• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pourquoi cette révolte ? Quelques définitions...

Pourquoi cette révolte ? Quelques définitions...

Pourquoi est apparu presque soudainement ce mouvement des gilets jaunes ? Nous sommes officiellement dans un système de République démocratique gouvernée par des citoyens souverains. Et c'est exactement ce que les gilets jaunes veulent et revendiquent.. Alors pourquoi cette opposition avec le gouvernement ? Pourquoi ce mécontentement ? Où se situe la racine du malaise ?

J'ai eu l'idée d'aller fouiner quelques définitions clés dans mon vieux dictionnaire national de 1856 pour essayer de comprendre ce qui peut bien provoquer ce malaise.

 

La première définition consultée fut le mot :

'' Citoyen  : « (…) Celui qui est zélé pour les intérêts de son pays. (…) Il est vrai qu'un certain nombre seulement de Français ont l'exercice de la souveraineté par le droit de nommer les députés et de composer le jury, mais le droit de la souveraineté n'en existe pas moins pour tous les Français ; ce droit est proclamé par le principe de la souveraineté populaire comme le principe fondamental de notre constitution et de nos lois. Tous les Français sont donc maintenant citoyens. (…) ''

 

Donc c'est bien cela, un citoyen est de droit, souverain. C'est effectivement le principe fondamentale de notre constitution et de nos lois. Allons maintenant jeter un œil du coté de la définition de souverain.

 

'' Souverain : ( de l'ital. Sovrano, fait de sovra ou sopra qui veut dire sur ; en latin, supra, au-dessus).

Qui est au plus haut en son genre, qui est suprême. (…) Qui est revêtu de l'autorité suprême. Prince souverain, Peuple souverain. (…) La souveraineté appartient originairement au Peuple. Ainsi la souveraineté nationale est le Droit qu'une nation conserve de disposer d'elle même, et de changer la forme de son gouvernement, quand ceux auxquels elle avait confié ce gouvernement ont enfreins ouvertement le pacte social. ''

 

Ce qui veut dire que le Peuple composé de citoyens est par définition « au dessus de tout » et qu'il a le droit de changer la forme de son gouvernement quand il estime que celui-ci a enfreins le pacte social.

 

Voici maintenant deux citations de Pierre Claude Victor Boiste qui fut un lexicographe Français et Fénelon qui fut théologien, pédagogue et écrivain Français.

 

'' (…) Un gouvernement n'est pas excusable lorsque par sa faute, un gouverné meurt de faim. Les gouvernements ont presque toutes les passions de l'homme, avec tous les moyens de les satisfaire.'' (boiste)

 

'' (…) Ceux qui ont dans leurs mains les lois pour gouverner les peuples doivent toujours se laisser gouverner eux-mêmes par les lois. '' (Fénélon)

 

Combien d'hommes et de femmes sont morts de faim ou de froid dans la rue ces dernières années ? Beaucoup trop... Quant à la citation de Fénelon je renvoie les lecteur à aller faire quelques recherches sur « le verrou de Bercy » qui permet aux riches de se protéger entre eux et n'est qu'un scandale de plus parmi tant d'autres. N'est ce pas quelque part se placer au-dessus des lois ?

 

Un Peuple qui veut vivre dans un Etat démocratique où le pouvoir est exercé par lui-même se constitue en République

 

Tout d'abord qu'est ce qu'une Démocratie selon mon vieux dictionnaire.

 

'' Démocratie  : (…) Forme de gouvernement dans lequel le peuple possède la souveraineté.(...) ''

 

Jusque là tout se tient... Et qu'est ce qu'une République ?

 

'' République  : (du latin res, chose, publica, publique) Etat dont la constitution est démocratique, où le peuple se gouverne lui-même, soit immédiatement , soit par ses délégués. On distingue 3 espèces de Républiques : les aristocraties, dans lesquelles le gouvernement est entre les mains de la haute classe de citoyens ; les oligarchies, dans lesquelles il se trouve entre les mains du petit nombre, et les démocraties, dans lesquelles la majorité de la Nation prend part au gouvernement.(...) ''

 

Nous y sommes, à bien regarder la République qui est en place aujourd'hui, on a plus le sentiment d'une République aristocratique et oligarchique qu'une République démocratique... Le malaise du Peuple vient il de là ? Pour avancer encore un peu dans ma réflexion je suis allé voir des définitions dites plus dures. Commençons par le mots absolutisme.

 

'' Absolutisme  : (...) Il en résulte que la participation aux affaires de l'Etat accordée au peuple n'est pas un droit dont le prince constate l'exercice, mais une grâce que son bon plaisir octroie. L'absolutisme concentre dans la même main l'exécutif et le législatif.(...) ''

 

Seulement quand les deux pouvoirs sont corrompus et mangent dans la même gamelle nous sommes en droit de nous sentir lésés... Et quand on pense que ces gilets jaunes pacifistes se font gazer et frapper juste parce qu’ils ne réclament qu'un peu plus de dignité... On en vient légitimement a se demander si ce gouvernement n'aurait pas une réaction absolutiste.

 

Allons faire un tour vers des définitions encore plus dures du genre :

'' Dictature : Domination absolue, exercée avec ou sans le consentement de ceux qui doivent lui être subordonnés. Exercer une dictature, domination que quelqu'un s'attribue sur les choses et sur les esprits.(...) ''

 

Le NON des Français à l'Europe.... Le mariage pour tous très controversé mais tout de même imposé... etc...etc.

 

'' Despotisme : Forme de gouvernement qui consiste dans la réunion de tous les pouvoirs dans une seule main, ce mot implique l'idée de tyrannie et d’oppression. Pouvoir absolu qui n'a d'autre règle que la volonté du despote. Le despotisme tyrannique des souverains est un attentat sur le droit de la fraternité humaine. '' (fénélon)

 

'' Le despotisme est un Etat violent qui semble ne pouvoir durer. '' (Voltaire)

 

'' Le despotisme le plus dur et le plus commun est de soumettre nos inférieurs à nos gouts, à nos opinions. '' (boiste)

 

Si je me rappel les dernières et diverses réactions de l'Etat envers sont peuple qui ne fait que demander plus de justice, je ne peux m’empêcher de faire un lien plus ou moins indirecte avec les explications de Fénelon et Voltaire. Quant à la dernière citation de Boiste, elle me rappelle étrangement le comportement des médias qui travaillent main dans la main avec notre gouvernement actuel...

 

'' Oppression  : (...) Action d'opprimer, d'accabler par la force, par la violence. L'oppression donne du ressort à l'âme , elle force d'examiner de prés la source de ses maux. '' ( helvétius)

 

'' Opprimer  :(...) Accabler par la violence, par abus de force. (…) ''

 

Le mouvement des gilets jaunes se serait-il formé suite à diverses oppressions de la part de notre gouvernement ? C'est ce que nous emmène à penser Helvétius philosophe et poète Français.

 

'' Tyrannie :(...) exemple , gouvernement légitime ou usurpateur, mais injuste et cruel contre droit et raison. Le pouvoir qui se met au-dessus des lois dégénère en tyrannie. Aujourd'hui on donne ce nom à un gouvernement quelconque, lorsque le gouvernement fait des actions violentes et injustes, et ne reconnaît de lois que son caprice.(...)

(…) Une tyrannie réelle est celle qui consiste dans la violence du gouvernement. Une tyrannie d'opinion est celle par laquelle ceux qui gouvernent établissent des choses qui choquent la manière de penser d'une nation.(...) ''

 

'' Tyran  : (…) se dit de tous ceux qui abusent de leur autorité contre le droit et la raison.(...) ''

 

Au vu de toutes ces définitions, chacun se fera son propre avis.

 

Le peuple, se sentant oublié par une caste politique de plus en plus méprisante et dédaignant son devoir de protection, se soulève légitimement de lui-même pour rétablir ce qu'il ressent comme une injustice.

Ce peuple n'a pas tout le temps les mots et les explications exactes pour exprimer sa colère mais il agit souvent avec son cœur et reprend alors presque inconsciemment son rôle premier de souverain lorsqu'il en ressent le besoin.

Les violences policières qu'ont subi les gilets jaunes font clairement apparaître les mots comme « oppression » car ce gouvernement dit « démocratique » est dans l'obligation d'écouter son Peuple. La résistance violente et honteuse qu'opposent nos politiciens aux revendications des gilets jaunes en mettant à l'aide de son bras armé (CRS entre autres) la France à feu et à sang, ainsi que toutes les définitions que nous venons de voir nous font logiquement penser que nous sommes vraisemblablement tout proche d'une dictature, d'une tyrannie... Si ce n'est pas déjà le cas. Les prochaines semaines nous le confirmeront.

 

Alors oui, n'ayons plus peur de le dire, certains mots comme absolutisme, oppression, dictature et tyrannie prennent tout leur sens à notre époque au détriment de la raison et du Peuple alors que d'autres, malheureusement, comme démocratie ou souveraineté ne jouent plus qu'un rôle secondaire, voire inexistant.

La réalité est souvent dissimulée par ceux qui oppressent les pensées et manipulent les mots pour gouverner selon leur bon vouloir. Mais quand le Peuple a faim, aucun mensonge ne peut le nourrir.

 

Le voilà peut-être le vrai malaise...


Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Durand Durand 15 décembre 2018 10:19

    Même si Chouard récupère un peu prématurément le RIC à son compte, une revendication centrale comme celle-ci ne peut que renforcer le mouvement...

    « Le référendum d’initiative citoyenne est la cause commune des gilets jaunes et la revendication maîtresse »

    http://echelledejacob.blogspot.com/2018/12/le-referendum-dinitiative-citoyenne-est.html

    .


    • Croa Croa 15 décembre 2018 20:48

      À Durand,
      Oui mais d’abord que Macron se barre ! smiley smiley smiley
      C’est le sentiment qui prédomine je pense.


    • lloreen 15 décembre 2018 11:20

      Les meilleures choses ont une fin et ont le potentiel de déclencher le renouveau : c’est le sens du message d’Eric Fiorile, le porte-parole du conseil national de transition, créé par un collectif de français le 18 juin 2015 dans le but d’organiser une transition dans la sérénité, salvatrice pour le peuple de France et du monde.

      https://www.youtube.com/watch?v=sfCPBFIezME&feature=youtu.be

      Ce conseil national de transition a créé un programme.

      https://www.conseilnational.fr/transition-programme/


      • lloreen 15 décembre 2018 11:22

        https://www.mesopinions.com/petition/justice/approuver-mandats-arret-delivres-cour-supreme/52273

        Par Conseil National de Transition Pétition adressée à CITOYEN DU PEUPLE DE FRANCE

        MANDAT D’ARRÊT

        Pour haute trahison, atteinte à la sûreté de l’Etat et crime contre l’humanité,

        La « Cour Suprême » de justice de France, créée pour représenter la « Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen », et animée exclusivement par des citoyens non professionnels, délivre ce jour, 10 novembre 2018, au nom du peuple de France représenté par tous les signataires, ce mandat d’arrêt concernant Emmanuel Macron, né le 21 décembre 1977 à Amiens, fils de Jean-Michel Macron et Françoise Noguès pour,

        - « Haute trahison » : violation de l’article 9 du préambule de 1946 du bloc de constitutionnalité, en raison de la vente illégale de biens du patrimoine national. Tentative d’établissement d’une dictature absolue par la loi n° 2017-1510 du 30 octobre 2017 visant à supprimer les droits « sacrés, inaliénables et imprescriptibles » pourtant garantis par la plus haute instance juridique de France : La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen.

        - « Atteinte à la sûreté de l’état » : organisation d’un programme d’immigration mettant tous les Français en état d’insécurité, en danger de guerre civile, et ce, en violation du « droit à la sûreté » dont toute association politique est pourtant garante (article 2 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen).

        - « Crime contre l’humanité » : le Décret n°2018-42 du 25 janvier 2018 obligeant à la vaccination annule le « Droit Parental », fondement de la civilisation humaine. De plus, les études préalables révélaient que les produits injectés affecteraient gravement l’état de santé mental et physique des enfants, c’est donc en toute conscience qu’Emmanuel Macron a usé de son pouvoir pour préjudicier à la vie de centaines de milliers d’enfants français.

        Ce mandat d’arrêt est étendu à Edouard Philippe, Agnès Buzyn, Jean-Michel Blanquer et Annick Girardin, co-signataires du décret relatif à la vaccination obligatoire ; et à tous les autres membres de ce gouvernement dont il est avéré qu’ils ont participé activement à trahir la France et les droits fondamentaux et inaliénables des Français.

        Pour exécution dudit mandat, nous mandons et ordonnons à tous officiers ou agents de la Force publique de rechercher, arrêter et conduire chacun de ces individus à la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis pour être mis à la disposition de la justice, comme l’état de droit l’exige.

        Compte tenu du fait que ces individus disposent de nombreux complices dangereux et sont soupçonnés d’appartenir à des réseaux occultes ayant phagocyté plusieurs services des institutions nationales, il est expressément recommandé aux agents de la force publique d’intervenir en collaboration avec les services des forces armées de l’état, civiles ou militaires, respectueuses de l’état de Droit et fidèles à la Constitution.

        Pour que la Force serve la Justice, le Peuple et la Souveraineté de la Nation Française.

        "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs« (Article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen, et préambule de la Constitution du 24 juin 1793).

         

        Comment sortir de la dictature sectaire et fanatique qui nous dirige ? Edmund Burke nous donne une piste :

         »Les tyrans-Sophistes de Paris déclament bien haut contre feu les tyrans-rois qui dans les siècles précédents ont tourmenté le monde. Ils ne sont si fiers que parce qu’ils sont à l’abri des sanctions de leurs anciens maîtres, des donjons et des cages de fer. Serons-nous plus indulgents pour les tyrans d’aujourd’hui, quand ils nous donnent le spectacle de tragédies plus affreuses encore ? N’userons-nous pas de la même Liberté qu’eux, quand nous pouvons le faire avec la même sûreté ?" (Edmund Burke, Réflexions sur la Révolution de France, 1791, Pluriel Histoire, Paris 2004, p. 136).


        • troletbuse troletbuse 15 décembre 2018 11:53

          Despote, c’est le bon mot pour Micron, mais un despote gai.


          • lloreen 15 décembre 2018 12:17

            Il n’est pas possible de ne pas remarquer que ce personnage montré à la télévision est un bio-robot !Aucune mimique,aucune expression, un regard halluciné...Son discours sonne creux, il est creux comme lui, en fait.


            • Ministère Volontaire 16 décembre 2018 04:34

              @lloreen

              La question est plus sérieuse qu’elle en as l’air mais non, il lui on pointé dessus une caméra ornithologique a priori il y a bien un « acteur » macron, bien humain, sous la mise en scène. C’est le post-traitement vidéo, le contrôle considérable* de son non verbal, et les textes qu’on lui refile, qui donne cette impression.

              Macron n’est pas un synthétique, il n’a de faux que ses dent et un truc sur une cote.


            • lloreen 15 décembre 2018 12:21

              Il suffit de ne regarder que les quelques premières minutes de son discours pour en être convaincu..Que dire de l’oeil droit qui clignote alors que le gauche reste fixe....Un court-circuit sans doute....

              https://www.youtube.com/watch?v=6r5y4bsVUt8


              • julien julien 15 décembre 2018 12:22

                oui, il n’y a rien de franc chez lui


                • Armand Griffard de la Sourdière Armand Griffard de la Sourdière 16 décembre 2018 11:40

                   Merci @ julien pour votre travail de mise à jour et réactualisation de nos fondamentaux .

                  @ lloreen ...ah vous aussi vous aviez remarqué pour l’oeil fixe !

                   çà n’est pas sans me rappeler cette citation de Desproges à propos du borgne du FN

                   « il y a plus d’humanité dans l’oeil de mon chien quand il remue sa queue que dans l’oeil de Macron quand il remue sa ....etc » (à vérifier )


                  • julien julien 16 décembre 2018 14:55

                    Mais je vous en prie Armand. C’est un réel plaisir d’échanger.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

julien

julien
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès