• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Présidentielle : une droite déboussolée

Présidentielle : une droite déboussolée

François Hollande jouait gros hier au Bourget. Celui que beaucoup affublaient de surnoms malveillants visant à affaiblir sa candidature, voire à ridiculiser sa personne, en ont été pour leurs frais : devant une foule enthousiaste, le candidat socialiste, au terme d’un discours de 1 heure 30, a démontré, tant dans la forme que sur le fond, qu’il saurait, le moment venu, endosser l’habit de Président si les Français lui font confiance. Mais la surprise n’est pas dans cette prévisible présidentialisation, elle est venue des rangs de l’UMP. Une UMP totalement déboussolée...

On avait constaté, depuis déjà quelques semaines, à quel point le discours des tenants du sarkozysme, affolés par les sondages calamiteux, était creux, les snipers de l’UMP en étant réduits à des accusations de caniveau ou à brandir le spectre d’un danger en cas de victoire de la gauche en mai. C’est ainsi que Gérard Longuet s’est laissé aller à comparer François Hollande à l’irresponsable commandant du Costa Concordia. C’est ainsi que Nadine Morano a qualifié le candidat socialiste d’homme « dangereux » pour la France.

Mais comme le dit, avec beaucoup de bon sens, le proverbe populaire : « Les chiens aboient, la caravane passe ». Ainsi en est-il allé du cheminement de François Hollande sur la route de l’Élysée. Sourd à ces attaques mesquines, il s’en est tenu à sa programmation de campagne. Bien lui en a pris, si l’on en croit les appréciations flatteuses qui saluent aujourd’hui sa prestation du Bourget dans la grande majorité des organes de presse. Rien d’étonnant à cela pour quiconque a regardé et écouté le discours du candidat socialiste. Un discours sans doute insuffisant aux yeux des forces représentatives de la véritable gauche de progrès vers lesquelles va mon suffrage, mais un discours fort, très bien structuré, et surtout porteur d’un axe d’engagement de lutte contre la financiarisation de la société ainsi que de nombreuses décisions programmatiques.

Des décisions qui ont manifestement laissé l’UMP sans voix sur le fond. Et la grande surprise du jour est peut-être là, dans cette impuissance affichée du parti présidentiel à réagir. Certes, on a entendu Jean-François Copé, Bruno Lemaire, Henri Guaino, François Baroin ou Valérie Rosso-Debord dans les médias, mais l’incroyable vacuité de leurs interventions montre à quel point l’UMP n’a pas vu venir les engagements de François Hollande, et à quel point elle est démunie face à ce projet structuré et cohérent.

Deux paroles illustrent bien le désarroi qui gagne le parti présidentiel. Celle de Jean-François Copé qui, en lieu et place d’une critique argumentée, résume ainsi le discours du candidat socialiste : « Ce ne sont que des mots ». Exact, mais des mots chargés de sens contrairement aux siens. Celle de Henri Guaino qui, ce matin sur France-Inter, en a été réduit à affirmer « Les Français ne se laisseront pas voler la présidentielle ». Stupéfiante attaque venant de quelqu’un qui se prend pour l’un des gardiens de la démocratie. Ainsi la gauche serait-elle en position de voler la victoire en mai ? Plus que tout autre élément, l’énormité de cette accusation montre la détresse qui s’installe dans le camp du sortant.

Mais qui peut être surpris par ce type de réaction venant d’un parti qui méprise tout ce qui n’est pas lui-même, tout ce qui touche aux classes populaires et à ceux qui s’en prévalent dans leurs engagements ? Il y a quelques semaines, j’ai assisté à Paris à une représentation de l’excellente pièce Sunderland qui relate les difficultés de trois femmes modestes dans un contexte social lourd marqué par le chômage. En attendant de pouvoir pénétrer dans la salle, j’ai lu quelques critiques apposées sur un panneau. La plupart faisaient, à juste titre, référence à Ken Loach, et dressaient avec des mots justes le décor de la pièce en évoquant les « classes populaires » ou un « milieu ouvrier ». Seul Le Figaro se démarquait : son critique avait, quant à lui, osé décrire « une Angleterre bas de gamme ». Á vomir, à l’image du propos d’Henri Guaino !


Moyenne des avis sur cet article :  4.44/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

95 réactions à cet article    


  • wesson wesson 23 janvier 2012 10:57

    Bonjour Fergus,

    je reconnais que le discours de Hollande était une surprise. Une surprise modéré, mais plutôt bonne. Il a lancé quelques idées à creuser, et surtout ce que j’ai apprécié, ça a été le « 60.000 enseignants c’est vrai que ça ne va pas, il en faut plus. »

    « Celle de Henri Guaino qui, ce matin sur France-Inter, en a été réduit à affirmer « Les Français ne se laisseront pas voler la présidentielle ». »

    Ce matin il était en dessous de tout : bafouillant des phrases sans queue ni tête, sans aucun argument, on l’aurai dit complètement affolé. Et lorsque le journaliste lui sort « mais vous n’en avez pas de programme », c’était le naufrage... Il n’a même pas eu le courage de rester pour les questions des auditeurs.

    Ceci dit, mais affaibli comme il l’est Sarko n’en reste pas moins redoutable. La difficulté finira de le désinhiber, ils vont tout tenter. Espérons juste que ce sera tellement énorme que ça se verra.


    • wesson wesson 23 janvier 2012 10:58

      « ceci dit même affaibli ... »


    • Fergus Fergus 23 janvier 2012 11:11

      Bonjour, Wesson.

      Entièrement d’accord, il serait une énorme erreur de sous-estimer Sarkozy car il n’hésitera pas à user, et même abuser, des moyens de l’Etat ; de même n’hésitera-il pas, avec l’amoralité qui le caractérise, à utiliser les ficelles les plus tordues pour parvenir à ses fins.

      Quant à Guaino, il a effectivement été en dessous de tout. Une précision toutefois le concernant, il n’a pas fui les questions, son absence de la 2e partie de la matinale ayant été annoncée dès 8 heures. Il n’a donc pas ajouté la lâcheté à son insigne médiocrité.


    • Fergus Fergus 23 janvier 2012 11:41

      Bonjour, Shamika.

      Il commence en effet à y avoir du flottement, mais rien n’est joué. Cependant la séquence qui s’est ouverte dimanche au Bourget et qui se terminera après l’annonce des mesures de Sarkozy le 29 janvier sera déterminante. Car si les sondages restent les mêmes qu’actuellement, et a fortiori s’il amplifient l’avance de Hollande, la guerre sera très vite ouverte à droite et les médias lâcheront massivement Sarkozy. Affaire à suivre...


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 23 janvier 2012 17:53

      Salut tout le monde.

      Sur France 3, hier soir, les trois journalistes présents sur le plateau de Soir3 (dont un du Figaro) ont conclu leur intervention leur en déclarant que « Nicolas Sarkozy a définitivement perdu l’élection. »

      J’ai adoré l’emploi du « définitivement ».

       smiley


    • Fergus Fergus 23 janvier 2012 18:47

      Bonsoir, Peachy.

      Croisons les doigts pour que ces augures se vérifient au mois de mai. Cela dit, il est incontestable que Hollande s’est d’ores et déjà montré en posture de président sur la scène du Bourget, et sans doute l’est-il également dans sa tête.

      Comme dirait un rugbyman, il reste à transformer l’essai, mais celui-ci a bel et bien été planté dans l’en-but de l’adversaire !

      Cordialement.


    • Daniel Roux Daniel Roux 23 janvier 2012 11:06

      Bonjour Fergus

      Et pendant ce temps là, dans un bateau à la dérive sur un fleuve conduisant vers la déchéance et l’oubli, Sarkozy en costar-cravatte, livide, déprimé, perdu, fini...

      Puisse l’UMP sombrer avec le capitaine sans courage !


      • Fergus Fergus 23 janvier 2012 11:16

        Bonjour, Daniel.

        Sarkozy avait en effet un air déprimé en Guyane. Et les images qui l’ont montré au côté des chefs coutumiers revêtus de leur uniforme d’officier de marine (curieuse tradition) ont été très négatives car elles révélaient à l’évidence un terrible ennui d’être là !

        Le naufrage n’est pas encore là, mais pour celui qui veut renouveller son contrat de capitaine du paquebot France les écueils sont de plus en plus nombreux et de plus en plus mençants !


      • non667 23 janvier 2012 11:10

        hollande champion de la lutte contre la finance internationale !!!
        après avoir été pour le tce et lisbonne !!!!!!!!
        du foutage de gueule  !  smiley smiley smiley smiley
        et il y en a pour s’en réjouir !!! smiley smiley smiley smiley


        • kiouty 23 janvier 2012 11:25

          Oui, hélas, en ne parlant pas à un seul moment du problème fondamental qu’est le libre-échange néolibéral, tout ce qu’il a dit reste du domaine de l’incantation et de la posture du candidat en campagne électorale.
          C’est cela, la démagogie et le populisme : faire un écran de fumée face aux vrais problèmes.
          Et Hollande vient de démontrer qu’en ce domaine, il n’a pas moins de talent que Sarkozy.


        • Fergus Fergus 23 janvier 2012 11:32

          Bonjour, Non667 et Kiouty.

          Sur de nombreux points, je reste en effet sur ma faim.

          Mais il ne fallait pas attendre de Hollande un discours à la Poutou. Ce genre de discours, auquel j’aurais adhéré sur le plan des idées, eût d’ailleurs été parfaitement suicidaire en l’état actuel de la sociologie politique.

          Compte tenu du contexte, Hollande a par conséquent fait ce qu’il avait à faire pour espérer conquérir l’Elysée, on ne pouvait en attendre plus. Et s’il st élu, il restera aux forces de progrès l’espoir de renforcer leurs positions aux législatives.


        • lambda 23 janvier 2012 17:43

          Sachant dans quelles mains se trouve la finance internationale, on peut s’étonner d’entendre Hollande se déguiser en Don Quichotte d’opérette qui irait combattre Wall Street alors qu’il a été adoubé, félicité par le CRIF
          de qui se moque-t-on ?

          http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/10/17/97001-20111017FILWWW00529-le-crif-felicite-hollande.php


        • Fergus Fergus 23 janvier 2012 17:49

          Bonjour, Lambda.

          Je ne sais pas ce que fera Hollande s’il est élu président, mais je ne crois pas qu’il puisse se sentir tenu par les félicitations du Crif, pas plus que par les positions du Cran ou de tout autre lobby communautariste. Cela dit, je peux me tromper...


        • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 23 janvier 2012 11:28

          @ Fergus, Wesson, Daniel,

          Bonjour, et...meilleurs voeux à chacun.

          Le constat est fort simple :

          -d’un côté , une ambiance de fin de règne à la Aguirre, le conquistador dérivant seul sur son radeau à la surface d’un fleuve perdu, quelque part en Amazonie, en proie à des hallucination et à un déni de réalité face à un projet fracassé.

          - de l’autre, une ambiance de kermesse dans laquelle on confond énergie et gélatine et où la vedette du jour mesure l’écho de sa voix « puisque tout va changer, n’est-ce pas ? »

          On hésite entre l’eau tiède, le sucré-salé, le mi-chair, mi-poisson.I

          Il est regrettable que le cadenassage des 500 signatures empêche la survenance d’une énergie neuve, pugnace, énergique, ouverte sur le XXIè siècle et l’optimisme et non pas sur les vestiges du crépuscule.

          Bien à vous,

          Renaud Bouchard

          • Fergus Fergus 23 janvier 2012 12:53

            Bonjour, Renaud.

            En réalité, ce ne sont pas, à mon avis, les 500 signatures qui sont un problème à l’émergence d’une candidature anti-système crédible, mais l’inaudibilité des aspirants-candidats qui affirment détenir d’autres solutions. Participer à une présidentielle se prépare longtemps à l’avance et nécessite d’avoir d’ores et déjà constitué un minimum de réseaux relais d’opinion.

            Pour ce qui est des « vestiges du crépuscule », on verra. Mais, comme vous, je ne déborde pas d’enthousiasme, c’est le moins que l’on puisse dire. Cela dit, la priorité du moment est de donner un coup d’arrêt définitif au sarkozysme. Pour la suite, sans doute faudra-t-il que se constituent ici et là des comités citoyens en vue de promouvoir, à terme, une voie différente capable de susciter des candidatures alternatives qudibles.

            Cordialement.


          • dom y loulou dom y loulou 24 janvier 2012 01:30

            vraiment arrêtez les amalgames, is ne vous aident pas. On ne voit vraiment pas en quoi sarko a loupé ses années de destruction de la France.


          • Fergus Fergus 24 janvier 2012 09:23

            Bonjour, Dom y Loulou.

            Vous avez raison, Sarkozy n’a pas raté ses années de destruction de la France, il a même pris en personne les commandes du bulldozer !


          • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 23 janvier 2012 11:30

            @ Fergus, Wesson, Daniel,

            Bonjour, et...meilleurs voeux à chacun.

            Le constat est fort simple :

            -d’un côté , une ambiance de fin de règne à la Aguirre, le conquistador dérivant seul sur son radeau à la surface d’un fleuve perdu, quelque part en Amazonie, en proie à des hallucinations et à un déni de réalité face à un projet fracassé.

            - de l’autre, une ambiance de kermesse dans laquelle on confond énergie et gélatine et où la vedette du jour mesure l’écho de sa voix « puisque tout va changer, n’est-ce pas ? »

            On hésite entre l’eau tiède, le sucré-salé, le mi-chair, mi-poisson.I

            Il est regrettable que le cadenassage des 500 signatures empêche la survenance d’une énergie neuve, pugnace, énergique, ouverte sur le XXIè siècle et l’optimisme et non pas sur les vestiges du crépuscule.

            Bien à vous,

            Renaud Bouchard

            • Gabriel Gabriel 23 janvier 2012 11:31

              Bonjour Fergus,

              Un discours un plus clair et un peu plus d’égalitaire dans ses propositions, ce n’est pas à bouder. Cependant, attendons de voir tous cela dans le détail et en profondeur car je le trouve encore timide sur l’emploi et l’écologie. Ceci dit, entre lui et la catastrophe actuelle qui nous gouverne, il n’y a pas photo. Cordialement.


              • Fergus Fergus 23 janvier 2012 12:56

                Bonjour, Gabriel.

                Je suis grosso modo dans le même état d’esprit que vous, convaincu de la nécessité de tourner défintivement la page du sarkozysme, mais sur ma faim par rapport à la politique que je souhaiterais voir appliquée en France. Procédons par étapes...

                Cordiales salutations.


              • colza 23 janvier 2012 11:41

                Beau discours, en effet.
                J’attends toutefois ses propositions sur l’Europe, la BCE et la CE.

                Je veux voir François Hollande face à des contradicteurs, le 26 Janvier prochain, dans « des Paroles et des actes »., sans discours préparé. 


                • Fergus Fergus 23 janvier 2012 13:00

                  Bonjour, Colza.

                  Des manques, en effet, dans le discours de Hollande, mais il ne pouvait en aller autrement pour un candidat qui trace sa route de manière intelligente en ne livrant pas tout et tout de suite.Une manière de garder la main. Cela dit, « Des paroles et des actes » devrait nous permettre d’en savoir plus.


                • maxime 23 janvier 2012 18:08

                  Personnellement, je veux surtout le voir face à JL Mélenchon... sans toutefois y croire. A moins d’une surprise de dernière minute ? peut-être ? smiley


                • Fergus Fergus 23 janvier 2012 18:49

                  Bonsoir, Maxime.

                  J’aurais aimé voir cette confrontation, mais elle est peu probable, Hollande n’ayant rien à y gagner, pas plus peut-être que la gauche dans son ensemble dans l’optique du 2e tour.


                • deovox 23 janvier 2012 12:10

                  « Bien lui en a pris, si l’on en croit les appréciations flatteuses qui saluent aujourd’hui sa prestation du Bourget dans la grande majorité des organes de presse. »

                  ça veut dire que la presse commence à lacher sarkozi. et sans la presse il est cuit. 


                  • wesson wesson 23 janvier 2012 12:23

                    bonjour deovox,

                    « ça veut dire que la presse commence à lacher sarkozi. et sans la presse il est cuit.  »

                    ça fait un petit moment qu’une partie de la presse l’as lâché. Il ne lui reste pratiquement plus que le Figaro (avec malgré tout une hostilité grandissante de la rédaction que Mougeotte a bien du mal à contenir), et TF1 qui est encore avec le petit doigt sur la couture du pantalon.

                    TF1 c’est le sphincter de l’information : il retient toute la merde qui s’accumule en amont et n’en laisse passer qu’un tout petit peu et quand il faut. Si il lâche, ça sera une diarrhée innommable dans les médias, tellement ils ont accumulé...


                  • Fergus Fergus 23 janvier 2012 13:09

                    Bonjour, Deovox.

                    Les médias sont effectivement en voie de lâcher Sarkozy. Le vendredi, dans « Entre les Lignes » sur Public-Sénat et chaque matin dans France-Info, des journalistes du Point comme Romain Gubert et Sylvie Pierre-Brossolette tiennent des propos de plus en plus ouvertement critiques envers Sarkozy. Et ce n’est sans doute pas terminé, pour peu que les sondages du début février, autrement dit après le va-tout présidentiel du 29 mai, viennent conforter l’avance de Hollande. On pourrait alors assister à un lâchage généralisé, y compris, comme le souligne Wesson, sur TF1, Bouygues étant suffisamment avisé sur le plan industriel pour se rallier au bon cheval le moment venu.


                  • Fergus Fergus 24 janvier 2012 09:26

                    @ Lübeck.

                    Et même tirer la chasse en deux temps, celui de la présidentielle et celui des législatives, le deuxième pour virer les résiduts.

                    Bonne journée.


                  • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 29 janvier 2012 01:33

                    Si les cabots de TF1 retiennent trop longtemps leur merde sarkozyste dans les intestins ils vont périr d’une septicémie. Une fin qui serait digne de cette chaîne.


                  • Fergus Fergus 29 janvier 2012 09:25

                    @ Peachy.

                    Entre sa programmation minable, ses interminables « couloirs » publicitaires et l’écoeurante servilité de ses prétendus journalistes, TF1 n’est qu’un dépotoir médiatique indigne d’une grand nation. Que cette chaîne réalise l’écrasante majorité des meilleurs audiences est une aberration quand on voit qu’en une seule semaine une chaîne comme Arte diffuse plus d’émissions de qualité que TF1 en un trimestre entier. Tout cela parce qu’à l’origine on a privatisé la Une au lieu de privatiser la Deux. Délirant, non ?

                    Bonne journée.


                  • wesson wesson 23 janvier 2012 12:17

                    En fait pour moi ce qui aurait été le graal dans le discours de Hollande, c’est qu’il annonce qu’il reviendrait aussi sur le scandaleux arbitrage en faveur de Tapie et le ferait casser. Quand je pense que cet arbitrage a couté à l’état 403 millions d’euros d’argent public - c’est à dire tout simplement le déficit des hôpitaux en France - et que Tapie s’est empressé de planquer tout ça à l’étranger, notamment en rachetant ce qui est le plus gros yacht de luxe détenu par un Français (le Reborn).

                    Pour moi, la place de Tapie est en taule, avec tous celles et ceux qui l’ont aidé dans cette scandaleuse procédure, à savoir Borloo, Lagarde et bien entendu Sarko.

                    J’espère vraiment que le prochain président qui qu’il soit en dehors de Sarko rouvre ce dossier !


                    • Fergus Fergus 23 janvier 2012 13:12

                      @ Wesson.

                      Bien d’accord sur Tapie. Cela dit, Hollande ne peut rien faire contre la décision d’un tribunal arbitral, sauf à démontrer qu’il y a eu malversation et par conséquent matière à casser ce scandaleux jugement. Mias cela c’est l’affaire de la Justice. Une Justice qui, Sarkozy battu, pourrait se montrer beaucoup plus zélée...


                    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 29 janvier 2012 01:39

                      La justice est déjà saisie. Christine Lagarde est poursuivie pour « complicité de faux » et « complicité de détournement de biens publics ». Lien.

                      Quand Sarko sera chassé du pouvoir, le 22 avril ou le 6 mai prochain, les juges se feront un plaisir de le mettre en examen pour lui tirer les vers du nez.

                       smiley


                    • Fergus Fergus 29 janvier 2012 09:18

                      Bonjour, Peachy.

                      La question judicaire, et notamment les propres ennuis que pourrait rencontrer Sarkozy, sont, malgré les sondages calamiteux et un rejet massif, une incitation supplémentaire à être candidat dans l’espoir que les Français se montreront ausi naÏfs qu’en 2007. Seule une réelection de Sarkozy pourrait empêcher que lui-même et ses amis soient trop inquiétés par une justice qui resterait aux ordres, contrairement à ce qu’affirme Sarkozy qui, sur ce plan aussi, prend les Français pour des abrutis.


                    • LE CHAT LE CHAT 23 janvier 2012 12:22

                      on pourra l’envoyer à « incroyables talents » pour son imitation de Mitoche , et après ?
                      l’homme qui était cote à cote du gnome en couverture de Paris Match ne veut être que Calife à la place du Calife , sa propagande n’est absolument pas crédible !
                      pour un vrai changement votons utile , pour des candidats proposant une véritable alternative à ce que nous vendent UMP EELV PS MODEM !


                      • Fergus Fergus 23 janvier 2012 13:15

                        Bonjour, Le Chat.

                        Je crains qu’en matière de propagande Marine Le Pen ne soit au même niveau que ses adversaires. Peut-être même pire, car elle doit masquer les risques que feraient courir à la France certaines de ses initiatives comme la sortie de l’euro.


                      • Imhotep Imhotep 23 janvier 2012 13:12

                        Ce qui me fascine c’est l’immense vacuité de ce que l’on a apris à appeler les éléments de langages. Je me demande comment ces politiques peuvent répéter ad nauseam ces arguments si vides à faire peur. C’est le désert de la réflexion, et bien évidemment c’est le déni de la démocratie qui se doit d’être un affrontement d’idées et non une bataille de formules. La communication a remplacé le cerveau par un disque dur où son enregistrées des paroles superficielles qui sortent comme les chiens de Pavlov bavaient à la vue d’un morceau de viande.

                        C’est effarant et infiniment triste. Ils en sont à un tel point qu’ils ne se rendent même pas compte de ce que cela fait de leur vie : celle des pantins. Ils sont des écureuils qui tournent dans leur cage et qui accélèrent en période électorale.
                        L’UMP a son brevet et la médaille d’or, mais c’est un virus insidieux qui s’attaque à tout le champ politique.

                        • Fergus Fergus 23 janvier 2012 13:22

                          Bonjour, Imhotep.

                          Globalement d’accord avec ce constat peu réjouissant. Mais cela ne date malheureusement pas d’hier et ne se limite pas à la France, à tel point que la « langue de bois » est sans doute la plus parlée dans le monde politique depuis des décennies.

                          Aucune chance que l’on en sorte à brève échéance. Et pour que cela puisse se faire, il faudrait réinventer complètement la relation des peuples avec leurs élites, ainsi que les modes de désignation des représentants. Bref, un travail colossal en vue, compte tenu de l’indifférence grandissante à l’égard de la « res publica ». 


                        • brieli67 23 janvier 2012 14:42

                          et hop

                          une gaulliste sociale sur le pied de guerre
                          http://www.dailymotion.com/video/xgert7_arlette-grosskost-deputee-ump-du-haut-rhin_news

                          Arlette Grosskost ............ notre Castafiore............notre Naaaaaaaaaaaaadine

                          remarque : son père tenait le bistrot de la gare de Wissembourg
                          siège et lieu de rencontre des gaullistes pendant 5o ans............ et du SAC en Alsace du Nord

                          Personne ne vvoulait être suppléant de Kliffa Joseph ex SFIO Muller ...... puis centriste mou.......
                          et Arlette s’est lancée........et assimilée comptabilisée quota femme.. pour rejoindre un autre de tes articles.

                          nb : Le navire, La barque et les rats

                          Spohr toujours bien informé sur le marais centriste annonce  ici sur Avox la sortie des rangs de l’ UMP de Sarkosy d’un certain nombre de notables et autres sommités


                          • Fergus Fergus 23 janvier 2012 15:34

                            Bonjour, Brieli.

                            Cela faisait un moment que l’on n’avait pas évoqué Arlette. Très franchement, et bien qu’elle soit parfois, disons... étonnante, je ne mets pas au niveau de Morano. Une Arlette qui risque fort de passer à la trappe en juin si Hollande est élu, entre le vote socialiste boosté par cette victoire, et le vote FN qui risque de s’amplifier à Mulhouse contre... l’UMPS.

                            Spohr, dont j’avais lu l’article, a sans doute raison de laisser entrevoir des mouvements de l’UMP vers le Modem. Cela reste encore très incertain, mais pour peu que les prochains sondages confirment les positions de Hollande alors que Sarkozy aura grillé quasiment toutes ses cartouches, ce mouvement sortira du bois et prendra de l’ampleur sur les décombres annoncés de l’UMP.

                            Prudence quand même car on n’en est pas encore là, mais la quinzaiene qui s’est ouverte au Bourget sera à coup sûr déterminante.


                          • Pelletier Jean Pelletier Jean 23 janvier 2012 14:47

                            Bonjour Fergus,

                             

                            Hé oui la droite en est toujours là : la gauche veut lui « voler » sa victoire. Cela fait plus de 40 ans que j’entends cette antienne de la part des conservateurs, ils portent bien leur nom : ils veulent conserver. François Hollande lui veut moderniser.

                            Ce fut une bien belle journée et pas la dernière n’en doutons pas.
                            http://jmpelletier52.over-blog.com/



                            • Fergus Fergus 23 janvier 2012 15:21

                              Bonjour, Jean.

                              Le fait que la droite en soit restée sur une posture de possession du pouvoir rendant illégitime à ses yeux toute tentative de conquête des opposants est désormais contreproductif, eu égard au désir de changement que manifeste une majorité de Français. Qui plus est, cettte posture réactionnaire n’est plus en harmonie avec la réalité de la société.

                              Pour ce qui est de Hollande, on verra ce qui en sortira, mais son parti et lui sont désormais les seuls, semble-t-il, à pouvoir,n du fait d’une faute énorme, entraver la marche vers la victoire plus qu’esquissée hier. Cet après-midi, Le Monde salue très clairement le décollage réussi de Hollande ; en cela, le quotidien est à l’unisson de la plupart des médias. Pour peu que Hollande réussisse son passage à la télévision jeudi, le challenge devriendra terriblement difficile pour Sarkozy.


                            • Fergus Fergus 23 janvier 2012 15:48

                              Bonjour, Bruno.

                              Merci pour l’analyse du discours de Hollande que vous faites sur votre lien.

                              Je partage votre point de vue sur bien des points. Toutefois, sauf à vous avoir mal lu, je n’ai pas discerné dans ce texte deux des objectifs de Hollande au Bourget : se donner définitivement une stature présidentielle, et tordre le coup à tous ceux qui, depuis des mois, lui faisaient un procès de mollesse. Objectifs très largement atteints selon la majorité des éditorialistes.

                              Pour ce qui est des contenus détaillés du programme, attendons jeudi pour en savoir plus. Mais à l’évidence Hollande suit son planning et, par son discours d’hier, semble avoir pris la main sur la campagne, obligeant Sarkozy à agir en challenger.

                              Pas d’accord avec vous sur la dose de proportionnelle. Cela me semble une urgente nécessité tant il est scandaleux que des forces politiques importantes en nombre d’électeurs ne puissent pas être représentées ou le soient d emanière très marginale. Mais pourquoi dénoncez-vous des députés à « deux vitesses » ? Il ne faut pas oublier qu’un député élu dans une circonscription n’a pas pour mission de défendre des intérêts locaux à l’Assemblée nationale, mais de voter des textes de loi de portée nationale ou internationale. Il n’y aurait par conséquent aucune différence entre les missions de ces deux types de députés.


                            • Fergus Fergus 24 janvier 2012 10:23

                              Bonjour, Bruno.

                              Je ne nie pas que l’introduction d’une dose de proportionnelle soit porteuse de quelques possibles effets pervers, mais en regard du scandale que constitue la non-représentation parlementaire de pans entiers de l’électorat, cela me semble d’une importance mineure.

                              En réalité, c’est toute la représentation nationale qui devrait être proportionnelle, seuls les conseillers territoriaux étant élus nominativement. Mais cela impliquerait des alliances de gouvernement et susciterait probablement des difficultés comme celles que l’on a connu autrefois avec des présidences du Conseil très instables lorsque ce type de scrutin existait. D’où la proposition d’une proportionnelle limité.


                            • Fergus Fergus 24 janvier 2012 19:51

                              Bonsoir, Bruno.

                              Pour le Sénat, pourquoi pas ? Cela dit, j’ai une autre vision de l’avenir de cette assemblée. Le Sénat est censé représenter les collectivités locales, mais il ne remplit que très imparfaitement cette mission. C’est pourquoi je souhaiterais qu’il puisse évoluer pour devenir une chambre véritablement représentative des Régions et dotée d’un rôle accru dans le fonctionnement de la Républiquie, un peu à l’image du Bundesrat allemand. Mais il est vrai que les Länder allemands disposent, avec leurs gouvernements, d’une bien plus grande autonomie que nos Régions. Cela dit, je crois que cette autonomie s’inscrira très vite dans la logique de nos propres institutions.

                              Cordialement.


                            • Fergus Fergus 23 janvier 2012 15:54

                              Bonjour, De la hauteur.

                              Le problème est que le personnel politique est une nécessité dans l’organisation d’une société. On peut certes tenter de mettre sur pieds des modèles de démocratie directe, mais ce qui est possible au niveau local cesse de l’être aux niveaux régional et national.

                              Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’améliorations possibles, du type contrôle par des jurys citoyens et limitation drastique du nombre des mandats, mais il faut du temps et beaucoup de pédagogie pour mettre cela en place, d’autant plus qu’il faut combattre les résistances des personnes en place. Mais il vaut sans doute la peine d’essayer.


                            • Fergus Fergus 23 janvier 2012 16:39

                              @ De la hauteur. 

                              Honnêtement, je ne vois pas ce que peut être une république participative. Tous les débats, aussi ouverts soient-ils, produisent des chefs et suscitent des regroupements d’intérêts. Que ces regroupements deviennent tôt ou tard des partis est inévitable. L’exemple de la Révolution française est à cet égard significatif.


                            • Fergus Fergus 23 janvier 2012 17:37

                              @ De la hauteur.

                              Le modèle suisse, que je connais assez bien, ne me semble pas transposable chez nous. D’une part, il s’agit d’un petit pays en termes de population. D’autre part, il s’agit d’une Confédération à deux niveaux de gouvernance : fédéral et cantonnal. Qui plus est, depuis sa création et son élargissement progressif à de nouveaux Cantons, il a toujours largement fonctionné sur un principe déconcentré, ce qui n’est pas le cas de la France, restée, quoi qu’on en dise, très jacobine.

                              Bref, un gros, très gros boulot en perspective si l’on veut aller vers un modèle très différent de celui que nous connaissons. Personnellement, je suis pour le renforcement des pouvoirs de la Cour de Comptes et la mise en place de jurys citoyens d’évaluation de l’action politique aux différents niveaux de l’Etat, mais sans changer la strucure de base.


                            • posteurfou posteurfou 23 janvier 2012 15:52

                              ce qui m’inquiète ,

                               c’est que j’ai la désagréable sensation que les Français ont peur du changement radical ; ce qui inclut que nous risquons de nous taper encore des voleurs à la présidence cet enf***ré de Sarko le sait , et c’est pour cela qu’il n’est pas spécialement pressé il a en outre une faculté a comprendre parfaitement la situation ,

                              et ceci me fait peur , nous ne sommes qu’une minorité à réagir à en voir les réactions sur pas mal de forums et autres médias ..

                              Crdt ..


                              • Fergus Fergus 23 janvier 2012 16:03

                                Bonjour, Posteurfou.

                                Il est évident que les Français qui souhaitent un « changement radical » sont loin d’être majoritaires. Et pour peu qu’il y ait des menaces sur les deux principaux candidats, le « vote utile » pourrait pleinement jouer le 22 avril.

                                En fait, il ne pourra y avoir de « changement radical » qu’au terme d’un long travail de pédagogie sur le terrain et dans les médias. Difficile, car l’attitude de ces derniers va précisément dans le sens d’un soutien, évidemment non déclaré mais réel, aux grands partis de gouvernement. Mais il n’est pas interdit d’espérer pour l’avenir.


                              • Voltaire Voltaire 23 janvier 2012 16:22

                                Analyse intéressante, mais que l’on aurait aimé faite par un sympathisant de droite pour une meilleure objectivité.
                                Que la droite soit embarassée, c’est une évidence. Penser que F Hollande puisse s’éffondrer relève de la méthode Coué, au plus peut-il s’effriter.
                                A titre personnel, j’ai trouvé Hollande convaicant dans sa stature d’homme d’Etat, élément dont je ne doutais pas, mais moins crédible que pendant les primaires sur son projet. Celui-ci s’est radicalisé et devient à mon avis utopique, ce qui ne peut que faire courir le risque de décrédibiliser encore plus la politique.

                                A droite, je pense que beaucoup dépendra des sondages des 15 prochains jours. Si Sarkozy continue à baisser et surtout qu’un écart important continue de séparer Hollande et Sarkozy au second tour, alors il est possible qu’une partie de la droite modérée commence à se tourner vers Bayrou comme planche de salut, ce qui ne manquerait pas de piquant. Il existe aussi un risque de 21 avril à l’envers, qui ne serait pas bon pour la démocratie (non pas qu’il faille villipender le vote Le Pen, mais parce qu’alors le PS pouraait, comme Chirac en 2002, gouverner seul sans accords).

                                Nous verrons bien quelles sont les tendances ces prochaines semaines...


                                • Fergus Fergus 23 janvier 2012 16:45

                                  Bonjour, Voltaire.

                                  Je partage totalement votre analyse, y compris sur l’importance de la prochaine quinzaine en matière de sondages, comme je l’ai écrit un peu plus haut sur ce fil. Il est évident que l’on entre dans une phase de la campagne qui peut très vite devenir décisive et, pour peu que Hollande garde nettement la main, précipiter la droite vers un schisme dont les premiers effets (ralliements à Bayrou) pourraient intervenir très vite dans l’espoir pour certains députés de sauver les meubles en vue des législatives. A suivre, avec beaucoup d’intérêt...


                                • brieli67 23 janvier 2012 17:52

                                  Le canidé sa Majesté Tschark ou le muridé au choix 

                                  reste bien loin du Pré Carré Il ne sait pas au juste qui sera le Hérault

                                  il plastronne avec un certain dédain depuis des mois, se retient, laisse pisser le mérinos....
                                  Il s’est coupé de tout : il lanterne seul au fond de son manoir.

                                  Les Zéros sont fatigués, sur le tapis :
                                  même pas un semblant de peps pour un dernier baroud d’honneur

                                  UN AIR DE viva la vie
                                  Le film s’ouvre avec une entrevue radiophonique de Claude Lelouch demandant expressément aux spectateurs de ne pas révéler la fin du film.





                                • Fergus Fergus 23 janvier 2012 20:18

                                  @ Brieli.

                                  A l’heure actuelle, qui peut affirmer connaître la fin du film ?


                                • brieli67 23 janvier 2012 21:33

                                  QUE SERA , qui sait ?


                                  trop trop derrière leur télé leur écran : relents de Coupe....... de foot : 
                                  chacun est sélectionneur avec la meilleure des équipes......... 

                                  FAUDRAIT UN PEU MOUILLER SA CHEMISE

                                  j’adoooooooore la belle prooooooooooooooose du vieux Voltaire ou T’immothep le divin du divan qui pronostiquent la remontée de leur FB

                                  mai 81 .... c’était les préaux et les cages d’escaliers !
                                  le marketing politique était encore au berceau........ quoique le ratelier de Lecanuet !

                                  Les convaincus/cants de la Victoire ... je n’en croise que trop peu sur le terrain dans la froidure, sur les marchés. 

                                  Par contre du courrier et de la lecture FN dans ma boîte, chaque semaine....
                                  c’est si vieux jeu.

                                  NB : j’ai fait un tour de presse du jour :
                                  les médias de Province en général hard contre les gauches semblent avoir tourné la page !
                                  Que de louanges. 
                                  Comme on dit chez nous : « la pomme de terre » est épluchée... 
                                  et la campagne sera sereine !
                                   Sarko et sa bande seraient capables de nous fomenter une guerre civile !

                                • Dardar Djiga 23 janvier 2012 17:00

                                  Personnellement, il y a un an, j’ai pris des risques (relatifs) en pariant une bouteille de champagne sur un abandon de la candidature de Sarkozy si ce dernier sentait à quelques mois de la présidentielle qu’il perdait le soutien des Médias et surtout de ses financeurs. Je le sens suffisamment lâche pour arrêter plutôt que d’aller au casse pipe.


                                  • Fergus Fergus 23 janvier 2012 17:29

                                    Bonjour, Djiga.

                                    il est fort possible que vous puissiez gagner votre pari, mais il est encore trop tôt pour se réjouir. Comme dit plus haut, la prochaine quinzaine sera déterminante, mais Hollande a marqué de nombreux points hier face à Sarkozy. Qui plus est, il semble avoir pris la main et donné l’impression d’une stature présidentielle inversement proportionnelle à celle de son adversaire, de plus en plus proche du précipice.


                                  • Fergus Fergus 23 janvier 2012 23:31

                                    Bonsoir, Lübeck.

                                    Je suis moi-même prêt à inviter des amis si le calamiteux Sarkozy est viré de la scène politique française.


                                  • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 29 janvier 2012 01:53

                                    Pareil pour moi. Ce sera champagne, grand vin et bon repas dès que le nain calamiteux aura été chassé du pouvoir.


                                  • Redj Redj 23 janvier 2012 17:50

                                    Bonjour Fergus,


                                    il fallait écouter Eric Brunet ce midi sur RMC, il s’étranglait de rage, et n’avait pas un seul mot à part des insultes sur le programme du PS. Il nous a refait le coup des chars à l’entrée de Paris, c’est dire le niveau.

                                    • Fergus Fergus 23 janvier 2012 18:53

                                      Bonsoir ; Redj.

                                      Rien d’étonnant à cela. Ce faisant, ces pauvres gens frisent le ridicule car ils ne comprennent manifestement pas à quel point ils décrédibilisent leur propre camp en agissant de manière aussi infantile et caricaturale.

                                      Qu’ils continuent dans cette voie si ça leur chante...


                                    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 29 janvier 2012 02:02

                                      Eric Brunet... les relents du caca de l’histoire.

                                      Heureusement pour lui qu’il soit journaliste aujourd’hui, en 2012, et qu’il ne le fut pas en 1944. Il aurait terminé sa carrière face à un peloton d’exécution.


                                    • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2012 19:06

                                      Fergus

                                      merci pour ton article,
                                      tu as plus de chance que moi : en proposant mon article dans lequel j’ai tenté seulement de résumer le discours d’hollande, que j’ai trouvé très convaincant, je me suis ramassé une bonne volée de bois vert.
                                      les pro-mélenchon m’accablant de tous les maux,
                                      les haineux du front, sans surprise, m’ont lancé des imprécations,
                                      jusqu’aux amis écolos qui m’ont traité de naïf
                                      en attendant, je suis d’accord avec ton analyse,qui démontre que l’ump est restée sans voix devant le programme percutant proposé par Hollande.
                                      et la veille de ce discours, Hollande était monté à 30% d’intention de vote, sarko reculant à 23, talonné par mlp à 21 !
                                      d’ici qu’elle soit au deuxième tour, face à Hollande, il n’y a qu’un pas.
                                      dans un pareil cas de figure, je me demande si l’ump va appeler à voter contre hollande, et donc a soutenir le front national ?
                                      ça clarifierait le paysage.
                                       smiley

                                      • Fergus Fergus 23 janvier 2012 19:59

                                        Bonsoir, Olivier.

                                        J’ai lu ton article avec beaucoup d’intérêt car il m’a semblé bien résumer ce que j’ai moi-même perçu en suivant le meeting du Bourget. Mais j’ai été trop absorbé aujourd’hui pour y mettre un commentaire.

                                        Cela dit, je ne suis pas étonné de la « volée de bois vert » que tu as subie, j’en ai moi-même pris une ce week-end avec un commentaire qui a manifestement défrisé à la fois les sympathisants du FN et ceux du Front de Gauche (malgré mon intention affichée dans le commentaire de voter... Mélenchon). Comme quoi il est difficile parfois d’afficher un avis de simple observateur : tu dois être militant ou ne pas être !

                                        S’il doit y avoir un 2e tour Hollande- Le Pen, peu importe que l’UMP appelle à voter PS ou pas, compte tenu de l’état de déliquescence et de schisme que connaîtra alors ce parti.

                                        Cordialement.


                                      • wesson wesson 23 janvier 2012 22:39

                                        Fergus, Cabanel,
                                        je suis moi-même sympathisant du FG, et je pense que avec son discours Hollande vient de passer de l’eau froide à l’eau tiède - toutefois je ne puis que me réjouir de ce positionnement objectivement plus à gauche du discours de Hollande que je n’aurai pu initialement le penser.

                                        La perspective d’une victoire de Hollande ne m’enchante guère, c’est un social démocrate comme il y en a tant eu, et je suis convaincu qu’il n’existera pas chez ce candidat une connivence suffisante avec le peuple qui l’incitera à descendre dans la rue pour tordre réellement le bras à la finance, car la réalité du pouvoir est actuellement là maintenant, et seul un mouvement puissant et populaire pourront en venir à bout. tout au plus il réparera les excès les plus criants de ces 5 années, et d’ailleurs sa décision de baisser de 30 % la rémunération que Sarkozy avait monté de 140% parait procéder de cette tiède tactique là !

                                        Mais toutefois je ne puis que reconnaitre que Hollande a été bon, et qu’il a pris une bonne option pour la victoire. Je ne vais quand même pas vous en vouloir d’avoir exprimé une opinion identique.


                                      • Fergus Fergus 23 janvier 2012 23:38

                                        @ Wesson.

                                        Globalement d’accord sur ce que l’on peut raisonnablement attendre de Hollande.

                                        Pas trop d’accord en revanche sur la marginale question de la rémunération du président. Certes Sarkozy l’avait massivement augmentée, mais pour la mettre grosso modo au niveau de ses collègues européens. Et s’il n’avait pas été aussi avide de fric, il aurait eu l’élégance de différer l’application de cette augmentation au mandat suivant. Que Hollande baisse cette rémunération est symbolique, mais il a bien fait de l’annoncer, fût-elle quelque peu démagogique.


                                      • Richard Schneider Richard Schneider 23 janvier 2012 19:24

                                        Bonsoir Fergus,

                                        Objectivement, hier après-midi, Hollande a réussi haut la main « son examen de passage » - plus sur la forme que sur le fond. La preuve ? Les réactions débiles des umpéïstes hier soir et ce matin. Ils ont été nuls (Baroin et la pluie etc ...)
                                        Mais en « gauchisant » son discours, le socialiste prend le risque de perdre les électeurs modérés viscéralement antisarkozystes qui rejoindront, au premier tour, Bayrou. Que feront-ils au second si leur favori n’est pas qualifié ? Reviendront-ils vers Hollande ?
                                        Je suis un peu de l’avis de ceux qui pensent qu’il n’est plus absurde d’envisager une défection de Sarkozy (il est trop impopulaire) et l’émergence d’un Jupé, par ex. - ce dernier ne va-t-il affronter Hollande à la télé ces prochains jours ? Pourquoi lui ? 
                                        Si ce cas de figure se réalisait, le tandem Bayrou-Jupé se constituerait très facilement et la droite remporterait assez facilement la présidentielle en mai prochain. 
                                        PS. Ce n’est qu’une hypothèse d’école, bien entendu. J’espère me tromper !

                                        Amicalement,
                                        RS


                                        • Fergus Fergus 23 janvier 2012 20:09

                                          Bonsoir, Richard.

                                          Hollande a en effet superbement réussi son meeting sur la forme. Quant au fond il faudra étudier tout cela de près pour en mesurer la portée et la faisabilité.

                                          Trop à gauche, au risque d’effrayer les électeurs de 2e tour en provenance du centre ? Je n’y crois pas trop car ce qu’a dit Hollande n’a rien de révolutionnaire derrière l’affichage gauchisant. Et il reste du temps au candidat pour élargir sa base. Le principal pour lui était hier de soigner sa stature et de montrer qu’il n’a rien à voir avec un « Flamby » ou une « fraise des bois ». Pari réussi sur ce plan.

                                          Pour ce qui est d’une alliance Bayrou-Juppé en cas de renoncement de Sarkozy, je n’y crois pas trop car je suis persuadé que le candidat du FN jouerait au contraire sa carte à fond, Juppé restant très largement plombé dans l’opinion par 95.

                                          Cordiales salutations.


                                        • Richard Schneider Richard Schneider 23 janvier 2012 21:12

                                          Rebonsoir Fergus :

                                          La droite a plus d’un tour dans son sac. Rappelons-nous le petit vieux d’Orléans en 2002 ...
                                          Aujourd’hui, je ne vois pas ce qui pourrait la sauver sauf une alliance Jupé-Bayrou au second tour. Mais pour ça, il faudrait que Sarkozy soit prié de se désister. Et, vous avez probablement raison, ça semble impossible ...bien qu’il ait atteint un degré d’impopularité jamais vue depuis le début de la V°.
                                          Il reste quand même deux inconnues :
                                          - la première, le score de MLP. D’après quelques échos glanés de ci-de-là, elle serait plus haute dans les intentions de vote que les « sondages offciels » (un peu étonnant, quand même !)
                                          - la seconde, la montée lente et continue de Bayrou - qui prendra inéluctablement des voix à Hollande. Il s’arrêtera à 16-18-20% ?
                                          Bonne soirée,
                                          RS

                                        • Fergus Fergus 23 janvier 2012 22:04

                                          @ Richard.

                                          Que Sarkozy et la droite aient plus d’un tour dans leur sac, c’est évident. Mais le coup du fait divers providentiel a déjà été utilisé et éventé. Il faudrait trouver autre chose.

                                          Pour ce qui est du vote Le Pen, il est vrai que les sondeurs ne savent pas trop comment « redresser » les intentions exprimées dans les enquêtes. Mais je ne crois pas trop aux chiffres très élevés qui sont avancés par certains. Encore qu’il faille se méfier...

                                          Bonne nuit.


                                        •  C BARRATIER C BARRATIER 23 janvier 2012 20:12

                                          La droite ne peut imaginer que les Français méritent l’égalité devant leur choix pour la France qui n’est rien d’autre que l’ensemble des Français. Cette droite prétentieuse parle d’usurpation si d’autres qu’eux veulent gouverner. C’est absurde et donne envie de lui donner une leçon. 


                                          La République pourrait bien rattraper ceux qui l’ont pillée....Ils pensaient avoir fait définitivement main basse sur le pays, ses institutions, sa façon de penser...Ils vont se réveiller avec le gueule de bois
                                          Voir dans la table des news :

                                          Main basse sur la France. République volée, profiteurs et maffieux

                                           http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=153





                                          • Fergus Fergus 23 janvier 2012 20:23

                                            Bonsoir ; C Barratier.

                                            Il est un fait, et l’attitude arrogante de ses caciques le montre de manière éclatante, que la droite n’entend pas céder un pouvoir dont elle pense qu’il lui appartient. Une attitude arrogante qui dérape parfois sur de l’agressivité.

                                            Il est vrai que cette droite dévoyée aurait peut-être beaucoup à craindre des juges si le pouvoir judiciaire n’était plus soumis aux ordres de la chancellerie...


                                          • NOJ71 23 janvier 2012 20:27

                                            Merci Fergus pour la qualité de votre réflexion, comme d’habitude.

                                            Hollande n’a pas encore gagné.
                                            Dans toutes les élections présidentielles, il y a des manipulations dans les derniers jours (incendie d’une maison à Orléans, tuerie d’Ouvéa.. ;). La droite dispose de beaucoup de moyens.
                                            Le vote utile pour Hollande me semble encore plus nécessaire maintenant.

                                            • Fergus Fergus 23 janvier 2012 22:10

                                              Bonsoir, Noj71.

                                              Merci pour votre commentaire.

                                              Je crois comme vous qu’il est encore beaucoup trop tôt pour chanter victoire. Et le risque de manipulation n’est effectivement pas à écarter.

                                              Le « vote utile », je n’y suis pas favorable en temps ordinaire. Mais s’il s’avérait que le risque augmente d’un nouveau 21 avril, je n’hésiterai pas une seconde malgré mon positionnement personnel plus à gauche. Et je sais que de nombreux électeurs du Front de Gauche sont dans les mêmes dispositions d’esprit que moi.


                                            • Fergus Fergus 23 janvier 2012 22:13

                                              Bonsoir, Lübeck.

                                              Considérer que le pouvoir leur appartient est une constante à droite, et les réactions qui ont suivi le meeting de Hollande n’ont fait que confirmer cette insupportable et sca ndaleuse prétention.

                                              Ils sont quand même assez mal barrés !


                                            • Fergus Fergus 23 janvier 2012 23:14

                                              Bonsoir, Alchimie.

                                              Hollande, s’il est élu, ne fera sans doute pas de miracles, et il le sait. Mais la détermination qu’il a montrée vise avant tout à fédérer derrière lui en vue de sortir le pays de l’ornière économique et des injustices les plus flagrantes. Ce serait déjà pas mal, comparé à la gestion sarkozyste. Surtout s’il parvient à revenir dans les clous de Maastricht et à amorcer de manière sensible le désendettement du pays.


                                            • arobase 23 janvier 2012 21:57

                                              les choses semblent en bonne voie. la présentation du programme chiffré jeudi permettra de mettre un point final à bien des controverses puisque on pourra comparer avec celui de lepen et mettre en lumières ses incohérences et son irréalisme.


                                              quand à sarko, le jour où il en présentera un......

                                              mais les requins seront toujours là en mai ! les affameurs, les tricheurs de haut vol, les patrons voyous, des commerçants qui continueront à voler consommateurs et fisc, des intermédiaires qui continueront de se goinfrer, etc.............ils sont les ennemis du pays, seul le fric compte pour eux.

                                              ils n’aiment pas les gens.

                                              il faudra donc une assemblée nationale costaud pour aller de l’avant, recréer nos capacités de production, rapatrier les usines, les brevets, le savoir faire.

                                              il va falloir des années de sueur et de larmes pour rattraper les dégâts causés par les vautours. c’est à eux qu’il faudra s’en prendre ! 

                                               que ceux qui demanderont à la gauche monts et merveilles d’entrée se demandent aussi  quelles meilleures perspectives pourraient offrir un candidat de droite , que ce soit bayrou ou lepen.

                                              • Fergus Fergus 23 janvier 2012 23:21

                                                Bonsoir, Arobase.

                                                Il est évident que la tâche qui attend la gauche si Hollande l’emporte en mai sera d’autant plus ardue que la gestion précédente aura été calamiteuse. Par chance, les Français ont conscience de la difficulté.

                                                Vous avez raison, ni Sarkozy ni ses amis « requins » de la finance dévoyée et de l’industrie n’aiment les gens. Seul leurs profits comptent. C’est pourquoi ils doivent être traités comme ils le méritent par les électeurs, autrement dit confrontés à une gouvernance de gauche dont on espère qu’elle saura éviter les erreurs du passé.


                                              • gruni gruni 23 janvier 2012 21:58

                                                Bonsoir Fergus

                                                Pas sûr que Copé serait mécontent d’une victoire des socialistes, pas convaincu non plus que Marine Le Pen se trouve à la bonne place dans les sondages.
                                                Cette campagne s’annonce vraiment passionnante et incertaine.


                                                • Fergus Fergus 23 janvier 2012 23:28

                                                  Bonsoir, Gruni.

                                                  Marine Le Pen demeure difficile à évaluer, d’où la nécessité pour tous les autres protagonistes de rester prudents vis-à-vis d’elle.

                                                  Que Copé en soit pas mécontent d’une victoire socialiste est possible car il joue l’élection de 2017. Mias il oublie une chose : en cas de défaite en ami, l’UMP risque l’explosion. Avec à la clé la re-formation d’un grand parti du centre d’un côté, et une possible fusion de la Droite populaire avec le FN. Où serait Copé dans ce schéma ? Difficile à dire. Mais, quoi qu’il arrive, ses calculs risqueraient d’être contrariés par les ambitions de quelques autres : Fillon, Kosciusko-Morizet, Baroin par exemple.


                                                • Fergus Fergus 24 janvier 2012 08:49

                                                  Bonjour, Yéti.

                                                  Vous avez raison sur les textes de 1984 et la mise en place de dispositions dont les effets négatifs se sont révélés au fil du temps, et notamment depuis l’émergence de la grande crise que nous traversons depuis 2008. Pour autant, le contexte n’était pas le même et il ne s’est pas, à l’époque, élevé de fortes et nombreuses voix contre Delors.


                                                • fifilafiloche fifilafiloche 24 janvier 2012 01:55

                                                  Il est de bon ton pour tous les candidats de la 5e République de prendre des accents gauliens pour viser le poste. Mais parle t on du même poste alors que la France post coloniale des années 60 avait encore le sentiment, malgré deux guerres perdues, de régner sur le monde. Aujourd’hui, nous élirons un administrateur provincial d’une collectivité supra nationale dont le rôle sera d’appliquer des lois et des contraintes budgétaires votées ailleurs...La dimension n’est plus la même, ce qui explique peut être que l’envergure des hommes elle aussi ait changé...


                                                  • Fergus Fergus 24 janvier 2012 08:57

                                                    Bonjour, Fifilafiloche.

                                                    Vous avez raison, les chefs d’état ne disposent plus des mêmes prérogatives qu’auparavant, du fait notamment de la supranationalité européenne dans de nombreux domaines. C’est ainsi que le Président de la République n’est plus q’un légat, un gouverneur. En termes de gestion romaine, un « légatus » bénéficiant d’un pouvoir limité par délégation de l’« imperium ».

                                                    Mais, même dans ce cadre réduit, il reste de larges possibilités d’amélioration relativement à la calamiteuse gestion sarkozyste.


                                                  • zadig 24 janvier 2012 04:32

                                                    Bonjour Fergus,

                                                    Je suis satisfait François se débrouille bien (très !)
                                                    Mon instinct me dit que c’est l’homme que j’attends depuis des années.

                                                    IL existe un autre candidat au discours plus radical.
                                                    Mais je n’arrive pas à avoir confiance.
                                                     
                                                    Un lien sur un truc à vérifier Dassault .

                                                    Cordialement


                                                    • Fergus Fergus 24 janvier 2012 09:05

                                                      Bonjour, Zadig.

                                                      Hollande, à qui l’on faisait, de manière outrancière et sans réel fondement, un procès en incapacité à revêtir l’habit présidentiel, a démontré qu’il avait l’étoffe de la fonction. Qu’en fera-t-il s’il est élu ? L’avenir le dira, mais il a incontestablement marqué un point très important, et peut-être décisif dans la campagne dimanche au Bourget.

                                                      Je ne connaissais pas ces liens d’amitié qui unissent Mélenchon à Dassault et j’avoue que cela me choque tant l’industriel est un homme arrogant, cynique et méprisant pour les humbles. Je vais essayer de creuser cette piste pour en savoir plus. Si elle se confirme, elle pourrait m’inciter à abandonner mon vote du premier tour pour un autre candidat tant ce type de relation laisse entendre de duplicité dans le discours du candidat FdG.


                                                    • zadig 24 janvier 2012 06:07

                                                      A Fergus,

                                                      Formule trouvée sur un fil du monde : « Flanby le flamboyant »

                                                      Pour rire : 
                                                      (extrait d’un commentaire sur le fil Olivier Cabanel)

                                                      "Sur la forme
                                                      1) il faudra qu’il apprenne à dire un discours sans le lire. La tête baissée toutes les deux secondes , ce n’est pas très grand orateur.
                                                      2) Qu’il évite les rythmes ternaires à n’en plus finir . Ca endort.« 

                                                      L’auteur une »brillante intellectuelle" (c’est aussi son avis)

                                                      Pour ternaire j’ai consulté un dictionnaire (je pensais à carburant ternaire)
                                                      Et oui, moi pour les lettres, j’en suis resté à celles du potage que ma maman préparait

                                                      Décidément, bien des partisans de Mélanchon ne sont pas très bons joueurs 

                                                      Pour conclure :

                                                      François est un mec bien.

                                                      Cordialement


                                                      • Fergus Fergus 24 janvier 2012 09:14

                                                        @ Zadig.

                                                        Comme je l’ai rappelé plus haut en réponse à Cabanel, j’ai moi même subi les moinssages forcénes venant du FN, certes, mais aussi du FdG dont je suis pourtant un électeur. Ce n’est pas la première fois car l’on me reproche de ne pas tenir un discours idolâtre à l’égard de Mélenchon. Désolé, mais si je suis électeur du FdG, je n’en suis pas militant et je garde ma liberté d’expression dans l’observation de la vie politique du pays.

                                                        Sur François Hollande, je n’ai pas un avis très favorable car je le soupçonne d’être resté foncièrement très socio-libéral. Mais je peux me tromper. Quoi qu’il en soit, il a incontestablement brillamment réussi son entrée dans la véritable campagne et pris la main sur les évènements, ce que Sarkozy voulait éviter à tout prix. Rien que pour cela, je ne boude pas mon plaisir.

                                                        Cordiales salutations.


                                                      • zadig 24 janvier 2012 06:31

                                                        A Fergus,

                                                        Il faut absolument aider François Hollande
                                                        Ses ennemis cachés ou déclarés sont nombreux.

                                                        Tout d’abord les traitres qui fleurissent parmi les élites du PS.
                                                        (je déteste les élites du PS)
                                                        Ensuite les profiteurs du système (notaires,pharmaciens,médecins(pas tous),
                                                        hauts cadres dirigeants,petits combinards, etc
                                                        Sans oublier beaucoup de français versatiles et intéressés.

                                                        Pour mater ce beau monde,
                                                        la main de fer dans un gant de velours sera nécessaire.

                                                        Et pour finir, si vous voulez de François, pensez à un don pour sa campagne


                                                        • Fergus Fergus 24 janvier 2012 09:20

                                                          @ Zadig.

                                                          Je crois que les « traîtres » internes du PS ne se manifesteront plus, ou de façon insignifiante, après la magistrale prestation de Hollande au Bourget. Désormais, tous les caciques devraient être derrière le candidat sans état d’âme, à l’image de Martine Aubry ou Laurent Fabius qui jouent maintenant le jeu loyalement. La chance de gagner pour la gauche est en effet telle que celui ou celle qui ferait quoi que ce soit pour torpiller Hollande se condamnerait lui-même. Et l’on pourrait compter sur les « jeunes » Valls et Montebourg - aux anges dimanche ! - pour enterrer définitivement les trouble-fête.

                                                          Bonne journée.


                                                        • mahatma mahatma 24 janvier 2012 10:29

                                                          Déboussolé ?

                                                          la boussole pointe toujours dans la même direction

                                                          « DANS LE FUTUR, JE VOUDRAIS GAGNER DE L’ARGENT »
                                                          http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/01/24/nicolas-sarkozy-evoque-l-hypothese-de-sa-defaite_1633545_1471069.html


                                                          • Fergus Fergus 24 janvier 2012 12:46

                                                            Bonjour, Mahatma.

                                                            Il se pourrait que Sarkozy puisse réaliser son rêve plus rapidement qu’il ne l’avait imaginé. Mais il se leurre s’il espère des cachets à la Clinton ou à la Blair pour d’éventuelles conférences. A moins qu’il ne vienne expliquer « Comment tout rater lorsqu’on dispose de tous les moyens ».


                                                          • mahatma mahatma 24 janvier 2012 14:39

                                                            Le personnage a un égo qui n’a d’égal que l’arrogance de l’empire,
                                                            j’ai du mal à imaginer qu’il ne reprenne pas un ticket pour un autre mandat,
                                                            non pas pas que c’est ce que je souhaite,
                                                            mais qu’il parvienne à ce résultat alors que la France en quasi majorité ne le souhaite pas,
                                                            lui irait comme un gant.
                                                            De plus, cela aiderait à accélérer d’une certaine manière le réveil de ceux qui veulent que les bêtises de nos gouvernants s’arrêtent,
                                                            cela donnerait l’impulsion pour démarrer le changement par les citoyens eux-même.

                                                            Comment parviendrait-il à être réélu ?

                                                            Déjà pour commencer, il lui suffirait et c’est bien parti, de donner l’image d’être à terre,
                                                            d’être battu avant même d’être officellement candidat, afin que personne ne puisse soupçonner l’arnaque.

                                                            Ensuite, d’empêcher Marine Lepen d’avoir ses signatures. La majorité des pro Marine ne pourront et c’est allergique, voter pour hollande et ils préfèreront « sacrifier » 5 ans « d’enfer » supplémentaires que de voter Hollande. Toutes ces voix ne seront pas négligeables, à celles-ci s’ajouteront les quelques voix du nouveaux centre.

                                                            Il suffirait « au moment opportun », de sortir un dossier bien crasseux et glauque sur Hollande, comme cela était prévu pour DSK, s’il avait été désigné candidat. Cela dynamiterait les tentatives d’union de la gauche.

                                                            Et qu’il y ait un événement en France de type qui suscite la peur, la terreur et l’insécurité comme il en a toujours eu juste avant les élections, par exemple en banlieue etc ...
                                                            Un événement qui suscite bien l’indignation et qui occupe et inonde de polémique tous les blogs sur internet. Et cela sera « barre à droite toute ».

                                                            Un petit peu de traitement électronique des votes pourrait participer également à donner un petit coup de pouce et donner l’illusion d’avoir gagner de justesse mais d’avoir gagné ...

                                                            La France deviendrait alors une nation gouvernée par un chef d’état non désiré, qui en plus tiendrait des discours expliquant que les français ont exprimé le désir que continue la politique mené depuis 2007 ...
                                                            Certains en perdront le sommeil, d’autres augmenteront leur dose de calmants ...

                                                            La révolution deviendrait alors dans ce contexte beaucoup plus évidente et urgente ...


                                                          • Fergus Fergus 24 janvier 2012 19:43

                                                            @ Mahatma.

                                                            Certains évoquent ici et là, avec les vrais-faux états d’âme de Sarkozy, la possibilité d’une manipulation de sa part. Et c’est bien possible tant l’homme est retors. Mais je ne crois pas que cela puisse réussir à ce moment du calendrier électoral : la partition de l’homme quasiment à terre mais déterminé à aller jusqu’au bout pour le bien du pays, qui peut encore croire cela à moins de 3 mois de l’échéance ?

                                                            D’accord avec vous sur la suite des évènements en cas de victoire sarkozyte : tous les ingrédients de la révolte seraient très vite réunis.


                                                          • kitamissa kitamissa 24 janvier 2012 10:51

                                                            Bof......souvenez vous en 2002 quand Jospin était donné gagnant haut la main .....que les petits fours et le champagne étaient déjà sur les tables rue Solférino, que les lampions et les guirlandes pendus au plafond étaient déjà allumés ...


                                                            et puis plouf ! adios Sénor Jospin de la Tristounetta !........à la poubelle les champagne tiède et les petits fours rances !

                                                            le Programme Commun proposé ne faisait plus recette, et c’est ce que vous a ressorti Flamby, qui hait les financiers qu’il sera bien heureux de trouver pour payer ses 60000 enseignants et financer notre système social ! 

                                                            et le chômage ? il en a parlé ? parce que c’est ça la priorité ! comment et où va -t-il trouver le fric pour financer son programme ( si il en a un) comment va-t-il s’y prendre pour obliger les communes a construire des logements sociaux si il n’y a pas l’argent, les terrains disponible ? ...on fait comme en URSS ? on vire les gens et on rase les maisons pour construire des cages à lapin ?

                                                            et en admettant qu’un construise des logements sociaux( c’est une priorité c’est vrai ...) mais pas à n’importe quelle condition, déjà, il faut qu’il y ait du travail dans la région, il faut que les demandeurs aient les moyens de payer un loyer parce qu’il n’est pas question que ce soit le contribuable qui paie à la place des mauvais payeurs ....

                                                            il faut les commerces autour, vu que les HLM sont construits en périphérie des villes , le seul endroit disponible, encore une fois, à condition qu’il y ait des terrains vacants et qu’ils soient en zone constructible , il y a une enquête « commodo- incommodo » qui est faite avant toute construction et ça peut durer des années !

                                                            notez bien que je ne défends pas Sarkozy pour autant, à part avoir réussi à sortir la France hors de l’eau lors de la crise, il n’a pas tenu ses promesses , d’ailleurs, personne ne peut tenir ses promesses en tant que candidat, le monde change tous les jours et il faut naviguer à vue ! c’est là qu’est le vrai talent !

                                                            il faut quelqu’un de solide, réaliste, et conscient que ce n’est plus le moment de se tromper, quelqu’un qui n’a pas d’oeillères et qui ne divise pas la France en deux ! quelqu’un qui ne soit pas sectaire ! or ça a l’air reparti pour un tour avec Hollande qui cherche à racoler dans toute la gauche, même l’extrême en essayant de piquer les voix pour Mélenchon !

                                                            j’attends de voir le résultat du premier tour en Mai, personnellement, je ne vois pas Hollande au second tour, je suis comme beaucoup de Français qui en ont marre des bobards et du mépris du Français moyen qui paie des impôts et qui constate qu’on fait valser le fric, et qu’on se fout de notre gueule depuis plus de trente ans !

                                                            alors j’attends une personne qui va foutre un grand coup de pied dans le nid de cafards !

                                                            et ça risque fort bien d’arriver ! 

                                                            rendez vous en Mai !

                                                            • Fergus Fergus 24 janvier 2012 12:50

                                                              Bonjour, Kitamissa.

                                                              Hollande n’est pas Jospin, et les erreurs de campagne ont été retenues.

                                                              Que fera Hollande s’il est élu ? Certainement pas ce qu’attendent les classes populaires et moyennes, mais sans doute mettra-t-il en oeuvre une politique moins agressive et moins pénalisantes pour les gens modestes.

                                                              Quant à attendre quelque chose de Le Pen, je n’y crois pas un instant. Elle n’a d’ailleurs pas la moindre chance d’être élue.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès