• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pour faire baisser le chomage, Hollande propose la suppression du (...)

Pour faire baisser le chomage, Hollande propose la suppression du CDI

François Hollande a annoncé lundi 18 janvier un plan d'urgence de lutte contre le chômage. Trois mesures principales sont inscrites à ce plan : la formation de 500.000 chômeurs, le versement d'une prime à l'embauche de 2000€ sous certaines conditions, et le plafonnement des indemnités de licenciements 1.

Si les deux premières mesures ont été largement commentées dans la presse, on ne peut pas en dire autant de la troisième, alors que c'est l'annonce majeure et que, si elle est adoptée, elle provoquera une modification profonde de l'organisation du travail en France.

Pour mémoire, le gouvernement avait déjà souhaité plafonner les indemnités de licenciement lors de la fameuse loi Macron adopté en juillet 2015 par le parlement, notamment en son article 266 2. Le tableau qui figurait dans ce texte de loi et qui fixait les plafonds d'indemnités (en mois de salaire) est reproduit ci-après :

 

 

Effectif de l’entreprise

 

 

Moins de 20 salariés

Entre
20 et 299 salariés

À partir de 300 salariés

Ancienneté du salarié dans l’entreprise

Moins de 2 ans

Maximum :
3 mois

Maximum :
4 mois

Maximum :
4 mois

De 2 ans à moins de 10 ans

Minimum :

2 mois
Maximum :
6 mois

Minimum :
4 mois
Maximum :
10 mois

Minimum :
6 mois
Maximum :
12 mois

10 ans et plus

Minimum :
2 mois
Maximum :
12 mois

Minimum :
4 mois
Maximum :
20 mois

Minimum :
6 mois
Maximum :
27 mois

 

Cette disposition de la loi Macron a finalement été invalidée par le Conseil Constitutionnel, au motif que la différence de traitement des salariés des petites, moyennes et grandes entreprises n'avait pas lieu d'être 3.

On peut supposer que l'annonce de François Hollande sera donc suivie d'une loi qui reprendra les dispositions de la loi Macron, modifiées en vue de passer le filtre du Conseil Constitutionnel.

Une fois ce barême adopté, les relations employeurs - employés seront alors grandement transformées. En effet, pour qui s'est déjà retrouvé dans la situtation de l'employeur, les vrais freins au licenciement sont dans la majorité des cas l'incertitude et le temps, pas l'argent. L'incertitude sur l'issue de la procédure prudhommale, sur le montant des indemnités à verser, sur le coût de l'avocat, en fonction de la complexité du dossier et de la longueur de la procédure. Et surtout, le temps à consacrer à un licenciement : constitution d'un "dossier" préalable au licenciement, parfois sur plusieurs mois, réunion avec les avocats, juristes, préparation des courriers, etc.

Une fois le plafonnement des indemnités adopté, l'incertitude disparaît, et le temps à consacrer se réduit considérablement. Pour simplifier, l'employeur pourra licencier son salarié du jour au lendemain, et lui proposer immédiatement 80 ou 90% du montant plafond d'indemnité. Le salarié n'aura alors qu'à accepter, car quel intérêt pour lui d'entamer une procédure prudhommale pour n'obtenir après plusieurs mois, et au mieux, qu'un montant équivalent, une fois les frais d'avocat déduits ? Au bout de quelques jours l'affaire est alors bouclée pour l'employeur et le salarié.

Bien sûr, certains employeurs continueront à licencier sans proposer quoi que ce soit, s'estimant dans leur bon droit, et préfèreront aller aux prudhommes, pour le sport. Mais ceux qui souhaiteront se concentrer sur leur business et consacrer leur temps à faire progresser leur entreprise ou organisation choisiront de payer. D'autant qu'au final les plafonds qui avaient été adoptés dans la loi Macron ne sont pas si élevés que cela pour être dissuasifs.

Que l'on soit pour ou contre cette évolution de l'organisation du travail en France, le plafonnement des indémnités de licenciement est en tout cas une affaire à suivre.

1. http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/2016/01/18/29001-20160118ARTFIG00133-plan-d-urgence-contre-le-chomage-ce-que-hollande-a-annonce.php

2. http://www.assemblee-nationale.fr/14/ta/ta0565.asp

3. http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/les-decisions/acces-par-date/decisions-depuis-1959/2015/2015-715-dc/decision-n-2015-715-dc-du-5-aout-2015.144229.html —> alinéas 148 à 153


Moyenne des avis sur cet article :  2.55/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

118 réactions à cet article    


  • Lonzine 19 janvier 2016 18:35

    Bonsoir , vous soulevez un point très délicat et presque tabou. Mais il faudra bien remettre cela sur la table et trouver solution, les différentes entreprises ( et conventions ) creusent un très gros fossé entre les citoyen, ceci pour les indemnités de départ ET les avantages divers au cours de la carrière. Je ne veux pas citer d’entreprise mais disons que le citoyen qui travaille dans une « petite » boite de 10 personnes et celui qui a réussit a intégrer une très grosse boite, même internationale sont traités très très très différemment, et ceci est contraire à la constitution, attention là je parle de différence d’indemnités de 1 à 10. Remettre cela à plat me parait nécessaire.


    • Lonzine 19 janvier 2016 19:01

      @Lonzine
      pour la compréhesion des gens non (encore...) concernés, les mois versés le sont bruts et non imposables pour les montants dans le cadre des conventions.


    • sls0 sls0 19 janvier 2016 19:46

      @Lonzine
      Une remise à plat par les temps qui courent c’est nivellement par le bas.
      Je n’ai aucune objection si c’est par le haut.


    • Lonzine 19 janvier 2016 20:05

      @sls0
      Bonsoir, oui évidement mais c’est bien sûr impossible, il faut trouver un point médian, vous savez quand j’ai perdu mon emploi avec presque 60.000 euros en poche , j’avais très très honte face à des collègues non cadre et 15.000 euros, souvent femme seule avec enfants à charge....


    • leypanou 19 janvier 2016 22:26

      @Lonzine
      j’ai perdu mon emploi avec presque 60.000 euros en poche , j’avais très très honte face à des collègues non cadre : si vous aviez 59 ans, et dans un secteur en détresse, sans réseau, ne sachant pas de quoi l’avenir sera fait, vous n’auriez pas parlé ainsi.

      J’ai un copain journaliste, 55 ans, syndicaliste, d’une agence d’information, licencié : il n’a pas honte des indemnités assez conséquentes qu’il a touchées, plus ce que les Prud’hommes vont lui donner. Au mieux, il trouvera des piges car il connait la situation (un peu plus de 3000€/mois d’allocation pendant 3 ans).


    • colere48 colere48 20 janvier 2016 22:00


      « la vie d’un entrepreneur est bien plus dure que celle d’un salarié »
      selon E.Macron

      Joue toi aussi comme Macron :

      -La vie d’un raciste est bien plus dure que celle d’un discriminé
      -La vie d’un homme est bien plus dure que celle de sa femme battue
      -La vie d’un millionnaire est bien plus dure que celle d’un SDF


    • rocla+ rocla+ 19 janvier 2016 19:28

      Pourquoi un employeur qui paye son salaire à son employé tout le temps

      que l’ entreprise a des clients et fait du chiffre d’ affaire , pourquoi doit-il 
      payer des indemnités de licenciement quand il n’ y a plus de clients , de commandes
      et de travail . 

      Ca a été inventé par quel génial imbécile ce système  ?

      • foufouille foufouille 19 janvier 2016 19:36

        @rocla+
        par ce que de nombreux patrons ont coulé leur entreprise pour en ouvrir une autre ailleurs.
        évidement si cette entreprise n’a plus d’argent du tout, les employés n’auront rien rien, les fournisseurs sont payés avant.
        c’est aussi de la faute du patron hyper nul vu que c’est facile de créer une entreprise pour toi


      • rocla+ rocla+ 19 janvier 2016 19:40

        La question est :


        Pourquoi un employeur qui paye son salaire à son employé tout le temps

        que l’ entreprise a des clients et fait du chiffre d’ affaire , pourquoi doit-il 
        payer des indemnités de licenciement quand il n’ y a plus de clients , de commandes
        et de travail . 

        Ca a été inventé par quel génial imbécile ce système ?


      • foufouille foufouille 19 janvier 2016 20:07

        @rocla+
        réponse faite.
        la suite est que les employés ont saisis le tribunal pour payer leurs crédits, qu’ils ont gagné et que c’est une jurisprudence.
        pareil que :

        Pourquoi un banquie rqui paye des placements tout le temps

        que l’ entreprise a des clients et fait du chiffre d’ affaire , pourquoi doit-il 
        payer des placements quand il n’ y a plus de clients , de commandes
        et de travail .
        tu as une assurance vie mais le banquier a fait des conneries donc il se casse avec la caisse et ne paye rien.
        toi comprendre ?

      • rocla+ rocla+ 19 janvier 2016 20:08

        @foufouille


        La question est :


        Pourquoi un employeur qui paye son salaire à son employé tout le temps

        que l’ entreprise a des clients et fait du chiffre d’ affaire , pourquoi doit-il 
        payer des indemnités de licenciement quand il n’ y a plus de clients , de commandes
        et de travail . 

        Ca a été inventé par quel génial imbécile ce système ?



      • flourens flourens 19 janvier 2016 22:08

        @rocla+
        manque pas d’air le rocla, lui qui ne répond jamais aux questions


      • TSS 20 janvier 2016 00:56

        @rocla+

        pourquoi doit-il 

        payer des indemnités de licenciement quand il n’ y a plus de clients ,
        de commandes
        et de travail .

        Mr dugenou dans les conditions que vous posez ,l’ouvrier ne touche rien !

        ce qui ne vous empêche pas, vous ,artisan(et fier de l’être),de vivre avec une

        partie (non négligeable) de l’argent des ouvriers grace au régime général.

        Par contre ,dans la plupart des cas, actuellement,,les licenciements sont

        boursier pour faire plaisir aux actionnaires,donc pas par manque de travail

         et là il est normal que le licencié touche des indemnités puisque son pa

        tron est un voyou... !!
         


      • rocla+ rocla+ 20 janvier 2016 08:57

        @TSS


        Faut être un drôle d’ animal pour aller bosser chez un voyou . 

        Etes vous vous-même un malfrat ?

      • Trelawney Trelawney 20 janvier 2016 09:44

        @foufouille
        évidement si cette entreprise n’a plus d’argent du tout, les employés n’auront rien rien, les fournisseurs sont payés avant.

        Lors d’une liquidation, les arriérés de cotisations sociales sont payés en premiers, ensuite viennent les salaires des employés et s’il n’y a plus d’argent, il existe un fond de secours financé par les entreprises. Ensuite et en dernier viennent les sous traitants et les fournisseurs qui eux seront au mieux payés à hauteur de 20% de leurs créances mais souvent ne seront pas payés du tout et c’est pour cela qu’il y a des dépôts de bilan en chaine, une faillite en entrainant une autre.

        Maintenant, pourquoi en faire tout un fromage. L’ouvrier licencié bénéficiera d’une indemnité chômage conséquente pendant 2 ou 3 ans selon l’âge et ensuite s’il n’a pas trouvé un nouvel emploi pourra bénéficier du RSA. Il faudra simplement qu’il apprenne à limiter ses dépenses. Vous allez me trouver très cynique, mais à chaque fois qu’on essaie de mettre en place des solution permettant d’entrevoir l’avenir économique du pays sous de meilleurs auspices, il se trouve toujours une bande de syndicaliste pour bloquer tout changement en argumentant que la protection sociale ne peut pas être contecté. Maintenant que le chômage est devenu une généralité, faut apprendre à vivre avec


      • Trelawney Trelawney 20 janvier 2016 09:45

        @TSS
        de vivre avec une partie (non négligeable) de l’argent des ouvriers grace au régime général

        Vous pouvez développer, car dans cette phrase je crains le pire


      • TSS 20 janvier 2016 09:53

        @Trelawney

        une partie de la retraite des artisans et commerçants et egalement des

         agriculteurs et pompée dans le regime general... !!

         Renseignez vous !


      • TSS 20 janvier 2016 09:55

        @rocla+
         
         A peu près comme si j’avais bossé chez vous !!


      • Trelawney Trelawney 20 janvier 2016 09:56

        @rocla+

        Pourquoi un employeur qui paye son salaire à son employé tout le temps que l’entreprise a des clients et fait du chiffre d’ affaire , pourquoi doit-il payer des indemnités de licenciement quand il n’ y a plus de clients , de commandes et de travail

        Même quand il est en baisse de charge il doit conserver son personnel pour ne rien faire. C’est pour cela que la seule solution qu’il a trouvé et de ne pas embaucher et se débrouiller autrement. je ne m’avance pas en disant que c’est une des causes principales au chômage


      • rocla+ rocla+ 20 janvier 2016 10:07

        @Trelawney


        Et c ’est ce qui bloque tout le système .

        Faut croire que ça arrange tout le monde car personne ne veut casser 
        ce modèle d’ un temps passé . 

        Le monde avance .

        Les syndicats reculent . 

        Et  les chômeurs s’ accroissent . 

        La connerie humaine a de beaux jours devant elle .

      • Trelawney Trelawney 20 janvier 2016 10:13

        @TSS

        une partie de la retraite des artisans et commerçants et egalement des agriculteurs et pompée dans le regime general... !! Renseignez vous !

        C’est bien ce que je pensais. Bon ben on va rentrer dans le concret. Tout d’abord que les retraites des fonctionnaires, SNCF, EDF etc soient pompés sur le régime général, et qu’un sous- marinié parte en retraite à 34 ans ou qu’un conducteur de locomotive parte à 50 ans, ou qu’un aiguilleur du ciel parte aussi à 50 et tout cela payé sur le régime général n’a pas trop l’air de vous gêner, moi ca me gêne.

        Secundo : Je suis en retraite après avoir travaillé pendant 25 ans comme gérant de mon entreprise. Pendant tout ce temps, je me suis accordé un salaire moyen qui va vous faire bondir 15 000 euro par mois et ait payé toutes les cotisations sociales qui vont avec au régime générale. Aujourd’hui je perçoit du régime générale une coquète retraite de 510 euro par mois pour 30 000 euro de salaire net versé pendant 25 ans. Et j’estime que je n’ai pas trop à me plaindre. Mais quand je vois ce que touche un conducteur de train, je me dis que le système général n’est pas très généraliste

        Aussi évitez de sortir ce genre de connerie devant un artisant de plus de 60 ans, car comme lui devra travailler jusqu’à 70 ans et plus pour toucher le minimum vieillesse il risque de ne pas trouver la blague très drôle


      • foufouille foufouille 20 janvier 2016 12:10

        @Trelawney
        "Même quand il est en baisse de charge il doit conserver son personnel pour ne rien faire. C’est pour cela que la seule solution qu’il a trouvé et de ne pas embaucher et se débrouiller autrement. je ne m’avance pas en disant que c’est une des causes principales au chômage"
        mon dieu !
        c’est vrai que les clandestins sont payés au smic ou que en roumanie il est de 800€ ...............
        mdr de voir un facho comme toi.


      • tashrin 20 janvier 2016 12:27

        @rocla+

        Pourquoi un employeur qui paye son salaire à son employé tout le temps que l’entreprise a des clients et fait du chiffre d’ affaire , pourquoi doit-il payer des indemnités de licenciement quand il n’ y a plus de clients , de commandes et de travail

        Ben je vais vous repondre puisque vous faites apparemment semblant de pas capter

        Rapport prestataire / client : vous le faites travailler que si vous le voulez, quand vous le voulez, et sans autre forme d’encadrement autre que le cadre contractuel que vous avez accepté
        Mais : pas de lien de subordination, le prestataire travaille comme il l’entend sans vous rendre de compte, sous sa propre enseigne, n’ a pas à supporter ni votre mauvaise humeur, ni votre temperamment de ptit chef frustré, et a toujours la liberté de vous dire merde et d’aller voir ailleurs. Le prestataire travaille pour son propre compte, pourra valoriser son activité et la céder éventuellement le jour où il s’arrete. relation d’egal à egal sur le plan juridique (j’ai dit juridique, pas economique), aucune possibilité pour vous donneur d’ordres de sanctionner un eventuel manquement autrement qu’en cessant vos relations comemrciales

        Rapport Employé/employeur :
        vous avez un pouvoir d’autorité sur votre salarié, qui travaille sous vos ordres, dans une position de subordination juridique. Le fait de refuser un ordre (même con) est un motif de licenciement, vous avez du pouvoir sur votre employé, notamment celui de le sanctionner. Salarié qui accessoirement est en position d’inferiorité juridique ET economique (puisque vous detenez le pouvoir de lui permettre de vivre, d’honorer ses factures, etc...). Ce qui induit donc une responsabilité et doit être encadré, puisque la nature humaine etant ce qu’elle est, dès que quelqu’un a un tant soit peu de pouvoir il peut pas s’empecher d’en abuser au detriment de celui qui est en position plus faible
        Et l’employé une fois qu’il aura terminé de travailler pour vous ne pourra lui rien valoriser de ses années d’activité

        C’est pas nouveau, et la plupart des commentateurs d’AV le savent pertinemment, vous êtes une cause perdue. Mais de deux choses l’une
         = soit vous etes chef d’entreprise, mais sacrement obtus et pas très futé (pour rester urbain)
         = soit vous ne l’etes pas, et en dehors de troller sur un sujet dont vous ne savez absolument rien en dehors de vos fantasmes personnels, vous ne servez à... rien


      • foufouille foufouille 20 janvier 2016 12:32

        @Trelawney
        encore de la propagande. il faut te plaindre à to RSI gérer par des patrons qui est en déficit.
        le niveau de ta retraire me parait très louche. et tu doit avoir un gros matelas de billet pour ne pas avoir le minimum vieillesse.


      • sleeping-zombie 20 janvier 2016 12:42

        @rocla+
        Par les mêmes imbéciles qui ont inventé la retraite, la sécu, l’école obligatoire et tout les trucs qui nous empêchent de nous retrouver « sans rien à faire d’autre que crever » en cas d’aléa malheureux.

        Ensuite, si ton patron a 2 neurones de plus que toi, il embauche son employé avec un salaire un tout petit peu moindre, utilise la différence pour provisionner un compte appelé « indemnités de départ », qu’il utilisera lorsque ce sera nécessaire.


      • ZenZoe ZenZoe 20 janvier 2016 13:58

        @foufouille
        Ah non !
        Pas du tout !
        Les salariés sont prioritaires par rapport aux fournisseurs Les fournisseurs passent en dernier, les mettant de fait dans des situations extrêmement difficiles si les impayés sont conséquents. Ceci n’a rien à voir avec l’article, mais devait être précisé.


      • rocla+ rocla+ 20 janvier 2016 14:58

        @Trelawney


        Les  gugusses  TSS racontent n’ importe quoi  , ont l’ air de tout savoir , 
        en fait c ’est des nullards ne sachant rien du tout ...

      • Trelawney Trelawney 20 janvier 2016 17:04

        @foufouille
        mdr de voir un facho comme toi.

        je viens d’en apprendre une belle et j’en rigole encore. la FNAC vient de proposer à son personnel d’ouvrir ses magasines 52 dimanche par semaine là où c’est possible et ailleurs les 12 dimanches autorisé. Pour cela elle propose à son personnel : Lorsqu’on ouvre les 52 dimanches, il y a 12 dimanche payé 300% et les 40 autres payés 100% et pas de repos compensateur. Lorsqu’on ouvre 12 dimanches c’est payé 100% avec repos compensateur. Tous les employés ont trouvé la proposition intéressante, 3 syndicat CGC, CFDT, CFTC ont signé l’accord et 3 syndicats CGT, FO, SUD ont posé leur veto. L’affaire ne se fera donc pas.

        Comme la FNAC a déjà anticipé l’affaire, elle reprend son ancien plan à savoir : recentrage de son activité sur son site internet et fermeture programmée des ces 78 magasins de centre ville. les autres viendront ensuite. Elle conserve néanmoins les 75 magasins à l’étranger et se renforce au moyen orient.

        Au niveau des effectifs sur les 9500 personnes travaillant dans les magasins environ 1000 seront repris par les plateformes logistiques sous traitantes. Les 8500 autres iront s’inscrire à un stage pole emploi

        La CGT, FO, SUD pourront traiter les patrons actionnaires de « facho » tant qu’ils veulent. ils pourront même organiser de grandes manisfestations pour le fun. Mais le jour où dans les magasins on liquidera les article à -50% parce que tout doit disparaitre, ça fera la même chose que pour Virgin. Les gens se battront devant les employés finissant leur dernière journée de travail pour s’acheter l’article pas cher et je doute fortement que devant ce spectacle il y ait beaucoup de syndicalistes.

        Avec des amis comme les syndicalistes de CGT, FO ou SUD, l’employé n’a plus besoin d’ennemis


      • rocla+ rocla+ 20 janvier 2016 17:15

        @Trelawney


        Ca a pas l’ air de les déranger les salariés , le fait la hauteur des cotisations
         retraite que vous avez payées pour à la fin recevoir 510 euros par mois .

        Dans leur tête c’ est le délire général . 

        Dire que des illuminés pareils ont le droit de grève ...

      • foufouille foufouille 20 janvier 2016 17:34

        @rocla+
        de quoi tu te plains ? c’est bien l’ensemble des patrons qui l’ont voulu.
        tu as une retraite à hauteur de ce que tu veut bien cotiser. vu son salaire il pouvait se salarié.
        les cotisations d’un salarié sont plus élevées.
        de toute façon, c’est ton MERDEF qui le veut : une petite retraite pour tous et crève en travaillant.


      • foufouille foufouille 20 janvier 2016 17:39

        @Trelawney
        un syndicat part du principe que le rapport de force n’est pas en faveur du salarié aussi con qui ne pense absolument pas à se reposer.
        c’est comme les patrons qui embauchent des clandestins payés 5€/h. donc suivant ton raisonnement il faudrait diminuer le smic ? sauf que le clandestin rentre dans son pays avec des économies qui lui permettront de se reposer plusieurs mois.
        quand tu bosses comme un malade, tu finis par le payer avec la santé plus tard.


      • Trelawney Trelawney 20 janvier 2016 17:54

        @foufouille
        Je répondais à TSS qui disait que les commerçants et artisans pompaient dans le régime générale pour se payer une retraite. Ce qui est faux

        Les cotisations d’un salarié sont plus élevées. Ce n’est pas vrai la seule différence est que le salarié cotise au chômage alors que le patron non quand il n’est pas PDG, ce qui était mon cas puisque j’étais gérant.


      • rocla+ rocla+ 20 janvier 2016 17:58

        @foufouille


        Cher Monsieur Foufouille , 

        Lorsque j’ aurais besoin d’ éclaircissements de votre part je ne 
        manquerais  de vous tenir au courant . 

        En attendant si vous pouviez vous occuper de vos parties arrières 
        l’ agrément serait  de mon côté . 

        Salutations distinguées .

      • Trelawney Trelawney 20 janvier 2016 18:04

        @foufouille
        c’est comme les patrons qui embauchent des clandestins payés 5€/h.

        J’ai dénoncé à l’inspection du travail une entreprise du bâtiment qui s’amusait à cela. Il y a des cas où l’inspection peut faire quelque chose et il y a des cas comme le transport etc où elle ne peut rien faire.

        Ce qui est étrange, c’est que ça n’a pas trop l’air d’inquiéter les syndicats qui ne font rien à ce sujet alors qu’à écouter les inspecteurs du travail, ce serait très simple et rapide par une simple ordonnance du gouvernement de mettre fin à cette histoire.

        Il existe un cadre de loi européen qui dit qu’en matière de cotisations sociales , c’est le bon de commande qui fait fois, autrement dit une entreprise française signe un marché de travaux en France, elle paie ses cotisations en France. Une entreprise étrangère signe un marché de travaux en France, elle doit faire une demande pour être dispensée de cotisations sociale. Et bien même cela le gouvernement n’est pas fichu de l’appliquer


      • TSS 20 janvier 2016 19:12

        @Trelawney
        Pendant tout ce temps, je me suis accordé un salaire moyen qui va vous faire bondir 15 000 euro par mois et ait payé toutes les cotisations sociales qui vont avec au régime générale. Aujourd’hui je perçoit du régime générale une coquète retraite de 510 euro par mois pour 30 000 euro de salaire net versé pendant 25 ans. Et j’estime que je n’ai pas trop à me plaindre.

        Ce qui est au dessus c’est de la flute traversière  !!

         Un sous marinier ou tout autre militaire après 15 ans et 6 mois ne touche

         qu’une retraite partielle !

         Mon Arrière GP etait artisan charpentier ,mon GP etait artisan boulanger,mon père

         etait artisan plombier -chauffagiste ,donc le milieu je connais !!


      • foufouille foufouille 20 janvier 2016 19:35

        @Trelawney

        Statut social du gérant majoritaire de SARL

        Le gérant majoritaire de SARL est travailleur non salarié (TNS) et ne relève donc pas du régime général de la sécurité sociale.

        Les différences avec le régime général dont bénéficie les salariés sont les suivantes :

        • l’écart de protection sociale se situe surtout au niveau de la retraite : le TNS se constitue une retraite beaucoup moins bonne par rapport à un dirigeant assimilé salarié (comme le président de SAS par exemple),
        • les charges sociales supportées par un TNS sont nettement inférieures à celles d’un salarié. Très approximativement : 45% du salairé perçu contre 65% pour le dirigeant assimilé salarié,
        • les rémunérations d’un gérant majoritaire de SARL ne peuvent pas entrer dans l’assiette de calcul du crédit d’impôt compétitivité emploi,
        • les TNS doivent payer des cotisations sociales même en l’absence de rémunération,
        • à compter du 1er janvier 2013, les TNS paient des cotisations sociales sur une quote-part de leur dividendes (voir
        • il n’y a pas de bulletins de paie à établir pour les rémunérations versées à un gérant majoritaire de SARL.


      • foufouille foufouille 20 janvier 2016 19:41

        @Trelawney
        "Ce qui est étrange, c’est que ça n’a pas trop l’air d’inquiéter les syndicats qui ne font rien à ce sujet alors qu’à écouter les inspecteurs du travail, ce serait très simple et rapide par une simple ordonnance du gouvernement de mettre fin à cette histoire."
        si mais le syndicat est de gôche, donc il va informer le clandestin pour qu’il gagne le smic, l’aider à obtenir des papiers mais ne le dénoncera pas.


      • foufouille foufouille 20 janvier 2016 19:49

        @Trelawney
        http://www.cor-retraites.fr/IMG/pdf/doc-2102.pdf
        page 8
        les régimes non salariés sont bien déficitaires et donc compensé. sinon toi et roclo ce serait proche de 0000 comme retraite.


      • TSS 20 janvier 2016 20:04

        @Trelawney

        vous racontez n’importe quoi ! Petite précision ...

         dans le regime general de la SS,quelque soit le salaire on ne cotise

        que sur le plafond de la SS,le reste va pour les complementaires

         AGIRC et ARCCO .Au maximum d’annuités c’est 50% du plafond

        de la SS et comme vous n’avez cotisé que 15 ans.

         2015 : env 3200 €/2 = 1600€. env 42 annuités donc vous 15/42 =570€ !

         C’est pour tout le monde pareil... !!

         


      • TSS 20 janvier 2016 20:12

        @TSS
         Erreur c’est 25/42 donc 1600*25/42= env 950 € (510€ ?)

         il y a un leger problème .


      • Trelawney Trelawney 21 janvier 2016 07:39

        @sampiero
        ce qui veut dire que depuis qu’elle existe elle n’a jamais fait de bénéfices et seule l’ouverture du dimanche peut la sauver.

        Ce qui veut dire que le monde évolue et que ce qui marche un temps ne marche plus aujourd’hui. La FNAC a eu son heure de gloire dans les années 1970 à 2000 où elle vendait du matériel « haut de gamme », des livres et des disques, bref tout ce qui touché à la « culture ». Ce marché est aujourd’hui dévolue au commerce internet. et les gens qui achète à la FNAC deviennent en France minoritaires. Quand la FNAC fait une étude de marché elle se rend compte que c’est le touriste son principal client, aussi il lui est nécessaire de préserver sa clientèle magasin en ouvrant le dimanche. Si ce n’est pas possible elle coupera cette branche devenue moins rentable

        Pour répondre à votre question le smic net est à 7.61 euro/heure (pour 151.67 heures dans le mois). Donc par mois on a 1 dimanche à 300% et 3 dimanche à 100%

        Salaire mensuel 1154.20

        Heures supplémentaires :( 7.61*2*7)+(7.61*7*3) = 266.35 euro ce qui fait passer le salaire à 1420.55 euro (environ +25%). J’ai connu des deals plus pourri que celui là. Et je connais beaucoup de célibataires (la moyenne d’âge à la FNAC est assez jeune) qui travailleraient le dimanche pour ce montant. Parce qu’au cas où ca vous aurait échappé, la FNAC ne demande que des volontaires pour travailler le dimanche, ce qui ne veulent pas ne travailleront pas, mais vu le montant des heures travaillés, il y a beaucoup de volontaire. C’est peut être ce qui gène les syndicat. La dessus je ne compte pas les embauches supplémentaires dans les magasins, mais faut croire que le travail ne concerne pas les syndicats.

        Si on travaille de 9h du matin à 19h, ca nous fait une journée à 10 heures et donc ca nous fait une semaine à 3.5 jours sur 7 jours calendaires


      • Trelawney Trelawney 21 janvier 2016 07:47

        @foufouille
        si mais le syndicat est de gôche, donc il va informer le clandestin pour qu’il gagne le smic, l’aider à obtenir des papiers mais ne le dénoncera pas.

        Pourquoi des papiers il est européen, il a le droit de circuler partout en Europe. En disant cela, vous allez vous faire des amis ici, parce qu’il serait grand temps que les gens de « gôche » cessent d’être des bisounours et si de part mon passif, je suis rompu au problème de concurrence, il faut que les gens de « gôche » apprennent très vite ce que veut dire ce mot, parce que l’ouvrier Tchèques ou polonais a fait sa révolution culturel depuis le mur de Berlin et il en a rien à battre de piquer le boulot du français si ça peut lui rapporter du cash


      • Trelawney Trelawney 21 janvier 2016 07:55

        @TSS
        Quand vous êtes gérant et que vous cotisez à la CIPAV puisque c’est d’elle qui s’agit, vous cotisez au prorata de votre salaire, mais elle vous classe en 3 catégorie pour la retraite et 510 euro c’est la seconde catégorie.

        Je le savais dès le départ et je me suis fait une retraite dans le privé. Cela veut dire que si demain on rabote les retraite de 20% pour payer la dette, ca me fera une perte royale de 102 euro. et je n’irais pas dans la rue pour défendre ces 102 euro. Voila où se situe ma solidarité, parce qu’à un moment faut cesser les conneries.

        J’ai des placements et avec les dividendes je me constitue une retraite, figurez vous que pour une bonne partie de ces placements, je ne verse plus de CSG CRDS et cela depuis 2 ans. Sarkozy c’est toujours refusé de le faire et Hollande l’a fait. Merci la gauche ! smiley

         


      • rocla+ rocla+ 21 janvier 2016 09:13

        @Trelawney


        Bonjour Monsieur Trelawney , 

        Expliquer l’ évolution d’ une entreprise en regard de l’ évolution du monde 
        à des demeurés relève de l’ utopie .

        J’ ai moi-même travaillé à la Fnac Mulhouse dans les années 1970 c ’était 
        la première succursale de cette entreprise en province .

        Pour les deux derniers dimanches avant Noël on ouvrait . 

        Nous étions , pour notre grand bonheur payés double ces jours là .

        A voir les réactions de certains il serait judicieux de les payer au tarif de la 
        Roumanie .

        Ils seraient hyper contents . pour aller travailler le dimanche .

        à se demander ce que veut dire esprit d’ entreprise pour certaines 
        catégories sociales ?


      • foufouille foufouille 21 janvier 2016 12:09

        @Trelawney
        tu peut rester trois mois pour un roumain. c’est une usine à gaz.
        pour un syndicaliste, tout est de la faute du patron donc un étranger qui veut gagner du fric pour prendre trois mois de vacances ne peut exister.


      • foufouille foufouille 21 janvier 2016 12:19

        @Trelawney
        http://service.cipav-retraite.fr/cipav/article-33-recapitulatif-des-options-de-cotisation-104.htm
        c’est compliqué avec des options.
        un commerçant cotise aussi en fonction de ses revenus mais juste pour 40% du PASS.
        ce serait pltôt une décote par manque de cotisations ou de trimestres complets, comme pour un salarié qui n’a travaillé que 25 ans.

        Par exemple, pour un salarié né en mars 1951 et ayant cotisé 158 trimestres au régime général qui souhaiterait partir à la retraite en mars 2014 : il lui manque soit 5 trimestres pour remplir la condition de validation de trimestres permettant de bénéficier du taux plein (fixé à 163 trimestres pour les salariés nés en 1951), soit 8 trimestres pour remplir la condition d’âge permettant d’obtenir le taux plein automatique (fixé à 65 ans pour les salariés nés avant le 1er juillet 1951).

        Le plus avantageux des deux nombres est retenu pour le calcul, soit 5 trimestres.

        Ce nombre est ensuite multiplié par le coefficient de minoration applicable à votre année de naissance.

        Déterminer le coefficient de minoration applicable

        Le coefficient de minoration applicable varie en fonction de votre année de naissance, dans les conditions suivantes :


      • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 21 janvier 2016 14:30

        @rocla+
        Bonjour ,tu es un spécimen décidément !
        La dessus,je n’opposerais qu’une chose mais il doit y en avoir beaucoup d’autres.
        Cela protège .car combien de salopard s’en vont en douce ,sans prévenir ,sont subtilement incrédibles, Et dire combien de magouille vicieuses pour fermer,quitte à pourrir son chiffre d’affaire.....
        Maintenant ,il faut des règles et ils doivent être incontournables.Après c’est le jeu.Quand tu joues il ne faut pas tricher.Tu peux perdre certes,mais tu connaissais les règles.
        Voila ! ce n’est pas plus difficile à comprendre que cela. Sinon les règles ne seraient que pervertis par l’opportunité ,les circonstances et autres facteurs personnel.Les autres qu’ils aillent se faire foutre,je jète les cartes ,basta.
        Tu es un drôle de personnage,avec une mentalité franchement bizarre.Alors tant mieux si tu t’en ai bien sorti,mais je devine que tu aurais pu être un beau salop.


      • rocla+ rocla+ 21 janvier 2016 14:38

        @hervepasgrave !


        Un peu comme toi , tu aurais pu être un mec bien... smiley

      • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 21 janvier 2016 20:29

        @rocla+
        « Eh !Eh ! »mais je le sais depuis toujours que j’aurais pu être mec bien ! Mais voila,je suis un cas un caca.
        Ha !Ha ! tu as de l’humour .


      • tonimarus45 24 janvier 2016 13:33

        @Trelawney-voici ce qu’on lire en cherchant un peu sur le net

        2.2. Le second étage : la compensation entre régimes de non-salariés et régimes de salariés.LE CALCUL DE LA COMPENSATION ENTRE SALARIES ET NON SALARIES Le calcul obéit à un schéma proche de celui de la compensation interne aux régimes de salariés, avec des adaptations sur trois points
        Renseignez vous ou cherchez sur le net cela vous evitera de dire des betises

      • rocla+ rocla+ 19 janvier 2016 19:30

        Est ce qu’ un salarié est un genre de handicapé dont l’ employeur 

         doit  assistance après son travail  ?

        • rocla+ rocla+ 19 janvier 2016 20:12

          Par ailleurs est-il normal que des gens qui ont des «  droits sociaux  »

          ont en même temps le droit de faire grève et de bloquer une entreprise 
          qui les nourrit loge blanchit soigne et paye une retraite ?

          Quelqu’un un s ’est -il  demandé un jour si une entreprise est une pauvre de 
          bienfaisance ou un outil à faire du chiffre d’ affaires ?

          • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 19 janvier 2016 21:29

            @rocla+
            Bonsoir,
            Tu es vraiment le porte parole de beaucoup de patrons.(ou l’on reconnaitra le bonhomme qui s’en ai sorti et veux le beurre l’argent du beurre et pourquoi pas le droit de cuissage ?)
             Déjà l’auteur à oublié de mentionner une chose importante (complaisances ?)qu’est le fait que les salaires n’ont pas évolué depuis des décennies et des décennies(ceux qui bossent et ceux qui ont une qualification activent se reconnaitrons).Alors tout cela n’est qu’une recherche de profit de maque merd...
            Et puis comme nous sommes encore en Janvier ,je ferais un souhait. Que les patrons qui pense comme cela travaille tout seul ,il ne devrons rien a leur courage.Mais n’aurons aucun pouvoir de nuisances et d’esclavagisme.Tout ce que je dis est a considérer avec des employés qui travaillent et non quelques faigniasses qui pourrisse le jeu.


          • rocla+ rocla+ 19 janvier 2016 21:46

            @hervepasgrave !


            Bonsoir Hervépasgrave ,

            Je suis surtout complètement tout seul ici à défendre un point de vue 
            opposé à la majorité .

            Maintenant que je suis retraité j’ ai le temps de perdre du temps ici . 

            Une simple lecture des articles proposés ici vous indiquera l’ origine 
            et le statut de la plupart des auteurs . 

            Aucun artisan ( à part un ou deux ) 

            Aucun industriel . 

            Aucun patron .

            Ce qui veut dire , que tous les gus qui sont à la tête d’ une boite n’ ont
            pas une minute à perdre sur un site où 99,99%  des participants sont à la merci de quelqu’un qui les emploie .

            Vous comprendrez aisément  que le point de vue des salariés 
            qui s’ expriment ici n’ a aucune valeur statistique vu leur surreprésentation .

            Un honnête débat serait celui dans lequel les participants seraient 
            un peu de tous les bords .

            La bande  de constipés en tout genre parlant ici du fond de leur 
            vie stérile de salariés abonnés aux droits sociaux et aux tickets restaurant
            intéresse uniquement ceux qui ont envie d’avoir cette vie là .

            Ils ont tous l’ occasion de faire autre chose que de rester larbin chez Sneufeu 
            Rateupeu ou délinquant-taxi au ministère de la Culture .




          • foufouille foufouille 19 janvier 2016 22:06

            @rocla+
            sans grèviste, pas de retraite.
            toi comprendre ?
            renonces donc à ta retraite et utilise ton compte en suisse.


          • flourens flourens 19 janvier 2016 22:07

            @rocla+
            dans l’énumération de biens qu’apporte la vertueuse entreprise aux ignobles travailleurs sans reconnaissance des bienfaits tu oublies torcher le cul


          • foufouille foufouille 19 janvier 2016 22:13

            @rocla+
            les patrons bouffent avec hollande et ses potes. agoravox ne leur sert a rien.


          • TSS 20 janvier 2016 01:04

            @rocla+

             une entreprise qui les nourrit loge blanchit soigne et paye une retraite ?

            Renseignez vous,Hibernatus,çà c’etait au XIXème siecle... !!

             


          • tonimarus45 20 janvier 2016 12:19

            @rocla+— les ouvriers taillables et corveables a merci et retour au temps« des maitres des forges »- en fait les « dechets d’humanite » a l’oeuvre
            -


          • rocla+ rocla+ 20 janvier 2016 15:21

            @Porcu Nustrale


            `Bonjour Porcu Nustrale 

            Votre naïveté vous honore  , c ’est un qualité première . 

            Félicitations .

          • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 19 janvier 2016 22:07

            re,
            Oui ,mais bon ! ton discours prête a confusion.Personnes n’est indispensables. Mais il faut bien des règles,ou alors c’est l’anarchie et la loi du plus fort.
            C’est vrai pour moi (ouvrier et j’en suis fière car nous vivons dans un monde de spécialistes,de spécialités sans nom,qui perverti le travail,les lois du travail )
            J’ai au cours de ma vie professionnelle côtoyer de près un paquet de patrons ,il y en a de très bien,mais c’est ceux de la classes moyennes qui sont souvent des arrivistes(ils sont nombreux) ils polluent la société et cherchent a pervertir les règles par pur profit.
            Alors en ce moment ou tout n’est pas simple ,les vieilles guerres resurgissent ,pas capables de gagner de pognon ,alors autant en récupérer sur le dos des autres.
            Voila ce que je comprends. Et crois moi j’ai des enfants qui sont passés d’ouvrier (certes très qualifié,courageux) qui ont pourtant vécu en tant que personnel d’entreprise et quand ils se laissent aller à refuser ce qu’ils ont connus,une fois cadre ou patron, la il on affaire à my. Car cela serait trop facile une fois la machine en route d’oublier qui ont était,non ?

            Et puis combien de patrons qui se sont cassés la gueule,sont devenu ou redevenu du personnel,bizarrement ils essaient pour certains de prendre pied ou de faire leur chemin dans les boites sinon ils la ferme et ignore leurs anciens rêves de pouvoir de puissance.


            • berry 20 janvier 2016 06:35

              Le dispositif de la prime à l’embauche de 2 000 € est valable pendant 2 ans.
               
              pourquoi 2 ans ?
              pour tenir jusqu’à la présidentielle de 2017.
               
              et après 2017 ?
              rien à foutre !
               


              • Trelawney Trelawney 20 janvier 2016 09:52

                @berry
                Cela s’appelle le traitement politique du chômage, car il y a deux façon de s’occuper du chômage. La façon économique où l’on considère que la situation actuelle n’est pas bonne pour créer de l’emploi et ensemble on trouve des solutions pour se sortir de là. Cette solution créera des animosités chez pas mal de gens et ce n’est pas sans risque pour le politique, aussi telles des autruches on propose 500000 stages pour modifier artificiellement la courbe du chômage ou des primes cadeau bonux qui ne servirons à rien car ce n’est pas avec 2000 euro et même plus que l’on va inciter un employeurs d’employer


              • zygzornifle zygzornifle 20 janvier 2016 09:46

                Wouhahahahaha l ..... et pour soigner la leucémie il propose de supprimer le sang ? ......


                • Trelawney Trelawney 20 janvier 2016 10:53

                  Comme l’auteur le dit : l’incertitude et le principal frein à l’embauche. Cependant face au blocage de toute part. (la ministre du travail vient de dire qu’elle s’opposé à toute modification du code de travail contredisant son président et poussant un peu plus Macron vers la sortie) la tache est rude et quasiment impossible pour un président de l’envergure de Hollande.

                  Hollande a aussi mis en avant l’auto-entrepreneur tant décrié par lui même lors de sa campagne électoral. Il a dit : « Le portage salarial sera également assoupli pour permettre à chacun de proposer ses services sans avoir à créer tout de suite son entreprise ». Pour contourner le salarié, on crée un statut intermédiaire entre le salarié et l’entrepreneur. Autrement dit : parce que la réforme du statut du salarié est impossible on supprime le salarié pour le remplacer par un prestataire de service.


                  • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 20 janvier 2016 18:42

                    @Trelawney

                    Oui, si personne ne bouge, le salariat est destiné à disparaître.

                    Tout va devenir « du particulier au particulier » (sic).

                    Les Français sont tellement cons que dans un avenir pas très lointain, il y aura
                    - les fonctionnaires,
                    - et les autres, qui devront bosser du lundi au dimanche, qui connaîtront les joies de la semaine de 100 heures, pour essayer de s’en sortir.

                    Puis dans un futur un peu plus lointain, ce sera le statut de fonctionnaire qui sera supprimé, remplacé par l’ « auto-fonctionnaire », pourquoi pas ?

                    Toujours plus de précarité, toujours plus.
                    C’est l’économie « collaborative », l’économie « solidaire » (sic²), c’est-à-dire la loi du plus fort (du plus riche).

                    Et le chaos.  


                  • titi 20 janvier 2016 21:38

                    @ben_voyons_ !

                    Exactement.

                    L’économie sera uberisée.

                    Personne ne prendra plus le risque d’embaucher.


                  • Trelawney Trelawney 21 janvier 2016 07:16

                    @ben_voyons_ !

                    Toujours plus de précarité, toujours plus.
                    C’est l’économie « collaborative », l’économie « solidaire » (sic²), c’est-à-dire la loi du plus fort (du plus riche).

                    Et le chaos

                    je partage votre opinion à 100%


                  • Ruut Ruut 20 janvier 2016 10:53

                    Plus destructeur des acquis sociaux que la Gauche et le PS il devient difficile de trouver.

                    Titre parfait qui met en avant l’inconsistance de notre Chef de l’état.

                    Notons que lui aura son status et salaire a Vie.
                    Pourquoi n’applique il pas son nouveau status a l’ensemble de la classe Politique Président inclus ?
                    Plafond inclus.

                    Il doit montrer l’Exemple.


                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 20 janvier 2016 13:41

                      Au lieu de chercher des artifices et au lieu de s’evertuer à vouloir tromper les autres par tous les moyens (quand c’est le cas, on réussit toujours), il aurait été pluis simple que Hollande accepte avoir échoué son pari ! 


                      Il n’a pas réussi à infléchir la courbe du chômage, il doit le reconnaitre, tout le monde comprendra, MAIS LUI DOIT DECIDER EN CONSEQUENCE : Ne pas se representer en 2017, au moins... 

                      Mais comme je l’avais dit dernièrement, le courage politique a disparu et les initiatives populaires dans le bon sens... aussi !!! 

                      Ni la Gauche, Ni la Droite ne sont plus aptes a diriger la France !

                      • Hijack Hijack 20 janvier 2016 15:45

                        Pas possible ! Cette mesure, si elle est appliquée va non seulement augmenter le chômage, mais multiplier les fermetures d’entreprises de toutes tailles ... qui multipliera le nombre de demandeurs d’emplois, découragera tous les nouveaux et jeunes créateurs d’entreprises.
                        .
                        La seule solution pour supprimer le chômage serait d’alléger en charges sociales les entreprises ... qui compenseront la baisse de charges, par des charges de salaires en embauchant plus.


                        • tashrin 20 janvier 2016 17:47

                          @Hijack
                          La seule solution pour supprimer le chômage serait d’alléger en charges sociales les entreprises ... qui compenseront la baisse de charges, par des charges de salaires en embauchant plus.

                          Oui comme les restaurateurs avec la TVA, on l’a vu ca marche bien
                          Pour info, ce que vous preconisez, ca fait juste 40 ans qu’on le fait, on sait rien faire d’autre
                          Et ca fait 40 piges que le medef dit que c’est ce qu’il faut faire, mais sans le debut d’un embryon d’une ombre de la queue d’un quart de commencement de resultat. nada

                          C’est un non sens. On embauche aprce qu’on a des commandes et besoin de bras pour fournir et realiser de meilleures performances economiques. Supprimer le droit du travail ne créera pas de carnet de commandes en plus. Donc n’influera en rien sur les embauches
                          Lors des epoques ou la situation economique etait meilleure, les embauches avaient lieu et le CDI existait déjà. Les deux n’ont donc pas grand chose à voir


                        • Hijack Hijack 21 janvier 2016 00:17

                          @tashrin

                          Non, du tout ... je ne soutiens pas le Medef. La baisse des charges dont je parle ... ce sont les charges sociales que les entreprises françaises payent plus que les autres entreprises européennes. Alléger les charges sociales n’est pas enrichir les patrons, mais leur permettre d’être en concurrence avantageuse avec à leurs concurrents étrangers. Par exemple, tu usines un produit « X » et il te revient disons à 1 000 € pièce (dont les salaires, charges sociales, coûts de production etc ...), normal que tu revendes ce produit le moins cher possible, c’est à dire 1010 €. Pendant ce temps une entreprise disons norvégienne sort produit à 900 € -avec salariés mieux payés qu’en France, mais avec des charges sociales nettement moindres ; l’entreprise Norvégienne pourra vendre ce même produit, dison 920 ou 930 € ... sera toujours avantagée que l’entreprise française, qui n’aura plus que ses yeux pour pleurer. Licenciements, délocalisation ... vers moins cher qu’en Norvège.
                          .
                          Les commandes tu ne les as qu’après avoir affiché tes tarifs ... chérots, pour l’exemple.
                          Moins tu seras compétitif face aux entreprises étrangères, moins tu auras de clients.
                          .
                          Une entreprise qui aura peur d’engager un salarié, sachant qu’elle ne pourra le licencier s’il ne fait pas l’affaire, tu l’handicapes sévèrement. Sachant, qu’aucune entreprise ne se fait un plaisir à licencier (je ne parle pas des actionnaires, c’est tout autre chose ... ), elle licencie quand elle ne peut plus payer, point barre. Si elle licencie, soit elle est mal gérée, soit elle ne gagne plus d’argent avec le même effectif.


                        • foufouille foufouille 21 janvier 2016 02:25

                          @Hijack
                          "ce sont les charges sociales que les entreprises françaises payent plus que les autres entreprises européennes. Alléger les charges sociales n’est pas enrichir les patrons, mais leur permettre d’être en concurrence avantageuse avec à leurs concurrents étrangers"
                          c’est la rengaine du MERDEF, moins de cotisations sociales puis l’esclavage qui est le but final.
                          tu ne seras pas compétitif car la roumanie sera toujours moins cher. chez nous, le smic est le même pour tous.
                          la seule solution pour être compétitif est de diviser tous les prx par deux : salaire, loyer, etc.
                           sinon ce sera arbeit macht freï.


                        • Hijack Hijack 21 janvier 2016 14:12

                          @foufouille

                          Dans ce cas, la Roumaine aura moins de possibilités techniques ... produira moins bien, moins vite, ouvriers moins qualifiés etc ...
                          .
                          J’emmerde le Medef, qui ne sert à rien ... de même que tous les syndicats qui ne défendent que leur inutile existence dans chaque grande entreprise.

                          Si tu parviens à faire diviser par 2 ne serait-ce que le loyer, tout serait réglé.
                          .


                        • foufouille foufouille 21 janvier 2016 16:11

                          @Hijack
                          non la roumanie ne fait pas moins bien. certaines voitures sont produites en roumanie.
                          la chine ne fait pas moins bien non plus.


                        • Hijack Hijack 21 janvier 2016 19:37

                          @foufouille

                          Non, la Chine ne fait pas moins bien, c’est évident, pareil pour la Roumanie, c’est vrai. Surtout, les chinois font suivant la commande.
                          Mais la Chine et la Roumanie ont des salaires et charges moins élevées qu’en France.


                        • foufouille foufouille 21 janvier 2016 19:53

                          @Hijack
                          ce sont les prix qui sont moins cher. à moins que tu puisse vivre avec 100€ en france.
                          tu peut aussi euthanasier les malades et retraités ç a fera moins de « charges ».


                        • alinea alinea 20 janvier 2016 18:03

                          Il n’a pas pensé, Hollande, à supprimer le travail salarié ?
                          Plus de salariés, plus de chômeurs ! certes, au début cela foutrait une belle pagaille mais avant que l’on se ressaisisse, toutes les boîtes auraient coulé, les petites comme les grosses. Soudain, ils les regretteraient leurs salariés, les patrons, mais trop tard.
                          Ensuite on se réorganise par la base en coopératives, pour faire le nécessaire ; finies les boîtes polluantes, inutiles, fini le salariat comme l’esclavage. Finis la surabondance, le gaspillage, la publicité, le stress, le temps perdu en déplacements ; on bosse local au gré des besoins. Trois heures par jour sont largement suffisantes, comme l’a calculé André Gorz.
                          Je n’y vois que des avantages, pas vous ? smiley


                          • tashrin 20 janvier 2016 18:15

                            @alinea
                            Ben techniquement c’est exactement l’objectif poursuivi par le dispositif autoentrepreneur...
                            Donc si si, il y pense


                          • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 20 janvier 2016 18:46

                            @alinea

                            Oui, si personne ne bouge, le salariat est destiné à disparaître.

                            Tout va devenir « du particulier au particulier » (sic).

                            Les Français sont tellement cons que dans un avenir pas très lointain, il y aura
                            - les fonctionnaires,
                            - et les autres, qui devront bosser du lundi au dimanche, qui connaîtront les joies de la semaine de 100 heures, pour essayer de s’en sortir.

                            Puis dans un futur un peu plus lointain, ce sera le statut de fonctionnaire qui sera supprimé, remplacé par l’ « auto-fonctionnaire », pourquoi pas ?

                            Toujours plus de précarité, toujours plus.
                            C’est l’économie « collaborative », l’économie « solidaire » (sic²), c’est-à-dire la loi du plus fort (du plus riche).

                            Et le chaos. 


                          • alinea alinea 20 janvier 2016 19:05

                            @ben_voyons_ !
                            Si on repart du bas, nous ne sommes plus contraints d’être néolibéraux ; plus personne à enrichir, même pas soi-même, juste vivre ! les coopératives sont de l’anarcho-socialisme, donc plus de chef, chacun gagne la même chose, dans un effort commun, plus de rivalités internationales, donc plus de « compétitivité » puisque nous produisons local, et seulement en fonction des besoins.
                            Personne ne veut supprimer le salariat qui, jusqu’à nouvel ordre, enrichit les actionnaires, ni les fonctionnaires, qui, jusqu’à nouvel ordre travaillent pour l’État, donc en sont les supports.
                            la mentalités des professions jusqu’ici libérales sera à changer de fond en comble, mais comme c’est la situation qui fait « l’être » ou le larron, ça ne tarderait pas !
                            Ah ! j’oubliais, bien sûr, avant de s’y coller, plus d’écrans d’I-Pad ou autres conneries, certes.Mais il ne faudra pas cent sept ans pour trouver des ingénieurs fanas pour faire leur coop ; comme ce ne sera plus dans la mentalité, plus d’obsolescence programmée et plein de réparateurs partout ! Et Linux ou assimilé pour tous.
                            Plus besoin de bagnoles ou quasi, la santé du piéton et du cycliste reprendra le dessus, hors loisir du WE comme aujourd’hui, et comme pas besoin d’économies ( dette annulée) il y aura une école par village et par quartier !!
                            Pensez-y !! smiley
                            Alors, après réflexion, vous serez au clair vis à vis de tout ce que vous êtes capables de subir pour garder vos joujoux, un semblant de supériorité par rapport au voisin, car, bien sûr, quand on vit pleinement sa vie, plus besoin d’escapades le WE, plus besoin de « décompression » en vacances ; juste la curiosité, une ou deux fois dans sa vie, d’ailler voir ailleurs, ou tout sera redevenu différent, parce que tous auront fait de même.


                          • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 20 janvier 2016 22:45

                            @alinea

                            c’est qui « on », c’est qui « nous » ?
                            L’homme est un loup pour l’homme.
                            Les Français sont d’accord pour l’égalité mais chacun veut être plus « égal » que son voisin. Rien ne pourra faire changer cette mentalité. Rien.

                            « Personne ne veut supprimer le salariat ».
                            Oh que si !!

                            L’auto-entreprise a été créée en espérant que les fraudeurs du dimanche allaient se déclarer spontanément. Non seulement cela a été un échec mais cela a engendré une nouvelle concurrence déloyale envers les travailleurs indépendants. Ces derniers sont moribonds, il aura fallu moins de 10 ans, bien fait pour eux ; plutôt que de faire bloc, ces andouilles se sont chamaillées lamentablement, corporation par corporation.
                            L’auto-entreprise est dorénavant phagocytée par les grands groupes (était-ce prévu dès le départ, je ne le sais) ; ces derniers, plutôt que de faire signer des CDD ou des CDI, engagent des travailleurs en statuts d’AE, ces derniers perdant tous les avantages du salariat (coûteux aux entreprises) !!!
                            Le salariat emmerde les grandes entreprises (et les petites), trop de contraintes, un AE bien plus précaire est largement plus corvéable ! Et il est jetable du jour au lendemain, remplaçable immédiatement.

                            Et quand les salariés seront laminés, ce sera le tour des fonctionnaires (ça a déjà commencé, d’ailleurs).

                            La réalité, ce n’est pas le pays des bisounours.


                          • LEELOO Naoh 20 janvier 2016 22:55

                            @Alinea

                            A l’appui faudra juste changer la devise de notre contrée en : Empathie - Autodérision - Fraternité
                            Si seulement  smiley


                          • alinea alinea 20 janvier 2016 23:07

                            @ben_voyons_ !
                            non, non, l’homme n’est pas un loup pour l’homme, ni un bisounours d’ailleurs ; l’homme réagit en fonction de sa situation ; s’il n’est pas exploité, oppressé, l’homme peut développer une qualité inimaginable d’énergie bénéfique ; il n’est pas là question de partage d’un gâteau, mais d’un effort collectif. Cela change la donne, assez pour changer l’homme !


                          • foufouille foufouille 21 janvier 2016 00:13

                            @alinea
                            si certains Hommes sont des loups ou pire pour l’Homme. et ils sont nombreux.


                          • rocla+ rocla+ 20 janvier 2016 18:27

                            Le rigolo de tout ça  c ’est que tout le monde pense qu’ il 

                            a «  droit  » à un travail .

                            C ’est généré à partir de quel concept un postulat pareil ?

                            • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 20 janvier 2016 18:55

                              @rocla+

                              Surtout avec la confusion monumentale de base :

                              les gens confondent travail et emploi, ce qui est très loin d’être la même chose.

                              - les travaux, on en trouvera une infinité (ou presque)
                              - les emplois, en revanche, c’est tout à fait différent.

                              Trouver un travail est extrêmement facile,
                              trouver un travail rémunéré (à sa juste valeur) est très difficile.
                               


                            • foufouille foufouille 20 janvier 2016 19:53

                              @rocla+
                              c’est écrit dans la loi, du style « droit de subvenir à ses besoins ».


                            • rocla+ rocla+ 21 janvier 2016 14:14

                              @ben_voyons_ !


                              Donc sachant qu’ il y du travail et qu’ il n’ y a pas d’ emploi 
                              il est facile de créer son emploi en travaillant , par ex  auto-entrepreneur ...

                            • foufouille foufouille 21 janvier 2016 16:09

                              @rocla+
                              non il n’y a pas de travail sans clients. sauf largement plus bas que le smic.


                            • rocla+ rocla+ 21 janvier 2016 19:44

                              @foufouille


                              non il n’y a pas de travail sans clients.

                              Un peu comme quand il fait jour il fait pas nuit .

                              Et le contraire en cas de réciproque ... smiley

                            • foufouille foufouille 21 janvier 2016 19:49

                              @rocla+
                              tu peut aussi travailer gratos en bon larbin.


                            • rocla+ rocla+ 21 janvier 2016 19:53

                              @foufouille


                              Euh là je suis à Paris à l’ hôtel Mercure  Bastille  Voltaire  et je t’ emmerde ... smiley

                              en bon larbin ... smiley   s’pèce  de connard  des RSA ...

                            • foufouille foufouille 21 janvier 2016 20:56

                              @rocla+
                              bouffe bien ton matelas suisse de bifeton. comme ça tu auras plus rien quand ta retraite sera diminuée.
                               smiley


                            • adeline 22 janvier 2016 20:17

                              @foufouille
                              cette lutte de pauvres bougres est affligeante.


                            • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 20 janvier 2016 18:49

                              Oui, si personne ne bouge, le salariat est destiné à disparaître.
                              Tout va devenir « du particulier au particulier » (sic).

                              Les Français sont tellement cons que dans un avenir pas très lointain, il y aura
                              - les fonctionnaires,
                              - et les autres, qui devront bosser du lundi au dimanche, qui connaîtront les joies de la semaine de 100 heures, pour essayer de s’en sortir.

                              Puis dans un futur un peu plus lointain, ce sera le statut de fonctionnaire qui sera supprimé, remplacé par l’ « auto-fonctionnaire », pourquoi pas ?

                              Toujours plus de précarité, toujours plus.
                              C’est l’économie « collaborative », l’économie « solidaire » (sic²), c’est-à-dire la loi du plus fort (du plus riche).

                              Et le chaos.  

                              Un métier d’avenir : statisticien des suicides en France. Ca va morfler !


                              • Le421 Le421 20 janvier 2016 18:55

                                Une bonne idée pour l’orchestre Hollande / Valls / Macron...

                                Faire plaisir aux syndicats en mettant la semaine de 32H.

                                En même temps, les heures supplémentaires ne seraient augmentées que de 1% et pas de charges patronales sur ces dépassements.
                                Normalement et assez rapidement, on devrait passer à des semaines effectives de 42 à 45 voire 50H pour ceux qui garderont leur boulot.
                                En même temps, il faudra aussi penser à augmenter les effectifs chez Pôle Emploi.

                                Le seul hic, c’est qu’on a pas encore trouvé le système pour que les cons-ommateurs sans argent dépensent pour faire marcher l’économie. Mais bon.
                                Faut pas désespérer.

                                Gattaz a fait passer au pilon ses pinn’s « 1 million » !!
                                Au moins un qui assume de nous avoir pris pour des cons.


                                • rocla+ rocla+ 20 janvier 2016 19:19

                                  Encore plus rigolo est de constater qu’ il y a à peine  150 ans il n’ y 

                                  avait pas encore l’ électricité dans les maisons .

                                  Pas de chauffage central , un chiotte pour tout l’ étage , pas de bagnoles 
                                  pas de télé , pas de radios , pas de restaus , des arracheurs de dents , 
                                  on mourrait pour une simple grippe , pas de médocs , pas de transports en 
                                  commun , pas d’eau chaude au robinet , on allait à la guerre patauger dans 
                                  les tranchées , à l’ hosto si tu y allais tu te retrouvais à cinquante dans une 
                                  salle commune , 

                                  150 ans plus tard on a un niveau de vie sans comparaison avec d’ où on 
                                  sort , et tout le monde trouve que rien ne va plus . 

                                  C’ était la minute nécéssaire de Monsieur Cyclobébête .

                                  • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 20 janvier 2016 22:54

                                    @rocla+


                                    150 ans plus tard on a un niveau de vie sans comparaison avec d’ où on 
                                    sort , et tout le monde trouve que rien ne va plus .

                                    Un grand nombre de Français n’est vraiment pas bien dans sa tête.
                                    Plus personne n’arrive à se contenter de ce qu’il a.
                                    Autour de moi, presque tous sont obsédés par des trains de vie démentiels :
                                    - voiture neuve tous les 2-3 ans,
                                    - cinéma plusieurs fois par semaine,
                                    - restaurant régulièrement,
                                    - des voyages, des voyages, des voyages à travers le Monde,
                                    - des achats à n’en plus finir, surtout des produits de luxe...
                                    Le syndrome du gavage.
                                    Ils veulent se gaver.
                                    A tous points de vue.
                                    Alors évidemment, ça coince.

                                    A mon avis, ce sont les ondes des téléphones mobiles qui leur ont grillé le cerveau.
                                    Comme je refuse toujours d’en avoir un, j’ai échappé à l’épidémie.
                                    Et j’ai pas la télé.


                                  • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 20 janvier 2016 23:12

                                    @rocla+

                                    De toutes façons, c’est pas grave, le réajustement arrive bientôt.

                                    La guerre civile en cours continue de s’étendre, occultée par les médias ; mais les gens parlent !
                                    Quotidiennement
                                    - magasins qui brûlent,
                                    - magasins pillés,
                                    - agressions isolées ou en bandes, aussi en zone urbaine que rurale,
                                    - voitures détruites par le feu, dorénavant aussi bien en zone rurale qu’urbaine,
                                    - dégradations à répétition de biens publics ou privés,
                                    - caillassages de forces de l’ordre et de secours.

                                    Et les militaires chargés de l’état d’urgence commencent à être sérieusement fatigués, devant travailler dans des conditions parfois déplorables.

                                    Mais tout va très bien ; les priorités :
                                    - faire barrage au Front National,
                                    - revendre les cadeaux de Noël,
                                    - effectuer des marches blanches.

                                    Je propose une marche blanche contre le chômage.


                                  • foufouille foufouille 20 janvier 2016 23:24

                                    @ben_voyons_ !
                                    « Autour de moi, presque tous sont obsédés par des trains de vie démentiels :
                                    - voiture neuve tous les 2-3 ans,
                                    - cinéma plusieurs fois par semaine,
                                    - restaurant régulièrement,
                                    - des voyages, des voyages, des voyages à travers le Monde,
                                    - des achats à n’en plus finir, surtout des produits de luxe... »
                                    tu habites chez les bobos ?


                                  • rocla+ rocla+ 21 janvier 2016 17:40

                                    Le monde est pas seulement remplis de gugusses au RSA et

                                    ayant-droit à la CMU . 

                                    Plein de gens sont intégrés , achètent des appart des maisons des autos
                                    des moulinettes et des turbullettes  et vont faire du ski dans les stations d’ hiver .


                                  • foufouille foufouille 21 janvier 2016 19:47

                                    @rocla+
                                    c’est pas la majorité.
                                    tu as aussi des petits vieux dont la retraite de commerçant est payé par les autres.
                                    certains ont aussi pas eu de chance ou laisser pourrir leur immeuble.


                                  • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 21 janvier 2016 20:48

                                    @rocla+
                                    toujours le même.
                                    Mais si les conditions ont changées, les conditions humaines sont restées bien maigre.Il ne faut pas confondre un confort matérialiste et économique et le reste !
                                    Le confort que tu décries est de plus obligatoire pour vivre ,travailler,exister,cherchent les erreurs et les qualités de cela.


                                  • rocla+ rocla+ 20 janvier 2016 20:15

                                    C ’est rigolo , même payés 300 % le dimanche les syndicats ne veulent pas 

                                    aller travailler .

                                    Ils iront le jour où ils crèveront de faim .

                                    En attendant ils sont joufflus et gros pleins de soupe .

                                    • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 23 janvier 2016 21:55

                                      @rocla+
                                      Bonjour , je suis en retard sur ton commentaire.Mais je vais te répondre simplement .J’ai eu des époques ou je crevais la dalle ou j’aurais béni être payé trois cent pourcent.Mais la question fondamentale n’est pas ici (du moins ,pour ta compréhension à toi)
                                      La question est que si la généralisation du travail le week-end est effective ,les week-end n’ont plus de sens ,le repos quotidien est mort.Car cela veux dire que la société travailleras 7/7,24/24,365/365 jours. Où est l’avancée,dis moi ? Alors oui il y a des jobs pour le travail le week-end, cela doit être un choix.(tourisme,resto,pompier...........) Les syndicats je m’en bat les c.. comme beaucoup de Français,car ils sont à côté de la plaque depuis belle lurette.Tu peux donc les dénoncer ,chercher à les détruire je m’en balance,mais toi aussi tu es a rayer de la carte,tu n’es pas mieux avec ta mentalité.Tu défends comme tes détracteurs des intérêts personnels et égoïste.


                                    • rocla+ rocla+ 24 janvier 2016 12:54

                                      @hervepasgrave !


                                      Bonjour , 

                                      Ben oui hein , on aimerait tous un peu vivre dans le monde comme on 
                                      voudrait qu’ il soit . 



                                      Toi tu as pas envie de travailler le dimanche , c ’est qui qui pourrait 
                                      t’ obliger à le faire ?

                                      Tu aimes pas les syndicats ? moi non plus . 

                                      Ce qui nous différencie , c ’est que tu auras été employé toute ta vie , 
                                      alors que j’ étais à mon compte dans les 37 ans .

                                      Pendant cette période j’ ai travaillé dans les 45 dimanches que que compte 
                                      l’ année . C’ était super  , j’ en ai un très bon souvenir .

                                      Ce qui est vraiment super c ’est qu’ on a le choix . 

                                      D’ être employé , avec ses avantages et ses inconvénients .

                                      D’ être à son compte , avec ses avantages et ses inconvénients .

                                    • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 24 janvier 2016 20:24

                                      @rocla+
                                      Si cela n’est pas une réponse de m...alors, là !!!!!!!!!!!!!!! Mais bon


                                    • rocla+ rocla+ 21 janvier 2016 06:36

                                      Et le plus incroyable ... tiendez-vous bien ....


                                      Quelques terroristes syndicaux qui représentent rien que trois pelés 
                                      et deux tondus par rapport à la population totale , décident de qui a le droit 
                                      de travailler le dimanche .

                                      C ’est beau la démocratie ....

                                      • rocla+ rocla+ 21 janvier 2016 06:40

                                        Il y a environ 16% des travailleurs qui sont syndiqués .


                                        Et ces tocards d’ un autre temps font leur loi ....

                                        • zygzornifle zygzornifle 21 janvier 2016 09:39

                                          la solution c’est Juppé président car c’est le grand spécialiste des emplois fictifs.....Une fois élu il en crée 6,5 millions et voila plus un seul chômeur .....


                                          • zygzornifle zygzornifle 21 janvier 2016 09:41

                                            en tout cas il sait bien bricoler pour sa future retraite le flamby.....
                                            en retraite François Hollande va couter mensuellement :

                                            maire/conseiller général 6000€
                                            Député 6800€
                                            Président de la République 6000€
                                            Conseiller constitutionnel 12000€
                                            Cour des Comptes 5000€

                                            total 35 800€ 


                                            • robert 21 janvier 2016 17:35

                                              @zygzornifle foutaises, il n’y a pas de cumul des retraites.


                                            • zygzornifle zygzornifle 22 janvier 2016 13:18

                                              en tout cas pour les députés le chômage c’est Byzance :

                                              Avant de quitter la présidence de l’Assemblée Nationale, Jean Louis Debré, nouveau président du conseil constitutionnel, a fait un joli cadeau à ses amis députés de tous les partis : une loi, votée en catimini par tous les groupes, permettant à tous les députés non-réélus en juin prochain, de continuer à percevoir leur indemnité parlementaire pendant encore 60 mois ....


                                              • baron 24 janvier 2016 12:13

                                                Pour ceux qui ne comprennent pas qu’il est normal de donner une indemnité de licenciement en voici une des raisons principale.

                                                Pour faire simple, une entreprise se développe et investit dans une large mesure grâce au fruit du travail des salariés. Il est effectivement rare qu’un employeur vendent son yatch ou une résidence secondaire pour cela.
                                                Les employés ayant participés à l’enrichissement de l’entreprise il est normal qu’une partie du fruit de son travail lui revienne. lors d’un licenciement.
                                                Tout employeur compétent en gestion devrait être capable d’évaluer ce qu’un employé lui à rapporté à lui et à son entreprise et par là même ne pas discuter les sommes minimes déjà prévus dans les textes. Les indemnités pourraient être bien plus importante si ce calcul était fait.
                                                Parce que s’il l’on admet qu’un salarié n’est pas un esclave, on peut considérer comme normal qu’il récupère une part de la richesse générée par son travail. Le salaire n’est pas la seule chose à prendre en compte, une société moderne doit être juste et équitable pour tout le monde y compris pour celui qui fait le plus gros du boulot.


                                                • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 26 janvier 2016 21:04

                                                  @baron
                                                  Bonsoir,
                                                  encore en retard sur un commentaire.Mais je vais te faire une comparaison qui devrait si tu la comprend rendre les choses plus pertinente.Quand tu est un bidasse tu reçois ta paie avant de bosser .Il en découle que tu es en dette.Mais dans le monde du travail c’est le contraire tu avances ton travail.Alors qui est débiteur de l’autre.Voila une simple et unique raison. Ceal éviterai de polémiquer pour rien.


                                                • rocla+ rocla+ 24 janvier 2016 12:41

                                                  Exact baron , 


                                                  Un employé doit pouvoir prétendre à partager les fruits de l’ entreprise .

                                                  En dehors du salaire , des vacances , des tickets -restaurant , des indemnités 
                                                  kilométriques , de l’ absentéisme , des jours de maladies prescrites par 
                                                  le médecin « compatissant  »  de la participation au bénéfices selon les entreprises , 
                                                  un bon patron doit , en cas de difficultés payer des grosses indemnités 
                                                   de licenciement et aussi ouvrir le lit de sa femme à cet employé méritant .

                                                  Non mais  , dans quel monde vit-on ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

vincz777


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès