• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Quand les « maquignons » remplacent les « crânes d’oeuf (...)

Quand les « maquignons » remplacent les « crânes d’oeuf »

Sa naïveté le rend presque sympa le p’tit Hervé. Ce n'est pas du très fute-fute, mais l’époque n’appartient plus aux crânes d’œuf. Le personnel politique s'étire vers le bas de gamme et se recrute plus volontiers chez les anciens porteurs de serviettes.

A l’image de Rama Yade, administrateur au Sénat, le bon Hervé a été administrateur des services de l’assemblée Nationale : ça crée des liens. L’homme n’est donc pas un génie ni un premier de la classe, mais il possède certainement un carnet d'adresses satisfaisant. Son bon gros sourire un peu fabriqué et une attirance toute particulière pour les images composées par les communicants de seconde main, font le reste en aiguisant ses prétentions. On se rappelle avec joie la belle prestation en cuisine après sa sortie du gouvernement, casseroles à proximité et tablier en attribut. Cette fois, l'éleveur a choisi le pont de Normandie aux courbes harmonieuses pour figurer en arrière-plan de son petit show presque inaperçu. Les réticences nombreuses de ses amis de papier à faire le déplacement terminent de rendre presque émouvant, attendrissant, ce bon looser qui ne le sait pas encore tout à fait.

Pourtant dès cette première apparition officielle entièrement « pompée » sur celle, il y a 5 ans, de Bayrou quelque part sur un sommet Pyrénéen, les ennuis commencent. Le soir même de l'annonce de candidature, France 2 l’invite au 20h ? Pas du tout ! L’invité se nomme Borloo ; il vient de sortir un livre et cette parution du Valenciennois prime sur la déclaration du Normand. Borloo se réfugie derrière son air "bonhomme endormi" pour ne pas commenter la candidature de son ex-collègue tout en affirmant subtilement que pour lui seules comptent les candidatures susceptibles de gagner ... Pan sur le figurant.

Il suffira d’attendre le lendemain pour entendre une seconde salve tirée cette fois par Patrick Cohen sur France Inter. L'attaque est moins subtile, il ne peut en être autrement avec ce journaliste parfaitement imbu de sa personne et très militant. Mais l’ancien Ministre ne se doutait pas que ses activités d’éleveur pourraient prêter à discussion. C’est d’ailleurs une marotte, chez ces centristes, d’élever des chevaux. Bayrou est une autre amateur équestre bien connu. Le brave éleveur normand aurait vendu un étalon en 2007, pour une somme rondelette selon Le Monde, au cheik Mohammed Bin Rached Al-Maktoum, émir de Dubaï mais également ministre de la Défense des Emirats arabes unis… Il y a discussion, les patronymes s'entrechoquent, comme les agendas : « je ne l’ai jamais rencontré » puis « je lui ai serré la main une fois » … En clair, des histoires de maquignons sans aucun intérêt mais qui laissent augurer d’une campagne bien difficile et en tous les cas très mal engagée. Qui manipule ? Qui ment ? Les photos sont-elles des montages etc. Tout le monde s’en fout à l’image d’ailleurs de la candidature d'Hervé Morin. Décidément la politique est un métier et il n'est pas certain que les éleveurs de chevaux s'y construisent une place reconnue : à quand les quotas ?

Le Blog


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Montagnais Montagnais 29 novembre 2011 11:57

    Agréable billet à lire, qui a presque bien plus d’importance que son sujet.



    • cha c ’est ben vrai/

      nos elus sont du bas de gamme.dans les 50000.

       conseillers municipaux...LA MOITIE N’ A JAMAIS PRIS LA PAROLE.. EN CONSEIL

      CHA C’ EST BEN VRAI


    • iris 29 novembre 2011 12:26

      il ess sympa souriant beau garçon-et pleins d’idées vieille france-il va plair aux personnes agées 


      • LE CHAT LE CHAT 29 novembre 2011 14:04

        il est sympa , et attirant , mais... méfiez vous , c’est un truand


      • LE CHAT LE CHAT 29 novembre 2011 12:58

        un Baylet de droite , il joue des coudes pour avoir son nonos par le boss !


        • penajouir penajouir 29 novembre 2011 13:54

          Il a raison le matou, ce type l’a n’a rien de sympathique, c’est un enfoiré comme tout les autres. Il a ciré les pompes de l’excité et il essaye de revenir par la porte de derrière en voulant nous faire croire comme une vieille p… qu’il est à nouveau vierge. C’est un corniaud qui lèchera la mains du nain quand celui-ci lui jettera les restes… A vomir !


          • phelin 29 novembre 2011 15:01

            Encore un qui veut aller plus haut que la hauteur de l’échelle. Mais que veut t- il vraiment ?

            Avant hier « associé » à bayrou, hier à Sarko. Et demain ? Il navigue.............On ne sait trop òu il va.

            C’est spectaculaire le pont de normandie(quoi que) mais ça ne vaut pas : Du haut de ces pyramides.......Bonne chance pour l’espérance....


            • Jean 29 novembre 2011 17:59

              En finir avec les partis donc les lobbies, les (fausses) luttes de la caste politique dont le citoyen a « soupé ». Ras-le-bol du grenouillage de cette caste.

              Il faut en finir par la démocratie, et non un ersatz.

              La révolution a commencé en 1789, elle finira en 20..

              En finir avec les lobbies banquiers, pharmaceutiques, ..., medef, plus de prises pour eux sur les assemblées, plus de pouvoir personnel, de corruption (pas le temps, etc.)

              Depuis des siècles, nous sommes conditionnés à être dominés par des rois, pouvoirs personnels, ...

              On se fait croire à nous-mêmes qu’ il n’ y a pas d’ autres solutions (encouragés par l’ oligarchie et les obscurantismes religieux qui font bon ménage), des exemples contraires existent de plus en plus (démocraties même partielles) dans le monde, même si encore rares.

              Re : Il faut en finir par la démocratie, et non un ersatz.

              http://www.democratiedirecte.fr/

              http://www.dailymotion.com/video/xl...

              http://www.dailymotion.com/video/xi...


              Un parti sans étiquette
              pourrait rafler les voix des abstentionnistes, déçus etc.
              (y a du monde) ; un président alors élu est chef de la police et des armées, en outre il peut dissoudre les assemblées, donc bousculer l’ oligarchie et instaurer une nouvelle constitution, à la Suisse (même en mieux).

              On peut imaginer dans les petits bourgs, un conseil municipal sans élus, mais constitué des citoyens eux-mêmes, le maire est élu pour un court mandat en tant qu’ exécutant, et contrôlé.

              Les grandes villes ...un conseil de « tirés au sort », un maire élu (court mandat et non renouvelable ? ou une fois) exécutant et contrôlé.

              Idem au niveau de l’ Etat, un président élu (court mandat non renouvelable) exécutant des décisions d’ une constituante de "tirés au sort", aidé de ministres, et aux pouvoirs limités (par ex. urgence militaire avec compte à rendre), et très contrôlé.

              Bien étudier les thèses (liens) qui font leur chemin.

              Et les bienfaits de la démocratie, en perspective : les « jeunes » participent à la vie de la cité au lieu de brûler des voitures, parité homme/femme assurée (en moyenne par le tirage au sort), les luttes de classe disparaissent (ne reste que des sollicitations à la constituante), ... (liste non limitative)

              Manifestement un nouveau parti sans étiquette à voir...http://www.lepf.fr/


            • ecophonie ecophonie 30 novembre 2011 09:45

              Devant ce pont de Normandie, il a dit penser à ses 2 grands pères qui ont chacun été maire. A ce moment là sa candidature m’a fait penser à un complexe d’oedipe.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires