• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Pourquoi Mélenchon est-il si confus pour le second tour ?

Pourquoi Mélenchon est-il si confus pour le second tour ?

« Il y a un péril face aux simplifications, face aux falsifications, qui fait que l’on regarde le spectacle du tribun plutôt que le contenu de son texte. » (François Hollande, le 13 avril 2017, "Le Monde").



Le soir du premier tour, Jean-Luc Mélenchon a failli et déçu de nombreux électeurs du 23 avril 2017 en refusant de faire efficacement barrage au FN pour le second tour, c'est-à-dire appeler clairement à voter pour Emmanuel Macron. Pire, il a montré son côté mauvais joueur en refusant de reconnaître la parole du peuple qui l'a placé en seulement quatrième position. Alors qu'en 2002, sous-ministre sortant, il avait même eu une dépression après le premier tour du 21 avril 2002 plaçant Jean-Marie Le Pen au second tour, et à cette époque, il avait appelé très clairement à voter pour Jacques Chirac. Tout comme il avait appelé à voter pour François Hollande dès 20 heures le 22 avril 2012, pour faire barrage à Nicolas Sarkozy. Aujourd'hui, aucune barrage contre Marine Le Pen. Pourquoi ? Parce qu'il sait bien qu'il navigue dans des eaux similaires et qu'il veut encore pouvoir exploiter ses 19% aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017.

Mise en tête d'article, la petite phrase de François Hollande, à dix jours du premier tour, visait spécifiquement deux candidats dits populistes parce qu'employant sans arrêt le mot "peuple" dans leur slogan, sans pour autant mieux le représenter que d'autres candidats (le vote populaire du 23 avril 2017 est là pour le rappeler).

En effet, deux des quatre candidats qui auraient eu la possibilité de gagner l’élection présidentielle, ont proposé, avec des idéologies très différentes, le même type de programme : sortie de l’Europe et de la zone euro, dépenses publiques massives, relance supposée par la demande sans comprendre qu’aujourd’hui, la France n’est pas seule au monde et que les Français veulent garder leur liberté de vivre, de consommer ce qu’ils veulent, de circuler où ils veulent. Ces candidats, ce sont Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon. On dit que les extrêmes se rejoignent, cela paraît une évidence pour cette élection présidentielle de 2017.

Comment faire comprendre que l’injection massive d’argent public dans la consommation intérieure va d’abord enrichir les économies étrangères, et en premier lieu les économies allemande et chinoise ?

Tous les deux veulent tuer une construction certes largement perfectible mais qui est unique au monde, l’union des pays européens sur la base de la liberté et de la paix, librement consentie par les peuples, pour épauler chacun des pays d’une souveraineté européenne capable d’égaler les grandes puissances mondiales. L’un de ses meilleurs outils est l’euro, adopté démocratiquement par les Français lors du référendum du 20 septembre 1992. Ces deux candidats veulent remettre en cause soixante années d’histoire de l’Europe.

Les conséquences pour le monde et pour l’Europe seraient graves, mais les conséquences sur la France et les Français seraient dramatiques : perte du pouvoir d’achat (1 500 euros au moins par an), augmentation de la dette publique par l’effet de la dévaluation monétaire, et protectionnisme qui aboutirait à la fermeture des frontières pour nos nombreuses entreprises qui exportent. Ce serait alors ruine et désolation industrielle. Bien pire qu’aujourd’hui.

Au contraire, la France a le génie, les moyens, les compétences pour se mesurer aux autres puissances mondiales. Elle est l’excellence dans le domaine de la recherche scientifique, de l’innovation, des grands projets industriels. Il lui faut juste libérer les énergies pour relancer la machine.

Avec eux deux, on raserait gratis. On prendrait la retraite plus tôt alors que l’espérance de vie continue sa progression. On travaillerait moins alors que les entreprises ont besoin d’une plus grande compétitivité. On donnerait tout gratuitement. La note se compterait par centaine de milliards d’euros ! Ce serait forcément les impôts, donc les ménages, et les générations futures par la dette colossale qui seraient les premières victimes de cette folie budgétaire. C’est faux de dire que les riches paieraient : il n’y en aurait jamais assez pour assurer le financement de tous ces cadeaux clientélistes proposés par pure démagogie électorale. Et en plus, à condition qu’ils ne quittent pas le navire !

_yartiPenlenchon02

Chacun prône une révolution, veut changer radicalement un système dont ils sont pourtant les meilleurs représentants, ne serait-ce que par leur seconde candidature à l’élection présidentielle, ils sont déjà des personnages récurrents des campagnes présidentielles et n’ont aucune légitimité à représenter un renouvellement qu’ils ne peuvent symboliser eux-mêmes.

Marine Le Pen a profité des largesses de son mandat européen alors qu’elle combat l’Europe. Qu’a-t-elle réalisé de concret comme élue depuis sa quinzaine d’années d’engagement politique ? Rien ! Et Jean-Luc Mélenchon, qui a de si belles paroles pour faire du "dégagisme", ne se rend-il pas compte qu’il est le meilleur représentant, à cette élection, de l’apparatchik socialiste typique qui n’a jamais vécu que par la politique, grâce à un système dont il a profité très tôt, trentenaire, en étant plusieurs décennies sénateur, adjoint, vice-président de conseil général (un de ses anciens collègues en a parlé aussi, le 12 mars 2017), et que son départ du PS, encouragé par Patrick Buisson dont l’amitié montre à quel point les extrêmes se retrouvent, n’est que le résultat d’une haine contre François Hollande, ancien premier secrétaire du PS qu’il aurait voulu combattre personnellement en 2017 ?

Toutes ces postures sont des impostures.

Marine Le Pen veut mettre la préférence nationale dans la Constitution alors que les étrangers ont peu d’influence sur l’économie d’un pays aussi grand que la France. Elle reste sur le discours communiste de Georges Marchais : le 6 janvier 1981, Georges Marchais avait expliqué dans "L'Humanité" : « En raison de la présence en France de près de quatre millions et demi de travailleurs immigrés et de membres de leurs familles, la poursuite de l'immigration pose aujourd'hui de graves problèmes. Il faut stopper l'immigration officielle et clandestine. ». Le 23 décembre 1980, le maire communiste de Vitry-sur-Seine avait délogé à coup de bulldozer des travailleurs immigrés maliens. Quelques semaines plus tard, le maire communiste de Montigny-les-Cormeilles (qui n'était autre que ...Robert Hue) mettait en cause une famille marocaine.

_yartiPenlenchon05

Jean-Luc Mélenchon veut bouleverser les institutions de la République alors qu’il y a beaucoup d’autres urgences en France : la lutte contre le chômage et la lutte contre le terrorisme (l'assassinat du capitaine Xavier Jugelé le 20 avril 2017 sur les Champs-Élysées l'a rappelé cruellement), dans une situation internationale très grave où, pour la première fois depuis la crise de Cuba, un conflit nucléaire pourrait se produire réellement. Comment la France peut-elle à ce point se replier sur elle-même sans voir toutes les menaces qu’elle voudrait ignorer ? Les Français peuvent-ils être des autruches ?

Lorsque Marine Le Pen, le 9 avril 2017, a déclaré vouloir remettre en cause la reconnaissance de la responsabilité de la France dans la rafle du Vel’ d’hiv’, s’opposant ainsi à la déclaration du Président Jacques Chirac le 16 juillet 1995, l’un de ses discours les plus importants, elle a montré son vrai visage : le naturel revient toujours au galop. Malgré une décennie pour se dédiaboliser, Marine Le Pen montre à quel point elle est issue d’un mouvement d’extrême droite dont les ressorts restent toujours les mêmes : la haine de l’autre. Personne, du reste, ne l’avait obligée à revenir sur ce sujet, comme si dans la famille Le Pen, il y avait toujours un besoin irrésistible de faire des embardées sur cette période sombre de l’histoire de France.

Et Jean-Luc Mélenchon ? Il s'est présenté en bon père de famille, en patriarche cultivé qui sait parler et c’est vrai, cela fait plaisir d’entendre un homme qui sait si bien jouer sur les émotions. C’est si rare, un vrai homme politique, avec une telle éloquence. Mais le naturel est revenu au galop dès le soir du 23 avril 2017. Il veut prendre sa revanche en juin. Faudrait-il accepter la remise en cause du génie français ? Faire perdre vingt ans encore à l’économie française en reprenant pour argent plus que comptant ses vieilles lubies trotskistes ?

Jean-Luc Mélenchon veut bouffer du riche, prêt à instituer un impôt confiscatoire (il voulait un taux d’imposition de 100% pour les plus riches mais dans sa grande magnanimité, il a accepté de le réduire à 90% dans son programme pour que ce soit juridiquement valide). Et pourtant, lui-même est le candidat le plus riche des cinq ! En effet, le patrimoine qu’il a déclaré pour se présenter (la déclaration est obligatoire et publique) flirte avec le million (965 5000 euros), inférieur à celui de deux "petits candidats", Nicolas Dupont-Aignan et François Asselineau (il n’y a qu’à Emmanuel Macron que l’ENA ne rapporte pas beaucoup), mais supérieur à celui de François Fillon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Benoît Hamon.

Lors de son meeting à Lille le 12 avril 2017, Jean-Luc Mélenchon faisait déjà le mauvais joueur en proclamant de façon péremptoire, dévoilant son vrai visage : « Si vous élisez ces trois-là, vous allez cracher du sang ! ». On ne sait plus trop qui a le couteau entre les dents, lui, l’adorateur de fantômes Hugo Chavez et Fidel Castro, qui voudrait faire quitter la France de l’Europe, de l’OMC et de l’OTAN et l’intégrer à l’Alliance bolivarienne ! Le modèle vénézuelien a pourtant du plomb dans l’aile alors que le Venezuela possède l’une des principales réserves de pétrole du monde et devrait, par conséquent, être très riche. Jean-Luc Mélenchon voudrait même remettre en cause les frontières européennes pour réattribuer les pays baltes à la Russie. On marche sur la tête.

_yartiPenlenchon03

L’hôpital qui se moque de la charité, c’est lorsqu’un sbire de Marine Le Pen, Nicolas Bay, le 13 avril 2017 sur Public-Sénat, dénonçait l’hyperfiscalité de Jean-Luc Mélenchon. Car la présidente du FN n’est pas en reste pour plomber les finances publiques, avec au moins 100 milliards d’euros de dépenses annoncées (dont 20 pour racheter les autoroutes, soit l’équivalent de 1 000 collèges !). Les critiques des responsables FN contre Jean-Luc Mélenchon se sont pourtant tues après le premier tour. Florian Philippot a même trouvé une communauté de vue entre les deux programmes pour racoler les électeurs de Jean-Luc Mélenchon que ce dernier voudrait quand même fidéliser pendant encore huit semaines.

Marine Le Pen ne voudrait pas adhérer à l’Alliance bolivarienne, mais remettrait en cause gravement la cohésion nationale en refusant par exemple la gratuité de l’école aux enfants d’immigrés. Or, on sait bien que l’instruction est le meilleur rempart contre les risques de violence.

Quoi que ces candidats en disent, leur programme respectif aboutirait, malgré une idéologie très différente, au même résultat : la destruction massive d’une France forte, puissance européenne, capable de se comparer aux autres puissances mondiales, prête à se frotter à la compétition grâce à son génie culturel, scientifique, industriel, artistique, au profit d’une France qui se replierait sur elle-même, qui se ruinerait car elle dépend aujourd’hui tellement des économies extérieures qu’elle ne s’en relèverait pas, "autiste", refusant de comprendre que la France n’est pas seule au monde et que les puissances étrangères seraient ravies de constater qu’il y aurait un concurrent de moins sur la scène internationale…

Avant le 23 avril 2017, Le Pen et Mélenchon, c’était bonnet noir et noir bonnet.
Et aujourd'hui, c'est Le Pen seule qui porte ce noir projet de déclassement.
Normal que Mélenchon hésite à vouloir lui faire barrage...


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (26 avril 2017)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Pourquoi Mélenchon est-il si confus pour le second tour ?
Résultats officiels du premier tour du 23 avril 2017.
Premier tour de l'élection présidentielle du 23 avril 2017.
Les derniers sondages avant les urnes depuis 1965.
Qui sera nommé Premier Ministre en mai 2017 ?
Macron ou Fillon ?
Le Pen et Mélenchon ?
La Ve République.
Autorité et liberté.
Un Président exemplaire, c’est…
Deuxième débat télévisé du premier tour de l’élection présidentielle (4 avril 2017).
Les propositions des cinq grands candidats (20 mars 2017).
Programme 2017 de François Fillon (à télécharger).
Programme 2017 d’Emmanuel Macron (à télécharger).
Programme 2017 de Benoît Hamon (à télécharger).
Programme 2017 de Jean-Luc Mélenchon (à télécharger).
Programme 2017 de Marine Le Pen (à télécharger).
Le bilan comptable du quinquennat Hollande.
François Fillon.
Emmanuel Macron.
Benoît Hamon.
Jean-Luc Mélenchon.
Marine Le Pen.



_yartiPenlenchon01


Moyenne des avis sur cet article :  1.29/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

166 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 26 avril 11:52

    "Avec eux deux, on raserait gratis. On prendrait la retraite plus tôt alors que l’espérance de vie continue sa progression.« 
    pas en bonne santé, sauf pour les planqués dans ton genre.
     » On travaillerait moins alors que les entreprises ont besoin d’une plus grande compétitivité."
    que nous avons déjà et travailler plus ne fera que produire des chômeurs.
    c’est la monnaie qui n’est pas compétitive dans une mondialisation.


    • Lugsama Lugsama 26 avril 12:18

      @foufouille

      L’espérance de vie en bonne santé augmente aussi.

    • foufouille foufouille 26 avril 14:00

      @Lugsama
      non ou trop peu vu que pour certains, comme dans le BTP, c’est juste 55 ans environ.


    • Jeekes Jeekes 26 avril 14:09

      @Lugsama
       
      « L’espérance de vie en bonne santé augmente aussi. »
       
      Absolument faux !

      Et si tu veux prouver le contraire, donnes-nous tes sources.
      Qu’on rigole un peu...


    • PiXels PiXels 26 avril 17:43

      @Jeekes


      .
      .

      « L’espérance de vie en bonne santé augmente aussi. »
       
      « Absolument faux !

      Et si tu veux prouver le contraire, donnes-nous tes sources.
      Qu’on rigole un peu..
      . »


      Ben non... il a pas précisé depuis quand.

      Il voulait peut-être dire depuis le moyen-âge ou le néolithique ! smiley 


    • Dzan 26 avril 18:31

      @foufouille
      D’ac ave vous.

      Môssieur Rototo donneur de leçons.
      Mélanchon, n’a pas besoin de me dire, à moi, un de ses électeurs ce que je dois faire
      Quand je vois Sarko appeler a voter Macron, que le Medef le voit d’un bon oeil, je sais à qui j’ai a faire
      En 2002, comme un con, j’ai eu peur et, voté avec une pince à linge, et des gants pour Chirac.

      On ne m’aura pas une deuxième fois.
      Et, si c’est la Marine, vu l’âge que je j’ai.........................


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 avril 19:03

      @Dzan
      Dans un article paru il y a 1 heure, consigne de vote de Mélenchon :
      « Non au FN »

      Ce qui veut dire : soit vote blanc, soit nul, soit Macron, soit abstention.
      Je trouve cela très clair.
      Vous comprenez autre chose ?


    • Marc Filterman Marc Filterman 26 avril 20:04

      @Jeekes
      Il y a des profession où on ne dépasse pas 60 et même 55 ans, mais dans ces cas précis l’état ne veut surtout pas d’enquêtes.


    • Marc Filterman Marc Filterman 26 avril 20:07

      @Fifi Brind_acier
      ben oui, il y en a qui ne veulent pas voter pour Rothchild !!


    • PiXels PiXels 27 avril 11:15

      @Fifi Brind_acier
      .

      .

      @Fifi Brind_acier



       Euh toujours prompte à déformer une info pour la la présenter dans le sens qui vous arrange (et si en en plus ça vous permet de vomir votre bille sur Mélenchon..)

      Vous savez lire ?

      Vous êtes capable de faire la différence entre

      « Mélenchon garde le silence »

      et 

      « Mais la France Insoumise dit non au FN »

      Vous êtes décidément une belle salope (rie) .. choisissez avec ou sans guillemets.

    • Ben Schott 26 avril 12:06

       
      « Marine Le Pen a profité des largesses de son mandat européen alors qu’elle combat l’Europe. »
       
      Si Sylvain a des précisions sur ces « largesses », qu’il n’hésite pas à nous en faire part. Par ailleurs, elle ne combat pas l’Europe, mais l’Union européenne, et elle le fait par le mandat de ses électeurs.

      « Qu’a-t-elle réalisé de concret comme élue depuis sa quinzaine d’années d’engagement politique ? Rien ! »
       
      Et Sylvain peut-il nous dire ce qu’on peut « réaliser de concret » quand on est élu de l’opposition ?
       


      • devphil devphil 26 avril 13:10

        @Ben Schott

        Non Sylvain pose sa crotte et ensuite ne revient jamais pour dialoguer.

        C’est la règle de la fuite sans convictions

        Philippe


      • Marc Filterman Marc Filterman 26 avril 20:10

        @Ben Schott
        Et on peut lui répondre que Macron a profité des largesses de ses amis banquiers et milliardaires !!



        • Yvance77 Yvance77 26 avril 12:10

          Sacré Rakoto machin. C’est vrai que son champion de fictif a été si précis dans le choix des costards perçus, des heures de ménage fait par sa donzelle, du pognon gagné à la sueur du front, des montres.

          Noyer le poisson chez ce demeuré est une première nature.

          • jacques 26 avril 12:10

            Il est totalement impossible pour une personne de gauche d’appeler à voter pour macron, c’est simple, surtout face au harcèlement journalistique pour forcer à cette petite phrase, c’est à la fois honteux et risible.


            • Jeekes Jeekes 26 avril 14:13

              @jacques
               
              « Il est totalement impossible pour une personne de gauche d’appeler à voter pour macron »
               
              Et pourtant, j’en vois plein sur ce site.
              Et pas que là d’ailleurs...


            • babelouest babelouest 26 avril 20:02

              @Jeekes
              sont-ils vraiment de gauche ? hum...


            • Et hop ! Et hop ! 27 avril 10:06

              @jacques : Ben, vous avez vu la liste des soutiens de Macron ? Il y a tous les ténors de gauche (et de droite) ?


              Robet Hue, Daniel Cohn-Bendit, Esther Benbassa, François Hollande, Jack Lang, Benoît Hamon, Laurent Berger (CFDT), El Khomri, etc

              Il y a aussi Alain Madelin, Laurence Parisot, Pierre Gattaz, François Fillon, Marc de Lacharrière, Henri de Castries, etc

              C’est la lutte des classes, derrière Macron, il y a toutes les classes dominantes, 
              et en face, Marine Le Pen représente toutes les classes dominées.

              Appeler à faire barrage à Marine Le Pen c’est faire élire le parti de la classe dominante.

            • quid damned quid damned 26 avril 12:13

              La posture « Tsiprasienne » de Mélenchon ayant été démasquée, notamment en 2012 lors de son ralliement inconditionnel à Hollande, le voilà bien coincé. S’il avait été plus cohérent il aurait été plus probablement au 2ème tour.


              • Sparker Sparker 26 avril 12:56

                @quid damned

                Si vous aviez été un peu plus conséquent, vous auriez fait plus de 09%...
                Donner des leçons a la FI qui à fait 20%, orgueil et médiocrité, cocktail préféré des baltringues FN et UPR du site, qui finiront alliés comme de bien entendu.


              • quid damned quid damned 26 avril 13:21

                @Sparker
                Plus conséquent ? Avec quelques petites semaines de présences dans les médias ... combien d’années de complaisances de ces derniers envers jlm ?
                Pour le fn, ce n’est pas mon affaire, qu’il se débrouillent, comme d’habitude vous méjugez.


              • Sparker Sparker 26 avril 13:35

                @quid damned

                J’ai bien compris que votre mantra « faute aux médias » est dans vos têtes recouvrant tout autre son de clôche.
                Mais non, les français ne veulent pas de frexit pour le frexit. D’ailleurs 1% connait vraiment l’UE. Une position souveraine commence par ce que le peuple souhaite et/ou à besoin et si pour cela il fallait sortir de l’UE, alors le peuple l’aurait validé, c’est là que le projet FI à fonctionné.
                Vous voulez mettre la charrue avnt les boeufs, c’est une vision technocratique. Pour les français ça n’évoque rien dans leur réel et ils vous l’ont dit.
                Acceptez le.


              • Sparker Sparker 26 avril 13:38

                @Sparker

                Ou alors vous aussi n’osez pas dire que le peuple ne comprend rien et qu’il a mal voté.
                Comme si c’était au peuple de se mettre à la portée des politiques !!
                Je epnse qu’en matière de réalité sociologiques à l’UPR vous êtes hors sol, ce qui justifie votre résultat.
                Méditez le.


              • quid damned quid damned 26 avril 13:47

                @Sparker
                Vos interprétations n’engagent que vous, vous êtes en plein délire, je ne signifie rien d’autre que ce que j’ai dit.


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 avril 19:10

                @Sparker
                Vous avez raison, on a toujours tort d’avoir raison trop tôt ! Mais les graines sont semées, et petit à petit, les Français, grâce à l’ UPR (et pas aux Insoumis qui récitent des poèmes), les Français connaîtront de mieux en mieux les dessous peu affriolants de notre Belle Europe !


                En attendant occupez-vous du traitre Hamon !
                Un cadre écoeuré explique la trahison de Hamon.

                "j’ai commencé à parler d’une alliance avec jlm à Benoit ! Et là j’ai tout compris ! Il s’est emporté et m’a expliqué sa stratégie.

                "Mais tu n’as pas encore compris ! Tu sais aussi bien que moi que je ne serai jamais président, alors à ton avis pourquoi je continue ?? Je suis missionné par le gros pour diviser l’électorat de Melenchon. Tu n’ai quand même pas naïf à ce point !"

                L’article entier mérite lecture !


              • Aliocha 26 avril 21:15

                @Fifi Brind_acier

                Votre source ne me parrait pas fiable fifi


              • egos 26 avril 21:25

                @quid damned

                Coincé, probablement pas.

                la profondeur des convictions (connues ou non) ne s’oppose pas à l’intelligence électorale, 
                législative en la circonstance.

                Que serait un mouvement politique exclu de la représentation nationale, du pouvoir d’influence et la tribune qu’elle offre.

                L’élection de MLP suivie d’une vague Marine aux législatives annoncerait un désastre pour FI,

                le Front Républicain ®️ PS Mitterrand & Co est un système univoque PS>LR (& antécédents) accessoirement avec l’appui de voix FDG (ie régionales PACA, Hauts de France ...) à usage unique : la « maintenance » de l’épouvantail FN, condition sinequanone à sa survie.

                Le rite d’envoutement (de l’électeur) fonctionne également pour EM mais en aucun cas n’est destiné à soutenir des candidatures FI élevé au rang de nouvel ennemi héréditaire par Hollande, Camba, Barto & mafioso.

                Il s’agirait donc (pr FI) de s’extraire du chausse trappe (Macron Promo Man + Hamon ruban adhésif attrape électeur) en favorisant, mais pas trop, un report des voix FI en faveur de la candidature EM sans que ne fasse trop tâche, 
                soulageant électeurs et militants de ce type de subtilités et contingences qui pourraient provoquer chez eux des effets inattendus,

                d’autant que, vu l’ambiance électrique anté-post électorale, tout est possible.

                démonstration :


                à noter que parmi les différentes hypothèses proposées au choix des militants, l’option FN, en toute logique est exclue de facto,
                 
                Reste donc Vote Blanc ou Vote Macron que Alexis Corbière, après d’élégantes circonvolutions (ce qui nous change un peu de l’ordinaire) n’exclut pas à titre personnel.

                Consigne de vote ou non, il s’agit d’un cas typique (ou d’école) de dilemme insoluble que la sagesse commande expressément de sous-traiter aux 500 mille adhérents, 
                lesquels ne demandent qu’à faire prévaloir leurs prérogatives & statut de gérants associés du mouvement (sans connotation péjorative)


                De fait, compte tenu de résultats régionaux impressionnants, lors de débats & ébats à 3 ou à 4 au second tour des législatives de Juin, avec et surtout sans Front Républicain, 
                FI pourrait bien scorer grave,

                particulièrement en raison de son statut d’opposant unique à LR, EM, et FN, sa dynamique propre (par comparaison aux autres qui paraissent peu ragoûtants) et casser la boutique ou chacun (LR & PS), jusqu’à présent, semble y trouver son compte.

                Un détail, en fin de conf.de presse Charlotte Girard évoque une possible conversion conditionnelle future et hypothétique du Mouvement en Parti Politique et prononce, au moins une fois le terme dirigeants.

                Enfin du concret assimilable et disons le tel quel rassurant,

                Tous nos voeux de succès à cette jeune et avenante équipe que les media nous avaient abusivement dissimulée.



















              • Et hop ! Et hop ! 27 avril 10:13

                @Fifi Brind_acier : Ca vous étonne que toute la gauche et la droite libérale-mondialiste se range pour soutenir Macron et faire barrage au nationalisme fasciste d’extrême-droite et de gauche-extrême antisémite ?


                C’est la lutte des classe, il y a 
                - la classe dominante qui est représentée par Macron, 
                - les classes dominées représentée par Marine Le Pen, 
                - et les jaunes qui appellent à faire barrage à Marine Le Pen tout en disant qu’ils ne soutiennent pas Macron.

                Choisissez votre camp : mondialiste ou anti-mondialiste, nationaliste ou anti-nationaliste ?

                Et lisez la Nation de Marcel Mauss, fondateur du journal l’Humanité.

              • Et hop ! Et hop ! 27 avril 10:18

                @Et hop !


                M. Mélenchon doit se dire qu’il pourra plus se mettre en valeur comme chef de l’opposition avec Macron comme président, que si c’est Marine Le Pen qui est élue et qui réalise son programme qui est le même que le sien, en dehors de l’immigration de masse et d’un retour à la constitution de la IVe République (régime parlementaire).

              • Et hop ! Et hop ! 27 avril 10:25

                @Et hop ! 


                Probablement que M. Asselineau fait le même raisonnement., il est trop intelligent et trop bien informé sur l’histoire politique réelle du XXe siècle pour savoir que Marine Le Pen n’est d’aucune façon une candidate néo-fasciste, qu’il n’existe aucun danger de fascisme, Jospin l’avait d’ailleurs clairement reconnu pour le Front national à l’époque de Jean-Marie Le Pen.

                Pourquoi Asselineau entre-t-il dans le jeu de la diabolisation du nationalisme ou du souverainisme, alors qu’il sait que c’est du théâtre, pourquoi avalise-t-il pour MLP les équations : sortir de l’UE, rétablir l’État nation = fascisme, sortir de l’OTAN = guerre d’agression, mise en cause de l’endettement et de la Finance = antisémitisme ?

              • ecophilopat 27 avril 11:38

                @Fifi Brind_acier

                Il faut faire attention à ne pas relayer n’importe quoi Fifi, cela risque de nuire à votre crédibilité.
                .
                Voila ce qui est écrit en bas de l’article que vous donnez en lien :

                Actualite.co est un site de divertissement, des news sont créées par les utilisateurs. Ce sont des news humoristiques, de fantaisie, fictives , qui ne devraient pas être prises au sérieux ou servir de source d’information !


              • Thorgal 26 avril 12:14
                @ragnagnaraison

                «  Les Français peuvent-ils être des autruches »

                En parlant d’autruche, tu m’as l’air d’en être une belle. Si JLM et MLP semble vouloir revenir à une France indépendante, ce n’est pas pour se replier sur soi, bougre d’andouille, mais pour pouvoir dire merde aux US et aux roastbeefs, qui veulent entre autres nuker la Russie. La France est une puissance militaire nucléaire et c’est ça qui lui donnerait du poids dans ce contexte international surréaliste. Au cas où tu ne le sais pas, le ministre de la défense anglais a signalé que son pays n’hésiterait pas à effectuer un bombardement nucléaire PRÉVENTIF s’il le jugeait utile. Mets-toi bien ça dans le crâne. Quand on est indépendant, on peut tout de suite dire aux roastbeefs de la fermer. Comme l’a fait un sénateur Russe justement :


                Maintenant, par pitié, arrête d’écrire des conneries.


                 



                • Louve de France Louve de France 26 avril 12:28

                  Pourquoi Mélenchon est confus ? Parce que la dialectique néo-communiste est incohérente, voire inexistante. Tout simplement. 


                  Comment les cocos d’aujourd’hui peuvent prétendre lutter contre le système alors qu’ils veuillent accueillir a bras ouvert les clandestins illégaux de la très capitaliste Merkel ? 

                  L’immigration est la chair a canon du capital, vouloir ouvrir les frontières fait de lui un mondialiste comme les autres. 

                  La France est la plus belle femme du monde, Mélenchon lui demande d’écarter ses jambes pour se faire passer dessus par la planète entière !

                  • Harry Stotte Harry Stotte 26 avril 14:01

                    @Louve de France

                    « Pourquoi Mélenchon est confus ? »


                    Ça veut dire quoi « fus » ? Si c’est de l’étranger, faudrait traduire !!! 

                    On n’a pas tous voyagé

                  • Louve de France Louve de France 26 avril 17:31

                    @Harry Stotte


                    Oh oui ! Vous avez raison, il est con sans « fus » ! smiley smiley 

                    En matière d’immigration, la position de Jean-Luc Mélenchon est à gauche de la gauche. Sa France très Soumise (à quatre  pattes) défend un droit du sol intégral . Rien que ça....

                    Que Marine soit consciente si elle veut gagner ! C’est le vrai débat qu’attendent les Français comme l’a redit Zemmour ce matin. 

                    Ce n’est pas sur l’euro qu’elle devancera Macron, c’est surn l’identité et immigration. Elle pourrait le dévorer tout cru le moustique, comme une lionne ! 

                    A vous de jouer Marine. On a mal a notre identité. 



                  • PiXels PiXels 26 avril 18:09

                    @Louve de France

                    @Harry Stotte
                    .
                    .
                    Je ne donnerai pas mon opinion sur les capacités cognitives de Mélenchon.

                    .
                    Mais niveau connerie : au cas où cela vous aurait échappé la victoire de votre championne n’est pas dans la poche.

                    Et je ne suis pas convaincu que ce soit une grande preuve d’intelligence, alors que si elle veut espérer l’emporter elle devra compter sur un grand (énorme) report de voix des 19% qui ont voté Mélenchon... que de dégueuler sur lui votre morgue, mépris.

                    Pas certain que ça motive les troupes FI !

                    Mais bon....Je dis ça.. je dis rien !

                    Où peut-être, si !

                    Si vous aviez autre-chose qu’un pois-chiche en guise de cerveau, vous attendriez a minima l’après second tour pour reprendre votre sport favori smiley

                    A toutes fins utiles (en précisant que je ne fais pas partie des « FI » )


                  • Bernard Lermite Bernard Lermite 26 avril 18:09

                    @Louve de France
                     
                    Votre seule et minuscule chance que Marine puisse devenir Présidente est, maintenant ,d’obtenir le soutien des Mélenchonistes, et vous continuez de les insulter en les traitant de « cocos » !

                    En vous lisant, je me suis même demandé si, des fois, vous ne seriez pas payé par Macron pour discréditer le FN ! Mais, après réflexion, je pense que vous êtes, tout simplement, « à la masse ».


                  • JL JL 26 avril 18:12

                    @Louve de France
                     

                     
                    après réflexion, je pense comme Bernard ci-dessus que vous êtes, tout simplement, « à la masse ». 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires