• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pas d’économies sur le dos des locataires !

Pas d’économies sur le dos des locataires !

Pas d’économies sur le dos des locataires :

C’est le mot d’ordre qui figure sur la banderole que vous voyez sur la photographie prise à Strasbourg au moment où s’est tenue la conférence de presse : pas touche à l’APL !

 

Quand le président de la République écrit le lundi 25 septembre à Jean-Louis Dumont, président de l’Union sociale pour l’Habitat pour suggérer au mouvement HLM de mener le débat avec les ministres concernés pour « trouver les meilleurs moyens de baisser les loyers du parc social », il ose rajouter : « je ne dériverai pas de cette ambition car elle est juste pour les millions de ménages logés dans le parc social et pour les milliers de demandeurs de logements »

De qui se moque-t-il donc ? :

Des centaines de milliers de familles à qui il veut faire croire que la baisse des loyers imposée aux bailleurs sociaux va être un plus pour les demandeurs de logements et les ménages logés !?

Comme si les locataires n’avaient pas compris que la baisse des loyers dans le parc social allait avoir des conséquences désastreuses pour eux :

  • Le gel des constructions et des réhabilitations, les bailleurs n’ayant plus les moyens d’investir ;
  • L’augmentation des charges locatives …..

Avec une telle réforme rétrograde les locataires seraient deux fois perdants :

  • Une fois avec la baisse des APL autorisée et atteignant 50 ou 60 € ou plus ;
  • Une autre fois avec des logements qui ne seraient plus entretenus correctement, faute de moyens.

Quant aux familles qui ne trouvent pas de logements sociaux, elles subiront la baisse des APL alors que les bailleurs privés ne sont pas concernés par la réduction des loyers !

 

Le ministre des Territoires, Jacques Mézard a été copieusement hué par les représentants des associations de consommateurs et des associations caritatives, par les bailleurs sociaux et les élus, tous unis contre cette politique réactionnaire menée par un gouvernement qui veut, coûte que coûte faire des économies.

Le collectif présent à Strasbourg au congrès des HLM et les dizaines et dizaines s’associations, de syndicats et de mouvements représente des centaines de milliers de personnes, voire plus, c’est-à-dire un potentiel militant très important.

Les bailleurs sociaux, inquiets pour l’avenir du logement social ont décidé d’informer et de sensibiliser leurs locataires, cela fait un potentiel de millions de personnes.

 

Stéphane Troussel, le président de Seine-Saint-Denis Habitat a commencé à distribuer sa lettre. Il explique que les 60 euros de baisse des loyers correspondent à la somme qui est consacrée chaque année à « la rénovation urbaine, les réhabilitations et les gros travaux".

Il rajoute « Il ne sera rien demandé aux propriétaires privés qui pratiquent des loyers parfois exorbitants. Ni baisse ni encadrement des loyers. C'est seulement sur les plus modestes logés dans le parc social que seront trouvées les économies."

 

Il appelle les locataires à la mobilisation.

A Paris et dans de très nombreuses villes, ce sont des dizaines de milliers de personnes qui vont déferler dans les rues le samedi 14 octobre pour défendre l’APL et le logement social.

 

Jean-François Chalot

 


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 28 septembre 12:15

    Encore une Macronnerie, il est très fort pour entuber tout le monde et surtout les « sans dents » .....


    • Paris et ses loyers à 800 euros la studette... C’est le retour du servage en version urbaine. Ce n’est pas notre banquier-président qui changera les choses...


      • anamo 28 septembre 13:23

        Les montants et modalites de l’APL sont un facteur de rencherissement des loyers prives et sociaux.

        Avant crier Au Loup, il serait bon de determiner où est le loup !

        Si l’APL est un financement détourné du logement social ou une source de profit supplementaire pour le privé, il y a un problème.


        • CHALOT CHALOT 28 septembre 13:30

          @anamo C’est une affirmation inexacte dans le parc des logements sociaux : Les loyers sont encadrés chez les bailleurs sociaux . Le loup c’est Macron et tous les économistes libéraux. Le collectif prépare d’ailleurs un argumentaire là-dessus


        • njama njama 28 septembre 14:54

          L’APL n’a pas ou peu affecté le prix des loyers dans les logements sociaux, les augmentations de loyers étant soumises à des hausses légales, par contre d’avoir versé des APL aux étudiants sans conditions de ressources a fait exploser les loyers dans les villes universitaires, l’argent étant tombé dans la poche des Thénardiers qui se sont spécialisés dans le créneau, et par effet domino cela s’est répercuté sur les logements plus grands.
          La bulle immobilière des années 2000 a fait le reste
          Auparavant on pouvait se loger pour le 1/3 d’un smic, aujourd’hui ... non

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès