• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Régionales 2021 (6) : Emmanuel Macron et le qui perd gagne

Régionales 2021 (6) : Emmanuel Macron et le qui perd gagne

« Un cœur viril et courageux trouve jusque dans les revers de la Fortune de quoi ancrer son espérance. » (Guillaume d’Orange).

Le Président Emmanuel Macron joue au jeu qui perd gagne. Enfin, il ne joue pas, mais il peut bénéficier du jeu. Ce jeu oxymore est quasi-biblique : ce sont les derniers qui seront les premiers, ou encore, dans les Béatitudes, heureux les simples d’esprit, etc.

L’une des analyses électorales communément admises, c’est que le parti présidentiel LREM et le RN ont mordu la poussière, l’un parce qu’il ne représente qu’un électeur sur dix (de ceux qui ont exprimé leur suffrage), ce qui fait une base courte pour un gouvernement, et l’autre parce que l’idée d’une conquête du pouvoir passant d’abord par les régions semble assez mal en point (mais attendons le second tour qui peut encore promettre quelques surprises). La stratégie de normalisation de Marine Le Pen ne paraît pas très efficace, car en devenant un "parti comme les autres", le RN perd son atout populiste, celui de rassembler les mécontents. Le RN est devenu, par excellence, un parti du système. Et cela depuis au moins trente-sept ans.

Quant à Emmanuel Macron, il savait depuis le début que, comme les élections municipales, les élections régionales et départementales ne lui seraient pas favorables. Il a d’ailleurs tout fait pour cela puisque LREM n’a pas la structure d’un parti organisé et bien implanté localement et seules, quelques personnalités s’y retrouvent par leur action locale de longue haleine. Il n’avait d’ailleurs aucun intérêt de repousser les élections régionales trop loin, sauf pour cause sanitaire, car l’été va passer, puis l’hiver, et au printemps 2022, ces élections seront largement oubliées par les électeurs, non qu’ils aient la mémoire d’un poisson rouge (avec Internet, c’est plus difficile), mais parce qu’il y aura bien d’autres sujets politiques qui vont faire surface d’ici à huit mois.

Néanmoins, certains députés LREM ont peur du verdict des prochaines élections législatives l’année prochaine : même en cas de réélection d’Emmanuel Macron, il lui sera peut-être difficile de retrouver une majorité absolue à l’Assemblée Nationale si on reprend les résultats locaux du 20 juin 2021. Mais c’est oublier que ce n’est pas le même scrutin et qu’il y a peu de chance pour que les électeurs qui ont élu un Président ne se mobilisent pas pour lui donner une majorité absolue. C’est ne rien comprendre aux institutions actuelles, et par la même occasion, pour la plupart d’entre eux (députés LREM), c’est ne rien comprendre des raisons qui les ont fait élire en juin 2017.

Parmi le flot des commentaires issus de ce premier tour des élections régionales du 20 juin 2021, il y a eu une analyse qui m’a paru fort pertinente. Elle a été proposée par l’éditorialiste Claude Weill le 22 juin 2021 sur LCI.

Il admet que LREM a perdu les élections régionales, mais que cela fait le jeu politique d’Emmanuel Macron. Soyons bien clairs à ce propos : Emmanuel Macron n’a jamais fait éclater le paysage politique en 2017, le paysage politique a éclaté tout seul et c’est Emmanuel Macron qui a récupéré quelques morceaux, il est juste le bénéficiaire, pas l’auteur (c’est toujours le biais d’une enquête policière : à qui profite le crime ?).

En effet, avec les résultats du premier tour des régionales, la situation peut évoluer à l’avantage d’Emmanuel Macron.

Du côté du RN, manifestement, Marine Le Pen n’a pas réussi à convaincre qu’il était un parti de gouvernement ni de gestion d’exécutifs. Dès le lendemain du premier tour, l’éditorialiste Éric Zemmour a envoyé ses flèches contre la présidente du RN et trouve dans le médiocre score du RN une raison supplémentaire de franchir le Rubicon, se présenter lui-même à l’élection présidentielle. Déjà un sondage (à froid) annonçait 13% d’intentions de vote au premier tour (mais méfions-nous des sondages). Sa candidature ferait éclater le camp nationaliste et ferait nécessairement le jeu d’Emmanuel Macron.

Du côté du LR, on pourrait croire que ces élections vont avantager cet ancien grand parti de gouvernement avec des scores très flatteurs de certains de ses leaders dont trois ont approché voire dépassé les 40% : Xavier Bertrand, Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez. Oui mais non. En cas de réélection de ces trois personnalités dimanche prochain, LR va passer du stade de trop vide au stade de trop plein ! En effet, il aurait été plus utile, dans une stratégie présidentielle, qu’un gagne et les deux autres se plantent, le gagnant étant alors indiscutablement le "leader" pour 2022. Avec trois grandes réélections, cela va réintroduire de fortes tensions et divisions au sein de LREM, chacun des trois cités étant qualifié pour représenter le centre droit à la prochaine élection présidentielle.

_yartiRegionales2021F04

Claude Weill n’a pas poussé le raisonnement plus loin mais on peut aussi en rajouter avec la gauche. La résurrection du clivage LR/gauche, avec une vieille gauche idéologique, pas la gauche sociale-démocrate, mais celle qui a fait peur pendant vingt-trois ans entre 1958 et 1981, a tout pour plaire à Emmanuel Macron. Le mélange hétérogène entre écologistes, socialistes et extrémistes avec des positions divergentes sur de nombreux sujets de société très clivants ne va pas aider la gauche à s’unir à l’élection présidentielle. Au contraire, la démonstration sera probablement faite qu’il y a bien deux gauches irréconciliables et désunies.

Emmanuel Macron semble d’ailleurs bénéficier du fort courant de sympathie pour le mouvement écologiste qui est aussi un mouvement anticapitaliste et qui englue la gauche traditionnelle. Cela peut devenir un chiffon rouge pour électeurs (et les maires écologistes des grandes villes participent involontairement à ce phénomène).

Il reste enfin le mauvais score de son parti LREM. Emmanuel Macron ne comptait pas sur lui et sait que c’est son nom, son action, son expérience présidentielle qui feront ses atouts dans la nouvelle bataille présidentielle. Les anciens Présidents de la République encore en vie (ils ne sont plus que deux) peuvent s’étrangler en voyant la cote de popularité de l’actuel Président dix mois avant le second tour de l’élection présidentielle : à 40%, il surpasse largement ses prédécesseurs Nicolas Sarkozy et surtout François Hollande.

Bref, oui, il y aura des surprises d’ici à l’élection présidentielle, parce qu’il y en a toujours eu, mais elles ne seront peut-être pas au détriment d’Emmanuel Macron qui a bien compris que l’essentiel, aujourd’hui, c’est de réussir le déconfinement, la vaccination et la reprise économique et tout faire pour que le variant delta ne nous empoisonne pas la vie l’automne prochain. C’est sur cela qu’il sera jugé en 2022. Et sur rien d’autre.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (24 juin 2021)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Régionales 2021 (6) : Emmanuel Macron et le qui perd gagne.
Régionales 2021 (5) : vous avez dit front républicain ?
Suppression des professions de foi lors des élections (28 septembre 2016).
Régionales 2021 (4) : l’abstention, c’est grave, docteur ?
Régionales 2021 (3) : le premier tour, déconfiture ?
Régionales et départementales 2021 (2) : les enjeux.
Marine Le Pen et l’effet majoritaire.
Les Républicains et la tentation populiste.
Rapport de Jean-Louis Debré du 13 novembre 2020 (à télécharger).
Avis du Conseil scientifique sur la tenue des élections du 29 mars 2021 (à télécharger).
Régionales et départementales 2021 (1) : à propos de leurs dates et de l’âge du capitaine.
Municipales 2020 (5) : la prime aux… écolos ?
Municipales 2020 (4) : bientôt, la fin d’un suspense.
Municipales 2020 (3) : et le second tour arriva…
Municipales 2020 (2) : le coronavirus s’invite dans la campagne.
Municipales 2020 (1) : retour vers l’ancien monde ?
Régionales 2015 : sursaut ou sursis ?
Les enjeux du second tour des régionales de 2015.
Le premier tour des régionales du 6 décembre 2015.
Les enjeux des élections régionales de décembre 2015.
Les départementales 2015 au second tour.
Les départementales 2015 avant le second tour.
Départementales 2015 : le pire n'est jamais sûr.
Les 4 enjeux nationaux des élections départementales de mars 2015.
La réforme territoriale.
La réforme des scrutins locaux du 17 mai 2013.
Le référendum alsacien.
Le vote par anticipation.
Le vote proportionnel.
Le vote obligatoire.
Le vote électronique.
Vive la Cinquième République !

_yartiRegionales2021E03
 


Moyenne des avis sur cet article :  1.24/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • Samson Samson 25 juin 10:52

    « Un cœur viril et courageux ... »

    J’hallucine ! smiley smiley smiley

    Non, sans blague, c’est de notre très immature et narcissique petit Monarc que vous parlez, là ??? On croirait un slogan à la gloire de Kim Il Jong II !

    Son égo hypertrophié, tout le monde connaît, mais son « cœur » ??? Encore faudrait lui en trouver un !!!

    Et si conformément à La Fontaine, « ...tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute ... », j’entends bien comme tous vos lecteurs sur Agoravox que l’usage de la brosse à reluire est votre incontestable spécialité, mais qualifier cet improbable « cœur » de « viril et courageux » ne fera pas rire que moi, et nul doute que d’autres qualificatifs tout aussi plus dithyrambiques eussent été en l’occurence plus judicieux ou appropriés ! smiley smiley smiley


    • Fergus Fergus 25 juin 11:35

      Bonjour, Sylvain

      « LR va passer du stade de trop vide au stade de trop plein »

      En effet, et cela risque fort de déboucher sur des luttes fratricides, notamment entre Bertrand et Wauquier, chacun des deux s’estimant plébiscité et par conséquent légitimé dans sa quête d’Elysée, le président d’ARA ayant de surcroît l’avantage de n’avoir pas quitté le parti.


      « il y aura des surprises d’ici à l’élection présidentielle, parce qu’il y en a toujours eu »

      Sauf lorsqu’il n’y en pas, ce qui se produira tôt ou tard.



      • Samson Samson 25 juin 12:52

        @Fergus
        Bonjour Fergus

        En tous cas, pour le pari de Mutilator 1er, engageant ses ministres dans l’élection pour affaiblir LR et mieux lui faire venir manger dans sa main, c’est plutôt râté. smiley

        Et pour ce que je comprends de cette tribune que je n’ai fait que survoler -, la « claque » électorale s’avère plutôt cuisante et c’est surtout la panique qui prévaut dans les rangs du « fan club » de l’Immature, au moins à en juger des appels désespérés de l’auteur aux vertus évangéliques et autres béatitudes ! smiley

        Sûr que notre très immature et narcissique petit Monarc a plus d’un tour dans son sac et est même particulièrement roué, mais je ne doute pas que le recours à la méthode Coué finisse par trouver dès 2022 ses limites citoyennes.

        En vous présentant mes cordiales salutations ! smiley


      • Fergus Fergus 25 juin 14:48

        Bonjour Samson

        Si Macron a, en effet, échoué à « affaiblir LR » du fait de cette « claque » de LREM , je ne crois pas qu’il soit inquiet pour autant, les scrutins nationaux étant désormais clairement déconnectés des scrutins locaux. A mon avis, les régionales et les départementales seront vites oubliées.

        Quant à la « méthode Coué », je ne crois pas que Macron en soit arrivé à s’accrocher à ce genre de branche. Comme le souligne l’auteur, il culmine en termes de popularité à un niveau très supérieur à ses prédécesseurs à 10 mois de l’échéance présidentielle.

        Autrement dit, il partira dans la campagne avec un capital supérieur. Hors coup de théâtre, tout dépendra pour son éventuelle réélection de l’éventuelle dynamique dont pourrait ou pas bénéficier le candidat estampillé, la gauche étant clairement hors-jeu.

        Bien à vous !


      • Samson Samson 25 juin 23:12

        @Fergus
        « Quant à la « méthode Coué », je ne crois pas que Macron en soit arrivé à s’accrocher à ce genre de branche. »
        Le narcissisme pathologique affectant notre très immature petit Monarc y supplée largement et le dispense de fait de tout recours à la méthode Coué. Ne doutant de rien, il a tout loisir de calculer et préparer ses prochains coups.

        Quand je parlais de panique dans les rangs et de recours à la méthode Coué, j’entendais bien entendu ceux de l’auteur de cette tribune, de nos Marcheurs vers Nulle Part et des piteux managers gérant les destinées de la start-up « France », tous courtisans dont l’incertitude assombrit d’autant plus l’avenir que leur impéritie apparaît plus éclatante !

        Et si au regard des autres bilans gestionnaires de ce quinquennat, le bâclage et le total amateurisme de cette campagne électorale ne surprend même plus, le record historique d’abstention auquel elle a ouvert en dit long sur l’adhésion citoyenne à l’indignité de ces sombres pitres ! smiley


      • arthes, Britney for ever artheslichepèdetologue 27 juin 10:20

        @Fergus
        Les sondages...Auraient aussi surcoté le RN...Et ont sous-estimé l’abstention.
        Difficile de savoir pour les présidentielles, et pas certain de retrouver le RN au second tour...Ni Macron d’ailleurs...
        Quant aux LR, des primaires seraient peut être ce qu’il y aurait de mieux pour désigner un candidat...Sans renouveler un épisode à la Fillon cette fois...Arf, la politique....


      • Reflexo78 25 juin 12:07

        .../...« Il reste enfin le mauvais score de son parti LREM. Emmanuel Macron ne comptait pas sur lui et sait que c’est son nom, son action, son expérience présidentielle qui feront ses atouts dans la nouvelle bataille présidentielle. Les anciens Présidents de la République encore en vie (ils ne sont plus que deux) peuvent s’étrangler en voyant la cote de popularité de l’actuel Président dix mois avant le second tour de l’élection présidentielle : à 40%, il surpasse largement ses prédécesseurs Nicolas Sarkozy et surtout François Hollande.

        Bref, oui, il y aura des surprises d’ici à l’élection présidentielle, parce qu’il y en a toujours eu, mais elles ne seront peut-être pas au détriment d’Emmanuel Macron.../... »

        Pour voir la vraie représentativité de LREM au niveau national à travers ces élections régionales, il faut sortir de la vision région par région donnée sur tous les supports médias

        Résultats des régionales 2021 : des présidents sortants qui s’imposent, LREM en déroute… revivez le premier tour (la-croix.com)
        https://www.la-croix.com/France/live-1er-tour-resultats-regionales-departementales-2021-listes-candidats-larem-2021-06-20-1201162173

        et prendre de la hauteur en regardant au global, au niveau national

        Résultats des élections régionales 2021 (bfmtv.com)
        https://elections.bfmtv.com/?p=tour1

        On découvre alors que LREM a peu de candidats placés dans chaque région, et qu’au niveau national cela se ressent sur le nombre de votants pour le parti LREM :

        76.457 voix, soit 0,52 % des votants de dimanche dernier aux régionales (et donc 0,17% des ayants droits au vote en France, c’est-à-dire un peu plus de 44 millions, avec le taux d’abstention qui frise les 65%).

        Voulez-vous nous expliquer comment un président dont le parti soulève l’enthousiasme de 0,17% des 44 millions de votants en France aux régionales (soit 76 457 personnes), va réussir à créer la surprise aux présidentielles 2022 ?

        En comptant sur l’adhésion des jeunes qui n’ont pas encore 18 ans, et qui de plus sont fans de Mac Fly et Carlito ?


        • Fergus Fergus 25 juin 14:53

          Bonjour, Reflexo78

          Ne vous méprenez pas : Macron est un candidat hors-sol. Sans appareil en 2017, il reste  hélas !  très bien placé pour reconduire son bail à l’Elysée en 2022. A une condition : que sa popularité actuelle ne s’effrite pas dans les prochains mois. C’est pourquoi il fera taire ses velléités de réforme pour surfer sur le statu quo des des opinions favorables.


        • Reflexo78 25 juin 16:53

          @Fergus
          Vous confondez résultats et attentes de résultats.
          Les scores de la LREM aux régionales dimanche (0,17 des Français en âge de voter a choisi le parti LREM) sont des faits : des résultats au niveau national.

          Les sondages d’opinion créées de toute pièce par les instituts de sondage, ou plutôt le façonnage d’opinion, sont des attentes de résultat


        • Fergus Fergus 25 juin 20:29

          @ Reflexo78

          Je résume votre pensée (qui est proche de nombreux intervenants de ce site) : Quand les sondages sont mauvais pour vos adversaires, ils sont crédibles ; et quand ces sondages sont bons, ou simplement meilleurs, pour ces mêmes adversaires, ils relèvent d’un « façonnage d’opinion ». smiley
          Curieux que les personnes comme vous n’aient pas dénoncé les instituts quand Macron était tombé à environ 24 % d’opinions favorables !


        • troletbuse troletbuse 25 juin 20:39

          @Fergus
          Pour ceux qui font les sondages à Micron, vous avez des noms ? On m’avait dit Gallet mais je n’en sais rien  smiley


        • zygzornifle zygzornifle 25 juin 14:35
          Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs , des voleurs et des traîtres n’est pas victime !.... il est complice.(George Orwell)

          • zygzornifle zygzornifle 25 juin 14:38

            Les chiens s’allient avec les chats pour piquer le gigot du boucher ....


            • zygzornifle zygzornifle 26 juin 09:22

              @zygzornifle

               Ensuite les chiens dévorent les chats avec le gigot ....


            • ETTORE ETTORE 25 juin 20:14

              C’est fou avec vous, RakotO,

              Même quand votre pro-géniteur, le Marquis Baffé mais Poudré est compté KO au sol, et remis sur pied ( à genoux plutôt ) à coup de baffes....

              Ce dernier est déclaré «  vainqueur » !( Sonnez trompettes de hérauts )

              Vainqueur de quoi, on ne sait pas , mais à vous lire, d’un jeu dit, « qui perd gagne »,

              Ou il joue apparemment....TOUT SEUL !

              Dites, RakotO, là vous venez de mouiller votre string, pour la n-ième fois Et cela sans regarder si il était compatible à l’eau tiède, et salée .

              Faut vous abstenir dorénavant, parce que si vous persistez à perdre tout votre jus, en arrosage inutile, sur un ronce, qui ne feras que vous écorcher le cul, quand lui viendras l’envie de vous rafraichir les parties, il seras trop tard pour crier au PQ !


              • eau-pression eau-pression 27 juin 10:36

                @ETTORE

                « pro-géniteur » et projet-niqueur ?

                D’après vous, au jeu du petit train, qui est devant, qui est en second ? Je vois bien Rakottomat à l’arrière « juste sympathisant ».


              • ETTORE ETTORE 27 juin 14:06
                eau-pression 27 juin 10:36

                @ETTORE

                « pro-géniteur » et projet-niqueur ?

                D’après vous, au jeu du petit train, qui est devant, qui est en second ? Je vois bien Rakottomat à l’arrière « juste sympathisant ».


                C’est la ronde Elysé Haine !.

                Tous emmanchés !

                Et celui qui veut changer de place, dans le « cercle des sorcières », lève la main, et passe un accord de champignons, donnant donnant, avec le gars de devant et le gars de derrière.

                Un sacré « bout, en train », où on compte plus de chef de gare cocufiés, que de vaches, le regardant passer.

                Bon, cela se dissout un peu, devant un « journaleux garde barrière », mais le « cercle » se re-clipse, dès que le panneau
                « Attention, un arrière train, peut en cacher, un autre  »
                cesse de clignoter.
                Inutile de chercher le « guidon palette » ils ont la tête dedans, quand au sifflet.....
                Le pois chiche le composant, est bien seul dans ces cer-VEAUX !

              • eau-pression eau-pression 27 juin 15:00

                @ETTORE

                C’est qui ce journaleux ? Un endimanché à coup sûr (j’ai pas dit qu’il a avalé son parapluie)

                Bon, à force de provocations on-y-rit queues, vous obtiendrez bien une parole du sphinx Sylvain.


              • ETTORE ETTORE 27 juin 16:46

                @eau-pression
                Bon, à force de provocations on-y-rit queues, vous obtiendrez bien une parole du sphinx Sylvain.


                Je crains fort que ce « sphinx » ( mais plutôt chat « huant ») ne soit une émanation onirique de celui de schröedinger.
                Là, pas là, Papaoutai.....( merci Stromae)
                Ce n’est pas vraiment la question principale !
                Vu qu’il ne paieras jamais de pension alimentaire, pour ses divorces avec la raison.
                L’essentiel pour lui, est d’être juste un support artificialisé, co-lecteur d’une image très floue, celle de son Marquis Baffé, mais Poudré.
                Ce dernier, a besoin de ces artifices pour exister mollement dans la tête des Français.
                Une épaisse vapeur Méphitique, parfois agrémentée de gaz lacrymo.

                Raque Auto, EST la fumée du cierge noir, auto allumé, pour des auto satisfactions, pour des miracles qui rendent, les gens y croyant,  handicapés à vie..

                Raque Auto, EST une tête de gondole, que les intérimaires du pouvoir, garnissent des surplus invendus ou promotionnels pour leurs vide grenier quotidiens.
                .
                 Bientôt, la date fraîcheur de l’andouillette en rondelles, servies froides et sans goût, arrive à péremption, et les bouchers DémoCradoRaiesPuTblicains, s’arrangent pour que le ré-étiquetage soit ré-actualisé, sous AOP « Quenelles Elyséennes BIO TOP ». Le contenu est devenu très peu engageant, tirant très visiblement, même au travers du sous vide de réflexion....
                Du Vert-TUEUX, au Brun ODIEUX)
                C’est le maquillage permanent, du tatouage coloré, par la laideur virale.

                Alors, voyez vous, eau de pression@, que Raque Auto, soit un simple algorithme, ou un scribe en tailleur de pipe, je lui conçoit, très généreusement, d’être récipiendaire de toutes les pauses pipi, faites contre le mur......Des CONS !


              • eau-pression eau-pression 28 juin 07:36

                @ETTORE

                Faites gaffe quand même quand vous venez tagger la pissotière, il doit bien y avoir une caméra de surveillance pour voir si on bouge (...) encore.

                Il faudrait tenter le graffiti con-plaisant qui, tel l’ARN rétro-virant, aurait la capacité de modifier le programme NOM.


              • ETTORE ETTORE 28 juin 19:31

                @eau-pression

                eau-pression 28 juin 07:36

                @ETTORE

                Faites gaffe quand même quand vous venez tagger la pissotière,


                Chef de parti(e) j’écris ton N.O.M, à main levée ! LOL

                ( Sérieux ! Prénom,et nom, mais bon faut avoir la vessie bien pleine....

                Généralement, au dernier (Hai)N, j’"en suis en proie aux (D)goûtes !


              • Plum’ 25 juin 20:58

                pour que le variant delta ne nous empoisonne pas la vie l’automne prochain

                Ce n’est pas le variant qui va nous empoisonner la vie, ce seront comme d’hab’ les décisions de Macron. Il ne s’est pas encore rendu compte qu’il existe des traitements précoces, c’est dire qu’on est mal barré......


                • stef 26 juin 07:50

                  Le bilan d’EM est catastrophique à tous points de vue : insécurité immigration économie pandémie et pour couronner le tout des finances publiques saignées à blanc pas mal pour un banquier .

                  Le quoiqu’il en coûte a beaucoup rapporté à Big Pharma et toutes les professions de santé qui se gavent sur le dos du COVID.


                  • zygzornifle zygzornifle 26 juin 09:24

                    @stef

                    Le quoiqu’il en coûte,
                    Macron a masqué la fin de sa phrase il a omis de dire « au citoyen »....


                  • Jean Keim Jean Keim 27 juin 08:23

                    Écrire pour ne rien dire...


                    • zygzornifle zygzornifle 27 juin 08:52

                      Je vote depuis 1974 et j’ai constaté depuis que je suis de plus en plus pauvre, que les prix augmentent régulièrement, que je perd mes libertés une a une, qu’il y a de plus en plus de surveillance, de caméras, de flicage, d’obligations et d’interdictions de toutes sorte, que tous les gouvernements de gauche comme de droite tapent sur les chômeurs, les retraités, que la population a bien changée et pas en mieux.

                      Je comprend donc les citoyens qui ne se déplacent plus ou votent blanc car il n’y a plus que les petits enfants qui croient encore au père Noel ....


                      • Comme Martine à la plage. Aujourd’hui : Rako se rassure...


                        • ETTORE ETTORE 27 juin 14:17

                          Dites,....

                          On as quand même un « deuxième tour », qui vas faire des « élections » une pépinière de questions, où l’absurde se bouffe la queue.

                          On en est arrivé au point ultime, où le choix Démocratique, se retrouve à l’apogée de la question posée en silence tonitruant «  Voter , est ce encore utile » ?

                          Et face à ce tintamarre, il y a la « classe politique », qui se comporte comme une machine dérégulée, qui avance avec un programme obsolète, non équipée pour être re-programmée, et qui entretient par des mécanismes grinçants, toute une armée de porteurs de burettes d’huile, qui n’ont qu’une seule tâche....

                          Graisser la « machine pathétique » afin qu’elle continue à fonctionner, pour sauver leur fonction....UNIQUE !

                          Avec ça....Ou voulez vous que nous allions, si ce n’est.....DROIT A LA CASSE !


                          • zygzornifle zygzornifle 27 juin 15:15

                            Pourquoi voter pour des politiques qui sont responsable des problèmes qui agitent notre société, faut être bien naïf pour croire a un changement et quand il y a changement c’est toujours de la régression, on y perd énormément plus que l’on y gagne ....


                            • troletbuse troletbuse 27 juin 23:12

                              Toto nous a parle du Qui perd gagne mais ce soir, on peut dire : Qui perd perd

                              Les autres pourris qui ont gagne crient victoire avec au grand maximum 15% des inscrits, ce qui est pour eux une victoire ecrasante,  mais plutot un Waterloo.

                              Et on dit etre en democratie


                              • Tordant , amusant ..... !

                                La moquerie est totale ....

                                LREM ou le néant politique , alors , alors , alors la mission de l’ex premier ministre Philippe, le tordu, est de recaser chez les L R les restes de la REM pour le plus grand nombre ......

                                Tous ces transfuges qui ont constitué LREM tapent à la porte de leurs anciens partis.

                                C’est pathétique , minable ......Les élus LREM sans honneur , sans grandeur que des glandeurs , des cyniques petits amateurs ....

                                ALORS, le premier ministre et le ministre de la santé crient à la catastrophe sanitaire actuellement et menacent les mauvais français d’un reconfinement dur dés septembre ....

                                Les crache-la- haine reprennent leur rôle favori , la menace permanente .....



                                • ETTORE ETTORE 28 juin 19:42

                                  Et pourtant, et pourtant....

                                  L’ex dernier sinistre, avait mis tous ses atouts de son côté.

                                  Il avait même la barbe, gardée bi-Thon, un côté sombre hérité de la Macronnie, un coté clair, ouvrant sur les espaces poivre et sel marin, du plat de moules n’Havrais !

                                  A ces empressés tordus !

                                  « Je t’aime, moi non plus, mais si tu avance, et tu recule, comment veux tu que je t’enc.... »

                                  Il est petit petit le Yupi-terrien. Son orBITE, commence à prendre un mauvais penchant, Il en est déjà, à être en géo stationnaire, avant une rentrée en queue CON-sommable.

                                  Bientôt, très bientôt, on lèveras les yeux au ciel, s’extasy en « Ohhh, la Belle bleue »

                                  « Mais non, mon fils, c’est le Poudré, qui se démaquille.....Pour de bon, cette fois »


                                  • OrganigrammeNationInternational 1er juillet 09:04

                                    01/07/2021
                                    « Org.Nation », notre seul espoir et réponse réels, pour 2022 et ensuite

                                    https://wp.me/p4Im0Q-57L

                                    Il y a de l’ARA qui rit en régions. C’est le calme électoral avant la tempête dans le verre d’eau

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité