• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Municipales 2020 (2) : le coronavirus s’invite dans la (...)

Municipales 2020 (2) : le coronavirus s’invite dans la campagne

« Les réunions politiques publiques sont interdites. Le préfet autorise les réunions des conseils municipaux (et communautaires) à huis-clos, selon les dispositions de l’art. 2121-18 du CGCL [code général des collectivités locales]. Le public ne peut pas se rassembler dans une autre salle en marge du conseil municipal. (…) Les rassemblements dans les lieux de culte sont interdits. Les mariages et enterrements peuvent être célébrés à la condition de réduire le public présent au strict minimum. » (3 mars 2020).



Interdiction de rassemblement politique et religieux : sommes-nous dans la pire des dictatures ? Non. Cette courte citation d’une circulaire du préfet du Morbihan en date du 3 mars 2020 a de quoi faire frémir les besoins de liberté des citoyens. Le département du Morbihan semble très touché par le coronavirus provoquant la maladie dite COVID-19, les mesures de protection contre la propagation du virus sont draconiennes. Ce serait facile à admettre… mais hors contexte. Car nous sommes en pleine campagne des élections municipales et le scrutin a lieu dans moins de dix jours.

Le premier principe de réalité à accepter, c’est que le coronavirus n’est pas un simple virus de la grippe. Il peut y avoir un côté morbide à comptabiliser chaque jour le nombre de personnes infectées et le nombre de personnes décédes par le coronavirus, car chaque personne atteinte est un scandale, mais l'approche statistique est pourtant essentiel en épidémiologie. Au 5 mars 2020, il a déjà tué 3 356 personnes en moins de deux mois, soit à peu près l’équivalent de l’hécatombe sur les routes françaises chaque année, et il a infecté déjà 98 088 personnes, dont 54 237, heureusement sont aujourd’hui guéris. Il touche quasiment tous les pays, 89 États à ce jour, et le risque est que des pays africains, d’Amérique latine et aussi l’Inde, le Pakistan, l’Indonésie… sous-évaluent énormément le nombre de personnes infectées par manque de tests de dépistage.

Depuis une semaine, la France, comme l’Allemagne (545 cas) et l’Espagne (282 cas, 3 décès), se trouve en pleine "flambée" du coronavirus : 423 cas d’infection, dont 23 en état sérieux ou critique, qui ont entraîné la mort de 7 personnes. C’est, par rapport à la veille, 138 de plus. Alors que l’épidémie a atteint son pic il y a quelques jours en Chine, trois pays sont en "mauvaise posture" : la Corée du Sud (6 088 cas soit +467 en un jour, 40 décès), l’Iran (3 513 cas soit +591 en un jour, 108 décès) et l’Italie (3 858 cas soit +769 en un jour, 148 décès). Rien n’indique que la France ne suive pas la pente de l’Italie d'ici à la semaine prochaine.

Certains disent que le nombre de morts est somme toute très faible par rapport à la population d’un pays ou par rapport à d’autres causes de mortalité. Néanmoins, j’attire l’attention sur le fait que ces morts se cumulent aux autres et que, sans ce coronavirus, des milliers de vies auraient été sinon sauvées au moins prolongées. C’est même très stupide de vouloir faire un concours de mortalité. Car à ce compte-là, laissons les meurtriers tuer leurs victimes, puisqu’il n’y a pas 1 000 homicides chaque année, un nombre très faible qui ne devrait pas justifier une telle couverture médiatique ni une telle démagogie politique sur la supposée insécurité.

L’esprit républicain français rappelle d’ailleurs, au même titre que certaines religions, qu’une vie est une vie, que la mort d’une personne, c’est une bibliothèque qui brûle, que tout doit être fait pour sauver même une seule vie. Et puis, la mécanique de l’épidémie justement mélange liberté individuelle et conséquences collectives.

Ce virus est dangereux pour plusieurs raisons : au moins vingt fois plus létal que la grippe, et surtout, il est inconnu, on ne connaît pas toutes les conséquences de ce virus à court et long terme.

Un gouvernement, quel qu’il soit, sera toujours critiqué dans de telles circonstances : on dira qu’il n’en a pas fait assez ou qu’il en a fait trop. Le juste équilibre nécessite une observation fine et dynamique, sans cesse renouvelée, pour éviter le pire tout en continuant à vivre normalement. Même si gouverner, c’est prévoir, personne n’est madame soleil.

La situation se complique évidemment encore plus lorsque nous sommes en période électorale. La campagne et aussi les opérations de vote. Repousser le scrutin ? Si c’est d’un ou deux mois, rien ne garantit que la situation ne sera pas pire dans un ou deux mois. Et repousser dans six mois, un an, pourrait bouleverser complètement les institutions, en particulier parce que les élus municipaux et leurs délégués représentent environ 95% des grands électeurs pour les élections sénatoriales qui sont prévues le 27 septembre 2020 (renouvellement de la moitié du Sénat).

De plus, la situation étant ce qu’elle est, à savoir une forte probabilité pour que ces élections marquent une certaine défiance vis-à-vis de la majorité, les repousser pourrait laisser prise aux soupçons d’autoritarisme du gouvernement. Résultat, ce 5 mars 2020, le gouvernement a confirmé que les élections municipales auraient bien lieu les 15 et 22 mars 2020.

Or, pour faire campagne, généralement, il faut rencontrer les électeurs. Pour la dernière semaine, cela va être très difficile. Les mesures de protection sont connues, et le sont même hors période d’épidémie, bien se laver les mains régulièrement, tousser dans son coude (pas dans ses mains car on touche beaucoup de choses avec les mains), et aussi ne plus se serrer les mains ni faire la bise, ce qui va être difficile pour faire campagne. Et ne porter un masque que lorsqu’on est malade, pour ne pas transmettre le virus, pas avant, pour laisser les masques à ceux qui en ont besoin.

Ces mesures de précaution, de bon sens finalement, ont déjà désengorgé les services des urgences (souvent en grève théoriquement) de autres infections habituelles de l’hiver (rhume, bronchite, etc.). Il y a quand même un petit côté de défiance dans le refus de se toucher pour saluer, du reste comme pour se protéger du sida avec un préservatif, son utilisation pouvant être une preuve de manque de confiance de son ou sa partenaire.

Certains pourraient croire qu’ils ont la baraka, qu’ils ne craignent pas le virus, qu’ils en ont connu d’autres, mais le fait de ne pas se toucher n’est pas qu’une question de peur, c’est aussi une question de responsabilité collective : en serrant la main d’une autre personne, on envisage de se faire contaminer par le coronavirus, on envisage beaucoup moins de le transmettre, et pourtant, on peut être un porteur sain, et donc, l’avoir sans le savoir et le transmettre sans l’avoir voulu.

Le plus dur est évidemment l’interdiction, dans certains territoires, de faire des réunions publiques, car comment pouvoir convaincre les électeurs si on ne tente pas de les rassembler dans un même lieu ? Sans compter qu’il faut se méfier de toutes les sources de contamination, notamment les microphones (postillons) et les téléphones fixes (utilisés par plusieurs personnes, le smartphone étant plus individuel, le risque est beaucoup plus faible).

Mais le problème ne s’arrête pas avec la campagne électorale, il reste tout entier dans la journée même du scrutin, dans les opérations de vote. Il y a quelque temps, j’avais argumenté pour refuser absolument le vote électronique au nom de la sincérité, de la liberté et du secret du vote, mais le vote électronique a au moins cet avantage (le seul qui pèse faiblement face à ses grands défauts) d’éviter plus efficacement la propagation des virus.

En effet, les assesseurs devront prendre la carte d’identité de plusieurs centaines de personnes (les votants), les électeurs devront ensuite émarger la liste électorale avec un stylo utilisé par d’autres, et au moment du dépouillement, il faudra bien toucher des centaines de bulletins de vote issus de centaines de personnes. On pourra toujours prendre des gants, ceux-ci ne sont utiles que si on les change souvent, autant se laver souvent les mains dans ce cas-là. Le peuple israélien a voté le 2 mars 2020 et la procédure ont été très rigoureuse pour éviter la propagation du coronavirus.

Probablement que les électeurs et les assesseurs attendent du gouvernement qu’on les rassure sur les opérations de vote. Il faut noter que la peur pourrait engendrer une très forte abstention, en particulier des plus fragiles, à savoir, majoritairement, des plus âgés. Ce qui aura nécessairement des conséquences sur les résultats électoraux…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (05 mars 2020)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Municipales 2020 (2) : le coronavirus s’invite dans la campagne.
Municipales 2020 (1) : retour vers l’ancien monde ?
Article 49 alinéa 3 : le coronavirus avant la réforme des retraites ?
Les frontières arrêteront-elles le coronavirus ?
Coronavirus : la croisière ne s’amuse plus.
Le docteur Li Wenliang, lanceur d’alerte de l’épidémie de coronavirus.
Le coronavirus de Wuhan va-t-il contaminer tous les continents ?
L’apocalypse par l’invasion de paléovirus géants ?
Le virus de la grippe A(H1N1) beaucoup plus mortel que prévu.
"Estimated global mortality associated with the first 12 months of 2009 pandemic influenza A H1N1 virus circulation : a modelling study" ("The Lancet", 26 juin 2012).
Publication d’origine sur le Mollivirus sivericum du 08 septembre 2015 (à télécharger).
L’arbre de la vie.
Découverte du virus du sida.
Vaccin contre le sida ?
La grippe A.
Un nouveau pape de la médecine.

_yartiCoronavirusF04


Moyenne des avis sur cet article :  1.09/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Nicolas_M Nicolas_M 6 mars 15:10

    Pfff ... ça vous soûle pas de créer de la panique pour que dalle ? 20 fois plus mortel que la grippe ? Oui, certes, si on prend les chiffres sans rentrer dans les détails. Maintenant prenez les moins de 60 ans en pleine forme, combien de décès ? Ah oui, Zéro. C’est un virus qui tue retraités et ceux qui sont en état de faiblesse immunitaire. Et encore pas tous, et aucun décès d’enfant n’est répertorié dans le monde à ce jour.

    Au passage, comparer les morts au niveau mondial et le nombre de morts sur les routes françaises, c’est un procédé de manipulation tout à fait malhonnête. 

    Franchement ce virus est une excellente illustration de la sélection naturelle. Vous savez celle qui permet d’améliorer le patrimoine génétique d’un troupeau et d’améliorer la réponse immunitaire de l’ensemble de la population... vivement qu’on l’attrape tous.

    Intéressez vous à ce qui est arrivé après la peste noire (beaucoup plus mortelle) en Europe ... 

    https://dailygeekshow.com/peste-noire-bienfaits/


    • Ruut Ruut 6 mars 21:54

      Si le virus continue a se propager en France c’est que l’état a merdé dans ses procédures de confinement et de désinfection.

      Lorsque l’état a été informé du pb il n’y avais 0 cas.
      Visiblement les procédures de protection ne sont pas étanches.

      Mais qu’attendre d’intelligent et fiable d’une équipe de bras cassés.....


    • ZXSpect ZXSpect 6 mars 15:11

      Enfin un expert en santé publique et en épidémiologie qui publie un article innovant sur le coronavirus.

      .

      Il y a tellement de publications sur les réseaux sociaux et blogs en tout genre qui sont le fait d’auteurs sans compétence, légitimité et recul sur un sujet aussi anxiogène et en pleine évolution… mais il faut bien « exister » sur le web !


       smiley

       


      • pemile pemile 6 mars 15:22

        "Il faut noter que la peur pourrait engendrer une très forte abstention, en particulier des plus fragiles, à savoir, majoritairement, des plus âgés. Ce qui aura nécessairement des conséquences sur les résultats électoraux…"

        La droite et LaREM ont peur de perdre le vote des ptits vieux ?


        • Le421 Le421 6 mars 19:10

          @dimitrius
          Si le virus s’attaquait au centre nerveux de la connerie, t’aurais du souci à te faire !! smiley


        • troletbuse troletbuse 6 mars 15:24

          Rototo ne doit plus dormir. Il prépare les éloges sur toutes les personnalités qui pourraient passer de vie à trépas. Le pied, quoi !


          • rita rita 6 mars 15:26

            Dans sa grande largesse, Macron interdira les élections pour éviter aux candidats d’être infectés par le virus ?

             smiley


            • bebert 7 mars 13:43

              @rita
              Suis étonné qu’il n’a pas interdit carrément le virus il en a les moyens le jupiter


            • amiaplacidus amiaplacidus 6 mars 17:45

              Je ne pense pas que les municipales seront repoussées.

              Macron pourra faire passer une forte abstention sur le compte du covid-19 et non pas sur le dégoût que provoquent les politiciens en général et les macronistes en particulier.


              • Le421 Le421 6 mars 17:50

                Il faut regarder le bon côté des choses, mon petit Sylvain.

                Les trouillards, genre j’ai peur du changement et du « péril rouge » risquent fort de rester planqués à la maison, le masque sur la bouille !!

                Et ces dépourvus de génitoires sont majoritairement des électeurs de Macron.

                Les falourds prêts à tous les risques, genre résistants de 40, iront voter sans appréhension.

                Moi, ça m’arrange...  smiley


                • Le421 Le421 6 mars 19:08

                  @dimitrius
                  Tss tss tss, allons ma poule, tu vires à l’insulte !!
                  Faut pas perdre ses nerfs comme ça.
                  Allez, prends tes gouttes et va au lit, demain ça ira nettement mieux !!  smiley


                • bebert 7 mars 13:46

                  @dimitrius
                  C’est scuie ki di ki haie


                • ZXSpect ZXSpect 7 mars 07:30

                  S Rokotoarison, qui n’a aucune expertise ni recul sur cette situation anxiogène de santé publique, ferait mieux, puisqu’il ne peut s’empêcher de publier quotidiennement, de se limiter à ses thèmes habituels.

                  .

                  Les modérateurs d’AgoraVox feraient oeuvre d’utilité publique en ne favorisant pas les épidémiologistes de pacotille qui surfent sur la crise sanitaire en cours.


                  • Parrhesia Parrhesia 7 mars 07:42

                    Le coronavirus ne s’invite pas dans la campagne.

                    Le coronavirus « est invité » dans la campagne.

                    Et s’il est malheureusement permis d’avoir des doutes sur la genèse réelle de cette épidémie et sur ses conséquences à venir, nous en avons de moins en moins sur l’usage qui en est fait par certains politiciens.


                    • BA 7 mars 09:22

                      Samedi 7 mars 2020 :


                      Coronavirus : les exportations chinoises plongent de 17,2 % en janvier-février.


                      L’épidémie due au nouveau coronavirus continue de plomber l’économie chinoise. Selon les Douanes du pays, la Chine a ainsi vu ses exportations s’effondrer de 17,2 % sur un an en janvier-février.


                      Il s’agit de la plus forte chute des exportations du géant asiatique depuis février 2019, en pleine guerre commerciale avec les Etats-Unis. Surtout, elle est plus marquée que le plongeon de 16,2 % attendu en moyenne par les économistes sondés par l’agence Bloomberg.


                      Seule consolation : le chiffre des importations est au-dessus des anticipations. Elles ont effet reculé de 4 % sur un an sur les deux premiers mois de l’année, contre une baisse de 16,1 % attendue.


                      Dans ce contexte, l’excédent commercial de la Chine avec les Etats-Unis s’est logiquement contracté de 40 % sur un an pour janvier-février.


                      https://www.20minutes.fr/monde/2733819-20200306-coronavirus-direct-423-cas-france-depute-lr-salarie-assemblee-nationale-contamines



                      • Parrhesia Parrhesia 7 mars 09:49

                        @BA
                        Bonjour BA,
                        Indépendamment des dégâts humains, il est maintenant certain que cette épidémie va faire des dégâts économiques qui ne sont même pas chiffrables à l’échelle mondiale.
                        Il est non moins certain qu’elle tombe à pic pour expliquer, sinon excuser, une catastrophe économique qui de toute façon était devenue inévitable, si toutes choses restaient égales par ailleurs.

                        Mais pourquoi de nombreuses personnes ont-elles la sensations que non seulement ce gâchis aurait pu être évité, mais que la situation pourrait être redressée si la volonté et la compétence étaient au rendez-vous ?


                      • bebert 7 mars 13:51

                        @Parrhesia
                        Pourtant c’est une évidence quand on voit que l’on ferme un marché en plein air et qu’à côté il y a un super ou un hyper qui reste ouvert , que l’on n’annule pas un match de foot alors que le club venait de Lombardie etc,etc


                      • Parrhesia Parrhesia 7 mars 15:23

                        @bebert
                        Encore une évidence, en effet.
                        Mais ces évidences vont malheureusement devenir monnaie courante puisqu’aucune d’elles ne suscite plus la moindre réaction significative, ni de la part des élus, ni de la part de leurs électeurs !!!
                        Le peuple est mort ! Vive le Peuple !


                      • Si les rassemblements à plus du nombre de conseillers municipaux sont interdits, même dans cette mesure, il y a des inégalités. Il y a des communes où ils sont plus de 200 et d’autres où ils ne sont que 15. Les pandémies comme les nuages dangereux obéissent aux lois françaises, partout de la même façon. ... Preuve d’incompétences de ceux qui bottent les toxi-cités en touches ?....

                        07/03/2020 – Hebdo LXIX - https://wp.me/p4Im0Q-3vy
                        - A Crest (26) on a l’accueil facile de transfuges (plus que de migrants) clandestins rémistes, chez le camarade, sous X, Mariton, qui au nom de deux places éligibles se fait sa paix électorale. N’est pas polytechnicien politique qui veut (il faut en avoir le savoir et surtout la tactique
                        Qu’en est-il chez-vous ?

                        • ETTORE ETTORE 7 mars 18:54

                          On diras ce que l’on voudras....

                          Vous trouverez peut être que je m’en prend beaucoup à micron...je sais, je sais !

                          Les « autres » c’était pas forcément mieux..

                          Mais force est de reconnaitre que niveau catastrophes, le micron, depuis son élection, entre celles qui semblent lui tomber dessus innocemment, les incendies, les scandales, les fuites ou démissions de ses députés, les paroles à la con de sa couronne de supporters, les agissements de sa police, les textes de loi passés au forceps, les virus.....etc...etc.....Franchement ? Ce gars, il a une scoumoune phénoménale qui lui colle aux basques .

                          (Et il la ventile aussi à ses proches... d’idées)

                          Si la nature a une âme, il faut croire qu’elle le rejette avec insistance.

                          Pour qu’il tienne encore deux ans, le micron, sans que les volcans d’Auvergne ne se réveillent....va falloir qu’il en sacrifie des poulets !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès