• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Politiques & citoyens > Manuel Valls et l’aggiornamento de la gauche en matière de (...)

Manuel Valls et l’aggiornamento de la gauche en matière de sécurité

Christian Vanneste, député (UMP) du Nord, réplique à une tribune de Manuel Valls, député-maire d’Evry (PS), parue dans Le Figaro au sujet de la sécurité. Il revient également sur la proposition de loi Estrosi visant à lutter contre les violences des groupes.

Il y a un mois, dans les colonnes du Figaro, Manuel VALLS publiait une tribune qui montrait à gauche une nouvelle et bonne volonté en matière de sécurité. Contrairement au faux-pas de Madame AUBRY, à l’encontre de toute la tradition qui voulait qu’à gauche on victimise les délinquants, résistant à une société injuste et qu’on stigmatise les partisans de la vidéosurveillance comme des ennemis de la liberté, le Député-maire d’Évry reprenait la thèse d’Alain BAUER du délinquant, produit de lui-même, osait évoquer la vidéo-protection comme un objet de consensus politique, et allait jusqu’à dénoncer les ratés de la chaîne pénale.

Après avoir lu ce texte, que j’aurais pu cosigner, je n’ai pas été étonné du soutien que le parti socialiste m’a apporté lors de la discussion de la proposition de loi sur les bandes, fin juin. Le groupe socialiste a en effet soutenu trois de mes propositions. La première consistait à raccourcir le délai entre la commission d’un délit et le prononcé de la sanction. La seconde visait à introduire comme peine autonome, et non plus de substitution le Travail d’Intérêt Général, tellement plus adapté pour la délinquance de quartier que la prison saturée et souvent présentée comme l’école du crime. La troisième instituait un délit de harcèlement social afin de rendre possible des sanctions pénales à l’encontre de cette délinquance minuscule, qui à travers l’occupation d’une pelouse, d’un square, d’un parking permet à une bande de s’approprier un territoire et d’y faire régner sa loi. Cette disposition qui vise à protéger des insultes, des menaces, des brimades une population qui doit déjà supporter le bruit, la dégradation de l’environnement et les trafics de tous genres sans rien voir ni protester, est inspirée de la politique de la « vitre brisée » menée à New York par son ancien Maire Rudolph GIULIANI et prolonge le texte sur les halls d’immeuble initié par Nicolas SARKOZY. Le parti socialiste a néanmoins voté cet amendement, comme les deux précédents apportant la démonstration que la sécurité n’est ni de gauche ni de droite, que les bandes doivent être combattues au nom de la liberté des citoyens, qu’elles doivent être éradiquées des quartiers (d’où elles mènent ensuite leur raid) au nom de la tranquillité des habitants.

Le Gouvernement n’a pas approuvé ces amendements, la majorité ne les a pas votés, manquant à cette occasion l’envoi d’un signal essentiel adressé à l’ensemble du pays : face à la violence des bandes, le Parlement unanime droite et gauche confondues propose des solutions de bon sens, fermes, mesurées, et donc efficaces.

Un jeune ne peut comprendre une peine qui lui est infligée un an après la commission des actes.

Il est plus facile de mettre en œuvre un Travail d’Intérêt Général que de construire une cellule de prison. Le premier redonne le sens de l’utilité sociale et ramène le voyou à la banalité du quotidien. La seconde apparaît aux yeux des autres comme un rite d’initiation qui confère un grade supplémentaire quand il n’apporte pas un plus grand savoir-faire.

Il est certes utile de pourchasser ceux qui commettent des agressions au cours des expéditions menées par les bandes auxquelles ils appartiennent. Il est plus utile encore d’empêcher que ces bandes ne se forment et ne prennent conscience de leur pouvoir en leur interdisant de s’approprier un territoire et d’y exercer un pouvoir de nuisance.

J’en appelle aujourd’hui aux membres de la majorité : ne laissez pas passer l’aggiornamento de la gauche en matière de sécurité, car bientôt c’est elle qui pourra nous accuser à juste titre de laxisme et d’inefficacité.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.93/5   (54 votes)




Réagissez à l'article

139 réactions à cet article    


  • TSS 8 juillet 2009 10:34


    la loi existe deja ,pas besoins d’entasser des lois sur des lois(non appliquées d’ailleurs) à

    moins que le« motodidacte » veuille laisser son nom à la posterité... !!


    • morice morice 8 juillet 2009 10:58

      ah, notre député partisan des manières fortes s’est trouvé un copain de banlieue marrant, Valls fair une saillie sur les « whites », les « blancs », voilà l’autre là qui se radine.  « inspirée de la politique de la « vitre brisée » menée à New York par son ancien Maire Rudolph GIULIANI et prolonge le texte sur les halls d’immeuble initié par Nicolas SARKOZY. »dites vous : euh, on a les héros qu’on mérite, Vanneste : vous voulez aussi nous imposer Bernard Kerik comme responsable sécurité à Tourcoing ? Faudra d’abord le faire sortir de prison... A moins que vous n’entraîniez la police de Tourcoing comme la police irakienne, « formée » par.. Kerik ? Vous comptez aussi mettre avec les mecs qui le protégeaient, les mercenaires de Blackwater ??? jolies vues d’avenir tourquennois, Vanneste.


      Allez, je vous propose un autre grand exemple de ce que vous souhaitez. Il s’appelle Harold Hurtt. Mais là, je vais vous laissez chercher tout seul qui c’est.

      • Bois-Guisbert 8 juillet 2009 12:00

        Allez, je vous propose un autre grand exemple de ce que vous souhaitez. Il s’appelle Harold Hurtt

        Infiniment mieux qu’Harold la fiotte, Joe Arpaio, chef de la police du comté de Maricopa, en Arizona.

        Une vraie vedette : ayant oublié son patronyme, il m’a suffit de taper « Shérif » et « Arizona » pour le retrouver dans la seconde.

        Un joli portrait du personnage sous :

        http://felixggenest.blogspot.com/2008/07/joe-arpaio-en-un-diaporama.html


      • agent orange agent orange 8 juillet 2009 13:19

        Morice, voila enfin une réaction pertinente. Vous remontez dans mon estime.
        J’ai été un peu dur hier... Un mélange de mauvaise foi et de paresse intellectuelle, sans doute.

        Je croyais le problème des banlieues réglées depuis que Sarkozy, le ministre de l’intérieur de l’époque avait invité Gideon Ezra et son directeur de la police Moshe Karadi, spécialistes de la sécurité dans les territoires occupés, à former les flics français aux techniques israéliennes.
        Ces techniques de répression seraient-elles inopérantes en France ?
        Peut-être que celles de Blackwater sont meilleures ?



      • agent orange agent orange 8 juillet 2009 13:24

        Désolé de ma complète ignorance de ce qui se passe en France aujourd’hui.
        Je vis à 5 ou 6 fuseaux horaires (selon les saisons) à l’Est, depuis 1994.


      • Traroth Traroth 8 juillet 2009 20:53

        @Bois-Guisbert : Je parie que vous vous réjouissez des baisses du budget de la formation en prison, je me trompe ? Tant qu’on fait des économies, hein ! Les taulards ne sont pas là pour aller à l’école, c’est quoi cette histoire ! « C’est quand même extraordinaire » !!!
        Le fait que la formation soit la meilleure manière d’éviter la récidive ne doit surtout pas vous faire réfléchir...


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 13 juillet 2009 06:11

        Voici le genre de liens qui incitent certains de mes amis de la gauche a vouloir me voir pendu... mais je crois qu’il faut que l’ordre règne. 



        Pierre JC Allard

      • Walden Walden 8 juillet 2009 11:02

        Autant les 2 premières propositions apparaissent sans conteste de bon sens, autant la troisième peut surprendre, puisque le « délit de harcèlement moral » existe déjà actuellement, et depuis 2002 (au travail) : si cela s’avèrait opportun, il serait possible d’en élargir simplement le champ d’application.

        Article 222-33-2 du Code Pénal : « Le fait de harceler autrui par des agissements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d’altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel, est puni d’un an d’emprisonnement et de 15000 euros d’amende. »

        La difficulté consiste à définir de manière suffisamment précise quels éléments doivent être établis pour que l’infraction soit constituée, afin de ne pas risquer de devenir un prétexte de qualification arbitraire d’un « délit d’allure patibulaire » (pour ne pas dire de sale g...)

        En effet, on sait comment fonctionne la Justice, faute de moyens humains suffisants : les tribunaux sont saturés, les magistrats jugent en comparution immédiate sans avoir le temps d’approfondir. D’ailleurs le même problème de carence a des conséquences en amont, que ce soit pour gérer les prisons surpeuplées, aussi bien que les peines alternatives à l’incarcération, comme le Travail d’Intérêt Général.

        L’inflation permanente de la législation pénale s’avère dommageable à une juste application de la Justice, qui ne peut plus s’exercer de manière équitable et sereine. L’esprit de rsponsabilité devrait d’abord pousser les élus à garantir par la Loi que des moyens soient attribués à la Justice, à la mesure des tâches qu’on lui confie.


        • sisyphe sisyphe 8 juillet 2009 11:24

          Entièrement d’accord avec ce post de Walden.

          J’ y ajouterai juste que la loi devrait fixer, définitivement, la séparation des pouvoirs prévue dans la constitution, et instaurer l’indépendance absolue de la justice du pouvoir exécutif ; ce qui, évidemment, est de moins en moins le cas.

          Par ailleurs, soutien total à monsieur Vanneste, pour cette proposition de bon sens (je cite) :

          Il est plus facile de mettre en œuvre un Travail d’Intérêt Général que de construire une cellule de prison. Le premier redonne le sens de l’utilité sociale et ramène le voyou à la banalité du quotidien. La seconde apparaît aux yeux des autres comme un rite d’initiation qui confère un grade supplémentaire quand il n’apporte pas un plus grand savoir-faire.

          Pour une fois qu’un député UMP ne s’égare pas dans le tout-répressif, on ne va pas faire la fine bouche.


        • HELIOS HELIOS 8 juillet 2009 12:45

          Encore une fois, Mr Vanneste n’est pas exactement dans la ligne « du parti ».
           
          On se demande même ce qu’il y fout, dans ce parti, si ce n’est pour jouer au sous marin.. ; a moins que ce ne soit un autre genre de Lefebvre, un aboyeur bien plus tranquile chargé de tester les reactions du bon peuple de France.

          Mais je m’egare, je dois dire que sur le cas Hadopi, il a été plutôt responsable, reste a savoir s’il va continuer mainetnant que le deuxieme round (hadopi 2) demarre. laissons lui le benefice du doute pour l’instant.

          Dans le cas qui nous importe, là, presentement, son hérésie est de vouloir proposer du travail d’interêt collectif en guise de sanction. Bonne initiative, mais pour le president issu du rang de cet UMP dont il est malgré tout un representant, je pense que c’est une impossibilité intellectuelle que d’approuver.

          En effet, dans le contexte de marchandisation a outrance qu’on veut nous faire vivre, a chaque delinquant, c’est autant d’entreprises et de chomeurs qui ne pourront pas effectuer le boulot.

          Constatons le, la France est déjà a genoux economiquement. considerer que 1 delinquant sur 10 soit concerné par cette peine, cela fait quand même aux alentour de 8000 travailleurs potentiel « GRATOS » ! vous mesurez tout de suite le manque à gagner.

          Il est donc des comportements sociaux inacceptables, surtout gravés dans la loi, comme le partage mais également le travail d’interêt collectif. Ne revons pas cet amendement n’a pas été rejeté pour rien, ce n’est pas un probleme technique c’est clairement un fond ideologique qui ne fait que verrouiller toute proposition un tant soit peu humaine.

          Quand, dans les années 80, on pensait qu’il faudrait 20 ans pour se remettre des mesures sociales de la gauche.. ; et c’est grosso modo ce qu’il s’est passé, les elections de 2002 en sont l’exemple et l’etat du PS aujourd’hui le confirme, Se remettre des 5 ans de Sarkozie vont nous prendre consideranblement plus de temps, tant les torsions de notre modele sont importante....
           
          pour le reste, la gruyerisation du systeme va le faire s’effondrer un de ces jours, nous le savons bien et pourtant nous ne disons rien.... bon, je serais probablement mort avant, depuis mon petit nuage j’observerai en rigolant, puisque j’aurai l’eternité devant moi.


          PS : Mr Vanneste, avez vous songé a rappeler a votre ami, mr Estrosi, qu’il avait promis de ne pas cumuler de mandat ? il avait commencé a executer, incompletement, sa promesse en demissionnant du conseil général, mais son accession au gouvernement voudrait qu’il abandonne la mairie de Nice.... Des promesses, toujours des promesses...


        • Stalker 8 juillet 2009 11:08

          L’idée d’un délit de harcèlement social me séduit, car si elle est encadrée, elle permettrait de réduire bien des problèmes et de tuer dans l’oeuf la montée des exaspérations.

          C’est en ce moment le principal problème de certains lieux et de certains quartiers, mais il y a quand même de gros problèmes d’application potentielle de cette loi, car comment déterminer ce qu’est une attitude agressive, si ce n’est de manière subjective.

          Je crois que pour ce problème, l’ilotage serait une meilleure solution, elle a donné ainsi de bons résultats dans le passé et dans d’autres pays, mais ce n’est hélas pas une idée à la mode.


          • barbouse, KECK Mickaël barbouse 8 juillet 2009 11:08

            bonjour,

            essayer encore un peu de donner une stature d’homme crédible en matière de sécurité a M.Walls du PS tout en faisant la promotion de sa proposition UMP de ce qui n’est déja plus qu’une loi parmis d’autres avant même d’etre votée a quelque chose de pathétique qui en dit long sur le courage en politique.


            « un jeune ne peu pas comprendre une peine qui lui est infligée un an aprés la comission des actes. » dites vous ?

            Au delà du fait que cet argument rappel le conseil pédagoqique que l’on donne aux maitres de chiens, de rapidement sanctionné aprés son dépot de comission indélicat sinon le chien oublie et ne sait pas pourquoi on lui crie de dessus,

            vivre un an en ce demandant a quel sauce on va être sanctionné est une peine en soi, surtout dans la quête d’avenir qu’incarne l’esprit de la jeunesse. C’est, a mon humble avis, si vous étiez conscient de ce que c’est d’être jeune aujourdh’ui, l’argument que malheureusement vous n’utilisez pas et qui en dit long, lui aussi, sur la façon dont vous abordez le problème.

            amicalement, barbouse.


            • William7 8 juillet 2009 11:39

              Très intéressant, le fait de mettre au centre de la pensée de droite la « responsabilité individuelle » Par contre, c’est assez pathétique de ne pas en apercevoir les implications fonctionnelles et idéologiques dans une société de classe et de domination.

              Ce retour réactionnaire, cette bonne vieille régression vers le 19ème siècle se faissant passer pour une pensée moderne et originale, ça par contre, ce n’est pas pathétique, mais tout simplement génial ! La novlangue en somme.


              • William7 8 juillet 2009 11:43

                En matière sociale aussi, on a droit à ce blabla « responsabilisant » pour matter la« horde d’assistés »...Quelle différence entre cette « ’non-pensée » et la différence victorienne que l’on établissait entre bons et mauvais pauvres (les pauvres méritants vous savez...°)

                Quand je pense que les droitiers se veulent plus « fins » que les gauchistes, c’est à pleurer...


              • Yannick Harrel Yannick Harrel 8 juillet 2009 12:40

                Bonjour,

                Eminemment regrettable en effet M. Vanneste que vous n’ayez été suivi par vos collègues sur ces trois points qui me paraissent empreints d’équilibre et de respect de l’individu.

                Protéger la société des atteintes exercée à son encontre est bien entendu l’une des charges incombant aux élus se devant d’élaborer un cadre législatif efficient. Néanmoins encore faut-il que cette mission soit pondérée par la réalité de terrain : la répression pour la répression, et malheureusement parfois dans un cadre d’emballement médiatique ne donne que peu de résultats probants. Un individu doit avoir le droit de s’amender par des actes concrets envers la société et comme vous le précisez la prison est parfois une école de la violence prolongeant et affinant le caractère le rejet social. Evidemment cela demande des moyens en terme de suivi personnalisé mais le gain social lui me paraît en valoir largement la peine.

                Et pour le fait qu’il faille sévir envers les petites atteintes civiles, je suis aussi d’accord. D’une part pour éviter un engrenage de déliquescence sociale (le désordre nourrit le désordre) et d’autre part pour faire reposer la paix civile sur autre chose que des patrouilles de police ou une vidéosurveillance accrues. Des situations pouvent rapidement dégénérer par des faits non punis et réitérés.

                Hélas, comme sur la question des droits d’auteur à l’ère du numérique, je constate que le bon sens n’est pas de mise dans les hémicycles, même si quelques mohicans tentent des propositions équilibrées et c’est tout à leur honneur...

                Cordialement


                • tvargentine.com lerma 8 juillet 2009 12:55

                  Il conviendrait de vous attaquer à l’économie noire générée par la vente de la drogue et des cigarettes de contrebandes pour « casser » le bizness« des voyoux qui délimitent leur térritoire et le »communautarisant« .

                  J’habite Colombes et vraiment nous n’avons pas l’impression que la crise du batiment existe !!!!! non,ici la crise financière n’est pas arrrivée !

                  Il est impressionnant de constater la »richesse« de familles s’exprimant difficilement en français et disposant d’un pouvoir d’achat supérieur à la classe moyenne définie par l’INSEE pour s’acheter des maisons et faire les travaux par des travailleurs en situation
                  non régulière et non assujéti à cotisation sociale ????

                  D’ou vient l’argent de ces »nouveaux riches ?????

                  Que fait le G.I.R ?????

                  Alors,avant de faire voter d’autres lois,commençez Monsieur le Député par les faire appliquer par la police républicaine et les services de lutte contre le travail au noir,et de lutte contre l’argent sale

                  Merci Monsieur le Député de votre contribution au débat citoyen et républicain

                  http://www.tvargentine.com


                  • Christian Vanneste Christian Vanneste 8 juillet 2009 14:44

                    Que font les GIR ??

                    C’est en effet une des questions posées au Garde des Sceaux et ancienne Ministre de l’Intérieur. Il faut noter néanmoins que c’est cette dernière qui les a relancé en janvier 2008 en leur adjoignant plusieurs compétences.


                  • Massaliote 9 juillet 2009 09:19

                    Entièrement d’accord avec lerma ! Mais quand la police fait « trop bien » son travail, elle est la cible des « discriminés ». Exemple : à Marseille, vendredi dernier une grenade défensive a été jetée sur le commissariat de la rue Félix Pyat, dernier épisode d’une guérilla menée par les trafiquants en raison d’un taux d’élucidation augmenté de 65%. J’attends toujours les grandes chaines télé à l’écoute de nos policiers même si Hortefeux a réagit. Pourtant, je vois comme lerma le train de vie des pov’immigrés. Le chef de la mosquée d’Orange, propriétaire d’une maison de 330 mètres carrés et de plusieurs appartements, mis en examen entre autre pour proxénétisme aggravé n’avait pas travaillé autrement que 9 ans comme ouvrier agricole depuis 1968(ce qui ne semble pas avoir interpellé les services fiscaux) . Ce sinistre individu prostituait avec son clan familial de jeunes marocaines de 14 à 25 ans. Elles entraient en France clandestinement bien façilement me semble t’il puis lorsqu’elles tombaient enceintes et qu’ils ne réussissaient pas à les faire avorter (une jeune femme a témoigné avoir reçu des coup de poings à ces fins) faisaient reconnaître l’enfant par des « Français » . Nous avions donc de nouveaux Français (la mère étant éligible à la nationalité) ce qui permettait à ce bon chef religieux de percevoir les allocations prévues par la loi.

                    COMMENT cela a t’il pu durer pendant des décennies sachant que le café le France détenu par le fils aîné, pivot central du « commerce » est situé en face d’un commissariat et que les « rumeurs » parcouraient la ville ?


                  • maxim maxim 8 juillet 2009 13:01

                    Monsieur le Député ,

                    c’est bien dommage que l’on ait refusé votre amendement qui va dans le bon sens ,il faudra bien quand même que ceux qui se sont opposés à vos propositions prennent en compte que dans les priorités ,la sécurité passe au premier plan,et que certains quartiers sont proprement invivables pour les honnêtes gens .

                    est ce que ceux qui s’y sont opposés se rendent réellement compte de la situation,ou bien est ce par souci de tranquillité ( illusoire ) qu’ils adoptent ce véto ?

                    il y a pourtant urgence ,et l’actualité nous en donne l’exemple par la mise à sac de la ville de Firminy par une bande ,parce que l’un de leur copain déliquant aurait tenté de se suicider lors de sa garde à vue ,avec tous les fantasmes mis en avant pour profiter de l’aubaine de casser et incendier !


                    • Yohan Yohan 8 juillet 2009 13:20

                      On voit bien que ceux qui refusent ce genre d’amendement ne vivent pas dans les quartiers où règne la loi des gangs. A force de victimiser les auteurs de petits délits et de passer l’éponge, on discrédite le travail de la police dans ces quartiers, tout autant que le travail de prévention des travailleurs sociaux, ce qui conduira à plus de dépapages des uns comme des autres. Faudra-t-il attendre de connaitre une situation insurrectionnelle pour agir ?. Je côtoie des travailleurs sociaux qui ont changé de discours en voyant que le travail de socialisation n’a plus de prise sur certains délinquants, qui voient bien que le crime peut finalement profiter, quand il n’y a plus d’Etat dans les quartiers.


                      • William7 8 juillet 2009 13:33

                        http://www.institut.fsu.fr/nvxregards/19/19-interview_wacquant.htm
                        On ne peut, j’y reviens, aborder de façon réaliste la question de la délinquance et de la responsabilité si l’on ne prend pas en compte réellement la capacité des individus à exercer une responsabilité individuelle. On sait pertinemment que les jeunes de certains quartiers ne trouveront pas de travail. Ce qui, structuralement, conduira certains d’entre eux à la délinquance. On ne peut déterminer lesquels d’entre eux, de façon individuelle. Mais, collectivement, on peut prévoir le phénomène et même son importance.

                        Bizarrement, c’est aux plus démunis que l’on demande d’exercer cette responsabilité. Quand un chef d’entreprise licencie, on dit certes qu’il exerce sa responsabilité vis-à-vis de ses actionnaires. Mais on ne lui demande pas de l’exercer envers la ville touchée par ses décisions. La question est donc : la responsabilité de qui, envers qui, et dans quel domaine ? Il y a une certaine dissymétrie dans les débats actuels


                      • Annie 8 juillet 2009 14:16

                        Tout à fait vrai. C’est pour cela qu’il est intéressant de voir ce qui se fait dans d’autres pays. En Angleterre, il existe des partenariats entre une police de proximité, les associations de locataires, les collectivités et les entreprises locales, les écoles, les parents d’élèves, les instituts d’éducation professionnelle pour s’attaquer à ce qui est appelé « comportements anti-sociaux »’ qui englobent les graffitis, le vandalisme, la pollution acoustique, le phénomène de bandes etc. chacun ayant une part de responsabilité dans le maintien de la sécurité dans son propre environnement. Des contrats sont passés sur une base volontaire entre toutes les parties. Le comportement anti-social est encadré légalement et toute infraction donne lieu à un ASBOS, le maillon faible de ce système puisqu’il est devenu un badge d’honneur pour les plus jeunes délinquants. Ce n’est pas une panacée mais une démarche qui reconnait le fait que la sécurité est l’affaire de tous et que la délinquance n’est pas déconnectée de son environnement. J’ajouterai que le rôle de la police est crucial dans cette approche et que le tout répressif va à l’encontre des buts recherchés.


                      • sheeldon 8 juillet 2009 15:27

                        bonjour

                        a yohan

                        bien sur vous habitez vous meme de ce genre de « quartiers » ?

                        ce n’est pas des lois qu’il faut mais des fonctionnaires dans ces quartiers , vous pouvez créer autant de lois que vous voulez , remettre les fers et meme le bagne , les misérables hugo vous vous souvenez , le problème est social et pas racial comme aime a le dire de nombreuses personnes ici , la droite , le ps ( et oui ) et les classes dirigeantes ( la presse n’appartient pas a mère thérésa ! ) depuis quelques années surfent sur l’insécurité a des fins électorales , mais quel est le résultat ?

                        quand a l’insurrection je n’y suis pas totalement opposé , je trouve que nos « élites » ne sont pas si géniales que ça et qu’un petit coup de guillotine ne ferait pas tant de mal ! le seul problème c’est que c’est toujours les puissants qui tirent la corde !

                        victimisé les auteurs de petits délits ? je trouve en effet que tf1 le figaro mais aussi libé , ou le parisien , n’ont de cesse que de victimiser ces jeunes gens avec des reportages excellents sur la misère dans les cités et la désespérance de ces jeunes ..... 

                        quand au discrédit de la police dans les quartiers , que voulez-vous mon cher monsieur « il ne faut pas joué au foot avec les jeunes des cités , un flic ça ne sert a pas ça !! » vous vous rappelez ? voyez l’efficacité ! par contre niveau électoral jackpot .

                        la bac et des crs c’est inefficace dans les cités meme les syndicats de police en conviennent .

                        alors tant que le chomage ( et ça va pas s’arrangé ) sera ce qu’il est dans ces quartiers , que les services normaux de l’état n’y seront pas rétablis je ne vois pas comment une loi pourrait changer la moindre chose . et tout ça avec 130 000 fonctionnaires en moins sur 5 ans ( voir les disparitions de postes dans la police ) . courage va y avoir du taf !
                        en fait ils ont déjà la solution grace aux entreprises privés qui vont se substituées au public ( miam ça fait envie ) ...

                        pour les sous il y avait « assez » pour les banques et « assez » pour le bouclier fiscal c’est donc c’est bien un choix !!

                        un truc général comme ça .

                        pour les futures réponses : encore des fonctionnaires blablabla fainéants , nantis etc.... 

                        vous en avez pas mare de vous en prendre aux petits ?

                        cordialement


                      • Yohan Yohan 8 juillet 2009 15:36

                        Je travaille dans ces quartiers (c’est déjà ça) et l’insertion de ces jeunes est mon métier depuis bientôt 30 ans. Je pense donc que j’ai légitimité pour en parler. De plus, j’ai été un des premiers à expérimenter des stages commando d’insertion sociale et professionnelle, avec des résultats très appréciés par les pouvoirs publics, puisque récupérés médiatiquement, et pour autant, non suivis d’effets démultiplicateurs ensuite..


                      • sheeldon 9 juillet 2009 10:30

                        bonjour

                        a yohan

                        vous me dites que ça fait trente ans que vous y travaillez ( et je vous crois sur parole ) , très bien , mais ça change quoi a mon argumentaire ?

                        ou vous voyez des jeunes « victimisez » ? dans la presse ? par les pouvoirs publics ? par les politiques ( mis a part quelque uns d’extrème gauche je ne vois pas ).

                        vous croyez vraiment qu’une loi va changer quelque chose ? sérieusement , parce que on m’a dit les peines planchers on les fait , ça va « responsabilisé » , puis après on a durci encore les peines et ??? ça change quoi si il n’y a pas de policiers sur le terrain ( et je parle pas de crs qui ne sont pas formés a ça ), une justice qui suit , s’il n’y a plus rien pour la réinsertion après la prison ? etc .... 

                        a quoi ça sert ce genre de loi a part flatté une certaine partie de l’électorat ?
                        et puis après si ça marche pas on remet le bagne ? ( certains ici seraient pour ) ou alors on fait comme berlu en italie , des milices citoyennes ? puis pourquoi pas les enfants de moins de 5 ans en taule ( après tout on est jamais assez prudent ! ),
                        il n’y a pas de limites ?

                        parce que a vous entendre si on refuse ce genre d’amendement on ne connait rien , on ne vit pas la bas ( ce que vous ne faites pas non plus au demeurant ) et donc on est pas légitime , je trouve ça limite comme réflexion ! si je ne suis pas cycliste je ne peux parler du tour de france ?

                        ha oui une dernière chose , le fait que les pouvoirs public vous félicitent ne veut rien dire pour moi , d’après mon expérience c’est meme mauvais signe . ça vous flatte sans doute et je peux le comprendre mais ce n’est en aucun cas un gage de qualité . de plus je ne vois pas en quoi des stages commandos ( ça coute combien par stagiaire ? ) soient une solution pour réglé le problème dans nos quartiers populaires (au cas par cas pourquoi pas mais a grande échelle je doute ) .

                        http://www.acrimed.org/article3151.html 

                        un peu de pub pour cet excellent bouquin .

                        cordialement


                      • Elisa 8 juillet 2009 14:08

                        Ah, si on pouvait arrêter un criminel avant qu’il ne commette son crime !


                        • Philou017 Philou017 8 juillet 2009 14:12

                          "J’en appelle aujourd’hui aux membres de la majorité : ne laissez pas passer l’aggiornamento de la gauche en matière de sécurité, car bientôt c’est elle qui pourra nous accuser à juste titre de laxisme et d’inefficacité."

                          Je ne pense pas que la sécurité soit la priorité des Français, malgré des campagnes médiatiques répétées.

                          N’y aurait-il pas d’autres sujets plus cruciaux, mr Vanneste, que cette obsession (escalade ?) sécuritaire qui semble ronger nos hommes politiques ?

                          Il y a une crise économique, morale et écologique de grande ampleur, me semble-t-il. Mais peut-être que vu la sujétion de la politique Française à un cadre Européen de plus en plus uniformisateur et rigide, il ne reste plus que ce genre d’arguments à des députés impuissants et sans vision de l’avenir ?

                          Il fut un temps où on parlait de choix économiques, d’orientatiosn, de plans de développement et de priorités sociales.
                          Tout cela semble bien fini.


                          • Christian Vanneste Christian Vanneste 8 juillet 2009 14:47

                            Selon Montesquieu, la sécurité est la première de nos libertés ! Ne pas l’oublier ! Relisez les commentaires au-dessus du vôtre... Ils sont éloquents !


                          • Emile Red Emile Red 8 juillet 2009 15:07

                            Combien vous avez raison.

                            Il est des politiques que nos dirigeants mettent en avant pour cacher l’incurie qu’ils ont à régler les vrais problèmes que sont la pauvreté, le chomage et la dévastation du milieu.

                            Pour la majorité UMP, le mot sécurité n’a pas le même sens que pour le commun des citoyens. La sécurité dans l’emploi entre autre est inscrite dans la constitution, et beaucoup de ces députés ont tendance à oublier que la France est une démocratie sociale.

                            Les caméras importent plus que le pain dans l’assiette, les bandes font plus de dégats que les délocalisations et la police est capable de tout régler.... comme en Chine.


                          • Emile Red Emile Red 8 juillet 2009 15:18

                            Mon post précédent tendait de féliciter Philou bien sûr.

                            Quant à la responsabilité du citoyen Lambda, M. Vanneste, je trouve un peu fort que ce soit des gens qui, au delà de toute couleur politique, revendiquent son retour quand en même temps ils sont incapables de se séparer du mauvais grain de leurs groupes.

                            A quand une loi spécifique et définitive contre les politiques reconnus coupables de méfaits électoraux ou, par exemple, d’abus de bien sociaux ?
                            A quand une loi interdisant le cumul des mandats ?
                            A quand une loi obligeant à la démission pour des politiques condamnés ?
                            A quand une loi interdisant la récupération d’un mandat suite à un ministère ?

                            A quand l’égalité des élus et des citoyens devant la loi, en particulier pour les avantages sociaux ?


                          • Reinette Reinette 8 juillet 2009 18:39

                            A quand une loi spécifique et définitive contre les politiques reconnus coupables de méfaits électoraux ou, par exemple, d’abus de bien sociaux ?
                            A quand une loi interdisant le cumul des mandats ?
                            A quand une loi obligeant à la démission pour des politiques condamnés ?
                            A quand une loi interdisant la récupération d’un mandat suite à un ministère ?

                            A quand l’égalité des élus et des citoyens devant la loi, en particulier pour les avantages sociaux ?

                            EMILE RED + 10








                          • Tall 8 juillet 2009 18:56

                            La sécurité selon big brother ??....pour mieux controler la populasse .......


                          • Philou017 Philou017 8 juillet 2009 19:08

                            "Selon Montesquieu, la sécurité est la première de nos libertés ! Ne pas l’oublier ! Relisez les commentaires au-dessus du vôtre... Ils sont éloquents !"

                            Je vous propose de laisser Montesquieu à son époque, c’est trop facile de reprendre ce genre de citation hors de tout contexte.
                            Que des citoyens soient préoccupés par la sécurité, soit. Mais comme le dit Emile Red, la sécurité prend divers aspects, notamment celui de l’emploi et celui de l’unité collective d’un pays.

                            Il me parait évident que dans un système individualiste et dans une société qui parait avoir perdu toute vision positive du futur, les citoyens ont tendance à se raccrocher à leur petit confort et donc à se focaliser sur leur sécurité. Personnellement, j’y vois plus le signe d’une fragilisation de la société que d’une véritable inquiétude, même s’il existe bien sur des zones plus problématiques que d’autres.

                            Mais est-ce le rôle d’hommes politiques de se focaliser sur de tels sujets ? N’ont-ils pas le devoir de proposer un projet de société et d’améliorer des conditions de vie, qui se dégradent depuis des années ?

                            Insister sur le sentiment sécuritaire ne me parait même pas un programme minimum, mr Vanneste, Mais vous et vos pairs avez-vos quelque chose d’autre à proposer aujourd’hui ?

                            Vous avez institué un système libéral qui amene plus d’insécurité, plus de stress, plus de pauvreté et de peur du lendemain. Qu’avez-vous à proposer en compensation, à part votre antienne sécuritaire du flic et des prisons ?


                          • jean 8 juillet 2009 19:19

                            Tall conformémentà tes dires casses toi et loin........ 


                          • jaja jaja 8 juillet 2009 19:56

                            La sécurité pour chacun c’est d’abord son pain quotidien... En tant que député celui-ci ne vous manque certes pas....

                            Refleurira peut-être dans nos banlieues le vieux slogan « Vivre en travaillant ou mourir en combattant ».....

                            On ne peut voter des lois qui précarisent de plus en plus les plus pauvres et ensuite venir la bouche en cul de poule se plaindre du manque de sécurité....


                          • sheeldon 9 juillet 2009 11:08

                            bonjour

                            a monsieur vanneste

                            montesquieu c’est joli et ça fait du bien de sortir une petite phrase comme ça , mais en 7 ans , les lois sécuritaires ont changer quoi ?

                             vous parlez d’insécurité mais je vous signale que vous etes au pouvoir votre parti et vous meme depuis un bon nombre d’années ( élus grace a l’insécurité d’ailleurs ) .

                            pondre des lois qui vont succédez a d’autres lois , votées deux ou trois ans avant , sans meme qu’on puisse juger de l’efficacité vu le peu de recul dont on dispose , n’est qu’une posture électoraliste et rien d’autre . pendant ce temps vous et votre majorité ( le ps n’est pas contre , le modem non plus ) , vous détruisez tous les services publics aussi bien dans ces quartiers difficiles que dans nos campagnes . alors avec 130000 fonctionnaires en moins on fait comment pour faire appliqué ces dites lois ?

                            encore une chose vu que je tiens un député ump , karachi est une honte , on en est ou ? comment se fait-il qu’une affaire aussi importante soit ettoufé dans nos médiats et qu’en pensez -vous ? trouvez-vous normal la réaction d’un président de la république ricanant a une question sur une affaire plus que sérieuse , la mort de onzes personnes ne me fait bougé les zygomatiques comme dirait desproges .

                            cordialement


                          • Christian Vanneste Christian Vanneste 9 juillet 2009 14:58

                            Au sujet de Karachi, Michèle Alliot-Marie a décidé de lever le secret-défense sur la plupart des documents. J’espère qu’elle aura la même posture pour les moines de Tibhirine, une autre tragique affaire.


                          • dapeacemaker911 8 juillet 2009 14:16

                            J ai vecu 20ans en quartier.

                            2 theses s affrontent :
                             -la delinquance produit d un contexte social,
                            - la delinquance auto produite

                            Il existe effectivement une (tres faible) proportion de la delinquance qui est auto produite, c est cette proportion inalterable qui a toujours existé, de tout temps et en toutes circonstances (et qui existera toujours)
                            Vouloir l eradiquer completement est une heresie en soit.

                            Mais statistiquement on peut sans doute mettre en evidence que la proportion de delinquance suit divers evolutions sociale, le taux de chomage, le taux d endettement, la densité de population, le niveau de loisirs et autres luxes.

                            Si en plus de cela, les gens prennent conscience du fait qu aucun de nos representants, de ce que l on peut considerer comme « l elite » du peuple, n assume jamais ses responsabilités, il devient tres complexe de demander au bas de l echelle, au derniers maillons de la chaine, d assumer les leurs.

                            On marche sur la tete, dans ce domaine comme dans bcp d autres.

                            A tous les gens qui pensent que leur securité depend uniquement des lois qui sont sensées la preserver, j aimerais leur dire, que peut importe la dureté des peines encourues et realisées, si les connards d en haut ne jouent pas le jeu, les larbins d en bas ne le jouerons pas non plus.

                            Soit il y a une Justice pour tous, soit il n y a PAS de justice.

                            Aujourdhui, en france nous sommes incontestablement dans le second cas de figure.

                            l affrontement de classe, on nous y prepare et nous y courons.







                            • Gabriel Gabriel 8 juillet 2009 14:25

                              Bonjour,

                              Ce que je vais dire va peut-être choquer certaines personne et d’autres s’y reconnaitront !

                              J’ai vu des personnes arriver à l’armée, des personnes qui n’étaient en aucun cas partageuses, je les ai vu repartir en ayant le sens du partage.

                              J’ai vu des personnes arriver à l’armée qui n’avaient pas le sens de la fraternité, je les ai vu repartir avec dans leurs bagages le sens de la fraternité .

                              J’ai vu des personnes arriver à l’armée qui n’avaient jamais entendu parler de compassion, je les ai vu repartir avec comme idée principale pour leur vie future la compassion .

                              J’ai vu ceux qui ne pensaient qu’à eux devenir collectifs, respecter les autres et les aider, leur venir en aide en cas de besoins .

                              J’ai vu des gens qui ce croyaient invincible se mettre à flipper, à réfléchir, à raisonner .

                              J’ai vu en résumé, beaucoup de gens évoluaient dans un ou le bon sens .

                              Bien sûr il n’y a pas eu tout le temps que du positif, mais contrairement à la prison je pense que cette éducation est mieux que l’enfermement ou l’isolation.

                              Et il ne s’agit pas de faire des casernes militaires au sens de défense, pour ça il y a les engagés, d’ailleurs je suis sûr que certains par la suite s’engageraient, car ils découvriraient des sens qu’ils n’avaient pas .

                              Il s’agit de faire de l’éducation civique en apprenant à ces jeunes gens autre chose que l’amour de la violence .

                              Et quand on se sent aimé et respecté on commence à aimer et à respecté !  

                              De la prison comme vous le dite Monsieur le Député, on revient avec un grade, de l’armée on n’en revient avec le sens des grades .

                              Pour ou contre, chacun son idée, certains ne trouveront pas ça efficace, d’autres diront qu’il s’agit de méthode d’un autre temps, voir barbare, en tout cas si mes enfants avaient fait des actes de délinquances, à choisir j’aurais préféré que l’on les rééduque, plutôt que l’on les enferme ou les isole . 


                              • logan 8 juillet 2009 15:02

                                L’education par le biais du militaire cela a déjà été testé et cela n’a jamais fonctionné. Le problème de la délinquance n’est pas un problème de discipline.
                                Et le sens de la fraternité ou ce genre de chose que pourraient en retirer certains à la sortie d’une année dans de tels camps ne fait pas le poids face à la réalité de la société au quotidien.
                                Le problème de la délinquance trouve sa source dans de nombreux aspects :
                                - il apparait clairement que la situation familiale est absolument déterminante, quand les parents sont eux mêmes pas très clairs, ou quand ceux-ci sont dépassés et innexistants en tant que repères ou modèles pour leurs enfants, en cas de drames familiaux.
                                - la « guettoisation » et l’influence collective de bandes ou de groupes est elle aussi déterminante, et là on est clairement dans un problème politique d’urbanisation, mais c’est le résultat aussi les communautarismes, des discriminations et de la stigmatisation
                                - les innégalités sont une raison essentielle, la tentation de prendre ce que l’on veut ou de l’argent facil trouvent évidemment leurs sources dans ces innégalités
                                - l’absence d’encadrement non-parental et le fait d’être livré à soi-même, même très jeune joue aussi un rôle essentiel

                                Alors c’est en luttant contre toutes ces causes, et non pas par des nouvelles lois répressives que l’on luttera efficacement contre la délinquance.

                                La répression possède une limite, cette répression n’a aucun effet si le possible délinquant pense qu’il ne se fera pas prendre, et on aura beau entasser les lois repressives cela ne servira strictement à rien.

                                La surveillance vidéo mériterait tout un débat, mais ma position c’est qu’elle va dans le sens inverse de ce qu’il faudrait faire.
                                On réduit la police de proximité, on réduit le personnel éducatif, on réduit le nombre de surveillants dans les écoles, on réduit la présence des services publiques auprès des gens, et au lieu de ça on finance la surveillance vidéo ... On voit les résultats de cette politique menée depuis des années maintenant, la délinquance continue de s’accroître partout, aucun problème n’est résolu. Comment on peut encore défendre une telle mesure démagogique qui ne produit aucune espèce de résultat ?

                                Et surtout mettons-nous bien dans la tête que pour lutter efficacement contre la délinquance, il faut réduire le nombre de délinquants que notre société produit, hors le « tout repressif » n’agit absolument pas dans ce sens, il ne permet que de remplir les centres ou les prisons ...


                              • Yohan Yohan 8 juillet 2009 15:28

                                D’accord avec le commentaire de Gabriel.
                                Il existait par le passé des stages d’insertion sociale et professionnelle où l’on sortait les jeunes des quartiers pour leur faire vivre en province des projets collectifs pré professionnels (presque commando), où ils apprenaient à se démerder. J’en ai monté quelques uns avec la plongée sous marine comme support. C’était coûteux, mais au final, le rendement était meilleur en terme d’insertion et les jeunes grandissaient dans leur tête et formaient des projets de vie. Dommage qu’ils aient été abandonnés au même titre que le service militaire obligatoire qu’il aurait fallu réaménager plutôt que de décider de sa suppression.
                                Maintenant, il n’y a presque rien pour eux, sauf les belles paroles des éducateurs et les promesses sans lendemain des politiciens


                              • joelim joelim 8 juillet 2009 15:51

                                Çà m’évoque l’idée de Ségolène Royal à ce sujet... Trop en avance sur ses concitoyens pour l’époque... C’est vrai que le pragmatisme et les Français çà fait parfois deux.


                                @logan : oui, tout çà est fort bien, mais que fait-on des pots cassés ? Si donner un avenir à certains jeunes sans repères passe par une cohésion de groupe à la militaire, pourquoi pas ? Tant qu’ils y sont incités et non obligés ? Cela permettrait aussi d’utiliser citoyennement une administration qui coûte fort cher, et dont le but final ne devrait pas être la bureaucratie.


                              • logan 8 juillet 2009 17:42

                                Traite-t-on du problème général de la délinquance ou de cas particuliers et forcément beaucoup moins nombreux que vous appellez les « pots cassés » il faudrait savoir ?

                                Vous voyez bien qu’ici on a la prétention de nous présenter ces solutions comme des solutions à la délinquance et non pas seulement à des cas particuliers, alors c’est bien de la délinquance en générale dont je parle.

                                Alors vous pourrez dire autant que vous voulez que tout cela c’est bien joli et l’écarter d’une main comme si c’était moins important que vos considérations sur des cas particuliers, mais il me semble qu’au contraire si on devait avoir des priorités c’est de s’attaquer vraiment à la délinquance par le bon bout hors on en est loin vu qu’on va totalement dans le sens contraire ...

                                Si l’on remettait des adultes solides dans la vie de tous les jeunes déjà on irait enfin dans le bon sens, il faut arrêter cette saignée absolument idéologique et complètement néfaste que représente ce « moins d’état » engagé par le gouvernement en ne remplacant pas un fonctionnaire sur deux et en réduisant les effectifs dans tous les services publiques tandis qu’en parallèle il multiplie les cadeaux aux plus riches en réduisant les recettes de l’état.

                                Il faut plus de policiers surtout sur le terrain et à proximité des gens, engagés dans la vie des quartiers, il faut plus de personnel d’éducation répartis dans les différentes zones urbaines, il faut plus de surveillants dans les écoles que ces lieux redeviennes des lieux de paix et d’étude, il faut plus d’enseignants mieux préparés car l’education est le premier rempart contre la délinquance.

                                On peut étudier effectivement l’intérêt de rétablir un service publique nationale, militaire ou civique ou les deux, c’est à débattre. Cela aurait au moins le mérite de les éloigner un certain temps de leur milieu social et de favoriser la cohésion sociale en les mélengeant, mais c’est pas ça qui va résoudre tous les problèmes.

                                Il faut le crier sur les toits, c’est pas en remplaçant les adultes par des caméras qu’on va résoudre le problème de la délinquance, le tout sécuritaire, le tout répressif, c’est totalement innefficace on le voit bien dans l’explosion des chiffres malgré des 10 aines de lois depuis que la droite est revenue au pouvoir en 2002 et depuis que Sarkozy oeuvre au ministère de l’intérieur ou en tant que président.

                                Ce monsieur Vanneste et Valls sont complètement à côté de la plaque et dans le totale aveuglement idéologique ...


                              • jaja jaja 8 juillet 2009 20:02

                                On a surtout vu arriver à l’armée de braves types qui en partaient assassins....


                              • Massaliote 9 juillet 2009 09:24

                                « l’éducation par le biais du militaire n’a jamais fonctionné.. » Curieux, ça fonctionne très bien aux USA.


                              • dapeacemaker911 8 juillet 2009 14:52

                                Gabriel,

                                tes propos ne me choquent absolument pas, mais on ne peut en aucun cas resumer le probleme et ses solutions au seul fait du service militaire.
                                Des tas et des tas de jeunes n ont pas fait l armée (dont ma personne) et ne sont pas pour autant des delinquants.

                                D autre part, a l epoque ou le service etait encore obligatoire, on a vu des emeutes urbaines comparables a celle que l on observe a l heure actuelle.

                                Je ne pense pas que le probleme et la solution se trouve dans cet engagement militaire.


                                Par contre il est evident que demilitariser la population civile en supprimant le service militaire a considerablement amoindrit la capacité que peut avoir le peuple a se soulever et a resister a l oppression.


                                • Gabriel Gabriel 8 juillet 2009 15:12


                                  Salut Dapeacemaker,

                                  Je ne parle pas de refaire l’armée (service militaire), je veux juste dire qu’il serrait mieux de rééduquer les délinquants de cette façon là, plutôt que de les mettre en prison, de les isoler .

                                  Comme je le dis, il ne s’agit pas de faire des casernes à l’état pur, il s’agit de rééduquer civique-ment les jeunes délinquants .

                                  Il ne s’agit en aucun cas d’envoyer ces jeunes gens au combat, juste de leur apprendre le vivre en communauté ou tout le monde est à la même enseigne .

                                  Je suis d’accord avec toi, à l’époque lorsque l’armée était obligatoire (service militaire) cela n’a pas soigné tout les maux, mais je pense que c’était plus bénéfique que négatif .

                                  Tout le monde n’a pas la chance de recevoir une éducation civique, certains n’ont pas appris le respect le partage et d’autres choses, mais quand ils y goutent ils aiment, mais tant que l’on ne donne pas la chance à ces personnes de gouter, ils ne peuvent pas aimer un gout qu’ils ne connaissent pas .



                                • Voltaire Voltaire 8 juillet 2009 15:02

                                  Les deux premiers amendemments proposés sont effectivement de bon sens, mais il se seraient heurtés au problèmes de l’absence de moyens de la justice, probable raison pour laquelle le gouvernement les a rejetté (il n’aurait pas pu les appliquer).
                                  Les TIG sont bien sûr la bonne réponse à la plupart des délits communs, puisqu’ils comportent un élément de réparation tout en évitant un enfermement stérile. Mais cela demande des moyens pour les associations et les collectivités qui doivent encadrer ces TGI. Et cela va à l’encontre de l’intérêts financiers d’amis du gouvernements qui souhaitent multiplier les prisons...

                                  Quant à la réduction du temps entre la commission d’un délit et la peine, vos propos sont évient mais se heurtent à l’encombrement des tribunaux ; et la chose ne va pas s’arranger avec la disparition de nombreux tribunaux de province ; cela impliquerait donc une vraie remise en cause de la politique judiciaire actuelle.

                                  Votre troisième proposition demande plus de réflexion. N’étant pas spécialiste du domaine, je ne me prononcerais pas de façon définitive, mais il me seble qu’il existe suffisament d’outils juridiques pour poursuivre les auteurs de ce type de délits. En règle générale, il faut éviter de multiplier les lois et articles du code pénal : tout cela demande plutôt une simplification. 


                                  • Emile Red Emile Red 8 juillet 2009 15:24

                                    Ils ont surtout refusé l’amendement TIG parcequ’il va à l’encontre des futures lois répressives Hadopi 2 ou Lopsi 2, que le Grand Conducator veux voir menées à terme.

                                    En attendant les prochaines, la France est une future prison touristique.


                                  • Emile Red Emile Red 8 juillet 2009 15:49

                                    M. Vanneste, le travail du Dimanche et le report des retraites, est-ce compris comme Sécurité, l’Egalité et la Santé ne sont-elles pas des obligations de l’état en France ? Ne sont elles pas non plus régulatrices de violence ? 

                                    Quand les députés parlent de sécurité, c’est surtout de la leur qu’ils parlent :

                                    « Comment les députés peuvent-ils de façon discrète toucher les meilleures de toutes les retraites de salariés ? C’est grâce aux mécanismes qu’ils ont mis en place,
                                    Les députés bénéficient de bonifications de leurs années de mandat et de coefficients de calcul favorables augmentant leurs pensions.
                                    22,5 ans suffisent aux députés pour bénéficier d’une retraite correspondant à une carrière complète. Les quinze premières années de mandat comptent double. Elles valent donc trente ans. Il suffit ensuite, avec la majoration de 50% des années suivantes de 7 ans de mandat de plus (7 = 10) pour bénéficier de l’équivalent d’une carrière complète. De surcroît leur taux de remplacement (2,11 par année) est supérieur à celui des fonctionnaires (1,875 par année travaillée). Résultat, un fonctionnaire touche 75% de son ancien salaire avec 40 annuités (40 x 1,875). Le député, déjà mieux loti, semble avoir droit à 84,4% de son indemnité. Or, en réalité, c’est 114,8% de cette indemnité qu’il pourra toucher selon Sauvegarde Retraites puisque le salaire de référence n’est pas l’indemnité mais un montant égal à 136% de cette indemnité pour compenser la “précarité” du métier de député qui est régi par une forme de CDD. »


                                    M. Vanneste, un ami, décédé au travail, travaillait 364 jours par an pour seulement deux trimestres ? Où est l’égalité avec vos retraites scandaleuses, est-ce comme cela que vous cherchez la sécurité en divisant pour mieux régner ?


                                    • paul 8 juillet 2009 16:34

                                      Combien d’années sarkozy a t-il été ministre de l’intérieur ? 4 ou 5 ans peut être, et combien
                                      de lois sur la sécurité ont elles été empilées depuis ?
                                      On se souvient de cette vidéo où sarko réprimandait vertement un responsable local de la
                                      police, accusé d’ être trop copain avec des jeunes de quartier .Depuis, plus de police de
                                      proximité ,mais des rondes de la bac avec flash ball .
                                       Le durcissement policier , très perceptible par la population, est stimulé par les objectifs de
                                      résultats comptables ,qui poussent aux interpellations, aux gardes à vue, aux contrôles tout
                                      azimut ,à la verbalisation. Radars (parfois utiles) et caméras de surveillance se multiplient .
                                      A coté de ça ,la surpopulation carcérale et la misère de la justice sont flagrantes (merci Dati).
                                      Non , Valls ne représente pas du tout, mais pas du tout, l’ aggiornamento de la gauche .


                                      • frédéric lyon 8 juillet 2009 16:38

                                        Traiter les symptomes ce n’est pas soigner le malade, c’est maquiller la maladie pour tenter de la rendre plus présentable.


                                        La délinquance n’est que le symptome d’un problème plus profond et si vous ne proposez que des mesures techniques pour traiter le symptome, vous perdez votre temps et vous nous faites perdre notre argent. Car vos mesurettes ont tout de même un coût n’est-ce pas ?

                                        Depuis combien de temps nous parle-t-on de « l’insécurité » et de la « délinquance des jeunes » ? Combien de temps allons-nous encore en entendre parler ? Et combien de temps pensez-vous que les gens vont supporter votre impuissance et vos propositions d’appliquer un cautère sur une jambe de bois ?

                                        Vous ne voulez pas regardez la réalité en face, car elle est inquiétante. Soit.

                                        Et maintenant regardez ce qui se passe au Xinjiang. Pensez-vous qu’il s’agisse d’un problème de délinquance ? Irez-vous proposer vos solutions aux Chinois ?

                                        Et s’il vous plait, soyez gentil et faites moi rire un peu, on n’a pas tous les jours l’occasion de rire : 

                                        Dites moi que la situation au Xinjiang n’a aucun rapport avec ce qui se passe chez nous. 




                                        • HELIOS HELIOS 8 juillet 2009 17:15

                                          Vals represente helas ce que sera la futur de l’Europe et du monde, si on le laisse faire !

                                          Une classe de riches qui dominent le monde, grace a une classe politique aux ordres et quelques milliards de misereux. c’est l’objectif mondialiste du groupe bilderberg bien connu. Et devinez qui on a pu voir sur la liste des participants, en juin de l’an dernier a Chantilly (en virginie aux USA) ? ben... un certain Manuel vals, membre du parlement comme c’est ecrit...

                                          Alors, comme pour Segolène Royal, il faut immediatement arreter de parler, de considerer et même d’imaginer un quelconque avenir pour ce personnage, si nous ne voulons pas le retrouver candidat de la gauche a la prochaine election presidentielle.

                                           Avec le soutien « mondial » qu’il a (et le fric qui va avec)....


                                          • Yohan Yohan 8 juillet 2009 17:20

                                            Helios,

                                            Et vous avez mieuxà nous présenter ? Besancenot, Mélanchon, Mamère, peut-être ?


                                            • Emile Red Emile Red 8 juillet 2009 17:47

                                              Besancenot, Mélanchon, Mamère, peut-être ?

                                              Et pourquoi pas ?

                                              Vous êtes comme les gosses, l’a priori du « j’aime pas », sans avoir rien gouté. Il vaut mieux garder cette bande de parvenus âpres à leur bien-être et qui se foutent radicalement du votre en vous baladant 24h sur 24.

                                              Vous n’en avez pas marre de cette médiocratie qui dirige notre pays depuis 50 ans ?


                                            • Yohan Yohan 8 juillet 2009 18:04

                                              Si j’en ai soupé. Mais de la soupe que tu me proposes, non merci, ce serait pire encore..
                                              Désolé, je n’ai pas encore vu l’homme providentiel à l’horizon


                                            • HELIOS HELIOS 8 juillet 2009 18:16

                                              c’est sur qu’en gardant les mêmes on ne risque pas de voir venir du changement.

                                              Yohan, apres avoir exprimé votre position, vous n’avez a mes yeux plus le droit de vous plaindre.

                                              Quand aux hommes providentiels, vous pourriez tenter Dupont Aignan si votre tendence est plutot républicaine... c’est juste un exemple. il y en a d’autres... et il faut commencer par votre maire, votre député avant d’envoyer le president a l’Elysée.


                                            • Reinette Reinette 8 juillet 2009 21:44

                                              Désolé, je n’ai pas encore vu l’homme providentiel à l’horizon

                                              Yohan

                                              une femme, peut-être ?



                                              La montée en puissance des femmes dans la politique française

                                              http://www.ladepeche.fr/article/2008/11/21/495782-La-montee-en-puissance-des-femmes-dans-la-politique-francaise.html








                                            • frédéric lyon 8 juillet 2009 17:32

                                              « Parce qu’elles ne veulent »plus vivre dans la peur", les deux jeunes femmes ont décidé de quitter leur appartement, suite à cette agression homophobe. 

                                              Depuis leur arrivée dans la cité de Gerbaux en janvier dernier, Cynthia et Priscilla encaissent les insultes et les tentatives d’intimidation. "Les insultes venaient toujours de gens différents, même de filles. Ils nous disaient qu’ils ne voulaient pas de lesbiennes ici, que c’était pêché" raconte le couple dans les pages du Parisien.

                                              Jeudi dernier, quatre hommes ont commis l’irréparable en les agressant à l’extérieur de leur immeuble alors qu’elles étaient à la recherche de leur petit chat égaré. il poché, nez fêlé, et une dent abimée pour l’une d’entre elles, Cynthia et Priscilla ont écopé de quatre jours d’incapacité totale de travail. "Je n’arrive plus à dormir malgré les cachets et Cynthia fait des crises d’angoisse" raconte sa compagne. 

                                              Les agresseurs ont été placés en garde à vue. Remis en liberté, ils seront jugés prochainement pour agression à caractère homophobe.

                                              Depuis, le couple s’est réfugié chez des proches mais supporte très mal la situation. "Nous n’avons rien fait de mal () c’est très injuste d’être obligé de tout lâcher comme ça« .

                                              ......................

                                              L’homosexualité est un »péché" ?

                                              On se demande qui peut tenir ce genre de discours en France en 2009. Ainsi, après les juifs, ce seront les homosexuels ?

                                              Que propose Monsieur Vanneste, à part de se boucher le nez les yeux et les oreilles ? Un petit travail d’intérêt général ?


                                              • logan 8 juillet 2009 17:45

                                                Ben il propose de mettre des caméras !


                                              • heliogabale boug14 8 juillet 2009 18:07

                                                Monsieur Vanneste, j’ai une question à vous poser : est-ce que la loi sur les bandes organisées permettra d’interdire ce groupe fasciste qu’est la LDJ (ligue de défense juive) qui sévit depuis plusieurs années et dont l’un des membres a poignardé un commissaire de police en 2002 sans que justice soit faite. Il est tout à fait normal d’interdire des groupes sectaires comme la tribu Ka, mais cette organisation qui est considérée comme terroriste aux USA et en Israël a pignon sur rue en France et s’entraîne même dans les locaux de commissariats. Elle s’attaque en privilégié à des personnes du fait de leur parcours politique s’oppose à la politique israelienne (sans pour autant verser dans l’antisémitisme et même si c’est le cas il y a des tribunaux pour condamner de telles personnes) qui ne peuvent se défendre.

                                                Ou bien, cette loi sur les bandes ne concerne que des populations d’origine maghrébines ou africaines vivant en banlieue qui comme on le sait sont la principale source de nuisance dans ce pays...(il y a de l’ironie mais je ne dis pas que les phénomènes de bandes en banlieue ne doivent pas être combattus mais la loi doit être républicaine)

                                                En fait, sommes-nous toujours en république ?


                                                • Christian Vanneste Christian Vanneste 9 juillet 2009 15:01

                                                  A vrai dire, je ne connais pas l’existence de ce groupuscule.


                                                • Christian Vanneste Christian Vanneste 9 juillet 2009 15:02

                                                  Une précision : à Tourcoing et dans la Vallée de la Lys et plus particulièrement dans le Nord, ce mouvement est je pense quasiment inexistant...


                                                • finael finael 8 juillet 2009 18:10

                                                  Venant de relire « La guerre contre Paris 1871 » de Robert Tombs (professeur d’Histoire à Cambridge, peu suspect de sympathies ultra-gauchistes) sur la Commune, je ne peux m’empêcher d’être frappé par la ressemblance entre le discours sécuritaire actuel et celui de la « bonne » bourgeoisie d’il y a bientôt 140 ans.

                                                  Comme si l’insécurité primordiale de nos sociétés ne concernait pas le travail, le pouvoir d’achat, le logement, et autres besoins fondamentaux.

                                                  Bien sûr aujourd’hui comme hier, on nous dénonce la « violence ordinaire », dont je ne nie pas qu’elle existe, mais qui n’est rien comparée à celle qui consiste à précariser la grande majorité des gens, à les forcer à accepter n’importe quel emploi pour survivre, quitte à les obliger à déménager à l’autre bout du pays.

                                                  Aucune étude, aucune enquète n’ont été faites pour mesurer les effets meurtriers de cette violence feutrée, de plus en plus légalisée, alors que des études épidémiologiques (mais qu’on ne trouve qu’en cherchant bien) montrent que les chômeurs se suicident quatre fois plus que les travailleurs, que dans presque la moitié des cas le chômage ou la précarité de l’emploi se traduisent par un divorce ou une séparation.

                                                  Et tant pis pour les enfants, abandonnés par leurs parents qui travaillent tous les deux, qui les ont vu se crever à la tâche pour se retrouver au chômage à la fin, ou avec une retraite au « minimum vieillesse », en gros la possibilité de pointer aux restos du coeur, qui ont remplaçé la « soupe populaire ».

                                                  Et si le petit casseur risque des années de prison, on ne trouve en ces lieux aucun banquier véreux, aucun politique vendu (il est vrai, comme disait Raymond Devos qu’un politicien ça ne se vend pas, à la rigueur ça s’achète ...)


                                                  • armand armand 8 juillet 2009 19:58

                                                    Finael,

                                                    On peut faire ce type d’analogie -mais il y a une difficulté essentielle : les auteurs de délits contre les biens et les personnes, à l’époque comme maintenant, ne sont pas spécialement ceux qui sont victimes de la violence économique. On pourrait même s’étonner que ceux que le système lamine ne soient pas plus prompts à casser, à séquestrer.
                                                    Non, les auteurs de l’insécurité ras des pâquerettes sont le plus souvent des petits branleurs pour qui l’illégal est un choix d’existence, leur permettant de sa la jouer le Bronx.


                                                  • finael finael 8 juillet 2009 21:06

                                                    Vous croyez ça ?

                                                    Pourtant la corrélation - forte - a été mainte fois étudiée, démontrée, entre, par exemple et entres autres, la pauvreté et l’absence quasi-totale de perspective d’avenir et la rage contre « le système ».

                                                    Système que l’école, elle-même dénaturée, ne donne même plus le moyen de comprendre. Ce qui fait qu’on ne donne plus aux « racailles » les outils nécessaires à d’autres comportements.

                                                    Et comme les « quartiers chics », sont loins des ghettos, comme ils sont isolés dès le soir tombé par manque de moyens de transport, beaucoup s’en prennent à d’aussi pauvres qu’eux. Comme ils n’ont pas la compréhension du monde qui les entoure, ils se mettent à haïr indistinctement tout ce qui ne leur ressemble pas, y compris le quartier d’à côté.

                                                    En fait c’est là le vrai changement : Toute la « bonne » société est bien contente de ces délinquants qu’on peut filmer presque en direct, complètement déboussolés, violents, haineux même et ainsi faire peur et justifier de nouvelles mesures de contrôle de l’ensemble de la population.


                                                  • armand armand 8 juillet 2009 21:18

                                                    finael,

                                                    Le phénomène n’est pas simple. Il y a effectivement ceux qui sentent qu’lls n’ont pas d’avenir, qu’ils sont rélégués dans des quartiers qui portent la poisse, etc. Je ne dirai pas le contraire. Mais je constate autour de chez moi, par exemple (Paris intramuros, mais cités HLM, forte population immigrée - mais pas seulement) que les ’racaille’ sont souvent des enfants de familles traditonnelles, avec les deux parents - pas toujours nombreuses et polygames - pour qui trafiquer c’est la norme, qui ne garderont jamais longtemps un emploi, et qui adoptent un style et un comportement copié sur les ghettos U.S.. Pour eux, c’est ça qui est ’cool’, alors que faire des études, adopter un rythme de vie exigeant, faire des projets, c’est d’un bouffon.


                                                  • Yohan Yohan 9 juillet 2009 00:09

                                                    Finael
                                                    Le raisonnement qui consiste à dire qu’on devient forcément délinquant parce que la société vous abandonne est contesté par les faits.
                                                    Dans les quartiers, la proportion de jeunes entrés dans la délinquance est au demeurant très faible, malgré les difficultés sociales de la population. Beaucoup de jeunes des quartiers font des efforts pour s’en sortir, se forment et finissent par bosser normalement.
                                                     La minorité dont on parle ne tient pas de discours de victimisation. Elle fait un choix en opposition à un autre, et le discours est plutôt. « mieux vaut vivre fort et court et prendre le pognon là où il se trouve que de vivre comme un rat avec son SMIC et une Ford pourrie en bas de l’immeuble ». Aucune revendication politique derrière, ils veulent du fric et vite et pour certains, au prix de la vie des autres. Les bandits ont toujours existé. Le problème c’est que les gangs prospèrent et que ça donne des idées aux petits frères qui n’ont rien d’autre à voir que le rap bling bling à la télé et les pétasses faciles qui n’existent qu’à la télé.
                                                     Le modèle de la réussite par le travail a du plomb dans l’aile, parce que les salaires offerts à bas niveau de qualification permettent tout juste de survivre. Parlez leur de travail et ils vous disent pourquoi bosser pour un SMIC quand on peut le gagner en une journée de délinquance sans grand risque pénal.


                                                  • finael finael 9 juillet 2009 09:42

                                                    Je n’ai jamais écrit que l’on devient forcément délinquant.

                                                    Il s’agit en fait d’une minorité, rendue très visible par l’attention toute particulière que leur portent les médias.

                                                    Bien sûr que la violence et la délinquance ont existé de tous temps. Dans ma jeunesse on parlait des « mods » et des « blousons noirs » à Paris, tandis que les bals de campagne tournaient souvent à la bataille rangée avec blessés, et parfois morts à l’appui.

                                                    Mais il n’y avait pas la télévision pour se précipiter et les « analystes » patentés pour disserter sur « la violence des jeunes ».

                                                    Et il y a un autre point qui est « oublié » de nos jours : la délinquance n’est pas que le fait de jeunes déshérités, simplement quand il s’agit d’enfants « de bonne famille », on « s’arrange » et ça ne fait pas les gros titres - d’ailleurs on n’en parle pas du tout.

                                                    Et puis Jean Montaldo, dans son ouvrage récemment commenté ici même n’écrit-il pas ; « A ce tarif chacun aura compris que dans votre monde détraqué, il est bien plus lucratif et bien moins risqué d’attaquer les banques en costume mohair et soie, à coups de faux bilans et de contrats frelatés, plutôt que de s’en prendre, revolver au poing et encagoulé, à la Caisse d’Epargne du coin ».

                                                    Et plus loin : « dans ce pays [les USA] la délinquance financière y est heureusement jugée avec la même sévérité qu’une attaque à main armée. Nous ne sommes pas en France, où la prison avec sursis sied le plus souvent aux escrocs et corrompus en col blanc, costume gris et légion d’honneur sur canapé ».


                                                  • heliogabale boug14 8 juillet 2009 18:18

                                                    J’ai une autre question Mr Vanneste : vous ne pensez pas que le meilleur moyen de combattre la délinquance c’est de tendre à la généralisation de l’internat dès l’âge de 6 ans dans les banlieues (surtout pour les populations défavorisées)
                                                    Je crois savoir que sous la convention, on voulait rendre obligatoire l’école et l’internat de 6 à 11 ans pour les filles et de 6 à 12 ans pour les garçons, c’était pour eux le meilleur moyen de favoriser l’égalité républicaine.
                                                    C’est peut-être ça qu’on devrait faire dans les cités, il se peut que ça coûte moins cher que toutes les politiques menées depuis 20 ans.
                                                    Il y a une cause de la délinquance, c’est l’échec scolaire au primaire favorisé par un milieu social qui n’est pas favorable (ça s’appelle le capital culturel)...c’est vraiment un problème culturel...le système scolaire français c’est culturel, c’est pour ça que beaucoup d’agrégés sont enfants d’agrégés alors quand vos parents sont illétrés (pour x raisons) c’est nettement plus difficile (une bonne dose de sévérité des parents et une certaine affirmation de l’ordre dans les rapports familiaux peut compenser ça)


                                                    • Tall 8 juillet 2009 18:53

                                                      Député UMP du Nord. Professeur de philosophie. Ancien rapporteur de la loi DADVSI.

                                                      combien dans la popoche pour faire passer un texte de loi liberticide ??....


                                                      • Tall 8 juillet 2009 20:55

                                                        Le pretexte était tellement bon pour contrôler le net surtout.....


                                                      • Reinette Reinette 8 juillet 2009 20:58

                                                        la popoche elle est pas assez grande, il faut une valoche !


                                                      • olivierdorlain 8 juillet 2009 19:07

                                                        Le même jour une étude montrerait que 25% des étudiants souffrent de troubles mentaux (!).

                                                        On avait déjà tenté de nous convaincre qu’il fallait détecter, par des moyens psychiques, les futurs délinquants chez les enfants de 3 ans.

                                                        La dictature des comportements s’installent progressivement.
                                                         
                                                        Il suffit que des études pseudo-scientifiques nous prouvent que nos comportements dévient de la norme, pour qu’une psychothérapie de masse nous transforme en zombies consentants. C’est ainsi que la dictature s’installera.


                                                        • Gabriel Gabriel 8 juillet 2009 19:35

                                                          Salut Olivier,

                                                          Il est écrit, chaque homme et femme naissent libre et égaux en droit, (les hommes naissent libre et égaux en droit) les tests génétiques dont tu fais allusions ne pourront je l’espère jamais être adoptés et tant mieux, il faudrait pour cela en plus changer la constitution.

                                                          Je suis d’accord avec toi que cette pratique serait purement fasciste une atteinte à la démocratie et à la liberté sur des enfants de trois ans et au reste du peuple, il n’est d’ailleurs pas concevable qu’un homme se disant chrétien ai eu un jour une t-elle idée, c’est honteux.

                                                          Soit on est chrétien dans le vrai sens du terme, soit on qui l’église, mais on ne peut pas être sur les deux positions en même temps, ça c’est pour la parenthèse.

                                                          Je le redis de faire ça serait fasciste, d’avoir de telles idées et honteux dans une république qui ce dis de plus démocratique .


                                                        • frédéric lyon 8 juillet 2009 19:49

                                                          Gab, je veux pas être méchant avec toi, tu es un con très sympathique. 


                                                          Mais ne penses-tu pas que tu devrais allez demander au Prêtre de ton église de te donner des cours d’apprentissage de la langue française, qu’il ne manquera pas de te donner par charité toute chrétienne ?

                                                        • Gabriel Gabriel 8 juillet 2009 22:19

                                                          Salut Frédéric,

                                                          Gab, je veux pas être méchant avec toi, tu es un con très sympathique.

                                                          Merci, Je te retourne le compliment, je dirai même plus t’es sympathique mais très con !

                                                          Tien cela me rappelle d’ailleurs un truc, philosophie de la misère et misère de la philosophie, (pour ceux qui connaitraient pierre josheph et Carl) Emile Red si tu veux te fendre la gueule c’est le moment !

                                                          Mais ne penses-tu pas que tu devrais allez demander au Prêtre de ton église de te donner des cours d’apprentissage de la langue française, qu’il ne manquera pas de te donner par charité toute chrétienne ?

                                                          Il est en train, il est en train de me donner des cours, fait gaffe à ce que l’on me dit j’ai fait d’énormes progrès, si si, c’est vrai il parait, bientôt c’est moi qui te dirai de faire attention à ta langue, ce sera alors mon deuxième renvoie, après t’avoir remercié du premier juste au dessus .

                                                          bon je te laisse ................., il est en train de s’agacer ......... le prêtre est en train de s’agacer .... après toi ............ pas après moi ................... il est en train de me dire que t’es bon en langue ......... je vient de lui dire que je lui confirmais, que t’es bon en langue .......... excuse nous ............ on riiiiiiiiiiiit ......... désolé .............................................. excuse ........ on se fend la gueule depuis le début ...................................................................... ..................... on ne veut pas être méch.........and.......... non’..plussssssssssss .................. exxxxxxxxxxxx cuse ... !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                                                        • HELIOS HELIOS 8 juillet 2009 23:39

                                                          ... on est toujours le « con » de quelqu’un d’autre ! Qui veut venir manger chez moi mercredi soir ?


                                                        • Gabriel Gabriel 9 juillet 2009 18:40

                                                          Salut Helios,

                                                          Moi, je veux bien, maintenant si tu reviens sur ton invitation, c’est que tu ne me trouves pas si con que ça, du coup c’est toi qu’aura l’air con ou conne, mais t’inquiètes à ce moment là c’est peut-être moi qui t’inviterais !

                                                          Ça fait plus de 35 ans que je voyage à travers le monde, je ne suis pas et plus à quelques pas de plus à faire en France voir en Europe !



                                                        • frédéric lyon 8 juillet 2009 19:46

                                                          L’internat obligatoire pour les enfants de parents analphabètes. Voilà qui va nous permettre de lutter contre la « délinquance ».


                                                          En voilà une idée qu’elle est bonne. Mais au frais de qui ? Au frais des contribuables français ?

                                                          • Gabriel Gabriel 8 juillet 2009 22:43

                                                            L’internat obligatoire pour les enfants de parents analphabètes. Voilà qui va nous permettre de lutter contre la « délinquance ».

                                                            L’internat obligatoire pour ceux qui ont des parents avec des œillères, voilà ce qui nous permettras de luter contre les fermetures d’esprit !

                                                            En voilà une idée qu’elle est bonne. Mais au frais de qui ? Au frais des contribuables Français ?

                                                            Au frais de qui ? Au frais de ceux qui ne désirent pas une continuité d’une société ou d’un monde qui ne voit que simpliste-ment !


                                                          • HELIOS HELIOS 8 juillet 2009 23:43

                                                            c’est peut etre moins cher de payer l’internat, que de reconstruire les abri bus, racheter les voitures ayant brulés, l’occupation des flics, des juges et toute l’economie inutile qui tourne autour de la délinquance....

                                                            Mais c’est vrai, ce ne sont pas les mêmes qui payent


                                                          • Reinette Reinette 8 juillet 2009 19:55

                                                             les ratés de la chaîne pénale... on rigole !

                                                            Il ne faut pas confondre la délinquance des pauvres avec la délinquance des riches (Chirac, Berlusconi, etc).

                                                            La première s’explique en grande partie par les conditions souvent précaires et difficiles dans lesquelles les délinquants ont grandi.

                                                            La seconde ne s’explique que par la seule volonté de dominer et d’accroître sa richesse au détriment de la société.


                                                            Il est frappant de constater que c’est lorsque des délinquants riches sont au pouvoir que les média parlent le plus de la délinquance des pauvres, et en la gonflent artificiellement, probablement dans le but de détourner l’attention de la population et de faciliter le vote de lois permettant de réprimer les mouvements contestataires.

                                                            Le coût, pour l’ensemble de la société, de la délinquance des riches (essentiellement la corruption et la grande fraude fiscale) est infiniment plus élevé que le coût de la délinquance des pauvres.

                                                            quant à la grande fraude fiscale, elle réduit les ressources de l’Etat permettant de financer les dépenses publiques telles que la santé, l’éducation, les transports, ou l’insertion sociale et professionnelle.

                                                            On peut en déduire que la délinquance des riches génère une grande partie des causes de la délinquance des pauvres.



                                                            • frédéric lyon 8 juillet 2009 20:00

                                                              Bien sûr, bien sûr. Mais que faire quand la délinquance des pauvres est une délinquance d’importation ?


                                                              • Reinette Reinette 8 juillet 2009 21:10

                                                                Bien sûr, bien sûr


                                                                construisons des prisons 5 étoiles pour des délinquants riches !


                                                              • Gabriel Gabriel 8 juillet 2009 22:48

                                                                Bien sûr, bien sûr. Mais que faire quand la délinquance des pauvres est une délinquance d’importation ?

                                                                Et que faire quand la délinquance des faibles d’esprits n’est pas une délinquance d’importation ? Hein ............. que faire ???


                                                              • frédéric lyon 8 juillet 2009 20:05

                                                                Le problème que nous avons est que les pays d’Afrique et du Maghreb ont exporté chez nous leur surnatalité et leur chomage et que nous ne sommes pas outillé, ni assez riche, pour prendre tout ceci à notre charge.


                                                                Alors forcément tous ces pauvres sont déçus, il n’ont pas encore saisi que nous ne les avions pas invités et que nous ne leur avions par conséquent fait aucune promesse.

                                                                Il ne reste plus qu’à les renvoyer là d’où ils sont venus.

                                                                • Gabriel Gabriel 8 juillet 2009 23:14

                                                                  Le problème que nous avons est que les pays d’Afrique et du Maghreb ont exporté chez nous leur surnatalité et leur chomage et que nous ne sommes pas outillé, ni assez riche, pour prendre tout ceci à notre charge.

                                                                  Au, mais c’est qui nous la fait le gentil là, j’aime bien le « le problème que nous avons » j’aime bien le nous, et oui ont est pas assez outillé comme tu le dis Fred, même après les avoir dépouillé de leur richesses naturelles il nous reste plus rien, on a tous bouffé, pour nous, pour qu’après d’autres comme toi vienne ici ramener leur reconnaissance envers ces peuples grâce à qui on est ce que l’on est, oupppsssss ! Fred tes œillères sont en trains de couvrir tes yeux, fait gaffe ..... !!!!!!!

                                                                  Alors forcément tous ces pauvres sont déçus, il n’ont pas encore saisi que nous ne les avions pas invités et que nous ne leur avions par conséquent fait aucune promesse.

                                                                  A c’est vrai, on ne les a pas invité, mais je suis sûr qu’une personne comme toi a du garder la leur invitation, tu sais les presque 200 ans ou on était chez eux .......... sans dec, tu l’as encore leur invitation ou ils t’ont invité à les coloniser pendant 200 ans ???? ...... Tu l’as ....... ????

                                                                  Il ne reste plus qu’à les renvoyer là d’où ils sont venus.

                                                                  Oui, exacte il ne reste plus pour eux qu’à rentrer chez eux, là où on leur a tout pris ...... et prier pour qu’un jour on relève nos œillères à défaut de les virer « enlever nos œillères » !


                                                                • Massaliote 9 juillet 2009 09:46

                                                                  Frederic Lyon a raison, Gabriel voici l’avis d’un psychologue danois, on peut être chrétien sans être masochiste. Source : Drzz Info (traduit depuis Europe News)


                                                                • Gabriel Gabriel 9 juillet 2009 18:26

                                                                  Frederic Lyon a raison, Gabriel voici l’avis d’un psychologue danois, on peut être chrétien sans être masochiste. Source : Drzz Info (traduit depuis Europe News)

                                                                  Salut Massaliote,

                                                                  Je n’ai pas besoin de l’avis d’un psychologue Danois pour savoir ce qu’est la religion chrétienne .

                                                                  Ce gars là, ferait mieux de s’intéresser aux Ases , il a Thor , qu’Odin le pardonne de nous sortir ses Vanes  !


                                                                • Gabriel Gabriel 9 juillet 2009 18:32

                                                                  Nous leur avons tout pris ? Quoi au juste ?

                                                                  Salut Mcm,

                                                                  Deux siècles de liberté !


                                                                • agent orange agent orange 8 juillet 2009 20:18

                                                                  Monsieur le Député

                                                                  Ne croyez-vous pas que les mesures contre la délinquance que vous préconisez auraient plus de crédibilité si un réel effort était entrepris pour la pénalisation des élites politiques responsables de malversations et autres délits ? L’exemple ne vient pas t’-il d’en haut ?

                                                                  Est-ce que votre proposition de loi sur les bandes concerne aussi celles les plus « respectables » ? Quand j’entends le mot « bande » je ne peux m’empêcher de penser à vos collégues (Edouard Balladur, Jacques Chirac, François Léotard, Nicolas Bazire, François Pérol, Renaud Donnedieu de Vabre et Nicolas Sarkozy) dont de graves soupçons planent sur eux sur la mort (indirecte) de onze de nos concitoyens à Karachi. Votre première proposition (comparution immédiate ?), s’appliquerait-elle à eux ? Auront-ils le droit de préparer leur défense si l’affaire suit son cours ?

                                                                  Votre disposition qui vise à protéger des insultes, des menaces et autres brimades, couvre t’-elle aussi « Casse toi, pauvre con », « racaille » et autres amabilités homophobes dont vous n’êtes pas étranger ? Il m’arrive de lire les comptes rendus parlementaires sur le site de l’Assemblée Nationale et suis souvent surpris par les propos puérils et autres incivilités éructées lors des débats. Que vos collègues commencent par se policer eux mêmes.

                                                                  Oui il existe une « bande », une caste qui fait souvent régner sa loi contre le peuple. Cette bande n’occupe ni hall d’immeuble, square ou parking, mais squatte les centres de pouvoirs décisionnels. Que préconisez-vous contre leur iniquité, leur arbitraire ?

                                                                  La délinquance est souvent associé à l’économie souterraine, en particulier aux trafics de drogue. Comment combattre un tel fléau alors que nous commerçons avec des nations productrices de narcotiques ? Comment le Pakistan a t’-il payé nos sous-marins ? Je vous fais grâce de nos rapports avec le président colombien Uribe, de notre soutien à la narco-dictature birmane et de l’explosion de la culture du pavot et du commerce de l’héroïne au nez et à la barbe de nos soldats et des autres forces de l’OTAN en Afghanistan - culture que les talibans avaient éradiquée. Au fait, que faisons-nous au juste en Afghansitan ? Je crois que vous avez voté le renforcement de nos troupes là-bas. Mais c’est un autre débat.

                                                                  Pour conclure : A part plus de répression policière et judiciaire, quel avenir proposez-vous à ces jeunes désœuvrés des cités ?



                                                                  • jaja jaja 8 juillet 2009 20:34

                                                                    La sécurité n’existe qu’au sein de populations solidaires et organisées. Les banlieues ( Pas Neuilly) vivent mal, très mal. Ces jeunes que la société a élevé pour en faire majoritairement des ouvriers du bâtiment ou d’usines se révoltent contre le sort qui leur est réservé par les élites bourgeoises qui nous gouvernent. Au mieux un SMIC à vie, entrecoupé de périodes de chômage, avec en prime le mépris de ceux qui se gobergent...

                                                                    La justice ne peut exister qu’au sein d’une société juste... Pas dans ce merdier que deviennent nos banlieues miséreuses...


                                                                    • armand armand 8 juillet 2009 21:10

                                                                      jaja,

                                                                      Le problème (ou une partie, car il est aussi culturel) c’est qu’on ne peut pas dire à ces jeunes « allez travailler dans le bâtiment » ou « en usine » ou « à l’armée » car les emplois peu qualifiés (mais tout aussi respectables que les autres, j’insiste) ont été délocalisés, et le servie militaire n’existe plus.

                                                                      L’aspect culturel vient d’une volonté de singer les comportements des ghettos américains, même lorsque les ’jeunes’ en question ne sont pas spécialement largués par leur famille ni par leur environnement.

                                                                      C’est le paradoxe de notre société de consommation, ce qui fait vendre c’est la provoc’, mais le style et le comportement provoc’, lorsque c’est le fait de jeunes ’défavorisés’, les enfonce défintivement.

                                                                      Maintenant, au risque de vous enrager, je dirai qu’une forme d’impunité encourage ces comportements antisociaux. Quand les bandes tirent sur les flics, on ne donne plus du canon et on n’envoie pas la soldatesque envahir les immeubles environnants comme dans l’affaire de la rue Transnonnain en 1832. En revanche, une répression ’molle’ mais sans doute plus insidieuse fait que ces populations se trouveront de facto ostracisées.


                                                                    • Reinette Reinette 8 juillet 2009 21:19

                                                                      L’aspect culturel vient d’une volonté de singer les comportements des ghettos américains

                                                                      Armand, c’est la faute à TF1 et autres tv, avec leur fameux « modèle américain » ! à force de bourrage de crâne, c’est mission réussie !

                                                                      http://www.acrimed.org/article306.html

                                                                      http://www.acrimed.org/article326.html?debut_mmrub=0



                                                                    • Massaliote 9 juillet 2009 09:34

                                                                      Reinette a raison. C’est pathétique de voir ces djeuns adopter des mimiques sismiesques, des dandinements et un phrasé « COOL » pour singer l’image donnée par nos merdias de la jeunesse américaine qui fort heureusement ne ressemble pas à ça.


                                                                    • Salut Christian,


                                                                      Je suis assez adepte de ce vieux proverbe... « une main de fer dans un gant de velours »

                                                                      .... mais j’ai aussi en tête un reportage sur une prison dans un conté des USA.


                                                                      Dans cette prison les détenus étaient seuls dans leur cellule .. mais le shérif avait instauré une discipline sévère, pas de télévision, le seul livre toléré était la bible ( je serais favorable à des livres ayant trait aux autres religions !)


                                                                      Quand un prisonnier se plaignait de ses conditions, le shérif lui répondait que c’était pour qu’il n’est plus envie d’y revenir... et qu’au final qu’avec ce « régime » le taux de récidive était moindre.


                                                                      Alors peut être que chez nous ( même si le taux de promiscuité est assez élevé ) que ces conditions ne sont pas assez dissuasives !



                                                                      Voir mon article :23% de vols à main armée en plus... construisons une prison aux îles Kerguelen  !


                                                                      Depuis quelques décennies trop d’ angélisme nous à conduit à la situation actuelle... ne pas être ferme dans l’avenir sera au final très lourd de conséquences !


                                                                      @+ [email protected]


                                                                      P.S. ... Je n’oublie pas les délinquants en cols blancs.... et les politiques !



                                                                      • armand armand 8 juillet 2009 21:22

                                                                        Gilbert,

                                                                        Une autre expérience dans les prisons U.S. c’est la réinsertion par la littérature. Ateliers de lecture et d’écriture autour d’auteurs comme Steinbeck. Les taulards s’y identifient, s’impliquent, et les résultats sont paraît-il spectaculaires.



                                                                      • armand armand 8 juillet 2009 22:16

                                                                        Reinette,

                                                                        Pas les mêmes.
                                                                        Si vous vous donniez la peine de lire du Steinbeck vous comprendriez comment un taulard ’normal’ peut s’identifier.
                                                                        Et puis à Guantanamo il n’ya qu’un seul livre qui a cours, il me semble - le Coran...Steinbeck ça ne va pas trop les intéresser...


                                                                      • Reinette Reinette 8 juillet 2009 22:43

                                                                        Armand

                                                                        Arrêtez, ce n’’est pas crédible


                                                                        Les prisons américaines causent plus de soucis que Guantanamo

                                                                        Le système carcéral américain est une vraie poudrière.

                                                                        Comme il est fascinant, le pas de deux de l’opinion publique au sujet de la fermeture du camp de prisonniers de Guantanamo, et pas seulement parce que les Américains souhaitent désormais laisser le camp indéfiniment ouvert. Le désastre juridique actuel concernant le devenir des prisonniers de Guantanamo montre que contrairement aux idées reçues, les Américains s’intéressent aux prisons, aux prisonniers et aux réformes carcérales, mais uniquement quand les détenus menacent de débouler à leurs portes.

                                                                        Mais voilà le hic : nous avons déjà un problème de prison, et il est déjà à nos portes. C’est ce que veut nous faire comprendre le sénateur démocrate de Virginie James Webb en proposant une nouvelle et ambitieuse réforme des prisons américaines au niveau national. Certes, rien d’aussi spectaculaire qu’imaginer Abu Zubaydah, un détenu de Guantanamo, s’échappant de la prison Supermax [sécurité maximale] du Colorado et faisant des ravages dans les Rocheuses, mais la crise carcérale américaine s’aggrave chaque année, sans que personne ne semble s’en soucier. Webb a décidé de réactiver le sujet de la réforme carcérale car à ses yeux, il suffit que les Américains sachent compter pour comprendre le problème des prisons.

                                                                        Voici la situation des prisons américaines, selon Webb :

                                                                        Mieux que Guantanamo : les prisons américaines | slate


                                                                      • armand armand 8 juillet 2009 22:50

                                                                        reinette,

                                                                        On ne parle pas de la même chose. Ce n’est pas une technique expérimentale, limitée, qui caractérise l’ensemble d’un système bien sûr. et je n’encense pas le système carcéral U.S..
                                                                        D’ailleurs, même la littérature ne garantit pas la réinsertion - mon père (paix à son âme) à passé sept ans en cabane, où il s’est vu confier la bibliothèque de la prison. Cela n’a pas suffi pour le stabiliser - mais plutôt à lui trouver des fictions pour se réinventer une identité.


                                                                      • Reinette Reinette 8 juillet 2009 23:31

                                                                        Armand et MCM

                                                                        Fils de bandits, hein !

                                                                         

                                                                        http://www.cinemagora.com/film-4397-bandits-bandits.html


                                                                      • armand armand 8 juillet 2009 23:44

                                                                        mcm,

                                                                        Dissipé ?
                                                                        A 18 ans a pris 10 ans pour vol de voitures (il a tjrs prétendu qu’il faisait passer des messages pour le syndicat clandestin des mineurs de fond).
                                                                        Brièvement acteur - il a également fait de la pub pour Marlboro...
                                                                        Camionneur, Organisateur syndical (c’st lui le type qu’on faisait embaucher dans une société sans syndicats, le temps qu’il se fasse virer, il avait créé une section).
                                                                        Marin... A prétendu qu’il avait été à Cuba se battre aux côtés de Castro (voilà qui plaira à Sisyphe !)
                                                                        Certains pourraient trouver ça cool - un peu comme Dean Moriarty, dans On The Road, d’autant qu’il avait des amis communs avec Kerouac.

                                                                        C’est un bon exemple d’une jeunesse déjà hypothéquée (né dans un coin très pauvre, mère âgée de 14 ans seulement) ; en même temps il n’a jamais saisi toutes les occasions qui se présentaient pour s’en sortir.
                                                                        C’est pour ça que je comprends chez les déinquants une certaine ’culture de l’échec’ - sans approuver. Mais je ne suis pas sûr qu’il y ait de solution.


                                                                      • armand armand 9 juillet 2009 00:23

                                                                        mcm,

                                                                        Hé ben - comme image paternelle on a été servis !
                                                                        Le mien aussi, cancer de la gorge, mais il a mis trois ans pour en mourir. A l’époque mes parents étaient divorcés et ma mère ne voulait pas rester en relation à cause de ses mauvaises fréquentations. Donc il est mort seul.


                                                                      • agent orange agent orange 9 juillet 2009 03:15

                                                                        « Des Pourris et des Hommes » ?


                                                                      • Salut Armand


                                                                        Je suis également d’accord avec la lecture de livres de grands auteurs ou des livres traitant de la philosophie.


                                                                        @+ [email protected]


                                                                      • Grandghana 8 juillet 2009 21:22

                                                                        Si le motif de votre article était de prouver à tous :
                                                                        - que l’état UMPS est une réalité : merci mais cela nous le savions déjà. Cela fait des décennies qu’on subit cet état de fait
                                                                        - que Manuel Valls aurait pu appartenir à l’UMP : cela on le savait aussi. Un portefeuille dans le prochain gouvernement post régionales ?
                                                                        - que nos lois sont pré définies et poussées par ceux officiellement qu’on nomment les franc-maçons (eux mêmes manipulés par les forces de l’ombre sous l’égide de leurs grands maîtres type A. Bauer). Merci mais on le savait aussi.

                                                                        Quant au fond de cet article assez inutile de mon point de vue :
                                                                        - « raccourcir le délai entre la commission d’un délit et le prononcé de la sanction » : remettez déjà la fonction judiciaire au coeur de votre politique. Plutôt que de pousser à la répression et ensuite de vous étonner que derrière cela ne suive pas. Bref suivez le fameux adage « ne jamais mettre la charrue avant les boeufs ».
                                                                        - « introduire comme peine autonome, et non plus de substitution le Travail d’Intérêt Général » : enfin un peu de bon sens. Dans le cadre du système en place on ne peut qu’être en phase avec cela. Maintenant si je décide de sortir du système établi cela ne règle pas le problème de fond : on ne nait pas délinquant (contrairement à ce que certains voudraient faire croire) et la délinquance progresse sur le terreau de la pauvreté. Il faudrait donc déjà repenser donc toute votre politique économique qui est aux antipodes du traitement de la pauvreté (et heureusement que votre gouvernement n’a pas encore eu le temps de détricoter tous les acquis du CNR ; cela va ralentir un petit peu la chute).
                                                                        - « un délit de harcèlement social » : voilà ! On en revient aux vieux démons d’une certaine droite française qui est de calquer la politique sécuritaire à l’américaine dans notre pays (cf votre modèle). Une abomination oui ! Encore une fois plutôt que de vous attaquer sans arrêt aux conséquences tentez le challenge du traitement de la cause : combattre la pauvreté. C’est en grande partie la pauvreté (que subissent dans de grandes proportions les populations d’origine immigré) qui induit ce genre d’incivilités. Comment voulez vous que les parents voire les grand(es) frères ou soeurs soient crédibles vis à vis des plus jeunes lorsque ceux ci les voient se débattre pour assurer un minimum vital. Croyez vous que les jeunes soient suffisamment cons pour accepter ce type d’avenir ? A partir de là ils entrent en révolte et cela traduit de différentes façons.
                                                                        Point de précision pour les bien pensants : je n’excuse pas. Je tente d’expliquer un des ferments majeurs d’où résulte le constat établi par tous.
                                                                        @ l’auteur : je vous renvoie à la politique économique suivi dans ce pays depuis la fin des années 60. Pire, depuis les 1ères crises notre modèle de société n’a pas évolué.
                                                                        Or, tant qu’on tournera autour du pot en vaines circonvolutions en ne changeant pas de paradigme cela ne fonctionnera pas et cela alimentera les extrêmes.

                                                                        Il est grand temps de substituer, au niveau mondial, la valeur Partage à la valeur Profit. Tout le reste découle de cette décision structurante. Vous avez dit utopie ? Cette planète crève peut être en partie par absence cruel d’utopies au « profit » smiley des fameux discours pragmatiques et bien pensants, non ?



                                                                        • bobbygre bobbygre 8 juillet 2009 21:40

                                                                          C’est quoi le message ? Gauche et droite avancent main dans la main dans la lutte contre les banlieues ?

                                                                          La politique de la « vitre brisée » ? alors que ce sont les pompiers qui se font caillasser dans les rues de nos villes ?

                                                                          Ca fait toute ma vie que vous faites de la politique, que je vois vos amis, les amis de vos amis à tous les postes de pouvoir. La politique de la « vitre brisée » alors que tous les jours la misère et la ghettoïsation de ces quartiers augmentent !
                                                                          Croyez-vous que nous serons rassuré quand pour notre bien, il y aura un flic ou une caméra dans chaque square, en bas de chaque immeuble, dans chaque rue, dans chaque hall d’entrée ?

                                                                          Ah, vous venez hardiment vous frotter à la vox populi ! Que ne le faites-vous pas pour nous parler de vos opinions sur les actuels et futurs bouleversements de notre temps ! Vous n’avez que l’embarras du choix pourtant : chute du dollar et ses conséquences, bouleversements climatiques (j’aimerais pourtant beaucoup apprendre les progrés que l’UMPS fait en la matière), la corruption qui gangrène le pays, la rentrée de la France de l’Otan qui bouleverse notre diplomatie et moults autres sujets interessants....

                                                                          Ah, ben, non, on aura droit à la même chose qu’à chaque fois que vous ouvrez la bouche... C’est encore pour taper sur « les trafiquant maghrébins de cannabis » comme vient de les appeler quelques fils plus loin un ami d’extrème-droite. Pour la plupart français me suis-je permis de rajouter...


                                                                          • frédéric lyon 8 juillet 2009 21:45

                                                                            De Sampiero :


                                                                            « de leur plein gré, avant d’en être contraints par les évènements qui pourraient se produire le jour ou le pain et les jeux ne suffiront plus pour calmer le peuple.au risque de tout rcette fois »

                                                                            ......................

                                                                            Vous avez décidemment une curieuse mentalité. Une mentalité qui nous est parfaitement étrangère, c’est ce qu’on appelle sans doute la différence culturelle !

                                                                            Comment pensez-vous que nous allons prendre ce genre de menace dérisoire, presque enfantine ?

                                                                            On jurerait que vous désirez vous faire botter le cul.

                                                                            • frédéric lyon 8 juillet 2009 22:36

                                                                              Vos fanfaronnades sont un peu pénibles. Et si vous alliez plutôt casser une devanture, ou un abribus ? Est-ce que ça calmerait « le peuple » qui est en vous ?


                                                                              Comment pensez-vous que le peuple réagirait aujourd’hui, s’il y avait de nouvelles émeutes ethniques dans nos banlieues ?

                                                                              Moi, je pense que vous vous feriez botter le cul. 

                                                                              Pas vous ?





                                                                            • finael finael 8 juillet 2009 23:09

                                                                              @ Sampiero

                                                                              Exactement !


                                                                              ... plus dure sera la chute !


                                                                            • moebius2 8 juillet 2009 21:59

                                                                               @ l’auteur... Cher monsieur Karcher et consort faut peut etre arréter de se focaliser sur une certaine jeunesse. Je sais que c’est électoralement trés productif mais n’y a t’il pas autre chose a faire que de bomber le torse de devenir tout rouge et de distribuer des baffes à des gamins. Vous allez trés vite passer pour un vieux con qui fait la joie des maisons de retraites .Certes les grabataires sont nombreux mais la jeunesses est encore vivante


                                                                              • Reinette Reinette 8 juillet 2009 22:20

                                                                                la jeunesses est encore vivante...

                                                                                et surtout nos Zélites en ont peur !

                                                                                en détruisant l’Education nationale pour le coup, les Zélites espèrent que les djeunes gueux seront moins instruits donc dociles !



                                                                              • Suldhrun Coyotin 8 juillet 2009 22:22

                                                                                Beaucoup de delinquants Français , a l étranger , en veulent de revenir en punition de prison en France ; c est tout dire !!!!!

                                                                                Le reste n est que du bla bla .

                                                                                Mr le député defendez nos valeurs encore et encore

                                                                                Merci de l avoir fait ici .


                                                                              • herve33 8 juillet 2009 22:33

                                                                                Etonnant , ce projet de loi sur les bandes soit disant violentes , voici une nième loi sécuritaire alors que tout l’arsenal juridique permet de poursuivre des individus commettant des actes répréhensifs .

                                                                                Le but est d’occuper l’espace médiatique , flatté et rassurer certains électeurs .

                                                                                Mais pour les délinquants en col blanc , l’évasion fiscale dans les paradis fiscaux . Rien

                                                                                pourtant tout cela est bien plus nuisible que nos petits escrocs des banlieues .

                                                                                Certes , cela ne veut pas dire qu’il ne faut rien faire mais stigmatiser une population souvent jeune à des fins électorales , c’est carrément jeter de l’huile sur le feu .


                                                                                • armand armand 8 juillet 2009 22:43

                                                                                  hervé,

                                                                                  Visiblement vous ne vivez pas en proximité avec ces ’petits escrocs de banlieue’..
                                                                                  Les racaille et les délinquants en col blanc sont les deux faces d’un même phénomène.
                                                                                  Mais mon banquier ne me dit pas NTM, ne pisse pas dans mon escalier, et ne fait pas du barouf sur le trottoir à une heure du mat’...


                                                                                • finael finael 8 juillet 2009 23:10

                                                                                  Il se contente de piquer votre fric ... en toute légalité puisque c’est lui qui les fait, les lois !


                                                                                • armand armand 8 juillet 2009 22:36

                                                                                  Franchement, j’aimerais bien qu’on m’explique par quelle idée saugrenue de l’intégration on tolère que mon gentil voisin, l’aîné d’une fratrie de dix Maliens, condamné à cinq ans pour recel et trafic, en liberté conditionnelle, se pavane tous les soirs sur le trottoir en bas de chez moi avec ses relations d’affaires. D’ailleurs, rien de tel que le témoignage saisi sur le vif, à l’instant où jécris, il vient de partir dans une décapotable noire que je ne risque pas de pourvoir m’offrir. Quand il ne distribue pas des billets de cent euros à ses ’petits frères’ et comparses.
                                                                                  Et pendant ce temps mes impôts et mon surloyer paient les allocs de sa famille...

                                                                                  Alors je veux bien entendre - et comprendre - les longues péroraisons sur la misère et l’exclusion, mais ce qui compte dans l’immédiat c’est qu’on me débarrasse de ce genre de phénomène. Alors enfermez-moi Madoff et ses pareils, mais les capitalistes sauvages version caillera, ce sont eux qui provoquent les nuisances du quotidien.


                                                                                  • Suldhrun Coyotin 8 juillet 2009 22:46

                                                                                    Eh oui armand

                                                                                    Pour le François , c est le quotidien qui prime !

                                                                                     D accord avec vous .


                                                                                  • Suldhrun Coyotin 8 juillet 2009 22:50

                                                                                    Et les Politiques le savent bien houhouhou

                                                                                    ils en jouent meme de notre ,,,, comment dire,,, hum,,, quotidien .


                                                                                  • Reinette Reinette 8 juillet 2009 22:52

                                                                                    Armand,


                                                                                    c’est bien la preuve que la politique sécuritaire de Sarkozy & Co ne fonctionne pas ! l’économie souterraine arrange très bien nos Zélites, chacun son bizz...


                                                                                    pensez-vous franchement que la Co soit honnête ? vraiment !


                                                                                  • armand armand 8 juillet 2009 23:00

                                                                                    Evidemment - le retour aux patrouilles à pied de sergents de ville ferait déjà la différence.

                                                                                    Savez-vous que les gardiens de square à côté de chez moi ont l’ordre(j’insiste) de ne jamais reprendre les petits merdeux de onze-douze ans qui souvent foutent le souk, rackettent leurs semblables. Leur seule consigne c’est d’appeler la police... qui arrive longtemps après.
                                                                                    Et d’ailleurs ce genre de nuisance devrait pourvoir être réglée par les habitants eux-mêmes. Pour citer un ministre britannique, il ne faut pas avoir peur de faire des réflexions à des gamins de douze ans.


                                                                                  • Suldhrun Coyotin 8 juillet 2009 23:12

                                                                                    @ armand

                                                                                    vous dites je suppose  ?

                                                                                    Réglées par les parents eux mêmes


                                                                                  • armand armand 8 juillet 2009 23:29

                                                                                    coyotin,

                                                                                    Les parents ?
                                                                                    Il y a bien quelques mères, assises là, qui se gardent de dire quoi que ce soit. Mais pour l’essentiel on ne les voit guère. Sauf pour hurler au scandale quand on ose s’en prendre à leurs enfants, suggérer par ex. que le petit dernier pourrait s’amuser autrement qu’en tapant le ballon contre le mur là où ça fait le plus de bruit.



                                                                                  • Suldhrun Coyotin 8 juillet 2009 23:51

                                                                                    @ armand

                                                                                    Certes oui !


                                                                                  • Suldhrun Coyotin 9 juillet 2009 00:00

                                                                                     Belle image @ reinette

                                                                                     Avez vous vu les vélos et les chausses ;
                                                                                    il y a dans les deux ,

                                                                                    Plus de sérénité chez l un que l autre .

                                                                                    cordialement coyotin ( alias LOL °




                                                                                  • idyllique 9 juillet 2009 00:21

                                                                                    Nous avons le droit et l’exigence de vivre en paix et en sécurité dans notre propre pays. Par conséquent la société se doit de se protéger des hors-la-loi et hélas quand l’éducation a échoué, il reste les forces de l’ordre et la justice pour mettre à l’écart les déviants.

                                                                                    Après tout nul n’est obligé de voler, tuer, truander....


                                                                                    • décurion 9 juillet 2009 02:16

                                                                                      Créer de nouveaux délits celà crée de nouveaux délinquants, sans diminuer l’insécurité d’origine. Des rentrées d’argent pour l’état via des amendes, des travailleurs gratuits pour les collectivites, mais rien de concret pour les citoyens, ni même pour la police.
                                                                                      Pour assurer la sécurité des biens et des personnes, il n’est pas nécessaire de créer de nouveaux délits, car en l’état, la police à toute latitude pour intervenir lorsque celà est nécéssaire.Il suffirait qu’elle se dérange, lorsqu’on la sollicite. Celà dit au conditionnel, qui est le seul temps convenable en la matière.
                                                                                      A quand une loi qui empecherait les élus de prendre les citoyens pour des cons ?


                                                                                      • frédéric lyon 9 juillet 2009 07:58

                                                                                        Des pauvres d’importation que nous n’avons pas invité nous disent :


                                                                                        « Nous allons vous prendre par la force ce que vous n’avez pas voulu nous donner gentiment ! Gare aux émeutes ethniques dans les banlieues ! »

                                                                                        Et ils s’étonneront lorsque l’avalanche leur tombera sur la tête, ils diront : « Vous êtes racistes »

                                                                                        Ils ont perdu depuis longtemps tout sens commun. 

                                                                                        Mais la lecture de ce fil est un exercice salutaire qui a son côté pédagogique, même pour un député prof de philosophie. On comprend bien qu’il n’y a aucun problème d’insécurité en France, qui souffre d’un autre mal dont l’insécurité n’est qu’une conséquence.

                                                                                        Des minorités étrangères sont venus s’installer en France sans autorisation pour y chercher ce que nous ne pouvons pas leur offrir. Et ils menacent par conséquent de voler ce qu’il convoite.

                                                                                        Ceux qui pensent que celà ne risque pas de mal se terminer, sont de grands optimistes. 

                                                                                        • Je pense que la délinquance est finalement un choix personnel, ainsi dans une même famille deux enfants ( élevés d’une façon identique ) peuvent suivirent une voie complètement opposée est très différente....et en général je pense que l’on trouve toujours trop d’excuses pour les délinquants... et le vieux proverbe ; « Une main de fer dans un gant de velours  » à toute sa signification  !


                                                                                          @+ [email protected]


                                                                                          • yarvel91 9 juillet 2009 10:31

                                                                                            Bonjour,

                                                                                            Manuel Valls a lancé lundi 30 juin devant plus de 300 personnes au théâtre Michel « À Gauche, besoin d’Optimisme ». Nous vous invitons à visiter et rejoindre le groupe prévu à cet effet :

                                                                                            http://www.facebook.com/group.php?gid=98413174146&ref=ts

                                                                                            Merci à vous !


                                                                                            • Grandghana 9 juillet 2009 14:08

                                                                                              @ yarvel 91

                                                                                              On est au delà du ridicule avec cette initiative qui vise uniquement à servir l’ambition du pire arriviste qui puisse exister à « gauche » certainement depuis François Mitterrand. Cela lui laisse donc toutes ses chances...

                                                                                              Et ce titre « A Gauche, besoin d’optimisme » !!! On pourrait peut être déjà côté PS, si on voulait redynamiser les troupes et ensuite les foules, par travailler les fondamentaux : redevenir des Socialistes au sens Jauresien du terme et travailler et proposer un programme basé sur des valeurs de solidarité et d’humanisme.
                                                                                              Mais non, le sieur Valls préfère le vent et le slogan as usual.

                                                                                              Soyez certain que jamais cet individu n’aura jamais mon soutien. Je m’opposerais de toutes mes forces à ses ambitions contraire aux intérêts de la France sauf si je décidais un jour de rentrer dans les ordres. C’est le seul motif qui interromperait ma résistance face à cette dérive fascisante du PS (PS pour Parti Sionniste ?).

                                                                                              Plutôt que d’utiliser ce fil pour promouvoir une propagande personnel je serais intéressé, et je ne serais certainement pas le seul, de connaître vos motivations pour soutenir un tel personnage.
                                                                                              A vous lire à ce sujet (peut être).


                                                                                            • Christoff_M Christoff_M 10 juillet 2009 02:02

                                                                                               Notre société castratrice stressante ramène tout à la sécurité et on contrôle...
                                                                                              interdiction, radar réglements... on voit le résultat, la bombe humaine qui germe et pas que dans la jeunesse chez tous les déçus et les lésés du rouleau compresseur d’une société toute axée sur le fric, l’égoïsme et l’individualisme !!!

                                                                                              on ne pourra pas mettre toujours un couvercle sur la bouilloire et se voiler la face, notre société bourgeoise refuse de voir qu’elle est dans une impasse totale, dans une mort d’un système donc elle préfère ignorer la réalité et taper ou c’est facile de taper plutot que de se remettre en cause !! on ne change pas des petites habitudes de bourgeois on se réfugie derrière les règles et l’uniforme !!

                                                                                              par moment, j’ai une impression étrange de regresser dans une société pré soixante huitarde... cela mènera à l’étouffement ou à l’explosion, mais à rien de très bon...

                                                                                              la lacheté et les réglements faciles, les lois à deux balles ne constituent pas une ambition politique !! juste un réflexe de petits bourgeois rigards au pouvoir qui essayent de protéger leurs privilèges, et rien n’a changé depuis plus de vingt ans en France !!

                                                                                              on peut compter sur mister qu’a le bon Fillon pour enterrer le débat !! cela promet une fin d’année chaude avec un chomage massif qui ne suscite aucun discours aucune mesure a part des palliatifs poudre aux yeux de ministres dépassés par la situation !!


                                                                                              • Christoff_M Christoff_M 10 juillet 2009 02:05

                                                                                                Valls est franc maçon, du Bildenderg, est de gauche comme moi je suis de droite !!

                                                                                                je le vois bien futur candidat officiel de gauche après Aubry, désigné par Sarkozy....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès