• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pour faire baisser le chomage, Hollande propose la suppression du (...)

Pour faire baisser le chomage, Hollande propose la suppression du CDI

François Hollande a annoncé lundi 18 janvier un plan d'urgence de lutte contre le chômage. Trois mesures principales sont inscrites à ce plan : la formation de 500.000 chômeurs, le versement d'une prime à l'embauche de 2000€ sous certaines conditions, et le plafonnement des indemnités de licenciements 1.

Si les deux premières mesures ont été largement commentées dans la presse, on ne peut pas en dire autant de la troisième, alors que c'est l'annonce majeure et que, si elle est adoptée, elle provoquera une modification profonde de l'organisation du travail en France.

Pour mémoire, le gouvernement avait déjà souhaité plafonner les indemnités de licenciement lors de la fameuse loi Macron adopté en juillet 2015 par le parlement, notamment en son article 266 2. Le tableau qui figurait dans ce texte de loi et qui fixait les plafonds d'indemnités (en mois de salaire) est reproduit ci-après :

 

 

Effectif de l’entreprise

 

 

Moins de 20 salariés

Entre
20 et 299 salariés

À partir de 300 salariés

Ancienneté du salarié dans l’entreprise

Moins de 2 ans

Maximum :
3 mois

Maximum :
4 mois

Maximum :
4 mois

De 2 ans à moins de 10 ans

Minimum :

2 mois
Maximum :
6 mois

Minimum :
4 mois
Maximum :
10 mois

Minimum :
6 mois
Maximum :
12 mois

10 ans et plus

Minimum :
2 mois
Maximum :
12 mois

Minimum :
4 mois
Maximum :
20 mois

Minimum :
6 mois
Maximum :
27 mois

 

Cette disposition de la loi Macron a finalement été invalidée par le Conseil Constitutionnel, au motif que la différence de traitement des salariés des petites, moyennes et grandes entreprises n'avait pas lieu d'être 3.

On peut supposer que l'annonce de François Hollande sera donc suivie d'une loi qui reprendra les dispositions de la loi Macron, modifiées en vue de passer le filtre du Conseil Constitutionnel.

Une fois ce barême adopté, les relations employeurs - employés seront alors grandement transformées. En effet, pour qui s'est déjà retrouvé dans la situtation de l'employeur, les vrais freins au licenciement sont dans la majorité des cas l'incertitude et le temps, pas l'argent. L'incertitude sur l'issue de la procédure prudhommale, sur le montant des indemnités à verser, sur le coût de l'avocat, en fonction de la complexité du dossier et de la longueur de la procédure. Et surtout, le temps à consacrer à un licenciement : constitution d'un "dossier" préalable au licenciement, parfois sur plusieurs mois, réunion avec les avocats, juristes, préparation des courriers, etc.

Une fois le plafonnement des indemnités adopté, l'incertitude disparaît, et le temps à consacrer se réduit considérablement. Pour simplifier, l'employeur pourra licencier son salarié du jour au lendemain, et lui proposer immédiatement 80 ou 90% du montant plafond d'indemnité. Le salarié n'aura alors qu'à accepter, car quel intérêt pour lui d'entamer une procédure prudhommale pour n'obtenir après plusieurs mois, et au mieux, qu'un montant équivalent, une fois les frais d'avocat déduits ? Au bout de quelques jours l'affaire est alors bouclée pour l'employeur et le salarié.

Bien sûr, certains employeurs continueront à licencier sans proposer quoi que ce soit, s'estimant dans leur bon droit, et préfèreront aller aux prudhommes, pour le sport. Mais ceux qui souhaiteront se concentrer sur leur business et consacrer leur temps à faire progresser leur entreprise ou organisation choisiront de payer. D'autant qu'au final les plafonds qui avaient été adoptés dans la loi Macron ne sont pas si élevés que cela pour être dissuasifs.

Que l'on soit pour ou contre cette évolution de l'organisation du travail en France, le plafonnement des indémnités de licenciement est en tout cas une affaire à suivre.

1. http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/2016/01/18/29001-20160118ARTFIG00133-plan-d-urgence-contre-le-chomage-ce-que-hollande-a-annonce.php

2. http://www.assemblee-nationale.fr/14/ta/ta0565.asp

3. http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/les-decisions/acces-par-date/decisions-depuis-1959/2015/2015-715-dc/decision-n-2015-715-dc-du-5-aout-2015.144229.html —> alinéas 148 à 153


Moyenne des avis sur cet article :  2.55/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • Lonzine 19 janvier 2016 18:35

    Bonsoir , vous soulevez un point très délicat et presque tabou. Mais il faudra bien remettre cela sur la table et trouver solution, les différentes entreprises ( et conventions ) creusent un très gros fossé entre les citoyen, ceci pour les indemnités de départ ET les avantages divers au cours de la carrière. Je ne veux pas citer d’entreprise mais disons que le citoyen qui travaille dans une « petite » boite de 10 personnes et celui qui a réussit a intégrer une très grosse boite, même internationale sont traités très très très différemment, et ceci est contraire à la constitution, attention là je parle de différence d’indemnités de 1 à 10. Remettre cela à plat me parait nécessaire.


    • Lonzine 19 janvier 2016 19:01

      @Lonzine
      pour la compréhesion des gens non (encore...) concernés, les mois versés le sont bruts et non imposables pour les montants dans le cadre des conventions.


    • sls0 sls0 19 janvier 2016 19:46

      @Lonzine
      Une remise à plat par les temps qui courent c’est nivellement par le bas.
      Je n’ai aucune objection si c’est par le haut.


    • Lonzine 19 janvier 2016 20:05

      @sls0
      Bonsoir, oui évidement mais c’est bien sûr impossible, il faut trouver un point médian, vous savez quand j’ai perdu mon emploi avec presque 60.000 euros en poche , j’avais très très honte face à des collègues non cadre et 15.000 euros, souvent femme seule avec enfants à charge....


    • leypanou 19 janvier 2016 22:26

      @Lonzine
      j’ai perdu mon emploi avec presque 60.000 euros en poche , j’avais très très honte face à des collègues non cadre : si vous aviez 59 ans, et dans un secteur en détresse, sans réseau, ne sachant pas de quoi l’avenir sera fait, vous n’auriez pas parlé ainsi.

      J’ai un copain journaliste, 55 ans, syndicaliste, d’une agence d’information, licencié : il n’a pas honte des indemnités assez conséquentes qu’il a touchées, plus ce que les Prud’hommes vont lui donner. Au mieux, il trouvera des piges car il connait la situation (un peu plus de 3000€/mois d’allocation pendant 3 ans).


    • colere48 colere48 20 janvier 2016 22:00


      « la vie d’un entrepreneur est bien plus dure que celle d’un salarié »
      selon E.Macron

      Joue toi aussi comme Macron :

      -La vie d’un raciste est bien plus dure que celle d’un discriminé
      -La vie d’un homme est bien plus dure que celle de sa femme battue
      -La vie d’un millionnaire est bien plus dure que celle d’un SDF


    • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 19 janvier 2016 22:07

      re,
      Oui ,mais bon ! ton discours prête a confusion.Personnes n’est indispensables. Mais il faut bien des règles,ou alors c’est l’anarchie et la loi du plus fort.
      C’est vrai pour moi (ouvrier et j’en suis fière car nous vivons dans un monde de spécialistes,de spécialités sans nom,qui perverti le travail,les lois du travail )
      J’ai au cours de ma vie professionnelle côtoyer de près un paquet de patrons ,il y en a de très bien,mais c’est ceux de la classes moyennes qui sont souvent des arrivistes(ils sont nombreux) ils polluent la société et cherchent a pervertir les règles par pur profit.
      Alors en ce moment ou tout n’est pas simple ,les vieilles guerres resurgissent ,pas capables de gagner de pognon ,alors autant en récupérer sur le dos des autres.
      Voila ce que je comprends. Et crois moi j’ai des enfants qui sont passés d’ouvrier (certes très qualifié,courageux) qui ont pourtant vécu en tant que personnel d’entreprise et quand ils se laissent aller à refuser ce qu’ils ont connus,une fois cadre ou patron, la il on affaire à my. Car cela serait trop facile une fois la machine en route d’oublier qui ont était,non ?

      Et puis combien de patrons qui se sont cassés la gueule,sont devenu ou redevenu du personnel,bizarrement ils essaient pour certains de prendre pied ou de faire leur chemin dans les boites sinon ils la ferme et ignore leurs anciens rêves de pouvoir de puissance.


      • berry 20 janvier 2016 06:35

        Le dispositif de la prime à l’embauche de 2 000 € est valable pendant 2 ans.
         
        pourquoi 2 ans ?
        pour tenir jusqu’à la présidentielle de 2017.
         
        et après 2017 ?
        rien à foutre !
         


        • Trelawney Trelawney 20 janvier 2016 09:52

          @berry
          Cela s’appelle le traitement politique du chômage, car il y a deux façon de s’occuper du chômage. La façon économique où l’on considère que la situation actuelle n’est pas bonne pour créer de l’emploi et ensemble on trouve des solutions pour se sortir de là. Cette solution créera des animosités chez pas mal de gens et ce n’est pas sans risque pour le politique, aussi telles des autruches on propose 500000 stages pour modifier artificiellement la courbe du chômage ou des primes cadeau bonux qui ne servirons à rien car ce n’est pas avec 2000 euro et même plus que l’on va inciter un employeurs d’employer


        • zygzornifle zygzornifle 20 janvier 2016 09:46

          Wouhahahahaha l ..... et pour soigner la leucémie il propose de supprimer le sang ? ......


          • Trelawney Trelawney 20 janvier 2016 10:53

            Comme l’auteur le dit : l’incertitude et le principal frein à l’embauche. Cependant face au blocage de toute part. (la ministre du travail vient de dire qu’elle s’opposé à toute modification du code de travail contredisant son président et poussant un peu plus Macron vers la sortie) la tache est rude et quasiment impossible pour un président de l’envergure de Hollande.

            Hollande a aussi mis en avant l’auto-entrepreneur tant décrié par lui même lors de sa campagne électoral. Il a dit : « Le portage salarial sera également assoupli pour permettre à chacun de proposer ses services sans avoir à créer tout de suite son entreprise ». Pour contourner le salarié, on crée un statut intermédiaire entre le salarié et l’entrepreneur. Autrement dit : parce que la réforme du statut du salarié est impossible on supprime le salarié pour le remplacer par un prestataire de service.


            • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 20 janvier 2016 18:42

              @Trelawney

              Oui, si personne ne bouge, le salariat est destiné à disparaître.

              Tout va devenir « du particulier au particulier » (sic).

              Les Français sont tellement cons que dans un avenir pas très lointain, il y aura
              - les fonctionnaires,
              - et les autres, qui devront bosser du lundi au dimanche, qui connaîtront les joies de la semaine de 100 heures, pour essayer de s’en sortir.

              Puis dans un futur un peu plus lointain, ce sera le statut de fonctionnaire qui sera supprimé, remplacé par l’ « auto-fonctionnaire », pourquoi pas ?

              Toujours plus de précarité, toujours plus.
              C’est l’économie « collaborative », l’économie « solidaire » (sic²), c’est-à-dire la loi du plus fort (du plus riche).

              Et le chaos.  


            • titi 20 janvier 2016 21:38

              @ben_voyons_ !

              Exactement.

              L’économie sera uberisée.

              Personne ne prendra plus le risque d’embaucher.


            • Trelawney Trelawney 21 janvier 2016 07:16

              @ben_voyons_ !

              Toujours plus de précarité, toujours plus.
              C’est l’économie « collaborative », l’économie « solidaire » (sic²), c’est-à-dire la loi du plus fort (du plus riche).

              Et le chaos

              je partage votre opinion à 100%


            • Ruut Ruut 20 janvier 2016 10:53

              Plus destructeur des acquis sociaux que la Gauche et le PS il devient difficile de trouver.

              Titre parfait qui met en avant l’inconsistance de notre Chef de l’état.

              Notons que lui aura son status et salaire a Vie.
              Pourquoi n’applique il pas son nouveau status a l’ensemble de la classe Politique Président inclus ?
              Plafond inclus.

              Il doit montrer l’Exemple.


              • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 20 janvier 2016 13:41

                Au lieu de chercher des artifices et au lieu de s’evertuer à vouloir tromper les autres par tous les moyens (quand c’est le cas, on réussit toujours), il aurait été pluis simple que Hollande accepte avoir échoué son pari ! 


                Il n’a pas réussi à infléchir la courbe du chômage, il doit le reconnaitre, tout le monde comprendra, MAIS LUI DOIT DECIDER EN CONSEQUENCE : Ne pas se representer en 2017, au moins... 

                Mais comme je l’avais dit dernièrement, le courage politique a disparu et les initiatives populaires dans le bon sens... aussi !!! 

                Ni la Gauche, Ni la Droite ne sont plus aptes a diriger la France !

                • Hijack Hijack 20 janvier 2016 15:45

                  Pas possible ! Cette mesure, si elle est appliquée va non seulement augmenter le chômage, mais multiplier les fermetures d’entreprises de toutes tailles ... qui multipliera le nombre de demandeurs d’emplois, découragera tous les nouveaux et jeunes créateurs d’entreprises.
                  .
                  La seule solution pour supprimer le chômage serait d’alléger en charges sociales les entreprises ... qui compenseront la baisse de charges, par des charges de salaires en embauchant plus.


                  • tashrin 20 janvier 2016 17:47

                    @Hijack
                    La seule solution pour supprimer le chômage serait d’alléger en charges sociales les entreprises ... qui compenseront la baisse de charges, par des charges de salaires en embauchant plus.

                    Oui comme les restaurateurs avec la TVA, on l’a vu ca marche bien
                    Pour info, ce que vous preconisez, ca fait juste 40 ans qu’on le fait, on sait rien faire d’autre
                    Et ca fait 40 piges que le medef dit que c’est ce qu’il faut faire, mais sans le debut d’un embryon d’une ombre de la queue d’un quart de commencement de resultat. nada

                    C’est un non sens. On embauche aprce qu’on a des commandes et besoin de bras pour fournir et realiser de meilleures performances economiques. Supprimer le droit du travail ne créera pas de carnet de commandes en plus. Donc n’influera en rien sur les embauches
                    Lors des epoques ou la situation economique etait meilleure, les embauches avaient lieu et le CDI existait déjà. Les deux n’ont donc pas grand chose à voir


                  • Hijack Hijack 21 janvier 2016 00:17

                    @tashrin

                    Non, du tout ... je ne soutiens pas le Medef. La baisse des charges dont je parle ... ce sont les charges sociales que les entreprises françaises payent plus que les autres entreprises européennes. Alléger les charges sociales n’est pas enrichir les patrons, mais leur permettre d’être en concurrence avantageuse avec à leurs concurrents étrangers. Par exemple, tu usines un produit « X » et il te revient disons à 1 000 € pièce (dont les salaires, charges sociales, coûts de production etc ...), normal que tu revendes ce produit le moins cher possible, c’est à dire 1010 €. Pendant ce temps une entreprise disons norvégienne sort produit à 900 € -avec salariés mieux payés qu’en France, mais avec des charges sociales nettement moindres ; l’entreprise Norvégienne pourra vendre ce même produit, dison 920 ou 930 € ... sera toujours avantagée que l’entreprise française, qui n’aura plus que ses yeux pour pleurer. Licenciements, délocalisation ... vers moins cher qu’en Norvège.
                    .
                    Les commandes tu ne les as qu’après avoir affiché tes tarifs ... chérots, pour l’exemple.
                    Moins tu seras compétitif face aux entreprises étrangères, moins tu auras de clients.
                    .
                    Une entreprise qui aura peur d’engager un salarié, sachant qu’elle ne pourra le licencier s’il ne fait pas l’affaire, tu l’handicapes sévèrement. Sachant, qu’aucune entreprise ne se fait un plaisir à licencier (je ne parle pas des actionnaires, c’est tout autre chose ... ), elle licencie quand elle ne peut plus payer, point barre. Si elle licencie, soit elle est mal gérée, soit elle ne gagne plus d’argent avec le même effectif.


                  • foufouille foufouille 21 janvier 2016 02:25

                    @Hijack
                    "ce sont les charges sociales que les entreprises françaises payent plus que les autres entreprises européennes. Alléger les charges sociales n’est pas enrichir les patrons, mais leur permettre d’être en concurrence avantageuse avec à leurs concurrents étrangers"
                    c’est la rengaine du MERDEF, moins de cotisations sociales puis l’esclavage qui est le but final.
                    tu ne seras pas compétitif car la roumanie sera toujours moins cher. chez nous, le smic est le même pour tous.
                    la seule solution pour être compétitif est de diviser tous les prx par deux : salaire, loyer, etc.
                     sinon ce sera arbeit macht freï.


                  • Hijack Hijack 21 janvier 2016 14:12

                    @foufouille

                    Dans ce cas, la Roumaine aura moins de possibilités techniques ... produira moins bien, moins vite, ouvriers moins qualifiés etc ...
                    .
                    J’emmerde le Medef, qui ne sert à rien ... de même que tous les syndicats qui ne défendent que leur inutile existence dans chaque grande entreprise.

                    Si tu parviens à faire diviser par 2 ne serait-ce que le loyer, tout serait réglé.
                    .


                  • foufouille foufouille 21 janvier 2016 16:11

                    @Hijack
                    non la roumanie ne fait pas moins bien. certaines voitures sont produites en roumanie.
                    la chine ne fait pas moins bien non plus.


                  • Hijack Hijack 21 janvier 2016 19:37

                    @foufouille

                    Non, la Chine ne fait pas moins bien, c’est évident, pareil pour la Roumanie, c’est vrai. Surtout, les chinois font suivant la commande.
                    Mais la Chine et la Roumanie ont des salaires et charges moins élevées qu’en France.


                  • foufouille foufouille 21 janvier 2016 19:53

                    @Hijack
                    ce sont les prix qui sont moins cher. à moins que tu puisse vivre avec 100€ en france.
                    tu peut aussi euthanasier les malades et retraités ç a fera moins de « charges ».


                  • alinea alinea 20 janvier 2016 18:03

                    Il n’a pas pensé, Hollande, à supprimer le travail salarié ?
                    Plus de salariés, plus de chômeurs ! certes, au début cela foutrait une belle pagaille mais avant que l’on se ressaisisse, toutes les boîtes auraient coulé, les petites comme les grosses. Soudain, ils les regretteraient leurs salariés, les patrons, mais trop tard.
                    Ensuite on se réorganise par la base en coopératives, pour faire le nécessaire ; finies les boîtes polluantes, inutiles, fini le salariat comme l’esclavage. Finis la surabondance, le gaspillage, la publicité, le stress, le temps perdu en déplacements ; on bosse local au gré des besoins. Trois heures par jour sont largement suffisantes, comme l’a calculé André Gorz.
                    Je n’y vois que des avantages, pas vous ? smiley


                    • tashrin 20 janvier 2016 18:15

                      @alinea
                      Ben techniquement c’est exactement l’objectif poursuivi par le dispositif autoentrepreneur...
                      Donc si si, il y pense


                    • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 20 janvier 2016 18:46

                      @alinea

                      Oui, si personne ne bouge, le salariat est destiné à disparaître.

                      Tout va devenir « du particulier au particulier » (sic).

                      Les Français sont tellement cons que dans un avenir pas très lointain, il y aura
                      - les fonctionnaires,
                      - et les autres, qui devront bosser du lundi au dimanche, qui connaîtront les joies de la semaine de 100 heures, pour essayer de s’en sortir.

                      Puis dans un futur un peu plus lointain, ce sera le statut de fonctionnaire qui sera supprimé, remplacé par l’ « auto-fonctionnaire », pourquoi pas ?

                      Toujours plus de précarité, toujours plus.
                      C’est l’économie « collaborative », l’économie « solidaire » (sic²), c’est-à-dire la loi du plus fort (du plus riche).

                      Et le chaos. 


                    • alinea alinea 20 janvier 2016 19:05

                      @ben_voyons_ !
                      Si on repart du bas, nous ne sommes plus contraints d’être néolibéraux ; plus personne à enrichir, même pas soi-même, juste vivre ! les coopératives sont de l’anarcho-socialisme, donc plus de chef, chacun gagne la même chose, dans un effort commun, plus de rivalités internationales, donc plus de « compétitivité » puisque nous produisons local, et seulement en fonction des besoins.
                      Personne ne veut supprimer le salariat qui, jusqu’à nouvel ordre, enrichit les actionnaires, ni les fonctionnaires, qui, jusqu’à nouvel ordre travaillent pour l’État, donc en sont les supports.
                      la mentalités des professions jusqu’ici libérales sera à changer de fond en comble, mais comme c’est la situation qui fait « l’être » ou le larron, ça ne tarderait pas !
                      Ah ! j’oubliais, bien sûr, avant de s’y coller, plus d’écrans d’I-Pad ou autres conneries, certes.Mais il ne faudra pas cent sept ans pour trouver des ingénieurs fanas pour faire leur coop ; comme ce ne sera plus dans la mentalité, plus d’obsolescence programmée et plein de réparateurs partout ! Et Linux ou assimilé pour tous.
                      Plus besoin de bagnoles ou quasi, la santé du piéton et du cycliste reprendra le dessus, hors loisir du WE comme aujourd’hui, et comme pas besoin d’économies ( dette annulée) il y aura une école par village et par quartier !!
                      Pensez-y !! smiley
                      Alors, après réflexion, vous serez au clair vis à vis de tout ce que vous êtes capables de subir pour garder vos joujoux, un semblant de supériorité par rapport au voisin, car, bien sûr, quand on vit pleinement sa vie, plus besoin d’escapades le WE, plus besoin de « décompression » en vacances ; juste la curiosité, une ou deux fois dans sa vie, d’ailler voir ailleurs, ou tout sera redevenu différent, parce que tous auront fait de même.


                    • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 20 janvier 2016 22:45

                      @alinea

                      c’est qui « on », c’est qui « nous » ?
                      L’homme est un loup pour l’homme.
                      Les Français sont d’accord pour l’égalité mais chacun veut être plus « égal » que son voisin. Rien ne pourra faire changer cette mentalité. Rien.

                      « Personne ne veut supprimer le salariat ».
                      Oh que si !!

                      L’auto-entreprise a été créée en espérant que les fraudeurs du dimanche allaient se déclarer spontanément. Non seulement cela a été un échec mais cela a engendré une nouvelle concurrence déloyale envers les travailleurs indépendants. Ces derniers sont moribonds, il aura fallu moins de 10 ans, bien fait pour eux ; plutôt que de faire bloc, ces andouilles se sont chamaillées lamentablement, corporation par corporation.
                      L’auto-entreprise est dorénavant phagocytée par les grands groupes (était-ce prévu dès le départ, je ne le sais) ; ces derniers, plutôt que de faire signer des CDD ou des CDI, engagent des travailleurs en statuts d’AE, ces derniers perdant tous les avantages du salariat (coûteux aux entreprises) !!!
                      Le salariat emmerde les grandes entreprises (et les petites), trop de contraintes, un AE bien plus précaire est largement plus corvéable ! Et il est jetable du jour au lendemain, remplaçable immédiatement.

                      Et quand les salariés seront laminés, ce sera le tour des fonctionnaires (ça a déjà commencé, d’ailleurs).

                      La réalité, ce n’est pas le pays des bisounours.


                    • Naoh 20 janvier 2016 22:55

                      @Alinea

                      A l’appui faudra juste changer la devise de notre contrée en : Empathie - Autodérision - Fraternité
                      Si seulement  smiley


                    • alinea alinea 20 janvier 2016 23:07

                      @ben_voyons_ !
                      non, non, l’homme n’est pas un loup pour l’homme, ni un bisounours d’ailleurs ; l’homme réagit en fonction de sa situation ; s’il n’est pas exploité, oppressé, l’homme peut développer une qualité inimaginable d’énergie bénéfique ; il n’est pas là question de partage d’un gâteau, mais d’un effort collectif. Cela change la donne, assez pour changer l’homme !


                    • foufouille foufouille 21 janvier 2016 00:13

                      @alinea
                      si certains Hommes sont des loups ou pire pour l’Homme. et ils sont nombreux.


                    • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 20 janvier 2016 18:49

                      Oui, si personne ne bouge, le salariat est destiné à disparaître.
                      Tout va devenir « du particulier au particulier » (sic).

                      Les Français sont tellement cons que dans un avenir pas très lointain, il y aura
                      - les fonctionnaires,
                      - et les autres, qui devront bosser du lundi au dimanche, qui connaîtront les joies de la semaine de 100 heures, pour essayer de s’en sortir.

                      Puis dans un futur un peu plus lointain, ce sera le statut de fonctionnaire qui sera supprimé, remplacé par l’ « auto-fonctionnaire », pourquoi pas ?

                      Toujours plus de précarité, toujours plus.
                      C’est l’économie « collaborative », l’économie « solidaire » (sic²), c’est-à-dire la loi du plus fort (du plus riche).

                      Et le chaos.  

                      Un métier d’avenir : statisticien des suicides en France. Ca va morfler !


                      • Le421... Résistant Le421 20 janvier 2016 18:55

                        Une bonne idée pour l’orchestre Hollande / Valls / Macron...

                        Faire plaisir aux syndicats en mettant la semaine de 32H.

                        En même temps, les heures supplémentaires ne seraient augmentées que de 1% et pas de charges patronales sur ces dépassements.
                        Normalement et assez rapidement, on devrait passer à des semaines effectives de 42 à 45 voire 50H pour ceux qui garderont leur boulot.
                        En même temps, il faudra aussi penser à augmenter les effectifs chez Pôle Emploi.

                        Le seul hic, c’est qu’on a pas encore trouvé le système pour que les cons-ommateurs sans argent dépensent pour faire marcher l’économie. Mais bon.
                        Faut pas désespérer.

                        Gattaz a fait passer au pilon ses pinn’s « 1 million » !!
                        Au moins un qui assume de nous avoir pris pour des cons.


                        • zygzornifle zygzornifle 21 janvier 2016 09:39

                          la solution c’est Juppé président car c’est le grand spécialiste des emplois fictifs.....Une fois élu il en crée 6,5 millions et voila plus un seul chômeur .....


                          • zygzornifle zygzornifle 21 janvier 2016 09:41

                            en tout cas il sait bien bricoler pour sa future retraite le flamby.....
                            en retraite François Hollande va couter mensuellement :

                            maire/conseiller général 6000€
                            Député 6800€
                            Président de la République 6000€
                            Conseiller constitutionnel 12000€
                            Cour des Comptes 5000€

                            total 35 800€ 


                            • robert 21 janvier 2016 17:35

                              @zygzornifle foutaises, il n’y a pas de cumul des retraites.


                            • zygzornifle zygzornifle 22 janvier 2016 13:18

                              en tout cas pour les députés le chômage c’est Byzance :

                              Avant de quitter la présidence de l’Assemblée Nationale, Jean Louis Debré, nouveau président du conseil constitutionnel, a fait un joli cadeau à ses amis députés de tous les partis : une loi, votée en catimini par tous les groupes, permettant à tous les députés non-réélus en juin prochain, de continuer à percevoir leur indemnité parlementaire pendant encore 60 mois ....


                              • baron 24 janvier 2016 12:13

                                Pour ceux qui ne comprennent pas qu’il est normal de donner une indemnité de licenciement en voici une des raisons principale.

                                Pour faire simple, une entreprise se développe et investit dans une large mesure grâce au fruit du travail des salariés. Il est effectivement rare qu’un employeur vendent son yatch ou une résidence secondaire pour cela.
                                Les employés ayant participés à l’enrichissement de l’entreprise il est normal qu’une partie du fruit de son travail lui revienne. lors d’un licenciement.
                                Tout employeur compétent en gestion devrait être capable d’évaluer ce qu’un employé lui à rapporté à lui et à son entreprise et par là même ne pas discuter les sommes minimes déjà prévus dans les textes. Les indemnités pourraient être bien plus importante si ce calcul était fait.
                                Parce que s’il l’on admet qu’un salarié n’est pas un esclave, on peut considérer comme normal qu’il récupère une part de la richesse générée par son travail. Le salaire n’est pas la seule chose à prendre en compte, une société moderne doit être juste et équitable pour tout le monde y compris pour celui qui fait le plus gros du boulot.


                                • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 26 janvier 2016 21:04

                                  @baron
                                  Bonsoir,
                                  encore en retard sur un commentaire.Mais je vais te faire une comparaison qui devrait si tu la comprend rendre les choses plus pertinente.Quand tu est un bidasse tu reçois ta paie avant de bosser .Il en découle que tu es en dette.Mais dans le monde du travail c’est le contraire tu avances ton travail.Alors qui est débiteur de l’autre.Voila une simple et unique raison. Ceal éviterai de polémiquer pour rien.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

vincz777


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité