• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > « Malaria Business » : avez-vous dit ?

« Malaria Business » : avez-vous dit ?

Le chanteur belge Stromae s’est récemment expliqué sur ce qui lui était arrivé au cours de sa tournée africaine de 2015 qu’il a dû, si je ne m’abuse, écourter pour « raisons » de santé. Assez rapidement il avait déclaré qu’il avait fait une réaction allergique à un traitement préventif antipaludique, précisément au « Lariam ». « Sans mon frère, je me serais sans doute suicidé », a-t-il précisé récemment[1].

Son cas serait évoqué lors d’une émission télévisée, le mercredi 29 novembre 2017 sur la chaîne France Ô dans le documentaire : «  Malaria Business  », de son magazine «  Investigations  ». Il se peut que le « Lariam » (Laboratoire Roche) soit un des autres noms de la gamme des antipaludiques telle la « Méfloquine » et peut-être aussi « Nivaquine », « Flavoquine », suivant les firmes qui « commercialisent »….

Ce cas est évidemment à rapprocher de celui du Général canadien Roméo Dallaire, Commandant de la Missions des Nations Unies pour le Rwanda (Minuar), de janvier à avril 1994, juste avant et au début du Génocide des Tutsi. Ce cas est incroyable compte tenu de l’importance de la Mission de la Minuar et des conséquences désastreuses de sa faillite. Le Général Dallaire aurait déclaré à une commission militaire canadienne d’enquête, en mars 2017 [2]

Mefloquine is old-think and it does affect our ability to operate,”.

In his case, the side effects were so severe that he had to ask his assistant to monitor his actions.

(Commons veterans affairs committee - Canada).

“La Méfloquine est un vieux truc et elle affecte notre capacité à fonctionner ».

Dans son cas, les effets secondaires étaient si sévères qu’il a dû demander à son assistant de contrôler ses actions (Traduction personnelle)

Il a ajouté lors de cette audition :

"I was a year on Mefloquine. About five months into it, I wrote to National Defence headquarters and I said this thing is affecting my ability to think. This thing is blowing my stomach apart. This thing is affecting my memory, and I want to get rid of it," Mr. Dallaire told the committee."I then got a message back – it was one of the fastest ones I have ever got back – which essentially ordered me to continue it," he said. "If not, I would then be court-martialled for a self-inflicted wound."

“J’étais depuis un an sous Méfloquine. Après environ 5 mois sous cette médication , j’ai écrit au Quartier Général de la Défense Nationale et je disais que cette chose affectait mon habilité à penser. Cette chose m’arrache (m’éclate) l’estomac ( ?). Cette chose affecte ma mémoire, et je veux m’en débarrasser » a dit M. Dallaire au Comité. ….. »J’ai alors reçu en retour un message – c’était l’un des messages en retour le plus rapide que je n’ai jamais reçus – qui, essentiellement, m’ordonnait de la continuer » a-t-il dit. »Si non, je passerais en court - martiale pour mutilation personnelle »(Traduction personnelle).

Le Général Dallaire a tenté de se suicider avant de suivre une thérapie adaptée au PTSD (post - traumatic stress disorder) ou Syndrome du Stress Post - Traumatique. C’est dans le cadre de cette thérapie qu’il a écrit son livre « J’ai serré la main du Diable » avec comme « ghost writer » une certaine Sian Cansfield. Celle-ci, aux dires du Général Dallaire a fait de nombreux séjours en Afrique pour ce travail. Etait-elle sous « Méfloquine » ?……. Toujours, est-il qu’en 2002 elle se serait suicidée, mais dans des circonstances qui restent encore fort mystérieuses.

A côté du cas de Roméo Dallaire, il y celui de son adjoint à Kigali, le Major Brent Beardsley. Qui fut évacuer fin avril 1994, pour cause de "malaria", mais en fait pour "réaction allergique " à la Méfloquine. Il y a eu aussi le suicide en 2005, d’un des officiers de Dallaire à Kigali en 1994, le Major polonais Stéphan Stec : victime d’un « PTSD « ou de la Méfloquine ?[3]

 

En cherchant sur le net on trouve des sites comme celui-ci[4]. Et on s’aperçoit qu’à côté de cas « célèbres », dont question ci-dessus, il y a bien d’autres cas de citoyens lambdas … et cela pour un seul « médicament », une seule prophylaxie !!!! … On se souvient, dès lors de ce que Dwight D. Eisenhower a dit à la fin de son dernier mandat de Président des USA en 1961 :

« Dans les assemblées du gouvernement, nous devons donc nous garder de toute influence injustifiée, qu'elle ait ou non été sollicitée, exercée par le complexe militaro-industriel. Le risque d'une désastreuse ascension d'un pouvoir illégitime existe et persistera. Nous ne devons jamais laisser le poids de cette combinaison mettre en danger nos libertés et nos processus démocratiques. Nous ne devrions jamais rien prendre pour argent comptant. Seule une communauté de citoyens prompts à la réaction et bien informés pourra imposer un véritable entrelacement de l'énorme machinerie industrielle et militaire de la défense avec nos méthodes et nos buts pacifiques, de telle sorte que sécurité et liberté puissent prospérer ensemble »

 

Mais le complexe militaro - industriel est comme les deux mains d’une même personne : la gauche pour l’armée et la droite pour l’industrie … et la main droite, par exemple, compte cinq doigts dont le pouce représenterait l’industrie pharmaceutique et l’index le « service » des assurances ….. et il y a aussi toutes les phalanges et leurs articulations.

En détricotant l’Obama Care (ce qui semble évidemment regrettable) Donald Trump n’est-il pas en train de détricoter un des lobbies les plus corrompus de son pays ? En effet, si l’industrie des antipaludiques est déjà assez lucrative que pour en être arrivée où elle semble être aujourd’hui… on peut se demander où ira l’industrie des vaccins non seulement contre le paludisme en particulier mais surtout contre toutes les autres maladies virales.

Business, business….

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.89/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 24 novembre 15:58

    Sil se s’était suicidé beaucoup de monde aurait chanté Papa ou t’es ....


    • Bertrand Loubard 24 novembre 20:52

      @zygzornifle
      Le père de Stromae est le sien, comme la vie de Johnny est la sienne. Les caricatures de « Charlie » sont les leurs. Mais si c’est le droit de « Charlie » d’être en tort, je dois donc reconnaître mon tort d’être en droit d’être triste. Je me sens donc dans l’obligation de demander pardon à « Charlie » de ne pas avoir ri.....


    • exocet exocet 24 novembre 21:40

      @zygzornifle
      .
      Que les tristes ivrognes de Charlie hebdo ferment leur claque-merde et se cachent.
      .
      Ceux qui ont connu le vrai charlie hebdo d’il y a trente ans savent que le « charlie hebdo » de maintenant n’a rien à voir avec celui du professeur Choron et son humour corrosif.
      .
      Seul le titre a été repris, ce titre a en fait été volé légalement au professeur Choron avec la complicité sous forme de faux témoignage de François Cavanna.
      .
       Et la poignée de dessinateurs collabos qui restaient sous la férule du censeur Philippe val n’attirait plus personne, puisque avant l’attentat qui a visé le journal, celui-ci était en quasi-faillite.
      .
      Ce journal n’était plus lu que par quelques racistes anti-Arabes et par quelques masochistes musulmans qui s’en étranglaient d’indignation.
      C’est cet attentat qui a redonné un ballon d’oxygène avec les millions de dons et des subsides de l’état renforcés.
      Le partage de cette manne a d’ailleurs créé quelques frictions au sein du journal, paraît-il...


    • exocet exocet 24 novembre 21:44

      @exocet
      Que dire d’un journal prétendument subversif, protégé par la police et subventionné par l’état ?
      ça résume la situation...


    • Bertrand Loubard 24 novembre 22:02

      @exocetMerci de votre réaction. J’ai également connu une autre ère de la satyre dans la presse française et dans les médias de l’époque...mais justement c’était une « autre » époque....Mais l’objet de mon billet était la business de la santé dont Stromae et Dallaire (deux exemples isolés et aux antipodes l’un de l’autre) ont sans doute été les victimes... comme nous le sont tous sans doute tôt ou tard...Je vous invite à lire l’article « Vaccins obligatoires et éthique médicale ? » de delepin...Bien à vous.


    • files_walQer files_walQer 24 novembre 22:07

      Nous protestons contre la censure dont a été victime l’article du 17/11/2017 de Doctorix sur les 11 obligations vaccinales.

      Lettre de Doctorix


    • delepine delepine 25 novembre 19:01

      @Bertrand Loubard
       Merci de cet article sur le lariam que je vais diffuser largement ! quant à la coïncidence sur la citation d’EISENHOWER c’est effectivement amusant mais montre que dans la période actuelle, nous revenons aux sources et aux écrits importants au plaisir d’échanger nicole.delepine@bbox.fr et battons-nous tous contre l’obligation pour protéger inviolabilité de son propre corps , la loi n’est pas votée , il suffit de convaincre encore une trentaine de députés de déposer une commission d’enquête pour que ce cavalier législatif à a hussarde ne passe pas , au moins dans l’immédiat et plus tard les députés auront eu le temps d’être informés  donc chacun d’entre nous essayons de constater directement notre député ! URGENT 


    • njama njama 26 novembre 17:49

      @delepine
      la loi n’est pas votée
      il semblerait que si, l’adoption de l’Article 34 du PLFSS 2018 a été voté en séance du 16 novembre, hélas par 322 voix pour et 19 contre !

      L’intervention de la sénatrice communiste Laurence Cohen est remarquable et très courageuse :


      « C’est quand même terrible quand on n’écoute pas les arguments des uns et des autres. Est-ce qu’ici dans cet hémicycle, y compris moi, j’ai proposé qu’on supprime les vaccins ? Ce n’est pas la proposition. Il y a un problème d’ordre scientifique qui pose la difficulté des adjuvants aluminiques. Est-ce qu’il y a des alternatives ? Oui (…) Pourquoi le ministère de la Santé ne finance pas une équipe pour une recherche qui va aller jusqu’au bout ?  » (voir la vidéo)

      et, Mme Buzyn lui répond d’une manière pitoyable en regardant ses pompes ...

      regardez donc les vidéos sur LCP elles sont courtes

      https://www.publicsenat.fr/article/politique/le-senat-adopte-l-extension-de-la-vaccination-obligatoire-des-jeunes-enfants-79827

      il suffit de convaincre encore une trentaine de députés de déposer une commission d’enquête

      je ne sais pas dans quelle mesure un recours politique (commission d’enquête) ou juridique est encore possible ? devant le Conseil constitutionnel peut-être ?
      dont Laurent Fabius est président ?


    • doctorix doctorix 27 novembre 13:19

      Merci @files_walQer, pou ce rappel.

      Je demande pardon à l’auteur, mais c’est le seul article en rapport avec le problème que j’ai rencontré.
      J’ai enfin reçu la raison de la censure de mon article sur agoravox (le premier texte ci-dessus, repris par alterinfo : http://www.alterinfo.net/REFUSONS-L-OBLIGATION-VACCINALE_a134466.html#last_comment) sous la forme de cette lettre de la rédaction (dont je regrette qu’elle ait cédé aux pressions d’un anonyme) :
      i[Bonjour,

      Nous avons reçu plusieurs signalements à propos de votre article « Demande d’entente préalable pour examens pré-vaccinaux ». 

      Notamment des signalements qui soulevaient les problèmes suivants :
      « Les raisons du signalement sont les suivantes :
      - Mise en danger de la vie d’autrui
      La personne ayant écrit cet article n’est visiblement pas un médecin (encore !!!) puisque ni les autorités de santé ni le code de déontologie ni le bon sens ne recommande de faire ces examens qui sont parfaitement inutile avant vaccination. Par ailleurs, ni le VIH, ni les hépatites ne sont des contre-indications à tous les vaccins, ni d’ailleurs les greffes d’organes bien au contraire.
      En tant que médecin et vu la crédulité des gens qui vous lisent (à voir les commentaires...) j’estime que cet article est un danger pour la santé publique et pour la vie d’autrui.
      Je transmets donc le lien au conseil de l’ordre afin d’envisager des poursuites judiciaires à l’encontre d’AgoraVox qui héberge ce texte.
      Cordialement
      Dr B. (un vrai médecin généraliste !) »]i

      Je passerai sur le fait qu’il s’agit d’une délation, procédé habituel aux lâches, qui leur évite de m’affronter directement. J’ai déjà eu affaire à ce genre de « vrai médecin » (il y en aurait donc des faux ?) qui ont voulu se faire plaisir en me traînant devant le Conseil de l’Ordre, pour des raisons semblables. J’avais eu à cet occasion un entretien d’une heure avec le président de mon CDO, qu’il avait conclu en me disant, textuellement
      « Vous avez raison ; on vaccine trop, et trop tôt, mais soyez plus modéré ».
      A quoi j’avais répondu que je n’en ferai rien, et j’ai tenu parole.
      Aucune sanction donc. Et pourtant, c’était un « vrai médecin », lui aussi.
      Preuve que la profession ne compte pas que des imbéciles.
      Pour celui qui m’agresse ici, il semble qu’il n’y ait pas vraiment de contrindications aux vaccinations, pas même un sidéen aux défenses complètement affaiblies, et qui prend de plus des traitements débilitants, pas même un greffé qui prend des produits anti-rejet, c’est-à-dire qui affaiblissent encore son immunité. Ce vrai médecin semble administrer les vaccins comme s’il s’agissait de sucettes.
      Ca le regarde et c’est son point de vue. On notera qu’il a trouvé à redire au point n°5, mais rien en ce qui concerne les 9 autres points exposés, que j’ai d’ailleurs volontairement poussés à l’outrance pour mieux asseoir ma démonstration.
      Je sais par expérience que l’immense majorité des médecins ne pratique aucun examen préalable avant de pousser la seringue, pas même une analyse d’urines, et je ne suis donc nullement étonné.
      Maintenant, s’il me faut affronter une nouvelle fois le Conseil de l’Ordre, je le ferai encore.
      Je n’ai jamais écrit une ligne sans songer au préalable que je risquais de l’affronter une nouvelle fois, et tout ce que j’écris est donc parfaitement documenté.
      Certains médecins sont d’accord pour vacciner à tour de bras 800.000 enfants pour éviter un mort par an de la rougeole (un mort sur lequel on a fort peu de détails), mais ça ne les gêne pas de provoquer la cohorte des effets secondaires tels que je les ai décrits dans mon dernier article ci-dessus.
      Heureusement, nombreux sont ceux qui sont en train de prendre conscience du problème et de leur immense responsabilité.
      Pour mémoire :
      En fait de mise en danger de la vie d’autrui, je crois que je suis bien mieux placé pour l’éviter que ce « vrai médecin » qui ne signe même pas ses délations. Et qui, en passant, parvient à faire deux fautes d’orthographe en huit lignes, ce qui indique son niveau. Mais il est bien rare que les corbeaux soient bien fûtés.


    • Shawford Shawford 27 novembre 13:46

      @doctorix


      (dont je regrette qu’elle ait cédé aux pressions d’un anonyme)

      Sauf votre respect, vous l’êtes vous-même ici, pour de bonnes et multiples raisons, c’est plus que patent vu les olibrius qui vous attaquent. Mais vous mettez dans le même temps Agoravox à la merci de ces délations anonymes, sans pouvoir répondre de votre propre personne civilement responsable.

      C’est la raison unique du retrait de l’article, il en est désormais plus que certain.

      J’y reviens pour la énième fois car comme vous avez pendant tout le week-end rendu ce site seul coupable de tous les maux, vous faîtes le jeu d’une ribambelle de clampins malfaisants, qui du matin au soir, n’ont de cesse d’essayer de torpiller AV.

      Or on sait d’où cela vient.

      Vous vous feriez donc leur allié objectif, à l’ignorer ou à vous refuser de le faire. 

      Et il n’est donc pas inutile au passage d’en renommer la source, qui hier comme aujourd’hui est aussi le principal facteur de magouilles a priori dans la modération pour bloquer certains articles : Disons.fr

      Il serait bon que vous ne puissiez faire l’économie de ça, car ce sont les mêmes qui occupent vos fils à longueur de journées de leurs déjections.

      Sachant qu’il y a une grosse différence entre dire son fait même vertement, et les stratégies combinées pour nuire à un auteur quelque soit les circonstances et le type d’information délivrée.

      Les contorsions incontrôlées ou pas du Panda en sont un avatar empoisonnant plus que manifeste.




    • doctorix doctorix 27 novembre 20:56

      @Shawford
      Si j’ai de bonnes raisons de rester anonyme, les délateurs n’en ont pas d’autre que leur lâcheté.

      Car eux ne risquent rien, et pourraient faire leur sale travail sous leurs nom et titre.
      Ce qui est étonnant, c’est que n’importe quel clampin peut dire son avis, en bien ou en mal, sur les vaccins, mais qu’un médecin n’aurait pas le droit de le faire. C’est le monde à l’envers.
      Heureusement, de nombreux médecins ont écrit de nombreux livres, sous leur nom, et ne semblent pas inquiétés. On ne voit pas pourquoi les media alternatifs ne pourraient pas donner les mêmes droits fondamentaux.

    • Shawford Shawford 27 novembre 21:05

      @doctorix


      Je dois bien convenir que sur le coup, y’a un déballonage certain d’Agoravox.

      Je souhaitais sinon surtout mettre en perspective ce qui pourrait advenir d’encore plus expéditif.


    • exocet exocet 24 novembre 21:53

      Quant aux moqueries de ces, je le répète, tristes ivrognes sur le grand Stromaé, je leur compisse la raie à ces humoristes d’état, ces lèche-culs des puissants, ces dessinateurs couchés comme des prostituées de la plume, ces soi-disant révolutionnaires à plan d’épargne retraite.


      • Bertrand Loubard 24 novembre 21:54

        @exocet
        Merci de votre réaction. Ce que vous dites est sans doute relativement vrai...Mais l’objet de mon billet était le business de la santé.... et justement l’article paru simultanément « Vaccins obligatoires .... »par « Delphine « aborde un aspect encore plus général de cette question.

        Bien à vous.


      • sls0 sls0 25 novembre 02:18

        Je réside dans un endroit ou il y a des poussées de malaria.

        C’est le moustique le vecteur, il suffit de se protéger des piqures.
        Pendant la période chikungunya dans un rayon de 15m autour de ma chambre il y avait 18 personnes infectées, pas de problème pour ma pomme, il suffit de se protéger.
        Chez moi les gens ont tendance à s’en foutre ils ont dieu qui veille. 60-70% de zombies dans le barrio avec le chik. J’avais pourtant fournir moustiquaires et repellent aux voisins proches.

        Avec un tel pourcentage la population est vacinée maintenant.

        • Djam Djam 25 novembre 11:57

          Merci à l’auteur de cet article de ramener sur le devant de la scène informatrice une de ces multiples informations concernant le diktat pharmaceutique qui s’est abattu sur le monde avec l’aide, comme toujours, des gouvernements qui ne défendent plus nulle part les peuples, mais sont au service des multinationales. Ces dernières payent leurs campagnes politiques pour avoir bien entendu leur retour sur investissements et cela se fait par cette autre invention absolument scandaleuses que sont les lobbies dont le modus operandi est limite de la maffia à Bruxelles et ailleurs où se concentrent le pouvoir décisionnel.

          Le Lariam, je le confirme, est un poison qui flingue chez de nombreuses personnes les fonctions digestives et, plus grave, hépatique. Né en Afrique, en pleine brousse, j’ai consommé pendant ma jeunesse africaine une simple quinine quotidiennement. Je n’ai eu aucun effet secondaire et mes parents non plus. Cette quinine n’était pas chère et elle était consommée par tous les expatriés blancs qui, pour la plupart, chopèrent au moins une fois dans leur vie, le palu, sans en mourir. Quand on chope le palu on est secoué, la fièvre est très élevée, les douleurs musculaires nombreuses et la migraine intense, mais si votre système immunitaire est sain et que votre alimentation aussi, vous vous en sortez avec une faiblesse générale normale et quelques kilos en moins. Ceux qui en meurt sont en grande partie des adultes déjà en grande faiblesse (malnutrition endémique en Afrique) ou déjà malade par d’autres affections.

          La prophylaxie par la prise quotidienne de cette petite dose de quinine, très proche de la composition simple du quiquina naturel (racines d’un arbre : https://fr.wikipedia.org/wiki/Quinquina) est très efficace. Elle n’empêche pas de choper le palu mais elle en diminue considérablement la manifestation mortifère... mais... vous l’aurez deviné... la molécule, sorti du cadre du brevet au bout de quelques années, ne rapportait pas assez. On créa donc des remplaçants (Novaquine, Favoquine puis... la saloperie de Lariam). Dépôt de nouveau brevet et remboursement de sommes astronomiques par la Sécu (nous, quoi !). Ajoutez à cela une loi scélérate comme celle actuelle qui impose les 11 vaccins à des petits enfants dont le système immunitaire n’est pas fini, promulguée par l’Etat et sous le lobbying d’institut comme Pasteur et autres labos associés, et vous avez ce nouveau scandale de gens de plus en plus nombreux à être malade, non pas du palu, mais de la prise... du Lariam !


          • Bertrand Loubard 25 novembre 12:27

            @DjamMerci de votre commentaire. Vous avez totalement raison d’insister sur l’analyse qui doit être faite des chiffres bruts des victimes de la malaria. Tous ceux qui ont vécu en Afrique dans des zones où le paludisme sévissait, savent très bien ce qui se passe et pourquoi.
            J’ai une idée sur le lien entre la vaccination « antipoliomyélitique » et la pandémie du Sida. Mais j’hésite encore à l’exprimer. Il en est de même de l’épidémie « Ebola » et de sa soudaine expansion ... Les anciens d’Afrique savent comment cela a « fonctionné ». Je voudrais aussi parler de la vaccination antirabique et des « étrangetés » qui l’ont entourée ... mais je ne suis pas spécialiste. Je constate seulement que l’assistanat dans la détresse est devenu un assistanat pour un futur tout à fait aléatoire ... et que la solidarité peut aussi faire l’objet d’une marchandisation ignoble et cela de l’accouchement « sans douleur » à l’avortement et à l’euthanasie. ... Si vous cultiver le doute tous les défendeurs des certitudes vous tomberont dessus, en hurlant à la mort ....
            Bien à vous.


          • doctorix doctorix 27 novembre 13:48

            @Bertrand Loubard
            Vous avez parfaitement raison d’exprimer vos suspicions.

            Les épidémies de Sida et d’Ebola ont débuté à proximité des laboratoires américains en Afrique.
            Elles ont fait suite à des campagnes de vaccination polio à grande échelle.

          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 novembre 14:15

            désolé, mais je ne peux m’empêcher de faire le lien entre les Tutsi et la mort du père de Stromae. le véritable trauma : Papaoutai,....Et comme par un de ces hasard auxquel je ne crois pas, c’est au moment oû il se trouvait sur les terres de son père....Alors qu’il était déjà en couple, c’est son frère (la filiation) qui a réussi à l’aider.


            • Bertrand Loubard 25 novembre 16:56

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.A propos de Stromae, ce que je ne comprends pas c’est qu’il existe encore des médecins (en Belgique ?) qui peuvent prescrire le Lariam. La Belgique a eu le Congo comme colonie et, du coup, un Institut de Médecine Tropicale été créé à Antwerpen. Il a développé une expertise reconnue pour ce qui est de la prophylaxie des maladies tropicales et ce jusqu’au Sida. Au Rwanda, vu l’altitude et la faible urbanisation (jusqu’à ces 20 dernières années) la malaria n’était pas une des principales causes de mortalités. Les Belges avaient interdit les bananiers en ville, ainsi que les chenaux de toiture pour la récupération de l’eau de pluie, ils avaient même commencer à organiser la récolte et l’évacuation des eaux pluviales sur les voiries revêtues de Kigali... .... De plus les moustiquaires étaient conseillées... J’ignore si les soldats belges de la Minuar (ONU décembre 93 – avril 94) étaient sous prophylaxie antipaludique et si oui sous laquelle. J’ignore si parmi ces hommes il y aurait eu des effets secondaires...Peut-être en apprendra-t-on plus dans l’émission de France Ô de ce 29/11.... Bien à vous.



              • njama njama 26 novembre 12:42

                @ Bertrand Loubard

                L’intérêt des laboratoires et de leurs actionnaires ne rejoint pas toujours celui des malades ! business as usual ...

                Est-ce que finalement l’OMS veut réellement du Bien à l’Afrique comme celui d’autres pays ? on peut se le demander !

                Car, le paludisme pourrait être traité de façon très simple et très économique (au moins en grande partie,par la culture de l’ARTEMISIA ANNUA sauf cas graves qui bien souvent ne relèvent pas que du seul paludisme,

                MAIS POUR DES RAISONS ASSEZ OBSCURES CELA NE CONVIENT PAS A L’OMS qui, dans son rôle de Vatican de la santé mondiale, bien que reconnaissant très clairement son efficacité, veut imposer de l’associer à d’autres substances.

                 Et pour imposer sa doxa thérapeutique l’OMS légifère pour rendre illicite le recours à l’Artemisia.



                • njama njama 26 novembre 12:45

                   L’OMS, 8 juin 2016  Retrait des monothérapies à base d’artémisinine par voie orale

                  L’OMS prie instamment les autorités réglementaires des pays d’endémie palustre de bien vouloir prendre des mesures visant à cesser la production et la commercialisation de ces monothérapies par voie orale, et de promouvoir l’accès à des combinaisons thérapeutiques à base d’artémisinine (CTA) satisfaisants aux normes d’assurance qualité.

                  Mandat de l’Assemblée mondiale de la Santé

                  En 2007, les États Membres de l’OMS ont adopté la Résolution WHA60.18 * qui appelle à un retrait progressif des monothérapies à base d’artémisinine par voir orale des marchés. Les monothérapies par voie orale doivent être retirées de toutes les pharmacies et établissements de santé dans le monde ; seules les formulations par voie rectale comme traitement pré-transfert et les formulations injectables pour la prise en charge des cas de paludisme sévères devraient rester disponibles en monothérapies. Les combinaisons thérapeutiques n’existent pas encore pour la prise en charge du paludisme sévère.

                  * URGES Members States :

                  (3) to cease progressively the provision in both the public and private sectors of oral artemisinin monotherapies, to promote the use of artemisinin-combination therapies, and to implement policies that prohibit the production, marketing, distribution and use of counterfeit antimalarial medicines ;


                • Bertrand Loubard 26 novembre 21:06

                  @njama
                  Merci du commentaire. La question de tous les vaccins reste posée surtout quant il s’agit de l’Afrique. Le vaccin anti polio aurait été « expérimenté » au Congo belge...dans les années 58-60...Certains pensent que la pandémie du Sida trouverait son origine dans cette campagne de vaccination qui a concerné 1.000.000 de personnes (obligées par la puissance coloniale).
                  https://www.youtube.com/watch?v=tWEFkaMPMso
                  Actuellement on vaccine contre le cancer du col de l’utérus les petites filles impubères au Rwanda...et cela alors que une famine récurrente règne...sans qu’on en parle.....


                • njama njama 26 novembre 22:55

                  @Bertrand Loubard
                  Actuellement on vaccine contre le cancer du col de l’utérus les petites filles impubères au Rwanda...

                  Je ne savais pas j’hallucine !!!!! l’Afrique cobaye du vaccin contre le col de l’utérus ! en partenariat avec le GAVI Alliance http://www.gavi.org/fr/ cette machine à promouvoir les vaccins !

                  Des millions de jeunes filles protégées contre le cancer du col de l’utérus grâce à de nouveaux accords sur les vaccins anti-VPH

                  Ces accords historiques mettent en exergue le pouvoir d’innovation du partenariat public-privé

                  Le Cap / Genève, 9 mai 2013Une nouvelle baisse record du prix des vaccins contre le virus du papillome humain (VPH) contribuera à protéger des millions de jeunes filles contre le cancer du col de l’utérus dans les pays en développement.

                   "Grâce au soutien de GAVI, les pays les plus pauvres de la planète auront désormais accès à un approvisionnement durable en vaccins anti-VPH au prix exceptionnellement bas de 4,50 US$ la dose. Les mêmes vaccins peuvent coûter plus de 100 US$ dans les pays industrialisés et le prix public le plus bas était auparavant de 13 US$ la dose.

                  http://www.gavi.org/librairie/actualites/communiques-de-presse/2013/des-millions-de-jeunes-filles-prot%C3%A9g%C3%A9es-contre-le-cancer-du-col-de-l%E2%80%99ut%C3%A9rus-gr%C3%A2ce-%C3%A0-de-nouveaux-accords-sur-les-vaccins-anti-vph/

                  En Afrique, lancement d’une vaste campagne de vaccination contre le HPV
                  Par RFI Publié le 10-05-2013

                  L’alliance GAVI s’est engagée à sauver des vies d’enfants. Elle lance, en paternariat avec l’OMS, l’Unicef et les gouvernements des pays en développement, une campagne de vaccination pour les petites filles en Afrique contre le virus du papillome humain (HPV), qui provoque le cancer du col de l’utérus. Elle commencera au Kenya dès la semaine prochaine.


                  http://www.rfi.fr/afrique/20130510-kenya-alliance-gavi-hpv-cancer-col-uterus


                • Bertrand Loubard 27 novembre 10:35

                  @njamaJe présume que votre commentaire, dont je vous remercie est évidemment sarcastique. Les colonisateurs n’auraient-ils pas apporté trois choses essentielles à l’ Afrique : l’Ecole (nos ancêtres les Gaulois), la Religion (brûlons leurs fétiches) et la Santé (croissez et multipliez-vous...nous, on s’occupera d’« employer » la main d’œuvre....après avoir coupé les mains des édentés, des fainéants et des voleurs). Il est aussi vrai que maintenant au Rwanda ce sont des drones qui apportent les vaccins.....
                  Bien à vous.


                • njama njama 27 novembre 11:29

                  @Bertrand Loubard
                  sarcastique, je ne cherchais pas à l’être. Sceptique sur l’utilité des vaccins et leur innocuité (vaccin polio par ex. *) , oui je le suis, surtout en ce qui concerne la vaccination de masse, pourtant déconseillée par un Rapport de l’OMS en 1979.

                  Comprenez que je m’inquiète un peu de la tournure totalitaire mondiale que prend le lobby vaccinal, ça vire à l’obsession, au harcèlement planétaire ce dogme ! et bientôt peut-être à l’inquisition pour savoir qui est vacciné, qui ne l’est pas, voire connaître les réfractaires ?

                  l’IFFIm (International Finance Facility for Immunisation)
                  Gavi, the Vaccine Alliance
                  l’ ESWI European Scientific Working group on Influenza
                  le GLOBAL HEALTH SECURITY AGENDA
                  UNICEF
                  d’autant plus qu’il me semble y avoir une grande escroquerie derrière tout ça ... dont on peut douter qu’elle ne poursuivrait que des buts vraiment philanthropiques

                  « l’IFFIm rembourse les obligataires en utilisant des fonds fournis par des donateurs ... »
                  IFFIm repays bondholders using funds provided by donors

                  https://www.agoravox.fr/commentaire4990156

                  * Histoire de la vaccination anti-poliomyélitique http://www.infovaccin.fr/zoom_polio.html


                • Bertrand Loubard 27 novembre 13:53

                  @njama
                  Sincèrement, je croyais que vous étiez sarcastique car je n’avais personnellement trouvé cette histoire de vaccination des fillettes du Rwanda qu’il n’y a que quelques mois seulement....Alors qu’elle était, semble-t-il, connue depuis plusieurs années pour avoir « débuté » dans d’autres parties de l’Afrique (Centrale).....Si je crois que des erreurs peuvent être commises en toute bonne foi, par conviction ou par obstination parfois à la limite de l’ »obsession » (Staline-Lyssenko), le cas de la polio et du Sida me force à me poser la question de savoir pourquoi et comment la décision de vacciner 1.000.000 de personnes a été prise. Mais justement des Congolais !!! . Il doit exister des documents officiels entres les divers ministères de l’époque ou le Congo était belge ! Ministère de Colonies, Ministère de la Santé Publique, Ministère des Finances. Il y a eu avoir des programmes, des budgets une intendance... ?.... Masi si il y a des lobbies il y aussi des contre - lobbies et pourquoi pas de méta – lobbies.
                  Bien à vous.


                • njama njama 26 novembre 12:49

                  C’est dans le but de promouvoir l’Artémisia annua et autres antipaludéens naturels que ACP (Artemisia Contre le Paludisme) a été créé.
                  ACP a pour objet de :
                  • Faire connaître et diffuser artermisia annua en matière de lutte contre le paludisme (malaria) ainsi que les autres antipaludéens naturels.

                  • Permettre la culture dans les zones à risque par la fourniture de :
                   1) Initier ou aider à des actions de recherche pour améliorer l’efficacité d’artermisia annua
                   2) Favoriser par tous les moyens légaux à notre disposition la circulation de cette plante.
                   3) Favoriser l’accès d’autres méthodes de lutte notamment l’accès à des moustiquaires.

                  https://www.acp-paludisme.info/


                  • njama njama 26 novembre 13:04

                    Évidemment promouvoir les antipaludéens naturels ça ne ferait pas l’affaire de la « malaria business » qui planche sur un vaccin depuis quelques années déjà. Alors il ne faudrait pas qu’on lui coupe l’herbe sous le pied, l’OMS s’en est chargée ...

                    Paludisme : vers un vaccin efficace à 50 % pour les enfants
                    Le Monde.fr avec AFP | 18.10.2011
                    http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/10/18/paludisme-vers-un-vaccin-efficace-a-50-pour-les-enfants_1590030_3244.html
                    et qui resterait efficace seulement 18 mois !

                    Paludisme : un nouveau vaccin prêt dès 2015 ?
                    BFMTV 31/07/2014
                    http://www.bfmtv.com/societe/un-nouveau-vaccin-contre-paludisme-pret-2015-822015.html

                    Paludisme : un vaccin testé à grande échelle en Afrique chez les bébés
                     26/06/2017

                    Un vaccin contre le paludisme, à l’efficacité limitée, sera testé à grande échelle en Afrique à partir de 2018, a annoncé l’Organisation Mondiale de la Santé le 24 avril.

                    360.000 enfants bénéficieront d’une vaccination contre le paludisme d’ici à 2020. Le Kenya, le Ghana et le Malawi participent à la phase pilote de la mise en place du vaccin Mosquirix - également appelé RTS,S - créé par le géant pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK) en partenariat avec l’ONG Path Malaria vaccine

                    http://sante.lefigaro.fr/article/paludisme-un-vaccin-teste-a-grande-echelle-en-afrique-chez-les-bebes/


                    • Bertrand Loubard 26 novembre 20:57

                      @njamaMerci du commentaire. La question de tous les vaccins reste posée surtout quant il s’agit de l’Afrique. Le vaccin anti polio aurait été « expérimenté » au Congo belge...dans les années 58-60...Certains pensent que la pandémie du Sida trouverait son origine dans cette campagne de vaccination qui a concerné 1.000.000 de personnes (obligées par la puissance coloniale).
                      https://www.youtube.com/watch?v=tWEFkaMPMso
                      Actuellement on vaccine contre le cancer du col de l’utérus les petites filles impubères au Rwanda...et cela alors que une famine récurrente règne...sans qu’on en parle.....


                    • rugueux 26 novembre 18:11

                      J’ai rarement lu un tel ramassis de conneries et de contre-vérités.

                      Dallaire a mis son incompétence et son aveuglement sur le compte de la méfloquine alors qu’il avait pour maitresse une femme à l’influence plus que douteuse...Il est impossible de croire qu’en 1994 des médecins militaires, canadiens, ou ONU, aient prescrit une prophylaxie méfloquine au long cours dans un pays où il n’y avait pas de résistances particulières...Pour mémoire la méfloquine a été interdite d’usage aux personnels navigants d’Air France dès sa commercialisation...et les recommandations officielles pour ce produits étaient chimio prophylaxie de COURTE durée en zone de résistance niveau 3...donc typiquement camps de réfugiés Asie du sud-est, rien à voir avec le Rwanda

                      Savarine ou amodiaquine aurait été suffisant...et la règle pour les personnes résidentes au long cours c’était déjà à cette époque pas de prophylaxie mais traitement présomptif..

                      Dallaire a pété les plombs, s’est fait enfumé, a pris partie..et c’est la faute du Lariam..Ben voyons !

                      Et stromae qui nous la refait 25 ans plus tard alors que plus aucun médecin ne prescrit du Lariam en prophylaxie...Son pétage de câble ce serait plutôt un excès de travail, de dope et de bibine...


                      • Bertrand Loubard 26 novembre 20:47

                        @rugueuxMerci du commentaire. Mon billet reprenait ce que la presse (qui semblait non intéressée) a rapporté à propos des déclarations de Dallaire. Les influences autres que médicamenteuses sous lesquelles il aurait pu être n’était pas l’objet du billet. Cependant si une médication peut sur un grand nombre de personnes avoir les effets décrits par Dallaire (et les autres victimes) et si vraiment le Conseil de Guerre de l’armée Canadienne aurait pu traîner Dallaire devant une cour martiale pour auto mutilation s’il arrêtait la « prophylaxie »... Alors...il faudrait peut-être se poser des questions .... surtout que c’est dans ce contexte qu’il y a eu le génocide des tutsi du Rwanda (de 800.000 à 1.200.00 morts) et les deux guerres de Congo (5 à 6.000.000 de morts). Bien à vous.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires