• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Macron, vieux concentré d’oligarchie ultra-libérale

Macron, vieux concentré d’oligarchie ultra-libérale

Nous sortons d’une incroyable séquence communicante de Macron, démarrée par la longue interview de Jean-Pierre Pernaut sur TF1 jeudi et poursuivie par l’interview croisée de Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel. Mais finalement, ce qui est impressionant, c’est à quel point son discours se place dans la droite ligne de ses deux prédécesseurs, Sarkozy et Hollande.

 

Un enfant de Thatcher, sourd au sort de son peuple
 
Bien sûr, on pouvait sentir de la préparation sur la forme, quelques formules, des réponses préparées aux questions qui lui étaient posées. Mais sur le fond, comment ne pas être frappé par la grande superficialité de ses arguments, l’absence complète de prise en compte du travail de dizaines d’intellectuels, dont plusieurs « prix Nobel d’économie », sur les dysfonctionnements des marchés ou les inégalités. Macron nous sert la même soupe défendue par Reagan et Thatcher il y a près de 40 ans, et reprise par des dirigeants comme Georges Bush Junior, le tout, avec la dose de bougisme moderne, « le monde va trop vite  », pour justifier le fait de ne pas se poser de questions sur la direction prise.
 
C’est ainsi qu’il a de nouveau défendu son image des « premiers de cordée  », affirmant qu’ils doivent tirer « le reste de la cordée  », qu’il n’est « pas vrai qu’on est juste si on empêche les gens de réussir  », dénonçant ceux pour qui « pour être juste, il faut empêcher ceux qui sont en haut de la cordée d’avancer trop vite  », appelant à « aider ceux qui réussissent à réussir mieux et plus vite  ». Ce sont les arguments des ultralibéraux, selon lesquels les entrepreneurs seraient freinés, pénalisés, et trop enviés, alors qu’en leur facilitant plus encore la tâche et en allégeant leurs impôts, toute la société y gagnerait. Comment y croire après des décennies de politiques qui leur sont favorables ?
 
En réalité, tous ces arguments sont très datés aujourd’hui. Voilà près de 40 ans que ce mouvement a démarré dans les pays anglo-saxons, et on voit que les politiques défendues de la sorte n’ont profité qu’à 1% de la population, au détriment de tout le reste des citoyens, la France ayant été un peu moins extrême dans ces excès, même si le président actuel semble vouloir rattraper cela. Dans les pays qui sont « en avance » sur nous, l’enrichissement de 1% de la population produit l’appauvrissement des 99% restantcomme en Allemagneau point même d’y provoquer les « morts de désespoir  » d’Angus Deaton, et de voir l’espérance de vie reculer outre-Atlantique et outre-Manche.
 
La non-pensée de Macron, ce n’est qu’un copier-coller de discours vieux de presque 40 ans, sans prendre le moindre recul sur toutes les conséquences néfastes des politiques ainsi promues. Pour couronner le tout, il a osé direque « les riches n’ont pas besoin d’un président. Ils se débrouillent très bien tout seuls  », comme si la richesse des uns était totalement coupée de l’appartenance à une société, qui permet cette richesse, dans un discours qui rappelle le « there is no such thing as society  » de Thatcher. Tocqueville avait raison de dire que, « préoccupés du seul soin de faire fortune, les hommes n’aperçoivent plus le lien étroit qui unit la fortune particulière de chacun d’eux à la prospérité de tous  ».
 
 
Bref, dans la droite ligne de sa campagne et de sa première année au pouvoir, sourd aux faits rapportés par Piketty, Stiglitz, Deaton et bien d’autres, Macron justifie le fait de donner toujours plus aux plus riches, alors même que plus de 30 ans de ces politiques ont généré bien des problèmes. Il n’est que le président d’une oligarchie ultralibérale totalement insensible au sort des autres.

Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Gorg Gorg 17 avril 09:53

     Dimanche, face à Bourdin et Plenel, il est demeuré sur la défensive en pérorant sempiternellement des réponses interminables et soporifiques afin d’éviter de répondre aux questions qui fâchent... Le prince de l’embrouille...
     Sa stratégie..., garder la parole le plus longtemps possible pour ne pas répondre aux questions... Quitte à dire n’importe quoi pour occuper le terrain... du vent...
     Narcisse, un enfumeur professionnel doublé d’un petit crétin...


    • gogoRat gogoRat 17 avril 14:52

      « les riches n’ont pas besoin d’un président. Ils se débrouillent très bien tout seuls  »
       

       Invitation à se demander qui a besoin d’un président ?
       On osant se souvenir que la Belgique a traversé sans encombre une période de plus de 500 jours sans gouvernement !
       
       Bien sûr ceci ne veut pas dire que les abstentions record (plus blancs, nuls , non inscrits ...) qui sont indissociables du niveau de légitimité de l’actuel ’incarneur’ de la France soient à mettre sur le compte de quelconques penchants ’anarchistes’.
       
       C’est plutôt leur élu Lui-même qui incite nos assistés de la phynace à faire sécession de tout ces pouvoirs militaires, juridiques, exécutifs par lesquels Il leur a jusqu’ici assuré le service d’Ordre protégeant leur peau, et le déséquilibre honteux permettant les chantages officialisés aux contrats de subordination sans lesquels les ’rien’ se retrouvent dans le caniveau !


    • V_Parlier V_Parlier 17 avril 14:59

      @Gorg
      Je trouve que ces interviewers, même s’ils étaient agressifs par le ton, fournissaient des questions très faciles à parer, en dehors des invectives. Pour moi c’était un jeu. Et encore bien plus sur le thème des relations internationales et de l’intervention en Syrie.


    • Giordano Bruno 17 avril 10:28

      Il n’y a pas de cordée, mais une lutte des classes.


      • Sozenz 17 avril 10:55

        La voie de Macron ne peut etre qu’ une longue continuité de contradictions . car sa politique est injuste et intéressée. il s est lié par ambition et orgueil à ce qui doit être rejeté .

        la derniere contradiction en date de macron :
        Emmanuel Macron a notamment estimé que la réponse appropriée à l’autoritarisme ne devrait pas être une démocratie autoritaire, mais l’autorité de la démocratie.

        https://francais.rt.com/international/49931-emmanuel-macron-fait-son-grand-oral-parlement-europeen

        si j avais un mot a dire à macron ce serait , tais toi macron . tes paroles sentent le mensonge . elles deviennent insupportables pour nos oreilles .


        • NEMO Kent 17 avril 11:34
          Il faut faire très attention à la lecture du titre !Moi j’avais lu trop vite et j’avais compris ça :« Macron, vieux con centré d’eau ligare, chie une trilatérale »
          mais j’ai relu, car je ne comprenais pas ce que pouvait être une eau « ligare » 


          • Dom66 Dom66 17 avril 12:32

            @Kent

            Je reprends AV à la minute, et vous m’avez devancé, j’allais écrire la même chose...donc + pour moi smiley


          • Dom66 Dom66 18 avril 21:09

            @Dom66

            Je voyais macron comme un « plus que *on », et depuis son intervention en Syrie, ses interviews et sa crise de nerfs à Strasbourg vidéo

            https://www.youtube.com/watch?v=_p6beN0AAyI

            Et toutes ses crises de nerfs, je vois que Marcon (Zut j’ai encore mal positionné le R) est un débile dangereux.

            Destitution..et vite


          • JL JL 17 avril 11:48

            Macron est un politicien accompli :
             
            « la politique est le moyen pour des hommes sans principes de diriger des hommes sans mémoire. » Voltaire
             
            Le rôle des médias : « Engranger l’insignifiant dans la mémoire des résignés. » Raoul Vaneigem
             


            • Legestr glaz Ar zen 17 avril 12:28

              Mais quelle surprise ! Macron serait donc ce que décrit l’article ? 

              Tout ceci nous le savons depuis le début. Macron a été mis en place par une certaine oligarchie pour faire avancer des projets libéraux. Il est juste un instrument dans les mains des puissances de l’argent. Il fait le « job ». Identifier Macron comme s’il avait une « pensée propre » est une erreur fondamentale. Macron appartient au système libéral qui l’a placé là pour le servir. 

              Macron appartient à l’association « les Gracques » dont les orientations économiques sont connues depuis belle lurette. Faut-il s’étonner que Macron applique le programme des « Gracques » ?



              Macron a aussi été le rapporteur de la commission Attali : «  Ceci n’est ni un rapport, ni une étude, mais un mode d’emploi pour des réformes urgentes et fondatrices. Il n’est ni partisan, ni bipartisan : il est non partisan », dixit Macron himself !

              Jacques Attali : "« Emmanuel Macron ? C’est moi qui l’ai repéré. C’est même moi qui l’ai inventé. Totalement. A partir du moment où je l’ai mis rapporteur où il y avait Tout-Paris et le monde entier et où je ne l’ai pas éteint, il s’est fait connaître. C’est la réalité objective. »




              Ras le bol de voir ces articles concernant Macron parce que nous savons tous d’où il vient, qui l’a fait, et où il va ! Merde !

              • V_Parlier V_Parlier 17 avril 14:49

                @Ar zen
                En effet tout était connu. Mais les amoureux de l’UE étaient prêts à tous les sacrifices pourvu qu’on ait à la tête du pays un fédéraliste européen : Classes moyennes (pas forcément très riches mais encore tranquilles), retraités récents relativement aisés, transfuges de bobollandie ne sachant même pas où sont la gauche et la droite, pourvu que ce soit « réformateur » et « progressiste », quelques naïfs parmi les plus modestes (si si !) et bien sûr, à la manoeuvre, les potes bien placés en tirant tout leur intérêt et organisant la plus grosse campagne politique assistée par médias jamais vue. Voila la recette, et peut-être qu’aujourd’hui ça marcherait encore !


              • gogoRat gogoRat 17 avril 15:27

                @V_Parlier

                Macron libéral ?
                 Cela m’étonnerait bien ; ou alors il aurait compris à l’envers ce que veut dire ’libéral’
                 
                ( Si l’on se fie au dictionnaire :
                 .1 partisans des libertés individuelles.
                 >>> Quid, alors, entre autres, de la liberté de refuser des contrats de subordination ?

                2 Doctrine selon laquelle la liberté économique, le libre jeu de l’entreprise ne doivent pas être entravés
                >>> Quid alors de la liberté de laisser faire faillite banques et monopoles qui ont accumulé des dettes scandaleuses et/ou ont fait preuve d’impéritie ?
                )

                 Désolé, cela semble un paradoxe à celles et ceux qui tiennent à cette branche, mais Leur Président est bel et bien ’de Gauche’  :
                 autant que ce qui se voudrait ’de Droite’ , d’ Extrême-Droite, ou d’Extrême-Gauche, dans ce pays, et bien sûr que ceux qui ont fait leur ’coming-out’ à Droiche,
                 volià où mène une récupération éhontée du concept réellement séduisant de démocratie, trahi en ’démocratie représentative’, et affublé d’un pari sur la méritocratie (recherche des ’meilleurs’, de l’excellence :
                 - crédo des systèmes aristocratiques, qui n’osent dévoiler leur nom, allez savoir pouquoi ?- )
                 plutôt qu’inspiré par l’humilité vraie d’une réelle égalité en dignité !


              • Legestr glaz Ar zen 17 avril 15:43

                @V_Parlier

                Pas mieux ! En plein dans le mille ! Manipulation des masses. Et cela fonctionne. Une seule condition pour que cela marche : garder la masse dans l’ignorance, éviter toute forme de culture politique. 

              • Legestr glaz Ar zen 17 avril 15:56

                @gogoRat

                Il est « ordo-libéral » comme le sont les traités européens, sur lesquels les Allemands ont pu mettre leur empreinte. Macron est un « européiste » convaincu, les traités européens, de conception ordo-libérale, sont taillés pour sa vision de la société. Socialiste avez vous dit ? 






                Si vous avez mieux en portefeuille je serai heureux d’en prendre connaissance. 

              • gogoRat gogoRat 17 avril 23:10

                @Ar zen

                Bof ! à quoi bon sortir un nouveau mot, que l’on dénature lui-même à s’y perdre, pour en faire une bannière/épouvantail ... pour mieux noyer le poisson de la perversion opérée sur la signification du mot initial ?
                 J’ai ici stoppé ma consultation de vos liens à la lecture de cette définition de votre ’ordo-libéralisme’  :
                « Il revient à un État minimal mais fort d’aménager par des règles juridiques la structure institutionnelle garantissant le bon fonctionnement d’un marché libre où prix et salaires sont flexibles. Une fois qu’il a agencé le « cadre » de manière à empêcher toutes les formes d’entente, de monopole ou de restriction, l’État doit intervenir le moins possible dans le « processus ». »

                 Si vous interprétez ou ressentez ce qui se passe sous l’actuel gouvernement comme étant conforme à cette définition, c’est que, manifestement, nous vivons dans des mondes parallèles qui n’ont pas grand chose en commun !


              • Legestr glaz Ar zen 18 avril 08:24

                @gogoRat

                L’ordo-libéralisme ne date pas d’hier. Il est né dans les années 1930. Il existe des tas de livres traitant du sujet. Mais si vous ne voulez pas découvrir ce qu’est l’ordo-libéralisme, c’est votre choix. 

                Seulement, il vous manque des informations pour faire les bonnes mises en perspective. Toute « interprétation » ne peut que s’appuyer sur des notions que l’on connait et que l’on maitrise. Si vous ne connaissez pas l’ordo-libéralisme, il y a aucune chance que vous arriviez à l’identifier. Et, malheureusement, cet ordo-libéralisme est bien la source à laquelle s’est abreuvé l’Union européenne pour rédiger ses traités. Vous ne pouvez donc comprendre le fonctionnement de l’UE sans comprendre l’ordo-libéralisme. Ouvrez votre esprit à d’autres choses. Concevez que des conceptions vous échappent encore. 

                Un résumé, plus clair que celui que vous avez posté : « De manière générale, cette doctrine exprime une réticence à l’égard des pouvoirs élus et considère qu’un certain ordre économique et social doit être confié à des instances techniques, nous dirions aujourd’hui technocratiques. » 

                Vive l’Union européenne ! Elle remplit son contrat !




              • gogoRat gogoRat 18 avril 12:51

                 @Ar zen
                Il reste qu’interpréter n’est pas démontrer : votre ton arrogant et péremptoire n’y changera rien !
                 
                 Si je m’en tiens à votre propre définition, j’en assume ma propre interprétation en remarquant que :
                 - «  une réticence à l’égard des pouvoirs élus  » ne saurait être une mauvaise prudence en soi !
                 -
                le terme
                « instances techniques  »  me parait par contre scabreux
                 - le terme
                « technocratique  »  renvoie quant à lui à : "une forme de gouvernement où la place des experts techniques et de leurs méthodes est centrale dans les prises de décision« 
                 Là encore je reste persuadé qu’arriver à voir l’actuel ’Grand Machin’ européen comme étant essentiellement piloté par de véritables experts, cela dénote un certain manque de discernement !
                 ... ce qui ne veut en aucun cas dire que je cautionne d’éventuelles visées technocratiques bien entendu (n’aurais-je pas encore assez opposé, dans ce forum, les concepts de démocratie et d’aristocratie ?)

                 Qu’est-ce donc qui vous interdit de dépasser les dogmes et les théories toutes faites que l’on vous donne en pâture, pour donner libre cours à votre ’sapere aude’ en matière de géostratégie mondiale ? ...
                 
                 Il me semble qu’un problème de fond, en France, est ce qui oppose les larbins qui se cherchent en fait un Papa, une Maman, un Calife à la place du Calife, un nouvel Empire du Bien pour remplacer l’Empire du Mal, et qui veulent surtout faire partie de ceux qui pensent à la place de »la masse" pour faire le bien aux gens malgré eux (dans la logique aristocratique donc) , tout en rejetant la responsabilité de tout engagement personnel sur le Papa ou la Maman qu’ils auront pourtant eux-mêmes choisi (mais qui invariablement , et de plus en plus rapidement, va les ’trahir’ ... ce qui les rendra encore plus virulents dans leur certitude de savoir désigner le prochain bon candidat )
                ... qui oppose donc ces larbins aux trop rares citoyens ayant l’humble sagesse de vouloir seulement partager avec une égale dignité entre tous un pouvoir du peuple, par le peuple, et pour le peuple !


              • gogoRat gogoRat 18 avril 12:59

                @gogoRat
                  dogmes et les théories toutes faites et doctrines !


              • Blé 17 avril 13:22

                Dans sa campagne électorale, il n’a jamais été question qu’il mette en chantier pratiquement une réforme par semaine ou tous les 15 jours. On a à peine le temps de comprendre une réforme qu’il en annonce une autre. En vrac :
                S N C F
                 la justice,
                les représentants du peuple (députés, sénateurs)
                hôpitaux,
                université
                l’immigration
                C S G
                la réforme du droit du travail
                80Km/h sur les départementales et nationales
                l’abandon de l’entretien des routes nationales (transféré aux régions)
                lois concernant les libertés individuelles
                lois en préparation sur les soit disant fausses nouvelles (journalisme sous surveillance)
                Baisse de crédit pour la culture bio

                Entre deux annonces de réforme, il part en guerre avec ses amis ou fait des interviewes (il ignore l’intérêt général, l’écologie, ...) dans lesquelles il nous apprend rien juste qu’il est sûr de lui et qu’il va continuer son manège.

                Tous ces items dans la liste ci-dessus de la politique de macron n’ont jamais fait l’objet d’un de ses discours durant sa campagne électorale. Il a dit qu’il ferait de la politique autrement, de ce point de vue, il a tenu parole et on voit ce que signifie pour lui « autrement ». il marche sur les valeurs républicaines et il se moque de la démocratie.


                • V_Parlier V_Parlier 17 avril 14:56

                  @Blé
                  "Tous ces items dans la liste ci-dessus de la politique de macron n’ont jamais fait l’objet d’un de ses discours durant sa campagne électorale« .
                  -> Si ! Mais ça se résume en deux mots, bien que les électeurs aient la tête dure : »l’intégration européenne« . Nombreux sont ceux qui ont consacré du temps et de la patience pour tenter de l’expliquer mille et une fois (dans le désordre et laissant chacun libre de ses préférences : Asselineau, MLP, Dupont-Aignan, parfois Mélenchon mais sans aller jusqu’au bout), mais rien à faire. L’électeur politiquement correct ne veut rien savoir. Il n’est d’ailleurs prêt à aucun sacrifice à court terme (sortie de l’Euro, ouah j’ai peur ! Et mon épargne !) si bien que maintenant il est partie pour des années de sacrifices durables. Le but : faire de la France un »low cost country", seule issue en situation de libre-échange mondial.


                • Legestr glaz Ar zen 17 avril 16:38

                  @Blé

                  La réforme de la SNCF c’est simplement la transcription en droit français de la directive 2016 /2370.

                  A mettre en oeuvre avant le 25 décembre 2018 ! Voilà Blé maintenant vous savez que ce ne sont pas les « programmes politiques » qui sont importants en France. Ce sont les règlements, les directives, les GOPE, en provenance de Bruxelles. Vous oubliez, il me semble, que la France appartient à un système supranational. 

                  Article 2

                  1. Nonobstant l’article 3, paragraphe 2, les États membres adoptent et publient les dispositions législatives, réglementaires et administratives nécessaires pour se conformer à la présente directive au plus tard le 25 décembre 2018. Ils communiquent immédiatement à la Commission le texte de ces dispositions.

                  Lorsque les États membres adoptent ces dispositions, celles-ci contiennent une référence à la présente directive ou sont accompagnées d’une telle référence lors de leur publication officielle. Les modalités de cette référence sont arrêtées par les États membres.

                  2. Les États membres communiquent à la Commission le texte des dispositions essentielles de droit interne qu’ils adoptent dans le domaine régi par la présente directive.




                • germon germon 17 avril 13:37

                  Bonjour,

                  Et c’est quand qu’on le vire ?


                  • zygzornifle zygzornifle 17 avril 16:48

                    @germon


                     il y a panda perché ...

                  • zygzornifle zygzornifle 17 avril 16:42

                    un con centré ultra libéral ....


                    • zygzornifle zygzornifle 17 avril 16:47

                      Macron a été mis en place par l’UE Drahi et autres pour faire du sale boulot et il le fait bien , il n’est pas de gauche et pire que la droite qui a qui est anti-sociale mais ça tout le monde le sait , la droite sait s’incliner quand ça commence a chauffer alors que Macron est un jusqu’au boutiste , comme les Napoléon ou Hitler qui meme a la dernière seconde ne cédaient pas  ....


                      • Saint Rata de l'himalaya Ratatouille 17 avril 17:32
                        Emmanuel Macron aperçu en scooter devant le domicile de Yvette Horner .

                        Cette nuit, un photographe à eu la surprise de découvrir emmanuel Macron coiffé d’un casque de scooter et sortant du domicile de la célèbre accordéoniste française âgée de 95 ans.

                        -

                        Voici une information qui risque de donnez du grain à moudre aux détracteur, qui clament depuis la campagne présidentielle qu’emmanuel Macron ne serait en fait qu’un clone de François Hollande. Cette nuit, vers 3 heures du matin, un paparazzi a eu la surprise de découvrir notre nouveau président, coiffer d’un casque de scooter et sortant du domicile de accordéoniste Yvette Horner, pour retourner vers L’Elysée. Il est donc aisé de faire un parallèle entre ce cliché et une photo de Ffrançois Hollande prise il y a quatre ans et qui à l’époque fit grand bruit et qui eut des répercussions tragique, dont notamment la parution de ce chef d’œuvre de la littérature moderne intitulé « Merci pour ce moment  », un livre de Valérie Trierweiler.

                        Notre président semble avoir les mêmes critères de maturité dans le choix de ses maitresses que dans celui de sa compagne.

                        Il ne reste plus qu’à patienter encore un peu pour la parution du livre que Brigitte écrira sur son bref passage à l’Élysée


                        • Spartacus Spartacus 17 avril 18:44

                          Toujours cette logorrhée haineuse et raciste des plus riches par ces castes étatistes bouffeuses de gamelle de l’argent de autres.


                          Triste France des caste publiques a vomir avec des arguments toujours aussi cons.

                          10% des foyers représentent 80% des ressources de l’impot et la caste qui bouffe l’impôt appelle cadeau la baisse de cette fiscalité a la con.

                          Il faut dire que les régimes spéciaux indécents de ses millions de nantis de la gamelle d’état est un gouffre insolvable.
                          Ils ne créent rien, n’investissent dans rien et se contentent de vivre de l’argent des autres et stigmatisent ceux qui les nourrissent.


                          • julius 1ER 18 avril 08:58

                             la France ayant été un peu moins extrême dans ces excès, même si le président actuel semble vouloir rattraper cela.


                            @l’auteur,
                            cela me semble on ne peut plus pertinent que cette affirmation !!!!
                            on ne peut que dire « hélas » !!!

                            • tartemolle 18 avril 12:39
                              "Macron, vieux concentré d’oligarchie ultra-libérale". Je n’ai pas dépassé le titre... Vous vous vautrez dans les poncifs habituels de la part de ceux qui ne connaissent pas la définition du libéralisme

                              • BA 18 avril 13:22

                                A propos de Science Po Paris :

                                Réforme de l’université : le blocage reconduit à Nanterre, Sciences Po Paris à son tour bloqué.


                                D’après un décompte des voix lors du vote à main levé, 1272 étudiants, professeurs et personnels de l’université de Nanterre ont voté pour une poursuite du blocage contre 336 qui s’y sont opposés. 40 personnes se sont abstenues. Cette assemblée, qui s’est tenue dans un amphithéâtre bien plus spacieux que celui où ces réunions se déroulent d’habitude, a pour la première fois offert une tribune aux anti-blocages. Certains se sont prononcés pour un vote à bulletin secret sur le campus.


                                Une situation « préinsurrectionnelle »


                                Les partiels organisés mercredi et jeudi devraient donc être reportés, selon la direction de l’université. Ceux de lundi et mardi ont déjà été décalés à une date non fixée pour le moment. Depuis lundi, la quasi-totalité de la fac de Nanterre est bloquée par des étudiants opposés à la réforme de l’université.


                                Au total, à la mi-journée, quatre universités étaient toujours bloquées (Nanterre et Tolbiac, mais aussi Rennes 2 et Montpellier 3) et entre 10 et 12 sites perturbés : Nancy, Strasbourg, Rouen, Nantes, Limoges, Toulouse 2...  


                                Figure de proue du mouvement, Tolbiac est occupé depuis le 26 mars par des étudiants et des militants. Qualifiant la situation de « préinsurrectionnelle » et craignant « le pire », le président de Tolbiac a affirmé « attendre désespérément que le centre soit évacué » par les forces de l’ordre - comme ce fut le cas à la Sorbonne.


                                Le président de Rennes 2 est lui aussi monté au créneau ce mardi, n’excluant pas un recours à la force.


                                « Blocage reconductible » à Strasbourg


                                À Strasbourg, une assemblée générale de quelque 600 étudiants a voté à la majorité "le blocage reconductible de tous les bâtiments de l’université" à partir de mardi. À Nancy, où le campus Lettres et sciences humaines est bloqué depuis le 22 mars, « tous les cours sont arrêtés », a indiqué l’université de Lorraine. À Metz, les étudiants ont voté le blocage de deux bâtiments (Arts, lettres et langues ; Sciences humaines et sociales). Pour autant, les examens prévus cette semaine à Nancy et Metz "auront bien lieu, en étant reprogrammés ailleurs", a-t-on assuré.


                                Dans les Bouches-du-Rhône, un groupe d’étudiants a tenté de bloquer la faculté de lettre d’Aix-en-Provence à l’aube, sans succès. Lors d’une assemblée générale à la faculté de Sciences Saint-Charles à Marseille, les enseignants ont voté à la majorité une motion de soutien aux étudiants mobilisés.


                                Autre ambiance à Lille, sur le campus de la faculté de droit de Moulins, où quelque 300 étudiants ont assisté à une cérémonie de remise de diplômes "d’agitateurs professionnels" : une représentation théâtrale visant à dénoncer ironiquement les propos d’Emmanuel Macron (voir la vidéo ci-dessus) sur les blocages des universités.


                                Science Po Paris aussi bloqué


                                L’accès principal de Sciences Po Paris était fermé ce mercredi matin sur décision de la direction en raison de l’occupation d’une partie de l’établissement par plusieurs dizaines d’étudiants de l’école en solidarité avec le mouvement de protestation dans les facultés, a constaté une des nos confrères de l’AFP sur place.


                                "On ne laisse pas rentrer les étudiants dans le bâtiment par mesure de sécurité. Les cours qui y étaient prévus ont été reprogrammés ailleurs", a-t-on confirmé à la direction de la grande école, qui a formé nombre de dirigeants, dont Emmanuel Macron.


                                https://www.lci.fr/societe/reforme-de-l-universite-le-blocage-reconduit-a-nanterre-sciences-po-paris-a-son-tour-bloque-2084783.html



                                • BA 19 avril 13:31

                                  L’ancien ministre de la Justice Dominique Perben et son épouse revenaient de Suisse.


                                  Au moment de rentrer en France, les douaniers leur demandent : « Avez-vous quelque chose à déclarer ? »


                                  Ils répondent « non » ! ! !


                                  Les douaniers les fouillent : ils trouvent 15 000 euros en liquide ! ! !


                                  Quand un ancien garde des Sceaux est contrôlé à la frontière suisse avec 15 000 euros non déclarés.


                                  L’affaire remonte à septembre dernier explique le Canard Enchaîné ce mercredi 18 avril 2018. Dominique Perben, ancien ministre de la justice, et son épouse auraient été contrôlés avec une grosse somme d’argent en liquide. Problème, ils auraient indiqué ne rien avoir à déclarer.

                                  C’était le 25 septembre 2017 explique l’hebdomadaire satirique. Dominique Perben et sa femme reviennent de Suisse lorsqu’ils sont contrôlés par les douaniers à Saint-Julien-en-Genevois, en Haute-Savoie. A la question classique « avez-vous quelque chose à déclarer ? », le couple répond par la négative.

                                  « Pas de bol » raconte le Canard, "dans le sac de madame, les agents des douanes découvrent 10 000 euros en coupures de 500". 


                                  Finalement, Dominique Perben se souvient à son tour qu’il détient lui aussi quelques billets ... pour 5000 euros au total !

                                  La loi interdit à un couple de transporter plus de 10 000 euros rappelle le journal.


                                  Les Perben écoperont d’un PV pour « manquement à l’obligation déclarative ».

                                  L’intégralité de l’article est à retrouver dans le Canard Enchaîné de ce mercredi.


                                  https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/haute-savoie/quand-ancien-garde-sceaux-est-controle-frontiere-suisse-15-000-euros-non-declares-1460983.html




                                  • Pic de la Mirandole Pic de la Mirandole 22 avril 14:45

                                    Vous ne pouvez pas vous étonner comme vous le faites de la politique de Macron, la même dites-vous que celles de Sarkozy et Hollande.


                                    Ces politiques sont celles de Bruxelles, fixées notamment dans les G.O.P.E. et les articles 106 et 121 du Traité Etablissant une Constitution pour l’Europe, refusée par la majorité des Français.

                                    La mise en concurrence de la SNCF et des barrages hydrauliques découle directement de notre appartenance à l’UE.

                                    Macron n’a absolument aucun pouvoir, à part celui de brader les meilleurs brevets français (Alstom-General Electric-Siemens) et de faire faire à l’armée qu’il dirige les basses besognes des Américains.

                                    Tant qu’on a pas compris, comme vous semblez le faire, que le problème c’était notre appartenance à l’UE, on n’a rien compris du tout.

                                    https://www.upr.fr/actualite/ne-trompons-de-combat-mise-concurrence-destruction-de-sncf-consequence-directe-de-appartenance-a-lunion-europeenne

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès