• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pourquoi croire en Fillon, ou les vertus miraculeuses de l’inexpérience

Pourquoi croire en Fillon, ou les vertus miraculeuses de l’inexpérience ?

Dans quelques mois le peuple Français aura la parole, quelques instants, pour désigner un nouveau meneur. Politiciens, partis et medias s’activent sans compter pour cette échéance. Stars de cette mise en scène, les candidats font feu de tout bois pour sécuriser leurs avantages ou créer la surprise.

F. Fillon, après avoir pris de court opposants et sondeurs, aimerait garder l’avantage, en s’appuyant sur ses multiples atouts ; l’appui d’un grand parti rompu aux combats politiciens, les faveurs de la presse, une équipe rapprochée influente et puissante, une très longue pratique du pouvoir, et bien sûr un programme apparemment solide et raisonné.

Mais le peuple est changeant, F. Fillon en sait quelque chose, il veut à la fois du crédible, du plaisant, et du neuf. Alors, l’absence de neuf, le talon d’Achille de F. Fillon ?

Eh bien non, paradoxalement il y a du neuf dans ce candidat : toutes les bonnes recettes de gestion qu’il propose pour redresser le pays. De toutes ces bonnes idées on ne trouve pas trace dans les actes récents du gouvernant Fillon, dans sa Sarthe natale.

F. Fillon, dirigeant de grande expérience, et grande inexpérience, ce qu’il faut à la France ? 

La présidentielle se profile, et l’arène politique bruisse de nombreux combats : celui des candidats qui ont une vraie chance, ceux qui veulent à tout prix dire une différence qui n’aura pas de poids, ceux qui visent en fait autre chose comme la tête d’un parti en cas de défaite. Les medias jouent leur jeu habituel aussi, caisse de résonance pour idées et petites phrases, mais aussi filtres actifs par le choix silencieux de ce qu’ils ne disent pas. Dernière pièce du puzzle des professionnels de l’élection, les sondeurs se préparent à de nouvelles vagues de prophéties prudentes, après les prédictions erronées des dernières échéances.

 

Mais, pour les aspirants à l’Elysée, l’exercice n’est pas aussi simple que jouer contre les autres et avec les médias officiels. Car le peuple, insaisissable, semble, en France comme ailleurs (Angleterre, Italie ou Etats-Unis) vouloir déjouer les manœuvres et exiger du nouveau. Preuve de cette envie de neuf plutôt que d’expérience, MM Sarkozy et Hollande, qui rêvaient chacun d’un remake de 2012, ont été brutalement mis à la retraite.

 

Et, dans ce contexte, la victoire de F. Fillon à la primaire de droite est déjà une surprise.

Car, plus qu’un homme nouveau, l’ancien premier ministre est un politicien professionnel de très longue date. En 34 ans de carrière, il a pratiqué toutes les fonctions électorales de notre République (commune, département et assemblée nationale surtout, mais aussi communauté de communes, région et Sénat), et diverses fonctions ministérielles, avant d’être premier ministre. Au total, cent ans de carrière électorales ou ministérielles. En un mot, pas du tout un homme neuf et un champion du cumul.  

Malgré cela, il a passé la barre, sans même la tutoyer.

 

Peut-être est-ce son retrait des affaires depuis 5 ans, et la durée de mémoire des médias et des électeurs qui lui donnent le visage d’un nouveau revenu. Mais on prête également à son programme solide, à son courage de dire que « cela ne peut plus durer », d’avoir su séduire et ayant l’air nouveau.

 

Et c’est ce fond des choses qui nous a intrigué, incrédules que nous sommes après une carrière d’électeur de 34 ans aussi, 34 ans de promesses non tenues, de folies normatives qui ligotent le pays, de gaspillage public jamais examiné. F. Fillon, député pendant 18 ans, moi citoyen, dépité pendant 30 ans.

 

Mais la carrière de F. Fillon nous offre une opportunité de voir si l’on peut trouver dans ses fonctions récentes une trace convaincante que son programme de gestion rigoureuse pour « redresser le pays » est une idée crédible.

Or F. Fillon, de 2007 à 2012, a été certes premier ministre, mais aussi et surtout, pour ce qui nous intéresse, président de la communauté de communes de Sablé sur Sarthe, un territoire d’environ 30.000 habitants. Un territoire aussi où F. Fillon a exercé d’autres mandats : maire de Sablé sur Sarthe de 1983 à 2001, puis conseiller municipal de Solesmes, une autre commune du groupement, de 2001 à 2014.

 

Voici donc ce que révèle, à partir des données officielles du portail des collectivités, l’analyse de la gestion de la communauté de communes de Sablé sur Sarthe de 2007 à 2012 : 

  • les dépenses (et les revenus) de fonctionnement des communes et du groupement ensemble (que nous appellerons ci-dessous « Communes+CC ») ont augmenté continument pendant la période 2007 à 2015, de 2,4% en moyenne par an, tirées par les dépenses de la communauté de communes (+7% par an) et une croissance bien plus faible des dépenses des communes (0,6% par an). Il y a donc là un ensemble de communes continuant de faire croître leurs dépenses à bon rythme, sans économie visible, avec une concentration de l’activité au niveau central de la communauté de communes (planche 1 ci-dessous). Il est à noter toutefois que cette croissance est bien plus réduite depuis 2013 (l’après F. Fillon), certainement du fait de la réduction des dotations de l’Etat (planche 2 ci-dessous), qui a enfin contrainte toutes les collectivités à examiner leurs dépenses de plus près.
  • Au sein des dépenses de fonctionnement, les dépenses de personnel ont suivi exactement le même schéma global. Réduction de 1,3% par an pour les communes, croissance de 11% par an pour la CC, pour une croissance totale de 1,9% par an pour Communes+CC (planche 2 ci-dessous). Pas trace là non plus de réduction des effectifs, qui pourtant est aujourd’hui un des points frappants du programme du candidat à la présidence.
  • Troisième poste de gestion ; les impôts locaux. Ils ont augmenté au total de 2,7% par an pour Communes+CC, avec une hausse de 19% au niveau de CC et une baisse annuelle de 4,5% pour les communes (planche 2 ci-dessous). Ceci traduit clairement une concentration du pouvoir et des décisions au niveau de la CC et de F. Fillon, même si les reversements d’impôts collectés vers les communes, une sorte de bonneteau municipal, peut brouiller l’image pour les citoyens.
  • Ces impôts contenant de multiples postes, une analyses plus fine est présentée en planche 3, séparant d’un côté l’évolution des taxes d’habitation et foncière (qui pèsent majoritairement sur les citoyens) et de l’autre des taxes spécifiques aux entreprises (taxe professionnelle puis, à partir de 2010, cotisation foncière des entreprises). Le bilan est lumineux : +7% par an pour les particuliers, -7% par an pour les entreprises. L’effet sur les entreprises est difficile à lire, brouillé qu’il est par le changement majeur qu’a été la disparition de la taxe professionnelle en milieu de période. Il y a en tout cas une évolution qui semble favorable aux entreprises (mais je suis entrepreneur depuis 2013, et ai vu l’avalanche de nouvelles taxes). Par contre, faute d’avoir maîtrisé les dépenses, la CC et les communes ont sérieusement vidé les poches des citoyens.
  • Il est aussi intéressant d’analyser les situations particulières de chacune des 16 communes de la CC. Cette situation est examinée en donnant à chaque commune, pour une année donnée, une note de dépenses et une note de santé financières, toutes deux entre 0 (très mauvais) et 30 (très bon). Ces notes comparent les dépenses ou les ratios de gestion (planche 4 ci-dessous) d’une commune avec l’ensemble des communes de même taille. Comme le montre la planche 5, en 2013, les communes de la CC de Sablé sur Sarthe sont plutôt moins dépensières que leurs comparables. Sablé sur Sarthe fait toutefois figure de notable exception, avec sa note de dépenses de 0/20/ Solesmes, ville dont F. Fillon a été conseiller municipal jusque 2012, tire mieux son épingle du jeu avec 11/20. La santé financière, plus contrastée entre communes, est toutefois globalement bonne, notamment grâce à un endettement maîtrisé, et qui a connu une évolution de faible croissance, 0,2% par an, sur la période 2007-2015 (planche 6)

 

Au terme de ces analyses, nous nous sommes livrés à une expérience de démocratie par interpellation. Nous les avons adressées à plusieurs candidats pour leur demander ce qu’ils en pensaient :

  • F. Fillon en direct n’étant pas accessible nous les avons adressées à B. Accoyer, son bras droit devenu secrétaire général des Républicains. Aucun retour. Pas étonnant, comme les grands partis « de pouvoir », Les Républicains n’est pas à l’écoute des citoyens qui l’interpellent librement.
  • Le PS, difficile à joindre aussi. Pas de moyen d’adresser ces pièces jointes aux messages laissés sur le site, et notre demande d’avoir une adresse mail pour ce faire est restée sans réponse. Même syndrome que les Républicains.
  • Le FN, plus facile à aborder, donne des adresses courriel pour ses principaux dirigeants. Alors Marine le Pen et Floriant Philippot ont été contactés. Là encore, aucun accusé de réception. Nous avons connu un FN bien plus réactif au citoyen anonyme qui les interpelle, c’était il y a vingt ans avant une élection législative. Bon, peut-être se sont-ils « systématisés », et sont-ils encombrés dans des luttes intestines.

 

Alors le citoyen factuel est très dubitatif. Pourquoi ne pas avoir mis en œuvre toutes les belles intentions de gestion rigoureuse annoncées pour demain dans ce petit laboratoire où F. Fillon avait certainement la main ?

Comment ne pas ajouter à cette incohérence un doute quand on entend des voix dire à quel point 500.000 fonctionnaires de moins en 5 ans cela n’est pas possible, compte tenu des statuts et rigidités.

Et comment, si on fait partie des victimes du « ras le bol fiscal », ne pas anticiper que ces promesses non tenues demain se traduiront encore par de nouvelles ponctions ? Soit des ponctions d’Etat soit, plus hypocrite, une nouvelle vague de massacre par les collectivités, auxquelles l’Etat transfèrerait de nouvelles charges sans transférer les ressources, ou en coupant les dotations globales de fonctionnement sans les moduler en fonction de la baisse des dépenses.

 

Là s’arrêtent les faits, là s’arrêtent les questions. Chacun pourra ici apporter sa propre réponse, en choisissant peut-être parmi trois options pour le cas F. Fillon : 

  • « Ah d’accord, rien à faire face aux faits, ce programme c’est, une nouvelle fois, du flan ». Candidat suivant.
  • « Moi j’y crois, quoi qu’il en soit, et c’est de toute façon le moins mauvais choix ? »
  • "Et moi je crois au changement profond d’un homme parti à la rencontre du peuple depuis 5 ans. Au fond, peut-être a-t-il vraiment changé."

A vous de choisir.

 

Mais avant tout, citoyens, le neuf, le vrai, c’est d’apporter les faits sur la table de cuisine électorale, pour voir qui sont vraiment les chefs dignes de confiance. Et moi, modeste citoyen mirliton libre et indépendant, j’espère que mes épices vous donneront envie de propager ces analyses.

Bon appétit.

 

F. Lainée, fondateur des Politic Angels

 

           


Moyenne des avis sur cet article :  3.61/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • doctorix doctorix 18 janvier 08:42
    Ce matin sur France Inter, direct avec Valls.
    A 8h32, un auditeur que Cohen n’avait pas vu venir :
    « La claque, on était 66 millions à vouloir te la mettre, c’est juste trop beau, quoi ! »

    Ah, que ça fait du bien d’entendre ça !

    • gaijin gaijin 18 janvier 09:10

      @doctorix
      +1
      ( 66 millions plus un )


    • lautrecote 18 janvier 11:39

      @gaijin @doctorix
      +1 smiley


    • Pyrathome Pyrathome 18 janvier 14:22

      @doctorix
      « La claque, on était 66 millions à vouloir te la mettre, c’est juste trop beau, quoi ! »
      Ah non, moi je lui mettrai pas une claque, il ne s’en remettrait pas, mais un bon coup de pompe au cul, ça oui !!
      Mais on aura même pas ce plaisir au mois de avril/mai, car il va se faire jeter aux primaires des primates....pas grave, c’est l’heureux élu des socialopes qui va morfler, de la même manière que l’heureux Fion des ripoublicains.....
      Pour paraphraser, la quenelle dans le Fion, c’est bientôt maintenant, après la valse des faux derches....
      On va vigoureusement tirer la chasse.....




    • Trelawney Trelawney 19 janvier 08:08

      @doctorix
      Ce qu’a dit ce type sur France Inter et ce que vous relayez est quand même une grosse connerie.

      Que Vals soit une tête à claque ne fait pour moi aucun doute (autoritarisme, arrogance, 49.3 etc)
      Faut-il lui en donner une ou plutôt faut-il donner des claques à des candidats ? Parce que dans ce contexte, il ne faudra pas s’étonner que dans l’indifférence générale, des diffuseurs de pensée comme Dieudonné, Zemmour, Onfray ou Soral se fasse dézinguer par un excité de tout poil.
      Ni qu’une Lepen, ou qu’un Fillon ou Macron se retrouve à l’hosto avec les élections.
      Ca n’est quand même pas trés démocratique

      La seule vrai claque que mérite Valls, c’est de se faire dégager des primaires au premier tour, comme son pote Sarkozy

    • Le421 Le421 19 janvier 09:05

      @Orange Skink 42
      Vous fumez quoi chez les identitaires ??
      Je laisse votre com parce que c’est un bon exemple de réponse faite par un extrême droite à une personne avec l’esprit républicain, j’ai cité Trelawney !!

      En fait, avec les politiques, la claque, c’est dans les urnes qu’il faut la mettre.
      Laissons la violence aux fachos.
      C’est leur unique réponse quand le cerveau est faible...

      Signé : un modérateur Agoravox


    • sokom 19 janvier 10:02

      @Trelawney
      Mon cher ami, c’est cette loi ridicule qui dit que tu n’a pas le droit de taper ton prochain, qui fait que ces merdeux nous la font à l’envers en toute impunité et se crois intouchable.

      Par contre, là c’était une claque, à leur place je méditerais sur la situation explosive actuel... il pourrais y avoir bien plus.

    • bob de lyon 20 janvier 10:00

      @Trelawney

      Absolument d’accord !

      Cela commence par les baffes de Guignol et cela se termine par les charrettes de Fouquier-Tinville !

      Non merci.


    • Alren Alren 22 janvier 13:08

      @sokom

      c’est cette loi ridicule qui dit que tu n’a pas le droit de taper ton prochain

      Et si le prochain c’était vous après l’abrogation de la loi ridicule qui condamne les voies de fait, les coups et blessures ?

      Vous apprécieriez que vous promenant tranquillement sur un trottoir, un inconnu vienne vous balancer une grande baffe dans la gueule en tout impunité ?

      « Ne fait pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu’on te fît à toi-même. »


    • Daniel Roux Daniel Roux 18 janvier 09:56

      Le truc de l’homme politique est de faire payer les cadeaux qu’il fait aux électeurs pour assurer sa réélection par le déficit budgétaire, c’est à dire par la dette. « Après moi le déluge. »

      Les hommes politiques, surtout les pires d’entre eux, comptent sur le remarquable manque de mémoire des électeurs.

      C’est à se demander si 50% de ceux qui mettent un bulletin dans l’urne ne sont pas atteint de maladies dégénératives du cerveau.

      Fillon a montré ce qu’il valait. Il a été au pouvoir de 2007 à 2012. En tant que Premier Ministre, Chef du gouvernement, il était responsable de la politique de la France. C’est donc lui le responsable de la ruine de notre pays par le doublement de la dette.

      Cette faillite a fait basculer la France du camp des pays forts à celui des pays faibles, notamment face à l’Allemagne.

      Fillon est coupable d’avoir laissé Sarkozy faire ce qu’il voulait au mépris de la Constitution. C’était le seul a pouvoir agir et il ne l’a pas fait. Il a laissé Sarkozy ridiculiser notre pays sur les scènes internationales, de l’UE aux autres théâtres du pouvoir mondial.

      Fillon affiche une attitude martiale mais c’est un faible. Comme tous les faibles, s’il arrive au pouvoir, il s’isolera dans sa tour d’ivoire, fera donner du canon contre le peuple et le regardera crever en jouant de la harpe.

      Pensez-y avant de le nommer Dictateur.


      • eau-du-robinet eau-du-robinet 18 janvier 21:05

        Bonjour Daniel Roux,
        .
        Fillon à également joué un rôle important dans l’agression d’un état souverain qui été la Libye en 2011....
        .
        Sarkozy, Juppé, Fillon ont tous œuvré pour la guerre en Libye

        Ils sont trois. Trois candidats à la primaire de la droite et du centre à avoir joué un rôle actif dans l’intervention française en Libye, en 2011. L’un était président de la République, l’autre premier ministre, le troisième venait de succéder à Michèle Alliot-Marie au ministère des affaires étrangères. Chacun à leur façon, Nicolas Sarkozy, François Fillon et Alain Juppé ont farouchement défendu la campagne de bombardements aériens, menée avec la Grande-Bretagne de David Cameron, qui a favorisé le renversement de Mouammar Kadhafi, confronté à une rébellion armée.
        .
        Cinq ans plus tard, Sarkozy se retrouve bien isolé. De tous les acteurs de cette guerre, il est le seul à continuer de s’en féliciter.
        .
        Fondé sur de très nombreux documents et auditions – et notamment sur des informations confidentielles livrées par un conseiller d’Hillary Clinton, alors secrétaire d’État américaine –, ce rapport égrène la liste des vraies raisons qui auraient poussé Sarkozy à mener la guerre en Libye :
        .
        « Le souhait d’obtenir une plus grande part de la production de pétrole libyenne »
        « Accroître l’influence française en Afrique du Nord »
        « Permettre aux armées françaises de réaffirmer leur position dans le monde »
        « Répondre aux projets de Kadhafi de supplanter la France en Afrique francophone »
        « Améliorer sa situation politique en France »
        .
        « Quatre de ces cinq facteurs correspondaient à l’intérêt de la France. Le cinquième représentait l’intérêt politique personnel du président Sarkozy », notent les députés anglais, qui jugent « surévaluée » la menace d’un massacre de populations civiles à Benghazi. Avant d’en conclure que l’intervention militaire de 2011 « fut fondée sur des postulats erronés ». Ce document vient s’ajouter aux multiples remises en question, formulées au cours des dernières années par les plus grands dirigeants mondiaux, à commencer par Barack Obama.
        .
        Côté français, nombreux sont ceux à admettre aujourd’hui que la guerre en Libye fut un « fiasco », pour reprendre les mots prononcés par Alain Juppé devant une poignée de journalistes lors d’un déplacement en Algérie, en février 2016. « Malheureusement ça a mal tourné. […] En Libye c’est vrai, c’est le chaos. Je le reconnais et cela nous pose évidemment problème, puisque c’est la source en grande partie du djihadisme auquel nous sommes aujourd’hui confrontés », avait-il déjà déclaré en octobre 2014, sur le plateau de l’émission “Des paroles et des actes” de France 2.
        https://www.mediapart.fr/journal/france/270916/sarkozy-juppe-fillon-ont-tous-oeuvre-pour-la-guerre-en-libye?onglet=full
        .
        Alain Juppé vs Eric Zemmour DPDA sur Kadhafi et la Libye
        https://www.youtube.com/watch?v=8dEqLugaLyI&list=PL-VgbKKRMzhwSonCpv5FKkehJjRj8ocf2

        Autre acteur de l’époque, autre candidat à la primaire de novembre, autre volte-face. En mars 2011, à l’Assemblée nationale, puis au Sénat, François Fillon prononçait un discours sans ambiguïté pour défendre l’intervention française en Libye, parlant de Kadhafi comme de celui qui avait « décidé de noyer dans le sang la révolte », se félicitant que Nicolas Sarkozy, « fidèle aux valeurs qui fondent notre nation, [se soit] refusé à une telle indignité », et saluant « la détermination » d’Alain Juppé.
        https://www.youtube.com/watch?v=FG0PPYqS6oc
        .
        Mais depuis quelque temps, le ton a bien changé. « Nous aurions dû nous en tenir à la résolution des Nations unies. Mais nous sommes allés bien au-delà. Ce fut une erreur d’analyse », a reconnu l’ancien premier ministre le 13 juillet, lors de la présentation de son “Programme pour la France” à la presse. « Quand on détruit un État, on arrive bien entendu au chaos. Après la destruction, il faut passer à la reconstruction. […] La vérité, c’est que nous avons été pris de court par la révolution tunisienne ; nous n’avons pas vu venir la colère populaire », a-t-il encore indiqué, pour mieux se démarquer de la gestion de la crise libyenne par celui qui est devenu son principal adversaire à la primaire.
        .

        Ce n’est pas la première fois que François Fillon émet des réserves quant à la façon dont cette guerre a été menée. « Il y a des limites à prétendre que nous sommes toujours respectueux du droit international, contrairement aux Russes, alors qu’en réalité, nous n’avons pas toujours été irréprochables, confiait-il en mars 2015 à Society. Sur l’affaire libyenne, les Russes ont eu le sentiment d’avoir été trompés. Nous avions obtenu leur feu vert au Conseil de sécurité des Nations unies en s’engageant à ce qu’il n’y ait rien d’autre qu’une no-fly zone et ça s’est terminé par l’exécution de Kadhafi. »
        .
        « Je me souviens d’une discussion très violente avec Poutine, ajoutait-il dans le même entretien, fin 2011 : “Je ne vous croirai plus jamais, disait-il. Vous m’avez trompé une fois, c’est terminé. – C’est faux, on s’est contenté de bombarder les colonnes de chars… – Vous avez tué Kadhafi ! – Mais ce n’est pas nous qui avons tué Kadhafi !” Bref, il m’a fait toute une démonstration : les avions français qui bloquent la colonne de Kadhafi, les forces spéciales sur le terrain… Même si ce n’est pas nous qui avons appuyé sur la gâchette, l’honnêteté m’oblige à dire que ses arguments n’étaient pas tous fallacieux. »


      • leypanou 18 janvier 10:08

        Le genre d’article très instructif bien argumenté que j’aimerais lire plus souvent sur agvx.

        Mais d’une manière générale, la politique de F Fillon n’est qu’un enfumage de plus, bien souligné par l’auteur : plus de précarité, baisse de cotisations sociales qualifiées de baisse de charges, plus de privatisation, report de l’âge de la retraite en temps de chômage de masse, cela ne fait que des dizaines d’années que cela est mis en place au fur et à mesure sans plus de résultats.

        En politique étrangère, pour quelqu’un qui se proclame d’être gaulliste et qui n’a trouvé rien à dire sur le ralliement atlantiste de la France, c’est la trahison même de l’esprit du général de Gaulle.

        Mais tant que des millions de gogos y croient !


        • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 18 janvier 11:48

          « Les Bilderberg ? Ce sont eux qui nous dirigent… » F.Fillon


          • jymb 18 janvier 13:29

            Le geste citoyen du Breton a tout dit


            Aprés avoir ruiné la France, ce quidam la ramène, au lieu de se cacher dans un trou de souris pendant quelques siècles 

            Le plus ahurissant est qu’il y aura des simplets pour voter pour lui ( et ses copains de tout poils, champions du chômage, des interdits, des impôts, des radars ( là je me répète), de la propagande éhontée, des grands sommets entre coquins, du délit d’opinion, la liste est infinie hélas) 

            • Le421 Le421 19 janvier 09:09

              @jymb
              Le geste citoyen du Breton a tout dit

              Vous appelez cela un geste « citoyen » ?

              Je suis fermement opposé à la politique de Manuel Valls, mais je ne déshonorerais jamais mon mouvement politique en cédant à la violence, qui plus est physique.

              C’est un citoyen de VOTRE monde, pas du mien.
              Le mien se défends avec un bulletin de vote.
              Sans haine, sans violence et avec la force du combat juste...


            • JL JL 19 janvier 09:38

              @Le421,

               
              en effet, c’est tout sauf un geste citoyen. Il serait intéressant de comparer la réaction de jymb concernant le geste de ce voyou et ce que disait en son temps, la droite au sujet du marin pêcheur qui avait interpellé Sarkozy, ou cet agriculteur qui avait refusé de lui serrer la main.
               

            • sokom 19 janvier 10:06

              @jymb

              Ah si seulement il l’avait allongé d’une bonne droite dans les dents.
              La petite tape sur la joue c’était trop amicale et 100h de TIG quand même. Un high kick il prennait perpet le ptit

            • jmdest62 jmdest62 19 janvier 16:19

              @Le421
              Salut
              « Sans haine, sans violence et avec la force du combat juste... »
              °
              Je suis d’accord avec vous ce geste n’a rien de citoyen : il faut utiliser les mots à bon escient mais..........

              Je pense que vous y allez un peu fort en parlant de Haine ...perso, je ne vois que de la colère + une manière maladroite de l’exprimer.
              °
              S’agissant de la violence vous conviendrez , je pense , que de se prendre une « El Kohmri » dans la poire à coup de « 49-3 » est autrement plus violent qu’une gifle et surtout concerne beaucoup plus de monde pour beaucoup plus longtemps.
              « 1789 » , « La Commune » , « Mai 68 » ...ce sont les tensions sociales provoquées (voulues et parfois planifiées) par les dirigeants qui amènent le peuple à s’exprimer violemment . Ce sont les causes et non pas pas les symptômes qu’il convient de condamner.
              °
              Conclusion : il est temps de donner un grand coup de balai et d’ouvrir les fenêtres avant que ça ne pète.
              °

              cordialement
              @+



            • jmdest62 jmdest62 19 janvier 16:37

              @jmdest62
              °
              En ce qui concerne François « catholique non violent » Fillon...que dire de plus ?
              °
              je radote , je sais , je sais , l’âge que voulez vous ?......mais une p’tite piqure de rappel de temps en temps ça fait pas de mal .  smiley
              @+


            • JBL1960 JBL1960 20 janvier 16:57

              @Le421 Je suis assez d’accord qu’une gifle, même légère, car il lui a pas mise la baffe, nan n’est pas une façon de faire. Même s’il y a des coups de pied au cul qui se perdent. Et je suis d’accord avec le « sans haine, sans violence » d’autant que je rajoute sans armes mais aussi ni dieu ni maitre. Vous pensez vraiment que la claque « électorale » va changer quelque chose ? Parce que si voter changeait quelque chose, ben y a longtemps que ce serait interdit ! François le Pieu, comme Macron de Rothschild ou qui que ce soit d’autre, en votant, en vous choisissant votre maitre, votre geôlier ou votre taulier c’est continuer le système... Oui perso, je vote Kropotkine, oui je sais il est mort, mais pas ses idées ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/01/18/le-prince-de-levolution/
              2017 peut être le point de départ du réveil des peuples plutôt que d’attendre Avril, ne te découvres pas d’un fil, et Mai fais ce qu’il te plait... D’autant qu’on sera toujours sous état d’urgence, et que croyez-vous qu’il fera le prochain locataire de l’Élysée que vous aurez choisi ? Rien... Les Zuniens depuis le 11/09/2001 sont sous Patriot Act ; And so on...


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 janvier 13:47

              Transposition n’est pas raison.
              Au niveau local, pour être réélu, il faut éviter de se faire des ennemis, et si possible, se faire des amis reconnaissants, non ? 
              Au niveau national, Fillon fera comme les autres, il appliquera les Grandes Orientations de Politique économique de la Commission européenne.
              Et il annonce déjà clairement la couleur. C’est la différence avec le PS.


              Les Socialistes, qui font la politique de l’ Europe des banksters depuis 1983, mentent à chaque élection et cachent tout ce qu’ils peuvent à leurs électeurs... Ils ne disent jamais que l’euro trop fort ruine l’économie française. Ou que Bérégovoy a baissé la fiscalité sur les revenus du capital. Ou que DSK a fait voter un régime fiscal favorable aux stocks options.. Ou que la dette pourrait être stoppée. Silence radio.

              Mais Fillon n’a pas besoin de mentir, son électorat est d’accord pour toutes les réformes structurelles demandées par l’ UE : austérité, privatiser les biens publics, privatiser la Sécurité sociale et les services publics, baisser les indemnités chômage, supprimer le SMIC et les CDI, et plus si affinités....

              Mais l’auteur pense peut-être que l’austérité budgétaire est une bonne chose ?


              • Odin Odin 18 janvier 14:11

                Le problème des français est qu’ils n’ont pas de mémoire. 

                Si nous parlons de mauvaise gestion, je pense que Fillon a de très forte chance d’être élu. Il ne faudrait pas oublier que les « veautants » de 2012 ont choisi celui qui présidait le Conseil général de Corrèze, département le plus endetté de France.

                François Fillon : « que veux-tu, c’est eux qui nous gouvernent » réponse à Philippe de Villiers :

                http://www.egaliteetreconciliation.fr/Francois-Fillon-en-2007-a-Philippe-de-Villiers-C-est-eux-Bilderberg-qui-nous-gouvernent-42714.html

                Fillon, ceux de la primaire socialiste et sans oublier le rothschildo-pompidoulien Micron sont tous membres de l’élite euro atlantiste (Young-Leader, Bilderberg, Ur-Loges…) et travaillent pour « le parti de l’étranger » comme disait le Général de Gaulle, alors penser au changement avec ces marionnettes sera encore une nouvelle désillusion à court terme et nous enfoncera encore plus dans la paupérisation.

                 


                • Yvance77 Yvance77 18 janvier 15:28

                  A quand le ticheurte :


                  « Je suis gifleur »

                  ...sinon bon billet

                  • Jeff84 18 janvier 17:31

                    Heu... en fait, ce sont d’excellents chiffres par rapport aux autres CC. 0.2% de croissance de la dette en HUIT ans ? Mais je signe où ?!


                    • pemile pemile 19 janvier 08:41

                      Le site de l’auteur www.politicangels.com est en langue asiatique, c’est normal ?


                      • Le421 Le421 19 janvier 09:14

                        @Orange Skink 42
                        Ce site est préférentiel pour les gens non insultants et utilisant, en bon français, des arguments concrets.
                        Les zozos de tout poil se font rapidement mettre au frigo.
                        Demandez à votre copain Victor qui est devenu La Baudruche Negrière etc, etc...

                        Je vous fais une dernière fois une remarque. Après, j’ignore !!
                        Salutations.

                        .... J’espère qu’il saura lire ce que j’ai écrit...  smiley


                      • pemile pemile 19 janvier 09:14

                        @Orange Skink 42

                        On se calme, shaw devant !


                      • pemile pemile 19 janvier 09:27

                        @Orange Skink 42

                        Mr Bernier, vous n’êtes qu’un clown triste !


                      • Politic Angel 19 janvier 10:22

                        Bonjour,

                        j’ai lu avec intérêt les réactions à cet article sur le programme de F Fillon et, une fois de plus, je suis étonné de voir l’usage fait de ces espaces d’échange. En particulier, je regrette les échanges qui deviennent personnels, et aboutissent à s’envoyer des noms d’oiseaux, au lieu de discuter, avec vigueur pourquoi pas, des idées. Si nous partageons une envie que les politiciens joueurs de flûte rendent le pouvoir à d’autres ou même aux citoyens, ce n’est pas en nous insultant les uns les autres que nous allons y arriver. 

                        Sur la claque, je peux comprendre que certains aient le sang chaud, mais cela ne sert vraiment à rien (et ne fait que semer plus de haine pour demain), pas plus je pense que de se contenter de la solution des urnes, dont on voit bien depuis des décennies qu’elle ne s’exerce hélas que dans un espace contrôlé par les médias et les joueurs en place. Pour ma part, je suis un croyant dans l’action citoyenne de contre pouvoir terrain, et de contre propositions portées par des associations ou des mouvements spontanés portés par des leaders venus du terrain. 

                        J’aimerais inviter les participants à cesser les échanges à tonalité personnelle, et à se concentrer sur les idées, et surtout les propositions de solution. 

                        Pour ce qui est de l’austérité, je pense que c’est une notion mal adaptée, utilisée par facilité par des commentateurs qui ont intérêt à faire dans le binaire. Certainement je pense que nous avons trop de dettes que nous donnons à hériter à nos enfants. Et nier ce fardeau pour dire « continuons à dépenser sans compter par rapport à ce que nous gagnons » est une folie, de même que le simpliste « faisons payer les riches », car le montant cumulé de leur patrimoine ne suffirait pas à effacer cette dette, ce qui montre bien que nous devons tous contribuer à ne pas aggraver la peine publique impliquée à nos enfants. Mais la bonne nouvelle c’est qu’il y a de très nombreuses sources d’efficacité, sans forcément dégrader le service public, ce qui rend moins douloureux les adaptations de contenu de ce service. La réalité pince, regardons la en face, et affrontons la ensemble. 

                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 janvier 11:40

                          @Politic Angel
                          Ce que nous payons, ce sont les intérêts de la dette, le capital ne sera jamais remboursé.
                          Les banques s’en foutent, ce qui les intéresse ce sont les intérêts de la dette.
                          Et visiblement, vous ignorez les origines de la dette...
                          Depuis 1801, la Banque de France prêtait à l’ Etat à 0% d’intérêt.


                          C’est le Traité de Maastricht, (article 104, devenu l’article 123 du TFUE), qui ont interdit aux Etats européens de continuer, et qui les ont obligés à emprunter aux banques privées avec intérêts.
                          Voici la dette publique avec et sans les Traités européens.

                          L’UE a pour vocation de plumer les européens au bénéfice de la finance et des multinationales.

                        • Armelle Armelle 19 janvier 17:28

                          @Fifi Brind_acier

                          Pour ce qui est des créanciers résidents, les banques ne détiennent que 9% seulement de la dette ! Ce n’est pas tant que cela Fifi, sans compter que bcp de particuliers détiennent de la dette à travers des placements
                          Une dette illégitime sans doute mais je ne suis pas certaine que cette idée soit soutenue de façon unanime si les gens savaient réellement qu’une partie de leur économies en fait aussi des créanciers !!!


                        • Odin Odin 19 janvier 19:19

                          @Armelle

                          Seul 36 % de la dette à des organismes français dont :

                          2 % OPCVM

                          5 % autres (français)

                          10 % établissement de crédit français

                          19 % assurances françaises

                           64% est détenue par des non résidents

                          fonds de pensions et des fonds d’assurance notamment, mais ce sont aussi des fonds d’investissement souverains, des banques, ou des fonds spéculatifs.

                          http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/dessous-chiffres/2015/09/30/29006-20150930ARTFIG00203-qui-detient-la-dette-de-la-france.php

                           


                        • BA 19 janvier 13:51

                          Mercredi 4 janvier 2017 :


                          François Fillon a un château avec 14 chambres, il a 3000 mètres carré de bâtiments annexes, il a une chapelle, il a un parc de 6 hectares, et il a aussi une ferme avec 7,2 hectares de terres !


                          Lisez cet article :


                          François Fillon vit dans un château qui comprend 14 chambres, au milieu d’un parc de 6 hectares.

                          Une maison ? Interrogé en avril 2013 sur son patrimoine immobilier, François Fillon avait affirmé sur France 2 qu’il était "propriétaire d’une maison dans la Sarthe, achetée 440 000 euros il y a une vingtaine d’années, et qui vaut aujourd’hui à peu près 650 000 euros".

                          Une maison  ? Quelques mois plus tard, dans Paris Match, la « maison » se transforme en « manoir ». La voici :


                          http://www.politique.net/2017010501-chateau-de-francois-fillon-14-chambres.htm


                          En réalité, il ne s’agit pas d’une maison, ni d’un manoir, mais bien d’un... château, comme le précise aujourd’hui Le Canard enchaîné.

                          C’est en 1993 que François Fillon a acquis le "château de Beaucé". Selon l’acte notarié, le château comprend au rez-de-chaussée : "hall d’entrée, grande salle à manger avec cheminée, cuisine, arrière-cuisine, office, bureau, lingerie, buanderie, grand salon, lampisterie, bibliothèque, petite bibliothèque en bout".

                          Et à l’étage ? 14 chambres et des salles de bain.

                          Derrière le château se trouve également 3000 m² de bâtiments annexes, une chapelle. Le tout dans un parc de 6 hectares.

                          Et dans la série « Bienvenue au Moyen âge », Le Canard enchaîné précise que Fillon a également acheté la ferme proche du château avec 7,2 hectares de terres. Ces champs sont exploités par un couple d’agriculteurs qui verse chaque année un « fermage » à la famille Fillon. Soit "21 quintaux de blé tendre de qualité saine, loyale et marchande et 218 kilos de viande de boeuf de première qualité". Une fois élu président, Fillon n’aura plus qu’à rétablir la gabelle...

                          Source :

                          Hervé Liffran, « Un château et quelques oubliettes », Le Canard enchaîné n°5019, mercredi 4 janvier 2017.



                          • JBL1960 JBL1960 20 janvier 17:07

                            @BA Si j’ai bien compris, c’est le château qui a une chapelle, pas François le Pieu ? Même s’il s’en sert hein ? Bah c’est pour ça qu’il est Gaulliste et de surcroit chrétien ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/01/05/gaulliste-et-de-surcroit-chretien-je-suis/ C’est aussi pour toutes ses affirmations, je suis pour le fracking, contre l’IVG, Al Assad est un manipulateur et un dictateur, comme son papa... Que ça donne pas du tout envie de veauter pour lui, ou pour un autre...


                          • BA 20 janvier 13:32

                            Sondage pour le journal Le Monde :


                            Le Pen, Fillon, Macron, trio de tête selon un sondage.


                            Marine Le Pen, François Fillon et Emmanuel Macron arrivent en tête des intentions de vote en vue de la présidentielle d’avril-mai, selon un sondage Ipsos Sopra Steria pour Le Monde et le Cevipof, qui enregistre un tassement du candidat de la droite.


                            Selon cette enquête publiée jeudi, la présidente du Front national est désormais donnée en tête du premier tour devant François Fillon, qui occupait la première place dans la précédente vague réalisée début décembre.


                            Marine Le Pen, qui doit donner dans deux semaines le coup d’envoi officiel de sa campagne, est créditée de 25% à 26% des intentions de vote selon les hypothèses, contre 23% à 25% à François Fillon.


                            Le député Les Républicains, dont le programme fait l’objet de critiques au sein de son propre camp, perd de trois à quatre points.


                            Emmanuel Macron progresse quant à lui de plusieurs points : l’ex-ministre de l’Economie est crédité de 17% à 19%.


                            http://www.capital.fr/a-la-une/actualites/le-pen-fillon-macron-trio-de-tete-selon-un-sondage-1200728



                            • Pyrathome Pyrathome 25 janvier 13:19

                              @BA
                               Pitié avec les sondages, pas encore compris que c’était du vent ??????


                            • izarn izarn 22 janvier 13:03

                              Fillon fait du clientélisme.L’augmentation générale des dépenses, et du nombre d’employé des communes C+CC, est évident.
                              Le zozo du coin verrait de mauvais oeil, un serrage de ceinture locale. Et ne voterait pas Fillon.
                              Les hypocrites comptez vous...
                              Le serrage de ceinture c’est bon pour les autres, mais pas pour soi...
                              Le montant de la dette est resté stable, mais pas les taxes.
                              Donc : Vous voulez moins de taxes ? Donc austérité !
                              Vous ne voulez pas d’austérité ? Alors payez !
                              Pas d’austérité en augmentant la dette : Vous aimez la faillite ?
                              ...Genre Tsipras/Mélenchon, en restant dans l’euro.

                              De fait, il n’y a rien de significatif dans cet article.
                              Ou est le problème ? Sauf que Fillon est un gestionnaire qui ne résouds rien.
                              De fait c’est TINA : Tu en veux plus ? Tu payes ! Sinon rien...
                              Fillon suit exactement la gestion voulue par l’UE et la BCE, et l’Allemagne.

                              La solution est la : Vous voulez un autre alternative ?
                              Sortez le l’UE.
                              Seul le FN propose cette alternative.

                              Chacun voit...



                              • Pyrathome Pyrathome 25 janvier 13:17

                                @izarn
                                Seul le FN propose cette alternative.
                                .
                                Faut arrêter les bobards un peu, le seul qui propose clairement depuis 10 ans de sortir de l’ue,euro, otan et sans ambiguïté de manière parfaitement ordonnée, c’est Asselineau
                                Tous les autres sont juste des imposteurs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires