• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Mélenchon : « Du bruit et la fureur » au « besoin de dormir (...)

Mélenchon : « Du bruit et la fureur » au « besoin de dormir »

« J’ai besoin de dormir, de ne rien faire, de bayer aux corneilles », a expliqué l’ancien candidat à la présidentielle le 22 juillet dernier.

Si le coup de blues du leader de la gauche de la gauche est surement lié au score des dernières élections européennes, où le Front de gauche n’a récolté que 6,33%, il serait bon de chercher à comprendre pourquoi cette mise en retrait fait tant de vagues .

Bien sûr, une personnalité politique qui possède un tel tempérament ne peut laisser insensible. Ses partisans vont le comprendre ou le plaindre, ses adversaires s’en moquer ou crier à la manip politique. En ce qui me concerne ce petit jeu ne m’intéresse guère. Je préfère m’arrêter sur ce que dit aujourd’hui Jean-Luc Mélenchon, qu’il soit sincère ou pas .

« J’ai besoin de dormir, de ne rien faire, de bayer aux corneilles ».

Est-ce le même homme qui déclarait en 2010 : « Je suis le bruit et la fureur, le tumulte et le fracas » ?

Le bruit, c’est celui qui nous accompagne en permanence dans nos grandes villes. Ce bruit qui est là présent sur nos écrans de télévision pour donner de la consistance à des émissions sans le moindre intérêt. C’est encore lui qui accompagne les films à gros budgets pour nous faire oublier un scénario indigent. Il est toujours là, dans les meeting des politiques avec ces énormes sonos qui servent à amplifier des discours faits de mensonges plus énormes les uns que les autres….

Jean-Luc Mélenchon a-t-il enfin compris que le bruit et la fureur n’étaient pas ses meilleurs alliés pour faire passer ses idées ?

Le bruit de nos jours ne peut être lié qu’au libéralisme. C’est pourquoi Jean-Luc Mlenchon était dans l’erreur avec sa stratégie.

Personnellement, après avoir voté pour lui au premier tour des Présidentielles avec certaines réserves, je me suis vite éloigné de ce tumulte et ce fracas, ayant trop souvent besoin de me poser pour ne rien faire et pour bayer aux corneilles.

Mais dans ce monde moderne ou tout est fait pour que l’on soit occupé à tout instant, où le téléphone est devenu une partie de nous-même, où l’on peut à chaque instant suivre l’actualité, où l’on veut que les magasins soient ouverts 24 heures sur 24, le leader de la gauche de la gauche doit-il être un homme du "bruit et de la fureur", ou celui de la réflexion et des moments de pause ?

A méditer pour la ligne à suivre dorénavant pour la vraie gauche.

Et pour les partisans les plus durs de Mélenchon qui préféraient insulter ceux qui s’éloignaient du Front de Gauche à cause de cette stratégie du "bruit et de la fureur", il serait bon aujourd’hui de faire leur mea-culpa.

Car si aujourd’hui Jean-Luc Mélenchon éprouve le besoin de souffler, c’est surement parce qu’il a compris que cette façon de faire de la politique n’était pas la bonne, et qu’en plus de donner une mauvaise image de sa personne, elle était épuisante physiquement et moralement.


Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

102 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 29 juillet 2014 09:02

    Bonjour Fatizo,

    Concernant Mélenchon, le personnage est intéressant, cultivé et a des propositions qui méritent d’être étudiées de très prêt comme : 1°) Rendre le pouvoir au peuple et 2°) Limiter les abus de richesse en fixant des limites. Il y a là les deux remèdes principaux à la crise institutionnelle que notre pays connaît. En effet, le pouvoir entre les mains d’une élite non contrôlée par les citoyens depuis des décennies a fait que nous sommes tombés dans une monarchie élective. Quant au cumul insensé des richesses individuelles, il rend ses possédants fous. Ils se mettent au dessus des lois en achetant la justice et se permettent tout et n’importe quoi. Maintenant, lorsque l’on voit ceux qui restes, cela n’augure rien de bon pour la suite...


    • fatizo fatizo 29 juillet 2014 18:41

      Bonjour Gabriel,

      Je suis moi aussi pour ces mesures, c’est d’ailleurs pour ça que j’avais voté pour lui au premier tour des présidentielles, mais son style et d’autres déclarations, sur l’immigration notamment, me font tiquer. 

    • Ouallonsnous ? 30 juillet 2014 12:54

      « Concernant Mélenchon, le personnage est intéressant, cultivé et a des propositions qui méritent d’être étudiées de très prêt »

      Mais JL Mélenchon est il resté un homme sensé ?

      Son entêtement à participer au parlement fantoche de l’UE avec son deuxième entêtement à croire à l’UE réformable, alors que toutes les analyses et les faits écoulés démontrent le contraire et la nécessité vitale pour la France comme pour les autres pays membres d’en sortir au plus vote, nous démontrent le contraire !

      Reste la gamelle des europèistes bruxellois ....


    • claude-michel claude-michel 29 juillet 2014 09:10

      Aucunes vagues ou tsunami à l’horizon..sauf dans votre esprit peut être...De tous temps des gens ont adoré le veau d’or.. !

      L’esbroufe fonctionne un temps..et les gens se rende compte de l’imposture tout simplement...La preuve..la majorité n’en veut pas..

      • claude-michel claude-michel 29 juillet 2014 09:46

        Je suis triste pour les malades qui croient ses mensonges.. ?


      • Diogène diogène 29 juillet 2014 09:12

        Entre ce que pense et ce que dit Mélenchon, la marge est grande.


        Ce personnage est un tribun arriviste dont les invectives n’ont pas suffi pour rassembler les débris de la catastrophique chute du PCF et de l’abandon de ses électeurs.

        Ceux qui restent ne sont ni pires ni plus recommandables que lui : ils sont crux !

        • Diogène diogène 29 juillet 2014 09:25

          erratum :


          creux

        • Fergus Fergus 29 juillet 2014 10:04

          Bonjour, Diogène.

          « Ce personnage est un tribun arriviste ». Certes ! Mais il y a sans doute également de la sincérité sur les grandes lignes du projet qu’il a défendu. La preuve en est dans ses erreurs de communication sur l’immigration qui lui nettement plus coûté qu’elles ne lui ont rapporté, eu égard à la défiance croissantes des Français. 

          De le sincérité et de l’ambition, celle de fédérer toute la gauche de progrès pour prendre la tête de celle-ci en tenant pour quantité négligeable le comportement de boutiquiers des caciques du PS, et en récupérant du même coup les moyens financiers et la logistique des communistes. Cela n’a pas marché.

          Sur « le bruit et la fureur », on ne peut d’autre part oublier que Mélenchon avait auparavant été silencieux, notamment en occupant de manière plutôt transparente un poste de ministre dans le gouvernement de Jospin.

          S’il entend revenir, JLM devra corriger tout cela !


        • logan 30 juillet 2014 13:55

          Un arriviste qui tourne le dos au PS alors que c’est un parti qui accède régulièrement au gouvernement, c’est logique. Il va ensuite défendre des idées qui sont dissidentes, là encore très logique.

          Si Mélenchon avait été un arriviste, il aurait tenu le discours d’un Valls.


        • simplesanstete 29 juillet 2014 09:28

          A méditer pour la ligne à suivre dorénavant pour la vraie gauche.
          A méditer pour la ligne à suivre dorénavant pour la vraie gauche.
          Et encore, cela fait 140 ans que çà dure et comme le dit la pub à droite sur l’écran , vous ne verrez plus de vignettes sur vos médicaments ! Tout est assuré et plus rien n’est sûr.


          • Gnostic GNOSTIC 29 juillet 2014 09:32


            Un mouvement intempestif de la souris m’a fait cliquer sur cet article bien joliment tourné (et pas trop long comme tant d’autres).

             

            BRAVO à l’auteur pour votre style.

            Bien vu le bruit et la fureur, je me rappelle de cette déclaration (bonjour l’EGO)

             

            A part ça Merluchon n’est pas ma tasse de thé.
            C’est peut-être un tribun mais aussi et surtout un cabotin, sectaire et pisse-vinaigre.

             

            Il ne boit pas, il ne conduit pas, il ne fume pas, il ne mange pas (on dit que les maigres n’aiment pas les gens) …

             

            Un type comme ça au pouvoir ce serait pire que la mère Le Pen

             



            • Gnostic GNOSTIC 29 juillet 2014 17:09


              Ah j’avais oublié, il ne fait pas de sport et déteste le sport en génaral

               smiley

            • fatizo fatizo 29 juillet 2014 18:43

              Moi non plus je n’aime pas les articles trop long sur le net . Je trouve ça assez pénible à lire .


            • Txotxock Txotxock 29 juillet 2014 09:51

              Un seul être vous manque et …

              La politique électorale n’est plus qu’un spectacle et sans vedette que restera-t-il du Front de gauche ? Peu de voix et du désespoir chez tous ceux qui croient qu’on peut changer quelque chose en allant voter.

              • voxpopuli voxpopuli 29 juillet 2014 14:02

                « sans vedette que restera-t-il du front de gauche ? »

                Rien ou presque, il suffit de regarder l’évolution des scores du NPA après que Besancenot se soit mis en retrait, mais que les électeurs d’extrême gauche ou de la gauche de la gauche ( c’est vous qui voyez ) ne désespère pas, la politique a horreur du vide et bientôt une nouvelle « vedette » viendra remplacer Mélenchon de même que celui-ci avait remplacé Besancenot .

              • Fergus Fergus 29 juillet 2014 09:56

                Bonjour, Fatizo.

                Excellentes questions !

                « Jean-Luc Mélenchon a-t-il enfin compris que le bruit et la fureur n’étaient pas ses meilleurs alliés pour faire passer ses idées ? » Voilà très exactement ce que je n’ai cessé de dire et d’écrire depuis la présidentielle de 2012.

                Non qu’il ne faille pas asséner avec force ses convictions et défendre une ligne politique, mais JLM est allé beaucoup trop loin dans les invectives et les anathèmes, notamment à l’encontre du PS et des médias, sur lesquels il a tapé beaucoup plus fort que sur la droite sortante !

                Je le répète ici : cette attitude était idéale pour mobiliser les militants de la gauche radicale, et Mélenchon a réussi quasiment un carton plein en fédérant des voix venues du NPA, de LO et du PT avec celles des forces du FdG. Revers de la médaille, cette stratégie de communication faisait fuir les électeurs déçus du PS et ne profitait pas à une progression du total des voix de la gauche de progrès qui, en 2012, n’a pas fait mieux que lors des présidentielles précédentes.

                Ce constat, ajouté à l’échec des Européennes, ne pouvait que donner un sérieux coup de blues à JLM. Il aurait dû le donner également aux militants du FdG ayant, de près ou de loin, participé à l’élaboration de la stratégie. Or, ceux-ci semblent vouloir rester droit dans leurs bottes et ne pas bouger d’un iota une stratégie qui ne fonctionne pas. L’heure de l’autocritique est pourtant venue !


                • jeanVidales jeanVidales 29 juillet 2014 11:25

                  Après coup, il est vrai que Mélenchon à parfois été maladroit dans sa colère. Mais faut avouer que c’est très difficile de le comprendre en plein débat/interview.
                  Comme l’exemple du « capitaine de pédalo ». Mélenchon fait une interview de 2 pages où il critique point par point la politique de Sarkozy. Aujourd’hui on s’en rappel encore mais parce qu’il a osé comparer Hollande à un « capitaine de pédalo ». Évidement quand tu es déçus du PS et que t’entend ça, t’a pas envie d’écouter Mélenchon et tu te dis  : "Mélenchon est dans la critique permanente et s’attaque qu’au PS et n’a pas de programme" ... Alors que c’est complètement faux.
                  Mais, Fergus, je vois mal comment faire autrement. On ne peut pas vraiment faire de compliment au PS et la moindre critique est montée en épingle. Ça voudrait dire qu’il faudrait totalement ignorer le PS. Ne jamais en parler et faire comme s’il n’existait pas. Comme Hollande pendant la campagne de 2012 où il s’interdisait de prononcer le nom de « Nicolas Sarkozy » et l’appelait « le candidat de l’UMP ».


                • Fergus Fergus 29 juillet 2014 11:39

                  Bonjour, Jean.

                  Mélenchon a évidemment eu raison de critiquer le PS et son candidat libéral lors de ses interventions, mais il était trop fin connaisseur du fonctionnement des médias pour ne pas savoir que le choix délibéré de prononcer des petites phrases assassines serait monté en épingle au détriment de tout le reste.

                  Qui plus est, il a perdu un temps d’antenne considérable dans les grands médias à ferrailler avec les journalistes, très souvent de manière excessive et parfois insultante (genre « Vous êtes un ignorant ! ») au lieu de briser rapidement avec ces « chiens de garde » afin de développer ses idées. Du coup, celles-ci sont restées assez largement méconnues de ceux qu’il prétendait attirer vers un vote FdG.

                  En agissant ainsi, comme je l’ai écrit ci-dessus, il a ravi les convaincus et n’a pas réussi à râtisser au-delà du corps électoral de la gauche de progrès. Dommage !


                • jeanVidales jeanVidales 29 juillet 2014 12:28

                  Même si je suis moins exigent que vous, je suis globalement en accords. Surtout quand Mélenchon s’emporte contre un journaliste. C’est regrettable, mais malheureusement, ça ne sert à rien.
                  Maintenant je pense que Mélenchon devrait rester comme il est, mais que le PG mettent en avant d’autre personnalité du PG. Martine Billard est au moins aussi virulente que JL Mélenchon, mais peut-être que elle, une femme écologiste, on la laissera tranquille.


                • fatizo fatizo 29 juillet 2014 18:47

                  Bonjour Fergus,

                  En effet il est allé trop loin dans l’invective. Il le reconnait lui-même aujourd’hui en prenant du recul. Lorsque nous le disions à l’époque on préférait nous taper dessus.
                  Le bruit et la fureur, il fallait laisser ça au FN. 

                • Scual 29 juillet 2014 10:25

                  Donc je résume cet article dit que le problème était le bruit et la fureur.

                  Une brillante analyse qui a vraiment pris en compte le passage sur le devant de la scène du bruyant et furieux FN.

                  Bravo, très pertinent.

                  La vérité c’est que les adversaires du bruit et de la fureur, ceux qui ont voulu éttouffer le peuple, la foule et leur représentant de gauche en préférant pactiser avec leurs ennemis pour des strapontins afin de préféré le calme et silencieux statu quo dans les municipalité sont ceux qui ont poussé le peuple furieux et bruyant dans les bras du FN pour exprimer leur colère... les autres face à ces traitres qui n’étaient ni furieux ni bruyants mais calme manipulateurs cariéristes et à vendre ont préféré contenir leur rage et refuser de voter.

                  Cette analyse est tout simplement absurde étant donné le fait que c’est bel et bien le plus furieux de tout les partis qui domine les élections aujourd’hui, et au niveau du bruit, entre manif pour tous et bonnets rouges ils ne sont aps en reste.

                  Fatizo au lieu de prendre les désirs pour des réalités, il serait peut-être temps de se réveiller, la question n’est plus celle du calme, du président « normal » des compromis mollassons et des déclarations qui n’embattent personne. A vrai dire c’est même la gangrène de la gauche, la raison principale pour laquelle on ne fait plus du tout confiance et à juste titre aux hommes politiques de « gauche » qui s’ils étaient sincères ne pourraient QUE être en colère. Toute autre réaction est évidement hors de propos ou le preuve d’une déconnexion totale avec le sujet.

                  D’ailleurs aujourd’hui à part Mélenchon il n’y a quasiment plus personne de gauche à qui les gens font confiance. Deuxième preuve de l’aveuglement de cette analyse.

                  Fatizo êtes dans l’erreur et dans le déni. Aujourd’hui le sentiment général des français vis à vis de la politique et des médias, c’est la rage.

                  Mélenchon a perdu la guéguerre interne face au traitres... qui correspondent justement presque à la perfection avec ceux qui ont le comportement que vous dites. Le seul résultat a été la désertion des électeurs et la victoire d’un parti de bruyants furieux.


                  • alinea alinea 29 juillet 2014 11:01

                    Merci Scual,
                    Vous savez, je pense que les gens, classes moyennes on va dire, ont perdu leurs tripes, ils sont tous bien peignés et lissés au son des violons du cinématographe !
                    Mélenchon est démodé, parce que la mode n’est plus à la vérité de nos sentiments, de nos forces, mais à une pensée compromise, pardon consensuelle.
                    Pour répondre au dessus de vous ( sans faire les manips de changement de comm), moi je le trouve gros Mélenchon, enfin, il a grossi ; c’est un rythme de vie, stress et bouf au resto sûrement ; et puis, ça veut dire quoi « aimer les gens » ? Vous en avez vu un seul qui « aime les gens » ?
                    Bref, j’ai déjà dit ce que j’en pensais !!!!


                  • Fergus Fergus 29 juillet 2014 11:48

                    Bonjour, Scual.

                    Non, ce ne sont pas « le bruit et la fureur » qui sont en cause dans le cas Mélenchon, mais le fait qu’il ait subordonné, parfois de manière surjouée, presque toute son action politique de candidat à cette stratégie de conquête. Mais, malgré ses indéniables talents, Mélenchon n’étant ni Danton ni Mirabeau, n’a pu gagner les parts du marché électoral indispensables pour faire lever un espoir réel d’alternative au sein de la gauche.

                    Vous écrivez à Fatizo « au lieu de prendre les désirs pour des réalités... » et je m’en étonne. Car c’est très exactement ce qui s’est passé avec Mélenchon ! Le déni est manifestement dans les rangs des militants de la gauche de progrès qui, globalement, ne progresse plus depuis un quart de siècle, et risque même de perdre de plus en plus de voix au profit du FN. Il serait temps de tout remettre à plat, non ?


                  • alinea alinea 29 juillet 2014 12:10

                    C’est plutôt le peuple qui a changé Fergus, ce peuple qui n’existe plus !! juste une masse d’individus, tous séparés par quelques opinions ou billets !


                  • Fergus Fergus 29 juillet 2014 12:56

                    Bonjour, Alinea.

                    Je suis d’accord sur ce constat, mais le propre d’un personnage politique de talent est justement de savoir s’adapter aux évolutions de ce peuple.


                  • Scual 29 juillet 2014 13:35

                    Fergus effectivement il faut s’adapter !

                    Aujourd’hui les médias ne sont pas du tout les mêmes qu’il y a 200 ans.

                    Suivre le peuple qui a changé, c’est accepter la manipulation de l’opinion faite par les médias. Bref si on suit le peuple, on devient un parti de droite qui répète et obéit aux médias... on fait donc l’inverse de ce que l’on veut.

                    Il n’y a pas d’alternative à une confrontation frontale avec les médias, le système ET la masse de moutons manipulée. Si on dit ce que le peuple veut entendre on dit des conneries mis dans leur tête par les médias.

                    Bref soit on adopte une stratégie de résistance en ce qui concerne oligarchie, ploutocratie et médias et une stratégie d’éducation populaire en ce qui concerne le peuple... soit on est un parti de droite parce que le peuple veut entendre les fausses vérités de droite qu’on lui a inculquer par l’endoctrinement.

                    De toute façon la politique c’est tout faire pour faire avancer ses idées, pas satisfaire les désirs du maximum de clients. Les partis politique ne doivent pas mentir et essayer de convaincre qu’ils ont raison et qu’ils sont de bonne foi.


                  • alinea alinea 29 juillet 2014 13:41

                    Fou comme il faut sans cesse ressasser les évidences ! mais face à la mauvaise foi, on peut bien s’échiner ( je ne dis pas ça pour toi Fergus !!)


                  • Fergus Fergus 29 juillet 2014 18:21

                    @ Scual.

                    Je ne parle en aucun cas de « suivre le peuple qui a changé », tant il est, comme vous le soulignez, conditionné par la doxa libérale véhiculée par les grands médias. Mais, précisément, il me semble indispensable d’adapter la stratégie politique et la communication à cette évolution. Cela demande sans doute des efforts d’imagination, mais il est à craindre que, sans cette remise en cause, il soit inutile d’espérer progresser. En ce qui concerne les médias, par exemple, inutile de leur rentrer dans le chou de manière permanente et violente. La fermeté, une fois énoncé de ce que l’on pense de ces « chiens de garde » doit avant tout être au service des idées, pas du pugilat !

                    Bonne soirée.


                  • fatizo fatizo 29 juillet 2014 18:52

                    Bonjour Scual

                    Vous écrivez « Aujourd’hui le sentiment général des français vis à vis de la politique et des médias, c’est la rage. ».
                    Et bien je partage votre avis, et j’en fais même parti. 
                    Mais justement, si j’estime que le peuple a le droit d’avoir la rage, les politiques doivent savoir le guider, canaliser cette rage pour en faire quelque chose de politique.
                    La rage, je laisse àa à l’extrême droite. Personnellement je ne veux pas suivre un politique enragé . On a vu ce que ça peut donner .

                  • fatizo fatizo 29 juillet 2014 19:13

                    Bonjour Scual

                    Vous écrivez « Aujourd’hui le sentiment général des français vis à vis de la politique et des médias, c’est la rage. ».
                    Et bien je partage votre avis, et j’en fais même parti. 
                    Mais justement, si j’estime que le peuple a le droit d’avoir la rage, les politiques doivent savoir le guider, canaliser cette rage pour en faire quelque chose de positif.
                    La rage, je laisse àa à l’extrême droite. Personnellement je ne veux pas suivre un politique enragé . On a vu ce que ça peut donner .

                  • logan 30 juillet 2014 15:11

                    Bravo Scual, bien parlé.
                    Et que l’auteur nous donne des exemples de ce qu’il pense être la bonne méthode, car cela devient très confus.


                  • klendatu2 29 juillet 2014 10:48

                    Le marchand de sable va passer, et ce n’est pas trop tôt diront les mauvaises langues, mais pour ce qui est des sarcasmes, on commence a en avoir l’habitude sur Avox TV. smiley


                    • legrind legrind 29 juillet 2014 10:59

                      le front de Gauche n’est pas mort : il y’a le dynamique convaincant Pierre Laurent ! La populaire Clémentine Autain ! ... Oui je déconne smiley 


                      • Diogène diogène 29 juillet 2014 11:04

                        Au moins, tu m’as fait rire, c’est déjà ça !


                      • Aristoto Aristoto 29 juillet 2014 11:24

                        Branlette stérile pas très pâteuse !

                        Mélenchon a juste 5 siècle d’avance sur le reste de cette crasse humanité !


                        • klendatu2 29 juillet 2014 11:34

                          Bien plus que cela en réalité. Il ne faut pas sous estimer la portée de ce phare qui éclaire dans les ténèbres... de l’humour contemporain. smiley


                        • Gillesdd Gillesdd 29 juillet 2014 11:31

                          Itw de JL Mélenchon par Eloise Lebourg, Hexagones.fr

                          J’aspire à ce que le niveau de pression sur moi baisse. Ça fait 5 ans que ça dure et ce n’est pas bon. On finit par ne plus raisonner aussi tranquillement qu’on le devrait. Deuxièmement, il faut aussi que le grand arbre n’empêche pas le reste de la forêt de pousser. Je suis content, car maintenant il y a plusieurs visages qui ont émergé à l’intérieur du Parti de gauche. Il faut qu’ils aient leur espace politique. La troisième raison, c’est que je sais dans quelle condition je peux être utile. Je ne vais pas jouer tous les rôles. Je veux m’utiliser dans ce que je crois être capable de faire : la transmission idéologique, le travail intellectuel et culturel. Et j’ai besoin de reconstituer la couche de terreau. Ce qu’il faut c’est donner des raisons qui donnent envie de se battre et peu importe qui on va trouver en face de nous. C’est ça qui va être le moteur. Pour moi, ce n’est pas de me mettre en retrait, c’est m’utiliser autrement. J’ai fait mon temps à organiser la vie d’un parti. J’essaie de cristalliser quelque chose qui existe en dehors de moi. J’ai besoin de temps, je ne peux plus continuer comme cela.



                            • Garance 29 juillet 2014 11:45

                              D’après Fatizo l’inénarrable Mélenchon se serait trompé de méthode


                              Voyant que de jouer les gros bras ça ne payait pas ; Mélenchon aimerait changer de statégie

                              Il va jouer au gentils pour faire plaisir à une éventuelle nouvelle clientèle

                              Pour quoi faire ?

                              Pour vendre ses même salades ?

                              Ce n’est pas le vendeur qui est mauvais ; c’est ce qu’il vend qu’est de la daube

                              Lui a fait 6 %....les cocos 2 % : avec le même produit

                              Oui c’est un bon vendeur qui vend du périmé : ceci expliquant cela

                              • Fergus Fergus 29 juillet 2014 11:55

                                Bonjour, Garance.

                                Désolé, mais la salade est bonne. C’est le vendeur qui n’a pas choisi le bon ton pour la vendre sur le marché électoral. Certes, il a beaucoup de talent, mais on ne vend pas des salades, aussi excellentes soient-elles, en invectivant la presse locale qui est en charge de relayer la qualité du produit ! Pas plus qu’on les vend mieux en insultant le vendeur voisin, même si ses salades sont d’une médiocre qualité. C’est en mettant en avant l’excellence de ses produits qu’on réalise les meilleures ventes !


                              • Fergus Fergus 29 juillet 2014 18:26

                                @ messieurs et dames les moinsseurs et moinsseuses.

                                Je suis sincèrement désolé, non de me voir moinsser ici, mais que manifestement l’idée même d’une prise de recul et d’une autocritique de la stratégie du FdG soit impossible à la plupart des militants de ce parti. Rassurez-vous, je continuerai malgré tout de voter FdG. Et pour cause : il n’y a aucune autre alternative sérieuse à l’UMP, au PS, et bien sûr au FN qui n’est qu’un leurre !


                              • logan 30 juillet 2014 13:27

                                Car être gentil avec la presse vouée au libéralisme et à la pensée unique, cela ne serait pas dutout contre productif. On a un exemple d’une personne qui est gentille avec la presse, qui a des idées dissidentes et pour qui cela fonctionne bien et qui gagne des voix ?

                                Ah bah non cela n’existe pas.

                                Merci Fergus pour vos excellents conseils ! Mais non.


                              • jeanVidales jeanVidales 29 juillet 2014 11:56

                                Je n’aime pas « leader de la gauche de la gauche ». JL Mélenchon n’en est pas le leader. Et « gauche de la gauche » ça ne veut rien dire. Je n’ai jamais vu quelqu’un parler de "droite de la gauche« . C’est pareil pour »la vraie gauche« . La »fausse gauche" ça n’existe pas. Bref, désolé pour le hors sujet.

                                Le recul que prend Mélenchon c’est pour analyser l’échec des européennes et surtout une belle l’occasion manqué de passer devant le PS. Il était évident que le PS allait se casser la gueule et effectivement : il a fini à 14%. C’était la deuxième fois que l’occasion se présentait de passer devant le PS. (La première étant EELV 2009) Sachant cela, il était tout à fait raisonnable de penser que le FDG était capable de faire 15% aux européennes.
                                Sauf que le FDG a fait deux fois moins. Pourquoi ? Comment ? C’est à ça que doit répondre le FDG et le PG en prenant de la hauteur ou du recul.
                                Et concernant le « bruit et la fureur », même si je pense que c’est un souci, j’ai du mal à voir comment faire autrement. Et de toute façon, au vu des problèmes stratégique qui se pose, ce n’est qu’un problème secondaire.


                                • logan 30 juillet 2014 13:34

                                  Bien sûr que si cela existe. Depuis que les termes de gauche et de droite existent il y a toujours eu des gens plus ou moins modérés dans un sens comme dans l’autre, si bien qu’il était difficile de différencier deux personnes modérées qu’elles se réclament de la gauche ou de la droite.

                                  Ces dernières décennies les rapports de force idéologiques ont bien changé et on voit bien que les idées néo libérales ont colonisé les esprits de bon nombre de gens, à droite surtout, mais à gauche aussi.
                                  Si bien que le côté progressiste de certaines mouvances, se réclamant pourtant de la gauche, a quasiment disparu.
                                  On ne fait que subir un mouvement qui a déjà largement évolué aux Etats-Unis.
                                  Le conservatisme gagne du terrain et le paysage politique (les étiquettes) « droite-gauche » ne correspond plus au clivage réel « droite-gauche ».

                                  Dans d’autres pays européens, les partis socialistes ont soit remplacé la droite ( comme l’a fait Tony Blair au Royaume-Uni, Schroeder en Allemagne et comme le fait Hollande en France ), soit se sont mélangés avec le centre pour former des partis dits « démocrates ».


                                • PrNIC PrNIC 29 juillet 2014 12:18

                                  Passer son temps à cogner sur les adversaires , les faux amis et les chiens de garde en espérant que le peuple saura apprécier et voter « juste » , l’a conduit à se prendre encore une sérieuse claque !

                                  Je lui souhaite de bien se reposer et d’ouvrir les yeux justement sur les attentes du peuple  : C’est « l’humain d’abord » qu’il te faut vivre aujourd’hui avec les gens, jean luc ...et là il n’ y aura ni déception , ni aigreur .


                                  • logan 30 juillet 2014 13:37

                                    Vous reprenez ici le discours de Pierre Laurent.
                                    Mais cette stratégie ( d’alliance / de non affrontement avec le PS ) n’a t elle pas conduit le PCF à passer de 20% à 1% en même pas 20 ans ?


                                  • PrNIC PrNIC 31 juillet 2014 14:40

                                    Rien à voir avec le discours et les « récup »de Pierre Laurent : je n’ai pas posé le problème de savoir si c’est alliance ou affrontement avec le PS ....J’invite Jean LUC à se tourner vers le peuple pour vivre aujourd’hui l’humain d’abord : C’est autre chose que de perdre son temps « nègativement » pour savoir comment on va faire grandir le FDG en récupérant quelques frondeurs !


                                  • bernard29 bernard29 29 juillet 2014 12:49

                                    « Jean-Luc Mélenchon a-t-il enfin compris que le bruit et la fureur n’étaient pas ses meilleurs alliés pour faire passer ses idées ? »

                                    quelle était « son idée » ? rassembler toute la gauche critique pour passer devant le PS.

                                    Pour cela, il fallait un programme simple , et qu’il soit plus anticapitaliste que les révolutionnaires de l’extrême gauche (à bas la finance, au dessus de ... je prends tout), plus écologiste que les écologistes ( l’écosocialisme), plus démocrate que les démocrates ( le pouvoir au peuple), plus anti-européen que les anti-européens (pour une europe VRAIMENT sociale et démocratique !!), plus communiste que les communistes (smic à 1700 euros, limitation des rémunérations très élevées, et non a l’austérité,..), plus anti-élites des anti-élites (tous technocrates, tous pourris, théorie du coup de balai), plus anti-médias que les critiques du PAF (tous vendus..) , plus anti-FN que les plus antiracisteset surtout plus imaginatif que les créatifs ( la solution par la politique maritime !!!. et « l’humain d’abord » !?!!)

                                    Bon, voilà le programme, reste la méthode. Parler plus fort et plus vite que tous les autres mouvements que je veux rassembler, et ça va bien, j’ai un bagout phénoménal (appris dans les écoles trotskistes ou lambertistes comme tous les vieux de la vieille), une culture politique indéniable, une expérience politicienne de vieux briscard , et un aplomb sans retenue.. et bien évidemment, là il faut du talent. Mais Mélenchon n’en manque pas.

                                    Notre régime politique a fait le reste en offrant le moment pour une telle ambition ; le moment présidentiel. Et au moins pour ce moment là, ça a été une réussite partielle, puisque toute l’ « autre gauche », s’est retrouvée sous le slogan fameux de « la Vraie gauche » et sous un toit ; « le Front de gauche ».

                                    Mais voilà, ça n’a pas suffit, et vint l’heure des déconvenues. Ce n’est pas tant les échecs électoraux qui ont suivis qui posent problème, c’est surtout la dislocation de « la vraie gauche », consécutive au regain individuel des chapelles du Front de gauche, qui crée le malaise et la fatigue du leader. Besancenot est revenu et le NPA fait feu de tout bois. la LO de toutes façons même à trois ou quatre est indestructible. Le PCF va tirer les « marrons du feu » du Front de gauche, parce qu’il ne faut pas croire que l’appellation « Front de gauche » va disparaître. Le PCF en a trop besoin. D’ailleurs pour s’en convaincre lire l’article ; « des choses à changer au front de Gauche » ; http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/07/29/97001-20140729FILWWW00073-des-choses-a-changer-au-front-de-gauche.php.

                                    Ainsi soit on devrait assister dans les mois à venir, à une bataille médiatique entre les héritiers du titre « Front de gauche », si le PG veut continuer à exister, soit avec la résurgence de tous ces mouvements, le Parti de gauche ne sera qu’un énième courant de la gauche différente et extrême. Si certains rêvent à une autre destinée pour le Parti de Gauche comme par exemple, pour faire vite et court, « à la poursuite d’une nouvelle civilisation », il se trompent lourdement. Le parti de Gauche n’a jamais été pour cela. Mélenchon peut bien dormir et prendre du recul, l’horizontalité n’est pas dans les gènes, ni du leader, ni des apparatchiks qui l’entourent. 

                                    L’histoire du Parti de Gauche n’a été qu’un épiphénomène politicien de l’autre gauche pour exister sur la scène politique. Et Mélenchon en est bien conscient, qui dit « il ne me sert plus à rien de courir, puisque j’ai dépassé la falaise et que je pédale au dessus du vide ».


                                    • DanielD2 DanielD2 29 juillet 2014 15:25

                                      Les gens ne sont pas des bêtes. Ils savent très bien que la fraternité humaine, le juste partage des richesses, et toute ces conneries, ça n’est pas l’état qui va les décréter. Ca marchait peut-être avec les ouvriers du 19eme siècle, mais maintenant ça ne marche plus, plus personne n’y croit.

                                      Tout ce que les gens veulent, c’est des dirigeants qui s’occupent un minimum de ce qu’ils ont à faire, c’est à dire faire marcher les écoles et les routes, faire de bonnes guerres, surveiller les frontières, mettre la racailles en prison, empecher les gros abus, faire un minimum de solidarité, etc, et c’est tout. Et surtout des dirigeants qui les laissent faire leurs affaires tranquille le plus possible.

                                      Mais apparemment c’est trop demander aux gens qui nous dirigent actuellement, et c’est pour ça qu’ils vont dégager.

                                      Mais personne n’en veut des programmes utopistes maboules de l extrême gauche.


                                      • DanielD2 DanielD2 29 juillet 2014 16:00

                                        Les sociétés humaines ont toujours été pyramidales et inégalitaires, et elles le seront toujours. Penser l’inverse c’est de la connerie. Et on peut faire ce constat depuis n’importe quel niveau de la société, du SDF au milliardaire. C’est sur que le milliardaire aura plus de facilité à l’accepter, mais les choses restent ce qu’elles sont.

                                         Les communistes croyaient pouvoir changer ça, ils n’ont pas été déçu.On ne peut pas aller contre les lois naturelles.


                                      • alinea alinea 29 juillet 2014 21:45

                                        Ça marche l’intox ! voilà une belle loi naturelle !!! non, c’est une loi des sociétés pyramidales ; mais il y en a eu d’autres, si, si ! Pourquoi pensez-vous que cet engouement pour les empires, les annexions, les colonies, sont le fait de sociétés pyramidales : plus le haut est haut, plus c’est « naturel » pour le bas ! Le monde, ça n’a jamais été essayé, putain d’empire, on ne pourra pas plus grand !
                                        On peut espérer quelques prises de conscience !


                                      • André Martin 29 juillet 2014 15:40

                                        Je partage totalement les analyses de Fergus. JL Mélenchon est de loin le plus grand penseur parmi les responsables politiques français. Ainsi, il aide des millions de citoyens à mieux comprendre le monde tel qu’il dis-fonctionne. JLM est aussi un immense tribun. Mais le propre d’un tribun est d’être au sommet de son art quand il s’adresse aux milliers de personnes venues l’écouter... dont 98 % étaient convaincus avant de venir.

                                        Pour progresser au plan électoral il faut s’adresser prioritairement à ceux qui ne pensent pas comme nous. Et veiller à ce que certains qui partagent en gros nos analyses ne soient pas dissuadés de renouveler un vote FdG par certaines formulations contre productives parce que excessives ou agressives.

                                         

                                        L’une des choses que JLM peut et doit changer était formidablement bien résumé dans un commentaire lu sur son blog « Ta bonté est évidente pour qui te lit ... mais le manque évident de respect que tu montres vis à vis de tes adversaires seront toujours pour les plus nombreux un repoussoir qui cachera la force des idées que tu défends ». Dommage que la garde rapprochée et le webmaster de JLM veillent généralement à effacer la publication de ces tristes évidences.  


                                        • logan 30 juillet 2014 13:23

                                          Ah d’accord. Donc quand on vous demande de voter pour l’intérêt général, vous nous racontez que vous préférez passivement laisser la France s’enfoncer parce que les propos de JL Mélenchon vous auraient vexé ?

                                          Si ce sont ce genre de sentiments qui guident vos actions alors je crois que vous n’avez pas pas de leçons à donner aux autres et que vous devriez vous remettre en cause déjà vous-même.


                                        • volpa volpa 29 juillet 2014 15:50

                                          Pour moi, Merluchon qui se la jouait « commandante Chavez » aujourd’hui à peur de prendre position sur Gaza, la Syrie l’Ukraine et Dieudonné.

                                          S’il le faisait tous les médias sionistes lui tomberaient dessus et il en serait fini de ce révolté grassouillet nourri par ses cons citoyens.

                                          Il n’est pas De Gaulle ce bout de chou.

                                          C’est aussi simple que çà et pas la peine de faire d’autres développements.


                                          • Cocasse Cocasse 29 juillet 2014 15:57

                                            C’est normal qu’il pense à sa gueule. Il n’était pas particulièrement investi dans une cause transcendante. Juste faire un peu de cinéma.


                                            • L'enfoiré L’enfoiré 29 juillet 2014 17:06

                                              Bonjour Fatizo,

                                               Bonne réflexion.
                                               Question : qu’est devenu Olivier Besancenot ?
                                               Vu d’ici, on n’entend plus rien à son sujet.

                                              • Tenebrae Blacknight Tenebrae Blacknight 29 juillet 2014 17:22

                                                Besancennot revient par la petite porte après promotion gratuite et médiatique de son appel à braver l’interdiction d’état de manifester pour la Palestine. Mélenchon s’en va, le système réintroduit le che guevara timbré de Neuilly, l’adoube « révolutionnaire officiel » pour drainer les veaux en manque de sensations de salon. Il va sans doute avoir droit à un autre passage chez l’ami Drucker, le révolutionnaire qui fait du rap avec son fils et des clips rigolos qui amusent les paumés pour promouvoir son NPA en cendres fumantes.


                                              • L'enfoiré L’enfoiré 29 juillet 2014 17:36

                                                Quand je vois son CV) ( diplômé d’une licence d’histoire décernée par l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense) qui n’est pas trop mauvais en définitive, je suis assez surpris qu’il s’est fourvoyé en politique en passant par la position de facteur.Dépité par ses 1000 euros net par mois et être resté en France... je me dis qu’il y a des baffes qui se perdent.

                                                Le 28 avril 2014, il annonçait qu’il mènerait la liste du NPA en Île-de-France pour les élections européennes. Là, cela devient peut-être plus sérieux, mais... il y a déjà du monde dans les rangs, je présume 

                                              • Tenebrae Blacknight Tenebrae Blacknight 29 juillet 2014 17:16

                                                Il est parti se coucher avec Ariane Walter, besoin d’une sieste crapuleuse ? Le repos du guerrier ? On ne les entends ni ne les lit plus tous les 2.

                                                Si ils ont des gosses ensemble qu’ils m’en réservent un.

                                                Le bruit et la fureur... Le couinement d’une voiture balais qui arrive après la bataille, l’illusion Mélenchon suit tout naturellement son destin programmé, se dégonfler après avoir amusé quelques enfants naïfs qui ont agités drapeaux, flonflons, illusions bisounours, le temps des élections, puis se retrouvent cocufiés comme à leur grande habitude. Mais quand est ce que vous allez devenir adultes franchement ?


                                                • foufouille foufouille 29 juillet 2014 17:17

                                                  il doit bien y avoir une raison pour laquelle on ne veaute pas pour lui ?

                                                  non ?


                                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 juillet 2014 18:56

                                                    foufouille,
                                                    Le peuple est coupable, changeons de peuple.


                                                    La raison, c’est que « la Gauche de la Gauche », FDG, ATTAC, LO, NPA ont déserté le terrain de la Nation, beurk, caca, pour prôner « une Europe sociale à la St Glinglin »...

                                                    Laissant le champ libre au FN, seul habilité par les médias à parler de souveraineté. Puisque l’ UPR est censurée, aucune autre voix démocratique et républicaine ne se fait entendre dans les médias dominants, dès qu’il s’agit de sortir de l’ UE.

                                                    Ce qu’attendent les électeurs de Gauche, ce sont des Partis politiques qui s’occupent de la France et des Français. Et pas des Partis qui passent leur temps à nous raconter de long en large les malheurs qui vont nous arriver, tout en nous disant qu’il faut attendre que l’ Europe change....

                                                    Plus personne ne croit que l’ Europe puisse changer. C’est une machine de guerre contre les peuples, comme l’euro, comme l’ OTAN.
                                                    Sapir a passé beaucoup de temps à essayer d’expliquer cela au FDG.

                                                    Il n’y a rien à garder là-dedans. Il faut en sortir, remettre l’économie en état, et signer des accords de coopération avec d’autres pays du monde, comme les BRICS. L’ UE et l’euro nous mènent à la ruine, ils ont été inventés pour cela.
                                                    L’OTAN nous mène tout droit à la guerre avec la Russie.
                                                    Si ce n’est à une guerre nucléaire.


                                                    Le programme du FDG est inapplicable dans le cadre des Traités européens.
                                                    Il n’est plus possible de faire des politiques intérieures nationales, dans le cadre de l’ UE. Le FDG a juste oublié la première condition à son programme :
                                                     la sortie de l’UE, de l’euro et de l’ OTAN.

                                                    Sampiero peut faire toutes les additions qu’il veut, les Français se sont abstenus à 60%, bien malin est celui qui peut dire quelle est la proportion d’électeurs de Gauche dans ces 60%... ? Certainement élevée, il me semble.

                                                    C’est la souveraineté qui est désormais au centre de la politique, et pas le style des uns ou des autres. Comment peut-on encore penser une politique de Gauche quand on vit dans une colonie de l’ Empire américain ?

                                                  • foufouille foufouille 29 juillet 2014 20:06

                                                    « Puisque l’ UPR est censurée, aucune autre voix démocratique et républicaine ne se fait entendre dans les médias dominants, dès qu’il s’agit de sortir de l’ UE. »

                                                    c’est pas de la censure. votre chef est juste pas assez visible et a pas assez de charisme pour rassembler.

                                                    en plus, on nous saoule à longueur de journée avec du lavage de cerveau


                                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 juillet 2014 20:25

                                                    foufouille,
                                                    Pour être visible, il faut participer aux débats télévisés, être interviewé, que les communiqués de presse soient publiés, etc etc.


                                                    L’UPR adresse quasiment tous les jours un communiqué de presse à des centaines de journalistes, le dernier est sur les persécutions des Chrétiens d’ Orient.
                                                    Les précédents étaient sur Gaza.
                                                    Ils ne sont repris dans AUCUN des médias dominants.

                                                    « Le Monde » est un lecteur assidu du site de l’ UPR. Pourquoi, alors qu’il ne publie rien ? Les journalistes connaissent l’ UPR, un jour l’un d’entre eux a expliqué à Asselineau : « Personne ne vous invite, parce qu’ils ne savent pas quoi vous répondre »

                                                    Pour les élections municipales, 0 heure, 0 minute, 0 seconde.

                                                    Après avoir déposé un dossier de plainte auprès du CSA, pour les élections européennes, Asselineau a eu droit à 5 minutes chez Bourdin. C’est tout.

                                                    Avec maintenant près de 6000 adhérents, l’ UPR est plus important que le NPA ou la Mère Boutin, il faut donc augmenter le nombre d’adhérents, par Internet, mais aussi sur le terrain, c’est ce qui est fait, comme à Avignon.
                                                    Peut-être qu’à 60 000, on aura des chances d’accéder aux médias...

                                                  • foufouille foufouille 29 juillet 2014 20:39

                                                    @fifi

                                                    ça marche plus comme ça. si melenchon ou marine rassemble, c’est qu’ils s’incrustent dans le PAF. la politique est un jeu d’échec très complexe

                                                    il suffit d’avoir une grande gueule, souvent. faire un scandale : genre devant le diner du siècle en manifestant

                                                     


                                                  • alinea alinea 29 juillet 2014 21:51

                                                    Vous êtes complétement bouché Fifi ; c’est sûrement ça qui vous tient ; je ne vous la referai pas,le coup de l’Europe !! Je comprends que Mélenchon se soit lassé !!
                                                    Et prendre son recul, qui est une véritable preuve d’honnêteté, de remise en question, -c’est très démodé la remise en question, il faut naître parfait, comme les insectes !- pour un dégonflage, il faut, oui, être particulièrement obtus !!


                                                  • legrind legrind 29 juillet 2014 22:55

                                                    Puisque l’ UPR est censurée,

                                                    Pfff non mais il y’a quelque-chose qui s’appelle la réalité et dans la réalité comment dire .. Asselineau n’existe pas politiquement, remettez vous un peu en question, on ne fait pas de politique avec un site internet et des conférences diffusées sur YT et DM, il faut « faire les marchés » aussi , aller à l’encontre des français, avoir un peu d’humilité mais c’est plus confortable de crier au complot, se victimiser, dénigrer, à commencer par le méchant FN.

                                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 juillet 2014 05:38

                                                    foufouille,
                                                    S’ils passent à la télé, c’est qu’ils ne sont pas dangereux, ils ne demandent pas la sortie de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN. Vous prenez le problème à l’envers.


                                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 juillet 2014 05:53

                                                    Alinea,
                                                    C’est ça, commencez bien à m’insulter, ça va sûrement vous faire gagner des électeurs..., si c’est tout ce qui vous reste comme argument...


                                                  • foufouille foufouille 30 juillet 2014 10:49

                                                    besancenot passe à la TV car il fait des manifs. il est visible.

                                                    tu comprends que le message ne suffit pas ?


                                                  • logan 30 juillet 2014 13:43

                                                    Vos raccourcis et caricatures sur ce que défend le front de gauche ne nous encourage pas à donner plus de crédit à l’UPR.

                                                    Ce que défend le front de gauche n’est pas pour la st glin glin mais pour son investiture.
                                                    Et on se demande bien qu’est ce que le front de gauche aurait abandonné au niveau de la nation ?
                                                    Si vous voulez dire par là qu’il défendrait un certain fédéralisme européen simplement parce qu’on ne pense pas tout comme vous que des problèmes qui existent depuis des décennies et dans tous les pays du monde auraient pour cause l’Euro ou l’UE, c’est très malhonnête.


                                                  • legrind legrind 30 juillet 2014 14:21

                                                    S’ils passent à la télé, c’est qu’ils ne sont pas dangereux


                                                    Le fondateur de l’UPR a les jetons de prendre parti sur des sujets clivants et les membres n’ont pas le droit de le faire officiellement mais il ils sont dangereux
                                                      smiley 

                                                  • alinea alinea 30 juillet 2014 17:11

                                                    je ne vous insulte pas Fifi, n’en ai aucune envie, je dis que vous êtes bouché : l’Europe et Mélenchon ; on ne va pas remettre ça !!


                                                  • seb71 29 juillet 2014 17:26

                                                     jean luc le bienheureux c est le remake du film alexandre le bienheureux avec noiret, jean luc après c etre fait exploite par le p.s décide de dormir.......la politique c comme la télé du deja vu.


                                                    • Berkano Othala 29 juillet 2014 18:02

                                                      Je ne comprends pas Mélanchon , c’est un député européen, qui a été l’un des tout premiers à parler du TAFTA. Et au moment où il devrait utiliser sa verve, et haranguer le citoyen, il laisse le danger s’installer , ce type est coupable de l’indifférence qu’il affiche .

                                                      Au fait puisqu’il va bailler aux corneilles, va t’il aller au parlement européen pour toucher ses émoluments, ou va t’il rester au lit et renoncer à sa paye ? 


                                                      • klendatu2 29 juillet 2014 19:45

                                                        En somme, un personnage qui profite du système et dont la fonction consiste a canaliser les foules qui rêvent de le changer. smiley


                                                      • Werner Laferier Werner Laferier 29 juillet 2014 20:42

                                                        La fin du communisme est toujours une bonne chose, bon débarras, la France respire déjà mieux ainsi, elle a évité un régime soviétique, ceci dit, méfions nous des fascistes qui ne sont pas loin, le Front National, un des partis les plus extrémistes d’Europe menacent la paix mondiale, l’UE devrait expulser tous les partis extrémiste hors du parlement européen. La liberté d’expression, oui, mais uniquement pour les démocrates, ceux qui prônent le retour à des régimes de terreur ne devrait pas en bénéficier.
                                                        La France est un pays liberalo-capitaliste (et non judéo-chrétien) et cela depuis longtemps le libre « échange » permet un développement incroyable, une économie libérale permet l’épanouissement de tous les citoyens qu’elle que soit son origine, sa religion ou sa couleur , les citoyens sont libre de choisir de vivre comme bon leur semblent, au gré de leurs croyances, de leurs espoirs, de leurs réussites comme de leurs échecs, de s’aider entre eux dans une réelle solidarité entre hommes libres et qui assument leur liberté comme étant le poids normal d’une pleine existence humaine.
                                                        Le libéralisme capitaliste offre le terrain le plus fertile à l’émergence d’une humanité innovante, créatrice et prospère.
                                                        Si vous êtes coco, libre à vous d’acheter avec vos amis un terrain sur lequel vous jouerez au collectivisme qui au final est un trou sans fond, qui ne ménera nulle part et participera à rétrograder des peuples qui ratent une occasion de s’émanciper grace au libéralisme capitalisme..
                                                        Le capitalisme libéral (dans le sens libertarien du mot libéral) est la société la plus anarchiste possible qui ne sombre pas dans le chaos de l’insécurité et des violations continue des biens ou des personnes. C’est là toute la différence entre les idées pures, l’idéologie et la pratique qui tient compte de la nature humaine, afin de créer les bases d’une société stable.


                                                        • Werner Laferier Werner Laferier 29 juillet 2014 20:45

                                                          J’oublie une chose, un point essentielle,vouloir faire disparaitre les inégalités culturelles est impossible et relève du bolchevisme soviétique. La seule chose qu’on peut faire c’est de donner un enseignement de qualité, on peut prendre comme exemple un enseignement sur l’économie, ce qui manque en France.


                                                        • kalachnikov lermontov 29 juillet 2014 20:51

                                                          "Le capitalisme libéral (dans le sens libertarien du mot libéral) est la société la plus anarchiste possible qui ne sombre pas dans le chaos de l’insécurité et des violations continue des biens ou des personnes." : autrement dit, le darwinisme social encadré par les flics.


                                                        • L'enfoiré L’enfoiré 30 juillet 2014 08:53

                                                          Tout à fait, Werner.

                                                          Je suis en général assez surpris de vos réactions disons ... « ultra ».
                                                          Puis, je vois que vous n’êtes pas extrémiste.
                                                          Que pour vous, « in medio stat virtus ».
                                                          Là, je vous suis... 
                                                          Je suppose que vous avez vécu aux States.
                                                          A votre actif, un article.
                                                          Faites-en un sur ce sujet.
                                                          Si ce n’est pas le cas, imaginez ce que la vie aux States, peut être.
                                                          @+

                                                        • Frabri 29 juillet 2014 21:50

                                                          Mélenchon 63 ans, professionnel de la politique depuis des décennies, et qui est pour la retraite a 60 ans, aurait dû la prendre il y a 3 ans sa retraite et actuellement il serait en pleine forme, il n’aurait pas besoin de dormir .


                                                          • logan 30 juillet 2014 13:47

                                                            Pour les gens comme vous, la gauche coule à chaque fois qu’elle subit un revers, vous vous félicitez d’avance de sa mort imminente, comme si vous confondiez vos désirs avec la réalité, mais cela n’arrive jamais.

                                                            Les sociétés avancent dans un sens ou dans l’autre, et quand vous nous aurez envoyé dans le mur, il faudra bien choisir un autre sens.

                                                            Donc pas la peine de nous enterrer.


                                                          • logan 30 juillet 2014 20:19

                                                            Il me semble que cela a un rapport avec le fait qu’Hollande, étiquetté à gauche, et soutenu par toute la gauche surtout, mène une politique de droite.
                                                            Dans toute l’Europe on a eu le cas, à chaque fois cela a fait s’effondrer toute la gauche.
                                                            Et pourtant la gauche n’a pas disparue après ça.
                                                            Donc tu es dans le dénigrement c’est tout, n’essaie pas de faire croire qu’il y a une réflexion politique derrière tes propos.


                                                          • Berkano Othala 29 juillet 2014 22:02

                                                            si Hollande est capitaine de pédalo

                                                            Mélanchon est le Commandant du Concordia,...les femmes et les enfants après lui !

                                                            • legrind legrind 29 juillet 2014 22:45

                                                              Jean-Luc Mélenchon n’aurait pas dû insulter Marine, depuis c’est humiliation sur humiliation : Présidentielles, Hénin-Beaumont, Européennes... En même temps quand on entend son allié « communiste » ectoplasmique Pierre Laurent c’est normal qu’il en ait été tenter d’en faire trop.


                                                              • logan 30 juillet 2014 13:49

                                                                Moi 3 ans âge mental. Vilain Mélenchon insulter mon amour Marine Lepen. Alors Mélenchon méchant, moi content lui perdre et fachistes gagner !! Moi faire fête !!!


                                                              • France Républicaine et Souverainiste Hussard Noir de la république 30 juillet 2014 00:10

                                                                Mélenchon le sénateur à 35 ans ne fait que vivre en roupillant sur le dos des autres. Ce rentier qui se prend pour Don Bosco n’a qu’à retourner pioncer dans sa loge maçonnique avec les autres comiques dans son genre.


                                                                • logan 30 juillet 2014 13:50

                                                                  Mélenchon pendant ces 35 ans a été l’un des seuls à défendre l’intérêt général, que ce soit au sénat ou au parlement européen.
                                                                  Toi qu’as-tu fait pendant ce temps ?


                                                                • alinea alinea 30 juillet 2014 17:14

                                                                  logan, Logan, ça fait plusieurs fois que vous m’ôtez les mots de la bouche !!!
                                                                  ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++


                                                                • logan 30 juillet 2014 20:22

                                                                  Il n’a jamais soutenu la politique libérale du PS il a toujours été dans l’opposition, dans ce qu’on appelle l’aile gauche, qui n’a jamais eu le pouvoir. Et s’il a fait l’erreur de soutenir Maastricht, convaincu en cela par Mitterrand, il en est vite revenu en s’opposant à Nice et Lisbonne ...
                                                                  Bref, vous êtes dans la calomnie la plus totale.


                                                                • zygzornifle zygzornifle 30 juillet 2014 11:03

                                                                  la gauche est devenue une vue l’esprit la droite une vue de votre pognon ....


                                                                  • caillou40 caillou40 30 juillet 2014 12:57

                                                                    Mélenchon...un enfumeur de la race d’un Sarkozy...des mots dans le vide.. !


                                                                    • logan 30 juillet 2014 13:18

                                                                      On se demandera toujours de quelle stratégie vous voulez bien parler ??? Stratégie de communication ? Stratégie dans le combat d’idées ? Stratégie électorale ?

                                                                      Quelle aurait été donc cette stratégie gagnante ? Et qu’attendez-vous pour la mettre en oeuvre ?


                                                                    • caillou40 caillou40 30 juillet 2014 13:23

                                                                      Par logan...N’oubliez pas..tous les matins de vous gargarisez avec du « Mélenchon » en bouteille...Je vous laisse a vos amours.. !


                                                                    • logan 30 juillet 2014 13:51

                                                                      Ce n’est pas à ton message que je voulais répondre, merci de m’ignorer, ton message ne méritait pas de réponse.


                                                                    • caillou40 caillou40 30 juillet 2014 14:00

                                                                      Par logan...C’est bien vous prenez de la hauteur sur votre « est-ce K bot... »


                                                                    • Gnostic GNOSTIC 30 juillet 2014 18:45


                                                                      Ne mélanchon pas TOUT !

                                                                       smiley

                                                                    • logan 30 juillet 2014 13:52

                                                                      On se demandera toujours de quelle stratégie vous voulez bien parler ??? Stratégie de communication ? Stratégie dans le combat d’idées ? Stratégie électorale ?

                                                                      Quelle aurait été donc cette stratégie gagnante ? Et qu’attendez-vous pour la mettre en oeuvre ?


                                                                      • Peretz1 Peretz1 30 juillet 2014 16:36

                                                                        Mélenchon s’est fait bouffer par Marine. Il faut dire que le FN a commencé son populisme depuis plus de trente ans. Mélenchon, trop vieux, a commencé trop tard tout simplement.


                                                                        • Pepe de Bienvenida (alternatif) 30 juillet 2014 16:39

                                                                          Mélenchon s’est fait bouffer par Marine ? Et Marc Dorcel n’était pas là pour filmer ?


                                                                        • Pepe de Bienvenida (alternatif) 30 juillet 2014 16:43

                                                                          M... qu’est-ce qu’il est venu faire là mon com’ ?


                                                                        • Pepe de Bienvenida (alternatif) 30 juillet 2014 16:45

                                                                          Mélenchon s’est fait bouffer par Marine ? Et Marc Dorcel n’était pas là pour filmer ?


                                                                        • agent ananas agent ananas 30 juillet 2014 17:56

                                                                          Quelqu’un aurait des nouvelles d’Ariane ?...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès