• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pour qui roule Mélenchon ?

Pour qui roule Mélenchon ?

Photo Orélien Péréol

J’appelle mélenchonistes les électeurs et les militants de Mélenchon. Les noms qu’ils se donnent eux-mêmes sont trop autocentrés pour pouvoir être employés par quelqu’un qui vise à analyser, c’est-à-dire à comprendre de quoi est fait ce mouvement, d’où il vient, comment il fonctionne, et quel est son retentissement dans la société française.

Les mélenchonistes se nomment « la France insoumise ». Ils ne sont pas la France, aucun groupe ne peut s’appeler la France, même avec un adjectif. C’est le même type de colonisation que l’UMP qui se fait appeler « les Républicains ». Les citoyens constitutifs de « la France insoumise » se nomment « les insoumis ». Qu’est-ce qu’il reste aux autres ? La soumission ? Ces deux points ne sont pas acceptables. D’autant plus que ces prétendus insoumis sont fortement soumis à leur chef Mélenchon, réellement, dans leurs paroles, dans leurs actes, ce qu’ils ne reconnaitront jamais, alros qu’il n’y a qu’à les lire et les voir faire.

Mélenchon est dans le personnel politique de la France institutionnelle depuis très longtemps et on ne sait pas ce qu’il y a fait. On peut dire sans grand risque de se tromper qu’il n’a rien fait ou si peu que c’est rien en regard de cette longue durée.

Le nom de Mélenchon n’est associé à aucune lutte ouvrière. Il était même très critique des Lip, les trouvant manipulés par les curés et l’église. (http://www.autogestion.asso.fr/?p=4323)

Dans sa longue appartenance au PS, on ne trouve aucune loi à laquelle il aurait participé d’une façon ou d’une autre.

Par contre, s’il était élu président, il agirait, on verrait des choses étonnantes. Beaucoup de choses, vraiment beaucoup, très fortes. De ce point de vue, c’est un politicien lambda, qui promet de faire demain ce qu’il n’a pas fait depuis 30 ans (même pas essayé, il est passé entre les gouttes, partout, tout le temps, on ne sait pas bien).

Ces mélenchonistes sont des croyants : le réel ne les intéresse pas ; ils ont le salut avec eux et ceux qui ne les rejoignent pas ne méritent aucune attention, aucun respect. Ils sont dans une attitude de secte : ils ne répondent pas aux questions, et rejettent absolument, on pourrait dire « excommunient » celles et ceux qui les posent. Je prends le mot secte dans son aspect essentiel que la sociologie a repéré il y a plus d’un siècle de la coupure radicale entre ceux qui adhèrent et les autres : les sectes sont caractérisées par le fait qu’elles ne passent aucun accord avec d’autres groupes. Il y a leur pureté et le reste… qui doit plier. C’est toujours la faute des autres. Ils ont tellement raison qu’ils ne peuvent pas modifier leur avis au contact de l’avis des autres, c’est aux autres de le faire. Ou ils se joignent à nous et nous aurons raison ensemble, ou ils ne le font pas et ils seront responsables de notre défaite.

Mélenchon et ses électeurs jugent le réel et le réel ne leur convient jamais, il n’est jamais conforme à leurs idées. Les discours qui valident leur attitude sont appuyés sur leur être, sur leur « moi » : ceux qui s’expriment (parce que bien des Mélenchonistes voteront Macron et ne le disent pas trop, ils ont raison) disent qu’aucun des candidats ne les représentent, ils ne voteront donc pas. Au soir du 7 mai, il y aura un président ou une présidente et on ne vote pas pour s’exprimer, ni pour se faire représenter (au sens de s’effacer ensuite devant un représentant), on vote pour choisir le dirigeant central de notre pays.

Ces jours, dans sa campagne, à Périgueux, Mélenchon s’est disputé avec un ouvrier : Jean-Luc Mélenchon userait sa vie à défendre les ouvriers ; c’est la droite et le PS qui a mis les ouvriers dans la merde. Mélenchon a été membre du PS, élu et ministre une fois, pendant, en gros, 18 ans de 1990 à 2008 ! Rien ne le rebute. Dans le même déplacement à Périgueux il proclame sans rire : « Venir voir les cheminots ici est une façon de manifester une fraternité humaine qui manque cruellement dans notre société aujourd’hui. »

La situation du second tour sort de cette attitude des mélenchonistes : le seul accord qu’il pouvait envisager avec Hamon était la « soumission » de ce dernier (je m’amuse ironiquement à employer l’axe mélenchoniste soumission-insoumission). Un accord entre les deux, un programme commun, aurait mis Mélenchon, ou Hamon, au second tour avec 25,94% des voix, l’un devenant premier ministre de l’autre, mais voilà ! il eut fallu s’entendre avec quelqu’un !

La victoire n’est pas le but de Mélenchon, ni des mélenchonistes.

Leur but, c’est leur pureté : ils ne se compromettent pas. Mélenchon en ne se présentant pas à la primaire de la gauche est grandement responsable de cette configuration du second tour. Mais c’est de la faute des autres et en lisant ce que mes très nombreux amis mélenchonistes écrivent sur FB, c’est de la faute à tous ceux, dont moi, qui n’ont pas compris qu’il fallait voter pour Mélenchon. Leur chanson est que si tout le monde de gauche avait voté Mélenchon, on n’en serait pas là, c’est donc bien la faute de toutes celles et ceux qui n’ont pas voté Mélenchon au premier tour.

Mélenchon n’appelle pas à voter pour l’un ou l’autre des candidats, il ne se mouille pas, ou on est totalement avec lui ou on n’existe pas. Il affirme qu’il ne vote pas pour MLP, il peut faire cette affirmation puisqu’elle est du côté du rejet, mais il ne peut pas dire plus. Il joue encore le coup d’après, dans une inconséquence irrationnelle, son groupe n’a pas l’implantation territoriale qui lui permet d’envisager de gagner les législatives et d’imposer une cohabitation à la présidente élue ou au président élu. Cela n’a pas d’importance. A de l’importance, le fait de croire et d’affirmer qu’on a tellement raison qu’on ne peut affaiblir cette raison en la mêlant, même peu, à la raison des autres et qu’il vaut mieux perdre dans cette affirmation que de gagner et d’agir ensuite dans le réel, en faisant ce qu’on peut parce que le réel est plus fort que la volonté et qu’on peut faire énormément de choses, si on le respecte (on fait voler des avions parce qu’on sait se servir de la pesanteur).

Avec cette attitude, Mélenchon ne voit aucun problème à demander des concessions à Macron : Au lieu de m'insulter, pourquoi ne ferait-il pas un geste. Il pourrait leur dire 'je vous ai compris, je retire la réforme du code du travail'. Il faut faire quelque chose Monsieur Macron, vous ne pouvez pas vous contenter de venir et de dire 'je veux un vote d'adhésion'. Evidemment, voter Macron n’est pas adhérer. Il imagine que celles et ceux qui votent Macron sont dans la fusion, comme celles et ceux qui votent pour lui. Le compromis, la négociation sont hors de portée de l’attitude mélenchoniste.

Se présentent à l’élection des candidats pour qui le débat n’est pas le chemin de la résolution des problèmes. C’est de cela que Mélenchon est le nom.


Moyenne des avis sur cet article :  2.67/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

120 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 2 mai 09:39

    Comment faut-il le dire pour être entendu ?

    De 1974 à nos jours, le chômage est passé de 400.000 à 3.500.000 Personnes.
    Depuis plusieurs alternances politiciennes, le chômage constitue la préoccupation prioritaire des Français(es).
    Les candidats à l’élection présidentielle ont été incapables d’élaborer des programmes socio-économiques en mesure d’éradiquer le chômage.
    D’où la dispersion quasi égale des suffrages au premier tour.
    Macron a déjà indiqué que, grâce à ses réformes économiques, le taux de chômage sera ramené de 10 % à 7 % de la population active.
    En 2022, il existera encore 2.450.000 Chômeurs.
    Cela ne satisfait pas les Français(es).
    C’est pour cela que l’écart se resserre avec l’hommasse le pen...
    1)
    Lettre ouverte à la Classe Ouvrière (et à tous ceux qui se sentent victimes du Capitalisme, du Libéralisme Économique et de la Mondialisation).
    http://www.sincerites.org/2017/04/lettre-ouverte-a-la-classe-ouvriere-et-a-tous-ceux-qui-se-sentent-victimes-du-capitalisme-du-liberalisme-economique-et-de-la-mondial
    2)
    Histoire du séisme politicien français de 2017...
    http://www.sincerites.org/2017/04/histoire-du-seisme-politicien-francais-de-2017.html


    • soi même 3 mai 01:44

      A propos de Mélenchon, il ne faudrait pas trop prendre les enfants du bon Dieux pour des canards sauvages, Mélenchon est l’alter ego de Marie Le Pen, un hercule de foire.
       


    • Hecetuye howahkan Hecetuye howahkan 2 mai 09:43

      Salut , l’ennui avec cet article comme avec les premiers articles de Bruno Guigue c’est que je ne vois rien à rajouter ..merci smiley


      • JL JL 2 mai 11:20

        @Hecetuye howahkan
         

         et moi je ne vois rien à garder.
         
        Pas merci.
         
         smiley

      • Alren Alren 2 mai 12:44

        @JL

        L’auteur s’est bien gardé de dire que le parti socialiste n’était en rien socialiste au sens où l’entendaient Jaurès et Blum !!

        Il n’est pas gêné que le FN reprenant l’appellation de Front national qui désignait les communistes français en guerre contre la nazis, pendant des « fronts » russes, ainsi que l’on désigne là-bas les grands groupes d’armées et leurs zones de combat, se dise le parti des patriotes comme s’ils étaient les seuls à aimer leur patrie. Évidemment, là, je ne parle pas de Macron !!!

        Et il connaît mal l’articulation de la langue française : l’ajout de l’adjectif « insoumise » souligne précisément que les 470 000 adhérents (!) au mouvement, prétendent ne pas se soumettre aux diktats du capitalisme et de son outils principal l’UE et retrouver la souveraineté populaire pour que la politique soit en leur faveur, au lieu que tous les autres groupes politiques, à l’exception du NPA et de LO, privilégient le capital sur le travail, et se soumettent effectivement aux intérêts du premier en sacrifiant le second.


      • Louve de France Louve de France 2 mai 15:40

        @Alren


        Le social-traitre Melenchon est en train de faire des appels du pied a Macron....Vous n’avez toujours pas compris ? Alors je vais vous expliquer : 


        La « rebellitude » de Mélenchon (membre du GOF), n’est qu’une excroissance du système que les « Insoumis » prétendent pourfendre. 


        Sans le savoir, vous roulez pour Macron !



      • Et hop ! Et hop ! 3 mai 00:47

        @Louve de France


        Il faut faire barrage au fascisme, oui, mais comment ?


      • Louve de France Louve de France 3 mai 02:56

        @Et hop !


        Comment faire face au fascisme du mondialisme ? En glissant un bulletin français dans l’urne, mais je m’attends aux pires fraudes et comme vous le savez, le bourrage des urnes est une tradition française. 

        Quand on voit qui tient les manettes de ce pays, plus rien ne me surprend. 

      • Etbendidon 2 mai 09:52

        Et ben vous alors votre article ne va pas plaire ici (hein le 421 ?)
         smiley
        Et pi il n’y a pas que des cons sectaires et abrutis chez les mélenchonistes !
        Tiens etbendidon qui a voté Mélenchon au premier tour et qui veautera LePen dimanche
        etbendidon véritable insoumis garanti pur porc 100%
        Mairde à la droate à la gôche à yahvé, allah et bouddha
         smiley


        • Spartacus Spartacus 2 mai 09:56

          Les Melenchonistes sont à 80% des fonctionnaires, agents des sociétés publiques ou proches de la gamelle de l’état.

          Ils vivent dans un monde parallèle « cocooning fonction publique »ou ils « s »imaginent entre eux le monde qu’ils ne connaissent pas« .

          Ce sont des décalés vivant dans un univers parallèle de droits sociaux différenciés et désirant vivre aux dépens des autres.
          Ils ont un problème avec l’argent, et sont quasi tous envieux, jaloux de ceux qui créent de la richesse.....

          Ils imaginent être des »ouvriers« mais a part quelques employés de multinationales qui ressemblent à l’administration, les ouvriers ne sont pas Melenchonistes.
          Ils haïssent la mondialisation, mais ce sont les premiers à ne pas y être confrontés statutairement...
          Ils veulent la »répartition" mais pas pour eux. 
          Eux veulent des droits acquis, un concept de l’iniquité qui les favorise aux dépens des autres....

          Ce sont en général des gens immobiles intellectuellement, enfermés dans des postures, mais qui ne créent rien, n’investissent dans rien et vivent à charge des autres, tout en sentant supérieurs parce qu’un jour ils ont réussit un concours de la fonction publique...

          Ils sont assez sectaires, agressifs, pratiquent la censure et l’agression ad personnam quand ont leur sort leur vérité...

          Regardez Agoravox, vous en avez de belles brochettes.



          • Etbendidon 2 mai 10:26

            @Spartacus
            Ah ben vous monsieur spartacus vous faites encore plus fort que l’auteur
             smiley
            Vous allez vous battre à UN contre CENT
            mais vous êtes un gladiateur cela ne vous fait pas peur
             smiley
            Ils sont assez sectaires, agressifs, pratiquent la censure et l’agression ad personnam quand ont leur sort leur vérité...
            ben je ne sais pas si c’est eux mais en tous cas ils ont congelé mon nartic sur le score dérisoire de François Achelinot
             smiley


          • Hecetuye howahkan Hecetuye howahkan 2 mai 10:41

            @Etbendidon

            le surnom de Spartacus ici ne fait pas référence au gladiateur lui même mais au nom de code Spartacus pris par Adam Weishaup , ami entre autre de Rothschild de l’époque et qui créa les illuminés de Bavière


          • JL JL 2 mai 10:50

            @Hecetuye howahkan
             merci pour ce lien Spartacus.


          • Hecetuye howahkan Hecetuye howahkan 2 mai 11:56

            @Etbendidon

            pas de problème..tout ceci est tout à fait relié à notre présent par aussi le pseudo siècle des lumières, la pseudo révolution française, le sionisme , le marxisme, le freudisme, l’islam radical la franc maçonnerie, les lgbt, Soros, la gauche en général etc etc etc..


          • Spartacus Spartacus 2 mai 14:18

            @Hecetuye howahkan

            Ici agression sur le pseudo.
            Un exemple de réponse de gauchiste, uniquement sous l’angle ad personnam....
            Je crois que la définition du Melenchoniste est particulièrement exacte....La preuve arrive immédiatement




          • samuel 2 mai 16:11

            @Spartacus

            ohhh Calimero....

            Le libéral est une créature fragile

          • dlandelle 2 mai 16:51

            @Hecetuye howahkan
            Ils ont un point commun, ils aiment les enfants ! ceux qui disparaissent corps et âme et que nos institutions républicaines ne retrouvent JAMAIS.

            Police et Justice ne trouvent jamais QUI organise ces crimes d’enfants, et pourtant, ils sont capables de retrouver et punir les plus méchants terroristes du monde en une demi-journée. Comment croire à autant de génie jouxtant autant d’aveuglement ?


          • Riba66 2 mai 21:18

            @Spartacus

            Tu fais bien rire de sortir des chiffres comme ça. Tu aurais réfléchi dix secondes avant d’écrire. Il y a presque 6 millions de fonctionnaires en france les 80% tu compte 4,5 millions de fonctionnaires qui aurait vote France insousmise sachant qu’il a eu plus de 7 millions de personnes à voter melenchon ta majorite de fonctionnaire est morte.Il sert à rien ton com à part cracher ta haine des autres derriere un écran . Je suis technicien ,salarié d’une entreprise de trois personnes je vote melenchon rien à voir avec ce que tu decris. La france insoumise regroupe des gens tourné vers l’écologie ,la famille et le travail qui en ont marre de ce faire écraser par une économie de marché qui détruit notre planète pour des profits et qui fait pression sur les plus pauvres pour enrichir quelques personnes.


          • bonalors 2 mai 22:13

            @Spartacus
            Excellent portrait ah ah ah excellent


          • jjwaDal jjwaDal 3 mai 07:39

            @Etbendidon
            Depuis 10s ton article est à +4. Aucune censure il est juste noyé dans la masse.


          • jjwaDal jjwaDal 3 mai 08:29

            @Spartacus

            A 80% des fonctionnaires ? Une de vos multiples croyances j’imagine ? Un sondage CSA indiquait que son meilleur résultat, 16%, est chez les 18/24 ans (tous fonctionnaires et planqués comme chacun sait) avec 12% de ses électeurs employés et 14% ouvriers (uniquement dans la fonction publique comme on l’imagine) et seulement 8% chez les retraités (un peu plus aisés en moyenne que ceux qui vont partir dans le futur proche) et 11% dans les CSP+ (les « aisés » on va dire donc forcément et fonctionnaires et planqués...).
            Donc 80% des fonctionnaires ont voté FI , à savoir 80% de 5,6 millions d’électeurs donc 4,5 sur les 7 millions de votes pour lui ?
            Vous avez le moindre début de commencement de preuve pour étayer cette croyance ?
            Hilarant de voir que vous versez dans le registre de l’agression d’emblée ( des « décalés vivants » etc...) en accusant vos détracteurs de l’être. A pisser de rire, vraiment.  smiley


          • nicob 2 mai 10:09

            « Dans sa longue appartenance au PS, on ne trouve aucune loi à laquelle il aurait participé d’une façon ou d’une autre » https://www.senat.fr/propositions-de-loi/melenchon_jean_luc86039k1986.html« 


             »Le nom de Mélenchon n’est associé à aucune lutte ouvrière«  Cherchez un peu. Bon, c est un peu plus long et compliqué à trouver que son activité sénatoriale (2,5 secondes pour celle-ci), mais c est faisable pour un essayiste. 

            Quant au reste, c est votre opinion, rien de plus. Une opinion, c est très peu intéressant en soi, les journaux débordent déjà d opinions et autres humeurs envahissantes. Mais quand l opinion ne repose que sur deux »faits" qui n en sont pas, on a envie de dire une chose : essayez encore..

            • Orélien Péréol Orélien Péréol 2 mai 10:20

              @nicob

              Exemple de loi proposée par Mélenchon quand il était sénateur : 
              Proposition de loi tendant à attribuer aux veuves de combattants la qualité de ressortissantes de l’office national des combattants leur vie durant.
              Génial !

            • nicob 2 mai 10:44

              @Orélien Péréol

              Ecoutez, on vous fournit les infos (que vous n avez même pas pensé à chercher pour votre « article », c est très pro) sur un plateau d’argent et vous changez d angle d attaque. Au départ, Mélenchon n en a pas foutu une au point de vue législatif. Maintenant, vous choisissez une proposition de loi parmi des dizaines (sur la première page, hein, on va pas non plus se casser la tête) pour dénigrer le boulot qu il a effectivement effectué.

              C est certes parfois difficile de reconnaître qu on a fait de la m...e, mais choisir de s’enfoncer pour ne pas le faire, c’est jamais très salutaire. Essayez encore


            • Orélien Péréol Orélien Péréol 2 mai 11:33

              @nicob
              Vous n’avez fourni aucune info. Comme nous ne sommes pas méchant, vous avez droit à une nouvelle vie, vous pouvez encore le faire : à quelle loi, qui porte sur ce qu’il a dans son programme, a-t-il participé ? En 2 : A quelle lutte ?


            • Gorg Gorg 2 mai 12:03

              @Orélien Péréol

              Toi non plus Orélien, désolé de te le dire... Des éructations peut-être...


            • nicob 2 mai 12:37

              @Orélien Péréol 


              Je vous ai fourni l intégrale des projets de loi portés par Mélenchon au Sénat On y trouve de tout, la vie politique d une assemblée ne se limitant pas à des projets cruciaux pour l avenir d un pays.

               C est vous qui vous piquez d écrire des articles à visée informative, ou du moins théoriquement un tant soit peu éclairants. A vous de faire le boulot. Idem pour le passé d engagement militant du bonhommme.

              La démarche m échappe : donner son opinion, très bien, même si c’est une des plaies du journalisme. L’appuyer sur des faits (solides, si possible ; d’actualité, de préférence) : encore mieux. Mais demander au lecteur de faire le travail de vérification qui incombe à l’auteur, c est gonflé. C’est pas Libé ou le NouvelObs, ici

            • Orélien Péréol Orélien Péréol 2 mai 13:08

              @Gorg
              Extrait : Ces jours, dans sa campagne, à Périgueux, Mélenchon s’est disputé avec un ouvrier : Jean-Luc Mélenchon userait sa vie à défendre les ouvriers ; c’est la droite et le PS qui a mis les ouvriers dans la merde. Mélenchon a été membre du PS, élu et ministre une fois, pendant, en gros, 18 ans de 1990 à 2008 ! Rien ne le rebute. Dans le même déplacement à Périgueux il proclame sans rire : « Venir voir les cheminots ici est une façon de manifester une fraternité humaine qui manque cruellement dans notre société aujourd’hui. »


            • Gorg Gorg 2 mai 13:39

              @Orélien Péréol

              C’est bien ce que je dis, des éructations...


            • Orélien Péréol Orélien Péréol 2 mai 13:51

              @Gorg
              On ne peut rien faire auprès des croyants. On leur montre leur caca, ils disent que c’est du chocolat. Mon article ne s’adresse pas aux mélenchonistes. Il s’adresse à des personnes raisonnables.


            • Gorg Gorg 2 mai 13:58

              @Orélien Péréol

              Oui, oui, c’est ça Orélien, rendors toi...


            • Et hop ! Et hop ! 2 mai 18:24

              @nicob : J’ai l’impression que derrière la pudeur de gazelle de M. Mélenchon lorsqu’il n’appelle pas à voter contre Macron, donc pour Marine Le Pen, il y a le souhait que Macron soit élu, parce que dans ce cas il pourra continuer à s’opposer, devenir chef de l’opposition, organiser des manifestations, passer à la TV, avoir un groupe parlementaire, continuer sa carrière d’opposant professionnel, alors que si c’est Marine Le Pen qui arrive au pouvoir, une grande partie des lois à voter seront des mesures qui se trouvent dans son programme, à commencer par l’abrogation de la loi El Komri, de la directive Travailleurs détachés, de la sortie de l’OTAN, etc, etc..


              Mais M. Mélenchon avait voté pour Mastrich, approuvé la guère d’agression contre l’Irak et la Libye, et appelé à voter pour Hollande, autre ennemi déclaré de la finance-sans-visage qui a la tête de Macron.

              Maintenant M. Mélenchon appelle à ne pas voter pour le candidat d’opposition à Macron.

            • jjwaDal jjwaDal 3 mai 08:40

              @Orélien Péréol
              Il a été un des artisans principaux de la victoire du « Non » dans le référendum sur le T.C.E. en 2005 alors que son propre parti d’alors appelait de façon bruyante (Hollande et Sarkozy en première page de Paris Match) à voter « Oui ». Si pour vous c’est un détail, aucun soucis, mais alors on peux vous accuser d’avoir bidouillé un procès à charge en oubliant une colonne au tableau.


            • leypanou 2 mai 10:13

              Je n’ai rarement lu autant d’inepties dans un seul article.
              Je prends par exemple ceci : «  c’est un politicien lambda, qui promet de faire demain ce qu’il n’a pas fait depuis 30 ans ». Personne n’a remarqué que Mélenchon était au pouvoir depuis 30 ans.sauf l’auteur.
              Les excès de langage sont rarement signe de grande lucidité, pour être poli.


              • kalagan75 2 mai 10:20

                L’électorat de Mélanchon est composé essentiellement de « petits » fonctionnaires ou assimilés ne prenant pas vraiment en compte les réalités de notre monde actuel .

                Au soir du premier tour, le comportement de Meluche a été surréaliste, le seul capable de rejeter les estimations faites à 20H ; réaction stupéfiante montrant à quel point son narcissisme a été exacerbé pendant cette campagne.

                L’électorat de MLP est composé essentiellement d’ouvriers et d’employés ; cet électorat fonctionne de la même façon que celui de Méluche, le racisme en plus. 


                Ces 2 électorats ne prennent pas en compte la situation de notre pays : une dette abyssale qui a été créée par nos lâches politiciens depuis 40 ans ; ils n’ont pas eu le courage de prendre les bonnes décisions et ont préféré distribuer de l’argent que l’on empruntait sur les marchés afin de faire conserver le niveau de vie des français tout en endettant les générations futures.

                Comme par hasard, ni Meluche, ni MLP n’ont parlé de cette dette dans leur campagne ...

                • leypanou 2 mai 10:51

                  @kalagan75
                  Au soir du premier tour, le comportement de Meluche : quand on utilise le mot Meluche, c’est que la moitié du cerveau est déjà atteinte.


                • kalagan75 2 mai 11:00

                  @leypanou : c’est apparemment ton seul argument pour défendre ton gourou ...


                • Riba66 2 mai 21:25

                  @kalagan75

                  Il a parlé de la dette et comme beaucoup le dise cette dette reporté à sa durée de remboursement ne représente que 15 voire 20 % du pib .En plus c’est l’europe qui oblige maintenant les états à emprunter à des banques privé alors qu’avant les états emprunter à leur banque national ou à la BCE


                • nicob 2 mai 10:43

                  Ecoutez, on vous fournit les infos (que vous n avez même pas pensé à chercher pour votre « article », c est très pro) sur un plateau d’argent et vous changez d angle d attaque. Au départ, Mélenchon n en a pas foutu une au point de vue législatif. Maintenant, vous choisissez une proposition de loi parmi des dizaines (sur la première page, hein, on va pas non plus se casser la tête) pour dénigrer le boulot qu il a effectivement effectué.


                  C est certes parfois difficile de reconnaître qu on a fait de la m...e, mais choisir de s’enfoncer pour ne pas le faire, c’est jamais très salutaire. Essayez encore

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès