• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pas touche à la loi du 15 mars 2004 !

Pas touche à la loi du 15 mars 2004 !

Ils reviennent, tous ces faux laïques de toutes obédiences qui n'ont pas digéré la loi du 15 mars 2004.

Ils repartent pour un combat douteux..... En écho, les xénophobes et autres identitaires qui rejettent les musulmans remettent de leur côté le couvert...

Comme beaucoup je rejette et combats avec la même force les racistes et les intégristes !

Des adeptes de la laïcité pour tous, de la laïcité ouverte ou moderne, c’est-à-dire d’une laïcité à géométrie variable ont lancé une pétition nationale à l’occasion de l’anniversaire de la loi du 15 mars 2004 pour demander son abrogation…rien que ça.

Ils peuvent se réclamer de la laïcité, ils ne tromperont personne

Ce lancement d’une offensive de communautaristes d’origines différentes, certains étant « gauchiste », d’autres indigènes de la République ou « conciliateurs » va remettre en selle, ironie mordante de l’histoire, les xénophobes qui eux, s’en prennent aux musulmans et non aux islamistes.

La loi du 15 mars 2004 d’interdiction du port de signes religieux ostensibles à l’école publique a permis d’apaiser les conflits, de faire reculer les intégristes et de permettre de garantir l’égalité des droits entre filles et garçons.

Beaucoup d’enseignants se rappellent de ces manifestations bruyantes de religieux manifestant devant les écoles.

Beaucoup d’enseignants se rappellent aussi de la tenue de ces conseils de discipline avec au bout des interventions au tribunal administratif puis au Conseil d’Etat.

Beaucoup d’enseignants n’ont pas oublié cette période où des familles refusaient que leurs enfants assistent à tel cours et remettaient en cause la mixité.

La loi du 15 mars 2004 a donné un coup d’arrêt aux offensives des islamistes.

Lorsque cette loi a été adoptée, ceux-là même qui aujourd’hui relancent la polémique ont prédit que ce texte allait conduire à une déscolarisation massive de jeunes filles.

Ce ne fut pas le cas.

Ce ne sont que des dizaines de filles qui sont parties des établissements publics et non des centaines et des centaines, d’ailleurs le texte de la pétition publiée n’avance pas de chiffres et pour cause….Les initiateurs de ce texte qui avancent d’ailleurs à visage masqué –il n’y a pas encore de noms d’organisations impliquées- semblent ignorer les effets bénéfiques de cette loi.

Voici le texte de cette pétition anti-laïque :

http://blogs.mediapart.fr/edition/laicite/article/120314/nous-demandons-l-abrogation-de-la-loi-dite-sur-le-voile-l-ecole

Faut-il rappeler que les pétitions du début des années 2000 demandant l’application de la laïcité à l’école avaient été signées par de nombreuses jeunes femmes issues de l’immigration ?

A juste titre elles expliquaient qu’une « tolérance » risquait de réconforter les religieux avec comme conséquence l’organisation d’une pression sur les familles pour qu’elles voilent les jeunes filles.

Les laïques, c’est-à-dire celles et ceux qui se prononcent pour la séparation des églises et de l’Etat et pour l’égalité des droits dans le respect des lois de la République sont prêts, j’en suis certain à défendre cette loi et à s’opposer aux communautaristes.

Jean-François Chalot 


Moyenne des avis sur cet article :  3.2/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 17 mars 2014 09:34

    Mais vous êtes « RACISTE » vous même en rejetant ceux qui ne pensent pas comme vous.. ?
    Un gentil représentant de la pensée inique.. !
    Affligeant...


    • epicure 18 mars 2014 17:34

      à défaut d’arguments on utilise l’équivalent du reductium ad hitlerum en traitant l’autre de raciste, tout en montrant qu’on ne comprend pas les mots qu’on utilise.

      le racisme c’est le rejet des personnes en tant que telles.
      Ici ce sont de pratiques qui sont rejetés.

      Ou alors :
      - être contre al pédophilie c’est du racisme
      -être contre le viol c’est du racisme
      -être contre le voisin de l’étage en dessous qui fout la musique à fond comme du racisme
      -être contre le gars qui gare sa voiture devant la sortie du garage c’est du racisme
      -être contre le nazisme c’est du racisme
      -etc....
      -être contre le racisme c’est du racisme

      De plus la loi ne vise aucune catégorie de personnes spécifiquement, que la voilée ou un turban soit arabe, noire, jaune, dravidienne, blanche, ça n’a aucune importance, dans une loi raciste cela aurait de l’importance.

      Donc ce n’est pas une loi raciste, et donc défendre la loi ce n’est pas être raciste.

      Bref c’est toi qui est affligeant à accuser l’autre de racisme sans aucun fondement, juste une approche simpliste.

      Et que dire alors des musulmans qui veulent que toutes les femmes se voilent la tête totalement , et qu’elles doivent être séparés dans l’espace des hommes ?
      Eux il y a plus de raisons de les appelés racistes puisqu’ils rejettent des personnes, les femmes, pour ce qu’elles sont.


    • Féraud 17 mars 2014 09:40

      Claude Michel, vous ne comprenez vraiment rien.


      • claude-michel claude-michel 17 mars 2014 09:52

        Je comprends surtout que vous roulez pour des politiques avec vos articles...Remarquez c’est votre droit le plus strict...mais annoncez la couleur pour être honnête.. !
        je remarque que j’ai mis le doigt sur une vérité qui vous dérange.. ?


      • epicure 18 mars 2014 17:40

        @Par claude-michel (---.---.224.199) 17 mars 09:52

        un mensonge ne dérange jamais en soi, mais doit être dénoncé surtout quand il est aussi grossier et manipulateur.
        En traitant chalot de raciste, tu roule aussi pour certains politiques, qui ne sont pas forcément français d’ailleurs, tu roule pour des idéologies qui n’otn rien d’anodines.


      • oncle archibald 17 mars 2014 09:41

        Cher Monsieur Chalot on n’a pas attendu la loi du 15 mars 2004 pour faire appliquer l’interdiction du port de signes religieux ostensibles à l’école publique. 

        Tout ce tapage a été parfaitement inutile, les outils nécessaires existaient bien avant cette loi sinon comment expliquer qu’en 1956 un surveillant général du Lycée Pierre de Fermat à Toulouse m’ait intimé l’ordre d’enlever de mon cou une chaine au bout de laquelle pendait une médaille de baptême grosse comme une pièce de vingt centimes qui représentait une tête de femme, qu’il fallait déjà se forcer à apercevoir par l’échancrure d’un col de chemise ouvert, et qu’il était probablement le seul à avoir remarqué.

        Cette loi n’était pas utile. Elle n’est qu’une mise en scène ostensible dans le cadre de manoeuvres politiques. Son seul intérêt fut de réaffirmer un principe de laïcité qui était déjà applicable et appliqué du temps ou les élèves et leurs parents ne contestaient pas les décisions des responsables de l’enseignement public. Si les enseignants et les directeurs d’établissements avaient eu en 2004 le courage nécessaire il n’était nul besoin d’une nouvelle loi. Mais à force de se faire insulter dans leurs bureaux par des parents en colère ils ont cru nécessaire d’en appeler aux politiques pour réaffirmer les règles de vie qui avaient déjà cours 50 ans plus tôt.

        Ce qui a changé en cinquante ans c’est que les enseignants et leur hiérarchie ne sont plus respectés. On ferait bien de se demander quand et pourquoi ce changement est advenu. Il est interdit d’interdire n’a pas du aider. Et pas davantage le laxisme des premiers gouvernements Mitterand.

        • mac 17 mars 2014 09:50

          Et bien puisque vous n’avez pas attendu pour faire appliquer l’interdiction du port de signes religieux ostensibles à l’école publique qu’est-ce qui vous dérange dans une loi qui confirme cette interdiction ?


        • oncle archibald 17 mars 2014 11:53

          Mais je suis totalement pour l’interdiction de signes ostensibles d’appartenance à une religion ou à un parti politique dans l’enceinte de l’école publique. Rien ne me dérange dans la loi qui le rappelle sinon qu’elle était inutile puisque l’interdiction existait déjà. C’est l’instrumentalisation qui me dérange, pas la loi.

          Dans l’exemple personnel que j’ai relaté plus haut c’est le ridicule de la demande qui m’a fait réagir, parce que franchement, estimer que porter une petite médaille ronde avec une tête de femme dessus est le signe ostentatoire d’une religion ... c’était bon en 1956 et encore, si l’on est très tatillon. Mais la loi est la loi et c’était effectivement une médaille de baptême, donc pas de médaille au Lycée.

        • epicure 18 mars 2014 18:04

          Quelque part tu as raison, théoriquement il n’était pas nécessaire de faire al loi, mais pourtant de nombreux chef d’établissements se sont fais retoquer par l’administration quand ils ont voulu interdire le voile islamiste. Donc c’était bien que la loi était insuffisante.

          En 1937 il y avait déjà eu un texte sur la propagande religieuse :

          "

          L’interdiction des propagandes confessionnelles

          Circulaire du Ministre de l’Éducation nationale du 15 mai 1937

          http://www.cairn.info/zen.php?ID_ARTICLE=VING_081_0131

          « Monsieur le Recteur,

          Ma circulaire du 31 décembre 1936 a attiré l’attention de l’Administration et des Chefs d’établissements sur la nécessité de maintenir l’enseignement public de tous les degrés à l’abri des propagandes politiques. Il va de soi que les mêmes prescriptions s’appliquent aux propagandes confessionnelles. L’enseignement public est laïque. Aucune forme de prosélytisme ne saurait être admise dans les établissements. Je vous demande d’y veiller avec une fermeté sans défaillance. » 

          Jean Zay

          "

          En fait il y a eu diverses loi allant dans le sens de la neutralité de l’institution et des élèves, mais apparemment rien au niveau vestimentaire n’avait vraiment été soulevé dans le passé, parce que les enfants chrétiens n’avaient pas d’habits religieux, qui étaient restreint au personnel ... religieux.


        • mac 17 mars 2014 09:58

          Ils me font rire ces gauchistes tolérants qui à une époque bouffaient du curé et qui maintenant seraient prêts à accepter le voile dans les écoles. Dans leurs délires ils arriveront à trouver un point d’entente avec les intégristes cathos qui n’ont pas digéré la fin du moyen âge.
          Pas de religion et pas de dieu à l’école, point barre...


          • claude-michel claude-michel 17 mars 2014 10:23

            Prenez Londres un instant pour exemple...si vous pouvez bien sur..il y a d’autre pays (les USA en tête)..ou le voile n’est pas un problème...Alors le problème est peut être la laïcité dans le fond.. ?


          • mac 17 mars 2014 10:39

            Avec des raisonnements comme le votre on rétablirait la royauté en France puisqu’elle n’est pas un problème en Angleterre...
            La France n’est pas l’Angleterre ni les USA, elle a histoire propre qui est d’ailleurs plus longue.
            La France a probablement cette spécificité que des millions d’individus (peut-être la majorité) peuvent y vivre des journées entières sans penser une seule seconde à un dieu (ni d’être obligé de jurer sur la bible dans une institution publique ) et de ne pas s’en porter plus mal.


          • claude-michel claude-michel 17 mars 2014 11:03

            Par mac...donc la pensée inique de la laïcité...vous savez c’est aussi une sorte de religion quoi qu’on en dise...et si le plus simple était de pouvoir penser librement et non dans des concepts créés de toute pièce par l’homme pour cacher ses turpitudes..En quoi un signe religieux est il dérangeant..(je ne suis pas croyant)..libre aux gens de mettre sur le dos ce que bon leur semble...cela porte un nom...LIBERTE... !


          • claude-michel claude-michel 17 mars 2014 11:04

            Arrêtez donc déjà d’appuyer sur les plus et les moins..vous vous sentirez (peut être) plus libre.. ?


          • mac 17 mars 2014 11:19

            Vous oubliez un peu vite l’histoire de notre pays et le contentieux qui y perdure avec la religion dans toute une partie de la population....

            Un signe religieux est gênant à l’école à partir du moment où il est ostentatoire ce qui malheureusement, dans certains cas, peut vouloir dire simplement visible.
            Les signes religieux deviennent gênants à l’école à partir du moment où ils commencent à empêcher la pratique de certaines activités par exemple.
            Enfin l’introduction de signes religieux à l’école serait la porte ouverte à tous les abus. Qui fixera la taille du voile admissible ou la limite entre le voile et la burqua ?


          • claude-michel claude-michel 17 mars 2014 11:35

            Par mac ...je ne vis pas dans le passé mais le présent en construisant un futur pour mes enfants et petits enfants dans la libre expression de leurs pensées et de leurs désirs...Je ne suis en rien « obsédé » par des signes religieux (pas vous il me semble)...qui ne dérange qu’une infime partie de notre société (c’est bien Français)...Rejeter la libre expression de ces personnes n’est que du racisme pur et dur et surtout un manque d’ouverture sur le ples aux moeurs différents..sans aller dans le vivre ensemble qui est un autre débat essayer d’accepter la différence.. ?


          • oncle archibald 17 mars 2014 12:12

            « Je ne suis en rien « obsédé » par des signes religieux qui ne dérange (nt) qu’une infime partie de notre société »

            Affirmation totalement gratuite .. faites donc un referendum et attendez le résultat. Mon petit doigt me dit qu’une grosse majorité sera contre le port de signes religieux ostensibles non seulement à l’école mais dans tout l’espace public.

          • claude-michel claude-michel 17 mars 2014 12:31

            Par oncle archibald ....je ne suis en rien responsable de la bêtise humaine.. !


          • claude-michel claude-michel 17 mars 2014 12:38

            Par oncle archibald...un référendum pour vivre libre et penser comme je l’entend.. ?

            vous partez en quenouille mon bon..

          • mac 17 mars 2014 12:50

            En matière de bêtise humaine, les religions ont largement montré quelles savaient les exploiter.C’est parfois leur seul fond commerce...


          • oncle archibald 17 mars 2014 13:14

            Un referendum pour savoir ce que souhaite la majorité des citoyens. C’est un gros mot ? C’est défendu ? Vous préférez que chacun s’identifie par sa religion, vous préférez qu’en croisant mon voisin je sache d’abord qu’il est musulman ou juif ? 

            Il y en a d’autres qui ont eu la même idée et ils ont fait porter une étoile jaune aux juifs pour qu’on les voie de loin ... Je ne pense pas que ce fut une belle époque. 

            Vous prétendez que ceux qui souhaitent l’absence de signes religieux ostensibles sur le domaine public veulent stigmatiser les musulmans ? Mais c’est tout le contraire Monsieur. Moi je vois d’abord un plombier, un marchand de fruits, un chef de bureau, pas un musulman même s’il a la peau plus foncée que moi. Qu’on ne m’oblige pas à changer ma façon de faire.

          • claude-michel claude-michel 17 mars 2014 13:22

            Par mac ...vous n’avez rien compris à mon commentaire..ou alors trop endoctriné pour vouloir faire l’effort de comprendre.. ?

            Bizarre...

          • claude-michel claude-michel 17 mars 2014 13:24

            Par oncle archibald ....vous êtes comme « mac » trop endoctriné pour lire un commentaire pourtant à la portée du premier venu..étrange pour le moins.. ?


          • docdory docdory 17 mars 2014 13:47

            @ Claude-Michel

            Le voile n’est pas un problème à Londres ? On a vu le beau résultat de cette tolérance britannique : l’instauration de tribunaux de la shariah pour les affaires familiales, des musulmans qui instituent des « shariah controlled zones » dans les quartiers islamisés, et par dessus le marché, cela n’a pas empêché naguère des jeunes musulmans « parfaitement intégrés » de commettre les attentats de Londres ...

          • mac 17 mars 2014 13:48

            Le terme endoctrinement que vous utilisez est souvent utilisé pour les religions dans la mesure où elles constituent régulièrement du prêt à ne pas penser....


          • Xenozoid 17 mars 2014 13:51

            on pourrait dire que « l’éducation ».comme la religion est aussi une forme de domestication,et de division....


          • mac 17 mars 2014 13:52

            @Jean Claude Michel
            Si deux personnes différentes ne comprennent pas vos commentaires c’est peut-être que vous ne savez pas exprimer vos idées ?


          • claude-michel claude-michel 17 mars 2014 14:03

            Par mac ....vous bottez en touche c’est tellement plus simple...


          • claude-michel claude-michel 17 mars 2014 14:06

            Par mac ....surtout en politique pour décérébré les gens aussi...et n’avoir que la pensée du parti...du genre pas de signes distinctifs a l’école..ou dans la rue ou dans une administration..etc.. !

            C’est fou le nombre de racistes qu’il y a en France.. ?

          • claude-michel claude-michel 17 mars 2014 14:08

            Par docdory ...vous faites une fixette sur le voile comme beaucoup de gens racistes...c’est une des plaie de notre pays...hélas !


          • docdory docdory 17 mars 2014 15:48

            @ Claude Michel

            L’islam n’ayant rien à voir avec une race, contester l’un de ses dogmes ( en l’occurrence l’idée qu’un « dieu », nommé Allah par ses adeptes, exigerait que les femmes se voilent ) n’a strictement rien à voir avec du racisme (je vous rappelle que le racisme consiste en la conjonction de deux idées fausses : la première qui consiste à accorder crédit à l’hypothèse biologiquement absurde selon laquelle l’humanité serait divisée en « races », et la deuxième à croire que certaines de ces prétendues « races » seraient « supérieures » et d’autres « inférieures » ).

          • claude-michel claude-michel 17 mars 2014 17:12

            Par docdory...n’importe quoi...aucun rapport avec mon commentaire.. ?


          • oncle archibald 17 mars 2014 17:47

            « rapport avec mon commentaire.. ? »

            Vous traitez Doctory de raciste elle vous répond sur la différence entre racisme et sectarisme religieux. 

            C’est trop dur à comprendre sans doute quand on est comme vous, Claude Michel, borné et enfermé dans sa bulle avec ses certitudes, incapable de regarder avec un minimum de recul et de bon sens ce que disent ceux qui ne pensent pas la même chose que vous.

          • docdory docdory 17 mars 2014 18:24

            @ Claude Michel

            Au contraire, ça a tout à voire avec votre commentaire, dans lequel vous sous-entendez abusivement que je serais raciste parce que je n’aime pas le voile islamique.
            Je vous démontre clairement ci-dessus que cela n’a rien à voir avec du racisme.
            L’argument du racisme est un argument facile et de bas étage visant à disqualifier à bon compte un contradicteur auquel on n’est pas en mesure de proposer une contre-argumentation sérieuse.
            C’est aussi un exemple type de l’utilisation du paralogisme du shadok ( « tous les chats sont mortels, Socrate est mortel donc Socrate est un chat » ) . Votre « argument » est rigoureusement équivalent ( « tous les racistes détestent le voile, vous détestez le voile, donc vous êtes raciste » ! )

          • bleck 17 mars 2014 20:41

            @ Doctory

            Ne prenez pas à coeur les posts de Claude-Michel  : il a voté pour Ségolène lorsqu’elle fut candidate

            Sans vouloir être médisant : c’est vous dire le niveau


          • mac 17 mars 2014 20:45

            Ca y est les gens qui sont contre le port du voile sont des racistes !

             Le mot est lancé encore une phrase et je vais me faire traiter d’antisémite par je ne sais quel biais...
            Franchement c’est ridicule.
            Le port du voile c’est l’exemple type de l’ouverture d’esprit, surtout quand il est parfois imposé aux femmes par la force !

          • claude-michel claude-michel 18 mars 2014 07:56

            Par oncle archibald ...je ne suis pas dans la pensée inique comme vous (et d’autres)...je pense librement c’est toute la différence !


          • claude-michel claude-michel 18 mars 2014 07:58

            Par bleck ...En effet (par défaut)..pour ne pas avoir a voter pour le petit voyou de Neuilly.. !

            Mais je ne vois pas le rapport.. ?

          • claude-michel claude-michel 18 mars 2014 08:04

            Par docdory ...Derrière le voile ou signes distinctifs vous prenez prétexte pour montrer votre dégoût sur le choix des gens...c’est hélas une forme de racisme très nette que de fustiger la liberté des autres...Apprenez le sens du mot « Liberté »...bientôt certains vêtements seront aussi a votre palmarès.. ?

            Votre laïcité n’est qu’un concept comme le mot démocratie...des mots qui cachent les turpitudes des gens simplement...

          • oncle archibald 18 mars 2014 11:05

            Claude Michel pense qu’il pense librement .... Quelle naïveté ! 


          • epicure 18 mars 2014 18:16

            @claude michel
            traiter la laïcité d’inique et se dire libre penseur, c’est démontrer qu’on ne pense pas si librement que ça.
            Si tu étais libre penseur tu serais pour la laïcité car elle seule protège al libre pensée au niveau opinion religieuses
            Le reste, qui s’oppose à la laïcité, ne défendent que la licence (le droit de tout faire) pour les religieux pratiquants, donc défend uniquement les intérêts de 5-10% de la population française. Alors que la laïcité prend en compte la coexistence de 100% des français.
            SI tu étais pour al pensée libre, tu serais contre le fait d’imposer un uniforme sexiste et religieux à des filles contre leur grès, et que l’école serait le bon cadre pour faire ceci, et le seul moyen d’y arriver c’est en interdisant le voile à l’école, comme ça on décharge les filles de la soustraction aux pressions pour qu’elles mettent le voile.


          • napopo napopo 17 mars 2014 11:56

            Je ne pense pas que les signes religieux devrait être autorisé. Ni voile ni kipa ni rien de voyant pouvant montrer une appartenance a telle ou telle religion. La foi est quelque chose de personnel et je pense qu’exposer sa religion peut être considéré comme agressif, la société doit ce construire par sans l’affirmation des religions. Le premier pas vers la société est l’école donc pas de signe religieux a l’école ( déjà quand j’en voit a la fac ça me déplait ). Après parler d’un coup d’arrêt islamiste est assez ridicule puisque ces dernier ne sont qu’une minorité des musulmans.

            A bon entendeur


            • claude-michel claude-michel 17 mars 2014 12:36

              Par napopo...j’ai entendu...Vous connaissez sans doute « liberté égalité fraternité » que l’on retrouve sur les mairie..apparemment le mot liberté vous gêne.. ?


            • docdory docdory 17 mars 2014 15:55

              @ Claude Michel

              La liberté dont il est question sur le fronton des écoles est la liberté individuelle du citoyen éclairé par la Raison, et non pas la liberté qu’aurait une communauté d’imposer une tenue vestimentaire humiliante à des écolières, collégiennes, et lycéennes au nom de dogmes absurdes issus de la cervelle d’un chamelier délirant et violent du début du moyen-âge.

            • napopo napopo 17 mars 2014 15:56

              Le mot liberté me gène quand il transgresse une loi fondamental de notre société. ( celle de 1905 fait déjà le travail). En quoi est elle fondamental ? Elle empêche toute discrimination et tout développement de la haine. Personne ne connait la religion de personne et tout le monde est sur le même pied d’égalité. Après personnellement je pense que les religions organisés sont dangereuses pour l’équilibre de la société. La religion est personnel et l’affiché peut être une provocation à l’égard d’une autre. Mais ça ce n’est que mon humble avis.

              Cordialement


            • epicure 18 mars 2014 18:24

              @Par claude-michel (---.---.224.199) 17 mars 12:36

              la liberté ne se distingue pas ni de l’égalité, ni de la fraternité, encore moins à l’école.

              Hors le signes ostensibles nuisent à la fraternité en clivant les élèves selon leur appartenance religieuse revendiquée.
              Au nom de l’égalité on ne peut pas accepter que les filles musulmanes ou arabes, soient obligées de porter le voile, alors que le reste de al population féminine est libérée de cette obligation. Les règles de neutralité simposent à tous et à toutes, donc aux musulmanes aussi.
              IL y a longtemps qu’il y a des textes imposant la neutralité politique et religieuse à l’école, mais avec l’arrivée du voile à la fin des années 80, a apporté uune nouvelel problématique non connue quand les lois ont été faites.

              La liberté ce n’est pas pour certains de faire tout ce qu’ils veulent pendant que d’autres subissent des oppressions.

              Il faut prendre le problème dans sa totalité pour comprendre les tenants et les aboutissants de l’interdiction, au lieu d’avoir une approche simpliste par le simple bout de la lorgnette musulmane.


            • mortelune mortelune 17 mars 2014 12:06

              La Laïcité ? Laquelle ? Celle qui a mis un pieds au cul à la Chrétienté pour mettre à la place les marchands du temple (les financiers). Celle qui a nettoyé le terrain pour faire de la place à l’idéologie du nouvel ordre mondial cher aux sionistes qui voient Jerusalem capitale du monde ?
              Perso je crois davantage à Dieu ou à autre chose qu’au billet vert. 


              • mac 17 mars 2014 12:53

                Et bien moi je ne crois pas particulièrement en dieu ni au billet vert. D’ailleurs c’est qui dieu ?


              • mortelune mortelune 17 mars 2014 14:50

                « à Dieu ou à autre chose.... »
                C’est qui Dieu ? Bonne question, il faudra la poser à ceux qui ont la foi. ,o)


              • Xenozoid 17 mars 2014 14:53

                Sans dieux : 1ere partie

                Une fois , en feuilletant un livre sur la psychologie infantile , je suis tombé sur un
                chapitre concernant la rébellion adolescente .Il était suggéré que, dans la première phase de rébellion de l’enfant contre ses parents,il peut tenter de se distinguer d’eux en les accusant de ne pas respecter leurs propres valeurs/morales/prérogatives . Par exemple , si ils lui ont appris que la bonté et la considération sont tres importantes , l’enfant va les accuser de ne pas être assez compatissant,surtout que c’est flagrant).Dans ce cas,l’enfant ne s’est pas encore définit,il accepte toujours les valeurs et les idées que ses parents lui ont transmises, et il n’est donc pas capable d’affirmer son identité à l’intérieur de ce cadre,l’extérieur n’étant que l’autre. Ce n’est que plus tard, quand il remet en question les croyances et les mœurs mêmes qui lui ont été présentés comme un évangile , qu’il peut devenir un individu a part entiere .
                Je pense souvent que nous ne sommes pas allés au-delà de cette première étape de la rébellion . Nous critiquons les actions de ceux qui acte dans le grand décor du pouvoiret de leurs effets sur la société,nous attaquons l’ignorance et la cruauté mais rarement la question de savoir ce que nous
                acceptons comme « moralité ».
                Se pourrait-il que cette « morale », par laquelle nous pensons pouvoir juger leurs
                actions,est elle,donc liée a la-même quelque chose qui doit
                être critiqué ?
                Sommes-nous peut-être simplement entrain d’accepter leurs valeurs et de transformer ces même valeurs contre eux,plutôt que de créer nos propres normes et/ou valeurs ?
                Peut-être que maintenant vous vous dites :
                « qu’est-ce que tu veux dire, par créer nos propres normes ou valeurs ?
                Quelque chose de morale doit etre juste pour avoir une valeur- la moralité n’est pas quelque chose que vous pouvez faire, ce n’est pas une question de simple opinion » .
                Juste là , vous acceptez l’un des principes les plus fondamentaux de la société qui vous ainstruit : que le bien et le mal ne sont pas des évaluations individuelles , mais les lois fondamentales du monde . Cette idée,un vestige du christianisme,est au centre de notrecivilisation.Si vous questionner le pouvoir,vous devez vous interroger enpremier,sur le pourquoi de ces valeurs

                Il n’y a pas de bon ou de mauvais
                Il n’y a pas de bon ou de mauvais qui soit universel
                Il n’y a que vous ...


              • philouie 18 mars 2014 04:11

                Il n’y a pas de bon ou de mauvais qui soit universel
                Il n’y a que vous ...

                Doctrine qui permet de décider que voler c’est bien.
                chouette....


              • COVADONGA722 COVADONGA722 17 mars 2014 12:55

                On appréciera l’entrisme de l’islam dans les organisations entrisme dissimulé et aidé
                par la gauche qui définitivement est entrée dans la collusion et la trahison.
                Nous avons là, la démonstration de l’esprit de collaboration de la gauche quantique !
                le trouillometre à zéro ils cèdent sur tous les points , déguisant cela en contorsion
                dont toute rigueur morale et intellectuelle est absente !Définitivement ils ont pris le parti 
                de « l’alien » au sens culturel du mot !par trouille du conflit ils choisissent la soumission 
                qu’ils se rassurent ils auront les deux !
                yep aimez les guerres a venir leur paix islamique sera terrible !
                Asinus : ne varietur 


                • epicure 18 mars 2014 18:30

                  tous les gens de gauche que je connais, « n’ont aucune sympathie » pour les barbus et les voilées, mais pourtant savent accueillir des arabes laïcs comme amis ou membre de la famille.
                  Tu confonds avec les gauchistes, pour qui « l’ennemi de mon ennemi est forcément mon ami »

                  les droitistes eux pensent que « tous mes ennemis sont forcément amis »


                • Pere Plexe Pere Plexe 17 mars 2014 19:58

                  Mais si il faut toucher à cette Loi !

                  Il faut qu’elle s’applique aussi dans l’enseignement privé...

                  • tf1Groupie 17 mars 2014 20:16

                    La laïcité selon Chalot c’est pas mieux qu’une religion : extremisme, intolérance, manichéisme et sermon hebdomadaire sur Avox.

                    Quel besoin de pinailler et de traiter tout le monde de racistes ? Les gens ont le droit de critiquer une loi sans qu’on en fasse tout un sketch.


                    • Yohan Yohan 17 mars 2014 20:44

                      Etre encore de gauche me parait être un péché plus grand que d’être raciste...par les temps qui courent....


                      • epicure 18 mars 2014 18:36

                        c’est ça que tu veux dire :

                        Etre encore schtroumph  me parait être un péché plus grand que d’être raciste...par les temps qui courent....

                        Vu que dans ton clavier gauche cela semble signifier un peu tout et n’importe quoi.

                        parce que déjà le gouvernement actuel n’est pas de gauche, la gauche combat la politique actuelle qui fait que hollande a 16% d’opinions favorables..


                      • christophe nicolas christophe nicolas 18 mars 2014 02:07

                        Moi je ne comprends pas tous ces trucs de laïcités. Je suis pour la tolérance dans les religions dès qu’on a admis que Jésus est Dieu. Je sais, certains vont faire la gueule, mais qu’ils m’expliquent les preuves. A Zeitoun, des milliers de personnes ont vu les apparitions et il y a des centaines de cas comme ça, certainement des observables en ce moment si on cherche bien. Après, Jésus l’a dit lui même, des difficultés, des choses à résoudre, il y en aura toujours... On est a une époque où il est évident qu’on appréhende la connaissance par plusieurs sources, on vérifie, on jauge, on réfléchie, on observe, etc... on ne prend plus pour argent comptant la parole d’une autorité sauf si on la considère réellement respectable, c’est évident... c’est pour ça que la Vierge rappelle les grands prélats à leur devoir de vérité.

                        Le débat religion-antireligion est totalement dépassé, plutôt que Laique, je dirais un respect de la connaissance qui forcément est de nature spirituelle. Seuls les fous nient les preuves et ça fait mal quand ça ressort. Toutes les « trahisons » et mensonges vont ressortir. Regardez, la fusion froide ressort avec l’E-cat en collaboration avec le MIT qui avait planté Fleishmann et Pons en 89 et ce sera pareil pour la Théorie de l’intrication. Les orgueilleux plantent à chaque fois pour que ça ressorte avec eux, c’est « avec moi » ou je plante le truc, comme pour les gamins de l’école.

                        C’est internet qui a permis le grand déballage, avant c’était la manipulation mentale à des buts partisans et politiques, d’où les réflexes de « vieux » militants qui parsèment encore les débats. On voit bien que nos hommes politiques mentent car on peut vérifier par plusieurs sources, cela devient vrai dans tous les domaines, le monde revient vers la vérité.


                        • CHALOT CHALOT 18 mars 2014 08:04

                          Si la loi du 15 mars 2004 n’avait pas existée, on en serait encore au temps des combats politiques et juridiques, école par école comme ce qui se passait avant.

                          Il n’y avait pas de cadre législatif suffisant , la circulaire de Jean Zay de1937 ne suffisait grâce à Jospin qui mis une couche de « tolérance » 

                          • christophe nicolas christophe nicolas 18 mars 2014 11:50

                            Je ne sais pas pour la loi de 2004, je suis allé à l’école publique à partir des années 70, je n’ai pas jamais vu de combats politiques et juridiques, ça devait se passer en coulisse... L’école n’est pas un lieu de combat mais de connaissances établies par les preuves.

                            Dieu est un sujet délicat du fait des anciennes luttent de pouvoir mais c’est un sujet essentiel et c’est pour cela qu’il est délicat, il faut le traiter sur le plan de la vérité, à chacun d’en tirer les conséquences. L’école ne peut l’ignorer sinon on laisse les sectes se saisir du sujet et faire n’importe quoi, ou les religions dériver car elles s’autocritiquent mal, ou l’école devenir une secte. Il n’est pas question d’empiéter sur les religions mais simplement de rétablir les faits qui sont : pas d’apparition de Moïse, pas d’apparition du Prophète, pas d’apparition de Zeus, pas d’apparitions de Jules Ferry, pas d’apparitions de BHL (à vérifier après sa mort), pas d’apparition de Ron Hubbard (ouf !), pas d’apparitions de Mitterrand (sauf au PS mais c’est très controversé, l’évêque n’est pas d’accord), etc...

                            On constate surtout des apparitions de Marie parfois Jésus, quelque fois St Michel qui accompagne Marie ou d’autres Saints.... Tu vois, ça déblaye pas mal le terrain. Evidemment, la réalité des apparitions de Marie créent ipso de facto la réalité de Moïse, de Gabriel, du Prophète, etc... mais c’est plutôt du ressort des religions. Du coup Jésus est bien Dieu ipso de facto, le premier vrai maître d’école... ça n’a rien de grave pour les partisans de la laïcité, ils veulent emprunter un chemin plus escarpé privilégiant la connaissance mais qui doit tout de même passer par Marie, c’est à dire la forme intentionnelle de bonté pour saisir le monde sans apriori. Tout ceci me paraît d’une simplicité désarmante, ça se passe souvent dans cet esprit dans la classe d’école mais l’homme à toujours besoin des symboles, c’est à dire « quelque chose qui lui dise qu ’il y a quelque chose ». Si on refuse la symbolique par contrition exagérée (tolérance), on n’éduque plus et la société se dégrade, ce n’est pas innocent, c’est tout le travail de la franc maçonnerie et d’autres qui détournent les symboles patiemment. Telle est la signification des sacrements bien expliqués dans ce lien.


                            • christophe nicolas christophe nicolas 18 mars 2014 13:08

                              Désolé pour les fautes de syntaxes, au lieu de se prendre le chou sur la laïcité, regarde plutôt cela, l’e-cat. L’inventeur est Andréa Rossi, un ingénieur italien. C’est une machine à « fusion froide » qui fait suite aux expériences de Fleischmann et Pons en 89. Ce gars y a crut, il a travaillé dans son coin patiemment.

                               

                              Il ne connaît pas la théorie car il vient de découvrir que l’e-cat produisait des champs électromagnétiques alors que moi je la connais mais que depuis quelques jours grâce à mes travaux scientifiques partant de la théorie de l’intrication.

                               

                              Il a travaillé avec une entreprise Grecque et a dû renoncer à travailler avec elle, sans doute à cause de la crise et autres complications. Il travaille désormais avec une entreprise des USA. Etrange n’est-ce pas quant on sait que le MIT a récusé les expériences de Fleischmann et Pons à l’origine, sans doute en mentant car ils étaient impliqués dans le projet de fusion chaude dont ITER est le résultat.

                               

                              Le parcours de cet ingénieur Italien ressemble fort à celui de l’apôtre André, premier apôtre de Jésus et frère de Simon Pierre, martyr en Grèce sans doute par le pouvoir de Rome et qui devint le patron des églises orthodoxes.

                               

                              Pensez vous que certains de la corporatocratie Américaine déclencherait une crise économique en Grèce et saboterait en sous main pour s’approprier la production des générateurs à fusion froide, source d’énergie inépuisable, propre et peu chère ? Ils manipuleraient ainsi Andréa Rossi, chercheur opiniâtre de vérité pour le bien de l’humanité, pour qu’ils s’associent à eux. Tel est le martyr moderne de ceux qui veulent amener l’humanité sur la bonne voie, brimades, harcèlement, mensonges et manipulation.

                               

                              Evidemment, avec quelques chimistes, je peux améliorer ce système. Croyez vous que les pontes ont planté les neutrinos supraluminiques pour étouffer la théorie de l’intrication sur les recommandations de quelques scientifiques ne voulant pas remettre en question leurs projets, par exemple pour rechercher la matière noire où que sais-je qui n’existe pas ? Je vais répondre : c’est très certainement la réalité, laissons les à leurs croyances et que les meilleurs gagnent. Avec eux, c’est d’énormes crédits pour que dalle, avec moi c’est de petits crédits pour de grandes recettes. Ca fait très guerre des étoiles... Attention, ils vont nous sortir des super découvertes invérifiables, le boson, du boson, du boson qui a vu le Higgs et qui n’a pas eu peur, pour 25 milliards d’€.


                              • epicure 18 mars 2014 19:56

                                Pour les anti lois, un petit rappel historique :
                                si dans le catholicisme le voile religieux n’était pas réservé aux nones, mais à toutes les femmes et filles, il y aurait déjà eu une loi interdisant les voiles religieux depuis très longtemps, à la fin du 19ème siècle .
                                La loi est le résultat d’une conjonction qui n’existait avant la guerre :
                                - une importante présence musulmane dans les écoles. Il faut attendre les années 70 pour que cela commence.
                                - la montée d’un courant musulman conservateur, international , qui va faire du prosélytisme envers le voile auprès des musulmanes dans les années 80.

                                Donc les problèmes de voile à l’école sont apparus à la fin des années 80.
                                Faute de position claire du gouvernement de l’époque (fauxcialiste), il a fallu environ 15 ans pour qu’une position claire et défintive soit prise.

                                voilà un bel argument fallacieux de la pétition :

                                "

                                Nous étions perplexes, et le sommes toujours, devant l’éventualité d’un effet émancipateur de la loi sur les jeunes filles concernées : si l’on admet que les femmes qui portent le voile sont « victimes » de l’oppression patriarcale, à quoi bon les exclure de l’école publique ? Ne vaut-il pas mieux qu’elles aient l’opportunité de se forger une conscience critique dans une école laïque et publique ? Encore une fois, la logique de l’exclusion est aussi celle de la séparation, à la faveur des écoles confessionnelles.

                                « 

                                Ceci signifierait que les fils qui ont été contraintes à porter le voile dans al rue et à l’école, seraient restées arcboutées sur le port du voile qu’on leur a imposé, alors qu’elles étaient les premières à demander la loi.

                                Ce n’est pas très logique, puisque au contraire elles ont dû être soulager de pouvoir poser le voie à l’école, avoir un espace d’émancipation vis à vis des pressions sociales environnantes.

                                Cela signifierait que toutes les filles qui portaient le voile avant la loi ont tenu à le conservé jusqu’à l’expulsion. Ce qui n’est pas le cas, puisque le nombre d’affaires qui ont abouties à des expulsions est assez limité par rapport au nombre de filles qui portaient le voile.
                                Celles qui se sont faites expulsées ce sont celles chez qui l’endoctrinement religieux était assez poussé pour que la loi divine ou la tradition l’emporte sur la loi humaine, en tout cas pas un signe d’émancipation pour celle ci.

                                Donc leur argument est fallacieux.

                                et al fin du paragraphe une belle perle :

                                 » Et puis, a-t-on jamais gagné en émancipation en perdant un droit (en l’occurrence, le droit à l’éducation) ?"

                                A ton jamais gagné en émancipation en ayant une loi qui protège des contraintes aliénantes religieuses, sexistes, traditionnelles ?

                                Oui , c’est toujours.

                                A t on jamais gagné en émancipation, quand la loi égale pour tous s’impose sur els lois écrites ou non qui ne s’appliquent qu’à une partie de al population, comme par exemple décréter que les femmes doivent porter le voile ?
                                oui.

                                A t on jamais gagné en émancipation quand on perpétue des traditions moyenâgeuse où le vêtement doit refléter le statut personnel/religieux de la personne ?
                                non

                                A ton jamais gagné en émancipation, pour une femme, quand on continu à propager l’idée que la moindre partie du corps de la femme, cheveux compris, est provocation sexuelles envers les hommes ?
                                non

                                Gagne t on en émancipation quand on fait le choix de sacrifier l’éducation au nom du maintient coute que coute d’une tradition religieuse ou culturelle ?
                                non

                                Comme les le disent elles même : le voile c’est leur choix, faire primer le port du voile sur l’éducation c’est leur choix.

                                En fait la question fait porter sur la loi, le refus d’émancipation de celles qui se sont faite expulsées.



                                • Mowgli 23 mars 2014 13:40

                                  bleck 17 mars 20:41  

                                  « @ Doctory

                                  Ne prenez pas à coeur les posts de Claude-Michel  : il a voté pour Ségolène lorsqu’elle fut candidate »

                                  =========

                                  Et il a eu raison ! C’était la seule mettable, en dépit de son âge certain.

                                  D’ailleurs, je ne comprends pas DSK. Aller trousser un laideron à New York alors qu’il avait Ségolène à un pet de scooter à Paris (au pire au Poitou), il est fou ce j... romain comme dit Obélix

                                  Etant donné ses goûts de merde rayon mâles Ségolène aurait sûrement trouvé DSK très bien et digne de culbute. Parce que, pour trouver Flanby baisable, ben... euh... faut pas être dégoûtée.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès