• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Qu’est-ce que le fascisme ? – Introduction

Qu’est-ce que le fascisme ? – Introduction

L'importance des mots

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je souhaite vous parler des mots.
Ils sont d'une telle banalité que nous avons tendance à oublier leurs pouvoirs sur nos vies.
Pourtant ce sont les mots qui nous permettent de communiquer. C'est grâce à eux que nous pouvons parler, nous organiser, nous comprendre et par la même occasion évoluer. Sans eux nous ne serions absolument rien.

Vous trouverez même cette vérité dans la Bible, plus précisément, dans le 1er verset de l'évangile selon Saint Jean :

« Au commencement était le Verbe, et le Verbe était tourné vers Dieu, et le Verbe était Dieu. »

On constate que le « verbe » est ici antérieur à Dieu. Donc sans Verbe, pas de Dieu...Voici qui en dit long.

Quand on commence à se poser des questions sur « les causes de notre misère », la plupart d'entre nous constatent qu'un certain nombre de valeurs ont été inversées.
Par exemple, le mot « démocratie  » est utilisé tout les jours pour qualifier notre système, mais le sens véridique du mot n'a strictement rien à voir avec la réalité de notre situation.
L'inversion de valeur renforcée par des abus de langages, qui peuvent être volontaire ou non, ont inscrit dans la tête d'un grand nombre d'électeurs que notre système est démocratique.

Dès lors, comment faire appel à une solution dont le terme a été usurpé par son problème ?


On voit ici naître un véritable casse-tête mentale/philosophique qui ne pourra qu’entraîner une perte de liberté, comme dirait Confucius.
L'une des pires d'ailleurs, puisqu’ici elle mène tout droit à la perte du libre arbitre soit, la porte d'entrée vers l'aliénation la plus totale.

Pour aller plus loin sur ce type de confusion, je vous conseille de vous renseigner sur les injonctions paradoxales...
Car ce qui est destructeur pour certains peut aussi se révéler très pratique pour d'autres.

Cependant, il n'est pas nécessaire d'inverser strictement le sens d'un mot pour que des confusions se mettent en place et endigue notre évolution.
C'est le cas du terme « Fascisme » duquel découle le mot « Fasciste », deux termes utilisés à tout bout de champ pour dire tout et n'importe quoi.
Dans la psyché collective française, « Fasciste » est devenu une insulte fourre-tout.
Quand on entend en société, « lui c'est un fasciste ! » c'est souvent pour qualifier le côté « raciste » ou « xénophobique » d'une personne et parfois, son côté autoritaire.
Ainsi notre épouvantail national, le FN, est depuis plusieurs années qualifié de « parti fasciste », sous prétexte qu'il propage des idées racistes et autoritaires.

Or, en étudiant le terme dans son sens véritable, on ne peut que constater que le fascisme est autrement plus complet que la seule définition ridiculement erronée que nous lui donnons en général.
C'est pourquoi j'ai décidé de créer ce dossier, afin de vous transmettre le résultat de mes recherches ainsi que les preuves de l’existence d'une des confusions grotesques et dangereuses. Certains découvriront que non seulement le terme a partiellement été inversé mais qu'en plus, il pourrait être utilisé plus fréquemment et ceci avec plus de justesse.
Le but de ce dossier est aussi d'étudier les rapports entre notre situation actuelle et le fascisme.

Dans le souci d'effectuer une analyse crédible, j'ai décidé d'utiliser comme source principale le livre de Benito Mussolini (coécrit avec Giovanni Gentile) « La doctrine du fascisme » car qui de mieux placé que le créateur de la doctrine peut nous en apprendre plus sur le sujet ?

 

Une doctrine avec une philosophie solide

 

Le fascisme est avant tout une doctrine et comme toutes doctrines, elle repose sur des bases intellectuelles concrètes, avec des concepts et des réflexions.

Mussolini, dans une lettre envoyée le 27 août 1921 à Michele Bianchi (Secrétaire du Parti national fasciste) résumait cette doctrine ainsi :

« Le fascisme peut prendre pour devise le binôme de Mazzini : Pensée et Action  ».

Ceci peut facilement nous rappeler une certaine devise, « En marche » utilisée par notre cher président lors de ça « campagne ».
Il est d'ailleurs intéressant de constater que durant le régime de Vichy, régime profondément fasciste quoi qu'en disent les défenseurs de celui-ci, le slogan « La France en marche » avait été utilisé. Bizarrement ceci n'a posé aucun problème aux électeurs, souffrant d'amnésie intergénérationnelle.

Il n'y a que nos anciens qui ont réellement vécu la naissance décomplexée du fascisme, une partie des générations post-guerre ont souffert des effets du temps, de la manipulation et/ou se sont confortées dans des croyances fallacieuses, oubliant par la même le réel sens des fameux « progrès sociaux » obtenus après guerre.

Enfin, revenons à nos moutons. « Pensée et Action » sont deux mots permettant l'incorporation d'un grand nombre de concepts.
Ainsi le fascisme a voulu en son temps, définir des axes de vie en se basant sur des concepts divers. Pour résumer on peut dire qu'il est :

  • Autoritaire, agressif et totalitaire
  • Universel
  • Oligarchique - Corporatiste
  • Contre le pacifisme, la vie commode et perçoit la vie comme une lutte
  • Contre la démocratie au sens propre
  • Contre les doctrines libérales radicales et l'individualité
  • Pour une constante évolution, conscient de la nécessité de s'adapter
  • Porteur de valeurs et considère l'état en mission
  • Place l'état au cœur de tout
  • Spiritualiste et religieux

 

Notez qu'il s'agit ici d'une liste non-exhaustive de point qui seront développés prochainement.

Précédemment j'ai parlé d'inversion partielle, et les plus observateurs d'entre vous auront sûrement remarqué de quoi je parle.
Nous imaginons souvent que le fascisme est raciste et autoritaire, or après avoir étudié "la doctrine du fascisme" je peux vous affirmer qu'il n'y aucune forme de racismes, de xénophobies ou autre discriminations biologiques dans cette doctrine. Par contre elle est réellement autoritaire, elle se considère comme la doctrine la plus adaptée et aboutie car elle devrait sa légitimité à l'histoire de l'humanité (oui, oui rien que ça – on retrouve d'ailleurs le même argument chez les libéraux et leur « tout-marché »).
L'inversion de valeur se situe donc au niveau du "racisme", car il est l'extrême opposé du racisme, on pourrait même parler de pré-mondialisme. Pour simplifier la pensée fasciste on pourrait dire que la race n'a aucun sens, seul l’État en a. Comprenez que pour cette philosophie qu'une personne soit Noire, Jaune, Rouge, Bleue ou Blanche ceci ne pose absolument pas de problème tant qu'elle reconnaît l'unité du peuple par l’État et la position suprême de l’État sur son individualité.

Comme il serait dangereux d'avancer ce genre de choses sans preuves, je laisse Mussolini et Gentile conclure et démontrer mes propos :

Parlant de la définition fasciste de la démocratie, celle du peuple dont l'importance n'est pas la quantité mais la qualité, position qui pour lui transcende l'histoire (système oligarchique) il conclut :

« Il ne s'agit [l'idée] ni de race, ni d'une région géographique déterminée, mais d'un groupement qui se perpétue historiquement, d'une multitude unifiée par une idée qui est une volonté d'existence et de puissance : idée que nous appellerons aussi conscience de soit, ou personnalité. » "La doctrine du fascisme"

Ailleurs il dira aussi :

« Race : c'est un sentiment et non une réalité ; 95% de sentiments » dans "Entretien avec Mussolini" p75 – Ludwig

Lors d'un discours donné à Naples le 24 octobre 1922 :

« Pour nous, la Nation est surtout esprit et non pas seulement territoire. »

Une dernière pour finir :

« Aujourd'hui, j'affirme que le fascisme considéré comme idée, doctrine, réalisation, est universel. »

« Universel » est un mot qu'on peut opposer à « borné » « délimité » donc le fascisme est ouvert à tous. Quoi de plus parlant ? Qu'importe la race et la religion, si la doctrine est respectée alors il n'y a aucun problème.
 

-

Page FB du site : https://www.facebook.com/karugido/

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.69/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 juin 2018 15:14

    Hitler in uns : lire au moins : François de Smet. 


    • Christian Labrune Christian Labrune 28 juin 2018 15:46
      Par exemple, le mot « démocratie  » est utilisé tout les jours pour qualifier notre système, mais le sens véridique du mot n’a strictement rien à voir avec la réalité de notre situation.
      ====================================
      a l’auteur,

      Excellente remarque : il n’y a plus de que parfaits imbéciles pour croire que les systèmes politiques des pays occidentaux puissent avoir un quelconque rapport avec la vieille tradition démocratique.

      La plupart de ceux qui proposent des articles sur AgoraVox et la plupart de leurs commentateurs, désormais, ne s’y trompent plus. Si une vraie démocratie existe, qui réponde aux aspirations profondes d’une nation, c’est ailleurs et pas chez nous. Ce sera par exemple en Russie ou en Turquie, où de grands dirigeants comme Poutine et Erdogan sont littéralement plébiscités. Ce sera en Corée du Nord où Kim Jong-il fut pleuré à chaudes larmes par tout un peuple sincèrement désespéré. C’est encore la Syrie de Bachar el-Assad qui nous en offre un exemple, où un grand homme d’état très soucieux du bien public se sera trouvé en butte à l’hostilité générale du fascisme des « démocraties » occidentales.

      Vous dites beaucoup de mal du Chanoine de Latran, mais lui au moins a ce mérite de soutenir activement, et même si la cause est déjà perdue, l’une des seules vraies démocraties qui existent encore. Il prétend que l’économie européenne a besoin de l’Iran, mais ce n’est qu’un prétexte puisque les directions des grand groupes industriels (Total, Peugeot-PSA et peut-être même Airbus) lui rien au nez, mais qui pourrait lui reprocher, même si c’est en usant d’arguments économiques fallacieux, de vouloir soutenir un régime dont dépend le bonheur du grand peuple Perse ? La république islamique d’Iran, à tous égards, doit devenir notre modèle. La grandeur de notre Chanoine pour les historiens de l’avenir, si Dieu le veut, aura été de tout sacrifier pour le soutien de cette grande cause admirable et sacrée.

      • OMAR 28 juin 2018 21:00
        Omar9
        .
        Qu’on ne s’y trompe pas, la Démocratie, la vraie, n’existe qu’en de rares nations, comme les Etats-Unis d’Amériques, où le bâton est le meilleur argument éducatif pour les peuples qui ne partagent pas les aspirations et visions de ce pays :
        .
        Ou en Israël, où même sa Wehrmacht est considérée comme « démocratique » (BHL, sic) , surtout quand elle tire sur des journalistes, des enfants et des infirmières :
        .
        Mais c’est « plus meilleur » encore sur Agora, où les nazisionistes vomissent démocratiquement le leur refrain fasciste et raciste et usent « démocratiquement » de leur droit de censure, contre ceux que la démocratie subjugue et .... inhibe.

      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 juin 2018 15:49

        Pour qu’il y ait fascisme, il faut au moins être : DEUX,.....


        • Phalanx Phalanx 28 juin 2018 16:00

          Vive les fachips !!


          Fascime vient de « faisceaux », la hache et les flagelles reliées entre ellles que portaient les licteurs romains (que l’on retrouve encore par exemple sur les passeports français entre autres).

          Symboliquement, ces flagelles ou « faisceux » représente les differents pouvoir, allant dans la même direction et tous reliés entre eux (pas séparés ni indépendants). 

          ATTENTION FICTION : imaginons que nous vivions dans une Europe fasciste, dirigée par l’Allemagne. Cette dernière prendrait la décision, sans consulter les peuples, d’organiser une opération de diversification ethnique en important des millions d’africains.
          Imaginons qu’un soir de nouvel an, une part de cette armée d’occupation africaine desoeuvrée se distrait en perpétrant la plus grande vague de viols et d’agressions sexuelles et racistes depuis la seconde guerre mondiale (en visant uniquement les femmes indigènes européennes).

          Un pouvoir fasiciste organiserait tous les pouvoirs : Politique, Policier et Médiatique pour étouffer l’affaire.

          Heureusement, nous vivons dans de belles et vibrantes démocraties.

          • kalachnikov kalachnikov 28 juin 2018 16:03
            @ Phalanx

            N’importe quoi, fascisme vient de phallus, si j’en crois la comicofreudienne qui sévit ici.

          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 juin 2018 16:10

            « Fasci » a la même racine de le mot fascination et le faisceau fait directement référence au phallus qui a le pouvoir de réunir une groupe d’individu sous la bannière d’un Fûhrer (conducteur) qui vous donne l’illusion de pouvoir atteindre le Nirvana sur terre (ou la terre promise). Pour réunir les humains autour d’une bannière, il est indispensable de générer un obstacle, un ennemi commun, le « monstre » projeté sur un bouc émissaire. LE UN, interdit le deux (l’autre) et encore moi le trois (la réflexion).


            • kalachnikov kalachnikov 28 juin 2018 16:21

              @ Mélusine ou la Robe de Saphir.


              Bien sûr, fascination, du latin fascinare = jeter un sort, charmer et fascisme de l’italien fascio = faisceau de licteur. Fascisme est apparenté au mot faisceau qui vient du latin fascis = faix, via son diminutif fascellus et qui n’a rien à voir avec le verbe fascinare. Fascis signifie fagot, fardeau.

              La bite n’est que dans votre tête, la maboule.

            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 juin 2018 16:23

              @kalachnikov


              Que serait les moules sans les frites et la bite sans les boules,... ? 


            • kalachnikov kalachnikov 28 juin 2018 16:27
              @ Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Vous pouvez même Bashung, la nymphette ? Insatiable,dites donc...

            • kalachnikov kalachnikov 28 juin 2018 16:28

              Je voulais dire pomper, naturellement.



            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 juin 2018 16:33

              @kalachnikov


              Tant que les hommes fantasment sur les femmes, lls ne risquent pas de glisser dans la boue,....


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 28 juin 2018 18:56

              @kalachnikov Même avec un kilt il n’y aurait pu y avoir des fuites.




                • kalachnikov kalachnikov 28 juin 2018 16:24
                  @ Mélusine ou la Robe de Saphir.

                  C’est dans votre seule tête que ça suppose et que ça suppute.

                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 juin 2018 16:27

                  @kalachnikov


                  et le SUMAC vous avez essayé ???

                • À rebours 28 juin 2018 16:35
                  Le mot fascisme désigne un phénomène italien né et mort avec Mussolini.

                  Il est n’est pas pertinent pour analyser quoi que ce soit aujourd’hui.

                  En revanche il est pertinent de l’analyser.
                  On peut commencer par ceci : Mussolini brucia il debito pubblico al Vittoriano


                  Evidemment la video en français est effacée.

                  https://susauxbanques.wordpress.com/2013/08/25/la-dette-publique-italienne-brulee-en-1928/


                  • Karugido Karugido 29 juin 2018 21:19

                    @À rebours
                    Pourquoi serait il mort avec Mussolini ?


                  • À rebours 29 juin 2018 22:49
                    @Karugido

                    Disons que le 20ème siècle a accouché de 3 monstres.

                    Le communisme soviétique qui tuait les possédants et les opposants politiques

                    Les socialismes autoritaires nazisme-fascisme, le premier tuant les non-germains et les deux les opposants politiques.

                    Le capitalisme financier qui tue les pauvres et quelques opposants politiques. (Si je spécule sur la nourriture vais tuer des milliers d’Africains sans les avoir fourrés dans des camps et ils ne seront jamais dénombrés)

                    Nazisme et fascisme étaient des socialismes autoritaires et racistes. Ca n’en étaient pas moins des socialismes. Parti Nazi =Parti national-socialiste des travailleurs allemands. (NSDAP)



                    Ces partis ne demandaient pas leur avis aux ouvriers mais les progrès obtenus par ces derniers furent bien réels (reprécisons que des non-germains mouraient dans les camps nazis pendant ce temps).

                    On taxe d’extrême droite ces partis pour faire oublier que l’extrême droite néolibérale nous gouverne aujourd’hui.

                    Pour répondre à votre question : si vous trouvez aujourd’hui un socialisme autoritaire corporatiste à visée impériale dans le monde, montrez le moi. Ca m’intéresse énormément.

                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 juin 2018 16:42

                    Autre manière de dire que ce qui lient les groupes humains entre eux (voir les stades de foot), ce sont les pulsions homosexuelles. 


                    • kalachnikov kalachnikov 28 juin 2018 16:44
                      @ Mélusine ou la Robe de Saphir.

                      Ca y est, la lapine Duracell est repartie pour un tour de circuit, je n’aurais pas dû vous lancer la baballe.

                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 juin 2018 16:47

                      @kalachnikov


                      J’ai jamais aimé les groupes. C’est vous qui le dites. Et l’autre,...ben oui, j’ai quelques amis et cela me suffit. C’est pas de ma faute s’il l’une d’elle côtoie Macron. J’ai toujours été une franche tireuse. 

                    • kalachnikov kalachnikov 28 juin 2018 16:51
                      @ Mélusine ou la Robe de Saphir.

                      A mon humble avis, pour le bien de l’humanité tout entière, il aurait mieux valu que vous soyiez franchement tirée.

                      Ca sera tout pour ce soir, madame.

                    • kalachnikov kalachnikov 28 juin 2018 16:55

                      Lol, je me crève l’oeil moi-même pour le coup.


                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 juin 2018 16:59

                      @kalachnikov


                      Je ne vous voyais pas en Jocaste ? CABARET : https://www.youtube.com/watch?v=moOamKxW844

                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 juin 2018 17:03

                      https://www.youtube.com/watch?v=lxmz3RcNNBE suite logique après le spectacle de la perversion...https://www.youtube.com/watch?v=FN7r0Rr1Qyc. Nettoyage des écuries d’AUGIAS.


                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 juin 2018 17:12

                        Erreur, c’est Oedipe qui s’enfonce une aiguille de nourrice dans l’oeil.


                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 juin 2018 17:34

                          @arthes


                          c’était en 1984. Belle époque, on se libérait des tabous,...jouant avec le feu. Certains se sont brûlés,..https://www.youtube.com/watch?v=nIN3IE3DHqc.

                        • Cadoudal Cadoudal 28 juin 2018 17:16
                          Le fascisme et l’amour de la culture :

                          Médiathèque John-Lennon bien sûr. « Imagine all the people living in the same country-hi-hi-hi... »

                          C’est vrai que maintenant on appelle ça enrichissement culturel, religion de paix et d’amour, etc, etc...

                          Le fasciste, de nos jours, c’est celui qui demanderait l’expulsion immédiate des jeunes barbares, de leur famille et de leurs très nombreux soutiens...

                          Ce qui me rassure, c’est que je suis aussi fasciste qu’un Social Démocrate Danois...

                          • zygzornifle zygzornifle 28 juin 2018 17:19

                            l’UE est un bon exemple de fascisme ....


                            • Cadoudal Cadoudal 28 juin 2018 17:34

                              @zygzornifle

                              "Depuis longtemps le gouvernement italien m’a dit que les ONG sont complices des passeurs. Nos services de renseignement le disent aussi depuis longtemps." - .@bayrou

                              Moi j’aime bien quand les collabos tentent de se refaire une virginité en dénonçant les négriers CGTMEDEF...

                              La CGT est morte, tirer sur une ambulance, c’est bien le style Bayrou...

                              On attend le communiqué du MEDEF dénonçant les dérives fascistes du MODEM..

                              « Au contraire, dans les années 60, les syndicats étaient résolument opposés à l’ouverture des frontières afin de protéger les salaires et le marché de l’emploi, dit-il. C’est le patronat qui a fait pression pour qu’on laisse entrer des travailleurs étrangers. Et nous, on a plié. »





                            • zygzornifle zygzornifle 29 juin 2018 07:56

                              @Cadoudal


                               le modem c’est fini maintenant place a la box .....


                              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 juin 2018 18:17

                                @arthes


                                non, perso la mort ne me fait pas peur. Raison pour laquelle je suis malgré tout toujours en vie. elle ne veut pas de moi,...On dit des femmes qu’elles sont du côté de la vie et les hommes de la mort. Lire l’excellent livre d’ATLAN (juif) : le Cristal et la fumée. La mort est la plus grande garantie de survie. Je sais, cela semble un peu métaphysique (et j’ai beaucoup de planètes en scorpion,...)

                              • jesuisdesordonne jesuisdesordonne 28 juin 2018 18:58

                                Quid du corporatisme dans cet article ?

                                Il me semble qu’un des piliers du fascisme, et aussi de toute organisation hiérarchique par définition autoritaire, réside également dans le corporatisme. 

                                Ce dogme, cette transposition de la réalité d’une société, de l’écosystème voire du monde pour les croyants, vers l’image de notre propre corps, qui postule que tout, notamment la société, fonctionne comme le corps d’un individu, est simple à expliquer.

                                Avec une tête, des membres, des organes etc. Cette aberration justifie une classe dirigeante : la tête, des exécutants : les travailleurs, un Dieu qui conçoit tout et un chef qui le représente etc.
                                Comme pour construire une maison, il a fallu un architecte disent les témoins de Jéhovah, et pour le monde il a fallu Dieu.
                                « Qui mieux que lui connaît les problèmes de l’heure » était un slogan à la gloire de Pétain.
                                Au contraire, dans la réalité du monde et tout particulièrement de l’écosystème dans lequel nous vivons, l’humain n’est qu’une cellule, ou un parasite, selon le point de vue de chacun.
                                Ni homme, ni Dieu, ni bête ne décide de la naissance et de l’organisation des micro-organismes dans l’océan, ni de la direction des nuages dans le ciel. Le mythe que l’humain va y arriver un jour est néanmoins constamment entretenu.
                                En cas de guerre nucléaire ou de chute d’une météorite qui modifierait radicalement le climat, ce sont les micro-organismes les plus petits et les plus nombreux qui survivraient le mieux. Ce sont bien les êtres simples et nombreux qui, de par l’évolution « naturelle » se sont complexifiés au cours des millions voire des milliards d’années. Ce ne sont pas les êtres complexes qui ont donné naissance aux vivants simples mais bien l’inverse. Ce simple constat de la fragilité de l’espèce humaine, que n’importe qui ressent après une catastrophe naturelle, est des plus angoissant et des plus perturbant pour notre ego.
                                Aux plus petits enfants on dit que leurs parents proches dorment quand ils sont morts pour ne pas leur faire affronter le décès immédiatement et la peur de devoir affronter la vie tout seuls. Aux plus grands on explique que plus on monte dans la hiérarchie, plus il y a d’intelligence et de pouvoir avec Dieu tout en haut. Restez des enfants ! Papa s’occupe de tout. Il sait tout, il voit tout, il s’occupe de tout. Les enfants se croient impertinents et tout fiers, rien qu’à l’idée d’oser critiquer papa. Ils se sentent forts en faisant partie du grand corps et finalement demandent à pouvoir respecter le chef tant aimé.
                                C’est aussi ça le fascisme. Non ?


                                • Karugido Karugido 30 juin 2018 00:31

                                  @jesuisdesordonne
                                  Le corporatisme est l’un des points importants du fascisme je suis d’accord avec toi.
                                  Je consacrerai un article sur ce sujet quand j’aurais le temps de continuer ce dossier.

                                  Ton analyse est très intéressante et il me semble que tu es plutôt dans le juste :).

                                  Il y a un problème certain avec la philosophie dominante et l’égo de nos jours.


                                • Jean Roque Jean Roque 28 juin 2018 19:00

                                   
                                   
                                  LÉON DEGRELLE, 2MN DE DISCOURS FASCISTE ( AVEC L’ACCENT smiley )
                                   
                                  PAS DU FLAMBY OU DU BICHON...
                                   
                                   
                                  https://www.youtube.com/watch?v=47JRajorwAI
                                   
                                   
                                  « Le fascisme c’est l’Église plus toutes ses hérésies » Mussolini
                                   


                                  • Jean Roque Jean Roque 28 juin 2018 19:02

                                     
                                     
                                    LE FASCISME REMBOURSE LA DETTE DE L’ITALIE A ROTHSCHILD :
                                     
                                     
                                    Pas du gogochon soumis gland remplacé....
                                     
                                     
                                    https://www.youtube.com/watch?v=sbKqb80AZqs
                                     
                                     


                                    • Jean Roque Jean Roque 28 juin 2018 19:34

                                       
                                      Effectivement, le fascisme est un esprit au delà des races et terres, mais l’Esprit est mort, alors vive la régression infra-politique.
                                       
                                      « C’est dans l’Idée qu’il sied de reconnaître notre véritable patrie. Non le fait d’être d’une même terre ou d’une même langue, mais le fait d’être de la même idée : voici ce qui compte aujourd’hui. Là est la base, là se trouve le point de départ [...] Ne pas avoir l’entendement de ce réalisme de l’Idée signifie s’en tenir à un plan, somme toute, infra-politique : celui du naturalisme et du sentimentalisme, pour ne pas dire de la rhétorique patriotarde. » ’Orientations’ Julius Evola
                                       
                                      « Là où est l’honneur, là où est la fidélité, là seulement est ma patrie. » Louis d’Estouteville
                                       
                                      « Laissez la nation aux libéraux. » Adolf Hitler


                                      • OMAR 28 juin 2018 21:31
                                        Omar9.
                                        .
                                        Bonjour @Karugido : "Ainsi notre épouvantail national, le FN, est depuis plusieurs années qualifié de « parti fasciste », sous prétexte qu’il propage des idées racistes et autoritaires.
                                        .
                                        Mais non, mais, il s’appelle désormais : Le Rassemblement National« .
                                        .
                                        En effet, il rassemble ceux qui adorent les valses .... néo-nazies ,
                                        .
                                        Et ceux qui disent »malgré eux" des propos racistes :
                                        .
                                        Sinon, le FN, comme les fascistes, aime bien les musulmans, les juifs, les blacks, les maghrébins, les handicapés, les LGBD, etc, etc...
                                        Ma parole....

                                        • Cadoudal Cadoudal 28 juin 2018 21:55

                                          @OMAR

                                          C’est un ouvrage de référence, qui présente l’essentiel de la législation musulmane. http://www.fdesouche.com/1031295-france-le-licite-et-lillicite-en-islam-livre-antisemite-homophobe-et-misogyne-en-vente-libre

                                          Ta parole d’Algérien ? Ta parole de musulman ?

                                          Dans ton délire schizophrénique je suis sur que même toi mon colon tu ne crois pas ce que tu nous raconte...


                                        • OMAR 29 juin 2018 10:44
                                          Omar9
                                          .
                                          @Cadoudal
                                          .
                                          Pour guérir de ton lepreux racisme , je te conseille de déféquer mou ou liquide sur ton site de référence tératogène « Fdesouche » :
                                          .
                                          puis de faire appel à Eric Zemmour et Youcef Al Qaradâwî pour qu-ils te torchent le derrière avec le bouquin vomi par ce dernier.
                                          Tu verras, tu vas aimer ça jusqu’à danser le rai à Barbes.


                                        • Julien30 Julien30 29 juin 2018 11:44

                                          @OMAR
                                          Et en ce qui concerne l’antisémitisme en tant que musulman vous savez de quoi vous parlez, le Coran étant une référence en la matière.


                                        • OMAR 29 juin 2018 12:49

                                          Omar9

                                          .
                                          Mais c’est bien sûr, @Julien30.
                                          .
                                          D’ailleurs Hitler était un grand imam.
                                          .
                                          La Shoah, c’est les armées musulmanes qui l’ont commise.

                                          Les rafles et les déportations aussi, surtout celles du « Vel d’Hiv » et de Drancy.
                                          .
                                          Les goulags, c’est, pas dans la république musulmane de Russie ?
                                          .
                                          Et, évidemment, Auschwitz, Trinblinka, Dachau, etc, que des camps d’extermination en terre d’Islam.
                                          .
                                          @Julien30, faut que tu ailles consulter, mon pôvre vieux.

                                          Car tu ne mens pas seulement, tu affabules....

                                        • Karugido Karugido 30 juin 2018 22:46

                                          @OMAR
                                          Il y a une différence entre le fascisme et ce que vous appelez « le néo-nazisme » (qui est surtout du nationalisme xénophobe dans le cas du FN, il me semble).
                                          Le but de ce dossier est d’étudier le fascisme et non le nazisme ou autres doctrines ajoutant la dimension raciale. 


                                        • kirios 29 juin 2018 08:57
                                          bravo pour votre article !
                                          il nous démontre clairement que pour qu’il y ait démocratie , il faut qu’il y ait communication .
                                          mais la communication faite avec des mots dont la signification est détournée casse l’expression démocratique ....




                                          • Karugido Karugido 30 juin 2018 23:06

                                            @kirios
                                            Merci smiley


                                          • chantecler chantecler 2 juillet 2018 08:22

                                            @Karugido

                                            Pas vraiment d’accord : pour qu’il y ait démocratie il faut une information « libre » et pluraliste , indépendante , ce qui n’est pas le cas aujourd’hui .
                                            Par contre pour « la communication » tout l’appareil médiatique officiel ,tous les politiciens , les lobbies en font .
                                            Ca n’a rien à voir avec l’information . (propagande , éléments de langage , publicité , discours tendancieux stéréotypés,, etc etc ).
                                            Nous sommes à l’ère du TINA néolibéral et néoconservateur...

                                          • Karugido Karugido 2 juillet 2018 13:36

                                            @chantecler
                                            Autant je suis d’accord avec votre constat, autant je ne comprend pas la suite de votre raisonnement.
                                            Comment pouvez vous dissocier « la communication » et « l’information » ?
                                            Il me semble que ça n’a pas de sens, surtout dans le sens large que vous donnez à « information » (en incluant information et propagande - donc de la communication* )


                                          • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 2 juillet 2018 04:36
                                            Le fascisme est excessif....parait-il !

                                            Selon les réactions du moment, on lit souvent et on entend souvent :-Tout ce qui est excessif est insignifiant...
                                            Amusant .. ! N’est ce pas .

                                             smiley 

                                             

                                            • Blé 2 juillet 2018 05:37

                                              J’ai appris à penser ailleurs que dans le cadre d’une idéologie.

                                              En 2018, les français sont moins libres qu’en 1945. La discrimination entre les minorités, entre les genres, entre les classes sociales n’ont pas disparue et le plus grave, la propagande fait tout pour faire oublier que la pauvreté, la misère, le conditionnement des cerveaux et l’abrutissement est d’abord une question de choix économique.

                                              Le capitalisme s’arrange parfaitement avec n’importe quel régime politique sauf avec un régime qui appliquerait réellement comme objectif, l’émancipation des producteurs de richesses. (je ne parle pas des propriétaires des outils de production, qu’ils soient individuels ou sous la tutelle de l’état ne change rien à l’affaire).

                                              En tant que femme, les femmes bien que vivant dans un pays dit démocratique et républicain devaient vivre sous la coupe de l’homme jusqu’en 1974 sans que ces messieurs n’y trouve à redire. Le fiston à ses 21 ans avait plus de droit que sa mère qui l’avait élevée.

                                              Aujourd’hui que la condition masculine se rapproche de plus en plus de la condition féminine tout au moins pour les classes moyennes et pauvres, on nous abreuve de problèmes tel que les migrants, les noirs, les juifs, les pas juifs, les musulmans et les pas musulmans, bref chaque jour les français ont droit à un déluge de propagande loin des charrettes de licenciements, loin des délocalisations qui se poursuivent à la vitesse grand « V », loin des privatisations à tout crin, loin des limitations de liberté individuelle et collective, loin de la casse des services publiques etc...

                                               


                                              • yvesduc 4 juillet 2018 19:42
                                                Merci pour votre article salutaire, tant le qualificatif « fasciste » est utilisé à tort et à travers.

                                                Cependant, il est étrange de commencer votre parcours en écoutant les propos ses partisans déclarés du fascisme. Ceux-ci ne vont évidemment pas dire : « Nous recourrons à la violence et brimerons les minorités ». Même Hitler, après la Nuit de Crystal, a compris qu’il ne fallait pas… Et qu’il fallait agir dans la discrétion (lire l’excellent « L’opinion allemande sous le nazisme », d’Ian Kershaw)

                                                J’avais trouvé un jour, quelque part (je n’ai malheureusement pas noté où), la définition (élargie) suivante, qui a le mérite d’être simple et factuelle et qui définit le fascisme en quatre points :
                                                1. Recours à la violence collective (guerre).
                                                2. Recours à la violence individuelle (contre les opposants).
                                                3. Idéologie suprémaciste (sur des bases nationales, religieuses ou autre).
                                                4. Pouvoir totalitaire (= interdiction des partis d’opposition).

                                                • Karugido Karugido 5 juillet 2018 22:16

                                                  @yvesduc
                                                  Content de voir que ce travail vous intéresse.
                                                  Merci pour la source je regarderai ça de plus près :).

                                                  Ça peut paraitre étrange mais le but est d’aller à la source pour essayer de comprendre la philosophie fasciste dans son ensemble et voir en quoi elle a influencé (ou influence) notre situation actuelle.
                                                  Cependant vous avez raison, les propos restent atténués (le support est un livre de propagande) mais comme vous pourrez le lire dans les prochains articles, ils ne cachent pas non plus leurs opinions pour autant.
                                                  Et si nous regardons la choses sur le plan historique, la violence du fascisme était tout à fait reconnue, admis et soutenue par ses partisans ET ses alliés oligarques d’un grand nombre de pays y compris la France qui l’ont jugé comme nécessaire. (voir les journaux d’époque ou encore« la synarchie »).

                                                  Il me semble que la définition que vous donnez n’est pas fausse mais reste trop large.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Karugido

Karugido
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès