• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pour un débat public parlementaire ET référendaire sur le pacte de (...)

Pour un débat public parlementaire ET référendaire sur le pacte de Marrakech

Contre l’avis têtu du Premier Ministre « droit dans ses bottes », les gilets jaunes ont obtenu satisfaction pour leurs revendications initiales (la suppression des taxes énergétiques). Mais ces premières revendications satisfaites se sont avérées n’être que des gouttes ayant débordé d’un ras-le-bol plein d’autres insatisfactions. Les médias ont donc continué à se concentrer sur les Gilets Jaunes et leurs feus dispersés de revendications évolutives et variées. Dans l'espoir de sortir d'une crise nationale qu'il a aveuglement créée et ensuite incroyablement mal gérée, le Gouvernement a organisé le fameux « grand débat général ». Cette décision participe aussi à cette focalisation médiatique. Mais nombre de grands dossiers "orphelins" depuis des années sont encore une fois écartés de cette discussion nationale. Hors sujet nous répond le porte parole du gouvernement. Malgré leur grande utilité évidente pour analyser certaines racines de la crise et rechercher des solutions. Certains dossiers importants récents deviennent même, à leur tour, orphelins. Exemple : silence politique et médiatique totale sur le Pacte de Marrakech, puisque concernant l’immigration.

Face à cette présélection thématique gouvernementale, quelques "Bouledogues de la République" de divers partis ont décidé de lancer une action pétition "En Marge". De multiples pétitions pour un futur référendum « multiple ». L'objectif est d'obtenir la fin de l’omerta médiatique, un débat parlementaire puis un référendum « multiple » rajoutant au moins quatre thèmes refusés par le gouvernement (certains militants proposent 6 voire 8 sujets). Aujourd'hui, nous commençons par le dossier chronologiquement le plus récent : Le Pacte de Marrakech.

UNE ALERTE CITOYENNE

Cette première pétition est intrinsèquement trans-partis, comme le seront les suivantes.

Elle a pour objet d'attirer l'attention des citoyens et des parlementaires sur le caractère lourdement anticonstitutionnel de la signature du Pacte de Marrakech effectuée par la délégation française à l'ONU :

Pacte anticonstitutionnel pour de graves raisons de forme :

Ce texte international, d'importance capitale au vu des nombreux engagements énumérés, n'a pas été voté par le Parlement. Ni l'Assemblée Nationale, ni le Sénat, ni le Conseil Constitutionnel n'ont pu obtenir le moindre débat public sur la portée juridique concrète d'innom-brables engagements soit-disant "non engageant".

Pacte anticonstitutionnel quant au fond lui-même  :

puisqu'il y a un clair transfert juridique (tout à la fois subtile, dense et répétitif) de souveraineté en matière d'immigration, au profit d'une instance internationale technocratique non élue, et au dépend d'un peuple non interrogé à ce sujet.

Des Etats ont rejeté ce texte et des dizaines de pays sont maintenant revenus sur leurs signatures !!!

Du jamais vu jusqu’ici dans l’histoire de l’ONU. Cette liste (au 19 décembre 2018) s’allonge de jour en jour. Des plus grands pays jusqu’aux plus petits :

USA, Russie, Brésil, Australie, Chili, Italie, Belgique, Pologne, Hongrie, Autriche, Suisse, Danemark, Pays-Bas, République Tchèque, Slovaquie, Bulgarie, Croatie, Estonie, Serbie, Slovénie, Israël, Algérie, etc..

DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES :

Le mépris ou l’insulte ne sont pas des réponses dignes. Par delà la légitime polémique qui se développe en France, il appartiendra aux législateurs et au Conseil Constitutionnel de rendre un avis public sur ce Pacte international le jour où ils seront enfin consultés, comme l'exige la Constitution.

Afin d'apaiser les incertitudes anxiogènes, réelles sources de tensions populaires, de colères et de violences publiques potentielles, la question sur le Pacte de Marrakech pourrait être simplement rajoutée par le Parlement au référendum à questions multiples.

Par soucis de calmer le jeu politique, l'annonce de ce rajout aux questions référendaires aurait intérêt à être publiée au Journal Officiel avant le dépôt des candidatures pour les prochaines élections.

En sus de mon précédent article (19 décembre 2018) ne surlignant et commentant que le premier tiers du Pacte, j'attire l'attention sur l'excellent patient travail d'analyse de Monsieur Asselineau sur la totalité du texte. D'autres auteurs ont diffusé des articles et des vidéos que j'ai trouvé fort utiles et surtout très complémentaires. Je vous invite, chers internautes, à déposer tous les liens que vous jugez intéressant pour animer ce débat national. Au cours du débat, vos contributions et liens se rajouteront aux tracts pétition trans-partis en cours de distribution en Ile-de-France. J'espère que nous arriverons ensemble à fendre la chappe de plomb du gouvernement sur ce dossier sensible.

Soyez nombreux à signer et à diffuser autour de vous cette pétition :

https://www.mesopinions.com/petition/politique/debat-public-parlementaire-referendaire-pacte-marrakech/57176

Documents joints à cet article

Pour un débat public parlementaire ET référendaire sur le pacte de Marrakech

Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Julien S 12 janvier 10:07

    Une vision intéressante, à partir du temps 2 minutes :

    .

    https://www.youtube.com/watch?v=_9m7iQ7ypwc


    • L'enfoiré L’enfoiré 12 janvier 13:02

      Tout le monde en Belgique connait « Nous irons tous à Torremolinos » de Stellla

      Voici adapté pour la circonstance de l’actualité.

      Il y a une ville au Maroc
      Où il y a des Belges et des Marocains
      Où il y a plus de haciendas
      Et de Rasta que de Gambas

      On ira tous tous tous à Marrakech
      Tous tous tous à Marrakech
      Tous tous tous à Marra Marrakech
      Tous tous tous à Marra-Marrakech

      Même quand il pleut c’est génial
      On sait poster des cartes postales
      Ou boire un godet à l’Amicale
      Des amis du camping municipal
      Avec Sunair c’est super
      Avec Airtour c’est l’aller et le retour
      Avec Neckermann c’est génial
      Avec Ryanair c’est pas cher

      Pour moi Marrakech c’est le paradis
      Je crois prendre des vacances ici
      A Marrakech, on est vivant
      Les cimeterres sont sur draps blancs.


      • Alren Alren 12 janvier 16:29

        L’oligarchie qui n’en a jamais assez veut faire baisser le coût du travail comme dit le MEDEF alors que c’est le capital qui est un coût inutile. On le voit dans les économies d’échanges de services.

        Pour obtenir ce résultat, il y a deux voies tout aussi scélérate l’une que l’autre.
        La première est d’obliger un chômeur à accepter après deux offres un travail même à un salaire très inférieur à la fonction.

        Le deuxième est d’organiser la concurrence avec des travailleurs étrangers qualifiés.
        C’est pour cette deuxième voie que Macron veut aussi utiliser pour servir ses maîtres avec la signature du pacte de Marrakech.
        Bien entendu ce que nous dénonçons à la FI comme cause première de l’immigration, les traités inégaux de soi-disant libre-échange qui saigne littéralement les pays africains sera maintenu et renforcé de toutes les manières, ainsi que les délocalisations.

        Pour la plus grande souffrance morale des peuples ...


        • leypanou 12 janvier 18:13

          @Alren
          d’accord, mais le député LFI A Quatenens avait dit publiquement qu’il est prêt à signer ce pacte.
          Donc 1ère cause d’immigration ou 10ème, cela ne change rien au problème. De toute façon, des gens comme C Autain députée apparentée LFI est probablement sur cette ligne là.
          Continuez votre humanisme, mais la destruction de la cohésion sociale en est une conséquence.


        • Esprit Critique 12 janvier 17:53

          Dans le même temps ou Macron causait dans le poste pour dire entre autre que l’immigration était un sujet dont il faudrait débattre, il envoyait un collabo signer pour lui a Marrakech et le lendemain le barbu premier ministre expliquait qu’un débat sur l’immigration était interdit.

          Comment qualifier Macron ????

          Je me tais, je ne trouves pas de mot suffisamment grossier, violent, définitifs, etc … pour qualifier cette marionnette du mondialisme.


          • zygzornifle zygzornifle 12 janvier 18:14

            Et vous y croyez en un débat ? Faut être bien crédule ....

            L’argument de Macron s’appelle flashball ....


            • math math 13 janvier 07:43

              le pacte de Marrakech doit rester au Maroc..rien à voir avec la France...J’ai voté NON en 2005..et ne suis pas européiste...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès