• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Mélenchon, futur Premier ministre de Sarkozy ?

Mélenchon, futur Premier ministre de Sarkozy ?

Le retour de Nicolas Sarkozy sur l’échiquier politique français ne laisse pas indifférent, c’est le moins que l’on puisse dire.

De l’extrême droite à l’extrême gauche en passant par les médias, tout le monde disserte depuis le week-end dernier sur ce que va être l’UMP sous le rêgne de Nicolas 2.

On a déjà compris par les diverses réactions de nombreux ténors de son parti qu’il lui sera bien plus difficile que par le passé de s’imposer sans que personne ne lève le petit doigt. Bien sur, il peut compter sur sa garde rapprochée ainsi que sur quelques jeunes loups aux dents bien acérés, mais sera-ce suffisant pour verrouiller le parti ?

En attendant l’ancien Président de la République peut se réjouir d’un soutien pour le moins inattendu, celui de Jean-Luc Mélenchon, un Jean-Luc Mélenchon qui semble ne plus savoir ou il habite depuis déjà quelques temps.

Lui qui fut rose pendant de longues décennies avant de virer au rouge, puis au vert depuis quelques semaines, semble aujourd’hui attiré par le bleu de l’UMP et de Sarkozy.

En effet, alors qu’il était à Nantes ce 2 décembre, et qu’on l’interrogeait sur le retour de l’ancien Président, il a déclaré : « Vaut mieux ça que des mollassons et des ectoplasmes dont on ne sait pas ce qu’ils pensent ni ce qu’ils comptent faire. Mais je ne veux nommer personne, bien sûr ».

Bien entendu, par ces mots l’ancien leader du Front de Gauche visait le Président de la République actuel, son ennemi de toujours. Il faut rappeler que la haine entre les deux hommes remonte du temps ou François Hollande était le premier secrétaire du P.S, et Jean-Luc Mélenchon, ministre de Jospin.

Dans son élan, Mélenchon a cru bon d’ajouter à propos de Nicolas Sarkozy :« Il a gouverné cinq ans, il était détesté de tout le monde, il a perdu la présidentielle, ses propres amis lui ont tiré dessus et c’est quand même lui qui a gagné avec 65% [l’élection à la présidence de l’UMP]. Donc il faut quand même qu’il soit fort ! », . Et pour terminer : Nicolas Sarkozy « est un homme qui assumait une ligne de droite, qui maintenant paraît, en matière sociale, plus modéré que François Hollande. »

Il y a de quoi être interloqué après avoir lu de telles déclarations de la part d’un homme qui se prétend être à la gauche de la gauche. Est-ce que le député européen est sincère dans ses déclarations, ou bien est-il guidé (aveuglé) par sa haine contre François Hollande ?

Cette haine lui ferait-il oublier que Nicolas Sarkozy a été détesté par une très large majorité de l’électorat de gauche comme peu d’hommes de droite avant lui ?

Il est impensable de croire qu’un homme aussi avisé que Jean-luc Mélenchon ait pu faire une telle sortie sans en mesurer les conséquences, et si c’est le cas, à quel jeu joue-t-il ?

J’ai beau chercher, je ne vois pas, et j’ai bien peur que son électorat non plus.

Ou alors il est tellement obnubilé par son anti-hollandisme primaire qu’il ne se contrôle plus, qu’il est prêt à se comporter le plus stupidement possible, à prendre le risque du suicide politique.

Il y a bien une autre solution, un pacte passé avec Nicolas Sarkozy. Un Jean-Luc Mélenchon qui serait à Sarkozy ce qu’a été Jean-Marie Le Pen à François Mitterrand. On peut légitimement se poser la question.

Et pour 2017, un ticket Sarkozy-Mélenchon, avec ce dernier à Matignon ?

La conclusion, c’était juste une petite provocation pour mes amis du Front de Gauche qui ont souvent du mal à admettre que Mélenchon est loin d’être parfait, qu’il n’est qu’un être humain……et un politique comme les autres.


Moyenne des avis sur cet article :  1.73/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

85 réactions à cet article    


  • sleeping-zombie 5 décembre 2014 09:59

    Qu’elle est triste la vie de militant...

    « hey, tu sais quoi ? y a machin qui a dit a bidule que truc a dit que.... » blablabla

    On se croirait revenu au lycée. Qui pense quoi de qui et qui couche avec qui.

    Pendant ce temps, dans le monde réel...


    • Tall 5 décembre 2014 10:09

      Mélenchon a comparé certains traits de caractère de Hollande et Sarkozy, indépendamment de leur couleur politique.

      La suite, c’est du buzz de zinc.

      • Gnostic GNOSTIC 5 décembre 2014 10:13

        Bonjour fatizo

         

        Et si tous ces gugusses nous jouaient un jeu de rôles ?

         

        Car en fait les jeux sont faits depuis longtemps !

         

        Les vrais patrons sont les banksters qui possèdent tous les merdias et ils feront voter au final pour celui ou celle qu’ils auront choisis

         smiley


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 5 décembre 2014 10:30

          CNOSTIC,
          D’accord avec vous ! Nos zélites ont été adoubées par Washington, vendues aux citoyens par les médias aux ordres comme de vulgaires paquets de lessive, et le FN sert d’épouvantail pour rabattre les votes vers ceux qui ont été désignés comme les meilleurs serviteurs de l’ Empire...

          « Ils ont été achetés ! »


          « Le FN ferait élire n’importe quelle chèvre ! »

        • Gnostic GNOSTIC 5 décembre 2014 10:45

           Bonjour fifi

           

          Vous êtes toujours bien documenté et ma foi l’upr commence à me plaire

           

          En 2017 je voterai peut être ASSELINEAU mais seulement à ces trois conditions :

           

          1) qu’il obtienne ses 500 signatures pour se présenter. Faut vous remuer dès maintenant les gars, inspirez vous du guignol de cheminade qui avait réussi (surement sur ordre des banksters pour faire diversion)

           

          2) qu’il change d’appellation. UPR ça fait ringard, je préférerais sentier lumineux

           

          3) qu’il change son look : D’abord des lunettes à montures ROUGE, ça fait gay et ça plaira donc aux merdias

          - Une barbe sans moustaches ça fait djihad et ça plaira aux électeurs musulmans

          - Plus de cravate et à la place une chaine en or, ça plaira aux machos

          - Un peu de body building et des tatoos ça fait djeune

           

          Pour finir des cours de théâtre car la politique c’est du grand cirque

           

          Je compte sur vous fifi pour porter le message et en 2017 vous serez secrétaire général de l’élysée

           smiley


        • fatizo fatizo 5 décembre 2014 19:57

          Bonsoir Gnostic,

          Le problème pour eux, c’est qu’il y a de moins en moins de monde pour payer son billet (ou plutôt se rendre aux urnes ) face à un tel spectacle .

        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 5 décembre 2014 10:24

          Ce qui est intéressant chez Mélenchon, ci devant Député européen, c’est qu’il ne fait que du franco-français...
          Jamais il n’explique de la France ne peut plus avoir de politique intérieure nationale, mais uniquement des politiques européennes. Il serait obligé de dire que le programme du FDG est inapplicable, car contraire aux Traités.


          Jamais il ne publie le tableau des directives de la Commission européenne aux 28 pays européens.
          Sinon, il serait obligé de dire que les ordres viennent d’ailleurs qu’en France, ce qui en fait une colonie d’ Empire, et que pour respecter les attentes des citoyens, il faudrait en sortir. Sujet tabou.

          Jamais il ne dit que Sarkozy ou Hollande ne font qu’appliquer ces mêmes directives pour la France.
          Sinon, il serait obligé d’expliquer que le Droit européen est supérieur au droit français, et qu’une 6e république ne sert plus à rien, puisque 80 % des lois sont d’origine européenne...

          • Gabriel Gabriel 5 décembre 2014 10:27

            Bonjour Fatizo,

            Pour commencer et qu’il n’y ai aucune ambiguïté sur mes propos, je n’ai pas de carte d’adhérent au front de gauche (Ni à aucun autre parti d’ailleurs…) et, comme vous le dites, Mélenchon n’est pas parfait mais, je trouve limite honnête la manière dont vous traduisez et orientez ses propos. Chacun sait très bien que Mélenchon n’est pas Sarkosyste, c’est le moins qu’on puisse dire ! Ce qu’il a voulu exprimer par là, c’est que Sarkosy assume sa politique ultra libérale et même, il l’a revendique l’imbécile. Alors que notre pépère Hollande qui se prétend socialiste fait la même politique avec les mêmes résultats catastrophiques que son prédécesseur. Hollande a trahi tous son électorat et en bon fossoyeur du socialisme éradique tous le système de cohérence et d’équilibre sociétale que les anciens avaient mis en place. Mélenchon, qui c’est (Et c’est tout à son honneur) remis en cause en quittant le parti socialiste dit beaucoup de vérités qui dérange le système en place et sa colère contre ses anciens collègues me semble très légitime.


            • Fergus Fergus 5 décembre 2014 10:36

              Bonjour, Gabriel.

              « Chacun sait très bien que Mélenchon n’est pas Sarkosyste, c’est le moins qu’on puisse dire ! Ce qu’il a voulu exprimer par là, c’est que Sarkosy assume sa politique ultra libérale et même, il l’a revendique l’imbécile. »

              C’est vrai, mais cela c’est la lecture fine de ce qu’a dit Mélenchon. Or, celui-ci sait très bien de quelle manière son propos va être repris dans les médias et faire le buzz.

              Ce faisant, Mélenchon retombe dans des travers d’expression dont il avait reconnu il y quelques mois (je crois sur France-Inter) qu’ils ont pu porter préjudice au FdG en termes d’efficacité électorale. Il avait même indiqué vouloir mieux maîtriser sa communication pour éviter ce genre d’écueil. Manifestement, ces engagements ont été oubliés.


            • fatizo fatizo 5 décembre 2014 20:02

              Bonsoir Gabriel,

              En ce qui me concerne il m’est insupportable de voir un homme de gauche dire du bien de Sarkozy, même au second degré .
              Que Mélenchon arrête de jouer au plus malin. J’ai voté pour lui au 1er tour de la Présidentielle mais je ne renouvellerai pas l’expérience. Et je n’ai pas attendu cette déclaration pour prendre cette décision. 
              D’ailleurs,je pense qu’au fond de lui il admire vraiment Sarkozy. Ils ont tout de même un point commun qui m’insupporte, la violence .

            • Fergus Fergus 5 décembre 2014 10:29

              Bonjour, Fatizo.

              « mes amis du Front de Gauche qui ont souvent du mal à admettre que Mélenchon est loin d’être parfait ».

              Hélas ! Une nouvelle fois, Mélenchon retombe dans ses travers habituels tant est grande sa haine de Hollande et son désir de détruire le PS pour gagner des parts du marché électoral. Une provocation inutile et choquante, quoi que l’on puisse penser de la politique désastreuse que conduit l’actuel président.

              Fort heureusement, nous ne sommes pas en période électorale. Car, ne nous y trompons pas, de telles sorties sont évidemment contreproductives pour le FdG : au lieu de séduire les déçus du hollandisme pour les attirer vers un vote FdG, elles attisent la méfiance à l’égard d’un leader qui, non content d’invectiver, d’excommunier, de lancer des anathèmes violents, se met à encenser le pire ennemi des classes populaires. Avec pour résultat, de faire fuir ces déçus du PS vers d’autres horizons, Modem pour les uns, FN pour les autres.

              Et c’est ainsi, si Mélenchon persiste à se laisser emporter par ses pulsions, que les forces de la gauche sociale (non PS) resteront au même niveau que lors des précédentes élections présidentielles : aux alentours de 12 à 13 % en cumulé. Et ça, ce serait une très mauvaise nouvelle pour tous ceux qui aspirent à plus de justice sociale ! 


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 5 décembre 2014 10:37

                Fergus,
                Pour attirer les déçus de Hollande, il faudrait qu’il ait le programme de l’ UPR !


                Vous, le PS, le FDG, le NPA ou les Verts, en refusant de sortir de l’ UE, vous entérinez « le capitalisme du désastre » de l ’ UE, et vous allez finir par suicider la Gauche française, ou ce qu’il en reste !

                Comme dit Bricmont : « Le monde et en guerre, et la Gauche tire sur les mouches !! »

              • Fergus Fergus 5 décembre 2014 11:00

                Bonjour, Fifi.

                Ne prenez pas vos désirs pour des réalités !


              • GrandGuignol GrandGuignol 5 décembre 2014 11:24

                Bonjour Fergus,

                Mélenchon veut rester dans l’union européenne et ne pourra jamais appliquer son programme... et il le sait très bien ! et c’est pour cette raison principale que je ne crois plus en lui.

                Guidé par la lumière de ses frères de robe, il enveloppe son idéologie européenne dans les habits d’une gauche humaniste et sociale, qui voudrait rendre au peuple sa démocratie avec une 6eme république enthousiasmante !...Oui oui, vite la 6éme ! ...Mais au sein de l’UE sa 6éme ne changera rien et il le sait très bien !

                Sarkozy est son « pote » maintenant, non quand même pas, quoique entre frères la truelle....
                Pauvre adhérents et sympathisants du FdG, ils vont encore devoir interpréter ces propos de Mélenchon pour se rassurer comme d’autres veulent interpréter la bible.


              • Fergus Fergus 5 décembre 2014 11:36

                Bonjour, GrandGuignol.

                « Mélenchon veut rester dans l’union européenne et ne pourra jamais appliquer son programme ».

                Il ne faut jamais désespérer : une avancée politique est toujours possible. Ce qui est sûr, c’est que la sortie de l’UE préconisée par l’UPR serait une terrible régression.


              • GrandGuignol GrandGuignol 5 décembre 2014 11:47

                Fergus,

                "Il ne faut jamais désespérer : une avancée politique est toujours possible. Ce qui est sûr, c’est que la sortie de l’UE préconisée par l’UPR serait une terrible régression."

                Une avancéee politique oui, je veux bien, mais pas dans cette UE précisément qui est une Union européenne fédérale qui tend vers un super-état

                Je vous renvoi à cet article d’agora vox que vous avez peut être lu et qui précise bien ce qu’est cette union Européenne.

                http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/on-nous-parle-de-democratie-alors-160186


              • Fergus Fergus 5 décembre 2014 11:54

                @ GrandGuignol.

                J’ai lu cet article. Personnellement, je n’ai pas d’avis tranché sur le sujet, étant attiré tout autant par la vision confédérale que par la vision fédérale, l’important étant à mes yeux d’aller vers une entité européenne avec des citoyens solidaires du nord au sud.


              • Tall 5 décembre 2014 12:02

                Ce qui est sûr, c’est que la sortie de l’UE ... serait une terrible régression.


                Bien sûr .... c’est pour ça que la crise est terminée partout dans le monde, sauf dans l’UE .... smiley

                Car c’est la seule qui n’a toujours pas « compris » que l’austérité ne peut engendrer que la récession.

                Et j’ai mis « compris » entre guillemets, car en fait, c’est pire que ça ...l’Allemagne sait très bien ce qu’elle fait ... mais ce jeu mortifère lui permet de piquer des parts de marché au détriment de ses voisins.

                En fait, l’UE est en réalité une zone de compét’ économique entre les états, ce n’est pas du tout une zone de solidarité. Et donc les peuples trinquent inévitablement.

              • GrandGuignol GrandGuignol 5 décembre 2014 12:13

                Confédérale : et on garde notre identité de français...OK

                Fédérale : Qui est à l’œuvre aujourd’hui et on devient des légumes déracinés qui sans attaches et identités seront ballotés par vents et marées...et nos bons fromages, charcutailles de terroir, et tout ce qui fait le charme de notre belle France sera phagocyté par cette union fédérale qui détruit les nations pour le profit d’une élite.

                Moins j’ai de culture plus je suis manipulable...


              • GrandGuignol GrandGuignol 5 décembre 2014 12:45

                De plus je pense qu’au sein de cette UE fédérale, les puissances néfastes en présence sont bien trop nombreuses et largement majoritaires face au bon vouloir d’un pays qui voudrait la réformer de l’intérieur.


              • Fergus Fergus 5 décembre 2014 13:04

                @ GrandGuignol.

                Fédéral ne veut pas dire jacobin !


              • GrandGuignol GrandGuignol 5 décembre 2014 13:20

                Fergus,

                Peut être sur la sémantique mais dans les faits c’est ce qui se passe...


              • Fergus Fergus 5 décembre 2014 13:47

                @ GrandGuignol.

                Rien n’empêche de bâtir l’Europe sur un modèle helvétique, la Suisse n’étant pas une confédération comme son nom l’indique, mais bien une fédération. Un tel modèle appliqué de Stockholm à Madrid et de Dublin à Bucarest me conviendrait parfaitement.


              • GrandGuignol GrandGuignol 5 décembre 2014 13:58

                Je peut convenir que toutes les fédérations ne sont pas destructrices, mais celle dans laquelle nous sommes englués est une réelle dictature à tous les niveaux.

                Comme préciser plus haut, j’ai vraiment du mal à croire que l’on pourrait changer l’orientation politique par ses dirigeants de l’intérieur.

                Par contre si la France prend ses cojones en main et sort de l’UE elle sera le moteur d’une émancipation à travers toute l’Europe ...Au final chacun retrouverait son son identité nationale et pourrait recréer une vraie union européenne qui tienne compte des peuples et de leurs traditions.


              • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 5 décembre 2014 14:30

                Bonjour Fergus,


                Ce que vous écrivez est exact, la Suisse n’est plus une « Confédération » depuis 1848, date à laquelle elle s’est dotée d’une Constitution fédérale, d’un gouvernement fédéral, d’un Parlement bicaméral et s’est transformée en « Etat fédéral ».
                Chaque canton étant lui-même doté de sa propre Constitution, subordonnée à la « Constitution fédérale », d’un gouvernement (pouvoir exécutif) et d’un parlement (pouvoir législatif).
                Liens vers les constitutions cantonales suisses. Voir ICI.

                La construction européenne basée sur ce modèle fédéral était la grande idée de Denis de Rougemont.

                Sur le plan institutionnel, l’UE actuelle représente approximativement ce qu’était le modèle de l’ancienne « Confédération suisse », à une autre échelle bien évidemment.

                Bien à vous !

              • GrandGuignol GrandGuignol 5 décembre 2014 14:31

                ...et ça continu dans le bradage de la France :


              • GrandGuignol GrandGuignol 5 décembre 2014 14:44

                Jean d’Hôtaux

                Et les Eurorégions prévues par cette UE font elles, elles aussi, parties d’une confédération ?
                Ou bien visent elles à déstructurer les nations en région européennes dont les pouvoirs seraient centralisés afin de mieux les contrôler ?

                J’avoue mon ignorance sur ce point et sur d’autres aussi ...  smiley


              • Tall 5 décembre 2014 14:53

                Fergus


                En Belgique la relation flamands-wallons est du même type que la franco-germanique.
                S’associer pour faire du win-win, ça marche ... mais quand il s’agit de solidarité : bye bye ...
                C’est ce que la crise de 2008 a montré avec l’UE : l’Allemagne a tiré la couverture économique à elle aux dépends de ses voisins.

                L’Europe, ce n’est pas la Suisse. La mentalité spécifique de chaque peuple est enracinée dans des millénaires d’histoire. On ne peut pas extrapoler l’entente inter-peuples comme ça, d’une région à l’autre. La Yougoslavie s’est décomposée, la Tchecoslovaquie aussi, et la Belgique est en voie de dissolution aussi.

                L’UE est l’invention la + diabolique que j’ai eue à connaître du grand capitalisme. Car elle a ouvert les frontières à tout le business sans harmoniser les fiscalités ni les règles de protection sociale.
                Le résultat du nivellement par le bas des avantages sociaux était dès lors prévisible.
                Et il est bien là.

                Si les peuples étaient solidaires, ce serait l’extrême-gauche qui aurait raflé la mise dans toute l’UE.
                Mais l’on voit que non, ce sont les nationalismes qui triomphent.
                Ce qui n’est pas plus mal, car on pourra peut-être reconstruire une nouvelle UE sur des bases + saines à nouveau. Et en attendant, cette formule-ci doit être démantibulée.

                Et qu’est-ce qu’il a fait pour ça ton parti-chéri-chéri que tu continues de soutenir envers et contre tout ?

                hein ?

              • sylvie 5 décembre 2014 19:22

                et en quoi est-ce un commentaire d’un émigré aux states à la pointe de créer l’intelligence artificielle renforcée ?


              • Tall 5 décembre 2014 19:32

                futur émigré ... il sera temps d’ailleurs .... l’Europe est une vieille bique


              • fatizo fatizo 5 décembre 2014 20:03

                Bonsoir Fergus,

                Je partage vos propos à 100% ;

              • GrandGuignol GrandGuignol 5 décembre 2014 20:48

                Fatizo et Fergus,

                Ben ouais quoi, restons dans l’immobilisme et dissertons sur le prochain guignol qui enverra nos enfants dans les guerres ( ils vous les renverrons empaillés pour servir de décoration dans le salon) et les gavera avec l’austérité....bel avenir en effet.

                La gauche à toujours lutter contre la droite et vous vous préférez visiblement prendre le risque de négocier ce qui n’est pas négociable et comme vous savez que ça ne se produira pas, vous vous voyez déjà battu, les bras ballants comme des résignés à l’esclavage....

                Allez en tous en cœur : vive Sarkozy ! Hollande ! Lepen ! Vive la droite quoi !!

                En d’autres temps certains pour moins que ça étaient traités de collabos, je ne vous ferez pas l’injure de vous traiter comme cela mais c’est pas l’envie qui m’en manque.

                Au moins défendez vos couleurs clairement et avec force convictions plutôt que de déblatérer sans fin sur un éventuel 2ème tour avec des candidats qui ne correspondraient pas à vos idées...

                A croire parfois que certains se disent de gauche mais en fait œuvrent discrètement pour maintenir le status quo.


              • GrandGuignol GrandGuignol 5 décembre 2014 21:51

                Je retire l’intervention de collabo qui est trop forte ( je me laisse parfois emporter) désolé  smiley
                et en plus je ne le pense pas vraiment.

                Ce qui n’empêche pas que l’on est dirigé par une dictature !


              • ahtupic ahtupic 5 décembre 2014 22:22

                Grandguignol +++++++


              • Fergus Fergus 6 décembre 2014 09:33

                Bonjour, GrandGuignol.

                « Au moins défendez vos couleurs clairement et avec force convictions plutôt que de déblatérer sans fin sur un éventuel 2ème tour avec des candidats qui ne correspondraient pas à vos idées »

                Vous êtes dans le militantisme. Soit ! Mais que cela n’altère pas votre jugement : d’autres peuvent avoir choisi d’être avant tout dans l’observation politique, dans l’analyse de l’actualité. C’est mon cas, et sans que je puisse m’exprimer en son nom, cela semble également être le cas de Fatizo, si j’en juge par le contenu de ses articles.


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 décembre 2014 10:54

                Fergus,
                C’est bien parce que le FDG n’a pas le programme de l’ UPR qu’autant de FDG sont à l’ UPR !


              • Fergus Fergus 6 décembre 2014 11:18

                Bonjour, Fifi.

                Libre à vous de croire cela. Nous pourrons en mesurer les effets lors des prochaines échéances électorales. Et je crains pour vous, très sincèrement !


              • GrandGuignol GrandGuignol 6 décembre 2014 12:35

                Bonjour Fergus,

                « d’autres peuvent avoir choisi d’être avant tout dans l’observation politique, dans l’analyse de l’actualité. »

                Oui pour ça vous ça êtes excellent ... pour détricoter les les mailles politiques ..Si vous étiez turfiste vous seriez surement millionnaire. smiley

                Mais le problème c’est que ça ne fait pas vraiment avancer le shmilblick.
                Quand on comprend que ces partis l’UMP et PS en particulier sont de même nature et cette nature n’est pas très naturelle, tout est dit et de savoir qui est le plus pourri ou le plus manipulateur, qui a fait ceci ou cela n’est pas plus qu’un verbiage sophistiqué pour parler dans le vent.

                Non je ne suis pas un vrai militant au sens pur du terme, je fais comme vous j’essaie d’analyser la situation et de comprendre à ma manière où se situe les problèmes.
                Par contre une fois les problèmes identifiés, je les dénonce et propose l’ alternative pour y remédier qui me semble la plus adéquate.

                Le temps de la contemplation de notre destruction doit cesser, c’est sur ce terrain que le conditionnement nous pousse, et des millions de gens, oui des millions tombent dans ce piège, déconnectés de la réalité, ils errent en conjectures et se perdent dans leur présupposés.
                L’élite se frotte les mains, les moutons sont bien dans le rang et ne se préoccupent que de la couleur de notre cravate.

                j’ai 2 enfants qui vont bientôt affronter ce monde et je ne peux donc pas rester les bras croisés et dire Merde c’est encore Sarko qui va passer.....Je veux un autre avenir pour eux et pour tous les autres aussi.


              • Fergus Fergus 6 décembre 2014 12:57

                @ GrandGuignol.

                « ça ne fait pas vraiment avancer le shmilblick ».

                On peut dire la même chose de la grande majorité des écrits de la presse professionnelle. Or, ce rôle d’observateur n’est pas l’apanage de ces grands médias ; il ne vous a pas échappé d’ailleurs que les sites comme AgoraVox sont des sites de « journalisme citoyen », et par conséquent des sites ouverts aussi bien aux analyses distanciées qu’aux éditoriaux militants.

                « Le temps de la contemplation de notre destruction doit cesser, c’est sur ce terrain que le conditionnement nous pousse, et des millions de gens, oui des millions tombent dans ce piège, déconnectés de la réalité, ils errent en conjectures et se perdent dans leur présupposés.
                L’élite se frotte les mains, les moutons sont bien dans le rang et ne se préoccupent que de la couleur de notre cravate
                . »

                C’est vrai. Mais cette manière de considérer la politique de la part des populations a gagné quasiment tout le monde occidental. Et pour quelle raison ? Parce que les gens se disent, plus ou moins consciemment, que tout ne va pas si mal. Les études sociologiques montrent d’ailleurs qu’une large majorité de nos concitoyens considèrent que cela va mal pour les Français mais que, paradoxalement, ça va plutôt bien pour eux-mêmes. Difficile à analyser, non ? Quoi qu’il en soit, ce sentiment, exacerbé par l’individualisme qui pousse la plupart d’entre nous à voter selon ses intérêts personnels, alimente la pérennité d’un système qui est certes mal perçu, mais finalement pas si catastrophique que cela.

                Et c’est ainsi que perdure la domination de partis comme l’UMP et le PS, que les acquis sociaux sont remis en cause et que le nombre des personnes sous le seuil de pauvreté ne cesse d’augmenter.

                Bonne journée.


              • GrandGuignol GrandGuignol 6 décembre 2014 13:11

                "....une large majorité de nos concitoyens considèrent que cela va mal pour les Français mais que, paradoxalement, ça va plutôt bien pour eux-mêmes

                Difficile à analyser, non ?"

                Non pas vraiment, ceci montre que tant que les gens ne crèvent pas de faim, le conditionnement les bloque à toute action de révolte...Ils ont quelque chose à perdre et sont pris en otage par le système.

                et oui c’est ainsi que perdure le système et la domination de partis infâmes.

                Raison de plus pour éveiller les gens et les guider vers un autre chemin.

                Enfin chacun voit midi à sa porte.

                Bonne Journée....


              • eric 5 décembre 2014 10:38

                « sera-ce suffisant pour verrouiller le parti ? »

                La réponse est oui : tous les patrons de tous les partis de gauche ont été élus avec des pourcentages similaires, et ils verrouillent pas mal alors que :

                ils n’ont pas toujours nécessairement le même talent.

                Ils ont tous été élu par de maigres collège d’apparashiks (CAmbadelis 400 ou 600 déisgnés avant la montée en puissance des dissensions internes du PS.

                Les gauches nous ont assez répété qu’an fond, Sarko, Le Pen quelle différence...C’est assez dire que Sarko mariton and co, c’est encore plus du pareil au même...

                Et Melenchon alors ? Que Sarko ce soit mieux que Hollande, il parait que nous sommes de l’ordre de 87% à le penser d’une façon ou d’une autre, pour une raison ou une autre.

                Mais cela ne veut pas dire un axe Mélenchon Sarko.

                Les déclarations du premier sont un appel au tiers « frondeurs » des 14% de l’électorat qui reste formellement socialiste si on se réfère aux européennes.

                Régionales cantonales, c’est joué. Il n’y aura pas de poste à se partager à gauche, donc pas d’unité possible. Ils vont se compter. Pendre date pour l’avenir et pour l’hégémonie dans ce qu’il restera des gauches.

                Ce n’est peut être pas un mauvais calcul. Le total gauche ne sera sans doute pas très supérieur aux 30% des européennes. Lors de ce scrutin 14% PS, un peu plus total des autres.

                En 2015, les gauches de gauches, si elles parviennent à un peu d’unité, peuvent renverser le rapport de force interne à la gauche. Si le hollandisme n’était pas un autisme, elles pourraient même espérer peser sur la politique du gouvernement...

                Mieux, le FdG PC peut même entretenir ce espoir à lui tout seul compte tenu de la déliquescence verte.

                C’est du reste pourquoi on voit ceci faire mine d’adopter des postures quasi révolutionnaires ces temps-ci....et parfois même presque écolos....

                Mais je crois que l’on peut rassurer l’auteur : le PS conserve les clés des rares postes qu’il y aura à partager....je ne croit pas qu’une éventuelles unité des extrêmes gauches et frondeurs puisse durablement survivre à ce triste constat...


                • Fergus Fergus 5 décembre 2014 11:07

                  Bonjour. Eric.

                  « Que Sarko ce soit mieux que Hollande, il parait que nous sommes de l’ordre de 87% à le penser d’une façon ou d’une autre, pour une raison ou une autre ».

                  Totalement faux !

                  D’une part, Hollande subit les effets de sa mauvaise politique, mais aussi, par accumulation, les effets de la politique désastreuse de son prédécesseur. La cote de Hollande doit être lue comme : plus jamais lui ni Sarko !

                  D’autre part, dans son propre camp, Sarkozy est contesté. Au point que 83 % des députés UMP ne veulent pas de lui en 2017. Au point que 61 % des électeurs centristes (dont le vote sera déterminant) ne veulent pas de lui. Au point que Juppé est donné loin devant lui en cas de primaire.

                  Bref, ne déformez pas les réalités du moment. Que vous le vouliez ou non, votre favori est en grande difficulté.


                • eric 5 décembre 2014 11:55

                  Je vois les choses autrement. Les députés UMP, peut être, avant qu’il ne devienne patron du parti...
                  Quand on tient les cordons de la bourse et qu’on a une voix prépondérante sur les investitures...
                  Vous savez, on gagne souvent à parier que même les politiciens honnêtes ne sont pas de saints.

                  Les centristes ? Faut distinguer Modem et UDI, et encore.

                  Hollande subit ? Je ne vous le fait pas dire....Mais la bonne question et de savoir qui voterai pour lui aujourd’hui, quelles au soient les parts respectives de l’héritage et de ses politiques.
                  Je ne croit pas que les électeurs aient envie d’un dirigeant qui se contente de subir...

                  Les primaires ? Je vois que vous n’avez toujours pas compris. Ce ne seront pas des primaires socialistes ou on impose au parti du même nom, un candidat dont il ne voulait pas en interne avec l’aide de gens qui lui sont extérieurs. ce seront des primaires ouvertes aux partis de droite qui y participeront ; A voir si l’UDI le souhaitera ? Le Modem ?

                  Au premier tour on choisit, au second, on élimine. Je vois mal qui que ce soit à l’UMP prendre le risque de laisser passer un candidat de gauche contre madame Le Pen au second tour.
                  On l’a bien vu en 2007, pas de scénario à la Jospin. D’une manière ou d’une autre, Sarko a veillé à concentrer les votes au premier tour.
                  Alors Juppé partant seul au combat, sans l’appareil et contre 65% des suffrages des militants ? Je doute qu’il dispose d’un trésor de guerre personnel suffisant.

                  Et puis les sondages...oui, cela ne veut rien dire, oui c’est à 3% prêt, oui, il est trop tôt..Oui, les 500 députés UMP prévu, cela peut encore changer 10 fois

                  http://www.sudouest.fr/2014/11/04/presidentielle-2017-un-sondage-ejecte-la-gauche-et-conforte-marine-le-pen-1725864-710.php

                  Semaines après semaines, scrutin après scrutins,partielles, européennes, municipales, avec un total gauche à 30 % et un parti de gauche en tête à 15%....

                  Mais l’essentiel est ailleurs. AU PS, il y a peut être un tiers de frondeurs. Les perspectives des politiques Hollande Vals ne sont guère prometteuse quand à une fidélisation de cette aile gauche autour d’une candidature vals ou hollande.
                  C’est dire que le candidat en tête des gauche au premier tour des présidentielles à venir, sera sans doute largement en dessous des 15% quel qu’il soit.

                  Donc que l’UMP pourrait même se payer, à l’extrême limite, le luxe d’avoir 2 candidats, un candidat Modem, et d’en voir un rester quand même en tête à tête avec Le Pen au second tour.

                  Au second tour, le vote déterminant des électeurs centristes.....Pour vous, c’est Le Pen ou Sarko ou juppé ?

                  Non, sauf accident, le résultat de la période de plus grande hégémonie des gauches tous type de pouvoir confondus, va se traduire par une rejet comme on en a plus vu depuis au moins De Gaulle.

                  N’importe qui serait élu.Sarko est celui qui a le plus d’atout concret pour cela.

                  Plus UN. Comme la gauche a fait élire hollande pour beaucoup sur le TSS, la volonté de le lui faire payer jouera un rôle important.
                  Tenez, Bayrou, il s’est couché, le PS n’a même pas été capable de lui renvoyer l’ascenseur.
                  Avant qu’il appel à nouveau a voter pour un candidat de gauche, même face à Sarko, il va falloir lui en promettre...


                • Fergus Fergus 5 décembre 2014 13:11

                  @ Eric.

                  Votre raisonnement est vicié parce qu’il part du principe que Sarkozy remportera forcément la primaire. Or, c’est là que le bât blesse pour lui : il aura bien du mal à s’y imposer avec ses vieilles recettes et un passif 2007-2012 qui lui collera aux basques.

                  Dès lors, la question qui se pose est la suivante : Sarkozy pourra-t-il, comme il en a la tentation, verrouiller cette primaire ? La réponse est évidemment non car il se heurterait alors à une candidature centriste potentiellement dévastatrice pour l’UMP. Car c’est une évidence : les Français aspirent très majoritairement à être gouvernés au centre, et ce centre ne peut être incarné par Sarkozy.


                • eric 5 décembre 2014 15:29

                  Union de tous les centristes sur un sujet particulièrement dans leur cordes et mobilisateur pour eux, les européennes : pas 10%
                  D’autre part, je vous signale que je suis centriste de sensibilité...cela vous donne une idée de ce qui se passe à droite de moi en ce moment...J’ai l’impression que vous sous estimez ce que vous appelleriez la « droitisation » de l’électorat...


                • Fergus Fergus 5 décembre 2014 16:40

                  @ Eric.

                  Vous oubliez que ces centristes vont voter à la primaire, et que leur vote sera déterminant pour désigner le vainqueur de cette primaire, appelé sans doute à devenir président de la République. Ils feront tout pour barrer la route à Sarkozy.


                • fatizo fatizo 5 décembre 2014 20:06

                  @Eric

                  l’auteur se moque du PS comme de sa première chemise même s’il a voté Hollande au second tour........après avoir voté Mélenchon au premier.
                  Vous voyez, je ne suis pas un militant, loin de là.

                • Fergus Fergus 6 décembre 2014 09:35

                  Bonjour, Fatizo.

                  Ce commentaire rejoint celui que je viens d’adresser plus haut à GrandGuignol. Beaucoup sur ce site confondent militantisme et analyse politique.


                • eric 6 décembre 2014 18:28

                  A fergus : les « centristes », comme vous dites, sont des démocrates chrétiens en tendance. Plus à l’UDI, un peu moins au Modem d’où beaucoup de catho se sont sont « droitisé ».

                  Parce que Sarko a prononcé le mot « abrogation », parce que Juppé est contre, parce que ce dernier a fait la couverture des Inrocks, je ne vois pas comment il pourra éviter le sort de Barre, de Balladur, etc...

                  D’autant que si il y a une primaire avec des centristes, il y aura un candidat centriste...Prévoir par avance qu’il fera moins bien que Juppé au premier tour me parait aventureux...


                • Fergus Fergus 6 décembre 2014 21:52

                  @ Eric.

                  Peut-être, mais dans ce cas Sarkozy aurait intérêt à se méfier de Le Maire, l’homme qui monte à droite et qui ne traîne derrière lui aucune casserole judiciaire.

                  Bonne soirée.


                • eric 7 décembre 2014 08:59

                  A Fergus, vous savez quoi ? J’ai l’impression que vous restez complètement dans la peopolisation organisé par le PS sur les conseils des experts prétés par Obama pour le scrutin de 2012.

                  Vous espérez en Juppé, au nom du TSS. SI les chances de celui-ci, de triompher sans le parti semblent en réalité limitées, vous vous raccrochez à Lemaire. Où à une éventuelle candidature centriste. Le cas échéant soutenu par des votes issus des gauches à une primaire de droite ?

                  Tous cela n’est pas vraiment de la politique mais de la cuisine peopole.

                  C’est surtout un constat d’échec. Pour bien des gens comme vous à gauche, l’horizon, l’espérance, semble devenir, comment au moins éviter la personne Sarko, au lieu de se demander, comment renouveler une pensée à gauche, audible pour le plus grand nombre. Ou, de façon moins ambitieuse, au moins se demander qui on veut réellement éliminer au second tour des deux candidats de droite qui y seront vraisemblablement présent si tout continue comme aujourd’hui.

                  C’est la même démarche qu’en 2012 : n’importe quoi, y compris le nullisime hollande, et vous le saviez tous, du moment qu’ on ait la satisfaction de pouvoir se dire, pas de Sarko.

                  Nous voyons tous où vos choix nous ont conduit aujourd’hui. Et mélenchon a raison, c’est pire à tout pont de vue. Pouvez vous raisonnablement partir sur ces même présupposés ? Ils risquent de conduire à des résultats comparables.


                • Fergus Fergus 7 décembre 2014 09:14

                  Bonjour, Eric.

                  A vrai dire, je me moque de l’identité du candidat de l’UMP en 2017. J’observe simplement que Sarkozy, eu égard à la démonstration de son échec sociopolitique cuisant entre 2007 et 2012 est sans doute le pire choix que puissent faire ceux qui voteront lors de la primaire (n’oublions pas non plus les casseroles judiciaires). Mais le pire est qu’un duel UMP vs FN au 2e tour risquerait de prendre un tour catastrophique si le candidat UMP se nommait Sarkozy, de loin le plus rejeté par l’électorat français en dehors du noyau dur UMP.

                  Le sondage Odoxa du jour dans le JDD est d’ailleurs édifiant : 61 % des Français jugent négativement le retour de Sarkozy à la tête de l’UMP (chiffre en hausse de7 points) et 66 % des Français ne veulent pas de lui dans la compétition de 2017. Nulle part ailleurs en Europe un chef de l’exécutif battu ne se serait représenté, et c’est logique. La France droitière fait figure d’exception, et cela risque de lui porter un très grave coup en 2017. Mais les militants et sympathisants de l’UMP ne pourront pas dire qu’ils n’ont pas été prévenus !


                • eric 7 décembre 2014 13:12

                  34% pour un premier tour ? C’est dans la poche !
                  Rappelons qu’avec 48% d’approbation, disons de choix préférentiel en 2012, il n’aurait à situation égale, besoin que de quoi, 1 ou 2% d’abstention d’électeur de gauche, ou de Modem, comprenant rétrospectivement, ou de Fn se disant qu’entre la peste et le choléra, autant choisir ce qui coute le moins cher...
                  La dernière fois que j’ai vu passé un chiffre, c’était déjà 11% des électeurs Mélenchon qui regrettaient Sarko...
                  Compte tenu du milieu, cela tourne au plebiscite....

                  Bon, on peut toujours se tromper, il peut y avoir des inattendus, les échéances sont lointaines globalement, je le sens bien...


                • Vipère Vipère 7 décembre 2014 13:51

                  « Par eric (---.---.---.235) 5 décembre 15:29

                  Union de tous les centristes sur un sujet particulièrement dans leur cordes et mobilisateur pour eux, les européennes : pas 10%
                  D’autre part, je vous signale que je suis centriste de sensibilité...cela vous donne une idée de ce qui se passe à droite de moi en ce moment...J’ai l’impression que vous sous estimez ce que vous appelleriez la « droitisation » de l’électorat... »

                    **** 

                  Un centriste est un homme ou une femme de droite qui n’assume pas d’appartenir à la Droite !

                  Se camoufler sous la sémantique, est juste une forme de lâcheté !!!


                • Vipère Vipère 7 décembre 2014 14:19

                  François BAYROU prêt à travailler avec JUPPE, WALLS...

                  http://www.leparisien.fr/politique/francois-bayrou-pret-a-travailler-avec-juppe-valls-et-les-reformistes-du-ps-26-10-2014-4242885.php

                  Le centre est une imposture et l’a toujours été !


                • fatizo fatizo 7 décembre 2014 20:08

                  @Eric

                  Imaginons Sarkozy élu en 2017 suite à un duel avec Marine le Pen.
                  Primo, quel serait son score ?
                  60% ou moins, car la gauche, au contraire de ce qui s’est fait avec Chirac, ne votera jamais pour Sarkozy. Pire certains d’entre aux voteront pour le FN, pour que le score de Sarkozy soit le plus faible possible.
                  Secondo, il y aurait une abstention record à cause de la gauche. Aux 20% habituel, il faudrait bien y ajouter 25 à 30% .
                  Une question , quel serait la légitimité d’un tel Président qui n’aurait que pour lui 30% de français qui lui ferait confiance dès le début ?
                  A la première contestation il serait en danger. Il lui serait impossible de tenir 5 an dans de telles conditions.
                  Conclusion, ce retour est ce qu’il y a de pire pour la droite et pour la France en général. Ne pas vouloir le voir est très grave .
                  Soutenir encore Sarkozy aujourd’hui c’est dangereux pour la France. 
                  Réfléchissez-bien avant de continuer à le soutenir becs et ongles. Vous ne pouvez plus dire que vous ne savez pas.

                • Le p’tit Charles 5 décembre 2014 10:40

                  Politiquement parlant..il n’existe déjà plus...Un fantôme qui erre dans sa haine.. !


                  • Le p’tit Charles 6 décembre 2014 08:03

                    et les décérébrés qui le soutiennent aussi.. !


                  • juluch juluch 5 décembre 2014 10:44

                    Je croyais que Jean Luc s’était retiré de la vie politique......... smiley


                    • fatizo fatizo 5 décembre 2014 20:07

                      il bayait seulement aux corneilles .


                    • Lucide bdpif@laposte.net 5 décembre 2014 12:38

                      Oui, mais quand il dis :  



                      Il faut traduire :

                      Aux prochaines elections, pas la peine de faire du vote utile, vous avez la permission de voter pour nous au premier tour, même si la droite doit passer, ou si on se retrouve en face de l’Ump contre FN.

                      C’est un message adréssé à son electorat

                      • Lucide bdpif@laposte.net 5 décembre 2014 12:39

                        Aprés, vous avez des corones ce genre d’article. Les militants PG sont réputés pour être violents, intolérants, et surtout sans aucun sens de l’humour. Je vous plains. Mais vous m’avez fait rire ;) Merci


                        • fatizo fatizo 5 décembre 2014 20:09

                          Je sais, j’ai déjà pu tester, mais comme je suis un peu maso, j’ai tenu à les titiller un peu.

                          C’est d’autant plus fou que je suis très proche d’eux par les idées, mais comme j’ai une sainte horreur des gourous .

                        • DanielD2 DanielD2 5 décembre 2014 12:53

                          Mélenchon est avant tout un clown.

                          Je le regardais hier soir sur France 2 agresser verbalement une députée Allemande qui demandée juste que la France respecte ce qu’elle a signé, à base de « Baissez d’un ton madame ! Nous sommes un grand pays qui ne se laissera pas parler comme ça !, etc » . J’avais honte pour la France.


                          • lsga lsga 5 décembre 2014 12:59

                            Ah si Sarko était revenu avec un programme plus à gauche que Hollande... il l’aurait emporté sans difficulté. Mais bon, il s’est fait buissonnisé, et encore une fois, il revient à la droite de l’extrême droite. Bref, il espère grappiller les voix du FN au premier tour, il se plante totalement. 

                             
                            Avec un Sarko d’extrême droite, Hollande peut se représenter tranquille, il est sûr de battre Marine Lepen au 2ème tour. 

                            • JL JL 5 décembre 2014 13:01

                              Sarko PCRF même valeurs, même combat ?

                              Décidément, Isga péripate,vous nous étonnerez toujours.


                            • lsga lsga 5 décembre 2014 13:03

                              les deux sont nationalistes, en effet.


                            • JL JL 5 décembre 2014 13:49

                              Ah oui, j’oubliais : pour vous, républicain c’est forcément à droite alors que mondialiste c’est à gauche si on se dit révolutionnaire.

                              C’est bien ça ?


                            • lsga lsga 5 décembre 2014 13:52

                              le courant républicain était révolutionnaire il y a 200 ans. Aujourd’hui, il est réactionnaire, cela va sans dire.

                               
                              La Révolution Planétaire, elle, est progressiste. 
                               


                            • Diogène diogène 5 décembre 2014 13:24

                              «  Je ne sais faire qu’un seul geste 
                              Celui de retourner ma veste, de retourner ma veste 
                              Toujours du bon côté 

                              Je l’ai tellement retournée 
                              Qu’elle craque de tous côtés 
                              A la prochaine révolution 
                              Je retourne mon pantalon »


                              Jacques Dutronc - l’opportuniste

                              • agent ananas agent ananas 5 décembre 2014 15:09

                                Mélenchon futur premier ministre de Sarko ?
                                Je ne serais pas surpris. Ils étaient tous deux en phase sur l’intervention militaire en Libye...


                                • Vipère Vipère 5 décembre 2014 15:24


                                  Après tout pourquoi pas ? pendant trente ans, il était bien dans un parti qui n’avait rien à voir de près ou de loin avec la Gauche !!! mais tout avec le néo capitalisme...

                                  Comme disait ma grand mère, chasse le naturel, il revient au galop !!!

                                  • fatizo fatizo 5 décembre 2014 20:12

                                    Bonjour Vipère, 

                                    j’ai surtout tenu à provoquer un peu mes amis du Front de Gauche, qui sont comme chacun le sait, des gens très tolérants smiley

                                  • Onecinikiou 5 décembre 2014 15:54

                                    Melenchon se ridiculise en affirmant lors de sa sortie médiatique qu’il pensait Sarközy doté d’une grande cohérence intellectuelle et de convictions politiques, alors qu’il n’y a pas pire exemple d’opportunisme à la petite semaine, prêt à tout - et surtout prêt à se rendre esclave de tous els lobbys - pour reconquerir le faux pouvoir présidentiel. 


                                    Double contradiction melenchonnesque donc, puisqu’en appelant à une hypothétique VIème République Mélenchon se trompe évidemment sur le diagnostic : le président français n’a jamais eu moins de pouvoir qu’aujourd’hui de toute la Vème après 30 années de délégations succéssives de tous les pouvoirs régaliens dans les mains de la Commission et du Marché, délégation dont il a lui-même été à l’origine par son vote en faveur du Traité de Maastricht.

                                    La contradiction est donc triple concernant notre vénérable franc-mac, adorateur de la secte anti-France.

                                    • fatizo fatizo 5 décembre 2014 20:14

                                      Entièrement d’accord sur la cohérence intellectuelle de Sarkozy. 

                                      Mélenchon se moque vraiment des gens de gauche , les vrais, lorsqu’il dit ça.

                                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 5 décembre 2014 16:45

                                      Pourquoi pas ?

                                      Des « sans-culottes » aux... « sans principes », la boucle sera bouclées pour la plus grande contre-révolution !


                                      • ahtupic ahtupic 5 décembre 2014 20:03

                                        Encore un article de merde du groupe FerGruZo pour détourner l’attention. Qu’est-ce qu’on en a foutre du résultat aléatoire des élections 2017. La France sera à genoux grâce au Mou que ces auteurs cachent derrière un écran de fumée


                                        • c’est pas grave 5 décembre 2014 20:34

                                          tant que le FDG dénoncera le dogme du libéralisme imposé par cette UE irréformable sans vouloir sortir de celle-ci , il se condamnera à la marginalité électorale , car on ne peut vouloir une chose, tout en s’accommodant de son parfait contraire


                                          • heliogabale heliogabale 5 décembre 2014 20:53

                                            Honnêtement c’est sans importance, la haine qu’éprouve Mélenchon envers Hollande a parlé...

                                            Mélenchon restera un provocateur...

                                            Dans le même temps, beaucoup pensent la même chose à gauche...

                                            Le tort d’Hollande est d’avoir droitisé la scène politique française en mettant le curseur de sa politique au centre-droit...

                                            La droite qui a de grande chance de gagner les élections en 2017 essayera de mettre en œuvre un programme d’extrême-droite. Et Hollande y aura contribué en permettant cette surenchère à droite...

                                            Toujours en 2017, le candidat du PS aura un programme de centre-droit en « ne » proposant que 50 milliards d’économie contre 100 pour la droite. Il perdra parce que personne ne se reconnaîtra dans cette mollesse., cette maladresse à tenter à tout prix de couper la poire en deux...

                                            Que faire alors ? Ignorer l’agitation politico-médiatique et s’abstenir en masse puis créer la révolution démocratique en dehors des urnes en profitant de l’illégitimité du président élu...


                                            • heliogabale heliogabale 5 décembre 2014 21:01

                                              Et une chose qui fait que Hollande est pire que Sarkozy : sa politique internationale...


                                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 6 décembre 2014 11:05

                                                Vous trouvez que la Libye est devenue démocratique ?


                                              • non667 5 décembre 2014 22:38


                                                mélanchon ----> sarko ?

                                                méchanlon avant d’être de gauche est avant tout = anti- fn (hénin ) = anti- france/français (discourt de marseille ) : point barre . rien de cohérent en dehors de ça !

                                                ( il a pleuré de vraies larmes le soir du 1° tour des présidentielle de 2002 ! et ce n’était pas pour l’absence de jospin au 2° tour ! ) )

                                                =don quichotte du fascisme , sancho panza du N.O.M.=comique troupier 

                                                méchanlon va brasser du vent pendant 5 ans pour mieux rabattre ps en 2017 ! ou sarko

                                                pour le M.E.S. pétition ou pas IL N’Y A PAS EU DE REFERENDUM le ps était d’accord avec sarko sur Lisbonne ,la Libye ,.... le N.O.M. .....etc....

                                                 pas besoin de dire non plus que chez les méchalon on est francs maçons depuis 3 générations . cette confrérie ou l’on entre par piston et qui sert avant tout a se pistonner ,s’entr’aider (passer avant les autres ) dans tous les domaine : politique ,administration ,justice au niveau national mais aussi international ! il n’est pas question pour lui de trahir ses frères à qui il doit tant ,tout , mais accomplir au contraire la mission qu’ils lui ont confié : saboter la nation au profit du mondialisme !

                                                si gouverner c’est prévoir méchanlon est particulièrement aveugle/traitre qui n’a rien vu (étant aux loges ) du virage au mondialo-capitalisme du ps en 1983 !

                                                -qui croie pouvoir socialiser l’europe de l’intérieur alors qu’il n’a pu le faire du ps et à du le quitter !

                                                - qui même quand il voie les couilles a du mal à dire que c’est un mâle , dit qu’il a des doutes et se désiste sans condition préventivement pour le ps !

                                                au peuple : il vaut mieux avoir ses ennemis en face que des traitres dans son dos !

                                                mélanchon n’aime pas les français

                                                Jean-Luc Mélenchon, interrogé par Hit-Radio sur son enfance à Tanger, où il est né, déclare : « Je ne peux pas survivre quand il y a que des blonds aux yeux bleus… c’est au-delà de mes forces ». Incroyable intolérance, incroyable dégoût. Puis il narre son arrivée en Normandie, où il fut « horrifié » par une population d’alcooliques et d’arriérés : « La France des campagnes était extraordinairement arriérée par rapport au Maroc des villes ».

                                                 c’est pas du racisme ? et il prétend donner des leçons au fn !

                                                ...............

                                                 

                                                 


                                                • Vipère Vipère 6 décembre 2014 00:06


                                                  Ce sont les abusés de Melenchon qui en parlent le mieux. Ceci étant posé, il était en effet, important de souligner le débat sous cet angle, afin que l’on comprenne bien qu’il ne s’agit pas d’une attaque contre l’homme en tant que personne privée, mais de l’homme politique et publique qui prétendait terrasser le néo capitalisme, expliquant aux électeurs socialistes qu’il était l’homme de la situation. Le seul. L’incontournable.

                                                  Mais, le grand faucheur des hauts salaires des patrons et de leurs retraites non moins indécentes a rapidement rabattu du caquet, pour se rabattre derrière F. HOLLANDE qui est comme chacun le sait aujourd’hui, un socialiste d’opérette qui n’a pas fait illusion très longtemps, tant il est mauvais acteur. Il est nettement meilleur dans les échappées de nuit, à scooter.

                                                  Mais revenons au mouton noir, Melenchon qui comme il fallait s’y attendre, joua lui aussi, mais avec beaucoup plus de talent le rôle du socialiste extrémiste, un électron libre détaché du parti, piqué par un appel mystico-politique plaquait dès lors, charentaises et vieux camarades pour délivrer les français de la malédiction capitaliste. 

                                                  Il est fort, très fort d’avoir leurré à ce point les français ! la suite tous la connaisse. 

                                                  Mais, il a tout de même réussi, à se faire élire comme député européen, tout n’est pas perdu, il a sauvé le principal, sa gamelle, pendant que les français rament sur leur galère.

                                                  Dans les assemblées européennes où il siège, il ne mouffte pas du caquet, méconnaissable notre MELENCHON, rien à voir avec Nigel FARRAGE qui tempête et vocifère contre tout et tous. 





                                                  • zygzornifle zygzornifle 6 décembre 2014 09:31

                                                    Mélanchon pourquoi pas quand a Le Pen Sarko lui piquerait toutes ses idées .....


                                                    • epicure 11 décembre 2014 22:00

                                                      Article d’une nullité flagrante car basé sur l’incapacité de son auteur à comprendre les propos commentés qui sont à la base de l’article.

                                                      Agoravox le site qui vous fait devenir maitre d’école pour les auteurs d’article....

                                                      "
                                                      En attendant l’ancien Président de la République peut se réjouir d’un soutien pour le moins inattendu, celui de Jean-Luc Mélenchon, un Jean-Luc Mélenchon qui semble ne plus savoir ou il habite depuis déjà quelques temps.
                                                      « 

                                                      Soutiens ? où ça ?
                                                      ce n’est pas mélanchon qui ne sait pas où il habite, mais l’auteur qui ne sais pas où va mélanchon.

                                                       »
                                                      En effet, alors qu’il était à Nantes ce 2 décembre, et qu’on l’interrogeait sur le retour de l’ancien Président, il a déclaré : « Vaut mieux ça que des mollassons et des ectoplasmes dont on ne sait pas ce qu’ils pensent ni ce qu’ils comptent faire. Mais je ne veux nommer personne, bien sûr ».
                                                      « 

                                                      En effet l’auteur comprends tout le contraire de ce que pense et dit mélanchon.

                                                      mélanchon ce n’est pas un allié qu’il décrit, mais un adversaire :
                                                      il préfère avoir un adversaire qui ne cache pas ses intentions politique qu’un François hollande tout gentillet d’un côté mais qui vous poignarde dans le dos quand il en a l’occasion ( trahison de la plupart des promesses de campagne ).

                                                       »
                                                      Dans son élan, Mélenchon a cru bon d’ajouter à propos de Nicolas Sarkozy :« Il a gouverné cinq ans, il était détesté de tout le monde, il a perdu la présidentielle, ses propres amis lui ont tiré dessus et c’est quand même lui qui a gagné avec 65% [l’élection à la présidence de l’UMP]. Donc il faut quand même qu’il soit fort ! », . Et pour terminer : Nicolas Sarkozy « est un homme qui assumait une ligne de droite, qui maintenant paraît, en matière sociale, plus modéré que François Hollande. »

                                                      "
                                                      L’auteur n’a pas été capable de voir la tonne d’ironie qu’il y a derrière ces propos.....

                                                      C’est sûr qu’en comprenant le contraire de ce que pense mélanchon, on peut lui faire dire tout, n’importe quoi et son contraire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès