1789 ?
                                      Oh oh oh relecture audacieuse de l’histoire.
                                      Et la Fronde ?
                                      Et les émeutes contre l’impôt ? (comme celles qui ont lieu à Montpellier quand l’intendant du roi prétend imposer un nouvel impôt ? )
                                      Et les cathares ?
                                      Et les paysans qui « votaient avec leurs pieds » ?
                                      Réécriture audacieuse de l’histoire...


                                    • seul le contenu compte... seul le contenu compte... 25 mars 16:03

                                      @Amaury Grandgil
                                        
                                      pauvre pauvre pauvre troll...
                                       
                                      Digresser pour toute ’ réaction ’, lorsque confronté à un argumentaire contradictoire...
                                      Tu voulais un exemple de ’ réaction ’ bestiale ?
                                       
                                      Tu en as perpétré un avec ta digression...
                                       
                                      Laquelle ?
                                      Il t’est exprimé un mantra qui était imposé par un régime, et toi, TOI, pauvre troll que tu es, tu DIGRESSES en ne reprenant qu’une infime partie du tout pour tenter d’en faire un ’ argument ’ basé sur, du vent....
                                       
                                      C’est une ’ réaction ’ purement bestiale.
                                      Celle de la fuite lorsque confronté à un danger.
                                       
                                      La ’ réflexion ’ aurait pu te mener à considérer les arguments exposés, mais tes ’ limites ’ intellectuelles, autrement dit le peu qui te sépare de la bestialité, t’ont fait préférer la digression...
                                       
                                      Mais c’est bien, que tu aies ainsi insisté, pour avoir des exemples...
                                      Tu vas avoir plein d’autres exemples, au fur et à mesure de tes ’ réactions ’...
                                       


                                    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 28 mars 09:34

                                      @seul le contenu compte...
                                      Quel charabia


                                    • sleeping-zombie 25 mars 14:01

                                      Hello,

                                      Le « gilet jaune » fait partie du peuple, mais n’est pas le peuple.

                                      Le bourgeois millionnaire fait partie du peuple, mais n’est pas pas le peuple.

                                      Le prolétaire qui ferme sa gueule fait partie du peuple, mais n’est pas le peuple.

                                      Personne n’est le peuple. Et c’est là le problème. Et c’est peut-être pour ça qu’on a mis en place un système de représentation. Mais comment ce système est censé réagir face à des éléments qui le renient par simple intérêt ?

                                      Concrètement, vous êtes Macron : vous faites quoi ?

                                      Parce que s’il cède, ça revient à envoyer un message simple : il suffit de gueuler très fort et péter des trucs pour avoir ce qu’on veut. Bonjour la démocratie...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès