• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Quelques homards plus tard, où en est l’écologie gouvernementale (...)

Quelques homards plus tard, où en est l’écologie gouvernementale ?

 

Après le départ de Hulot, la création d’un Conseil de défense écologique, le départ d’un marquis aux petits pieds pourtant blanc comme neige près à se rallier à toutes les causes pour peu que cela lui permette de faire briller sa particule au firmament de la vacuité politique, et enfin la nomination d’une techno qui cumule transports et écologie, essayons de faire un point.

Depuis que Macron a décidé que le bon niveau pour l’écologie, c’était l’Europe c’est peu de dire que la présence d’un Ministre de l’écologie dans le gouvernement n’est pas utile sinon pour signer en catimini des arrêtés favorables à la chasse et autres dérogations à la règle pour des agriculteurs qui construisent des retenues sans autorisations.

Tout se décide donc (ou pas) au Conseil de défense écologique qui est à l’écologie ce qu’est l’IGPN à la police, c’est-à-dire que cela permet de ne plus traiter les questions à chaud mais de les délayer dans le temps en espérant que les victimes oublieront.

Nous sommes dans la gestion du temps politique, donc court, alors, on bricole, on diffère, on analyse, on créé des groupes de travail dans lesquels les défenseurs de l’environnement seront minoritaires, on met en avant le bio en oubliant de verser les aides, ou bien les circuits courts qui n’offrent pas toujours les garanties sanitaires nécessaires, on communique sur la nécessité de fermer le robinet quand on se brosse les dents.

Devant la presse, on s’interroge sur le modèle agricole, les cultures gourmandes en eau, ou les systèmes d’irrigation plus économes, mais sans jamais se donner les moyens de réformer la politique agricole. On pose des questions juste pour dire qu’on est bien au courant des difficultés mais qu’on n’y peut rien, la FNSEA et les Chambres d’agricultures dirigeant de fait la politique agricole du pays.

Cela donne des choses cocasses comme le creusement en toute illégalité d’une retenue d’eau financée par la chambre d’agriculture du Lot et Garonne sans que les autorités ne bronchent ou si peu : tout cela devrait être régularisé a posteriori…

Autre cocasserie, l’assèchement progressif de la Gartempe dans la Creuse a conduit le Maire d’une commune a inciter ses administrés à acheter le l’eau en bouteilles plastiques : elle est pas belle la vie ? Les industriels comme Nestlé qui pompent sans retenue nos nappes phréatiques (alors que l’eau devrait être un bien commun) et se font des bénéfices importants, vont pouvoir les accroitre sur le dos des consommateurs, sans que l’on se pose la question des responsabilités du manque d’eau. Comble de l’humour noir, il se trouve des habitants concernés se disant prêts à faire un effort, et donc à payer, sans se poser de questions.

Autre bel exemple de la gestion à court terme, mais qui commence à s’éterniser (plus de trente ans tout de même, que le problème existe), les algues vertes qui prolifèrent sur le terreau des rejets et de la pollution agricole. Chaque année, on entend dire que les choses s’améliorent, sauf que cette année, c’est la cata et que même l’usine de traitement de Lantic (22) a dû fermer ses portes devant l’afflux de déchets ramassés sur les plages. A part le décès reconnu imputable aux algues vertes d’un conducteur de camion affecté au ramassage des algues vertes échouées sur les plages, les autres incidents (mort d’un cheval, d’une harde de sangliers) démontrant bien la dangerosité de l’hydrogène sulfuré que dégagent les algues en pourrissant sur les plages sont largement sous-estimés. Ce sont donc des panneaux interdisant l’accès aux plages, l’argent dépensé par les communes et le manque de recettes du tourisme qui font office de réponse définitive aux questions.

L’agriculture, les ressources en eau, les méfaits des pollutions liées aux rejets et traitements des sols, tout cela fait déjà beaucoup, mais il y a une contrainte moins connue concernant l’agriculture : préserver les terres en évitant l’étalement urbain… Les établissements publics fonciers prélèvent une taxe sur les ménages affectée à des aménagements dans le domaine de l’habitat destiné à préserver (donc, densification urbaine) le terrain de jeu de l’agriculture intensive.

Tout cela serait bien si ce dogme de la préservation n’avait pas d’effets pervers. Comment faire comprendre au pékin moyen que préserver des terres agricoles chargées en nitrates, glyphosates et autre pesticides s’inscrit dans une démarche écologique ? Comment faire comprendre à ce même pékin que cette politique provoque une hausse des coûts de l’immobilier et la raréfaction des biens ? Ce qu’il comprend très bien ce pékin moyen, c’est qu’obligé de se loger en périphérie à 20 bornes de son travail, il devra prendre sa bagnole, en changer souvent s’il veut avoir la bonne vignette crit’air. Au final ça lui coûtera cher, parce que le dogme de la préservation des terres agricoles empêchera la construction de voies dédiées aux transports collectifs qui lui rendraient bien service pourtant… La trottinette et le vélo ne sont pas une réponse à tout.

Autre effet pervers, la rénovation urbaine qui touche désormais toutes les communes situées dans des grosses intercommunalités et qui aboutit à la densification de l’urbanisme et l’accroissement des populations (sans solutions nouvelles de transports collectifs) par la suppression de zones vertes et par conséquent à la création d’ilots de chaleur lors des canicules. Bel exemple d’incompatibilité entre les projets d’urbanisme et la gestion au quotidien des effets du réchauffement et l’absence de réponse en matière de mobilités.

Bon, ne soyons pas complètement pessimistes, le CETA et le Mercosur, vont bientôt mettre de l’ordre dans tout cela puisque la pollution liée à notre modèle d’agriculture intensive sera externalisée dans les pays de ces nouveaux partenaires commerciaux. Le problème sera réglé puisque nous importerons les mêmes produits pollués que nous continuerons de manger et nous en ferons subir les conséquences à des populations lointaines. Cela s’appelle externaliser. Notre pays sera bientôt un éden, pays de référence en matière de culture bio moins gourmande en eau et en espaces. Nous pourrons à nouveau investir dans des voies réservées pour les transports en commun et sur nos routes ne circulerons plus que des véhicules électriques qui seront bientôt les seuls à bénéficier de la prime à la conversion… De nouvelles opportunités s’ouvriront peut être alors pour le transport ferroviaire permettant l’accroissement du fret et la diminution du nombre de camions avec ferroutage obligatoire. Bon, nous sommes loin de tout cela mais c’est peut-être ce schéma qui est en germe chez nos docteurs Folamour gouvernementaux. Pour l’instant, constatons simplement que la nouvelle Ministre de l’écologie est en train de torpiller la ligne du train des fruits et légumes entre Perpignan et Rungis. Le court terme, toujours…

Que faire pour diminuer les gaz à effets de serre liée aux bâtiments ? Dans ce domaine il suffit de décortiquer les dispositifs mis en place pour prévoir un fiasco en ce domaine. La gestion de fait du dispositif a été déléguée au secteur privé. Un véritable harcèlement téléphonique est en œuvre pour vous proposer l’isolation à 1 euro et les méthodes sont loin d’être honnêtes puisque les appelants se font passer pour des autorités administratives (Etat, Région, département, agence,…) pour vous convaincre d’isoler votre maison même si c’est déjà fait et même si vous n’y avez pas droit (plafond de ressources). Ils oublient de vous dire qu’une fois la surface (limitée) prévue isolée, il vous faudra passer à la caisse si vous voulez faire le reste. Grosse arnaque, donc, et tout cela avec l’accord de l’Etat et grâce à l’incompétence du système Bloctel qui ne régule absolument pas ces appels téléphoniques litigieux.

Et si on voulait définitivement se convaincre de l’inefficacité du dispositif, il suffit de constater que Mme Borne, la nouvelle Ministre de l’Ecologie (sic) s’est opposée à un amendement parlementaire au projet de loi Climat Energie, interdisant la mise en location des passoires thermiques à partir de 2023. Il ne faut surtout pas désespérer les bailleurs privés vont donc pouvoir continuer à louer leurs taudis thermiques. Ce sera pour plus tard, après la prochaine échéance électorale… avec une date de mise en œuvre dépassant la fin du prochain mandat pour que les nouveaux venus au pouvoir puissent abroger le texte, ce qui permettra aux tenants actuels du pouvoir de dénoncer « une forfaiture » et « une attaque sans précédent contre la planète »…

Interchangeables, et toujours sous l’influence des lobbies qui leur promettent les pires conséquences en matière d’emplois si des mesures trop contraignantes sont mises en œuvres, nos petits marquis ministériels et leurs godillots parlementaires sont juste là pour parler et dire que demain on rasera gratis et pour se faire réélire et profiter de la cantine, pas pour être efficace. 

C’est le Ministère de la Parole qui s’agite et produit du vent. Pas besoin de crédits affectés à ce Ministère. A défaut de mesures cohérentes, on continuera de taxer en faisant croire que c’est bon pour la planète.

C’est la politique du brumisateur, de la gourde, de la fin du coton-tige et des pailles en plastique, du mousseur de robinet, et de la brosse à dents au manche en bambou. C’est dire si le climat va s’améliorer !

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

71 réactions à cet article    


  • oncle archibald 28 juillet 16:28

    "C’est la politique du brumisateur, de la gourde, de la fin du coton-tige et des pailles en plastique, du mousseur de robinet, et de la brosse à dents au manche en bambou« . Tellement vrai !

    Et »en même temps" les énormes navires porte containers crachant leurs merdes noires, résidus de combustion des fuels lourds les plus dégueulasses et non taxés, nous amènent tout ce qui se fabrique en Asie en tapant sur des gosses qui ne vont pas assez vite pour le meilleur bénéfice des multinationales et l’inéluctable montée du chômage dans les pays occidentaux dits développés.

    C’est dire si le climat et d’une façon plus générale la qualité de vie des hommes qui peuplent notre bonne planète vont s’améliorer !


    • Michel DROUET Michel DROUET 28 juillet 19:12

      @oncle archibald
      Bonjour oncle archibald
      Le capitalisme c’est la mutualisation des pertes et la privatisation des bénéfices. C’est aussi ce que vous décrivez en matière d’externalisation des risques vers les plus pauvres à la législation si accueillante et au droit du travail inexistant. 


    • Le421 Le421 29 juillet 18:55

      @oncle archibald
      Et bon sang... C’est pas faute d’avoir essayé de l’expliquer.
      Et quand je vois, je sais pas, comment dire, le ramassis de cons qui, à cinq minutes près, changent d’avis comme de chemise !!
      15H10, vive les gilets jaunes, 15H15, y’a plein de boulot partout et que des feignants qui ne veulent pas bosser.
      C’est grave docteur ??

      Mettre Borne à l’écologie.
      C’est comme le paysan qui achèterait un renard pour surveiller ses poules...
      Plus c’est gros, plus ça passe !!


    • germon germon 30 juillet 08:35

      @Le421
      plus c’est gros, plus les Français le gobent.


    • germon germon 30 juillet 08:39

      @Le421
      15H10, vive les gilets jaunes, 15H15, y’a plein de boulot partout et que des feignants qui ne veulent pas bosser.

       Mais les Gilets Jaunes sont des Français. Ils se sont fait « couillonner » par LREM.
      Ils n’avaient qu’une revendication à défendre « Macron REVOCATION » maintenant c’est trop tard


    • Michel DROUET Michel DROUET 30 juillet 09:21

      @germon
      Les français se sont fait « couillonner » par LREM.... comme avant par Hollande et par Sarkozy.
      Je me félicite chaque jour un peu plus de m’être abstenu d’aller voter.


    • germon germon 30 juillet 12:58

      @Michel DROUET
      Je me félicite chaque jour un peu plus de m’être abstenu d’aller voter.

      Et moi d’avoir voté. Sinon mon père mort suite conflit de 1939 serait revenu me botter les fesses smiley


    • biquet biquet 30 juillet 18:00

      @Michel DROUET
      Et s’il y a le RIC, irez-vous voter ?


    • Michel DROUET Michel DROUET 30 juillet 18:48

      @germon
      Le RIC, quel RIC ? Il est où le RIC ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 juillet 17:46

      mais sans jamais se donner les moyens de réformer la politique agricole.

      C’est la PAC, elle convient aux pays de l’ Est à bas salaires ou à l’ Espagne qui n’a pas de SMIC agricole, et qui inonde le marché français de fruits et légumes.

      Comme il faut l’unanimité des 28 pays, ces pays ne voteront jamais pour changer la PAC. Rien ne peut changer dans la définition de la PAC, sauf à décider de sortir de l’ UE. Un pays seul ne peut pas changer un Traité, ni plusieurs d’ailleurs.

      La PAC était contenue dans le Traité de Rome.

      J’ai exposé le détail sur la PAC dans les commentaires sur le billet concernant les Centres Leclerc. Et ce que l’on peut faire en agriculture en sortant de l’ UE.

      Les Traités européens sont ultralibéraux, ils sont incompatibles avec des mesures écologiques. Il va bien falloir que les Français se rendent à l’évidence.


      • Michel DROUET Michel DROUET 29 juillet 08:17

        @Fifi Brind_acier
        Bonjour Fifi
        C’est bien pour cela que je dis que les gouvernements ne gouvernent plus rien et que c’est le pouvoir économique et financier qui est à l’oeuvre.
        L’UE fait partie de ce système mondialisé et y participe avec sa technocratie béate qui pense que le marché est la solution à tout alors que les états devraient retrouver une part de leur souveraineté et ne pas être soumis aux règles d’unanimité politiques ou économiques qu’ils se contentent de faire appliquer.
        Tout les renoncements que j’indique dans mon article ainsi que la vacuité des mesures prises en matière de développement durable découlent de cette soumission.
        Les traités européens ne sont qu’une partie du dispositif de mondialisation à l’oeuvre et de la perte de souveraineté des états qui va, comme vous l’indiquez jusqu’à la création de tribunaux d’arbitrages privés pouvant condamner des états (un comble).
        J’ai voté non en 2005 au traité européen. Je me sens tout à fait à l’aise pour dénoncer l’action de l’UE, mais le mal est plus profond car c’est au niveau mondial que les choses se passent.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 juillet 08:13

        Tiens, mon 2e commentaire a disparu !?


        • Michel DROUET Michel DROUET 29 juillet 08:19

          @Fifi Brind_acier
          Il était bien dans ma boite mail et je viens à l’instant d’y répondre par le post ci-dessus...


        • Michel DROUET Michel DROUET 29 juillet 08:25

          @Fifi Brind_acier

          Pour la compréhension de mon post, voici celui que vous m’avez adressé :

          @Michel DROUET, bonjour,

          Je suis d’accord avec une partie de votre texte, l’Etat est responsable des permis de construire, du grignotage des terres cultivables, du traitement des eaux, des lisiers et des déchets, de ne pas avoir remplacé les wagons frigo du train des primeurs, de l’entretien des infrastructures (des milliers de ponts menacent de s’effondrer), et des transports en commun. Tout cela dépend de la dépense publique, et ce gouvernement a fait d’autres choix budgétaires.

          Pour envisager des mesures importantes dans le domaine de l’écologie, il devrait légiférer, mais il se heurte à 2 obstacles :
          1/ La primauté absolue du droit européen sur le droit des Etats.
          — Impossible de changer la PAC, à cause de l’unanimité prévue dans les Traités.
          — Impossible d’empêcher les Chinois d’acheter des terres agricoles, le capital doit circuler librement, s’ investir où ça l’arrange, ce qui neutralise la SAFER.
          — Impossible de refuser les directives européennes. La France a payé 10 millions d’euros pour avoir tardé à transcrire une directive sur les OGM. La Belgique vient d’écoper de 5000 euros de pénalités par jour de retard pour sa lenteur à installer la 5G, par exemple.

          2/ Le CETA, et les tribunaux d’arbitrage privé. C’est pire encore, les multinationales peuvent empêcher toute législation qui fait de l’ombre à leurs intérêts et à leurs profits. Supposons que les Français ne veuillent plus de la PAC industrielle, des OGM, de la 5G, ou exigent de grandes lois sur l’écologie, impossible de légiférer sur ces questions.

          Il ne s’agit plus de Ministres de l’écologie, X ou Y. Quand un pays ne peut plus faire ses lois, ni avoir sa justice, ce n’est plus un pays souverain. Les décisions sont dictées par d’autres, qui ont d’autres intérêts. L’écologie n’est donc pas la priorité, la priorité, c’est le retour à la souveraineté, d’abord.

          ** OGM la France condamnée à payer 10 millions d’euros.

          ** Condamnation de la Belgique sur la 5G.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 juillet 09:44

          @Michel DROUET
          Merci pour votre réponse, oui au niveau mondial il y a des forces financières que l’on retrouve dans les lobbies à Bruxelles et les grandes institutions genre la Trilatérale. Mais pour se défendre, seuls les pays souverains peuvent peser.
          Ils peuvent se rassembler sur un sujet pour mieux se défendre, par exemple avec l’ Inde, ou la Russie ou la Chine.

          Par exemple le CETA, ce n’est pas la France qui a négocié, c’est la Commission européenne. Pareil à l’ OMC, ce sont les Commissaires européens qui négocient au nom de tous les pays européens.

          Quand on n’a plus son mot à dire, on ne peut s’allier avec personne et on ne pèse plus rien.


        • Old Dan Old Dan 29 juillet 10:00

          (Bon article lucide...)

          Si vous êtes concerné ou si vous êtes « jeunes », j’vous invite à replay ce truc :

          (C’est court et clair)

          https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-7h50/l-invite-de-7h50-29-juillet-2019


          • Michel DROUET Michel DROUET 29 juillet 10:42

            @Old Dan
            Je ne suis plus tout jeune mais j’ai été très intéressé par le lien que vous joignez.
            La notion de bug cérébral, notre dépendance à la croissance, les injonctions dont nous sommes la cible et l’esclavage qui en découle, tout cela me semble très intéressant.
            J’ai également apprécié le court termisme du politique, notion dont je parle dans mon billet.
            Et comme il ne faut pas attendre grand chose du politique, il faut interroger nos comportement personnel et surtout sensibiliser les plus jeunes.
            La volée de bois vert dont a été victime Greta Thumberg a ceci d’intéressant c’est que ses détracteurs commencent à voir peser sur eux le regard critique de leur progéniture qu’il ne considère pas comme des « majeurs responsables ». Cela les change des discours creux entre adultes et ça leur fout la trouille d’être potentiellement interpelés par leurs enfants lors des repas de famille.
            C’est bien l’éducation qui est la clé du problème.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 juillet 11:03

            @Michel DROUET
            S’il y a bien un groupe social qui consomme plein pot, ce sont les jeunes... Je serais curieuse de savoir comment ils envisagent la décroissance de leur consommation...

            Ce que leur conseille le capitalisme vert, c’est de consommer encore plus, mais dans des entreprises « vertes & durables », genre IKEA, qui utilise des forêts durables, des éoliennes et des panneaux solaires, afin qu’ils ne sentent pas coupables :

            « de continuer à développer notre entreprise, mais de la développer de manière plus durable ». Traduction : Ikea vous vendra plus de meubles et d’accessoires de maison, mais il fera plus d’efforts pour que vous ne vous sentiez pas coupable. C’est pourquoi les rapports d’entreprise de l’entreprise sont agrémentés d’exemples d’initiatives de développement durable, allant de la vente d’éclairages exclusivement compatible avec les LED à la consommation responsable de poisson à la cafétéria. »

            Ce serait plus écologique d’acheter ses meubles et sa vaisselle chez Emmaüs ou dans les vide greniers que d’enrichir la multinationale Ikea, non ?


          • Michel DROUET Michel DROUET 29 juillet 11:12

            @Fifi Brind_acier
            Oui, mais je pense sincèrement que la prise de conscience se fera par les jeunes.
            Quant à la politique déculpabilisante des entreprises, cela s’appelle le green washing. Mac Do à repeint ses façades en vert pour faire gober aux consommateurs qu’elle était une entreprise responsable...
            Le troc, les recycleries et les dépôts ventes sont une bonne alternative.


          • JC_Lavau JC_Lavau 29 juillet 12:14

            @Michel DROUET. Ah ? Tu as vu des jeunes se rendre indépendants de la propagande ?
            Première nouvelle.


          • Michel DROUET Michel DROUET 29 juillet 12:25

            @JC_Lavau
            Faut ouvrir les yeux, comme pour l’écologie, tout simplement. Par contre, il y a aussi des vieux totalement immergés dans la propagande et qui n’imaginent même pas de voir des jeunes prendre en mains leur destinée.


          • JC_Lavau JC_Lavau 29 juillet 12:42

            @Michel DROUET. Donc tu te sens exonéré de la tâche d’examiner la propagande, ni qui dirige la propagande ?
            Encore moins quels sont les buts de guerre de ces marionnettistes...


          • Michel DROUET Michel DROUET 29 juillet 13:36

            @JC_Lavau
            Pas du tout. J’essaye de pointer là où ça fait mal.
            Je me sens surtout exonéré de donner des leçons aux autres...


          • JC_Lavau JC_Lavau 29 juillet 13:45

            @Michel DROUET. D’une main, ces marionnettistes exaspèrent la guerre sexiste, d’une autre main ils exaspèrent les guerres de religions zécolos, et toi tu approuves que d’une troisième main ils exaspèrent la guerre des âges, etc.
             
            Le grand bénef est que toutes ces guerres là sont des guerres civiles contre les peuples à annuler.
             
            Trafiquante de drogues, la C.I.A. récupère facilement sa mise de fonds initiale.


          • JC_Lavau JC_Lavau 29 juillet 13:53

            @JC_Lavau. J’oubliais : grâce à la dictature de l’émotion dans tous les media aux ordres, guerre ouverte contre les instruits et contre tout esprit analytique.


          • Michel DROUET Michel DROUET 29 juillet 15:17

            @JC_Lavau
            Finalement, cela devient aussi imbitable que les propos de Baldis 30. Il ne faut pas se moquer des autres...


          • baldis30 29 juillet 15:24

            « @Michel DROUET
             »imbitable que les propos de Baldis 30.« 
             mes propos seraient imbittables ... bigre.... et en quoi ..... facile de dire »j’ai rien compris" ... pour critiquer ensuite ...
             par exemple publier ( date de parution six semaines avant l’événement, date d’écriture quatre moi auparavant) que ce qui était connu pouvait se reproduire .... et s’est reproduit .... c’est imbittable ..... là on se trouve pour différentes raisons dans une situation qui hélas autorise à prendre un certain nombre de précautions bien avant ...


          • Michel DROUET Michel DROUET 29 juillet 15:31

            @baldis30
            J’ai repris le terme employé par JC LAVAU pour qualifier ses propres propos. Comme vous avez pu le remarquer mon propos concernant votre post était plus mesuré. Je préfère dire que je n’ai pas compris plutôt que de porter un jugement de valeur sans avoir saisi le sens d’un commentaire. Pour moi, qui ne suit pas forcément toujours clair, il s’agit simplement d’une invite à développer afin d’établir un débat serein.


          • arthes arthes 29 juillet 15:32

            @Michel DROUET

            Je suis complet en phase avec ce qu’avance JC Lavaud...Vous devriez y songer...Enfin, faut pas être naïf.
            Le nouveau endocrtinnement sera sur le thème écolo et passera par une idéologie de plus qui se présentera comme une « vertueuse prise de conscience des jeunes » pour mieux les orienter/manipuler vers je ne sais quoi qui ne les rendra pas moins « falourds » ....Opportunité par rapport à une évidence, dont les anciens prennent conscience : Nous polluons la planète.
            Dommage que l’on ne parle pas davantage de la surpêche que du climat, car sur la surp^che on peut agir dans l’immédiat, cela ne dépend que de nous, alors que le climat.....


          • Eric F Eric F 30 juillet 11:32

            @Fifi Brind_acier
            "S’il y a bien un groupe social qui consomme plein pot, ce sont les jeunes 

            [...] Ce que leur conseille le capitalisme vert, c’est de consommer encore plus, mais dans des entreprises « vertes et durables »"
            En effet, c’est désormais le slogan néo-consumériste (la fin du présent article évoque les brosses à dents à manche de bambou), il faut du bio (prononcer billot) et du vertueux (prononcer vertuheux). Le symbole ; mettre à la case des voitures récentes pour acheter au prix fort une voiture électrique (rarissime sur le parc) ou hybride (qui consomme pour produire son électricité) à coup de subventions publiques. La consommation d’électricité bat tous les records car la domotique a proliféré (plus un seul voisin qui n’a son portail électrifié), et le climatiseur est présenté comme indispensable. Mais par canicule, aucun vent pour les éoliennes, et l’’efficacité des panneaux solaires chute avec la chaleur (eh oui). Petit constat : avec l’interdiction des produits désherbants pour les particuliers, de plus en plus de gens font goudronner leur allée (mais le champ voisin est glyphosaté à grands jets)


          • Michel DROUET Michel DROUET 30 juillet 14:55

            @Eric F
            Paradoxe, paradoxes...


          • biquet biquet 30 juillet 18:04

            @JC_Lavau
            « guerre ouverte contre les instruits et contre tout esprit analytique. »
            Les pires cons sont ceux qui sont sûrs d’eux, car ils ne s’en rende même pas compte.


          • baldis30 29 juillet 10:25

            bonjour,

             « l’assèchement progressif de la Gartempe »

            Comme tous les cours d’eau grands ou petits dont les bassins versants ont été abusivement reboisés dans un but industriel avec des espèces très « hydrophiles » !

            J’ai cité dans d’autres réponses le bassin de la Dore qui est caricatural, par la déprise agricole au profit de la forêt minière ( appelons les choses par leur nom)... La Gartempe, et bien d’autres sont de même ... dans un Massif Central devenu désert vert en deux générations (1950/2000). Cette démarche insidieuse parce invisible à court et moyen termes est bien plus pernicieuse que toute autre en matière d’approvisionnement en eau ... Civens offrait des garanties que par exemple et vu sur le terrain la retenue ( hum ... hum.... pas longtemps... pas longtemps... quelques heures peut-être ou plus probablement quelques minutes seulement ) située sous le ballon d’Alsace, sur les territoires de E .... et G.... ne présentait pas .... et pourtant .... Sur le plan administratif le rapport Martin publié à la D.F. est éloquent  ! La partie technique ne l’est pas moins à mon sens personnel ! 

            Avant il y avait l’hydraulique enseignée , telle qu’elle fut crée au départ par Archimède, enrichie par les romains, géométrisée par Bernoulli et poursuivi dans le cadre de la mécanique rationnelle par un tas de personnes aux noms oubliés (Navier, Stokes, Darcy, Froud, Reynold...). Maintenant il y a l’hydraulique verte après qu’il y eut la tentative sénatoriale de l’hydraulique « Gregory » (du nom du rapport du Sénat de 1976) guère différente et au moins aussi dangereuse ....

            Et ceci a des répercussions sur une autre matière qu’on appelle « hydrologie »....

            Il parait, mais ce doit être une apparence, que nous sommes au pays de M.PARDE... je ne m’en serais pas douté ... Il me semblait également, mais à l’évidence c’était une erreur « kolossale » qu’on était au pays de Monsieur de Mardigny dont on peut dire qu’il codifia au moins en en partie et en quelques lignes une méthodologie d’étude. .... Quels stupides ces personnages !?

            Aaaah ! s’ils avaient connus les grands hydrologues de couleur verte... géniaux ... méconnus et écrasés par les instances académiques...... Heureusement qu’ils leur restent la possibilité de coloniser subrepticement des sociétés savantes .... qu’est-ce que je raconte ... qu’est-ce que je raconte ....

            J’attends avec une impatience tranquille la prochaine catastrophe hydraulique ... ce sera dommage pour les victimes et leurs familles auxquelles par avance je présente mes condoléances ... mais la société verte ne l’aura pas volé !


            • JC_Lavau JC_Lavau 29 juillet 10:34

              @baldis30. Tu ne peux plus t’empêcher d’éructer des allusions imbittables.
              Ecrire proprement et lisiblement, est-ce au dessus de tes forces, ou en dessous de ta grandeur ?


            • Michel DROUET Michel DROUET 29 juillet 10:45

              @baldis30
              J’avoue que j’ai également eu du mal à saisir votre propos.


            • JC_Lavau JC_Lavau 29 juillet 12:11

              @baldis30. Les feuilles et le bois d’un arbre n’incorporent qu’une petite minorité de l’eau qu’ils absorbent. De loin le plus gros est évaporé par les stomates, donc restitué à l’atmosphère. Pour le reste, ces grandes végétations sont les meilleurs ralentisseurs de crues, et d’abord des crues d’orages : le temps de restitution à l’écoulement de surface se compte au minimum en heures, et en jours, semaines voire mois si le sol est profond.

              OK, les renouées du Japon incorporent plein d’eau, sans beaucoup se fatiguer à faire du squelette ligneux. Ce qui concourt à leur caractère envahissant.
               
              Tu éructes contre les forêts minières, optimisées voici longtemps pour faire des poteaux de mines. Je n’objecte pas à tes objections. Mais nous attendons tes contre-propositions. Considérer aussi les effets drastiques sur l’évolution du sol sylvestre, des plantations serrées de résineux : podzolisation.
              Je n’ai pas oublié qu’en Margeride  sans doute vrai en bien d’autres coins du Massif Central  « Si c’est des résineux, c’est tout à l’Etat, si c’est des fayards, c’est des particuliers ». Ce qui pose bien des questions quant aux responsabilités sur les filières de bois d’oeuvre. En charpente domestique comme en charpente navale, je serais fort désireux de voir des plantations d’ormes, si ces derniers n’étaient si vulnérables et bientôt éteints par la maladie. C’était un bois de grand choix.
              Qu’il n’y ait plus guère de géographes économistes n’implique pas que le besoin en soit éteint ; juste que les structures étatiques ou para-étatiques sont défaillantes.
              Comment corriger cette dégringolade ? Autre bonne question.


            • baldis30 29 juillet 15:25

              @JC_Lavau

              je sais tu n’as rien compris ... et pourtant tout est clair .... et ce n’est pas d’aujourd’hui ....


            • baldis30 29 juillet 15:29

              @Michel DROUET
              bonsoir
              .... je n’invente rien surtout en évoquant un rapport publié à la D.F. , donc par l’Etat lui-même concernant le bordel administratif ayant présidé à une belle rupture dont on ne veut plus parler ... Si on veut parler de risques il faut commencer par ne pas oublier ce document .... encore que Martin dans ce cas et dans un autre cas (Martin-Mazière sur une ville et une préfecture) ont fait usage de termes feutrés mais bien symboliques. 


            • JC_Lavau JC_Lavau 29 juillet 17:16

              @baldis30. On le saura, que tu n’as jamais enseigné, et n’en a jamais appris la discipline, contraignante.


            • JC_Lavau JC_Lavau 29 juillet 17:16

              @JC_Lavau. ... en n’en as jamais appris la discipline.


            • baldis30 30 juillet 08:59

              @JC_Lavau
              bien à foutre ... il y a des démarches qui sont bien plus pédagogiques que l’ânonnement du bachotage en « expliquant tout » pour ne rien signifier et n’ouvrir aucune voie ...
              je fais exactement l’inverse suivant en cela la meilleure pédagogie possible celle qui demande des efforts de la part du récepteur
              cela demande des efforts de réflexion et de connaissance ... un philosophe l’a dit bien avant moi ...


            • Michel DROUET Michel DROUET 30 juillet 09:18

              @baldis30
              A mon avis, Agoravox, n’est pas le meilleur support de publication pour la diffusion de votre pensée et à votre conception de la pédagogie. Votre ambition en ce domaine ne me semble pas adaptée à la production et au lectorat de ce site.
              Bien à vous.


            • baldis30 30 juillet 12:44

              @Michel DROUET
               vu le nombre de connerie que j’ai pu lire sous différents claviers , cela peut être effectif ...


            • ZenZoe ZenZoe 29 juillet 11:06

              Hier aux infos, on parlait d’un projet de parc de loisir dédié au surf pas loin de Nantes.

              Construit sur de bonnes terres agricoles, il aura pour attraction principale une immense vague artificielle à grands renforts d’eau fraiche. Tout ceci à quelque 7 km de la mer. Une aberration totale !

              Et vous savez quoi ? Les locaux sont 100% pour. « Comme ça, les jeunes, ils pourront faire du sport », dit une dame. « Comme ça, on aura un peu d’activité dans la ville, dit une autre ».

              Il y a de quoi se taper la tête contre les murs de tant d’aveuglement. Des associations écolos ont déjà préparé l’opposition, et je leur souhaite bien du courage ! L’écologie en France, c’est pas gagné.


              • Michel DROUET Michel DROUET 29 juillet 11:14

                @ZenZoe
                Oui, c’est à Saint Père en Retz, le sommet de la connerie humaine et du manque de réflexion des habitants au nom de « l’attractivité de la commune »


              • baldis30 29 juillet 15:45

                @ZenZoe
                 bonsoir, .....
                Oserais-je dire que vous n’avez pas compris ! Ce serait méchant ..... très méchant !
                Des montages comme celui-là c’est du classique dans le recyclage d’argent pas propre ( je n’ai pas écrit « argent sale », qui serait une injure grave mais « argent pas propre », ce qui est un constat ) .
                On monte un projet, par exemple éolien, ou touristique, ou station de ski, ou zone hôtelière avec terrain de golf... on y intéresse ( Ô le vilain terme !) des gens bien placés, on fait un apport d’argent frais ( sortant du frigo par exemple pour éviter qu’il pourrisse ou se salisse) accompagné de prêts, aides, subventions, ...... ça ne marche pas ..... donc faillite .... mais voilà... voilà.... Que les communautés locales ou régionales veuillent bien reprendre pour le montant des dettes plus une indemnisation (ou équivalent) pour rachat dont on ne sait quel matériel, clientèle, droits divers .... avec de l’argent subitement devenu propre .... meuh non, meuh non cela n’existe pas et surtout cela n’a pas tenté d’exister .... comme disent les vaches en regardant passer le petit train de ...... heureusement que l’on a mis des œillères aux vaches ...


              • ZenZoe ZenZoe 29 juillet 16:17

                @baldis30
                Je ne connais pas les dessous malpropres du projet en question, c’est vrai, mais mon commentaire visait plutôt l’acquiescement de la population locale à ce type de projet, si complètement à côté de la plaque qu’on en a les bras sciés.
                Un parc de surf à 7 km de la mer, quand même !!


              • baldis30 30 juillet 09:11

                @ZenZoe
                « l’acquiescement de la population locale »
                bonjour,
                 Facile à obtenir ... quelques pénétrations dans les associations locales, ici probablement celle des jeunes ou sportives, par entretiens adroits, voire complicité involontaire des correspondants locaux des journaux. Miroir aux alouettes des emplois crées .... en langage personnel même pour du bord de mer j’emploie le terme « emplois de perchmen » en référence à ce qui se passe dans bien des stations de ski ... emplois sans formation ( pas plus de deux heures dont un quart d’heure pour apprentissage de l’appui sur le bouton « arrêt d’urgence »).
                L’adhésion résulte d’un décalage entre les niveaux d’instruction des dirigeants de la Société et du Peuple ... Aaaaah  ! que le peuple sache seulement lire (les « deltas » du « Le meilleur des mondes » d’Huxley) et viennent pas nous emm.... avec ses réflexions et pire ses questions !


              • baldis30 30 juillet 13:08

                @ZenZoe

                re
                « Un parc de surf à 7 km de la mer, quand même  »
                 C’est exactement dans la même veine d’illusions que tout ce que j’ai pu connaître en matière de projet -bidons, très fréquents aussi en période électorale : l’un me revient à l’esprit parce qu’il m’impliquait professionnellement ... 7.000 emplois crées à terme court, court (1) .... bougre ... bigre .... va falloir se bouger pour mettre en œuvre ..... plusieurs réunions, au cours desquelles tout y passa sauf ......
                Selon mes habitudes , j’ai vainement cherché comment ils allaient approvisionner en eau .... ( cela s’appelle Aménagement du territoire ....).... les réélections passées je n’eus plus de problème ... Ouf....
                N’y aurait-il pas des élections en vue dans votre coin ?

                (1) court toujours le projet,... court.... s’est perdu en cheminant .....


              • baldis30 31 juillet 13:39

                @baldis30
                Sur les montages
                et puisque cela gêne disons que bien des collectivités locales au minimum se font avoir, et au maximum elles le savaient au départ ... en votant les subventions ...


              • Daniel0 29 juillet 14:10

                Bjr

                Eh, patron, remettez nous une tournée...

                Un article qui fait du vent bien agréable par ces chaleurs.

                Un conseil : si vous devez vous reconvertir, envoyer votre CV aux maîtres d’œuvre en bâtiment, on rit pas tout les jours...


                • Michel DROUET Michel DROUET 29 juillet 15:19

                  @Daniel0
                  J’ai appuyé là où ça fait mal ?


                • Samson Samson 29 juillet 14:22

                  Hors fournir les prétextes aux nouvelles taxes et sacrifices imposés à une majorité de citoyens pour financer les cadeaux du giton de Rothschild aux ultra-riches, à quoi peut donc bien servir un ministre de la Transition écologique et solidaire, s’il s’avère soumis tant aux décisions du Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation que du Ministre de l’économie et des finances, soit des lobbies (FNSEA, Total, EDF, ...) dont ils ne sont jamais dans la start-up « France » que les très serviles relais ??? Et avec l’€urope pour chapeauter le tout, on ne court aucun risque que çà change !

                  Maigre compensation que homard et champagne aux frais du contribuable pour mieux se consoler de l’inanité radicale du rôle : même le millionnaire Nicolas Hulot, pourtant champion toutes catégories du green-washing des multinationales, avait fini par jeter l’éponge ! C’est dire !   

                  Cordiales salutations ! smiley


                  • Michel DROUET Michel DROUET 29 juillet 15:23

                    @Samson
                    La seule importance du Ministère de l’Ecologie était le titre de Ministre d’Etat. C’est dire qu’on était avant tout dans le symbole compte tenu de la soumission que vous décrivez (et à laquelle je souscris) aux autres ministères.
                    Bonne journée à vous


                  • jeudeflechettes 29 juillet 15:02

                    Merci pour cet article :)


                    • Michel DROUET Michel DROUET 29 juillet 15:23

                      @jeudeflechettes
                      Court mais efficace...
                      Bonne journée !



                      • baldis30 30 juillet 13:22

                        @SPQR Sono Pazzi Questi Romani
                        bonsoir,
                         « Les emballages, sont ils vraiment recyclés ? »
                         bien sûr que oui .... On les envoie même en Indonésie à cet effet ....
                        Le cycle est amorcé ! l’Indonésie les renvoie  : c’est le début du recyclage  !  smiley

                        Il y a une autre méthode que vous connaissez certainement à la lecture de la presse italienne :
                        on achète un vieux bateau, proche de l’écroulement et pour pas cher ... on l’assure pour le double ou le triple de sa valeur d’achat après une certification-bidon comme quoi il peut prendre la mer ( mais probablement pas le restituer au retour) .
                         On le charge, on le charge de tout es les saloperies possibles en faisant payer très cher les industriels qui y entassent leurs déchets ultimes ...
                        Départ... la fleur au fusil,... pavillon de complaisance bien en vue, contrat d’assurance bien à l’abri ...... direction ...
                        direction les grands fonds voisins de pays pas très regardants ( sauf sur l’épaisseur et la nature de la liasse de billets...), tempête ( dans un verre d’eau) voie d’eau, 4.000 mètres de fond ... recours aux fonds des assurances ... que diable ce bateau était en bon état, l’équipage a été sauvé ... les marchandises cela s’indemnise ....

                        J’affabule.... c’est vrai .... quelquefois c’est seulement par 2.000 mètres de fond.


                      • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 31 juillet 07:24

                        @baldis30
                        Merci pour votre réaction.
                        Vous êtes le seul . C’est tout à votre honneur mais cela reste inquiétant.

                        Les pseudos intellectuels d’AGV pataugent en permanence dans la soupe à M. Cron. 
                         smiley 
                        Par contre le jeune Steve n’a pas eu le temps de faire quelques brasses pour ne pas couler .


                      • baldis30 31 juillet 13:48

                        @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

                        bonjour,
                        L’Indonésie a réagi ... mais les grands fonds restent disponibles en bien des fosses de l’Océan Indien et mers satellites ...
                        Pour l’instant le Pacifique digère encore les épaves de WWII. 
                        Les dorsales sont des lieux très convoités mais possèdent l’inconvénient d’être éloignées des côtes, ce qui accroit le coût du sauvetage de l’équipage ....


                      • nono le simplet nono le simplet 29 juillet 17:12

                        article sympathique que je découvre ...


                        • ribouldingue ribouldingue 29 juillet 18:45

                          Le système capitaliste est à notre service. Merci de signer la pétition que vous trouverez sur le site du roi. « soutenons les nababs ».

                          Un peu d’histoire contemporaine avant de passer aux choses plus sérieuses.

                          Aujourd’hui les constructeurs automobiles sont capables de rivaliser allègrement entre les véhicules diesel et essence qui émettent moins de 120mg de CO2. Sauf que les diesel n’obtiennent pas le label de la pastille verte ni la vignette crit’air 1 au même titre que les véhicules essence. Une belle hypocrisie en somme. Le problème ne vient pas de la pollution de l’air. Les avions émettent 1200 fois plus de C02 qu’un 44 tonnes. L’objectif gouvernemental est d’obliger les consommateurs à s’acheter des voitures neuves ou d’occasions à essence puisque une voiture diesel neuve ou d’occasion émettant moins de 120mg de C02 n’obtiendra que la vignette crit’air 3 et le pire c’est que cette vignette n’est plus tolérée dans paris intra muros et dans les autres grandes agglomérations de France et de Navarre. Notre bon roi, donc, avec ses affidés présidents de régions et conseillers généraux départementaux auraient du commencer par là. Pour relancer l’économie débarrassez vous de vos vieilles guimbardes et aller voir vos banquiers qui vous expliqueront comment s’endetter en faisant un crédit à la consommation pour acheter une voiture étincelante à 30 000 balles. Autre grosse hypocrisie sur la pollution. Il existe aujourd’hui, un système (pentome) pour équiper les vieux véhicules diesel qui équipés émettent 0 mg de CO2. Pour les constructeurs autos, les banquiers et autres boursicoteurs de tout poil ce système ne rentre pas dans le bon raisonnement du système capitaliste qui prévoit l’obsolescence mécanique et maintenant verbale à outrance afin de faire consommer pour mieux s’enrichir.

                          Petite leçon de conscience publiée aujourd’hui sur toutes les chaînes d’info et dans les journaux. L’humanité a déjà épuisé les ressources de la planète pour l’année Les ressources écologiques de la Terre sont utilisées 1,75 plus vite que les capacités de régénération des écosystèmes, d’après l’ONG Global Footprint Network. "Si tout le monde vivait comme les Français, il faudrait 2,7 planètes", selon l’ONG Global Footprint Network.

                          afp.com/Terry Virts

                          Cette date fatidique se rapproche toujours un peu plus, d’année en année. L’humanité vit à crédit à partir de ce lundi car elle a déjà consommé toutes les ressources naturelles qu’offre la planète, soit deux mois plus tôt qu’il y a 20 ans, selon les calculs de Global Footprint Network. 

                           

                          "L’humanité utilise actuellement les ressources écologiques 1,75 fois plus vite" que les capacités de régénération des écosystèmes, souligne l’ONG dans un communiqué. "Nous grignotons le capital naturel de notre planète, amenuisant d’autant sa capacité régénérative future", avertit encore l’organisation. 

                          "Si tout le monde vivait comme les Français, il faudrait 2,7 planètes" Les modes de consommation selon les pays présentent d’énormes écarts : "Le Qatar atteint son jour du dépassement après seulement 42 jours, tandis que l’Indonésie a consommé toutes les ressources pour l’année entière après 342 jours", relève WWF, associé à Global Footprint Network. 

                          "Si tout le monde vivait comme les Français, il faudrait 2,7 planètes" et cinq si tout le monde adoptait le monde de consommation des Américains. 

                          Pour ramener le jour du dépassement au 31 décembre, "le principal levier d’action concerne nos émissions de gaz à effet de serre qui représentent à elles seules 60% de notre empreinte écologique mondiale", fait valoir WWF. 

                          "En diminuant les émissions de CO2 de 50%, nous pourrions gagner 93 jours dans l’année, soit faire reculer le jour du dépassement à octobre« , estime l’ONG. »En divisant par deux la consommation de protéines animales, nous pourrions repousser la date du jour du dépassement de 15 jours par an" et en divisant le gaspillage alimentaire par deux, on pourrait gagner dix jours, poursuit WWF. Chacun peut calculer son empreinte écologique sur http://www.footprintcalculator.org


                          • pemile pemile 29 juillet 19:06

                            @ribouldingue "nos émissions de gaz à effet de serre qui représentent à elles seules 60% de notre empreinte écologique mondiale« 

                            Pour calculer ce 60% qu’ont-ils inclus dans le terme »notre empreinte écologique" ??!!


                          • Eric F Eric F 30 juillet 11:51

                            @ribouldingue
                            Petite précision technique : un diésel neuf ou récent équipé de filtre à particule (depuis 2011), conforme aux normes euro5 et 6, a une vignette crit’air 2 (et non 3), et donc peut circuler les jours de restriction. C’est justement ce qui rend aberrant les décision écolodémago de certains édiles municipaux d’interdire le diésel sans distinction (la mairesse de Paris par exemple pour l’an prochain), alors que par ailleurs sont formulées des propositions d’attribuer la vignette crit’air 1 aux diésel euro 6 -qui rejettent moins de particules et même de NOx que les véhicules essence récents à injection directe).

                            Le cas des trottinettes électriques est désopilant, hier dotés de toutes les vertus, il n’en n’est plus fait mention que comme des calamités (sur les trottoirs, dans la mer, etc.).


                          • leypanou 30 juillet 21:20

                            @ribouldingue
                            L’humanité vit à crédit à partir de ce lundi car elle a déjà consommé toutes les ressources naturelles qu’offre la planète, soit deux mois plus tôt qu’il y a 20 ans 

                             : il faut être un vrai dingue pour croire ces sornettes.
                            Pour l’émission de CO2, pareil : cessez de respirer, ainsi la planète sera propre.


                          • p.castor p.castor 30 juillet 07:38

                            Entre« le plus grand défi de l’histoire de l’humanité » d’Aurélien Barrau , qui m’a franchement foutu les boules et « une autre fin du monde est possible, vivre l’effondrement et pas seulement y survivre », de Pablo Servigne notamment, on se demande quel monde on va laisser à nos enfants, autre chose que la dette dont on nous rabat les oreilles.Au passage, je trouve le terme dette écologique complétement inadapté, une dette ça se rembourse , ça s"annule , les dégâts déjà causés à la niché écologique sont eux irréversibles.

                            Content de vous retrouver avec des billets toujours intéressants...

                            P.CASTOR


                            • Michel DROUET Michel DROUET 30 juillet 08:06

                              @p.castor
                              Merci P.CASTOR
                              Merci pour ce commentaire et bonne journée à vous.


                            • p.castor p.castor 30 juillet 07:44

                              ...dont on nous REBAT...


                              • zygzornifle zygzornifle 30 juillet 14:00

                                Faut pas rêver , l’écologie pour un gouvernement ce n’est qu’une suite de chiffres a additionner ou a soustraire , si cela rapporte on est écolo si ça coûte passez votre chemin , on le voit bien avec la prime pour les anciennes voitures qui vient d’être ratissée , en plus quitter un diesel a particule pour une essence a Co² quelle tristesse pour la planète  .... 


                                • Eric F Eric F 30 juillet 21:23

                                  @zygzornifle
                                  en effet, un jour on nous explique que le pire du pire est le CO2 et on met un ’bonus’ pour les moteurs qui en rejettent le moins (à puissance égale, le diésel consomme 30% de moins), le lendemain ce sont les particules (mais avec le FAP, le diésel en rejette moins que l’essence), le surlendemain les oxydes d’azote (mais désormais il y a un additif pour les moteurs diésel), en fait le but est de « faire la peau » à tel type de moteur sur la base de la technologie d’il y a 20 ans (toutes les études sont anciennes, celles des 40 000 morts annuels sont basées sur des chiffres de pics de pollution de la fin des années 90).

                                  Ceci étant, la « demande » de gazole est en baisse, donc le surréaliste pic de cout de la fin de l’année dernière (gazole plus cher que le E10) est terminé, si bien que ceux qui ont bazardé leur très économe Clio diésel pour un Scénic essence-« hybride léger » (avec super-prime il est vrai) paient leur carburant plus cher avec une consommation supérieure. Merci qui ?


                                • Crab2 30 juillet 16:55

                                  Le tonneau du libéralisme

                                  Le traité de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada a été approuvé par l’Assemblée nationale ..Suite  :

                                  https://laicite-moderne.blogspot.com/2019/07/le-tonneau-du-liberalisme.html


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès