• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Nicolas Hulot en vacances de la République

Nicolas Hulot en vacances de la République

« Abandonnez ceux qui s’abandonnent eux-mêmes ! » (Shakespeare, 1623).



C’est officiel et une grande surprise. Nicolas Hulot (63 ans), numéro trois du gouvernement d’Édouard Philippe, Ministre d’État, Ministre de la Transition écologique et solidaire depuis le 17 mai 2017, a annoncé sa démission dans la matinale de France Inter ce mardi 28 août 2018. Il n'en avait parlé à personne ! Nul doute que cette information devienne l’événement de la semaine en cette future rentrée des classes (dans quelques jours). Pour France Inter, ce scoop est un bon moyen d’inaugurer sa nouvelle grille de la rentrée et son studio refait à neuf (sa rentrée était ce lundi 27).

Le populaire Nicolas Hulot veut-il quitter le gouvernement à cause de l’impopularité croissante ? Les couleuvres qu’il a déjà avalées lui remontent-elles désormais à l’estomac ? C’est toujours un étonnement pour moi d’observer ces postures de démission. Il y a de vraies démissions et des fausses démissions.

Les vraies démissions, c’étaient avec des vrais hommes politiques de caractère. Par exemple, Michel Rocard, quand il a démissionné le 4 avril 1985, c’était immédiatement après avoir appris que François Mitterrand voulait imposer le scrutin proportionnel aux élections législatives de 1986 pour de pures raisons politiciennes. Il n’a pas attendu une heure. Il a réagi immédiatement, en conformité avec ses convictions. Par exemple, Jean-Pierre Chevènement, un habitué du genre, qui a démissionné trois fois, le 22 mars 1983 (avec l’ensemble du deuxième gouvernement de Pierre Mauroy) de la Recherche et Industrie (défavorable à l’ouverture européenne), le 29 janvier 1991 de la Défense (opposé à l’intervention contre l’Irak en 1991), et le 29 août 2000 de l’Intérieur (opposé à l’idée d’écrire dans la Constitution qu’il existe un peuple corse). Trois démissions, trois convictions plus fortes que l’ambition et le confort du maroquin. Par exemple, celle, historique et sans précédent sous la Ve République, de Jacques Chirac de Matignon le 25 août 1976 était, elle aussi, celle d’une conviction et d’une stratégie gaullistes très affirmées pour détrôner Valéry Giscard d’Estaing.

Les fausses démissions, ce sont les postures. Par exemple, Christiane Taubira, je considère pourtant qu'elle fut l’une des rares "révélations" politiques du quinquennat de François Hollande (avec Bernard Cazeneuve), a démissionné le 27 janvier 2016 avec un mauvais tempo. En décembre 2015, elle avait pourtant cosigné le projet de loi pour retirer la nationalité française aux terroristes. Elle a claqué la porte du gouvernement en janvier 2016 pour cette raison, mais pourquoi a-t-elle donc signé le projet de loi ? Par amour du pouvoir ?

_yartiHulotNicolasA02

Nicolas Hulot aurait tellement eu des raisons de démissionner depuis quinze mois qu’on se demande toujours ce qu’il est allé faire dans cette galère. Probablement a-t-il accepté à Emmanuel Macron ce qu’il avait refusé à François Hollande, Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac parce qu’il pensait qu’une ère nouvelle était venue en 2017, un nouveau monde. Il fallait beaucoup de naïveté pour le croire. Je ne regrette pas du tout mon vote Macron au second tour de l’élection présidentielle, mais mon expérience d’observateur de la vie politique m’a toujours dit que ceux qui promettent un nouveau monde doivent toujours s’attendre à subir un jour la déception de leurs électeurs. Et heureusement ! Le monde est complexe et le transformer, le réformer, oui, mais en douceur, pas à la hussarde !

Personne ne regrettera Nicolas Hulot. Personnellement, j’ai compris la valeur politique de Nicolas Hulot, que j’apprécie beaucoup par ailleurs, le 13 avril 2011 à Sevran, le jour de l’annonce de sa candidature à la primaire des écologistes pour l’élection présidentielle de 2012 : il était nul, archinul sur la forme, aucun charisme, à mon grand étonnement pour ce grand communiquant télévisuel pourtant inégalable, comme s’il provenait des profondeurs de la IIIe République en ignorant ce qu’était la télévision. J’imagine que ce fut sans doute le trac qui l’a desservi mais c’est clair que face à Vladimir Poutine, à Kim Jong-Un, à Donald Trump, il y a besoin de personnalités fortes capables d’affirmer encore la puissance de la France face aux plus grandes gueules du monde, ce que notre actuel Président Emmanuel Macron parvient à faire même s’il y a encore peu de résultats.



Ce n’est pas Nicolas Hulot qui importe dans sa démission, mais le trou qu’il laisse au sein de ce gouvernement qui souffre terriblement de l’absence de poids lourds politiques, après déjà l’éviction de François Bayrou, Marielle de Sarnez et Richard Ferrand (qui, lui, n’est cependant pas vraiment un "poids lourds" !) le 21 juin 2017.

L’obligation d’un nouveau remaniement ministériel pour cette rentrée sociale qui s’annonce très combative va donc ouvrir la boîte de Pandore : faut-il juste remplacer le Ministre de la Transition écologique ou d’autres ministres qui, pour une raison ou une autre, ne tiennent pas assez la route par rapport aux tâches assignées, par exemple, Nicole Belloubet à la Justice ou encore Françoise Nyssen à la Culture, qui, malgré le soutien du Premier Ministre Édouard Philippe, aura maintenant du mal à se faire respecter à cause de cette affaire d’extension du siège de son entreprise sortie publiquement le 21 août 2018 ?

Tous les journalistes attendent dès la première année d’un mandat présidentiel le fameux "tournant" du quinquennat. C’est une aberration journalistique. Il n’y a jamais eu de tournant. Ni chez François Hollande qui a toujours prôné une politique de l’offre dès le début (mais qui l’a plombée avec une surimposition massive), et ni même chez François Mitterrand (Jacques Delors avait demandé une pause dès octobre 1981 et François Mitterrand de toute façon se souciait peu de l’argent des contribuables). Cet épisode sera au contraire l’occasion pour Emmanuel Macron de persévérer dans sa volonté de réformer. La question, c’est : pourra-t-il encore réformer contre les Français au lieu de réformer avec les Français ?

L’ex-présentateur vedette à la marque très lucrative n’était pas dans la même dimension. Le premier rat a quitté le navire, mais le navire ne coule pas encore. Le capitaine n’est pas celui d’un pédalo. Il s’agit maintenant de nommer de vrais politiques.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (28 août 2018)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Nicolas Hulot en 2018.
Nicolas Hulot en 2011.
Édouard Philippe.
Patrick Strzoda.
Alexandre Benalla.
Emmanuel Macron et l’État-providence.
Emmanuel Macron assume.
La réforme des institutions.
Protégeons la Ve République !

_yartiHulotNicolasA03


Moyenne des avis sur cet article :  1.06/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • baldis30 28 août 12:20

    bonjour

    Hulot ? Qui est-ce ?


    • Le421 Le421 29 août 08:29

      @baldis30

      Et Sylvain Rako je sais plus ?
      Je ne lis plus les articles où les auteurs ne répondent pas...

    • Sozenz 28 août 12:33
      j ai éclaté de rire en voyant le titre :


      • Dom66 Dom66 28 août 12:44

        Hulot en moins...au gouvernement..donc une merde en plus parmi nous


        • zygzornifle zygzornifle 28 août 17:51

          @Dom66


          Hulot ? Casse toi pau’v con ....


          • ZenZoe ZenZoe 28 août 14:44

            @generation désenchantée
            Ca me fait penser que peut-être le coup était prémédité par Macron qui sait ? Le président a volontairement préféré Coste à Hulot son propre ministre, c’est intéressant.


          • olivier cabanel olivier cabanel 28 août 13:59

            à l’auteur

            j’aime bien votre titre... pour le reste, je ne partage pas tout, mais je n’ai pas la science infuse.

            • zygzornifle zygzornifle 28 août 15:03

              Macron va pouvoir mettre en poste a l’écologie comme ministre le directeur de Monsanto ....


              • scorpion scorpion 28 août 15:52

                Rakototo, l’épuisant inépuisable. Gros producteur d’articles inintéressants visant a lécher les pompes et le cul des dirigeants. Aucune personnalité ! Je pense qu’un coquillage vide a plus de personnalité et de courage que ce type...


                • generation désenchantée 28 août 17:30

                  Hulot qui démissionne , c’est la fin et annulation des taxes qu’il a fait mettre au nom de l’ écologie ?


                  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 28 août 17:40

                    ÉCHEC DE L’IDÉOLOGIE FRANÇAISE !


                    J’avais prévu cet échec d’une façon générale mais plus particulièrement celui deNicolas Hulot ce pollueur affairiste d’Ushuaïa !

                    Souvenez-vous ou repliez-vous sur mes articles et commentaires par lesquels j’avais dénoncé l’hypocrisie française mais aussi l’idiotie des autres pays qui suivent bêtement l’idéologie française de fin du monde ! 

                    J’avais refusé les conclusions de toutes les COP des cocus et des intellectuels et affairistes scientifiques illettrés qui confondent politicaillerie politicienne humaine et Nature !

                    J’avais plusieurs fois rappelé utilement que la Nature ne comprend pas le langage politique des humains ! J’avais dit dans mes commentaires que la « Science écologique » doit nécessairement remplacer celle archaïque de « l’économie », ce n’est pas l’affaire d’un pays, d’un Continent ou d’une coalition insolite de plusieurs pays ! 

                    J’ai dit ce qu’est l’écologie et ce sur quoi doit reposer toute l’activité humaine afin de retarder (peut-être) une fâcheuse mais inévitable « réponse de la Nature aux diaboliques méfaits de l’homme » !

                    Mais surtout j’avais appelé les gouvernements de l’obscurité africaine et de l’ignorance zzzarabes a refuser les invitations (surtout celles l’Elysée) aux « conférences du couscous » qui jacassent hypocritement autour du perfide projet du seul développement infernal de l’Occident !

                    N’oubliez pas : On ne peut pas parler de « réchauffement climatique » mais de« CHAMBOULEMENT CLIMATIQUE », il peut y avoir des étés de 8 mois tout comme des hivers de 10 mois ! l’Europe peut s’assécher comme une peau de chèvre au Soleil, comme elle peut devenir un Glacier du Nord au Sud !

                    Voir suite...

                    • baldis30 29 août 09:31

                      @Mohammed MADJOUR
                      bonjour,

                      « la Nature ne comprend pas le langage politique des humains  »

                       Qu’on convoque la Nature dans un amphithéâtre de l’E.N.A. et on lui expliquera à la NATURE ...

                       NON .. mais qui c’est qui a raison ?

                      La NATURE doit se plier aux injonctions de l’>ENA et de l’écologie hulotiste ! tout le reste est littérature ! Scrogneugneu !  smiley


                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 28 août 17:41

                      Suite.


                      Je vous rappelle mes écrits et j’insiste : Je suis le seul écologiste qui parle et qui applique ! On ne peut pas faire comme Missié Hulot qui aime les milliards, qui aime la belle vie, qui aime les affaires obscures, qui pollue les Continents et les fonds marins et qui chante hypocritement la cocologie !!! Il y a combien de Hulot sur Terre ? Des centaines de millions, voilà pourquoi il a échoué et voilà pourquoi la Nature redoublera de férocité et voilà pourquoi j’ai la nausée en entendant les politiciens français dire « Notre planète » !!! Non, la Terre n’est pas la Planète française, ni celle d’un autre pays, elle fait partie de l’Univers et elle souffre l’activité diabolique de 7 milliards d’individus qui produisent beaucoup plus de superflu qu’ils n’en ont besoin pour leur réel développement ! 

                      N’oubliez jamais que la décision de TRUMP que j’avais anticipée (j’ai publié mes articles sur sa propre page et je lui demandé de ne pas signé la déclaration de Hollande-Fabius de 2015) est de loin préférable à celle de tous les pays qui ont participé et accepté la « Comédie française de décembre 2015 » !!! Dieu et l’ensemble de la Nature ont horreur de l’hypocrisie !!!






                      • Croa Croa 28 août 17:42
                        « ce que notre actuel Président Emmanuel Macron parvient à faire même s’il y a encore peu de résultats. »
                        C’est de l’humour ?

                        • Croa Croa 28 août 17:53
                          « ce qu’il avait refusé à François Hollande, Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac »
                          .
                          Cette fois Hulot a été coincé car il s’agissait du candidat de l’oligarchie. (Les autres aussi mais par défaut.) Il fallait à la Marche de Monsieur Macron une caution écologiste et Hulot, qui dépend de mécènes intégrés, a été prié de s’exécuter. Je pense qu’il a aujourd’hui avalé assez de couleuvres pour pouvoir enfin se permettre de les envoyer se faire voir... Sauf qu’il ne le dit pas comme ça mais au contraire avec bien de la pommade, affirmant qu’il « aime ce gouvernement » et qu’il ne veut pas de récupération politicienne.

                          • Taubira, la révélation !!!...démission immédiate de cet article vaseux,...


                            • jeanpiètre jeanpiètre 28 août 20:05

                              il parait qu’arthur, anouna et drucker ont aussitôt signifié leur intérêt pour le poste


                              • zygzornifle zygzornifle 29 août 08:59

                                Il va avoir du temps de libre pour consoler la petite fille de Mitterrand qui parait t’il s’est faite violer par un écolo non végan en manque de chair palpitante  .....


                                • velosolex velosolex 29 août 09:41

                                  La note accordée à l’article est à l’encan de sa valeur : Parti pris, aucune auteur ni d’analyse. En dehors de cette démission attendue, mais peut être pas à ce moment sans doute inopportun pour le gouvernement l’écologie arrive enfin à faire parler d’elle. 

                                  Façon de parler, car l’écologie, la vie pour ainsi dire, c’est pas un dossier, un ministère qu’on supprime ou qu’on comprime, c’est la seule alternative à notre espoir de vie.
                                   Hulot faisait ce qu’il pouvait dans sa cage de verre autrement dire pas grand chose. Au moins il aura sauvé NDdes landes....Pour le reste ce gouvernement, n’arrêtant pas de se gargariser de la nécessité économique qui nous fera tous crever, n’a même pas été capable de mettre au pas le lobby des chasseurs en marche, à moins que ce soit les marcheurs en chasse. 
                                  Je ne sais plus, en tout cas ces gros connards, à qui l’on a donné le droit depuis quelques mois de chasser avec un silencieux, sont sortis du bois, pour imposer une extension des espèces chassées, alors que les oiseaux agonisent ; 
                                  A un certain moment, même les humoristes les plus noirs n’arrivent plus à suivre. 

                                  • Croa Croa 29 août 11:06

                                    À velosolex,Même pas, NDDL était tenu par les zadistes et surtout plus le temps passait plus le projet se révélait pas vraiment utile. Et si Hollande y tenait tant c’est à cause de Monsieur Hérault, lequel n’avait pas la même cote avec Macron. Par ailleurs les promoteurs intéressés en embuscades ont obtenu suffisamment de compensations.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès