• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > MODERNITE ? … En d’autres temps on aurait parlé (...)

MODERNITE ? … En d’autres temps on aurait parlé d’esclavagisme !

 La future loi Travail de Myriam El Khomri empile les propositions les plus réactionnaires revendiquées par le patronat. Aucun gouvernement n’avait osé aller aussi loin dans l’abaissement des garanties collectives et des droits acquis par les luttes depuis des décennies !!

C’est un recul de plus de 80 ans, la disparition des conquis du Front Populaire, du CNR à la Libération, de 68 et de 1981. De quoi réjouir M. Kessler (ex n° 2 du Medef) qui avait dit tout haut le rêve patronal : « Effacer les acquis du programme du CNR ».

Depuis un siècle le patronat dénonce ce « carcan » que serait le code du travail. De 1909 avec les déclarations du sénateur Touron : « Vos lois sociales coule une industrie déjà fragile » à 2006 et Laurence Parisot avec « La liberté de penser s’arrête là ou commence le droit du travail », le patronat a mené une offensive continue contre le droit des salariés !

Le premier inventaire des modifications qu’apporterait la loi est terrifiant :

-      Durée légale du travail : elle resterait à 35 heures (début des heures supplémentaires maintenu à la 36e). Cependant, la durée maximale de la semaine de travail à 60 h ne serait plus assujettie à des circonstances exceptionnelles ni à l’accord de l’inspection du travail ! 

- Des accords permettraient d’augmenter le temps de travail des salariés sans contrepartie même en l’absence totale de difficultés économiques (accords dits de développement de l’emploi).

- Le temps de repos minimum descendrait sous les 11 heures, le temps de travail journalier passerait à 12h.

- Afin de neutraliser le déclenchement des heures supplémentaires, le temps de travail pourrait être calculé sur 3 ans ! La diminution de la rémunération des heures supplémentaires jusqu’à 10% deviendrait possible dans toutes les entreprises …

-      Les congés payés : ils ne sont plus obligatoires, le salarié peut y renoncer pour de l’argent !

-      L’astreinte : Aujourd’hui, le salarié est considéré « à disposition de l’entreprise » et est indemnisé à ce titre. Le futur texte prévoit tout simplement qu’il soit considéré « en repos » tant que son entreprise n’aura pas fait appel à lui. Pourtant, selon la Charte sociale européenne, l’astreinte peut être moins payée (le travail n’est pas effectif) mais elle doit être indemnisée.

-      L’apprentissage : les apprentis pourraient travailler jusqu’à 10h par jour (au lieu de 8h) pour 40h par semaine (35h aujourd’hui). La durée du travail hebdomadaire pouvait déjà être portée à 40 heures, sous condition de l’accord de l’inspection du travail et d’un médecin du travail. Désormais, le patron devra seulement les en « informer » !

-      Le licenciement : Le projet de loi veut simplifier les licenciements pour favoriser les embauches ? Mais l’expérience le montre, simplifier les licenciements simplifie juste les licenciements …et fait gonfler les dividendes.

- Des accords permettant licenciements et baisse des rémunérations pourront être conclus en cas de reconnaissance des difficultés économiques temporaires de l’entreprise (2 trimestres), limitées à la France et à une seule entreprise d’un groupe. Du fait, les bénéfices faits par le même groupe à l’étranger ne sont pas pris en compte ! Encore un bon moyen d’inciter aux délocalisations !

- En cas de refus de modification du contrat de travail, conséquence de tels accords, les salariés seront licenciés pour motif personnel, sans possibilité d’en contester la cause réelle.

- Les motifs de licenciement économiques sont considérablement élargis : une baisse de commandes sur plusieurs trimestres devient suffisante.

- Le salarié licencié abusivement pouvait bénéficier d’une indemnité dont le montant était librement fixé par les Prud’hommes. Ce montant serait désormais plafonné, ce que réclamaient les patrons … Le juge devrait s’en tenir à un barème qui tient compte uniquement de l’ancienneté du salarié et avec un plafond à 15 mois de salaire pour les employés de plus de 20 ans d’ancienneté. Les patrons pourront licencier à leur guise et même le provisionner à l’avance !

-      L’accord d’entreprise : il serait toujours voté par les syndicats, mais ceux-ci devront représenter au moins 50% des suffrages lors des élections professionnelles (contre 30%) pour être jugés représentatifs. Si les syndicats majoritaires ne valident pas l’accord, des syndicats minoritaires pourront demander la tenue d’un référendum. Refus de l’expression démocratique acquise par la voie électorale, le référendum délégitime l’intervention syndicale, accroît la pression patronale et le chantage aux licenciements.

C’est un nouveau coup de force contre le droit des salariés et des syndicats. C’est la mise en place d’une dictature patronale qui va sévir avec la complicité de « syndicats jaunes » (pourquoi pas mis en place par les patrons eux-mêmes !)

C’est cela qu’ils osent appeler modernité ! En d’autre temps on aurait parlé d’esclavagisme !

Dans ce pays, on ne parle jamais des salariés meurtris par le travail. Victimes anonymes d’une guerre économique. Chaque année, ce sont 500 accidents mortels au travail, 700 suicides, 650 000 accidents avec arrêts, 4500 handicap directement liés au travail. Des chiffres ? Non, des vies. Renvoyées au chômage, à la précarité, à la misère. Ruinées. Invisibles. Méprisées.

Dans la lettre installant la Commission Badinter, le premier ministre déclare : « la double fonction assignée au droit du travail est de plus en plus mal remplie. Alors qu’il doit à la fois protéger les travailleurs et sécuriser les entreprises pour leur permettre de se développer… ».

Mais ce n’est pas là, et ce ne doit pas être, la mission du Code du travail. Comme le stipule l’article L. 120-3, ce Code vise à borner le « lien de subordination juridique permanent à l’égard de l’employeur ». Depuis 1910, et à chaque avancée sociale, il eut cette fonction.

 Le code du travail provient des résistances ouvrières, son rôle est de protéger et de sécuriser le salarié. Là, il est transformé en un véritable outil pour les laminer. Le rendre protecteur des entreprises, c’est écrire l’histoire à l’envers.

La ministre du travail annonce son intention de procéder par coup d’état, avec l’article 49-3 si cela s’avérait nécessaire.

Pour que ce cauchemar ne devienne pas réalité, il n’y a qu’un chemin à prendre, celui de l’unité, de la lutte et de la rue, pour envoyer ce texte honteux, indigne de la République, dans les poubelles de l’histoire ! C’est le moins que l’on puisse espérer.

Par JMD, voir ses articles

« Ce que vous faites peut paraître insignifiant, mais il est très important que vous le fassiez »…Gandhi


Moyenne des avis sur cet article :  4.84/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

63 réactions à cet article    


  • Etbendidon 1er mars 2016 19:18

    ENCORE un article de droite libéral capitaliste
    Arretez les khomries comme ça
    Et pi ça ne concerne que les clandus du privé
     smiley
    Rentrée des classes, la maitresse demande à toto
    qu’est-ce qui fait ton papa ?
    Papa il est fonctionnaire
    Et ta maman demande la maitresse ?
    réponse de toto : Elle fait rien non plus
     smiley


    • Legestr glaz Ar zen 2 mars 2016 11:29

      @Etbendidon

      Gonflé le petit de s’adresser comme ça à une fonctionnaire de l’éducation nationale qui n’en fout pas une et toujours en vacances !


    • Robert GIL Robert GIL 1er mars 2016 19:35

      petit oubli a rajouter :
      .
      La semaine de travail n’aurait aucune obligation de commencer un lundi, comme cela le samedi et le dimanche deviendraient des jours comme les autres.
      .

      En cas de décès d’un proche de votre famille (enfant, patent, conjoint), il n’y aura plus de jours légal de congés, ce sera au bon vouloir de l’employeur.
      .
      bonne lecture et merci de vos commentaires , sans oublier les conneries habituelles des sparagus, rocla, eric ... et tous les BdB de service !


      • rocla+ rocla+ 1er mars 2016 19:45

        @Robert GIL


        Si la semaine de travail comme le lundi il faut prévoir les décès pour la fin de 
        semaine , comme ça vous loupez pas un jour de travail , vous qui avez l’ esprit 
        d’ entreprise chevillée au corps .

        Je le comprends à travers vos articles que vous adorez  travailler .

        Me trompé-je ?

      • bourrico 7 2 mars 2016 11:06

        @rocla+

        C’était quoi ça, de l’humour ? 
        Une pitoyable tentative d’humour ?

        T’as aucun talent, il faut être intelligent pour pratiquer l’humour, et ça te fait cruellement défaut.
        Heureusement que je te rappelle régulièrement à quel point tu n’existes que pour qu’on se foute de ta gueule de con.

      • rocla+ rocla+ 2 mars 2016 11:18

        @bourrico 7


        Bonjour cher Monsieur , 

        Je constate votre grande intelligence dans la pratique de l’ humour et vous me 
        rappelez , à bon escient que je n’ existe pas .


        Aussi , pour apprendre un peu comment faire sourire avec une pointe d’ humour 
        pourriez-vous nous monterez  de quelle façon vous procédez pour faire rire  ? 

        Je pense que vous avez la pédagogie nécéssaire  pour faire une démonstration 
        de votre talent .

        Merci par avance , je commence  déjà à me tenir les côtes , alors 
        veuillez commencer graduellement  .

        Bonne journée Monsieur l’ humoriste . 

      • rocla+ rocla+ 2 mars 2016 11:26

        @ le roi du gag Bourricot ,


        Ce serait même extraordinaire de votre part de vous associer avec 
        un autre  humoriste de ce site  en la personne de Foufouille  , je suis 
        convaincu par avance que vous casseriez la baraque des blagues inédites 
        et spirituelles . 

        je peux vous donner son adresse , n’ hésitez pas à vous renseigner . 

        Ensuite je me propose comme imprésario pour vous guider vers les sommets 
        de la renommée , je vous présenterais à Bruno Coquartrisque  pour un passage à l’ 
        olympia . 

        Je vous laisse imaginer votre nom en grand boulevard des Capucines 
        au fronton de l’ Olympia .

        Nous vous présentons  BOURRICOT  et FOUFOUILLE 


              Les rois du gag  , du rire et des imitations  fantastiques . 


      • rocla+ rocla+ 2 mars 2016 12:04

        @Bourricot , 


        mais je crains beaucoup   que le maximum de l’ humour concernant vos aptitudes 
        soit  un numéro d’ ectoplasmie  . 

        Ce qui est le fort de tous les connards dans votre genre ....

      • tf1Groupie 2 mars 2016 18:24

        @Robert GIL D’abord Robert a oublié de préciser que ceci sera négocié par branches/entreprises, donc certains auront encore la chance d’espérer la mort de leurs proches tous les jours... Youpi

        Mais Robert nous rappelle une chose importante : les chomeurs ont l’immense chance d’aller aux enterrements autant qu’ils veulent !!!!!!!!!!!!!!!!!!!


      • rocla+ rocla+ 1er mars 2016 19:36

        Rentrée des classes, la maitresse demande à toto 
        qu’est-ce qui fait ton papa ?
        Papa il est fonctionnaire
        Et ta maman demande la maitresse ?
        réponse de toto : Elle fait rien non plus
         


        eh ben dis donc ... smiley

        • bourrico 7 2 mars 2016 11:01

          @rocla+


          La maitresse est fonctionnaire aussi, donc si elle fout rien, elle pose pas de question, et le moutard reste chez lui.
          T’es mauvais t’es mauvais, c’est la vie mon vieux pustule.

          Allez vieux crouton délabré, à la prochaine.

        • rocla+ rocla+ 1er mars 2016 19:39

          bonne lecture et merci de vos commentaires , sans oublier les conneries habituelles des sparagus, rocla, eric ... et tous les BdB de service !



          Ne me remerciez pas , tout le plaisir est pour nous ... smiley

          • jaja jaja 1er mars 2016 20:51

            Ce que dit Olivier Besancenot du projet de loi El Khomri nous ramenant au XIX ème siècle :

            https://vimeo.com/157259964


            • César Castique César Castique 1er mars 2016 23:27

              @jaja

              « Ce que dit Olivier Besancenot du projet de loi El Khomri nous ramenant au XIX ème siècle... »



              Il sait pas de quoi qu’il cause le bébé Cadum de la révolution permanente. 


              Au XIXe siècle, la moitié du salaire du prolo passait dans l’alimentation, contre 15 % aujourd’hui, et ledit prolo vivait dans des taudis insalubres qui aurait donné un goût d’immangeable à la viande des cochons.

            • jaja jaja 2 mars 2016 09:50

              @César Castique

              Visiblement au bébé Cadum de la Révolution tu préfères la grosse vache pleine de fric de Saint-Cloud... mais bon la le Pen dit quand même que la loi sur le travail est « un vrai recul »...sans précision de siècle smiley ... demande à tes amis fachos mais méfie toi quand même car quand elle parle de l’immigration cette facho n’hésite pas à faire un bond de 17 siècles en arrière :
              https://twitter.com/MLP_officiel/status/640531901137166336?ref_src=twsrc^tfw

              D’autre part quand j’écris « Ce que dit Olivier Besancenot du projet de loi El Khomri nous ramenant au XIX ème siècle...  » cela veut dire qu’on y retourne à ce siècle de malheur, pas qu’on y est à l’heure actuelle ! Les mots ont un sens !

              Capito ?


            • jaja jaja 2 mars 2016 09:58

              @César : le lien ne marchant pas en voici un autre de la citation hasardeuse de ta grosse blonde pour qui retourner 17 siècles en arrière pour justifier son racisme crasse n’est pas un problème :

              « L’immigration de masse représente un bouleversement que nous n’avons peut-être pas connu depuis 17 siècles »
              http://www.leparisien.fr/politique/universite-du-fn-nous-sommes-prets-a-gouverner-assure-marine-le-pen-06-09-2015-5066857.php


            • jaja jaja 2 mars 2016 10:03

              @César

              Tu vois pas que ta dingue appelle les Gaulois à chasser les envahisseurs Francs smiley


            • mmbbb 2 mars 2016 17:29

              @jaja Ne nous fais pas chier avec Le Pen La classe moyenne se fait baiser par las soss Qui a appeler a voter Hollande en 2012 L ancien patron de la CGT entre autre Qui suce les soss : la gauche dure etc Qui a bousillé le PC Mitterrand Arretez ce mariage incestueux avec les soss et arretez de brailler contre la droite Les ouvriers votent FN parce qu ils se sentent floue par votre gauche hormis de brailler ne protege plus les interets des francais


            • César Castique César Castique 2 mars 2016 18:06

              @jaja

              « ...de ta grosse blonde... »

              Elle est bien moins grosse que l’autre n’est Bébé Cadum avec ses bonnes grosses joues toutes rondes  smiley



              "« L’immigration de masse représente un bouleversement que nous n’avons peut-être pas connu depuis 17 siècles »


              Je ne crois pas qu’elle veuille retourner dix-sept siècles en arrière, mais qu’elle combat ceux qui sont en train de nous y ramener. 


              Parce que c’est quoi les IIIe-IVe siècles ? C’est ceci, que décrivait le sociologue italien Francesco Alberoni, dans Il Giornale du 5 avril 2015 :


              « Avec la chute de l’Empire romain, sont arrivés les peuples barbares, hordes de prédateurs, capables seulement de saccager les cités, ne sachant ni cultiver ni construire. Leur domination s’est prolongée pendant plusieurs siècles sous le signe de guerres continues, de la misère et de violences. »  


              Dans cette optique, j’ai l’impression - Marine aussi, j’imagine - que nous sommes aux environs de l’an 212 quand l’empereur Caracalla - le Juncker de l’époque comme qui dirait - fourguait la citoyenneté romaine à tous les habitants libres de l’Empire.

            • CoolDude 1er mars 2016 21:30

              J’ai pas tout lu... Loin de la !
              Je me suis arrête au mot réactionnaire !

              Yep, c’était mieux avant et je ne suis pas si vieux...
              J’ai un rétroviseur comme disent certains et il n’y a pas si longtemps, il n’y avait pas de dette, pas chômage (5% c’est rien...), etc...

              La réaction comme la révolution a du bon et en bon « GAMER », quand j’ai perdu, j’ai toujours une bonne sauvegarde qui va me faire redémarrer du bon pied.

              La loi Konnerie... C’est pas révolutionnaire, ni réac. Ça va nul part... Enfin si... Dans la poche de ceux que l’on sait qui est déjà bien trop pleine, à en craquer. Bref si, on va en enfer. Car on ne dérobe point le travail d’autrui.

              Bref... Ne pas confondre réactionnaire et anti progressiste. SVP.
              Surtout quand on ne fait pas les lois.
              J’approuve rien personnellement.

              Le réac. Triche, c’est tout.
              Et je suis réac. à fond et j’espère bien que vous me cofonderez pas avec c’est salopard là !

              Tous les idées sont bonne à prendre. Même si ça date, surtout si ça date, car on sait ce que cela donne. Du Reuse avant tout. On sait ce qui fonctionne... Pourquoi s’en priver !?


              • CoolDude 1er mars 2016 21:35

                @CoolDude

                Pour moi, la solution est dans le réaction... Donc, pas de gros mots et pas d’amalgame.

                Merci.


              • sarcastelle 1er mars 2016 21:50

                80 ans après, le gouvernement de front antipopulaire. 


                Tout est prêt pour le gouvernement Juppé. Plus qu’un an à patienter. 




                • CoolDude 1er mars 2016 21:52

                  Et si on ne payait pas nos impots ?


                  • Samson Samson 1er mars 2016 22:37

                    @CoolDude
                    Comme c’est parti, il y a de moins en moins de gens pour les payer. Les plus riches s’exilent, les moins nantis s’accroissent et glissent sous les plafonds minimum d’imposition.
                    L’avantage, c’est qu’au moins l’’argent rentre dans les caisses, au plus çà justifie les mesures d’austérité et les coupes sombres dans les budgets, ce qui se traduit par des pertes d’emplois et de revenus qui alimentent à leur tour la spirale. smiley


                  • CoolDude 1er mars 2016 23:05

                    @Samson

                    N’empêche... Une bonne grève des impots synchro avec un « bank run », un « débankage » en règle, ça peut être drôle. Il faut juste être synchro.


                  • Anthrax 2 mars 2016 16:41

                    @CoolDude

                    Je vais pas te dénoncer mais est-ce que tu sais que ce genre de propos est passible de très lourdes condamanations ? Je suis très sérieux, la loi date de 1936 et tu risque 25 000 euros d’amende et 5 ans de gnouf.

                  • Lonzine 3 mars 2016 19:09

                    @CoolDude
                    c’est impossible, hélas....


                  • Samson Samson 1er mars 2016 22:30

                    « En d’autre temps on aurait parlé d’esclavagisme ! »
                    L’inconvénient de l’esclavagisme, c’est qu’il fallait nourrir un minimum ses esclaves, les loger, les éduquer un minimum, ... ! Inhumain !
                    Alors que pour être embauché maintenant, il suffit de rester plus concurrentiel que la machine ou le software ad-hoc - qui tournent 24h sur 24 et 7 jours sur 7 -, et au moins autant qu’un môme de Singapour ou Hong-Kong, ce qui implique logiquement certains sacrifices.
                    Conclusion : quand un emploi, mal payé, se libère, les candidats se battent et se marchent sur la tête pour le décrocher.
                    La modernité, c’est de continuer d’illusionner le bon peuple par des plans de lutte contre un « chômage » désormais systémique, entretenir l’arnaque consistant à associer les ressources des gens à un processus de production qui leur substitue des machines et des logiciels pour accroître sa propre rentabilité, nous présenter sous logo « $ociali$te » les laquais et managers les plus zélés du grand Capital, ...


                    • Séraphin Lampion M de Sourcessure 2 mars 2016 07:56

                      @Samson

                      Même pas besoin d’embaucher : il suffit de convaincre les chômeurs de devenir auto-entrepreneurs et vendre leurs services au lieu de quémander un salaire comme les autres feignasses. 

                    • foufouille foufouille 2 mars 2016 03:03

                      une nouvelle futur loi sera pour les assurances. assurance obligatoire juste pour payer le PDG.
                      assure le caviar de ton PDG !
                      faut remplir les poches des kerviel et fils de sampi.


                      • Le p’tit Charles 2 mars 2016 08:11

                        Savez vous que cette proposition de loi n’est pas d’elle, mais vient directement du cabinet Valls...Elle sert de coupe feu pour le retrait (prochain) de cette ineptie...avec son départ et celui de Valls... !


                        • Séraphin Lampion M de Sourcessure 2 mars 2016 08:24

                          @Le p’tit Charles

                          ça s’appelle « une potiche »

                        • Gasty Gasty 2 mars 2016 09:03

                          @M de Sourcessure

                          J’ose espérer que ça a été négocié et que c’est le MEDEF qui rémunère sa fonction de potiche.


                        • tonimarus45 2 mars 2016 10:40

                          @Le p’tit Charles— oui cela vient du cabinet «  »valls«  » MAIS APPROUVE ET INTERINE PAR «  »HOLLANDE«  ».j’approuve generalement ce que vous dites mais je n’aime pas cette volonte d’epargner « hollande » et surtout les institutions europeenne ???Mais peut etre je me trompe ???


                        • Le p’tit Charles 2 mars 2016 11:49

                          @tonimarus45...Bonjour..Hollande est le président en ce moment et loin de moi de l’épargner bien au contraire..l’UE elle est une association de malfaiteurs au service de la mafia internationale..Une hérésie..un non sens approuvé par notre simplet alors que le non de 2005 n’est toujours pas entériné..


                        • tonimarus45 2 mars 2016 14:50

                          @Le p’tit Charles— Je prends note de ce que vous dites mais il faut surtout rappeller que les principaux responsables du desastre dans lequel nous sommes ce sont d’abord les institutions europeennes, puis « hollande » quoique celui ci comme les valls , macron ,komri, fabius ect.. ne sont que les executants des basses oeuvres de cette europe

                          Or je m’aperçois que certains montrent du doigt ces « polichinelles » en evitant de denoncer les principaux responsables afin de les preserver

                        • Le p’tit Charles 2 mars 2016 17:25

                          @tonimarus45...Vous savez la politique c’est un panier de crabes...l’UE bien sur c’est Markel et les USA..mais nos pantins en gouvernance sont également responsable du chaos actuel de notre société... !


                        • ZenZoe ZenZoe 2 mars 2016 10:37

                          Dommage que l’auteur ne se pose pas la question principale, à savoir "comment en est-on arrivés là ?
                          Parce qu’on ne peut pas dire que les résultats soient probants, alors peut-être que la méthode n’est pas la bonne, ou l’objectif ?
                          Il serait temps pour les syndicats de faire leur auto-critique. Se contenter de vouloir bêtement la peau des patrons (forcément tous des salauds) ne mène qu’à des faillites en cascade et des licenciements, et n’a pour le moment pas empêché les délocalisations, l’évasion fiscale et licenciements massifs. Copie à revoir.


                          • tonimarus45 2 mars 2016 10:56

                            @ZenZoe— bonjour-ce qui amene les faillites et licenciements ce sont les carnets de commande des entreprises qui sont vides ;et ils sont vides parce les français du fait de la baisse depuis plusieurs annees de leur pouvoir d’achat n’ont pas les moyens de depenser plus

                            Or les mesures de la loi « komri » va amener plus de chomage et donc une clientele pauvre
                            En effet le fait de faire travailer les apprentis 10 heures par jour cela va t’il creer des emplois ???
                            -Le fait de faire travailler plus ce qui travaille deja cela crera t"il des emplois ou crer des chomeurs ???? ; or c’est cela que l’on propose
                            — le fait de repousser sans cesse l’age de depart a la retraite, cela va t’il liberer des emplois ou creer des demandeurs d’emploi ????
                            — le fait de permettre de cumuler retraite et emploi sans plafonnement,cela va t’il liberer des emplois ????( on peut comprendre cela pour les petites retraite mais que)
                            Et donc comme je l’ai deja dit autant de mesures qui va crer des consommateurs pauvres

                          • Legestr glaz Ar zen 2 mars 2016 12:15

                            A l’auteur.

                            Toujours regarder la lune et non le doigt. Dans un tel article il eut été instructif de rappeler l’origine de cette mise à mort du code du travail.

                            Voici donc les GOPE, grandes orientations de politique économique 2015-2016 pour la France, mesures réfléchies à Bruxelles et bientôt appliquées en France.

                            « • Maintenir les réductions du coût du travail découlant du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi et du pacte de responsabilité et de solidarité, notamment en les mettant en œuvre comme prévu en 2016 ; évaluer l’efficacité de ces dispositifs en tenant compte des rigidités du marché du travail et du marché des produits ; réformer, en concertation avec les partenaires sociaux et conformément aux pratiques nationales, le processus de formation des salaires pour que ceux-ci évoluent au même rythme que la productivité ; veiller à ce que les évolutions du salaire minimum soient compatibles avec les objectifs de promotion de l’emploi et de la compétitivité ; »

                            « • Réformer le droit du travail afin d’inciter davantage les employeurs à embaucher en contrats à durée indéterminée ; faciliter, aux niveaux des entreprises et des branches, les dérogations aux dispositions juridiques générales, notamment en ce qui concerne l’organisation du temps de travail ; réformer la loi portant création des accords de maintien de l’emploi d’ici à la fin de 2015 en vue d’accroître leur utilisation par les entreprises ; entreprendre, en concertation avec les partenaires sociaux et conformément aux pratiques nationales, une réforme du système d’assurance chômage afin d’en rétablir la soutenabilité budgétaire et d’encourager davantage le retour au travail (dégressivité des allocations). »

                            Le transfert de souveraineté a bien eu lieu entre la France et l’UE. Nos dirigeants ne décident plus de grand chose. Notre président, son gouvernement et nos députés donnent le change mais ce ne sont que des marionnettes qui exécutent les réglements, directives et recommandations de Bruxelles !


                            • Rmanal 2 mars 2016 12:22

                              Il est évident qu’un groupuscule de libéraux a pris la tête du parti PS qui en soit n’existe plus.
                              Sous couvert de progrès, le blabla général des politiques, le PS roule pour ceux qui les financent, à savoir les Bolloré et consorts. Le libéralisme économique n’est qu’un retour au XIXè siècle, avec les grandes fortunes et les esclaves du travail : c’est tout le travail social du XXè siècle qui est en train d’être détruit, pour promouvoir un modèle dont on connait déjà les travers et les conséquences.
                              Il faut juste être stupide pour voter PS, ou bien être un vrai libéral, c-a-d en général un rentier-sangsue qui vit au crochet des travailleurs.


                              • Spartacus Spartacus 2 mars 2016 13:19

                                Tous ces obligés de l’état pleurnicher sur le code du travail.....


                                On se demande avec de tels pleurs pourquoi pour eux il ne réclament pas d’en dépendre ?

                                L’hypocrisie d’une caste qui sait ce qui est socialement « bon pour vous » mais qu’en voudrait pas pour elle même.....

                                • tonimarus45 2 mars 2016 14:52

                                  @Spartacus— ils dependent eux aussi du code du travail


                                • Spartacus Spartacus 2 mars 2016 21:44

                                  @tonimarus45

                                  Non ! Le droit de la fonction publique n’a pas de code du travail.

                                • Petit Lait 2 mars 2016 13:23

                                  « Coup de force contre le droit des salariés et des syndicats », dites vous Mr Gil.... Le problème, c’est que vous avez oublié depuis longtemps que les droits s’accompagnent OBLIGATOIREMENT de devoirs. Et que pour prétendre à des « droits » il faut un minimum faire preuve de responsabilités individuelles. 


                                  Je ne me prononcerai pas pour les salariés, mais pour les syndicats, c’est certains que les notions de politique, de pouvoir et de démagogies ont largement supplantée celle de devoir et de responsabilité. 

                                  Quant à vous Mr Gil, il semble que vous fassiez complètement fi de ces notions de devoirs et de responsabilité, car l’Etat y pourvoira... non ? 

                                  • tashrin 2 mars 2016 13:59

                                    vous pouvez tous vous écharper sur des questions ideologiques, ca ne sera jamais qu’un débat inutile de plus...vous serez jamais d’accord entre ceux pour qui fonctionnaire= parasite et ceux pour qui patron = esclavagiste sans autre nuance
                                    Néanmoins, ya ptetre un moyen de dépasser ça... L’objectif de cette « reforme », c’est bien de « lutter contre le chômage » non ? Eh bien alors que les tenants de cette loi nous expliquent sans mauvaise foi en quoi ca va faire avancer ne serait -ce que d’un centimetre le probleme du sous-emploi...
                                    Je precise : en evitant les arguments dont on sait dejà pertinemment qu’ils sont fallacieux, erronnés, injustifiés, et surtout inefficaces, donc en evitant toute allusion par exemple à la necessité d’alleger les charges des entreprises (sans aucun rapport avec les perspectives d’emploi qui elles dependent du carnet de commandes), ni avec la theroeie du ruissellement (base de la politique menée depuis 30 ans sans resultat autre qu’une aggravation du probleme)


                                    • tashrin 2 mars 2016 14:03

                                      @tashrin
                                      dsl clic intempestif

                                      (...) et là bizarrement, ben ya plus vraiment de débat : tout le monde sait très bien que cette loi ne changera... rien
                                       => Si tout le monde est au courant et qu’ on la fait quand même, c’est donc que l’objectif est ailleurs... Mais diable, que cela peut-il donc être ?
                                       => A « qui profite le crime » ?


                                    • tf1Groupie 2 mars 2016 14:46

                                      En quelle époque les conditions de travail étaient beaucoup plus favorables ?

                                      Si Robert Gil restait un peu moins vautre dans son fauteuil il saurait que ces conditions de travail qu’il dénonce sont déjà vécues par beaucoup de travailleurs.

                                      Le pire étant pour les chomeurs : Eux n’ont pas de durée maximale, ni journaliere,ni hebdomadaire chômeur c’est 24h heures par jour, 7 jours sur 7. Un peu comme Robert sauf que lui touche sa retraite à taux plein et ne fait pas la grève de la protestation.

                                      Lui ne dit rien pour les agriculteurs qui crêvent la bouche ouverte en bossant 80 heures par semaine, et ça depuis des années.

                                      Pourtant lui a du la connaître la période où les enfants travaillaient et où il y avait deux semaines de congés payés. Il criait déjà à l’esclavagisme en cet « autre temps » ??


                                      • tashrin 2 mars 2016 14:52

                                        @tf1Groupie
                                        votre remarque n’est pas fausse. Mais tape à coté du probleme...
                                        Même si « c’etait pas forcément mieux avant », en quoi modifier les regles du jeu dans l’unique interet des employeurs et au detriment exclusif des salariés serait un quelconque élément de réponse au probleme du chomage
                                        Si ca ne le solutionne pas, ca ne fera que l’accroitre, car pauperisation/precarisation des salariés = diminution du marché interieur, et à terme consequences en cascade


                                      • tonimarus45 2 mars 2016 14:56

                                        @tashrin—tout a fait— mais je crains que ce que vous dites soit trop pour la «  »comprenette«  » de « tf1GROUPIE »" ;;


                                      • tonimarus45 2 mars 2016 14:59

                                        @tf1Groupie— bonjour-— -ce qui amene les faillites et licenciements ce sont les carnets de commande des entreprises qui sont vides ;et ils sont vides parce les français du fait de la baisse depuis plusieurs annees de leur pouvoir d’achat n’ont pas les moyens de depenser plus

                                        Or les mesures de la loi « komri » va amener plus de chomage et donc une clientele pauvre
                                        En effet le fait de faire travailer les apprentis 10 heures par jour cela va t’il creer des emplois ???
                                        -Le fait de faire travailler plus ce qui travaille deja cela crera t"il des emplois ou creera des chomeurs ???? ; or c’est cela que l’on propose
                                        — le fait de repousser sans cesse l’age de depart a la retraite, cela va t’il liberer des emplois ou creer des demandeurs d’emploi ????
                                        — le fait de permettre de cumuler retraite et emploi sans plafonnement,cela va t’il liberer des emplois ????( on peut comprendre cela pour les petites retraite mais que)
                                        Et donc comme je l’ai deja dit autant de mesures qui va crer des consommateurs pauvres.

                                      • tonimarus45 2 mars 2016 15:05

                                        @tf1Groupie-
                                        «  »« En quelle époque les conditions de travail étaient beaucoup plus favorables ? »« dites vous

                                        Compte tenu que ces mesures(loi komri)suppriment des acquis sociaux issus du »«  »conseil national de la resistance«  » et meme du « front populaire » je vous laisse reflechir a quand ???pour moi cette epoque c’etait ,hier, avant hier, et meme avant avant hier

                                      • julius 1ER 2 mars 2016 16:15

                                        @tf1Groupie


                                        pour les agriculteurs .... ils devraient s"adresser à la FNSEA... pas à R GIL qui n’y est pour rien , ni le code du travail non pus d’ailleurs !!!!!
                                        tout mélanger ne fait pas avancer le schmilblick !!!

                                      • tashrin 2 mars 2016 17:31

                                        @julius 1ER

                                        Les agriculteurs sont des indépendants, et à ce titre pas concernés par le droit du travail
                                        Et tous ne souffrent pas, demandez aux cerealiers
                                        Et personne ne les ya forcés que je sache, si ? Ils ont choisi librement leur activité professionnelle, non ?
                                        Qu’il y ait des choses absolument ubuesques dans la politique agricole et qu’il faille faire le menage, ok... Mais ca n’a strictement rien à voir avec le sujet de l’article, du coup si on pouvait commenter tous le même sujet ce serait plus interessant et ca eviterait de faussement argumenter en citant des exemples dénués d’interet


                                      • Jeekes Jeekes 2 mars 2016 16:59

                                        Ben finalement c’est maintenant le changement. 

                                        Qu’attendre d’autre de gens qui n’ont jamais rien foutu de leurs dix doigts de toute leur vie ? 

                                        Et là je parle autant des politicards véreux que du patronat esclavagiste.
                                        Malheureusement, le français moyen est beaucoup plus préoccupé par l’affaire platini, le dernier smartphone à la mode et le dernier écran plat méga-géant que par les magouilles pourries de nos soit-disant dirigeants qui ne sont qu’une bande de sacs à merdes vendue à...

                                        Zut, vendus à une bande d’ordure qui n’existe pas mais qui a tant souffert ! 

                                        • Trelawney Trelawney 2 mars 2016 17:04

                                          Le code du travail provient des résistances ouvrières, son rôle est de protéger et de sécuriser le salarié. Là, il est transformé en un véritable outil pour les laminer. Le rendre protecteur des entreprises, c’est écrire l’histoire à l’envers.

                                          A Calais, une société de plus de 500 personnes y fabriquait de la dentelle. cette société fonctionnait avec tout ce que le code du travail lui permettait. Elle avait des délégués syndicaux, un CE et tout ça tout ça. L’évolution des modes et des technologie a fait que la dentelle est passé de mode. Cette société a perduré, mais s’est considérablement réduite au point de ne fonctionner aujourd’hui qu’avec 74 personnes détentrices d’un savoir ancestral : « la dentelle de Calais ». Elle a du se mettre en redressement judicaire et chercher des repreneurs. Le PDG a fait valider un plan de licenciement économique par l’inspection du travail et son ministère de tutelle. Il a donc mis sur ce plan les 5 salariés « protégés » qui ne voulaient pas reprendre leurs fonctions dans l’usine et voulaient rester salariés détachés. Ces derniers sont allé jusqu’au tribunal administratif puisque c’est stipulé dans le code du travail. Et le tribunal, malgré qu’un repreneur chinois a mis 1 millions d’euro pour refaire fonctionner l’outil, a invalidé le plan de licenciement et a ordonné de reprendre ces 5 salariés.

                                          Le chinois a très vite retiré ses billes et ne reprendra pas l’usine. ce mercredi 2 mars 2016, l’usine Desseilles, la dernière usine a fabriquer la fameuse dentelle de calais est officiellement en liquidation judiciaire avec 74 emplois (y compris les 5 gaziers protégés) de perdus et un savoir faire ancestral à tout jamais disparu 

                                          Voila comment en France, un code du travail protège et sécurise un salarié et son entreprise


                                          • rocla+ rocla+ 2 mars 2016 17:13

                                            @Trelawney


                                            Quand on a l’ amour du chômage on ne doit pas lésiner .

                                          • tashrin 2 mars 2016 17:26

                                            @Trelawney
                                            C’est de la malhonneteté intellectuelle, et venant de vous dont les commentaires sont souvent sensés, je trouve ça dommage
                                            Ce que vous dites est exact, et probablement que le droit syndical devrait être revu dans les grandes lignes, je vous rejoins. Mais la loi dont il est question ne traite absolument pas de ce probleme, les salariés protégés resteront protégés... En revanche, ca donnera les pleins pouvoirs à une armée de ptits chefaillons qui se sentiront pousser des ailes pour profiter du contexte economique morose et faire un chantage honteux à des gens qui n’ont eux rien de protégés... Et tout cela sans influer le moins du monde sur le chomage... C’est une loi très clairement inéquitable, dont les bienfaits ne serviront même pas cux qui font les sacrifices. Vous ne pouvez décemment pas vous attendre à ce que les principaux concernés l’accueillent sans moufter


                                          • Trelawney Trelawney 2 mars 2016 17:57

                                            @tashrin
                                            Ce que je veux dire est qu’il faut modifier ce code du travail. que l’on soit entrepreneur ou salarié, ce code du travail touche directement à notre façon de vivre. Cette modification de ce code doit donc se faire en concertation avec les partenaires sociaux et les élus. C’est d’ailleurs ce qui a été fait au début par El Khomri, avant qu’elle ne se fasse squeezer par Valls. Allez demandé au syndicats comment cela c’est passé et comment travaille El Khomri vous serez très surpris. Elle n’est pas si mauvaise que cela

                                            Dans l’exemple que je viens de citer, on ne peut pas jeter la pierre sur les 5 salariés qui se sont défendu avec les moyens qu’ils avaient. Et le tribunal administratif a fait son job en les défendant par rapport à un code existant. Le problème est que ce code du travail a abouti à un gachi parce que l’on se refuse à tout changement.

                                            Par exemple : on refuse en bloc le plafonnement des indemnité en cas de jugement au prudhomme, alors que les ruptures conventionnelles avec plafonnements définis par l’inspection du travail foisonnent. On ne peut pas équilibrer tout cela ? et il y en a plein d’exemple comme celui ci.

                                            Je viens d’apprendre que Macron lors de la rédaction de sa loi a fait réunion sur réunion avec les députés et les partenaires sociaux (Syndicats, Notaire, Avocat etc) pour essayer de faire une synthèse de sa loi. Et voila le vals qui passe en force avec le 49-3 pour monter a tout le monde que c’est lui qui réforme. El Khomri fait pareil avec les syndicat et c’est un projet de loi sur le code du travail qui vient de Matignon et dont personne n’en a parlé qui est imposé.

                                            Au final on aura un Valls qui va démissionner et fragiliser hollande pour se mettre en ordre de marche pour 2017 et aucune loi car refusée en bloc par les français pour lutter contre le chômage. car il faut bien se rendre à l’évidence : Vals en à rien à faire que cette loi passe ou pas. ce qu’il veut c’est dézinguer Hollande et les socialistes


                                          • tashrin 3 mars 2016 11:01

                                            @Trelawney
                                            Au final on aura un Valls qui va démissionner et fragiliser hollande pour se mettre en ordre de marche pour 2017 et aucune loi car refusée en bloc par les français pour lutter contre le chômage. car il faut bien se rendre à l’évidence : Vals en à rien à faire que cette loi passe ou pas. ce qu’il veut c’est dézinguer Hollande et les socialistes

                                            Ca je suis bien d’accord


                                          • zygzornifle zygzornifle 2 mars 2016 18:55

                                            on appelle bien un balayeur technicien de surface ....


                                            • JM 3 mars 2016 11:52

                                              Bonjour et merci à l’auteur.
                                              Merci de bien vouloir excuser une question qui semble stupide, mais le plafonnement des indemnités prud’hommales n’était-il pas déjà inscrit dans la loi Macron de 2015, ou est-ce que j’ai raté un épisode ? Dans la positive, est-ce donc une salve supplémentaire pour assoir la loi Macron ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès