• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Philippe de Villiers, futur Premier Ministre d’Éric Zemmour

Philippe de Villiers, futur Premier Ministre d’Éric Zemmour

« Je vais vous le dire mes chers amis : s’il y avait un Philippe de Villiers par région, la France serait sauvée ! Car la Vendée rayonne aussi grâce à l’incontournable, l’inévitable, l’immanquable… Puy du Fou ! Probablement l’une des plus belles réussites française de ces dernières années et qui rend fiers tous nos compatriotes, quelles que soient leurs opinions politiques. Et j’insiste sur ce point ! » (Éric Zemmour, le 8 janvier 2022 aux Sables-d’Olonne).

Depuis le 11 décembre 2021 et son voyage en Arménie avec le candidat de Reconquête, Philippe de Villiers semble vivre une nouvelle jeunesse. Lui, le jeune énarque sous-préfet devenu sous-ministre a passé sa vie à batailler en politique pour la droite de la droite. Depuis 2010, il est en retrait de la vie politique, et alors qu’il vient d’atteindre 73 ans, voici celui qu’on nommait au choix l’agité du bocage ou le chouan de la culture (selon qu’on l’apprécie ou pas) revenu en campagne pour soutenir son ami Éric Zemmour.

Et les derniers sondages notent un rebond étonnant après l’enlisement pour cause de guerre en Ukraine (il faut dire que l’idée de refuser a priori d’accueillir des réfugiés ukrainiens n’a pas été très bien perçue dans son propre électorat plutôt chrétien). En effet, si l’IFOP le laisse encore loin derrière les autres grands candidats avec 13% d’intentions de vote, Ipsos, BVA et Elabe le placent entre 16% et 18%, en troisième position, talonnant Marine Le Pen qui pourtant bénéficie d’un vent favorable. L’embellie éclair dont jouit le polémiste est à la mesure du dynamisme de sa campagne dont le point d’orgue fut son grand meeting au Trocadéro le 27 mars 2022 en revendiquant 100 000 participants.

C’est la dernière ligne droite qui compte et Éric Zemmour s’est entraîné à sprinter. Il croyait dur comme fer qu’il parviendrait au second tour et son rêve est en train de se réaliser. Accueilli par Philippe de Villiers le 8 janvier 2022 aux Sables-d’Olonne où il a fait l’éloge du grand spectacle du Puy du Fou, le candidat polémiste s’est permis d’être effronté avec le Président de la République : « Il y a quelques années, Emmanuel Macron était venu au Puy du Fou si je me souviens bien ? Si vous voulez mon avis, il faut l’inviter à nouveau, car il aurait bien besoin de quelques leçons supplémentaires sur l’Histoire de France ! ». Ce qui, de la part d’un révisionniste récidiviste de l’Histoire de France, ne manque pas de piment !

Alors qu’à l’époque, il n’était que Ministre de l’Économie et des Finances, Emmanuel Macron, accompagné de sa femme, était allé à la rencontre de Philippe de Villiers le 19 août 2016, partageant le spectacle et le dîner ensemble. Il avait salué l’entrepreneur culturel et le maître de Vendée, très touché, avait été tout de suite séduit par le jeune homme plein de dynamisme et d’intelligence. S’il n’avait pas appelé à voter pour l’actuel Président de la République, Philippe de Villiers montrait en tout cas une très étrange complicité alors que tout les séparait, de l’Europe à l’immigration. Une complicité qui a dû s’effriter au fil de l’exercice du pouvoir, un peu comme avec Dominique de Villepin. Je me demande si le fait d’être énarque donne un préjugé favorable, dans ce cas ?

_yartiDeVilliersPhilippe02

En tout cas, Éric Zemmour ne lésine pas pour remonter dans les sondages ; avec 118 290 adhérents à son nouveau parti Reconquête en près de quatre mois, il a réussi à collecter un trésor de guerre suffisant pour faire une campagne sur tout le territoire. Il s’était comparé à Donald Trump et c’est bien ce qu’il devient. À Châteaudun le 7 janvier 2022, à Saint-Quentin le 10 janvier 2022, à Calais le 19 janvier, à Cannes le 23 janvier 2022, à Chaumont-sur-Tharonne le 28 janvier 2022, à Lille le 5 février 2022, à Saulieu le 12 février 2022, au Mont-Saint-Michel le 19 février 2022, à Chambéry le 25 février 2022, à Toulon le 6 mars 2022, à Agen le 12 mars 2022, à Metz le 18 mars 2022, partout, il sent arriver la vague de confiance que les Français vont lui apporter le 10 et 24 avril 2022. À chaque meetng, il poursuit sa métamorphose en homme d’État. Il n’y a pas de fatalité, pas même dans les sondages !

Dans son dernier meeting à Vichy, il a réaffirmé sa volonté de créer un ministère de la remigration, afin de monter encore d’un cran dans la surenchère : « Ce ministère sera donc chargé d’appliquer la politique que j’ai déjà proposée depuis des mois et je trouve révélateur que toute la classe politique, de la France insoumise au Rassemblement national, s’oppose au renvoi de ces étrangers délinquants ou criminels qui menacent nos parents, nos enfants et nos petits-enfants. ». Il avait évoqué cette proposition dès le 21 mars 2022 et elle a semblé bien comprise de ses électeurs puisqu’il remonte en flèche dans les intentions de vote. Cette mesure est plébiscitée dans de récents sondages, à 66% et à 55% des sondés, selon l'institut de sondages.

_yartiDeVilliersPhilippe04

Il en a profité pour annoncer que son Premier Ministre serait nommé peu de temps après l’élection car il n’y a pas de temps à perdre pour sauver la France. Il a même dévoilé le nom du Premier Ministre, Philippe de Villiers qui a l’avantage d’avoir déjà été ministre (dans le gouvernement de Jacques Chirac), et cette expérience ainsi que celle de l’énarque sorti à la préfectorale, seront précieuses pour être opérationnel immédiatement.

Ce choix peut surprendre surtout à cause de l’âge alors qu’Éric Zemmour devrait pouvoir compter pour le second tour du soutien de nombreux ténors de LR (beaucoup plus jeunes), en particulier de Laurent Wauquiez et Éric Ciotti qui auraient eu un profil mieux adapté pour diriger le gouvernement de la France. Mais le candidat Zemmour n’entend pas oublier les fidèles de la première heure.

Et il nourrit une certaine rancœur envers ceux qui auront soutenu Valérie Pécresse : « La droite, la droite… La véritable droite ! Celle que nous incarnons, enracinée, fière, identitaire ! Cette droite qui refuse de parler comme la gauche. Cette droite qui refuse de se compromettre avec le centre ! Cette droite qui ne cherche pas à se faire accepter par les bien-pensants, mais qui cherche à gagner pour la France. Écoutez-moi bien : j’offre une caisse de cidre à celui qui me trouve une véritable différence de fond entre Valérie Pécresse et Emmanuel Macron ! Être la "centriste techno" et le "centriste bobo", entre celle qui fait de l’islam "une religion française" et celui qui affirme qu’il n’y a "pas de culture française". ». Il faut remarquer qu’encore une fois, la critique contre Emmanuel Macron sur la culture française, c’était une maladresse de sa campagne de 2017, avant d’être Président de la République et apparemment, rien de ce qu’il a fait après semble sujet à critique, ce qui, pour le Président sortant, est une source de satisfaction supplémentaire.

Le choix de Philippe de Villiers à Matignon, c’est la consécration de l’engagement d’un homme qui, seul, parfois moqué, a su relever la France aux pires moments, comme lors du référendum sur le Traité de Maastricht. C’est aussi le choix d’un homme qui, dès novembre 2016, avait imaginé l’importance de la remigration pour sauver la France.

Toutefois, la nomination de Philippe de Villiers serait aussi très audacieuse dans le contexte international actuel. En effet, comme beaucoup d’autres personnalités politiques française, en particulier le candidat polémiste, l’ancien président du conseil général de Vendée était un grand ami et admirateur de Vladimir Poutine au point d’avoir fait le déplacement, le 14 août 2014 à Yalta, en Crimée, pour le rencontrer alors que le Président de la Fédération de Russie souhaitait la réalisation d’un "spectacle patriotique" en Crimée comme au Puy du Fou, dans le but de célébrer le nationalisme russe en Crimée. Rappelons que ce voyage est intervenu cinq mois après l’annexion de la Crimée à la Russie. Il avait obtenu alors un accord pour construire deux parcs, l'un à Moscou et l'autre en Crimée.

_yartiDeVilliersPhilippe03

À l'occasion de ce voyage en Russie, Philippe de Villiers avait lancé sur Twitter le 18 août 2014 : « J'ai dit à Vladimir Poutine que le Puy du Fou venait poser devant lui un acte de paix. ». Et dans une interview à "Valeurs actuelles" parue le 4 septembre 2014, il a qualifié Vladimir Poutine de « plus grand chef d'État actuel » en expliquant : « Il se comporte comme un vrai chef d'État, patriote, cherchant à restaurer les valeurs politiques, culturelles et morales de la grande Russie. Le fait que Poutine ait souhaité implanter en Russie des parcs sur le modèle du Puy du Fou plutôt que des parcs d'attraction sur le modèle américain témoigne, lui aussi, de son attachement à l'âme de son pays. Il est l'homme qui a fait sortir la Russie de l'ère communiste et qui lui rend sa grandeur. Pendant qu'en Europe, il s'ouvre un MacDonald's par jour, il se construit une église orthodoxe par jour en Russie. Poutine est assurément le plus grand chef d'État actuel (...). Quitte à se battre, il vaudrait mieux le faire contre le califat irakien que contre Poutine, qui est le seul chef d'État à faire reculer l'islamisme. Mais il ne faut pas oublier la défense de notre territoire. La France devra bientôt envoyer l'armée "nettoyer" les banlieue où le djihad se prépare. » [Je fais remarquer qu'en 2022, Poutine recrute des Tchétchènes et des Syriens pour massacrer les Ukrainiens].

À ceux de ses amis, parmi les conseillers proches, en particulier Guillaume Peltier et Gilbert Collard, qui lui déconseilleraient une telle nomination, Éric Zemmour dit au contraire qu’il faudra bien renouer un jour des relations commerciales avec la Russie et demander au plus amoureux du peuple russe et au plus souverainiste du peuple français serait un gage pour reconstruire l’amitié franco-russe d’avant-guerre.

Pour Éric Zemmour, Philippe de Villiers, qui a réchappé d’une terrible épreuve de santé, est le symbole même du retour de la France dans son Histoire : « Car ce sera tout l’enjeu de la prochaine élection présidentielle : entre ceux pour qui la France est une réalité tangible, sensible, presque charnelle, et ceux pour qui la France n’est désormais qu’un concept vague, une simple abstraction vouée à s’adapter pour mieux disparaître. ». Déjà au Trocadéro, le 27 mars 2022, il concluait : « Français, nous avons fait en trois mois ce qu’aucun politicien n’avait jamais réussi à faire en quinze ans. Nous allons faire en quatorze jours ce qu’aucun autre ne pourra faire. Impossible n’est pas français ! ».


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (01er avril 2022)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Dossier de presse de Reconquête.
Retransmission du meeting à Vichy (vidéo et texte intégral).
Programme 2022 du candidat Éric Zemmour.
Philippe de Villiers, futur Premier Ministre d’Éric Zemmour.
Marine Le Pen.
Éric Zemmour.
Debout la Patrie.

_yartiDeVilliersPhilippe05


Moyenne des avis sur cet article :  1.53/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Louis Louis 1er avril 11:49

    Tin ragototo roule pour ZEMMOUR maintenant ???

    J’va finir par croire les KONplotistes qui disent que Micron est en réalité à ... 9% des intentions de veaute

     smiley


    • charlyposte charlyposte 1er avril 12:08

      @Louis
      Il a confondue avec l’émission * LES Z’AMMOUR * smiley


    • agent ananas agent ananas 1er avril 13:25

      @charlyposte

      Est-ce un poisson d’avril ou est-ce que les rats quittent le Titanic de la macronie ?


    • charlyposte charlyposte 1er avril 13:31

      @agent ananas
      Ou celui de prêcher le faux pour nous vendre au final le vrai !!! smiley


    • Ruut Ruut 2 avril 06:08

      @Louis, 9% c’est 8,9 % de trop :)


    • robert 1er avril 12:03

      Mdr, il aurait dû choisir Jean Lassalle.


      • troletbuse troletbuse 1er avril 15:03

        @robert
        Excellente réponse à l’autre pourrie Salamé
        https://crowdbunker.com/v/CstfNMBBCt


      • sirocco sirocco 1er avril 19:27

        @robert

        Et moi je croyais que c’était plié avec Marion Maréchal !


      • charlyposte charlyposte 1er avril 12:11

        Poutine me semble bien plus crédible smiley dommage, y voudra pas.


        • Seth 1er avril 12:53

          @charlyposte

          On pourrait peut être voir avec Medvedev. C’est un sous-produit, je vous l’accorde, mais à défaut de grives...


        • charlyposte charlyposte 1er avril 12:58

          @Seth
          Il est vrai qu’avec Zemmour impossible n’est pas Français ! hum smiley


        • Seth 1er avril 12:50

          Perso j’aurais plutôt vu l’agité du bocage à la Culture sinon à quoi ça sert que Le Puy du Fou y se soit décarcassé si longtemps ?

          Vive la culture populaire !

           smiley


          • charlyposte charlyposte 1er avril 13:03

            @Seth
             Ou celui de ne pas vouloir être le fou du roi de l’Élysée ! smiley


          • agent ananas agent ananas 1er avril 13:34

            Donc le frère de l’ex chef de l’état major des armées parti vendre ses services au cabinet de conseil Boston Consulting Group (une officine en sous main de la CIA) pourrait devenir premier ministre ?

            Ah ils sont beaux les patriotes ...


            • voxa 1er avril 14:29

              Et alors ? 

              En quoi une fin de race dégénérée serait plus nocive que ce que nous avons actuellement ?

              Au moins, celui là, avec sa voix de dessin annimé est rigolo.

              On l’appellera Trémolo.


              • zygzornifle zygzornifle 1er avril 17:10

                Ha je l’adorais dans les guignol de l’info, le bébé Macron aussi avec Gattaz et Hollande, c’était frappant de vérité  ....


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité