• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Mélenchon peut-il être en finale le 7 mai ?

Mélenchon peut-il être en finale le 7 mai ?

Que ce soit en termes d’intentions de vote ou d’image personnelle, les sondages sont, à moins de trois semaines de l’élection présidentielle, incontestablement favorables à Jean-Luc Mélenchon. Cette dynamique permettra-t-elle au leader de la France Insoumise d’accéder au 2e tour du scrutin en induisant un séisme dans le paysage politique français ? 

Les dernières enquêtes conduites par les instituts de sondage sont toutes convergentes et montrent une nette progression de Jean-Luc Mélenchon. Le leader de la France Insoumise possède en effet entre 3,5 et 5 points d’avance sur Benoît Hamon, le candidat du Parti Socialiste, menacé dorénavant de tomber sous les 10 %. Un score à un chiffre qui, pour le PS, prendrait la forme d’un camouflet, un étiage aussi bas n’étant plus arrivé depuis... 1969, année où Gaston Deferre (5,01 % pour la SFIO) avait été très nettement devancé par Jacques Duclos (21,27 % pour le PCF).

Les intentions de vote en faveur de Mélenchon sont désormais mesurées à 15 ou 16 % dans les dernières enquêtes, ce qui place le candidat de la FI au plus haut niveau qu’il avait atteint avant le 1er tour de la présidentielle de 2012. Gageons que cette progression n’est sans doute pas terminée. À ces données encourageantes viennent en effet s’ajouter les résultats d’enquêtes qualitatives positives pour le candidat de la FI dont l’image – délestée des excès de son goût passé pour « le bruit et la fureur » – s’est très nettement améliorée depuis la précédente campagne et a incontestablement bénéficié du débat organisé le 20 mars sur TF1. Si l’on en croit l’Ifop pour le JDD (2 avril), Mélenchon, à l’écoute des Français pour 76 % des sondés, possède même une stature présidentielle pour 46 % du même panel et une véritable capacité à réformer le pays pour 49 % des personnes interrogées.

Des qualités reconnues qui devraient en faire l’un des favoris de la présidentielle. Or, la perspective d’une qualification de Mélenchon pour le 2e tour relève encore de l’infime probabilité. La France Insoumise, toujours – et sans doute sciemment – affublée de qualificatifs d’« extrême-gauche » et de « populiste » dans les médias libéraux, peine effectivement à conquérir de nouvelles voix hors de l’électorat de progrès pris au sens large, autrement dit en incluant les sympathisants de Hamon, clairement dissidents de la ligne politique hollando-vallsiste. Ce constat est assez facile à démontrer : d’enquête en enquête, le total cumulé des intentions de vote en faveur de Mélenchon et Hamon oscille entre 24 et 25 %, l’un gagnant ce que l’autre perd dans une stratégie qui pourrait se révéler perdant-perdant si aucun des deux ne prend un ascendant décisif sur son concurrent.

Mélenchon a-t-il pris cet « ascendant décisif » sur Hamon ? C’est probable : grâce à ses indéniables talents d’orateur, à sa détermination sincère, et à la solidité d’un projet collectif – L’Avenir en commun – au service des classes moyennes et populaires dans le cadre d’un renouvellement des institutions, le leader de la France Insoumise transcende les foules qui assistent à ses meetings et rallie à sa candidature de nombreux transfuges d’un Parti Socialiste en pleine déliquescence. Dès lors, Hamon semble condamné à « jouer les utilités » comme l’on dit au théâtre, ou plutôt les « inutilités » pour la cause des progressistes de gauche dont il s’affirme pourtant le champion légitime.

Rompre avec le libéralisme

Hamon inutile, il est probable qu’une partie de son électorat le lâche dans les prochains jours pour aller soutenir Mélenchon, devenu de facto le leader de la gauche de progrès. Une mobilité qui pourrait de surcroît être encouragée par la perspective de voir le candidat de la France Insoumise en mesure de dépasser le présumé délinquant Fillon, tant ce dernier inspire un profond dégoût dans le pays. Cela étant, il est évidemment difficile d’estimer a priori le volume de cet apport de voix socialistes en rupture avec Hamon. On peut cependant présumer que, nanti de ces nouveaux soutiens en sa faveur, Mélenchon pourrait flirter avec les 20 % d’intentions de vote, ce qui serait déjà un résultat remarquable pour un candidat issu de la gauche dite « radicale ».

Un tel score ne serait toutefois pas suffisant pour accéder au 2e tour de la présidentielle, eu égard au socle solide de Le Pen et aux effets du vote utile pro-Macron, induit tout à la fois par l’insigne faiblesse de Hamon à gauche et le rejet moral de Fillon dans une partie significative de l’électorat de la droite et du centre. Sauf grave accident de parcours de l’un ou l’autre des deux favoris actuels, la barre de la qualification risque par conséquent de rester trop élevée.

La qualification est-elle impossible pour autant ? Sans doute pas. Mais il faudrait pour cela que Mélenchon soit en mesure d’aller reconquérir les anciens électeurs de gauche qui, écœurés par des décennies de confusion de type « UMPS », ont progressivement tourné le dos à leur camp d’origine pour aller grossir les rangs de l’abstention et du Front National. À l’évidence, il y a là un important vivier d’électeurs que la perspective d’une réforme de la gouvernance et du positionnement des citoyens au centre de l’action politique pourrait séduire. D’où l’intérêt de diffuser le plus largement possible « L’Avenir en commun ».

Le 23 avril, l’enjeu sera limpide : soit les électeurs soutiendront le projet de la France Insoumise pour rompre avec la ligne libérale et les régressions sociales qui prévalent depuis plusieurs quinquennats ; soit ils opteront pour un duel opposant le 7 mai deux des trois candidats suivants : 1) un jeune loup proche de l’oligarchie et partisan de l’ubérisation de la société ; 2) une candidate nationaliste et xénophobe aux amitiés sulfureuses ; 3) un imposteur doublé d’un escroc ayant érigé la cupidité en modèle de vie pour lui-même, et l’austérité cynique pour les classes populaires !

À lire, deux excellents articles :

Signé Carnac : En marche... de Macron à la France Insoumise (3 avril)

Signé Verdi : La sauce serait-elle en train de prendre pour Mélenchon ? (4 avril)


Moyenne des avis sur cet article :  2.75/5   (65 votes)




Réagissez à l'article

277 réactions à cet article    


  • Verdi Verdi 5 avril 08:20

    Bonjour Fergus,

     

    « Le 23 avril, l’enjeu sera limpide : soit les électeurs soutiendront le projet de la France Insoumise pour rompre avec la ligne libérale et les régressions sociales qui prévalent depuis plusieurs quinquennats ; soit ils opteront pour un duel opposant le 7 mai deux des trois candidats suivants : 1) un jeune loup proche de l’oligarchie et partisan de l’ubérisation de la société ; 2) une candidate nationaliste et xénophobe aux amitiés sulfureuses ; 3) un imposteur doublé d’un escroc ayant érigé la cupidité en modèle de vie pour lui-même, et l’austérité cynique pour les classes populaires ! »

    Si je ne devais retenir qu’un message de votre excellente analyse, c’est votre conclusion. Son évidence s’impose. Elle turlupine probablement beaucoup d’électeurs, parmi les 40 % encore indécis. Qu’est-ce qui les fera basculer pour l’un ou l’autre des quatre choix que vous détaillez ?

    Je pense que les considérations d’ordre moral et les réflexes affectifs et psychologiques seront les ressorts de la prise de décision finale, en réponse aux comportements inadmissibles de certains, de Fillon en particulier, et au contexte de la subite et non moins troublante ascension vers la lumière d’autres, je veux parler de Macron.

    Quant à l’option Le Pen, il est prévu qu’elle recevra le 23 avril le cadeau de sa qualification au second tour, mais rien n’est certain pour elle aussi, dans une corbeille qui sera de toute façon trop étroite pour prétendre accueillir les voix nécessaires à un sacre le 7 mai.

    S’agissant de Mélenchon, deux facteurs joueront, me semble-t-il, et ceci peut-être au tout dernier moment, à lui de déclencher davantage encore les prises de conscience :

    -  La grande qualité de sa campagne et la sympathie non feinte qu’il a suscitée, en laissant sa nature très humaine et sa bonhomie s’exprimer. Ça n’a l’air de rien, mais…

    -  Le vote utile à gauche, au détriment d’un Benoit Hamon qui, hélas pour lui, ne représente plus qu’une partie atomisée du PS. Insuffisant pour emporter une adhésion significative.

    Je pense donc que tout est encore possible pour Mélenchon et la France Insoumise, car beaucoup de gens constatent qu’il a la stature d’un président. Je reste cependant prudent, dans cette campagne ou la volatilité le dispute à la versatilité d’un électorat désorienté. Ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué !

     

    Merci pour les liens.

     

     


    • Fergus Fergus 5 avril 08:51

      Bonjour, Verdi

      D’accord avec votre commentaire.

      Même si la probabilité d’une qualification reste très ténue, rien n’est encore perdu pour Mélenchon comme vous le soulignez. A cet égard, des 5 candidats majeurs, c’est encore une fois le candidat de la FI qui est apparu le plus solide et le plus pédagogue. Sans doute a-t-il marqué de nouveaux points dans l’opinion.

      Quant au vote utile consistant pour les électeurs de Hamon à prendre conscience de l’inconsistance de leur candidat pour se reporter sur Mélenchon, il devrait lui ausssi jouer de manière significative.

      Bref, croisons les doigts...

      Cela dit, et comme l’a souligné hier carnac dans son article, même non qualifié, Mélenchon aura réussi sa campagne et jeté les bases d’une réflexion élargie et consolidée sur le projet de l’Avenir en commun.


    • Verdi Verdi 5 avril 09:07

      @Fergus

      Je connais vos réserves à propos de Filteris. Je vous livre néanmoins les chiffres du jour :

      - Mélenchon : 17,28 %
      - Hamon : 8,87 %

      Un constat : la lente, mais semble-t-il certaine, descente aux « enfers » du candidat socialiste se poursuit depuis plusieurs jours déjà. Je crois que son électorat a compris qu’il ne pourrait jamais jouer les premiers rôles dans cette élection. On sait pourquoi. 

      Au passage, formidable Poutou ! 

    • Harry Stotte Harry Stotte 5 avril 10:05

      @Verdi


      « Je pense donc que tout est encore possible pour Mélenchon et la France Insoumise... »


      ... et pour les sans-papiers, et pour leurs familles, et pour d’autres familles non encore regroupées, et pour les Arabes et les Berbères du Maghreb, et pour les rescapés de Lesbos et Lampedusa, et pour les Haïtiens, et pour les Mexicains, Guatémaltèques, Honduriens, Béliziens « emmurés » par le Donald...


      C’est ce qui devrait séduire le plus les électeurs à Fillon et un bon tiers de ceux à Macron.

    • Antoine 5 avril 10:33

      @Verdi
      Mélenchon c’est aussi un candidat socialiste.
      Il ratisse les derniers communistes pour les livrer à la « gauche de gouvernement ».
      Aujourd’hui Macron, donc.


    • Fergus Fergus 5 avril 10:35

      @ Verdi

      « Au passage, formidable Poutou ! »

      Oui, il a dit tout haut ce que pense une très large majorité de Français, profondément dégoûtés par la personnalité de Fillon et les privilèges exorbitants de la classe dirigeante relativement à ceux qui font réellement la richesse de ce pays : les travailleurs ! Les coups de gueule d’Arthaud ont également été les bienvenus.

      Sur l’exemplarité du chef de l’Etat, j’ai même entendu un filloniste convaincu dire ce matin à la radio qu’il aurait voulu pouvoir « se cacher sous la table » lorsqu’il a entendu Fillon prononcer une anaphore hallucinante compte tenu de sa personnalité.


    • JL JL 5 avril 10:47

      @Fergus
       

       anaphore aussi sotte que déplacée.
       
       Il semble que ce type soit plus bête qu’il en a l’air. Comment comprendre en effet, cette phrase : ’’j’ai commis une erreur en disant que je me retirerai si je suis mis en examen : ça a donné à Hollande une occasion de m’éjecter de la course’’. Est-ce qu’il croit vraiment qu’il n’aurait pas été mis en examen s’il n’avait pas commis cette erreur  ?

    • Julien30 Julien30 5 avril 10:57

      @Fergus
      « que pense une très large majorité de Français, profondément dégoûtés par la personnalité de Fillon »

      Que savez-vous de ce que pensent la très large majorité des Français sur le sujet ? Peut être que cette très large majorité préférerait que l’on parle davantage des programmes que de ces affaires sans importance pilotées par le pouvoir socialiste. Au passage je vous rappelle qu’il existe un truc qui s’appelle la présomption d’innocence, j’imagine bien que vous vous en moquez mais bon ceux qui ne s’arrogent pas le droit de rendre la justice à la place des institutions compétentes lui accorde encore de l’importance, vous savez l’état de droit, tout ça....

    • Fergus Fergus 5 avril 11:30

      Bonjour, JL

      En effet, cette anaphore était « aussi sotte que déplacée ». Je dirais même inconvenante.

      Globalement la communication de Fillon est un tissu de fautes, tant elle est truffée de contradictions et d’affirmations grotesques. Sa communicante Anne Méaux - qui se plaignait il y a déjà plusieurs semaines de ne pouvoir canaliser le candidat de LR - doit s’en arracher les cheveux.


    • Fergus Fergus 5 avril 11:38

      Bonjour, Julien30

      « Que savez-vous de ce que pensent la très large majorité des Français sur le sujet  ? »

      C’est très clairement ce qui ressort des enquêtes. Et qui plus est, il suffit de sortir de chez soi : jamais l’on n’a entendu autant de personne mettre en cause la probité d’un candidat.

      « Peut être que cette très large majorité préférerait que l’on parle davantage des programmes »

      Tous les programmes sont disponibles sur le net ! Et l’on sait que la majorité des Français ne vote pas sur le contenu détaillé des programmes mais sur une appartenance à un camp politique ou à des valeurs générales.

      « pilotées par le pouvoir socialiste »

      Cela, c’est vous qui l’affirmez sans le moindre argument pour le démontrer. Ajoutons que si Fillon n’avait pas mis à différentes reprises sa main avide dans le pot de confiture personne n’aurait eu l’occasion de lui chercher des poux dans la tête. Durant toute sa campagne et tout son quinquennat, pas le moindre fait n’a pu être retenu contre Hollande !

       



    • PiXels PiXels 5 avril 14:32

      @Fergus
      ..

      Bonjour Fergus.

      « En effet, cette anaphore était « aussi sotte que déplacée ». Je dirais même inconvenante. »

      Je vous trouve gentil (mais vous l’êtes, j’en suis sûr)

      Au-delà du contenu, j’aimerais connaître l’abruti notoire qui lui a conseillé l’utilisation de cette figure de style.
      Comment ne pas comprendre que ça appelle inévitablement un parallèle avec celui qui l’avait fait découvrir aux électeurs.

      Et je ne suis pas certain (autre figure de style [litote]) que la "comparaison soit actuellement propice à générer l’engouement généralisé ! smiley

    • damocles damocles 5 avril 14:48

      @Verdi
      Bonjour


      Je crois que si Melanchon arrive à prendre encore 2 ou 3 points à Hamon et se retrouver autour de 20% , il pourrait prendre 3% de voix à Macron de ceux qui ayant peur de MLP avaient deja anticipé le fameux « VOTE UTILE » , ce qui le ferait passer mathematiquement devant Macron ,dont je persiste à penser que les intentions de vote en sa faveur sont « dopées »par les sondeurs ,appartenant tous à la nebuleuse des soutiens du pommadé
       MACRON hypothèse 25 %
       MELANCHON hypothèse 20%

      MACRON      25-3 = 22%
      MELANCHON  20+3 = 23%

      en tout etat de causes , au second tour et en presence de Macron , pour moi ce sera TOUT SAUF MACRON !

    • non667 5 avril 15:29

      @Verdi@fergus
      asinus asinum fricat


    • Fergus Fergus 5 avril 15:51

      Bonjour, PiXels

      Si l’anaphore a été conseillée à Fillon, c’est qu’il est entouré soit d’abrutis, soit d’individus qui veulent sa défaite. Mais dans la mesure où c’est lui qui l’a prononcée, c’est lui qui portera dans l’opinion le poids de cette figure de style inappropriée tant sur la forme que sur le fond.


    • Fergus Fergus 5 avril 15:53

      Bonjour, damocles

      Les électeurs de Mélenchon et de Macron ne sont pas les mêmes : les premiers font partie de l’aile progressiste, et les seconds de l’aile libérale. Je vois mal des électeurs tentés par Macron aller vers Mélenchon.


    • VICTOR Ayoli VICTOR Ayoli 5 avril 17:03

      @Julien30
      Au passage je vous rappelle qu’il existe un truc qui s’appelle la présomption d’innocence, dites-vous.
      La « mise en examen » a remplacé « l’inculpation » qui avait une connotation effectivement trop à charge.
      Mais s’il y a présomption d’innocence, il y a aussi et concomitamment « présomption de culpabilité » !


    • Fergus Fergus 5 avril 17:15

      Bonjour, VICTOR Ayoli

      « s’il y a présomption d’innocence, il y a aussi et concomitamment « présomption de culpabilité » 

      En effet, la mise en examen ayant été prononcée sur la base d’« indices graves et/ou concordants ».


    • damocles damocles 5 avril 18:04

      @Fergus
      Si vous aviez bien lu mon propos vous auriez vu que je ne parle pas de ceux qui votent pour Macron par conviction , mais de ceux qui votent « utile » CONTRE LE PEN , et d’ailleurs au moins 40 % des electeurs potentiels de Macron ne sont PAS SURS DE LEUR VOTE 

       Une possible place de Melanchon au second tour pourrait ËTRE TRES ATTRACTIVE ET DRAINER vers lui une part non negligeable de ces electeurs

    • biquet biquet 5 avril 18:40

      @Fergus
      Les électeurs de Macron sont avant tout des naïfs qui pense qu’un négociateur à la Banque Rothschild peut toucher une commission de 0,011 % sur une vente de 9 milliards d’euros (Phizer à Nestlé). Autrement dit, avec les cons tout est permis, Macron peut très bien être éliminé avec moins de 5 % des voix. Vous ne l’avez pas trouvé livide et absent hier soir, Macron ? Le contraste était saisissant avec Hamon qui pétait le feu, et devant un JLM visiblement abattu.


    • Le421 Le421 5 avril 18:42

      @Verdi
      Je partage cette analyse.
      Malheureusement, je constate que les français et la logique, ça fait deux.
      Une amie m’avait confié avoir voté pour le maire en place, à Sarlat, parce que celui-ci avait trouvé une place à la mairie à sa fille. Je sais très bien d’ailleurs qui est intervenu pour cela.
      Je lui ai simplement dit que dans l’isoloir, personne ne voyait ce qu’elle mettait comme bulletin.
      Elle m’a répondu : « Ah oui, c’est vrai !! » en se tapant le front.
      Elle est blonde.
      Et je vous jure que c’est authentique.
      Et elle pourrait voter Marion Anne Perrine parce qu’elle est blonde aussi...
      A quoi ça tient !!
      Sinon, Fillon, Le Pen, c’est casseroles à tous les étages.
      Macron, c’est l’inventeur du pipotron.
      Hamon est grillé avec son passif au gouvernement Hollande.
      Logiquement, que reste t-il ??

      Cheminade ?


    • Fergus Fergus 5 avril 18:47

      @ damocles

      J’avais bien compris. Mais à mon avis, « ceux qui votent « utile » CONTRE LE PEN » (mais aussi contre Fillon), ne sont pas réellement des électeurs de progrès, mais des socialistes du ventre mou du parti.

      Pour info : dans les derniers sondages, les électeurs de Macron sûrs de leur vote ont été respectivement de 61, 64 et 69 %.

      « Une possible place de Melanchon au second tour pourrait ËTRE TRES ATTRACTIVE ET DRAINER vers lui une part non negligeable de ces electeurs »

      Effectivement, et c’est ce que j’ai écrit dans l’article en indiquant qu’un score monté aux alentours de 20 % induirait probablement une nouvelle dynamique.


    • Fergus Fergus 5 avril 18:52

      Bonsoir, biquet

      « Macron peut très bien être éliminé avec moins de 5 % des voix »

      Si vous croyez sérieusement cela, je vous conseille d’aller parier une forte somme chez un bookmaker : le rapport a des chances d’être très avantageux ! smiley

      « Vous ne l’avez pas trouvé livide et absent hier soir, Macron ? »

      Pas très fringant, en effet. Mais ni plus ni moins que Fillon et Le Pen !


    • mmbbb 5 avril 19:15

      @Julien30 " imagine t on le general de Gaulle mis en examen se presenter ...............) Qui a dit ceci Poutou ? ou Artaud ? Fillon est malhonnête intellectuellement On n’est pas une democratie aboutie Si Fillon avait ete en Suede il aurait viré sans indemnité sans droit a la retraite apres osn proces Une caissière détournant un bon de reduction est viree. Si votre Fillon passe ces reformes seront impossibles il n’est plus credible Il s’agit moins de la presomption d’ innocence que d’avoir r abuser de sa fonction . Le probleme est la certains francais se privent ^pour payer leu impot


    • Fergus Fergus 5 avril 19:21

      Bonsoir, mmbbb

      100 % d’accord avec votre commentaire !


    • alinea alinea 5 avril 20:09

      @Fergus
      Fillon n’est pas notre problème Fergius !
      Notre problème, c’est Macron : il y a énormément de « charlies » de bobos doux, qui votaient PS en bonne conscience ; ils sont nombreux ces gens-là, et parmi eux, beaucoup détestent Mélenchon !
      parmi les abstentionnistes de gauche, beaucoup ne sont pas inscrits.
      Nous reste à détourner du vote Macron, je me répète, je sais ! mais on le peut, dans sa sphère personnelle, parce que beaucoup de gens se sentent très à gauche en lisant les canards qui ont cette réputation, en écoutant Arte, mais qui ne vont pas sur internet, parce que c’est une bande de complotistes !!
      Je fais passer à ceux que je connais qui sont dans ce cas de figure, tout ce que je peux comme bons articles qui racontent qui est Macron !
      Le « peuple » ne votera pas pour Macron. J’ai lu des trucs sur son meeting de Marseille !! excellent ! les taxis anti uber, avaient bloqué l’entrée du Prado !!
      Mais le petits profs, jeunes retraités croient ce qu’on leur dit et sont sûrs de faire bien en faisant barrage à La Pen : voter Macron !!


    • Fergus Fergus 5 avril 20:29

      @ alinea

      « Je fais passer à ceux que je connais qui sont dans ce cas de figure, tout ce que je peux comme bons articles qui racontent qui est Macron ! »

      Le problème est que, de la même manière que les électeurs de Le Pen se ferment les yeux et les oreilles sur ce qu’est la candidate du FN, les partisans du « vote utile » pro-Macron destiné à barrer la route tout à la fois à Fillon et Le Pen sont à peu près dans la même disposition d’esprit. Et très franchement, je ne crois pas qu’ils puissent être nombreux à voter Mélenchon.

      En réalité, l’espoir réside dans un effondrement de Hamon qui pourrait bénéficier à Mélenchon. Croisons les doigts...


    • alinea alinea 5 avril 21:17

      @Fergus
      Je ne suis pas d’accord ! Macron n’attire aucun fan ; un lepéniste, upériste, fillonesque ne va jamais voter Mélenchon !
      Macron racle ce qu’il peut d’a-politisés, vaguement de gauche ; ceux-là ont peur de Mélenchon le diable rouge et rejette Le Pen ; il y a des gens intelligents là-dedans, plein !
      Mais Macron n’a pas d’histoire, il n’a droit à aucun fidèle ! au contraire de Hamon, par exemple.


    • Fergus Fergus 5 avril 22:49

      @ alinea

      « Macron racle ce qu’il peut d’a-politisés, vaguement de gauche »

      Mais non, pas du tout ! Je discute avec pas mal de monde, et je peux certifier que ce que j’ai déjà dit à plusieurs reprises est la réalité : Macron plait à mal de personnes,de gauche comme de droite, par sa jeunesse et sa modernité, y compris des personnes politisées qui en ont assez de l’alternance traditionnelle droite-gauche telle qu’on la connait depuis des décennies. J’en ai encore rencontrés hier et aujourd’hui qui sont dans cet état d’esprit.

      Là où tu as raison, c’est dans le fait que ceux-là « ont peur de Mélenchon le diable rouge et rejettent Le Pen », mais aussi Fillon pour des raisons morales.

      C’est pourquoi je pense qu’en dépit de la logique, il peut réussir son pari en bénéficiant à plein des circonstances particulières de cette présidentielle où les grands partis se sont sabordés eux-mêmes ! 


    • alinea alinea 5 avril 23:34

      @Fergus
      Bon ! si tout est plié... !
      on verra !
      je fais part d’un sentiment, d’un espoir, pas d’un constat.


    • Old Dan Old Dan 6 avril 00:16

      @Verdi
      D’accord avec vous sur la stratégie.
       Mais FI s’adresse à l’intelligence populaire, à l’humanisme, à une vision d’avenir...
      Sommes-nous prêts pour une telle « révolution » de la conscience et des neurones ?
      La communication par l’image n’est-elle pas devenue plus prégnante que la pédagogie ?...
      .
      En clair, Méluche n’arrive-t-il pas un peu tard pour éviter un séisme inéluctable plus violent ?


    • Donato Di Cesare Donato Di Cesare 6 avril 06:57

      @alinea
      @Fergus

      Vous avez raisons tous les deux. Moi qui connais et côtoie pas mal de monde, je rencontre peu de Macronistes , alors quand j’en débusque un (cadre supérieur, fonctionnaire...en général bac +3,4,5...), je perçois des arguments facilement démontables mais le personnage de Mélenchon est repoussoir pour eux, pour l’instant, même si, après mes différents arguments-contre, le doute sur Macron s’installe. Le meilleur argument consiste a décrypter les phrases de son programme (à la manière de Mélenchon), qui sont ambigües, qui disent tout et son contraire, qui sont trompeuses...
      Ces phrases-réponses dont à la fin, on ne se souvient plus de la question, ces phrases longues, vident de sens. Bref, ces électeurs là, sont plutôt jeunes et instruits et comprennent très vite qu’ils vont voter pour un Hollande bis, pour la même politique libérale des lobbies et de la finance (mon ennemie...) qui est un contre sens écologique, et c’est sur ce thème principale de l’écologie qu’on peut les retourner. Quand le personnage de Mélenchon les contrarient, je leur parle VIè République et surtout qu’à 65 ans, Jean-Luc ne va pas faire carrière, donc il va tenir « nos » promesses. Sur ce dernier argument, j’ai convaincu un « pote » et une cliente qui votaient FN et qui voteront pour nous le 23 avril.
      Convaincre 1 personne, c’est, en réalité, en convaincre des dizaines et des dizaines, et c’est ainsi que l’on va finir en tête du 1er tour.

    • Donato Di Cesare Donato Di Cesare 6 avril 07:10

      ... « donc il va tenir « nos » promesses », issues d’un programme que « nous » avons écrit, pour une campagne que « nous » finançons. 




    • carnac carnac 6 avril 07:55

      @Le421
       hého ? qu’est ce que c’est ce « racisme anti blonde » .... je n’ai pas choisi la couleur de mes yeux que je sache ...


      Maintenant que l’on soit reconnaissant à quelqu’un qui tire un membre de votre famille de l’impasse c’est assez courant , les élections locales sont truffées de ces cas .... et ce ne sont pas QUE des blondes qui votent.

      Pour le meilleur comme pour le pire d’ailleurs cf Dassault Balkany

    • Verdi Verdi 6 avril 08:00

      @Le421

       « les français et la logique, ça fait deux. »

      Vous n’avez pas tort. Ce qui contrebalance votre constat, c’est la pédagogie de plus en plus développée sur les réseaux sociaux et sur le terrain (quand c’est possible). Expliquer, faire preuve de patience et d’intelligence finit toujours par être récompensé. Même si chacun voit midi à sa porte quand çà l’arrange. 
      Voilà ce qui me rend raisonnablement confiant pour Mélenchon et la France Insoumise.



    • shayologo 6 avril 08:21

      @damocles
      De même ce serait à contre coeur que je voterait fillon contre macron


    • Fergus Fergus 6 avril 08:28

      Bonjour, alinea

      Non, rien n’est plié. Mais pour ce qui concerne Macron, les faits sont beaucoup plus nuancés que ce qu’affirment certains sur ce site.


    • Fergus Fergus 6 avril 08:40

      Bonjour, Donato Di Cesare

      Puissiez-vous dire vrai sur Mélenchon...

      Mais en réalité, il ne faut pas se faire d’illusions : il ne pourra prétendre à la qualification que s’il assèche presque totalement la candidature Hamon, l’idéal étant que celui-ci renonce à se présenter pour donner à la gauche de progrès qu’il prétend défendre une chance historique d’accéder au pouvoir.

      Car tenter de convaincre autour de soi, c’est bien, mais l’exercice a une portée limitée. Et l’on entend même le discours mobilisateur inverse en faveur du vote utile (jusque dans ma propre famille et mon voisinage smiley )

      En fait, l’espoir vient de l’excellente campagne de JLM et de la dynamique qu’il réussit à entretenir.


    • Julien30 Julien30 6 avril 10:28

      @Fergus
      « Et l’on sait que la majorité des Français ne vote pas sur le contenu détaillé des programmes mais sur une appartenance à un camp politique ou à des valeurs générales. »

      Ah ba tout va bien alors, vous êtes content de la situation donc, on ne change rien, on essaye surtout pas de faire monter le niveau, quel basse idée vous avez du peuple.

      « Cela, c’est vous qui l’affirmez sans le moindre argument pour le démontrer.  »
      Disons juste que je ne suis pas sorti de la coquille hier matin, mais je sais que vous aimez jouer les grands naïfs quand ça vous arrange, c’est d’autant plus marrant après votre démonstration de « réalisme » des lignes précédentes.

      « Ajoutons que si Fillon n’avait pas mis à différentes reprises sa main avide dans le pot de confiture »
      Encore une fois je réessaye : présomption d’innocence, répétez après moi.

    • Julien30 Julien30 6 avril 10:31

      @mmbbb
      Et heureusement on est pas en Suède. Par ailleurs si ça vous amuse de voir le parti socialiste et les juges décider qui sera ou pas le nouveau président... Mais il est toujours possible que le peuple ne se laisse plus avoir par ces manœuvres et que Fillon soit au 2è tour.


    • alinea alinea 6 avril 13:01

      @Donato Di Cesare
      Merci Donato,
      Je suis convaincue de cela : il faut lever les ignorances et les ambiguïtés !
      Quant à Mélenchon, il faut leur dire aussi, d’une part qu’il n’est qu’un porte parole et que la personnalisation, ça va bien, mais qu’en outre une fois la nouvelle Constitution votée, donc dans deux ans, Mélenchon se retire si on le veut ! Qu’en plus il y aura un référendum d’initiative populaire, révocatoire.
      Ce que l’on peut susurrer aussi, en fin de dialogue, c’est qu’on fait le pari que dans deux ans, tout le monde votera pour lui !! smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires