• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Militant pour Arnaud Montebourg, pourquoi je soutiens Benoit (...)

Militant pour Arnaud Montebourg, pourquoi je soutiens Benoit Hamon

Après huit mois passés à m'engager dans la campagne d'Arnaud Montebourg aux primaires citoyennes, le temps d'encaisser la déception manque et il est déjà l'heure de faire un choix crucial pour l'avenir de la gauche.

Les projets d’Arnaud Montebourg et Benoît Hamon partagent les mêmes objectifs, avec des moyens parfois complémentaires, souvent convergents.

Après huit mois passés à m'engager dans la campagne d'Arnaud Montebourg aux primaires citoyennes, le temps d'encaisser la déception manque et il est déjà l'heure de faire un choix crucial pour l'avenir de la gauche. Pour se reconstruire et proposer un projet porteur d’espoir, la gauche doit être forte sur ses valeurs fondamentales : protéger les plus faibles faces aux puissances économiques et conservatrices, donner le même poids à la voix de chaque individu dans la démocratie, mettre l’humain et l’ouverture au coeur de son projet politique et refuser toute forme de repli.

Les projets d’Arnaud Montebourg et Benoît Hamon partagent ces mêmes objectifs, avec des moyens parfois complémentaires, souvent convergents.

 

Le coeur de la gauche est de protéger les plus faibles face aux puissants.

C’est pourquoi Benoît Hamon et Arnaud Montebourg défendent l’abrogation de la Loi Travail, qui mène au dumping social et au chantage à la précarité. Ses conséquences sont déjà réelles et désastreuses pour les employé.e.s de l’usine Smart en Moselle, qui travaillent désormais 39 heures pour seulement 37 heures payées.

Leurs visions économiques pour lutter contre la pauvreté et la précarité peuvent être complémentaires. Arnaud Montebourg défend un programme volontariste pour s’attaquer à l’urgence économique et sociale du chômage de masse, engendré par les politiques absurdes d’austérité et de laisser-faire et par un système bancaire qui n’assure plus son rôle de financement de l’économie dite réelle. Son plan de relance priorise l’aide aux PME et aux coopératives locales, les investissements dans les infrastructures, dont les transports et le numérique, le télétravail, la formation professionnelle et le micro-crédit pour l’innovation. L’objectif est une économie plus écologique qui retrouve du sens et un lien humain de proximité, qui fait confiance aux individus pour créer et se réinventer.

Benoît Hamon a installé le revenu universel au coeur du débat de la primaire. Son visage final évolue et continuera d’évoluer suite aux débats politiques et avec la société civile. Cependant les premières étapes de mise en place sont connues et défendues par les deux hommes : revalorisation des minima sociaux, extension du RSA au 18-25 ans, allocation d’autonomie pour compléter la garantie jeunes. Ce projet apporte un cap de long terme pour guider la gauche au pouvoir, qui nécessitera une transformation longue et par étapes de notre modèle social et fiscal, afin de répondre aux tendances durables du marché du travail et à l’impératif écologique.

Leurs projets se rejoignent ainsi dans l’objectif, une répartition juste des richesses, dans les moyens, la protection de l’Etat par le haut et la confiance en l’humain à la base, et dans le mode de financement, une contribution juste du capital et du travail selon la valeur ajoutée et les richesses créées.

 

Le coeur de la gauche est de ne pas considérer la démocratie que comme moyen mais aussi comme fin en soi.

Le sentiment de rejet du système et des élites politiques est à son plus haut. Un gouvernement peut conduire une politique inverse de celle pour laquelle il a été élu, au mépris de l’opinion du peuple et de ses représentant.e.s au Parlement.

Pour ré-impliquer les citoyen.ne.s dans la démocratie, refaire France et rendre les institutions plus représentatives, Benoît Hamon et Arnaud Montebourg se rejoignent sur la VIe République. Les pistes sont nombreuses dans leurs boîtes à idées : suppression du 49-3, septennat non-renouvelable, non-cumul des mandats, renouvellement des mandats limité dans le temps, pouvoirs de destitution renforcés du Parlement, dose de proportionnelle, tirage au sort de citoyen.e.s, réforme de l’ENA, spoil system, référendums d’initiative populaire, suppression de la Cour de Justice de la République ou encore loi contre la concentration des médias.

Les deux hommes se rejoignent également dans leur combat pour la démocratie au niveau européen. L’enjeu est de rendre les institutions plus transparentes et plus démocratiques et changer radicalement la politique européenne : fin de l’austérité et soutien au peuple grec, opposition aux traités de libre-échange anti-écologiques TAFTA et CETA, lutte contre l’évasion fiscale, accueil digne et généreux des réfugié.e.s… Pour y arriver, ils misent sur une alliance avec les pays progressistes pour changer la ligne dominante, tant entre gouvernements au Conseil européen qu’avec le progressive caucus au Parlement européen.

 

Enfin, le coeur de la gauche est de mettre l’humain au centre de son projet politique.

Benoît Hamon et Arnaud Montebourg se sont opposés fermement à la déchéance de nationalité pour les bi-nationaux. Ce projet à visée purement symbolique revenait à considérer que les Français.es d’origine étrangère l’étaient moins que les autres et les stigmatisait comme une catégorie à part.

La lutte contre toute forme de discrimination et le refus de l’instrumentalisation des peurs et des différences à des fins politiques les démarquent de l’extrême-droite, de la droite mais aussi de certaines personnes se revendiquant de gauche.

 

Parce qu’ils incarnent le mieux les valeurs de la gauche, parce qu’ils défendent une vision porteuse d’espoir, parce qu’ils ont su proposer et s’opposer ensemble lorsque c’était nécessaire, parce que je pense leurs projets compatibles, j’appelle au rassemblement derrière celui qui est aujourd’hui en mesure de remporter la primaire de gauche puis de porter notre combat à l’élection présidentielle.


Moyenne des avis sur cet article :  1.65/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 28 janvier 08:41

    Cet article est la version laïque du missel du paroissien : le missel du citoyen (solidaire) ?

    Une suite de prières apprises par cœur et ânonnées comme une litanie rassurante... 

    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 28 janvier 08:44

      La vraie raison est celle-ci : je suis paresseux et je n’ai pas envie de travailler, donc je vote Hamon !


      • JL JL 28 janvier 08:55

        @Gilles Mérivac
         

         vous préférez sans doute un petit nombre de bienheureux bénéficiant de confortables émoluments pour des emplois fictifs, plutôt que beaucoup le laissés pour compte qui bénéficieraient d’une médiocre aumône servant à peine à survivre dans ce monde où tout, y compris l’eau, est marchandisé.
         
         Je suis sûr que ces emplois fictifs ou de complaisance nous coûtent aussi cher que coûterait un RU.
         

      • cevennevive cevennevive 28 janvier 09:13

        @JL bonjour,

        Bien dit ! Quel désarroi nous ressentons devant ces affaires pourries !

        Comment se fait-il que nous en soyons arrivés là ?

        Ce pauvre RU qui aurait pu faire diminuer la misère est devenu, lui aussi, une sorte de rustine appliquée sur une énorme rustine ridicule dans la bouche de tous ces politiciens pourris...

        TOUT CHANGER (mais pas comme le disait le Prince Salina « pour que rien ne change » !)

        Depuis quelques jours j’en ai la nausée et le RU est bien loin de mes préoccupations.

        Bien à vous.


      • Durand Durand 28 janvier 09:44

        @cevennevive


        D’accord avec vous... 

        La dette de chaque Français s’élève à 34 800 Euros et le RU serait plutôt de nature la l’augmenter tant que l’économie et l’activité ne sont pas relancées par un contrôle intelligent des mouvements de capitaux et une dévaluation compétitive de notre monnaie. 

        Comme ces deux mesures indispensables sont interdites par les traités européens, il faut se concentrer sur les deux seuls candidats susceptibles de parvenir au second tour des présidentielles et qui sont prêts à sortir de l’UE : MLP et JLM.








      • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 28 janvier 11:05

        @JL
        « Je suis sûr que ces emplois fictifs ou de complaisance nous coûtent aussi cher que coûterait un RU. »
        C’est parce que vous ne savez pas compter.


      • JL JL 28 janvier 11:32

        @Gilles Mérivac
         

         C’est vous qui ne savez pas compter : si un RU devait coûter aussi cher, croyez vous que les économistes libéraux le proposeraient ?
         
         Allons donc !

      • Doume65 28 janvier 12:44

        @Durand
        « il faut se concentrer sur les deux seuls candidats susceptibles de parvenir au second tour des présidentielles et qui sont prêts à sortir de l’UE : MLP et JLM. »

        Vrai et faux.

        Oui, il faut sortir de l’UE.
        Mais non, et sur AV tout le monde le sait, ni MLP ni JLM ne veulent sortir de l’UE. Ils parlent de renégociation. Tu sais très bien qui veut vraiment sortir de l’UE, alors arrête l’hypocrisie.


      • Durand Durand 28 janvier 15:55

        @Doume65


        Mélenchon : « l’UE on la change ou on la quitte ! »... Les deux possibilités me conviennent mieux que la situation actuelle...


        Ça a le mérite d’être clair !

        Qui est hypocrite ?

        Quand à celui qui prétend être le seul à vouloir sortir de l’UE, en attendant d’être certain qu’il accède au premier tour, tu crois que le Monde doit s’arrêter de tourner ?

        Qu’il la ramène quand il aura ses 500 parrainages... D’ici là, je fais comme s’il n’existait pas, ne t’en déplaise !



      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 janvier 21:31

        @JL
        Bien sûr que les libéraux adorent le RU, c’est le Bangladesh à la place du modèle social français qui redistribue la moitié de la richesse nationale !

        Le RU, c’est la rustine quand tout sera privatisé : la sécurité sociale, les services publics, les écoles, les pompiers, les hôpitaux, tout sera payant.


      • PiXels PiXels 28 janvier 21:33

        @Doume65
        _

        Bonsoir Doume

        Je crois que dans certains cas il n’est pas inutile de préciser si l’on parle au 1er ou au 2nd degré !


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 janvier 21:46

        @Durand
        Vous êtes sûr ? 
        Pour Mélenchon, la priorité est de sauver l’ Europe !

        Et le FN prépare des projets économiques pour « Une Nouvelle Europe »...


        Vous pourrez toujours faire un gouvernement alliant le FN avec Mélenchon, comme en Grèce, où Tsipras gouverne avec l’ANEL, un Parti Conservateur et nationaliste...

      • Durand Durand 29 janvier 12:20

        @Fifi Brind_acier



        Je ne suis pas dogmatique... Qu’on crée une nouvelle Europe ou qu’on en sorte sera toujours mieux que la situation actuelle... 

        Et puis croyez-vous sincèrement que MLP ou JLM pourront convaincre nos 26 partenaires pour faire un nouveau traité remplaçant les traités actuels ? 

        Moi, j’ai beaucoup de mal à y croire et je parie plutôt sur un Frexit par référendum, que ce soit MLP ou JLM qui remporte les élections...


        Quant à votre gourou gonflé de suffisance, il arrive après la bataille et n’aura réussi qu’à être à la fois ridicule et malfaisant, après avoir été très utile aux nouveaux adhérents du FN et de la FI, avec ses leçons magistrales sur la construction européenne...

        Malfaisant et cocu, donc... !










      • bluerage 28 janvier 08:49

        Si vous étiez vraiment de gauche vous ne seriez pas au PS...


        • Durand Durand 28 janvier 09:22



          Ni Hamon, ni Montebourg ne veulent sortir des traités européens alors que ceux-ci interdisent toute politique de Gauche et contraignent les états-membres à l’ultra libéralisme. 

          Les seuls qui se donnent les moyens d’appliquer une politique de Gauche sont ceux qui sont près à quitter l’UE. Les autres font de l’enfumage...

          Ainsi, le moindre projet social porté par un candidat près à quitter l’UE apparait bien plus à Gauche que le programme de Hamon/Montebourg ou de n’importe quel européiste... C’est le cas du programme social de MLP, plutôt Centre-Gauche et bien plus encore, de celui de JLM, résolument de Gauche.

          Ceux qui veulent une politique de Gauche ont donc intérêt, demain, à voter pour Valls au second tour des primaires, de manière à favoriser JLM, qui récupérera une bonne partie des électeurs de Hamon/Montebourg au premier tour en Avril...

          Valls prendra des voix à Macron qui prendra des voix à Fillon... Ces trois-là se neutraliseront mutuellement et JLM ira au second tour affronter MLP...

          Ainsi, au second tour des présidentielles, les Français auront un choix clair entre deux programmes qui s’opposent dans certains domaines mais qui partagent l’intérêt d’être réalistes, puisqu’ils sont portés par des candidats qui sont près à sortir de l’UE pour se donner les moyens de les appliquer.





          • alinea alinea 28 janvier 10:16

            Vous avez dû vous tromper de parti, jeune homme, et si vous pensez qu’avec ces deux-là le PS va changer, plongez-vous un peu dans son histoire !
            mais enfin, ça ne mange pas de pain (peut-être bien que si !) de promettre quelques aumônes !


            • Etbendidon 28 janvier 10:48

              Bonjour jeune alors comme ça on se lance en poulitique ?
              C un métier qui paie mais attention les places sont chères
              D’abord faut être assistant parlementaire comme pénélope et là ça paie
              puis suivre la filière comme VALLS, HAMON et les petits cochons
              on peut meme arriver à être ministre sans jamais avoir exercé un vrai métier
              Bon courage dans le panier de crabes Rapha
               smiley


              • zygzornifle zygzornifle 28 janvier 11:08

                depuis l’élection d’Hollande moi homme de gauche je ne veauterai plus jamais socialiste « je suis encore aux bains de siège » mais pour les extrêmes de gauche ou de droite et sans état d’âme car eux n’en n’ont pas ......


                • Jeekes Jeekes 28 janvier 13:23

                  « Le coeur de la gauche est de protéger les plus faibles face aux puissants. » 

                   
                  De la gauche peut-être, mais de la part des pourriticards, non, no, niet, nein, nada, never, et même never et demie.
                  Leur devise ; ma gueule d’abord.

                  Pi, ensuite, faut-il être intoxiqué pour encore dire que le ps est de gauche... 

                  MOUARFFF ! 


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 janvier 21:35

                    @Jeekes
                    La Gauche c’est d’abord de préserver les acquis sociaux.
                    Mais nous avons affaire à la Gauche néoconservatrice, qui a abandonné les classes populaires au profit des minorités, et qui s’accroche à l’ UE comme des moules à leur rocher...


                  • Pyrathome Pyrathome 28 janvier 14:05

                    Bonjour l’auteur,
                    Essayez de raisonner objectivement, la division fait des ravages de tous les côtés, in fine, ni les sociotraîtres, ni les ripoublicains ne seront au deuxième tour, faites-vous une raison, le balancier est désemparé, les électeurs aussi !
                    Ils sont carbonisés, cette élection devient donc de facto majeure avec une très grosse surprise à la clé :

                    Fillon, en flamme, crash inévitable dans les jours/semaines à venir...
                    Hamon un bien trop lourd fardeau à porter ....
                    Macron, tout le monde ( enfin ,beaucoup ) sait qu’il est le candidat adoubé par le système oligarchique mondialisé et les banksters, sans oublier les Hollande, Valls, etc ...qui finiront par se rallier et plomber le spécimen.....grillé
                    Lepen et ses nombreux emplois fictifs....grillée
                    À votre avis, il va rester qui ????
                     Bien sûr, Mélenchon très probablement, mais aussi quelqu’un qui sort de l’ombre et que les électeurs commencent à découvrir.....
                    Un boulevard est en train de s’ouvrir, le changement c’était pas il y a 5 ans, ça va être maintenant !... smiley


                    • PiXels PiXels 28 janvier 21:48

                      @Pyrathome
                      _

                      Moi, un « boulevard » comme ça, j’aimerais pas être obligé de le traverser seul à 3 heures du mat !

                      Ressemble plus à un coupe-gorge qu’au Bd Lannes !


                    • Pyrathome Pyrathome 28 janvier 22:45

                      @PiXels
                      C’est certain, à la fin, le boulevard va être parsemé de macabés
                      À propos, en voilà un autre qui vient de se faire achever.....un vrai coupe- gorge, effectivement !
                      Demain soir, ce sera au tour de l’autre, là..... de prendre sa douche écossaise !


                    • foufouille foufouille 28 janvier 14:50

                      au moins, tu as l’excuse de la jeunesse. mais il te suffira de lire l’histoire de ton parti fuxculitique


                      • Albert123 28 janvier 16:11

                        « Militant de gauche. »


                        50 % Hitler, 50 % Staline, 200 % pro Capital, 500 % anti chretien donc 750 % anti socialiste.

                        la bise à la loge du coin.

                        Marx vous conspue au passage.

                        • arnulf arnulf 28 janvier 17:17

                          Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un article d’un homme de gôche qui aime la politique de droite et qui souhaite qu’on l’embrasse quand on le besogne. Aah ! Ça fait du bien !


                          • Xenozoid Xenozoid 28 janvier 21:41

                            c’est la fête au village, c’est la péninsule du désespoir,,,,,

                            si j’avais un nez je mettrais un masque a gaz, et en plus je foutrais une taxe en plus

                            • JP94 28 janvier 22:49

                              La petite Bourgeoisie, sans doute avec un bon petit diplôme du supérieur en bagage, et qui n’a jamais connu les fins de mois difficiles, s’accroche au PS comme un bateau en perdition se repère aux feux des naufrageurs...

                              A un citoyen pourvu de sa raison politique, ça paraît risible, mais l’esprit de classe qui caractérise ladite petite Bourgeoisie ne lui permet de penser... autrement.

                              « militant de gauche » au PS mais c’est un oxymore ! 
                              les primaires du PS qualifiées de primaires de la gauche ... quand on sait que c’est un système made in the USA, c’est encore une énormité à pouffer de rire.

                              Mais attention, si on ne fait pas le nécessaire, nous avons là un futur haut cadre du PS, attaché parlementaire avec les émoluments ad hoc) peut-être même un successeur de Macron. ( j’ai laissé toutes les lettres de successeur, car je suis bien éduqué).

                              Hamon, et ses promesses, c’est comme Hollande et ses 60 points. Ceux qui y croient ratent une occasion de se débarrasser d’une classe de parasites au pouvoir, et bêlant qu’ils représentent la Démocratie et la République, quand ils nous vendent au Patronat et à l’Oligarchie euro-atlantiste.

                              Je connais déjà des salariés empêchés de travailler par la mesure Hidalgo « anti-pollution »... 

                              Quand au financement des soi-disant mesures sociales de Hamon , improvisées à la dernière minute devant l’impopularité du pouvoir PS, elles ne sont pas inapplicables en raison d’un manque d’argent pour les financer, mais en raison au contraire qu’elles seraient financées par l’abandon de mesures sociales encore existant, et qu’il s’agit, pour le PS ou pour la Droite, de détruire à la demande du Patronat.


                              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 janvier 07:26

                                @JP94
                                D’accord avec vous, le RU c’est la Roumanie à domicile !
                                Ces malfaisants font croire, en plus, qu’il n’y aura plus de travail et que le chômage est inéluctable. Comme si l’ UE & l’euro n’étaient responsables de rien....

                                On a oublié, mais avant l’ UE, la Grèce avait 6% de croissance et 0 chômeur.
                                La vidéo de l’ UPR a été censurée car elle contenait des extraits de journaux télévisés de l’époque. Montrer que les Grecs étaient heureux avant l’ UE, c’est pas bien du tout ... Voici donc un autre document qui explique que la Grèce avait une des plus forte croissance du monde.


                                Le RU est chargé de remplacer le modèle social français quand tout sera privatisé : les écoles, les pompiers, les hôpitaux, la Sécurité sociale etc...
                                Tout ce qui est gratuit aujourd’hui sera payant, le MEDEF attend ça depuis 1945 !

                                Le MEDEF en a rêvé, Bruxelles l’a fait !
                                - Feuille de route pour la France , les GOPé 2014/ 2015.

                                - Feuille de route pour la France, 2016/ 2017.


                              • JP94 29 janvier 11:16

                                @Fifi Brind_acier

                                Quelques chiffres tirés d’AE, qui cite un rapport de la CE, d’où il ressort que les salariés français sont ... TROP PRODUCTIFS !
                                Et voici ce que ça donne : 
                                - Chaque Français qui occupe un emploi aura produit en moyenne 80 000 € de richesse en un an : c’est 9% de plus que les GB ; 11% de plus que les Allemands ( eh oui) 19% de plus qu’un Italien et ... 25% de plus qu’un Japonais !!

                                Que peut-on en déduire ? eh bien, si les Français se contentaient de la productivité japonaise, cela créerait 6,9 millions d’emplois ici et si nous produisions au rythme des Britanniques, cela ferait 2,6 millions d’emplois !! ça donne à réfléchir sur l’ineptie des discours ressassés durant la campagne...

                                Donc augmenter le temps de travail c’est fabriquer du chômage ... ce qui permet de sous-payer les salariés.

                                Autre donnée, par la Cour des Comptes espagnole cette fois-ci : le sauvetage des banques a coûté au contribuable la bagatelle de 61 milliards d’Euros.
                                Madrid a remboursé à l’UE 6,6 milliards d’Euros et a encaissé des banques, 3 à 5 milliards d’Euros...
                                Quelles sont les perspectives ? privatiser Bankier d’ici fin 2019, une fois la banque consolidée par nos deniers ...Qu’y a-t-il à attendre d’autre de l’UE ? 

                              • marcdouziech 29 janvier 03:00

                                Fatigante cette élection à 4 tours.

                                Ils doivent bien rigoler à Bruxelles.
                                Peu importe le Président que nous élirons, de Mélenchon à Le Pen en passant par Dupont-Aignan ou MacFilHamon, la politique pour la France a déjà été déjà décidée à Bruxelles depuis le 18 mai 2016.
                                Conséquences : Macron n’ écrit rien et attend les textos de Juncker, Fillon fait du Copier-Coller et les autres mentent.
                                Pour les plus fainéants d’ entre vous (comme Macron) allez directement à la page 7 et 8. 
                                http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/csr2016/csr2016_france_fr.pdf

                                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 janvier 07:04

                                  Montebourg vient de signer un « projet de réindustrialisation » de la France, avec des responsables syndicaux et les responsables du Parti de Gauche", projet d’une indigence remarquable ...


                                  Aucune explication sur les moyens envisagés pour atteindre les buts annoncés ; aucune nationalisation ; rien sur le rôle dévastateur de l’ euro ; rien sur le contrôle des mouvements de capitaux, sur la Banque de France, ..... rien sur Robert et rien sur le Frexit... De l’enfumage complet.

                                  Hamon veut désobéir aux Traités européens, comme Mélenchon et Montebourg.
                                  Les Traités européens relèvent du Droit International, le Droit est un acquis de la civilisation.
                                  Sans respect du Droit, c’est la loi du plus fort, comme les néo cons nous l’ont appris depuis le 11 septembre, avec les brillants résultats qu’on connaît...
                                  Sapir et Asselineau en parlent dans ce débat sur la sortie de l’ euro à Sud Radio.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires