• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pour qui voter aux élections européennes ?

Pour qui voter aux élections européennes ?

Dans deux mois, nous serons appelés aux urnes. Ce seront aussi les premières élections depuis les débuts du mouvement des Gilets Jaunes, dont le sens politique national ne manquera pas d’être particulièrement fort. Les résultats des grands partis seront scrutés, leur score servira de baromètre de leur santé actuelle. Que faire alors que les sondages indiquent un mano-a-mano LREM-RN  ?

 

A élections européennes, réponse sur la question européenne
 
Lors des deux précédentes éditions, mon choix était assez simple, candidat pour Debout la République en 2009, et membre du parti en 2014avant de le quitter peu aprèsLors de l’élection présidentielle, dans la dernière ligne droite, j’avais décidé d’apporter à nouveau ma voix à Nicolas Dupont-Aignan, avant que son ralliement à Marine Le Pen, doublé d’un reniement sur l’euro ne m’éloigne plus encore du mouvement pour lequel j’ai milité pendant près de sept ans. Les deux dernières années ont largement confirmé mon choix de m’éloigner de ce qui fut ma famille politique, entre communication malhabile, dérive droitière économiques et renoncement incohérent sur la question européenne.
 
Comme en 2017, je ne vois pas de raison de prendre parti entre LREM et RN, deux forces profondément superficielles, essentiellement au service de leurs dirigeants et ne réfléchissant pas à ce qu’il faudrait faire pour la France. La France Insoumise de 2017 n’avait pas réussi à me convaincre, dans un contexte où il pouvait pourtant être tentant de soutenir un des quatre principaux candidats, qui avaient alors une chance de peser et d’atteindre le second tour. La ligne suivie depuis deux ans est encore moins convaincante, la ligne souverainiste ayant été affaiblie avec le départ de Djorde Kuzmanovic, alors qu’on pouvait espérer que Mélenchon prenne plutôt ses distances avec les indigénistes…
 
Avec le Brexit, et le comportement toujours plus détestable de cette Union Européenne, il semble plus que nécessaire d’envoyer un message clair sur la question européenne. Et quand je dis message clair, ce n’est pas les dérisoires critiques émises par certains et les promesses ridicules de réorientation d’une structure dont il faut reconnaître aujourd’hui qu’il n’y en a rien à attendre. Cela fait des décennies que des dirigeants français promettent des renégociations et que rien ne se passe. L’Union Européenne est le problème et ce n’est pas en restant dans cette construction qu’il sera possible de changer quoique ce soit de significatif. La seule issue pour changer, c’est d’en sortir, et rapidement.
 
Paradoxalement, c’est un sujet sur lequel je trouve l’UPR finalement trop modéréeayant développé dès 2012 mon rejet de la voie de l’article 50 et préférant une sortie unilatérale et immédiate. Les négociations du Brexit me confirment totalement dans cette conviction. Mais, malgré tout, l’UPR sera le seul parti engagé si durablement pour le Frexit, alors que j’ai la ferme conviction que c’est le seul chemin souhaitable pour la France aujourd’hui. Dès lors, il me semble a priori cohérent de voter pour ce parti, quelles que soient ses limites, que je n’ignore pas. Malgré tout, aujourd’hui, je pense que ce serait probablement le meilleur parti à qui confier le destin de la France, dans le paysage actuel.
 
 
Bien sûr, j’ai conscience que le chemin pris par l’UPR le voue probablement, et malheureusement à la marginalité, mais il faut reconnaître sa constance dans le combat contre l’UE, ainsi que la force des convictions de ses militants, quelques que soient les anicroches du passé. Mais aujourd’hui, sous réserve de la campagne à venir, je pense que mon vote ira pour l’UPR en mai.

Moyenne des avis sur cet article :  3.72/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

89 réactions à cet article    


  • JL JL 28 mars 09:57

    Les divorces sont toujours ruineux.


    • cevennevive cevennevive 28 mars 11:52

      @JL
      C’est pourquoi il ne faut pas se marier !
      La perte ou la mort de son amour ne coûte que des larmes,
      Le divorce coûte énormément d’argent et de soucis...
      M. Hollande qui prônait le mariage pour tous ne s’est jamais marié, même avec Ségolène avec laquelle il avait plusieurs enfants.


    • troletbuse troletbuse 28 mars 11:55

      @cevennevive
      il avait plusieurs enfants.


      de lui

      ou d’autres ?


    • Sozenz 28 mars 12:03

      @JL
      uniquement quand celka concerne des gens rapines , egoiste , sots , bref vous pouvez rallonger la liste de sales mots .
      mais un divorce fait par des gens intelligents et sans avidités ne coute rien .
      choisissez mieux vos relations , vous le sauriez .


    • JL JL 28 mars 12:07

      @Sozenz
       
       ’’Dans le fil des commentaires aussi, quand on n’a rien d’intéressant à dire, ni aucun argument à faire valoir, il est préférable de s’abstenir.’’
       
       smiley
       
       ps. Avec des supporters de votre niveau, Asselineau n’a pas besoin de détracteurs.


    • troletbuse troletbuse 28 mars 12:08

      @cevennevive
      Paraît qu’il en a même fait un à Hidalgo. Elle devait être bourrée ce soir là


    • Sozenz 28 mars 12:12

      Sozenz
      @jl
      mais oui le mariage avec le systeme de l UE fut de la folie.
      quand 

      Le président du Conseil européen promet l’“enfer” aux pro-Brexit

      c est que l on s est marié avec un Truc pas bon du tout .


    • JL JL 28 mars 12:24

      @Sozenz
       
       ’’ gens intelligents et sans avidités ...

      ’’
       
       Intelligents en l’occurrence, c’est oui probablement ; sans avidité, sûrement pas.
       


    • tiers_inclus 28 mars 18:07

      @JL

      Et les mésunions ne sont que souffrance.


    • Étirév 28 mars 10:14

      Avant de prendre une quelconque décision « démocratique », lire éventuellement ce petit fascicule de Simone Adolphine Weil.

      Bien que datant de 1940, il est plus que jamais d’actualité et très riche d’enseignement.


      • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 29 mars 00:06

        @Étirév
        Excellent petit livre, excellente philosophe qui pour se rendre vraiment compte de la difficulté éprouvée par le petit peuple pour survivre, a volontairement donné une partie de son salaire pour qu’il équivaille à celui d’un prolo, et ce, durant un temps suffisamment long.


      • Attilax Attilax 28 mars 10:36

        Je fais le même constat que vous. Quitter l’UE est la priorité n°1 pour récupérer une souveraineté, le reste est littérature.

        L’UPR n’est pas spécialement mon idéal, mais comme c’est le seul parti qui propose le frexit, c’est le seul vote qui a du sens aujourd’hui.


        • cevennevive cevennevive 28 mars 11:22

          @Attilax, bonjour,

          Finalement, en réfléchissant, puisque l’UPR est le seul à ne plus vouloir de cette Europe, je crois que je voterai pour eux. Ce sera bien la première fois que je voterai pour les élections européennes...


        • JL JL 28 mars 11:28

          @cevennevive
           
           quand on n’a le choix qu’entre peste et choléra, le mieux c’est de s’abstenir.
           


        • cevennevive cevennevive 28 mars 11:48

          @JL, bonjour,

          C’est ce que j’ai toujours fait... C’était une boutade !
          Je n’aime guère Monsieur Asselineau. Ce gros Monsieur à l’air paisible me fait penser à certains de mes profs d’autrefois. Je préfère la colère d’un Rufin ou les propos rigolos (et sages) de Lassalle.
          On ne doit pas juger la politique sur ceux qui la représentent, je sais. Mais comment s’en empêcher ?
          Avec certaines « têtes à claques » ou épouvantails du gouvernement de M. Macron, c’est difficile...


        • cettegrenouilleci 28 mars 12:01

          @JL

          Dans le fil des commentaires aussi, quand on n’a rien d’intéressant à dire, ni aucun argument à faire valoir, il est préférable de s’abstenir.


        • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 29 mars 00:16

          @Attilax
          L’UPR n’est pas spécialement mon idéal, mais comme c’est le seul parti qui propose le frexit, c’est le seul vote qui a du sens aujourd’hui.

          M. Porte-avions est détestable au possible, arrogant, imbu, bourgeois, autocrate, mégalo mais il faut avouer qu’il sait de quoi il parle quand ça concerne les magouilles politico-politicienne, qu’il a des arguments chocs et percutants sur l’UE et qu’il possède malgré tout une sacrée culture. Pour ce dernier point il me rappelle un peu Mitterrand que je détestais mais en qui je reconnaissais une grande érudition.


        • cettegrenouilleci 28 mars 11:24

          Bonjour Laurent Herblay.

          Merci pour cet article.

          L’article 50 pour sortir de l’UE, ce n’est pas un pis aller auquel il faudrait se résigner faute de mieux.

          Militer pour la sortie effective de l’Union Européenne, de l’euro et de l’Otan, c’est militer avec un plan de bataille qui mène au succès. Ce plan de bataille ne doit pas seulement être opérationnel ; il doit être aussi crédible et réalisable dans les conditions les plus favorables à l’avènement des changements effectifs, de la politique nouvelle que les Français attendent, et dont ils ne peuvent guère que rêver, pour l’instant.

          Ces modalités, ce sont celles qui vont permettre de rassembler une grande majorité des Français autour de ce pivot central, nécessaire et incontournable de la sortie de l’UE, de l’euro et de l’Otan (ça va avec), pour donner au pays les moyens d’ engager réellement le redressement de la situation du pays et de répondre aux revendications légitimes des classes populaires, des Gilets Jaunes, des salariés .

          Recourir à l’article 50, le placer au centre de la bataille politique, c’est se donner les moyens d’organiser concrètement, patiemment, le rassemblement de l’immense majorité des Français pour sortir vraiment la France de ce broyeur des nations qu’est l’Union Européenne.

          Passer par l’article 50, ce n’est pas perdre un temps précieux contrairement à ce que d’aucuns (tels le PRCF) prétendent. C’est en gagner, c’est aller de l’avant. Les chimères européistes d’une renégociation des traités européens et les postures de désobéissance à ces traités ont amplement démontré leur inanité, qu’elles aient été portées par l’une ou l’autre des factions qui se succèdent à la tête de l’état et dans l’opposition.

          Recourir à l’article 50, ce n’est pas une chimère ni une lubie de l’UPR. C’est une solution pragmatique à la dérive mortifère dans laquelle la France a été fourvoyée.

          Recourir à l’article 50, ce n’est pas provoquer le chaos [que la Macronie installe méthodiquement dans notre pays], c’est rétablir l’ordre républicain et la justice.

          Recourir à l’article 50 pour sortir de l’Union Européenne et sortir de l’euro, ce n’est pas isoler la France sur la scène mondiale ni la priver des coopérations économiques indispensables au bon fonctionnement de notre industrie, de notre agriculture, du développement harmonieux de notre société, c’est tout le contraire.

          C’est la sortie de l’Union Européenne par l’article 50 qui va permettre le rétablissement par la France de relations commerciales, scientifiques, culturelles, diplomatiques mutuellement avantageuses avec TOUS les pays du monde, notamment ceux du Maghreb, de l’Afrique sub-saharienne, du sud-est asiatique, de la Russie et de la Chine, et tous ceux qui choisiront de rester dans l’Union Européenne.

          Sortir de l’Union Européenne par l’article 50, c’est un projet et un engagement révolutionnaire autrement prometteur, rassembleur et mobilisateur que la sortie par la « porte de gauche » préconisée par le PRCF qui n’accouchera même pas d’une souris.

          S’ils sont vraiment partisans de la sortie de la France de l’UE, de l’euro et de l’Otan, les responsables et les militants du PRCF choisiront tôt ou tard de travailler aux côtés de l’UPR à l’inscription effective des ces changements radicaux dans le paysage économique, politique et social de notre pays.

          Sortir de l’Union Européenne par l’article 50, c’est à mon avis le choix le plus raisonnable parce que c’est le seul qui puisse ouvrir prochainement, réellement, la voie à la sortie effective de l’UE, à la sortie de l’euro et à la sortie de l’Otan sans lesquelles tous les beaux discours et les engagements électoraux, toutes les promesses de renouveau, tous les programmes de la clique politicienne qui fait semblant de conduire elle-même la politique de ce pays (en réalité dictée par l’oligarchie euro-atlantique via la machine infernale de l’UE qu’ils ont savamment élaborée et mise en place pour soumettre les peuples) ne sont que des paroles en l’air, des chiffons de papier, des promesses d’escrocs.

          Cordiales salutations.


          • Drugar Drugar 28 mars 11:47

            Bonjour Laurent,

            merci pour cet article. Le FREXIT est en effet la priorité des priorités. Vos convictions politiques ne seront, par ailleurs, pas gommées par ce vote, car l’UPR, depuis le départ se veut un mouvement de rassemblement temporaire, justement pour que les différentes mouvances politiques puissent s’exprimer de nouveau.

            Le vote UPR est, pour l’heure, le seul vote utile pour la France et les Français afin de sortir de la prison de l’UE, renforcer nos outils démocratiques (RIC, reconnaissance du vote blanc, ...), nous protéger de futurs persécuteurs (obligation de passer par un référendum pour modifier la constitution,...) et nous remettre sur de bon rails, en particulier économiques (récupération de l’argent versé à l’UE, rétablissement des contrôles de mouvements de capitaux, réinvestissement dans le tissu des PME et l’agriculture,...)

            A vos bulletins !


            • P-Troll P-Troll 28 mars 12:21

              reformulation du titre de l’article :

              « pourquoi voter aus élections européennes ? »


              • tiers_inclus 28 mars 13:13

                L’UE peut se permettre de dilapider tous azimuts, elle tond gratis sa population, enfin tant qu’il y aura des moutons.

                Les citoyens français iront une fois de plus non pas veauter, ce dont ils étaient coutumiers, mais bêler avant l’abattoir inévitable, hallal ou casher de préférence, pour sauver les petites fesses de l’Oncle Sam moribond, sous les yeux condescendants de l’ours et du dragon promis à devenir leurs prochains bergers, et de les festoyer façon goulash aigre-doux,

                le mouton noir FA les ayant pourtant dûment prévenus.


                • Olivier Perriet Olivier Perriet 28 mars 14:11

                  @tiers_inclus
                  le mouton noir FA les ayant pourtant dûment prévenus.

                  Pourtant « le mouton noir FA » est lui même clairement marqué hallal ;

                  il faut bien se trouver une clientèle électorale, si petite soit-elle.


                • tiers_inclus 28 mars 14:43

                  @Olivier Perriet

                  « Pourtant « le mouton noir FA » est lui même clairement marqué hallal »

                  Fantasme ? Montrez nous donc vos sources. L’UPR est uniquement marquée « libération » et ceci sans piteuse discrimination.

                  Enfin, que puis je vous dire ?  Si cela vous donne bonne conscience, encore faut-il être particulièrement structuré pour tirer bonne conscience de l’étiquetage discriminatoire, pour aller rejoindre la cohorte des moutons en suivant votre propre berger qui, le temps passant, vous conduit sur les chemins dangereux fixés par sa feuille de route UE, parfois en maugréant pour la forme, qu’à cela ne tienne mais il ne faudra pas vous plaindre à l’heure du gigot. 


                • Olivier Perriet Olivier Perriet 28 mars 16:45

                  @tiers_inclus

                  l’anti américanisme de François Asselineau lui donne une certaine audience dans les villes de banlieue.

                  Ci-joint les résultats des présidentielles pour la Seine Saint-Denis, avec un léger plus, 1.6% contre 0.9% au plan national.
                  Vous me direz que ça casse pas des briques non plus, mais tout de même.

                  Asselineau s’est présenté aux législatives dans la 10e circonscription de Seine-St-Denis.

                  Le public Dieudonno-Soralien porté sur la religion (musulmane) peut se reconnaître dans le discours de born again souverainiste de François Asselineau.

                  Pas mal de hidjabs dans les meeting.

                  Je continue ?


                • Drugar Drugar 28 mars 17:06

                  @Olivier Perriet
                  « Je continue ? »
                  Non pas la peine, on bouffe assez de fake-news et de mensonges avec Macron. Pas la peine qu’un de ses lèche-botte continue à déverser sa popagande. 
                  Vous êtes vraiment à vomir...


                • tiers_inclus 28 mars 17:50

                  @Olivier Perriet

                  « Je continue ?  »

                  Vous ne menacez que vous même d’être plus ridicule. 


                • Olivier Perriet Olivier Perriet 28 mars 17:55

                  @Drugar

                  c’est pas des fakes news, c’est des faits smiley

                  Le « Témoin de Jehova du souverainisme », le « born again gaulliste » :
                  un décalage entre le fond et la forme assez préjudiciable.


                • Drugar Drugar 28 mars 18:19

                  @Olivier Perriet
                  Oui, oui, c’est ça, et la marmotte elle met le chocolat dans le papier alu smiley


                • Olivier Perriet Olivier Perriet 28 mars 23:11

                  @Drugar

                  j’apprends que critiquer Asselineau, qui tend lui même le bâton pour se faire battre, c’est...« faire la propagande de Macron ».

                  Alors là, vous êtes encore plus idiot que ce que je croyais.


                • Drugar Drugar 29 mars 09:42

                  @Olivier Perriet
                  Vous ne critiquez pas Asselineau, vous dégueulez des insultes. Mais bon, tout le monde sait ici que vous êtes le grand maitre de la mauvaise foie : un troll dans la meute qui sévi sur Agoravox.
                  Vous pouvez m’insulter autant que vous voulez, étant donné la nullité suprême de vos commentaires, ça me fait vraiment plaisir smiley.


                • Olivier Perriet Olivier Perriet 31 mars 21:12

                  @Drugar

                  Pas des insultes, ce sont des faits.

                  Qui expliquent largement les 0.9% des présidentielles, en toute connaissance de cause.

                  L’exposition médiatique n’explique rien, car tous les Français connaissent l’UPR et F Asselineau.

                  à croire qu’il est là aussi pour pourrir le souverainisme. Après, si vous remettre en question c’est trop compliqué, je comprends aussi.


                • Loatse Loatse 28 mars 13:32

                  Ni frexit, ni l’europe comme elle est actuellement... une construction qui ne repose que sur des intérêts économiques, assujettie à l’Allemagne qui voudrait nous imposer son modèle en la matière..

                  Je crois que nous faisons l’erreur de voir trop grand, ce qui in fine, produit une alliance de nations disparates aux intérêts divergents faute semble t’il d’une réelle adhésion au projet..

                  Je crois également que nous faisons l’erreur de faire abstraction de nos affinités culturelles, de ce qui fut un puissant liant, de nos alliances passées... D’ailleurs il semble qu’il faille faire table rase de ce passé pour que le machin puisse exister et aller de l’avant...

                  Mais vers ou ? vers quoi ? un agglomérat de consommateurs ? 

                  M’enfin à vouloir voir trop grand, il arrivera certainement ce qu’il arriva à la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le boeuf... Ca nous pend au nez et pas dans un futur peut être pas si lointain que ca... (il suffit que le robinet d’argent frais se coupe..)

                  L’avenir je le verrais plutôt (si les problèmes liés à l’Ukraine ne nous entraînent pas dans une spirale guerrière) à la consolidation d’une entité plus petite et déjà existante : l’Europe latine - réduite -... : soit italie, france, espagne, portugal (ce qui nous fait 4 pays, et cela tombe bien le 4 c’est le signe de la stabilité)

                  L’Allemagne elle se tournera vers les pays de l’est pour fonder la sienne...

                  Comme je ne vois pas un candidat représenter ma conception de l’europe, sans doute je m’abstiendrais de voter... et tant pis si celui ou celle qui accélerera cette explosion du « bloc » que je pense inévitable est élu...


                  • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 29 mars 00:24

                    @Loatse
                    Malheureusement, l’union latine n’est pas au programme. C’est justement ces identités que l’UE a pour but, entre autres, de détruire.

                    Mais cette union est la plus logique culturellement pour nous, avec pourquoi pas les pays du cône sud et le Québec.

                    https://www.agoravox.fr/commentaire5413279


                  • Olivier Perriet Olivier Perriet 28 mars 14:13

                    Voilà une sage décision, et qui ne coûte pas très cher au surplus :

                    le Parlement européen étant un vrai-faux Parlement, les élections européennes sont de fausses-vraies élections.

                    Alors pourquoi ne pas voter pour un faux-vrai parti politique ?

                    Et à la fin, ce sera Mélenchon qui sera Président, puisqu’il n’y a plus que lui.


                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 28 mars 15:45

                      Et pourtant c’est très clair !


                      Le problème : C’est le vote ! Non pas parce qu’on choisit tel ou tel candidat de tel ou tel parti et qu’on risque de se tromper, mais parce que le leurre démocratique produit des résultats conformes à l’idéologie du pouvoir en place et si par hasard un véritable opposant arrive à se faire élire, il sera alors rapidement et totalement recyclé par le système afin de le « normaliser » et le rendre conciliant.

                      Laurent Herblay, si vous n’êtes pas d’accord dites-le.


                      Alors la solution : Est bien évidemment celle que j’ai préconisée depuis 2007 aux Algériens afin de les libérer du régime hors la loi qui n’est pas au pouvoir depuis 1999 mais depuis 1980. La TRANSITION que j’ai proposée pour qu’elle mette en place d’autres règles et d’autres lois plus justes a été merveilleusement assimilée par tout le monde, mais la malice des journalistes esclaves du régime ainsi que la perfidie des faux opposants de la bassesse, du plagiat et de la médiocrité ont créé cette situation insolite où les coupables et les criminels se retrouvent en tête des cortèges des défilés de Mode pour revendiquer ce qu’eux-mêmes avaient interdit aux autres !

                      L’honnêteté et la dignité ont déserté le pays, tout le monde démissionne, tout le monde se rallie, tout le monde accuse, tout le monde révèle, tout le monde revendique, tout le monde accuse, tout le monde veut transiter, tout le monde veut se fossiliser... Ceux qui voulaient s’éterniser au pouvoir en utilisant Bouteflika vivant ou mort, ont retourné leur pardessus de traîtres aussi rapidement qu’ils l’avaient endossé pour dissimuler les lois justes et la justice pendant des décennies ! 

                      Pour avoir enfoui mes articles et mes écrits dans leurs inconscients et dans les tiroirs de l’oubli afin d’empêcher le peuple de comprendre et d’exiger la TRANSITION telle qu’elle est expliquée depuis 2007, les journalistes, les membres du régime hors la loi ainsi que les faux opposants sont arrivés à polluer l’atmosphère avec le foisonnement de la désinformation, le plagiat et la manipulation : Ils ont réussi à créer un véritable sac à crabes !

                      Je ne souhaite à aucun peuple d’arriver à la situation algérienne d’aujourd’hui. Mais ce que j’avais proposé comme thérapie la moins risquée et la plus efficace, je la propose aussi aux autres peuples avant qu’ils n’atteignent un seuil irréversible. 

                      L’ensemble des Internautes de la planète Terre peuvent lire et vérifier sur l’ensemble de mes articles sur Facebook que « Tout ce qui se raconte, se dit se revendique mot à mot, slogan par slogan ... » dans la rue et dans les bureaux du régime ainsi que ceux de la fausse opposition « Je l’ai dit, je l’ai écrit et je l’ai expliqué depuis 2007 ».

                      Alors puisque tout le monde arrive à la conclusion que la TRANSITION est inévitable et incontournable , pourquoi lancer le bla bla interminable et pourquoi appeler le peuple à défiler chaque jour ce qui compliquera encore plus la situation et risquera de rendre le pays définitivement ingouvernable ! 

                       ://www.facebook.com/M.A.Madjour


                      https://www.facebook.com/groups/REFUSONSLATENUEDESELECTIONS/?ref=bookmarks 


                      Vous vous demandez pourquoi je parle de « cela » suite à votre article qui parle d’autre chose ?

                      Eh bien non ! « Cela » n’est pas autre chose en France, c’est la même chose en France car le régime de PARIS/ALGER est le même, monobloc, indissociable et uni dans une étreinte telle que la situation d’ici, comme celle de la-bas ne peut être envisagée que par la dissolution synchronisée de la Ve république terroriste et du régime hors la loi. 

                      Alors pourquoi voter en France ou en Algérie ? La réponse est claire : JE REFUSE LE PRINCIPE MÊME DES ELECTIONS !


                      Laurent Herblay, si vous n’êtes pas d’accord dites-le.



                      • Olivier Perriet Olivier Perriet 28 mars 16:37

                        @Mohammed MADJOUR

                        Mais c’est qu’il serait méchant le gentil fennec smiley


                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 28 mars 17:05

                        @Olivier Perriet

                        Mais le fennec est de nature gentille... Sa seule dissuasion stratégique : Il pisse pour délimiter son territoire.


                      • kéké02360 31 mars 13:54

                        @Mohammed MADJOUR

                        Comme beaucoup de concitoyens + ou - gilets jaunes je me pose la question , comment voter aux européennes !! ??

                        Traduire au mieux notre volonté de sortir de l’union européenne tout en faisant une démonstration de force en rassemblant les gilets jaunes et apparentés n’est pas chose facile !!!! Les réflexes naïfs droite/gauche et appartenances aux chapelles ont la vie dure !!!! Faire converger tous ces élans généreux de changement vers une AUTRE POLITIQUE pour notre pays est notre point faible ......L’ennemi au pouvoir le sait et cherche constamment à nous diviser et diaboliser , tous les partis et mouvements politiques le font aussi !!! Notre intérêt commun n’est donc pas nos divergences personnelles , mais plutôt de rassembler nos votes !!

                        C’est une force de n’être structuré , çà emmerde le pouvoir , les corps intermédiaires , les partenaires sociaux ..... , le mouvement des gilets jaunes en est une brillante démonstration !!!

                        Le RN principale force d’opposition a malheureusement fait machine arrière sur le Frexit et le retour à notre monnaie locale , le Franc .....

                        La F Insoumise n’a pas solutionné l’erreur de casting Mélenchon, pas plus que ses appels répétés à un Front républicain au profit du système ......

                        L’ UPR serait tentant mais quand je vois à certaines de ses tribunes le rejeton bling bling de Sarko pavaner, çà me rappelle la complicité Asselineau/Pasqua et je me pose des questions sur l’intégrité du mouvement !!??? Peut-être que les membres de la << secte >> pourrait nous éclairer utilement ??

                        Le Mouvement Patriote de Florian Fillipot , est lui aussi pour la sortie urgente de l’U.E. , c’est une piste de réflexion ... cela pourrait peut-être être un point de convergence ponctuel à l’occasion de cette élection .......... à méditer .......


                      • Cerise cerise 1er avril 16:47

                        @kéké02360
                         N’y aurait il pas là un petit faible pour l’extrême ? La sortie de l’union à n’importe quel coût ? Est-ce vraiment envisageable ? Est ce cela vraiment que vous en êtes arriver à penser ? oulala quelle dégringolade !!!
                         :->


                      • beo111 beo111 28 mars 15:46

                        Tiens, je suppose que vous en avez rien à foutre, mais je vais quand même vous raconter pour qui je pense voter aux européennes. En fait je ne sais pas encore, on verra sur place, tout dépendra de la situation.

                        Le truc le plus probable c’est que je ne vote pas. Vu que ça ne m’intéresse pas.

                        Par contre, si le gouvernement n’énerve trop, je pense que je vais voter RN.

                        Cas particulier, si entre temps l’Assemblée Nationale ratifie le CETA, là je prends carrément ma carte dans un parti pour sortir de ce merdier, style l’UPR ou les patriotes.

                        Si je suis d’humeur printemps je voterai pour la petite blogueuse qui montrera aux gens ce qui se passe au Parlement.

                        Si les espérantistes font un bon film de campagne là je voterai pour eux, mais là je prends pas beaucoup de risque.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès