• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Menaces sur les candidatures d’extrême droite ?

Menaces sur les candidatures d’extrême droite ?

Au printemps 2002, près de 700 maires ont parrainé les candidatures de Jean-Marie Le Pen et Bruno Mégret à l’élection présidentielle. Les deux leaders de la droite extrême sont-ils assurés du renouvellement de leurs « parrains » ? Rien n’est moins sûr. Etat des lieux, à l’approche du prochain rendez-vous présidentiel.

La France est désormais entrée en pré-campagne présidentielle. Les enquêtes se multiplient. Certains pronostiquent un duel opposant Ségolène Royal à Nicolas Sarkozy. D’autres, moins nombreux ces dernières semaines, se déclarent convaincus d’une nouvelle accession de Jean-Marie Le Pen au second tour du prochain scrutin présidentiel. Pour autant, les enquêtes d’intentions de vote publiées dans la presse, et dont nous rendons compte régulièrement, n’ont aucune valeur prédictive. Tout au plus nous indiquent-elles la “météo politique” du moment, en aucun cas celle du printemps à venir ! Dans ce contexte, nous en sommes tous réduits à formuler des hypothèses. Or, il en est une que personne ne soulève : et si Jean-Marie Le Pen n’obtenait pas les 500 parrainages requis pour participer à l’élection présidentielle en 2007 ? Politique fiction, dites-vous ? Peut-être, mais...

Explications. Afin de prévenir les candidatures dites fantaisistes et de limiter le nombre de postulants, un candidat, pour être admis à participer au premier tour de l’élection présidentielle, doit avoir obtenu le “parrainage” d’au moins 500 élus (députés, sénateurs, parlementaires européens, conseillers généraux ou régionaux, conseillers de Paris, maires, présidents d’une communauté urbaine, d’agglomérations ou de communes, etc.) issus d’au moins 30 départements ou territoires outre-mer, sans que plus du dixième de ces 500 signatures provienne d’un même département ou territoire. La démarche n’est donc pas aisée, notamment pour les “petits” candidats, lesquels ne peuvent pas s’appuyer sur une formation politique disposant d’un réseau d’élus locaux. Aussi bon nombre d’entre eux ont-ils déjà entamé les démarches nécessaires pour obtenir, le moment venu, suffisamment de signatures pour participer au premier tour de scrutin. A cet égard, l’obtention des parrainages s’apparente à une véritable course de fond.

Au-delà de ce cadre juridique, des contraintes politiques entrent également en jeu et pourraient contrarier les candidature de la droite extrême, dont celle du président du Front national. Deux freins majeurs s’y opposent, et pourraient s’avérer déterminants.

Le traumatisme du 21 avril 2002. Au soir du premier tour de la dernière élection présidentielle, la qualification de Jean-Marie Le Pen a permis à de nombreux “parrains” de mesurer la portée de leur geste. Rares sont ceux regrettant leur geste (Le Monde daté du 29 août 2002), la plupart étant “convaincus d’avoir servi la démocratie” en lui donnant la parole. Il n’empêche, la publication de la liste de ces “parrains” par le Conseil constitutionnel, fréquemment reprise par la presse locale, a pu susciter des réactions d’hostilité à l’encontre des intéressés. Une situation d’autant plus mal vécue que la plupart d’entre eux ne partageaient pas les idées défendues par la droite extrême. La perspective - peu probable à ce jour - d’un nouveau “21 avril” pourrait inciter certains maires à ne pas renouveler leur parrainage. Comme le relève Éric Dupin sur son blog, “jamais le contexte n’a été aussi porteur pour l’extrême droite”, même si le Front National paraît aujourd’hui affaibli en tant qu’organisation politique. La concurrence de Philippe de Villiers, lui-même candidat, et de son Mouvement pour la France y sont d’ailleurs pour beaucoup, de nombreux cadres frontistes l’ayant aujourd’hui rejoint.

Les élections municipales de 2008. Le renouvellement des conseils municipaux, programmé pour le printemps 2008, et l’anticipation des réactions d’hostilité pouvant influencer négativement l’issue de ces scrutins locaux pourraient également inciter de nombreux maires à reconsidérer leur parrainage de 2002. Par prudence, certains élus pourraient, en anticipant alors leur prochaine campagne électorale, refuser leur parrainage à toute candidature susceptible de compromettre leurs propres chances de réélection.

* *

*

Compte-tenu de ces éléments, on comprendrait un prochain rapprochement entre Bruno Mégret et Jean-Marie Le Pen, même si ce dernier affirme ne pas envisager une telle hypothèse, pariant probablement sur un renoncement de son ancien compagnon de route. En tout état de cause, la présence de deux candidats issus de la droite extrême paraît improbable, en raison des éléments exposés plus haut. Reste que la concurrence entre ces deux leaders politiques d’une part, et les prétentions électorales de Philippe de Villiers d’autre part, pourraient compromettre plus d’une candidature au printemps de 2007.


Moyenne des avis sur cet article :  3.78/5   (144 votes)




Réagissez à l'article

138 réactions à cet article    


  • Bloggy Bag (---.---.152.115) 19 juillet 2006 11:42

    Je ne suis même pas sûr que les sondages atteignent le niveau de météo politique : ils me semblent surtout mesurer l’efficacité de l’effort de marketing des clans sarkozyste et royaliste en particulier. Pour l’extrême droite, je ne crois pas que J-M Le Pen aura tant de mal que cela à avoir ses signatures. Au contraire, le positionnement du débat sur la sécurité, l’armée et l’immigration par nos deux candidats à sensation lui offre un merveilleux boulevard sans qu’il se fatigue. Sur ces sujets, c’est vraiment le seul candidat qui ne peut pas être suspect d’arrière pensée ou de retenue. Qu’une partie de la droite flirte avec cela n’est pas nouveau. Ce qui est nouveau c’est qu’habituellement, cette même droite finit toujours par se raissaisir et faire entendre la voix de la raison, ce qui n’a pas l’air d’être le cas pour l’instant. Quant à la gauche, jusqu’à quand continuera-t-elle à faire semblant d’aimer les discours « travail, famille, patrie » en gonflant le torse ?

    Ce qu’il y a de pire que de défendre de mauvaises idées, c’est de défendre les mauvaises idées des autres...


    • erasmus (---.---.169.1) 19 juillet 2006 12:00

      faut arreter de nous sortir à l approche de chaque prisdentielle cette info bidon qui victimise encore plus lepen et consort. Evidemment qu il les a les 500 signatures et meme plus et apparament t es le seul à ne pas etre au courant


      • gem (---.---.117.250) 19 juillet 2006 14:04

        +1

        ce scénario débile est un classique qu’on nous resserre à chaque fois... alors que le FN a déjà plusieurs centaines de conseillers régionaux (combien précisément, ça je ne sais pas, mais entre 10 et 20 par région), et qu’on ne voit vraiment pas pourquoi il y aurait moins de maires pour parrainer l’individu qu’en 2002.


      • Internaute Internaute 19 juillet 2006 12:47

        Le problème ne vient pas des signatures. Il est vrai que l’UMP et le PS pratiquent la dénonciation des maires et le chantage à l’investiture, mais 500 sur 36.000 ce n’est quand même pas le bout du monde.

        Le danger vient plutôt du Moyen-Orient. Comme le dit Haaretz le 14 juillet, les sionistes sont entrain de préparer un n-ième procès à JMLP pour le rendre inéligible.

        Peut-être que si cela ne marche pas ils finiront par l’assassiner.


        • (---.---.172.149) 20 juillet 2006 18:53

          Ne parle pas de bonheur, on ne plaisante jamais avec le bonheur !!


        • partiblanc (---.---.239.1) 19 juillet 2006 13:25

          Outre le fait qu’une victimisation n’est plus du tout nécéssaire pour faire monter dans les sondages. Je suis assez d’accord avec l’analyse de cet article sur le risque encouru par le candidat breton.. Un élément doit toutefois être ajouté à mon sens : Les gros partis ont tout intérêt à faire éxister ce vote de protestation qu’est JMLP. d’une part parce qu’il sera jamais élu puisqu’en face de lui n’importe quel candidat peut gagner. il faut certe être dans les deux premiers, mais même un Kouchner,un Besancenot ou un Chevénement restent sûr de gagner, sans parler des ténors. En l’absence de possibilité de s’exprimer par un vote blanc comptabilisé, les électeurs voteront pour ce monsieur tout en permettant l’élection d’un autre quelqu’il soit... et donc plus facilement encore un candidat de gros partis.

          Bilan : sans JMLP il y a une bataille politique et donc un risque de se tromper, avec JMLP le débat manichéen permet d’éviter les sujets risqué comme l’Europe, le niveau de vie, la politique internationale...etc.


          • (---.---.126.34) 19 juillet 2006 14:33

            c’était pas un peu gratuit de mentionner le fait qu’il était breton ?


          • (---.---.172.149) 20 juillet 2006 19:01

            Oui, oui, bien sur que c’est important : c’est un breton parisien (et parisianniste, accessoirement). Qu’il soit dit en passant, rappellons que nous l’aimons franchement pas en Bretagne aussi, soit dit en passant.

            Bref, « breton parisien » et « parisianniste » sont deja deux arguments pour ne pas voter pour lui, deux exemples qui montrent son incongru antagoniste.

            Cedric


          • jean (---.---.107.235) 23 août 2006 17:52

            IP:xxx.x14.126.34) le 19 juillet 2006 à 14H33 té vraiment con et tu doit etre nul vu que tu sais que dire des anerie serait pas un !!!! enfin cé mieux de pas te nommer ca te fait de la p


          • Yann (---.---.141.54) 19 juillet 2006 13:35

            Dans le cas d’un second tour Le Pen/candidat de gauche, il gagnera c’est certain. Vous connaissez bien mal l’electorat UMP.


            • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 19 juillet 2006 13:46

              Alors ça, ça m’étonnerait, et il me semble que c’est plutôt vous qui connaissez mal l’électorat UMP... La seule élection que le FN a gagné en duel face à la gauche, c’était en 1996 aux municipales de Vitrolles. Et encore, Catherine Mégret avait déjà rassemblé une large base au premier tour et n’a pas eu besoin d’un gros report...

              En revanche, dans tous les autres cas (législatives ou municipales), défaite du candidat FN, même à Toulon, même face à des candidats PCF...


            • Marc (---.---.62.65) 19 juillet 2006 19:47

              Il suffit de lire la presse interne de l’UMP et les prises de positions de certains pour imaginer que le vote Le Pen ne leur fera pas peur. Il n’y a que la gauche pour avoir la discipline républicaine. On ne peut augurer de rien mais les temps changent et les idées de droite se radicalisent de plus en plus avec l’extinction de la famille gauliste.


            • Senatus populusque (Courouve) Courouve 19 juillet 2006 20:04

              C’est la dérive centriste de l’UMP qui explique cela.

              L’UMP était contre le Pacs, mais maintenant ne dit pas non au mariage homo. Comprenne qui pourra !


            • cupiflo 19 juillet 2006 13:46

              Est ce qu’un maire peut signer pour plusieurs candidats ?


              • gem (---.---.117.250) 19 juillet 2006 14:05

                non, évidemment !


              • Internaute Internaute 19 juillet 2006 20:29

                Cela n’a rien d’évident.

                L’aval des notables est un certificat de « capacité politique » si j’ose m’exprimer ainsi et non pas un vote pour une personnalité. Il n’y a donc aucune raison logique pour qu’un maire ne puisse pas certifier conforme la candidature de plusieurs candidats opposés. Aprés tout, le Préfet donne bien des permis de construire à différents constructeurs et des permis de conduire à différents chauffeurs.

                A moins que !!! ce ne soit effectivement un vote.


              • wesson wesson 19 juillet 2006 13:52

                Le pen est un affreux, mais il rassemble 18% des Français sous son vote. Il est arrivé 2ème en 2002 et pourquoi pas 1er en 2007. Effectuer une basse manoeuvre politique afin qu’il ne participe pas au vote, c’est un déni de démocratie.

                N’allez pas croire que je soutiens le pen. Je me borne à constater que même si il ne plait pas, il est représentatif d’une force politique qui compte en France.


                • Jesrad (---.---.20.126) 19 juillet 2006 14:45

                  Exactement ! C’est en le laissant s’exprimer entièrement qu’on pourra savoir ce qu’il veut vraiment, ce qu’il pense vraiment. La liberté d’expression, ça marche aussi à l’envers.

                  Et là, on verra bien si tant de gens seront encore tentés de voter pour lui par simple rejet de la classe politique.


                • Malcolm (---.---.131.160) 19 juillet 2006 15:53

                  « Alors qu’on y arriverait bien mieux par le débat de fond, le fond de sa pensée étant assez limité. »

                  C’est bien vrai, ça. La préférence nationale et la défense de l’identité française, c’est vraiment très limité pour un fond de pensée.

                  Il vaut mieux se faire élire en disant : les OGM, c’est pas vraiment bien ; le réchauffement climatique, il faut le combattre ; le chômage, je suis contre et nos compatriotes exotiques sont des Français comme les autres.

                  Voilà un discours qu’il sérieux, profond, pensé, rassembleur et républicain. Et citoyen, j’oubliais...

                  Elle est pas dans la merde, la France, avec ses politicards au fond de pensée XXL... :o((


                • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 19 juillet 2006 16:03

                  Exactement. Ce sont des faux problèmes. D’ailleurs, la défense de l’identité française, ça me fait rire. La plupart des ’alliés’ de M. Le Pen, eux, défendent l’identité régionale, que ce soit la Ligue du Nord en Italie ou le Valmsblock en Belgique. Des thèmes pipeau, pour Le Pen, les questioons sécuritaires, ce sont les immigrés, le chômage, c’est lié aux imomigrés. Tellement facile et démago, on remplace les mots ’immigrés’ par les mots ’patrons’ et on retrouve le discours de la LCR. Mais dans le fond, Le Pen n’est qu’un vulgaire opportuniste qui surfe sur un populisme à la mord-moi-le-noeud histoire d’arrondir ses fins de mois. Même un facho pur et dur comme scipion ne se reconnaît pas dans le discours nationaliste d’un FN qui hésite à adopter un discours vraiment puant à la Ligue du Nord ou à la Vlamsblock.

                  Mais, si vous voulez savoir, je suis un patriote. Il y a des enfants d’immigrés qui chantent la Marseillaise et des séparatistes Corses qui la conspuent. Je n’aime pas par contre qu’on exploite le drapeau et la Marseillaise avec un soupçon de racisme et de démagogie pour se faire du fric. Et c’est exactement ce qu’a fait Le Pen en 3à ans de carrière, hurlant à la mort ’Sortons-les, sortons-les !’. Alors que lui, Gollnisch et sa fifille aimeraient bien qu’il sorte...


                • Malcolm (---.---.131.160) 19 juillet 2006 16:19

                  Je n’ai pas envie de débattre avec vous, nous n’avons pas les mêmes préoccupations, nous ne pouvons donc pas nous entendre. Quant aux enfants d’immigrés qui chantent la Marseillaise, ils ne sont, pour autant qu’on puisse en juger, manifestement pas sélectionnés en équipe de France de football.

                  P.S. - Il m’est arrivé de chanter L’Internationale et Giovinezza (appris à l’armée !), sans considérer que ça engageait à grand chose.


                • Senatus populusque (Courouve) Courouve 19 juillet 2006 20:05

                  Le déni de démocratie, c’est surtout que le FN n’est plus représenté au Parlement depuis 1988.


                • Yan Essal (---.---.241.176) 20 juillet 2006 15:38

                  vous regardez trop la propagande télé mon vieux , c’est exactement le discours d’antenne 2 !

                  Essayez donc de vous faire une idée par vous même au lieu de nous ressortir France-dimanche !


                • Cedric (---.---.172.149) 21 juillet 2006 11:09

                  A Malcom... Votre nom, c’est par hasard ?

                  Je vous propose de revoir le titre de l’article en y mettant « menaces sur la citoyennete francaise ». Avec un discours comme le votre, il n’y a meme plus une marche a sauter.

                  *********

                  A Courouve,

                  Pas franchement d’accord avec le fait que ce soit un probleme que le F-haine ne soit plus represente au parlement.

                  Au titre de la sauvegarde de la democratie qui, je pense, vous est chere, de la citoyennete, de la republique et j’en passe, il me semble qu’une organisation de ce type (rappelons que le F-haine ne correspond pas, en cela, a la definition constitutionnelle d’un parti politique) n’a aucune place sur les bancs du Parlement et d’ailleurs.

                  Vous me direz, nous sommes en Democratie. Je vous repondrais donc que, puisque nous sommes en democratie, nous nous devons de la defendre. Autant les personnes ont le droit de s’exprimer, autant elles n’ont pas forcement le droit de detruire ce systeme.

                  Et de la, comment peut-on se servir de la democratie pour arriver au pouvoir et instaurer le totalitarisme ? Demandez a Hitler, Le Pen le prend en exemple...

                  Au pied des lettres N et S, National et Socialisme. C’est le front national, et Le Pen lui meme ne se cache pas de le dire.

                  Bien a vous, Cedric


                • Malcolm (---.---.41.217) 21 juillet 2006 12:07

                  Cedric, Ça veut dire quoi, votre intervention ?

                  Soyez clair ou taisez-vous !


                • Malcolm (---.---.41.217) 21 juillet 2006 12:20

                  Travail, Famille, Patrie, c’est tout de même un programme autrement charmeur que Liberté - poil au nez - Egalité - poil au pied - Fraternité - poil au panier.

                  Mon labeur, les miens, ma terre... A partir de là, on peut édifier autre chose que de la défense d’acquis sociaux. Mais c’est un fait que ça demande plus d’efforts, plus d’engagement personnel.

                  Elle sait ce qu’elle fait, la gauche, en misant sur les feignants... C’est une clientèle stable et fidèle smiley)


                • Cedric (---.---.172.149) 21 juillet 2006 13:08

                  Malco m (ou Malcom),

                  Je ne vais pas m’expliquer plus que cela, vous expliquez tout vous meme tellement bien ! Cependant, dans vos citations, vous avez oublie que le travail fait la liberte : Arbeit macht Freiheit. Alles klar ?

                  Tschüss jetzt, Cedric


                • Malcolm (---.---.127.118) 21 juillet 2006 14:08

                  Point Godwin, providence des imbéciles, atteint.

                  Pouce, je passe.


                • Cedric (---.---.172.149) 21 juillet 2006 15:08

                  Jolie defonce ! N’avez vous que cela a dire, en sortant votre point g ?

                  Cedric


                • Malcolm (---.---.185.100) 21 juillet 2006 15:26

                  Qu’est-ce que vous voulez qu’on dise à un con pareil, dont le delirium tremens est certainement peuplé de SS blonds et bronzés, défilant au pas de l’oie et écrasant de leurs bottes - toujours bon les bottes et leur bruit très caractéristique (crrr... crrr... crrr... crrr...) - les canettes vides et les reliefs de sandwichs putréfiés qui encombrent son gourbis ?


                • Cedric (---.---.172.149) 21 juillet 2006 15:56

                  Ah, ah, ah !! (et je ris de bon coeur). Allez, continuez, vous commencez a presque percer ! Si, si !!

                  Cedric

                  P.S. : Mes SS a moi, ils sont soit petits, bruns (normal !), les yeux marrons (normal aussi) avec une raie sur le cote. Parfois ils ont une moustache a la Chaplin ou blanche bien fournie. Ou alors ils sont carrement gros, blonds, avec un oeil (de) vert-de-gris et qui crient « main (droite) haute, tete propre ». Et ils sont moches aussi, toujours, et tristes, assurement.


                • Malcolm (---.---.185.100) 21 juillet 2006 16:08

                  Je suis bien aise de constater que vous admettez pour le delirium tremens. J’étais persuadé que votre attitude n’était pas d’un homme normal, mais c’est toujours bon d’en avoir la confirmation.


                • (---.---.172.149) 21 juillet 2006 16:34

                  Bah oui, il faut bien etre con firme de quelque facon que ce soit. (mauvais jeu de mot, je sais)

                  C’est pas franchement gagne tout ca.


                • (---.---.172.149) 21 juillet 2006 16:35

                  Cedric (mais vous aurez compris)


                • Dejan (---.---.4.115) 22 juillet 2006 00:09

                  Quel commentaire con. C’est purement stalinien comme méthode. C’a évite de débattre sur le fond. On est toujours le facho-nazo de quelqu’un. Dejan


                • jean (---.---.107.235) 23 août 2006 17:56

                  le tien ludo machin juif doit etre dand té chausette ton debat va vite applaudir té copain assassin


                • jean (---.---.107.235) 23 août 2006 17:57

                  toi un patriotes ludo machin laisse moi rire en cé ki tu est et derriere ki tu te cache pas bien ca ludo truc machin plume


                • jean (---.---.107.235) 23 août 2006 18:02

                  tu est serieux cedric tu dois applaudir les victimes du liban dis moi ca te fé koi !! bingo encore un mort libanais soyons tueurs horreur a lepen = vive bush et ca clique la democratie yes tu pense pas comme moi ohhh vite une bombe assassins


                • jean (---.---.107.235) 23 août 2006 18:07

                  malcon laisse cedric pour lui cé la democratie les crime de guerre de bush israel mais cé pour etre democrate en verra quand bush sera plus la au pouvoir si lui et ca clique seront pas avec le defunt milosevic poursuivi comme criminel de guerre le premier a baisé ca culotte ce sera cedric et prechera la bonne parole amen


                • Régis (---.---.122.120) 19 juillet 2006 14:10

                  Nous avions bien failli échouer à obtenir les signatures pour JMLP en 2002. Pour les obtenir il a failli consentir à un effort humain et financier absolument inimaginable, qui nous a privé d’une bonne partie du budget de campagne.

                  Aujourd’hui, la galère est la même : dans mon département (de l’ouest), j’ai déjà visité 63 maires, et aucun n’a daigné signer. Bon, il est vrai qu’en 2002 mon département n’avait rapporté aucune signature...

                  Contrairement à ce que disent les lecteurs du manuel des Castors Juniors de la politique, Le Pen est encore très loin d’avoir ses signatures.


                  • Sylvio Sylvio 19 juillet 2006 18:25

                    Hourrahhh, pourvu qu’il ne les ait pas ces signatures !

                    Si il ne peut pas les avoir c’est qu’il ne les mérite pas et qu’il ne mérite pas d’être candidat, c’est ça aussi la démocratie.

                    Remarque je préfère avoir 10 candidats d’extrème droite qu’un seul (style De Villier si Le Pen n’est pas présent), au moins les voies seraient divisé et aucun ne passerait le 1er tour.


                  • Marcel Patoulatchi (---.---.103.59) 19 juillet 2006 19:05

                    La démocratie serait de permettre à des maires d’empêcher un candidat qui fut le second en suffrage aux dernières élections présidentielles de se présenter ?

                    Non, les maires ne sont pas mandatés pour être grand électeurs d’élections présidentielles.


                  • (---.---.131.160) 19 juillet 2006 19:28

                    « Non, les maires ne sont pas mandatés pour être grand électeurs d’élections présidentielles. »

                    On n’en pas à ça près dès lors qu’il s’agit d’éliminer un gêneur. Tous les moyens sont bons. C’est à cela qu’on reconnaît dans une bonne démocratie, celle dans lesquelles le peuple est bridé par l’illusion de la liberté.


                  • Yan Essal (---.---.241.176) 20 juillet 2006 15:44

                    "Hourrahhh, pourvu qu’il ne les ait pas ces signatures !

                    Si il ne peut pas les avoir c’est qu’il ne les mérite pas et qu’il ne mérite pas d’être candidat, c’est ça aussi la démocratie."

                    Et les citoyens qui votent pour lui , pensez vous les fusiller , leur faire porter une étoile jaune , les enfermer dans des camps de concentration ???

                    En 36 vous auriez probablement fait parti des jeunesses hitleriennes celles qui traquaient les Juifs dans tous les coins , qui les insultaient , aujourd’hui ce sont les nationalistes qui sont livrés à la vindicte publique par médias interposés , mais peu importe celon vous , ce qui vous importe c’est qu’il y ait un exutoir à votre hargne ...

                    C’est cela que l’on nomme le fascisme (voir « psychologie de masse du fascisme »)


                  • Daniel Milan 20 juillet 2006 15:54

                    Avec tous les candidats du CRIF, les Français ne vont plus savoir à quel saint se vouer ! Je crois que vais leur préférer les seins d’une belle femme !


                  • Cedric (---.---.172.149) 21 juillet 2006 11:12

                    A Silvio,

                    Oui. Ils ont exactement le meme programme, et ils arrivent a se taper dessus quand meme ! Comme quoi, ce n’est pas forcement changer les choses qu’ils veulent, mais bel et bien le pouvoir.

                    Cedric


                  • Cedric (---.---.172.149) 21 juillet 2006 11:34

                    A Yann Essal,

                    « Et les citoyens qui votent pour lui , pensez vous les fusiller , leur faire porter une étoile jaune , les enfermer dans des camps de concentration ??? » Bah nan, le Pen le fera lui meme une fois qu’il sera arrive au pouvoir. Et nous, on sera mort avant, torturer en temps qu’opposants politiques au triangle rouge.

                    Les futurs electeurs de Le Pen sont des geneurs en trop, car ils seront decus des les premieres heures du mandat borgne.

                    « En 36 vous auriez probablement fait parti des jeunesses hitleriennes celles qui traquaient les Juifs dans tous les coins , qui les insultaient »... Encore fusse-t-il avoir ete en Allemagne ou en Autriche en 1936.

                    Et ne retournez pas les actions d’Adolf Hilter au compte de Le Pen, cela en deviendrait facheux. C’est lui qui, en ce moment, pronne la haine des Juifs et l’holocauste comme « un detail de l’histoire ». C’est lui qui, en ce moment, definit les etrangers comme la « gangrenne de la France ». C’est lui qui, hier, a torturer en Algerie. C’est lui qui, hier, a appeler les « forces neuves a se mobiliser contre le cosmoplotisme francais » au titre de la defense personnelle. C’est lui qui a fait, hier, et qui fera, demain, des appels au meurtre a peine deguisees pour tous les geneurs politiques, pour tous les opposants au regime, etc.

                    « aujourd’hui ce sont les nationalistes qui sont livrés à la vindicte publique par médias interposés ». Rien ne les oblige a s’exprimer. Et s’ils s’expriment il est normal qu’ils recoivent des critiques. Comme vous le ferez peut-etre avec ce que je viens de vous dire.

                    Et maintenant, vous osez definir comme nationaliste un parti qui a a sa tete un mosieur qui reve d’etendre les frontieres de France au dela de ce qu’elles sont aujourd’hui ?! Vous osez aussi parler de nationalisme alors que Le Pen fait de sa tasse de the le regionalisme (au mauvais sens du terme) et s’emploie a gommer la mythique difference culturelle sur laquelle la France s’est construite depuis les Celtes ?!

                    Alors Yann Essal, franchement... Vous comprennez ce que vous dites vous meme, ou vous reciter ce que votre grand gourou vous dit la nuit ?


                  • (---.---.97.41) 19 juillet 2006 14:38

                    je crois d’ailleurs que JMLP a récemment répondu à cette qestion lors d’une interview qui a fait la Une d’Agora !


                    • (---.---.67.6) 19 juillet 2006 15:59

                      Agoravox serait elle devenue une officine d’éxtrème droite ? Interview par là ! demande de parainage par çi !

                      affichez la couleur qu’on sache ce qu’il en est réellement !


                      • Carlo Revelli Carlo Revelli 19 juillet 2006 19:42

                        Commencez par afficher votre nom d’abord cher anonyme... Ma réponse est juste au dessus.


                      • (---.---.111.212) 19 juillet 2006 21:20

                        Je trouve très malvenu de votre part que vous en arrivez à me prendre à parti sur une remarque !

                        Je vous signale que je ne fais qu’utiliser une des options de votre site ! celui de prendre un pseudo ou non ou encore d’afficher mon patronyme !

                        Et cela d’autant plus, que je suis un des premiers à avoir posté des liens sur le web pour parler d’agora et même dans la vie réelle !

                        Je m’en tiendrais là !

                        Bien à vous néammoins !


                      • Jean-Paul (---.---.119.22) 19 juillet 2006 23:02

                        Malvenu ? Mais vous avez vu votre commentaire ? Vous accusez AgoraVox d’être une officine du FN tout simplement car un chargé d’étude de l’IFOP fait une article de politique. Vous la trouvez intelligente votre remarque... ? Avez-vous vu la teneur des autres 10.000 articles qui sont publiés depuis un an ? Allez, un peu de sérieux et moins de paranoia !


                      • (---.---.111.212) 19 juillet 2006 23:26

                        ma remarque semble très intelligente puisque vous vous donnez la peine d’y apporter une réponse ! :)


                      • Cedric (---.---.172.149) 21 juillet 2006 11:59

                        A IP:xxx.x21.111.212,

                        Pas une reponse... Juste une critique, une reaction, ce qui fait que votre billet est denue de sens. Vous pensez votre intervention intelligente, elle est purement et simplement dangereuse, sans fondement et un brin stupide. Une critique donc.

                        Et une reaction. Vous attaquez AgoraVox sur ce qu’il n’est pas. Il est donc normal qu’il y ait une reaction.

                        Et un brin denue de sens. Vous ne comprenez pas ce qu’est AgoraVox. Quand bien meme il serait du F-haine, vous pourriez vous y exprimer ? Cherchez l’erreur ! Le principe est qu’il y est un article et que les gens y echangent des idees.

                        Maintenant, entendons nous bien sur une chose : comme vous je me dis qu’il y a des personnes qui abusent de leur liberte d’expression pour combattre celle des autres. Mais c’est de bonne guerre : le monde n’est pas homogene, heureusement. Et je vais bien pourrir le blog de fachosy a mes heures perdues aussi.

                        AgoraVox aurait pu etre ferme plus d’une fois, selon la loi. Propos homophobes, propos rascistes, propos anti-religieux, propos xenophobes. Prenez simplement les propos de l’helvete scipion, et vous comprendrez de quoi je parle.

                        Ceci dit, je me console en me disant que toutes ces personnes vivent tristes, leur vie etant assurement sans aucun interet. Ils passent a cote de tout. Pauvres gens !

                        Et pour conclure mon billet : restez aussi un peu modeste, cela ne fait jamais de mal !

                        Cedric


                      • Bastien (---.---.243.133) 19 juillet 2006 16:07

                        Je trouve le principe du parrainage par des élus, qui dépendent nécessairement d’un parti, peu démocratique. Je pense que le parrainage devrait être fait pas les français. Exemple : exiger 50000 signatures d’électeurs pour se présenter aux présidentielles.

                        Savez-vous si certains partis proposent des réformes de ce système ?


                        • Marcel Patoulatchi (---.---.103.59) 19 juillet 2006 19:03

                          Il y a des débats parlementaires qui évoquent déjà ce problème, mais à ce que j’ai compris, nul ne propose des parrainages faits directement par les citoyens.

                          Concerant votre proposition, cela prendrait la forme d’un pré-suffrage non-anonyme, ça pose donc quelques problèmes, sans parler des difficultés de vérifications.


                        • David A. 19 juillet 2006 16:18

                          « Il est vrai que l’UMP et le PS pratiquent la dénonciation des maires et le chantage à l’investiture, mais 500 sur 36.000 ce n’est quand même pas le bout du monde. »

                          Il n’y a pas de dénonciation. Par souci de transparence, le Conseil Constitutionnel publie après les élections une liste par candidat, composée de 500 élus choisis au hasard parmi ceux qui ont donné leur signature au candidat. Pour le candidat du PS ou de l’UMP, c’est une goutte d’eau dans la mer ; pour Jean-Marie Le Pen, en revanche, qui a pu compter sur environ 600 à 700 soutiens, c’est la majorité de ses soutiens... .

                          D’après le directeur du service politique de l’Express, que j’ai pu entendre s’exprimer sur ce sujet (on a les références qu’on peut avoir...c’était à moitié par hasard), voici ce qu’il en est ; il a mené une enquête sur les 500 noms publiés par le Conseil Constitutionnel comme soutiens de Le Pen :

                          250 à 300 sont encartés FN, véritables fidèles, bref ils redonneront leur signture.

                          Un peu moins de 50 a soutenu JMLP par défi ou par volonté de « pluralisme démocratique » sans être en accord avec ses idées, et ayant subi menaces ou réprimandes, se garderont bien de le soutenir à nouveau.

                          150 environ, peut-être un peu plus, sont indécis ; ils sont proches des idées du FN sans y être forcément soumis ; ils pourront éventuellement soutenir Philippe de Villiers (pour ceux qui aiment « Le Pen pourfendeur d’immigrés »), voire Nicolas Sarkozy ou Ségolène Royal (pour ceux qui aiment « Le Pen garant de l’ordre »). Vu le marasme politique actuel (affaires, crise au PS, etc...), il n’est cependant pas du tout exclu qu’ils accordent à nouveau leur voix à Le Pen.

                          La situation n’est donc pas évidente, mais pas digne de s’affoler (pour Le Pen) non plus. En un an, il a largement le temps de convaincre deux cents indécis... . Il peut compter sur les ralliements des nationaux-conservateurs de droite (à qui le discours libéral de Sarkozy ne plaît guère) et de gauche (souverainistes déçus par un PS bourbeux), qui ont voté Chirac et Chevènement au premier tour de 2002.


                          • Marcel Patoulatchi (---.---.103.59) 19 juillet 2006 19:00

                            De fait, la France ne pourrait plus se dire démocratie si ne pouvait se présenter à ses élections une tendance politique qui à chaque vote récolte un suffrage notable.

                            Ceux qui pense lutter contre l’extrême-droite de la sorte manquent d’imagination et de rigueur intellectuelle.

                            On peut constater par ailleurs que le système actuelle des signatures est défectueux. Alors que l’extrême droite à eu du mal à obtenir ses signatures, rappelons qu’il y a quand même eu 3 candidats d’extrême-gauche (LCR, LO, Glusckstein) qu’il est même pas sur que les militants d’extrême-gauche arrive à différencier au niveau du contenu.

                            Pour éviter l’extrême droite au second tour, il s’agirait d’éviter les candidatures niaises sans aucune probabilité de succès.

                            http://www.conseil-constitutionnel.fr/dossier/presidentielles/2002/documents/liste/liste2 002.htm

                            Liste des candidats en 2002

                            Monsieur Bruno MÉGRET Madame Corinne LEPAGE Monsieur Daniel GLUCKSTEIN Monsieur François BAYROU Monsieur Jacques CHIRAC Monsieur Jean-Marie LE PEN Madame Christiane TAUBIRA Monsieur Jean SAINT-JOSSE Monsieur Noël MAMÈRE Monsieur Lionel JOSPIN Madame Christine BOUTIN Monsieur Robert HUE Monsieur Jean-Pierre CHEVÈNEMENT Monsieur Alain MADELIN Madame Arlette LAGUILLER Monsieur Olivier BESANCENOT

                            Lepage, Gluckstein, Taubira, Boutin... ça vole entre 0,47 % et 2,32 % des suffrages.


                            • Senatus populusque (Courouve) Courouve 19 juillet 2006 19:52

                              Tout le monde a pu observer la dérive centriste de l’UMP, d’abord hostile au PACS, et qui court maintenant après la gauche sur le mariage homo et le droit de vote des étrangers.

                              FN et MNR relèvent de la droite, et non de l’extrême droite. À l’inverse de l’extrême gauche, ils ont toujours été légalistes, misant uniquement sur le suffrage universel, malgré des lois défavorables, et jamais sur la rue.

                              Certes, il y a eu un coup d’Etat et des revendications territoriales sur des pays étrangers. Mais ça c’était Hitler, pas Le Pen ni Villiers ni Megret qui n’ont aucune prétention relative à la Belgique et à la Suisse.

                              Donc, droite, et non extrême droite d’ailleurs constituée de groupuscules comme les Identitaires et autres.


                              • Marcel Patoulatchi (---.---.103.59) 20 juillet 2006 11:39

                                Le FN et le MNR ne sont plus d’extrême-droite ? Ils sont pourtant ce qu’on trouve le plus à droite et non pas varié leurs positions depuis qu’ils existent. Pourquoi subitement devrions-nous considérer qu’ils sont la droite ?

                                Le fait que le FN ne soit pas le NSDAP ne fait pas du FN un parti modéré.


                              • Cedric (---.---.172.149) 21 juillet 2006 12:00

                                Je ne pense pas que c’est Courouve qui a ecrit cela !


                              • jean (---.---.104.182) 19 juillet 2006 20:07

                                vous me faites rigolé avec lepen le raciste moi tout ce que je vois c’est que vous applaudisez pour bush je boucher et consort en dirait que vous applaudissait tout c’est mort d’enfant mais bon pour vous c’est pour la democratie c’est normal au fond vous ete aussi pourri !!!!


                                • Asp Explorer (---.---.82.42) 19 juillet 2006 22:06

                                  Ce serait en effet une catastrophe pour la démocratie que le courant de M. Le Pen ne soit pas représenté aux prochaines élections. Non pas tant que le FN me manquerait, mais le fait est que nombre de citoyens Français se reconnaissent dans les idées de ce parti. Plus, sans doute, que ne le reflètent les scores électoraux. L’effet de la non-qualification de M. Le Pen pour la présidentielle serait catastrophique dans l’opinion.

                                  C’est devenu un truisme de dire qu’il y a un fossé entre les Français et leurs élites, la France d’en haut et celle d’en bas. Les Français ont l’impression (sans doute justifiée) que leur pays est gouverné par une caste auto-reproductrice d’énarques parfaitement interchangeables, qui ont tous les mêmes idées sur les mêmes sujets, qui ne les comprennent pas ni ne cherchent à les comprendre, et qui ne servent au final que leurs intérêts propres, mystérieux et illisibles. Prenons l’exemple du fonds de commerce traditionnel du FN : la politique d’immigration. Que proposent les candidats aux prochaines présidentielles ? A l’UMP on est pour « l’immigration choisie », au PS pour je ne sais quelle « immigration humaniste », Bayrou est pour « l’immigration utile » ou je ne sais quoi, bref, bonnet blanc et blanc bonnet. Je ne crois pas m’avancer énormément en supposant que dans le même temps, les Français sont en large majorité partisans de l’« immigration zéro », assortie de la reconduite à la frontière polie mais ferme de ceux qu’on s’obstine à qualifier du joli nom de « sans papiers » alors que partout ailleurs dans le monde, on les appellerait des clandestins (ce qui, soit dit en passant, ne constituerait pas une brimade fasciste, mais la stricte application des lois existantes). Qui les représente ?

                                  Il y a quelques années, je fréquentais des forums politiques assez pourris par l’extrême-droite, et j’entendais parler du « lobby de l’immigration ». « Ils racontent n’importe-quoi, les fachos », me disais-je alors. Eh bien non, ils avaient raison, il y a bien un lobby de l’immigration, qui fait « l’opinion autorisée » de nos chers élus, et tout le monde se fout de ce que veulent les Français. Pour ceux qui en douteraient, je vous invite à consulter cet entretien paru dans le Monde qui est une belle illustration de ce que j’avance.

                                  http://www.lemonde.fr/web/article/0,[email protected],36-796413,0.html

                                  On a beau chercher, on ne trouve nulle part dans les « journaux autorisés », y compris de droite, la défense de la thèse inverse, à savoir que l’immigration n’est pas une chance pour un pays comme le notre, qu’elle nuit à la cohésion sociale, et que faire valoir l’argument du manque de main d’oeuvre face à trois millions de chômeurs n’est pas nécessairement la meilleure façon de les faire voter pour vous.

                                  Par contre, s’il sagit de les faire descendre dans la rue avec des fourches et des cocktails molotov, ça risque de s’avérer efficace.


                                  • Bulgroz 19 juillet 2006 22:17

                                    Tout à fait d’accord avec toi, Asp Explorer, c’est la conspiration du silence alors que tout le monde dans la rue à voix basse le dit : il y en a trop !!!!!


                                  • rose-helene (---.---.142.172) 20 juillet 2006 08:49

                                    Enfin un commentaire intelligent et libre. Merci, Monsieur, vous me remontez le moral !


                                  • Marcel Patoulatchi (---.---.103.59) 20 juillet 2006 11:43

                                    Ce qui est d’autant plus intéressant dans l’article que vous soulignez, c’est que l’on voit qu’il est considéré comme étrange que le PS ne s’affiche (s’affichait, car depuis peu, avec les moultes « parrainnages » de clandestins, on ne peut plus en dire autant) pas favorables à toutes régularisations.

                                    Le gros flou hypocrite consiste aussi à citer l’exemple Espagnol de 2005, régularisation massive, sans préciser qu’en 2006 l’Espagne demande de l’aide aux autres pays européens pour lutter contre l’immigration illégale.


                                  • Jerome (---.---.205.1) 19 juillet 2006 23:54

                                    Et si pour la designation du candidat on demandait tout simplement aux deputes de nommer, un candidat pour la droite, un candidat pour la gauche.

                                    Mais pour cela il faut changer le mode de scrutin des deputes. Prennons une proportionnelle reelle, pour enfin avoir une representation parlementaire conforme aux idees des Francais. Il n’est pas normal que des partis representant 10-15 ou 20% des voix n’aient pas de deputes. C’est ca le vrai manque de democratie.

                                    Ensuite, il y a des primaires a l’assemblee nationale, entre les differents candidats de droite elus par les deputes de droite, pareil a gauche.

                                    Le francais se retrouverai donc en face d’un choix simple.

                                    Le probleme du nombre infini de candidat a l’election presidentielle trouble le jeu politique. Pour l’election de 2002, plus de 40% des electeurs ont vote a gauche mais aucun candidat de gauche ne se trouvait au second tour.

                                    Dans le cas de 2 candidats choisis par les deputes, les courants gauche/droite seront representes. Si un jour le FN represente une force importante a l’assemblee ou a l’oppose les Verts, ils pourront avoir grace a leurs deputes un candidat a l’election presidentielle.

                                    Et si aucun de candidat n’obtient plus de 40 ou 45% des suffrages exprimes (bulletins blancs pris en compte) les deux candidats sont refoules et l’assemble nomme deux nouveaux candidats.

                                    C’est juste une idee comme ca en passant.


                                    • ant (---.---.252.227) 20 juillet 2006 02:57

                                      Si Le Pen n’est pas aux élections, à qui profite le crime ? Il ne sera pas au second tour. Oui, mais avec le report des voix, y aura-t-il seulement un second tour ?


                                      • nono (---.---.196.191) 20 juillet 2006 07:42

                                        bel exemple de democratie...

                                        que l’on aime ou pas le front nationale...l’extreme gauche elle a acces au medias et obtient des signatures... 2 poids 2 mesures.... on accorde donc les signatures a besancenot et a laguillier ou qu partie de la loi naturelle (qui est une secte) car ils n’ont aucune chance de gagner une election presidentielle ? bravo la democratie a lafrançaise...

                                        Mais le front national lui n’aurait pas les signatures...

                                        Alors qu’il est arrivé au 2em tour des presidentielles... et donc a bien la possibilité d’etre elu

                                        Et on interdirais a plus de 15 % des electeurs de pouvoir s’exprimer....

                                        Desolé mais que l’on aime ou pas le front national il doit avoir toute ses chances de participer... c’est le prinicipe fondamental de la democratie...et il faut laisser au citoyen le choix.

                                        Ensuite les maires qui accordent ces signatures n’ont pas subir le lynchage mediatique venant de la part de ces memes medias qui en plus font du cirage de pompe au politiquement correcte. Un elu qui a accorde sa signature a chirac est tout aussi meprisable mais il l’a fait c’est le principe du jeu democratique........ Mais bon quand on est premier ministre qui n’a jamais afffronte les electeurs, un chirac qui se prend pour un monarque.... y’a bien longtemps que la france est retombe sous la monarchie... la famille s’appelle l’ecole nationale d’administration. ecole dont les diplomes sortie avant 1985 n’ont pas appris l’economie...faut pas s’etonner que la france est dans la merde car on est dirige par des hauts fonctionnaires et la majorite des assemblees representative sont constitues de fonctionnaire... c’est a dire des personnes ultra securisé au niveau carriere professionnelle pour qui la politique est une activité ultra lucrative grace a la corruption...

                                        on ferait mieux de publier la liste des maires qui ne respecte pas les regles elementaires de la democratie : laisser n’importe quel candidats participer.... apres la selection par le fric des candidats la selection par la bande du politiquement correcte....rien que pour cela ca donne envie de voter pour le fn.... les rentiers de la democratie et adepte de l’immobilisme dont la seule ambition c’est d’etre reelu commence a me gonfler grave...


                                        • LosKr (---.---.90.99) 20 juillet 2006 08:03

                                          Je ne crois pas que la personne citée plus haut ait vraiment tant de mal que ça à obtenir les 500 signatures... C’est la même histoire à chacune des présidentielles depuis 1981 et pourtant il n’en a jamais râté aucune !! Et puis après tout, Coluche, en son temps, n’a pas non plus réussi à les avoir, qui s’en est plaint ???

                                          A choisir, je préfèrerais quand même voir ce « type » du FN, plus intéressé à mon avis aussi par l’argent que par ses propres idées politiques, réussir à se présenter à cette élection, plutôt que l’autre petit nabot du MNR, qui me semble, lui, croire à ses idéaux d’un autre temps ! Lui, même s’il ne fait pas autant de bruit que l’autre, il a une odeur qui ne me plait vraiment pas !!!

                                          Si vous avez l’air gênés que l’extrême gauche réussisse à avoir, eux, si « facilement » les 500 signatures, moi pas... Après tout, à part leur démagogie, pas de thèse raciale ou de négacionisme de leur part.

                                          Que l’extrême-droite ne réussisse à profiter de la démocratie pour se faire un tremplin, franchement, je ne vois pas de raison de se plaindre ! Il y a bien assez d’autres partis pour ce qu’on appelle le vote contestataire, sans que cela risque de nuire à la République.


                                          • Marcel Patoulatchi (---.---.103.59) 20 juillet 2006 11:48

                                            Le problème, LosKr, c’est que dans une démocratie, à un suffrage universel, le filtrage des candidats n’est pas censé être un filtrage d’idées mais un filtrage des candidatures fantaisistes, pour éviter d’avoir 16 candidats pour seulement 4 courants de pensée distinct. Or, lorsque Lepage, Gluckstein, Taubira ou Boutin obtiennent leurs 500 signatures, ce filtrage, qui est la seule justification d’un tel filtrage, est inefficace.


                                          • ffi (---.---.233.8) 20 juillet 2006 08:43

                                            en tout cas on voit bien avec qu’elle facilite stalinienne , les noms des parrains (mafia) a ete devoile ...

                                            on attend une liste de tout les participants aux finnancements occultes de polpot et autres conssorts socialo/communiste qui ont tue par millions .

                                            Lepen n’a tue personne , pas comme les moustafas et doudous aux dernieres emeutes .

                                            quand a l’extreme gauche elle vient de signer des accords avec les freres musulmans et fils de mahomet , que l’on donne les noms de ces dhimmis assassins et egorgeurs et pedophiles .


                                            • José W (---.---.25.142) 20 juillet 2006 10:28

                                              Cette histoire des signatures du FN est un marronnier bien connu soulevé avant chaque élection présidentielle : il ne s’est jamais vérifié.

                                              Si l’extrême droite ne parvient pas à avoir ses signatures, ce qui évidemment n’arrivera pas, ses électeurs pourront toujours se tourner vers la droite extrême : de Villiers ou Sarkozy !


                                              • Le libéral Le libéral 20 juillet 2006 10:38

                                                Il serait regrettable que ces candidats ne puissent pas se présenter : Non que j’apprécie leurs idées mais ils doivent pouvoir les exprimer : De même que Besancenot, ils se ridiculisent en parlant et montrent l’absurdité de leurs propositions. Laissons parler les extrêmes, c’est le meilleur moyen de les faire reculer


                                                • louis (---.---.246.105) 20 juillet 2006 10:45

                                                  1995, 2002...2007 : l’Europeoccidentale, la France s’enlisent de plus en plus et les militants du seul part politique ostratisé et diabolisé le savent, ils paient de leur personne, ils voient que des mauvais procès sont faits au fn, que tout est fait pour qu’il ne puisse pas se présenter.Non ! Ce n’est pas éviden d’avoir non plus 100 mais 500 signatures, c’est un obstale sérieux et plus le temps passe plus ce sera difficile de retrouver paisiblement un gouvrnement capable de redresser la barre.Fatalistes, beaucoup d’électeurs n’en veulent pas, ils ont peur, ils croient quetout continuera quan même bn an mal an, malgré la faillite de l’économie, l’immigration massive etc .Alors, c’est beau de faire de l’internet mais allons nous suicider le peuple, la terre, la démocratie qui nous ont vu naître en coninuant à nous dégonfler ou à persécuter Le Pen qui n’est qu’un homme politique mais au travers de qui il faut voir notre personne libre, notre famille, nos ancêtres et tous les témoignages du passé qu’ils nous ont laissé.Moi, je me demande si la France est libanisée ce que deviendront nos bibliothèques, nos cathédrâles, tout ce qui fait notre culture ? Voyez le Kossovo, la Bosnie réislamisés, aux mains des mafias, voyez les cités de non droit, les trafics en tous genres.Croyez-vous que ces semi-esclaves et leurs exploiteurs chinois du 11ème, du 13 ème etc soient des patriotes venus défendre notre patrimoine, l’aimer, le faire prospérer ? N’aurons nous pas des combats ethniques sur notre sol bientôt ? Si le Pen pouvait se tromper et tous ceux qui avec lui ont pourtant prophétisé l’époque contemporaine telle qu"’elle est hélas.


                                                  • Gourouni (---.---.38.140) 20 juillet 2006 10:56

                                                    La vrai question, je pense, c’est pourquoi beaucoup de citoyens français votent pour le front national ? Laurent Fabius a dit il y a 15 ans que le FN pose les bonnes questions mais n’apporte pas les bonnes réponses à ces questions ? Bon sang mais qui a les bonnes reponses si les questions sont bonnes ? bon sang 15 ans deja !


                                                    • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 20 juillet 2006 11:39

                                                      Fabius n’a pas tort. Le FN joue sur des peurs qui existent, mais le traitement de ses peurs par les partis traditionnels est extrêmement maladroit. Il suffit de voir les réactions à l’article sur l’arrivée de Roselmack au 20h pour voir à quel point certains développent une paranoïa de l’arrivée des minorités simplement à cause du concept idiot de la « discrimination positive ».

                                                      La gauche a une attitude béate vis à vis de ces peurs, refusant par exemple d’appliquer la loi 1905 à l’Islam par peur électoraliste. La droite essaye de la jouer père fouettard mais se plante parce que, le cul entre deux chaises, ils reprennent les discours Le Pénistes mais applique des solutions centristes. Du coup les électeurs sont dubitatifs, ils se disent ’Sarko fait le même diagnostic que Le Pen, mais se refusent d’appliquer le même traitement...’. Quant à l’extrême-gauche, ils ont passé des années à appliquer la même stratégie que celle de Le Pen, celle du ’bouc émissaire’, en fustigeant les patrons, les libéraux, les Américains. Sauf que l’immigré se révèle au final un bien meilleur bouc émissaire que ceux habituellement utilisés par l’extrême-gauche. Des régions ouvrières qui votaient communiste pendant les 30 glorieuses votent maintenant FN, le chômage aidant.

                                                      Et Le Pen tire effectivement grand profit de sa censure, il parle peu, et le peu qu’il parle, il applique la même stratégie que George Marchais il y a une vingtaine d’années. Le camarade George n’hésitait pas, dès qu’une question l’embarassait (notamment vis à vis de l’URSS et des liens Moscou-PCF), à changer de sujets, dénonçant une caballe médiatique, une censure. Le Pen fait exactement la même chose : passant plus de temps à dénoncer une censure qu’à exposer ces idées. Et pourtant, je suis persuadé que le jour où Le Pen sera l’invité de 100 minutes pour convaincre, où il pourra librement exprimer toutes ses théories et se trouver des contradicteurs (alors que jusqu’à présent, dans cette émission, il a surtout servi de punching ball à Sarkozy), il ne gagnera pas davantage d’électeurs, mais risquerait d’en perdre.

                                                      C’est un très fin stratège, le statut de victime lui convient parfaitement...


                                                    • Marcel Patoulatchi (---.---.103.59) 20 juillet 2006 11:54

                                                      Il est plus facile de poser les questions que d’apporter les réponses.

                                                      Ceci dit, ça fait aussi 15 qu’un propos tel que celui de Fabius n’a pas été vraiment compris. Exemple : l’insécurité est devenu d’importance pour les grands partis lorsqu’elle est devenue incontournable, tard pour pouvoir la résorber réellement (confirmation en novembre 2005). Il y a plein d’autres thèmes comme ceci qu’on ne peut aborder, puisque si on le fait, on est taxé d’extrême-droite. Nicolas Sarkozy est notamment taxé d’extrême-droite, dans les commentaires de ce même article, pour s’être intéressé à des questions recurrentes dans le discours du FN, sans pourtant avoir repris les propositions du FN. Il y a donc des thèmes qu’on ne peut aborder alors qu’il serait légitime que la gauche et la droite en parle, s’en inquiètent. Comme on en fait rien, on attend que la situation devient explosive, qu’elle nous explose à la gueule, et Le Pen passe pour un visionnaire car il avait osé parlé du problème. Tant que nous ne parlerons pas de tout, tant qu’une laissera une poignée d’extremistes censurer tout débats en déclarant que 50 % des questions de sociétés appartiennent au FN, sont sa chasse gardée, ça continuera. Car on ne règle aucun problème lorsqu’on est pas capable de le nommer.


                                                    • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 20 juillet 2006 12:13

                                                      Le problème de l’insécurité, c’est que les solutions sont difficiles à mettre en oeuvre. Il faudrait augmenter les effectifs policiers et d’enseignements, construire prisons et classes supplémentaires, ce qui serait extrêmement coûteux. Et aucun homme politique n’a voulu prendre ce risque. Le PS en parle dans son projet, et on hurle (à juste titre, d’ailleurs) à l’explosion de la dette si ce genre de mesure était appliqué... Hors, si la dette explose, c’est à cause d’avoir reporté sans arrêt ces difficultés. Le Pen propose de tout résoudre en ’tirant dans le tas’, quitte à mettre innocent et coupable dans le même charter ou sous la même guillotine. Ce qui faisait hurler il y a 30 ans séduit maintenant car les solutions ’alternatives’ n’ont jamais été mises en oeuvre pour raison financière...


                                                    • Malcolm (---.---.29.112) 20 juillet 2006 12:21

                                                      « Tant que nous ne parlerons pas de tout, tant qu’une laissera une poignée d’extremistes censurer tout débats en déclarant que 50 % des questions de sociétés appartiennent au FN, sont sa chasse gardée, ça continuera. »

                                                      Tout n’est pas négatif dans cette négation des problèmes. Plus le temps passe, plus le F.N. progresse.

                                                      Ceux qui aiment bien les comparaisons avec l’hitlérisme apprécieront le fait que le Front n’a jamais connu un de ces reculs, apparemment létal, qui ont marqué l’histoire du NSDAP, comme entre 1924 et 1928, où le parti régresse de 1’900’000 à 800’000 voix, avant de remonter à 6’400’000 en 1930, puis à 13’000’000 en 1932.

                                                      Je ne sais pas si le chancelier Hitler fait partie des références historiques de Jean-Marie Le Pen, mais il est clair que cet exemple montre qu’il ne faut jamais désespérer, comme le disait Maurras : Le désespoir en politique, je cite de mémoire, est une sottise absolue.


                                                    • Marcel Patoulatchi (---.---.103.59) 20 juillet 2006 16:32

                                                      Le fait que Le Pen ai reçu moins de suffrages au second tour qu’au premier me semble indiquer que finalement même ses électeurs ne veulent pas d’une mise en oeuvre de son programme.

                                                      Ca attire l’attention sur les problèmes. On a fait du sentiment sur l’insécurité routière, bingo puisque sa répression est rentable, il faudra bien maintenant réellement traiter l’insécurité, qui comme vous le dites nécessite un investissement dans l’éducation, la justice et la sécurité.

                                                      Malcom, Je ne vois pas bien où vous voulez en venir avec ces chiffres. En Français dans le texte, vous dites qu’il n’est pas négatif que le FN progresse. Au cas où vous ne l’auriez pas compris, vos interlocuteurs ne sont pas d’extrême droite et ne saurais voir cela comme un fait positif.


                                                    • Malcolm (---.---.29.112) 20 juillet 2006 11:54

                                                      La seule peur que je connaisse, c’est la terreur hystérique que provoque les avancées de la droite nationale et populaire.

                                                      Le citoyen, lui, n’a pas peur, il rejette tout simplement le monde multiracial, multiethnique et multiculturel, dans lequel on prétend le forcer.

                                                      Il prétend être chez lui là où sont nés ses pères et ne pas avoir à subir des gens dont il ne se souhaite pas le voisinage. Que ce soit pour des raisons de moeurs, de comportements et/ou de mentalité.

                                                      Dire que tous les Français sont des descendants d’immigrés est une fourberie profondément malhonnête. Très rares sont les Français qui sont issus de lignées intégralement étrangères depuis plusieurs générations.

                                                      L’immigration indo-européenne de culture chrétienne s’est largement francisée par le mariage, ce qui ne se fait plus avec les nouvelles vagues.

                                                      Ou alors rarement et avec un divorce à la clef dans 90 à 95 % des cas - pour cause d’incompatibilité culturelle -, avec les problèmes d’enlèvements d’enfants qui font régulièrement la une de l’actualité.

                                                      Rejeter ne signifie pas avoir peur. Si je n’étais mû que par la peur, mon domicile hébergerait une proliférante colonie de cafards, voisinant avec une sympathique et grouillante population de rats.

                                                      Mais il se trouve que je n’aime ni les rats ni les cafards. Et je pense avoir le droit de m’en protéger, sans pour autant être accusé de blattophobie et de gasparophobie. Encore que si tels étaient mes sentiments, je ne vois pas qui, et au nom de quoi, on mes les reprocherait.


                                                      • Marcel Patoulatchi (---.---.103.59) 20 juillet 2006 16:35

                                                        Et vous êtes un spécialiste en histoire des populations pour être persuadé que la plupart des français sont de sang gaulois (vous savez, ces celtes qui... étrangement vivent dans le Royaume des Francs, un peuple qui n’est pas celte) ?

                                                        Le citoyen n’a pas peur, dites-vous : depuis quand êtes vous qualifié pour parler au nom du citoyen (apparemment, il n’y en a qu’un, « LE citoyen ») ?


                                                      • Malcolm (---.---.111.212) 20 juillet 2006 17:38

                                                        « Et vous êtes un spécialiste en histoire des populations pour être persuadé que la plupart des français sont de sang gaulois... »

                                                        Ca ne veut rien dire sang gaulois, c’est du romantisme de pacotille ou du racisme anachronique.

                                                        Tout est culturel, désormais. Vous datez, mon bon ami.

                                                        Vous en êtes resté aux navrantes imbécilités des comités de vigilance antifasciste de l’entre-deux-guerres.

                                                        Mais si ça vous rassure...< ;o))


                                                      • daniel milan 20 juillet 2006 20:02

                                                        Nos ancêtres les « Gaulois »... avaient toujours la Gaule.. comme moi... et ils fumaient des Gitanes... Non, pas comme moi !


                                                      • Le libéral Le libéral 20 juillet 2006 12:05

                                                        « Aussi laisserai-je, maintenant, la parole à mon ami Luis Régo, qui poussa, naguère, ici même, le plus troublant des cris d’alarme : »Les chiffres sont accablants : il y a de plus en plus d’étrangers dans le monde.«  »

                                                        Repris d’une chronique de Pierre Desproges, spécialement dédicacée à l’ami des cafards


                                                        • Le sondagophobe (---.---.126.57) 20 juillet 2006 12:09

                                                          Je me suis laisser dire que certains candidats de grands partis demandaient à leurs partisans de donner leur signature pour des candidats extrêmes.

                                                          Leur objectif était d’amputer le résultat d’un candidat adverse.

                                                          Avec l’éparpillement des voix, le challenger est moins dangereux.

                                                          Mais si le parti adverse fait de même, c’est l’escalade et on a une multitude de candidats. Et les deux challengers se retrouvent au même rang qu’un « petit » candidat et l’un des deux est éliminé avant la finale.

                                                          Ce qui serait amusant, ce serait de voir les deux candidats dépassés par des extrémistes.

                                                          Décidément, je me laisse dire n’importe quoi !


                                                          • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 20 juillet 2006 12:15

                                                            Franchement, je trouve plus normal un maire qui signe pour Le Pen qu’un maire qui signe pour Taubira ou Chevènement. Le premier favorise une candidature extrêmiste représentant un courant. Le second ne fait que de favoriser la dispersion des voix... D’ailleurs je pense que les maires de droite préfère encore signer pour Taubira comme les maires de gauche aimerait signer pour Lepage ou Madelin...


                                                          • Emile Red (---.---.197.88) 20 juillet 2006 12:36

                                                            Allez donnons lui ses 500 signatures, et qu’il nous fasse plus c... avec ça.

                                                            Cependant quand je lis certains qui disent que la droite extrème (ne serait ce pas une crédibilisation ce néo-sobriquet « droite extrème »), que je nomme extème-droite, représente 15 ou 18% des français j’en arrive à penser que plutôt que voter ces mêmes français devraient apprendre à compter.

                                                            Quand le F(beurk)N obtient 15% des suffrages ça ne représente guère plus de 8 à 10% des inscrits et - de 5% des français...

                                                            Quand un autre dit que les partis d’extrème-gauche représentent que 0.4 à 2.3% c’est chacun, et au premier tour, or la totalité de ces partis représenterait environ 10% comme le F(beurk)N...

                                                            L’image qu’il faut garder c’est que 10% des français votants c’est une ville de près de 100.000 hab, qui sont mis systématiquement à l’écart de la vie politique (qu’ils soit d’ext-droite ou d’ext-gauche).

                                                            Il serait temps de modifier les systèmes électoraux afin d’une plus grande représentativité de la nation, une chambre élue à la proportionnelle, un sénat élu par le peuple, et une élection présidentielle multiparti par regroupement de famille politique et non ce 2eme tour où la moitié des français ne se retrouvent pas, dans ce manichéisme à deux balles.

                                                            On pourrait parier que les électeurs devant un vrai enjeu iraient voter en plus grand nombre.... mais peut-on réver de voir nos oligarques accepter de partager la scène médiatique ?

                                                            En revanche, toutes atteintes à la loi ou aux fondements de la république devraient rendre son auteur définitivement inéligible....n’est-ce pas M. Le Pen et Goldnisch...


                                                            • Marcel Patoulatchi (---.---.103.59) 20 juillet 2006 16:42

                                                              Que 15 % de suffrages corresponde à 10 % des inscrits et 5 % des français (des Français non-inscrits : vous parlez d’individus déchus de leurs droits civiques) ne change rien aux faits. C’est rassurant sur le genre humain, néanmoins, 50 % d’abstention, c’est 50 % de branleurs qui délibérement multiplient par deux le vote des autres.

                                                              Vous pouvez bien faire l’addition des partis d’extrêmes gauches qui ne représentent que 0,4 à 2,3 %, non seulement vous n’arriverez pas à 10 % (comptez bien : vous classez Boutin et Taubira dans l’extrême gauche ?), mais de plus, ce qui compte en l’occurrence c’est le score de chaque candidat, pour savoir si sa candidature est fantaisiste ou non.

                                                              Evidemment, on pourrait souhaiter plus de votes à enjeu, notamment une systématisation des référendums sur les sujets où il y a fort conflit (TCE, mais aussi CPE, lois sur l’immigration). Par contre, je pense qu’il serait tordu d’avoir un président élu avec 17 % des voix, ce qui ne manquerait pas de se produire si le deuxième tour devait être différent du premier. A la rigueur, nous pourrions imaginer un second tour à 3, puis un troisième tour à 2 (histoire de conserver l’idée du suffrage universel).


                                                            • Malcolm (---.---.111.212) 20 juillet 2006 13:56

                                                              « Quand le F(beurk)N obtient 15% des suffrages ça ne représente guère plus de 8 à 10% des inscrits et - de 5% des français... »

                                                              Seulement, il y a 1 Français sur 3 qui ose avouer partager les thèses frontistes au sujet de la surpopulation immigrée. Et ça, ce sont les sondages qui le révèlent.

                                                              A ces 33 %, il faut ajouter ceux (13 %) qui n’osent pas dire que les allogènes leur sortent par les naseaux et ceux (12 %) qui s’efforcent de lutter contre leur propension naturelle au rejet de l’étranger.

                                                              Tu constates donc qu’on en est à 58 %.

                                                              S’agissant des votes, ne penses-tu pas qu’une élection déplaçant un « échantillonage » aléatoire de 30 millions de personnes, fournit des données aussi crédibles, quant à l’état de l’opinion nationale, qu’un échantillonage ciblé de 1’200 personnes ?

                                                              Ce qui indique combien ta remarque « ça ne représente guère plus de 8 à 10% des inscrits et - de 5% des français... » est définitivement conne - Beurk !!!< ;o))


                                                              • Emile Red Emile Red 20 juillet 2006 15:19

                                                                Et bien on sait, au moins qui te paie...

                                                                Mais si je compte bien 58% des français ça représente à quelque chose près l’ensemble de l’électorat, que ton mentor n’est-il donc élu ?...

                                                                C’est très aisé de faire dire n’importe quoi aux chiffres ou aux sondages, seulement quoi que tu fasses ton Breton à particules représente moins de 18% des électeurs exprimés en 2002 et par déduction si on enlève les non exprimés et les non votants on arrive à peine à 15%, mais la population française étant faite de gens qui ont le droit de vote et d’autre qui n’ont pas ce droit (les enfants, pour pas que tu viennes me balancer ta haine raciale), tes 15% fondent au soleil et tombent aux environ de 10%, et encore sois content on n’enlève pas les gens qui on voté pour ton caïd par dépit....

                                                                Sur ce la connerie te salue.


                                                              • Malcolm (---.---.111.212) 20 juillet 2006 17:08

                                                                « Mais si je compte bien 58% des français ça représente à quelque chose près l’ensemble de l’électorat, que ton mentor n’est-il donc élu ?... »

                                                                Mais, mon bon Emile, parmi les Français qui en ont ras le burnous de l’immigration, des immigrés et des descendants d’immigrés, il y en a

                                                                1. qui ne votent jamais

                                                                2. qui votent pour tous les autres partis

                                                                3. qui votent pour le Front national

                                                                Et cela ne change rien au fait qu’un tiers des Français a déjà le courage - et il en faut, compte tenu du terrorisme antiraciste ambiant - de dire qu’ils se sentent proches des théses su F.N. en matière de surpopulation étrangère.

                                                                « Sur ce la connerie te salue. »

                                                                Et Malcolm lui rend son salut. Des fois qu’elle soit contagieuse.

                                                                P.S.- Je voudrais encore te dire, Emile, tes « pseudos » valeurs de la République et de la Révolution, elles ont foiré. La démocratie, comme le christianisme, reposait sur le mensonge, l’illusion et l’aventuré, comme le christianisme, la démocratie s’effondre dans un grand nuage de poussière nauséabonde... Bon débarras.


                                                              • Malcolm (---.---.111.212) 20 juillet 2006 14:09

                                                                On a beau ne pas être vaniteux, c’est un vrai grand bonheur de constater que Supersocialiste Chevalier n’a rien à objecter à ça :

                                                                A ça :

                                                                « Le citoyen, lui, n’a pas peur, il rejette tout simplement le monde multiracial, multiethnique et multiculturel, dans lequel on prétend le forcer. »

                                                                A ça :

                                                                « Il prétend être chez lui là où sont nés ses pères et ne pas avoir à subir des gens dont il ne se souhaite pas le voisinage. Que ce soit pour des raisons de moeurs, de comportements et/ou de mentalité. »

                                                                A ça :

                                                                « Dire que tous les Français sont des descendants d’immigrés est une fourberie profondément malhonnête. Très rares sont les Français qui sont issus de lignées intégralement étrangères depuis plusieurs générations. »

                                                                Et surtout à ça :

                                                                « L’immigration indo-européenne de culture chrétienne s’est largement francisée par le mariage, ce qui ne se fait plus avec les nouvelles vagues.

                                                                Ou alors rarement et avec un divorce à la clef dans 90 à 95 % des cas - pour cause d’incompatibilité culturelle -, avec les problèmes d’enlèvements d’enfants qui font régulièrement la une de l’actualité. »

                                                                Les observateurs non engagés apprécieront. Et ils sauront de quels côtés sont les arguments, de quels côtés, les élucubrations sectaires.


                                                                • Emile Red Emile Red 20 juillet 2006 15:25

                                                                  Malcolm est Le Citoyen et Le Citoyen est Malcolm

                                                                  Malcolm devrait se nommer Marianne.


                                                                • Malcolm (---.---.111.212) 20 juillet 2006 15:36

                                                                  Et toi, tu n’es qu’une pauvre nouille qui n’a rien à répondre non plus.

                                                                  Je vais finir par me prendre pour le meilleur tireur de l’Ouest, sans aucun rival à sa pogne.

                                                                  Faut-il tout de même que mon argumentation soit redouitablement structurée... <smiley)


                                                                • Yan Essal (---.---.241.176) 20 juillet 2006 15:27

                                                                  L’intérêt de votre papier réside surtout dans la dénonciation de notre pseudo démocratie , dénonciation qui n’apparait pas clairement . L’igoble système électoral qui nous est proposé équivaut en effet à un 3ème tour dans lequel les électeurs verraient leur vote public . et seraient parallèlement mis à l’index par une presse fascisante aux ordres du pouvoir . Aucun pays au monde sauf peut-être dans les régimes totalitaires, peut se targuer d’avoir un tel système antidémocratique .

                                                                  Rien que pour cela et ce, quelle que soit l’opinion des candidats , je voterai pour celui qui apparait le plus marginal des candidats et ce qu’il soit de gauche ou de droite extrême !

                                                                  Il faut que les Français prennent bien conscience que nous sommes dans une dictature et non dans une démopcratie . Honte à ceux , élus , qui se prêtent à ce jeu et adoubent les candidats du PS ou de l’UMP .


                                                                  • phéline (---.---.112.208) 20 juillet 2006 16:26

                                                                    Trop de propagande d’extrême-droites sur Agoravox.

                                                                    (Il est vrai aussi que l’extrême-droite (les LePen entre autres) font vendre !)


                                                                    • (---.---.241.176) 20 juillet 2006 19:09

                                                                      par phéline (IP:xxx.x02.112.208) le 20 juillet 2006 à 16H26 Trop de propagande d’extrême-droites sur Agoravox.

                                                                      (Il est vrai aussi que l’extrême-droite (les LePen entre autres) font vendre !)

                                                                      Vendre , mais qu’avez vous donc payé sur agoravox ?

                                                                      Mais peut-être y a-t-il une autre explication , peut-être que le peuple Français , libéré des médias propagandistes , commence à penser , vous voyez se dérouler devant vos yeux ébahis manifestemment la révolte du pronétariat ... ça défrise hein !! vous ne vous attendiez pas à tant de liberté de pensée , vous pensiez que , comme à la télé tout le monde pense foot et tout le monde il est content de la politique ??

                                                                      désolé mon vieux , mais c’est pas ça !


                                                                    • daniel milan 20 juillet 2006 19:25

                                                                      Je ne t’ai pas oublié, Phéline, mais je n’ai pu donner suite, parce que j’ai quelques problèmes avec ma boîte à E-Mail ! Mais mes vues, tu dois les connaître ? par contre, je ne connais pas les tiennes ! Mais on peut échanger nos vues de multiples manières !


                                                                    • Hayek 20 juillet 2006 20:01

                                                                      Aurélien Véron, porte parole d’Alternative Libérale sur Le Monde ( http://medias.lemonde.fr/mmpub/edt/son/20060719/794507_v2_serie_d-ete_-_liberalisme.mp3 )

                                                                      « Je crois que la loi ne doit pas se mêler d’expression, je crois que même les salauds ont droit à la parole et que de brimer les salauds ça leur donne encore plus de pouvoir »


                                                                      • www.jean-brice.fr (---.---.238.190) 21 juillet 2006 08:59

                                                                        Le problème n’est pas de savoir si on aura ou pas des candidats d’extreme droite : le problème est que les règles du jeu sont faussées par un dévoiement de la Constitution. Actuellement le choix des candidats est revenu aux partis qui ont les élus les plus nombreux qu’ils CONTROLENT par toutes sortes de moyens : pour rétablir un MINIMUM de neutralité dans le choix des candidats, il faut rétablir l’ANONYMAT des parrains. Cela évitera de voir LE PEN jouer les victimes pour avoir ses signatures : pour en savoir plus, allez sur www.jean-brice.fr


                                                                        • LOUIS (---.---.246.105) 21 juillet 2006 09:38

                                                                          Si on revient encore à la mascarade de 2002, on est ok avec celui qui remarque que nous sommes dans une sorte de dictature : gauche ou droite : kif-kif ! D’énormes fortuneset intérêts qui ont essayé d’empêcher la seulecandidature qui pouvait leur nuire ’(à eux, pas aux français) pui ont exercé un véritable terrorisme d’entre-deux tours, ayant toutes les manettes du pouvoir médiatique, et dans ces conditions, que JMLP ait fait encore un tel pourcentage de second tour truqué sans débat honnête, est un exploit et j’espère un espoir pour 2007.Quant à ceux qui reprennent sans cesse les vieilles rangaines « antifas » comparant le FN à l’hitlérisme, qu’ils se réveillent de leur erreur, qu’ils comparent un peu la Nation à la famille, qu’ils cessent de se suicider et de détruire la France avec des utopies qui toujours historiquement ont entrai^né les sociétés qui les ont appliquées à leur perte....Car la nation es la « famille des familles », depuis l’aube de l’ Histoire, elle a existé pour faire l’unité de ses membres et les protéger, élever l’Humanité, lui constituer un patrimoine grandiose (etc), ce ne sont pas desd idées mais des faits récurrents ! Un bébé humain ne s’élève pas tout seul, il lui faut une famille cohérente qui aime le prochain avant le lointain... Tout le reste c’est du sable comme à Paris Plage !


                                                                          • www.jean-brice.fr (---.---.238.190) 21 juillet 2006 09:45

                                                                            La Nation avec LE PEN, c’est le retour du vichysme. Le seul vrai national est le « vrai » Gaullisme. Son nationalisme est une captation d’héritage : on sait, il a l’habitude...


                                                                            • Malcolm (---.---.41.217) 21 juillet 2006 12:22

                                                                              Travail, Famille, Patrie, c’est tout de même un programme autrement charmeur que Liberté - poil au nez - Egalité - poil au pied - Fraternité - poil au panier.

                                                                              Mon labeur, les miens, ma terre... A partir de là, on peut édifier autre chose que de la défense d’acquis sociaux. Mais c’est un fait que ça demande plus d’efforts, plus d’engagement personnel.

                                                                              Elle sait ce qu’elle fait, la gauche, en misant sur les feignants... C’est une clientèle stable et fidèle smiley)


                                                                              • Begbie (---.---.71.51) 21 juillet 2006 23:10

                                                                                Quoi qu’il en soit, si les socialistes maintiennent leur politique d’immigration (laquelle ?), l’élection 2007 sera synonyme de débâcle pour eux àmha... Les Français se préoccupent (pour ne pas dire s’inquiètent) de plus en plus des flux migratoires entrants, et la gauche, avec ses discours ’humanistes’ démagogiques et désuets, risque de revivre un 21 avril 2002 bis et payer le prix fort de son marasme politique...

                                                                                Cela ne relève en aucun cas d’un constat malsain, ’raciste/xénophobe’, ou politiquement incorrect d’affirmer une fois pour toutes que la France n’est plus en capacité d’accueillir des centaines de milliers d’immigrés chaque année... Ce thème est banni des médias, presque censuré, il est impossbile d’aborder la question sans se voir marqué au fer rouge par l’étiquette de la ’xénophobie’... Pourquoi ? Pourquoi un tel extrême ?

                                                                                Il faut regarder le problème en face, et sous tous les angles... La crise de l’emploi, la crise du logement, la dette insurmontable et abyssale (2000 milliards €, essayez d’imaginer) sont autant de contraintes qui permettent de déduire que nos dirigeants doivent prendre des mesures à la hauteur des problématiques qui poussent notre pays sur une pente de plus en plus raide...

                                                                                Ces mesures qui devraient être étudiées et appliquées, auraient déjà dû être entreprises il y a déjà des années. Il est très héroïque et altruiste de vouloir offrir une vie décente et digne à tous ceux qui espèrent trouver le confort en France ; à la seule condition que le pays puisse encore en être capable... Jack Lang et ses collègues de gauche font de ’beaux’ discours, mais ils n’expliquent JAMAIS comment ils comptent financer tous ces projets ’humanistes’ d’accueil et d’asile...

                                                                                Nous avons déjà beaucoup de mal à réduire le taux de chômage actuel, alors comment offrir un emploi à chacun des immigrés venant gonfler la liste de personnes sans emploi ? Et il en va de même pour le logement ! Sans emploi, il faudra bien que ces personnes puissent vivre, se nourrir, se loger, accéder aux soins médicaux, etc... Où va-t-on puiser les ressources financières afin de combler tous ces besoins ? Auprès des actifs cotisants qui ne parviennent déjà plus à ’boucler’ les fins de mois pour la plupart... Et cela devient un cercle vicieux...

                                                                                Si les ’élites’ politiques ne daignent se pencher sérieusement et concrètement sur la question, il faut s’attendre à ce que notre système si cher à nos yeux périclite de plus en plus rapidement, et atteigne le point de non retour, si ce n’est pas déjà fait... Il faut rappeler que la dette accumulée depuis bientôt 25 ans atteint un tel niveau que la totalité de l’impôt sur le revenu annuel sert à payer uniquement les intérêts de la dette !!! C’est un engrenage infernal qui ne cesse de s’aggraver...

                                                                                Bref, une grande partie des électeurs qui ont voté pour JMLP en 2002 n’épousait pas forcément toutes les idées du candidat, mais faute de propositions et projets au PS et à l’UMP, elle s’est réfugiée vers le parti qui répondait ’au mieux’ à l’une de ses attentes principales...

                                                                                Et cette attente s’est accrue au fil des ans... L’UMP a désormais compris l’enjeu que pouvait représenter ce thème de campagne, euh ce projet politique smiley

                                                                                La gauche est condamnée à ne jamais engager de changements radicaux relatifs à l’immigration, car ce ne serait pas très... socialiste...


                                                                              • Bulgroz (---.---.144.46) 22 juillet 2006 00:08

                                                                                Begbie,

                                                                                Je vous rejoins complétement dans vos commentaires.

                                                                                Oui, effectivement, il est trés triste de constater que le PS et une frange de la population s’est stratifié dans ses bons sentiments et dans un extrémisme incroyable par rapport au problème des flux migratoires.

                                                                                Quant à cette censure incroyable de tous les medias qui occulte les problèmes massifs posés par cette immigration incontrolée. Tout cela va mal finir, pour le PS, c’est clair, ils ont out.


                                                                              • jer (---.---.104.35) 22 juillet 2006 09:54

                                                                                Le problème posé par l’article n’était pas le programme du FN mais la possible non-candidature de Le Pen faute de 500 signatures.

                                                                                Comme l’on dit plusieurs commentateurs, c’est un marronnier. Je n’ai aucun souci, il les aura ses signatures de même que Laguiller.

                                                                                Cependant cela prouve que le système est mauvais. Pour le remplacer, je pense que ne devrait être présentable que les candidats de partis ayant obtenus un certain nombre de voix aux élections municipales, départementales, régionales et législatives, disons 5% des inscrits.


                                                                                • (---.---.208.6) 22 juillet 2006 16:26

                                                                                  Je ne suis pas d’accord avec la fin de votre commentaire... Tout un chacun est en droit, s’il le désire, de se présenter à l’élection présidentielle... Car si ce n’était pas le cas, seules certaines ’élites’ auraient l’opportunité de faire entendre leurs idées et projets...

                                                                                  Et le commun des citoyens peut tout aussi bien représenter la France et apporter de véritables opportunités au pays (former un gouvernement c’est une autre histoire), en tout cas pas moins qu’un Mitterrand ou un Chirac qui sont restés respectivement 14 et 12 ans au pouvoir sans vraiment justifier selon moi leur rôle et fonction, et qui n’ont pas mis en oeuvre les mesures nécessaires, indispensables afin de remettre la France sur le ’droit’ chemin...

                                                                                  Ce droit à la candidature engendre forcément des dérives telle la dispersion des voies à cause d’un trop grand nombre de candidats, mais tous les goûts sont dans la Nature, et les électeurs sont libres de voter pour qui ils le souhaitent, et ce sont eux qui choisissent l’heureux élu, élite ou pas...

                                                                                  Vous affirmez que le système est mauvais, et l’on ne peut vous contredire... Prenons la représentativité des partis au Parlement (vous allez dire que je fais du hors-sujet smiley...

                                                                                  Sans vouloir le défendre, mais en respectant la définition du Système Démocratique, un parti comme le FN, lequel arrive second aux élections présidentielles en 2002 (choix des électeurs), ne bénéficie d’aucun siège à l’Assemblée Nationale par exemple, alors qu’il représente un fort pourcentage de la population, ou du moins des électeurs... Les communistes tous confondus ont récolté 3 à 4 fois moins de voies et ils sont représentés... Le PS, qui n’a même pas accédé au second tour, incarne la deuxième ’représentation’ à l’Assemblée...

                                                                                  C’est ce système qu’il faut changer... Nous savons tous que les législatives ne sont pas la meilleure solution afin de représenter toutes les couleurs politiques de notre pays, et donc des électeurs... Mais bien évidemment, l’UMP et le PS bottent en touche lorsque ce sujet est abordé par les journalistes... Cela ne leur conviendrait pas... VIVE LA DEMOCRATIE...


                                                                                • Begbie (---.---.208.6) 22 juillet 2006 16:28

                                                                                  P.S. : un petit oubli... Begbie est l’auteur du commentaire ci-dessus smiley


                                                                                • Begbie (---.---.89.77) 23 juillet 2006 02:52

                                                                                  Pour Cedric :

                                                                                  (1) Ne désirant pas jouer au jeu des comparaisons, et du ’poids’ des morts sur la balance d’un côté ou de l’autre, je ne m’exprimerai pas outre mesure sur « qui a été le plus sanguinaire »... Il y a eu des atrocités et des injustices des deux côtés, voilà tout...

                                                                                  (2) C’est bien connu... Les syndicalistes n’ont aucun, mais alors aucun lien avec l’extrême gauche... Tsss...

                                                                                  (3) Ca s’apparente plutôt à Trotski qu’à Staline... Mais connaissez-vous les fondements du programme de Lutte Ouvrière, entre autres ? Pas les discours démagogiques qu’Arlette ressort du formol à chaque élection, non, j’évoque les principes et bases véritables, les méthodes ultraclandestines et le sectarisme qui ne sont jamais abordés dans les médias...

                                                                                  Par définition, les communistes souhaitent faire éclater le système capitaliste actuel et le remplacer par la mise en commun, la possession commune de la globalité des richesses afin de les répartir ’équitablement’ entre chacun des protagonistes citoyens... La mort de l’accomplissement personnel en quelque sorte...

                                                                                  Tous les pays ayant adopté ce système sont allés d’échecs en échecs (URSS, Chine, Cuba, Corée du Nord, ...). Depuis la chute du bloc soviétique, les pays concernés tels la Russie et les pays de l’Est, sortent la tête de l’eau et obtiennent un taux de croissance phénoménal...

                                                                                  La Chine, qui n’ose l’avouer, a remplacé - officieusement - son système purement communiste par une alternative capitaliste qui lui permet également de connaître un essor économique hors du commun...

                                                                                  Les idées de Mme Laguiller et de ses collègues d’extrême gauche ne sont qu’un retour en arrière, un archaïsme politique en contradiction avec la Nature Humaine, et un appel au marasme économique incompatible avec le modèle qui est en train de se mettre en place sur tous les continents, au travers de pôles comme le Brésil, l’Inde ou la Chine pour ne citer que les plus récents...

                                                                                  L’un des thèmes récurrents des communistes est la taxation maximale des entreprises via leurs profits, lesquelles se retrouveraient exsangues ou presque après quelques années pour la plupart (les plus petites surtout)... Ce serait signer l’arrêt de mort des embauches, des implantations et investissements étrangers, et la fermeture des PME qui engendrent actuellement la grande majorité des richesses liées à l’imposition des entreprises (qui payent déjà le prix fort)...

                                                                                  Pas d’entreprises, pas d’emplois, pas de consommation, et ainsi de suite... Un inévitable cercle vicieux...

                                                                                  Cordialement


                                                                                • nono (---.---.94.25) 22 juillet 2006 17:28

                                                                                  Les belles idees de l’extreme gauche on fait 100 millions de mort durant le 20 em siecle...

                                                                                  Si vous ne voyez pas de danger dans besancenot, krivine et laguillier ... ce ne sont que des lenines ou des stallines en sommeil qui une fois au pouvoir aurons la meme capacite de nuissance et de morts que les leaders de l’extreme gauche qui ont du sang sur les mains.....

                                                                                  En france l’angelisme face a l’extreme gauche est edifiante... sans parler de leur officine comme education sans frontiere qui manipule l’opinion publique et qui enrole des naifs....

                                                                                  Que vous le vouliez ou non la realite est qu’il y a deux poids deux mesures....

                                                                                  et que la democratie c’est de laisser le front national de participer....

                                                                                  Ce qu’ils veulent combattre le FN n’ont qu’a le faire sur le terrain des idees pas sur le terrain de la censure....

                                                                                  on est democrate ou l’on ne l’ai pas.

                                                                                  et personne n’est dupe... y’a pas besoin de voter pour le fn pour constater que le fn n’est pas traite comme un parti lambda alors l’extreme gauche elle si...

                                                                                  L’ambition de l’extreme gauche c’est de transformer la france en seine saint denis geante... la clientele habituelle de l’extreme gauche ... les immigres et les pauvres qui ont une vision angélique de l’immigration....

                                                                                  les ouvriers qui reflechissent eux ont abandonné l’extreme gauche pour l’extreme droite... car c’est eux qui ont fais en premier les frais de cette immigration....

                                                                                  la classe ouvriere n’est pas si bete et a bien compris la menace que represente l’immigration non selective :
                                                                                  - la baisse des salaires, (avec le soutient des syndicats cgt, cfdt, fo, etc : tout benef pour les patrons dans les années 60 )
                                                                                  - l’augmentation de la pauvreté,
                                                                                  - l’insecurité,
                                                                                  - le recul de la laicité
                                                                                  - la regression des valeurs européene au profit de l’islam....

                                                                                  moi je m’excuse les electeurs du fn que vous avez traite de con merite le plus grand respect et leurs choix politiques visionnaire est plus eclaire qu’un militant du partie socialiste qui n’est autre qu’un bobo qui croit detenir la verite et qui s’imagine pensez comme un pauvre.....

                                                                                  je ne partage peut etre pas vos idées, mais je suis pret à tout pour que vous puissiez les exprimer... (Voltaire )


                                                                                  • Senatus populusque (Courouve) Courouve 22 juillet 2006 17:36

                                                                                    Ce que Voltaire a vraiment dit :

                                                                                    « J’aimais l’auteur du livre de l’Esprit [Helvétius]. Cet homme valait mieux que tous ses ennemis ensemble ; mais je n’ai jamais approuvé ni les erreurs de son livre, ni les vérités triviales qu’il débite avec emphase. J’ai pris son parti hautement, quand des hommes absurdes l’ont condamné pour ces vérités mêmes. » Voltaire, Questions sur l’Encyclopédie, art. Homme.

                                                                                    « En général, il est de droit naturel de se servir de sa plume comme de sa langue, à ses périls, risques et fortune. Je connais beaucoup de livres qui ont ennuyé, je n’en connais point qui aient fait de mal réel. [...] Mais paraît-il parmi vous quelque livre nouveau dont les idées choquent un peu les vôtres (supposé que vous ayez des idées), ou dont l’auteur soit d’un parti contraire à votre faction, ou, qui pis est, dont l’auteur ne soit d’aucun parti : alors vous criez au feu ; c’est un bruit, un scandale, un vacarme universel dans votre petit coin de terre. Voilà un homme abominable, qui a imprimé que si nous n’avions point de mains, nous ne pourrions faire des bas ni des souliers [Helvétius, De l’Esprit, I, 1] : quel blasphème ! Les dévotes crient, les docteurs fourrés s’assemblent, les alarmes se multiplient de collège en collège, de maison en maison ; des corps entiers sont en mouvement et pourquoi ? pour cinq ou six pages dont il n’est plus question au bout de trois mois. Un livre vous déplaît-il, réfutez-le ; vous ennuie-t-il, ne le lisez pas. » Voltaire, Questions sur l’Encyclopédie, art. Liberté d’imprimer.


                                                                                  • Cedric (---.---.172.149) 22 juillet 2006 18:14

                                                                                    Juste trois tres simples reactions :

                                                                                    (1) C’est vrai que l’extreme droite, elle, n’a pas de morts sur la conscience...

                                                                                    (2) FO, CFDT, CGT de l’extreme gauche ?

                                                                                    (3) quand l’extreme gauche a ete au pouvoir en France et en quoi a-t-elle des idees staliniennes aujourd’hui ?

                                                                                    Nono, je vous laisse mediter dessus. Juste un conseil, parlez des choses que vous pouvez connaitre.

                                                                                    Cedric

                                                                                    P.S. : et quand bien meme vous souhaiteriez au nom de la democratie laisser le droit au FN de se presenter, vous pourriez abolir le droit a l’extreme gauche francaise, dont l’unique parti (la LCR) obeit a la definition de parti (bien que ce soit plus, a mon avis, un mouvement philosophique). Cherchez l’erreur !


                                                                                  • Begbie (---.---.19.51) 24 juillet 2006 02:30

                                                                                    Pour Cedric :

                                                                                    (1) Ne désirant pas jouer au jeu des comparaisons, et du ’poids’ des morts sur la balance d’un côté ou de l’autre, je ne m’exprimerai pas outre mesure sur « qui a été le plus sanguinaire »... Il y a eu des atrocités et des injustices des deux côtés, voilà tout...

                                                                                    (2) C’est bien connu... Les syndicalistes n’ont aucun, mais alors aucun lien avec l’extrême gauche... Tsss...

                                                                                    (3) Ca s’apparente plutôt à Trotski qu’à Staline... Mais connaissez-vous les fondements du programme de Lutte Ouvrière, entre autres ? Pas les discours démagogiques qu’Arlette ressort du formol à chaque élection, non, j’évoque les principes et bases véritables, les méthodes ultraclandestines et le sectarisme qui ne sont jamais abordés dans les médias...

                                                                                    Par définition, les communistes souhaitent faire éclater le système capitaliste actuel et le remplacer par la mise en commun, la possession commune de la globalité des richesses afin de les répartir ’équitablement’ entre chacun des protagonistes citoyens... La mort de l’accomplissement personnel en quelque sorte...

                                                                                    Tous les pays ayant adopté ce système sont allés d’échecs en échecs (URSS, Chine, Cuba, Corée du Nord, ...). Depuis la chute du bloc soviétique, les pays concernés tels la Russie et les pays de l’Est, sortent la tête de l’eau et obtiennent un taux de croissance phénoménal...

                                                                                    La Chine, qui n’ose l’avouer, a remplacé - officieusement - son système purement communiste par une alternative capitaliste qui lui permet également de connaître un essor économique hors du commun...

                                                                                    Les idées de Mme Laguiller et de ses collègues d’extrême gauche ne sont qu’un retour en arrière, un archaïsme politique en contradiction avec la Nature Humaine, et un appel au marasme économique incompatible avec le modèle qui est en train de se mettre en place sur tous les continents, au travers de pôles comme le Brésil, l’Inde ou la Chine pour ne citer que les plus récents...

                                                                                    L’un des thèmes récurrents des communistes est la taxation maximale des entreprises via leurs profits, lesquelles se retrouveraient exsangues ou presque après quelques années pour la plupart (les plus petites surtout)... Ce serait signer l’arrêt de mort des embauches, des implantations et investissements étrangers, et la fermeture des PME qui engendrent actuellement la grande majorité des richesses liées à l’imposition des entreprises (qui payent déjà le prix fort)...

                                                                                    Pas d’entreprises, pas d’emplois, pas de consommation, et ainsi de suite... Un inévitable cercle vicieux...

                                                                                    Cordialement


                                                                                  • Adolphos (---.---.59.170) 24 juillet 2006 06:22

                                                                                    « (2) FO, CFDT, CGT de l’extreme gauche ? »

                                                                                    Le CGT pas d’extréme gauche ?! Depuis quand le Communisme n’est-il plus d’extréme gauche !


                                                                                  • Cedric (---.---.172.149) 24 juillet 2006 16:22

                                                                                    Reponse a Adolphos : depuis que le PCF organise des defiles de modes par exemple. Juste un exemple, juste un exemple. Et puis un deuxieme, depuis que les syndicats non pas ete foutus de defendre les retraites, preferant la derive capitaliste a l’ame humaine (parti comme je suis, j’en suis a bosser jusqu’a 90 ans, avec la mise au chomage de millier de jeunes sur la conscience, qui plus est !). Et puis un troisieme, depuis que les stars de la musique francaise arrivent en mercedes a la fete de l’Huma (Dieu hait son ame !), en montrant un air totalement pedant (je parle d’un ancien doker).

                                                                                    Ceci dit, il reste de bonnes personnes au PCF comme a la LCR. Ils n’aiment toujours pas l’argent mais ils ne veulent pas non plus etre au pouvoir. Je pense par exemple a Madame Marie-George Buffet, desirant allier les personnes afin que tout le monde s’y retrouve.

                                                                                    Et vous, Adolphos, vous devez rigoler maintenant, en lisant ces quelques lignes. Et vous continuerez surement a cracher sur l’extreme gauche, et je suis sur aussi que vous serez le premier a descendre dans la rue lorsque vos acquis sociaux franchement propres commenceront a etre touches... A moins que vous ayiez l’argent, pauvre de vous !

                                                                                    Mais seulement, souvenez vous de la soie dans laquelle vous vivez, elle est due grace a... la gauche et l’extreme gauche. C’etait lorsque le Parti Socialiste etait encore de gauche et encore socialiste, c’etait lorsque le PCF rassemblait les travailleurs, et c’etait aussi lorsque ce meme PCF blamait les actions du regime communiste russe (qui n’avait de communiste que le nom).

                                                                                    J’espere seulement pour vous que le jour ou vous descendrez dans la rue pour vous battre pour vous meme ou simplement pour vos enfants vous penserez a cela. Et j’espere surtout que vous penserez a la facon don vous avez acquis votre jolie mercedes, pourquoi vos enfants ont le droit de faire des etudes, pourquoi vous meme avez le droit a l’electricite, l’eau courante dans votre joli pavillon dont vous etes le proprietaire a la sueur de votre front et surtout pourquoi vous pouvez vous exprimer librement sur AgoraVox.

                                                                                    On ne vous demande pas de vous sentir redevable, ce serait le comble. On vous demande simplement de voir un peu plus loin que le bout de votre nez. Ce monde, en face de vous, s’appelle « Societe ». C’est rempli de personne tous aussi semblables que differentes, et c’est la sa force et sa beaute !

                                                                                    Cedric


                                                                                  • Cedric (---.---.172.149) 24 juillet 2006 16:41

                                                                                    Reponse tres rapide pour Begbie... Je trouve votre commentaitre tres interessant et non denue de sens. Ceci dit, je ne suis pas tout a fait d’accord. Vous prenez en exemple les pays communistes actuels, auto-declares comme tels. Qu’ont-ils de communistes, mis a part un nom ? Ou a ete mis en place le communisme dans le monde, mis a part sur quelques iles du Pacifique, mis a part dans les livres.

                                                                                    Visiblement nous sommes bien d’accord la dessus... Ce qui a ete appele communisme et qui a fait trembler le bloc capitaliste jusqu’a 1989-1991 n’etait autre qu’une deraison etatique que nous pourrions appeler fascisme (ce n’est pas de moi, mais du Berurier Noir : « Stalinisme Facisme »). Je pense meme que la Chine actuelle, qui reve a son enrichissement et a son ascension personnelle, est un des pays les plus capitalistes qu’il n’ait jamais existe. A la seule differences des etats coloniaux capitalistes (Etats Unis d’Amerique et d’Europe), elle n’impose pas ses idees aux autres pays par la force autre qu’economique.

                                                                                    Et vous parlez de « mort de l’accomplissement personnel ». Cependant, que ce soient les capitalistes et les « communistes », les laisser-pour-compte crevent tous de la meme facon. Avec la gueule ouverte et le ventre vide. Et ce qui est seulement vrai dans l’histoire, c’est qu’ils n’ont pas eu cette chance de l’accomplissement personnel.

                                                                                    Peut-etre que la reside la base du Communisme (avec un grand « C »). Ne pas avoir de laisser-pour-compte. En somme faire de la Societe une ruche d’abeilles en quelque sorte, une fourmilliere grouillante de vie. Soit nous prenons cette voie, soit nous continuons a tuer les laisser-pour-compte. A nous de voir...

                                                                                    L’homme est un loup pour l’homme a-t-on dit, surtout lorsqu’on lui apprend ce qu’est l’outil du pouvoir. Lorsque nous refuserons d’apprendre cela, alors peut-etre qu’on ne mourra plus de cette facon.

                                                                                    Cedric

                                                                                    P.S. : quand au sectarisme de LO... Ah bon ?! (ironie, mon/ma Cher(e) !).


                                                                                  • Page 2007 (---.---.168.124) 22 juillet 2006 22:15

                                                                                    AGORAVOX.FR  Au printemps 2002, près de 700 maires ont parrainé les candidatures de Jean-Marie Le Pen et Bruno Mégret à l ?élection présidentielle. Les deux leaders de la droite extrême sont-ils assurés du renouvellement de leurs “parra...


                                                                                    • nono (---.---.94.25) 23 juillet 2006 11:44

                                                                                      (1) C’est vrai que l’extreme droite, elle, n’a pas de morts sur la conscience...

                                                                                      - > je n’ai jamais dit cela. Mais je constate que la veille republicaine qui existe face a l’extreme droite qui se traduit par une censure abusive est indigne d’un pays qui se pretend republicain.

                                                                                      On lutte contre des idées par le débat pas par la censure.

                                                                                      Alors que l’extreme gauche tout aussi dangeureuse elle bénéficit du même traitement et d’acces aux medias que n’importe quel partie republicain... Et par consequent que vous le vouliez ou non le constat est la....

                                                                                      (2) FO, CFDT, CGT de l’extreme gauche ?

                                                                                      - > En france dans les années 60 ce sont ces memes syndicats qui ont defendu la politique d’immigration que defendez le patronnat. Et comme nos syndicats français ont toujours fleurtés avec les idées droits de l’hommiste et les utopies economique simplistes de l’extreme gauche... vous avez une différence de salaire de 20 % entre l’ouvrier allemand et l’ouvrier français.... Le marche du travail est une question d’offre et de demande.... diminuez l’offre de travailleur et vous augmentez les salaires.... regardez sur le site de l’anpe pour un job de patissier avec un CAP vous verrez la demonstration de ce que j’affirme... qui est basique... D’ailleurs ses syndicats ont encore defendu les positions de education sans frontiere qui encourage la vilation des lois republicaines en matier d’immigration...Education sans frontiere officine d’extreme gauche qui a reussit a seduire des citoyens candides qui savent meme pas qui tire les ficelles derriere....

                                                                                      (3) quand l’extreme gauche a ete au pouvoir en France et en quoi a-t-elle des idees staliniennes aujourd’hui ?

                                                                                      - > On pourrais dire exactement pareil pour le front national. Il n’a jamais gouverné. La différence c’est que le front national est capable d’arriver au 2em tours pas l’extreme gauche. Alors que l’extreme gauche jouit d’un acces aux medias d’un partie republicain lambda et que les medias manque totalement de sens critique face a elle...

                                                                                      Faut pas s’etonner de l’inculture economique des français qui sont totalement candide face aux idées de l’extreme gauche.

                                                                                      Quand a faire l’experience des idees de l’extreme gauche... non merci.

                                                                                      vous n’avez qu’allez en corée du nord au venezuela ou a cuba....ou l’extreme gauche est au pouvoir qui a ce que je sache ne sont pas stalinien mais qui sont toute des disctatures en puissance et ou la famine regne... et ou les prisonniers politiques, les democrates, les homosexuels, etc sont opprimés et exterminés...

                                                                                      quand on croit a l’etat providence et a l’economie planifié et ou les opposants politique sont eleminés cela s’appelle une dictature...

                                                                                      Aucune forme de mis en application des idées de l’extreme gauche n’a fonctionné dans l’histoire...et tous ses pays sont devenu des dictatures qui ont disparu.

                                                                                      y’a bien que des neuneux et des dangeureux utopistes pour se lancer dans l’extreme gauche a la française.... quand on voit les imbecilités que disent besancenot et laguillier qui comprennent rien....Je confirais pas l’avenir d’un pays de 60 millions a une retraité et a un postier timbré... qui ne sont que des dictateurs en sommeil...

                                                                                      Mais pour les candides et les neuneux adeptent des idées simpliste l’extreme gauche plait....c’est comme la real tv plus c’est con plus c’est demago plus y’a de client...

                                                                                      La real tv et l’extreme gauche ca evite de reflechir et de regarder la réalité en face....


                                                                                      • l’Omnivore Sobriquet (---.---.140.182) 23 juillet 2006 15:51

                                                                                        Encore un papier qui discute de l’interdiction à JMLP de se présenter, comme si la question était légitime, comme si elle se posait. Elle se pose pour tous, jusqu’à la dernière seconde, mais Le Pen a gagné son éligibilité jusqu’à présent malgré les embûches genre Carpentras, « détail » etc. (les liseurs pourront se renseigner sur un site tenun par des membres du FN, sur cette vingtaine de dossier, là http://www.veritesurlefn.org/modules/xfsection/ )

                                                                                        Un parti dont un des piliers tonne que les Harkis « sont des sous-hommes », devrait être convoqué au conseil constitutionel illico.

                                                                                        La candidature de Le Pen est évidemment acquise, jusqu’à ce jour (mais moi j’ai confiance), comme elle l’était tout évidemment en PACA2004 (« Il ne veux pas être élu en fait », vouv vous souvenez ? Pour l’histoire de cette affaire, dont la constestation est interdite par la geuze, voire le lien ci-dessus, aussi.), elle est acquise car républicaine, et vous vous souhaitez l’arnaque. C’est bien son ’droit à’ qui est imprévisible, car ce domaine sémentique est réservé, vu la nature anti-républicaine de notre régîme bananier. (..fromager, soyons ’ethniques’ !!)

                                                                                        Avec vos considérations sur ’l’éventuelle’ interdiction de JMLP à se présenter, vous jouez au coup d’état, rien de moins.

                                                                                        Antirépublicain.


                                                                                        • alfa (---.---.212.208) 23 juillet 2006 17:36

                                                                                          Je ne vois pas pouquoi certains prennent la précaution de commencer leur réaction par« je ne suis pas d’accord avec ces idées là »,ou autres préambules similaires. Monsieur LEPEN est un homme politique comme les autres ; sauf que dans son cas, par rapport aux autres,on connait ses idées,bref, il est franc du collier. Il dit tout haut ce que pense 75% des français même si ce n’est pas du politiquement correcte. Alors on peut etre d’accord ou pas avec ses idées pour la France,mais pour moi il est aussi honorable que d’autres, qui se cramponnent par des méthodes plus ou mons légales, à leur marocain ou à leur banc.


                                                                                          • Jojo2 (---.---.46.224) 23 juillet 2006 23:51

                                                                                            75% des Français pensent que l’holocauste est un détail de la 2ème guerre mondiale ?

                                                                                            Pauvre de nous...


                                                                                          • Begbie (---.---.19.51) 24 juillet 2006 02:28

                                                                                            « 75% des Français pensent que l’holocauste est un détail de la 2ème guerre mondiale ? » signé Jojo2...

                                                                                            Primo il n’était pas question de la WW2 mais de l’Histoire avec un grand H. Ce qui n’excuse rien, mais c’est juste pour « mettre les pendules à l’heure »...

                                                                                            Secondo le programme du FN ne se résume pas à une ou deux phrases prononcées par JMLP il y a des années, voire décennies, et que les médias ont vite fait de graver dans la mémoire collective afin de la ou les ressortir à la première occasion (un bel os à ronger). D’ailleurs c’est ce que vous venez de faire (caricaturalement de surcroît), ça marche on dirait...

                                                                                            On entend beaucoup moins parler (jamais il faudrait dire) du procès qu’a perdu Daniel Cohn-Bendit pour actes pédophiles... Et cela ne l’empêche pas outre mesure de participer allègrement à des émissions TV, et personne ne daigne lui balancer cette affaire à la figure à tout bout de champ ; c’est pourtant un acte bien plus grave àmha...

                                                                                            Souvent les débats, lorsqu’un représentant FN est invité sur un plateau TV (à toutes les morts d’évêque si je puis dire), tournent autour de la xénophobie, des phrases prononcées ici-ou-là, mais jamais ne sont débattues les idées et projets (sur le fond), comme le ferait tout naturellement un représentant PS face à un représentant UMP par exemple...

                                                                                            Il est une hypocrisie qui demeure au sein des « institutions médiatiques », dont la plupart se soumet aux directives officieuses de certaines « élites » politiques, selon le camp et les intérêts qu’elle désire défendre...

                                                                                            Ce qui me plairait vraiment serait d’assister à l’après-débat, lorsque les lumières s’éteignent sur le plateau... Je suis certain qu’une fois les masques tombés, les invités de tous bords se serrent la poigne comme si de rien n’était, et cessent entre êtres humains cette mascarade, cette comédie qu’ils nous offrent volontiers afin de marquer leurs « différences », leurs différends et leur mépris...


                                                                                          • Jojo2 (---.---.50.196) 24 juillet 2006 09:31

                                                                                            Pauvre de nous...

                                                                                            - janvier 1960 : condamné pour des menaces de mort proférées à l’encontre d’un commissaire de police.

                                                                                            - 27 avril 1964 : condamné pour coups et blessures volontaires.

                                                                                            - 16 janvier 1969 : condamné à trois mois de prison avec sursis et 20 000 F de dommages et intérêts pour coups et blessures volontaires par le Tribunal de grande instance de Paris.

                                                                                            - 14 janvier 1971 : reconnu coupable par la Cour de cassation d’« apologie de crime de guerre ». La pochette d’un disque édité par la Serp affirmait : « La montée vers le pouvoir d’Adolf Hitler et du Parti national-socialiste fut caractérisée par un puissant mouvement de masse, somme toute populaire et démocratique, puisqu’il triompha à la suite de consultations électorales régulières, circonstance généralement oubliée. »

                                                                                            - 11 mars 1986 : condamné au franc symbolique pour « antisémitisme insidieux » (peine confirmée en appel le 9 juillet). Jean-Marie Le Pen s’en était violemment pris à des journalistes juifs ou d’ascendance juive : « Je dédie votre accueil à Jean-François Kahn, à Jean Daniel, à Yvan Levaï, à Elkabbach, à tous les menteurs de la presse de ce pays. Ces gens-là sont la honte de leur profession. Monsieur Lustiger me pardonnera ce moment de colère, puisque même Jésus le connut lorsqu’il chassa les marchands du temple, ce que nous allons faire pour notre pays. » Et il leur accordait comme circonstance atténuante de n’avoir « appris le français que récemment ».

                                                                                            - 27 mars 1986 : reconnu coupable d’apologie de crimes de guerre dont la déportation pour l’édition d’un disque sur lequel on peut entendre « un hymne du parti nazi » et « Vive Hitler ».

                                                                                            - 16 novembre 1987 : condamné à 3000 F d’amende et 8000 F de dommages et intérêts à verser au Mrap pour « provocation à la haine, la discrimination et la violence raciale » par le Tribunal de Paris à la suite de la distribution d’un tract lors des élections municipales de 1983. Condamné lors du même procès à 5 000 F d’amende pour « provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence raciale » pour ses propos lors d’une l’émission du 14 février 1984, selon lesquels « le monde islamo-arabe » constituerait un « danger mortel ». Peines confirmées par la Cour d’appel de Paris (11ème chambre) le 29 mars 1989.

                                                                                            - 8 juin 1993 (pourvoi n°89-83298) : Cassation partielle de l’arrêt de la cour d’appel de Paris du 29 mars 1989 en ses dispositions portant condamnations pénales et civiles du chef du délit de provocation à la discrimination raciale. Pour la cour d’appel, Le Pen « met l’accent sur le « monde islamo-arabe qui actuellement pénètre dans notre pays » et le « danger mortel » pour les français de se voir ainsi « colonisés » ; que de tels propos sont de nature à créer dans l’esprit des français l’idée qu’ils sont menacés dans leur identité même par la présence sur leur térritoire de musulmans venant du tiers monde, à faire naître envers ce groupe déterminé, à raison de sa religion des réactions de rejet et à provoquer des actes discriminatoires voire de violence » alors que pour la Cour de cassation, « les expressions reprochées au demandeur ne désignaient aucune personne ou aucun groupe de personnes autre que des populations étrangères indéterminées, n’étaient de nature à inciter le public ni à la haine, ni à la violence, ni à la discrimination raciale et n’avaient pas dépassé les limites du droit à la libre expression sur le phénomène de l’immigration, la cour d’appel a dénaturé les propos incriminés et fait une fausse application de l’article 24 alinéa 6 de la loi du 29 juillet 1881 »

                                                                                            - 23 mai 1991 : condamné par la Cour d’appel de Lyon pour « utilisation du terme SIDA pour stigmatiser l’immigration qui représenterait un danger aussi grave que la maladie porte une atteinte intolérable à la dignité des malades, qui ont droit au respect et à la solidarité et également une atteinte intolérable à la dignité des populations immigrées ».

                                                                                            - 18 décembre 1991 : condamné par la Cour d’appel de Versailles pour « banalisation de crimes contre l’humanité » et « consentement à l’horrible » pour avoir déclaré : « Je me pose un certain nombre de questions. Je ne dis pas que les chambres à gaz n’ont pas existé. Je n’ai pas pu moi-même en voir. Je n’ai pas étudié la question. Mais je crois que c’est un point de détail de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. [...] Si, c’est un point de détail ! Voulez-vous me dire que c’est une vérité révélée à laquelle tout le monde doit croire, que c’est une obligation morale ? Je dis qu’il y a des historiens qui débattent de ces questions. »

                                                                                            - 3 juin 1993 : condamné à 10 000 francs (1 524 euros) d’amende par la Cour d’appel de Paris pour son « Durafour-crématoire » (prononcé après l’appel de Michel Durafour à « exterminer le Front national ») « injure publique » au ministre de la Fonction publique de l’époque, Michel Durafour. Le 7 décembre de la même année, la Cour de cassation a rejeté son pourvoi.

                                                                                            - 8 novembre 1995 : condamné à un redressement de 1,4 million de francs pour « oublis de plus-value boursière et sous-estimation de loyer ».

                                                                                            - 15 novembre 1996 : condamné pour « atteinte gravement portée à un magistrat ».

                                                                                            - 6 janvier 1997 : condamné à 6 000 F d’amende par le Tribunal de Strasbourg pour avoir qualifié l’association Ras l’front de « mouvement de tueurs de flics ».

                                                                                            - 4 juillet 1997 : condamné par le Tribunal de Paris pour propos racistes.

                                                                                            - 26 décembre 1997 : condamné à 300 000 F de consignation pour diffusion du jugement dans des journaux, à un franc symbolique de dommages et intérêts à onze associations plaignantes et à payer leurs frais de justice par le Tribunal de Nanterre pour « banalisation de crimes contre l’humanité, consentement à l’horrible », pour avoir dit que « dans un livre de mille pages sur la Seconde Guerre mondiale, les camps de concentration occupent deux pages et les chambres à gaz dix à quinze lignes, ce qui s’appelle un détail ».

                                                                                            - 2 avril 1998 : condamné à deux ans d’inéligibilité (réduits à un an par la cour d’appel, qui ajoute 8000 F d’amende) et trois mois de prison avec sursis par le Tribunal correctionnel de Versailles pour « violences en réunion » et « injures publiques » (faits requalifiés par la Cour d’appel en « violences sur personne dépositaire de l’autorité publique dans l’exercice de ses fonctions ») pour avoir agressé la maire et candidate socialiste Annette Peulvast-Bergeal (qui portait son écharpe d’élue) lors des législatives de 1997.

                                                                                            - 9 septembre 1998 : condamné au franc symbolique pour avoir présenté une tête en carton à l’effigie de Catherine Trautmann lors d’un meeting du Front national en 1997.

                                                                                            - 10 septembre 1999 : La Cour d’appel de Versailles considère que la réitération des propos pour lesquels il a déjà été condamné, i.e. « le point de détail », sur le fondement de l’article 1382 du Code civil (responsabilité délictuelle), caractérise le trouble illicite et confirme le jugement de première instance. (MRAP, avril 2002)

                                                                                            - 10 juin 1999 : condamné à 12 000 DM (environ 6 000 €) d’amende par le tribunal d’instance de Munich pour incitation à la haine raciale et apologie de crime de guerre, i.e. « le point de détail » (MRAP, avril 2002)

                                                                                            - 2 avril 2004 : Le tribunal correctionnel de Paris a condamné Jean-Marie Le Pen à 10 000 euros d’amende pour provocation à la haine raciale, en raison de propos tenus l’an précédent dans une interview au quotidien Le Monde (il avait déclaré notamment « Le jour où nous aurons en France, non plus 5 millions mais 25 millions de musulmans, ce sont eux qui commanderont »). Jean-Marie Le Pen devra également verser 5 000 euros de dommages et intérêts à la Ligue des droits de l’homme et la même somme à la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), qui étaient parties civiles. Décision qui sera confirmée le 11 mai 2006 par la chambre criminelle de la cour de cassation.


                                                                                          • Jojo2 (---.---.50.196) 24 juillet 2006 09:37

                                                                                            Le Pen un programmme ?

                                                                                            ROTFLMAO

                                                                                            Revenir au 19ème siècle :

                                                                                            " Nous n’avons qu’une vocation : servir la France pour rester Français.

                                                                                            Nous n’avons qu’une politique : la grandeur du Pays.

                                                                                            Nous n’avons qu’un idéal : le salut de la Patrie.

                                                                                            L’enjeu des années qui viennent est clair : ou la continuité des politiques socialo-libérales, ou le choix de l’alternative, c’est-à-dire la voie nationale.

                                                                                            La voie nationale est désormais la seule possible.

                                                                                            Elle est authentiquement française. Elle ne tire pas ses “solutions” des utopies socialiste ou libre-échangiste ; elle ne croit ni aux rêveries mondialistes, ni à “l’âge d’or” promis par les cosmopolites. Elle tire du courage et des vertus du seul peuple français les promesses de son relèvement.

                                                                                            Elle fait sans complaisance la vérité sur nos difficultés : la perte de l’indépendance et de la souveraineté, le chômage et la baisse des salaires et des revenus, l’excès des charges et des impôts, l’immigration galopante, la dénatalité et la ruine des familles, la disparition de la paix civile.

                                                                                            Elle prévoit des mesures dont la mise en œuvre est possible, pour peu qu’on fasse preuve de volonté, sans démagogie ni remise en cause des protections légitimes auxquelles chacun peut aspirer. La voie nationale rétablit la France dans sa grandeur et les Français dans leurs droits.

                                                                                            Elle unit la liberté et la sécurité au sein du cadre national qui, l’expérience récente comme les enseignements de l’Histoire le prouvent, est aussi indispensable à la vie que le bordage d’un bateau : le rempart contre les flots menaçants et la coque qui renferme les espoirs des passagers.

                                                                                            Il faut libérer notre identité et notre avenir nationaux des menaces mortelles que l’on fait peser sur eux.

                                                                                            Les Français ont une civilisation millénaire exceptionnelle. Ils doivent en garder les bienfaits. C’est pourquoi la nationalité française doit être acquise, pour l’essentiel, par le biais de la filiation. La naturalisation sera admise si l’étranger qui la sollicite en est digne. La France ne peut accueillir toute la misère du monde. Elle mettra donc en place, avec le concours des États concernés, le retour des immigrés dans leur pays d’origine, dans des conditions de dignité et de respect des personnes. La vie humaine innocente, de son origine à son terme naturel, sera protégée et la famille mise à l’honneur.

                                                                                            Il faut libérer la France du carcan européen. "

                                                                                            Bref, on se coupe de tout et on mange du pain noir...


                                                                                          • (---.---.233.16) 23 juillet 2006 20:21

                                                                                            rien a branler, les extremistes à gazer


                                                                                            • l’Omnivore Sobriquet (---.---.9.10) 23 juillet 2006 23:38

                                                                                              A propos du message ci-dessus : soit c’est un troll, soit c’est un très con.


                                                                                            • jean (---.---.107.235) 23 août 2006 18:11

                                                                                              t’aura du monde a gazer deja commencent par té amis


                                                                                            • alfa (---.---.212.208) 24 juillet 2006 08:54

                                                                                              Jojo2, il faudrait lire,je parle des idées de monsieur LEPEN pour la France, le reste ne me regarde pas. Des holocaustes, il y en a eu d’autres dont on ne parle pas. Les harkis en 1962,les cambodgiens,les tributs au Congo et dans la zone des grands lacs,les chrétiens à la frontiére tchadienne, c’est un peu plus récent,mais je suppose que vous considérez que c’est un détail de l’histoire des peuples ?


                                                                                              • Jojo2 (---.---.50.196) 24 juillet 2006 09:32

                                                                                                Avant d’écrire n’importe quoi on se renseigne sur ce que veut dire « holocauste ».


                                                                                              • alfa (---.---.237.228) 24 juillet 2006 11:12

                                                                                                jojo2 je prends la définition au sens large.Mais la définition réelle est : Sacrifice animal dans lequel la victime était entiérement brulé, on désigne aussi l’animal sacrifié qui a été brulé par ce nom.


                                                                                                • Jojo2 (---.---.50.196) 24 juillet 2006 11:25

                                                                                                  Je n’ai jamais considéré que les holocaustes quelqu’ils soient soient des « détail ». Mr Le Pen, si.

                                                                                                  Quant à ses idées, elles sont rétrogrades (voir plus haut) et nauséabondes. Quant à l’individu, qui n’a rien branlé de sa vie et a passé son temps entre les détournements d’héritage et les procès, je le méprise profondément.


                                                                                                • jerome (---.---.134.184) 7 août 2006 09:51

                                                                                                  Ne rentrons pas dans ce jeu déjà dicté et suivi par les médias en 2002. A l’époque, Jean-Marie Le Pen avait réussi le tour de force de créer LE suspense du premier tour. Allait-il oui ou non récolter les 500 signatures ? Il organisait tous ses déplacements de campagne autour de ce thème, alllant même jusqu’à guignoliser ses meetings. Qui n’a pas vu un militant entrer dans la salle avec force dramaturgie, presque haletant, et crier : « Président, j’ai une nouvelle signature ! » Et chacun des sympathisants redoublait alors d’applaudissements. Non n’entrons pas dans ce jeu. Surtout que derrière se cache la question de la légitimité du FN. S’il n’a pas ses 500 parrainage, le leader frontiste aurait bon dos de crier aux loups, à l’assassinat politique et cela tronquerait la prochaine présidentielle. Alors oui il les aura, comme il les a presque toujours eu. Oui Mégret va se rapprocher de lui (en 2002, son intérêt était ailleurs). Et si les médias continuent sur leur lancée en oubliant le premier tour, en propulsant S. Royal et N. Sarkozy au second, comme il l’ont fait en 2002 avec Jospin et Chirac, oui il y aura Le Pen au second round...


                                                                                                  • Ella (---.---.8.51) 7 août 2006 10:36

                                                                                                    Le traumatisme du 21 avril ? moi, j’ai été très contente. J’ai rarement autant ri à voir la gueule déconfite des bobos du Ps ! espère que Jean-marie aura toutes ces voix ! J’ai entendu un son de cloche très différent comme quoi il aurait au contraire moins de difficultés à les avoir. l’analyse faite il y a 35 ans par JMLP était juste, et ça la bande en tablier qui nous gouverne ne veut pas le reconnaître. Merci par ailleurs de votre « signaler un abus », histoire qu’on n’oublie pas qu’on est bien pistés... Vive Jean-Marie, et vive Marine !


                                                                                                    • fanchtein jeanjacque (---.---.45.232) 7 août 2006 12:21

                                                                                                      le meilleur moyen de servir le pen et le fn. c’est de le diabolisé.se serais une grosse erreur que le fn n est pas de candidat. de plus les maires qui refuserait un parainage risuqe aussi de perdre les voix du fn. je c’est de quoi je parle je suis un ancien du FN. il faut mieux que l’extreme droite s’exprime dans les urnes que dans la rue. je pense moi que si la droite dite liberale et la gauche avaient été competante. dans les domainne d’imigration,chomage,insécurité,fiscalisme. et bien les extreme de droite comme de gauche ne serrais pas la. le ministre de l’intérieure semble l’avoir compris nous verrons se que nous réserve l’avenir. car moi je ne voie pas de diférance entre la politique de chirac ou de miterrand. c’est au électeur de savoir se qu’il veulent. de la a faire de la propagande ou préssions sur les maires de france ou tous autre élus est une erreure . qu certain pourait regréter au soir du 1 tour de l’élection présidenteil. c’est vrais que les scandales,amnisties,émeutes dans les banlieu(sauf en corse ou la corse a garder son calme). sont nature a favorisé les extremes. chaque candidat doit bien réfléchir,sur cette actualités et fairent des propositions. qui vont dans la défence des citoyens. se n’est pas de savoir si demain le pésident seras un homme ou une femme. mais que faire au lendemain de cette victoir. pour moi seule Nicolas SARKOZY me semble sincere j’espere pas me tromper. maintenant il me parrait bon que tous candidats qui représente un courrant de pensé,soit présent dans cette« course ». la démocratie c’est ce la pour moi


                                                                                                      • anjy95 (---.---.205.175) 7 août 2006 20:05

                                                                                                        Si vraiment des candidats comme JM Le PEN ou Philippe de VILLIERS n’obtenaient pas leurs 500 parrainages, c’est que notre pays ne seraient plus une démocratie, mais une tyrannie médiatique.


                                                                                                        • ojd (---.---.53.35) 2 avril 2007 00:45

                                                                                                          Liberté de Penser CHRISTINE BALANCE ET MENACE « De nombreuses plaintes ont été déposées dont certaines avec constitution de partie civile pour lesquelles nous souhaitons que les autorités en comprennent le bien fondé et disons que si ces plaintes n’aboutissaient pas en temps et en heure, ( UN ULTIMATUM ! ) les défenseurs de la liberté républicaine s’associeront en un collectif national et international pour dénoncer le fait que la garantie des Droits de l’Homme et du Citoyen n’existerait plus en France .......... ( ZORRO ! ) Notre front anti-fasciste a aujourd’hui localisé la quasi-totalité des intervenants de la « nébuleuse » : Marc d’Anna alias Alexandre Del Valle, « Netha », « Sorcier », « Tonton David », « Pierre Aoc », « Charles Dalger » , Laurent L. « aval31 », Lucien Samir Arezki Oulahbib de Resiliencetv, Keltoum et Guy Milllière des 4vérités , Ismaèl Trépanier de Rockik.com, Alain-Jean Mairet « ajm.ch », André Dufour de « Liberty Vox », « José » de Sefardi.over-blog, Daniel Pipes ou Pierre de Villemarest........ » ATTENTION LE CHANTAGE EST PUNI PAR LA LOI COMME L’ABUS DE PLAINTES « Mail adressé à l’administrateur de http://ifpaforum.x.am A PATRICK alias OJD : En tant que journaliste indépendante, j’ai liberté d’écrire sur tout sujet m’intéressant........ et je n’hésiterai pas a porter plainte contre toi, .....A ce sujet, je te recommande d’ailleurs de prendre toute disposition utile pour effacer de ton forum http://ifpaforum.x.am tout post dans lequel mon nom (ou celui des membres de ma famille) est cité. Il en va de même des posts diffusés à mon sujet dans divers forums dont celui de l’UEJF........Je sais qu’il s’agit d’un coup monté que vous ayez organisé, toi et Bob Diego Exeverria, un autre de tes copains extrémistes racistes .....Quant à l’anonymat dont tu penses pouvoir bénéficier sur Internet grâce à l’utilisation de pseudonymes y compris sur des forums : (Pierre Hapond - OJD - userbrutus - zionvox1 - brigade juive, etc...) ; je peux te garantir que tu sois formellement identifiable. Ton téléphone est le 06 .. .. .. .. » ( HOU HOU ...TU FAIS CHANTER LES INTERNAUTES.....)

                                                                                                          J’adresse ton mail et ma réponse, pour information à l’OCLCTIC et aux personnes ou organisations concernées. Christine Louis-Quéré http://libertedepenser.info/affaires109.php

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès