• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Refus de la polygamie : le visage d’une gauche raciste et incohérente (...)

Refus de la polygamie : le visage d’une gauche raciste et incohérente ?

Le projet de loi du mariage pour tous est enfin arrivé à l'Assemblée Nationale, et malgré la stupide (1) bataille parlementaire que des députés UMP ont décidé d'engager, il sera adopté. D'ici à quelques mois, chacun (ou presque) aura le plaisir, espère t-on, d'aller assister au mariage civil d'un couple d'amis homos. 

De plus, Christiane Taubira, aurait, selon le Monde et le Figaro, envoyé une circulaire aux juridictions leur demandant de délivrer "des certificats de nationalité française (CNF)" aux enfants nés à l'étranger d'un père français et d'une mère porteuse (pratique jusque là illégale en France). 
 
Le gouvernement socialiste et ses supporters ne peuvent plus refuser de légaliser la polygamie, pourquoi ? 
 
Reprenons les arguments en faveur du projet de loi : 
 
  • Notre société a évolué… maintenant la loi doit suivre. (source SOS Homophobie)
  • 11 pays ont déjà légalisé le mariage pour les personnes homosexuelles. Par exemple, les Pays Bas ou l’Afrique du Sud depuis 2006, l’Espagne depuis 2005 ou la Belgique depuis 2003. Pas de bouleversements de société en vue (source SOS Homophobie)
  • "Le mariage, c’est un homme et une femme, ce n’est qu’une question de définition. Oui pour l’instant selon le droit français ; non ailleurs ou en France lorsque la loi aura changé."
  • Vous n'interdirez pas nos familles, elle existent déjà (source Libération)
  •  Quand on défend la famille, on doit défendre toutes les familles. (source Libération)
  • A chaque grande réforme de société en France, nous assistons toujours à un pic « réactionnaire » (pacs, réforme du divorce, avortement, contraception...) (source Libération)
  • Je suis là pour que ma maman puisse m'adopter » (source Libération
  • En Suède, une femme peut être à la fois lesbienne, mariée, prêtre… et évêque (source Libération)
 
Sur la polygamie, regardons ce que nous dit la gauche (et la droite socialiste, d'ailleurs)
 
  • Polygamie, inceste et pédophilie sont des actes interdits par la loi (source SOS Homophobie)
  • le mariage pour tous est progressiste, la polygamie est une régression
  • la polygamie n'est pas une revendication ("on ne connait personne qui réclame le droit de se marier à plusieurs")

Il n'est pire sourd que celui qui ne veut entendre, et c'est décevant de lire que des gens qui se disent progressistes utilisent en fait le même argumentaire que celui de ceux qu'ils disent combattre.
Déjà, à gauche, certains disent du mariage pour tous qu'il est une"avancée sociétale", d'autres parlent de simple "régularisation" afin, notamment, de donner des droits aux enfants de couples gays. Il faudrait savoir : avancée sociétale ou simple régularisation ? 

Ensuite, on nous dit : notre société a évolué… maintenant la loi doit suivre. O. K. Alors, pourquoi pas pour la polygamie ? Il y a autant d'enfants dans des familles homoparentales que d'enfants dans des familles gays. Pourquoi ces derniers n'auraient pas le droit à ce que la loi donne à tous leurs parents des droits de parentalité ? Parce qu'ils sont noirs ou arabes, pauvres et non votants alors que les gays sont électoralement actifs ? 

Ceux qui nient à la polygamie le droit d'exister car elle n'est pas revendiquée montrent à quel point ils vivent en vase clos. Déjà, des exemples 100% français de souche montrent que des adultes libres et consentants peuvent être polygames. Pensons par exemple à Pierre Bellanger, l'ancien PDG de Skyrock, ou à Paul Bocuse. Ensuite, une écrivain, Catherine Ternaux, a écrit "la polygamie (comprendre polyginie), pourquoi pas ?". On peut aussi lire "Non à l’imbécile prohibition de la polygamie !" d'André Pouchet sur Boulevard Voltaire, ou "Légalisation du mariage polygame"de Zang sur Agoravox. Le féminin Elle ou bien Tetu n'évoquent t-il pas le "Trouple" ? (couple à trois). La polygamie est bien une revendication.

Lire "le mariage pour tous est progressiste, la polygamie est une régression" est juste impressionnant dans un pays qui est dirigé par un homme qui, à la différence de David Cameron, continue à entretenir des relations avec des pays qui pratiquent la répression de l'homosexualité, comme l'Egypte ou le Maroc. Vous vous souvenez que NOS impôts aident à payer le métro du Caire ? (lire Le métro du Caire plutôt que la ligne A ou la ligne 13 ?, un post du 24 septembre 2013). Pendant ce temps, nos voisins et amis britanniques suppriment leur aide humanitaire aux pays "homophobes", (lire Proposition 31 : hypocrisie du gouvernement socialiste français, un post du 19 novembre 2012)

Enfin, l'idée que la France soit en retard et doive donc adopter le mariage gay parce que cela existe à l'étranger est évidemment risible, ou alors transposable au cas de la polygamie, au choix, car depuis quand devons nous aligner nos lois sur celles de nos voisins ? Passons sur le fait que Libé & co fassent l'apologie du Royaume Uni ou de la Suède. Pourquoi mettent-ils en avant le fait que David Cameron (conservatives) et Nick Clegg (liberal democrats) adoptent le mariage ouvert aux gays et cachent ils les mères porteuses, l'absence de SMIC ou la non subvention de l'industrie auto ? La France va t-elle enfin supprimer le SMIC ? Elle est bien en retard par rapport à ses voisins, non ? 
 
Sur la polygamie, selon Jacques Attali (Amours. Histoires des relations entre les hommes et les femmes, 2007), « la polygynie est autorisée - ou tolérée - aujourd'hui, dans des pays représentant près du tiers de la population de la planète. Les socialistes français qui refusent la polygamie ont raison contre 2 milliards de personnes ?
 
Résumons : la polygamie existe dans de nombreux pays du monde. Des français ou des étrangers vivant en France la pratiquent. Elle est revendiquée par certains. Des enfants existent dans des familles polygames mais leurs mamans de substitutions n'ont pas de droits légaux sur eux. Conclusion logique : il faut la légaliser ! Et qu'on ne sorte pas l'argument suivant "la polygamie est illégale en France". Il y a 30 ans, l'homosexualité l'était aussi. Il suffit de changer la loi. Les socialistes savent faire cela, non ?

Il y a en réalité trois positions possibles :

  • celle de Pierre Bergé et des liberals (au sens américain du terme), c'est à dire toutes les libertés, y compris celles qui ne nous plaisent pas ou ne nous concernent pas, parcohérence
  • celle des conservateurs, qui disent non au schéma autre que 1 homme + une femme. C'est la position de Nouvelles de France ou du Salon Beige
  • enfin, celle des libéraux, c'est à dire supprimer le mariage civil, car le mariage n'a pas de sens comme "institution" établie par l'État  : ce n'est qu'un engagement, qui peut être formalisé par un contrat, pouvant impliquer deux (voire plusieurs) personnes consentantes, de même sexe ou non. Que chacun fasse ce qu'il veut, avec qui il veut ! Pourquoi prendre à témoin la "société" ? 

Pour le moment, le PS n'en a choisi aucune. Alors, espérons que le gouvernement socialiste et les parlementaires les plus en pointe sur le sujet du mariage pour tous, ne sont pas d'horribles racistes islamophobes, mais bien des gens cohérents avec eux-mêmes :-). On dirait que c'est pas gagné !

Pendant ce temps, les papas divorcés, eux, et les belles-mères n'ont que peu voire aucuns droits sur leurs enfants.


(1) stupide car il est quand même dommage que des élus consacrent autant de temps à se battre pour ce sujet et si peu sur l'extension des droits de la police dans le cadre de la lutte anti terroriste, par exemple. Où était Guaino quand Valls a fait adopté une législation que, sous Sarkozy, l'ensemble de la presse (gauchiste) aurait qualifiée de liberticide ? 

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.77/5   (88 votes)




Réagissez à l'article

83 réactions à cet article    


  • Bill Grodé 1er février 2013 12:05

    J’adore votre humour , mëme si un esprit peu perspicace pourrait vous prendre au sérieux : vous êtes un sacré pince sans rire.
    Bravo, et merci pour le bon moment de lecture.


    • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral 1er février 2013 13:59

      +1 smiley, merci de votre lecture !


    • La mouche du coche La mouche du coche 1er février 2013 15:05

      Je suis entièrement d’accord avec cet article. Si on est pour le mariage homo, pourquoi refuser le mariage polygame ? en plus, ca a l’air super sympa la polygamie, suivez mon regard. smiley


    • appoline appoline 1er février 2013 20:28

      Bon je vais me débrouiller pour trouver deux ou trois lascars puisque la gauche l’autorise


    • vieux grincheux 2 février 2013 06:53

      @ Eleusis Bastiat


      Mais la polygamie existe déjà, de fait.....les amants et les maitresses en savent quelque chose

      Ca fait même un bail emphytéotique que la pratique en est répandue

      La polygamie/polyandrie aurait même, INCROYAB’, été à l’ origine de l’ Humanité.....

      Si, si ! Impératrice !!! 

      Selon LE « livre » commun aux 3 religions monothéistes Kisselapètent, Adam et Eve ont eu deux fils.....................................et nous sommes leurs descendants....................

      Donc,.........................donc.......au moins un des deux fils a dû coucher avec sa mère...............

      Quoique,( y’ a toujours un quidam pour émettre un Couac...oups !!! Chaoique......oups again !!!
      Quoique) peut-être y a-t-il eu intervention du DIVIN PENIS...... ??

      Quoi !! dieu est à l’ image de « sa créature »..alors il doit bien avoir un zizi, comme tout le monde....

      Alors il s’ agit donc d’ un Trouple (triolisme) comme dans le cas de Jesus.....ben ouais, y’ a Jo le charpentier, Marie la bergère ? et l’ ange Gabi.......celui qui a dit, « à quoi ça sert les frite, si t ’ as pas les moules, à quoi ça sert le cochonnet si t’ as pas les boules »....

      ah non ? ça c ’est Bashung ? MERDRE !!! comme disait le père Ubu, y’ a kekchose ki kloch’ là-d’dans, j’ y retourne immédiatement....ah non !!! ça, c ’est le Bison ravi...

      Finalement on dirait bien que la polygamie/polyandrie a été inventée pour apprendre à se débarrasser de la jalousie.....engendrée par le sentiment de PROPRIETE de l’ Autre....

      Une bonne chose !!!! Comme le travail a été inventé pour oublier l’ ENNUI ?

      Quand à dieu, il a inventé la LAMPE DE POCHE RECHARGEABLE A MANIVELLE, 

      Ben oui ! et c ’est Dostoïevski qui le fait dire à Smerdiakov dans « les frères Karamazov », Le soleil, la lune et les étoiles n ’ont été créés que le quatrième jour.....

      ’Tain con !!!! d’ où venait la lumière du premier jour.......voilà la réponse, c ’est un ScooOOOp !!!!

      KONSELEDIIIIIIIIIIIIIISEU !!!!

      VG



    • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 1er février 2013 12:07

      Article qui met les promoteurs du mariage homo devant leurs contradictions....


      Je souhaite par ailleurs l’abrogation de la loi de 1793 qui oblige les ministres du culte à ne marier que des personnes civilement mariées...

      De sorte que ceux qui ne jugent pas légitime le mariage républicain puissent se marier selon leurs convictions.

      • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral 1er février 2013 14:00

        « De sorte que ceux qui ne jugent pas légitime le mariage républicain puissent se marier selon leurs convictions. »


        je partage votre opinion !

      • njama njama 1er février 2013 18:19

        Au Mexique (et dans d’autres pays probablement) le mariage religieux (facultatif) se fait avant le mariage civil. Entendu que ce mariage confessionnel ne vaut rien au civil, qui lui, est incontournable si l’on veut être considéré « mariés » par l’État, avec les droits et obligations afférents.
        La TRADITION française impose l’inverse, ce qui est très arbitraire car le mariage religieux ne vaut rien au civil. Donc, que ce mariage religieux soit AVANT ou APRÈS n’a aucune espèce d’importance au civil. (ça pourrait simplifier les organisations des mariages)
        Pour plus de détails voir un de mes précédents commentaires ICI

        Je pense que cette loi de 1793 n’a aucun intérêt, hormis d’avoir accordé , dans l’ambiance révolutionnaire une préséance purement symbolique au mariage civil. La mariage religieux n’ayant aucune conséquences juridiques, l’ordre importe peu ...


      • njama njama 1er février 2013 23:44

        @ Axel de Saint Mauxe

        à y réfléchir un peu plus, encore un argument :
        Logiquement la loi de 1905, séparation des Églises et de l’État, devrait avoir invalidé naturellement cette loi qui date non de 1793, mais de 1810 :

        "Cette règle de l’antériorité du mariage civil sur le mariage religieux existe depuis 1810, date à laquelle Napoléon a fait rédiger le code pénal. A l’époque, cet article était destiné aux catholiques qui n’acceptaient pas de se marier ailleurs qu’à l’église. On les y a contraints en sanctionnant les curés récalcitrants. « 

        Cette loi était donc clairement obsolète ! car que l’on soit mariés religieusement (ou non) n’intéresse pas l’État, vu qu’il n’y a que le mariage civil qui compte juridiquement. A ma connaissance, aucun acte d’état civil ne précise si l’on est marié ou non religieusement ...

        Actuellement c’est  »l’article 433-21 du code pénal qui sanctionne tout ministre d’un culte qui procède, de manière habituelle, aux cérémonies religieuses de mariage sans que lui ait été justifié l’acte de mariage préalablement reçu par les officiers de l’état civil. L’auteur de l’infraction encourt six mois d’emprisonnement et 7500 euros d’amende. « 

        Cet article du code pénal est entré en vigueur le 1er mars 1994 pour remplacer le code pénal de 1810
        réf. ICI et ICI .

        en fait ces dispositions n’empêchent aucunement les mariages religieux, les infractions étant difficilement constatables :
         »En effet, ce type de célébration, effectuée avec la complicité des personnes qui se marient et des témoins, n’est pratiquement jamais dénoncé au procureur de la République. L’impossibilité d’en avoir connaissance empêche par conséquent l’exercice des poursuites qui ne manqueraient pas d’être engagées dès lors que les faits seraient caractérisés."

        http://www.senat.fr/questions/base/2011/qSEQ110418053.html

        Contre la possibilité de mariages religieux polygames, l’État peut toujours se retrancher derrière le fait qu’il n’en reconnaît aucun, et que seul, et un seul, compte, le mariage civil.

        Les mariages religieux devraient être considérés comme des unions libres, c’est à dire avec une absence totale d’effets juridiques.
        Ne mélangeons pas le spirituel et le temporel !


      • epicure 2 février 2013 22:27

        Encore un qui se fait des illusions et qui ne connait rien en logique.

        EN fait il n’y aucune xcontradiction entre soutenir le mariage pour tous et pas la polygamie.

        Mais pour ça il faut maitriser la vrai logique, la cohérence de la pensée.

        SOute nir n’importe quelle revendication de mariage ce n’est aps de la logique.

         

        EN fait les raisons qui fpont que la gauche soutient le mariage pour les homos sont les mêmes que celles qui font qu’elle est opposée à la polygamie.

        Car oui il y a des pays qui pratiquent la polygamie, mais pas les plus démocratiques, ni les plus progressistes, mais la polygamie est en fait le signe d’une régresion sociale où l’hommze est supérieur à la femme et peu donc s’octroyer plusieurs épouses alors que les femmes inférieures à l’homme ne peuven t avoir qu’un seul époux.

         

        Le mariage pour tous au contraire est la mise à égalité des droits indépendament du sexe des époux, alors que la polygamie elle fait une discrimination sur le sexe des personnes pour dire qui peux épouser qui.

        Donc L’article ne met pas en avant les contradictions de la gauche, mais juste les contradictions de la mauvaise fois des gens de droite.


      • tiloo87 tiloo87 1er février 2013 12:24

        Si c’est de l’humour c’est raté : et sinon, c’est tout simplement un article raciste et islamophobe de plus.
        Faire la distinction entre les Français « de souche » et « les autres » trahit son petit facho nostalgique et illuminé .
        Le début de phrase « 100% français de souche » montre l’indigence du discours.
        Pourquoi ne savez vous avancer que masqués ?


        • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral 1er février 2013 14:03

          vous avez raison, c’est mal formulé, j’aurais clairement du écrire « français blanc » pour que chacun comprenne. 


          par contre, raciste, ok, pourquoi pas ; si on admet que les races existent alors oui, il y a du racisme par définition. 

          en revanche, facho, c’est à dire adepte du fascime, c’est à dire du national socialisme, non ! smiley

        • fatale, ne vous fatiguez pas, je suis ok avec l’étiquette raciste ! smiley




        • LE CHAT LE CHAT 1er février 2013 12:57

          Alors qu’ils nous parlent de parité dans les entreprises , elle ne serait plus indispensable dans les couples ! c’est déjà pas cohérent !
          mais se référer aux lois existantes dans certains pays et pas dans certains autres pour établir les notres , c’est pas top non plus !
          l’auteur à très bien pointé cette contradiction , et en effet pourquoi un homme ne pourrait elle pas avoir plusieurs femmes comme en terre d’Islam et une femme avoir plusieurs hommes comme au Bouthan ? pourquoi l’euthanasie et le canabis sont refusés aux français qui le souhaitent ?

          les lois sont elles maintenant à la carte ????


          • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral 1er février 2013 14:04

            « les lois sont elles maintenant à la carte »


            tres bonne question !

          • T.REX T.REX 1er février 2013 19:48

            Salut le Chat,

            quand Tu dis : " pourquoi un homme ne pourrait elle pas avoir plusieurs femmes comme en terre d’Islam et une femme avoir plusieurs hommes comme au Bouthan ?« 

            Tu mélanges les genres  : »pourquoi un homme ne pourrait elle pas" HiHiHI, c’est dans le ton du Mariage pour tous !

            Alors comme ça Les Femmes du Bouthan ont plusieurs hommes au bout qui se tend ?

            à l’Auteur :

            Avec La polygamie au moins on cessera de divorcer pour une banale histoire de cul ! Il en faudra un peu plus ! Fini l’amour exclusif et intolérant !

            De nos jours, on est polygame ...dans le temps...environ un mariage et un divorce tous les 10 ans...soit avec l’évolution de la longévité ... entre 3 et 5 femmes ou hommes.

            Votre exposé ressemble furieusement à un plaidoyer pour l’anarchie, modèle qui oublie que La liberté des uns s’arrête ou commence celle des autres .

            Mais bon article bien provocant qui donne à réfléchir !


          • appoline appoline 1er février 2013 20:33

            @ Le Chat,


            Ca y est, puisque la gauche l’autorise, je vais prendre deux—trois mecs sous mon toit (donc, ça fera davantage de logements ; la pintade du logement sera contente), je leur fais fumer quelques joints et dès qu’il n’y en a rien qui ne fait plus l’affaire, je l’euthanasie. Je suis dans les clous


          • Cocasse Cocasse 1er février 2013 13:01

            Sous cet angle déstabilisant que vous présentez, on pourrait même ajouter un : « la polygamie est moralement plus acceptable que le mariage homo ».

             smiley

            • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral 1er février 2013 14:04

              pas sur qu’il fasse établir une « hiérarchisation », mais, oui, dans l’idée c’est ca. 


            • epicure 2 février 2013 22:32

              SAuf que de manière objective ce n’est pas le cas car la polygamie est basée sur la discrimination, l’exclusion de droit de certaines personnes et donc est immorale.

              ALors que l’accord des droits égaux aux homos n’est qu’une mesure de juste donc plus morale quele mariage de la domination sexiste appelé polygamie.


            • juluch juluch 1er février 2013 14:15

              Pas mal l’article...


              Un bon humour !!

              J’ai adoré !

              • TicTac TicTac 1er février 2013 14:20

                Nous sommes en retard ?

                Reprenons de l’avance !!!

                Oui à la polygamie.
                Oui à la GPA.
                Oui à la recherche sur le clonage.
                Oui à la vente d’organes (après la location d’utérus).

                Haha ! Que vive le progrès !

                • LEELOO Agoranymous42 1er février 2013 14:23

                  Ma Delorean est en stand by aujourd’hui.


                  Mais elle sera d’une précision horlogère atomique à partir de demain 2 février 7h30 GMT+1

                • foufouille foufouille 1er février 2013 14:31

                  bon article liberal
                  et tres drole
                  manque juste la charia et le minaret comme discrimination


                  • ZenZoe ZenZoe 1er février 2013 14:48

                    Ben oui, c’est fort joliment tourné et tout à fait logique.


                    • LE CHAT LE CHAT 1er février 2013 15:33

                      Salut Actias ,
                      après avoir détruit la convivialité en isolant les gens chacun sur son facebook et son téléphone portable , Bigbrother veut même isoler les individus dans leur couple  !
                      ce monde me dégoute !


                    • wesson wesson 1er février 2013 15:10
                      bonjour l’auteur, 

                      Ce que votre article montre surtout derrière ses atours qui se veulent humoristiques, c’est que en grattant un peu le libéral, on découvre le réac pétri de valeurs cléricales, et quand même assez viscéralement islamophobe.

                      D’une part, vous considérez que la polygamie ne serait que du fait des musulmans. Allez vous balader aux USA chez les mormons pour vous convaincre du contraire. Et même sans aller aussi loin, j’ai des connaissances qui vivent techniquement en état de polygamie, pourtant c’est des bons chrétiens qui vont à la messe tous les dimanche. Assez amusant.

                      Et d’autre part, vous mélangez à votre propos la pédophilie. Si la polygamie et l’inceste peuvent se défendre dès lors qu’il s’agit de personnes adultes et consentantes, la pédophilie est elle indéfendable.

                      Bref, si votre propos était l’humour, c’est raté par le trop grand nombre d’amalgames.

                      • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral 1er février 2013 16:15

                        arf, certes j’ai parlé uniquement du cas musulman, mais c’est parce qu’il n’y a pas beaucoup de mormons en région parisienne smiley


                      • Yohan Yohan 1er février 2013 18:49

                        et peu de chèvres........


                      • wesson wesson 1er février 2013 22:05

                        bonsoir schweitzer,


                        bien essayé, mais pas convaincant. 

                        Je note que moi le gauchiste trouve la pédophilie indéfendable, et vous le « libéral » de droite, pensez que la considérer comme acceptable n’est qu’une question de temps.

                        Non, ce n’est pas une question de temps, mais d’humanisme. Et ça c’est une différence fondamentale entre nous. L’amalgame, c’est vous et les votres qui le font, et c’est moi et les miens qui le dénoncent.
                         

                      • epicure 2 février 2013 23:01

                        Désolé scwheizer, mais ta réthorique est moisie.

                        Ce n’est pas parce que certains font des amalgames que les amalgames se justifient au niveau rationnel.

                        Donc non l’homosexualité et la pédophilie n’ont rien à voir.

                        Cela ne met pas en jeu les mêmes types de relations entre les acteurs, donc ce n’est pas comparable.

                        Donc tu auras beau retourner le problème comme tu veux, justifier la pédophilie par la libération de l’homosexualité des tabous archaïques est un argument fallacieux qui ne se justifie pas, même en sortant des listes de noms.


                      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 1er février 2013 15:13

                        C’est amusant, je peux me tromper, mais il semblerait qu’une majorité de lecteurs croit que votre article appartient à la catégorie « Parodie ».

                        Pour ma part, je crois que ce n’est pas le cas.
                        Je le vois comme politique et plutôt bien argumenté.

                        Il fut un temps où j’aurais soutenu de manière véhémente cette demande.
                        Maintenant, ne me sentant plus concerné, je me contente d’en apprécier la paradoxale logique dans le contexte actuel de corrosion et de sape des valeurs sociétales fondamentales après l’effondrement desquelles le Nouvel Ordre Mondial pourra s’installer comme une fleur.


                        • Denzo75018 1er février 2013 15:55

                          OUI à la Polygamie et pour une polygamie MIXTE : Hétéro, BI, Gay etc...

                          Y a pas de raison.......


                          • Folacha Folacha 1er février 2013 16:10

                            Le mariage polygame et polyandre réconcilierait tout le monde . 

                            En effet, je vois mal comment les adeptes du mariage pour tous au nom du Principe d’Egalité peuvent trouver à redire à vos arguments .
                            Quand aux opposants, leurs principaux arguments, celui du droit de l’enfant à connaitre ses origines et celui de l’altérité deviennent caduques, les familles polygames et polyandres étant rarement infertiles .

                            Gasp ! Il me vient à l’esprit que les « groupes de parents » ne comprendraient pas nécessairement un membre de sexe complémentaire aux autres  smiley

                            • kukkeli kukkeli 1er février 2013 16:14

                              Si toutes ces foutaises sont permises, alors autorisons la Polyandrie !


                              • Aldous Aldous 1er février 2013 16:21

                                Moi je pense que vous êtes trop timoré.


                                On devrait rendre à nouveau le mariage obligatoire, y compris pour les homos...

                                Il faudra se passer la bague au doigt avant de passer quoi que ce soit par la rondelle ! smiley



                                 

                                • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral 1er février 2013 18:48

                                  lol, aldous !


                                  et quand on pense que, coté hétéro, Duflot et Hollande, et coté homo, Delanoé , ne veulent SURTOUT PAS se marier ...

                                • Yohan Yohan 1er février 2013 18:52

                                  Faudra d’ailleurs qu’ils pensent à enlever la bague de mariage avant d’attaquer la rondelle smiley smiley smiley


                                • Raymond SAMUEL paconform 1er février 2013 16:26

                                  Une réflexion sur la polygamie, mais hors cet article (qui apparemment ne la prend en compte que dans la limite où elle appartient aux relogions ou coutumes qui l’acceptent déjà) :

                                  - Donc je prends la polygamie en compte en tant que fait de société, puisque les pro-mariage pour tous s’appuient sur cet argument (les faits de société) dans leur argumentaire.

                                  Si les « faits de société » sont une raison suffisante pour légitimer le mariage unisexe, ils le sont tout autant pour légitimer la polygamie. Sans compter qu’elle est beaucoup plus fréquente que l’homosexualité et donc plus légitime encore.
                                  Ce n’est un secret pour personne que l’infidélité est prônée de la voix, de l’écrit et du geste, que la liberté sexuelle est proclamée et considérée comme acquise depuis longtemps et pratiquée pareillement. A l’étranger, l’une des réputations de la France c’est d’ailleurs le fait que l’adultère y est un sport national. Il n’y a, pour s’en convaincre qu’à constater les dommages familiaux et sociétaux déjà acquis.

                                  Comme il a été dit plus haut, ne mettons pas le doigt dans cet engrenage qui ne peut qu’aboutir à un grand bordel où, comme d’habitude ce seront les plus faibles qui seront écrasés, en premier lieu (c’est grandement commencé), les enfants.

                                  La vie est une chose trop sérieuse pour être abandonnée aux politiciens.


                                  • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral 1er février 2013 18:47

                                    « Si les « faits de société » sont une raison suffisante pour légitimer le mariage unisexe, ils le sont tout autant pour légitimer la polygamie. Sans compter qu’elle est beaucoup plus fréquente que l’homosexualité et donc plus légitime encore. »


                                    voila, et c’est exactement ce point, contestable, dont les socialos n’ont meme pas pris le temps de vérifier la validité. 

                                  • T.REX T.REX 1er février 2013 20:00

                                    à paconform

                                    vous dîtes : "En France, l’infidélité est prônée de la voix, de l’écrit et du geste, la liberté sexuelle est proclamée et considérée comme acquise depuis longtemps et pratiquée pareillement."

                                    En réalité, ce n’est pas le cas, ce n’est qu’un fantasme, l’expérience de l’amour libre a capotée !
                                    les français et françaises sont toujours aussi exclusifs dans leur vision du couple ! c’est d’ailleurs pourquoi les entorses à la règle donnent tant de dommages conjugaux et collatéraux .


                                  • Furtive Sentinelle Furtive Sentinelle 1er février 2013 16:33

                                    Tout à fait d’accord avec l’auteur de cet article. Un argument peu developpé est que la polygamie est « consacrée » entre personnes consentantes et adultes en opposition avec la pédophilie qui en est tout le contraire.

                                    Et de fait la polyandrie doit aussi citée. Pour parodier le slogan de F.H, l’ouverture c’est maintenant pour toutes et tous. Quant à parler de socialistes à propos de ce gouvernement, il s’agit d’un ABUS de SEMANTIQUE, il s’agit de socio libéraux de la pire espèce ils avancent masqués et pratiquent le double langage rose dehors très blanc dedans ....


                                    • Stella 1er février 2013 17:13

                                      Je vous aime bien mais là vous dépassez les«  bornes des limites » .... la polygamie, non !

                                      Les femmes ont toujours été brimées, ce n’est pas en acceptant cette coutume que leur cause
                                      avancera !

                                      • ILP ILP 1er février 2013 18:04

                                        Cet article me rappelle l’article de Pingoo sur le mariage pour tous. Comme quoi la plupart de ce qui se disent pour le « mariage pour tous » ne le sont pas vraiment. Dans « tous », il y a inclus :

                                        • Les personnes homosexuelles.
                                        • Les polygames.
                                        • Les personnes de même famille.
                                        Mais pas les mineurs, bien sûr. Je parle uniquement des adultes consentent.

                                        • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 1er février 2013 18:38

                                          Votre argumentation n’est cohérente dans une optique libérale qu’à la condition que vous militiez tout autant pour la polyandrie (plusieurs maris) Question d’égale liberté en droit.
                                          D’accord ?


                                          • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral 1er février 2013 18:46

                                            bien sur !


                                            polygamie est un raccourci sémantique, vu que le mot polyandrie n’est pas trop courant

                                          • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 1er février 2013 18:39

                                            Et que vous fassiez du consentement de chaque partie du contrat une condition des deux poly...


                                            • T.REX T.REX 1er février 2013 20:05

                                              il existe aussi un club restreint nommé les poly-amoureux, ceci pour éviter l’amalgame avec la religion. Ces gens sont peut-être en avance sur leur époque, ...

                                              l’avenir des relations amoureuses ?!


                                            • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 1er février 2013 18:41

                                              L’inceste entre deux adultes consentants n’est pas un délit. Ce qui est interdit c’est leur mariage et dans un moindre mesure le fait de procréer ensemble.


                                              • Vipère Vipère 1er février 2013 18:48

                                                Absolument vrai, l’inceste n’est pas un délit, entre adultes consentants, ni la procéation sauf erreur de ma part ?


                                              • foufouille foufouille 1er février 2013 19:53

                                                oui mais, disons que si il y un a gamin, il risque d’y avoir des problemes


                                              • Bubble Bubble 1er février 2013 22:42

                                                Allons bon, revla les heures les plus sombres ; minuit, heure du crime.


                                                Ceci dit, je préfère empêcher la reproduction que massacrer à tour de bras. Et au train où ça va, (youpi, une croissance positive enfin, justement on en cherche en ce moment !) va bien falloir se poser la question d’ici pas trop longtemps...

                                              • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 2 février 2013 09:15

                                                La question dans le cas d’un enfant né de l’inceste entre deux adultes consentants est de savoir si ceux-ci doivent avoir le droit de l’élever. La réponse à cette question question est, pour le moment, sans assurance juridique bien pré-déterminée.

                                                La cour de cassation a statué dans un cas qu’il fallait examiner la situation au cas par cas, du vue du point de vue "de l’ intérêt actuel et à long terme de l’enfant, de voir son adoption par son père biologique, demi-frère de la mère, prononcée, d’autant qu’il connaît son histoire et l’a bien intégrée », après avoir constaté « que l’expertise psychiatrique et psychologique de l’enfant établit, notamment, qu’il présente une intelligence supérieure à la moyenne et un développement normal pour son âge et qu’il ne présente aucun trouble psychoaffectif avéré » et que « [les] attestations familiales versées aux débats confirment cet intérêt et démontrent, notamment celle du fils de l’adoptant, que l’adoption n’est pas de nature à compromettre la vie familiale ».

                                                C’est dire que sur cette question de la « parentalité incestueuse » il n’y a pas d’interdiction juridique formelle ! Tout dépend de la situation de l’enfant.


                                              • JL JL 2 février 2013 09:49

                                                Sylvain Reboul,

                                                vous écrivez : « L’inceste entre deux adultes consentants n’est pas un délit.. Ce qui est interdit c’est leur mariage et dans un moindre mesure le fait de procréer ensemble. »

                                                Deux choses :

                                                Le mariage ne leur est pas interdit, il leur est refusé. Nuance.

                                                L’acte de procréer ensemble, de fait comme de loi n’est pas « une moindre mesure », mais est la base du refus du mariage. Nuance encore.


                                              • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 2 février 2013 14:22

                                                1) Je ne vois pas ici ni de différence, ni de nuance : le mariage leur est refusé, s’ils font la demande de se marier, car un tel mariage est considéré comme incestueux. Cela veut dire que le droit au mariage leur est interdit, car ce refus est de droit et non de fait ! Un refus en droit est en effet explicitement un interdit.

                                                2) Il ne s’agit pas de l’acte de procréer qui leur est interdit, ce qui serait impossible, voire absurde, mais celui d’éduquer leur enfant. Mais là tout dépend de l’intérêt de l’enfant selon la cour constitutionnelle. C’est dire que l’interdiction de se marier n’entraine pas automatiquement le refus de la parentalité pleine et entière.


                                              • JL JL 2 février 2013 14:49

                                                Sylvain Reboul,

                                                les mots ont un sens.

                                                La différence ici, c’est que l’on peut transgresser ce qui est interdit ; pas ce qui est refusé, sauf à le voler. Mais on ne peut pas voler son mariage : il y faut un tiers pour advenir, et le tiers, c’est la communauté représentée par l’officier d’État civil lequel est investi du pouvoir de marier ou non les prétendants.

                                                D’ailleurs vous pressentez vous même la nuance en écrivant qu’il serait absurde de leur interdire l’acte de procréer.

                                                Et votre réponse est sans rapport avec ma remarque.


                                              • JL JL 2 février 2013 15:25

                                                Sylvain Reboul,

                                                si j’insiste, c’est parce que les homosexuels jouent sur les mots en prétendant que le mariage leur est interdit.

                                                Le mariage n’est interdit à personne, en tant que tel et pour ce qu’il serait. L’institution n’a pas à connaitre les mœurs des individus qui la sollicitent.

                                                Un mariage est accordé si et seulement si le couple qui le demande satisfait aux conditions prévues ; et refusé dans le cas contraire. Point barre. Tout le reste est littérature.

                                                Si le législateur n’a pas précisé implicitement que le mariage était le fait des couples hétérosexuels, c’est parce qu’à l’époque il aurait fait hurler de rire en le précisant, tant il était hors de question que deux hommes ou deux femmes puissent y prétendre. Voilà un cas d’école où l’on voit une communauté laïque s’engouffrer dans les vies de notre législation aussi pernicieusement et dans un autre domaine que les intégristes religieux.

                                                Aujourd’hui il y a un vide ? Soit, il faut en débattre. Et pas en l’imposant à partir de sondages truqués, achetés par ce milliardaire qui a acheté le mariage gay : Pierre Berger.

                                                les milliardaires sont dangereux. Qu’on se le dise.


                                              • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 2 février 2013 19:29

                                                Le parlement est la seule institution légitime pour faire la loi. Un vote au parlement n’est pas un sondage. Les députés sont élus sur un programme et ce programme sur ce point était clairement annoncé.

                                                De toute façon les jeux sont faits et aucune majorité ne changera la loi qui est en cours, sauf à démarier dans cinq ans des homosexuels mariés sous la loi future. Cela est impossible en droit dès lors qu’aucune loi ne peut être rétroactive sauf à être déclarée inconstitutionnelle. La seule possibilité est donc de nouveau d’interdire ou de refuser (je ne vois toujours pas la différence du point de vue du droit) à nouveau le mariage homo après 2017 pour ceux qui voudrait se marier à partir de la date de la nouvelle loi.

                                                Situation éminemment grotesque ...Voir l’Espagne où la droite après avoir prétendu revenir sur la loi autorisant les homos à se marier, s’est bien gardé de le faire.


                                              • JL JL 2 février 2013 20:43

                                                Il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

                                                Vous ne voyez pas la différence !? Pfff ! Tant de mauvaise foi frise la bêtise ; à moins que ce ne soit l’inverse.

                                                Je n’ai jamais rien trouvé à redire contre le PACS, allant jusqu’à soutenir à l’époque, que la République n’avait pas à,regarder ce qu’il se passe dans les chambres à coucher. Mais le mariage civil est un sacrement laïque, le seul. L’ouvrir aux homosexuels c’est en détruire le sens, donc le détruire.

                                                La victoire des homosexuels sera une victoire à la Pyrrhus. Je n’ai rien contre les homosexuels, mais je dois dire que la haine de certains homos contre les hétéros n’a rien à envier à celle de certains homos contre les hétéros : c’est la même, et avec les mêmes ressorts.


                                              • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 3 février 2013 09:44

                                                Citez moi un seul refus en droit et de droit qui ne soit pas une interdiction en droit.
                                                Vous semblez confondre le droit et le fait...Je peux refuser un droit existant pour moi, mais pas pour les autres. Ce refus pour moi, n’est qu’un fait qui consiste à ne pas vouloir utiliser une liberté qui m’est reconnue en droit (ex : le droit de vote n’impose pas l’obligation de voter, ni n’interdit le droit de m’abstenir)) mais je ne peux refuser pour moi ce qui est interdit en droit, sauf à commettre un délit ou un crime et être sanctionné pour cela.

                                                Le refus est de l’ordre de la subjectivité, l’interdit de l’ordre du droit positif ou objectif. Personne n’oblige un hétérosexuel de contracter un mariage homosexuel. La nouvelle loi ne fait qu’accorder par la loi aux homosexuels une liberté en droit qui n’existait pas du fait que le droit au mariage homo était interdit par la loi antérieure.

                                                Les adversaires du mariage homo ne m’ont pas toujours expliqué en quoi l’autorisation ou le non-refus et la non interdiction en droit (c’est la même chose) de ce type de mariage enlève quoi que ce soit à la liberté de se marier des hétéros.

                                                Ils ne m’ont pas expliqué non plus aussi en quoi les homos qui élèvent des enfants ensemble devraient être sanctionnés, sans sanctionner les enfants eux-même dont personne ne réclame qu’ils soient enlevés à ces parents encore illégaux . Or les adversaires de l’homoparentalité considèrent sans preuves que ces enfants sont plus en danger encore qu’avec des parents hétéros divorcés. Le divorce est pourtant autorisé en droit, sans que cela ne mette en cause l’autorité parentale éducative des parents divorcés !

                                                En l’absence d’explications sur ces points fondamentaux, je considère donc que ces contradictions expriment, non des motifs rationnels, mais des mobiles irrationnels


                                              • BlackMatter 3 février 2013 12:20

                                                Juger sans préjugés est tout un art, Reboul.

                                                Malheureusement, peu de gens sur ce site en sont capables.
                                                Voilà pourquoi ont lit toutes ces élucubrations sur le mariage gay.

                                              • JL JL 3 février 2013 12:24

                                                Bonjour Sylvain Reboul,

                                                vous avez déjà fait de la peinture artistique ? Si oui, vous savez qu’il arrive un moment où il faut s’arrêter, sinon on fait plus de mal que de bien. A votre post précédent, je répondrai : « expliquer c’est souvent compliquer ».

                                                Puisque je suis là, plutôt que de compliquer moi-même, je vais si vous permettez copier-coller un post :

                                                J’ai vu au marché une scène surréaliste : un couple de passant s’en est pris à un distributeur de tracts anti-mariage gay. Une bagarre a été évitée de justesse par les passants, mais l’agresseur, en s’éloignant se retournait sans cesse et hurlait à la cantonade et en montrant du doigt : « regardez, cet homme est homophobe ! HOMOPHOBE ! regardez, cet homme est homophobe !

                                                Le plus affligeant c’est que parmi les témoins il y en avaient qui applaudissaient l’énergumène et les encourageaient, lui et sa compagne.

                                                Le plus stupéfiant dans cette affaire, c’est que le PS en est à préparer une loi pour instaurer la parité parmi les élus au sein des assemblées représentatives.

                                                Question au Parti Sociétaliste  : quand vous aurez institué le mariage gay et la parité, instaurerez vous aussi un quota d’homosexuels ? Il faudra s’attendre à une recrudescence de mariages homos, parce que je ne doute pas que, à défaut de posséder un autre indicateur, le quota pourrait bien être calqué sur celui des mariages.

                                                Parti Sociétaliste  ? Non, ce n’est pas une erreur, ce parti n’a plus rien de socialiste.

                                                Pour le concours des affiches les plus cons, celle-ci : ’’ Je veux pouvoir dire non au mariage ’’ portée par une jeune femme hier, dans une contre manif.


                                              • njama njama 1er février 2013 19:05

                                                Le mariage a effectivement institutionnalisé la monogamie.
                                                Il peut y avoir différentes raisons à cela, dont des questions de transmissions patrimoniales (pour ceux qui avaient du patrimoine), pour ne pas disperser les biens.
                                                Des questions de filiation, sang royal, sang noble ... Déjà avec Abraham, Isaac, bien que cadet, est l’enfant légitime, Ismaël, l’enfant naturel ... 
                                                Ces arguments peuvent laisser penser que cette institutionnalisation aurait été le fait d’une élite sociale.
                                                Il n’y a pas forcément que des inconvénients, car si un genre ou l’autre s’accaparait plus de partenaires (polygynie ou polyandrie), ça pourrait engendrer quelques compétitions intra-sexuelles, et laisserait beaucoup de célibataires sur le carreau ... avec toutes les frustrations (et drames) que l’on pourrait imaginer ...

                                                http://www.vodkaster.com/Films/Amarcord/9423

                                                Polygynie et polyandrie supposeraient donc plusieurs contrats (mariages) et non un seul. Si le cumul des mandats politiques est permis, celui des mariages non, ... ou pas encore !


                                                • paco 1er février 2013 19:42

                                                   j’espère que cet article est une parodie bien tournée, une provocation envers les pro-mariage pour tous. Un beau foutage de gueule pour ceux qui s’y laissent prendre.
                                                   Sinon, c’est à désespérer. Bientot on va réclamer le droit de chier en choeur avec son clebs dans le toutou park du coin de la rue en réclamant des palissades au nom de la décence animale.
                                                   On a pas le cul sorti des ronces, j’vous le dis.


                                                  • credohumanisme credohumanisme 1er février 2013 19:54

                                                    - La polygamie ne se limite pas forcément à l’image caricaturale de la polygamie chez certains extrémistes, elle n’est pas en elle-même une atteinte à la femme.Certaines femmes bisexuelles pourraient tout à fait trouver leur compte dans un triangle amoureux reconnu par la loi.

                                                    - Depuis Napoléon l’inceste n’est plus interdit en France (sauf sur mineur bien sûr). ce qui est interdit c’est le mariage entre frère et sœur (et d’autres). Notons qu’il va sans doute si l’on veut être cohérent interdire le mariage entre frère et frère et entre sœur et sœur.

                                                    Dans le même esprit j’avais reçu il y a quelque temps le texte suivant qui circule sur Internet. Il ne correspond sans doute pas à des personnages réels.

                                                    Marie a aujourd’hui 28 ans. Pierre et Simon, elle les a rencontrés il y a dix ans à une fête chez des amis communs, à l’époque ils étaient déjà ensemble. Ils sont tombés amoureux d’elle et elle d’eux.

                                                    D’eux deux.

                                                    Non sans se poser de questions, ils ont, six mois plus tard, emménagé tous les trois dans un appartement d’une grande ville française. Longtemps les voisins les ont considérés comme s’ils étaient des extra-terrestres, puis ils se sont habitués (pas tous).
                                                    Que les gens soient plus tolérants avec la sexualité qu’avec l’Amour a toujours été un mystère incompréhensible pour Marie. Partouzer à trois ou à 50 ça ne choque plus personne mais s’aimer au quotidien à trois …
                                                    Quand ils ont décidé de faire des enfants ils n’ont pas voulu savoir qui était le père, ils ont vécu ensemble la conception, la naissance (sous les regards surpris de l’équipe médicale) et ils partagent l’éducation des filles. Marie regrette que la société ne reconnaisse pas Pierre et Simon comme les deux papas des petites.

                                                    Pour elle peu importe quel spermatozoïde a été ce soir-là le plus rapide. Ils n’ont pas voulu le savoir et la mairie a refusée de reconnaître leur double paternité. Marie espère qu’avec la nouvelle loi sur la famille, les parlementaires assureront la protection de son foyer. Elle avait déjà cet espoir avec le PACS mais quand ils l’ont demandé ont leur a répondu que c’était pas prévu pour « des gens comme eux »

                                                    Aujourd’hui c’est compliqué, les papas ne peuvent pas être « parents d’élève » mais malgré cela Marie n’est pas non plus « parent isolé » et ne peut pas prétendre aux aides correspondantes. Heureusement à trois ils assument financièrement sans difficultés. Mais que deviendraient les enfants si Marie ou l’un de leurs papas décédaient ? Impossible d’organiser leurs vies futures, pour la Société leur foyer à eux cinq n’existe pas.

                                                    Du point de vue de Marie, de Pierre, de Simon leur famille est tout aussi légitime, tout aussi fiable que n’importe quel couple hétéro ou homo. Ils ne sont même pas concernés ni par l’adoption ni par la procréation médicalement assistée, leurs petites filles ils les ont eu naturellement et comme n’importe quel parent, ils les aiment. Quand elle en discute autour d’elle tous les arguments qu’on lui oppose sont exactement les mêmes que ceux que l’on oppose au mariage homosexuel.

                                                    Il ne serait pas « normal » de vivre à trois plutôt qu’à deux. Marie se trouve « normale ». Elle ne croit pas que l’adultère, si fréquent, soit plus normal.

                                                    Ce ne serait pas bon pour les enfants. Pierre, Simon, Marie montrent chaque jour à leurs filles un foyer bien plus stable que beaucoup d’autres de leur entourage. D’ailleurs les petites semblent parfaitement heureuses et épanouies, il a bien sûr fallu leur apprendre à tourner en dérision les remarques qu’elles ont subies à l’école.

                                                    Ils mettraient le modèle social en danger. Mais ils ne militent pour personne d’autre qu’eux-mêmes, ils ne veulent pas changer la société, ils veulent juste vivre dignement. Les couples, hétéros ou homos, peuvent vivre tranquillement, ils ne sont pas menacés par Marie.

                                                    Pour Marie sa famille est exemplaire, elle ne comprend pas pourquoi leur trio serait exclu du Mariage pour Tous voulu par François Hollande.


                                                    • T.REX T.REX 1er février 2013 20:14

                                                      J’ai déjà rencontré un trio, ces gens là existent et assument le regard des autres, ce ne doit pas être facile. Mais la loi n’enlèvera pas cette difficulté.

                                                      ma question est : qu’est ce que peut bien attendre marie de l’institution du mariage ?
                                                      Je ne vois pas ce que cela pourrait lui apporter !?  


                                                    • Algunet 3 février 2013 09:42

                                                      A TREX Marie attend du mariage la même chose que les homos en attendent et que les hétéros ont.

                                                      S’il n’y avait rien à attendre du mariage, il n’existerait pas !


                                                    • alinea Alinea 1er février 2013 20:13

                                                      Pourquoi la loi ? Pourquoi toujours la loi ? La reconnaissance, la protection et... le fric !
                                                      Je connais un vrai trouple, qui « vivent » ensemble depuis plus de vingt ans ; quatre enfants sont « officiellement d’un couple et les trois autres sont » à la femme" :( à l’autre, la deuxième chronologiquement) Ça va pour eux ! Ils ne cherchent pas reconnaissance ni protection ni rien !
                                                      Cette envie toujours d’être dans la loi ! Mais désobéissez bon dieu ! Inventez !
                                                      C’est ce que je n’aime pas dans l’histoire du mariage des homos : ce conformisme !


                                                      • credohumanisme credohumanisme 1er février 2013 20:26

                                                        Les mêmes revendications que les couples homosexuels j’imagine. La possibilité pour les enfants d’hériter de leurs trois « parents », d’avoir le droit d’assister aux conseils de classe ... etc

                                                        Mais il y a également des trios qui ne revendiquent rien de spécial ... comme d’ailleurs il existe des couples d’homosexuels qui ne demandent pas le mariage.


                                                        • VICTOR LAZLO VICTOR LAZLO 1er février 2013 21:17

                                                          Merci à l’auteur et à son ironie mordante.


                                                          Ce que signifie le « mariage pour tous » c’est à terme l’implosion du mariage civil, qui était en somme un cadre légal, économique, et moral, calqué sur le mariage chrétien religieux.

                                                          Et effectivement la polygamie, entre autres, devient elle aussi tout aussi légitime que le mariage gay...
                                                          Ce qui me fait sourire c’est qu’en de nombreux lieux dans ce pays, des gens ont compris que la polygamie allait bientot devenir légale...Elle a d’ailleurs été légale jusqu’à ce que Charles Pasqua l’interdise en 1993....




                                                          • LEELOO Agoranymous42 1er février 2013 21:20

                                                            Y’a pas de quoa en faire un from âge donc. GOOD NEWS


                                                          • njama njama 1er février 2013 22:01

                                                            le mariage chrétien religieux ... ne date que du moyen-âge IVe concile du Latran en 1215.
                                                            La cérémonie religieuse devient obligatoire au concile de Trente (1563) ICI
                                                            Ce n’est donc pas très vieux.

                                                            Ni dans le judaïsme (dont le christianisme est issu), ni dans l’islam la polygamie n’a été légale, mais pas plus qu’elle n’était illégale. C’était des prescriptions assorties de conditions, ce n’était pas écrit en termes de lois, ou juridiques tels qu’on l’entend actuellement pour la simple raison qu’il n’a jamais existé ni peuple juif, chrétien ou musulman. Un contexte législatif va de pair avec une nation, c’est à dire dans un cadre politique.

                                                            « Le lit conjugal est latin et catholique »

                                                            Le lit conjugal est latin et catholique. Les deux lits côte à côte sont protestants et anglo-saxons. L’Eglise catholique fait du mariage un sacrement au XIIIe siècle. Le théologien Thomas d’Aquin déclare : « Le couple doit avoir son lit et sa chambre. » L’Eglise mise sur la conjugalité pour maîtriser la société. François de Sales, au XVIIe, bénit le lit conjugal, « lieu d’un amour tout sain, tout sacré, tout divin », célébrant « la jouissance à plein drap » plutôt qu’« à la dérobée ». Mais les femmes subissent l’appétit sexuel des maris. Le lit devient un lieu d’affrontement comme l’attestent les textes de confession. Les confesseurs exhortent leurs pénitentes à remplir leur « devoir conjugal », tandis que celles-ci demandent à leurs époux de « faire attention », c’est-à-dire de pratiquer le coït interrompu, considéré par l’Eglise comme « le péché d’Onan ». Faire chambre à part est désapprouvé par le clergé.


                                                          • dereck 1er février 2013 21:21

                                                            C’est la fête ici, on se marre, allons y franco.
                                                            Prendre les pro mariage homo a leur propre jeu que c’est drôle.
                                                            Mais pourquoi prendre en otage les poly pour votre after ?
                                                            Et quand le mariage homo passera (et oui c’est maintenant certain qu’il passe) j’espère que vous aurez toujours se fameux sens de l’humour et que vous prendrez vos couilles et signerai une pétition en vue de l’autorisation du mariage poly (surement une forme a trois vue que c’est le couple largement domiannt).


                                                            • san-avocado 1er février 2013 23:11

                                                              Dans la droite ligne de ce qu’explique très clairement Michéa.
                                                              Il s’agit de faire table rase du « vivre ensemble » au même moment où on nous le chante à tout bout de champs (enfin on le chante surtout pour que des pauvres blancs aillent vivre avec d’autres pauvres, noirs ou beurs) en atomisant les comportements, détruisant les valeurs plus ou moins encore « acceptées ». Plus d’interdits, des droits individuels partout : une table rase prête à être maltraitée, plus aucune valeur rempart contre le loup dans la bergerie. La désublimation répressive.
                                                              Les concepts manipulés par cette gauche sont d’une débilité sans nom, tel un enfant qui vient d’aller à l’école et vient de découvrir un monde nouveau. On a l’impression que la droite d’antan, qui était cultivée mais peu intelligente, s’est transformée en gauche d’aujourd’hui. Et inversement. Ainsi, la gauche actuelle, toute fière d’avoir fait des études, s’amuse à manipuler des idées, sans y confronter la moindre once d’intelligence (traiter tout le monde de raciste ou d’homophobe - ou encore de sexiste -, ça montre bien que l’intelligence a déserté cette gauche).
                                                              Un article frappé du coin du bon sens, acoudé à la culture.


                                                              • san-avocado 1er février 2013 23:34

                                                                J’ajoute que cette société libérale sur les moeurs et atomisée doit logiquement entraîner les responsabilités de chacun. C’est-à-dire que chacun fait ce qu’il souhaite mais il en supporte les conséquences. Ce modèle n’est pas celui de la France qui repose sur un rôle fort de l’Etat et de nombreuses subventions sur le choix de vie. La conséquence logique est que notre Etat va faire le chemin inverse de celui que fait l’Amérique d’Obama. Nous allons nous libéraliser (ce qui est déjà en train de se faire). Fin des cafs, fin des aides chômage, fin de la sécurité sociale : liberté de gérer votre tune comme vous voulez pour être responsable de votre « contenu de vie ». Bcp d’études l’ont montré, une société « socialiste » (ou encore une société mutualiste de risques) ne peut survivre dans une société multiculturelle. Ici, on institutionnaliste une société à la culture éclatée et l’atomisation des valeurs et des contenus de vie. Les conséquences seront les mêmes : toutes nos valeurs vont disparaître pour conserver le strict minimum : le marché où l’on s’achète son contenu de vie.

                                                                Il y’a une totale contradiction entre demander la liberté totale (c’est-à-dire se libérer de la morale, faire ce que l’on veut) tout en ne voulant pas en supporter les conséquences (demander que les autres financent votre chômage, ou payent le bras que vous vous êtes pétés en roller en slidant un escalier). Bref, notre modèle d’Etat social/Providence/mutualiste/solidaire est voué à éclater si l’on promeut tous les droits et toutes les libertés comme des droits et libertés naturelles qu’il serait « rétrograde de limiter ». Quelle heureux hasard que la gauche PS en soit responsable bien plus que la droite UMP !

                                                                Alors que notre modèle social aurait besoin d’être nettoyé pour affronter de nouveaux défis et évacuer des illusions (comme celle consistant à croire qu’un code du travail plus épais protège mieux), la gauche PS prépare tout simplement ses funérailles.


                                                              • Hervé Hum Hervé Hum 1er février 2013 23:19

                                                                Bon en résumé, après le monopoly, apprenons à jouer au polygamie et au polyandrie. Mais je rappelle à tous le monde que pour bien jouer, il faut rester poli !!!


                                                                • l’argumentation se limite quand même au libre consentement (donc au fait d’etre adulte) et à l’amour, l’argument clef !


                                                                • popov 2 février 2013 10:40

                                                                  @l’auteur


                                                                  Vivement que l’on reconnaisse le droit à la pangamie, que je puisse épouser tout le monde.

                                                                  • Mowgli 2 février 2013 10:58

                                                                    Mieux encore que le mariage par tous, institutionnalison le mariage partouze !


                                                                    • sam turlupine sam turlupine 2 février 2013 13:33

                                                                      Personnellement, je suis pour la liberté des choix, étant moi-même trisexuel.

                                                                      En effet, je suis : - autosexuel
                                                                      - hétérosexuel
                                                                      - zoophile hétérosexuel : j’ai toujours aimé les chiennes, les chattes, les pouliches, les cochonnes, les gazelles,les biches, les lionnes, les tigresses, les colombes, les poules, les oiselles
                                                                      mais pas les grenouilles (de bénitier), les oies blanches, les dindes, ni les autruches : on a sa dignité !


                                                                      • Mickaël Mithra 3 février 2013 20:37

                                                                        Que dire d’autre sinon que l’auteur de cet article mérite un prix de logique. Cela nous change des journaleux officiels.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès