• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Nuit Debout

JPEG

C’est un mouvement spontané au début, un peu plus organisé aujourd’hui.

Voici un peu d’espoir, un vent de colère et aussi un début de mobilisation de masse.

Le gouvernement commence à prendre peur, notamment parce que la jeunesse massivement se mobilise contre la politique des Macron, Hollande et Valls.

Tous ceux qui veulent récupérer le mouvement d’une manière ou d’une autre en seront pour leurs frais.

Ce mouvement est profond, cette vague commence à enfler… Elle est politique et non politicienne.

Ces ouvriers, ces chômeurs, ces jeunes et ces retraités ne se reconnaissent plus dans les appareils.

Ils recherchent une issue.

Cet appel est un premier pas

TOUT EST POSSIBLE

Jean-François Chalot

« Depuis le 31 mars nous, citoyens-nes, sommes installés-ées en toute légalité sur différentes places dans nos villes. Ces rassemblements pacifiques, ouverts et populaires visent à réinvestir l’espace public pour échanger, débattre et construire ensemble.

Malgré les dispersions arbitraires de la police, malgré la pluie et les difficultés matérielles, malgré des tentatives d’infiltration et de récupération par des réseaux d’extrême droite, notre mouvement a réuni chaque jour et chaque nuit des milliers de citoyens-nes différents-es mais DEBOUT partout en France et des soutiens partout dans le monde.

Une foule toujours plus nombreuse de citoyens-nes concernés-ées, engagés-ées ou tout simplement curieux-ses, des femmes et des hommes de tous âges, de tous milieux sociaux, passent sur les lieux de ces différentes nuits debout, participent aux débats et manifestent leur soutien.

Si besoin était, cela confirme l’échec manifeste du travail permanent d’exclusion des citoyens-nes mené par les dirigeants politiques et les faiseurs médiatiques d’opinion. 

Pourquoi cette pétition ?

Cette pétition ne porte pas d'autre revendication que de permettre à tous ceux et celles qui veulent participer à une #NuitDebout de pouvoir s'organiser et le faire.

A ceux et celles qui veulent tout simplement apporter leur soutien de pouvoir le faire en deux clics.

Cette pétition est donc un moyen de nous compter localement et globalement. Nous vous demandons de signer et partager massivement. »

Signez sur http://petition.nuitdebout.fr/fr

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.14/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

117 réactions à cet article    


  • Jo.Di Jo.Di 9 avril 2016 10:10

    Je parie qu’ils sont tous pour l’UE, la société multiculturelle à l’américaine, le consumérisme ...
    Je préfère Burkini, plus cohérente
    Une société divisée n’est plus que le terreau du libéralisme (qui gagnera au final) et des extrêmes


    • DanielD2 DanielD2 9 avril 2016 16:51

      C’est tout le problème des gens de gôôôôche. Ils voient bien que le niveau de vie baisse lentement mais surement, mais ils ne peuvent pas s’attaquer aux systèmes mis en place par les libéraux pour faire baisser le niveau de vie : Ouverture des frontières, immigration, délocalisation, etc. parce que ça serait contraire à leur identité « ouverte ».


      Donc ils se rassemblent avec des pancartes « Moi y’en a vouloir des sous » fabriquées en Chine, parfois l’état leur en donne un peu, appliquant la stratégie du feu doux pour faire cuire la grenouille, et ça s’arrête là ...

    • Gasty Gasty 10 avril 2016 09:27

      @DanielD2
      Une société ne change pas du jour au lendemain, il faut du temps. Et ne vous en déplaise, enfin une jeunesse qui participera à son changement dans les décennies à venir. En effet on ne bouleverse pas un système brutalement sans le consentement de la majorité de ses citoyens. Les ultras libéraux peuvent déjà comprendre que leurs idées sont des idées de merdes et n’y aurait-il que les gens de gôôôche pour le leur faire savoir ?


    • rocla+ rocla+ 9 avril 2016 10:14

      Couchés le jour 


      Debout la nuit ... smiley

      • Papybom Papybom 9 avril 2016 10:56

        Monsieur Chalot

        "Tous ceux qui veulent récupérer le mouvement d’une manière ou d’une autre en seront pour leurs frais."

        Pour info :

        "Jean-Luc Mélenchon a assuré aujourd’hui ne pas vouloir « récupérer » l’opération nocturne "Nuit Debout« , mais qu’il serait en revanche »fier« d’ »être récupéré« par ce mouvement »formidable" de jeunes rassemblés depuis trois nuits place de la République."

        Cordialement.


        • Spartacus Spartacus 9 avril 2016 10:57
          Des sitting-branleurs qui n’ont jamais travaillé occupent la place d’Italie.

          Les sitting-branleurs de la nuit sont quasi tous des enfants de profs, de fonctionnaires territoriaux. 
          Entourés de gauchistes syndicaliste en « disponibilité syndicale » quasi tous statutaires de l’état...

          Ils ont tous jamais travaillé dans le secteur marchand. Aucun n’a de notion d’économie de marché. C’est pas ces abrutis qui vont créer des starts up. 

          Ils ont une superbe revendication qui méritent le détour.
          Ils réclament à vivre de rentes....Ils voudraient avoir la vie de leurs parents payé en fonction d’un statut et pas pour leur valeur, dont ils ont bien compris qu’avec ils ne tireraient rien.

          Sauf que les rentiers de l’état sont mainteant trop nombreux et on en prend plus, ils sont 6 millions et intouchables par leurs statuts. 

          Pas de place pour les emplois de rentier pour ces nouveaux arrivants. En plus ils comprennent que la vie de patachon statutaire de leur parents, c’est a eux de la payer. C’était à crédit.

          Ils refusent d’être payé pour leur travail. 
          Comme des poules découvrent une paire de ciseau, ils sont debout KO la nuit.

          Ne nous y trompons pas, c’est pas ces sitting-branleurs que la France créera des start up et de la richesse.
           Leurs parent n’ayant créé que des mirages marxistes débiles et laissé pour les générations suivantes que des dettes et des charges et une vie à courir après le temps libre payé par les autres.

          • Jean Pierre 9 avril 2016 20:10

            @Spartacus
            C’est bien, Spartacus a récité sa leçon et l’intégralité de son vocabulaire : « les rentiers de l’Etat, les fonctionnaires, les gauchistes, les syndicalistes, les intouchables, les marxistes », les statutaires.

            Avec en tout une petite dizaine de mots, il vous fait des centaines de commentaires le Spartacus. Il suffit de les touiller pour changer l’ordre, et ça repart pour les suivants.
            Y a t’il réellement parmi ces jeunes des fonctionnaires, des rentiers ? Spartacus n’a pas à ce poser ce genre de question puisque les préjugés de Spartacus ont la réponse universelle à toutes les questions.
            Y a t’il une analyse propre et personnelle de la situation ? S’interroge t’il sur les causes et les formes spécifiques de ce mouvement, A t’il interrogé ces jeunes ? A t’il eu une réflexion sérieuse ou des informations sur leurs origines ? En bref, Spartacus sait il exactement de quoi il parle ?
            Non bien sûr. Sur n’importe quelque situation, aussi nouvelle, inconnue et incompréhensible soit-elle pour lui, il nous déverse à l’infini la même diarrhée réac et aigrie.

          • eric 9 avril 2016 21:32

            @Jean Pierre
            Il n’y a surtout à peu prêt personne. Surtout si on retire le SF et les punk à chien. J n’ai rien contre les chiens, bien sur. Mais le gros de ces permanents de ce petit spectacles pour médias de gauche initiés a quand même des objectifs politiques un peu flou...

            Et j’y ai été trois fois à des heures différentes dont aujourd’hui pour voir la manif.

            Ceux qui veulent passer assis leur nuit debout sont donc sans intérêt au moins pour le moment. Intellectuellement ils ne parlent pas français. Politiquement ils sont inexistant. Il y a encore moins de monde que pour les indignés ou les occupy.

            A côté, il y a la rue JP Timbault, pas mal islamisée, boutique de burqua, islamise en uniform, etc... Là, il y a un truc qui existe vraiment ( et sans subventions...) Je ne les apprécie pas plus que les alter auxquels ils ressemblent tant, mais avec eux, il faudra bien un jour avoir des dialogues politiques...

            En revanche, aujourd’hui, il y avait aussi la manif.

            Surpris en bine ( si je puis dire) pas mal de monde malgré les commentaires unanime de la presse PS ( le mouvement s’essoufflerait)
            Vu que cela dure depuis un moment, il y a avait pas ma de monde. Le boulevard à peu pret occupé,sinon plein de République à Bastille.

            Bine sur c’est la CGT, le PCF, et FO, les autres groupuscules suivent.
            Le NPA n’a pas l’air de s’être remis...En revanche, LO a l’air de renaitre un peu de ses cendres.
            Sans surprise essentiellement des fonctionnaires si on en croit les banderoles.

            Une manif de petits blancs quoi....de racistes..dans un pays ou il y a facile une dizaine de millions d’étranger ou d’origine, dont une moitie sans doute de visible, et l’essentiel de travailleurs, arriver à avoir si peu de couleur, c’est une des grandes réussites de la préférence nationale réservée à la fonction publique.

            Que les « desouches » se le disent, si tu ne veux pas voir d’étrangers, va à gauche... !

            Une exception, construction travaux public avait fait une rangée de travailleurs noirs...Un peu trop ostensible les gars.. !

            Vals dirait, mettez moi quelques blacos ....

            Toujours les cohortes de préretraités du PC et les dadames de la dernière vague d’adhésion féminine notable au PCF il y a 40 ans.

            Mais je m’étais tapé aussi les « grandes » manifs Mélenchon aux présidentielles...

            Je dois dire que cette fois, il y avait quand même notablement plus de jeunes. A vu de nez, les gauches de gauche seraient peut être un peu en train de sortir de leur ghettos générationnel.

            M’enfin, faut pas s’affoler non plus, le boulevard à peu prêt plein cela fait quoi 20 000 personnes . On serait dans un pays à la presse libre, il y aurait une mention aux chiens écrasés...

            Surtout, tous cela est très positif pour le pouvoir. Ce sont ses comparses et complices de toujours qui restent aux manettes de tous ces mouvements. Ce sont des questions de fric. De notre fric.

            Tous ces gens finissent toujours par faire où on leur dit de faire, de voter pour qui on leur dit de voter.

            Aux 5 dernières présidentielles, ils ont toujours finit par choisir des grands bourgeois sur-diplômés de famille d’extrême droite méprisant les pauvres. Jospin avec son père Vichyste, MIterrand, pensionnaire au 104, camelot, AF récipiendaire de la francisque, Hollande au papa OAS, marie-chantal avec sa famille de culotte de peau sortie de l’enseignement catho.
            non seulement l’une était l’épouse de l’autre mais on prétend qu’elle fut la fille cache du premier, sans préjudice de leurs relations filiales et fraternelles à tous...

            Tous cela est sans doute largement faux, mais le seul fait qu’on en parle, prouve que même la gauche de gauche sait pourquoi et qui elle vote......

            Solidarité de classe sans doute entre exploiteur de l’argent public... ?

            Ah oui, et j’allais oublier, EELV, trop pathétique, on ne tire pas ....

            Après, ou plutôt devant, il y avait leur supplétifs violents et on voit on sent que les troisième âge rêvent que cela dégénère. La « responsable des étudiant », l’a dit, ils sont avec nous.
            Un spécialiste de la politique commentait à laTV, ils sont très malin, ils s’insinuent dans les manifs...encore un spécialiste quine connait pas le SO de la CGT..

            Les fascistes redescendent dans la rue en espérant imposer leur loi ? Mais non...ils n’intéressent tellement personne qu’ils sont obligés de brûler des abri bus et plus si affinité pour qu’on les reprenne au 2O Heure...

            Leur violence est un appel au secour... ;« On est là » râlait un intervenant dans un article sur Avox.

            Et c’est vraiment la fin pour eux ! Qu’avec un pouvoir de gauche aussi nul que même eux s’en rendent compte, il ne parviennent collectivement pas à avoir ne serait ce que quelques reports de voix, nous dis assez leur déliquescence collective.

            Les bêtes blessées peuvent être encore violente. Cela ne dure pas longtemps.


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 avril 2016 07:36

            @eric
            Vous avez oublié dans la liste, la nuit des longs couteaux qui mijote chez les Ripoublicains...
            Macron, 1er Ministre de Juppé, ça donnerait un coup de jeune !!


          • Legestr glaz Ar zen 10 avril 2016 08:54

            @Jean Pierre

            Merci Jean Pierre. Vous l’avez bien débusqué le Spartacus.

            Je pense qu’il est incapable d’écrire un seul texte sans utiliser le vocable « fonctionnaire » ! Il doit toucher une prime à chaque utilisation de ce mot. Pas l’ombre d’un argument dans sa besace, quelques attaques « ad hominem », pourquoi gâter son plaisir, et les sempiternels « fonctionnaires » et « retraités ». Il utilise un seul argument en permanence : l’argument d’autorité ! Il se place au dessus de la mêlée et diffuse sa science avec une grandeur d’âme incomparable. Remercions le de partager avec nous ses richesses intérieures.


          • Gasty Gasty 10 avril 2016 09:34

            @Spartacus

            A vous entendre, les universités sont principalement composées de fils de profs et de fonctionnaires. C’est en effet ahurissant.


          • Legestr glaz Ar zen 10 avril 2016 09:37

            @eric

            « Tous ces gens finissent toujours par faire où on leur dit de faire, de voter pour qui on leur dit de voter. »

            Voilà, vous avez résumé toutes « les luttes ». Puisque chaque supporter d’une idéologie voudrait voir celle ci appliquée en France, qu’elles sont nombreuses, le peuple restera éternellement divisé.

            N’anticipons pas, comme disait Mathusalem lorsqu’on lui parlait de la retraite des vieux. « Le grand soir », « la révolution », sont encore dans les limbes. Ce sont juste des utopies mais elles donnent de l’espoir et de très bons résultats pour l’oligarchie qui gouverne. Celle-ci sait conduire le bon peuple avec ces utopies. Il se fait mener par le bout du nez sans même sans rendre compte : « A bas le capital », « A bas le néo-libéralisme » !

            Ce que refuse de prendre en considération tous les tenants d’une idéologie, quelle qu’elle soit, qui veulent la pousser sur le devant de la scène, c’est que l’oligarchie a la pouvoir et l’argent. Nous ne pouvons pas lui ôter son argent. En revanche, nous pouvons lui enlever son pouvoir. Pourquoi l’oligarchie a t-elle le pouvoir ? Celui ci est inscrit dans « notre » constitution ! Nous sommes dans une oxymorienne « démocratie représentative ». Comme le martèle Etienne Chouard : « nous élisons des maîtres ». Notre constitution, non seulement ne nous protège pas, mais, plus encore, donne la possibilité à « nos » représentant de modifier, comme bon leur semble, la constitution à travers la procédure du congrès.

            Alors j’écris ici, à ceux qui veulent bien y réfléchir, que « supprimer la procédure du congrès » c’est enlever une bonne partie du pouvoir à l’oligarchie qui nous dirige. Seul le peuple souverain devrait être en mesure de modifier tout ou partie de sa constitution. Si le traité de Lisbonne a été voté, c’est uniquement grâce à la procédure du congrès. La première étape consiste donc à supprimer la procédure du congrès pour donner sa puissance au peuple, à travers une constitution qu’il pourra remanier selon le désir de sa majorité.

            La deuxième étape c’est d’offrir au peuple la possibilité de se saisir de tous les sujets et de les porter au suffrage de la majorité. Il s’agit de « l’initiative populaire ». La légalisation du cannabis ? Il suffit de voter !

            La troisième étape est le « référendum facultatif ». Celui ci permet au peuple d’annuler une loi qu’il juge inappropriée. Prenon l’exemple de la loi « El Khomri ». Le peuple français, muni du référendum facultatif, pourrait voter majoritairement contre cette loi. Elle serait immédiatement enterrée sans autre forme de procès.

            Ces trois étapes constituent « une démocratie directe ». Le pouvoir est rendu au peuple. Comprenez bien que l’oligarchie redoute cette démocratie « directe » plus que tout puisque celle ci sert l’intérêt commun. En effet, c’est la majorité du peuple qui décide toujours du chemin qu’il veut suivre.

            Mais les tenants d’une idéologie, ou d’une autre, ou bien d’une autre encore, ne sont pas prêts à accepter la loi de la majorité du peuple. Ils veulent « leur » idéologie au pouvoir. Nous arrivons donc totalement dispersés devant l’oligarchie. La procédure du congrès continue de faire ses ravages et le peuple reste dispersé, à jamais.

            Il existe un parti en France, une seul, qui propose dans son programme de gouvernement de mettre en place cette « démocratie directe » à savoir de supprimer la procédure du congrès et d’instaurer dans la constitution l’initiative populaire.

            Je laisse réfléchir celles et ceux qui voudraient aller un peu au delà de leur idéologie. En fait, celles et ceux qui voudraient, vraiment, lutter contre l’oligarchie au pouvoir. Celles et ceux qui voudraient défendre l’intérêt commun.


          • Spartacus Spartacus 10 avril 2016 09:43

            @Ar zen


            Ha oui. Il y a des tabous qu’il ne faut aborder chez les gauchistes.....Les intouchables statutaires....

            Avec 6 millions de personnes représentant 90% des mouvements sociaux, 75% des dépenses publiques, 70% des élus, vous voudriez ignorer que le pouvoir de 100% de nuisance des fonctionnaires ?

            Il est vrai que quand ils revendiquent ils se présentent comme « prolétaires »......Sic.

            Quand aux « arguments », j’attend toujours, et vous êtes nombreux, la justification de vouloir pour sa caste plus de droits que le droit commun des autres......
            Et là......Jamais de réponses. 

          • Legestr glaz Ar zen 10 avril 2016 10:15

            @Spartacus

            Si vous n’avez pas bien compris, je répête : je suis pour l’instauration d’une démocratie directe à savoir

            1°) Fin de la procédure du congrès

            2°) Inscription dans la constitution de l’initiative populaire

            3°) Inscription dans la constitution du référendum « facultatif ».

            Si le peuple de France veut davantage de « fonctionnaires » ou moins de « fonctionnaires » c’est la majorité qui le décide. Ce n’est pas vous, ce n’est pas moi ! C’est la majorité. Le projet pour la France est décidé par la majorité. Ma voix compte 1, la vôtre aussi.

            Il ne s’agit donc pas d’un projet de « gauche » ou d’un projet de « droite ». Les sujets sont examinés et votés par la majorité. Les « représentants », élus du peuple, oeuvrent pour le bien collectif. Pas difficile à comprendre Spartacus. Cela s’appelle la démocratie directe, la seule qui mérite d’être appelée « démocratie ». La « démocratie représentative » est un parfait oxymore. Ce qui est jouissif c’est que cette démocratie « directe » induit des débats. Le peuple est enfin réveillé et participe à la construction de la société, comme il le souhaite.

            Je note, encore une fois, que vous n’avez pas pu vous empêcher d’utiliser le substantif « fonctionnaire ».


          • Jean Pierre 10 avril 2016 14:02

            @Spartacus
            Dans la fonction publique, il y a de plus en plus de vacataires et de contractuels. La recherche de productivité s’y applique de plus en plus.

            La démocratie a choisi de confier un certain nombre de domaine (santé, éducation, etc) à cette fonction publique. C’est comme ça et ce n’est pas à vous de décidez pour la majorité.
            Le service de la dette (dette créée par des politiques qui pensent comme vous) à un coût supérieur à celui du plus gros ministère (éducation nationale). Les premiers rentiers de l’Etat ne sont pas ceux auxquels vous pensez.
            Une large part des prélèvements obligatoires revient au secteur privé soit directement (commandes publiques) soit indirectement (pouvoir d’achat des salariés de la fonction publique). Un montant élevé de prélèvements obligatoires n’est absolument pas contradictoire avec l’économie privé. Mieux encore, un certain nombre d’entreprise du CAC40 sont nées de la recherche publique, du soutien de l’Etat, de la gestion de réseaux (eaux, téléphone) entièrement créés par la collectivité.
             Ce système d’économie mixte privé/public n’est pas critiquable en soit. C’est un système qui existe dans tout les pays qui fonctionnent bien. 
            Ce système peux évidemment être amélioré, par exemple sur la question de l’équité entre salariés du privé et du public. Mais la France est pleine de niches, de monopoles,de rentes de situations, d’avantages acquis. Je ne vous entend jamais parlez des notaires, des commissaires priseurs, des pharmaciens et d’autres professions dites « libérales » et à l’abri en fait de toute concurrence réelle.
             Le chiffre d’affaire de certain agriculteurs est composé de 90% de subventions. Ces exploitations doivent-elles disparaître vous satisfaire votre vision ? Ces agriculteurs doivent ils pointer à pôle emploi ? Les zones concernées doivent elles se désertifier ?
             Une majorité de droite a supprimé un certain nombre de régimes spéciaux au nom de l’équité. Simultanément cette assemblée s’est auto-attribué un régime de retraite scandaleusement favorable. Vous ne dites jamais rien la dessus. 
            Vous deviendrez un peu plus crédible sur cette question de l’équité quand vous en ferez autre chose qu’un argument partial pour taper uniquement et sans aucun discernement sur la fonction publique.


          • Spartacus Spartacus 11 avril 2016 08:47

            @Jean Pierre

            Cela ne répond pas à la question. 
            Vouloir des droits sociaux supérieurs aux autres tout en voulant imposer aux autres des droits limités ?
            Et je ne partage pas votre point de vue sur l’utilitarisme de l’état dans l’économie. On en a besoin que dans les fonctions régaliennes. En économie l’état ne sert qu’a créer des monopoles, des droits de connivence à bloquer la concurrence, et la servitude à des groupes de pression, dont les premiers sont les castes infiltrées dans l’état.

          • rocla+ rocla+ 9 avril 2016 11:06

            Sitting-Branleurs 


            Bien trouvé comme nom de ces manifestants . 

            Des sitting-branleurs Nuit Debout ... smiley

            • Yohan Yohan 9 avril 2016 14:21

              @rocla+


              Ce sont les babas cool nouvelle version. Il faudrait qu’ils revoient la scène de la manif, « haut fait d’armes de pseudos révolutionnaires, face à un »méchant" propriétaire exploiteur smiley 
              lâcheté, petites lâchetés... 

            • petit gibus 9 avril 2016 11:42
              La fachosphère de AV réagit smiley
              Le contraire aurait été étonnant smiley
              Devoir accompli Chalot

              • Yohan Yohan 9 avril 2016 14:15

                @petit gibus


                dixit le porte parole de la bobosphère



              • Etbendidon 9 avril 2016 16:53

                @petit gibus
                Bonjour petit penis euh non gibus, vous faites fort dans les commentaires vous
                pas d’accord avec votre petit monde (encore petit) alors t’es facho ou t’es un troll
                fastoche

                Autrement la nuit place de la ripoublique ça baise ?
                Si OUI faut rebaptiser le mouvement pour PENIS DEBOUT


              • Pyrathome Pyrathome 9 avril 2016 17:18

                @petit gibus
                 Les fachos de tout poil viennent défendre le « national socialisme néolibéral d’extrême droite »
                 smiley smiley smiley smileysmileysmileysmiley


              • petit gibus 9 avril 2016 18:23
                @Pyrathome smiley

                Il suffit de s’approcher de certaines grilles
                et hop !
                une effluve d’égout remonte en surface
                bon en ce moment j’ai le nez bouché
                c’est supportable smiley

              • eric 9 avril 2016 21:39

                @Pyrathome
                Mais ou avez vous appris la politique ? j’ai vu la banderole de « convergence des luttes »dont vous reprenez en gros le slogan. Les droites ’n’ont bien sur rien a voir avec le président, les gouvernements et l’assemblé que vous avez élu « tous ensemble, tous ensemble ».

                C’est toujours pareil, vous rejetez la responsabilité de vos propres turpitudes sur les autres.

                Là, vus êtes en train d’expliquer que Marine Le pen est socialiste, Sarkozy libéral et Hollande fasciste..Vous ne vous sentez pas un peu isolé ?


              • eric 9 avril 2016 22:28

                @petit gibus
                Ah ouai, ouai oaui....« les odeurs »..« cela sent mauvais » disaient ils, et cela vous « donne envie de vomir » et une « haine presque physique »oui ? .

                Tous le vocabulaire des racistes..et ce n’est pas votre style fascisant qui est gênant, c’est surtout sa pauvreté qui fait pitié...pas un mot qui soit de vous...
                On se croirait dans les années 30. Il faut vous réveiller. A l’époque,il y a quoi 12 300 bacheliers hors tout et pas d’internet ; Aujourd’hui, 80% d’une classe d’âge au bac. Tous le monde peut vérifier en deux clics que vous reprenez des images hitlériennes et ce que cela veut dire...

                C’est peut être ce niveau déplorable, cette pauvreté d’argument presque gênante qui explique pourquoi personne ne vous écoute.


              • Yohan Yohan 9 avril 2016 14:11

                Si le gouvernement a peur de ces gugusses minoritaires, bobos sectaires végétaliens torturés, alors ce gouvernement est foutu.


                • Pyrathome Pyrathome 9 avril 2016 16:55

                  @Yohan
                   Pauvre Yohan, le voilà qui vient pour soutenir ses amis Valls et Macro......
                  Preuve que ces traîtres de socialopes sont encore plus à droite que Bismuth et ses crapules....ah ah ah !!! smiley
                  Pathétique....


                • Croa Croa 9 avril 2016 19:20

                  À Yohan,
                  C’est très loin d’être « minoritaire » même ceux que tu nommes « gugusses » ne sont pas nombreux : La plupart des gens approuvent !

                  (C’est difficile d’oser sortir de son état de sujétion, de désobéir... Mais ça vient lentement !) 


                • rocla+ rocla+ 9 avril 2016 19:27

                  @Croa


                  500  gugusses qui manifestent  c ’est majoritaire de quoi ?

                • eric 9 avril 2016 21:45

                  @sampiero
                  Si ces « gugus » ne sont pas grand chose, pourquoi certains ici en font une maladie ?

                  Parce qu’on les voit venir avec leurs gros sabots...ils nous la jouent à nouveau offre politique élargie à gauche pour rallier des déçus de leur président commun, faire semblant de négocier, refaire un ou deux meeting au bourget sur le thème « personne n’aime les riches » et nous la jouer rebelote avec ralliement sans condition de tous ces soit disant extrémistes, sans même négocier, pour le second tour ; Avec l’hypothèse FN, un petite chance de rester au pouvoir pour rien si ce n’est se distribuer notre argent.

                  Vous connaissez une collectivité territoriale ou indigné par le « fascisme néolibéral hollandien pire que sarko », les élus gauche de gauche ne votent plus ou ne partagent plus les prébendes et subventions ?

                  Bande de tartuffes !


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 avril 2016 07:45

                  @Croa
                  Encore faut-il que des propositions concrètes émergent... ??
                  Réguler la finance signifie « remettre en place les régulations antérieures », et donc un pays souverain. Pareil pour en finir avec la loi Travail/Chômage et les autres réformes structurelles européennes.
                  La grande absente de ces débats et manifs, c’est l’ Union européenne.
                  « Site le Grand soir, expérience citoyenne et projet politique »


                • alain-aaae (---.---.238.104) 9 avril 2016 15:35

                  chalot tu dis que les mouvements politiques ou syndicales essayent de récupérer la manifestation mais toi tu fais quoi on nous demandons de signer la pétition.tu te fous de notre gueule


                  • rocla+ rocla+ 9 avril 2016 16:55

                    Ils  vont  chez Grévera ou chez Fidel Obama ?


                    • Pyrathome Pyrathome 9 avril 2016 16:58

                      @charclo+

                      Tu viens défendre tes amis socialopes et leur projet de traîtres scélérats  ???  smiley smiley smiley smiley
                       


                    • foufouille foufouille 9 avril 2016 17:43

                      @Pyrathome
                      non, il défend ses amis cassos profiteurs du RSI à la retraite et qui se font soigner par les autres, vu le gros déficit annuel depuis quarante ans.


                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 9 avril 2016 18:02

                      Les Français ont raté l’occasion de s’indigner, les Espagnoles étaient plus intelligents !


                      • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 9 avril 2016 18:47

                        On peut trouver ce mouvement puéril mais comment peut-on les définir, depuis Londres, par exemple, comme le fait Spartacus ? Spartacus pour qui, semble-t-il, le problème du chômage serait résolu si chacun s’attelait à créer sa Start up...

                        Par ailleurs, nous inviter à signer ce genre de pétition n’est pas une tentative de récupération même si c’est parfaitement inutile ! La récupération, ce serait d’inviter à s’inscrire chez les jeunes socialistes, ou anticapitalistes ou libertaires pour donner une issue au mouvement.

                        Que les gens discutent, c’est très bien. D’après ce qu’on nous montre à la Télé, cela a le goût des meetings spontanés de mai 68, la casse en moins. Hélas pour la conclusion qu’on connaît. Ce qui m’étonne, c’est que cela perdure même quand il pleut !


                        • Spartacus Spartacus 10 avril 2016 09:51

                          @Jean J. MOUROT

                          « semble-t-il, le problème du chômage serait résolu si chacun s’attelait à créer sa Start up »

                           Il y a une règle extrêmement simple, évidente et démontrée. Seules les entreprises nouvelles créent des emplois. Toutes les études le démontrent.

                          A périmètre constant, d’une année sur l’autre, là ou la moyenne des entreprises existantes diminuent leur nombre de salarié, les entreprises nouvellement créées logiquement sortent positives en création d’emplois.

                          La France compte 22 à 23 million de personnes actives dans le secteur privé et de nombreuses études ont étés faites sur la structure des nouveaux emplois.

                          Il existe une grande différence typiquement Française avec les autres pays

                          La France dispose d’un ratio très faible de création d’emplois par les entreprises nouvelles. Les entreprises nouvelles créées en Allemagne créent deux fois plus d’emplois salariés, les entreprises nouvelles créées au Royaume-Uni en créent 5 fois plus.

                          Une comparaison avec l’Angleterre démontre que pour 100 nouveaux emplois salariés en France, 1 salarié est créé par une entreprise nouvelle là où en Angleterre c’est 5. Et l’Angleterre a moitié moins de chômage. 


                        • shaolin 10 avril 2016 17:16

                          @Jean J. MOUROT
                          Si ça perdure, c’est que les gens y croient ! les petites gens, ceux qu’on entend jamais...



                        • legrind legrind 9 avril 2016 18:57

                          Sidérante complaisance médiatique avec un « mouvement » sympathique en apparence, mais qui l’est beaucoup moins dés qu’on gratte un peu, le dernier cache-misère de l’extrême gauche/ pcf-front de gauche( pour ce qu’il en reste...) « verts »... , la prétention de se faire passer pour des représentants, porte-parole d’une majorité de jeunes ( qui votent majoritairement FN....). Comme on ne sort de l’ambiguïté qu’à son détriment, leur récente sortie pro « migrants », oui parceque notre Justice ne peut plus fonctionner mais il faut encore plus d’enrichissement migratoire.., a indiqué clairement à nos compatriotes d’où ces gens parlaient..


                          • Decrauze (---.---.8.130) 9 avril 2016 19:24

                            A se balader sur tweeter, impression qu’il n’y a aucun regard critique sur ce mouvement. Pour le revisiter, cf. http://acrostweet.blogspot.fr/2016/04/nuit-debout-mouvement.html?view=magazine


                            • Samson Samson 9 avril 2016 20:08

                              "Cet appel est un premier pas

                              TOUT EST POSSIBLE"

                              Pour info, le mouvement essaime déjà au-delà des frontières hexagonales, et - pour nous changer du jihad, de la fièvre sécuritaire et de la colonisation €urocratique - jusqu’au pluvieux et fort brumeux royaume du surréalisme

                              Et ce n’est que le début du printemps ! smiley


                              • eric 9 avril 2016 21:59

                                @Samson
                                En attendant,il faudrait déjà qu’il essaime à Paris, parce que malgré les plans serrés des média, il n’y a pas autant de monde que quand la paroisse protestante de la porte ouverte à Mulhouse décide de faire un culte en plein air...
                                C’est une construction dans le vide pour le moment. Et encore, on a vu que des services civiques associatif étaient délégués par les assos subventionnées pour faire de la présence.
                                Comme pour les indignés il y a les sdf et punk à chien parce que les sandwichs sont pas cher, mais visiblement, avec le service civique, ils ont trouvé moyen d’avoir des permanents qui ressemblent à des militants...C’est donc un des progrès par rapport à la dernière tentative de créer un mouvement de toute pièce pour embêter leur président hollande.

                                Dans d’autres pays, ce genre de machin avait vocation à être calife socialiste à la place du calife socialiste. A renouveler le style sans rien changer au fond (des crédits, des postes des impôts pour nous.. !) pour vendre encore du rêve à gauche.

                                Mais nous sommes trop riches encore ! Le PS a trop payé, trop fiancé, trop manipulé les autres gauches pour qu’elles parviennent à être crédibles..


                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 avril 2016 08:04

                                @eric
                                Vous avez tort de les minimiser.
                                C’est la partie émergée du mécontentement qui monte inexorablement contre la destruction du modèle social français. Et contre cette classe politique, PS- FN - Rép, dont les Français ne veulent plus !


                                Mais ils vont en avoir encore plus, grâce à la Loi Urvoas voté avec l’aide des Républicains...Alors que 78% des Français sont prêts à voter pour un citoyen lambda, le verrouillage des élections présidentielles s’est mis en place contre les candidats « hors système ».

                                Les médias et les dirigeants occidentaux s’offusquent d’élections non démocratiques en Turquie et au Bélarus, car les candidats d’opposition n’avaient pas eu l’égalité des temps de parole, mais ils font exactement la même chose en France.Deux poids, deux mesures, comme d’habitude.

                              • eric 10 avril 2016 23:34

                                @Fifi Brind_acier

                                Je les maximise. Mais ce n’est pas parce qu’ils ne m’intéressent pas que je dis cela. En parler serait une perte de temps. Pas 1000 paumés sur une place parisienne et de nuit, c’est en soi un diagnostic. C’est pas des pauvres, c’est pas des travailleurs, c’est pas des gens qui ont des gosses dont il faut s’occuper.

                                SI j’en parle alors qu’ils n’existent pas politiquement, c’est à cause du ramdam que font toutes les autres gauches sans exceptions pour essayer de nous faire croire qu’il se passe quelque chose et que cela les concernerait ;

                                La preuve que c’est du flan médiatique sans épaisseur . il parait que NKM vient de se « pencher » avec intérêt sur l’évènement...


                              • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 9 avril 2016 23:24

                                L’Homme de Néanderthal a parlé.

                                Prochain article : « Il faut rouvrir les grottes de Lascaux pour y loger les migrants » !

                                 smiley



                                  • Legestr glaz Ar zen 10 avril 2016 08:59

                                    Pendant qu’ils sont là, ils ne sont pas ailleurs ! Canalisons, canalisons, laissons couler toutes ces terpitudes vers la grand bleue où elles seront diluées et disparaîtront.


                                    • zygzornifle zygzornifle 10 avril 2016 13:50

                                      ils vont passer chez Ruquier, on est pas couché ....


                                      • MIlla (---.---.1.10) 10 avril 2016 14:25

                                        JACQUES SAPIR, UN HOMME DE GAUCHE ? 4 juillet 2015 Ornella Guyet L’économiste Jacques Sapir peut-il encore être considéré comme un homme de gauche ? Si lui-même l’affirmait encore en 20141, ses choix politiques de ces dernières années, qui l’ont vu se rapprocher de certains courants de la droite et de la droite radicale, permettent cependant de se poser légitimement la question.

                                        Partisan du « non » au TCE en 2005, Jacques Sapir a soutenu la fondation du Front de gauche en 2008, avant de s’en détacher du fait du refus de Jean-Luc Mélenchon de discuter d’une éventuelle sortie de l’euro. Il s’est alors rapproché des réseaux chevénementistes, puis de Nicolas Dupont-Aignan, officiellement à partir de 2012 (bien que, nous le verrons, ses premiers contacts avec Dupont-Aignan aient été antérieurs).

                                        le 28 juin 2012, Nicolas Dupont-Aignan présente « un plan de secours alternatif pour l’Europe », avec le soutien notamment de Philippe Murer, Jacques Sapir et jacques Nikonoff. le 28 juin 2012, Nicolas Dupont-Aignan présente « un plan de secours alternatif pour l’Europe », avec le soutien notamment de Philippe Murer, Jacques Sapir et Jacques Nikonoff. (Source : Marianne) En 2014, il a pris part au congrès de Debout la République et d’après le journal Le Parisien, Dupont-Aignan verrait bien l’économiste devenir son ministre des finances s’il accédait au pouvoir. Sapir participait aussi il y a quelques jours à un colloque du groupe parlementaire européen EFDD, qui est présidé par Nigel Farage. Il ne fait cependant nul doute qu’il reste perçu comme un allié par toute une partie de la gauche militante, et notamment de celle qui est sensible aux sirènes du souverainisme.

                                        Au colloque de l’EFDD, de gauche à droite : Jacques Sapir, Nigel Farage, Antonio Rinaldi (économiste italien), Marco Zanni (eurodéputé). (Source : @Rinaldi_euro) Au colloque de l’EFDD, de gauche à droite : Jacques Sapir, Nigel Farage, Antonio Rinaldi (économiste italien), Marco Zanni (eurodéputé). (Source : @Rinaldi_euro) Très en vue dans le débat actuel autour de la crise grecque, ce chantre de la « démondialisation » – dont les théories ont inspiré les discours d’Arnaud Montebourg sur la question – est aussi un spécialiste de la Russie, connu pour sa complaisance à l’égard du régime de Vladimir Poutine, pourtant réputé pour son arrivisme, son homophobie et ses alliances avec l’extrême droite européenne. Son site Russeurope, légitimé par son cadre universitaire2, est l’un des sites de référence sur la question. Jacques Sapir fréquente aussi les salons de l’ambassade de Russie, de même que les colloques de l’Institut de la Démocratie et de la Coopération, think tank basé à Paris et visant à promouvoir l’image de la Russie de Poutine en Europe. Sans surprise, on retrouve son nom dans plusieurs médias pro-Kremlin, de La Voix de la Russie3 à Sputnik News4.

                                        Sapir et Coûteaux sont dans un bateau…

                                        S’agissant de ses liens avec la droite souverainiste française, y compris la plus radicale, ils sont en réalité un secret de polichinelle. Dès le 6 janvier 2011, Jacques Sapir a par exemple participé à un colloque organisé à l’Assemblée nationale par Les Cahiers de l’Indépendance, une revue animée par Paul-Marie Coûteaux, lors duquel se sont retrouvés le ban et l’arrière-ban du souverainisme le plus réactionnaire et même, disons-le, de nombreuses personnalités d’extrême droite : Eric Zemmour, Paul-Marie Coûteaux, Nicolas Dupont-Aignan, Renaud Camus, Marie-France Garaud, Roland Hureaux, Jean Robin, Jean-Pierre Gérard, Alain Paucard, Philippe Laurier, Philippe Cohen, Pierre Lévy, John Laughland, Nicolas Stoquer et Hervé Coutau-Bégarie5.

                                        Dupont-Aignan a qualifié l’exposé de Sapir ce jour-là de « brillantissime » et a tenu à souligner « à quel point Jacques Sapir, depuis des années, écrit sur cette question de l’euro et l’apport qu’il a (sic) pour nous est essentiel. » En septembre de la même année, Sapir répondait à une invitation de Coûteaux sur Radio Courtoisie. Il a fait un second passage sur la radio d’extrême droite en 20146. On retrouve aussi sans surprise sa signature dans Les Cahiers de l’Indépendance, dont la liste des contributeurs est à l’avenant7. En 2012, c’est la revue Eurasia Rivista du négationniste italien Claudio Mutti qui l’accueillait8, tandis que le 19 avril 2014, il a repris sur son blog une théorie du complot véhiculée deux jours avant par Thierry Meyssan. Sapir a beau jeu ensuite de se plaindre que les médias français et certains hommes politiques puissent assimiler indifféremment tous les partisans d’une sortie de l’euro à l’extrême droite9 : quelle image en donne-t-il, lui qui en est l’un des plus en vue, quand il participe à des colloques aux côtés de Paul-Marie Coûteaux ou de Renaud Camus ou quand il accepte des invitations de Radio Courtoisie ?

                                        En juin 2014, plusieurs médias ont évoqué une rencontre entre Jacques Sapir et Marine Le Pen organisée par Coûteaux, fait qu’il n’a ni confirmé ni nié, se contentant de bloguer : « Je rencontre qui je veux en privé »10. Ce qui est sûr, c’est que l’un de ses proches, Philippe Murer, est passé à peu près au même moment dans le camp frontiste, devenant l’un des principaux conseillers de la présidente du FN en matière économique. Quelques mois auparavant, en février, le ministre de l’économie d’alors, Pierre Moscovici, avait créé la polémique sur le plateau de l’émission Mots Croisés en déclarant que Jacques Sapir était selon lui un « économiste d’extrême droite », après que Marine Le Pen l’ait cité comme une de ses références intellectuelles11. Une déclaration au parfum de scandale pour une partie de la gauche radicale, qui s’est alors sentie obligée d’apporter son soutien à l’économiste.

                                        Un idéologue réactionnaire

                                        Pourtant, si Sapir n’est en effet sans doute pas (encore) classable à l’extrême droite, son appartenance au champ de la droite conservatrice et réactionnaire ne laisse aucune place au doute. Son rapprochement assumé avec la droite souverainiste française et européenne représentée par Nicolas Dupont-Aignan ou Nigel Farage en est la preuve12. Est-il dès lors vraiment du rôle des militants de gauche de prendre sa défense, même face à un ministre socialiste honni, ou d’en faire la promotion, même quand il défend la Grèce contre ses créanciers ? On ne le répétera jamais assez : les ennemis de nos ennemis ne sont pas forcément nos amis.

                                        Du reste, il arrive à Sapir de prendre des positions tout à fait réactionnaires, que la droite la plus radicale ne renierait pas, comme par exemple le 1er mai dernier, lorsqu’il a retweeté des propos de l’avocat Philippe Bilger niant l’appartenance des assassins de Brahim Bouarram (et non pas « Bouram ») à l’extrême droite :

                                        11696508_10207305048971286_1085088233_nCette orientation réactionnaire se voit d’ailleurs dans son analyse du vote FN. Sapir a en effet pleinement intégré dans ses analyses, bien qu’il ne l’utilise pas explicitement, le concept d’ »insécurité culturelle » développé par des intellectuels comme Christophe Guilluy et Laurent Bouvet. Ainsi il explique, s’agissant du vote pour le parti frontiste13 :

                                        « Enfin, il y a un vote d’adhésion aux thèmes développés depuis maintenant un peu plus de trois ans par le Front National. Dans ces thèmes, il ne faut pas sous-estimer (ni sur-estimer d’ailleurs) un sentiment si ce n’est de xénophobie mais en tous les cas de lassitude face à l’immigration telle qu’elle se développe aujourd’hui. Pour de nombreux français aux revenus très modestes, les nouveaux arrivants sont en concurrence directe avec eux sur de nombreux points (comme l’obtention de logements ou la santé). Je remarque d’ailleurs que de nombreux français issus de l’immigration des années 1960 à 1980 ont voté Front National. »


                                        • Legestr glaz Ar zen 10 avril 2016 15:45

                                          @MIlla

                                          Aucun parti, strictement aucun, ne résoudra aucun problème dans le cadre des traités européens. Lisez l’article 55 de la constitution française. Lisez le titre XV de la constitution française et vous comprendrez pourquoi il n’existe aucune marge de manoeuvre pour un quelconque parti politique dans le cadre des traités européens TUE, TFUE et TSCG.

                                          Consultez le site du conseil constitutionnel et vous verrez que « notre » constitution a été modifiée à 19 reprises de 1992 à 2008, de Maastricht à Lisbonne. Des transferts massifs de souverainté ont été réalisés en direction de l’U.E. Actuellement 85% des lois françaises sont la transcription dans le droit français des règlements européens, des directives, des recommandations. Aucun parti ne pourra mettre en place une politique économique ou sociale ou migratoire autre que celle prévue par les traités. Puisque ceux ci ne peuvent été modifiés qu’à l’unanimité des 28 membres cela ne se fera jamais ! Le seule alternative c’est donc de sortir ou de continuer d’appliquer les dispositions des traités. Celles et ceux qui ne veulent pas comprendre vont se faire « syrizer ». Les partis qui n’annoncent pas leur souhait de sortir de l’UE, tout en laissant croire à une politique différente dans le cadre de l’UE, mentent effrontément à leurs électeurs. Ceux ci ne s’en rendent même pas compte, le plus souvent. C’est ça qui est réjouissant pour l’oligarchie.


                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 avril 2016 19:34

                                          @MIlla
                                          Ornella Guyet ,dont vous rapportez l’article, est bien placée pour juger de la politique intérieure française et savoir qui est de Gauche ou de Droite.. !? Elle dirige le site INDYMEDIA, financé par les fondations Soros, Ford Rockefeller et divers Départements du Gouvernement américain...


                                        • MIlla (---.---.1.10) 10 avril 2016 14:31

                                          acques Sapir fait un appel du pied au Front national Brève 25 août 2015 Ornella Guyet Pour celles et ceux qui en doutaient encore, Jacques Sapir est définitivement sorti du bois : alors que comme nous le signalions il y a quelques semaines ses liens avec des franges de la droite souverainiste voire de la droite radicale ne sont pas un mystère, l’économiste, déjà connu pour son compagnonnage avec Nicolas Dupont-Aignan, appelle aujourd’hui de ses vœux à une alliance avec le Front national pour former un « Front de Libération Nationale », tout en continuant à se dire « sans ambiguïté » de gauche. Il a ainsi déclaré (c’est lui qui souligne) sur son blog le 21 août dernier (source : russeurope.hypotheses.org/4225) :

                                          « La présence de Jean-Pierre Chevènement aux côtés de Nicolas Dupont-Aignan lors de l’Université d’été de Debout la France est l’un des premiers signes dans cette direction. Mais, ce geste – qui honore ces deux hommes politiques – reste insuffisant. A terme, la question des relations avec le Front National, ou avec le parti issu de ce dernier, sera posée. Il faut comprendre que très clairement, l’heure n’est plus au sectarisme et aux interdictions de séjours prononcées par les uns comme par les autres. La question de la virginité politique, question qui semble tellement obséder les gens de gauche, s’apparente à celle de la virginité biologique en cela qu’elle ne se pose qu’une seule fois. Même si, et c’est tout à fait normal, chaque mouvement, chaque parti, entend garder ses spécificités, il faudra un minimum de coordination pour que l’on puisse certes marcher séparément mais frapper ensemble. C’est la condition sine qua non de futurs succès. »

                                          Invité à s’expliquer dans Libération hier, il a précisé sa pensée : « Il faut distinguer le comportement des militants et le discours officiel du FN. Dans ce dernier, voilà plusieurs années que l’on ne relève aucun caractère raciste ou xénophobe. […] Au-delà, on ne peut plus nier que le FN ait changé ces dernières années. […] Et je préfère que les militants du FN lisent Frédéric Lordon, Emmanuel Todd et Jacques Sapir plutôt que les vieux auteurs antisémites du XIXe siècle. […] La question de l’euro va imposer des alliances qui vont transcender la distinction entre gauche et droite. » S’il nie avoir jamais rencontré Marine Le Pen ou des dirigeants du FN, il reconnaît cependant avoir déjà croisé des économistes du parti d’extrême droite dans des colloques et n’exclut pas de répondre à d’éventuelles sollicitations : « Je ne les rencontrerai qu’en cas de demande précise de leur part sur des questions économiques. » (Source : lc


                                          • MIlla (---.---.1.10) 10 avril 2016 14:40

                                            +fitmik1Extrême droite et confusionnistes face au mouvement contre la loi Travail

                                            5 AVRIL 2016 1  Imprimer ce billet

                                            Comme l’extrême droite réagit-elle au mouvement social qui agite la France autour de la loi El Khomri, et dont on espère qu’il est parti pour durer ? Pour le FN, c’est la faute à l’Europe et aux immigrés, pas aux patrons ; et à part dénoncer les vilains casseurs, rien de neuf sous le soleil. Du côté de l’extrême droite radicale, on s’excite, et on tente d’attaquer les « gauchistes » qui semblent reprendre du poil de la bête. Cependant si le milieu nationaliste « classique » peine, heureusement, à trouver sa place face à la colère sociale, chez les confusionnistes, on se frotte les mains, et on essaye de s’incruster dans le mouvement, mais pour finir par révéler sa véritable nature…

                                            Au FN on observe et on appelle au vote

                                            Le FN regarde le projet de loi El Khomri par le petit bout de sa lorgnette raciste, et le recul social sans précédent qu’il engendre est évoqué du bout des lèvres. Marine Le Pen préfère s’en prendre à ceux qui s’opposent à lui, leur reprochant de dénoncer un outil de casse sociale aux mains des patrons au lieu de s’en prendre seulement à l’Union européenne : dans un communiqué du 9 mars, elle interpelle ainsi, dans un grand élan interclassiste, « salariés comme chefs d’entreprise, sur l’urgence absolue de défaire le carcan destructeur de l’Union européenne », et appelant à « un sursaut patriotique ». Nicolas Bay, dans un texte publié sur le site du FN le 11 mars dernier, reproche lui surtout à la loi d’être « communautariste » : c’est surtout la question des « revendications politico-religieuses » auxquelles feraient face les chefs d’entreprise qui le préoccupe. S’il évoque rapidement le problème des astreintes ou des indemnités prud’hommales, c’est pour mieux se replacer du côté des patrons, pour pleurnicher sur le sort des patrons des TPE-PME qui croulent sous les charges dues, évidemment, à « l’immigration massive »…

                                            Voilà pour l’analyse. Côté mobilisation, comme à chaque mouvement social un peu massif, les frontistes oscillent entre s’afficher « proches du peuple » et défendre une société d’ordre, contre « la chienlit », jeune ou syndicale. Ainsi, le FN 44 dénonce violemment les dégradations commises contre les banques à la suite de la manif du 31 mars à Nantes par « une minorité de manifestants radicaux, antifascistes et autres militants d’extrême gauche », et croit bon de rappeler que « la solution au défi que pose la loi Travail à notre propre conception du travail ne viendra pas de la rue, mais des urnes ». C’est que le FN sait qu’il n’est plus un parti de militants depuis longtemps, et qu’il serait bien en peine de « tenir la rue » dans un mouvement où la plupart des manifestants lui sont clairement hostiles.

                                            Julie Apricena fait signer la pétition (FN) contre la loi El Khomri. « Heu, si je signe avec une croix celtique, c’est bon ? »

                                            Un peu pathétique, Gaëtan Dussausaye, l’actuel patron du FNJ, était par ailleurs très déçu de ne pas avoir été reçu avec les autres organisations de jeunesse par Manuel Valls… Au moment de l’appel à la manifestation du 9 mars, le Front National de la Jeunesse avait prévenu qu’il ne manifesterait pas, mais avait lancé « une vaste campagne de terrain contre cette loi », qui est passée pour le moins inaperçue. Ainsi, les militants du FN de Bourges et du FNJ du Cher ont pu tranquillement poser leur barnum dans les rues de la ville le 19 mars, distribuer des tracts et faire signer une pétition maison. On a ainsi pu voir à l’œuvre la militante FNJ Julie Apricena, connue des habituéEs de la Horde, puisqu’on avait déjà évoqué sur le site ses amitiés néonazies.

                                            À l’extrême droite radicale, on s’excite

                                            Hier, déjà : la « Fédération des étudiants contre le Travail Perturbé » attaque une manifestation anti CPE en 2006.

                                            Les groupuscules nationalistes violents ont toujours été du côté de la matraque : nous avions en octobre dernier fait un rappel historique sur ces « rebelles » toujours prompts à se mettre au service du système qu’ils prétendent combattre. Dans le cas présent, les fachos ont été plutôt discrets, sauf lorsque les cortèges passaient un peu trop près de leur « fief ». Ainsi à Lyon, le 31 mars, devant le site de la Manufacture des tabacs de l’université Lyon 3, des membres du GUD ont tenté d’attaquer le cortège, mais ils ont rencontré une résistance antifasciste. À Paris aussi, les occupants de la place de la République, lors de l’initiative « Nuit debout », ont aussi été attaqués dans la nuit de samedi à dimanche par des gros bourrins d’extrême droite : mais là, l’histoire est un peu plus compliquée… Car c’est du côté des confusionnistes du « Mouvement du 14 juillet » qu’en réalité l’agression est venue.

                                            Chez les confus, on se frotte les mains

                                            Depuis quelques années, les militantEs du mouvement social sont régulièrement confrontéEs une nouvelle espèce de morbacs, les confusionnistes, pour qui la frontière droite-gauche est une chimère, et qui appellent à un front commun « antisystème », y compris avec l’extrême droite. Avec leur discours plein de naïveté abyssale et de contradictions, ils se baladent dans les manifs, les AG, tentant dès qu’ils le peuvent de monopoliser la parole, en quête d’une pseudo-légitimité auprès de l’ensemble du mouvement, dans le but de rameuter pour leur crémerie et son étalage d’idées réactionnaires. Discrets, passe-partout, les confusionnistes n’en sont pas moins dangereux car avançant masqués, ils sont passés maîtres dans l’art de tromper les gens.

                                            Saurez-vous les reconnaître ? « Grève générale », A cerclé… Et pourtant : derrière la banderole orange, les guignols du Mouvement du 14 Juillet et la petite bande de Bohort Mignolet, alias Bohort le Belge.

                                            Dans le mouvement contre la loi Travail, on avait déjà évoqué une tentative d’infiltration de cette tendance sur Annecy le 9 mars dernier ; à Paris, c’est le Mouvement du 14 Juillet, dont nous avons déjà parlé ici qui s’est invité à l’initiative « Nuit debout » qui faisait suite à la manifestation du 31 mars. Vu l’angle de mobilisation choisie, il semblait évident que lesconspirationnistes et confusionnistes de tout poil allaient rappliquer, comme à l’époque du mouvement des Indignés…

                                            Confus hors de nos rues !

                                            Mais les temps changent et ils commencent de plus en plus à se faire griller par des gens avertis. Il faut dire que le conspi ou le confusionniste adore la lumière des caméras, et ne peut s’empêcher de mettre sur Youtube le moindre de ses petits exploits. La semaine dernière, la vigilance parmi les organisateurs était au rendez-vous et rapidement un certain nombre d’entre eux ont pu être repérés et écartés : quelques-uns ont pu passer à travers les gouttes, mais ils savent désormais qu’ils sont pistés.

                                            Sylvain Baron

                                            Samedi soir, l’un d’eux, Sylvain Baron, membre du Mouvement du 14 Juillet, a d’ailleurs révélé ses véritables liens avec l’extrême droite radicale. Repéré dans la soirée place de la République, lui et ses amis sont invités à quitter les lieux. Quelques dizaines de minutes plus tard, un de ses amis réapparait, entouré de plusieurs dizaines de skins d’extrême droite, armés de barres de fer, et il interpelle alors les gens qui l’avaient identifié et expulsé de l’assemblée : « Alors maintenant, vous allez encore me foutre dehors ? ». Les skins tentent d’attaquer l’équipe chargée d’assurer la sécurité de l’assemblée : rapidement repoussée par les antifascistes présents, la fine équipe termine dans un bar, sous la protection de la police. C’est d’ailleurs un éternel étonnement de voir ces individus qui dénoncent à longueur de vidéos et de textes un État corrompu et manipulé, réclamer rapidement l’aide de cet État lorsque cela commence à chauffer pour eux…

                                            Bohort Mignolet

                                            Le lendemain, c’est cette fois Bohort Mignolet, lui aussi du Mouvement du 14 juillet, qui s’est fait virer de la place de la République : le personnage, faux « Anonymous » qui raconte sa vie sur Facebook et relaie des thèses conspis (dont celle des chemtrails), a surtout fait parler de lui à propos de l’occupation de l’église Sainte-Rita, une cause qu’il est venu défendre sur Radio Courtoisie en novembre dernier.

                                            Dans un texte assez pathétique, Baron se plaint des « nazillons antifas » venus selon lui « troller » le mouvement : une jolie inversion des rôles, une pratique courante de cette mouvance. Car, qu’on se le dise, les confus sont au mouvement social ce que sont les trolls à internet : une nuisance aujourd’hui difficile à éviter, et à combattre pour cette raison sans relâche.

                                            La Horde

                                            


                                            • Ben Schott 10 avril 2016 15:11

                                              @MIlla
                                               

                                              Vous faites plus dans la quantité que dans la qualité.
                                               



                                            • tf1Groupie 10 avril 2016 15:14

                                              Hier soir les représentants de Nuit Debout ont du demander l’aide de la force publique pour assurer leur sécurité.

                                              Alors
                                              Merci à tous ceux qui chient sur la force publique,
                                              Merci à ceux qui, se glorifiant du titre de « révolutionnaires », encouragent les protestations violentes pour mieux enterrer la démocratie !


                                              • Legestr glaz Ar zen 10 avril 2016 15:30

                                                @tf1Groupie

                                                Si vous parlez de « démocratie représentative », précisez le parce que la démocratie représentative est aussi proche de la démocratie que le chat-huant l’est du chat ! Prenez donc la temps d’écrire « démocratie représentative » puisque c’est le régime oligarchique dans lequel nous baignons. En somme, appelez un chat, un chat et un chat-huant un chat-huant. Merci.


                                              • tf1Groupie 10 avril 2016 15:37

                                                @Ar zen

                                                Où avez-vous vu que je parlais de démocratie représentative ??
                                                Nuit Debout c’est l’oligarchie ??

                                                Ce que je note c’est que quand je dénonce ceux qui utilisent la violence pour empêcher le débat, donc la démocratie, de s’exprimer, vous intervenez précipitamment pour justifier l’action violente et le bâillonnement de la démocratie .

                                                Alors : pas merci !


                                              • Legestr glaz Ar zen 10 avril 2016 15:56

                                                @tf1Groupie

                                                Vous parlez de « démocratie ». Relisez vous ! Vous devriez écrire « démocratie représentative ». Si vous apercevez un chat huant ne dite pas que vous avez vu un chat. Personne ne vous comprendra.

                                                Je ne justifie rien du tout. Vous utilisez un terme inapproprié, je vous le fait remarquer. Voici le copié-collé de ce que vous avez écrit : « Merci à ceux qui, se glorifiant du titre de « révolutionnaires », encouragent les protestations violentes pour mieux enterrer la démocratie ! ».

                                                Vous auriez dû écrire « enterrer la démocratie représentative » tout simplement parce que la France n’a jamais, de son histoire, été en démocratie. Un chat ne vole pas. Un chat huant oui !


                                              • rocla+ rocla+ 10 avril 2016 16:24

                                                @Ar zen


                                                C ’est Robert Hue qui a un chat huant , 

                                                sa femme une chatte huante ...

                                                tu rends conte ?


                                                euh sic , viens pas me corriger  , je  connais la réponse ... smiley


                                              • Xenozoid 10 avril 2016 16:44

                                                @rocla+
                                                c’est rocla de ago qui a plusieur pseudo sa femme est morte, il n’y peux rien et en plus il s’en fout ,il ne demande que de fournir la vaseline, ce dont tout le monde a droit edf ou pas, et comme on n’élit pas les boulanger,il te demande de mettre de la levure la ou tu sais....il connait la réponse car il le vaux mieux et depuis il a des problemes d aérophagie.....


                                              • tf1Groupie 10 avril 2016 17:12

                                                @Ar zen

                                                Nuit Debout est un mouvement démocratique, qui tient des débats où les gens peuvent s’exprimer démocratiquement, et la violence les empeche de débattre.

                                                C’est-à-dire que les manifestations violentes enterrent les débats démocratiques.

                                                Est-ce que c’est clair ou encore ou bien est-ce qu’il faut vous le pré-macher encore plus ?

                                                Vos oeilleres ideologiques vous empechent définitivement de comprendre quoi que ce soit.


                                              • Legestr glaz Ar zen 10 avril 2016 17:33

                                                @tf1Groupie

                                                Pourquoi parlez vous d’oeillères idéologiques ? Il y a effectivement des tas de gens qui parlent idéologie. Je suis d’accord avec vous pour dire que ceux ci ont des oeillères idéologiques puisqu’ils ne parlent jamais de démocratie directe. Démocratie = démos- Kratos = le pouvoir du peuple. Est-ce juste ? La démocratie représentative n’est pas le pouvoir du peuple.

                                                Vous êtes quand même balaise pour me juger. Bravo. Je m’incline devant votre hauteur. Est-ce que cela vous satisfait ?

                                                Donc, je me résume et je vous résume. Nous sommes d’accord sur le fait que des gens débattent, qu’ils exposent des « idéologies ». Cela ne veut pas dire que nous sommes en démocratie. Nous demeurons dans une démocratie représentative qui est l’égale d’une oligarchie. Vous savez, les faits sont têtus. Si vous n’êtes pas d’accord, votre hauteur peut toujours me dire en quoi la France est une démocratie, c’est à dire que le peuple a la pouvoir. C’est donc le peuple qui a refusé le TCE, ça c’est vrai. Il a eu le pouvoir de le faire. En revanche, il n’a pas eu le pouvoir de s’opposer au traité de Lisbonne. C’est ballot, vous ne trouvez pas ?

                                                Pour vous un débat « démocratique » se résume à des gens rassemblés sur un place qui sont autorisés à échanger des idées ? Vous avez une idée bien restrictive de la « démocratie », c’est à dire du pouvoir du peuple.


                                              • Anthrax 10 avril 2016 19:38

                                                @tf1Groupie

                                                Tu peux expliquer en détail ce qu’est un mouvement démocratique et une expression démocratique ? ET quels sont les thèmes des débats dont tu parles ?
                                                Merci

                                              • Milla (---.---.1.10) 10 avril 2016 16:11

                                                C’est tout simplement un énième mouvement pourri inutile qui va tomber à l’eau. Ils veulent faire un remake de mai 68 même si ce fameux mai 68 était un mouvement sans réelle revendication, dirigé par des jeunes bourgeois et des élites qui sont aujourd’hui tous des patrons et des membres des classes sociales élevées, tous dans les gros partis politiques et le show business. Le mec qui organise le mouvement Nuit Debout se nomme Éric Verhaenghe, un énarque de la promotion Copernic (2000-2002). Il bosse pour une société d’assurance, même profil que Macron. Frédéric Lordon, lui, a fait HEC, MBA et une École des Hautes Études en Sciences Sociales, Institut Supérieur des Affaires...appartient à une famille de bourgeois, extremement aisée, et est directeur de recherches CNRS. On a jamais vu des oligarques et des hauts bourgeois agir pour le peuple.. Des journalistes de France Culture et France Inter sont à la base du projet Radio Debout. Des radios de l’État qui font la promotion de l’État. Carrément. En gros du foutage de gueule.

                                                Sylvain Baron, un autre instigateur de Nuit Debout, est un membre d’extreme droite, fait partie des Rouges Bruns. Il tient un journal « Poil à gratter », journal d’extrême droite distribué à Bordeaux.

                                                Nuit Debout est très infiltré d’ailleurs par des cagoulés d’extrême droite cassant le mouvement. Ils sont liés à des sites d’extrême droite comme Agence Info Libre, Égalité et Réconciliation, Cercle des Volontaires....ce sont leurs sbires qui détruisent aussi ce mouvement qui à la base est une coquille vide. Ne pas oublier aussi les flics casseurs (taper sur YouTube « flics casseurs »). En tous cas toute cette populace de Nuit Debout va bientôt tranquillement rentrer à la maison vu que les services secrets et notre gouvernement doivent probablement nous préparer un attentat. Donc tous les gogoles de Nuit Debout vont aller gentiment soutenir le gouvernement qu’ils conspuent d’habitude. Bref une énième manifestation sans intérêt et infiltrée qui ne mènera à rien.



                                                  • Christian Hivert Christian Hivert 10 avril 2016 16:41

                                                    «  Ils s’imaginent souvent que tout s’est mis en place spontanément, alors qu’on a fait un gros travail d’organisation en amont et que c’est grâce au soutien d’associations comme le Droit au logement, Attac et Solidaires que l’on a pu s’installer ici, avoir une sono, etc. », explique Lise, instit, membre du noyau dur d’initiateurs.

                                                    « Le problème, quand on part du principe qu’il n’y a pas de chef, c’est qu’on est aveugle face à celui qui émerge de manière informelle, par exemple sous l’effet des médias qui repèrent le « bon client ». Comme on ne le voit pas, on ne se donne pas les moyens de le contrôler par des élections et des mandats bien définis ».

                                                    La culture horizontale doit-elle être le stade suprême de la lutte ? Existe-t-il un fétichisme de l’Assemblée…
                                                    legrandsoir.info|Par Laura Raim (Regards).fr

                                                    • Milla (---.---.1.10) 10 avril 2016 17:02

                                                      France culture et France Inter à la manœuvre... d’ici à ce que Soros paye les petit-four. Morderire


                                                      • shaolin 10 avril 2016 17:07

                                                        Et bahhh.... Quelle tristesse ce site ! Voilà des gens qui se plaignent chaque jour de ci, de ça, des politiques, des lois, j’en passe et des meilleurs... Il semble acquis que le vote, le suffrage universel est confisqué et qu’il ne sera pas le biais par lequel l’ordre des choses changera...


                                                        Et voilà un mouvement spontané, très récent, qui reprend grosso modo tous les griefs au monde politique, économique et médiatique que vous tenez, qui veut s’affranchir des façons de faire de la politique traditionnellement, qui exclut toute étiquette de parti (soyons honnête, il a plus tendance à être à gauche, néanmoins il reste ouvert), qui rassemble de tout : noir, blanc, maghrébin, tout ce qu’on veut... jeunes, vieux, familles.... ouvrier, chômeur, intermittent, médecin, chef d’entreprise (si si y en a), étudiant, fonctionnaire, précaire, enfin tout (très peu de grand bourgeois c’est vrai), que ce mouvement exprime avant tout une colère qui ne cesse de s’étendre et qui cherche à s’autonomiser pour proposer au lieu seulement de se plaindre....

                                                        Enfin bref, un mouvement véritablement citoyen, rassembleur, que d’aucun ici appelle depuis des années, et lorsqu’il émerge, apparemment, pour tous les « vrais » penseurs et les tenants de la vérité d’agoravox, ce mouvement n’est qu’une farce... quelle tristesse !

                                                        Il faut y passer pour voir que la majorité ne vote pas ou plus, est juste pleine de mépris pour la classe politique et médiatique, que les gens ont les mêmes frustrations que vous, les mêmes colères, le même écœurement, les mêmes aspirations à une vie plus digne... 

                                                        J’ai 36 ans, et c’est la première fois de ma vie que je vois ce genre de mouvement, aussi hétéroclite et rassembleur, au delà des sempiternelles étiquettes politiques (ouhhhh la gauche.... ouhhhhh la droite.....), plein de fraîcheur, d’idéalisme, de naïveté, d’ENTHOUSIASME et d’idées surtout...

                                                        Vous, qui êtes toujours à la pointe du savoir, combien de fois avez parlé des français comme endormis, apathiques, moutons, des veaux, des décérébrés par TF1 ou libé ? combien de fois avez vous eu ce regard méprisant sur les gens qui vivent avec vous quotidiennement ? 

                                                        Et bien ces gens là en attendant essayent quelque chose de nouveau, une nouvelle forme de réponse face à la puissance de l’état, des banques, des médias... C’est en train de prendre partout en France, preuve s’il en est que le malaise est national, général...

                                                        Et je ne pense pas que cela soit comparable à mai 68, car ce mouvement ne demande pas plus de droits, il demande d’écrire le droit !

                                                        Alors arrêter de jouer les purs idéologiques qui ont compris exactement ce qu’il fallait faire pour changer le monde en bien, passer à une nuit debout, beaucoup de gens attendent vos idées, votre vision, votre colère, votre générosité... C’est un mouvement citoyen, c’est à dire qu’il sera alimenté par les citoyens !!!! donc par vous !

                                                        Ce sera brouillon, y aura des cris et des insultes, des empoignades, des larmes, de la joie... ce sera à l’image des hommes...

                                                        On ne sait pas ce qu’on va faire, mais au moins on essaye !





                                                        • Milla (---.---.1.10) 10 avril 2016 17:16

                                                          Nuit debout » oui mais : le démarrage de cette occupation est le fait d’une poignée de carriéristes qui occupent le devant de la scène spectaculaire des fausses luttes, ce que l’on appelle les extincteurs, qui viennent faire rentrer tout le monde à la maison pour aller porter la parole des pauvres à qui on fait accepter l’inacceptable, DAL est une création d’État il y a trente ans pour détruire le comité des mal logés qui devenait trop puissant et occupait des dizaines d’HLM refusant les relogement en taudis ou hôtels de marchands de sommeil, DAL n’a jamais obtenu de véritables relogements, toute leur propagande est mensongère,


                                                          • shaolin 10 avril 2016 18:03

                                                            @Milla
                                                            Ecoute Milla, je crois que c’est toi l’extincteur !! 


                                                            Je sais pas quoi te dire tellement ce que tu racontes est tiré par les cheveux ! Tu es comme ces gens qui pensent que si Poutine est à 80% d’opinions favorable en Russie, c’est forcément une dictature, parce qu’en vrai, dans les vraies démocraties, les dirigeants ne passent pas les 30%...

                                                            Et bien oui, ça arrive qu’un peuple aime son dirigeant, comme il arrive qu’un mouvement puisse naître sans être forcément une machination infernale pilotée par des assoiffés de pouvoir !!! On en reparle dans un an, peut être aura t il été récupéré ! vendu ! sera mort ! aura pris le pouvoir !
                                                            J’en sais rien, mais ce que je sais par contre, c’est que ça se passe maintenant, que c’est frais, enthousiaste, populaire, et c’est un feu d’artifice d’idées et de propositions ! 
                                                            Et que ce mouvement est ouvert à tous ! 

                                                            Putain, je comprends pas, combien de fois j’ai lu sur ce site que les gens attendaient que ça bouge, qu’on se rassemble, qu’on ESSAYE quelque chose !!! Et maintenant que cela arrive, je vous vois tous cracher là dessus !!!

                                                            MAIS VOUS ATTENDEZ QUOI EXACTEMENT ?????

                                                            DE QUEL GENRE DOIT ETRE CE MOUVEMENT ÉMANCIPATEUR QUE VOUS RÉCLAMEZ TOUS ???

                                                            QUELS SONT LES PREUVES DE PURETÉ POLITIQUE ET IDÉOLOGIQUE DONT VOUS AVEZ BESOIN POUR QU UN MOUVEMENT DE PROTESTATION AIT L HONNEUR DE VOUS COMPTER DANS SES RANGS ??????

                                                            La nuit debout ne s’idéalise pas, personne ne se voit en sauveur, c’est une main tendue à tous ceux qui estiment qu’il y a quelque chose de malsain dans le système français, voire mondial... Vous n’êtes pas d’accord avec les solutions proposées par ce mouvement, alors venez proposez les vôtres, on vous attend....

                                                          • Christian Hivert Christian Hivert 18 avril 2016 16:10

                                                            désolé, je viens de voir votre question, beaucoup de mes critiques figurent sur les pages de discussion des articles de Wikipédia concernant ce triste personnage ainsi que celle de l’organisation politique DAL créée en 1991 par les forces politiques du futur gouvernement de la Gauche Plurielle avec l’ardent soutien guerrier de Cambadelis (souvenir personnel de l’avoir eu face à moi éructant des menaces alors que nous nous rendions à un soutien à des occupants de HLM du comité des mal logés dont je faisait parti)

                                                            Le reste on peut le trouver en feuilletant la brochure du comité des mal logés que l’on peut trouver en ligne et télécharger sur http://www.mouvementautonome.com sur les liens de gauche, où en plus de cette brochure figurent un certain nombre d’articles dénonçant les mauvaises pratiques de l’association ainsi que l’affairisme de son propriétaire à vie
                                                            @Milla


                                                          • Milla (---.---.1.10) 10 avril 2016 17:20

                                                            DAL l’extincteur en chef « Jean Baptiste Eyraud » président dictateur à vie de DAL, d’où risque de récupération du mouvement par ses habituels comparses manipulateurs et militants professionnels de l’arc ATTAC-NPA-SUD… … ☺


                                                            • Milla (---.---.1.10) 10 avril 2016 18:20

                                                              Le sudiste : c’est déjà un bon point qu’on ait sorti Sylvain Baron, cet infiltré d’extrême-droite. Mais la plupart des meneurs sont liés à l’extrême-droite, tout en s’affichant de gauche, comme Jacques Sapir. Ce mouvement est trop encadré et trop infiltré par l’extrême-droite, qui est liée au pouvoir, et par des meneurs liés à l’Etat. Faites des recherches sur ces gens et vous verrez qu’ils ne sont pas nets. La plupart des meneurs comme Lordon ou Sapir font partie d’une élite et seraient soi-disant aux côtés du peuple qui vit dans la précarité ? C’est impossible ! Rajoutez à cela que des journalistes de France Inter et France Culture (des radios d’Etat, quand même !) ont créé une webradio censée relayer le mouvement alors que les membres de ce mouvement sont justement contre les médias mainstream ! C’est absurde ! N’oublions pas la présence de certaines associations et de leurs meneurs qui ont pignon sur rue et qui sont liées à l’Etat. Bref, ce mouvement est complètement infiltré par l’Etat et est donc voué à l’échec, comme Mai 68 qui ne nous a menés à rien d’autre qu’au libéralisme.


                                                              • shaolin 10 avril 2016 18:39

                                                                @Milla
                                                                Nan mais sérieusement !!!!!!!!!!!!!! Tu te rends compte du nombre de mensonges que tu balances !!!!!!!!!!!!


                                                                Mouvement infiltré par l’extrême droite !!!!! au service de l’etat !!!!!! 

                                                                As tu déjà mis les pieds sur une nuit debout ? 

                                                                NE LISEZ PAS LES TEXTES DE MILLA MENSONGES GARANTIS

                                                                Désolé, mais,je sais d’avance que cela ne sert à rien qu’on dialogue vu les pipeaux que tu balances ! Finalement c’est toi qui fait plus le jeu du pouvoir en dénigrant un mouvement qui se veut émancipateur...

                                                                En fait agoravox c’est l’endroit où se retrouve les gens qui ont compris comment le monde marche, et ils attendent le mouvement parfait qui va mettre en branle leurs aspirations, tranquillement, derrière leur ordi, en crachant sur ceux qui, pour une fois, essayent quelque chose de différent ; et le pire dans tous ça, c’est que nuit debout surfe sur tous ce que vous dénoncer depuis des années !!!!!!!!

                                                                Le plus drôle finalement, c’est que nuit debout, c’est une sorte d’agoravox, mais en vrai ! j’imagine qu’il y en a qui assument mieux leurs idées derrière un écran que devant un public !

                                                              • petit gibus 10 avril 2016 18:46
                                                                @shaolin

                                                                Faut pas t’étonner,
                                                                t’es ici sur un site parcouru
                                                                par la crème des « penseurs » en autosuffisance étalé

                                                                Merci de nous renvoyer en deux coups de balayette
                                                                à notre triste réalité smiley

                                                              • shaolin 10 avril 2016 18:47

                                                                @Milla
                                                                Citer des articles de Ornella machin et après critiquer des gens parce qu’ils ont des liens avec le pouvoir.... Apparemment on est pas à une contradiction près dans son raisonnement !


                                                                Que cette bonne femme mange à tous les rateliers de la presse mainstream, tout en supportant de riantes démocraties comme Israel, ne vous empêche pas de voir quelqu’un dans le giron de la classe médiatique engluée avec le pouvoir, l’état... ??

                                                                Orwellien tout ça....

                                                              • shaolin 10 avril 2016 19:02

                                                                @petit gibus
                                                                Ah mec, c’est la déception totale ! J’aime bien le principe d’agoravox, laisser les gens donner leur avis, leur vision, leur coup de gueule, débattre, tout ça... On est d’accord ou pas avec les articles et idées, peu importe, le principe très démocratique du site me plait !


                                                                Du coup, suivant qui tu es, tu aimeras ou pas les différentes positions des gens... En tout cas, ce qu’il en ressort, c’est un ras le bol généralisé de ce système, de la classe politique, médiatique ; rentière, l’argent roi, les guerres injustes... Plein de choses qui me paraissent saines de dénoncer... dans l’ensemble, après chacun a ses solutions, mais le ras le bol règne... ainsi que le sentiment d’impuissance politique !!! Excepté pour ceux qui défendent un parti....

                                                                Combien de fois j’ai lu ici « quand est ce qu on bouge ? » « quand la france va se réveiller ? »« il faut se rassembler et prendre le pouvoir !!! » 

                                                                Enfin bref, un mouvement émerge, cristallise la colère de TOUT LE MONDE, veut rompre avec la façon de faire de la politique, met l’accent sur l’écologie, la démocratie directe, les initiatives citoyennes... Et sur agoravox, tout le monde regarde ça d’un air hautain, méprisant, ayant déjà compris que c’est un coup de bfm et obama, ou des lepen !!!!! HALLUCINATION TOTALE

                                                                Vraiment ! grosse déception de voir tous ces beaux parleurs se recroqueviller quand ce à quoi ils appellent depuis des lustres pourrait bien arriver... d’autant que ça pourrait arriver plus vite et avec plus de consistance si ces mêmes grandes figures omniscientes d’agoravox daignaient y participer.... Apparemment ils sont trop biens pour ça ! 



                                                              • LEELOO Shawford 10 avril 2016 19:16

                                                                @shaolin

                                                                Une milla ne fait pas le printemps, ni Agoravox, et pour Nuit debout c’est (encore) à voir.

                                                                Ne vous emballez pas parce que une et une seule contradictrice(?) (avec un pseudo en carton créé pour l’occurrence) vous renvoie cette bouillie vue de son salon virtuel et de son esprit borné.

                                                                Pren(ez)ons juste chaque chose pour ce qu’elle est, et pour sûr il est quand même bon de constater qu’il puisse y avoir encore cette spontanéité dans la rue (mais ne nous leurrons pas c’est forcément discutable et à tout le moins doit l’être), voyez comme cela est d’ailleurs relayé ici (c’est même l’objet de l’artice, ne vous limitez pas au seul commentaire), et pour le reste, je suis sûr que vous en trouverez ici même, tôt ou tard, pour vous dire qu’ils en étaient.

                                                                Mais aussi toute une flopée de ronchons, velléitaires, réac, etc pour faire ce qu’ils font d’habitude à savoir râler, et convenez en (c’est pas un scoop ici sur AV ou ailleurs) ils sont et ont toujours été les plus nombreux dans ce vieux (et je n’ose plus dire beau) pays qu’est la France ;


                                                              • shaolin 10 avril 2016 19:35

                                                                @Shawford
                                                                Oui c’est vrai... Je dois être un peu trop enthousiaste avec ce mouvement... Mais avouez qu’il y a de quoi !

                                                                 
                                                                Depuis combien de temps il s’est passé quelque chose de semblable en France ? 

                                                                Un mouvement populaire, spontané, ouvert, pacifiste, instruit, informé qui ambitionne de mettre fin aux abus des classes embourgeoisées... 

                                                                Alors ça fait 10 jours, ok, c’est tout frais, donc encore nébuleux, mais j’ai l’impression que les gens ici n’ont pas compris qu’un mouvement populaire est fort quand il rassemble le peuple (à ce que je sache, les gens ici sont issus du peuple !) et par conséquent, les « rebelles » qui attendent de voir l’ampleur du phénomène ne comprennent pas qu’ils sont eux mêmes le carburant de ce mouvement !!! 

                                                                Ce mouvement, comme tout sur cette planète, sera loin d’être parfait ! il s’en éloignera d’autant plus que les gens, donc les idées, les sensibilités, s’en éloigneront...

                                                                TRISTE FRANCE TRISTE AGORAVOX







                                                              • Christian Hivert Christian Hivert 18 avril 2016 16:11

                                                                @shaolin
                                                                désolé, je viens de voir votre question, beaucoup de mes critiques figurent sur les pages de discussion des articles de Wikipédia concernant ce triste personnage ainsi que celle de l’organisation politique DAL créée en 1991 par les forces politiques du futur gouvernement de la Gauche Plurielle avec l’ardent soutien guerrier de Cambadelis (souvenir personnel de l’avoir eu face à moi éructant des menaces alors que nous nous rendions à un soutien à des occupants de HLM du comité des mal logés dont je faisait parti)

                                                                Le reste on peut le trouver en feuilletant la brochure du comité des mal logés que l’on peut trouver en ligne et télécharger sur http://www.mouvementautonome.com sur les liens de gauche, où en plus de cette brochure figurent un certain nombre d’articles dénonçant les mauvaises pratiques de l’association ainsi que l’affairisme de son propriétaire à vie


                                                              • MILLA (---.---.1.10) 10 avril 2016 19:19

                                                                acques Sapir : replays vidéo - BFM BUSINESS - BFMTV.com bfmbusiness

                                                                Jacques Sapir va changer le monde ?

                                                                Morderire


                                                                • MILLA (---.---.1.10) 10 avril 2016 19:24

                                                                  Jacques Sapir : replays vidéo - BFM BUSINESS - BFMTV.com bfmbusiness

                                                                  Jacques Sapir va changer le monde ?

                                                                  Morderire


                                                                  • MILLA (---.---.1.10) 10 avril 2016 19:25

                                                                    Jacques Sapin :En revanche, il m’est arrivé de rencontrer des économistes du FN dans des colloques


                                                                    • MILLA (---.---.1.10) 10 avril 2016 19:26

                                                                      Jacques Sapir : « On ne peut plus nier que le FN ait changé »

                                                                      Par Dominique Albertini — 24 août 2015 à 18:32 L’économiste hétérodoxe réaffirme son souhait d’une alliance de tous les partis anti-euro, jusqu’au Front national. Et revendique de parler en homme de gauche, « sans ambiguïté ».

                                                                      Moderne


                                                                      • MILLA (---.---.1.10) 10 avril 2016 19:27

                                                                        Jacques Sapir : « On ne peut plus nier que le FN ait changé »

                                                                        Par Dominique Albertini — 24 août 2015 à 18:32 L’économiste hétérodoxe réaffirme son souhait d’une alliance de tous les partis anti-euro, jusqu’au Front national. Et revendique de parler en homme de gauche, « sans ambiguïté ».


                                                                        • MILLA (---.---.1.10) 10 avril 2016 19:31

                                                                          En quoi le FN vous semble-t-il désormais un partenaire acceptable, ou proche de l’être ?

                                                                          Jacques Sapir :Il faut distinguer le comportement des militants et le discours officiel du FN. Dans ce dernier, voilà plusieurs années que l’on ne relève aucun caractère raciste ou xénophobe. Ce parti juge, certes, qu’il faut faire une distinction entre les Français et les autres. Aux Etats-Unis, une personne naturalisée ne peut être élue présidente, et personne ne s’en offusque. C’est une question d’appréciation. Au-delà, on ne peut plus nier que le FN ait changé ces dernières années. Cela ne veut pas dire que cette mutation soit achevée. Aujourd’hui, l’alliance que je préconise n’est d’ailleurs pas possible, il y aurait trop de divergences. Cela ne veut pas dire qu’elle ne le sera jamais. S’il y a une chose j’ai apprise, c’est à ne pas insulter l’avenir.


                                                                          • MILLA (---.---.1.10) 10 avril 2016 19:33

                                                                            Jacques Sapir :Sur la souveraineté, je suis en accord avec Debout la France [parti de Nicolas Dupont-Aignan, ndl


                                                                            • shaolin 10 avril 2016 19:43

                                                                              @MILLA
                                                                              Alors, quel est le rapport avec l’article sur nuit debout ?


                                                                              Et tout ça c ’est pour dire quoi en fait ?

                                                                              Tu te rends compte qu’il y a un côté hystérique à cette rafale de posts ?

                                                                              Ne serait tu pas antifa par hasard ? 

                                                                            • MILLA (---.---.1.10) 10 avril 2016 19:39

                                                                              Jacques Sapir est pro-poutine, d’ailleurs ce n’est pas pour rien qu’il fut interviewé par La voix de la Russie et relayé par ProRussiaTV, qui sont toutes deux des chaînes nationalistes proches du Kremlin.  Dès lors comment s’étonner que ses analyses soient reprises par des extrémistes comme Marine le Pen, François Asselineau, ou relayé sur le site Égalité et Réconciliation d’Alain Soral ?(site crypto sioniste d’extrême droite)


                                                                              • shaolin 10 avril 2016 19:46

                                                                                @MILLA
                                                                                Quel est le rapport avec l’article ????????????????????????


                                                                              • MILLA (---.---.1.10) 10 avril 2016 19:44

                                                                                Je me demande pourquoi on classe Sapir à gauche ...ou alors Jacques Sapir version Philippot !


                                                                                • shaolin 10 avril 2016 19:50

                                                                                  @MILLA
                                                                                  ça dépend... c’est quoi être à gauche pour toi ? à droite ?



                                                                                • MILLA (---.---.1.10) 10 avril 2016 19:51

                                                                                  Jacques Sapir est un économiste averti. Pourtant, comme fréquemment, les représentants de cette discipline spéculative ont des certitudes souvent démenties par les faits. Mais lorsque les économistes veulent donner des leçons politiques à partir de leur analyse, on frise la catastrophe. C’est ce qui est arrivé avec monsieur Sapir.

                                                                                  Déduisant de la crise grecque l’incapacité de la gauche européenne à se libérer de la tutelle de la Troïka, il en conclut que la sortie de l’euro et de l’Union européenne doivent passer nécessairement par un « Front de libération » , allant de Jean-Luc Mélenchon à Marine Le Pen, englobant les amis de Nicolas Dupont-Aignan et de Jean-Pierre Chevènement, qui viennent eux-mêmes de constituer un nouvel axe.

                                                                                  Jacques Sapir s’exprime au congrès du parti Debout la République de Nicolas Dupont-Aignan, le 21 novembre 2010 à Paris Jacques Sapir s’exprime au congrès du parti Debout la République de Nicolas Dupont-Aignan, le 21 novembre 2010 à Paris - AFP PHOTO/FRANCOIS GUILLOT Si l’on voit bien en quoi ce front nationaliste anti-euro, habillé aux couleurs du souverainisme, renforce la légitimité de l’extrême-droite parce qu’il la banalise, en revanche on ne comprend pas comment ce rassemblement contre nature peut servir la gauche de transformation. Bien au contraire.

                                                                                  Le même processus que dans les années 30

                                                                                  Cette idée ressemble en effet à s’y méprendre aux vents mauvais qui, au sortir de la crise de 1929, soufflaient en Europe où des intellectuels bâtissaient des passerelles pour dépasser les vieux clivages. Sans le savoir, ils faisaient le lit des futurs collaborateurs qui officiaient dans la classe politique de gauche et d’extrême gauche, de Jacques Doriot à Marcel Déat, de René Belin à Pierre Laval, tous anciens membres du PS d’alors, la SFIO, ou du PCF.

                                                                                  De nos jours, on commence à voir ce même processus à l’œuvre : de Riposte laïque à Egalité et Réconciliation d’Alain Soral, quelques âmes perdues ont rejoint l’extrême droite dans cette période de crise et de mutation qui induisent la confusion des genres. La faute de Monsieur Sapir c’est de l’alimenter en profitant de son autorité morale en économie.

                                                                                  Je ne nie pas que la crise grecque a mis à nu le déficit démocratique de l’Union européenne, révélé le caractère autoritariste de l’Eurogroupe et des institutions, confirmé la domination politique et économique de l’Allemagne et révélé l’impasse de la construction européenne. Je dis même que la sortie de l’euro n’est pas, en soi, un sujet tabou. Mais de là à en conclure qu’il faut construire un front social et politique chauvin, avec un parti xénophobe, raciste, national-populiste, il y a un pas qu’il ne faut franchir sous aucun prétexte.

                                                                                  La désespérance ne fait pas une politique, mais elle peut transformer une proposition grotesque en tragédie. Le plus inquiétant est que l’obsession de monsieur Sapir pour la question monétaire l’amène, sans autre considération économique, à construire une alliance avec un parti qui, au Sud, utilise systématiquement la doxa libérale avec la petite-fille du patriarche exclu et qui, au Nord, fait du keynésianisme éhonté avec la fille.

                                                                                  La Grande-Bretagne, « en bonne santé » à quel prix ?

                                                                                  Monsieur Sapir ne s’intéresse visiblement pas au mode de développement qui sous-tend le monétarisme. Or c’est celui-ci qui entraine la crise actuelle. On pourrait très bien, avec un franc fort ou une drachme réévalués, se retrouver avec le même type de libéralisme. La Grande-Bretagne, où la livre sterling est forte, a peut-être « une économie en bonne santé », selon l’interprétation de monsieur Sapir, mais à quel prix ? Celui de la généralisation de la précarité et de la pauvreté pour des millions de gens.

                                                                                  L’élection d’un Jeremy Corbyn, samedi, à la tête du Labour Party le montre bien. Si son look des années 70 renvoie aux Trente Glorieuses, c’est que les Britanniques sont de plus en plus nombreux à considérer que les années Thatcher et Blair ont brisé au plus profond ce qui constituait l’identité sociale de leur pays et ont encouragé la course aux inégalités comme jamais. Les peuples européens n’ont pas besoin d’une solution monétaire miracle, mais d’une protection, d’un bouclier social, que ne procurent pas, en soi, l’entrée ou la sortie de l’euro.

                                                                                  Les périodes de crise, de chaos géopolitique et de mutation, permettent souvent à des docteurs Folamour de proposer des solutions miracles pour résoudre des équations impossibles. C’est le cas de monsieur Sapir. Ceux qui voudraient le suivre dans cette course au précipice connaitront un sort peu enviable.

                                                                                  Repousser les sirènes lepénistes

                                                                                  S’il est vrai de dire que la période que vivent la gauche européenne et les écologistes est compliquée, notamment en France où l’orientation libérale de François Hollande brouille le paysage, l’anti-euro ne peut constituer un programme pour la gauche populaire.

                                                                                  Le souverainisme national est un repli sur soi. La souveraineté populaire ne se réduit pas à la nation, comme le montre le concept de souveraineté alimentaire. A l’époque de la mondialisation, la souveraineté en matière monétaire peut prendre d’autres formes plus complexes, telles la monnaie commune, les monnaies locales complémentaires…

                                                                                  Quant aux institutions européennes, elles peuvent redevenir un enjeu, avec de nouveaux noyaux comme celui d’un bloc des pays du Sud et de la Méditerranée, des constructions ad hoc, à géométrie variable, autres que l’inamovible axe franco-allemand.

                                                                                  Ce qui est certain, par contre, c’est que les sirènes lepénistes doivent être repoussées avec intransigeance. Quitte à passer pour un ringard, pour moi, 80 ans après 1936, le seul cri de ralliement reste celui des républicains espagnols et des Brigades internationales : no pasaran


                                                                                  • shaolin 10 avril 2016 20:11

                                                                                    @MILLA
                                                                                    Bon, j’ai du mal à avoir un dialogue avec les gens qui voient du fascisme partout.... C’est jamais très nuancé en général...


                                                                                    Tu es doit être, ou être proche, des antifas toi... J’aime bien quelque part... combattre le fascisme en tabassant des gars à 10 contre 1 parce qu’il pense mal... ça me rappelle certaines époques....

                                                                                    Des gars qui arrivent à enregistrer Chouard comme fasciste !!! Chouard sera réincarner en koala tellement c’est gentil monsieur, mais bon.... 

                                                                                    Je pense que vous ne vous rendez même pas compte à quel point vous êtes sectaires....

                                                                                    Et encore moins qu’il n’y aura plus de fascisme, qu’il est mort avec Mussolini et la fin de la guerre. Que le fascisme n’est qu’un type spécifique de ce que peut être une dictature (avec toutes ses variantes imaginables ou historiquement éprouvées), et qu’à force de parler de fascisme, vous allez passer à côté d’un autre type de dictature qui s’instaure (avec toutes variantes imaginables ou historiquement éprouvées)....

                                                                                  • MILLA (---.---.1.10) 10 avril 2016 20:38

                                                                                    Jacques Sapir et Frédéric Lordon sont membres des « Économistes Atterrés »

                                                                                    Des économistes qui séduisent le mouvement Nuit debout 

                                                                                    Quelques membres de l’association : Philippe Askenazy, Eric Berr, Frederic Boccara, Mireille Bruyère, David Cayla, Benjamin Coriat, Nathalie Coutinet, Thomas Coutrot, Thomas Dallery, Michel Dévoluy, Jean-Paul Domin, Ali Douai, Anne Eydoux, Anne Fretel, Jean-Marie Harribey, Sabina Issehnane, Esther Jeffers, Dany Lang, Philippe Légé, Edwin Le Héron,Frédéric Lordon, Jonathan Marie, Catherine Mathieu, Mathieu Montalban, Léonard Moulin,André Orléan, Dominique Plihon, Jean-François Ponsot, Christophe Ramaux, Henri Sterdyniak, Sébastien Villemot [5].


                                                                                    • MILLA (---.---.1.10) 10 avril 2016 20:39

                                                                                      Frédéric Lordon chercheur au CNRS n’aime pas le débat contradictoire. « C’est une conception si déformée qu’on ne s’en aperçoit même plus, déclare-t-il en octobre 2015 devant un parterre d’étudiants de l’Essec. Le débat contradictoire court à la foire d’empoigne, où toute rationalité s’évanouit en cinq minutes. »


                                                                                      • MIlla (---.---.1.10) 10 avril 2016 20:51

                                                                                        Shaolin et les autres : certes, c’est un mouvement spontané à la base. Par conséquent, il fait peur aux élites et à l’Etat. L’Etat a donc cherché à l’infiltrer grace à des associations bidon comme le DAL (qui n’ont rien fait de concret pour le peuple, la situation du logement en France n’a fait qu’empirer depuis qu’elles existent) et grace à des meneurs liés à l’Etat, qui sont d’extreme-droite ou qui se prétendent de gauche. Si ces associations étaient si efficaces et si utiles, le peuple ne serait certainement pas dans une situation si difficile au point d’organiser toutes ces manifs. Il n’y a pas de dissident, il n’y a que des imposteurs et des infiltrés pour tuer ce mouvement qui était certes spontané mais qui va hélas couler et dont il ne ressortira rien, malheureusement.

                                                                                        Shaolin : toi aussi, tu crois que Poutine est contre le nouvel ordre mondial ? Tu rigoles ! Il est citoyen d’honneur de la City (comme George Bush) et c’est un allié pur et dur du sionisme qui prete main forte à Israel (avec les occidentaux et les iraniens) pour faire massacrer les arabes du Moyen-Orient et piller leurs richesses, sous prétexte de s’attaquer à Daesh (qui est en fait leur armée de mercenaires, de soldats professionnels et de groupes de sécurité privés alliés aux occidentaux).


                                                                                        • MIlla (---.---.1.10) 10 avril 2016 20:52

                                                                                          Shaolin et les autres : certes, c’est un mouvement spontané à la base. Par conséquent, il fait peur aux élites et à l’Etat. L’Etat a donc cherché à l’infiltrer grace à des associations bidon comme le DAL (qui n’ont rien fait de concret pour le peuple, la situation du logement en France n’a fait qu’empirer depuis qu’elles existent) et grace à des meneurs liés à l’Etat, qui sont d’extreme-droite ou qui se prétendent de gauche. Si ces associations étaient si efficaces et si utiles, le peuple ne serait certainement pas dans une situation si difficile au point d’organiser toutes ces manifs. Il n’y a pas de dissident, il n’y a que des imposteurs et des infiltrés pour tuer ce mouvement qui était certes spontané mais qui va hélas couler et dont il ne ressortira rien, malheureusement.

                                                                                          Shaolin : toi aussi, tu crois que Poutine est contre le nouvel ordre mondial ? Tu rigoles ! Il est citoyen d’honneur de la City (comme George Bush) et c’est un allié pur et dur du sionisme qui prete main forte à Israel (avec les occidentaux et les iraniens) pour faire massacrer les arabes du Moyen-Orient et piller leurs richesses, sous prétexte de s’attaquer à Daesh (qui est en fait leur armée de mercenaires, de soldats professionnels et de groupes de sécurité privés alliés aux occidentaux).


                                                                                          • Vip (---.---.108.13) 10 avril 2016 21:13

                                                                                            @MIlla

                                                                                            Bien vu ! Le dal est un collabo du pouvoir, des crapules a abattre au sens figure ! Il faut s’ attendre au pire avec eux... des francais en difficultes, ils s’ en fichent, mais ils tiennent a donner le change devant les cameras des journalistes et teles. Virer le dal et les associations subventionnees par l’etat qui les utilise comme collabo.


                                                                                          • Milla (---.---.1.10) 10 avril 2016 22:00

                                                                                            @Vip



                                                                                            Exactement ! 
                                                                                            Ce sont juste des infiltrés qui vont malheureusement couler ce mouvement. 

                                                                                          • Christian Hivert Christian Hivert 18 avril 2016 16:16

                                                                                            @MIlla
                                                                                             beaucoup de mes critiques figurent sur les pages de discussion des articles de Wikipédia concernant ce triste personnage ainsi que celle de l’organisation politique DAL créée en 1991 par les forces politiques du futur gouvernement de la Gauche Plurielle avec l’ardent soutien guerrier de Cambadelis (souvenir personnel de l’avoir eu face à moi éructant des menaces alors que nous nous rendions à un soutien à des occupants de HLM du comité des mal logés dont je faisait parti)

                                                                                            Le reste on peut le trouver en feuilletant la brochure du comité des mal logés que l’on peut trouver en ligne et télécharger sur http://www.mouvementautonome.com sur les liens de gauche, où en plus de cette brochure figurent un certain nombre d’articles dénonçant les mauvaises pratiques de l’association ainsi que l’affairisme de son propriétaire à vie


                                                                                          • MILLA (---.---.1.10) 10 avril 2016 20:56

                                                                                            Frédéric L’ordonnance chercheur au CNRS n’aime pas le débat contradictoire. « C’est une conception si déformée qu’on ne s’en aperçoit même plus, déclare-t-il en octobre 2015 devant un parterre d’étudiants de l’Essec. Le débat contradictoire court à la foire d’empoigne, où toute rationalité s’évanouit en cinq minutes. »


                                                                                            • MILLA (---.---.1.10) 10 avril 2016 20:56

                                                                                              Frédéric L’ordonnance chercheur au CNRS n’aime pas le débat contradictoire. « C’est une conception si déformée qu’on ne s’en aperçoit même plus, déclare-t-il en octobre 2015 devant un parterre d’étudiants de l’Essec. Le débat contradictoire court à la foire d’empoigne, où toute rationalité s’évanouit en cinq minutes. »


                                                                                              • Milla (---.---.1.10) 10 avril 2016 21:30

                                                                                                Ponts et chaussées, MBA et HEC

                                                                                                En 1962, rien ne prédestine Frédéric Lordon à la lutte des classes. Né dans une famille bourgeoise de l’Ouest parisien, son père est dirigeant d’entreprise . En 1985, il sort ingénieur de la prestigieuse Ecole nationale des Ponts et chaussées avant de poursuivre à l’Institut supérieur des affaires, devenu depuis un MBA (Master of business administration) à HEC.

                                                                                                C’était au milieu des années 1980. J’avais fort intention de devenir un ’winner’ et de gagner plein d’argent.

                                                                                                UN BOURGE QUI SE PRÉOCCUPE DES PRÉCAIRES !

                                                                                                MORDERIRE

                                                                                                Frédéric Lordon France Culture


                                                                                                • Milla (---.---.1.10) 10 avril 2016 21:32

                                                                                                  Ponts et chaussées, MBA et HEC

                                                                                                  En 1962, rien ne prédestine Frédéric Lordon à la lutte des classes. Né dans une famille bourgeoise de l’Ouest parisien, son père est dirigeant En 1985, il sort ingénieur de la prestigieuse Ecole nationale des Ponts et chaussées avant de poursuivre à l’Institut supérieur des affaires, devenu depuis un MBA (Master of business administration) à HEC.

                                                                                                  C’était au milieu des années 1980. J’avais fort intention de devenir un ’winner’ et de gagner plein d’argent.

                                                                                                  Frédéric Lordon France Culture


                                                                                                  • shaolin 10 avril 2016 21:40

                                                                                                    @Milla

                                                                                                    Et bah........................................................... 

                                                                                                    Il faut de tout pour un faire un monde....

                                                                                                    Je sais pas si je peux parler au nom d’un mouvement, là, comme ça, mais je pense que c’est pas tellement utile que vous passiez voir ce qui se passe sur place... On se passera de vous....

                                                                                                  • Milla (---.---.1.10) 10 avril 2016 22:59

                                                                                                    cest du sabotage CIA americain encore une fois comme dans le cas de ’Occupy’’[cree par Open Soccity.,de Soros et Nancy Pelosi..]et ’indignados’ [aussi cree par the agregateurs sociaux think-tank americaines ]et ’Podemos’[la derniere promocion CIA/hispanic de Obama 2.o ’Yes we can..’ils ont meme pas changer le nom ..]Ce sont ses mouvements pour en finir les vrais mouvement syndicalistes et de vrai gauche pour en finir avec le vrai proposition et proposer que du SPETACLE [LA SOCIETE DU SPETACLE !]



                                                                                                    • Milla (---.---.1.10) 10 avril 2016 23:04
                                                                                                      FRÉDÉRIC Lordon

                                                                                                      Electeur de droite, il passe chez les communistes et se tourne vers la recherche. 



                                                                                                      Au sein du milieu universitaire, le jeune homme fait parler. « On le décrivait comme un étudiant absolument remarquable », raconte Jacque Sapir, économiste, ancien proche de Frédéric Lordon.



                                                                                                      L’auteur de La démondialisation l’invite à des séminaires en Russie, en compagnie de Michel Aglietta, Robert Boyer ou encore Hervé Lorenzi


                                                                                                      Sectaire, et alors ?

                                                                                                      Clivant, se qualifiant lui-même de « sectaire », Frédéric Lordon se positionne pour une sortie de l’euro


                                                                                                      Face à ceux qui l’accusent de faire le jeu du FN











                                                                                                      • Milla (---.---.1.10) 10 avril 2016 23:06

                                                                                                        FREDERIC Lordon encore un infiltré de droite qui passe à la gauche.


                                                                                                        Exactement comme Hollande ! 

                                                                                                        • Legestr glaz Ar zen 10 avril 2016 23:07

                                                                                                          Quand même ! Informations qui méritent d’être creusées, vérifiées et mises en perspective. Pour ne pas mourir bête, bien entendu.

                                                                                                          http://www.voltairenet.org/article191181.html?utm_medium=facebook&utm_source=twitterfeed


                                                                                                          • Milla (---.---.1.10) 10 avril 2016 23:29

                                                                                                            @Ar zen



                                                                                                            Voltaire. net est un site crypto sioniste d’extrême droite et de désinformation comme ER Israël etc...

                                                                                                            Morderire

                                                                                                          • MILLA (---.---.1.10) 11 avril 2016 03:15


                                                                                                            THIERRY MEYSSAN : juif libanais , franc maçon du grand orient de france et agent de l’axe tel-aviv moscou , chretien comme tout bon franc maçon , petit fils d’un militaire proche de l’ONU


                                                                                                          • Legestr glaz Ar zen 11 avril 2016 09:05

                                                                                                            @Milla

                                                                                                            Si un « site crypto sioniste d’extrême droite et de désinformation » signale que la terre tourne autour du soleil, et bien je suis d’accord avec lui.

                                                                                                            Prenez l’ensemble de mon post. Les informations données par ce site méritent d’être vérifiées et mises en perspective. Pourquoi ne pas le faire ? C’est TF1 ou BFMTV les « sources sûres » d’informations ?

                                                                                                            Une manière simple de discréditer un groupe de personnes est de souligner qu’il est « d’extrême droite ». Pourquoi ce site serait-il d’extrême droite ? Sur quels arguments vous basez vous ? Anti sioniste, je l’ai remarqué. Pour le reste, il faut argumenter.

                                                                                                            Est-ce que « Gene Sharp » existe ? Que fait-il ? Comment est-il financé ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès