• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Macron méprise la loi ! Les contrats aidés supprimés sont remplacés par des (...)

Macron méprise la loi ! Les contrats aidés supprimés sont remplacés par des services civiques !

 Ce président de la République méprise la loi et n’a de cesse que d’imposer ses vues et son orientation.

Il a une majorité à la chambre des députés à sa botte, un gouvernement de droite teinté d’une pointe de rose.

Il a rêvé de conquérir le Sénat mais là il a raté le coche… Il est vrai qu’en supprimant des contrats aidés et en asphyxiant les collectivités territoriales il ne s’est pas fait que des amis.

Qu’importe… Il n’obéit qu’à lui-même, à son ambition, et à l’Union Européenne qui lui impose de faire des économies.

 

Comme l’explique le syndicat EPA FSU dans cet extrait de communiqué de presse, où il intervient dans son champ de compétences :

 

« Le gouvernement a décidé de supprimer 130 000 contrats aidés. Pour les « remplacer », il demande aux préfets de recourir au service civique afin de « compenser » cette baisse.

Le service civique repose sur le volontariat. La consigne donnée aux préfets est contraire à la loi relative au service civique qui stipule qu'une mission précédemment confiée à un salarié ne peut être assurée par un volontaire. L'article L120-1 du code du service national précise : « [Les missions de service civique] sont complémentaires des activités confiées aux salariés ou aux agents publics et ne peuvent se substituer ni à un emploi ni à un stage »

Nous rappelons que l'article 28 de la loi n°83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires stipule : « [le fonctionnaire] doit se conformer aux instructions de son supérieur hiérarchique, sauf dans le cas où l’ordre donné est manifestement illégal et de nature à compromettre gravement un intérêt public. »

Dans cette opération usurpatoire, les conseillers d’éducation populaire et de jeunesse (CEPJ) et personnels « jeunesse et sports » sont exposés comme soutiers d’une décision illégale et tâcherons de l’agence de service civique. Car cette consigne s'adresse aux fonctionnaires de l'Etat en charge de la mise en œuvre des missions de service civique. Ce sont principalement des conseillers d'éducation populaire et de jeunesse (CEPJ) des services Jeunesse et Sports en département et en région. Ils veillent à la qualité des missions confiées aux jeunes volontaires. Déjà soumis à la pression politique d'une montée en charge des missions, les voilà invités à tordre les textes…. »

 

Il est illégal de substituer les services civiques aux emplois aidés, le président le sait, les préfets aussi… Ce qui n’empêche pas ce beau monde à demander aux services des DDCS de proposer aux associations de prendre des services civiques.

 

Ici et là, les plus habiles ou « malhonnêtes » expliquent aux porteurs de projets, étranglés par les baisses de subventions, qu’il suffit de maquiller les missions et le tour est joué.

Eh bien non, mille fois non, les associations se doivent de boycotter les services civiques c’est à dire de refuser d’en prendre tant que les emplois aidés ne sont pas restitués.

Jean-François Chalot

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.89/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • sloop sloop 27 septembre 15:36

    « Il a une majorité à la chambre des députés à sa botte, un gouvernement de droite teinté d’une pointe de rose. »

    Bin c’est pas moi, je suis perché !


    • zygzornifle zygzornifle 27 septembre 16:06

      Il a raison Macron , il a été élu par les mougeons , c’est lui le boss et il vous pisse a la raie ....


      • Sozenz 27 septembre 16:23

        contrat aidé . salaire identique au taux horaire de tout salariés .
        service civique : L’indemnité de Service Civique rehaussée au 1er juillet. A compter du 1er juillet 2016, l’indemnité de Service Civique est rehaussée de 0.6% et passe donc de 573,65 € à 577.08 €. L’indemnité versée par l’ASP au volontaire passe de 467,34 € à 470.14 €.
        pour un travail allant de 245 h par semaine à 48 heures .

        pas besoin d ajouter autre chose , je pense

        au fait qui étaient les personnes qui disaient que les contrats aidés c était de la M ?
        j aimerais bien les revoir ...


        • Le421 Le421 27 septembre 19:11

          @Sozenz
          pour un travail allant de 245 h par semaine à 48 heures .

          245/7=35H par jour de boulot.

          C’est fou ce que ça fait un smartphone...  smiley


        • Sozenz 27 septembre 23:12

          @Le421
          24 heures / semaine
          . Durée hebdomadaire

          La durée hebdomadaire de la mission doit être en moyenne
          d’au moins 24heures par semaine et peut atteindre 48 heures,réparties au maximum sur 6 jours. Il s’agit d’une durée maximale
           ; cette possibilité reste exceptionnelle. En règle générale,
          les missions proposées en Service Civique ont une durée hebdomadaire de 35 heures



        • kalagan75 27 septembre 19:21

          Tu demandes aux assocs de boycotter le truc, mais elles vont te rire au nez : une assoc sportive à côté de chez moi vient de recruter 3 services civiques pour gérer les 30 gosses du club . coût pour le club ... environ 50 €/mois/service civique ... et je ne sais pas comment ils vont s’y prendre pour réussir à leur faire faire leurs heures !


          • vesjem vesjem 27 septembre 19:55

            @chalot
            as-tu participé, par ton vote ou ton abstention, à la prise de pouvoir totale (majorité absolue) de manu sur notre pays ?
            si oui, pourquoi viens-tu râler aujourd’hui ?


            • CHALOT CHALOT 27 septembre 20:14

              jQuel rapport ?

              J’ai combattu toutes les politiques libérales depuis 1964 , avant j’étais trop jeune
              et en juin 81 j’ai même écrit un texte contre la politique de Mitterrand 








              • Naboulio Naboulio 27 septembre 20:39

                Garde a vous !


                Embaucher quelques millions de fonctionnaires de base est une bonne chose. Il y bien a trop de spécialistes et cadre dans l’administration. 

                Je n’aime pas les habitudes patronale du président, et je n’aime évidement pas lors-ce-qu’il force des embauches de la sorte.

                Il n’y a dans ma troupes que des volontaires, libre de partir a la fin de chaque année de service. Le président comprendra certainement un jour pourquoi.

                Disposez !

                • Ces contrats précaires remplacent les ex-fonctionnaires catégorie C et D, mais pas seulement puisque les aides éducateurs doivent avoir un bac+2...
                  Rappelons qu’il y a vingt ans des appelés du contingent étaient aussi utilisés comme surveillants dans les collèges et lycée...
                  Depuis la révolution libérale des années 1990 la précarisation devient la règle dans la fonction publique.


                  • ZenZoe ZenZoe 28 septembre 10:09

                    Dommage que l’article, très juste, soit gâté par sa conclusion. Non, les emplois aidés ne sont pas la solution. La solution est un vrai emploi pour tous.


                    • Sozenz 28 septembre 15:37

                      @ZenZoe
                      c est cela , oui ....
                      le plein emploi à tarif reduit et si c est possible pour permettre ceci , on recommencera à casser des cailloux avec une masse ...


                    • Spartacus Spartacus 28 septembre 12:23

                      Ce sont les mêmes qui veulent utiliser les précaires subventionnables et corvéables à bon compte, et de l’autre dénoncent les vils patrons qui créent des emplois réels et risqués de leur propre argent...


                      Les cocos sont pires que ce qu’ils dénoncent sur le terrain...

                      Voyez donc l’exemple de la gestion coco, comme ici la CGT....

                      Harcellement moral et sexuel, humiliation et atteintes physiques

                      184 CDD de suite :

                      Verrou pour empêcher d’entrer un salarié et licenciement abusif.


                      Détournement de fonds
                      Emplois fictifs

                      • @Spartacus
                        Le communisme n’étant que le prolongement du capitalisme, rien d’étonnant à ce que les staliniens agissent comme le patronat !


                      • CHALOT CHALOT 28 septembre 12:33

                        Quel rapport avec l’article ?


                        Tout le monde-dont moi- sait qu’un employeur peut afficher des valeurs et ne pas les respecter


                        • A noter cet article sur le sujet des précaires diffusé par le SNALC (syndicat autonome de l’EN) :

                          https://www.snalc.fr/national/article/3217/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès