• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Mélenchon dans l’Huma – Une occasion manquée, à dessein (...)

Mélenchon dans l’Huma – Une occasion manquée, à dessein ?

Jean-Luc Mélenchon a accordé un long entretien au journal « L’Humanité » paru dans l’édition du 20 septembre 2016.A l’approche du Congrès du PCF du 5 Novembre, cette interview aurait pu être une occasion de rapprocher les anciens partenaires du Front de Gauche et pour Mélenchon de plaider la cause de sa candidature à la base communiste. Bien au contraire, l’article a été ressenti comme une provocation par de nombreux communistes. Mais il est raisonnable de se demander si c’est un faux-pas-involontaire, ou bien au contraire une volonté délibérée d’achever de couper les ponts ? 

 Le programme commun : JL Mélenchon se proclame d’une continuité avec « L’Humain d’Abord » le programme du Front de Gauche en 2012. Mais pour aussitôt exclure le PCF de ce programme commun. «  La continuité, c’est le programme l’Humain d’abord. On ne peut pas repartir de rien. Ce n’est pas le choix qu’a fait le PCF.  ». Ce qui est faux. De 2012 à 2017, le PCF comme le PG ont tenu plusieurs congrès qui ont chacun fait évoluer la base programmatique commune en phase avec l’actualité. Mais à aucun moment le PCF n’a rejeté le programme commun de 2012.Celui-ci figure toujours sur le site du PCF comme étant le dénominateur commun du Front de Gauche. Premier mensonge de Jean-Luc Mélenchon.

La question des primaires : Selon JL Mélenchon « Le PCF a voulu les primaires de toute la gauche, cela n’avait pas de sens. » Deuxième mensonge de Mélenchon. Pour le PCF, la primaire a toujours du se faire sur le périmètre des opposants à la Loi Travail, afin qu’il n’y ait qu’une seule candidature à gauche de F. Hollande. (Pierre Laurent (PCF) ne veut « qu’une seule candidature à gauche de François Hollande », Europe 1, le 12 juillet 2016 par exemple.).

Le choix du PCF est déjà fait : « Le 5 novembre (date de la conférence nationale du PCF – NDLR), le PCF ira de son côté  » selon JL Mélenchon. Troisième mensonge. La conférence nationale a pour but de faire un choix ; il n’est pas encore fait. C’est ainsi que Pierre Laurent a invité tous les candidats à la candidature à gauche de F. Hollande, y compris JL Mélenchon à se rassembler et à discuter à la fête de l’Humanité. « Le scénario que je privilégie n'est pas celui d'une candidature communiste, il est celui de faire avancer le processus d'une candidature commune" à la présidentielle » déclarait Pierre Laurent quelques jours avant la fête de l’Humanité (Fête de l’Humanité : la convergence impossible de Pierre Laurent ? Le JDD 7 septembre 2016 par exemple). De même, début juillet, Pierre Laurent déclarait : « Je n’ai pas écarté la candidature de Jean-Luc Mélenchon » (Pierre Laurent (PCF) ne veut « qu’une seule candidature à gauche de François Hollande », Europe 1, le 12 juillet 2016 par exemple.)

La question des municipales de 2014 :  « Que me demande-t-on  ? Unir « l’opposition de gauche »  ? Mais ils ont déjà dit non aux élections locales  ! » déclare Mélenchon, comme si cela suffisait à clôturer le débat, et au passage à resservir le couvert sur la première discorde au sein du Front de Gauche. Plutôt que d’essayer de cicatriser les anciennes blessures, Jean-Luc Mélenchon préfère y verser du sel. Que dire, sans relancer le débat ? Le PCF n’a jamais dit « Non » à l’union de l’opposition de gauche en 2014. Il a laissé ce choix stratégique à chaque section locale, comme prévu dans ses statuts. Selon les lieux et selon les réalités locales, le PCF a tantôt fait le choix d’une union de l’opposition de gauche, tantôt fait le choix d’une alliance avec les frondeurs du PS, parfois fait le choix d’une union de toute la gauche. Mais surtout, depuis 2014, la situation politique du pays a changé, et les orientations politiques du PCF ont aussi avoir évolué. La décision de 2014 ne vaut pas pour 2017.,Dans les faits, le PCF a effectivement nationalement fait le choix d’aller vers une union de l’opposition de gauche en 2017 (voir plus haut).

Au final, Mélenchon ne cherche absolument pas à séduire l’électorat communiste dans cette interview au journal L’Humanité. Bien au contraire. Tout semble indiquer que s’il y’a une chose dont Mélenchon souhaite se défaire dans le programme commun « L’Humain d’Abord » c’est de son héritage communiste.

 

Mélenchon ne souhaite pas le soutien des communistes, car il ne souhaite pas être dans un démarche d’écoute des attentes d’autres forces politiques, de recherche de compromis, de dialogue. Non, l’auto-proclamé candidat de « La France insoumise » ne veut que des soutiens totalement soumis à sa candidature. Et donc pas des communistes.

Article initialement paru sur le blog de Pingouin094


Moyenne des avis sur cet article :  2.15/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

251 réactions à cet article    


  • howahkan 22 septembre 2016 08:42

    Salut,,pour moi depuis toujours, Melenchon est un faux opposant ,voila tout simplement..il n’est pas là pour être élu mais pour jouer le rôle de l’opposant pour ainsi nuire à toute réelle opposition qui serait unie éventuellement quelque soit la valeur de celle ci..

    Pour moi Melenchon c’est un piège a cons..


    • Alren Alren 22 septembre 2016 19:08

      @howahkan

      nuire à toute réelle opposition qui serait unie éventuellement quelque soit la valeur de celle ci..

      Voilà bien une phrase stupide : si (une candidature de) l’opposition « unie » n’a pas de valeur, elle fait le jeu des adversaires de cette opposition !!!

      La seule et unique chance de la gauche, c’est-à-dire celle qui abrogera la loi El Khomri, c’est une candidature excluant tout membre du prétendu Parti socialiste et tout membre du PCF, parti ne comprenant pas que son assimilation à l’URSS en fait un parti « ringard », un parti du passé, aux yeux des nouvelles générations.

      Le score de la gentille Marie Georges Buffet a été assez éloquent.

      La chance de rajeunir son image pour le PCF était de jouer loyalement le jeu du Front de Gauche. Mais dès le début il a considéré ses partenaires comme des satellites, ce qui était inacceptable et il a considéré que le sigle « Front de gauche » lui appartenait ce qui était inadmissible.

      Maintenant c’est lui qui est marginalisé et seul Mélenchon pourra rallier des voix d’électeurs désabusés par Hollande.


    • Jacquesj (---.---.169.228) 23 septembre 2016 15:20

      Monsieur Pierre Laurent par son obstination au refus de se joindre à la France Insoumise va entraîner encore plus le PCF vers les bas fonds de l’abime politique. Il se targue de jouer dans la cours des grands mais quand on représente après les présidentielles de 2002 à peine 3,37% suivies de celles de 2007 à 1,93% la chute est vertigineuse et il faudrait que Pierre Laurent ouvre les yeux surtout vis à vis des adhérents de son parti , quand on sait ce que le Front de gauche lui a apporté par la suite : en 2012 sous l’impulsion de Jean Luc Mélenchon 11,1% soit 6 fois plus que la candidate aux présidentielles de 2007. Alors Monsieur Pierre Laurent arrêtez votre égocentrisme et rejoignez la France Insoumise pour mener votre pays jusqu’à la victoire en préservant et même en redonnant plus de poids à votre parti.


    • babeuf69 (---.---.163.10) 24 septembre 2016 23:53

      @howahkan Je vous répond cher ami non pour votre argumentation un peu courte, affligeante, mais plus parce que vous êtes en premier de liste. Je vous prie de m’excuser donc. Ce que je vais dire ne va pas vous plaire, ni même vous intéresser. Passez donc ce n’est pas à vous que je parle. Le fiel et le mépris que vous affichez envers Mr Mélenchon, a le mérite au moins d’être franc et clair.

      L’auteur de l’article en débat ici, en revanche, illustre clairement ce qui est définitivement devenu insupportable. Taper sur JLM reste la règle, que dis je, la ligne, inaugurée dès les premières heures du front de gauche. Cette démarche unitaire de 2012, au delà de la cruelle désillusion, a eu au moins le mérite d’éclaircir la route. En ce sens elle fut importante et nécessaire. Elle a montré les limites des pseudo élites de gauche, totalement incapables d’appréhender, à la fois les enjeux, à la fois les outils, et surtout le cadre global, incontournable, d’une élection présidentielle au suffrage universel. C’est pourquoi il est un peu tard, désuet, et ridicule de continuer de traîner Mr Jean-Luc Mélenchon dans la boue. Ce n’est plus l’alliance avec le PC l ’enjeu. Ça c’était avant... Je dirais même c’est juste le contraire. Si le PC vient avec les insoumis tant mieux après tout. Pourquoi pas. Nous n’oublierons jamais la trahison des municipales, des régionales... Il va falloir en faire des efforts pour re, ou plus prosaïquement devenir crédibles, même si ce n’est plus le propos. Mr Francis Parny, Mme Marie-George Buffet, et désormais Mme Clémentine Autain l’ont parfaitement intégré... L’enjeu, l’outil, le cadre. Le seul qui tient l’ensemble, cohérent, et même bien sûr, bien évidemment, sans être parfait, je dirais même heureusement sans être parfait, c’est JLM. Au non de ce peuple qui souffre et crève d’angoisse au point où il est prêt à se jeter dans les filets frontistes, au point où il ne va plus voter, au point où les messages brouillons ne servent que le camp du libéralisme obscurantiste et dévastateur. Il sera bien temps ensuite de faire avancer le train. Le programme de l’Humain d’Abord l’a pas mal esquissé. Mais pour l’instant il s’agit déjà de poser les rails. Vive la République Sociale, vive les Insoumis, vive le Peuple, vive Jean-Luc Mélenchon.


    • CN46400 CN46400 25 septembre 2016 08:07

      @babeuf69

      "Le seul qui tient l’ensemble, cohérent, et même bien sûr, bien évidemment, sans être parfait, je dirais même heureusement sans être parfait, c’est JLM. Au non de ce peuple qui souffre et crève d’angoisse au point où il est prêt à se jeter dans les filets frontistes,"

       Ouf, sans être parfait, JLM est le plus beau. Enfin de la mesure, du recul, encore un pas et vous répondrez à a question de ce qui pour vous reste un jeu : Que fait-on le 7 mai (2°tour) devant l’équation voulue par la candidature auto proclamée de JLM = Juppe (ou Sarko)-Le Pen ?????


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 25 septembre 2016 10:10
      @howahkan

      AU LIEU DE DIVISER LA VRAIE GAUCHE DE MELENCHON ET DE MONTEBOURG + LES frondeurs

      VOUS FERIEZ MIEUX de demander aux électeurs de ne pas voter pour « les ripoublicains » qui sont
      riches a bigmilliond (bigmalion )

      si la France est encore dirigé 5 ans par ce nain de jardin plein de tics et de tocs ELLE SERA RAYEE DE LA CARTE

      un monsieur bismuth qui se croit gaulois et est d’oirigine juive-hongroise QUEL CULOT §§§

      DEMANDEZ LUI AUSSI DE RENDRE LES MILLIONS VOLES A LA LIBYE pourquoi ne pas l’avoir fait pourASSAD

      C EST UN VRAI FELON CE BISMUTH IL A UNE AME AUSSI NOIRE QUE CELLE DE BELZEBUTH VADE RETRO SATANAS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • Pingouin094 Pingouin094 25 septembre 2016 12:41

      @Jacquesj Si on veut avancer dans l’unité, il va falloir apprendre à s’écouter (ou plutôt se lire) les uns les autres.

      Je vous invite donc à relire cet article, notamment le passage où j’explique que P. Laurent n’a pas refusété la candidature de Mélenchon.

      Je vous invite également à relire tous les passages de l’article où j’explique que JL Mélenchon semble repousser et refuser le vote des communistes.

      Et je vous invite enfin à me répondre sur la base de cette lecture, et si vous n’avez pas la même perception, à m’expliquer arguments par arguments , ce qui vous paraît réquitable dans mes propos.


    • babeuf69 (---.---.163.10) 25 septembre 2016 15:16

      @Pingouin094 Mon cher Pingouin094 je me permet de répondre en deux lignes à cette question que vous semblez poser à un autre mais qui nous concerne tous. 1- le débat que vous introduisez par le fiel consiste à montrer que Mr Mélenchon est un menteur... Vous poursuivez ainsi fidèlement et benoitement la ligne que la direction du PC a instauré dès 2012, et a poursuivi scrupuleusement aux élections nationales qui ont suivi. Et qui a provoqué bien évidemment le désastre au coeur du Parti Communiste, et, j’insiste, au coeur même du seul Parti Communiste. Le discrédit est tel qu’il va être bien difficile et délicat de se remettre à niveau. Au point où je ne vous l’apprend pas, nombreux sont les militants communistes, effarés et dégoûtés, qui n’hésitent plus à se déclarer ouvertement aux côtés des Insoumis. En poursuivant cette ligne mon cher Pingouin094 vous ne faites qu’accentuer votre propre désastre. Dommage mais finalement démonstration cruelle de l’importance de cette expérience commune du Front de Gauche qui a manqué le rdv historique avec le peuple exténué pour sauver quelques sièges. Elle a permis d’éclaircir la route. Plus rien à attendre que des coups de la part de tels partenaires. La leçon est bien retenue. Merci. 2- j’en viens au second chapitre de mon argumentaire. Vous ne semblez pas avoir saisi le contenu de la leçon. Simplement parce que cela ne vous intéresse pas bien sûr. Aussi je m’adresse ici aux gens, et pas à vous spécialement. Le débat et l’enjeu aujourd’hui ne sont plus prioritairement les alliances avec des partis de gauche. L’expérience a été tentée et a montré ses limites, se réduisant à monnayer, certains diront instrumentaliser, le logo FdG contre des sièges à la mairie de Paris entre autre. Dégout rejet etc... Et surtout défaite terriblement dévastatrice chez ceux qui ont compris que les messages catastrophiques envoyés avaient rompu la dynamique populaire qui s’était pourtant enclenchée dans les meetings, démontrant la grande valeur et la capacité inestimable de Mr Jean-Luc Mélenchon à fédérer et catalyser les attentes populaires. Je précise bien ici, « POPULAIRE »... Pas les gens qui se tirent des coups pour des sièges d’élus. Mais des gens qui, soit votent, et de plus en plus tentés par la Marine, ou soit ne votent plus, parce que dégoûtés de ces pitoyables manoeuvres et de ces discours fumeux pour justifier l’injustifiable. C’est ceux là, ces gens électeurs qu’il s’agit de décider et qui ont un cerveau comme n’importe qui et auprès desquels nous devons retrouver le crédit gâché depuis 2012. Et nous sommes déjà en retard et nous n’avons pas encore les signatures. Et nous savons qu’en Vème République l’élection présidentielle se gagne exclusivement avec la personnalité du candidat et de sa force de construire le grand rêve collectif. C’est le moteur de tout projet politique. En conclusion je dis. Nous avons la personne prête à incarner et porter un message cohérent et décisif. Ce genre de conjonction historique qui peut enfin faire plier l’ordre libéral dévastateur de capacité humaine , destructeur d’économie, prometteur de catastrophes ne se renouvellera pas de sitôt. Toutes les forces sont donc parfaitement bienvenues. Cela renvoie donc à chacun sa propre responsabilité d’y prendre sa part, de construire encore et encore. Mais le cadre est désormais celui des Insoumis. Rien n’empêche un parti de s’y fédérer. Mais attention, lors des futures élections les choses devront être bien claire. Il n’y aura qu’un nom à la présidentielle. JLM. Il n’y aura qu’une liste aux autre élections. INSOUMIS. VIVE LA RÉPUBLIQUE SOCIALE !


    • babeuf69 (---.---.163.10) 25 septembre 2016 15:51

      @CN4640

      Merci de me répondre mon cher CN46400. Et de me donner ainsi l’occasion d’argumenter sur le vote utile puisque c’est ainsi que je comprend votre propos. Alors effectivement l’argument du vote utile. Ah la la oui effectivement. C’est étrange cet acharnement quasi solférinien, quasi valsien, quasi hollandien, à nous vendre cette posture. Que dis-je cette posture... Cette idéologie, cette messe, cette religion, devrait- on plutôt dire. Comme si nos pensées nos opinions nos rêves et nos imaginaires devaient se confronter à ce que vous semblez prendre pour un principe de réalité là où prétendre autre chose s’apparente à de la futilité. Un jeu dites-vous. Un jeu ces millions de gens sous les seuils de pauvreté en France ? Un jeu cette logique financière politiquement et délibérément orchestrée et à ce point enfoncée dans les cranes (cf Dardot/Laval : Ce cauchemar qui n’en finit pas) qu’elle semble bien transpirer dans votre propos ? Mon cher ami autorisez moi une image. Quand l’incendie ravage tout on ne vas pas choisir ce qu’on sauve en premier. Ça fallait prévoir avant. C’est d’ailleurs le sens même, la responsabilité et la noblesse du politique. Énoncer les risques prévoir et anticiper les enjeux. Ensuite mon cher, c’est le peuple qui tranche, qui choisit, qui élit... Ou qui reste chez lui. En attendant l’incendie Monsieur, ce qui semble d’avance vous délecter, vous êtes dès aujourd’hui face à deux choix. Pas besoin d’attendre le 7. Soit vous vous mettez en posture de citoyenneté responsable et vous tentez vaille que vaille de développer un argumentaire, soit vous vous contentez de postuler au rôle du pervers qui s’amuse d’une tragédie à venir. Vous voyez. On ne joue plus. VIVE LA RÉPUBLIQUE SOCIALE !


    • CN46400 CN46400 25 septembre 2016 17:28

      @babeuf69

        « Un jeu dites-vous. »

       Comment définir celui qui refuse l’entente, le débat collectif avant la prise de décision, l’analyse collective de la situation ? C’est cette attitude que JLM partage avec tous les joueurs de tous les casino de France. Pour lui la politique est devenue un jeu, un jeu individuel où une des inconnue est , ou non, l’entrée de Le Pen à l’Elysée, excusez du détail. Et si, battue par Sarko ou Juppé, la Le Pen est défaite en 2017, elle aura préparé le terrain pour 2022... Seule l’union des anti-loi El Khomri peut entraver ce plan, mais Mélenchon lui, marche sur l’eau n’est-ce pas ? 2022, ce n’est plus dans son plan de carrière, qui peut dire que d’ici là le déluge, invoqué déjà par Louis 16, n’aura pas eu lieu ?


    • babeuf69 (---.---.163.10) 25 septembre 2016 22:55

      @CN46400 Décidément quelle obstination... Quel acharnement... Voilà que vous convoquez le mouvement anti el khomri ? Quel rapport ? Quelle relation ? Qui vous rend légitime pour vous réclamer de ce mouvement et de l’utiliser comme argument contre le projet politique de Mr Mélenchon ? Je n’ai qu’une réponse. Votre capacité d’instrumentaliser tout ce qui ne sert que vos intérêts. Voilà que vous convoquez aussi le carriérisme de Mr Mélenchon... Bien très bien. Et félicitations. Vous persévérez sans faiblir dans le dénigrement. Vous assurez ainsi la votre de carrière d’apparatchik. Puis-je à mon tour vous poser une question ? La voici. Au nom de quelle ligne du programme de l’humain d’abord avez vous rejoint les listes des libéraux solfériniens entre 2012 et aujourd’hui. ? Arrêtez vos mensonges ! Cessez ces postures ridicules qui reprochent aujourd’hui à ceux qui vous rejettent, usés, dégoûtés, des pratiques que vous orchestrez depuis de nombreuses années ! Heureusement que dans votre Parti, et comme à d’autres époques, de plus en plus nombreux sont les militants qui peuvent et savent où se trouve le sens véritable et profond du communisme. Continuez bien. Adieu. L’avenir se passera de vous. Enfin. VIVE LA RÉPUBLIQUE SOCIALE.


    • babeuf69 (---.---.163.10) 26 septembre 2016 00:20

      @CN46400 Juste une précision « après nous le déluge » est attribué à La Pompadour et repris par Louis XV... Attention vous dis-je. La crédibilité passe par la justesse du propos.


    • CN46400 CN46400 26 septembre 2016 08:34

      @babeuf69
      « le sens véritable et profond du communisme. »

      « l’histoire de toutes société jusqu’à nos jours est l’histoire de la lutte des classes » (KM Le Manifeste du parti communiste-1848). Où est-il question de la lutte des « insoumis » contre les « soumis » ?......


    • babeuf69 (---.---.163.10) 26 septembre 2016 10:01

      @CN46400

      Ah... Karl Marx. C’est mieux. Beaucoup mieux. Et je répond. Où est-il question de la lutte des insoumis contre les soumis ? Nulle part. Ni chez Karl Marx. Ni chez les Insoumis. Où est-il question de la lutte des Insoumis contre la finance et la spéculation ? Partout chez les Insoumis... Et c’est le Coeur de l’oeuvre de Mr Marx. Ne lisez pas que le Manifeste , lisez aussi le Capital. Il ne parle que de ça. Et lisez aussi Le Cauchemar qui n’en finit pas de Dardot et Laval. Ça complètera vos lectures.


    • babeuf69 (---.---.163.10) 26 septembre 2016 10:12

      @CN46400

      Au fait ... Tout le monde a remarqué que si je répond à vos questions vous ne répondez pas à la mienne. Ça fait désordre... Je renouvelle. Sur quel article de l’Humain d’Abord vous êtes-vous appuyé pour rejoindre les listes des libéraux solfériniens de 2012 à aujourd’hui. ? Répondez ou allez demander à votre direction. Nous attendons la réponse. Enfin non. On a du boulot. Encore 300 signatures à trouver. Ça ne vous pose pas trop de problème cela ?


    • CN46400 CN46400 26 septembre 2016 11:01

      @babeuf69

      300 signatures à trouver, c’est juste le nombre d’élus PCF qui ont perdu leur mandat en 2014, et 2015 du fait des accrobaties Mélenchon-Verts.....


    • CN46400 CN46400 26 septembre 2016 11:08

      @babeuf69

      Un grand merci pour vos conseil de lecture, Potier aussi n’est pas mal : « Ni César, ni tribun..... »


    • Pingouin094 Pingouin094 26 septembre 2016 17:44

      @babeuf69 : 2 remarques :
      1°) Vous ne contestez pas sur le fond ce que je présente comme des contre-vérités de Jean-Luc Mélenchon.
      2°) Autour de moi, le fait est que je connais plus d’anciens militants du PG qui ont rendu leur carte en désaccord avec Jean-Luc Mélenchon que de communistes qui ont fait de même en raison de leur désaccord avec la ligne politique du PCF.
      Et pourtant, je connais bien plus de militants PCF que PG.


    • babeuf69 (---.---.163.10) 27 septembre 2016 21:49

      @CN46400

      Sur quel article de l’Humain d’Abord vous êtes-vous appuyé pour rejoindre les listes des libéraux solfériniens de 2012 à aujourd’hui. ?


    • babeuf69 (---.---.163.10) 27 septembre 2016 21:50

      @Pingouin094

      Sur quel article de l’Humain d’Abord vous êtes-vous appuyé pour rejoindre les listes des libéraux solfériniens de 2012 à aujourd’hui. ?


    • CN46400 CN46400 28 septembre 2016 07:47

      @CN46400

       Où avez-*vous vu que j’avais rejoins les « libéraux solfériniens ». Je répète que pour gagner en 2017 il faut construire une candidature à partir du mouvement anti-loi travail qui a été jusqu’à aujourd’hui, majoritairement soutenu par les prolos. J’ai participé à beaucoup de manifs cette année, je n’y ai jamais rencontré, autrement que habillés en CRS, des « libéraux solfériniens ». Par contre, à coté de moi, j’ai constaté la présence de « solfériniens non-libéraux », je pense donc qu’il serait pertinent d’entraîner ces gens là, qui sont des prolos de mon gabarit, dans une candidature anti-Hollande ce que refuse, hélas, Mélenchon. Il n’accepte lui, que des soumis à sa personne, pour coller des affiches, fournir de la tune et quelques signatures éventuelles qu’il obtiendra de toute façon puisque sa candidature arrange les hollandistes !


    • Clocel Clocel 22 septembre 2016 08:48

      Méluche, le petit sapeur de la vraie gauche, il ne peut plus abuser que les bœufs à œillères, il occupe juste un terrain qui ne doit pas être laissé en jachère...

      Solférinien un jour, Solférinien toujours ! smiley

      Va quand même falloir sortir d’un clivage qui ne veut plus rien dire.


      • Alren Alren 22 septembre 2016 19:13

        @Clocel

        Solférinien un jour, Solférinien toujours !

        Vous avez fait figurer une tête de clown derrière cette maxime ; c’est en effet ce qu’elle vaut : une clownerie !

        Je pourrais en citer une autre plus lucide : « Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis »

        Mais appeler Jean-Luc Mélenchon par un sobriquet suffit à vous classer parmi les « bœufs à œillères » et couper court à toute argumentation rationnelle que vous rejetteriez.


      • Onecinikiou 22 septembre 2016 22:05

        @Alren

        Passer sa vie politique à changer sur tout, et surtout sur l’essentiel, voilà ce qui caractérise le batteleur de foire Mélenchon : 

        - cautionner l’intégration fédéraliste européenne puis la fustiger, 

        - refuser de sortir obstinément de l’euro en traitant ses partisans de « maréchalistes » puis finalement s’y rallier, 

        - voter pour l’un des candidats de l’oligarchie puis s’en mordre les doigts, 

        - soutenir pendant des décennies la subversion « antiraciste » et l’immigration à tous crins, puis affirmer désormais que les travailleurs étrangers volent le pain des Français, 

        - applaudir à une résolution de l’ONU autorisant les frappes en Lybie puis se plaindre de l’ingérence et de l’impérialisme « nord-américain »,

        - justifier l’internationalisme, condamner le protectionnisme et le « repli sur soi », mais dénoncer les délocalisations et la désindustrialisation, 

        etc, etc...

        Place aux cohérents, et à ceux qui ont vu juste depuis toujours sans sembler contre toute l’intelligentsia unanime, et contre Mélenchon donc : 


      • Croa Croa 23 septembre 2016 12:21

        À Clocel « Va quand même falloir sortir d’un clivage qui ne veut plus rien dire »
        Tout à fait ! Même ceux qui se prétendent de la « vraie gauche » ou « de la gauche de la gauche » mènent un combat d’arrière garde. Par ailleurs les politiques LRPS sont tellement à l’extrême-droite objective que l’ouverture est à faire au peuple dans son ensemble tout simplement. Il se trouve que c’est ce que fait presque le FN (fausse extrême droite) sauf que lui exclu les nouveaux français et c’est toute la différence potentielle (en plus des véritables valeurs laïque portées seulement par les mélanchonistes, les LePenistes étant de leur coté plutôt curaillions !)


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 septembre 2016 08:12

        @Onecinikiou
        Vous ne manquez pas d’air ! Le FN ne fait que ça, de changer d’avis !
        « Les 21versions contradictoires du FN sur l’UE & l’euro » Je vous rappelle au passage, qu’il est impossible de sortir de l’ euro sans sortir de l’ UE, car il n’y a pas de clause de sortie à l’euro...


        Le FN raconte n’importe quoi sur Internet, tout et son contraire dans ses discours, mais quand il s’agit d’écrire noir sur blanc dans le programme officiel du FN, silence radio ! Le FN, sur son site officiel ne parle pas de sortie unilatérale de l’ UE, mais au contraire d’une Europe Nouvelle :

        «  Plus libres, plus forts, une Autre Europe est possible ! »

        Question cohérence, commencez donc par balayer devant votre porte.


      • Onecinikiou 25 septembre 2016 12:11

        @Fifi Brind_acier


        Le Front national se prononçait contre l’entrée dans l’euro et pour la sauvegarde de la monnaie nationale avant même son intronisation, dès les années 90. 

        A l’époque le gourou de la secte UPR végétait dans les cabinets ministériels de la droite « gouvernementale » où pullulaient les partisans de la monnaie unique.

        Question donneur de leçons, vous repasserez.

      • Legestr glaz Ar zen 25 septembre 2016 12:22

        @Onecinikiou

        Malheureusement le programme de gouvernement du FN ne parle pas de sortir de la zone euro. C’est ballot quand même.

        Lorsque l’on se sent acculé arrivent les attaques ad hominem. Votre démonstration est parfaite.


      • non667 25 septembre 2016 12:48

        @Fifi Brind_acier

        à fifi asselineau ,upr
        marine est pourtant claire ,(sauf pour les faux derch qui font semblant de ne pas comprendre et qui trollent !) elle propose de sorti de l’€ après concertation avec d’autres états et par défaut en fin de compte à tout les français une sortie unilatérale par référendum . (eh oui ! elle est démocrate et républicaine quoiqu’en disent les ordures (pour faire court ! ) du front ripoublicain ! )

        quand a la sarl lepen compte tenu de ce que la famille le pen a payé (financièrement de ses propre deniers :120.000.000 d’anciens francs ! pour un détail ! ) et moralement il n’y a je le répète que les faux derch , ,pour contester leur légitimité à la tête du fn .

        quand à asselineau -fifi : ses attaques contre le fn montrent qu’il est une taupe du N. O .M. destiné a diviser les souverainistes et grapiller quelques % au fn , au même titre que les « souverainistes de mes 2 » dupont gnangnan ,de villiers ..etc.. ,.............+ melanchon ...



      • Onecinikiou 25 septembre 2016 16:27

        @Ar zen


        J’ai employé deux phrases dont chacune contenait un argument. Le premier d’entre eux était de dire que le Front National s’était toujours opposé à la monnaie unique et ce depuis l’origine. C’est largement traçable il suffit de se reporter à toutes les déclarations de ses dirigeants sur la période. 

        Le second était de rappeler qu’Asselineau était à l’époque, au moment donc où le Front s’opposait au processus d’intégration euro-fédéraliste, un membre de cabinet de gouvernement de « droite » qui appuyait sans réserve ledit processus. Le contesteriez-vous ?

        Sauf à soutenir que de rappeler la réalité historique consisterait en une attaque ad hominem, je pense surtout que j’ai affaire à quelqu’un d’une mauvaise foi consommée. Et sans argument à m’opposer en l’occurrence. 

      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 25 septembre 2016 21:13

        @non667
        Relisez la profession de foi de Marine le Pen de 2012, et dites nous où se trouve la phrase :
        « Sortie unilatérale de l’ UE, de l’euro & de l’ OTAN par l’article 50. »  ??


      • non667 25 septembre 2016 21:40

        @Fifi Brind_acier
        au contraire du depuis peu asselineau le fn défend les français d’abord depuis 1972 avec constance contre vent et marée insultes coup bas (même attentat ! ) etc....... plus besoin de lire son programme ses ennemis s’en chargent sauf ce qu’ils présentent comme des défauts , de leur part je prend ça comme des compliments (immigration par exp ! ) !


      • Legestr glaz Ar zen 25 septembre 2016 22:37

        @Onecinikiou

        Vous avez raison, employer le terme de « gourou » ne constitue pas une attaque « ad hominem ». Je pense que nous n’avons pas la même définition du substantif « gourou ». Désolé pour vous. La mauvaise foi est dans votre camp. 

        Concernant l’euro voici ce qui est écrit dans le programme du FN :

        2. la France doit préparer, avec ses partenaires européens, l’arrêt de l’expérience malheureuse de l’euro, et le retour bénéfique aux monnaies nationales qui permettra une dévaluation compétitive pour oxygé- ner notre économie et retrouver la voie de la prospérité

        Vous voyez, par conséquent, avec vos propres yeux, qu’il s’agit de préparer avec ses partenaires européens.... Il n’y a donc aucune velléité de sortir unilatéralement. Il faut que les autres soient d’accord. C’est certain, puisque MLP le demande, il n’y a aucun doute : tous les autres seront d’accord. 

        Un peu avant, à la rubrique « politique étrangère » dans le programme FN il est écrit : "un ministère des souverainetés coordonnera la renégociation des traités. 

        Il n’y a pas à dire, c’est vraiment prendre les électrices et les électeurs pour des imbéciles. 


        Dans le lien ci-dessous MLP s’explique sur la sortie de l’euro et sur la sortie de l’UE. Ce n’est pas moi qui le dit, c’est elle !


        https://www.youtube.com/watch?v=XFTdKEPZPTQ

        Vous aimez être pris pour un imbécile, tant mieux pour vous. Le programme proposé par le FN est incompatible avec les traités européens, il ne peut pas fonctionner si la France reste dans l’UE. Conclusion à ceci. Inutile de parler de faire un référendum pour avoir l’avis du peuple. C’est totalement débile. On ne pond pas un programme qui ne peut pas fonctionner parce que des règles supérieures l’en empêche. 

        Un parti politique c’est une vision de gouvernement pour la France. Ainsi donc, le FN doit savoir s’il souhaite, ou pas, quitter l’UE, sans avoir besoin de faire un référendum. Ce n’est pas un menu à la carte que propose un parti politique lorsqu’il s’agit de gouverner la France. Tout ce que souhaite le FN pour la France n’est pas possible dans le cadre du TUE et du TFUE. C’est un programme pour rire !

        Le FN le sait mais n’annonce pas sa volonté de sortir de l’UE pour appliquer son programme. Il prend les Françaises et les Français pour des crétins. 

        Et vous, comment voyez vous les choses ? Y a t-il des gourous au sein du FN ? Des gens qui vous mènent par le bout du nez en faisant de gros mensonges ? 





      • Legestr glaz Ar zen 25 septembre 2016 22:41

        @non667

        Vous avez un esprit de déduction hors du commun, il n’y a pas à dire. Vous avez zéro pointé en raisonnement. 

      • Onecinikiou 26 septembre 2016 00:26

        @Ar zen


        Pourquoi ne dites-vous pas que quoi que puise dire et écrire les dirigeants du Front National depuis 30 ans, dans tous les cas de figure vous ne voteriez tout simplement pas pour lui, pour des raisons qui vous regarde (et qui ont peut-être tout à voir avec le conditionnement idéologique opéré par le système médiatico-politique sur cette période), ce serait plus clair et nous ne perderions pas inutilement de temps à discuter et à opposer nos arguments, non ? 

        Juste une question, les yeux dans les yeux, monsieur le dissident de la 25ième heures : si vous osiez nous dire le plus sincèrement du monde pour quel(s) parti(s) avez-vous voté disons depuis 1990 et la campagne référendaire sur le Traité de Maastricht, hum ? Histoire de confronter votre discours révolutionnaire avec vos actes concrets...

      • Legestr glaz Ar zen 26 septembre 2016 12:05

        @Onecinikiou

        Je l’ai déjà dit sur Agoravox. Je vais donc vous le répéter. Il y a des critiques émises par les dirigeants du FN contre l’UE qui me plaisent. Il y a des aspects du programme du FN (que j’ai entièrement lu) qui me plaisent. Je ne jette pas tout. 

        Ceci écrit, le programme du FN est « incompatible » avec les dispositions des traités européens. C’est prendre les électrices et les électeurs pour des imbéciles que de pondre un programme qui ne pourra pas être appliqué. Par ailleurs, vous avez entendu, comme moi, MLP se prononcer sur l’euro et l’UE. Cela vient peut être à l’encontre de ce que vous pensiez, malheureusement. Il faut bien s’appuyer sur la réalité pour se déterminer. Les mensonges ne durent qu’un temps.

        Je n’ai aucun secret pour vous. J’ai voté contre le traité de Maastricht (j’ai bien écouté Philippe Seguin), j’ai voté contre le TCE. J’ai voté Mélenchon en 2012, abstention au 2ème tour. Depuis j’ai appris que Mélenchon veut aussi « renégocier les traités », ce qui est impossible. Il fait donc partie des menteurs et de ceux qui endorment le peuple. Malheureusement. 

        En ce qui concerne la « renégociation » des traités, voici un lien. J’ai pris le temps de me faire mon idée par moi même en lisant les dispositions qui encadrent les possibilités de renégociation.




      • 59jeannot 22 septembre 2016 08:49

        La direction du PCF a brouillé les cartes par des alliances avec le PS lors des dernières consultations électorales, alors que le FDG combattait l’austère politique libérale du gouvernement.
        Les électeurs n’y comprenaient plus rien.
        D’autre part, dire que le PC a été surpris par l’annonce de la candidature de JLM est absolument faux ; P. Laurent en avait été informé dès le mois de décembre.
        Beaucoup de militants communistes appuient JLM et participent à la campagne de la « France insoumise » depuis le début,et ce, parce que cette campagne, compte tenu du contexte politique actuel, va être longue et donc, nécessite de démarrer tôt. Attendre le 5 novembre pour décider, non pas du candidat, mais des modalités de sa désignation, est suicidaire. A se demander si cela ne fait pas le jeu du PS, volontairement.


        • taktak 22 septembre 2016 09:52

          @59jeannot
          Ce n’est pas à se demander. Pierre Laurent est en train de liquider le PCF et de duper ses militants. Tapant à bras raccourcis sur Melenchon pour appeler à participer à la primaire derrière Hollande. Cet été il a d’ailleurs indiqué qu’il est pret à soutenir.... Montebourg.
          Le pari du Sénateur Laurent, c’est de faire alliance avec Hollande pour essayer de sauver quelques postes de députés. C’est un pari suicidaire :
          1°) le PS c’est la droite, et les français ne voteront pas pour ce parti qui pendant 5 ans - à nouveau - a liquidé leur droit et abimé la république.
          2°) alors que le PS va se faire laminer par la droite, il va inévitablement essayer de sauver ses élus en prenant les places occupés par les élus communistes. Ce qu’il a toujours fait.
          3°) Les législatives interviennent après la présidentielle, confirmant le vote des français. la stratégie perdante de Pierre Laurent, ne peut servir qu’à alimenter le vote inutile pour le PS et sa politique de droite et à faire battre les députés PCF....

          Tous le monde sait sur agoravox que je ne suis pas un fan de Melenchon. Mais il faut reconnaitre que c’est le seul qui dans les délais qui sont ceux de la présidentielle peut permettre de dépasser le PS, et même d’atteindre le second tour. Plutot que de se battre sur des questions de personnes , il faut reconnaitre que le PCF a jeté au orties son programme, préférant organiser une « consultation » plutôt que de défendre ses propositions. Là aussi pour mieux pouvoir soutenir le PS si besoin. D’ailleurs, Pierre Laurent n’a jamais envisagé de présenter un candidat communiste (si ce n’est son auguste et fade personne semble t il !) . Je me désole de voir des militants du PC prétendant être dans l’opposition au pouvoir PS MEDEF se ranger derrière... Montebourg ! de qui se moque t on ?
          Mélenchon lui reprend le programme du Front de Gauche, l’Humain d’abord qui a déjà fait 11%. Reste à affiner le contenu : le programme l’humain d’abord est inapplicable sans sortir de l’UE et de l’Euro. Si mélenchon franchit ce pas, il montrera qu’il est une vraie alternative crédible, et qu’il n’a pas peur d’affronter le système. Dans ce cas, il sera capable de mobiliser les millions d’abstentionnistes.

          Mais, la direction du PCF - et quelques militants naifs - ont plutôt choisi comme en 2007 de faire tourner à fond la machine à perdre.
          Ce qui est cocasse si cela n’avait pas de conséquence dramatique, c’est que l’auteur de l’article nous disait le plus grand bien de mélenchon, il n’y a pas si longtemps. A la lutte des classes, certains préfèrent sans aucun doute la lutte des places.


        • Trelawney Trelawney 22 septembre 2016 13:38

          @taktak
          Pierre Laurent roule pour Hollande, Juppé ou Sarkozy, car seuls ces trois gaziers vont préserver les conseil économique et social. Et dans ce cimetière des éléphants il n’y a que des communistes. C’est un peu leur MAPAD à eux.

          Comme les communistes sont pour la conservation des privilèges, ils ne veulent pas qu’on touche à ce CES.

          Maintenant Marx, la lutte des classes et tout ça, c’est un peu comme « la fumée tue » sur les paquets de cigarettes. Tout le monde sait que c’est une arnaque


        • CN46400 CN46400 22 septembre 2016 14:22

          @59jeannot

           Une page et demi pour Mélenchon dans l’Huma. Il y confirme sa démarche, pas de parti, il cite le Pcf pour le critiquer, pas le PG. Les cartels c’est vraiment affreux ! L’engagement individuel y a que çà de vrai. Les cocos sont quand même les bien venus, pour les bras sans doute, et aussi, il ne le précise pas, mais en filigramme on devine, pour une certain potentiel financier et bien sûr pour les quelques signatures qui lui manquent encore.

            A part cela Mélenchon n’a plus besoin du PCF, surtout pas d’idées pour « son », le sien, programme. Plus de bourgeois ni de prolos, juste des insoumis et des soumis. Au fait si Mélenchon et ses groupies sont des « insoumis » c’est qui les « soumis » ? Arthaud ? Poutou ? Le Pen ? Sarkozy ?, Hollande ? les cocos ?, allez savoir..... 

           Au plan politique, pour JLM la situation 2017 est la même qu’en 2012, les mêmes seront candidats et lui sera plus fort dès le départ... Quid du FN de Marine Le Pen, les deux mots ne sont même pas prononcés, si vous lui en parlez, c’est que vous cherchez à l’embrouiller, comme ce Laurent qu’il s’excuse, quand même, d’avoir traité, à la fête de l’Huma, de « trotskiste des années 70 ». Mais dans la bouche d’un ex-trotskiste, précise-t-il, ce n’est pas une injure !

           


        • Gilbert Duroux 22 septembre 2016 16:05

          @taktak
          C’est quand même hallucinant ce soutient de Laurent à Montebourg alors que Montebourg s’était rallié à Hollande lors de la précédente primaire, au lieu de soutenir Aubry, qui (quoi que l’on pense d’elle) représentait l’aile gauche du parti prétendument socialiste. En plus, c’est Montebourg qui a intrigué, avec son ami Hamon, pour que Valls soit nommé Premier ministre.
          Bien entendu, le pingouin auteur de cet article, obnubilé par sa haine de Mélenchon, ne trouve rien à redire à ça.


        • Alren Alren 22 septembre 2016 19:17

          @CN46400

           Les « soumis » ce sont les imbéciles qui ne vivent pas de dividendes et qui ne voteront pas Mélenchon !


        • JP94 22 septembre 2016 19:27

          @taktak

          La direction du Parti c’est une chose. Qu’elle soit sur de mauvais rails, OK.

          Mais par contre il faut bien voir ce qu’il y a derrière les calculs de JLM 2017.
          Après un début de grand respect pour flatter la MO du PCF, afin de réussir un score aux présidentielles - donc jouer la présidentielle - seule carte où il puisse représenter qqchose, élection la moins démocratique , c’est un point essentiel - JLM a changé de discours et joué la carte du dénigrement du PCF et de ses militants ( voir ce qu’on lit sur les blogs ) .

          Mais cette stratégie était induite dès le début du FDG. Se construire une légitimité électorale - à défaut de l’avoir autrement - par une posture. Ensuite casse le PCF, ce qui est exactement la tactique du PS et JLM le sait fort bien lui qui reste, au fond un élément du jeu du PS, un peu comme Tsipras en Grèce sert d’exutoire à un électorat qui a renoncé à un réel changement mais ne peut plus marcher derrière le PASOK. Qu’a fait Tsipras,le travail fait ? Il a tourné la veste et le mal est fait.

          JLM, candidature basée sur la personnalisation : le ver est dans le fruit. Où sont les forces de changement social, où sont les classes sociales dans ce jeu politique ? exclues.

          JLM axe sur la présidentielle sa légitimité en faisant croire à l’électorat de gauche que la Présidentielle est une élection permettant l’alternative : c’est pernicieux. et totalement fallacieux/ 
          De la présidentielle sera issue une personnalité légitimant le système présidentiel qui surfera sur cette personnalisation pour amoindrir les Législatives , seules élections nationales représentatives ayant une vocation démocratique.
          Les calculs de JLM et du PCF s’excluent ici : JLM n’a aucune légitimité aux Législatives, tandis que le PCF en a , historiquement. Donc pour se débarrasser de cette unique représentation populaire que n’incarnera jamais un JLM ;, il lui faut supplanter les élu(e)s PCF, très actifs et engagés, seuls représentants à l’Assemblée des classes populaires. 
          Et on n’aura alors que,soit des représentants de la Bourgeoisie, soit des bobos prenant le peuple pour des demeurés.

          Au-delà des Présidentielles, ce sont les Législatives que vise JLM comme cela se fait depuis le coup d’Etat constitutionnel du double quinquennat.

          Il faut exiger d’abord des Législatives, avec du débat .

          Du reste le PCF, je pense, axera sa campagne sur les Législatives, mais le jeu actuel est faussé.
          Ce ne sont pas des élections, desquelles pourrait bien émerger le FN en force que l’on peut escompter des changements démoncratiques.

          Critiquer le PCF pour la question des places, c’est bien sûr aussi un argument fallacieux : JLM a beau jeu de le faire, lui qui n’a aucune assise locale et donc tout à gagner. 
          Mais le PCF sait très bien que regagner un élu pour lui qui ne peut tabler actuellement que sur son action locale municipale pour se légitimer, est quasi impossible . Or les conséquences sont immédiates baisse du budget santé, culture , éducation vacances pour les enfants. Une fois passées les années, ces acquis sont perdus et les électeurs accoutumés.
          On n’est pas dans une phase revendicative montante où l’électorat va voter par espoir de changement. On est dans une phase où l’électorat votera pour ce qu’il voit et ce qu’ll ne voit pas ne le mobilisera pas.

          La candidature de JLM, dans ce contexte, ne saurait représenter l’espoir d’une autre société, mais le premier pas de l’effacement de la représentation populaire du champ politique.
          Je le constate aisément là où je vis .
          Les seuls élus de changement de milieu populaire sont présentés par le PCF ( qu’ils en soient membres ou non). Le PG a même présenté contre eux des candidats ... permettant au FN de s’affirmer comme force.

          Il convient de voir au-delà de cette présidentielle les enjeux réels de ces élections. 


        • robali 22 septembre 2016 20:01
          @Trelawney

          Simple question avant de vous répondre. AVEZ VOUS LU KARL MARX ? et si oui, QUOI ?

        • CN46400 CN46400 23 septembre 2016 08:05

          @JP94

           Votre raisonnement est juste à 66%, mais pas plus. Vous négligez le fait, essentiel pour le 2°tour, que Mélenchon a démontré son incapacité, malgré 30 années de pantouflage au PS, d’attirer une partie substancielle de l’électorat PS. C’est pour cela que la lutte des classes de 2012 est devenue la société des bisounours où des « insoumis » se disputent avec des « soumis ». Sans que soit précisé une quelconque définition de ses deux catégories.

           Mais entre 2012 et 2017, il n’y a que 5 années, insuffisantes pour échapper à un certain parfum d’arrivisme...


        • Croa Croa 23 septembre 2016 12:32

          À taktak,
          Tout à fait. Le problème c’est que le PC est aussi un partit constitué d’arrivistes et de gens en place influents (moins cependant que le PS et les Verts.) Il faut souhaiter que les militants de base s’en mêlent et normalement la raison reviendra (le maintient des postes d"élus ne sera plus une priorité.)


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 septembre 2016 19:39

          @robali
          Karl Marx, c’était le 19e siècle. Il n’y avait pas encore de syndicats, beaucoup de monarchies encore en Europe, la République était en gestation, il n’y avait pas de séparation de l’ Eglise et de l’ Etat, pas de loi sur les associations etc etc.
          C’est au cours du 20e siècle que tout cela s’est vraiment organisé, et que les acquis sociaux ont été obtenus, avec les luttes syndicales, avec les grèves de 36, avec le CNR etc.


          La France est une exception mondiale, c’est le pays où plus de 50% de la richesse nationale est redistribuée, sous forme de services publics gratuits, de Sécurité sociale, d’aides sociales, logements sociaux, APL etc. En Europe du nord aussi, le taux de redistribution est important. Ce sont tous ces acquis que l’ UE veut voir disparaître, au nom « de la compétitivité », dit -elle.
          La loi Travail, ce n’est que le début !

          Même si on n’a pas lu Marx, tout le monde est concerné par la privatisation des services publics, de la Sécurité sociale remplacée par les Mutuelles, le gel des retraites, la fin des CDI et du SMIC, la baisse des indemnités chômage etc, etc.

          Alors cessez de diviser les citoyens entre ceux qui ont lu Marx et ceux qui ne l’ont pas lu. Pour défendre ses intérêts et ses acquis, il faut passer un examen en marxologie, maintenant ?
          Les réformes structurelles imposées par l’ UE concernent tout le monde.

        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 septembre 2016 08:20

          @taktak
          " ... le programme l’humain d’abord est inapplicable sans sortir de l’UE et de l’Euro. Si Mélenchon franchit ce pas, il montrera qu’il est une vraie alternative crédible, et qu’il n’a pas peur d’affronter le système. Dans ce cas, il sera capable de mobiliser les millions d’abstentionnistes."


          Si Mélenchon expliquait que son programme est inapplicable sans sortir de l’ UE & de l’euro, il chercherait une alliance avec PRCF ou à l’ UPR... Or, je ne vois aucun rapprochement.

          Syriza aussi avait un super programme en 2012, on voit ce qu’il est reste...
           « Partager » (économie), « aimer son prochain comme soi-même » (immigration), et… « tu ne tueras point » (sécurité et politique étrangère)."
          Rêve !


        • franck milo franck milo 25 septembre 2016 10:59

          @JP94
          « JLM n’a aucune légitimité aux Législatives, tandis que le PCF en a , historiquement »
          Vous ne manquez pas d’air pour oser écrire toutes ces conneries.
          et je qualifierais même votre billet d’être une belle tartine de merde.


        • Pingouin094 Pingouin094 25 septembre 2016 12:45

          @59jeannot : Le problème de la candidature de JL Mélenchon n’est pas tant d’avoir été surpris que mis devant le fait accompli. Et si les dirigeants étaient peut être informé, ce n’était pas le cas des militants qui ont eux été surpris sans aucun doute. Et comme militant du FdG, nous aurions aimé un débat interne au FdG avant qu’un de ses membres ne se déclarent sans débat de tous et notamment des adhérents et militants.


        • chantecler chantecler 26 septembre 2016 07:46

          @Fifi Brind_acier
          "Alors cessez de diviser les citoyens entre ceux qui ont lu Marx et ceux qui ne l’ont pas lu. Pour défendre ses intérêts et ses acquis, il faut passer un examen en marxologie, maintenant ? « 
          Belle manipulation de votre part Fifi .
          Robali est peut être maladroit dans sa formulation mais il rappelle que K. Marx a fourni un immense travail intellectuel , de philosophe , d’économiste , d’historien qu’il serait stupide d’ignorer .
          Il ne cherche pas dans son court et (rare) commentaire »à diviser« .
          C’est vous qui interprétez .
          Cela dit , que K. Marx ne soit ni votre tasse de thé ni celle de votre gourou pour lequel vous écrivez mille commentaires par semaine , rien d’étonnant .
          Je m’en serais douté .
          F.Asselineau est anti américain, certes , anti UE , mais c’est aussi un cadre représentant le capitalisme de l’ancienne école , celle de la période »moderne" qui va du 19ème siècle au gaullisme disons , les trente glorieuses incluses ...(ce qui rappelle de bons souvenirs aux anciens).
          Donc compatible avec la stabilité du système .
          Dit autrement c’est un bon conservateur .
          Ce qui explique d’ailleurs qu’il réussit a émerger dans certains médias et qu’il soit protégé (pourquoi pas ?)...
          J’espère qu’il vous remercie à la hauteur de vos efforts .


        • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 22 septembre 2016 08:52

          Pendant que les Etats-Majors négocient d’hypothétiques sièges d’élus, pendant que le jeu électoraliste ne prend en compte que des tactiques à court terme pour tromper les électeurs et capter leurs voix, pendant que les uns organisent des primaires et que les autres se battent dans la cour de récré, les vrais pouvoirs continuent leur razzia...



          • Onecinikiou 22 septembre 2016 08:57

            Que l’appareil communiste ait fait le tapin aux dernières élections - en fait depuis 1981 - pour le maquereau socialiste et dans le but d’obtenir quelques strapontins ministériels, quelques prébendes, sauver quelques baronnies et le siège surtout de Colonel Fabien, n’est pas de l’ordre du jugement de valeur mais du constat de fait. 


            Mais là où cela en devient vraiment pitié, c’est que l’appareil communiste français en vienne à mendier et à s’humilier - objet du présent article - vis à vis d’un ancien sénateur socialiste dont le parti à phagocyter l’électorat, ancien trotskiste dont la mouvance fut le fossoyeur du PCF historique, et ancien franc-maçon dont l’appartenance fut pourtant dénoncée par tous les membres fondateurs et théoriciens communistes comme une pure compromission de classe !

            Le PCF de Laurent, de Hue, de Buffet, mérite de disparaitre dans les poubelles de l’histoire, et le plus tôt sera le mieux. 

            • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 22 septembre 2016 09:20

              @Onecinikiou

              Le basculement ne date pas de 1981, mais de 1972, date de la signature du programme commun qui rentrait dans la perspective de la stratégie du « passage au socialisme par la voie pacifique ».

              Le PCF a cru qu’un accord avec le PS le conduirait de façon définitive au pouvoir, en appliquant le vieux principe « plumer la volaille socialiste » (Albert Treint), en faisant qu’une partie de l’électorat socialiste ouvrier basculerait « forcément » de son côté.

              Or, c’est l’inverse qui s’est produit : la composition de la société française n’a pas permis un tel rapport de forces autour d’un monde ouvrier de moins en moins nombreux avec le développement du secteur tertiaire, la robotisation des usines et la « crise économique », la disparition des charbonnages et la fortes réduction de la sidérurgie.

              Le PC n’a jamais retrouvé les voix passées au PS qui a, lui, profité également d’un basculement de voix de centre gauche devenant le grand bénéficiaire politique du « programme commun » aux dépens d’un PCF qui, avec la chute du mur de Berlin, a perdu le soutien international dont il bénéficiait. Depuis, il est marginalisé et ne s’en remet pas.


            • binnemaya 22 septembre 2016 09:34

              @Jeussey de Sourcesûre
              Exact mais le PCF( je parle évidement de la direction) n’est pas a une trahison prêt.
              Cela me fait penser a l’Espagne ou le PC a aider Franco a s’installer au pouvoir contre les républicains.


            • taktak 22 septembre 2016 09:55

              @binnemaya
              Oui la direction actuelle du PCF n’est pas à une compromission pret.
              Mais pas la peine de MENTIR ; le PCF a été le seul parti en France à défendre les républicains contre Franco.

              Au contraire le PS (la SFIO donc) elle a bafoué les accords de défense, bloquant les livraisons d’armes à la République.

              Les mensonges anticommunistes, visiblement, plus c’est gros plus ca passe ! NON ca suffit


            • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 22 septembre 2016 09:58

              @binnemaya

              FAUX, c’est exactement le contraire.

              Après l’échec de l’offensive sur l’Ebre (novembre 1938), les chances d’une victoire républicaine étaient anéanties ; le camp républicain a alors connu une scission entre le gouvernement Negrín appuyé sur le PC, qui veut aller jusqu’au bout (dans l’espoir du déclenchement d’un conflit plus général, qui mettrait fin à l’isolement de l’Espagne républicaine) et un certain nombre de militaires républicains (Miaja, Casado…), appuyés sur quelques dirigeants socialistes (Julián Besteiro, Wenceslao Carrillo) et un anarchiste (Cipriano Mera), qui voulaient engager des négociations d’armistice avec Franco et mettre fin à ce qu’ils estiment être l’emprise soviéto-communiste sur la République.

              Cette scission s’est concrétisée en mars 1939, après la chute de Barcelone et la retraite des Républicains de Catalogne vers la France (retirada), notamment celle du président de la République, Manuel Azaña, lors du coup d’État dirigé par Casado qui prend le contrôle de Madrid et proclame la déchéance du gouvernement Negrín. Les communistes madrilènes opposent pendant plusieurs jours une résistance armée, mais doivent finalement abandonner le combat. Le coup d’État se révèle d’ailleurs inutile et suicidaire pour la République, Franco ne voulant pas des négociations souhaitées.


            • binnemaya 22 septembre 2016 10:08

              @taktak
              Mais l’entreprise insensée d’écrasement de la révolu­tion que les communistes ont commencée ne va pas s’arrêter là. En août 1937, une attaque de grande enver­gure est déclenchée contre l’Aragon, région entièrement organisée par les anarchistes.
              En s’attaquant aux collectivistes anar vous appelez cela comment ?
              Pour moi c’est de la traitrise pur jus et c’est là la ressemblance avec l’actualité


            • alain-aaae (---.---.93.21) 22 septembre 2016 13:41

              @binnemaya tu es vraiment un connard j ai l oncle de ma femme qui été dans les brigades internationales et a commencé a faire la guerre contre FRANCO mais il a du comme beaucoup des ses camarades parce que la S F IO dont BLUM et sa clique non pas voulu les fournir en armes qu ils on été obligé de rentrer en france puis déporté en allemagne


            • CN46400 CN46400 22 septembre 2016 14:31

              @Jeussey de Sourcesûre

              Tout n’est pas faux dans votre raisonnement, mais ni Mitterand, ni le PCF, ni le programme commun de 72, ne sont responsables de la chute de l’URSS. Et si le PCF a beaucoup trop misé sur l’URSS, on peut, sans faire preuve d’un excès de générosité lui reconnaître le bénéfice de la bonne foi.


            • Onecinikiou 22 septembre 2016 14:41

              @Jeussey de Sourcesûre


              N’oubliez pas de rappeler ce fait majeur de l’histoire que fut l’effondrement de l’URSS et plus globalement du bloc communiste, et qui tant symboliquement que très concrètement dans les faits fut la démonstration par la praxis de la non viabilité politique de l’hypothèse communiste chère à Badiou, toute chose qui n’a pas manqué de rejaillir sur l’opinion, le PCF et donc ses scores électoraux.

              D’autre part depuis Marchais, aucun des premier secrétaire du PCF n’a jamais plus défendu les travailleurs français ni non plus d’ailleurs une vision économico-politique centrée sur les rapports de classes, mais un bougli boulga où s’entremêlait défense des minorités (et sa dictature), du « féminisme » de la « jeunesse » et de l’immigration, soit autant de concepts abstraits parfaitement hérétiques pour d’authentiques penseurs marxistes. 

              La non-pensée de l’appareil communiste n’est plus qu’un charabia qui le met à droite de l’idéologie dominante mondialiste, immigrationniste, cosmopolite et métisseuse. Il est devenu en réalité la voiture-balaie de la social-démocratie en voie qui plus est de disparition. Ce qui rajoute à la trahison et au reniement, le grotesque de la tragédie.

            • Trelawney Trelawney 22 septembre 2016 17:41

              @CN46400
              Et si le PCF a beaucoup trop misé sur l’URSS, on peut, sans faire preuve d’un excès de générosité lui reconnaître le bénéfice de la bonne foi.

              Si le PCF était à fond derrière l’URSS, c’est qu’il était complétement noyauté par le KGB. A partir de ce constat, la politique communiste en France était basée uniquement sur la défense des intérêts de l’URSS au détriment de la France. Sur le plan militaire on a eu droit au le sabotage par la CGT du matériel militaire envoyé pendant la guerre d’Indochine, itou pour la guerre d’Algérie, à l’article de l’huma sur la menace imminente d’un parachutage à Kolwezi pour bien avertir l’Angola communiste etc. Côté économie et social c’était du même calibre.

              Lorsque l’URSS s’est effondrée, alors que tous les partis de gauche européen avaient retiré « communiste » de leur sigle, le PCF complétement inféodé continuait à croire en une Europe communiste sous la protection de l’ex URSS. D’ailleurs ils continuent encore dans cette voix


            • Alren Alren 22 septembre 2016 19:26

              @binnemaya

              Cela me fait penser à l’Espagne où le PC a aidé Franco à s’installer au pouvoir contre les républicains.

              C’est complètement faux !

              Le PC espagnol a désarmé partiellement les anarchistes du POUM qui luttaient à ses côtés contre les fascistes soutenus par Mussolini, Hitler et l’église catholique espagnole.

              Mais il n’a en rien aidé le sanglant dictateur à prendre le pouvoir pour une répression abominable et pas assez dénoncée qui a frappé d’abord les communistes et leurs familles !


            • robali 22 septembre 2016 20:07
              @Onecinikiou
              que de haine dans vos propos avec un langage de minable. On peut faire connaître ses opinions sans employer la vulgarité, respecter ses adversaires

            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 septembre 2016 07:43

              @Trelawney
              Biographie d’ Eugnène Fried. Toutes les relations URSS - PCF y sont expliquées.


            • CN46400 CN46400 23 septembre 2016 09:18

              @Trelawney

              Désolé mon cher mais je suis plutôt fier de la politique anti coloniale du PCF...


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 septembre 2016 09:51

              @CN46400
              Mais ça, c’était avant..., avant Mitterrand ! Avant Mitterrand le PCF avait aussi une excellente analyse de la construction européenne, dont il ne reste rien !


              Maintenant Pierre Laurent dirige le Parti de la Gauche européenne, une émanation du Mouvement européen, dont la création a été financée par la CIA pour propulser l’idée européenne !

              Mouvement européen, vous voyez, je vous mâche le travail....
              (.. ;) Richard J. Aldrich, un autre historien américain, considère que l’influence des États-Unis, et leur soutien financier dans le cadre de l’endiguement du communisme (en plus du plan Marshall), jouèrent un rôle important dans l’essor du Mouvement européen10. Ce soutien américain se serait élevé à 3 millions de dollars versés sur une période de 10 ans (1949 à 1960), ce qui représentait alors, selon Aldrich, entre la moitié et environ les deux tiers du budget global du mouvement11. D’après Aldrich, en 1951, Paul-Henri Spaak, alors président du MEI, crée un budget spécial qui permet de rendre moins apparent les apports croissants des fonds américains, ceux-ci servant à financer le European Youth Campaign, un programme orienté vers la jeunesse européenne. Le Baron Boel, trésorier du MEI, explique en 1953 que la discrétion était nécessaire, afin que les adversaires de l’unité européenne ne puissent pas accuser certains des programmes du MEI d’être une création américain (...)

              C’est bien connu, les Américains défendent partout dans le monde, la démocratie, la paix, les droits de l’ homme, le droit des peuples à disposer d’eux mêmes, la souveraineté des Etats,... toussa, toussa ...

            • Trelawney Trelawney 23 septembre 2016 14:31

              @CN46400
              Désolé mon cher mais je suis plutôt fier de la politique anti coloniale du PCF...

              La politique anti coloniale du PCF était limpide : remplacer les colons français par des colons communiste en provenance d’URSS. L’URSS avait besoin d’étendre son territoire et pour éviter une confrontation direct avec les USA, s’est attaqué aux colonies européennes.

              Elle a mené une action sur place avec la formation et l’armement des factions indépendantistes et une action conjointe dans le pays colonisateur avec manifestations et tout le cirque. Ca a fonctionné en parti en Asie et Afrique.

              Le colon algérien possédé 1 millions d’hectare de terre alors que l’autochtone en possédé 6 millions d’hectares. Mais quelle victoire de voir l’Algérie algérienne et le retour de colons qui étaient pour l’immense majorité des fonctionnaires, ouvriers mécaniciens ou ouvriers agricoles. Il est vrai que peu de temps après nous avons vu arrivé des autochtones en recherche de travail et quittant la misère d’un pays totalitaire mais indépendant.

              Si êtes fier d’avoir été cocufié par l’URSS, c’est que vous n’avez aucun jugement de valeur.


            • CN46400 CN46400 23 septembre 2016 14:44

              @Trelawney

              En Algérie les colons n’étaient ni fonctionnaires ni ouvriers, ils étaient des colons, tout simplement, sur des terres spoliées, par la force, aux algériens devenus, eux, des ouvriers agricoles.


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 septembre 2016 19:44

              @taktak
              Il parle du PC espagnol, je pense, pas du PCF.


            • Perceval Perceval 22 septembre 2016 09:05

              Mélenchon est intelligent mais il s’égare avec la Gauche. En tout cas il a été le seul à bien décrire le capitaine de pédalo qui nous sert de président.


              • Onecinikiou 22 septembre 2016 14:12

                @Perceval


                Vous voulez dire : bien décrire le médiocre agent de la finance mondialisée pour lequel il a appelé à voter « sans condition » dès 20h15 le soir du premier tour... ?

                Tout à fait hilarant. 

              • raphaël (---.---.25.231) 22 septembre 2016 09:32

                Désolé Pingouin, mais juste avant que Mélenchon annonce « unilatéralement » sa candidature, Laurent avait tout aussi unilatéralement annoncé la participation du PCF au processus de primaires initié par C. de Haas qui visait à ce qu’il n’y ait qu’une seule candidature à gauche afin d’être « sûr » d’être au second tour... Il fallait, d’après Laurent, faire confiance aux participants à cette primaire pour choisir un candidat opposant à la politique menée par le PS... On voit ce que cette initiative a donné, et c’est plus tard que Laurent a parlé de primaires à gauche du PS, mais vu que les frondeurs partent avec le PS et que les verts font la leur en interne, ...

                Alors maintenant, qu’est-ce qu’on fait ?

                • taktak 22 septembre 2016 09:56

                  @raphaël
                  je rappelle que C de Haas est désormais la directrice de campagne de C Duflot.... et oui.

                  bref, Pierre Laurent prend les militants PCF pour des cons !


                • Vil (---.---.244.210) 22 septembre 2016 09:36

                  Qu’est ce qui nous reste nous sous citoyens (les démunis),le FN : non merci j’ai encore de l’honneur,LR : qui nous parle que de sécurité et d’émigration tempo imposé par Sarkozy, UDI ...,le PS (plus confiance même si Filoche gagnait la primaire,je ne voterait plus socialiste) alors je voterai Mélenchon même si je ne partage pas toutes ses idées,il donne encore un peu d’espoir avant que

                  tout ne parte en vrille et que dans un dernier sursaut on fasse une connerie.

                  • taktak 22 septembre 2016 10:02

                    @Vil

                    Oui, plutot que des calculs aigris et perdants, posons nous la question du résultats que nous voulons le soir de la présidentielle.

                    • Mélenchon à 20% potentiellement au second tour et proposant de faire place au peuple en sortant de l’UE et de l’Euro ? Je rappelle que dans les sondages, Mélenchon est en tête de la gauche. Qu’il adopte un discours sérieux et combatif sur l’UE et il pourrait rassembler très largement.
                    • Pas de mélenchon - par manque des 500 signatures bloquées par la direction du PCF - mais Pierre Laurent ou montebourg à 5% au coté de Duflot à 2% en compagnie du NPA et de LO à 1% derrière François Hollande élimité plafonnant à 13%, tandis qu’au second tour on aurait droit à Le Pen Sarko ?

                    Qu’est ce qui serait le mieux pour le pays ? alors prenons nos responsabilités !

                  • alinea alinea 22 septembre 2016 10:23

                    @taktak
                    Entièrement d’accord ! mais vous oubliez le PS ! C’est le PS qui bloque les signatures pour Mélenchon ! et c’est d’une toute autre envergure !


                  • CN46400 CN46400 22 septembre 2016 14:02

                    @taktak

                     Mélenchon à 20%, que va-t-il rester pour le PRCF ?....

                    Jusqu’à aujourd’hui, les élections se jouent sur des idées, et surtout l’idée que l’électeur se fait de la situation sociale et de ce qu’il ressent personnellement. Or, l’électorat PS s’est fracturé dès l’entrée en fonction de Hollande et la suppression de la défiscalisation des heures sups dont la plupart des patrons, d’un seul mouvement, ont purement et simplement supprimé le paiement (-50€/mois pour tous les jeunes ouvriers et employés).

                     La loi El Khomri, qui est perçue comme une généralisation, pour longtemps, de la précarité a achevé le mouvement. Tenter de rassembler tous les opposants à cette loi fait partie du BA BA de toute politique visant à l’union des prolos dont une partie essentielle est encore dans l’orbite du PS. Le PCF fait ce boulot, Mélenchon est occupé ailleurs...

                     Reste le passage à l’acte, la rupture du vote PS, qui ne se concrétisera que s’il est entraîné par une personnalité reconnue de cet électorat, les parents surtout, qui aspirent à un changement, c’est sûr, mais un changement limité. Mélenchon aurait pu être cette personnalité, sauf que son comportement « border-line » ne s’accorde pas avec cet objectif, pourtant décisif, pour espérer atteindre le 2° tour.


                  • Onecinikiou 22 septembre 2016 14:22

                    @taktak


                    Le mieux pour le pays ? Mais pardi : l’arrivée au pouvoir de authentiques patriotes et souverainistes qui avaient tout vu, tout compris, tout anticipé des bouleversements en cours et qui sont en train de dévasté le pays, socio-économiquement, démocratiquement, et identitairement.

                    Dois-je rappel que votre « champion » admettait encore il y a peu qu’il n’était pas possible de prévoir une telle trahison de celui qu’il nommait pourtant de « capitaine de pédalo », et qu’il avait assidument fréquenté les décénnies passées puisque lui-même était membre d’un parti socialiste que ce dernier dirigeait en tant que premier secrétaire ?

                    Quand on dit ne pas avoir pu prévoir cela, c’est qu’on démontre définitivement son incompétence, son insuffisance, ses déficiences à prétendre diriger ce pays. 

                    Quand on s’est trompé autant sur l’Union européenne (Maastricht), sur les gouvernements et parti auxquels ont a appartenus des décennies durant, sur l’immigration (discours du prado), sur le souverainisme, sur l’euro etc..., on ne prétend plus à diriger ce pays : on prend sa retraite politique et on se bat la coulpe jusqu’à ce que mort s’ensuive. 

                    On laisse surtout les visionnaires et ceux dont les événements confirment qu’ils ont sur raison sur tout, accéder aux responsabilités et redresser ce pays en voie de perdition ! 

                  • taktak 22 septembre 2016 15:01

                    @Onecinikiou

                    Le mieux pour le pays ? Mais pardi : l’arrivée au pouvoir de authentiques patriotes et souverainistes qui avaient tout vu, tout compris, tout anticipé des bouleversements en cours et qui sont en train de dévasté le pays, socio-économiquement, démocratiquement, et identitairement.

                    Vous parlez des communistes ? et bien vous avez raison.
                    Sinon, si vous parlez de la Narine, la fifille à Papa Le Pen, je me permet de vous faire observer que vos vrais « patriotes et souverainistes » n’ont pas voté contre l’Acte Unique qui est l’acte fondateur de l’UE moderne et en particulier de l’Euro. les communistes ont voté contre. Au contraire, le FN a défendu jusque dans les année 1990 la construction européenne. A l’époque, le père Le Pen allait faire la révérence à Reagan. Patriote on vous dit !
                    Pour parler de prise de position plus récente, le FN n’a pas voté contre la directive travailleurs détachés, le FN a voté pour l’évasion fiscale avec la directive secret des affaires (et pour causes, on sait pourquoi !)


                    Dois-je rappel que votre « champion » admettait encore il y a peu qu’il n’était pas possible de prévoir une telle trahison de celui qu’il nommait pourtant de « capitaine de pédalo », et qu’il avait assidument fréquenté les décénnies passées puisque lui-même était membre d’un parti socialiste que ce dernier dirigeait en tant que premier secrétaire ?

                    Quand on dit ne pas avoir pu prévoir cela, c’est qu’on démontre définitivement son incompétence, son insuffisance, ses déficiences à prétendre diriger ce pays.

                    Ce serait presque comique si on ne savait l’état de ruine dans lequel les élus FN mettent les collectivités qu’ils prennent en main.

                    la fille Le Pen est à peine capable de diriger son parti, accumulant les querelles avec son père tandis que sa nièce joue les arbitres. Vraiment vous voulez donner des leçons ?

                    Quand on s’est trompé autant sur l’Union européenne (Maastricht), sur les gouvernements et parti auxquels ont a appartenus des décennies durant, sur l’immigration (discours du prado), sur le souverainisme, sur l’euro etc..., on ne prétend plus à diriger ce pays : on prend sa retraite politique et on se bat la coulpe jusqu’à ce que mort s’ensuive.

                    Je rappele juste à tous le monde que la mère Le Pen a déclaré publiquement et très officiellement qu’elle ne sortirait ni de l’Euro, ni de l’UE. voila. On comprend mieux pourquoi la soit disant « patriote » est invitée au soirée petit four du Time Magasine, organe officiel du capitalisme mondialisé, et a droit à une promotion tout azimut sur BFN TV, RMC et autre Nouvel Obs ou Le Monde. Chut, il faut pas le dire. Il y en a encore comme Onecinikiou qui font semblant de pas le savoir !


                    On laisse surtout les visionnaires et ceux dont les événements confirment qu’ils ont sur raison sur tout, accéder aux responsabilités et redresser ce pays en voie de perdition !

                    j’en reviens à ce que je disais, oui, il faut faire la place aux vrais communistes. Qui sont les SEULS a avoir toujours défendu la souveraineté nationale, base de la démocratie. En disant non au traité de Rome, non à la CED, non à l’Acte Unique, non à Maastricht, non au TCE, non au TSCGG. Ce sont les seuls à avoir les solutions contre le chômage de masse et la crise, les seuls à défendre la paix.
                    www.initiative-communiste.fr

                  • taktak 22 septembre 2016 16:37

                    @CN46400

                     Mélenchon à 20%, que va-t-il rester pour le PRCF ?....

                    ne me dites pas que vous pratiquez ce genre de raisonnement de boutiquier à courte vue ? perso la lutte des places c’est pas mon truc. Et c’est pas non plus celui du PRCF qui agit pour défendre les travailleurs, pas pour faire la chasse au fromage. Quitte à se compromettre avec la droite (le PS) suivez mon regard.

                    Jusqu’à aujourd’hui, les élections se jouent sur des idées, et surtout l’idée que l’électeur se fait de la situation sociale et de ce qu’il ressent personnellement. Or, l’électorat PS s’est fracturé dès l’entrée en fonction de Hollande et la suppression de la défiscalisation des heures sups dont la plupart des patrons, d’un seul mouvement, ont purement et simplement supprimé le paiement (-50€/mois pour tous les jeunes ouvriers et employés).

                    Vous avez en parti raison, même si pour la présidentielle, avoir un candidat identifié et reconnu facilite la chose.
                    Cela dit j’observe que le PCF plutôt que de défendre ses idées (lesquelles d’ailleurs, ce n’est pas clair !) préfére occuper ses troupes avec une « consultation citoyenne » sic ! à quelques mois de la présidentielle. Ce n’est pas sérieux et ce n’est pas comme cela que l’on convainct. Il décidera fin novembre de savoir qui il soutiendra

                    par ailleurs vous dites que le PS s’est « fracturé ». Ce n’est pas ce que j’observe. Il a conservé la quasi totalité de tous ses élus, en particulier député. Seul une infime fraction s’est désolidarisée pour ne pas voter la loi travail ou la loi macron. mais ils ont voté les budgets et accepté le TSCG...

                    En revanche, oui le PCF de Laurent a pris le parti d’une alliance suicidaire avec le PS, et ce à chaque élection intermédiaire.

                     La loi El Khomri, qui est perçue comme une généralisation, pour longtemps, de la précarité a achevé le mouvement. Tenter de rassembler tous les opposants à cette loi fait partie du BA BA de toute politique visant à l’union des prolos dont une partie essentielle est encore dans l’orbite du PS. Le PCF fait ce boulot, Mélenchon est occupé ailleurs...

                    Etes vous allé dans les manifestations ? on y entendait P comme Patron, S comme Salaud ...

                    Les prolos, avec vos magouilles et vos alliances dégueule façon gauche plus rien, ils restent chez eux et ils votent plus. Quand ils entendent pierre laurent dire « l’euro protège » ils répondent oui l’euro protège les banquiers et les patrons.

                    Pour le coup c’est bien Pierre Laurent qui divise. Il a divisé aux municipales, aux régionales, aux départementales... Le tout pour s’allier à chaque fois avec la droite.

                    Oui il faut rassembler les 70% d’opposants à la loi travail. Cela passe par une rupture franche et nette avec le PS. Surtout cela passe par la nécessité de briser les chaines de l’UE : la totalité de la politique de Hollande c’est la transcription des directives européennes. Il faut le regarder en face
                    j’aimerai pas contre que vous me citiez les points de désaccord programmatique que vous avez avec Mélenchon. Moi je les dits clairement : Mélenchon n’appelle pas à sortir de l’UE et de l’Euro et cela rend la réalisation de son programme peu crédible. Et vous ? ne me dites pas que c’est une question de personne et de personnalité. Je croirais alors que vous ne connaissez pas l’internationale qui dit qu’il n’y a pas de sauveur suprême.

                    A si. c’est ce que tu dit camarade :

                     Reste le passage à l’acte, la rupture du vote PS, qui ne se concrétisera que s’il est entraîné par une personnalité reconnue de cet électorat, les parents surtout, qui aspirent à un changement, c’est sûr, mais un changement limité. Mélenchon aurait pu être cette personnalité, sauf que son comportement « border-line » ne s’accorde pas avec cet objectif, pourtant décisif, pour espérer atteindre le 2° tour.

                    Vous vous rendez compte que vous reprenez exactement les élements de langages des médias dominant. Une grande majorité de français reconnait à Melenchon qu’il est courageux et qu’il a des convictions. Qualité intéressantes pour rassembler non ?
                    j’ai bien compris que la mode parmi certain caciques du PCF c’est le Melenchon bashing. Oubliant que les places promises en échange par le PS, il pourront se les foutre au cul le moment venu. Regardez donc le nombre de mairie ou de conseil généraux qui sont passé à droite grace à la mobilisation du PS !
                    Mais puisque vous voulez argumentez sur le terrain du sauveur suprême, j’ai une question à laquelle vous n’allez pas manquer de me répondre. la personnalité mélenchon ne vous convient donc pas. Vous avez un sauveur suprême dans votre poche. Alors allez y : des noms !

                    Prenez vos responsabilités


                  • Alren Alren 22 septembre 2016 19:33

                    @Onecinikiou
                     En 2012 Mélenchon a appelé à voter contre Sarkozy qui venait de mettre à mal le pays durant cinq ans.
                    Vous aviez prévu, vous, le « compétent » que Hollande poursuivrait la même politique ?

                    Allons soyez honnête !


                  • Onecinikiou 22 septembre 2016 20:59

                    @Alren


                    Je vais vous répondre par une question, afin de vous faire connaitre ma disposition d’esprit peu avant les élections de 2012 vis à vis d’Hollande : à votre avis, Juppé ou Macron feraient-ils mieux ou moins bien, ou pareil que l’actuel président ? Je veux dire : mèneraient-il la même politique, contraints et forcés par les traités internationaux qui les engagent, connaissant de surcroit leur engagement réciproque avec le processus et les cercles euro-mondialistes, leur soumission aux dogmes néolibéraux, et leur allégeance aux Etats-Unis ? 

                    En fait votre assertion ne me surprend guère : le fait que vous, comme tant d’autres bonnes âmes de gôche, n’ayez décelé qu’Hollande ferait exactement la même politique (l’accentuant même) que son prédécesseur pour les raisons précitées, révèle en réalité le degré abyssal de médiocrité, d’ignorance, d’inculture et d’inconscience politique qui vous caractérise. 

                    Un conseil, qui vaut pour beaucoup de vos coreligionnaires : vous voulez faire du bien à votre pays, détruisez votre carte électorale. La politique ce n’est pas pour vous, cantonnez-vous à la couture. 

                  • Onecinikiou 22 septembre 2016 21:16

                    @Onecinikiou


                    Je rajouterai pour bien me faire comprendre qu’un type comme Mélenchon, haut cadre du parti socialiste qui a végété dans ses instances pendant des lustres, côtoyant tous les pontes, connaissent tous les rouages, fréquentant tous ses dirigeants - dont Hollande qui fut premier secrétaire du parti pendant 11 ans - et qui fut même ministre d’un gouvernement socialiste ; un type formé à l’OCI (trotskyste) rompu à toutes les manoeuvres politiciennes, à l’entrisme, et au coups tordus ; un type de surcroit franc-maçon pendant des décennies au Grand-Orient, où se presse toute l’intelligentsia socialiste avec son agenda ; soutenir que ce type n’avait pu prévoir que l’actuel locataire de l’Elysée ferait au moins aussi pire que son prédécesseur élève non pas de la faute, de l’erreur, ni même de l’incompétence, non bien entendu : elle relève évidemment de la mystification et de l’escroquerie intellectuelle et politique les plus manifestes, de la fumisterie, de l’imposture, de la supercherie, et dont leur intentionnalité est on ne peut plus évidente pour quiconque à dépasser la stade de l’adolescence politique !! 


                    Soutenir ainsi comme le fait Mélecnhon qu’il ne savait où mènerait l’élection du « capitaine de pédalo » est à peu près aussi crédible que lorsqu’il a feint découvrir l’existence du « dîner du siècle ». 



                  • CN46400 CN46400 22 septembre 2016 23:35

                    @taktak

                    Coté responsabilités çà va, quand la Le Pen arrivera on ne demandera aucun compte au PRCF, pas plus qu’à Mélenchon d’ailleurs qui sera alors dans les poubelles de l’histoire. Par contre on en demandera au PCF qui, même quand il prêche dans le désert représente un spectre qui a le don d’attirer en permanence les pierres de la bourgeoisie. C’est sans doute parce qu’il porte encore quelques fruits.

                     C’est d’ailleurs pour cela que j’ai passé une partie de la journée à lancer dans ma contrée, pour le compte de la CGT, la campagne des élections TPE.

                     Ceci étant, je sais que De Gaulle n’a pas inventé l’élection présidentielle pour favoriser le PCF, mais pour garantir à notre sainte bourgeoisie une saine alternance PS-Centre droit. Mais voilà, que les Le Pen se sont invités dans le mécanisme et que des politiciens (Mélenchon, Duflot, Poutou, Arthaud, le PRCF ...etc) font semblant de ne rien voir....A Béziers l’extrême droite est arrivée sur fond de division de la gauche avec des cocos super purs de chez pur, un an après, elle est à 45% au 1° tour et j’entends : Les Le Pen ? un épouvantail à moineaux, six mois après elle est balayée...etc...

                     Tout cela pour dire que si j’ai « campagné » en 2012 pour le social-démocrate Mélenchon, tout indique j’en ferais autant en 2017, mais pas forcément pour le même !


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 septembre 2016 08:08

                    @CN46400
                    "Jusqu’à aujourd’hui, les élections se jouent sur des idées, et surtout l’idée que l’électeur se fait de la situation sociale et de ce qu’il ressent personnellement. « 
                    Les électeurs devraient surtout lire les programmes des candidats, et se poser la question :  » Ce programme est-il réalisable dans un pays de l’ UE ?« .
                    Quels sont les programmes réalisables dans un pays de l’ Union européenne ? ».
                    On a vite fait le tour, la réponse est : aucun.


                    -1- A commencer par « changer l’ Europe ». Pour cela, il faudrait 27 Mélenchon en même temps, ou 27 pays d’accord avec le programme de Mélenchon. Il suffit qu’un seul pays ne soit pas d’accord, pour qu’il devienne impossible de changer une virgule aux Traités. Article 48 du TFUE.

                    -2- Question suivante : combien de Gouvernements sur les 26 sont d’accord avec le programme de Mélenchon ? Si vous n’en n’avez pas 27/27, vous pouvez passer directement à sa proposition suivante de Mélenchon : « Alors, on sort des Traités ! ». Pas la peine de perdre du temps avec des hypothèses oiseuses.


                    - 3 - Les programmes qui proposent une politique intérieure nationale : interdit.
                    Dans l’ UE, les Gouvernements ne doivent faire que des politiques européennes.

                    A partir de ce constat, tous les candidats qui proposent « une Autre Europe » et proposent un programme « de politique intérieure nationale », différent des politiques européennes, ne pourront pas réaliser leur programme.
                    Ils font perdre du temps à tout le monde, c’est tout.

                  • CN46400 CN46400 23 septembre 2016 08:28

                    @Fifi Brind_acier

                    Vous représentez ici la bourgeoisie réactionnaire comme la définit Marx dans le « Manifeste », celle qui est en train de « tomber dans le prolétariat » et d’y apporter « une foule de savoir faire ». Taktak qui considère que le « brexit est une formidable victoire de la classe ouvrière britannique » est sur une longueur d’onde voisine. Comme vous, et contrairement à Marx, il pense que les état-nations sont éternels. Vous devriez essayer de vous entendre avec lui...


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 septembre 2016 10:14

                    @CN46400
                    Quelle rigolade que vos commentaires ! Le programme de l’ UPR est un copié/coller de celui du Conseil National de la Résistance, signé par le PCF, la CGT et les divers Mouvements de Résistance communistes, allez réviser vos classiques , cela vous évitera de passer pour ce que vous êtes.
                    Dites que le PCF ne veut pas sortir de l’ UE. Point.


                    Quant à Marx, il a profité toute sa vie de l’exploitation du prolétariat, il n’a jamais travaillé de sa vie et à vécu au crochets d’Engels, fils d’un industriel du textile. Engels est issu d’une famille d’industriels, son père ayant fait fortune dans l’industrie du textile.(...)

                    En 1842 il s’installe en Angleterre, à Manchester, et travaille dans une société industrielle où son père a des intérêts. C’est là qu’il écrit en 1845 La situation de la classe laborieuse en Angleterre.


                    Ils étaient effectivement bien placés tous les deux pour observer le prolétariat de près ! Tout comme Pierre Laurent, qui regarde de près tomber la manne européenne dans l’escarcelle du Parti de la Gauche européenne : 1,6 million d’euros chaque année , quand même..., ça vaut le coup de rester dans l’ UE, pas vrai ?

                  • CN46400 CN46400 23 septembre 2016 10:39

                    @Fifi Brind_acier

                    Désolé d’avoir plongé votre nez délicat aussi profondément dans votre caca... Onze personnes ont assisté à l’enterrement de Marx, si je comprend bien vous n’auriez pas fait le douzième. Ce qui, pour moi ne constitue pas une surprise....


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 septembre 2016 11:52

                    @CN46400
                    Quel rapport entre l’enterrement de Marx et le fait qu’il ait profité de l’exploitation des prolétaires du textile toute sa vie, grâce à Engels ?? Vous bottez en touche en ne répondant sur rien, et surtout pas sur le programme du CNR !


                  • Croa Croa 23 septembre 2016 15:29

                    À Vil « alors je voterai Mélenchon même si je ne partage pas toutes ses idées »
                    *
                    Si chaque français attend le candidat dont il partagera toutes les idées smiley il n’y aura personne pour aller voter ! 


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 septembre 2016 08:31

                    @Onecinikiou
                    « La politique ce n’est pas pour vous, cantonnez-vous à la couture. »
                    Vous feriez bien d’en faire autant, au lieu de faire croire que le FN va résoudre les problèmes des Français ! Tout ce que vous savez faire, c’est diviser les Français avec l’ Islam et l’immigration.
                    S’il y a un Parti intégré au système, c’est bien le FN !


                    D’ailleurs Hollande ne se gêne pas pour dire qu’il compte sur le FN au 2e tour pour être réélu ! Alors surtout ne changez rien, continuez à faire vomir les Français avec vos histoires de burkini et de grande invasion musulmane, Hollande (et même Juppé) comptent sur vous, pour que les électeurs aillent voter « contre le FN  » au 2e tour !

                  • Onecinikiou 25 septembre 2016 12:26

                    @Fifi Brind_acier


                    Je ne divise rien, puisque l’Islam n’est pas soluble ni dans la France ni dans la République. 

                    Voyez, je suis capable d’avoir un regard critique sur la dirigeante du parti que je soutiens, ce que vous êtes bien incapable de faire vis à vis de votre gourou, dont vous reprenez les lectures partisanes sans le moindre esprit critique. 

                    D’autre part affirmer que ce sont les Français patriotes qui favoriseraient aujourd’hui la division à l’heure des attentats terroristes islamistes les plus sanglants que la France métropolitaine ait connus dans toute son histoire est là encore le signe de votre aveuglement et de votre indulgence coupable vis à vis d’une religion et de ses fanatiques, pour cause de misérabilisme tiers-mondiste. 

                    Aussi il est pour le moins fâcheux que des immigrationnistes dans votre genre dont le gauchisme occulte le discernement, qui ont tout cautionné, tout validé des tendances lourdes qui ont frappées ce pays les décennies passées à travers sa submersion migratoire planifiée par les hautes instances politiques et économiques, en viennent à porter sur les autres les lourdes responsabilités qui sont les leurs quant à la guerre civile qui vient et la « division » qui lui est consubstantielle... !

                    Balayez donc devant votre porte cela vaudra mieux, car vous n’échapperez par à un examen de conscience à ce sujet.

                    Enfin qu’Hollande espèrerait (il aurait tord à mon avis, puisqu’il serait battu) être confronté au Front National pour envisagé possible sa réélection en dit beaucoup plus sur l’état de manipulation et de sidération d’une partie de l’électorat et de l’opinion - dont vous êtes - que sur le positionnement politique légitime et fondé intellectuellement du Front National... Mais cela non plus, vous ne pouvez le comprendre, votre dogmatisme vous en empêchant. 

                  • non667 25 septembre 2016 19:31

                    @Vil
                     fn !non merci j’ai encore de l’honneur,
                    t’appelle ça de l’honneur  : se faire mettre et en redemander ? smiley smiley smiley


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 25 septembre 2016 21:21

                    @Onecinikiou
                    Bien sûr que vous divisez, les dérapages de Papy Mougeot ont été remplacés par vos vomis sur l’ Islam dont les Français n’ont rien à faire ! Leurs préoccupations sont d’ordre économique, l’emploi, la fermetures des entreprises, les revenus et le logement.


                  • Onecinikiou 26 septembre 2016 00:36

                    @Fifi Brind_acier


                    Ne glosez pas sur un sujet dont ne vous maitrisez même pas les contours, c’est à dire l’Islam. Je côtoie beaucoup plus de musulmans pratiquants que vous n’aurez jamais l’occasion d’en voir dans toute votre vie. Et c’est bien pour ça que mon jugement est fait concernant cette religion.

                    Vous êtes une caricature à vous toute seule. Je ne cesse de dire que les opposants à Zemmour n’ont pas d’argument à lui opposer, alors que lui développe une vision, une argumentation, articule des médiations, et s’appui sur des références historiques. 


                    Vous, vos alter ego, ne savez répéter que « vomi », « haine », « xénophobie », « racisme ». Vous incarnez le degré zéro du discours argumentatif. Retournez dans votre bac à sable et laissez la politique aux gens sérieux, vous faites pitié.

                  • J.MAY MAIBORODA 22 septembre 2016 09:38

                    Le FDG a vécu. Il a vécu ce que vivent les roses dirait un certain Malherbe.

                    Je parle de la rose socialiste devant laquelle le PC fut contraint de faire une danse du ventre électorale pour sauver quelques sièges.
                    Le FDG ? Ce fut une sorte de pâté d’alouette : une alouette (Mélenchon) et un cheval : le P.C.
                    Certains préfèrent dire : un brillant général : Mélenchon, et une troupe de soldats survivants, rescapés du P.C d’antan.
                    Je ne qualifierai pas, pour ma part, Mélenchon de brillant général, mais je le trouve tout de même plus enthousiasmant que le pâle apparatchik fils d’apparatchik qui préside aux destinées du PC actuel..
                    En définitive, il a quelque raison de ne pas s’accrocher aux basques de ce qui reste de PC, mais il semble pour l’instant dépourvu de militants basiques et doit, comme Soubise, les chercher à la lanterne.
                    Soit dit en passant, l’autre soir chez Ruquier, il a remarquablement renvoyé la Burggraff à sa prétentieuse sottise.

                    • Alren Alren 22 septembre 2016 19:36

                      @MAIBORODA

                      pour l’instant dépourvu de militants basiques

                      Il y a quand même 120 000 personnes qui soutiennent sa candidature et des groupes de soutiens dans toute la France qui travaillent dur !

                      Combien de partis ont 120 000 adhérents ?


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 septembre 2016 08:13

                      @Alren
                      Euuuh, 120 000 électeurs sur 4,5 millions d’électeurs en 2012, ça fait pas lourd...
                      Le Parti de Gauche qui soutient Mélenchon a 8000 ou 9000 adhérents, pas davantage.
                      Si maintenant, vous faites comme Macron, ce gros menteur, qui considère que les clics sur son site = autant d’adhérents, vous pouvez aligner autant d’adhérents que vous voulez ...


                    • alinea alinea 22 septembre 2016 10:26

                      Je n’ai pas suivi tout ça de près, mais j’ai bien l’impression que Mélenchon n’a aucune envie de redevenir le porte-parole du PC ; il s’y est entêté jusqu’au bout du possible, il a rebroussé l’impasse, ce n’est pas pour y retourner !


                      • Albert123 22 septembre 2016 10:35

                        entre un PCF qui s’est totalement renié après Marchais pour se vautrer dans le gauchisme et Mélenchon (le Bernie Sanders français, avec son rap et son ralliement à Hollande (Clinton) quand c’est nécessaire), l’alternative au gauchisme donne foutrement envie ...



                        avec tout ça vous avez un train de vie et des avantages (privilèges) certainement supérieurs au patron de PME qui crèvent la dalle



                        • Onecinikiou 22 septembre 2016 14:27

                          @Albert123


                          Je suis tout de même déçu : le pedigree pourtant bien chargé de l’auteur de l’article ne fait nullement apparaître un quelconque soutien aux associations immigrationnistes et autres illégaux qui promettent de submerger le pays par des hordes de fanatiques ! 

                          Il lui faut encore un effort pour compléter son kit et accéder au panthéon du gauchisme...

                        • Olivier Perriet Olivier Perriet 22 septembre 2016 10:37

                          Merci pour le partage de l’article !

                          Que de choses importantes dedans :
                          d’abord, en 2012, nous savions que " telle qu’est devenue la social-démocratie européenne, tels que sont les traités européens, François Hollande ne fera jamais ce qu’il promet« . Et de s’indigner après de la »trahison« hollandaise qui était hautement prévisible, donc.

                          (pourquoi avoir appelé à voter pour lui alors ? Telle est la question à laquelle aucune réponse ne sera donnée ; à mon avis c’est le sectarisme de ses soutiens qui en est la cause, mais ce n’est que mon avis).

                          Bref, peu importe.

                          Des inflexions qui vont dans le bon sens sur la nation, comme »point d’appui de la volonté populaire et lieu où s’exerce, jusqu’à présent, la démocratie".

                          Dommage, encore une fois, qu’il n’aille pas jusqu’au bout de cette logique en ravivant un clivage gauche / droite qui devient secondaire lorsque la nation est attaquée en ses fondements.

                          En bref, je trouve JLM toujours intéressant, mais dommage qu’il joue toujours en rattrapage.

                          C’est marrant à dire mais les seuls qui réussissent à évoluer dans le marigot politicien national c’est lui et marine Le Pen smiley


                          • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 22 septembre 2016 11:39

                            @Olivier Perriet

                            « pourquoi avoir appelé à voter pour lui alors ? »

                            La contre-partie d’un siège de sénateur (élus par un collège électoral lui-même formé d’élus de cette circonscription : députés et sénateurs, conseillers régionaux, conseillers départementaux, conseillers municipaux) est élevée ! Pour obtenir la voix des nobles de certaines circonscription, il faut sacrifier d’autres éléments de jeu, car il ne s’agit que d’un jeu électoral : « la gamelle ». Les perspectives historiques n’étant pas au rendez-vous, il serait bête de ne pas se rouler dans les draps de satin de Marianne !

                          • Olivier Perriet Olivier Perriet 22 septembre 2016 11:43

                            @Jeussey de Sourcesûre

                            il faudrait lui demander parce que de mon point de vue ce n’est pas si clair que ça. C’est vous qui le dites


                          • taktak 22 septembre 2016 12:21

                            @Olivier Perriet
                            que je sache Mélenchon n’est que député européen et n’a pas été sénateur après 2012


                          • Alren Alren 22 septembre 2016 19:47

                            @Olivier Perriet

                            un clivage gauche / droite qui devient secondaire lorsque la nation est attaquée en ses fondements.

                            La nation n’est pas « attaquée dans ses fondements » par les attentats islamistes : les valeurs de la République ne sont pas changées.

                            En revanche tous ceux qui ne veulent pas que la question sociale soit au centre du débat électoral de la future présidentielle privilégient les discours sur le problème islamiste, lui donnant artificiellement une importance qu’il n’a pas dans la vie de tous les jours.

                            Le clivage gauche / droite n’a jamais été aussi crucial et la peur de l’explosion sociale est présente en secret chez tous les privilégiés aujourd’hui, du moins ce qui pensent et comprennent qu’ils sont allés trop loin dans la guerre civile froide en profitant de la trahison de Hollande et des solfériniens.


                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 septembre 2016 08:31

                            @Alren
                            "Le clivage gauche / droite n’a jamais été aussi crucial".
                            Le clivage désormais se joue plutôt entre souveraineté et soumission à l’ UE.
                            Provisoirement, nous avons tout intérêt à dépasser le clivage droite/gauche. Les 55% d’électeurs qui ont voté contre le Traité de Lisbonne en 2005, n’étaient pas tous de Gauche, tant s’en faut ! Comme tous ceux qui ont voté pour le Brexit, n’étaient pas tous les électeurs de Gauche non plus.


                            Parmi ceux qui rejettent l’ UE, il y a ceux qui le font pour les questions sociales, mais aussi tous ceux qui sont contre l’absence de démocratie, contre les guerres de l’ OTAN, contre les décisions européennes en matière d’écologie, contre la désindustrialisation, contre TAFTA, contre la soumission béate des Gouvernements aux injonctions américaines etc etc.

                            Le rejet de l’ UE est bien plus large que l’électorat de Gauche. Vous n’arriverez jamais à rassembler 55% des Français sur un programme exclusivement de Gauche radicale, d’autant que le rejet massif du PS rejaillit sur toutes les idées de Gauche. 

                          • Croa Croa 23 septembre 2016 15:40

                            À Fifi Brind_acier,
                            *
                            Effectivement le clivage droite/gauche est un leurre dépassé.

                            À priori le clivage actuel est plutôt à situer entre l’élitisme (ceux qui continuent à toujours voter pour les mêmes) et le populisme (ceux qui veulent rendre la souveraineté au peuple.)
                            Ceci dit rejet de l’Europe (objectivement élitiste et totalitaire) et populisme sont forcément du même coté. Donc on se rejoint smiley  !


                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 septembre 2016 20:01

                            Provisoirement dépassé.
                            Ensuite tout restera à faire, reconstruire une Gauche, reconstruire des syndicats indépendants etc... 


                          • Etbendidon 22 septembre 2016 11:22

                             Il a bien raison Mélenchon de prendre son indépendance

                            C’est le meilleur candidat toutes tendances confondues en 2017

                            Charisme – éloquence – idées – non sectarisme

                            Je voterai pour lui au premier tour et au second tour

                            S’il n’est pas au second tour, alors ce sera la Marine

                            IL FAUT EJECTER ce système marxo-capitaliste qui nous suce le sang depuis si longtemps

                             smiley

                            Le marxisme communisme a besoin du capitalisme pour exister

                            L’un ne va pas sans l’autre comme le yin et le yang chinois

                            La preuve, regardez la Chine ils ont marié le capitalisme et le communisme


                            • Olivier Perriet Olivier Perriet 22 septembre 2016 12:07

                              @Etbendidon

                              qui vivra verra mais je ne pense pas qu’il se voit réellement élu.
                              Il va plutôt tenter de reprendre à son compte les débris du PS (et il a de bonnes chances d’y parvenir)


                            • DanielD2 DanielD2 22 septembre 2016 11:35

                              Tout ça pour finir par appeler à voter pour le PS ou pour n’importe qui sauf Maine Le Pen au second tour des présidentielles ... 


                              • taktak 22 septembre 2016 12:24

                                @DanielD2

                                Mélenchon a clairement dit que son objectif c’est le second tour. et c’est une possibilité réelle avec un bon programme (sortie de l’UE et de l’euro notamment) et une bonne campagne sauf si le PS arrive via EELV et le PCF PGE de pierre laurent à créer des candidatures bidons


                              • Albert123 22 septembre 2016 12:37

                                @taktak


                                « Mélenchon a clairement dit que son objectif c’est le second tour »

                                et moi je veux une licorne qui chie des arcs en ciel ... 

                                après avoir appelé à voter Hollande en 2012, Juppé aura t il en 2017 le soutien de Mélenchon au second tour ?

                                c’est la seule question que je me pose à propos de « l’extrème gauche du capital et de ses antifas » en carton qui après la 5 itérations de société dirigée par des esclavagistes va t’en guerre voulant une 6 eme version pour mieux nous enfumer.



                              • alinea alinea 22 septembre 2016 12:58

                                @Albert123
                                La mauvaise foi ou l’ignorance vous font écrire n’importe quoi.
                                Mélenchon s’est expliqué de la consigne de vote en 2012 ; c’est le jeu électoral, c’est tout ; et je suis désolée, mais personne ne savait à l’époque que le PS n’était plus du tout de gauche. Il disait même qu’il n’était pas dans l’opposition, puisque l’opposition c’était la droite. Mais la politique n’est pas un cadre figé, elle évolue tous les jours, comme la vie ; ceux qui pensent la même chose depuis quarante ne sont sûrement pas très fiables ! Alors essayez de comprendre le pourquoi des choses, on avancera plus vite ! Essayez de vous rencarder sur les relations en PS et Mélenchon, depuis 2012 !! Certes le FdeG a voté Hollande, en partie, sinon c’était Sarkozy ! Le revoilà, vous pourrez voter pour lui !


                              • DanielD2 DanielD2 22 septembre 2016 13:07

                                @alinea

                                « personne ne savait à l’époque que le PS n’était plus du tout de gauche. »

                                Mouhahahahaha. 

                              • Olivier Perriet Olivier Perriet 22 septembre 2016 13:38

                                @alinea
                                Bonjour alinéa,
                                Vous dites que « personne ne savait à l’époque que le PS n’était plus du tout de gauche », mais dans l’interview dont l’auteur donne le lien JLM dit précisément le contraire, alors qui croire ?


                              • alinea alinea 22 septembre 2016 14:10

                                @Olivier Perriet
                                « plus du tout » !!
                                Non, le PS n’était plus au pouvoir et si tout le monde le savait « libéral », il restait « social » ; ne me dîtes pas qu’en mai 2012 tout le monde savait que Hollande empirerait l’ère Sarko !!
                                Du reste, dans notre occident actuel, la France est le pays le plus à gauche qui soit car les broutilles qui restent font toute la différence avec nos voisins !
                                Mélenchon se présente aujourd’hui hors parti, je gage qu’il ne donnera aucune consigne de vote pour le deuxième tour, je ne le vois pas dire « Juppé », même contre Le Pen !
                                J’ai l’impression que la plupart n’évolue pas très vite, se laisse distancer par les événements ! Heureusement que Mélenchon est plus réactif, mais face à l’inertie, ça joue contre lui !! C’est un comble !


                              • Albert123 22 septembre 2016 14:37

                                @alinea


                                « La mauvaise foi ou l’ignorance vous font écrire n’importe quoi. »

                                oui bien sur, quand on veut abattre son chien on commence par dire qu’il a la rage 

                                je ne suis surtout pas de ceux (les amnésiques du quotidien) qui baissent leur froc tous les 5 ans car je n’aie pas de poulain à défendre, bref un exercice qui échappe à la compréhension des militants.

                                « et je suis désolée, mais personne ne savait à l’époque que le PS n’était plus du tout de gauche »

                                pardon ?!??? vous osez encore jouer cette carte de l’hypocrisie ?

                                et tout ça pour venir encore nous vomir l’idéal gauchiste des pires fils de pute au visage de surcroît

                                « Mais la politique n’est pas un cadre figé, elle évolue tous les jours, comme la vie »

                                comme dit Sarkozy « j’aie changé » vous l’avez cru lui ? bah non, le jour où vous serz capable du même sens critique à l’égard de la gauche en en reparlera 
                                 
                                « Le revoilà, vous pourrez voter pour lui ! »

                                système de (non) pensée binaire et stérile, en gros vous êtes l’archétype du militant de base, celui qui préfère détruire le pays plutôt que de le laisser dirigé par un autre.

                                bref comme tout pro communautariste, le militant politique à laisser son cerveau au vestiaire pour être un bon soldat.






                              • taktak 22 septembre 2016 14:45

                                @DanielD2
                                par contre on savait déjà que Sarkozy était d’extrême droite
                                Personne avait envie d’entendre encore le bruit sonnant des casseroles. Vous ne vous souvenez pas de la politique désastreuse de Sarko ?

                                comme le dit Alinea, prenez vos responsabilités, au 2 e tour, il y avait ou sarko ou hollande. Alors quel a été votre choix, sachant que ne pas choisir c’est forcément choisir l’un des deux, celui qui est élu.


                              • CN46400 CN46400 22 septembre 2016 14:54

                                @alinea

                                 Dans les école allemandes la bourgeoisie apprend aux jeunes que si Hitler est arrivé au pouvoir en 33, c’est à cause du refus du KPD de collaborer avec le SPD... Le PCF essaie donc d’éviter cette situation en prêchant, dans le désert pour le moment, l’union de tous les anti loi ElKhomri. Et sa décision finale se prendra sur cette base et rien que sur cela !

                                 Par contre tout le monde sait bien que personne ne reprochera à Mélenchon d’avoir ouvert la voie à Le Pen....


                              • Gilbert Duroux 22 septembre 2016 16:01

                                @DanielD2
                                Vous voudriez qu’il appelle à voter pour Le Pen ?
                                Les règles de ces élections piège à cons sont ainsi faites que tant qu’on ne les change pas, au premier tour on choisit et au deuxième on élimine.


                              • Olivier Perriet Olivier Perriet 22 septembre 2016 16:42

                                @alinea
                                dans son interview, il dit bien :
                                "On se disait  : telle qu’est devenue la social-démocratie européenne, tels que sont les traités européens, François Hollande ne fera jamais ce qu’il promet."
                                ça me semble assez clair
                                de toutes façons le passé c’est le passé ; n’empêche que je reste sur mon impression qu’il joue le plus souvent en rattrapage, ce qui n’est jamais très bon


                              • alinea alinea 22 septembre 2016 17:13

                                @Albert123
                                Ça, c’est n’importe quoi :
                                « après avoir appelé à voter Hollande en 2012, Juppé aura t il en 2017 le soutien de Mélenchon au second tour ? »
                                Quant à Mélenchon, il a toujours été socialiste et on peut penser qu’il a traîné trop longtemps au PS, mais il y faisait contre pouvoir, depuis le début.
                                Constituante, changement de rôle du président ; la première chose. Mais vous vous rêvez du sauveur, du Père idéal, du gourou, bref, effectivement, le contraire de ce que prône Mélenchon. Alors on se passera facilement de vous.


                              • Albert123 22 septembre 2016 17:49

                                @alinea


                                 « Mais vous vous rêvez du sauveur, du Père idéal, du gourou »

                                en cultivant un abstentionnisme de longue date ? ça parait difficile 

                                mais allez y continuez de nous parler de vous.






                              • taktak 22 septembre 2016 18:02

                                @CN46400
                                et bien si vous croyez encore à cette connerie je suis désolé pour vous :

                                Oui le KPD a eu le tort de ne pas REUSSIR à en mettre en place une stratégie de front populaire comme a pu le faire le PCF. Mais pourquoi lui jeter la pierre ? parce que c’est bien le SPD qui a fait le choix de Hitler.

                                Et là c’est bien le PS qui fait le choix d’appliquer les ordres du MEDEF et de l’UE avec par exemple la Loi Travail. Et vous vous voulez faire alliance avec le PS ? ridicule

                                "devant le rapport de force militaire imposé de plus en plus par les nazis grâce au financement patronal et à la progression électorale de l’extrême droite sur toute l’Allemagne, le KPD propose au SPD le 28 juin 1932 la mise en place d’un Front du Peuple pouvant regrouper :

                                 le SPD

                                 le KPD

                                 le SAP (Sozialistische Arbeiterpartei), Parti socialiste ouvrier d’Allemagne, formé en 1931 à partir d’exclus du SPD. Il compte plus de 15000 militants actifs plus 10000 dans son organisation de jeunesse ; il édite un quotidien. Il a proposé dès sa création un front unique anti-fasciste

                                 le KPD-O (Parti communiste d’Allemagne - opposition) composé d’exclus du KPD stalinisé et qui propose lui aussi un front unique au KPD et SPD

                                 l’aile gauche du DDP qui n’a pas accepté la fusion avec le DDP

                                 l’ADGB (confédération syndicale majoritaire proche du SPD) et le RGO (200000 membres) proche du KPD.

                                 plusieurs forces démocratiques, associatives et syndicales prêtes à s’engager face au fascisme

                                Le SPD refuse, ses grands élus préférant continuer leur cuisine politicienne avec le ramassis de réactionnaires et de bêtas moisis du parti catholique Zentrum.

                                Il est important de comprendre cette attitude du SPD comme un symbole de l’électoralisme foncier des partis de la mouvance internationale social-démocrate et socialiste. Ce sont les élus qui déterminent ses choix politiques en fonction de leur intérêt électoral à court terme. Si leur meilleure chance d’élection pour le scrutin suivant consiste en une union des gauches, il le font tout en donnant des garanties au patronat. Si leur meilleure chance d’élection pour le scrutin suivant consiste en une alliance avec leur droite, ils le font encore plus volontiers. Les crises consubstantielles au capitalisme ne font pas partie de leur horizon réel, les mouvements sociaux et le risque de dérive fasciste du patronat encore moins. Quant à penser un lien entre leur carrière électorale personnelle locale et une stratégie socialiste, c’est là mille fois trop leur demander.

                                Les bureaucrates syndicaux de l’ADGB, Allgemeine Deutsche Gewerkschaftsbund (Confédération Générale Syndicale Allemande) membres du SPD vont adopter une attitude aussi couarde face à Hitler. Après avoir supprimé les manifestations du 1er mai avant l’arrivée d’Hitler au pouvoir (pour éviter les provocations), ils vont appeler au 1er mai national-socialiste de 1933 sous Hitler pour essayer de conserver leurs postes de permanents. Cette trahison n’empêche pas Hitler de dissoudre cette confédération syndicale le lendemain. Les locaux syndicaux sont investis par les SA, de nombreux syndicalistes présents bousculés ou même battus, quatre assassinés à Duisbourg. Face à l’extrême droite, l’attitude la plus dangereuse consiste à ne pas la combattre.« 

                                 »e 20 juillet 1932, le chancelier « catholique » Von Papen :

                                 démet de ses fonctions le gouvernement régional SPD élu de Prusse

                                 décrète l’état d’exception en Prusse et Brandebourg pour éviter toute réaction

                                 place cet immense secteur géographique sous le contrôle de l’armée dirigée par le pro-nazi Von Rundstedt.

                                 épure l’administration prussienne de ses militants de gauche

                                Le KPD comme le SAP et le KPD-O renouvellent au SPD premier concerné la proposition d’unité afin de contrecarrer une décision ouvrant la voie au fascisme.

                                Le SPD refuse à nouveau, non seulement toute action commune mais toute grève des services concernés par les licenciements politiques et même toute action du peuple de gauche qu’il appelle à "garder son calme". La bêtise électoraliste n’a décidément pas de limite.

                                Lors des élections du 6 novembre 1932, le SPD (20,4%) et le KPD (16,9%) obtiennent ensemble plus de voix que le parti nazi lui-même. Cependant, à ce moment-là, pour l’essentiel, la droite, l’extrême-droite et les nazis ne font qu’un.

                                Le DNVP (droite conservatrice) d’Alfred Hugenberg participe au Front de Harzburg avec avec les nazis.

                                Le DVP (droite libérale) se situe à peu près sur la même orientation de droite totalitaire que le DNVP.

                                Quant aux partis classés au « centre » par les sites internet que je viens de consulter, parlons-en !"


                              • alinea alinea 22 septembre 2016 19:15

                                @Albert123
                                Si vous êtes abstentionniste de longue date, que venez-vous donc vomir sur Mélenchon ? Ce n’est pas cohérent ! je dis bien « vomir » car vous n’argumentez pas, mais colportez les ragots qui traînent depuis un lustre !


                              • CN46400 CN46400 22 septembre 2016 22:53

                                @taktak

                                Les élections qui ont amené Hitler au pouvoir ont eu lieu en novembre 1932 :
                                 Nazi = 33%
                                KPD = 16,9
                                SPD = 20,4
                                zentrum = 11,9
                                Droite = 8,5
                                La gauche totalisait donc 37,3 contre 33% aux nazis..... Le reste c’est du baratin pour faire porter le chapeau aux autres. Quand le vin est tiré il faut le boire !


                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 septembre 2016 08:35

                                @alinea
                                Mélenchon le savait parfaitement, c’est même pour cette raison qu’il a quitté le PS...
                                Il savait aussi, car il était Député européen, que Hollande devrait appliquer les décisions européennes. Et s’il ne le savait pas, ça aggrave son cas...


                              • taktak 23 septembre 2016 11:43

                                @CN46400

                                excusez moi mais si on fait le total ca fait

                                Nazi + droit extrême = 53.4
                                SPD qui a refusé plusieurs fois l’alliance avec le KPD 20.4%

                                KPD 16.9%

                                Mais je vois que vous êtes prêts à tout pour maquiller la réalité

                                Puisque vous aimez parler histoire, laisser moi vous faire remarquer que votre position d’alliance à tout prix avec le PS poussé par des élus elle a un précédent - ce n’est certes pas le front populaire - mais la ligne Doriot. et on ne sait que trop comment a fini Doriot !

                                Bas les masque CN46400. En servant la soupe au PS vous servez la soupe au FN ... et à l’oligarchie capitaliste.


                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 septembre 2016 12:00

                                @taktak
                                Ce n’est pas le programme de Mélenchon...
                                Sa priorité, c’est le Plan B pour l’ Europe« .
                                Et si cela ne marche pas, alors »on sortira des Traités".


                                C’est la même salade que Syriza, un super programme, une pure merveille ! On va renverser la table, changer les Traités, toussa, toussa, et puis ça a fini en eau de boudin.

                                Il faudra bien que le PRCF se résolve à admettre que la seule alliance possible, c’est avec l’ UPR. Tous les autres, n’ont, dans le meilleur des cas, que la priorité de changer l’ Europe.

                              • Croa Croa 23 septembre 2016 15:47

                                À DanielD2,
                                Je ne peux pas arriver à croire qu’il va refaire encore cette grossière erreur  !
                                *
                                Il y a des limites tout de même à la stupidité et Mélanchon n’est pas idiot, ce qu’il a largement prouvé sur d’autres sujets.


                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 septembre 2016 20:04

                                @Croa
                                A la vitesse où vont certains évènements mondiaux, il peut s’en passer des choses d’ici les élections ....


                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 septembre 2016 09:18

                                @Albert123
                                Le « Front républicain », c’est : « Tout, sauf le FN », et donc pour : « n’importe quoi » ! C’est même l’usage principal du FN : faire élire les autres. Pour la 40e fois depuis les européennes de 1984, le FN a assuré la victoire de ceux qu’il prétend combattre.
                                L’oligarchie euro-atlantiste savoure pour la 40e fois son stratagème diabolique.


                                Cette méthode est machiavélique, mais simple et efficace, on la voit à l’œuvre depuis 40 ans.
                                1- Propos vomitifs du FN : racistes, xénophobes, islamophobes et plus si affinités...

                                2- Médiatisation à outrance du FN avant le 1er tour. Les chaines d’infos en continue lui accordent plus de 40% de leurs émissions politiques. Sans parler de toutes les autres...

                                3- Virage complet entre les deux tours, le FN est diabolisé. Se met en place le Front républicain :
                                « N’importe qui plutôt que le FN ! » Et c’est n’importe quel euro-atlantiste qui gagne, puisque la mascarade a été faire exprès pour arriver à ce but.... Nous ne nous débarrasserons pas du FN tant que nous serons dans l’ UE, c’est le meilleur alibi du système !
                                Sans le FN, il y a belle lurette que le PS et l’ UMP seraient dans les oubliettes de l’ Histoire...


                                Tous ceux qui refusent de sortir de l’ UE pour qu’on puisse résoudre les problèmes des Français, couper l’herbe sous les pieds du FN et s’en débarrasser, sont responsables de l’existence du FN.
                                Responsables, à l’insu de leur plein gré, car les Partis politiques se gardent bien d’expliquer l’usage si commode d’un tel épouvantail à moineaux...

                              • Onecinikiou 25 septembre 2016 12:38

                                @Fifi Brind_acier


                                1/ Etant incapable de contrer les idées sur le terrain de l’argumentation logique et de la véracité des analyses, vous jetez l’anathème et les condamnations morales sur vos adversaires. Cela démontre seulement vos insuffisances en la matière et votre parti pris, rien d’autre je vous assure.

                                2/ Faux, le Front National est le parti le plus sous-représenté médiatiquement de tous les partis politique en lice dépassant les 1% en terme de résultats électoraux, et ce pendant toute la durée de la compagne électorale. Ce sont les chiffres officiels du CSA, dont vous aurez un mal infini à contester la matérialité. Ce propos mensonger fait partie des habituels travestissements des contempteurs asselinistes du Front.


                                3/ Feindre de déplorer la stratégie du « front des pourris » qui vise à diaboliser et ostraciser le premier parti politique de France, alors que l’on y participe soi-même depuis des années est sans conteste le comble de l’hypocrisie. Là encore, aucune logique dans votre propos d’une grande ineptie. 

                              • non667 25 septembre 2016 19:56

                                @alinea
                                je ne le vois pas dire « Juppé », même contre Le Pen  !

                                comme en 2002 jlm pleurera de vraies larmes au soir du 1° tour mais tirant la leçon du score ubuesque de chirac 80/20 perso il votera jupé /lr mais suivant les sondages prônera l’abstention sauf si les francs mac le lui interdise !


                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 25 septembre 2016 21:23

                                @Onecinikiou
                                85% des Français ne veulent pas du FN depuis 40 ans. Point.


                              • Quidam 22 septembre 2016 12:34

                                Je voterai Mélenchon aux premier et deuxième tours
                                Le risque avec lui est d’être déçu
                                Ce qui est déjà énorme
                                Avec les autres, aucun risque, on n’en attend plus rien


                                • philouie 22 septembre 2016 12:39

                                  @Quidam
                                  Avec Mélenchon, vous ne prenez pas plus de risque, puisque ce sont ceux dont vous n’attendez plus rien qui seront élus.Vous y aurez cru un instant, tout au plus.


                                • Yanleroc Yanleroc 22 septembre 2016 16:37

                                  @philouie

                                  L’abstention au deuxième tour, et les résultats des petits partis du 1er tour, sont des moyen de dé-légitimer le pouvoir de l’élu, quel qu’il soit. 

                                  Plus il y aura d’abstention (réfléchie et non pas bucoliquej, plus il leur sera difficile de mentir en public et d’être suivis !
                                  Ils se déliteront avec le temps, avant la fin de leur mandat, si le ciel ne leur tombe pas sur la tête. Il s’agira en fait d’un gouvernement mort-né !

                                  Rien ne changera par le vote, dans les conditions actuelles ! Alain Badiou, face à onfray, disait qu’il fallait « tout reprendre à zéro ».

                                • gerard5567 22 septembre 2016 23:13

                                  @Yanleroc
                                  Exact. La maire UDI de ma ville, élu par seulement 33¨% du corps électoral, a eu du mal à régler un problème de nuisance du à des corneilles, la majorité de la population, ne voulant pas que l’on fasse du mal à ces pauvres bêtes, ayant rejeté son projet d’extermination.


                                • Trelawney Trelawney 22 septembre 2016 13:59

                                  Bien au contraire, l’article a été ressenti comme une provocation par de nombreux communistes.

                                  Ils devaient au moins être deux. smiley

                                  Plus sérieusement qu’est-ce que Mélenchon a affaire avec un parti politique qui ne représente plus rien et dont ses cadres sont obligés de se prostituer pour obtenir un strapontin. Ces derniers mois, la seule chose politique que l’on retient du PCF, c’est les nudistes et Polnaref à la fête de l’huma 


                                  • zappa zappa 22 septembre 2016 14:01

                                    Merci pour l’article,
                                    Mélenchon roule pour Mélenchon. Eurodéputé, invité sur les plateaux T.V. , chauffeur de salles pour les partis surreprésentés que sont : F.N. P.S PR ECOLO. Un faussaire qui mène bon train. La politique depuis quarante ans est de l’enfumage et cela il l’a compris.


                                    • Gilbert Duroux 22 septembre 2016 15:58

                                      "Selon JL Mélenchon « Le PCF a voulu les primaires de toute la gauche, cela n’avait pas de sens. » Deuxième mensonge de Mélenchon. Pour le PCF, la primaire a toujours du se faire sur le périmètre des opposants à la Loi Travail, afin qu’il n’y ait qu’une seule candidature à gauche de F. Hollande".

                                      C’est vous qui ne dites pas la vérité. Sous la pression de sa base, Pierre Laurent a changé de position et a finalement exclu que Hollande puisse participer à la primaire. C’est d’ailleurs ses atermoiements qui ont fait que Laurent a obtenu une majorité ric-rac au congrès du juin, qui a décidé de rejeter la participation à une primaire de toute la gauche.


                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 septembre 2016 08:47

                                        @Gilbert Duroux
                                        Je ne sais pas trop ce qui se passe au sein du PCF, les sympathisants que je connais sont paumés. Ce qui m’importe, c’est ce que Pierre Laurent a raconté en janvier 2015 lors de l’ élection de Syriza en Grèce. Et qui prouve qu’il est complètement paumé aussi : 
                                        « L’Europe est un atout pour Syriza et Syriza un atout pour l’ Europe ». Rêve !


                                        Au même moment, l’ UPR expliquait :
                                        « Les Grecs vont se rendre compte maintenant que Syriza est un Parti leurre ».
                                        Qui avait raison ??
                                        Le PCF n’est rien d’autre d’une caution à l’Europe des banksters.

                                      • taktak 23 septembre 2016 11:46

                                        @Fifi Brind_acier
                                        Le PRCF de son coté avait prévu depuis des années que Syriza PGE était un leurre.
                                        Devin les communistes du PRCF ?

                                        non, il suffisait simplement d’écouter le parti communiste grec (oui celui la même que le soit disant communiste pierre laurent s’est permi d’appeler à faire battre en appelant à voter Syriza, le nouveau PS local)
                                        Et surtout de constater que SYRIZA et le PGE ne veulent pas sortir de l’UE. Hors la politique d’ultra droite imposée de Paris à Athène elle est dicté depuis Bruxelles.

                                        On a vu ce que le pôte de pierre laurent a fait du vote des grecs !


                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 septembre 2016 12:24

                                        @taktak
                                        Qui se ressemble s’assemble, vous voyez bien que seuls le PRCF et l’ UPR veulent la souveraineté et la sortie de l’ UE.... , à quand un débat Gastaud- Asselineau pour une alliance ??


                                      • JMBerniolles 22 septembre 2016 16:08
                                        très jeune j’ai milité pour le programme, l’ai distribué et j’en ai parlé dans des débats.

                                        J’ai eu aussi l’honneur à cet époque d’en discuter avec Roland Leroy, que j’admirais beaucoup, avec quelques amis de l’époque au cours d’un déjeuner. Il nous avait aussi parlé des coulisses. des négociations.
                                        En particulier comment il était impossible de toucher aux intérêts privés auxquels la famille Mitterrand était associée.

                                        Quand je vois tous les maux dont on l’afflige, y compris le PC, cela me fait un peu mal, mais surtout je vois que tout l’esprit révolutionnaire est mort.

                                        A la vérité ce programme était d’abord réaliste. C’’est à dire qu’il se donnait les moyens, nationalisations notamment du secteur bancaire d’un ambitieux programme social. C’est la base que l’on cherche vainement dans le programme de Mélenchon au nom trompeur : l’humain d’abord. Cela me rappelle d’ailleurs des formules comme la fracture sociale.... 

                                        Mélenchon est un fonctionnaire européen, côté politique. Il n’a nullement l’intention de s’attaquer aux institutions néo libérales européennes... comme Pierre Laurent qui y est aussi confortablement installé et à la tête d’un rassemblement bidon, dont s’éloigne un certain nombre de PC des pays européens des traités. La conduite de Pierre Laurent vis à vis de la Grèce l’été dernier a justement été qualifiée de traitrise.
                                         Que les militants communistes gobent toutes ces déviances, manœuvres électoralistes, discours démagos... me dépasse un peu. Sans doute sont ils figés dans une idéologie non actualisée, stratifiée,... Et privés d’analyses marxistes tout simplement.

                                        L’exemple de la Grèce est clair. Il faut sortir des institutions européennes, de l’Euro et de l’OTAN.
                                        Mais ces trois éléments sont les piliers d’une véritable révolution que les USA et d’autres pays vassaux ne laisseront pas faire.

                                        Il faudrait en France un rassemblement de forces progressistes, en laissant tomber ce clivage complètement bidon aujourd’hui, de gauche/droite.

                                        Pour cela il faut un programme, évidemment commun et qui tienne la route.
                                        Et des gens courageux parce que dans toute révolution véritable, les promoteurs jouent leur vie.









                                        • leypanou 22 septembre 2016 16:54

                                          @JMBerniolles
                                          Je partage votre point de vue sauf sur le clivage gauche/droite que vous qualifiez de bidon.

                                          Pour moi, il existe encore et existera toujours tant que l’on vit dans un système capitaliste. Et la précarité des travailleurs du privé fait justement partie du clivage gauche/droite. L’une des propositions des candidats des LR est justement de supprimer le statut de fonctionnaire, comme si vivre avec la peur du lendemain en permanence va créer des millions d’emploi du jour au lendemain.

                                          Sur tout çà, le programme de l’UPR peut être attirant, mais quitter l’UE, l’euro et l’OTAN ne fait pas une politique : peut-on être crédible au niveau national sans arriver à convaincre au niveau local ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès