• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pourquoi le FN ne passera pas par moi (1/2)

Pourquoi le FN ne passera pas par moi (1/2)

La victoire du Front National lors des élections européennes a été l’occasion de nouveaux débats enflammés sur les raisons de cette victoire et sur l’attitude à avoir vis-à-vis de ce parti. Voilà pourquoi je souhaite revenir sur ce sujet, dans une série de deux papiers.

Une opposition paradoxale ?
 
Un certain nombre de frontistes, quelques uns semblant encore me lire malgré des prises de positions, affirment qu’il serait paradoxal que j’exprime une position aussi radicalement hostile à l’encontre de leur parti. Ils affirment que les positions de DLR seraient très proches, quand ils ne disent pas que ce sont les mêmes. Certains vont même jusqu’à évoquer une attitude politicienne de ma part, le fait que je ne ferai que défendre ma boutique politique par rapport à la leur. Cet argument est assez difficilement recevable étant donnée ma prise de position de septembre 2012 ou ma récente décision de m’éloigner de DLR. Néanmoins, il faut bien reconnaître que je partage bon nombre de motivations des électeurs de ce mouvement, à savoir un ras-le-bol des grands partis traditionnels ainsi qu’un refus de cette mondialisation anarchique qui mène à une loi de la jungle destructrice de notre modèle social et de notre identité.
 
Mais ce n’est pas parce que je partage une partie des motivations des électeurs du Front National que cela doit me pousser dans les bras du parti de la famille Le Pen. Si je respecte leur vote et les ai même défendus par occasion (quand Sophia Aram les a traités de cons ou en disant que ce vote est, logiquement, social, dès 2011), cela ne change pas mon jugement à l’égard du parti pour lequel ils votent, et dont les scores actuels doivent principalement à la crise terrible que nous traversons et à la décomposition du PS et de l’UMP, dont le bilan au pouvoir est tout simplement calamiteux. Mais même si j’ai un jugement très dur à l’égard des partis qui se partagent le pouvoir (que je critique au moins aussi souvent que le FN), mon opposition au Front National ne me semble absolument pas paradoxale. D’abord se pose un problème de personnes. Comme je le soutiens depuis le début, la famille Le Pen me semble extrémiste, pas sérieuse et démagogue (ce sur quoi je reviendrai précisément demain).
 
Et au final, le paradoxe est levé par le rapport au gaullisme. Devant les professions de gaullisme de Florian Philippot, Marine Le Pen a cru bon de rassurer une partie de ses militants en précisant bien qu’il était un cas isolé. Si l’on rapproche l’extrême-droite nationaliste du gaullisme, du fait de l’attachement à la nation, toute l’histoire montre qu’il y a une différence profonde entre ces deux mouvements de pensée. Quand l’extrême-droite a une vision de la nation identitaire, xénophobe, voire isolationniste, le gaullisme a une vision de la nation plus ouverte et surtout bien plus progressiste qu’identitaire, quoiqu’en disent ceux qui rapportent de temps en temps une phrase non officielle du Général, en oubliant tout le reste. C’est ce que j’avais théorisé en parlant des deux familles de l’ordo-souverainisme. En outre, il y a de nombreuses différences, sur la peine de mort, l’IVG, l’immigration, les immigrés présents en France, ou même les questions économiques, traitées avec bien moins de cohérence et de sérieux. Ce n’est pas parce que l’on est attaché à la France que toutes les différences sont gommées du jour au lendemain.
 
Le vote utile souverainiste ?

L’autre reproche traditionnel, c’est de dire que nous diviserions le camp patriote et que de toutes les façons, pour changer le cours des choses, il n’y a que le FN qui pourra y arriver. Comme je l’ai rappelé, ce n’est pas parce que l’on est attaché à la France que toutes les différences sont effacées. Pour paraphraser Romain Gary, « le patriotisme, c’est l’amour des siens, le nationalisme, c’est la haine des autres  », ce qui fait toute la différence entre le gaullisme et l’extrême-droite et aujourd’hui entre DLR et le FN à mon sens. De même que le camp des adorateurs de l’UE compte plusieurs partis, celui de ceux qui pensent que la nation doit rester l’épine dorsale de notre organisation politique peut tout aussi bien rester divers étant donné qu’il y a des interprétations très différentes de cette idée. Pourquoi faudrait-il donc avoir un choix binaire. Ce n’est pas comme cela que notre vie politique s’est organisée depuis des décennies.

Sur la question de la capacité à changer les choses, les partisans du FN soulignent que ce parti a réuni un quart des électeurs fin mai et que le chemin qui pourrait le mener au pouvoir semble bien plus court que celui des autres partis dits souverainistes. Néanmoins, on ne peut pas juger au seul score d’un instant T la capacité d’un parti à arriver au pouvoir. Dans le passé, les communistes n’ont pas su transformer leur importance politique en capacité à prendre les rênes du pouvoir, malgré des scores encore supérieurs à ceux du FN en mai. Certes, ils ont été des partenaires au sein de coalition, mais ils n’ont jamais été à la tête de ces coalitions et ont souvent été contraints d’avaler leur chapeau pour y rester. En outre, il faut bien constater que le FN est un vieux parti de 42 ans, qui pèse lourd dans la vie politique française depuis 30 ans, donc on peut questionner sérieusement sa capacité à prendre le pouvoir démocratiquement étant donnée l’hostilité qu’il suscite dans une large majorité de la population.
 
Bien sûr, les partisans du FN peuvent dire que Marine Le Pen a changé les choses, qu’elle a dédiabolisé son parti, ce que pourrait montrer le score du 25 mai. Néanmoins, il faut rappeler qu’il y a perdu plus d’un million et demi de voix de moins qu’en 2012 et que ces élections sont souvent des défouloirs et qu’elles se sont tenues dans des circonstances incroyablement favorables (6 ans de crise économique, un PS très impopulaire et une UMP inepte). Ce n’est qu’en 2017 que l’on pourra statuer sérieusement si autre chose qu’une opposition radicale et stérile au système ressort de ce parti, ce qui me semble tout sauf évident étant donnés les dérapages récurrents de ses dirigeants et de ses membres, qui cantonnent légitimement ce parti dans des extrêmes inéligibles. Si le Général de Gaulle a réussi à balayer la Quatrième République, c’est parce qu’il occupait une position beaucoup plus centrale et donc rassembleuse sur l’échiquier politique, chose qui me semble totalement impossible pour le FN.

Bref, ce sont pour des raisons de fond (différends programmatiques, qui perdurent, et plus encore, une différence fondamentale de philosophie globale) qui font que je m’oppose à ce parti, dont je persiste à croire qu’il ne sera pas le mouvement qui redonnera à la nation ses lettres de noblesse. Demain, je reviendrai également sur les questions de personnes.


Moyenne des avis sur cet article :  2.85/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

79 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 23 juin 2014 10:33

    comme Asselineau , la moitié de vos articles sont pour cracher sur le FN dont vous êtes jaloux !
    en fait , vous n’êtes qu’une diversion de l’UMPS , lancée uniquement pour diviser les voix des souverainistes ! voter pour vous ne sert stritement à rien !


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 juin 2014 11:12

      Bonjour,
      d’accord avec l’auteur sur la légitimité d’autres formations « souverainistes » que le FN :
      plus on est, mieux c’est. L’accusation de « diviser » n’est pas pertinente à mon sens.
      Si des communistes, des socialistes (re)devenaient souverainistes, j’applaudirais.

      D’autant que le scrutin majoritaire à deux tours impose de rassembler une coalition majoritaire au 2e. On n’est pas dans des scrutins « à l’anglaise » à la majorité simple à un tour. Aucun parti/homme politique n’a jamais pu rassembler à lui seul 50% des voix plus une. Même De Gaulle avait dû chercher des alliés, c’est dire si le FN seul ne le pourra pas.

      Pour autant, il faut choisir ses adversaires.
      Alors que DLR ne se transforme pas en Mélenchon : « l’humain d’abord ! » puis la croisade grotesque d’Hénin-Beaumont. Le FN n’est pas l’adversaire principal ; on ne peut pas le rendre responsable de la situation actuelle, lui qui n’a jamais gouverné et s’est toujours mis dans une opposition de principe, comme le PCF en son temps.
      De même, je vois difficilement comment on pourrait en faire abstraction :
      que ça plaise ou non, le FN a sa légitimité aussi car beaucoup votent fidèlement pour lui.
      Qu’il y ait des querelles de boutique parisiano-parisiennes certes. Que certains cadres du FN soient peu fréquentables c’est certainement vrai. Mais je pense qu’il faut aller au delà de ça car on n’a pas le temps de s’amuser avec ces broutilles. D’ailleurs je ne pense pas qu’elles soient comprises par un électorat assez proche.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 juin 2014 20:06

      Prenez donc les Français pour des andouilles ! 78% ne veulent pas du FN à la tête de l’ Etat, et le FN a fait 10% des inscrits. Il a gagne, parce que les autres n’intéressent plus les électeurs : au royaume des aveugles, les borgnes sont rois !
      Ce n’est pourtant pas faute de passer dans les médias !

      Ce qui intéresse l’auteur, ce sont les divisions du PS et de l’ UMP.
      Debout la République avait pourtant souvent fait du pied au FN...
      Ce qui rapproche le FN de DLR, c’est qu’ils sont pour la construction européenne, ils en veulent une autre, mais toujours rester dans l’ UE.

      DLR sait bien que les Français ne veulent pas du FN, et il espère que la désagrégation du PS et de l’ UMP va être pour DLR une chance historique...

      Dupont Aignan a toujours refusé de faire un débat public avec Asselineau, ce qui prouve qu’il ne s’intéresse ni au programme du Conseil National de la Résistance, d’origine gaulliste, ni à la souveraineté prônée par De Gaulle, qui passe forcément par la mise en cause des USA et la sortie définitive de la construction européenne.


    • LE CHAT LE CHAT 24 juin 2014 09:37

      fifi ,
      tu ferai mieux de la boucler , 99, 6% des votants ne veulent pas de l’UPR , et 99,9%
      des inscrits !
      vous n’existez pas !


    • lsga lsga 24 juin 2014 18:03

      ah ! nanigogo s’est finalement réveillé !

       
      ça va ? Bien dormi ? Tu as pris un bol de chocolat au lait avec des BN à ton réveil à 16h du matin ?
       
      Bon faut dire, tu es jeune, tu as besoin de sommeil, et comme tu te couches à 5h du mat...
       
      Bon, sinon, aujourd’hui, tu vas encore consacrer 15h à troller et à lire des commentaires médiocres jusqu’à 4h du mat, ou bien tu va utiliser ces 15h pour finir de lire le Manifeste ? 
       


    • César Castique César Castique 23 juin 2014 11:11

      « Quand l’extrême-droite a une vision de la nation identitaire, xénophobe, voire isolationniste, le gaullisme a une vision de la nation plus ouverte et surtout bien plus progressiste qu’identitaire... »


      «  Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture greque et latine, et de religion chrétienne. Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont les Arabes, les Français sont les Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de Musulmans, qui demain seront peut-être vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisons l’intégration, si tous les Arabes et Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherait-on de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Eglises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées !  » 
      (Cité par B. Stora, Le transfert d’une mémoire, Ed. La découverte, 1999)

      «  Evidemment, lorsque la monarchie ou l’empire réunissait à la France l’Alsace, la Lorraine, la Franche-Comté, le Roussillon, la Savoie, le pays de Gex ou le Comté de Nice, on restait entre Blancs, entre Européens, entre chrétiens... Si vous allez dans un douar, vous rencontrerez tout juste un ancien sergent de tirailleurs, parlant mal le français ». (Cité par J.R. Tournoux, La tragédie du Général, Ed. Plon 1967)

      « ...quoiqu’en disent ceux qui rapportent de temps en temps une phrase... »  :

      «  Les musulmans, vous êtes allés les voir ? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leur djellabas, vous voyez bien que ce ne sont pas des Français ! Ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri, même s’ils sont très intelligents. Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se séparent de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber 10 millions de musulmans qui demain seront 20 millions, et après demain 40 ?  » (Cité par A. Peyrefitte. C’était de Gaulle. Ed Gallimard, 2000. Propos tenus le 5 mars 1959)

      « Pour moi, l’histoire de France commence avec Clovis, choisi comme roi de France par la tribu des Francs, qui donnèrent leur nom à la France. Avant Clovis, nous avons la préhistoire gallo-romaine et gauloise. L’élément décisif pour moi, c’est que Clovis fut le premier roi à être baptisé chrétien. Mon pays est un pays chrétien et je commence à compter l’histoire de France à partir de l’accession d’un roi chrétien qui porte le nom des Francs.  »  (David Schoenbrun, Les trois vies de Charles de Gaulle, Ed Julliard,1965)

      «  Sur le plan ethnique, il convient de limiter l’afflux des Méditerranéens et des Orientaux, qui ont depuis un demi-siècle profondément modifié les compositions de la population française. Sans aller jusqu’à utiliser, comme aux Etats-Unis, le système rigide des quotas, il est souhaitable que la priorité soit accordée aux naturalisations nordiques (Belges, Luxembourgeois, Suisses, Hollandais, Danois, Anglais, Allemands, etc.) » directive au Garde des Sceaux, 12 juin 1945 (Cité par Plein Droit, n°29-30 Novembre 1995).

      Voilà pour LA citation et j’en ai de rab...

      • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 juin 2014 11:24

        oui on n’a bien compris votre obsession césar caustique, mais maintenant, il faut arrêter de se la jouer Zemmour ou Finkelkraut :
        vous proposez quoi ? La séparation forcée ?


      • César Castique César Castique 23 juin 2014 11:36

        « vous proposez quoi ? La séparation forcée ? »


        La séparation existe de facto, et le « white flight » n’est pas près de se tarir. En témoignent fortement ces villes, comme Roubaix ou Mulhouse, où se sont installés de dizaines de milliers de musulmans mais où la population n’a pratiquement pas augmenté depuis soixante ans, lorsqu’elle n’a pas régressé.

        Et je ne crois pas que forcer à vivre ensemble des gens qui ne sont pas faits pour ça, puisse donner de bons résultats à terme. C’est ce que verraient les autruches, si elles sortaient la tête du sable.

      • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 juin 2014 11:45

        Oui c’est bien ce que je disais, vous constatez sans rien proposer, ou en laissant les gens faire leurs déductions tout seul.
        C’est très 2e degré en fait !


      • César Castique César Castique 23 juin 2014 12:00

        « Oui c’est bien ce que je disais, vous constatez sans rien proposer... »


        C’est tellement prématuré. 

        J’ai déjà écrit ailleurs - provoquant (encore) les hurlements indignés des progressistes et des nationalistes -, qu’un jour il faudra leur lâcher deux départements, peut-être trois, où ils bénéficieront d’une large autonomie interne. 

        Je ne crois pas à l’inversion des flux migratoires. Les pays d’origine sont déjà trop peuplés et leurs dirigeants sont trop contents d’être débarrassés d’une partie de leurs urplus de population. Je viens d’apprendre que le Maroc refuse même de laisser rentrer ceux de ses citoyens dont les demandes d’asile politique en Suisse n’ont pas abouti

        Pour moi, la seule question non résolue, c’est celle de savoir si la partition se fera avant ou après la guerre civile

      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 juin 2014 20:11

        Cesar Caustique,
        D’où viennent les immigrés ? Ils tombent du ciel, comme les météorites ?

        Depuis la 2e guerre mondiale, toutes les guerres menées par les USA et l’ OTAN ont provoquées 50 millions de réfugiés, déplacés, demandeurs d’asile, migrants économiques, fuyant la misère et la guerre.

        Surtout, continuez bien à vous en prendre aux conséquences plutôt qu’aux causes...


      • mmbbb 23 juin 2014 20:37

        on ne peu mieux juger les choses lorsque l’on les a vecues J’ai passe mon enfance entre Nantua et bellegarde J’avais du coeur a l’ouvrage et j’aimais les etudes Je fus interne et me fis quand meme bien chier dans cette jeunesse avec des blancs assez abrutis alors qu’elle aurait due etre rayonnante Les esprits fermes ne s’occuperent guere de cette jeunesse bouillonnante et je ne fus jamais un chance pour la France In fine nous sommes partis et les Turcs vinrent remplacer cette generation ( foulard de nantua ) Je n’ai rien a cacher mais bon les gens de droite dans les campagnes s’en foutaient un peu de notre avenir moi maintenant si la France devient arabe je m’en fous un peu aussi Je ne saisi pas trop cette mentalite ou contrairement a ce que dit de Gaulle les blancs ne sont pas si soilidaires entre eux Comme je l’ai dit ma jeunesse aurait pu etre rayonnante elle fut triste et lorsque je suis retrourne danc ce vilage et a nantua bien evidemment j’ai rencontre beaucoup de femmes turcs voilees mais je n’ai pas eu un remords je ne suis pas responble apres tout puisque ces personnes travaillent dans la plastic valle d’oyonnax et les patrons y font leur beurre Quoi qu’il en soit notre taux de natalaite est du aussi a cette immigration . Les francais se reveillent un peu tard tant pis pour eux il aurait fallu que la france prennent soin de sa jeunesse moi cela ne m attriste pas 


      • OMAR 23 juin 2014 22:01

        Omar33

        « Ce que nous devons dire aux algériens, ce n’est pas qu’ils ont besoin de la France, mais c’est la France qui a besoin d’eux. ......Nous avons besoin de vous, vous étes la jeunesse de la nation... ».

        Jean Marie le Pen
        Discours à l’Assemblée Nationale, 28 Janvier 1958.
        http://www.youtube.com/watch?v=9JLhlefcXj8

        Césare, pas la peine d’etre plus Caustique que cet extrémiste fondateur du F. Haine qu’est Jean Marie le Pen...


      • OMAR 23 juin 2014 22:24

        Omar33

        Autre chose Césare

        De Gaulle, nul en chimie, t’a fait gobé que l’huile et le vinaigre ne s’intègrent pas.

        Complétement faux : Il suffit de leur ajouter un émulsifiant ou un tensioactif.
        Par exemple, pour la vinaigrette, celle-ci peut être rendue cinétiquement stable en ajoutant de la moutarde. Les cellules de moutarde broyées libèrent des phospholipides, un tensioactif.

        Et pour l’Algérie, les émulsifiants furent : « La Paix des Braves » et « Algérie Française » :
        https://www.google.dz/search?q=De+Gaulle+pour+une+alg%C3%A9rie+fran%C3%A7aise&newwindow=1&client=firefox-a&rls=org.mozilla:fr:official&channel=fflb&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=8IeoU475KMmP0AWezYGIBQ&ved=0CDkQsAQ&biw=1366&bih=608

        Alors, comme en chimie, Charles t’a mené en bateau.
        D’ailleurs, pour lui, les français ne sont que des veaux...


      • César Castique César Castique 23 juin 2014 23:20

        « Surtout, continuez bien à vous en prendre aux conséquences plutôt qu’aux causes... »

        Désolé, je ne peux pas remonter dans le temps pour aller les supprimer, disons à partir de 1963... Je ne doute pas qu’Asselineau en soit capable, moi pas. Donc, je fais avec les conséquences, c’est-à-dire huit ou dix millions d’immigrés et d’issus de l’immigration alterculturels, alterreligieux et alterethniques.

        « Ce que nous devons dire aux algériens, ce n’est pas qu’ils ont besoin de la France, mais c’est la France qui a besoin d’eux. ......Nous avons besoin de vous, vous étes la jeunesse de la nation... ».

        Eh oui, à l’époque, il croyait, et il n’était pas le seul, qu’il était possible d’en faire des Français comme les autres et, double erreur, il croyait qu’ils n’aspiraient qu’à être des Français comme les autres, alors qu’ils savaient, au fond d’eux-mêmes, qu’ils ne le seraient jamais.

        Ils sentaient bien, et De Gaulle aussi, que les *NOUS* arabes ou berbères et musulmans ne seraient jamais des *EUX* de race blanche, de civilisation chrétienne et de culture grecque et romaine.

        « De Gaulle, nul en chimie, t’a fait gobé que l’huile et le vinaigre ne s’intègrent pas.  »

        C’est une métaphore, et dans laquelle il n’est question ni d’émulsifiant ni de tensioactif. Mais serait-elle complètement fausse, qu’il resterait que deux civilisations ne peuvent cohabiter que si l’une d’entre elle domine et tant que l’autre accepte cette domination. Ce qui est de moins en moins le cas, de la part des musulmans, et qui nous conduit lentement mais sûrement à l’affrontement. 

        Pour l’heure, il suffit de le savoir. Et c’est pour cela que je pense qu’il serait souhaitable de leur lâcher deux départements, ou trois, à titre préventif. Tout en sachant que je ne serai pas plus entendu que le Raspail du « Camp des Saints ».


      • OMAR 24 juin 2014 00:42

        Omar33

        @Cesare

        Vous connaissez Bougherra El Ouafi ?
        Non ?
        Pas étonnant, il est mort en 1959 à Saint-Denis.
        Il permit au drapeau tricolore de flotter très haut aux J.O d’Amsterdam, en 1928.

        Et Zinrddine Zidane ?
        Oui, Zizou...
        Et Djamel Bouras, Fadela Amara,Azouz Begag, Kader Arif, Karim Boudjema, Rachid Bouchareb, Ramdan Issaad, Soumia Malinbaum, Kad Merad, etc... ?

        Et ces dizaines de milliers de harkis ?
        Ces « Arabes-Berberes » qui, pour être dignes de devenir français, ont trahi leur pays, leur peuple et changé leur religion.
        De Gaulle les déporta à Rivesalte et autres camps de concentration, en 1962...
        Et hop, aux oubliettes...

        En fait, même si un algérien se conforme totalement aux conditions les plus draconiennes pour s’intégrer, pour une minorité psychopathe, xénophobe et anti-islam, il restera un... bougnoule..

        Que la crise économique s’amenuise ou disparaisse, et vous verrez que votre parti chéri, le F. Haine fondra comme un glaçon au soleil....

        Ma parole....


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 juin 2014 05:46

        anti gauchiste,
        Contrôler l’immigration suppose de sortir du Traité d’Amsterdam, des accords de Schengen, des accords sur les travailleurs déplacés, donc de sortir de l’ UE.

        Vous prenez toujours les problèmes à l’envers !

        Au lieu de vous en prendre à l’ UE, vous vous en prenez aux immigrés, le seul effet est de soutenir « le conflit de civilisations » du Pentagone.


      • César Castique César Castique 24 juin 2014 10:09

        « Vous connaissez Bougherra El Ouafi ? (…)  Malinbaum, Kad Merad, etc... ? »

         

        On ne parle pas de personnalités, plus ou moins bien intégrées et non assimilées, et qui doivent leur notoriété au fait qu’ils ont pu s’installer en France, mais de millions de personnes qui sont à des années-lumières de la psychologie et du mode de vie des Français.

         

        « Et ces dizaines de milliers de harkis ? Ces « Arabes-Berberes » qui, pour être dignes de devenir français, ont trahi leur pays, leur peuple et changé leur religion. »

         

        Ils n’ont pas trahi leur pays, ils considéraient que leur pays, c’était la France, mais ils étaient très minoritaires, et s’ils ont trahi quelque chose, c’est leur ethnie. Mainteant,s’ils sont vraiment traîtres à leur peuple, alors on peut en dire autant des Français de souche qui poussent à l’accueil plus massif encore de populations allogènes.

         

        « En fait, même si un algérien se conforme totalement aux conditions les plus draconiennes pour s’intégrer, pour une minorité psychopathe, xénophobe et anti-islam, il restera un... bougnoule.. »

        Ben ouais, s’il a une tête de bougnoule – je vous cite -, c’est-à-dire une tête d’étranger, une tête de *EUX* par rapport aux têtes de *NOUS * comme c’est le cas, par exemple, des descendants de Polonais, d’Italiens, d’Espagnols, de Portugais...

        C’est pareil pour l’Antillais perçu, à première vue, comme une sorte d’Africain, ce qui n’était pas le cas à l’époque où Gaston Monnerville était l’intérimaire désigné pour assumer la présidence de la République, en cas de vacance. Cela a duré 10 ans sans que personne ne remarque qu’un métis était président du Sénat. Et il avait même de chauds partisans à l’extrême-droite « Algérie française » pour avoir accusé De Gaulle de forfaiture.

        « Que la crise économique s’amenuise ou disparaisse, et vous verrez que votre parti chéri, le F. Haine fondra comme un glaçon au soleil.... »

         

        Cela, c’est ce que disent ceux qui ont besoin de se rassurer. Mais l’instinct de conservation des peuples autochtones s’expriment aussi dans des pays prospères comme la Norvège, la Finlande, la Suisse, le Danemark ou la Suède, et la poussée migratoire allogène constante renforcera ce mouvement, parce que le problème n’est pas économique il est numérique. La crise accélère la prise de conscience de la menace pesant sur le territoire, mais rien de plus.

         

        Vous devriez aussi réfléchir au fait que ceux qui se résignent au « white flight » ne sont pas des victimes de la crise, mais ceux qui ont les moyens de déménager et, bien souvent, de payer un loyer plus élevé.


      • César Castique César Castique 24 juin 2014 10:13

        « …le seul effet est de soutenir « le conflit de civilisations » du Pentagone. »

        Le conflit de civilisation, c’est le jeans taille basse contre le foulard islamique, le niqab et la burqa, et aussi le mariage pour tous contre la criminalisation de l’homosexualité. Le Pentagone n’a strictement rien à voir là-dedans.

        Tariq Ramadan l’a trés bien défini, ce conflit, et sans avoir, lui non plus, besoin du sempiternel Pentagone :

        Etre contre les excès de l’Occident et de sa violence symbolique, quant au modèle de vie qu’il veut imposer, me paraît un indice de bonne santé spirituelle, intellectuelle et morale...


      • OMAR 24 juin 2014 12:09

        Omar33

        @Cesare :....une tête d’étranger, une tête de *EUX* par rapport aux têtes de *NOUS * comme c’est le cas, par exemple, des descendants de Polonais, d’Italiens, d’Espagnols, de Portugais...".

        Vous etes marrant, vous savez....
        Vous pouvez faire la différence entre un italien et un espagnole, ou un portugais et un algérien,
        Parce que c’est inscrit sur le front d’un Zizou, d’une Dati ou d’un Naceri ?

        Vous êtes de ceux qui veulent faire avaler que le Christianisme est né en Europe et que le Christ était blond avec des yeux bleus.
        Comme le concevait Hitler...
        https://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20071114043300AALRNG1


      • César Castique César Castique 24 juin 2014 12:59

        « Vous pouvez faire la différence entre un italien et un espagnole, ou un portugais et un algérien... »


        Tout le monde peut distinguer un Européen d’un Nord-Africain, à quelques exceptions près. Même les flics ! Vous n’avez jamais entendu parler des contrôles au faciès ? Pour le reste, il est souvent plus facile de distinguer un Chinois d’un Japonais qu’un Italien d’un Espagnol. Mais si vous mettez côte à côte, par exemple, une photo de Massimo d’Alema et une d’Alberto Contador, vous ne pouvez pas vous tromper.

        Par ailleurs, si vous aviez bien lu, vous auriez compris que les descendants de Polonais, d’Italiens, d’Espagnols et de Portugais, ont des têtes de *NOUS« , ce qui fait qu’ils sont non pas intégrés, mais assimilés, puisque celui qui n’est pas assimilé est celui qui n’est pas perçu comme un étranger.

         »Vous êtes de ceux qui veulent faire avaler que le Christianisme est né en Europe..."

        Je ne vois pas le rapport. Le faciès du Christianisme n’est pas vraiment typé, à la différence de celui de Debbouze, de Smaïn, de Boubakeur ou de Mimoun. Quant à Jésus qu’il ait été Bochiman, Lakota ou Kukukuku, me laisse également indifférent

      • César Castique César Castique 24 juin 2014 14:44

        RECTIFICATION


        « ...puisque celui qui n’est pas assimilé, est celui qui est perçu comme un étranger. »

        Désolé, j’avais rendez-vous à 13 heures, je n’ai pas eu le temps de relire...

      • lsga lsga 24 juin 2014 18:04

        ah ! nanigogo s’est finalement réveillé !

         
        ça va ? Bien dormi ? Tu as pris un bol de chocolat au lait avec des BN à ton réveil à 16h du matin ?
         
        Bon faut dire, tu es jeune, tu as besoin de sommeil, et comme tu te couches à 5h du mat...
         
        Bon, sinon, aujourd’hui, tu vas encore consacrer 15h à troller et à lire des commentaires médiocres jusqu’à 4h du mat, ou bien tu va utiliser ces 15h pour finir de lire le Manifeste ? 
         


      • lsga lsga 24 juin 2014 23:39

        ça y est : il est presque minuit, nanigogo est bien réveillé !

         
        c un grand fan de twilight, c pour ça. D’ailleurs, il est incapable de lire le Manifeste, mais par contre, il a lu tout Harry Potter.
         
        Bon nanigogo, les gens qui travaillent te souhaitent bonne nuit. Bon trollage tout seul jusqu’à quatre du mat. Demain, quand tu te réveilleras comme aujourd’hui vers les 16h du matin, profites bien de ton bol de chocolat au lait et de tes BN.
         


      • lsga lsga 24 juin 2014 23:40

        ça y est : il est presque minuit, nanigogo est bien réveillé !

         
        c un grand fan de twilight, c pour ça. D’ailleurs, il est incapable de lire le Manifeste, mais par contre, il a lu tout Harry Potter.
         
        Bon nanigogo, les gens qui travaillent te souhaitent bonne nuit. Bon trollage tout seul jusqu’à quatre du mat. Demain, quand tu te réveilleras comme aujourd’hui vers les 16h du matin, profites bien de ton bol de chocolat au lait et de tes BN.
         


      • lsga lsga 25 juin 2014 10:05

        voilà, nanigogo a encore passé sa nuire à lire et à écrire des commentaires médiocres... maintenant, il va dormir du sommeil de l’enfant jusqu’à 16h du matin....

         
        Tout ce temps consacré à cette médiocrité, au lieu de finir le Manifeste (un livre de moins de 100 pages).

      • christophe nicolas christophe nicolas 23 juin 2014 11:23

        « le patriotisme, c’est l’amour des siens, le nationalisme, c’est la haine des autres  » de Romain Gary alors pourquoi s’est-il engagé dans l’aviation en Angleterre ? Quand on se défend, les deux notions se confondent. Quand on attaque, c’est effectivement plus du national-socialisme. Avec l’Europe, le souverainisme est une réaction de défense salutaire. patriotique et nationale. Il n’y a aucun souci métaphysique.

        Ceci dit une rapide petite excursion en char du coté de Bruxelles permettrait de remettre les idées en place à Rompuy. C’est juste histoire de dire que Bruxelles, on s’en tape... ,les circulaires, on les déchire, les retraites sont annulées...

        Ils ont dû faire des immeubles modernes en aciers, alors je propose des armes à effet de champs du style de celles utilisées en Irak et pour le 11 septembre... d’après le CERN, il n’y a aucun risque, c’est faux... La recherche Européenne est aussi compétente que l’Union Européenne, enfumage, enfumage, enfumage total depuis 70 ans... c’est « Branleurs and co », c’est affreux comme ils nous prennent pour des cons.

        J’aimerais bien qu’ils accélèrent la mondialisation, je ne voudrais pas trop tarder pour Armageddon, j’ai des plein de trucs à faire, nourrir les poules, réparer ma porte, ...

        Je les attends de pieds ferme...c’est comme une course où vous essayez de prévenir votre mauvais adversaire de ne pas aller dans le précipice. Il vous crache dessus, vous humilie, vous ruine, vous ternit la réputation pour continuer d’accélérer vers le précipice... Armaggedon, ils peuvent être aussi puissants qu’ils veulent, c’est plié d’avance... Avec la souveraineté, on évitera les fameux dommages collatéraux... ce n’est pas plus compliqué.

        Pour parler de trucs inintéressants, j’ai inventé le principe du pistolet à souder les matériaux pour une amie, un truc marrant. J’en ai plein les placards des trucs comme ça, du style encastrer du bois ou du plastique dans du métal, les designers vont adorer, dans quelques années tout de même, il faut déjà se faire Armageddon avec les puissants de ce monde afin qu’ils ne nous prennent plus pour des crétins.

        • HELIOS HELIOS 23 juin 2014 13:00

          ... Pinsolle fait parti de ces « parleurs », toujours prêts au « bon mots » dont on doute qu’il en connaisse le sens.


          Ce qui est a noter, c’est que ce sont ce genre de gens, pleine de bonnes intentions, plein d’humanité apparente qui utilisent la violence verbale pour écraser ceux qui ne pensent pas comme eux... et qui se permettent de réécrire l’histoire !

          un exemple, il nous dit : le FN est un vieux parti de 42 ans, qui pèse lourd dans la vie politique française depuis 30 ans, donc on peut questionner sérieusement sa capacité à prendre le pouvoir ...
          Il oublie tout simplement la loi électorale majoritaire faite pour éliminer les petits partis, il oublie le « front républicain » espèce d’ostracisme auquel le mot « républicain » n’appartient pas, il oublie tout simplement la désinformation et la honte que la classe politique fait porter aux électeurs du FN, en 2002 il y a même eu une sorte de cabale organisée par les enseignants pour mettre dans la rue les enfants qui ne comprenaient pas tout. Ces mêmes enfants se sont bien vengés depuis, avec 12 ans de plus ils ont voté cette fois et apparemment a 25% pour le FN si la répartition statistique est normale... bref Pinsolle raconte n’importe quoi en pensant que c’est la vérité puisque c’est lui qui le dit !

          Alors, encore une fois, repeindre la réalité, faire semblant d’impartialité par des exemples pas convaincants du tout, c’est possible, mais ça reste du Pinsolle, a des années-lumière des français qui ont et auront encore le droit de choisir leurs élus, même si cela ne plait pas a ceux qui croient être incontournables.


          • Garance 23 juin 2014 13:00
            Pinsolle

            « Le FN ne passera pas par moi »

            Tant mieux pour lui : il ne s’en portera que mieux

            Vous êtes le passé : il est l’avenir

            • juluch juluch 23 juin 2014 13:11

              Comme dis par Garance......


              Il passe pas par vous ??

              Tant pis....... 

              • juluch juluch 23 juin 2014 19:54

                Bientôt dans l’Ile.....


              • bogue 23 juin 2014 13:31

                « Le FN ne passera pas par moi »...mais qu’est-ce qu’on s’en fout ! Pinsolle 2 fois sur 3 vous pondez un avis pour « taper » sur le FN...venant d’un militant de DLR c’est que vous en êtes secrètement amoureux, non ?


                • legrind legrind 23 juin 2014 14:54

                  L’immigration-chance/richesse, l’islamisation (un mythe selon un sociologue de gauche -pléonasme) , l’insécurité-construction médiatique/sentiment .. sont des sujets clivants en effet : une accusation de racisme est si vite arrivée , les souverainistes de bac à sable ont raison de rester entre eux à ne pas se salir les mains, à risquer de prendre des coups s’ils sont trop sensibles, par contre ce que je n’admets pas et qu’ils hurlent avec la meute contre le FN.


                  • non667 23 juin 2014 14:56

                    pinsolle/asselineau : ses attaques contre le fn montrent qu’il est une taupe du N. O .M.
                     destiné a diviser les souverainistes et grapiller quelques % au fn , au même titre que les « souverainistes de mes 2 » dupont gnangnan ,de villiers ,.............

                     pignolles toi tant que tu veux contre le fn . jean marie le seul homme politique a avoir les couilles de s’attaquer au système front ripoublicain complice du N.O.M. judéo américain !
                    conclusion logique pour un anti gogo : le pen vite smiley smiley smiley

                    la propagande ripoublicaine ne marche plus ! même les ouvriers encartés s’en sont aperçu et ont voté fn aux dernières :  smiley smiley smiley


                    • Onecinikiou 23 juin 2014 17:02

                      Ma main à couper que Pinsolle est membre d’une fraternelle. 

                      Tout son verbiage, ses critiques, le antiracisme d’opérette auquel il adhère quasi-intégralement, ses références pseudo-modernistes qui font le jeu en réalité des euro-mondialistes qu’il prétend combattre, ses indulgences coupables vis à vis du vénérable Mélenchon et du mouvement qu’il préside, mettent en évidence son tropisme pro-maçonnique. 

                      C’est une évidence pour quiconque sait lire entre les lignes.

                    • Marais 23 juin 2014 16:39

                      Mr Pinsolle, vous critiquez le FN. Fort bien. Il a ses défauts et ses faiblesses, certes, mais quelles solutions politiques proposez-vous ? DLR ? UPR ? PRCF ? Ou un autre parti souverainiste ?

                      Actuellement, la seule force politique patriote crédible est le FN, ne vous en déplaise.

                      Si les autres patriotes ne veulent pas du FN comme chef de file du mouvement patriote, ils n’ont qu’à se rassembler pour barrer la route au PS et à l’UMP être une force crédible.
                      Il faut être réaliste : le FN est la seule voie possible à l’heure actuelle. Ceux qui vitupèrent contre le PS et l’UMP mais sont contre le FN ressemblent aux Byzantins qui s’interrogeaient sur le sexe des anges quand leur capitale était assiégée.
                      La maison est en train de brûler alors il faudrait arrêter de repousser le pompier.

                      • Onecinikiou 23 juin 2014 17:09

                        Pinsolle fait partie de la coalition anti-patriote. Au même titre que les associations tribalo-communautaires, les gauchistes sous sponsoring mondialiste, les politicards soumis et carriéristes, et les mass-médias aux ordres du grand capital.


                        Une preuve de plus des connivences objectives, s’il le fallait encore !


                      • Marais 23 juin 2014 18:07

                        Le problème est que le patriotisme est un terme flou : les révolutionnaires étaient patriotes mais aussi franc-maçons et libéraux, beaucoup étaient étrangers, ils provoquèrent même la mort de 2 millions de français.

                        Il y a aussi le patriote De Gaulle qui fit beaucoup pour la France malgré ses zones d’ombre.

                        On peut analyser cette dichotomie par les termes « pays réel » et « pays légal » de Charles Maurras : le patriote du pays légal croit en la démocratie, les droits de l’Homme, en la République, il est pour la paix dans le monde, contre le racisme, la xénophobie... c’est Jules Ferry.
                        Le patriote du pays réel est contre l’euro, l’UE, l’américanisation de la France, contre l’atlantisme et le sionisme, contre l’immigration, il est catholique et est pour la défense de l’identité nationale, celle décrite par De Gaulle...

                        Le patriote du pays réel doit donc se décrire comme nationaliste, car c’est un terme clair, et ceux qui l’ont en horreur sont les mêmes que ceux qui étaient pour l’euro et l’immigration.

                        Je pense que Laurent Pinsolle est un patriote de ces deux pays à la fois, et c’est pour cela qu’il pointe du doigt les problèmes du système en même temps qu’il attaque violemment le FN, comme François Asselineau. Après tout, ces deux personnages sont à l’aise avec la République, illusion étendue à toute une société.

                      • lsga lsga 23 juin 2014 19:02

                        mais tu n’en sait foutre rien nanigogo : tu es incapable de lire un livre.

                         
                         tu as déjà passé plus de 5 heures sur Agoravox aujourd’hui, largement de quoi lire le Manifeste.
                         
                        Mais non : tu ne l’auras toujours pas lu. Tu auras préféré troller.

                      • Marais 23 juin 2014 19:53

                        Je sais Anti-gauchiste, tous les révolutionnaires n’étaient pas ceci ou cela. C’était une généralité : ainsi, le journal Le Monde titrait en avril 2014 : « les Français sont de moins en moins tolérants ».

                        C’est bien ce que je reproche au terme « patriotisme » : il peut être lié à n’importe quoi, au nationalisme ou à la République.
                        C’est justement parce que les nobles étaient infectés par l’idéologie des Lumières que la royauté est tombée.


                        Quant à la responsabilité de la République dans la trahison des idéaux de la Révolution... vous connaissez la parabole de Jésus-Christ sur l’arbre et ses fruits : comment la Révolution a-t-elle pu accoucher de régimes mauvais si elle était bonne dans son essence ? Ce serait comme affirmer que Marx avait raison mais que ceux qui ont appliqué ses idées ont eu tort.


                        Pour la vision ethnique de la Nation : c’est ce que reproche le sociologue Sylvain Crépon à Marine Le Pen.

                        La vision ethnique de la Nation est plutôt chez De Gaulle, et celle de la République est non-ethnique. D’ailleurs, qu’y a-t-il de mal à penser en termes ethniques ?

                      • Marais 23 juin 2014 21:56

                        Je crois sincèrement qu’on ne peut avoir une vision ethnique de la France en étant républicain, que c’est incompatible, et que la dépression des Français s’explique en partie à cause de cela :

                        Voici ce qu’est une ethnie :
                        http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/ethnie/31396

                        Une ethnie fait référence à un patrimoine commun, à un passé commun. Or, la République française a tenté de faire table rase du passé, notamment avec le français comme langue obligatoire.
                        La République a donc une vision non-ethnique de la France (tabula rasa, imposition du français au point de remplacer les langues régionales...) car elle fait fi du passé tandis que De Gaulle avait une vision ethnique de la France (France catholique, de culture gréco-latine, lien européen), car il respectait le passé de la France.

                        L’ethnie n’a rien à voir avec la race : ainsi on peut être de race blanche et être d’ethnie française ou anglaise.
                        Ce sont bien les Républicains qui ont naturalisé des millions d’étrangers d’une ethnie différente à celle de la France, en ce sens qu’ils venaient d’une société humaine à la culture, la structure économique, familiale ou sociale différente de la société française. A des époques différentes, ce furent tout autant des Italiens que des Algériens qui étaient d’ethnie différente.

                        Le fait est que la France n’est pas construite avec des noirs ou des asiatiques, et qu’elle fut racialement homogène durant des siècles (Gaulois, Latins, Francs).
                        Or, c’est sous la République que la France changea racialement, pas sous la royauté, la République a à la fois une vision non-ethnique et non-raciale de la France, sinon il n’y aurait pas eu de tels bouleversements.


                        Je vous ai donc bien lu, je vous ai simplement pris au mot. Je le répète, la République n’a pas de vision ethnique de la France, et elle vit sur une illusion.
                        Ainsi, après que le ministre du Travail Michel Sapin sous le gouvernement Ayrault II apprit que la croissance était nulle au premier semestre 2014, il déclara : « Ce n’est pas grave ».
                        Être intimidé par de telles personnes est donc ridicule. Ainsi, comme l’avouait lui-même Lionel en Jospin en 2007 :« tout antifascisme n’était que du théâtre ».
                        En attendant, on prépare le marché transatlantique,les libertés publiques se réduisent, les usines ferment, les enfants sont mal éduqués... ces mesures viennent-elles du FN, parti fasciste, xénophobe, antisémite ? Non, elles viennent du camp du Bien, celui qui donne tant de leçons de morale.

                        Votre raisonnement de républicain me laissent donc perplexe. Est-ce parce qu’une personne affirme qu’une chose est réelle qu’elle est réelle ? Je n’ai pas envie de suivre le délire de brutes(antifas, LDJ) et de pourfendeurs d’opérette (CRIF, LICRA, CRAN, SOS racisme).

                        Au passage, j’aimerais savoir ce que vous entendez par « établir partout dans nos régions la suprématie ... culture fr ». 

                      • Marais 23 juin 2014 23:05

                        Je faisais référence à la phrase « vous faites croire que reconnaître que la france a une identité ethnique des choses est incompatible avec la république et donc que c’est facho !!!! » quand j’affirmais ’Votre raisonnement de républicain me laissent donc perplexe.’


                      • lsga lsga 24 juin 2014 11:13

                        donc pour résumer, hier , nanigogo a trollé de 13h32 à 4h01 du matin, soit presque 15 heures d’affilées.

                         
                        15 heures à troller : c’est beaucoup plus de temps et d’énergie qu’il n’en faut pour lire le Manifeste...
                         
                        Mais, nanigogo ne veut pas lire. Il veut rester inculte, médiocre, sans référence solide.

                      • lsga lsga 24 juin 2014 23:39

                        ça y est : il est presque minuit, nanigogo est bien réveillé !

                         
                        c un grand fan de twilight, c pour ça. D’ailleurs, il est incapable de lire le Manifeste, mais par contre, il a lu tout Harry Potter.
                         
                        Bon nanigogo, les gens qui travaillent te souhaitent bonne nuit. Bon trollage tout seul jusqu’à quatre du mat. Demain, quand tu te réveilleras comme aujourd’hui vers les 16h du matin, profites bien de ton bol de chocolat au lait et de tes BN.
                         


                      • lsga lsga 25 juin 2014 00:33

                        allez nanigogo : courage ! plus que 4h de Troll avant de pouvoir aller te coucher !

                         
                        tout se temps que tu consacres à t’abrutir au lieu de te cultiver...
                         


                      • Marais 25 juin 2014 02:07

                        « c’est ta croyance les gauchiasses t’ont fait avaler que la république=ethnie cosmopolite. »



                        1) Je ne me fais pas manipuler aussi facilement. Ce sont mes propres conclusions.
                        2) Une ethnie peut être à la fois un groupe d’origine commune et un peuple. Quand je parle de l’ethnie française, je parle du peuple français.
                        Tu dois quant à toi parler de certaines élites et de leurs servants. Certes, ils partagent la même idéologie. Mais partagent-ils la même origine ?
                        3) Deux ethnies peuvent coexister : l’ethnie cosmopolite et l’ethnie française.



                        « la république n’a fait que renforcer la culture fr cohabitant avec els cultures régionales, la culture fr fait partie de l’ethnie nationale. »
                        La culture française s’est appuyée sur la religion catholique, la philosophie grecque et le droit romain. Or, la religion catholique est attaquée depuis un certain temps, alors que l’Ancien Régime était fondé dessus ; le système s’appuie sur le mensonge et , alors que les philosophes grecs recherchaient la vérité ; comme le dit Vincent Peillon « la laïcité est une religion », alors que que le droit romain séparait le droit de la religion.
                        Mais si la République a renforcé la culture française, quelle est cette culture ?


                        « je sais mais l’identité ethnique fr c’est à la fois l’identité culturelle/raciale nationale et les identités régionales. »
                        Si l’ethnie n’a rien à voir avec la race, l’identité ethnique ne peut pas être liée à l’identité raciale. Ainsi, aux Etats-Unis, il y a une seule ethnie étatsunienne (peuple américain) mais plusieurs races.



                        « ça c’est uniquement à partir de fin xixème siècle à cause des capitalistes mais jusqu’à là : 0 immigration quasiment et cette immigration était européenne et on a eu amplement plus d’immigrés depuis 60 ans.
                        le droit du sang fut créé sous la république ;)
                        1) La République commença vraiment à la fin du XIXe siècle. La Révolution puis la République furent instituées par des bourgeois et des nobles, tous deux libéraux. Il est logique que leurs successeurs aient profité du libéralisme.
                        2)C’est probablement pour éviter un bouleversement ethnique que le droit du sang fut créé.



                         »tout ça date de récemment pour le compte du mondialisme et capitalisme, vous voulez faire croire que la république=capitalisme et mondialisme, dans ce cas si c’est vrai les gauchistes anti-libéraux en partie sont anti républicains.
                        mais je maintiens la république est violé et volé actuellement.« 
                        1)Je n’essaye pas de convaincre, mais mes convictions transparaissent dans mes écrits, car je ne suis pas républicain. Si la République ce n’est pas seulement le capitalisme et le mondialisme, elle y est liée et ce depuis longtemps.

                        2) En effet, le royaume de France était divisé en pays de taille, de richesse, d’histoire... différentes. Or, la création des départements, qui a arraché au nouveau citoyen son histoire régionale, cassant l’originalité des provinces et de leurs habitants pour en faire un homme nouveau, avec un seul droit, une seule langue. Si l’on considère que le mondialisme veut faire disparaître en l’Homme toute originalité pour en faire un homme nouveau, gouverné par un Etat mondial, alors l’établissement de la République universelle est l’établissement d’un Etat qui se rapproche du mondialisme, non pas dans son échelle (un pays) mais dans son essence (la disparition de toute spécificité pour créer un Homme universel).
                        En ce sens, il est intéressant de faire un parallèle entre la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, faisant de l’être humain un dépositaire de droits naturels, la disparition des droits locaux en France, et un droit international établissant des cours de justice transnationales. Or, les adversaires des mondialistes ne sont pas défendus équitablement.

                        3) Il y a dans la République (de la 1ère à la Ve), dans sa préparation et son lancement, des forces obscures qui ont manipulé la République afin de l’amener à ses fins.
                        Qu’il y ait des républicains sincères, je n’en doute pas, mais ils ont été utilisés pour mettre à bas la monarchie, l’Eglise catholique, les corporations... toutes les forces qui leur barraient la route.
                        Comme ces forces obscures n’ont plus besoin de ces républicains sincères, elles se mettent à faire ce qu’elles veulent.
                        Je pense que les républicains croient en une illusion, et que c’est pour cela que la France est aussi mal dirigée et qu’elle a perdu tant de guerres, car les républicains, croyant en une illusion, se font manipuler par des êtres cyniques et égocentrés.


                         »vous mélangez le capitalisme qui a été fait sous la république avec la république elle-même. ... mais la rép fut volé par l’oligarchie ne mélangez pas sionisme et république.« 
                        1) Le capitalisme est l’un des éléments de la République. Il n’est pas toute la République, mais il en fait partie.
                        2) Au XIXe siècle et au XXe siècle, une partie des élites républicaines étaient des agents des britanniques puis des Américains. Qu’ils aient changé de maître n’a donc rien d’étonnant.


                         »Au passage, j’aimerais savoir ce que vous entendez par « établir partout"

                        En quoi l’idéologie républicaine est-elle une culture française ? Certes, on peut affirmer que la culture républicaine a supplanté les cultures françaises, mais pas que la culture française a supplanté les cultures régionales. Après tout, un mythe républicain affirme que la France est née après la Révolution.
                        Même chose pour l’ethnie : une ethnie étant un groupe cohérent tant socialement qu’économiquement, on a cassé cette cohérence pour permettre l’exploitation des masses au XIXe siècle par le patronat.
                        Certes, le français était la langue favorisée par la royauté mais elle n’était pas destinée à détruire comme un bulldozer toutes les langues régionales. D’ailleurs, au début du XXe siècle, beaucoup de bretons parlaient encore leur langue régionale.

                      • lsga lsga 25 juin 2014 10:02

                        voilà, nanigogo a encore passé sa nuire à lire et à écrire des commentaires médiocres... maintenant, il va dormir du sommeil de l’enfant jusqu’à 16h du matin....

                         
                        Tout ce temps consacré à cette médiocrité, au lieu de finir le Manifeste (un livre de moins de 100 pages).

                      • lsga lsga 25 juin 2014 10:02

                        voilà, nanigogo a encore passé sa nuire à lire et à écrire des commentaires médiocres... maintenant, il va dormir du sommeil de l’enfant jusqu’à 16h du matin....

                         
                        Tout ce temps consacré à cette médiocrité, au lieu de finir le Manifeste (un livre de moins de 100 pages).

                      • Marais 25 juin 2014 17:08

                        « tu sers les gauchistes et mondialistes, en faisant croire que la république=métissage »


                        1) On peut critiquer la République sans être d’accord avec des gauchistes ou des mondialistes. Sinon, faut-il penser que la critique des anarchistes envers l’Etat sert-il les libéraux anti-étatiques ?
                        2) Je n’ai jamais dit que la République c’était uniquement le métissage, comme ce n’est pas uniquement le capitalisme, mais que la République avait une vision non-ethnique et non raciale de la société. Et c’est vrai : sur le papier, tout le monde peut devenir citoyen français, or ce nouveau citoyen ne faisait pas partie de la société, donc la République n’a pas de vision ethnique, car sinon un étranger ne deviendrait pas aussi facilement français, et il faudrait atteindre plusieurs générations pour cela.
                        3) Les ’gauchistes et mondialistes’ font partie de la République. Dénoncer le régime qui les a créé est hypocrite.


                        « l’immigration massive/le remplacement de population date de 60 ans pas depuis 1789 et la laïcité s’est muté en athéisme seulement récemment, la religion d’État ce fut le christianisme sous la rép jusq’en 1905 d’ailleurs. »

                        1) Le principe, celui de faire venir n’importe quelle population pour être une main d’oeuvre bon marché, date du XIXe siècle, depuis la fin du système traditionnel donc. Voici pour la droite patronale. Avec la suprématie de la gauche culturelle sur la société française depuis 60 ans, l’immigration massive est encouragée pour permettre à la gauche de gagner les élections (l’étranger vote pour son défenseur, ce qu’il a fait en 2012).
                        2) Il y a eu une frange anticléricale et une autre très croyante dans la population. Comme la laïcité est un compromis et que les anticléricaux sont aussi républicains, qu’ils ont donc gagné politiquement, la laïcité est devenue un athéisme, une « religion laïque » selon Vincent Peillon.
                        3) Les rapports entre le catholicisme et l’Etat étaient le Concordat, or les autres religions étaient égales au catholicisme, « la religion de la plus grande majorité des Français ». Au contraire, depuis la Révolution, les républicains ont voulu affaiblir l’Eglise catholique car les Lumières sont la raison et la religion l’obscurantisme, n’est-ce pas ?


                        « dans les valeurs de la république il n’y a pas le multiculturalisme ensuite la république n’est pas uniquement libérale, la rév fr n’avait rien à voir avec l’indépendance américaine. »
                        1) Au XXe siècle, les républicains se passionnèrent pour la colonisation ; puis pour l’atlantisme. Aujourd’hui, c’est l’amour de l’étranger et donc le multiculturalisme.
                        2) En effet, elle est également franc-maçonne et férocement laïcarde.
                        3) L’indépendance américaine était une révolution libérale comme le fut la Révolution française.
                        4) Tout le monde peut devenir français, le multiculturalisme n’est donc pas censé être un problème.


                        « ceux qui ont fait venir des immigrés ont violé les valeures de la rép. »
                        Quelles sont ces valeurs ? Parce que si c’est défendre le territoire de la République, d’assurer le bonheur du peuple ou d’avoir une politique internationale équilibrée, on est loin du compte.


                        « les supporters de l’immigration sont régionalistes, la rép n’a fait qu’écraser les identités régionales trop fortes pour rendre l’identité fr prédominante point nationalisme ethnique, l’immigration elle casse le boulot de la rép. »
                        1) C’est peut-être parce que les identités régionales, qui étaient aussi françaises, ont été écrasées qu’ils sont pour l’immigration, alors qu’il est manifeste qu’elle en vient à menacer l’identité nationale.
                        2) Si le nationalisme n’est pas ethnique, il peut s’arranger avec l’immigration.
                        3) Quel est ce boulot ?


                        « ensuite « universalisme » qui en fait n’existe pas, pas égal=mondialisme, le christianisme et l’islam sont universels mais pas mondialistes. »
                        1) Et la DDHC (Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen), elle n’est pas à vocation universelle ? Les colonisés ne devaient-ils pas devenir, à terme, des français ? De plus, le christianisme et le l’islam sont des religions, pas des régimes politiques, Ils ont une vocation spirituelle, donc universelle, alors qu’un pays peut être opposé à d’autres pays, il peut avoir des valeurs universelles mais pas une politique à vocation universelle, ou alors de domination universelle.
                        2) Un mondialiste privilégiera son groupe d’intérêt plutôt que sa patrie. Il y eut des agents des britanniques puis des américains et maintenant d’Israël. Il y a donc bien des républicains mondialistes, comme Manuel Valls. CQFD.


                        « la langue, ce qu’on consomme en plats régionaux devenus d’avantage nationaux (libre échange entre régions), ce qu’on lit, exaltation des racines gauloises, même couture s’étant d’avantage répandu dans toute la france, migrations interrégionales, etc... et la culture politique aussi, car tu me parles de culture chrétienne pilier de la france. »
                        1) La langue parisienne a écrasé les langues régionales, qui étaient et restent françaises.
                        2) Si la culture française n’est pas régionale, car elle devait l’écraser, les plats régionaux ne peuvent pas faire partie de la culture française.
                        3) La France a commencé avec Clovis, pas avec les Gaulois. On exalte donc ce qui n’est pas français.
                        4) La couture, les migrations interrégionales et libre-échange entre régions sont liées au commerce et donc au capitalisme, pas à la culture.
                        5) Effectivement, l’histoire post-révolutionnaire est tragique, cela en fait-il une culture ? Une culture du conflit, dans ce cas.
                        6) Tu me parles de culture chrétienne ; ce fait culturel est d’abord religieux, vécu comme tel. Ainsi, souviens-tu de la France de De Gaulle : la France n’est pas de culture chrétienne mais de religion chrétienne, ce qui est très différent.
                        La culture ’française’ que tu cites me semble donc superficielle.


                        « la culture fr n’est pas républicaine elle existe depuis des lustres la rép n’a fait que la renforcé en province. »

                        Si je comprends bien, la culture française que tu vantes tant est en fait parisienne. Si la culture parisienne existait depuis longtemps, elle n’a fait donc que la renforcer. Ou alors les Bretons, les Corses, les Réunionnais... étaient-ils moins français culturellement que les Parisiens ? Certes, Paris est liée de manière importante à l’histoire de France, mais elle n’est pas la France.
                        Excuse-moi, mais cette pensée ressemble à une pensée de colon, où il y aurait des Français de première zone et d’autres de seconde zone.


                        « la rép n’a fait que boucler le travail de la royauté, la domination culturelle fr doit être totale pour la nation fr, l’identité fr doit primer sur l’identité régionale partout, c’est la rép qui a unit totalement la france par son travail d’union culturel. la culture fr (enrichi des régions) existait avant mais elle était assez faible en dehors de l’ile de frnace et de la région d’oïl, les républicains ont fait en sorte de réduire les différences entre régions. »
                        1) La royauté n’a jamais eu pour projet d’assassiner les cultures régionales, déjà parce qu’elle n’en avait pas les moyens. De plus, il est ironique qu’un successeur des révolutionnaires, qui ont mis à bas la royauté, s’en réclament pour justifier ce qu’ils font.
                        2) Tu parles de domination culturelle. Comme un régime impérialiste ? Comme l’empire romain, par exemple. De plus, il y a une américanisation de la société. Donc la domination culturelle française serait... américaine ?
                        3) Si la France est unie culturellement, pourquoi des Français arborent-ils des drapeaux algériens lors de la victoire de l’Algérie ? Pourquoi y a-t-il des différences politiques fondamentales y compris entre républicains ? Pourquoi l’islam, qui est aussi un fait culturel, est-il présent en France alors qu’il ne fait pas partie de la culture traditionnelle française ou républicaine ?
                        4) Ainsi, les Français qui ne faisaient pas partie de l’Île de France ou de la région d’oïl n’étaient pas de vrais Français et par gentillesse ils ont été francisés, comme les races inférieures ont été gentiment civilisées par les races supérieures. Comme de nombreux français sont fiers de leurs identités régionales, il est logique que cela pousse au régionalisme, car ils ne sont pas de vrais français, n’est-ce pas ? Pourquoi, dans ce cas, devraient-ils le rester ?


                        « dans république française il y a le mot « français » et s’est toujours faite avec la même population. »
                        Faux : tout le monde peut devenir français, des Européens sont devenus français, des maghrébins sont devenus français, des Africains sont devenus français, des Asiatiques sont devenus français, des Américains sont devenus français.
                        Si vous pensez à une population fantasmée, où le peuple serait toujours semblable à lui-même, et qu’un étranger devient français par la simple acquisition de sa nationalité, alors oui la République s’est toujours faite avec la même population. Et dans ce cas l’immigration massive ne pose pas problème, car des français seront régularisés, et seront français.
                        Autrement, vous êtes soit dans le mensonge soit dans l’illusion soit les deux, ce qui ne serait pas étonnant vu le passif républicain.


                        «  bref je suis reconnaissant à la rép car elle a finalisé le travail de construction de la france entamé depuis clovis, sur des bases politiques/ethniques, depuis clovis la france existe mais elle s’est renforcé, consolidé de plus en plus progressivement depuis 1500 ans, la rép a fini le boulot. »
                        1) En ce moment, la France est plutôt en train d’être détruite. Clovis tentait de la construire, pas de la détruire.
                        2) La France ethniquement homogène c’est la France de De Gaulle (de religion chrétienne, de culture grecque et romaine...). Aujourd’hui, quelle est l’union politique et ethnique de la France ? Elle est grangenée par l’américanisme, l’atlantisme, la xénophilie, l’islamisme, la cathophobie... d’autre part, les gens ne cessent pas de s’écharper pour des visions de société. Effectivement, si on considère que la culture du conflit est la culture française, alors effectivement la République a finalisé le travail de construction.
                        3) Donc la France est achevée, parfaite ? Dans ce cas, l’immigration massive est-il un achèvement ? De plus, je ferai une autre remarque : une culture doit être vivante, elle n’est donc pas achevée car elle évolue. Si elle est achevée, elle meurt.
                        En plus d’être arrogante, cette pensée est dangereuse, car la mort d’une culture signe, à terme, la mort d’une nation ou d’une civilisation.




                        Je commencerai ma conclusion par une citation de Bossuet : « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes ».
                        Vous affirmez, en substance, que la République est la quintessence des régimes politiques, que l’Histoire de France devait mener à la République.
                        Alors voyons-en les effets : depuis la Révolution, la France a perdu et faussement gagné plus de guerres que la monarchie durant le même laps de temps ; la politique coloniale n’enrichit pas l’Etat français mais des particuliers ; un certain nombre de républicains trahirent la France ; les seuls hommes que la population ait retenu sont Napoléon, qui perdit la bataille finale des guerres révolutionnaires, et De Gaulle qui se fit chasser du pouvoir ; tout ce qui est coûteux est nationalisé et tout ce qui est profitable est privatisé ; le modèle républicain, l’assimilation et l’Etat-providence, est abandonné ; la culture française traditionnelle (religion catholique, culture grecque et romaine, peuple européen), a été abandonnée au profit de la culture actuelle, libérale, consumériste, droitdel’hommiste, mondialiste, immigrationniste, culpabilisante, oublieuse de l’histoire et manichéenne ; un parti républicain, EELV, encourage ouvertement les mouvements séparatistes ; parmi les partis républicains il y a à la fois des partis fédéralistes européens (MODEM) et des partis qui ont abandonné le peuple (PS, UMP) ; nous ne vivons plus en démocratie (forfaiture de 2005) ; la souveraineté de notre pays a été bradée pour un plat de lentilles.

                        Maintenant, observons de plus près les membres du gouvernement et le président de la présidence Hollande : François Hollande qui n’est plus soutenu que par quelques aficionados et dont la politique est illisible ; Manuel Valls, ancien ministre de l’intérieur et actuel premier ministre, « éternellement attaché à Israël » ; Vincent Peillon, ancien ministre de l’Education, amateur de la théorie du genre et de « la laïcité est une religion laïque » ; Christiane Taubira, ministre de la Justice qui considère que la prison est l’école du crime et que le mariage homosexuel est « une réforme de civilisation » ; Pierre Moscvovici, ancien ministre de l’Economie, affirmait en août 2013 que « l’économie française va mieux » ; Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, qui veut produire français mais qui s’affiche avec une marinière produite majoritairement en dehors du sol français ; Michel Sapin, ministre du Travail, qui affirmait que 0% de croissance au premier trimestre 2014 « ce n’est pas grave » ; Aurélie Filippetti, ancien ministre de la Culture, qui affirmait que Dieudonné « n’est plus un artiste ni même un humoriste » ; Geneviève Fioraso, ancien ministre de l’Enseignement supérieur, qui voulait limiter l’usage du français dans les universités françaises ; Jérôme Cahuzac, ancien ministre du Budget qui avait un compte en Suisse.
                        Et le président Nicolas Sarkozy était un atlantiste forcené, il endetta la France pour renflouer les banques, et sa guerre en Lybie fit bien plus de mal que de bien tant à notre pays qu’à la Lybie ou qu’au Mali.

                        Vous affirmez que ce n’est pas la République. Qu’elle ne devrait pas être comme ça. Certes. Ce qui mit à bas la IIIe République fut leur incompétence crasse en 1940 et ce qui mit à bas la IVe République fut leur incompétence crasse en 1958.
                        Charles De Gaulle, le fondateur et le président le plus apprécié de la Ve République s’inspira de la monarchie française pour établir son pouvoir.

                        Pour finir, je vous conseillerai de relire votre texte car il y a des incohérences flagrantes. Ainsi, vous affirmez que la République a achevé le travail des rois, mais vous critiquez l’immigration massive
                        Vous affirmez que les provinces n’étaient pas réellement françaises avant d’être francisées par Paris alors les provinciaux étaient chrétiens, l’enseignement s’inspirait énormément de la culture classique (grecque et latine) et l’y on enseignait les Humanités ; il y eut des universités hors de Paris, et un réseau étudiant européen s’était constitué dès le Moyen Âge, cela décrit la France de De Gaulle. Comment définissez-vous la France par rapport au Général ?

                        Si je parle de la période post-révolutionnaire, c’est parce que la République est une mise en pratique des idéaux révolutionnaires. Les Empires, la Restauration et la monarchie de Juillet, s’ils ont accepté le legs de la Révolution, ont essayé d’exister malgré cet héritage plutôt qu’avec lui, et la France de Vichy tenta de remettre de l’ordre dans le chaos institué par la IIIe République.

                        Que nous voyons une telle déchéance républicaine à l’heure actuelle n’est pas étonnant, car cette déchéance participe de son existence, et dès lors qu’il n’est plus légitimé que par lui-même il se montre au vrai jour : la 1ère République fut marquée par la Terreur ; la 2nde République fut marquée par la résistance conservatrice ; la 3ème République fut marquée par l’invasion du territoire français ; la IVe République fut marquée par le blocage parlementaire ; la Ve République est marquée par la vente de notre souveraineté à des étrangers.

                        La République a donc énormément de tares, elle met même en danger la France car dès que l’on met de côté tous les bons sentiments, les mots lyriques et la défense des valeurs républicaine prônés par les républicains sincères et les républicains cyniques et que l’on regarde froidement la réalité, le spectacle est édifiant : précarisation, chômage massif, désespoir, violence, chaos, trahison, mépris du peuple, perte de valeurs traditionnelles, politique incohérente, soumission à une puissance étrangère...

                        J’espère pour ma part que nous n’aurons pas de VIe République, car au bout d’un certain temps, les problèmes actuels reviendront et seront accentués par d’autres problèmes.

                        Mais il est possible que je me trompe et que la République n’est pas le problème. Aussi j’aimerais savoir comment savoir vous vous proposez de régler les problèmes, en tant que républicain, que nous avons évoqué durant nos échanges, d’avant-hier à aujourd’hui.

                      • Marais 26 juin 2014 03:59

                        « « 3) Les ’gauchistes et mondialistes’ font partie de la République. Dénoncer le régime qui les a créé est hypocrite »....

                        tu fais croire que l’opposition à l’immigration est anti républicaine, monarchiste et vichyste, tais toi je t’en supplie. »

                        1) Le gauchisme et le mondialisme n’existaient pas ni sous la monarchie, ni sous les Empires, ni sous le Régime de Vichy. Les ’gauchistes et mondialistes’ font donc bien partie de la République. Or, s’il n’existait pas dans les autres régimes, c’est que ce régime l’a enfanté, il l’a donc créé. 
                        2) Je fais croire ? smiley smiley smiley. Comme si je ne croyais pas réellement ce que j’écrivais, que j’avais des intentions cachées, sur un forum. smiley smiley smiley
                        3) a) L’anti-républicanisme a été une part importante du parlementarisme de la IIIe République. Qu’on critique la République est donc bien républicain. D’autre part, c’est un régime politique, humain, donc critiquable par essence.
                        b) Le monarchisme a pour but de restaurer la monarchie. Or, selon tes propres propos ’depuis clovis la france existe mais elle s’est renforcé’, si les gens veulent revenir à un stade antérieur, où est le problème, si la République est censée être démocratique ? Le monarchisme n’est donc pas un problème
                        c) Avant de critiquer le vichysme, il faut savoir que le maréchal Pétain a gouverné car les républicains avaient lamentablement favorisé la défaite de 1940, et qu’il l’a fait après que la France ait été vaincue.


                        « bref tu confonds l’immigration avec la république comme si tu disais que l’ue=république car l’ue s’est mis en place sous la rép... tous les pays (aussi l’ancien régime) n’ont jamais détaillé ce qui est un russe, allemand ou que sais je dans le sens ethnique. »
                        1) Tout système est défini par un ensemble de critères. Or, c’est sous la République qu’il y a une immigration massive et que s’est établie l’UE. Donc République = immigration et UE.
                        2) Faux : une ethnie c’est aussi un peuple. Pour être citoyen français, donc membre du peuple français, il faut satisfaire un certain nombre de critères. Ainsi, un chinois n’est pas automatiquement français, par exemple. Un pays détaille donc ce qu’est un national.


                        « les républicains n’étaient pas tous athée. en effet les athées seront derrière la rép évidment mais c’est pareil pour les nazis ils seront tous au fn car seul parti anti-mondialiste mais ça ne veut pas dire que le fn est mondialiste. »
                        1) Comment expliques-tu que la laïcité soit devenue athéisme d’Etat ?
                        2) a) Comment définis-tu un nazi ? As-tu une preuve démontrant qu’il y a des nazis au FN ?
                        b) S’ils sont au FN car c’est un parti anti-mondialiste, cela signifie qu’il n’est pas mondialiste.


                        « tu es donc pour une dictature religieuse mais arrêtes de faire croire que la neutralité de l’Etat dans la religion est anti religeiux et anti catho, les pays arabes reconnaissent tous l’islam comme racines de leur pays pourtant la syrie est laïc par exemple ainsi que l’Algérie ou l’Irak. »
                        1) a) Je parlais du passage où tu affirmais que « la religion d’État ce fut le christianisme sous la rép jusq’en 1905 d’ailleurs. » Je n’ai fait que te reprendre.
                        b) la monarchie était liée au catholicisme de manière indéfectible. Si elle est une dictature, alors la République, qui est censée célébrer la Liberté, l’Egalité, la Fraternité ne devrait pas tirer sa légitimé de la monarchie, alors que tu affirmes que c’est le cas.
                        2) a) la France laïque a subi plus de défaites que la France royale durant le même temps. Serait-ce un signe de Dieu ? smiley
                        b) Pourquoi y a-t-il aussi peu de croyants si la religion chrétienne n’est pas attaquée ?
                        c) Il y a une différence entre racines et pratique d’une religion. La religion, si elle est aussi spirituelle, est aussi sociale et morale.


                        « n’importe quoi tu racontes n’imp en assemblant des choses sans rapport, n’as tu pas oublié que la république a créé le nationalisme, le même nationalisme détruit actuellement, la rép se désintègre au profit de l’ue.
                        la france est capitaliste car le libéralisme a eu lieu sous ce pays, dans ta logique. »

                        1) La colonisation et l’atlantisme sont des passions républicaines résolument antinationales ; la première permettant d’enrichir des personnes privées sous couvert de bons sentiments, la deuxième permettant à une personne privée d’obtenir des avantages sous couvert de valeurs communes et de lutte contre un ennemi aujourd’hui disparu.
                        2) Jean Jaurès disait : « La Nation est le Bien des pauvres ». Le nationalisme est une idéologie qui place la Nation au-dessus de tout, comme la gauchisme place la gauche au-dessus de tout. Il est donc malheureux que le nationalisme ne soit plus au pouvoir.
                        3) Le capitalisme est favorisé par la libre-entreprise, donc le libéralisme ; cela signifie que la Révolution libérale a favorisé le capitalisme. Selon toi, comment le capitalisme est-il apparu en France ?


                        « non la rév fr n’a pas été aussi libérale. le libéralisme était plus un moyen pour atteindre l’égalité. »
                        Sauf que la recherche de la liberté entre en contradiction avec la recherche de l’égalité. Au XIXe siècle, les ouvriers étaient mal lotis. Aujourd’hui, la société se précarise, alors que la société est libérale à la fois sur le plan économique et sociétal.
                        C’est une des erreurs révolutionnaires : confondre liberté et égalité.


                        « « 4) Tout le monde peut devenir français, le multiculturalisme n’est donc pas censé être un problème. »
                        non la rép n’a jamais voulu ça, la rép une et indivisible, l’imposition de la langue fr, le nationalisme, etc... »
                        Ce sont des républicains qui provoquent cela. Des mauvais républicains, peut-être, mais des républicains quand même.


                        « tu déblatères n’importe quoi tous tes amis régionalistes de l’ue et eelv sont pro immigration, la rép a voulu homogénéiser la france pas le cas de l’immigration, du multiculturalisme et du régionalisme allant dans le sens cntraire. ensuite moi je te parle de la culture fr commune à pleins de régions. »
                        1) a) Le régionaliste n’a pas pour but de quitter son pays mais de donner plus de pouvoirs à sa région, ce qui certes en désaccord avec le centralisme républicain mais pas avec le patriotisme ou le nationalisme. Tu dois parler de séparatisme.
                        b) Tu dois parler de partis indépendantistes, comme Christiane Taubira, ministre de la Justice de la République française et indépendantiste.
                        c) Ce ne sont pas mes amis.
                        2) Si la République n’est pas responsable, alors qui ? Etant donné que ce sont des personnes qui évoluent en son sein, qui en avaient obtenu du pouvoir, comme Valéry Giscard d’Estaing, qui ont appliqué ces directives ?

                        « le royaume de france lui même était avant tout une construction politique... la rép ont étaient fait avec une ethnie nationale particulière »
                        1) Certes, mais il s’appuyait sur une ethnie.
                        2) Oui, celle de l’ancien royaume de France, mais elle l’a déconstruite au fil du temps, et c’est par effort individuel qu’un Français est différent d’un Algérien, d’un Anglais ou d’un Chinois.


                        « le royaume de france n’avait pas plus une vison ethnique que a rép. royaume de france=propriété du roi ensuite n a parlé du peuple français et de la nation fr avec la rép, le nationalisme ethnique est apparu sous la rép, sous le royaume de frnace le patriotisme eth nique n’existait quasiment pas. »
                        1) Certes, le royaume de France n’avait pas de vision ethnique car il vivait une réalité ethnique. C’est quand cette identité ethnique commença à être menacée que l’on tenta de l’essentialiser, d’en faire une identité ethnique.
                        2) Voici ce qu’en dit Philippe Ploncard d’Assac : « le nationalisme est la régence de la monarchie ». Il est apparu à cause de la République et pas à grâce à elle.
                        3) François 1er fut libéré grâce au paiement d’une rançon payée par les habitants du royaume. C’était bien du patriotisme et il y avait donc bien une ethnie française. C’était un geste fort, et on ne demandait à l’époque d’essuyer tout le temps l’incompétence crasse de nos dirigeants.
                        4) Le peuple ne parlait car il avait autre chose à faire et on le fit parler dans les cahiers de doléance. Le peuple ne voulait pas voir disparaître la royauté ou voir la religion catholique menacée.


                        « aussi n’avaient rien d’ethnique dans ce qu’ils affichaient comme valeurs politiques. ensuite la déclaration des droits de l’homme de 1789 ne prétendait pas vouloir conquérir le monde.

                        ...tu confonds la politique d’un pays avec la race, tu mélanges tout. toute constitution politique=mondialiste »
                        1) L’ethnie, notamment en tant que peuple, est une réalité, elle se vit, elle n’a pas besoin de s’exprimer car cela est évident.
                        2) L’Homme c’est l’espèce humaine, l’être humain dans son ensemble. La Déclaration de 1789 s’adressait à tous les hommes, tous les hommes étaient donc appelés à avoir les mêmes droits politiques. Si une religion peut être à vocation universelle car elle est spirituelle, un droit politique tend à organiser la vie des peuples ; la Déclaration de 1789 tend donc à rendre toutes les ethnies semblables. C’est l’essence du mondialisme.
                        3) Je n’ai pas parlé de la race. Tu sembles d’ailleurs obsédé par cette notion de race.
                        4) Tu confonds ce que j’affirme avec ce que tu penses que j’affirme.


                        « bah c’est des valeurs comme celle de la rép fr. »
                        Faux : les valeurs chrétiennes règlent la croyance dans l’au-delà et accessoirement notre passage ici-bas. Les valeurs républicaines règlent la vie ici-bas, tout le reste est accessoire.


                        « la rép fr a colonisé par impérialisme point barre... voilà la vison raciale de ta rép. politique républicaine dont les français de souche sont le fer de lance. »
                        1) L’impérialisme a pour but la domination, donc pour un intérêt personnel. Or, Jules Ferry parle de devoir, donc non impérialiste. Comme les colonialistes se pensaient supérieurs aux autres races, qu’elles étaient barbares, ils devaient être colonisés, non pas pour permettre à des personnes privées d’exploiter les ressources ou la main d’oeuvre locales mais de leur apporter la lumière de la Raison, donc la civilisation. Le discours officiel était donc plus charitable dans cette perspective que le discours anglais.
                        2) D’une part, je parlais de l’idéologie actuelle de la République actuelle. D’autre part, la majorité des Français sont restés paysans, marchands, juges... ils n’en étaient pas le fer de lance.
                        3) C’est ta République, pas la mienne.


                        Maintenant concernant la République, le mondialisme et le NOM :
                        « mais la rép dissoute dans le NOM et gouv mondial, n’existera plus. ... l’anéantissement de la rép fr pour le NOM. ... rien à voir avec les valeurs républicaines ces partis sont républicains que de nom comme le parti « socialiste » ... les collabos du NOM comme les collabos du nazisme vont détruirent la France et la rép. ... c’est pas républicain, c’est la mise en place du NOM. »

                        Tu parles beaucoup du gouvernement mondial et du Nouvel Ordre mondial, comme si c’était une chose étrangère à la République, alors qu’il a agi en son sein. De même, tu affirmes que les partis dits républicains ne le sont pas en vérité, permettant ainsi au Nouvel Ordre Mondial de s’imposer.
                        Dans ce cas, j’ai deux questions : premièrement, comment l’idéologie mondialiste a-t-elle pu triompher si la vraie République était dominante ? Deuxièmement, tu affirmes que ce ne sont pas partis républicains qui sont au pouvoir en alternance. Comment les républicains ont-ils pu se laisser berner à ce point ?


                        « la culture fr est us »
                        Tu parles de domination culturelle française. Actuellement, les films et les séries les plus regardés en France sont américains. On s’intéresse toujours à l’assassinat de Kennedy, aux attentats du 11 septembre. La langue internationale est l’anglais, et la mère Fioraso a tenté de réduire la place du français en France. L’élection d’Obama a été un vrai délire en France. La nourriture s’est américanisée (Mac Donald, Coca Cola, pizzas...), il y a une tendance américanophile importante parmi la population. Si la domination culturelle était réellement française ; il n’y aurait pas tous ces éléments américains dans la culture ’française’.


                        Par contre j’aime bien tes expressions exprimant la douceur et le besoin d’harmonie :
                        « cet homme ptit collabo régionaliste de l’ue ... mr intelligence 10 0000 ... un petit facho régionaliste pro ue nous emmerdant avec sa vieille région ... le petit anti-français ... dis toi pro ue et mondialiste. ... cette minorité de français on va les écraser avec toi le mondialiste, car on est des patriotes fr toi un traître, un petit régionaliste stipendié par l’ue pour mettre à mal l’unicité fr. ... QI 99999999999999999999999999999999 ... le nazi ... le pro ue ... un mec malhonnête ... le fanatique ? ... le fanatique ? ... nazi vas te faire foutre avec ton iii ème reich qui voulait tuer la france. ... le facho... »
                         smiley smiley smiley. Je serais donc un traître, facho, régionaliste, pro-eu, fanatique, anti-français, mondialiste et nazi voulant établir un IIIe Reich avec 100. 000 d’intelligence et 999.999.999.999.999.999.999.99.999.999.999 points de QI. Bien sûr smileysmiley smiley smiley.



                        « on els a francisé d’avantage dans la douceur »
                        Bien sûr smiley

                        « de gaulle=républicain ;) »
                        Tu as raison, ’De Gaulle = républicain’ smiley


                        « tu ne prends que quelques trucs mauvais et les erreurs de la monarchie on en parle ? »
                        1) La Défaite de 1940 et tout ce qu’il s’ensuit, un truc ? C’est comme tu veux, mais c’est ce qui te permet de me traiter d’antisémite, de nazi, de vichyste, de pétainiste...
                        2)Je veux bien mais quelles sont-elles selon toi ?

                        « ah oui la monarchie a centralisé avant la rép. »
                        Quels éléments te permettent d’affirmer cela ?



                        Pour finir, j’ai trois remarques à faire : premièrement, peut-être que mes réflexions sont imbitables pour toi, et que si tu vois la paille qui est dans mon œil, tu ne vois pas forcément la poutre qui est dans le tien.
                        Deuxièmement, pourquoi en es-tu venu à l’injure ? Ce n’est pas parce que je suis en désaccord avec toi qu’il faut devenir désagréable. Et ce n’est parce que j’ai une vision du patriotisme différente de toi, que cela fait de moi un traître à son pays. D’ailleurs, un traître peut-il connaître De Gaulle ou Philippe Ploncard d’Assac et les citer ? C’est toi qui sembles faire des amalgames, que tu confondes donc tout.
                        Troisièmement, j’admets l’hypothèse que la République ne puisse rien à voir affaire avec le désastre. Toutefois, je ne vois aucun élément qui étaie cette hypothèse, j’en suis même venu à penser l’inverse. J’aimerais donc que vous me donniez plusieurs éléments, en tant que républicain, pour étayer cette hypothèse :
                        a) Comment régleriez-vous les problèmes susmentionnés en tant que républicain ?
                        b) Quels sont, selon vous, les points communs et les différences entre la monarchie et les différentes républiques ?
                        c) Pourquoi la République traverse-t-elle tant de problèmes et ce depuis sa fondation ?

                        Voilà tout ce que j’avais à dire. J’aimerais donc que tu me répondes, notamment à propos de mes trois dernières questions.

                      • Marais 26 juin 2014 19:06

                        « sous le régime nazi il n’y avait pas de gauchistes et mondialistes, aussi sous le régime bolchevique et stalinien, dans le NOM il n’y aura pas de nationalistes, bref argument de merde. »

                        Sous la République il y a des royalistes, rien ne dit que sous le NOM il n’y ait pas de nationalistes.


                        « une monarchie est dictatoriale donc ton prétexte de la démocratie est une blague.
                        hitler est arrivé au pouvoir par les urnes. »
                        La monarchie est dictatoriale, ce qui est mal, mais tu dis ’elle s’est basé sur la nation fr créé par la monarchie.’. Donc la République s’est créée sur les cendres d’une dictature, comme elle a continué l’oeuvre de la monarchie c’est une dictature. D’accord...

                        « la france sous la rép est arrivé à son paroxysme. »
                        Mais elle a perdu beaucoup de fois sous elle.

                        « car c’est le capitalisme ? »
                        Faux : Le capitalisme est très présent aux Etats-Unis, mais ce pays est resté très croyant. 

                        « dictature chrétienne donc ? »
                        Quel est le mieux entre une dictature chrétienne et une dictature laïque ?

                        « l’atlantisme n’est pas républicain guignolo on l’est seulement depuis pompidou. »
                        Et avant on était brittanolâtres, la République est merveilleuse.

                        « le gauchisme ce n’est pas la gauche et le socialisme, c’est une interprétation foireuse (en faveur du capital) du socialisme. »
                        Le gauchisme ce n’est pas (aussi la gauche), et le socialisme interprète mal le socialisme. D’accord... smiley Ta phrase ne veut rien dire.

                        « la révolution libérale c’était avant tout contre la féodalité, un moyen pour atteindre l’égalité. »
                        Et 200 après, nous avons de nouvelles féodalités... avec les banques.

                        « de plus on sait que le capitalisme s’est développé par l’intervention de l’Etat en complément du libéralisme. »
                        Le jacobinisme c’est le développement de l’Etat, qui est l’un des fondements républicains. Tu critique le capitalisme, qui s’est développé grâce à l’Etat. En critiquant le capitalisme, tu critiques donc l’Etat. smiley

                        « le libéralisme n’était qu’un début pour atteindre l’égalité »
                        « la liberté libérale n’est pas la vraie liberté pour beaucoup, la liberté dépend de l’égalité et pour les libéraux l’égalité est en droits. »
                        Si je te comprends bien liberté = égalité, « le libéralisme n’était qu’un début pour atteindre l’égalité » donc libéralisme = égalité. Alors liberté libérale = fausse liberté ? Car libéraux = égalité des droits ?
                        Si j’analyse ton discours, j’en conclus que la Révolution libérale était un moyen d’atteindre l’égalité, que la liberté dépend de l’égalité, que la Révolution permettait donc d’atteindre à la fois la la liberté et l’égalité mais que la liberté libérale n’est pas la vraie liberté. Si la liberté est liée à liée à l’égalité, l’égalité est liée à l’égalité, donc la liberté libérale ne permet ni d’atteindre la vraie liberté ni la vraie égalité.
                        Il faut se relire, d’accord ? smiley


                        « sauf que tes républicains respectent pas la rép donc ils ne le sont pas. »
                        Des non-républicains à la tête de la République, ok pas de soucis... smiley


                        « tu veux donner plus de pouvoir à ta région de merde au dépens de la nation qui a toujours été freiné par la région, »
                        Une Nation est constituée de régions. D’autre part, c’est sous la République, où la Nation aurait dû prendre son envol, que toute l’idéologie actuelle (mondialisme, immigrationisme, européisme) a eu lieu.
                        Dans les formes, c’est toujours une République.

                        « tu soutiens plus de pouvoir aux régions comme le veulent les indépendantistes, un etat fédéral pour affaiblir la nation qui n’a déjà presque plus de pouvoirs. »
                        1) Il y a une subtilité : l’indépendantiste veut sortir sa région de sa Nation, pas le régionaliste. Ta pensée semble manquer de subtilité.
                        2) Donc les Etats-Unis, l’Allemagne, la Suisse... sont des nations faibles ? J’aurai tout lu de ta part. smiley
                        3) C’est parce que la République, dépositaire de la Nation française a donné tous ses pouvoirs.

                        « ces gens travaillent pour le NOM et gouv mondial ni pour la france ni pour la rép »
                        Ok, mais comment ont-ils pu prendre le pouvoir ? Les gentils républicains se serait-ils laissés duper par les méchants mondialistes ? Donc ce sont soit des imbéciles soit des naïfs ? Je te signale que beaucoup d’élus sont européistes, par exemple, que beaucoup de fonctionnaires sont de gauche voire d’extrême et adhèrent à l’idéologie actuelle ; beaucoup de cadres et de chefs de grandes entreprises sont pour la mondialisation, le libéralisme et l’euro.
                        Qu’il y ait des républicains sincères, pourquoi pas, mais je remarque qu’ils sont minoritaires comparés à tous les antinationaux grangénant la République. C’est déjà arrivé et c’est pour cela que je suis contre la République.

                        « depuis 50 ans c’est le NOM pas la rép. »
                        Le NOM peut exister car des chefs locaux font advenir le NOM. Comment ces chefs ont-il pu prendre le pouvoir si tous les républicains (idéologues, fonctionnaires, élus, chefs d’Entreprise, intellectuels) n’en voulaient pas ?

                        « mdr c’est les républicains qui n’ont jamais autant exalté le nationalisme et patriotisme. »
                        Des républicains comme Christiane Taubira ? Mdr.

                        « pareil pour la rép où tu dis qu’elle faut qu’elle signale l’ethnie dans la constitution. »
                        Il y a une différence profonde entre vision ethnique et inscription de l’ethnicité dans une constitution.

                        « en 1789, les droits de l’homme parlaient de nation, c’était fait pour le peuple fr. »
                        Une Nation virtuelle, irréelle. D’ailleurs, qu’est-ce que le peuple ? Si je suis la logique démocratique française (démocratie : par le peuple et pour le peuple), le peuple veut trahir la France depuis 50 ans.

                        « les valeurs chrétienne régissent la vie matérielle. »
                        Tu es chrétien ?

                        « ce qui prouve que la rép dépend ainsi de la france qui est son fer de lance comme le dit ferry. rép=pas mondialiste »
                        Oui, comme un parasite dépend de son hôte.
                        Et la République est bien mondialiste, car nous vivons en République, et ce sont des citoyens français, donc républicains, qui prônent le mondialime. Donc la République est bien mondialiste. Mais si je te suis bien, la réalité n’est pas la réalité, et tout va très bien malgré le chômage, les impôts, l’immigration, le communautarisme... smiley


                        « la rép c’est fait infiltré comme toute démocratie, la rép allemande a permis le nazisme mais on va dire que rép de weimar=nazisme ? la rép se fait anéantir comme la monarchie avant mais avis je dire monarchie=rép ? »
                        1) Tout régime est soutenu par ses élites, même en démocratie, si les élites s’en détournent, le régime s’écroule.
                        2) Il faut se renseigner : une baguette de pain valait des milliards de marks à l’époque. Les gens avaient besoin d’une solution, la République de Weimar n’a pas de trouvé de solution. Ils ont donc élu Hitler. Pour survivre.
                        L’incompétence est donc mortelle pour la démocratie, et je crains que les mesures d’Hollande n’aggravent la situation au point de pousse les gens à des solutions extrêmes, et je ne parle pas du FN. Comparé à Hitler, Marine Le Pen est quelqu’un de modéré, comme son père avant elle.
                        3) La monarchie s’est fait détruire par les élites monarchiques, la République se fait détruire par les élites républicaines. Mais il y a plusieurs différences : le roi n’avait pas besoin d’être élu, donc pas besoin de réseaux, il était roi jusqu’à sa mort et avait donc l’expérience du pouvoir pour résister aux élites malfaisantes. Rends-toi compte : il a fallu tuer la monarchie pour que les élites puissent appliquer leur plan maccabre, elles peuvent l’appliquer en République sans la tuer.

                        « euh la domination culturelle us est récente et a commencé seulement à de l’après guerre. »
                        Mais elle a été permise par les élites républicaines donc la République. La Ve République est la République.

                        « pétain et hitler étaient pour le régionalisme fr comme l’ue actuellement. »
                        Les anarchistes et les libéraux sont contre l’Etat, pourtant ils sont différents. Il y a un monde entre Pétain et Hitler. Ne me faites pas croire qu’ils sont semblables, c’est ridicule.
                        Les régionalistes sont patriotes, les sécessionnistes sont anti-patriotes. L’UE n’est pas régionaliste : elle veut des régions indépendantes.

                        « en effet il y a eu des révoltes, guerres et révolutions en province ? »
                        La Chouannerie, ça ne vous dit rien ? 

                        « de gaulle a rétablit la rép et fait la vème... »
                        Avait-il le choix ? Beaucoup d’élites étaient républicaines. Ce qui compte n’est pas qu’il ait instauré la IVe et la Ve République mais la manière dont il gérait le pouvoir et quelles étaient ses allégeances.

                        « suffit de s’y connaitre en histoire, un lien en exemple sur le sujet : http://fr.wikipedia.org/wiki/Centra...)
                        sans oublier la fin de la vassalité et l’incorporation de tout le territoire fr dans le domaine royal. »
                        La France était moins centralisée qu’aujourd’hui : l’enseignement était assuré par l’Eglise, le droit n’était pas unifié, les Parlements avaient des velléités de résistance, il n’y avait pas de départements de taille commune mais des provinces de taille dissemblables, le social était géré au niveau local et pas national, les armées royales étaient constituées en partie de mercenaires.
                        La vassalité n’avait pas disparu, et c’est justement parce que leur fonction était en danger que les nobles participèrent à la Révolution.
                        Comparer la monarchie à la République sur ce point est donc fallacieux.

                        « nouvelle constitution qui définit des lignes claires contre la’oligarchie (sur la souveraineté, l’usure...), liberté d’expression totale, il faut faire en sorte que les médias soient indépendants du capital et de l’Etat, et enfin il faut plus de démocratie et se rapprocher d’avantage de la démocratie réelle/directe. »
                        De Gaulle a réduit le pouvoir des élites. Il est parti, elles sont restées et ont augmenté leur pouvoir. N’y a-t-il pas un danger à ce que les élites trouvent une parade ?
                        Qu’est-ce que la démocratie réelle/directe ?

                        « entre la rép fr, romaine, américaine, de Venise, russe, fasciste de 43, soviétique... pas bcp de points communs. »
                        Et il y a une différence entre la monarchie anglaise et espagnole, marocaine et saoudienne. Je parlais des républiques en tant que République française, c’est-à-dire la Ière République, la IInde, la IIIe, la IVe, la Ve... les républiques. J’aurais parlé alors des monarchies et des républiques.
                        Je repose ma question : quels sont, selon vous, les points communs et les différences entre la monarchie et les républiques ?

                        « tous les régimes ont eu des problèmes et le NOM en a pris le contrôle. »
                        Sauf que la monarchie avait moins de problèmes que la République, et ce sont les élites républicaines qui mettent en place le NOM.



                      • Marais 27 juin 2014 03:25
                        « j’ai dis que la rép à renforcer la nation fr que la monarchie a forgé, en quoi c’est dictatorial. »
                        On reconnaît un arbre à ses fruits : si la République a continué l’oeuvre de la monarchie et que la monarchie est une dictature, alors la République est une dictature.
                        Ou alors comment la République a-t-elle la dictature liée à la monarchie ?

                        « l’athéisme est au plus haut là bas aussi, il ne cesse d’augmenter. »
                        L’athéisme est une croyance.

                        « une démocratie/rép est une dictature laïque mdr ? »
                        Nous ne sommes plus en démocratie depuis la forfaiture de Lisbonne. Nous nous dirigeons doucement mais sûrement vers une dictature, laïque dans ce cas précis

                        « l’angleterre a déclaré la guerre à la france rép dés le début et ensuite on était souverains pas soumis à l’angleterre. »
                        1) Il n’y a eu la guerre entre République et Royaume-Uni que sous la 1ère République, les autres non.
                        2) Mais soumis aux Etats-Unis, notamment par nos élites.

                        « j’ai dis que le gauchisme ce n’est pas la gauche, c’est un concept différent, les gauchistes c’est des gens qui interprètent les valeurs de la gauche et du socialisme. en fait tu es un ignare qui ne capte pas la différence entre socialisme et gauchisme. »
                        Ouvre un dictionnaire : le gauchisme est une catégorie de la gauche, comme le socialisme. Toute personne qui interprète les valeurs de gauche sont liées à la gauche.
                        Dire des âneries ne change pas la réalité pour autant.

                        « le jacobinisme a été combattu par la bourgeoisie et l’etat en effet d’une certaine manière peut être utilisé pour la bourgeoisie. »
                        Ils combattent ce qui les aide ? Très drôle.

                        « « Et 200 après, nous avons de nouvelles féodalités... avec les banques. »
                        en effet mais la loi de 73 date de 73. mais là n’est pas le sujet. on parle de nationalisme. »
                        Tu ne vois pas le rapport ? Le nationalisme c’est la Nation. Selon toi, le régionalisme, qui donne plus de pouvoirs aux régions, le pouvoir est donc plus local, ce qui affaiblit la Nation. La féodalité est un pouvoir local, ce qui affaiblit la Nation selon ta logique. Nous parlons donc bien de nationalisme en parlant des banques mais selon ta logique.
                        Au passage, les barons de l’UMP et du PS affaiblissent aussi la Nation, donc la République affaiblit la Nation, toujours selon ta logique.

                        « on peux avoir des interprétations multiples de la liberté et égalité »
                        Tu parlais de « Révolution libérale » et de « liberté libérale », les libéraux n’ont pas une interprétation très variée de ces deux notions, elle ne varie que dans son intensité ou son application.
                        Ce n’est pas ma faute si ton discours est pauvre et manque de clarté et de cohérence.

                        « qui ne sait pas lire »
                        Alors pourquoi je te réponds ?

                        « quand on détruit la féodalité il y a la fois plus de liberté et d’égalité... le problème c’est que ça ne doit pas s’arrêter à la simple fin de la féodalité.
                        et je l’ai dis la liberté libérale est considéré parfois comme l’esclavage du capitalisme. »
                        1) Va dire ça aux pauvres, je suis sûr qu’ils se sentiront libres et égaux face aux autres.
                        2) Le problème c’est que ton énoncé ’la liberté libérale est parfois considérée à l’esclavage du capitalisme« ressemble à l’affirmation. ’la liberté c’est l’esclavage’. Au lieu de rapporter ce que pensent les autres, construis ton discours, ça sera déjà mieux.

                         »la république est désintégré par l’ue et le gouv mondial« 
                        Que la République met en place, tu est très logique...

                         »quand la nation prévaut sur les régions elle est plus forte« 
                        1940 montre que tu as tort.

                         »ça date de 40 ans seulement
                        « Dans les formes, c’est toujours une République. »
                        sauf qu’elle est désintégré depuis 40 ans ;)« 
                        Arrête de délirer et essaye de comprendre ce que je te dis : tu me dis qu’elle s’est désintégrée depuis 40 ans. Mais le chef de l’Etat est le président de la République, les traités ont été conclus par les présidents successifs, nous sommes dominés par la loi de la République, l’hymne est la Marseillaise, notre symbole est Marianne, notre drapeau est de couleur bleue, blanche et rouge.
                        On parle sans cesse de valeurs de la République. Et tu dis que la République s’est désintégrée ? Est-ce que ton dogme républicain t’a tellement lavé le cerveau que tu nies la réalité ? Apparemment, être républicain entraîne des lésions cérébrales.

                         »pas les même nations que la france... qui ont toujours été fédérales, la france s’est sans cesse renforcé en centralisant.« 
                        Toujours, sans cesse... ça doit être sympa de croire en cette religion républicaine : ça permet d’être sûr de soi. Il y a eu juste un petit problème : la réalité historique. En effet, les Etats-Unis furent de type confédéral avant d’être de type fédéral.

                         »tu as raison la république c’est le NOM même si toutes ses valeurs et elle sont désintégrés par le NOM c’est le NOM mais la france aussi c’est le NOM car c’est un pays s’étant laissé « dupé ». « 
                        Si la République était la France, la France n’aurait pas tant de problèmes.
                        Donc République= NOM : vrai ; mais République= France ; faux, donc NOM= France : faux.

                         »depuis 50 ans seulement.« 
                        50 ans de République.

                         »« Le NOM peut exister car des chefs locaux font advenir le NOM. Comment ces chefs ont-il pu prendre le pouvoir si tous les républicains (idéologues, fonctionnaires, élus, chefs d’Entreprise, intellectuels) n’en voulaient pas ? »
                        dans ce cas là il faut un iiième reich contrôlé à 100 % par les nazis, aucun pbs d’infiltration ;)« 
                        Tu compares la République française au IIIe Reich ? Quelle audace.
                        Mais effectivement, si on pense, comme moi, que la République est la source de la destruction de la France, alors il est logique que des républicains trahissent la France.

                         »Des républicains comme Christiane Taubira ? Mdr.« 
                        tu es un guignol tu me sors un agent du NOM / : moi je te parle des républicains du xixème siécle/xviii ème siècle.« 
                        1) Je pourrais aussi parler de François Hollande, de Geneviève Fioraso, de Nicolas Sarkozy... l’élite républicaine en somme.
                        2) Résumons ce que la durée de la République du XVIIIe au XXe siècle
                        XVIIIe siècle : Ière République, 8 ans.
                        XIXe siècle
                        Ière République, 4 ans.
                        IIème République : 4 ans.
                        IIIème République : 30 ans.
                        XXe siècle :
                        IIIe République : 40 ans.
                        IVe République : 12 ans.
                        Ve République : 42 ans
                        XXIe siècle
                        Ve République : 14 ans.

                        Résumons : combinées, les Républiques du XVIIIe siècle et du XIXe siècle ont une durée de 46 ans, celles du XXe et du XXIe de 108 ans, soit plus du double, et encore il y eut de longues périodes où la République n’était pas présente au XIXe siècle, tandis qu’elle fut quasiment ininterrompue depuis 1901.
                        On voit un arbre à ses fruits, pas à son écorce, et le fruit est vraiment pourri.


                         »la rép a une vision ethnique, la monarchie avait une vision encore moins ethnique de la france. « 
                        1) Une vision ethnique doit être cohérente, à travers une politique claire et efficace notamment. La politique menée actuellement n’est ni l’un ni l’autre, la République n’a donc pas de vision ethnique de la France.
                        2) Je le répète, une réalité ethnique n’a pas besoin d’être vue car elle est vécue, la monarchie réagissait en fonction de la réalité ethnique, tandis qu’une vision ethnique est nécessaire quand il n’y pas de réalité ethnique et qu’il faut la construire.
                        Vous devriez me relire.

                         »les droits de l’homme parlaient de nation ...Une Nation virtuelle, irréelle. ...la nation fr est irréelle« 
                        Tu devrais me relire : j’affirmes que la République est bâtie sur une illusion, alors que les citoyens citoyens croient sincèrement que la République est bâtie sur la réalité, ce qui n’est pas le cas (cf. toi parlant de la culture française et moi te répondant).
                        La Nation réelle est aujourd’hui étouffée par la Nation imaginaire fantasmée par les républicains et c’est pour cela qu’il y a autant de problèmes : car les politiques ne règlent pas les problèmes en fonction de la réalité mais en fonction de l’illusion républicaine.

                         »lis la bible... tu crois que dans ta vie sur terre tu fais ce que tu veux en tant que chrétien ?« 
                        1) Tu paraissais bien sûr de toi, je voulais savoir si tu parlais en connaissance de cause.
                        2) a) La vie est incarnée dans la Matière, ce que tu dis est redondant.
                        b) On peut faire dire beaucoup de choses à la Bible : regarde la différence entre Eglises chrétiennes et les nombreuses hérésies.
                        c) Tu affirmais que les valeurs républicaines ressemblent aux valeurs chrétiennes, or les valeurs républicaines s’apparentent en partie à des délires.

                         »« Oui, comme un parasite dépend de son hôte. »
                        la rép fait partie de la nation fr comme la monarchie.« 
                        1) Oui, la République fait partie de la France comme un parasite fait partie d’un hôte.
                        2)La monarchie a construit la France, la République la détruit, la monarchie fut la France, la République est à côté d’elle. Ils ne peuvent pas être semblables.

                         »donc la france est mondialiste car des français prônent le mondialisme.« 
                        Des Républicains, quant à dire si ce sont des Français... on peut dire de même que des citoyens du monde, donc de nulle part, sont français.

                         »ce qui se passe depuis 40 ans c’est le NOM et que le NOM se sert de tous les régimes politiques.« 
                        Si les républicains arrêtaient de baisser leur froc, on pourrait résister au NOM comme la Russie.

                         »« 1) Tout régime est soutenu par ses élites, même en démocratie, si les élites s’en détournent, le régime s’écroule. »
                        pour ça que la rép est désintégré par l’élite ? ça veut dire que ses élites sont anti-républicaines.« 
                        Non, les élites républicaines se servent de la République pour trahir la France, comme d’habitude.

                         »Rends-toi compte : il a fallu tuer la monarchie pour que les élites puissent appliquer leur plan maccabre, elles peuvent l’appliquer en République sans la tuer. »
                        enfin tu le reconnais pour toi la faiblesse de la rép c’est que c’est pas une dictature totale. il faut lutter contre l’oligarchie en foutant une dictature.« 
                        1) D’accord. les élites ne peuvent pas faire ce qu’elles veulent = dictature ?
                        2) Je répète : si je suis ta logique et que la monarchie était une dictature, alors son continuateur, la République française, est une dictature. Mais c’est peut-être trop compliqué pour toi.


                         »« 3) La monarchie s’est fait détruire par les élites monarchiques, la République se fait détruire par les élites républicaines.
                        « Mais elle a été permise par les élites républicaines donc la République. »
                        élites détruisant la rép ? la france l’a permis donc elle est mondialiste ?« 
                        1) Merci de m’avoir fait remarquer cette erreur, car je voulais dire ’... monarchiques alors que la République est un instrument des élites républicaines’. C’est mon premier contresens. Et vous, combien d’erreurs et de contresens au sein de vos textes ?
                        2) Vous croyez que République=France : vrai ; que République= NOM : vrai ; donc France= NOM : vrai.
                        Alors que : République= NOM : vrai ; France = République : faux ; donc France=NOM : vrai.


                         »tu es pro pétain c’est noté« 
                        Tu as déjà dit que j’étais vichyste, donc pro-pétain, il me semble. Viendrais-tu de découvrir ce qui te semblait évident ?

                         »« Les régionalistes sont patriotes, les sécessionnistes sont anti-patriotes. L’UE n’est pas régionaliste : elle veut des régions indépendantes. »
                        les régionalistes veulent des régions plus fortes comme les capitalistes et libéraux, noté « 
                        Je te parle des régionalistes, des sécessionnistes et de l’UE et tu me parles des capitalistes et des libéraux. Quel est le lien tarabiscoté entre ces deux sommes d’éléments ?

                         »« on els a francisé d’avantage dans la douceur »
                        « en effet il y a eu des révoltes, guerres et révolutions en province ? »
                        « La Chouannerie, ça ne vous dit rien ? »
                        c’est lié au roi et ça a pas duré longtemps.« 
                        1) La Chouannerie est une guerre civile. On s’en fout que ça ait duré 1 mois, 1 an ou vingt ans : c’est une guerre civile, donc terrible pour les nationalistes.
                        2) Non, c’est lié à la Révolution. Pas de Révolution = pas de Chouannerie.
                        Or, sans la mise à bas de la monarchie, donc la période post-révolutionnaire puis républicaine il n’y aurait pas eu, selon vous, de francisation totale du territoire. Vous mentez donc quand vous affirmez ’on els a francisé d’avantage dans la douceur’.

                         »de gaulle était anti NOM il a fait il a rép point barre« 
                        Et des républicains sont pro-NOM, et les monarchistes sont anti-NOM, donc un proto-monarchiste a établi une République, en partie pro-NOM. Mais vous avez raison : au diable la logique, la vie est tellement plus simple sans.

                         »certes mais elle s’est centralisé de plus en plus des capétiens jusqu’à 1789.« 
                        1) Il y a monde entre les relations franques et l’Etat jacobin enchaînant gabegies et erreurs drastiques.
                        2) a) Si l’Etat fort contrôle tout, alors vous êtes, encore une fois, dans l’illusion : grands patrons, NOM, barons locaux, souveraineté.
                        b) Alors que l’Etat n’a jamais été autant centralisé (les allègements d’impôt son accordés par l’Etat, la souveraineté est prêtée à Bruxelles et pas donnée, c’est le chef de l’Etat qui s’aligne sur Washington), il a rarement eu aussi peu de pouvoir : il ne peut rien faire.

                         »vassalité : seulement des barons sans pouvoirs quasiment."
                        Ils étaient aux Parlements, qui avalisaient les lois promulguées par le roi et l’Etat. Ce n’est pas rien.

                      • Marais 27 juin 2014 03:25

                        "si la rép n’a fait que renforcer la centralisation entamé par le royaume."

                        La centralisation poussée à ce point est inefficace.


                        "désolé je suis pas facho"

                        Moi non plus.


                        "sur la démocratie réelle/directe : vas te renseigner sur wiki et une constitution claire sur certaines choses feront le travail."

                        1) Le passage ’une constitution claire sur certaines choses feront le travail’ ne veut rien dire grammaticalement parlant.

                        2) a) On est dans un débat, il faut donner des arguments, pas ’tu es pro pétain’ et autres âneries du même genre ou "vas te renseigner sur wiki". Quand je pose une question, je n’ai pas envie qu’on me réponde à côté et de façon basique.

                        b) J’ai retenu un passage très intéressant : « que »Les «  communautés d’habitants », qui disposaient même d’un statut juridique, ont fonctionné sur le mode de l’autogestion pendant des siècles. Les rois et les nobles se contentaient de gérer les affaires liées à la guerre ou à leurs domaines privés, d’administrer la justice et de mobiliser leurs sujets par des corvées. Les autorités monarchiques ou aristocratiques ne s’ingéraient pas dans les affaires de la communauté, qui se réunissait en assemblée pour délibérer au sujet d’enjeux politiques, communaux, financiers, judiciaires et paroissiaux".

                        Ils disposaient donc d’une démocratie locale et pouvaient gérer leurs propres affaires, tandis que nous devons tout attendre d’une démocratie difficile à tous points de vue.

                        c) Tu veux une démocratie directe. Mais si les citoyens veulent donner plus de pouvoirs aux régions ?


                        "liberté, égalité, fraternité :)"

                         smiley.

                        Plus sérieusement : c’est n’importe quoi. Liberté:Les pauvres sont obligés de survivre à l’heure actuelle ; Egalité : il y a des exilés fiscaux ; Fraternité : c’est la lutte politique entre gauche et droite, souverainistes et européistes, progressistes et réactionnaires. A la limite ça pourrait marcher pour les francs-maçons et encore : liberté pour les francs-maçons, égalité entre francs-maçons du 33ème degré, fraternité entre francs-maçons du monde entier.

                        Vous montrez encore une fois que les valeurs républicaines sont du pipeau.


                        "élites républicaines détruisant la rép ?"

                        Élites républicaines détruisant la France plutôt.


                        "je ne suis pas fan de la rép"

                        Vous le cachez bien smiley.


                        "je disais juste que la rép a une vision ethnique à la base et nationaliste et bien qu’en partie libérale-bourgeoise elle est incompatible avec le NOM. en fait on détourne le sujet."

                        Certes, nous avons largement transgressé le cadre strict de nos désaccords premiers pour aboutir à tout autre chose.

                        Toutefois nous nous sommes divisés sur la nature de la République, pour savoir si Elle était en vérité française ou anti-française. Nous avons juste élargi le cadre de notre débat pour répondre à cette interrogation fondamentale.

                        Ainsi, nous n’avons pas détourné le sujet, nous avons juste fait des circonvolutions.


                        "régions + fortes=nation - forte :) comme l’ue voulant fédéraliser la france."

                        Il n’y a pas de peuple européen, il y a un peuple français même s’il y a des Bretons, des Normands, des Réunionnais... du temps de la monarchie, le Royaume de France fut à plusieurs reprises le pays le plus puissant d’Europe et même du monde au XVIIIe siècle. Donc régions plus fortes = Nation moins forte ?



                        Je ne vois pas, après cela, quoi ajouter à notre échange. Je l’avoue, votre recours fréquent à l’injure commence à m’irriter et ce message a manqué de correction à votre égard, ce qui est condamnable mais excusable étant donné le ton que vous avez, certaines fois, utilisé à mon égard. Je crains donc de devenir fort désagréable par la suite.

                        J’ai également remarqué que nous avions commencé à nous répéter, et nous n’avons pas pu nous réconcilier sur la nature fondamentale du régime républicain car notre désaccord sur cette nature est irréconciliable. Seules la victoire puis la domination intellectuelles de l’un sur l’autre rendraient possibles un débat s’orientant dans une autre direction. Cela est peu probable car nous sommes sur Internet et que nos échanges ne sont que des jeux un peu plus évolués que les jeux ordinaires.

                        A moins de faire l’impasse sur la nature de la République, dérivant ainsi sur des sujets sans rapport avec celle-là, entraînant un intérêt probablement moindre dans nos échanges futurs que ceux-ci, quoiqu’on ait pu en penser ; nous devrions également revenir à une communication plus civilisée, car si nous sommes sur Internet, nous n’en conversons, et si vos invectives m’amusaient dans les premiers temps, cet effet a cessé depuis et elles ont même commencé à m’irriter. Avant que nos échanges ne soient entachés de trop grande agressivité, il serait peut-être bon de s’arrêter ici.


                        Qu’en pensez-vous ? Nous pouvons continuer nos échanges ou simplement nous arrêter là.



                      • Marais 27 juin 2014 17:54

                        Si vous voulez savoir d’où je tiens, entre autres, mes affirmations sur la République, voici la dernière vidéo de Marion Sigaut :


                        Elle y dit, entre autres, que la monarchie française n’était pas une dictature.
                        Je ne sais d’où vous vient l’idée que la monarchie en fut une, mais Mme Sigaut a étudié l’histoire pré-révolutionnaire, ses études s’appuient sur des faits.

                      • Marais 28 juin 2014 17:24

                        On a encore des choses à se dire ? OK.



                        Puisque je me suis déjà exprimé sur tous les sujets abordés, je vais plutôt t’adresser tous les reproches que j’ai à te faire, ça me soulagera de toute l’irritation que tu m’as causé.



                        Premièrement, les erreurs dans vos phrases.

                        "non je montre encore une fois que la rép n’est pas le NOM mais tue facho c’est normal« et »j’ai déjà fais les louanges de la monarchie, quand un régime est attaqué débilement je le défend."

                        a) Vous ne mettez pas de majuscules à vos phrases.

                        b) l’extrait ’mais tue facho’ ne veut rien dire.

                        c) ’j’ai déjà fais’ s’écrit ’J’ai déjà fait’. Vous avez également affirmé que la monarchie était une dictature. Vous défendez donc pour troller, car sinon vous défendriez une dictature.

                        d) ’je le défend’ s’écrit ’je le défends’

                        e) Vous raccourcissez les mots, notamment ’rép’ ce sont les autres qui doivent vous déchiffrer.



                        Deuxièmement, le manque de cohérence des termes utilisés.

                        Vous écrivez « désintégré progressivement ». Or, une désintégration est quasiment instantanée, une progression se fait graduellement, lentement.

                        Vous ne pouvez pas employez ce genre de termes, dans ce cas-là vous employez un oxymore. Hormis dans un poème ou autre expression artistique, ce genre de phénomènes est à bannir du langage pour se faire comprendre.



                        Troisièmement, le manque de compréhension des intentions de l’interlocuteur.

                        Voici un exemple très parlant : 

                        "«  une démocratie/rép est une dictature laïque mdr ? »

                        Nous ne sommes plus en démocratie depuis la forfaiture de Lisbonne. Nous nous dirigeons doucement mais sûrement vers une dictature, laïque dans ce cas précis« 

                        hors sujet ça à avoir avec la rép laïque ? c’est le NOM."

                        Vous me demandez quel est le rapport entre une république (une démocratie) et une dictature laïque. Je vous réponds, en vous parlant de Lisbonne et que nous allons depuis vers une dictature laïque. Mais vous me répondez ’hors sujet’.

                        Soit vous me provoquez, soit vous êtes dépassé par mes propos, ce qui montre à quel point l’Education Nation peut endommager la capacité de réflexion des élèves.



                        Quatrièmement, votre logique simpliste.

                        Vous affirmez « rép laïque ? c’est le NOM. »

                        Ce à quoi je réponds "« Dans les formes, c’est toujours une République. »".

                        Et vous répondez alors "sauf qu’elle est désintégré depuis 40 ans ;)« "

                        Vous lancez une affirmation impossible : si la République s’est désintégrée, elle ne peut plus exister, même dans les formes.

                        Et je répondrai alors dans le style "le chef de l’Etat est le président de la République". Ce à quoi vous répondrez peu ou prou «  »rép laïque ? c’est le NOM."

                        Logiquement, c’est impossible. Dans la réalité d’Anti-gauchiste, c’est possible.

                        C’est du même acabit que "Il ne faut pas se demander comment techniquement un tel meurtre de masse a été possible ; il a été possible techniquement parce qu’il a eu lieu".



                        Cinquièmement, la fausse pondération.

                        Après que j’ai écrit " »1) Il n’y a eu la guerre entre République et Royaume-Uni que sous la 1ère République, les autres non.«  « , vous me répondez »en effet mais la france n’a pas été soumis à l’Angleterre et jusqu’à la 1ère gm les deux pays étaient rivaux. "

                        Cela peut sembler pondéré et même mesuré, car les deux pays étaient bien en rivalité. Je semble même à côté de la plaque. Toutefois vous avez tronqué une partie de l’échange :

                        Vous : "« l’angleterre a déclaré la guerre à la france rép dés le début et ensuite on était souverains pas soumis à l’angleterre. »"

                        Moi : "1) Il n’y a eu la guerre entre République et Royaume-Uni que sous la 1ère République, les autres non."

                        Vous : "en effet mais la france n’a pas été soumis à l’Angleterre et jusqu’à la 1ère gm les deux pays étaient rivaux. "


                        C’est vous qui parlez de la guerre entre les deux pays en rapprochant le XVIIIe siècle et le XXe siècle, faisant ainsi l’impasse sur la majorité de la période républicaine écoulée à l’époque.

                        Je sous-entends que c’est trop éloigné historiquement pour en faire état.

                        Et vous m’approuvez, vous approuvez donc le fait qu’on ne pouvait pas lier ce fait (le Royaume-Uni déclare la guerre à la République au XVIIIe et pas au Xxe) à l’affirmation "pas soumis à l’angleterre.", car s’il n’y avait pas eu de guerre République-Royaume-Uni, la France ne serait pas soumise au Royaume-Uni.

                        D’une part, cela s’inscrit encore une fois dans la logique tordue que vous avez.

                        D’autre part, je parle d’agents, d’individus, pas de la France. Que des Républicains soient des agents de l’étranger, c’est possible, mais pas la France.


                      • Marais 28 juin 2014 17:26

                        Sixièmement, l’affirmation mensongère.

                        J’ai dit "le gauchisme est une catégorie de la gauche, comme le socialisme. Toute personne qui interprète les valeurs de gauche sont liées à la gauche."

                        Puis vous avez dit "j’ai pas terminé ma phrase j’ai dis que le gauchisme interprète foireusement le socialisme..."


                        Ce serait donc moi qui aurait mal compris et vous me reprenez.


                        Or, si nous remontons dans le dialogue, voilà ce qu’il en est :

                        Vous :"«  j’ai dis que le gauchisme ce n’est pas la gauche, c’est un concept différent, les gauchistes c’est des gens qui interprètent les valeurs de la gauche et du socialisme. en fait tu es un ignare qui ne capte pas la différence entre socialisme et gauchisme. »

                        Moi : "Ouvre un dictionnaire : le gauchisme est une catégorie de la gauche, comme le socialisme. Toute personne qui interprète les valeurs de gauche sont liées à la gauche.

                        Dire des âneries ne change pas la réalité pour autant."

                        Vous : "j’ai pas terminé ma phrase j’ai dis que le gauchisme interprète foireusement le socialisme..."


                        Vous affirmez que le gauchisme n’est pas la gauche, je vous réponds, vous me répondez que vous n’avez pas fini. Il y a trois mensonges de votre part dans ce dialogue : le premier mensonge est celui où vous affirmez que la partie d’un tout ne fait pas partie de ce tout.

                        Le deuxième mensonge est que vous prenez pour excuse le fait de n’avoir pas terminé votre pensée dans la phrase précédente alors que ce fut bien le cas.

                        Le troisième mensonge est un mensonge par omission puisque vous affirmez sur une phrase au sens incomplet alors que ce n’était pas l’objet.


                        Du coup, c’est peut-être vous l’ignare et vous essayez de vous rattraper pour masquer votre inculture.




                        Septièmement, l’injure palliant l’insuffisance de l’argumentaire.

                        Voici ce que j’affirme : “« 2) Le problème c’est que ton énoncé ’la liberté libérale est parfois considérée à l’esclavage du capitalisme« ressemble à l’affirmation. ’la liberté c’est l’esclavage’. Au lieu de rapporter ce que pensent les autres, construis ton discours, ça sera déjà mieux. »”

                        Ce à quoi tu me réponds : “tu es stupide ma parole ? as tu capté dans ta cervelle de moineau que le libéralisme et d’autres idéologies font leur propre interprétation de la liberté et que l’interprétation/définition de la liberté par les libéraux est critiqué ?”


                        Tu voulais contrer cet argument : “c’est que ton énoncé ’la liberté libérale est parfois considérée à l’esclavage du capitalisme« ressemble à l’affirmation. ’la liberté c’est l’esclavage’.

                        Tu l’as fait par l’insulte puis l’argument.


                        Voici pour l’insulte : “tu es stupide ma parole ? as tu capté dans ta cervelle de moineau

                        Et l’argument : “le libéralisme et d’autres idéologies font leur propre interprétation de la liberté.”


                        Je parle, dans ce passage, du libéralisme. Vous le faites également mais vous ajouteez ’ d’autres idéologies’ pour appuyer vos dires. Je peux, moi aussi, ajouter des éléments dans mon argumentation de manière totalement incohérente, pour vouloir prouver que j’ai raison. Ce ne serait que chamailleries d’enfants.

                        Ainsi, vous ajoutez, supprimez, omettez ou réinterprétez mes propopos ou les vôtres.

                        Ce que vous affirmez n’a donc aucune valeur car cette valeur ne repose sur rien de tangible.



                        Huitièmement, la séparation illusion des chose.

                        Voilà un échantillon intéressant : donc bien de nationalisme en parlant des banques mais selon ta logique.

                        Au passage, les barons de l’UMP et du PS affaiblissent aussi la Nation, donc la République affaiblit la Nation, toujours selon ta logique.« 

                        rien à voir car l’umps est pour le NOM or toi tu affaiblis la nation car tu veux lui enlever ses pouvoirs par le régionalisme.


                        Votre logique simpliste revient en force : comme j’affirme que des partis républicains affaiblissent la Nation, j’en conclus que la République affaiblit la Nation.

                        Vous me rétorquez qu’ils sont pour le NOM et que le régionalisme est le danger et pas la République qui n’existe plus de toute façon mais est la France. Donc la France n’existe plus si je suis votre logique aberrante.

                        Votre logique nous mène donc à une division :

                          1)La République est bonne mais n’existe plus.

                          2)Le régime actuel, qui a une forme républicaine, bosse pour le NOM.


                        Ainsi, nous aboutissons à la fois à une République disparue et une République fantôme. Dans ce cas, pourquoi parler de République, si la République n’existe plus et que les rites et les dogmes républicains servent le NOM ?

                        Nous ne sommes pas en physique quantique : soit la République continue d’exister, même avec des formes seules, soit elle n’existe plus même dans le nom. Mais elle ne peut pas être les deux.

                        Sinon c’est tomber dans la sacralité : la République c’est le Bien, le NOM c’est le mal, alors qu’ils agissent à travers un même instrument (République).

                        Or la République n’est pas divine, elle est faillible car c’est une société humaine. Il faut imaginer que la République est ce qu’en font les hommes et n’est pas parfaite.




                      • Marais 28 juin 2014 17:26

                        Neuvièmement, la réponse à côté.


                        “  »quand la nation prévaut sur les régions elle est plus forte« 

                        1940 montre que tu as tort. »

                        la nation sa voté sa mort le clown comme quand la nation fait voter des lois régionalistes.


                        Je parle de la défaite de 1940 puis de la montée au pouvoir du Marécal. Vous me parlez de sa mort. Si c’est bien du même homme dont nous parlons, nous ne parlons pas de la même période historique, car je parle de la cause de sa montée au pouvoir et pas de la votation suposée de sa mort.

                        Puis vous me parlez des lois régionalistes. Bien que je ne connaisse pas précisément cette période historique, voici le fil de notre conversation :

                        « tu ne prends que quelques trucs mauvais et les erreurs de la monarchie on en parle ? »

                        1) La Défaite de 1940 et tout ce qu’il s’ensuit, un truc ? C’est comme tu veux, mais c’est ce qui te permet de me traiter d’antisémite, de nazi, de vichyste, de pétainiste...

                          »quand la nation prévaut sur les régions elle est plus forte« 

                        1940 montre que tu as tort. »

                        la nation sa voté sa mort le clown comme quand la nation fait voter des lois régionalistes.


                        Je parle de la Défaite de 1940, celle qui provoqua l’invasion de la France, vous vous souvenez ? Et vous me parlez de régionalisme... Je vous signale que c’est sous la République que nous avons perdu, où la France était déjà beaucoup centralisée. Et vous me répondez sur le régionalisme. C’est consternant. Une France ’plus forte’ que la monarchie a donc perdu énormément de guerres d’importance et vous persistez et signez. Je sais que votre vision de la réalité et spéciale, et que votre logique est particulière, mais à ce point-là...

                        D’ailleurs, si vous honnissez le régionalisme vous honnirez le Général : il donna plus de pouvoirs au niveau local et ses successeurs continères.

                        Pour l’attaque sur le Maréchal, tu me traites de ’vichyste’ et de ’pétainiste’, voici ce que j’en dis : “Avant de critiquer le vichysme, il faut savoir que le maréchal Pétain a gouverné car les républicains avaient lamentablement favorisé la défaite de 1940, et qu’il l’a fait après que la France ait été vaincue.

                        Et tu me traites plus tard de pro-Pétain, où tu assimiles Pétain à Hitler. Donc son action, on s’en fout ? Le fait que personne ne voulait du poste durant la défaite, faisant des républicains des lâches, ne vous met pas la puce à l’oreille. Non, vous êtes un crypto-républicain ou un troll.



                        Dixièmement, l’insinuation insultante


                        « Toujours, sans cesse... ça doit être sympa de croire en cette religion républicaine : ça permet d’être sûr de soi. »

                        suffit d’ouvrir un bouquin d’histoire pour voir que la nation fr s’est consolidé depuis els rois par toujours plus de centralisation.


                        Selon vous, il est évident que la simple ouverture d’un livre d’histoire permet d’affirmer que la Nation s’est renforcé par la centralisation.

                        En plus d’une affirmation ’la nation fr s’est consolidé depuis els rois par toujours plus de centralisation.” qui est fausse, vous affirmez dans la phrase entière que 1) que l’Histoire a un certain sens et qu’il suffit qu’un livre d’Histoire l’affirme pour en être certain et que 2) la vérité officielle soit forcément la Vérité, car les livres d’Histoire du programme scolaire sont édités par le système.


                        Or, ces deux propositions ne sont pas forcément entièrement et totalement vraies. D’une part, pour connaître l’Histoire, on doit bien sûr se pencher sur plusieurs livres d’histoire, mais aussi des écrits d’auteurs sulfureux comme Jacques Bainville par exemple.

                        D’autre part, on prétend que la thèse officielle du 11 Septembre est vraie, alors que beaucoup de choses sont étranges. On affirme également que Dieudonné est antisémite et que cela justifie qu’on change la loi juste pour lui.


                        Il est donc que vous écriviez des fadaises mais que vous ne vous en rendiez même pas compte.


                        De plus, vous tressez dans votre phrase des louanges à la monarchie mais vous disiez qu’elle était une dictature plus loin. C’est d’une incohérence crasse, car si une dictature a existé, on n’en fait aucunement les louanges d’aucune façon, ce sont les élites républicaines qui me l’ont appris. Vous contrevenez vous-même aux valeurs de la République.



                        Onzièmement, votre âge et votre situation.


                        Voici ce que vous affirmez le juin à 23h49 :

                        tu sais j’ai 18 ans je suis en vacs 3 mois, le 27 juin je fais le bac


                        Vous êtes donc très jeune et encore en terminale. Votre mépris peut-il donc se justifier à mon endroit alors qu’à cet âge on est limité par notre inexpérience de la vie ?

                        Vous savez peut-être provoquer et insulter, mais cela ne prouve pas que vous ayez raison ou que j’ai tort.

                        Ainsi, comme vous avez la bouche remplie d’ordures, vous avez peut-être la tête remplie de fadaises. Vous devriez vous interroger sincèrement là-dessus.




                        J’en ai donc fini sur les points qui m’irritent exactement chez toi. Maintenant que c’est fait je vais passer un autre extrait, vraiment époustouflant :

                        il faut plus de démocratie et se rapprocher d’avantage de la démocratie réelle/directe.

                        Qu’est-ce que la démocratie réelle/directe ? »

                        "sur la démocratie réelle/directe : vas te renseigner sur wiki et une constitution claire sur certaines choses feront le travail."

                        que »Les « communautés d’habitants », qui disposaient même d’un statut juridique, ont fonctionné sur le mode de l’autogestion pendant des siècles. … la communauté, qui se réunissait en assemblée pour délibérer au sujet d’enjeux politiques, communaux, financiers, judiciaires et paroissiaux ».« 

                        à partir de la renaissance les rois ont repris le contrôle de plus en plus de tout ce bazar. “


                        Tu me dis qu’il faut la démocratie directe, je te demande ce que c’est, tu me dis d’aller sur wiki. J’y vais et un trouve un passage où la démocratie, le pouvoir du peuple, s’effectuait au Moyen Âge, de manière locale tout au moins, tu me réponds que les rois ont repris le contrôle de ce bazar. Alors tu es contre la démocratie directe ? Quel fumiste. Ou peut-être que ton logiciel idéologique est rayé et tu n’arrives plus à rentrer de nouvelles informations.


                        Je t’avais invité à converser si tu avais de nouvelles choses à dire. Tu as peut-être ajouté des détails mais je n’ai pas envie de me plonger dans l’amas d’âneries que tu éructes pour trouver quelque chose d’intéressant.

                        Tu as également jeté le gant : “t’énerver c’est le but le nazillon, vichyste, facho, européiste “. Alors que je t’avais proposé pacifiquement d’en rester là.


                        En conséquence, tu ne m’intéresses plus ni sur la forme sur le fond après ce mensonge je n’essaierai plus de te répondre, et je te souhaite bon vent.


                        Mais avant cela je te répondrai sur tes dernières interventions :


                        tes petits smileys sortent pour éviter de sortir des gros mots mdr

                        Je ne suis pas atteint du syndrome de Gilles de Latourette à l’écrit, le lycéen, je peux me contrôler contrairement à toi. Les smileys ont pour but de rendre mes messages plus expressifs, ce à quoi ils sont servir. Tu vis encore un délire, et c’est affligeant.


                        “je n’ai jamais arrêté un seul échange sur av sans avoir le dernier mot  si tu arrives à me boucler le clapet tu es fort mais au pire on peux étaler le combat sur des mois, le 1er qui abandonne le fil a perdu. “


                        Si tu veux te battre, va le faire physiquement, le lycéen. Faire pression psychologiquement sur l’autre pour qu’il perde dans un débat d’idées montre l’indigence de ta pensée et cela ne sert à rien. Mais des gauchistes comme les Antifa pensent comme toi. Qu’est-ce que ça fait d’être rammené à ce niveau ?


                        Si pour toi je vais perdre, pour moi c’est toi qui as perdu, et il ne sert à rien de continuer à te répondre vu ton niveau intellectuel, car te répondre pour te répondre ne m’intéresse pas. Si je veux des conversations sans intérêts, je vais dans le monde réel, au moins je crée un contact.


                        mdr pour l’ancien régime « est une démocratie », l’ancien régime n’est pas aussi noir que l’on le dépeint mais faut pas abuser mais je renseignerai notamment sur les sorcières.

                        Ton avis ne m’intéresse pas, car l’incohérence de la forme de ton discours prouve à quel point son fond est plat et inintéressant.



                        Adieu et bon vent.


                      • Marais 29 juin 2014 18:21

                        Incroyable, le lycéen, toute l’irritation que j’avais à ton encontre a disparu, je suis apaisé. Comme je suis charitable, je vais essayer de te montrer la vérité, car tu es un lycéen, que diable, pas un collégien, et qu’on ne peut pas voir ton niveau sans réagir. Sauf si tu mens, et que tu es en fait un collégien ? smiley. C’est très grave de mentir, si tu es collégien, tu dois le dire à tonton Marais, d’accord ? smiley. Dans ce cas, tu es un collégien très intelligent, bravo. smiley.



                        Tu dis « en fait il crache sur la rép mais la suce dans d’autres articles, très fort !!!! »
                        En fait tu t’approches de la réalité, je suis ... un européiste comme le montre cette page : « pour ceux qui veulent voir un Etat européen puissant ! Pour le Parti fédéraliste européen ! »

                        Pour te reprendre, je « crache sur l »Union Européenne mais je « la suce dans d’autres articles, très fort !!!! »
                        Ainsi, quand tu as affirmé que j’étais ’régionaliste de l’ue’, tu avais raison : je suis en fait... un européiste ! Citant Maurras le jour et pourfendant d’infâmes populistes la nuit.
                        Bravo, du haut de tes 18 (ou 15 ?) ans, tu as réussi à percer le mystère qui m’entourait, car visiter mon historique Agoravox est terriblement compliqué. Bravo.

                        Et bien sûr, perspicace comme tu l’es, tu affirmeras que je suis « cet homme ptit collabo régionaliste de l’ue ... mr intelligence 10 0000 ... un petit facho régionaliste pro ue nous emmerdant avec sa vieille région ... le petit anti-français ... dis toi pro ue et mondialiste. ... cette minorité de français on va les écraser avec toi le mondialiste, car on est des patriotes fr toi un traître, un petit régionaliste stipendié par l’ue pour mettre à mal l’unicité fr. ... QI 99999999999999999999999999999999 ... le nazi ... le pro ue ... un mec malhonnête ... le fanatique ? ... le fanatique ? ... nazi vas te faire foutre avec ton iii ème reich qui voulait tuer la france. ... le facho... »
                        Ou alors ’tais toi je t’en supplie.’ ?


                        Par contre je suis un peu déçu par tes réponses :

                        « la nation france a vendu sa souveraineté à l’étranger, elle transfert son pouvoir à l’étranger en 40 »
                        Le lycéen, quand on a perdu, le vainqueur peut nous imposer certaines conditions, surtout quand il arrive dans notre capitale. Donc on a dû lui filer une partie de notre territoire. Donc sa souveraineté n’a pas été vendue mais volée, le lycéen.

                        Mais la France n’a perdu aucune guerre face à l’Union Européenne, le lycéen. Elle n’avait pas à transférer son pouvoir à l’étranger.


                        « les républicains si ils ne voulaient pas la direction de la france à la place de pétain c’était que la rép n’est pas collabo. »
                        C’est vrai que la lâcheté c’est tellement cool, le lycéen. Et le lâche qui donne des leçons, il est cool de chez cool, hein, le lycéen ?


                        « « Selon vous, il est évident que la simple ouverture d’un livre d’histoire permet d’affirmer que la Nation s’est renforcé par la centralisation. »
                        c’est une évidence comme si je disais que la 1ère gm a eu lieu en 14 : vas lire un livre si tu ne me crois pas x( »
                        Moi, je vois dans les livres d’histoire de collège : Colonisations-Collaboration-Europe. Mais tu as raison c’est totalement évident.

                        « En plus d’une affirmation ’la nation fr s’est consolidé depuis els rois par toujours plus de centralisation.” qui est fausse »
                        Magnifique, le lycéen, un site vide, un site républicain, un site de soutien scolaire. Bien sûr, les deux derniers sites ne sont pas orientés, ils ne représentent pas la vérité officielle. On va dire ça, d’accord, le lycéen ?
                        Et la guerre de Cent Ans, la nation française était forte, le lycéen ? Au lieu de simplement ouvrir les livres d’histoire, je te conseille de les lire.

                        Ou celle-ci :
                        « bref après la rage, la haine et les insultes gardes les pour toi ;) »
                        Bien sûr, tu n’as jamais écrit « t’énerver c’est le but le nazillon, vichyste, facho, européiste ».

                        Ou celle-là :
                        « désolé j’ai dis « bazar » oulhàlhàlhà c’est péjoratif !!!!!!!!!!!! sinon on peux être pour une démocratie directe plus centralisé. »
                        Mon petit lycéen tu es pour la démocratie directe mais pas quand les gens votent mal. Tiens, ça me rappelle quelque chose... peut-être le traité de Lisbonne ?

                        Ou celle-là :
                        « la république a déjà récupéré les symboles de la monarchie et a dit qu’elle est meilleure que la monarchie mais n’a jamais craché sur son rôle de construction de la france. »

                        Mensonges, mensonges, mon petit lycéen. Ou alors tu n’as pas ouvert de dictionnaire.


                        Bon mon petit lycéen, tu sembles pas mal atteint, je ne sais si je vais pouvoir t’aider à fond.
                        Je ne vais pas relever toutes les erreurs que tu as parsemées dans ton texte, j’y passerais la nuit.
                        En tout cas, je te félicite, mon petit lycéen, tu as laissé tomber avec les injures, c’est bien.

                      • Marais 30 juin 2014 00:03
                        Bon, mon petit lycéen, je me sens d’une humeur toujours charitable, mais vu que tu n’y mets pas du tien, je ne sais pas si je vais continuer à t’aider bien longtemps.

                        « Mais la France n’a perdu aucune guerre face à l’Union Européenne, le lycéen. Elle n’avait pas à transférer son pouvoir à l’étranger. »
                        à l’allemagne bouffon :) »
                        Et voilà le retour du lycéen. Apparemment il ne sait pas que la République faisait partie des vainqueurs en 1945, et qu’elle n’a pas fait la guerre contre aucun pays européen depuis, hormis la Yougoslavie, et on a gagné contre elle.
                        Et tu parles de l’Allemagne, expliquant pourquoi la République a transféré sa souveraineté. Vraiment, mon petit lycéen, tu devrais te concentrer en cours, sinon on ne va pas s’en sortir.
                        Répètes après moi : la France n’a pas perdu de guerre contre l’Union Européenne ou l’Allemagne après 1945. Est-ce que ça rentre ? Sinon, je ne sais pas comment régler ton cas.
                        Si tu n’avais pas compris de quoi je parlais, c’était parce que j’employais un sous-entendu. Peut-être que tu ne connais pas.


                        « être courageux c’est comme pétain »
                        Même si tu fais toujours des fautes dans tes phrases, tu as as trouvé la bonne réponse.
                        Tu mérites une friandise.

                        « la colonisation ’na pas affaiblit la france et en 40 on a été sous domination allemande, aucun rapport avec la centralisation. »
                        Mon petit lycéen, ça va être difficile si tu ne comprends pas les sous-entendus.
                        Il faut suivre, le lycéen, voilà le dialogue :
                        « la nation fr s’est consolidé depuis els rois par toujours plus de centralisation »... « En plus d’une affirmation ... qui est fausse » ... « t’es un menteur »... « Et la guerre de Cent Ans, la nation française était forte, le lycéen ? ».
                        Bon, comme tu n’aimes pas ouvrir les dictionnaires, je vais t’expliquer : le mot ’toujours’ inclus dans ta phrase signifie que la Nation se consolide depuis qu’elle se centralise et ce sans interruption.
                        Cette centralisation a commencé sous les rois, mais s’est arrêtée durant la guerre de Cent Ans. Donc on ne peut pas dire toujours.
                        Tu ne voulais pas dire ça ? Alors fais-toi comprendre et arrête de sécher les cours de français et lis des livres et surtout des dictionnaires.

                        Je veux bien t’aider, mais mets-y du tien, d’accord ? 

                        « tu vas sur tous les sites quelque soit leur idéologie : ils diront tous la même chose »
                        Un conseil, le lycéen : au lien de surfer sur tous les sites internet imaginables, révise tes cours, surtout tes cours de français au collège d’ailleurs. Peut-être que feras moins de fautes et que tu sauras réfléchir avec logique. Si tu ne sais pas ce que c’est, demande aux adultes, ils te diront.


                        « où est le négation de la volonté populaire ? »
                        Je vais t’aider mon petit lycéen :
                        « les citoyens sont pro ue encore en majorité ;) démocratie directe à 100 % pas non plus ptêt. »

                        Tu veux limiter le pouvoir des citoyens, donc tu es contre la démocratie quand ils votent mal. Tu ne veux de la volonté populaire que quand elle t’agrée.

                        Et puis j’avais réagi au mot bazar dans la phrase « à partir de la renaissance les rois ont repris le contrôle de plus en plus de tout ce bazar. ». On parlait de la démocratie directe, tu en parles comme d’un bazar qu’il faut remettre en ordre. Soit tu as peu de vocabulaire, alors ouvre un dictionnaire, soit tu ne comprends pas, alors prends des cours de soutien.
                        Ou alors tu es contre la démocratie directe quand les gens ne votent pas selon tes désirs.


                        Mon petit lycéen, ça devient grave :
                        « « et en récupérait même les symboles : Jeanne d’arc, clovis, le blanc monarchiste du drapeau bleu blanc rouge... »
                        Jeanne d’Arc est fêtée par le FN, pas par la République.
                        Les derniers manuels d’histoire parlent de colonisation, d’Europe, de Seconde guerre mondiale, pas de la monarchie.
                        Le blanc monarchique étant contrôlé par le bleu et rouge des révolutionnaires, où le roi n’est plus le souverain mais le peuple.

                        Bon, mon petit lycéen, tu devrais parler avec d’autres républicains. Ce sont des symboles républicains et pas monarchiques. La femme symbole de la République est la Marianne, on fête Charlemagne père de l’Europe, on parle de démocratie au lieu de la monarchie...
                        Et ne me parle pas de la République-qui-n’est-plus-la-République-mais-le-NOM-et-qui-est-détruite-progressivement. C’est très vilain de mentir.


                        « un débile mental prend toujours le mec intelligent pour un fou. sinon comme d’hab tu ne peux pas relever mes erreurs car tu es en tort et je l’ai montré. »
                        Mon petit lycéen, pour une fois tu as raison : un débile mental prend le mec intelligent pour un fou. Mais un mec intelligent n’écrit pas « bouffon » à son interlocuteur, c’est digne d’un collégien.
                        Quant à mes erreurs, venant d’un lycéen de 18 ans qui soutient mordicus « le gauchisme n’est pas la gauche », c’est très fort...
                        Vraiment, ton excès de logique négative me sidère.
                        Et si tu ne comprends pas l’ironie : ta logique tordue me rend perplexe.

                        « tu ne peux pas relever mes erreurs »
                        Tes erreurs sont en nombre presque infini. Je passerais ma vie à corriger toutes tes erreurs.


                        « bref avec ce com, je peux dire définitivement que tu es un très très très très gros idiot et imbécile »
                        Tu sais, je me sens responsable de toi. Comme j’ai l’impression de converser avec un trépané, je dois, pour me faire comprendre, baisser le niveau de mon discours, car tu n’avais pas l’air d’avoir tout compris.
                        Maintenant que tu as l’air d’avoir compris, je vais continuer à parler un langage ’le lycéen’. Comme ça nous pourrons nous mettre au travail.

                        « (j’évite la vulgarité) »
                        C’est bien, tu fais des efforts, tu as juste écrit cette fois « bouffon... tu es un bouffon... quel abruti .... un débile mental ... »
                        Vraiment, le lycéen, ouvre un dictionnaire. ça t’évitera de raconter n’importe quoi.
                        Ou alors, ton syndrome de Gilles de La Tourette t’oblige à écrire des grossièretés ? Terrible.

                        « l’européiste régionaliste parfois républicain »
                        Tu sais, le lycéen, j’hésite à devenir professeur : j’ignore si je pourrai faire de gens comme toi des adultes responsables et pouvant se débrouiller dans la vie.
                        Mais comme j’ai le sens des responsabilité, je me dis qu’on ne peut pas laisser à des professeurs pédagogistes le destin d’élèves bornés et sans logique comme toi : ce serait détruire leur avenir.

                        Je vais continuer avec toi mon travail de pédagogie pour que tu deviennes un être humain véritablement responsable. Je te souhaite donc une bonne nuit, le lycéen républicain pour la démocratie directe mais parfois contre.

                      • lsga lsga 30 juin 2014 15:53

                        et dire que nanigogo, au lieu de lire et d’écrire des commentaires médiocres, pourrait se cultiver et lire des livres excellents. 


                      • Marais 30 juin 2014 18:32

                        Incroyable, je n’arrive pas à me faire comprendre à ce niveau. Serais-tu collégien, par hasard ? Bon, je vais essayer de m’adapter, mais c’est très difficile, tu sais, le collégien.


                        « où il transfert un partie de son pouvoir à l’ue ou l’allemagne. »
                        Moi parler de guerre perdue, raison de souveraineté transférée. Toi parler d’allemagne. Moi parler souveraineté transférée depuis 1945, après victoire française.
                        Souveraineté transférée pas raison de guerre. Toi y en a compris ? Pas même chose.

                        « être courageux c’est faire comme pétain »
                        Collégien, défaite. Territoire devoir être administré. Républicains sous jupons de leurs mères, Pétain administrer territoire France. Républicains lâches, Pétain courageux. Toi y en a compris ?

                        « j’ai dis que la france s’est consolidé en se centralisant, sans interruption en effet ... j’ai dis que la centralisation très faible à l’époque éxpliquait en grande partie la défaite. »
                        Collégien dire France consolidée sans arrêt en se centralisant. Mais centralisation autorité centrale tout pouvoir sur autorités locales. Guerre de Cent Ans, France perd territoires. Territoires plus sous autorité centrale. Guerres. Roi plus reconnu par beaucoup. France pas consolidée tout le temps, collégien mentir. Plus, Guerre de Cent Ans causes légitimité, pas centralisation. Toi y en as compris ?

                        « je tape vite »
                        Collégien doit taper moins vite et réfléchir plus.

                        « les cours disent la même chose »
                        Cours viennent Education Nationale. Education Nationale républicains. Point de vue colonisation faite par républicains mauvaise. Point de vue mariage pour tous réforme de civilisation. Point de vue républicain particulier. Toi républicains, eux républicains. Même chose.

                        « je te sors toutes les sources possibles »
                        Sources autorisées et encouragées, pas sources royalistes, bonapartistes, fascistes ou réactionnaires.

                        « vouloir plus de centralisation et plus de pouvoir national est opposé à la démocratie directe »
                        Collégien, nous parler de démocratie directe. Moi citer page Wikipédia avec démocratie directe. Toi parler bazar, désordre, ordre à mettre dedans. Pour toi démocratie directe = désordre ; roi mis ordre. Toi pas suivre ?

                        « la démocratie directe recouvrait seulement quelques villes à l’époque »
                        Où toi trouver ça ? Sources ou imagination du collégien ?

                        « indépendance de telle région. démocratie nationale »
                        Collégien doit regarder définition indépendantisme et régionalisme. Pas pareil. Partis pro-européens indépendantistes, pas régionalistes. Différences. Toi y en a compris ?

                        « je te donne un lien pour montrer que les républicains ont utiliser mainte fois le symbole de jeanne d’arc »
                        Collégien pas tort pour une fois, bien vu erreur pour une fois. Mais collégien doit continuer voir erreurs pour s’améliorer. Lien marche pas. Réessaye.

                        « la république est désintégré tu le sais très bien »
                        Collégien pas comprendre après désintégration plus rien. République encore quelque chose. République pas désintégrée.
                        Moi savoir vérité, pas mensonge. Toi savoir erreurs.

                        « els républicains trucs ne nient pas le rôle de l’empire ottoman dans la construction de la nation ottomane »
                        nation ottomane empire ottoman. Républicains turcs nation turque. Pourquoi républicains turcs reconnaissent rôle empire ottoman dans construction nation ottomane car turcs ? Logique collégien bizarre.

                        « tiens l’inculte : http://fr.wikipedia.org/wiki/Drapea... »
                        Monarchie roi souverain, dans République République roi et peuple souverains puis peuple seul souverain. Pas mêmes choses.

                        « tu es bouffon c’est la simple vérité faut que tu regardes la définition / : »
                        ’Bouffon’ insulte de collégien. Savoir-vivre : manger avec fourchette, discours sans insulte. Toi pas savoir-vivre. Toi besoin éducation.

                        « le gauchisme ce n’est pas la gauche, si ça serait le cas toute la gauche serait soixante-huitarde, trotskiste, mondialiste et libéral-libertaire »
                        Collégien, gauchisme partie de la gauche, pas toute la gauche, gauchisme, socialisme ou communisme gauche, mais gauche pas gauchisme, socialisme ou communisme.
                        Définition gauchisme :« Théorie politique de ceux qui privilégient l’action révolutionnaire par rapport au rôle des partis ou des syndicats de la gauche traditionnelle.
                        Courant d’extrême gauche à l’intérieur d’un parti ou d’un syndicat de gauche. »
                        Gauchisme partie de la gauche. Toi y en a compris ? Ou comprendre définition gauchisme trop compliqué pour toi ?

                        « gauche est forcément stalinienne »
                        Stalinisme = gauche ; gauche = pas stalinisme. Gauche = A+B+C+D+E+F+G+...gauche beaucoup trucs, pas un seul truc. Toi compris ?

                        « dans ce cas là argumentes »
                        Problèmes de logique.
                        Exemple : gauche pas gauchisme. République progressivement détruite mais désintégrée.
                        Erreurs de collégien, se prétendre supérieur pas bien.

                        « le truc c’est que ton discours a un niveau trop bas et tu te fais laminé, »
                        Faute primaire (laminé), pas bien collégien. Discours adapté ton niveau, toi pas demi-habile mais quart-habile car toi réfléchir vite mais mal.

                        « tu devrais logiquement remonter le niveau »
                        Baisser niveau discours exprès pour toi pour être compris. Toi y en a comprendre ?

                        « un lycéen te lamine dans un débat »
                        Avec erreurs et mensonges. Moi gauchisme = gauche mais gauche = pas gauchisme.
                        Toi gauche = pas gauchisme, gauchisme = pas gauche. Moi logique toi sophisme.

                        « regardes la déf des mots bouffon, abruti, débile... ça te correspond et c’est justifié »
                        Humains personnes civilisées, adultes, règles de savoir-vivre. Si pas compris : insultes (abruti, européiste...) tout le temps pas bien, pas insultes bien. Toi humain ? Ou toi troll car sur Internet ? Ou toi racaille dans vie ? Internet système humain. Insultes, toi pas adulte ? Pas mature ?
                        Si collégien pense ça mais pas dire = retenue. Preuve adulte, intégré. Insultes, pas intégré. Toi gosse ?
                        Un peu insultes= bof. Beaucoup insultes = nul. Toi nul ?
                        Insultes pas arguments. Toi pas arguments ?

                        « je le justifie en démontant les stupidités que tu sors. »
                        Toi pas logique, moi logique. Moi trop intelligent pour toi, pas comprendre intelligence Marais, toi voir en moi propre niveau.

                        « parler avec des cons les instruit »
                        Vrai : avant toi dire rép, maintenant république. Toi plus instruit.
                        Avant toi fautes, maintenant moins. Toi plus instruit.
                        Mais toujours fausse logique. Encore être pas instruit.


                        Bon, le collégien, j’espère que cette fois tu arriveras à comprendre ce que je dis. Je préférerais revenir à discours plus construit, mais avec toi ç’a l’air difficile.
                        En tout cas, si tu veux que je fasse plus simpliste encore, ne te gêne pas pour le signaler. Comme tu ne comprendras sûrement pas ce que j’ai écrit, je verrai comment tu écriras, et j’aviserai.
                        Même si je suis un peu déçu par ton niveau, ce n’est pas grave, je suis sûr que je te sortirai de cette gangue de logique négative qui t’empêche de bien réfléchir.

                      • Marais 30 juin 2014 18:36
                        « continues

                        correction »
                        Collégien se rectifier, bien. Cadeau : smiley smiley smiley

                      • Marais 30 juin 2014 21:32

                        Incroyable, mon petit collégien : tu ne comprends toujours pas ce que je te dis. Comment dois-je m’adresser à toi pour que ce soit enfin possible ? Ton problème semble insoluble, mais comme je suis charitable, je vais continuer sur le même mode, bien que je sois certain que tu n’auras pas le niveau conceptuel pour comprendre.

                        Alors s’il-te-plaît, fais au moins l’effort de comprendre, j’ai l’impression de perdre mon temps avec toi.

                        « oublier que tu as parler de tout ça pour « prouver » que la centralisation à ces époques étaient mauvaise »
                        Centralisation autre sujet. Toi pas savoir changer sujet ? Niveau lycéen, collégien ou CM2 ?

                        « être lâche toi collaborer pas te battre. »
                        Territoire envahi. Qui administrer territoire ? Nazis ? Républicains lâches.

                        « Collégien dire France consolidée sans arrêt en se centralisant... la france avant l’occupation de l’angleterre était très peu centralisé »
                        France pas consolidée tout le temps, collégien. Guerre de Cent Ans France pas consolidée, pas bien mentir.

                        « décentralisation = la cause d’occupation »
                        1940 = France centralisée = France occupée. Pas bien mentir.
                        1871= France centralisée = Alsace occupée. Pas bien mentir.

                        « après guerre cent ans roi frnace faire beaucoup guerres contre vassaux récalcitrants comme au xii e iècle et xiiième siècle. »
                        Pendant guerre de Cent Ans, France pas consolidée. Pas bien mentir.

                        « moi marre d’être face à cons moi »
                        Toi 18 ans, toi inexpérience de la vie. Beaucoup de cons = toi con ? Inversion accusatoire ?

                        « rester trop longtemps avec débiles mentaux=insupportable. »
                        Toi rien à faire ? Pourquoi parler avec cons ? Collégien bizarre.

                        « moi donner pleins de sources d’histoire »
                        Mentir pas bien.

                        « centralisation=renforcement France dans histoire. »
                        1940 = France centralisée = France occupée =France pas forte. Pas bien mentir.

                        « ont des sites sur le net mais disent pas contraire. »
                        Montrer, collégien, sinon toi dire comme herbe = bleue.

                        « moi parler de l’autonomie local par « bizarre ». »
                        Pas bien mentir, collégien. Toi dire ’bazar’, pas bizarre. Pas bien dans ta tête ?

                        « « la démocratie directe recouvrait seulement quelques villes à l’époque »
                        « Où toi trouver ça ? Sources ou imagination du collégien ? »
                        suffit d’aller là bouffon : http://populaction.com/l-assemblee-... »
                        Citation du site : « la plupart des villes...s’auto-gouvernaient et faisaient leurs propres lois, que ce soit par le biais de représentants élus chaque année (!) ou par le biais de l’assemblée des habitants. ».
                        Pas bien mentir, collégien. Ou toi pas lire site ? Facile, passage écrit en gras. Compliqué pour toi ?

                        « soutenir toutes lois régionalistes et décentralisation comme toi. »
                        De Gaulle référendum régionalisation 1969.
                        De Gaulle pro-européen ?

                        « ottomans/turcs=synonyme »
                        Roi/président de la République = synonyme ?
                        Royaume de France/République Française= synonyme ?
                        Collégien pas bien dans sa tête ?

                        « ottoman=dynastie turque »
                        Turquie pas empire ottoman : moins grand, République.

                        Définition : ottoman = de l’empire ottoman. Pas ottoman = de la République turque.

                        «  sur le même territoire, changement régime comme si tu disais que rép fr pas même nation que royaume france ou empire français. »
                        Pas même territoire, moins grand, pas même régime.
                        République française= Nation française ? Non, Illusion de la Nation française.

                        « toi guignol a répondu a mon lien sur le drapeau bleu blanc rouge inspiré de monarchie ? »
                        Collégien pas comprendre ? Drapeau République pas symbole monarchie.
                        Satan = dieu Pan ? Pas bien dans ta tête ?

                        « tu es un con, pas me gêner dire vérité. »
                        Si toi penser professeur= con ; toi dire professeur= con ? Toi associal ?

                        « définition originelle du terme gauchisme ayant évolué et désignant depuis mai 68 explicitement ceux qui sont trotskistes, soixante-huitards et libéraux-libertaires »
                        Définition du dictionnaire Larousse en ligne. Personnes de gauche.

                        « moi avoir dit gauchisme pas gauche sinon veut dire toute la gauche=gauchisme, gauchsime qu’une partie de gauche merci de répéter ce que je disais en disant que gauchisme pas la gauche (la gauche=toute la gauche) »
                        Toi pas comprendre ? Exemple : océan= Terre ; Terre= pas océan. Mais toi : Terre= pas océan ; océan= pas Terre. Toi pas bien dans ta tête ?
                        Moi répéter car toi pas compris mon discours.
                        Et gauche = toute la gauche. Donc gauche = pas gauchisme.
                        Moi raison, moitié tort, collégien.

                        « mouvements de gauche »
                        Gauchisme = mouvements de gauche = gauche.
                        Communisme = mouvements de gauche = gauche.
                        Socialisme = mouvements de gauche = gauche.
                        Car (répétition) = gauche= A+B+C+D+E+F+G+H...
                        Et pas = gauche = A.
                        Toi comprendre ?

                        « si stalinisme=gauche ça veut dire que gauche en général=stalinisme non, stalinisme fait partie gauche »
                        Moi Dire ça gauchisme.

                        « pas gauchisme si gauche=gauchisme ça veut dire que tous els gens de gauche sont gauchistes. »
                        Mensonge pas bien, collégien.

                        « ensuite rép peut être désintégré progressivement mongolito x »
                        Dictionnaire, collégien.

                        « donc ne fait que jouer avec mots »
                        Savoir jouer avec mots= intelligent

                        Question : Toi citer moi« Avec erreurs et mensonges. Moi gauchisme = gauche mais gauche = pas gauchisme.
                        Toi gauche = pas gauchisme, gauchisme = pas gauche. Moi logique toi sophisme. »
                        Toi Rien écrire après ? Toi rien à écrire ?

                        « moi pas insulter moi dire vérité en démontant ta bêtise. »
                        Pourquoi toi insulter toi ? Toi bizarre dire ça.

                        « la connerie et la merde intellectuelle ne mérite que mépris pas respect. »
                        Toi pas capable se retenir ? Toi associal ? Toi diarrhée verbale.

                        « moi argument + insultes moi dire toi être con en argumentant. »
                        Toi associal ? Toi troll ?

                        « argumentes. »
                        Toi lire tous écrits moi. Moi beaucoup arguments contre toi. Déjà donnés, encore argumenter = se répéter. Toi lire texte et toi pas diarrée verbale.

                        « fautes de frappe en faire encore »
                        Toi dire ’moi pas insulter moi« . Plus que faute de frappe. Plus capable d’être compris.

                         »tu mens mais tu comprends pas donc t’instruis pas donc t’es encore plus con que je pensais.« 
                        Moi retourner phrase contre toi sauf insulte car moi poli.

                         »toi pouvoir reposter pour avoir ton nez remis dans la merde intellectuelle sortant de ta bouche"
                        Selon toi merde dans ma tête, nez peut pas être remis. Pas connaître dictons ?


                        Bon, le collégien, c’est encore pire que je croyais : mythomanie, ne sait pas décrypter un texte ou un mot, asociabilité. C’est grave. Si tous les républicains sont comme toi, il n’est pas étonnant que la République soit dans cet état. Plutôt que d’un quart d’habile, je te décrirais plutôt comme un demi-médiocre, cela sera plus facile à la réalité.

                        Franchement, je ne sais pas comment te montrer la lumière.

                      • Marais 1er juillet 2014 18:32

                        Bon, le collégien, j’ai dû mal m’expliquer, car tu n’as pas l’air de vouloir comprendre ce que j’affirme. Même le langage que j’avais créé pour toi ne marche pas. Je vais donc te laisser, car à 15 ans, on a tout le temps devant soi, et je suis sûr que d’autres adultes compétents te feront comprendre ce qui ne va pas chez toi.

                        En tout cas, même si tu manques de maturité, je suis sûr que cela s’arrangera avec le temps.
                        Bon vent, le collégien. J’espère que tes manques disparaîtront.
                        Marais.

                      • xmen-classe4 xmen-classe4 23 juin 2014 16:42

                        c’est entre république et démocratie, constitution et couleur du costume du 5 eme des ministres.

                        il y a un probleme de capacité d’action, la décision pour les régions est un exemple déplorable de ce qu’il se passe.
                        la France n’assume plus sa justice avec un Homme mandaté et élue de son temps.


                        • Onecinikiou 23 juin 2014 16:56

                          Surtout Pinsolle n’a rien d’un gaulliste, il est un ersatz de libéralo-progressiste. Un moderniste en somme. Soit le contraire de tout ce qu’incarnait l’illustre Général. Pinsolle est une tromperie sur la marchandise. Une escroquerie.


                          • xmen-classe4 xmen-classe4 23 juin 2014 17:01

                            meme si l’état émulais simplement le fonctionnement de ses entreprises pour expliquer la différence entre les deux formes de procès ( entreprises et pénal), il y a que les français doivent exclavagiser pour conquerir, et c’est pas encore constitutionnellement voté.


                            • xmen-classe4 xmen-classe4 23 juin 2014 17:11

                              c’etais bien cette récupération au 19 eme de la façon de penser de ceux qui ont instauré ce modèle.

                              les juges utilisent leurs obstacles pour ne pas se salir les pieds.


                              • francesca2 francesca2 23 juin 2014 17:13

                                « ma récente décision de m’éloigner de DLR »

                                 smiley
                                Sérieux ?! Vous fondez votre propre mouvement, Pinsolle ? Il ne manquait plus que ça...
                                Si j’ai bien compris : vous commencez par vous forger une « respectabilité » en attaquant le FN et maintenant vous préparez le terrain pour salir NDA aussi ? 

                                Resumons : le FN ne passera pas par vous, visiblement DLR non plus. Si vous saviez comme on s’en fout...

                                • Nestor 23 juin 2014 18:14

                                  Salut Francesca,

                                  « Si vous saviez comme on s’en fout... »

                                  J’avais peur sur la fin de ton com de l’orthographe ... Ouf ... Me voilà rassuré ...


                                • Nestor 23 juin 2014 19:29

                                  Samy,

                                   Rien à voir avec ce que tu racontes ... Je m’en tape complet vieux des fautes d’orthographe !


                                • xmen-classe4 xmen-classe4 23 juin 2014 17:20

                                  le modèle juridique est celui de la répression.
                                  comment savoir si le juge fait parler ses emotion lors d’un proces ?
                                  il y des criminel qui remplissent déjà 3 villes, es ce qu’il faut vraiment condamner l’economie ?


                                  • xmen-classe4 xmen-classe4 23 juin 2014 17:22

                                    la justice francaise n’a pas a choisir les personnes frequentable.


                                    • legrind legrind 23 juin 2014 18:49

                                      Mais j’ai pas l’impression que Laurent Pinsolle va rejoindre l’UPR non plus  smiley , j’imagine bien un pole souverainiste avec Dupont-Aignan, Guaino ..., le souverainisme light pour émissions de télé pour amuser la galerie, pendant que le FN va continuer de progresser c’est inévitable.


                                      • COVADONGA722 COVADONGA722 23 juin 2014 22:38

                                        yep rigolo de voir nos petits marquis se disputailler les miettes tombant de l’auge à goret démocrasouille .Pendant ce temps le moloch interlope arrache des pans entier du socle sociétal , et une pincée de communautarisme religieux et une pincée de communautarisme 

                                        comportemental !La racaille en robe de juge vas céder sur babyloup , la taubira fourbit déja sa pma/gpa. Yep et nous avons les goinfres upr ps ump fdg fn qui siegent panses rebondies à 7000 e 9000e 15000e par mois qui à l’assemblée qui a Bruxelles .Au milieu de cette fange il se trouvent encore des sous-chiens des travailleurs pour participer à ce jeux de dés pipés !Pour la millième fois un prolo sous-chiens qui vote est exactement comme un crocodile se présentant dans une maroquinerie !Le ps nous as lâché en rase campagne et nous soumet à l’envahissement du sol le capital apatride nous livre à la terreur économique !Ils détruisent la nation ils nous effacent ils condamnes nos gosses aux lycées a 8/12 langues Merkel nous rêve comme les larbins du bronze cul de l’Europe.Nos armées jouent les supplétifs sur des limes yankees !Nos banques se font racketter par la justice US qui nous crachent à la gueule !
                                        Et le soucis serait le devenir de nos politicards ! Nous méritons de disparaître ! en fait 
                                        nous sommes déjà morts !
                                        Asinus : ne varietur
                                         

                                        • claude bonhomme claude bonhomme 24 juin 2014 08:26

                                          Et la TSF annonçait ce matin que Madame Le Pen devait renoncer à constituer un groupe au parlement européen . C’est son papa qui doit être content.


                                          • COVADONGA722 COVADONGA722 24 juin 2014 09:44

                                            par contre la bienpensante bobie antiraciste et tout et tout se la boucle sur ce sujet mummm !pas de défilé de pétition de protestations hein faut pas stigmatiser ....


                                            L’EIIL a imposé aux chrétiens d’Irak le statut discriminatoire de « dhimmi », les obligeant à payer un impôt élevé contre une garantie de protection.

                                            ils doivent payer se convertir ou partir 

                                            un remake de « la valise ou le cercueil » cela doit être culturel .... 


                                            patientez patientez votre tour vas venir !



                                            • claude-michel claude-michel 24 juin 2014 10:09

                                              bof...vous auriez plus de chance de passer en politique avec le FN qu’avec « DUBOUT » la répoublique..il me semble.. !


                                              • Brice Bartneski bartneski 25 juin 2014 09:54

                                                Ce que je préfère dans l’article, c’est les commentaires.

                                                Les politiques sont tous pourris sauf le FN...
                                                C’est comme : « les femmes, toutes des putes, sauf maman ».

                                                Qu’est-ce qu’on s’marre.

                                                Dans un monde de conneries, les cons ont toujours le dernier mot.

                                                Continuez et je me pisse dessus.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès