• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Macron Président, coup de maître de Hollande

Macron Président, coup de maître de Hollande

Pénélope Gate d’un côté, éclatement de la gauche de l’autre, Macron s’approche irrésistiblement du 2eme tour. Face à une Marine bloquée sous son plafond de verre, la victoire de l’homme en marche semble assurée. Que faut-il en penser ? Réussite foudroyante d’une personnalité d’exception servie par les circonstances ? Ou toute autre chose, un plan de longue haleine, finement orchestré par un disciple qui dépasse le maître ?

Je n’y croyais pas. Peut-être me suis-je trop fié à son apparence peu flatteuse ? Aurais-je occulté la réputation d’intelligence de Hollande, son habilité manœuvrière ? Nombre d’observateurs avisés ont souligné ces qualités, avant sa victoire de 2012 et en son début de mandat. Sans compter que des faits portés sur le devant de la scène corroborent ces évaluations flatteuses. Prenons la livraison de croissants en scooter.

Pour qui en considère attentivement les éléments, l’affaire est cousue de fil blanc. Ce fut une manière croquignole de redorer la virilité du président après l’épisode malheureux d’une première dame encombrante et rageuse. Il n’empêche, l’embrouille a marché. Reprenant Les Quat’z’Arts de Brassens, l’on aurait pu chanter : Not’Hollande avait fait les choses comme il faut. Avec Julie Gaillet, il s’ra tranquille, bravo ! Un beau coup, mais celui d’un illusionniste à la Garcimore, le type dont on garde un souvenir amusé, pas celui qu’on vénère en génie du genre, façon Devos.

On dit aussi de l’homme qu’il est chanceux. L’éclatement de l’affaire DSK, à point nommé, a prouvé combien cela est vrai. Brillance intellectuelle, chance, c’est entendu, mais cela ne fait pas le Prince décrit par Machiavel.

Quant à l’art de mettre en scène sa sortie, livre-scandale, poignant discours d’adieu, si cela force quelque admiration, on n’y discerne pas l’habileté du grand joueur de billard ou d’échecs. Hollande ne serait décidément pas du gabarit de Mitterrand. Mais voici que…

L’impressionnant retournement de situation qui se produit à trois mois du suffrage m’ouvre les yeux. Hollande est sur le point de parachever un coup de maître qui surclasse tout ce qu’a pu faire son modèle.

Mitterrand, très diminué en sa fin de mandat, n’a pas pu se choisir d’héritier et le mettre en position de gouverner à sa suite. Ce dernier plaisir royal lui a échappé.

Certes quand ce Macron est apparu, j’ai compris que Hollande avait façonné un leurre pour siphonner les électorats du centre, d’une partie de la droite ainsi que la frange des déçus du PS. Parmi les crûs achetés « en primeur » par les Attali et autres Minc, le jeune inspecteur des finances, vinifié à point par quatre ans en fût rothschildien, a réussi tous les tests de dégustation lors de son passage à l’Elysée. Hollande tenait son homme. Alors, en avant ! Un ministère qui « claque sa mère » et une médiatisation, surprenante, redoutablement efficace. Jamais en effet l’on avait assisté à la mise sur orbite d’un personnage au profil de si peu de poids.

Comment cela ? Peu de poids, un inspecteur des finances ?

Chaque année, entre la botte de Polytechnique et les trois grands corps de l’ENA, ils sont une vingtaine à posséder un tel pedigree.

Et Rothschild, cela ne pèse rien ?

Là commence peut-être la manœuvre, car on n’entre pas au poste qu’il a occupé en envoyant son CV, si valorisant soit-il. Pompidou, normalien certes, mais prof de lycée, s’est retrouvé chez le grand banquier après être passé au cabinet de De Gaulle. Et une fois chez Rothschild, il a continué à servir, discrètement mais efficacement, le seigneur de Colombey. Et s’il est établi que le général-président a vraiment envisagé une restauration de la monarchie, ce qui eût fait de lui un faiseur de roi au sens propre du mot, bon gré mal gré, il a porté à sa succession ce Pompidou qu’il a en quelque sorte façonné pour les plus hautes responsabilités. Quand en1962, l'auvergnat sourcilleux fut appelé à Matignon, il ne comptait pas moins de dix-huit ans de bons et loyaux services auprès du général, dont une période au conseil constitutionnel avant de prendre la tête du cabinet présidentiel. Excusez du peu !

Et la jeunesse ? Macron, du sang nouveau.

Les jeunes ministres jalonnent l’histoire des IIIème, IVème et Vème républiques. Leur point commun ? Tous ont été nommés en raison d’un titre civil majeur et, plus souvent, du fait de leur appartenance à l’un des partis de la majorité. Les trois plus fameux, Giscard, Chirac et Fabius, avaient ce profil. Aucun d’eux n’était « inconnu au bataillon ».

Alors, comment expliquer l’exception Macron ?

L’originalité de son discours ?

L’homme n’a communiqué que par tweets jusqu’aux premières réunions publiques de son mouvement En Marche. Des poncifs de comptoir, « La France doit enfin entrer dans le XXIème siècle, « Si l’on a envie de travailler le dimanche, on doit pouvoir le faire. » ou « Il faut en finir avec l’assistanat. »

J’ai contacté le site d’En Marche pour demander comment avoir accès à des textes, articles, publications de Macron qui me permettraient de mieux connaître sa pensée. La réponse fut une invitation à adhérer ou à envoyer un don ! Et quand l’animal s’est mis à discourir avec sa tribune placée au milieu de son public filmé en gros plan pour éviter d’en montrer le petit nombre, qu’avons-nous entendu hormis un tissu de banalités ponctuées de hurlements d’une voix fluette sonnant faux ?

Alors quoi ?

Je me demande si l’explication n’est pas à rechercher dans sa personnalité hyper égocentrée ? Une idée si haute de lui-même, une autosatisfaction telle qu’il est prêt, et il l’a montré, à changer ses positions d’une semaine à l’autre afin d’élargir ses soutiens. Le tout avec un style, une gueule, des mimiques, ce petit sourire, ces clins d’œil saugrenus, qui font qu’on le distingue ; du moins au sein de son public initial, des gens simples, en quête d’optimisme, pas trop difficiles mais grâce auxquels il s’est construit l’image d’un meneur pourvu de charisme.

Mais bien avant la consécration de Macron au meeting au final délirant de la Porte de Versailles, l’univers médiatique a très vite joué le jeu. Tout le monde s’est mis à commenter les sorties du jeune ministre en faisant comme s’il s’agissait d’un homme politique accompli, défenseur d’une ligne, porte-parole d’une vision originale. Personne n’a recherché avec un regard critique d’où sortait ce protégé du président. L’on est même parvenu à gober et à relayer, une hostilité entre Hollande et Macron, comble du comble.

Hollande serait le PS d’hier, Macron un nouveau rassembleur, et tant pis si à trois mois du scrutin il n’a pas de programme ; une carence, en vérité, qui ne joue surtout pas contre la montée en puissance du phénomène.

Ce qui compte est que sa côte monte. Plus elle monte, plus il attire.

Un programme, un positionnement cohérent, cela viendrait figer les choses ; l’élasticité de l’offre Macron en sortirait amoindrie. Bien sûr, un programme finira par être composé, mais le plus tard possible, quand il sera établi que Macron sera favori pour gagner la deuxième place au premier tour des présidentielles.

Nous sommes là au sommet de l’ère marketing.

Jamais un candidat n’avait été lancé de façon aussi calculée, de façon aussi froidement professionnelle qu’une marque de lessive. Cela me fait penser à la publicité de Comme j’aime, le programme minceur performatif : « avec Comme j’aime, j’ai perdu vingt kilos, trente, quarante…et en mangeant de bons petits plats. » Aucun message explicatif, pas de justification pseudo-scientifique. Non. Seulement une affirmation : ça marche ! On n’est pas loin de En Marche ! Il suffit de souscrire.

Et les médias ont joué le jeu et continuent de jouer le jeu. Très surprenant.

Pourquoi une telle entente tacite autour de Macron ?

J’ai mon idée, peut-être à corriger, à affiner mais qui me semble tenir la route. J’imagine nos experts journalistes vaguement informés, dès la nomination de Macron au poste de ministre, d’une manœuvre venant de haut. Connaissant trop l’animal Hollande, ils se sont chacun dit dans son coin, qu’elle pouvait réussir et alors, gare aux fauteurs de trouble. Ainsi ont-ils tous fait semblant de voir en l’émergence du nouveau venu, on ne sait quel génie ou quelle nouvelle réponse à un besoin profond des électeurs. C’est du Comme j’aime. Personne ne dit si cela marche vraiment ou pas. Ce qui compte est la souscription de clients toujours plus nombreux.

La marche est celle du produit Macron qui conduira à la réussite du projet Macron. Macron président, c’est le coup qu’aura parfaitement accompli Hollande au bémol près qu’il devra savourer son plaisir par personne interposée : sa créature, le successeur qu’il aura choisi et porté.

Initialement, l’objectif était que Macron prenne assez de voix au centre et à droite, de façon à ce Hollande arrive deuxième derrière Le Pen. L’assombrissement du climat social ayant desservi le président, il lui restait en botte secrète, cette fameuse chance qu’on lui connaît dans la sphère politicienne ; cette chance qui lui a précisément permis d’être le candidat du PS encore fort de 2012 et donc de décrocher l’Elysée.

Cette fois-ci, la chance a consisté en la victoire de Fillon aux primaires de la droite. Belle aubaine car, évidemment, la grenade du Pénélope Gate était en réserve, tout comme celle du Carlton de Lille – qui, elle, n’a pas servi à Sarkozy pour cause d’explosion imprévue au Hilton de New-York.

Juppé eût remporté le match en novembre, s’en était fini du projet Macron.

Avec Fillon, il y avait ce dossier en or des emplois fictifs. Il suffisait de dégoupiller la grenade et de laisser les primaires pathétiques de la Belle Alliance accoucher d’une sorte d’anti-candidat.

Le résultat se produit sous nos yeux : Fillon s’effondre, Macron continue de monter, le PS se décompose, abandonné par les ex-éléphants qui entendent bien garder leurs sièges de députés. Demain, Macron n’aura plus besoin des soutiens peu sexy d’antiques politiciens comme le maire de Lyon. Il aura Ségolène, Le Guen, Le Foll, Le Drihan, Touraine, Guedj et tous les amis de Valls. A défaut d’être belle, il s’agira d’une nouvelle et forte alliance, en marche vers l’accès au pouvoir d’un centre libéral rosacé à géométrie variable.

Monsieur Hollande, plus que bravo. Chapeau !

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.44/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

96 réactions à cet article    


  • Rincevent Rincevent 1er février 2017 17:44

    Ce n’est qu’une hypothèse mais elle est intéressante…


    • manu manu 1er février 2017 20:53

      @Rincevent

      Peut être que les médias et le PS (et macron) se soutiennent mutuellement.

      Je dis bien peut être...


    • Fergus Fergus 2 février 2017 09:37

      Bonjour, Rincevent

      Une hypothèse qui tient la route, en effet.

      Il n’y a qu’un hic dans cette belle mécanique : l’empêchement inévitable de Fillon et le retour possible - voire probable - de Juppé. Si tel était le cas, la situation politique se normaliserait en réduisant à peau de chagrin les chances de Macron. Si en revanche, l’on voyait surgir un Baroin ou un Wauquier, Macron garderait toutes ses chances.


    • Rincevent Rincevent 2 février 2017 11:48

      @Fergus

      Bien d’accord. Pour moi, Macron est un soufflé médiatique qui risque de retomber aussi vite qu’il a gonflé. Et, comme tous les soufflés, tout dépend de l’heure à laquelle les convives passent à table… Pour le moment, le timing lui est assez favorable mais il peut se passer encore beaucoup de choses d’ici les présidentielles. En fait, il est complètement tributaire des décisions des autres candidats.


    • Pilule Rouge Pilule Rouge 2 février 2017 17:17

      @tchoum !
      Tout sauf le FN, votez Satan !


    • Cazeaux Cazeaux 2 février 2017 18:34

      @Fergus
      Il n’y a qu’à revoir (langage non verbal en dit long) la déclaration de Juppé pour comprendre qu’il est ravi de ce qui arrive à Fillon. La place de Fillon est une patate chaude que seuls des candidats incapables d’accéder au 2e tour, comme par ex. NKM ou Lemaire, auront intérêt à accepter, pour mieux se faire connaître et gagner en légitimité dans leur camp.

      Juppé ni Sarko ne prendront le risque de se ramasser. Ils préfèrent la réserve, au cas où une crise de régime surviendrait avant la fin du prochain mandat présidentiel, ce qui est dans l’ordre du possible.

    • JL JL 2 février 2017 19:02

      ’’Il n’y a qu’un hic dans cette belle mécanique : l’empêchement inévitable de Fillon et le retour possible - voire probable - de Juppé. Si tel était le cas, la situation politique se normaliserait en réduisant à peau de chagrin les chances de Macron. Si en revanche, l’on voyait surgir un Baroin ou un Wauquier, Macron garderait toutes ses chances.’’

       
       Ceux de gauche qui croient que Juppé est aussi fort ne devaient surtout pas aller lui donner un surplus de voix dans la primaire de droite ! C’est élémentaire : le score aux primaires ne distingue pas les voix de droite et les voix de gauche.
       
       En termes de légitimité, il suffit de comparer le misérable score de 7 ou 8 cent mille voix de Hamon aux 2.5 millions de de Fillon.
       
       

    • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 1er février 2017 17:57

      Les « Pygmalion » et sponsors de Macron sont Rotschild, le Medef et peut-être Soros. Hollande dont le seuil de compétences se limite à une capacité de synthèse niveau Hypokhâgne a largement démontré pendant cinq ans que l’élaboration d’une stratégie cohérente est au-delà des ses possibilités !S’il a été associé au projet, ce qui n’est pas impossible, c’est pour son entregent, mais nous avons pu vérifier le principe de Pieter ou « syndrome de la promotion Focus » : dans une hiérarchie, tout employé a tendance à s’élever à son niveau d’incompétence , et donc, avec le temps, tout poste sera occupé par un employé incapable d’en assumer la responsabilité. 

      Nous ne sommes plus dans la phase où il conviendrait d’être prudents à son égard, mais dans la phase « post-catastrophe » qui a fait la démonstration de ses limites.

      • Ariane Walter Ariane Walter 2 février 2017 09:09

        @Jeussey de Sourcesûre


        Entièremet d’accord. il a été utile. il ne l’est plus. ils le jettent.

      • ZenZoe ZenZoe 2 février 2017 10:11

        @Jeussey de Sourcesûre
        Je n’ai jamais bien compris pourquoi Hollande était crédité d’habileté politique. C’est lui tout seul qui a mis le PS à terre, lui tout seul qui a monté la France entière contre lui maîtresses comprises, lui tout seul qui a provoqué sa déroute finale. Il a foiré dans toutes ses entreprises, la principale étant d’être réélu, LUI, et pas Macron.


      • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 2 février 2017 11:55

        @ZenZoe

        Ceux qui l’ont crédité d’habileté politique confondent compromis et solution.
        Ils ne font pas la différence entre la cour de récré et la salle de classe.
        Pour être un cador sous le préau, il faut avoir le plus possible de copains : question de relations. Hollande sait faire.
        Pour avoir de bons résultats scolaires, il faut être intelligent et travailler. Les copains qui soufflent, les anti-sèches et le copié-collé de la copie du voisin peuvent donner le change tant que l’on n’est pas confronté à un examinateur neutre à l’oral.
        Dans la cour de récré, on s’en sort avec des compromis, à l’examen final, il faut trouver les solutions, même pour une dissertation.

      • PiXels PiXels 2 février 2017 13:43

        @Jeussey de Sourcesûre
        .
        .
        J’ai bien fait de lire quelques commentaires avant de poster le mien.
        .
        Vous avez dans ces deux coms, explicité ma pensée beaucoup mieux que je n’en aurais capable.
        .
        Si la « tacatacatique » évoquée est plus que plausible, il me semble plus judicieux de chercher les « gendarmes » du côté de Bilderberg que chez Culbuto.
        .
        Merci Jeussey


      • ZenZoe ZenZoe 2 février 2017 14:30

        @Jeussey de Sourcesûre
        D’ailleurs pour revenir au sujet de l’article, l’hypothèse Hollande est plausible - à un détail près : le Canard est au courant et enquête sur Fillon depuis novembre, cad après l’élection de Fillon et avant le renoncement de Hollande. L’affaire Fillon était censée profiter à Hollande et pas à un autre.

        Hollande a-t-il voulu jouer son va-tout, provoquant un patacaisse, déboulonnant Fillon fraichement élu, redonnant ses chances au PS et donc à lui, qui pouvait ainsi se représenter ?
        Manque de bol, le Canard, refusant peut-être de se laisser manipuler, ou voulant tout vérifier avant, n’a pas publié dès la dénonciation, mais 2 mois plus tard !

        Hollande a déjà renoncé, voix blanche et teint cireux. Macron s’envole dans les sondages. Hollande s’envole aussi, mais au Chili, loin de tout ... ah, zut, encore raté !


      • gerard5567 2 février 2017 15:43

        @ZenZoe
        On ne devient pas président de la République par hasard ou par maladresse.


      • gerard5567 2 février 2017 15:51

        @ZenZoe
        Si Hollande ou le PS devait avoir une chance de gagner, ce serait plutôt avec Fillon qu’avec quelqu’un comme Juppé.

        Marcon et le PS n’avaient aucun intérêt à se débarrasser de Fillon au risque de voir ce dernier remplacé par une personnalité plus proche du centre.

        Et l’affaire expose au mauvais moment. C’est encore à quatre mois du premier tour de la présidentielle.


      • Cazeaux Cazeaux 2 février 2017 18:44

        @ZenZoe

        La révélation du Canard aurait pu aussi bien pu être révélée autrement si Hollande l’avait souhaité car évidemment tout ce qu’on découvre sur Fillon, il le savait depuis longtemps (ainsi que tous dans la mesure où le pb en cause n’est pas la réalité administrative des emplois mais leur effectivité). 
        On peut ne pas aimer voire mépriser Hollande, mais il serait insoutenable de prétendre qu’un président de la République soit à la remorque d’un média, en l’occurrence du Canard, pour faire sortir une affaire sur le devant de la scène.

      • leypanou 1er février 2017 18:02

        Les msm peuvent faire ce qu’ils veulent, l’avenir n’est écrit nulle part.

        Même MLP assurée du 2ème tour n’est pas une certitude et ce n’est pas le fait d’avoir loué un local rue du Faubourg St-Honoré à quelques centaines mètres de l’Élysée qui va la favoriser, bien au contraire.

        Quant à Macron, on verra bien : pour le moment, on en est gavé matin, midi et soir. CNN et autres aux Etats-Unis sont en train de payer leur manque de professionnalisme et leur prise de position outrageusement partisane.

        Le Brexit a gagné, H Clinton a perdu : il n’y a pas de fatalité et bien malin qui peut prédire ce qui va se passer.


        • zygzornifle zygzornifle 1er février 2017 18:24

          Bah il se fera dézinguer comme les autres ..... 




          • Anatine 1er février 2017 18:43

            Bravo ! Il devient simple de lire le b.. ambiant. Je partage à 100%.

            Cote gauche : Hamon à une responsabilité historique. S’il ne fait pas exploser le PS en emmenant tous les élus prêt à respecter ce pour quoi les électeurs ont voté Hamon, il sera raye de la carte comme les autres...

            Cote droite : pile tu perds, face je gagne dit Macron.


            • Anatine 1er février 2017 19:50

              @Anatine

              Un point cependant, je n’attribuerais pas la paternité de ce script à Hollande. C’est le mode de pensée d’un cerveau droit et Macron est largement à la manoeuvre...

              Macron jouera en solo s’il est élu....


            • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 1er février 2017 19:01

              Effectivement, les coups tordus viennent très probablement de Hollande, c’est lui le manipulateur.


              • Fergus Fergus 2 février 2017 09:43

                Bonjour, Gilles Mérivac

                Possible, mais pas certain, loin de là. Ce n’est qu’une hypothèse concernant Macron, et une piste parmi d’autres pour ce qui est des ennuis de Fillon : n’oublions pas que les sarkozystes n’ont pas digéré la primaire.


              • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 2 février 2017 14:22

                @Fergus
                Les sarkozystes se sont fait une raison et ont choisi Fillon à la primaire, l’attaque est trop bien orchestrée, il n’y a que l’Elysée qui ait vraiment les moyens et qui soit capable de mener une opération de cette envergure. C’est de la politique florentine, à coups de poignards dans le dos.


              • ZenZoe ZenZoe 2 février 2017 14:34

                @Gilles Mérivac
                Très possible - mais il devait en être le bénéficiaire, pas Macron.
                Ah, si le Canard avait sorti l’affaire dès la dénonciation, soit en novembre, Hollande pouvait espérer se représenter (voir mon message plus haut).


              • francesca2 francesca2 2 février 2017 14:46

                @ZenZoe

                Bon ben, heureusement il l’ont sortie en janvier.

              • non667 2 février 2017 16:01

                @Gilles Mérivac

                Effectivement, les coups tordus viennent très probablement de Hollande, c’est lui le manipulateur.

                depuis l’affaire boulin /peyrefite ( à droite ) et gaudinot (sagès /urbat ) à gauche ) tout le monde devrait savoir qu’il y a un pacte de non agression  entre la droite et la gauche concernant les affaires /magouilles (toutes deux étant pourries jusqu’à la moelle ) , c’est donc du coté de sarko évincé souhaitant revenir qu’il faut chercher le dézinguage de fillion ! quand a la promotion de macron il faut chercher du coté du N.O.M. /nathanyaou/bilderberg/davos .....etc....


              • baldis30 2 février 2017 17:09

                @Fergus
                bonsoir,

                Hollande n’est pas Florentin ....


              • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 2 février 2017 18:28

                @non667
                Bien évidemment non, Sarkozy n’a plus d’intérêt en jeu, et de toutes façons il a déclaré qu’il était plus proche de Fillon que des autres.


              • Cazeaux Cazeaux 2 février 2017 18:54

                @non667
                Sur la promotion de Macron, on peut toujours citer des noms ou des organismes influents. Mais n’oublions pas que le pouvoir de nomination, surtout à des postes aussi élevés que SGal Adjoint et ministre, appartient au Président. Prétendre le contraire c’est imaginer un monde gouverné depuis une salle façon SPECTRE, avec des potentats en cagoule. Non, la réalité des systèmes de pouvoir est plus complexe et moins conforme à un schématisme dans lequel il y aurait cohérence continue entre mobiles et prises de décision. Le Président a en France un poids considérable, ce qui explique pourquoi sa trajectoire d’accès au pouvoir mobilise autant de gens, de temps, d’argent.


              • Harry Stotte Harry Stotte 3 février 2017 17:23

                @Gilles Mérivac

                « ...’attaque est trop bien orchestrée, il n’y a que l’Elysée qui ait vraiment les moyens et qui soit capable de mener une opération de cette envergure. » 


                Selon moi, ça peut venir de beaucoup plus haut, si l’oligarchie planétaire, les pouvoirs forts - les mêmes qui ont fait remplacer Berlusconi par l’ex-commissaire européen Mario Monti, en 2011 - ont décidé que Macron devait passer à tout prix. 

                Je précise que c’est la première fois que je glisse une allusion complotiste dans une de mes interventions. Je ne suis pas complotiste, je ne crois guère aux complots d’une manière générale, mais dans le cas particulier, c’est une hypothèse qu’on est obligé de retenir.

              • non667 3 février 2017 21:04

                @Cazeaux
                Le Président a en France un poids considérable, ce qui explique pourquoi sa trajectoire d’accès au pouvoir mobilise autant de gens, de temps, d’argent.
                d’argent ?
                de qui ?gratuitement ? philantropiquement ?


              • Etbendidon 1er février 2017 19:10

                pour cause d’explosion imprévue au Hilton de New-York.
                bop bop
                C’était SOFITEL NEW YORK suite 2806
                les services avaient fourni la coke la veille
                je vous dis ça je dis rien !
                Autrement bon scénario
                Quand je dis et répète sur ce souk que Macron sera l’élu
                 smiley


                • jege117 1er février 2017 19:30

                  Oui peut-être ! que c’est une histoire de ce genre, mais autant de lucidité, autant de machiavélisme, même avec une chance certaine, je ne savais François Hollande à ce point « vicelard ». Si c’est avéré (on ne le saura jamais ) c’est une manœuvre de grand stratège, digne d’un Napoléon.

                  Je pensais que le fait de l’arrivée de Hamon sur le ring des prétendants, pouvait changer la donne, ce dernier pouvait être au 2° tour avec ce qui ouvrait un boulevard à MLP qui récupérait ainsi la droite dure des LR. Aujourd’hui avec un éventuel plan B des républicains, si un Barouin ou un autre de la bande à Sarko était le candidat il y aurait 4 candidats autour des 20%, les deux qui vont sortir du chapeau du premier tour et ces deux là personne ne peut dire qui il seront et MLP n’a pas plus de chance que les autres.

                  • JL JL 1er février 2017 20:00

                    intéressante hypothèse.

                     
                     ’’Un programme, un positionnement cohérent, cela viendrait figer les choses ; l’élasticité de l’offre Macron en sortirait amoindrie.’’
                      
                     Hollande a bien appris la leçon de Mitterrand qui disait : « On ne sort jamais de l’ambiguïté qu’à son détriment. »

                    • cétacose2 1er février 2017 20:28

                      Micron ,le poupon du centre droit de gauche qui ,après avoir fait son dernier rot (child) veut faire ses premières dents ..Au fait ,ça a combien de dents un requin ?.....sans... ?


                      • jack mandon jack mandon 1er février 2017 21:00

                        à l’auteur,

                        C’est hélas plus vrai qu’une hypothèse, c’est aussi mon intuition.

                        Le prince de ce monde, selon les évangiles est exceptionnellement intelligent.

                        Je n’y croyais pas. Peut-être me suis-je trop fié à son apparence peu flatteuse ? Aurais-je occulté la réputation d’intelligence de Hollande, son habilité manœuvrière ?

                        Cette intelligence là fait illusion, mais elle fascine la société de l’avoir et tous ceux qui tournent le dos à la communauté de l’être. Machiavel et autre visionnaires, enfants naturels de Gorgias, le créateur du faux qui séduit hors l’éthique. Le socialisme de gauche, de droite et d’ailleurs est trahison.

                        Les antésocratiques grecs donnèrent le ton, le tout dans l’être, sans argent ni état.
                        Une autre vision du monde « ’aimer l’autre, comme réceptacle du divin. » Simone Weil..Jésus
                        Ce n’est pas le langage courant. Une dimension spirituelle ou humaniste passe par là.

                        On peut apprécier l’humour de Hollande...mais regretter son cynisme, même chose pour Mitterrand qui était au fond, pour le meilleur plus littéraire qu’homme politique de vérité. A la seule vue du beau visage d’Anne Pingeot, on comprend qu’il fut aussi esthète et romantique. Mais l’un et l’autre et tant d’autres ne purent éviter de s’engager dans la guerre.

                        A l’endroit de la médiocrité de cette foule de justiciers j’invoquerai un vrai socialiste, le modèle

                        « Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire. » Jean Jaurès
                        ” 

                        • François Vesin François Vesin 1er février 2017 22:03

                          @jack mandon
                          L’humour de hollande...les sans-dents !!!

                          Le beau visage d’Anne Pingeot...l’ombre d’un non-être !!!

                          Vos deux « hommes remarquables » ont en commun le sang versé,
                          celui de celles et ceux qu’ils ont trahis ou condamnés...sans état d’âme !
                          Revenons à Jaurès et nous nous épargnerons cette irrépressible envie
                          de vomir.

                        • MERLIN MERLIN 1er février 2017 22:05

                          @jack mandon
                          Bla blabla


                        • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 2 février 2017 07:39

                          @jack mandon
                          Ce n’est pas de l’intelligence, c’est que tout simplement les électeurs ont donné à Hollande toutes les cartes maîtresses et il s’en sert cyniquement pour éliminer ceux qui le gênent. Il n’a d’ailleurs fait que çà durant tout son mandat. On commence à connaître le bonhomme.


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 5 février 2017 19:53

                          @Gilles Mérivac
                          Cela vient de plus loin..., Wikileaks a publié des mails de Clinton avec des invitations de Valls et de Macron. Les né cons du PS misaient sur Clinton.


                          L"Elysée soutient Macron, la primaire à Gauche et ce pauvre Hamon, c’est juste pour les gogos et enquiquiner Mélenchon.

                        • MERLIN MERLIN 1er février 2017 22:03

                          Sidéré je suis qu’un type débarquant de nul part puisse tant faire parler de lui.
                          Mais où trouve t’il tout ce pognon pour sa campagne ???
                          Les banques et toute l’oligarchie qui vient avec ?
                          Certainement, Macron est la misère assurée. La fin de ce qui reste de notre modèle social.
                          Bravo ils vont bientôt réussir le plan mené depuis 1992 avec Maastricht.
                          Macron mascotte de Soros


                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 5 février 2017 19:58

                            @MERLIN
                            Le pognon rentre plein pot, Macron retarde la date de la création de son Parti.
                            Une fois enregistré, les dons seront limités à 7500 euros, une misère...
                            C’est Bergé qui est cheville avec Soros....

                            "Les liens de Pierre Bergé avec Georges Soros sont évidents, puisque Georges Soros avec sa Open Society, est partenaire dans « Le Monde Afrique », comme vous pourrez le voir en lien. Le doute n’est plus permis. Macron, via Bergé, via feu Hermand, est l’homme de Soros. Nous n’oublierons pas les associés Bergé, Xavier Niel, Mathieu Pigasse et on se demande quand donc, Henri de Castries, président de Bilderberg, actuel soutien de Fillon, encore, viendra rejoindre Macron ? La boucle du Nouvel Ordre Mondial autour de la marionnette Macron sera bouclée. Ils n’auront pas eu Hillary, mais ils auront Macron. Nous vivons une époque passionnante ».


                          • demissionaire bonalors 1er février 2017 22:20

                            Macron = OTAN+FMI+Rothschild+BCE= millions de morts en perspective
                            Le choix de gentils mais n’oublies jamais le nouveau testament
                            Je traduis pour vous les gentils sont les seuls a péché contre l esprit (hypocrisie = optimisme = le pire des fléaux et péché contre Dieu et l esprit Saint)
                            Les gentils seront les seuls condamnes, comme dit le Christ sur la croix aussi, vous serez surpris du jugement
                            Chaque homme sera juge sur son honnêteté, ni sur ces faits ou actes, absolument pas sur le bien ou le mal, car aucun cerveau humain ne peut appréhender ce concept, même des siècles de philosophie ne nous permettent pas d épeler correctement le mot justice, oubliez cela ....
                            Moi je suis a des années lumières de votre humanité et ce que votre cerveau peut comprendre et appréhender, mais je ne suis pas le seul ... et je n’en tire aucune fierté car seule la connexion que j’ai avec le Divin m autorise a vous enseigner ...


                            • Gorg Gorg 1er février 2017 23:24

                              @A l’Auteur

                              Merci pour votre article très clairvoyant.

                              Pour ma part, lorsque j’entends Macron ou son porte parole Benjamin Griveaux, j’ai l’impression d’avoir à faire à des démarcheurs à domicile qui veulent vendre un aspirateur... Des généralités, du flou, du flou et encore du flou. On vous endors afin de vous vendre une infâme ragougnasse...

                              Bien à vous


                              • Cazeaux Cazeaux 2 février 2017 19:15

                                @Gorg

                                Votre commentaire m’est très agréable. C’est très gentil à vous.
                                Je m’intéresse à l’OVNI Macron depuis sa mise sur orbite laquelle correspond à sa nomination comme ministre qui, je le répète, n’a pas de précédent.

                                On avait parlé jadis d’Anne Lauvergeon à la tête de l’Economie et des Finances. Elle fut aussi SGal adjoint, je l’ai d’ailleurs rencontrée à l’Elysée quand elle y était, mais c’est ensuite, pour sa part, qu’elle a fait de la banque, chez Lazard, avant de se retrouver à la tête d’Areva. Quand on parlé d’elle pour devenir ministre, elle avait déjà une expérience blindée. Et pourtant, elle qui fut désignée par Fortune comme femme la plus influente au monde, n’a pas été ministre. 

                                Même sous Pétain, les hommes jeunes comme Pucheau, Bousquet ou Mitterrand qui ont été placés à d’importantes positions, avaient une légitimité, ils ne débarquaient pas de nulle part.
                                En remontant à Napoléon, nous avons les plus jeunes généraux de l’histoire de France. Mais ils avaient fait leurs preuves comme jeunes officiers, sabre au clair. 

                                Macron, c’est réellement du jamais vu. 

                                A voir : l’interview d’Asselineau dans l’excellent reportage du Petit Journal de Canal Plus qui décode le clip initial de En Marche

                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 5 février 2017 20:17

                                @Cazeaux
                                Merci pour votre article, j’ai la même analyse que vous depuis le début. Pour comprendre ce qui se joue, il faut faire un peu de géopolitique. Les médias prennent Trump pour un fasciste demeuré, mais pas les tenants de la mondialisation, qui voient bien qu’il fait ce qu’il a promis. Et cela ne leur convient pas du tout !


                                Trump soutient le Brexit, se fiche de l’avenir de l’ UE et de l’ euro, et prône le patriotisme économique, une horreur pour les globalistes  ! Une guerre est ouverte aux USA entre Trump et les globalistes, qui a des répercussions en Europe. Nos euronouilles se retrouvent orphelines, menacées dans leurs certitudes, mais aussi dans leur avenir, qui n’est plus aussi certain qu’avec la mafia Obama Killary.

                                Soros est furieux, il a soutenu Clinton et a perdu 1 milliard de $ ! Il organise et finance toutes les « révolutions colorées » qu’il peut ... Il a juré de « déclencher l’ Armageddon financier et de déchaîner l’enfer pour faire tomber Trump ».

                                Fillon est de Droite, mais pas néo cons, il a fait son temps, voilà son problème. La finance a besoin de sang neuf.
                                « La destruction de la classe dirigeante a commencé »

                                "Nous sommes en train d’entrer dans une nouvelle phase de la mise en place du nouveau système mondial (cf notre dossier sur la réorganisation du monde). La destruction de la classe politique traditionnelle semble enclenchée. Le nouveau système n’en a plus que faire et le fait savoir. Elle est devenue inutile et non recyclable au vu de son efficacité plutôt limitée.

                                Les nouveaux patrons de la planète que sont les dirigeants de la haute finance vont la donner en pâture aux peuples après l’avoir copieusement utilisée comme interface.La classe politique, aidée des médias dominants, a longtemps tenté de masquer les réels décideurs : la haute finance.

                                Nous entrons actuellement dans la phase de son lynchage. Et la chose sera d’autant plus aisée que les Etats ont d’ores et déjà été vampirisés (informations sensibles comprises) et les peuples appauvris, désecurisés, trahis et remplis de colère. L’heure est donc aux scandales."

                                Bonne soirée.


                              • demissionaire bonalors 1er février 2017 23:46
                                coup de maître de Hollande

                                continuez vous m avez bien faire rire

                                C est le propre des crétins de croire qu ils sont intelligents, le doute est une denrée rare est très pénalisante voir rédhibitoire,

                                On ne pardonne jamais a quelqu un de douter, c est bien la preuve que la terre est peuple d imbéciles et certitudes

                                Si l univers s’arrêtait a nos lacets le matin, les vendeurs de chaussures seraient tous en faillites, Hollande reste le plus beau spécimen a la nature, il serait capable de mettre sa bite dans le trou d une serrure


                                • eric 2 février 2017 01:47

                                  Une autre hypothese : un grand coup de Miterrand. Je m’explique. De memoire, c’est y pas lui qui obligeat Elf a racheter tres cher les parts de Berger ? Avec ce fric et ses copains, celui ci a pu acheter les grands medias de gauche. Il financa et soutin Segolene. Deception. Du coup, il lui coupa les vivres au profit de son parent 2 de ses enfants. Celui-ci n’a pas tenu toutes ses promesses....Maintenant, il finance Macron, qui tout a fait par hasard, est favorable a la GPA , « quand les masses seront pretes » et pour le reste, parait bien sur la meme ligne economique que cet illustre sponsor : location des ventre ou des bras, tous cela... Du reste, la GPA on travail aussi le dimanche....

                                  Ce n’est du reste pas la seule hypothse ni la seule hypotheque sur la candidature Macron. Il n’est pas sur que tous le monde reste dans l’omerta. Pour Fillon, je concoisnque certains s’interrogent sur l’origine des coups. Pour Macron, on peut predire que les « verites » sortirons a gauche....


                                  • straine straine 2 février 2017 02:03

                                    Un rapide coup d’œil sur l’ensemble des soutiens d’Emmanuel Macron, le candidat révolutionnaire anti-système à l’élection présidentielles de 2017.

                                    www.youtube.com/watch ?v=B7HpXO08FLA


                                    • 59jeannot 2 février 2017 08:59

                                      supprimez, médias, sondages, que reste-t-il du Macron ? rien nada quedal : du vent


                                      • Fergus Fergus 2 février 2017 10:08

                                        Bonjour, 59jeannot

                                        Il faudrait également supprimer les électeurs. J’ai même vu dimanche dernier dans ma ville des socialistes libéraux aller voter... Hamon pour favoriser Macron par la bande  ! Et si j’en crois les conversations de bistrot, Macron séduite de plus en plus.

                                        Je vous concède que c’est consternant, mais c’est une réalité, et ce n’est pas un hasard si Macron se qualifie désormais pour le 2e tour dans les sondages. Les militants de droite n’ont d’ailleurs plus du tout le sourire, c’est le seul avantage de cette situation surréaliste. 


                                      • JL JL 2 février 2017 10:20

                                        @Fergus, bonjour,

                                         
                                         ’’J’ai même vu dimanche dernier dans ma ville des socialistes libéraux aller voter... Hamon pour favoriser Macron par la bande ! ’’
                                         
                                         Est-ce que c’est du second degré ?
                                         
                                         Parce que on dirait bien que vous, le champion du vote « utile », vous êtes ici en train de fustiger le votre utile d’autrui.

                                      • Fergus Fergus 2 février 2017 11:15

                                        Bonjour, JL

                                        « le champion du vote « utile  » »

                                         smiley Elle est bien bonne, celle-là !

                                        Je n’ai jamais voté utile : toujours gauche radicale au 1er tour de toutes les élections. sauf si l’on considère vote utile de soutenir Hollande face à Sarkozy, ce que j’ai fait en 2012, ou de voter Chirac contre Le Pen en 2002.


                                      • JL JL 2 février 2017 11:22

                                        @Fergus
                                         

                                         Là vous m’étonnez grave : est-ce que ma mémoire me joue des tours ? Est-ce que vous n’avez pas voté à la primaire LR ?

                                      • JL JL 2 février 2017 11:25

                                        @Fergus,

                                         
                                         Par définition, Il n’y a jamais de « vote utile » au deuxième tour. 

                                      • Fergus Fergus 2 février 2017 13:16

                                        @ JL

                                        « Est-ce que vous n’avez pas voté à la primaire LR ? »

                                        Si, mais il ne s’agissait pas d’un « vote utile » au sens politique, mais d’une action de salubrité publique visant à dégager un multi-délinquant. Et j’aurais agi de la même manière pour éliminer n’importe quel autre mafieux, quelle que soit sa couleur politique. Je n’ai d’ailleurs pas voté au 2e tour, comme je n’ai pas voté à la primaire PS.


                                      • JL JL 2 février 2017 13:21

                                        @Fergus

                                         
                                         Mais oui mais oui ...

                                      • Fergus Fergus 2 février 2017 15:38

                                        @ JL

                                        Juppé - pour qui j’ai en effet glissé un bulletin contre Sarkozy lors du 1er tour de la primaire de droite, comme quelques-uns de mes amis de gauche -, c’est quand même ce type contre qui j’ai fait toutes les manifestations de 95 à Paris*, notamment au côté d’amis cheminots CGT.

                                        Juppé, comme Fillon, Macron ou Valls, c’est très exactement le type même de responsables politiques auxquels je me suis toujours opposé, et cela avec une totale détermination. 

                                        J’étais même aux premières loges lorsque Notat s’est fait expulser sans ménagement par des syndicalistes CFDT tout près du Cirque d’Hiver lors de la 1er manif ! Quelque temps plus tard, j’ai aidé des camarades dissidents de la CFDT à rédiger puis à distribuer des tracts pour la création de Sud-Rail RATP.

                                        Vous êtes décidément impayable dans votre genre ! smiley


                                      • JL JL 2 février 2017 18:51

                                        @Fergus
                                         

                                         Vous m’auriez dit que Juppé vous étais sympathique, j’aurais compris. Mais aller voter dans une primaire qui ne vous concerne pas pour un type que vous avez combattu, dans le seul but d’en éliminer un autre que vous aimez encore moins, ça me sidère. Et le comble, cela à partir d’un calcul absolument irrationnel, puisque c’est Fillon qui a été élu. Fillon qui, sans ses casseroles aurait probablement eu plus de chances que Sarkozy de se qualifier à la Présidentielle et donc de battre votre candidat.
                                         
                                         Je me fiche de vos petits calculs, mais quand je vous vois vous moquer des socialistes libéraux (?) qui font eux aussi leurs petits calculs, ça m’interpelle. Il y a eu plein d’appels au x votes utiles sur AV : je ne vous y ai pas beaucoup vu vous en plaindre.
                                         
                                        Mais les calculs électoraux, c’est comme les bons et les mauvais chasseurs : ’un bon chasseur, il entend un bruit, il tire ; un mauvais chasseur, il entend un bruit, il tire ; c’est pas pareil !’
                                         
                                        Vous êtes décidément impayable dans votre genre !  smiley
                                         
                                        PS. J’ai noté que vous oubliez facilement vos manières quand un post vous défrise.

                                      • Fergus Fergus 2 février 2017 22:52

                                        @ JL

                                        « aller voter dans une primaire qui ne vous concerne pas pour un type que vous avez combattu, dans le seul but d’en éliminer un autre que vous aimez encore moins »

                                        Il s’agissait bien d’aller voter dans une primaire qui me concernait et qui concernait tous les Français. L’enjeu n’était pas voter une question d’« amour » mais de morale publique, eu égard à la personnalité mafieuse de Sarkozy et au fait que ce type-là était une honte pour le pays, incompatible avec la fonction présidentielle. Du reste, je ne me suis pas mêlé du 2 tour qui, lui, ne me concernait pas.

                                        Mais tout cela, vous le savez fort bien.

                                        Bonne nuit quand même, il est temps d’aller polémiquer avec Hypnos ! smiley


                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 5 février 2017 20:28

                                        @Fergus
                                        Alors, Fergus, vous voyez le rapport entre les médias et les élections ? Ou toujours pas ? Depuis des mois, vous me dites que l’UPR a tort de se plaindre de la censure, que cela n’a aucun rapport avec le résultat des élections, toussa, toussa... Les oligarques décident du bon candidat et les médias le vendent comme un paquet de lessive. En se torchant délibérément de la Constitution qui assure la liberté de parole politique. article 4.


                                        Il arrive à Fillon, ce qui est arrivé à DSK : tous les deux voulaient faire des modifications monétaires La finance a dit non.

                                        "Le lendemain de son arrestation, DSK avait rendez-vous avec Merkel pour deux choses : les plans pour aider la Grèce, et répondre à la demande chinoise de faire du yuan une monnaie de réserve internationale avec éventuellement une indexation or dans un nouveau panier de devises qui aurait servi de référence aux transactions internationales. Il n’a pas été au rendez-vous et pour cause. La rumeur va même jusqu’à prétendre qu’il aurait constaté la disparition des stocks d’or du FMI en allant faire une visite à Fort Knox dans les heures ou jours qui ont précédé son arrestation (sources russes) .


                                      • Ariane Walter Ariane Walter 2 février 2017 09:07

                                        N’importe quoi. 

                                         Hollande doit être fou de rage de voir, comme valls ,à quel point ils ont été balancés comme un kleenex usagé.
                                        Ils ont fait leur temps. ils ont été utiles à la grande machine. Mais ce faisant ils avaient perdu toute popularité et toute chance de l’emporter.
                                        On ne peut pas faire péter des attentats ts les jours, quand même pour les soutenir.

                                        Macron est le plan des marchands d’armes qui viennent de perdre Washington DC et les US. Il leur faut donc la France. et l’UE. Hollande sera récompensé par un poste ds l’UE, dit-on. 
                                        Sa seule habileté est d’obéir aux ordres.

                                        • Cazeaux Cazeaux 2 février 2017 19:25

                                          @Ariane Walter
                                          N’importe quoi. 

                                          Merci pour cette réaction flatteuse. Etes-vous déjà entrée à l’Elysée, à l’A Nale ou dans un ministère, autrement que lors des journée du patrimoine ?

                                          Sa seule habileté est d’obéir aux ordres.
                                          Je suis désolé de vous renvoyer à la somme considérable d’ouvrages de sciences politiques et de témoignages, mais vous vous faites une image faussée du personnage Hollande et de sa fonction de Président.

                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 5 février 2017 20:35

                                          @Cazeaux
                                          Je crois pourtant qu’ Ariane a raison, Hollande n’est qu’une marionnette au service des intérêts des néo cons et de l’ Etat profond américain qui est en train de se faire marginaliser par Trump....
                                          « Trump met un point final à l’impérialisme US établi depuis 1947 ».


                                        • foufouille foufouille 2 février 2017 10:17

                                          heu ?
                                          c’est le gars au 120000€ de restos en dix mois !


                                          • babadjinew babadjinew 2 février 2017 10:36

                                            Que ces marionnettes s’amusent a faire semblant de vouloir le pouvoir durant le théâtre médiatique est ce réellement important ??? 


                                            Le plus important ne serait il pas de comprendre comment assez stupide nous sommes pour certainement mettre en place un parachuté bankster à la tête de nos existences ???

                                            Pourquoi devrait il avoir un programme d’ailleurs, Il a une belle gueule, ce pose en rebelle, fonce.... Largement suffisant pour l’idiocratie actuelle !

                                            Par contre le réveil risque d’être vraiment brutal... 

                                            Wake Up !! 

                                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 5 février 2017 20:43

                                              @babadjinew
                                              Il a déjà un programme européen !
                                              « Une Europe de la souveraineté », souverainement soumise à la dictature de la finance....


                                              Il faut se souvenir de ce racontait Soros sur l’avenir de l’ Europe en 2015 :
                                              « L’Europe doit devenir comme l’ Ukraine » : une dictature !

                                              "Puni de 3 ans de prison. En Ukraine les habitants qui jugent la politique du gouvernement de Kiev inhumaine, suicidaire, gestapiste, nazie, ou simplement non conforme aux droits fondamentaux, sont menacés de mort par des groupes en ayant été montrés du doigt et sont passibles de 3 ans de prison."



                                            • zygzornifle zygzornifle 2 février 2017 11:45

                                              il me semble qu’il a eut il y a peu un rappel d’ISF a payer le petit magouilleur aux dent étincelantes .....


                                              • lloreen 2 février 2017 14:22

                                                @zygzornifle
                                                Ses maîtres les Rothschild ont dû arranger cela...


                                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 février 2017 07:35

                                                @lloreen
                                                Exact, Henry Henrot, Directeur de la Banque Rothschild, a trouvé très bien ce jeune homme... 56 secondes à écouter attentivement .


                                              • lloreen 2 février 2017 14:13

                                                "Mais bien avant la consécration de Macron au meeting au final délirant de la Porte de Versailles, l’univers médiatique a très vite joué le jeu".

                                                Evidemment...Après la finance, c’ est le deuxième centre de pouvoir permettant aux premiers de manipuler l’opinion publique dans le sens de leurs intérêts particuliers.
                                                C’est limpide.
                                                Face à ce scénario prédigéré de l’élection républicaine pour installer un employé des Rothschild au poste de gérant de leur filiale française, il existe l’alternative sous la forme du conseil national de transition de France, qui s’est créé le 18 juin 2015 et qui est le seul organe légitime de France, conformément aux dispositions de la Déclaration Universelle (au-dessus des lois !) des droits de l’ homme et du citoyen de 1789, le peuple étant le seul souverain.

                                                La république française est une filiale de Washington DC (district of Columbia) qui est le prolongement de la Virginia Company (empire britannique). En tant que telle, elle est enregistrée auprès de la SEC américaine (security & exchange commission) comme cela a été décidé depuis le 1er octobre 2003 par les Etats-Unis (Washington DC) concernant leurs partenaires.
                                                La preuve en lien.

                                                UPIK® Record - L LRegistered company nameREPUBLIQUE FRANCAISE PRESIDENCE
                                                Non-registered name or business unit
                                                LD-U-N-S© Number542472212 LRegistered addressPARIS 8 LPost code75008 LCityPARIS
                                                CountryFrance WCountry code241
                                                Post office box number

                                                Post office box town

                                                Telephone number

                                                Fax number

                                                Name primary executive
                                                WActivity (SIC)9199

                                                • lloreen 2 février 2017 14:21

                                                  La France est en dictature républicaine depuis le coup d’état du 5 décembre 2016.
                                                  https://www.youtube.com/watch?v=UEZzXxKo42g

                                                  Le conseil national de transition de France organise un referendum national le 2 avril 2017 et tous ceux qui veulent participer à ces préparatifs sont invités à rejoindre le conseil national de transition dont le but est d’instaurer une société débarrassée des imposteurs officiant sous le masque de la démocratie en spoliant la France et ses habitants de leurs richesses.
                                                  http://www.conseilnational.fr/

                                                  Le CNTF lance un mandat d’arrêt contre messieurs Hollande, Valls et Sarközy pour haute trahison et atteinte contre la sûreté de l’état.
                                                  http://www.conseilnational.fr/haute-trahison-et-atteinte-a-la-surete-de-letat/


                                                  • Pyrathome Pyrathome 2 février 2017 14:26
                                                    Macron Président

                                                     Bonjour,

                                                    Sans programme, sans adhérents, sans voix, mais pas sans dent à rayer le parquet....

                                                    Trop grosse la ficelle, là, attention au retour de manivelle !

                                                    On sait ce qu’il advient du candidat adoubé par le « système » les dernières élections dans le monde ont montré ce qu’il se passait à chaque fois..

                                                    Alors, qui va être le Trump light Français au mois de mai ??

                                                    Au sujet de l’interrogation de l’article, je pense que l’on serait très surpris de savoir qui, et au compte de qui, a été larguée cette bombe létale....


                                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 5 février 2017 21:28

                                                      @Pyrathome
                                                      Vous croyez ce que vous racontent les médias sur Trump ?
                                                      Ecoutez son discours ignoré des médias, et vous comprendrez pourquoi nos euronouilles pro Killary font des cacas nerveux et Soros finance à tout va ses marionnettes...


                                                    • Fanny 2 février 2017 14:33

                                                      Faut être aveugle pour ne pas le voir : l’Europe anglo-saxonne, c’est fini. La GB a plié bagages. Trump crache sur l’UE. Les otaniens transis sous leur parapluie US en lambeaux gémissent et s’angoissent : ils sont orphelins. Une dernière tentative avec Macron, mais c’est perdu d’avance : les Français jetteront cet employé du CAC 40 comme ils ont jeté Balladur. Aller les filles, un dernier rock and roll pour la route. L’Europe de l’Atlantique à l’Oural, celle du grand Charles, est en marche, inexorablement. La géographie commande. Déposez plainte auprès du bon dieu si elle ne vous plaît pas. Faudra s’allier avec la Russie pour équilibrer l’Allemagne. Faudra apprendre à danser la prissiadka. Difficile avec une mini jupe, mais faut s’entrainer. Encore que c’est plutôt les garçons qui dansent ça, les filles regardent. Raz, dva, tri … (ou Ein, zwei, drei, au choix). Do you speak English ?


                                                      • Cazeaux Cazeaux 4 février 2017 11:58

                                                        @Fanny
                                                        Très amusante et lucide votre réaction ! 

                                                        Juste un bémol, sur l’Europe du « Grand Charles ». Il a prononcé une formule parmi tant d’autres, notamment en Algérie, qui n’exprimaient pas forcément sa vision ni sa volonté. 
                                                        A preuve, il n’a rien fait pour infléchir l’orientation et la nature de l’Europe qui était en marche, avant et pendant ses mandats. Il a seulement râlé, boudé, fulminé...mais au bout du compte, la CEE s’est construite exactement selon le plan initial. 
                                                        En vous intéressant, avec un oeil décomplexé, pour user de cette formule en vogue, sur le parcours du Général (gaaarde à vous !), avec votre verve, vous pourriez commettre quelques articles piquants.


                                                      • Legestr glaz Ar zen 5 février 2017 23:09

                                                        @Fifi Brind_acier

                                                        Les deux derniers liens (qui m’intéressaient) sont inactifs ?


                                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 février 2017 07:45

                                                        @Fifi Brind_acier
                                                        « Mai 68 dont les médias n’ont pas parlé »


                                                        « Mai 68 - la griffe américaine »
                                                        « Le gaullisme fut en fait sauvé par la Russie et par la CGT. Et comme dit un inspiré Guy Debord, « rien, depuis vingt ans, n’a été recouvert de tant de mensonges commandés que l’histoire de mai 1968 ».(...)

                                                         »Sur de Gaulle, Quigley, qui fut le professeur d’histoire de Bill Clinton, ajoute haineusement ceci, cette fois dans Tragédie et espoir :

                                                        « La France, malgré de Gaulle, devra accepter une Europe politique… Les USA veulent que l’Europe soit unifiée et alliée ; De Gaulle veut l’Europe désunie et indépendante… Il semble évident que l’Europe, malgré un considérable retard causé par De Gaulle, émergera unifiée et indépendante. »


                                                      • Cazeaux Cazeaux 6 février 2017 15:10

                                                        @Fifi Brind_acier
                                                        Vous liens ne fonctionnent pas pour le moment, je retenterai. 

                                                        Toutefois, comme sur d’autres sujets, il faut distinguer chez De Gaulle, les élans déclaratoires et la seule chose qui fasse foi en politique, les actes.
                                                        Or quoi qu’on en ait, pour râleur qu’il était au sujet de l’Europe, le général n’a pas renoncé à la construction européenne alors qu’il pouvait le faire ; qui pouvait l’en empêcher, d’autant qu’il avait les communistes de son côté ?

                                                      • Attilax Attilax 2 février 2017 17:44

                                                        Je ne crois pas que les français voteront Macron en masse. Il a fait l’ENA, il vient de chez Rotschild, il a été 2 ans au gouvernement où il a enchaîné les lois dégueulasses, il a insulté les travailleurs en essayant de leur vendre ses costards, c’est une caricature sur patte, il n’a aucun programme, aucun charisme et SURTOUT ils (les médias) nous le vendent en boucle depuis presque un an. Trop. On atteint le stade du dégoût. Il pue l’escroquerie (c’est un pro, il est banquier). A part quelques égarés et des bobos au cerveau lavé, je ne vois pas qui pourrait tomber dans le panneau, le piège est grossier, visible, donc si vous avez envie de tirer votre chapeau à Hollande, ça vous regarde, mais moi je dirais plutôt qu’il a fait de la merde jusqu’au bout. Les médias l’annoncent tous gagnant ? C’est un bon signe vu tous leurs pronostics, cette dernière année !


                                                        • Cazeaux Cazeaux 2 février 2017 19:29

                                                          @Attilax
                                                          Mon « chapeau » ne porte pas sur le fond et comporte, qui sait, quelque ironie.

                                                          Que ce que vous dites avec ardeur soit vrai ne change rien à la vérité encore plus forte du « plafond de verre ». Croyez-vous que plus de 50% des votants choisiront MLP en face de n’importe qui ?

                                                        • Attilax Attilax 5 février 2017 11:57

                                                          @Cazeaux
                                                          Vous oubliez un facteur important : l’abstention, qui est je vous le rappelle « le premier parti » à l’heure actuelle. Le « front républicain » a fonctionné jusqu’ici, mais vous avez sans doute noté que le plafond de verre descend un peu plus à chaque élection. Le dernier quinquennat (de « gauche ») ayant battu des records d’impopularité et celui d’avant (de « droite ») aussi, pouvez-vous certifier que le dégoût des électeurs ne les poussera pas à s’en laver les mains cette fois-ci ? Moi je n’en suis pas sûr...


                                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 février 2017 07:51

                                                          @Attilax
                                                          En 15 jours les médias ont ratatiné Fillon, avec toutes les casseroles judiciaires que le FN trimballe....


                                                        • Claudec Claudec 2 février 2017 18:40

                                                          le PS a mis en scène Macron – hors primaires – pour s’ouvrir sur sa droite et, plus légitimement Hamon, pour se garder d’un excès de gauchisation laissé au poreux Mélenchon (paradoxalement en partage avec le FN). Les deux panneaux du filet ainsi tendu sont désormais censés capturer l’effectif le plus large possible d’électeurs le moment venu.

                                                          N’en demeure pas moins le bilan d’un PS déjà élargi à son maximum par Hollande et le « réenchantement d’un rêve », faits de promesses non tenues parce que intenables.
                                                          Tant il est vrai que le propre de l’utopie est de ne tenir aucun compte des réalités.

                                                          Quand donc la gauche en finira-t-elle avec le « rêve », ce mot fétiche du bourrage de crâne, dont ses tribuns, rejoignant en cela de tous les extrémismes, nourrissent ceux qui les écoutent ?

                                                          Combien s’y laissent prendre, oubliant que rêver, en politique, c’est pour des leaders se mentir à soi-même avant de mentir à tous ceux qui les écoutent et les croient, C’est encourager l’illusion au détriment de la vérité, puis à bout d’arguments, mentir encore et enfin tricher pour tenter de sauver la face, comme en attestent bien des comportements du quinquennat qui s’achève et certaines récentes manipulations électorales aussi attendrissantes que maladroites. « Futurs possibles », formule d’une vacuité proportionnelle à l’infini qu’elle embrasse, vaut-elle mieux ?

                                                          L’affrontement gauche-droite se ramènera-t-il, une fois de plus, à un combat entre d’une part le rêve lénifiant, trompeur et ruineux, et d’autre part la dure réalité qui ne peut être affrontée qu’avec pragmatisme ?


                                                          • zygzornifle zygzornifle 3 février 2017 15:25

                                                            Hollande le lendemain de son élection a fait un coup de traître ..... 


                                                            • Cazeaux Cazeaux 4 février 2017 11:45

                                                              @zygzornifle
                                                              La formule est habile et s’accorde au sentiment de déception de la majorité de ses électeurs et pourtant... Hollande a été élu grâce à la défection anticipée de DSK - anticipée car il est avéré que le Carlton aurait dû sortir pendant la campagne, une fois DSK désigné candidat du PS - et porté par la dynamique qui eût fait gagner DSK contre Sarkozy. 


                                                              Cette dynamique, la situation a évolué depuis, était celle d’une gauche quelque peu décomplexée, bien soudée au libéralisme ambiant et vissée à l’Europe-Euro. Cela rassurait tout un pan de l’électorat dont la motivation première était « Sarko plus jamais ça ». Les vrais électeurs de gauche avaient besoin d’un discours rituel, celui des meetings de 74 et de 81. Hollande a donc fait comme une vedette de variétés, il a offert les vieux succès à son public ; d’où les accents très « gauche » de leur candidat, et la déception des lendemains de fête, très vite après la victoire de 2012.

                                                              En vérité, les dupes de Hollande ne l’ont-elles pas été à la manière des spectateurs de l’escamoteur, mécanisme mental déjà décrypté par St Augustin au IVe siècle : le public accepte d’être la dupe de l’escamoteur afin d’admirer l’agilité de celui-ci et de l’accompagner dans l’illusion magique.

                                                              Ce syndrome de l’escamoteur ne se limite pas au cas Hollande, tant s’en faut. Macron, élu, quelle sera la déception ! Non pas une vraie déception, puisque Macron n’a ni doctrine ni programme précis, plutôt une désillusion au sens le plus exact du terme. Ils verront qu’ils ont accepté de s’enjouer autour d’une espèce de magicien, une fois celui-ci installé sur son fauteuil royal. 

                                                              Cela repose la question de la légitimité démocratique d’un président élu au suffrage universel, sachant que ce mode de désignation va de pair avec un pouvoir qui outrepasse celui défini par la Constitution, qui contredit l’esprit des institutions et la doctrine de ses auteurs. Mais là, nous élevons le débat, cadre de possibles futurs articles.

                                                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 février 2017 08:01

                                                              @Cazeaux
                                                              Ce n’est pas parce qu’un Président est élu directement au suffrage universel qu’il est obligé de violer la Constitution !! S’il le fait, il relève de la Haute trahison, que Sarkozy s’est dépêché de supprimer de la Constitution, avant sa forfaiture sur le Traité de Lisbonne....

                                                              Et Hollande s’est bien gardé de le remettre dans la Constitution, vu que le Traité de Lisbonne a été voté au Congrès de Versailles par une « belle alliance » gauche/droite !


                                                              La Haute trahison, c’est l’entente avec des puissances étatiques étrangères, ou des puissances privées, pour mener une politique manifestement contraire à l’intérêt du peuple français. Depuis 40 ans au moins, les gouvernements successifs n’ont cessé de trahir les intérêts de la France et des Français. Et c’est pareil dans les autres pays européens dont aucun n’a la même Constitution que la France.

                                                            • Cazeaux Cazeaux 6 février 2017 15:34

                                                              @Fifi Brind_acier

                                                              Je serais ravi d’en discuter plus en profondeur, mais nous déborderions du sujet : ma remarque sur l’élection du PR au suffrage universel ramène au vif débat qu’il y eut en 1962 quand De Gaulle fit passer sa réforme constitutionnelle par voie référendaire. Je vous y renvoie. 

                                                              Le fait est, et sur ce point tous les constitutionnalistes s’accordent, que la réforme de la désignation du PR a modifié bien plus qu’une modalité de désignation. Elle a en fait entériné la pratique présidentialiste adoptée par De Gaulle dès l’adoption de la Constitution par le référendum d’octobre 58, pratique qui ne résulte ni des textes ni des intentions des auteurs. Quant à la haute trahison, elle désigne le plus haut degré de forfaiture, mais toute forfaiture est suffisante pour que le PR soit traduit en Haute Cour. Cela dit, il n’est pas facile de traduire en justice le détenteur du pouvoir, à moins de renverser ce dernier pas la force.

                                                            • BA 4 février 2017 13:16

                                                              Emmanuel Macron est soutenu par tous les vieux dinosaures de la gauche caviar : Pierre Bergé, Jacques Attali, Alain Minc, Bernard Kouchner, Daniel Cohn-Bendit.


                                                              Vendredi 3 février 2017 :


                                                              Éric Zemmour : « Pierre, Jacques, Alain, Bernard et Daniel, embarrassants soutiens d’Emmanuel Macron. »


                                                              Les Attali, Minc, Bergé, Kouchner, ou encore Tapie ou Cohn-Bendit qui soutiennent Macron aujourd’hui incarnent un petit morceau de la vraie croix d’une gauche qui a imposé ses valeurs depuis quarante ans.


                                                              Ils l’aiment. C’est beau comme ils l’aiment. Ils lui déclarent leur flamme, le trouvent beau, jeune, intelligent, moderne, humaniste. Et plus encore. Leurs patronymes incarnent les années Mitterrand, mais la plupart ont été très proches de Sarkozy aussi.


                                                              Ils s’appellent Attali, Minc, Bergé, Kouchner, ou encore Tapie ou Cohn-Bendit. Macron est leur chouchou, Macron est leur chéri, Macron est leur candidat.


                                                              Macron ne leur demande rien comme ils ne lui demandent rien. Ni poste ni circonscription : ils sont au-dessus de ça ! Ils sont au-dessus de tout. Ils incarnent, avec un éclat souvent hautain, l’establishment. Les « élites mondialisées », comme disait naguère Jean-Pierre Chevènement. Le « système », comme dit Marine Le Pen. Les « belles personnes », comme dit Mélenchon.

                                                              http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/02/03/31001-20170203ARTFIG00057-eric-zemmour-pierre-jacques-alain-bernard-et-danielembarrassants-soutiens-d-emmanuel-macron.php


                                                              • Cazeaux Cazeaux 4 février 2017 19:26

                                                                @BA
                                                                Macron ne leur demande rien comme ils ne lui demandent rien. Ni poste ni circonscription : ils sont au-dessus de ça ! Ils sont au-dessus de tout.


                                                                Sauf l’ironie que je comprends bien dans votre réaction, il n’est rien de gratuit en politique. Tout se paie, tout est payé
                                                                Il faut être conscient du pouvoir considérable d’un président de la république. Qu’il puisse peu pour réformer, pour relancer l’économie, baisser la délinquance etc. ne lui ôte pas le pouvoir qui compte pour tous les acteurs de la sphère politique, je parle des vrais, pas des pauvres gens qui vont applaudir leur « champion » dans un meeting. 

                                                                Le président peut nommer qui il veut à n’importe quel emploi civil ou militaire. 
                                                                Mitterrand, par exemple, a ainsi nommé quantité de ses ex-conseillers ou amis de toutes sortes aux grands corps de l’Etat : conseil d’Etat, cour des comptes, inspection des finances, corps préfectoral etc. Ce fut sa force, tout au long de sa vie, de remercier ses amis, se constituant ainsi une cohorte d’obligés assez haut placés pour renforcer sa position. 
                                                                Outre l’octroi des postes au conseil des ministres, il y a les nominations indirectes, par le biais des grandes entreprises publiques et celles dont le capital a l’Etat pour actionnaire majeur, sans compter celles que ses amis ne peuvent lui refuser. Enfin, il y a les gros contrats, notamment militaires sur lesquels rien ne se fait sans l’Elysée. 
                                                                Tout cela en fait des salaires cossus, des retraites dorées, des comptes en banque off-shore bien garnis.

                                                                Faire campagne pour un candidat est un investissement. Si l’on perd, on le paie en devant attendre cinq ans pour rebondir, si l’on gagne on est payé à l’aune du poids que l’on représente. C’est une sorte de féodalisme sans les bons côtés.

                                                              • mollard lionel mollard lionel 5 février 2017 16:31

                                                                Macron, celui qui marche sur l’eau tel un dieu, avec ses mocassins en fils d’or ??? 

                                                                Mettre notre avenir sur ce mirage, c’est finir sur la croix !


                                                                • mounlaribo mounlaribo 5 février 2017 21:58

                                                                  Le plus affligeant dans cet augure, c"est que les français sont pris pour des veaux.
                                                                  On attendra donc leur verdict.


                                                                  • oncle archibald 23 avril 2017 18:27

                                                                    Bien vu ! A ce jour et à cette heure des sondages sorties des urnes officieux donnent Macron qualifié pour le deuxième tour avec 24% et un de ses trois poursuivants Le Pen, Fillon, Melenchon dans un mouchoir de poche entre 18% et 20% tous les trois ....

                                                                    Il est probable qu’à 20 heures le ticket du second tour ne pourra être donné avec certitude par les instituts de sondage officiels tant les écarts sont faibles et fluctuants d’heure en heure entre les trois suivants.

                                                                    Origine des infos RTBF


                                                                    • Cazeaux Cazeaux 24 avril 2017 12:50
                                                                      @oncle archibald
                                                                      Merci. Je n’ai cessé de répéter que le but de la manœuvre était d’atteindre le 2e tour avec pas plus de 25 points.
                                                                      Mon pronostic ultime m’a placé très près des résultats définitifs avec 24, 5 pour Macron, 24 pour MLP, 19 et 17pour Fillon et Mélenchon, 7 pour Hamon et 4 pour Dupont.
                                                                      Pour le 2d tour, sauf si un énorme attentat de Daesh survient, la victoire de « Macaron la zozotte » est pliée.
                                                                      Reste à savoir le score que fera MLP, ce qui aura un impact aux législatives.
                                                                      De toutes les façons, ces dernières nous réservent un beau tohubohu.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès