• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Retraites, emploi, pouvoir d’achat : la grande fracture entre Macron (...)

Retraites, emploi, pouvoir d’achat : la grande fracture entre Macron et les Français

Cette semaine, les éditorialistes macronistes ont pu mettre les annonces de l’INSEE sur le chômage et le pouvoir d’achat au crédit du gouvernement et gloser sur les progrès de notre économie. Mais ils ont aussi bien été contraints de reconnaître que ce discours ne passe pas dans l’opinion. Et de fait, ce discours est totalement décalé avec la réalité de ce que vivent bien des Français.

Demandeurs d'emplois de 1996 à 2019

 

Bulle, mensonges et superficialité

D’un côté l’INSEE annonce une hausse du pouvoir d’achat de 2,1% en 2019. De l’autre, 48% des Français pensent qu’il recule pour eux, ce que confirme le mouvement des Gilets Jaunes, largement provoqué par le problème des fins de mois. Bien sûr, les éditorialistes tendance macroniste prennent pour argent comptant les statistiques de l’INSEE. Pourtant, d’abord, ils pourraient savoir qu’une moyenne peut ne rien vouloir dire. Emmanuel Saez avait montré qu’aux Etats-Unis, la hausse moyenne de 6,1% des revenus de 2009 à 2012 cachait un recul de 1,6% pour 90% et une hausse de 15% pour les 10% pour les plus riches. Une moyenne est une abstraction souvent déconnectée de la réalité.

Et ce n’est pas tout. Comme le soutient Todd dans son nouveau livre, citant les travaux de Philippe Herlin dans « Pouvoir d’achat  », les statistiques mêmes de l’INSEE posent problème et semblent biaisées, par le traitement des coûts immobiliers, largement minorés. En outre, là encore, on peut postuler que l’inflation n’est pas la même pour tous. Bref, il est logique que l’injonction à l’optimisme sur foi de statistiques biaisées ne passe pas. De même sur le chômage, où les annonces grandiloquantes de la majorité et de ses relais médiatiques a logiquement du mal à passer. La « forte » baisse (de 3%...) annoncée sur 2019 peut être remise en cause d’innombrables manières dans la réalité.

D’abord, 3% de baisse dix ans après la crise n’est pas une bonne performance. Le chômage a peu baissé en France, et, à ce niveau du cycle, étant donné tout ce qui a été fait (des dizaines de milliards de baisse du prix du travail, deux démantèlements du droit du travail), le reflux devrait être beaucoup plus marqué. Lors des cycles précédents, sans toutes les mesures Hollande-Macron, le reflux avait été sensiblement plus vif. Pire, on peut aussi souligner que la baisse est dérisoire à l’échelle du grand total des demandeurs d’emplois, à peine passés de 6,6 à 6,4 millions depuis 2017… Et cela rappelle les tripatouillages statistiques réalisés récemment, qui parviennent à peine à rosir la situation…

Idem sur les retraites, où les marcheurs, ministres ou pas, osent parler d’une réforme de justice sociale, au service des plus modestes, des femmes, qui garantirait le pouvoir d’achat des fonctionnaires à la retraite. Pourtant, une telle promesse semble cavalière alors même que la majorité veut limiter à 14% du PIB le poids des retraites (tout en présentant un projet où leur poids recule d’un point) avec le gonflement du nombre de retraités. La simple arithmétique contredit Macron : il sera impossible de tenir ces promesses, si ce n’est sur des cas isolés. Pour couronner le tout, le Conseil d’Etat a rendu un avis très critique et Romaric Godin souligne son caractère austéritaire en cas de récession.

 

Le caractère profondément orwellien de cette majorité et ses soutiens qui tiennent un discours totalement déconnecté de la réalité sur la base de statistiques aussi partielles que partiales pèsera lourd dans l’opinion et les prochaines échéances électorales. La macronie est décidément bien détestable sur beaucoup d’aspects, et son discours économique n’en est pas le moindre…


Moyenne des avis sur cet article :  4.74/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

141 réactions à cet article    


  • tashrin 6 février 10:13

    Le caractère profondément orwellien de cette majorité et ses soutiens qui tiennent un discours totalement déconnecté de la réalité sur la base de statistiques aussi partielles que partiales pèsera lourd dans l’opinion et les prochaines échéances électorales.

    Ok sur le fond

    Mais comme l’ensemble des dernières élections en remontant jusqu’à... Ce qui n’amene aucune solution pour les suivantes


    • Arogavox 6 février 10:42

      @tashrin
       Sauf que le seul fait de ne miser que sur des élections suivantes est probablement la meilleure façon de ne jamais rencontrer de solution tenable !

      bis repetita :

      selon l’Universalis :

      « De l’Antiquité grecque jusqu’au XIXe siècle, seul un régime que nous appelons aujourd’hui démocratie directe, où les lois sont débattues et votées par l’assemblée (ekklèsia) des citoyens, pouvait être qualifié de démocratique.

      La désignation des gouvernants par l’élection, en réservant le pouvoir à « quelques-uns » et non « à tous », était considérée comme un procédé aristocratique. »


    • Captain Marlo Captain Marlo 6 février 11:02

      @Arogavox
      Comme si le tirage au sort en Grèce concernait tout le monde...

      Ne décidait que les riches, les hommes riches, pour la bonne marche de la ville, mais aussi de leurs affaires. Les femmes et les esclaves ne décidaient de rien du tout.


    • tashrin 6 février 11:16

      @Arogavox
      Et du coup on fait une agora à 70 millions pour chaque prise de decision ? 


    • Arogavox 6 février 13:44

      @Marlo @tashrin
       Ma foi, pas sûr que le manque d’imagination soit un gage de capacité d’adaptation et d’aptitude à la démocratie !

       ( L’ élection, le veaute, le tirage au sort, et les parodies d’agora sur la place publique sont-ils les limites des capacités intellectuelles de l’homme de notre siècle ’moderne’, voire prétendument ’en avance’ ? )


    • tashrin 6 février 14:32

      @Arogavox
      Yavait pas d’ironie dans mes propos
      Vous comprenez bien que prendre toutes les décisions courantes et quotidiennes, ou même uniquement les décision stratégiques, ne peut pas se faire avec l’ensemble des citoyens français... meme avec un skype à grande échelle :)
      La représentativité est difficilement contournable à partir du moment ou on est un certain nombre. Ce qui etait faisable dans les villes état de la grece antique ne l’est pas à l’echelle d’un pays de 70 millions d’habitants.
      Apres on peut parler de la différence entre mandat représentatif et mandat impératif par exemple...


    • Trelawney Trelawney 6 février 15:40

      @tashrin
      Et du coup on fait une agora à 70 millions pour chaque prise de decision ? 
      Un référendum pour chaque décision importante à la façon des suisses serait un bon début  


    • tashrin 6 février 16:27

      @Trelawney
      Meme remarque, la suisse c’est quoi ? 8/9 millions ? C’est pas la même echelle
      Et ils ont l’habitude d’être disciplinés, conscients et respectueux d’autrui, mentalité plus proche de l’europe du nord que nos latins gueulards franchouillards (j’en suis)
      Plus difficile donc à mettre en oeuvre
      Sans compter qu’aux referendums suisses, ne se deplacement qu’une minorité de personnes, celles qui sont concernées directement par le sujet evoqué
      Et les questions qui y sont soumises restent des problématiques relativement marginales.
      Pis ca regle pas le fond du probleme : si la majorité est composée d’imbeciles incompetents, leur faire prendre les décisions n’est pas necessairement très judicieux. on voit chez nous ce que ca donne en prenant une decision tous les 5 ans. Imaginez si ’etait tous les 15jours !
      Un systeme democratique efficace ne peut qu’être associé à l’Education populaire


    • Eric F Eric F 6 février 17:42

      @Captain Marlo
      [dans la « démocratie directe » athénienne] "ne décidait que [ ] les hommes riches, pour la bonne marche de la ville, mais aussi de leurs affaires. Les femmes et les esclaves [et les descendants d’immigrés] ne décidaient de rien du tout« 
      Absolument d’accord, c’est une tocade à la mode que de se réclamer de ce modèle, qui était appliqué dans des petites cités-état, où seuls 10% des habitants étaient en réalités »citoyens« (programme de 6ème). Il peut y avoir aujourd’hui des éléments de démocratie directe notamment par le referendum mais cela ne peut pas concerner »le gouvernement au quotidien".


    • Eric F Eric F 6 février 17:49

      @Trelawney
      les Suisses ne font pas un referendum « pour chaque décision importante », mais pour certains thèmes proposés par un quorum de citoyens. Par exemple, il y en a eu 8 en 2015, dont la redevance télé, la hausse de la vitesse sur autoroute, le fichier des délinquants sexuels, l’alimentation saine, mais aussi la « monnaie pleine » -rejeté-... c’est très hétéroclite.


    • Captain Marlo Captain Marlo 6 février 18:58

      @Arogavox
      .
      J’aime beaucoup Emmanuel Todd, dans cette courte vidéo, il explique ce qu’est la démocratie. Il faut que celui qui est élu puisse décider. S’il n’a pas la main, c’est un simulacre de démocratie. Macron, comme dit Todd « est encastré dans l’euro ».
      .
      Il y a une autre manière de définir la démocratie en Europe, c’est celle de la constitutionnaliste Anne Marie le Pourhiet. 
      .
      Pour qu’il y ait démocratie, il faut un « démos », « un corps social », « un peuple ».

      Or, il n’y a pas de peuple européen. Il ne peut donc pas y avoir de démocratie européenne. Elle fait référence l’arrêt de la Cour Constitutionnelle de Karlsruhe, qui fait jurisprudence chez les constitutionnalistes.


    • Captain Marlo Captain Marlo 6 février 19:05

      @Trelawney
      Un référendum pour chaque décision importante à la façon des suisses serait un bon début 

      .
      La Suisse (pour combien de temps ?) est encore un pays indépendant & souverain, qui n’est ni dans l’ UE, ni dans l’euro.
      .
      Mais quand les dirigeants du pays ne décident plus, la referendum ne sert à rien.
      .
      On l’a vu lors des différents référendum.
      Quand le peuple a mal voté, soit on le fait revoter pour qu’il vote comme on lui dit ; soit on s’assied dessus comme en 2015, ou en 2016 avec le vote du Brexit !
      .
      Il faut toujours garder en mémoire la déclaration de Junker :
      « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens ».
      .
      Macron et son gouvernement sont d’excellents européens !
      Ce que pense le peuple, ils s’en battent l’oeil... .


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 6 février 19:12

      @Captain Marlo
      Cette parole de Junker n’a pas été voté par les Français, il est donc inutile et illégal de nous l’imposer comme une vérité.


    • Eric F Eric F 6 février 19:16

      @Captain Marlo
      « Or, il n’y a pas de peuple européen »
      C’est parfaitement exact, c’est pourquoi les députés au Parlement Européen sont élus au niveau des différents pays membres. Il y a néanmoins une forme de citoyenneté européenne permettant de voter aux scrutins locaux et européen dans un autre pays de l’UE que celui de sa nationalité.
      Le pouvoir principal est le « Conseil Européen » des chefs d’états et gouvernement, qui fixent les orientations générales, c’est comme une sorte de « syndicat de copropriétaires », avec la « Commission » dans le rôle du syndic.
      Ceci dit, le Parlement Européen a eu progressivement un rôle accru, désormais il valide ou invalide la nomination des Commissaires et peut censurer la commission ; et il vote certaines lois européennes

      Mais pour revenir à l’absence de « peuple européen », cela explique que les eurocrates ne défendent pas suffisamment les habitants de l’Union face aux grands pays extérieurs, parce qu’ils n’ont pas l’équivalent de la « fibre patriotique » de leurs interlocuteurs.


    • Eric F Eric F 6 février 19:29

      @Eric F
      "« Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens ».
      Juridiquement parlant, en droit international, un pays doit respecter les traités qu’il a signé, ceux-ci conditionnent la marge des choix démocratiques. Mais le choix démocratique peut porter sur des demandes de dérogation (à négocier), de modification (à négocier) ou de sortie d’un traité (selon les dispositions prévues).


    • Arogavox 6 février 19:29

      @tashrin
       Vous comprenez bien, à votre tour, que quand on veut vraiment innover (lorsque cela devient indispensable !) on ne peut pas arriver à grand chose en prétextant que dans le passé les pistes envisageables n’ont pas fonctionné ( Avant l’invention du concept démocratique, ou de l’avion, pas d’expérience probante de démocratie, ni de voyages aériens : cela ne prouvait pas que ces concepts étaient irréalisables !)

       Avez-vous fait l’effort de rechercher, voire d’inventer vous même des pistes envisageables ? Si tel est le cas, avez-vous des preuves irréfutables que toutes le pistes esquissées ou esquissables sont sans issue ? ...

      Autre point :
      « il explique ce qu’est la démocratie. Il faut que celui qui est élu  ... »
       Et là je m’arrête tout net : nous n’avons pas la même définition du concept démocratique (J’ai suffisamment répété mon « bis repetita » à ce sujet) !


    • Arogavox 6 février 20:06

      @tashrin
      Quand on a un marteau dans la main, tous les problèmes ou pistes de solutions nouvelles ressemblent à des clous !
      Vous utilisez le marteau de cette idée reçue :

       "La représentativité est difficilement contournable à partir du moment ou on est un certain nombre. Ce qui etait faisable dans les villes état de la grece antique ne l’est pas à l’echelle d’un pays de 70 millions d’habitants.


      Apres on peut parler de la différence entre mandat représentatif et mandat impératif par exemple...

      « 


         Où serait-il établi ? démontré ? que la tentative d’une instance de ’démocratie’ dans la grèce antique soit un modèle indépassable ?
       Notre ’époque moderne’ ne disposerait-elle pas par hasard d’arts, de techniques , d’outils, permettant des expériences qui étaitent hors de portée de cette grèce antique ?
        Il y a à peine quelques décennies, quelques mégaoctets suffisaient à porter des entreprises à la pointe de toute leur gestion informatisée ; aujourd’hui, si ce n’est pas encore à la portée de chaque français, quelle association de quartier serait incapable de s’offrir un disque dur de quelques tera-octets ? ...
        (pour ce qui est du reste, il reste à voir si le manque d’imagination est une fatalité ... ou un choix ; mais il faudra assumer )
       
       Pour ce qui est du mandat représentatif : re-re-re bis repetita !
       Pour ce qui est du mandat impératif, cela fait penser à un certain concept de plan quinquénaux ... Notons au passage que notre actuelle constitution, malgré de problématiques incohérences ( »démocratie« élective ...) avance tout de même une notion d’arbitrage certainement plus judicieuse que cette approche statique de »mandat impératif" ...
         mais pas question ici de prétendre prouver qu’il est possible d’imaginer, d’innover, en précisant une piste de solution qui serait fatalement démontée par ceux qui veulent prouver que l’Histoire des adaptations et innovation est finie !
       Le concept démocratique n’attend pas qu’un élu, ou un génie sorti d’une lampe anti-obscurantisme, apporte à la ’plèbe’ une solution toute faite à appliquer consciencieusement sans y toucher ! Ce concept suppose au contraire que l’invention, l’adaptation, l’expériementation et la mise en oeuvre soient collectives !

    • Captain Marlo Captain Marlo 6 février 20:18

      @Eric F
      avec la « Commission » dans le rôle du syndic.


      .
      Pourquoi ne mettez-vous jamais en lien, les documents officiels, qui prouvent ce que vous avancez ? Le Parlement européen n’a aucun pouvoir, il a seulement un rôle consultatif.
      .
      Les vrais pouvoirs sont à la Commission européenne.
      Elle seule est à l’initiative des lois, elle est chargé de les faire appliquer, et de veiller à la bonne application des Traités.

      Un rôle à la fois législatif et exécutif, ce qui est contraire à la séparation des pouvoirs, telle que nous la concevons en France depuis la Révolution !
      .

      "Ses compétences sont de trois ordres :

      • pouvoir d’initiative législative : la plupart des actes législatifs du Conseil de l’Union (Conseil des ministres) exigent au préalable une proposition émanant de la Commission. Le Conseil ne peut amender une proposition qu’en statuant à l’unanimité et la Commission peut modifier sa proposition tant que le Conseil n’a pas statué. Toute proposition de la Commission doit se justifier au regard du principe de subsidiarité. Concernant la PESC, la Commission peut soutenir le Haut représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité lorsqu’il soumet une initiative au Conseil (art. 30 TUE).

      • gardienne des traités : la Commission veille au respect et à l’application du droit européen et du droit dérivé (règlements, directives, décisions). Elle s’informe, prévient et sanctionne les États membres en cas de non-respect des traités européens. Elle peut saisir la Cour de justice de l’Union européenne si l’État ne suit pas l’avis qu’elle lui a préalablement envoyé.

      • pouvoir d’exécution : la Commission est, par délégation du Conseil de l’Union européenne, l’organe d’exécution des politiques et des actes adoptés par le Conseil. Elle exécute le budget, gère les politiques communes et les Fonds européens. Le Conseil contrôle son activité au moyen de différents comités, plus de 200 (procédure de comitologie).
      • .

      Le manque de démocratie en Europe vient du fait que ceux qui sont élus (du Maire aux Députés européens), ne décident de rien d’important.
      .
      Alors que les décisions importantes sont prises par des gens nommés, mais jamais élus : Commissaires européens, Direction de la BCE, Cour de Justice européenne...
      .
      Et pire, ils se sont fabriqués des statuts en or massif, qui les protègent de toute poursuites judiciaires ! Ils peuvent décider ce qu’ils veulent, ils sont à l’abri des électeurs et à l’abri de la Justice !

      Elle est pas belle la vie des Mamamouchis européens !! Et avec une telle organisation anti démocratique, ils se permettent de faire la morale au reste de la planète : « Poutine, ou Assad, ou Maduro, sont d’affreux dictateurs ! »....


    • Captain Marlo Captain Marlo 6 février 20:22

      @Arogavox
       Et là je m’arrête tout net : nous n’avons pas la même définition du concept démocratique (J’ai suffisamment répété mon « bis repetita » à ce sujet) !


      .
      C’est clair, nous n’avons pas les mêmes définitions ! C’est à ça que servent les débats sur un forum, à échanger nos points de vues. Les lecteurs piochent ce qui les intéresse. Sinon, il suffit d’écouter TF1...


    • Eric F Eric F 6 février 20:51

      @Captain Marlo
      « Pourquoi ne mettez-vous jamais en lien... »
      J’ai au contraire déjà mis plusieurs fois les liens vers les différents rôles présentés sur le site de l’UE, je les rappelle ci-dessous. Vous êtes totalement enkystés dans une vision fausse selon laquelle la Commission serait autodésignée et omnipotente. Alors regardez donc les rôles des autres entités

      *Le Conseil Européen (chefs d’état et de gouvernement), je cite : ’’définit les grandes orientations et priorités politiques de l’Union Européenne’’
      [rôle équivalent à celui du président en France]

      *La Commission européenne , je cite : ’’propose des textes législatifs et veille à leur application’’ et gardienne de l’application des traités
      [rôle équivalent à celui du gouvernement en France].

      *Le Parlement européen que vous présentez comme dénué de tout pouvoir (vos conceptions datent des années 60)

      • rôle législatif : (extrait) « adopte la législation de l’Union conjointement avec le Conseil de l’Union européenne [ministres des états membres], sur la base de propositions de la Commission européenne », etc.
      • rôle de surveillance : (extrait) « élit le président de la Commission et approuve [la nomination des membres]. Il peut voter une motion de censure, obligeant la Commission à démissionner », il contrôle les organes de l’UE et débat avec le BCE sur la politique monétaire (eh oui)
      • rôle budgétaire :(résumé) établit le budget, avec le conseil, approuve le budget pluriannuel.

      J’ai pas mal potassé la question, aussi, comme je l’ai déjà proposé, je peux venir faire un exposé gratos au prochain plenum de l’UPR smiley ou donner des cours particuliers au grand leader smiley



    • Eric F Eric F 6 février 21:06

      @Captain Marlo
      (suite)
      « Un rôle à la fois législatif et exécutif, ce qui est contraire à la séparation des pouvoirs, telle que nous la concevons en France depuis la Révolution ! »

      Encore une idée fausse ! Le pouvoir législatif vote les lois, mais n"en n’a pas forcément l’initiative.
      C’est exactement le cas chez nous où le gouvernement rédige les projets de loi (article 39 de la constitution), discutées au conseil des ministre avant d’être transmis au parlement pour débat, et met en oeuvre les lois votées. (l’assemblée peut également proposer des lois)

      Noter que notre gouvernement peut même -avec l’autorisation préalable du parlement légiférer par ordonnances dans certaines conditions.

      Je peux également venir faire un exposé sur la constitution de 58, que j’ai aussi un peu potassée, et tant qu’à faire une initiation basique au droit constitutionnel smiley


    • Ruut Ruut 7 février 06:54

      @tashrin
      Qu’est ce qui interdit au gouvernement de faire une application d’état sur PC et smartphone qui propose au citoyens de donner leurs avis sur certains sujets et dont les résultats sont anonymisés mais publiques avec en indice le nombre de participant ?

      Pas des sondages limités dans le temps mais a la limite si pas assez de participants après 1 semaine, une campagne de pub par les JT s’enclenche pour avoir un quorum minimum consistant.
      La démocratie c’est aussi ça.

      Ce sera plus utile que des grèves et des amendements a n’en plus finir.
      La représentativité lorsqu’elle déconne doit passer par les urnes.

      Pour les retraites, le gouvernement peut toujours faire voter les citoyens pour avoir leur avis surtout que ça les concernent tous.

      Pareil pour les choix de société et les décisions morales.

      En plus ce sera plus fiable que les sondages.


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 7 février 08:47

      @Eric F

      Oui, Captain Marlo en plus se permet de ne pas citer d’où proviennent les textes européens qu’elle semble nous imposer, même plus que l’UE elle-même. Elle ne répond pas aux remarques qu’on lui fait à ce sujet.

      Elle nous trompe dans le rôle des différentes entités de l’UE, elle veut nous imposer des traités que les Français ont refusé en 2005, Bref, elle agit exactement comme le ferait un collabo de l’UE tout en prétendant vouloir la quitter une fois que l’As du lino sera au pouvoir c’est-à-dire dans…hum, hum…


    • ASTERIX 7 février 10:23

      @tashrin sous L ’EMPEREUR MANU 1ER 15% DES TRES PAUVRES SE SONT APPAUVRIS ET....................................

       5%des très riches se sont enrichis  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • Traroth Traroth 7 février 10:36

      @tashrin
      Si, il y a une solution : http://laec.fr/


    • tashrin 7 février 13:51

      @Arogavox
      Je suis globalement d’accord avec vous sur le « thinking out of the box », mais même si les moyens techniques permettent aujourd’hui de consulter en temps réel des milliers de personnes simultanement, ca ne resout pas le probleme de fond. Demender leur avis à des personnes non qualifiées ou non formées pour le donner ne peut conduire qu’à une nouvelle catastrophe.
      @Ruut
      rien ne lui interdit, effectivement, mais gouverner à base de sondages d’opinion n’a aucun interet hormis dans une logique électoraliste. c’est même un des reproches qu’on pourrait formuler sur le systeme actuel.
      Si vous interrogez la population sur est ce qu’il faut augmenter les impots, qui va repondre oui ? Pour autant, c’est ptetre ce qu’il ya à faire à ce moment là...
      C’est juste un exemple bidon evidemment, mais la somme des interets particuliers n’a jamais constitué l’interet general...


    • tashrin 7 février 13:52

      @Traroth
      Assez sensible à certains arguments de la FI, mais l’élimination de Meluche est un prealable indispensable pour moi


    • Yukimuras 7 février 15:30

      @Eric F
      C’est bien. Il y a les textes, qui montre déjà un déséquilibre prononcé, puis la vraie vie. Et dans la vraie vie, c’est bien la commission qui domine et impose ses choix. 
      Le peu de choses que propose le parlement provient de textes pré écrit des lobbyistes pour la plupart. 
      Ces institutions sont vérolées de partout, ça a été suffisamment démontré. 


    • Eric F Eric F 7 février 17:06

      @Yukimuras
      A l’origine de la CEE, les compétences étaient limitées au niveau européen, et la Commission était fortement prépondérante. Mais au fil des années, il y a eu transfert de souveraineté des états vers l’UE, et en compensation un partage des pouvoirs dans l’Union, avec l’institutionnalisation du Conseil Européen des chefs d’état et de gouvernement et avec la montée en puissance du Parlement Européen, qui a bien plus de pouvoirs qu’à l’origine, par exemple peut censurer la Commission et approuve les lois (en plus du Conseil de l’Union Européenne composé des ministres compétents selon le sujet,).

      En fait, les gouvernements se « cachent » derrière la Commission, mais ce sont eux en réalité qui fixent les grandes orientations et priorités.
      Macron peut donc dire merci à l’UPR qui l’absout de toute responsabilité sur la situation et les mesures qu’il prend

      Concernant les GPE : « Elles sont adoptées par le Conseil [des ministres de l’UE]dans sa formation »Ecofin« , en collaboration avec le Conseil Européen, sur la base de recommandation de la Commission issues de l’analyse du Programme de stabilité » (article 121 du traité de Lisbonne)

      LES REPRESENTANTS DES ETATS FIXENT LES PRIORITES DE L UNION ET APPROUVENT LES GOPE PROPOSEES PAR LA COMMISSION

      Tout le reste est chansonnette...


    • Eric F Eric F 7 février 17:15

      @tashrin
      « Si vous interrogez la population sur est ce qu’il faut augmenter les impôts, qui va répondre oui ? »
      Si vous faites un sondage, tous ceux qui ne paient pas d’impôts sur le revenu (60% des ménages) seront favorables à l’augmenter [pour les autres].

      « Pour autant, c’est p’tetre ce qu’il y a à faire à ce moment là »
      Si les impôts sont augmentés, ce n’est pas sur les 5% du haut de l’échelle- qui au contraire ont des baisses pour éviter qu’ils s’exilent fiscalement-, mais les 15% juste en dessous.

      « La somme des intérêts particuliers n’a jamais constitué l’intérêt général.. »
      Là on est d’accord, chaque groupe voit midi à sa porte et voudrait tirer la couverture à soi, on l’a vu avec les retraites, où ceux qui ont des moyens de blocage obtiennent des avantages catégoriels.


    • amiaplacidus amiaplacidus 7 février 18:27

      @tashrin qui dit : « Et les questions qui y sont soumises restent des problématiques relativement marginales. ».

      Parce que pour vous, l’acquisition d’avions de combat (en cours de référendum), l’éventuelle adhésion à l’UE (refusée), augmentation d’impôts ou taxes, élections des juges et procureurs ..., ce sont des problématiques marginales ?


    • Captain Marlo Captain Marlo 7 février 19:18

      @Daniel PIGNARD
      Captain Marlo en plus se permet de ne pas citer d’où proviennent les textes européens qu’elle semble nous imposer, même plus que l’UE elle-même.

      .
      Vous allez cesser de me calomnier, sinon, je vais me fâcher. Je vous ai déjà répondu sur ce sujet sur un autre fil.

      Et si vous ne savez pas vous servir d’Internet, prenez des cours.
      L’origine d’un document est indiqué en haut du document.
      .
      Pour le document sur la Commission européenne, il y a écrit en haut à gauche :
      "REPUBLIQUE FRANCAISE , ça vous va comme référence ?
      .
      Mais personne de vous empêche que faire vos propres recherches sur Internet, pour pouvoir comparer ! La fainéantise est un vilain défaut.


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 8 février 09:13

      @Captain Marlo

      A ce lien vous nous citez un texte en italique et donc qui apparaît comme faisant autorité pour vous. https://www.agoravox.fr/commentaire5668327

       

      C’est pourquoi je vous avais posé un peu plus bas deux questions qui importent à vos lecteurs et vous n’y avez pas répondu, faisant passer ce texte comme accepté par un vote des Français alors qu’il n’en est rien.

      https://www.agoravox.fr/commentaire5668706

      Voici mes questions que je vous avais posées :

      « La primauté du droit européen sur les droits nationaux est absolue. »

      Vous venez de nous citer un texte en italique sans même préciser d’où vous tirez ce texte.

      Est-ce que les Français ont voté oui à ce texte ?

      Est-ce que ce texte a été présenté au vote à la France ?

      Au demeurant un document avec en haut à gauche République Française ne prouve en rien que ce texte a été accepté par les Français. Seuls les collabos acceptent ce genre de texte.


    • CLOJAC CLOJAC 8 février 09:42

      @Eric F

      « Je peux également venir faire un exposé sur la constitution de 58, que j’ai aussi un peu potassée, et tant qu’à faire une initiation basique au droit constitutionnel »

      Chaque fois que j’ai voulu faire un exposé de vulgarisation d’un niveau DEUG très moyen, une armada de juristes de fête foraine, armés d’une culture d’autodidactes (i.e de données picorées ici et là sans toutes les comprendre et sans savoir comment les relier entre elles) est venu m’exposer ses délires dans des élucubrations surréalistes.
      Il n’y a pas que le domaine du droit qui est ainsi affecté.
      Un ami médecin me disait que « les gens qui ont lu .....sur Wikipédia » veulent lui expliquer comment faire le diagnostic et rédiger l’ordonnance à sa place. 


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 8 février 13:20

      @CLOJAC

      Il est normal que les autodidactes veuillent en remontrer en droit vu que les droits de l’homme de 1789 sont bafoués tous les jours.

      Actuellement, toute la magistrature qui prétend juger au nom du peuple français ne reconnaît même pas la déclaration de 1789 opposable devant les tribunaux et les avocats ne s’en servent pas non plus, persuadés qu’ils sont qu’ils n’en ont pas le droit.

       

      Ils apprennent à l’école que la fameuse République nous a retiré le droit d’ester en justice en arguant des Droits de l’homme et du préambule de la Constitution de 1946. Les écoles de droit disent  :

      « Pour autant toutes les dispositions et principes n’ont pas une valeur exécutive, ce sont de jolies pétitions de principe qui n’ont aucune application concrète. Des voeux pieux si vous préférez. »

      alors qu’ils devraient être défendus par la justice comme les textes que je cite nous le rappellent.

       

      Le premier alinéa du préambule de la Constitution de 1958 est ainsi rédigé : « Le Peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l’Homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu’ils sont définis par la Déclaration de 1789, confirmée et complétée par le préambule de la Constitution de 1946. »

       

       « L’autorité judiciaire doit demeurer indépendante pour être à même d’assurer le respect des libertés essentielles telles qu’elles sont définies par le préambule de la Constitution de 1946 et par la Déclaration des droits de l’homme à laquelle il se réfère. » (loi constitutionnelle du 3 juin 1958 - 4°)

       

       « Le peuple français réaffirme solennellement les droits et libertés de l’homme et du citoyen consacrés par la Déclaration des Droits de 1789 et les principes fondamentaux reconnus par les lois de la République. » (préambule de la Constitution de 1946 )

       

       « Afin que cette déclaration constamment présente à tous les membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs ; afin que les actes du pouvoir législatif et ceux du pouvoir exécutif... » (préamb Déclaration 1789)


    • Ruut Ruut 8 février 22:05

      @tashrin
      Il peux aussi faire des référendums.
      Le cas des retraites est presque vital dans le cas présent.


    • Arogavox 8 février 22:13

      @tashrin
      votre avis, ou angle de vue :
      «  Demender leur avis à des personnes non qualifiées ou non formées pour le donner ne peut conduire qu’à une nouvelle catastrophe. »

       il vous reste alors à remarquer :
       * d’une part, que le concept démocratique n’est pas réservé à des personnes « qualifiée » ou « formées » ...
       
       * d’autre part qu’il reste possible d’avoir un angle de vue positif, constructif, plutôt que de jeter le manche après la cognée devant le premier a priori qui se présente :
       c’est la somme des différences (cf « du contrat social » ) qui fait la force du « chacun s’unissant à tous » démocratique)
        la « loi du jury » de Condorcet n’est valable que pour des jurés ayant au moins 50% de chances de ne pas se tromper ? Croyez-vous qu’on sélectionne des jurés parmi ceux qui ont auraient toutes les chances de prendre leurs frères-citoyens-égaux-en-dignité pour des imbéciles ?
        Qui vous oblige à penser qu’il faille obliger les gens à émettre un avis sur ce qu’ils n’ont pas la prétention ou pas la motivation d’examiner ?!

      J’ai de forts doutes sur la capacité à comprendre le concept démocratique en émettant des a priori sur les ’intérêts’ d’autrui plutôt que de parler de la famense « Volonté générale » ( Nota Bene , au passage : même le vote, fait étymologiquement référence à des voeux, à la volonté, et non pas à des intérêts. Et les techniques de scrutin, évidemment, ne sont pourtant pas garantes de démocratie ... )


    • Arogavox 8 février 22:32

      et puis encore :
       on peut revenir sur cet autre a priori :
      « consulter en temps réel des milliers de personnes simultanement  »

      Y aurait-il une loi de la physique, une loi de la nature, une loi divine ... qui veuille ce simultanément-en-même-temps ?
        
        Il sera difficile d’innover (et encore plus d’innover collectivement, comme il se doit en démocratie) si l’on ne sait pas dépasser ce genre d’a priori basique ! ...


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 9 février 08:31

      @Arogavox

      « consulter en temps réel des milliers de personnes simultanément »

       

      Oui, c’est possible. Par exemple, si vous voulez savoir si les PV automatiques font partie de la volonté générale, vous vous donnez un temps où vous faites savoir que vous n’obligez pas les gens à payer leurs PV et si plus de 66 % le paient malgré tout, alors c’est la volonté générale, sinon, ça ne l’est pas. Les taxes, pareil.

       

      2è exemple : Comment savoir si les limitations de vitesse font partie de la volonté générale ? Eh bien, au lieu de mettre des radars sanction, Vous préconisez une vitesse adaptée non obligatoire sur la route et vous perfectionnez les radars pour qu’ils calculent pendant 5 minutes la vitesse moyenne de circulation (VMC).

      Cette VMC du moment sera la volonté générale à cet endroit-là et à cet instant-là.

      Ce que je propose pour coller à l’expression de la volonté générale :

      Il existe des courbes en U de risques d’accident en fonction de cette vitesse VMC et en gros les moindres risques d’accident sont à + 15 km/h au-dessus de cette VMC et on constate qu’un usager à moins de -15 km/h constants de la VMC est en excès de lenteur et à plus de +35 km/h constants en excès de vitesse relative. Pour admettre une tolérance, la bonne vitesse sera comprise entre -15 et +35 km/h par rapport à cette VMC.


    • Arogavox 9 février 12:50

      @Daniel PIGNARD
       Remarque pertinente ; avec une nette préférence pour le 2e exemple.
       Concernant votre 1e exemple, je serais curieux de savoir comment vous justifiez la hauteur de votre pourcentage à 66% (2/3). ...

       En tous cas, dans ces exemples la simultanéité des ’consultations’ en temps réel est plutôt relative ! C’est au moins une avancée par rapport à la synchronicité des ’consultations électorales’, bien savonnées-préparées par le conditionnement des ’campagnes électorales’ ...

       


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 9 février 16:51

      @Arogavox
      Je justifie mes 2/3 parce qu’avec les 3/5 du Parlement réuni en congrès, ils décident encore des conneries


    • Arogavox 9 février 17:21

      @Daniel PIGNARD
      intéressant !

       Si d’aucuns s’intéressaient au moyen de décider démocratiquement de la hauteur à convenir pour ce pourcentage, il me semble qu’une autre approche serait envisageable :
       - permettre à chaque citoyen de proposer sa propre valeur pour ce pourcentage ; permettre à chacun de collecter toutes les propositions de cette valeur (et d’en calculer la moyenne) 
        ... et laisser ensuite le pouvoir actuellement légitimationné (quel qu’il soit !) décider de la valeur qu’il voudra : chacun saura bien sûr, e de façon certaine, que penser de son gouvernement en exercice ...


    • tashrin 10 février 09:42

      @amiaplacidus
      Sauf que d’une part les magistrats et procureurs ne sont pas élus en France
      et d’autre part les sujets que vous evoquez ne seraient jamais abordés sous l’angle d’un referentiel
      Savoir si on doit acheter ou pas des avions de combat pour reprendre cet exemple est une decision technique impliquant de connaitre la situation geopolitique, l’etat des forces armées, et de son équipement, être en mesure d’evaluer l’opportunité d’une décision d’investissement, ainsi que la strategie de politique exterieure du pays, tout comme probablement certains éléments classés secret defense. Qu’est ce qu’on en a à foutre de l’avis de M. Michu et qu’est ce qu’il pourrait bien avoir à apporter à la reflexion.
      c’est super les grands principes, mais ca n’est certainement pas en donnant les clés du pays à la grande masse de la population qu’on sera mieux lotis...


    • tashrin 10 février 09:45

      @Arogavox
      J’ai de forts doutes sur la capacité à comprendre le concept démocratique en émettant des a priori sur les ’intérêts’ d’autrui plutôt que de parler de la famense « Volonté générale » 

      J’ai aucun doute sur la nécessité de tenir compte du fonctionnement basique de l’être humain pour imaginer un systeme politique qui s’applique à lui. Sinon c’est juste un raisonnement certes joli, mais completement inefficace


    • Yukimuras 10 février 10:14

      @Eric F
      Evidemment, c’est bien rodé. Mais pour qu’une mâchoire morde, il faut bien 2 mandibules. 
      Et pour que les saloperies que pondent les instances de l’UE s’appliquent, il faut bien des traîtres à leur Nation et des pions soumis/croyants/... qui promeuvent ce système pour que ça s’applique. 
      Comme pour la dette avec, en France, la fameuse loi de 73. Elle n’est qu’un outil inutile si on n’emprunte pas aux banques. Il faut bien des enfoi... comme Giscard pour amorcer et lancer la machine à dette afin de bien devenir dépendant des « marchés »


    • Traroth Traroth 10 février 11:16

      @tashrin
      « l’élimination de Meluche est un prealable indispensable pour moi » : Pourquoi ?


    • tashrin 10 février 11:35

      @Traroth
      Parce qu’il est fou...
      Megalomane à mort, la seule chose qui lui importe est d’être sur l’affiche
      il est prêt à toutes les compromissions intellectuelles (cf ses positions troubles vis à vis de la laicité, le fait qu’il a préféré faire perdre son parti plutot que de s’effacer lorsque son leadership a été remis en question, etc etc...)
      Autant j’apprecie enormément son coté tribun, orateur, sa culture, et sa stature
      Autant je ne lui fais absolument pas confiance sur le reste
      La FI doit « tuer le père » pour avoir une chance d’exister, un peu à la manière du RN qui a dû dégager le patriarche


    • tashrin 10 février 11:37

      @tashrin
      referentiel = referendum evidemment, je suis un peu obnubilé par la reforme de la formation pro eheh...


    • Traroth Traroth 10 février 19:29

      @tashrin
      Vous seriez bien en peine de justifier la moindre de ces affirmations. Mégalomane ? Ah bon ? Qu’est-ce qui vous permet de dire ça ? Compromission intellectuelle, alors que dans le même temps, on lui reproche de ne pas faire de compromis avec les autres partis se prétendant à gauche ? S’effacer ? Mais pourquoi donc ? Qu’aurait-il fait qui aurait dû le conduire à s’effacer ? Je vous signale quand même qu’il ne souhaitait même pas être candidat en 2017, et que c’est uniquement à cause du décès de François Delapierre qu’il est retourné au charbon.

      C’est toujours la même histoire : ces raisons ne sont que des prétextes, parce que personne n’a réellement envie de s’attaquer aux idées de LFI. N’importe quelle autre personne qui remplacerait Mélenchon serait attaquée exactement de la même manière. Il n’y a qu’à voir le début de Ruffin-bashing qui commence à émerger. J’imagine que dans quelques temps, on va voir apparaitre un Quatennens-bashing. Autrefois, c’était le Besancenot-bashing. Je n’ai toujours pas vu sa fameuse Porsche Cayenne...


    • tashrin 11 février 09:32

      @Traroth

      Mégalomane ? Ah bon ? Qu’est-ce qui vous permet de dire ça ?
      Ca, entre autres... 
      Pensez ce que vous voulez, que vous le croyiez ou pas je m’en fiche
      Personne ne vous empeche de voter pour lui. Mais vous devez reconnaitre que visiblement je ne suis pas le seul à penser que Melenchon est un probleme
      si réellement il était si integre que ca, voyant que sa personnalité posait pbm, il aurait dû passer la main à quelqu’un de plus consensuel. Ce qui lui avait d’ailleurs été demandé instamment par les cadres de son parti, dans l’interet même du parti. 
      Du coup on est passés de 20 % à ... rien et des regrets
      Merci meluche 


    • Traroth Traroth 11 février 14:53

      @tashrin
      Ah oui, un mot de travers après des heures de harcèlement policier et judiciaire, c’est une vraie preuve, ça bravo !

      Bien évidemment que vous n’êtes pas le seul à penser ça : les médias passent leur temps à vous l’asséner, et vous, vous ne marchez pas, vous courrez ! Pour ne pas avoir remarqué l’acharnement sur LFI en général et Mélenchon en particulier depuis que ce dernier a atteint les 20% d’intentions de vote, en février 2017, il faut vraiment avoir de la merde dans les yeux.


    • tashrin 12 février 09:18

      @Traroth
      Detrompez vous je dispose d’un esprit critique
      C’est pas pour ce mot là en particulier, c’est pour ce que cette attitude révèle de la personnalité de ce monsieur, dans un contexte où il perd son calme et la maitrise de lui meme. Et ca fout les jetons
      Et puis l’air de rien, il vit depuis pres de 50 ans sur le dos du systeme qu’il denonce... 


    • tashrin 12 février 09:38

      @Traroth

      Si reellement Melenchon croyait aux valeurs qu’il defend, il n’aurait pas laissé passer l’occasion unique de 2017... Ses atermoiements de l’entre deux tours, puis ses reactions lorsque son leadership a été remis en cause par des cadres internes a clarifé la question : il veut que la FI l’emporte, oui. Mais uniquement si c’est lui le chef
      Beurk


    • Traroth Traroth 13 février 16:15

      @tashrin
      « Detrompez vous je dispose d’un esprit critique » : dans ce cas, ça doit être une pure coïncidence si vous pensez exactement ce qu’on vous assène à longueur de temps, alors... Surtout que juste après, vous vous perdez dans du vague comme chez BFM : il a tendance à « perdre son calme » (sans exemple), il « vit sur le dos du système qu’il dénonce », comme si Mélenchon dénonçait le système parlementaire... On pourrait penser que Macron vous aurait vacciné contre le jeunisme. Apparemment non...

      « Si reellement Melenchon croyait aux valeurs qu’il defend, il n’aurait pas laissé passer l’occasion unique de 2017 » : L’occasion unique qu’il a lui-même créé, vous voulez dire ? Je vous rappelle que ce sont les électeurs qui votent, à la fin. C’est quoi le fond de ce reproche, au juste ? Qu’est-ce que ça veut même dire ???

      « Ses atermoiements de l’entre deux tours » : aucun atermoiement. Une position claire : ne votez pas Le Pen. C’est exactement ce que j’aurais fait de toute façon. Et s’il avait appelé à voter Macron, je ne pense pas que je revoterais pour lui. C’est marrant, beaucoup réalise aujourd’hui la sagesse de cette position, mais réussissent souvent à continuer à la reprocher à Mélenchon. Magie de la doublepensée...

      « ses reactions lorsque son leadership a été remis en cause par des cadres internes » : J’ai dû rater cet épisode. C’était quand, très exactement ?

      « il veut que la FI l’emporte, oui. Mais uniquement si c’est lui le chef » : Au contraire, je serais surpris qu’il ait jamais eu l’intention d’être candidat en 2022. Votre maoeuvre est donc limpide : Vous êtes déjà en train de préparer le moment où vous direz qu’il a été « contraint de reculer » ou un truc approchant. Tout en disant du candidat ou de la candidate « il.elle n’est pas Mélenchon, quand même... »


    • tashrin 14 février 10:08

      @Traroth
      Merci de ne pas formuler de suppositions sur ce que je pense, vous n’en savez rien. Je ne suis abolsument pas defenseur de macron, allez deterrer les commentaires datant de 2017, vous le verrez tout seul

      C’est pas parce que BFM le dit que c’est automatiquement faux. ni automatiquement vrai non plus. Etre dans une posture d’opposition systematique sans observer la réalité des faits autrement que la prisme de votre lunette militante n’amene rien au débat si ce n’est un enfermement dans un schema de pensée qui tourne en boucle.

      « ses reactions lorsque son leadership a été remis en cause par des cadres internes » : J’ai dû rater cet épisode. C’était quand, très exactement ?
      https://www.sudouest.fr/2019/06/07/crise-a-la-france-insoumise-la-methode-jean-luc-melenchon-remise-en-question-6180915-10407.php
      C’est le premier lien qui est sorti, pas cherché plus loin. Mais y en a autant que vous voulez
      « Ses atermoiements de l’entre deux tours » : aucun atermoiement. Une position claire 
       C’est quoi le fond de ce reproche, au juste ? Qu’est-ce que ça veut même dire ???

      S’il avait réellement souhaité que les idées LFI soient representées lors du quinquennat, disposer d’un minimum de pouvoir d’action au lieu de rester sur le banc de touche avec son pote Corbiere à regarder les autres jouer, il aurait fait en sorte de negocier et de valoriser ses 20%. Au lieu de ca il s’est drapé dans sa vexitude, et a tout foutu parterre comme un pauv gosse capricieux. et ca je le digere pas, clairement.
      Votre maoeuvre est donc limpide 
      Ok sherlock. votre aveuglement l’est tout autant. Et ca aussi ca fait peur


    • Traroth Traroth 18 février 12:55

      @tashrin
      Négocier ses 20% avec qui ? Macron ? Le Pen ? Vous délirez ou quoi ?


    • tashrin 18 février 15:18

      @Traroth
      Qu’est ce qu’il valait mieux ? 
      1/ donner officiellement soutien à Macron contre un ministere et un groupe parlementaire ?
      2/ soutenir Marine et faire chou blanc (c juste pr la forme que je cite la proposition)
      3/ ne rien faire en mode enfant gaté cacaboudin (ce qui revient à soutenir macron mais sans rien en échange...)
       => option 3 : bisous la LFI, pfiout, disparu. Pis si il faut compter sur les pitres corbiere, Garrido et Ruffin pour remonter la pente, sortez les parachutes !


    • tashrin 18 février 15:21

      @Traroth
      Vous délirez ou quoi ?
      non, du tout. Ca s’appelle la politique... Devoir composer avec la réalité, tout ça
      Chiant, ouais. Mais si l’on veut influer sur le cours des choses, ce que Melenchon finalement ne voulait pas autant que d’etre President, il faut faire des compromis
      sinon on a le role de l’eternel gueulard dont tout le monde se fiche eperdument, et on tombe dans les oubliettes de l’histoire.
      Même en étant un orateur hors pair
      C’est ce que les cadres LFI ont compris, ont essayé de lui faire comprendre, et se font fait envoyer bouler. Du coup, ben...


    • Traroth Traroth 18 février 15:44

      @tashrin
      Je pense que vous ne comprenez rien du tout à la politique, en fait. Ce sont bien les usual suspects de la politique qui pratiquent ce genre de compromission, justement parce qu’obtenir un poste leur importe bien plus que d’appliquer leurs convictions fluctuantes. Personnellement, en tant qu’électeur, je me félicite que Mélenchon ne se soit pas compromis pour un bol de soupe. Et je pense que la plupart des Insoumis sont dans ce cas.

      Quel intérêt pour ses électeurs que Mélenchon devienne, disons, premier ministre, si le prix à payer est que le programme qui nous a fait voter pour lui n’est pas appliqué ? Comme toutes les personnes qui n’ont pas une très haute idée de la politique, vous semblez penser que les personnes importent plus que les choix politiques, les convictions, l’action. C’est totalement faux. Je ne vote pas pour Mélenchon pour qu’il puisse obtenir un poste, mais pour améliorer la vie de millions de gens.


    • tashrin 18 février 15:55

      @Traroth
      C’est totalement faux. Je ne vote pas pour Mélenchon pour qu’il puisse obtenir un poste, mais pour améliorer la vie de millions de gens.
      vous oui
      Lui non, et il l’a démontré. Sinon il aurait pris la mesure du danger macron pour la population qu’il souhaite defendre (et de ce point de vue, macron avait annoncé la couleur) et aurait pris sur lui. 
      Apres honnetement, je cherche pas à vous convaincre hein. Vous votez bien comme vous voulez et donnez credit à qui vous voulez. Ca doit surement etre parce je ne comprends rien à la politique... 
      En attendant, les autres sont élus et nous defoncent jour apres jour, ce que precisement voulaient eviter les electeurs de meluche au premier tour (dont moi si vous voulez tout savoir, mais on ne m’y reprendra plus)
      La FI au contraire, compte les points et les éborgnés dans les manifs... Drole de maniere de vouloir influencer l’histoire, en s’en tenant éloigné


    • Arogavox 6 février 10:35

      Au-delà de la crédibilité ou de la pertinence des chiffres et statistiques avancés par des zélites (juge et partie dans l’élaboration de ces évaluations !), ce qui est pire encore, c’est ce seul choix d’argumentaire ignorant que, le plus souvent, ce qui compte le plus c’est ce qui ne se compte pas :

        quid de la détérioration de la cohésion sociale ?
       Nos faux-démocrates oligarques, prétendent-ils légitimer par cette faute grossière d’entendement leur prétention cachée à une aristocratie (pouvoir des auto-proclamés meilleurs !) ?

        Diagnostiquer de la ’jalousie’ envers les riches chez une majorité de compatriotes qui n’arrivent pas à boucler les fins de mois, est-ce bien un gage de probité ou d’intelligence ?

       Comment réussissent-ils à s’imaginer qu’ils vont convaincre une foultitude grandissante de chômeurs + radiés + même-plus-chômeurs, déclassés, désabusés, démissionnaires, ’séditieux-réfractaires’, ’protestataires’ et Résisatnts ... qu’ils sont tout de même du ’bon côté’ de leurs statistiques, et que s’ils n’ont pas assez de revenus c’est juste parce qu’ils n’ont pas su ’traverser la rue’ ?!

       Le problème éludé par ces chiffres, c’est la racine-même d’un déclin de fond, ancien, de la dynamique-même de l’économie de notre beau-pays :

       on ne résoud pas les bogues d’un logiciel foireux en en confiant la maintenance à des godillots qui, à force de les cacher sous le tapis, ne savent même plus les repérer, et préfèrent écarter (par un turn-over idéal pour noyer le poisson) tous les ’jaloux’ et ’rien’ qui osent voir la nudité sous les ’beaux-habits de l’empereur" !


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 6 février 10:43

        Les Américains (qui peuvent servir de baromètre pour prévoir notre avenir) ont réussi à trouver pire qu’Obama avec Trumps. Y a pas de raison, qu’on ne trouve pas pire que Macron.

        Si, si, ça existe, il y en a qui sont sur les starting blocks.


        • Captain Marlo Captain Marlo 6 février 19:10

          @Séraphin Lampion
          J’espère que vous ne pensez pas à Ste Ségolène, Reine des neiges ?!

          « ça dérange qu’il y ait une relève à Gauche ? »
          .
          Et si elle est condamnée pour son usage des fonds publics, Hollande est prêt à prendre la relève ! Au secours !


        • Traroth Traroth 7 février 10:41

          @Séraphin Lampion
          En matière de politique intérieure, Trump est effectivement désastreux. Sa politique économique ressemble beaucoup à celle de Macron, d’ailleurs. Mais il reste le seul président US depuis Carter à ne pas avoir déclenché de nouvelle guerre, en tout cas pour l’instant.


        • Eric F Eric F 7 février 17:20

          @Traroth
          Ce n’est pas du Macron, Trump a levé toutes les contraintes environnementales pour brûler charbons et gaz de schiste à qui mieux mieux. Et il fait du souverainisme économique.


        • Traroth Traroth 10 février 11:15

          @Eric F
          La France importe de l’huile de palme pour en faire du carburant, et importe aussi le gaz et pétrole de schiste dont vous parlez. Merci Macron !

          Quant au souverainisme économique de Trump, à part quelques rodomontades pour épater la galerie, il n’y a pas plus de concret que pour la politique environnementale de Macron...


        • Captain Marlo Captain Marlo 6 février 10:59

          Bonjour,

          L’oligarchie s’est trouvé un bien mauvais représentant.

          Le Directeur de la banque Rothschild a beau expliquer qu’il est vachement doué pour niquer les autres, enfin.. pour communiquer, ça se passe mal, très mal.

          .

          Les vrais/faux Socialistes, de Mitterrand à Hollande, étaient bien plus doués que Macron, pour rouler les gens dans la farine... ! Ils ont fait passer toutes les dérégulations qui arrangeaient la finance et le patronat, et voté tous les Traités pour niquer le peuple....

          Mais sans avoir l’air d’y toucher, et sans mettre le feu au peuple, sauf sur la fin du mandat de Hollande avec la réforme du Droit du travail. Là ça a commencé à couiner ...

          .

          Mais Macron, le pauvre, il cumule les handicaps ! D’abord, il parle tout le temps, une vraie logorrhée, soit pour ne rien dire, soit pour dire des bêtises. Il ferait mieux de se taire, ça ferait des vacances à tout le monde !

          .

          En plus, il est méprisant pour le peuple, il ne peut pas se contrôler, son mépris de classe transpire... Pauvre Macron, si au moins, il pouvait changer le peuple français, contre... des Allemands, par exemple !? Ou mieux que des Allemands, des Américains qui bossent tout le temps, y compris pendant leur retraite, et qui ne prennent jamais de vacances !!
          .

          Ce serait vachement mieux que cette bande d’enfoirés d’Astérix dans leur village gaulois, qui fichent rien, surtout les fonctionnaires, tout le temps en grève, qui descendent dans la rue à tout bout de champ, qui ne veulent pas arrêter la grève, et qui ne cherchent même pas du boulot en traversant la rue !

          .

          Beurk, quel peuple d’idiots ! Si j’avais su, j’aurais pas venu... ! On a beau leur expliquer, à ces shootés du modèle social français, mais ils ne comprennent rien de chez rien ! C’est pourtant du social que je fais...

          « En même temps » , faut être honnête, pas vraiment du social, enfin, oui et non, peut-être que non, finalement...

          .

          Question subsidiaire :

          Va-t-il finir son mandat ou pas, le surdoué de chez Rothschild ?

          Nous, on le rendrait volontiers au service après vente de la banque, pour défectuosités rédhibitoires, obsolescence programmée et tromperie sur la marchandise... 

          Ah, bon ? Ils ne veulent pas le reprendre ? 


          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 6 février 11:12

            @Captain Marlo

            erreur de casting !
            le costume est trop grand pour lui
            on n’aurait jamais embauché Sim pour jouer le rôle de Falstaff


          • Eric F Eric F 6 février 17:31

            @Captain Marlo
            L’étonnant, c’est que tant de gens aient voté pour lui au deuxième tour (ils pouvaient rester chez eux, le résultat était plié), alors qu’il avait annoncé la couleur. Alors ont peut minimiser la portée en disant que c’était par rejet de l’autre candidate, mais mettre un bulletin avec un nom dans l’urne, c’est objectivement lui accorder son soutien. Il a même été mieux élu que ses prédécesseurs !


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 6 février 19:02

            @Captain Marlo

            « Va-t-il finir son mandat ou pas, le surdoué de chez Rothschild ? »

             

            Il me semble avoir répondu à cette question. Daniel 7 :23-27 laisse à la République et son roi un temps, des temps et la moitié d’un temps, ce qui nous fait à la louche virés avant fin 2020.


          • OJBA 6 février 20:00

            @Captain Marlo le vice caché, vous avez oublié le vice caché !


          • Ruut Ruut 7 février 06:58

            @OJBA
            Le soucis c’est que Macron n’a rien cache et que F.Asselineau avait tout mis en lumière durant les débats TV et via son site internet.
            Donc le vote au second tour le fut en TOUTE connaissance des causes et des conséquences. Il faut aussi assumer sa responsabilité et sa culpabilité.


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 7 février 08:27

            @Ruut
            Rappelez-nous la consigne de vote qu’a donné Asselineau au 2è tour.


          • Captain Marlo Captain Marlo 7 février 11:43

            @Daniel PIGNARD
            Rappelez-nous la consigne de vote qu’a donné Asselineau au 2è tour.

            .
            Aucune consigne de vote !

            L’UPR explique depuis 12 ans que voter pour un candidat pro européen ou un autre, c’est échanger un borgne pour un aveugle !
            Après, chacun fait ce qu’il veut.


          • JL JL 7 février 11:58

            @Captain Marlo
             
            Le clivage politique français est plus subtil que celui qui vous obsède, entre pro et anti-européens.
             
            D’ailleurs, ce serait quoi, un pro-européen ? Un Mélenchon qui prévoit de renégocier les traités serait-il pour vous aussi pro-européen qu’un Macron qui nous oblige à la servitude volontaire ? C’est pas sérieux.


          • malitourne malitourne 7 février 12:21

            @JL Si si c’est très sérieux. Il va falloir choisir entre le Frexit ou rester dans l’UE. Tous les eurosceptiques, de gauche comme de droites sont dans une impasse : l’UE est irréformable. Il n’y a que deux options tenables : le Frexit ou rester dans l’UE... en attendant la fin de celle-ci. Mais attention à la facture...


          • capobianco 7 février 13:51

            @malitourne
            «   Il va falloir choisir entre le Frexit ou rester dans l’UE. »
            Non, non c’est pas sérieux. Il va falloir faire peser le poids de la France sans laquelle, de toute façon, il n’y a plus d’europe... Plutôt que de vouloir se sauver sans combattre, mieux vaut arrêter de se soumettre comme l’ont fait tous les présidents depuis. Et ne me dites pas qu’ils nous enverraient la troupe si on refuse leurs diktats....
            Mais vous avez le droit de croire au frexit, frexit, frexit, frex..............


          • malitourne malitourne 7 février 14:08

            @capobianco

            Je crois au Frexit, parce que l’UE n’est pas réformable. Mais soyez plus clair : vous comptez réformer l’UE en lui désobéissant ? En lui faisant du chantage ? Mais sans la menacer d’en sortir ? Faut-il attendre que tous les pays membres de l’UE votent en masse pour l’Avenir en Commun ? Allez, faîtes de beaux rêves....


          • Yukimuras 7 février 15:07

            @malitourne
            Donc grossièrement, imposer ses intérêts et diktats aux autres pays comme font les allemands.
            C’est beau 


          • malitourne malitourne 7 février 15:14

            @Yukimuras

            Oui... Ou dit autrement : tufais comme moi ou pas mais moi je fais comme je veux et surtout on reste uni. Comment appeler ça... une union paradoxale ? Un oxymore politique ?


          • Yukimuras 7 février 15:22

            @Yukimuras
            En fait, je voulais répondre à votre commentaire. Erreur de manip. Mais on en vient à la même conclusion. Cette union n’en a que le nom. Il n’y a jamais réellement eu d’union puisque quasiment depuis le début, on est tous en compétition les uns contre les autres au sein même de cette union. 


          • malitourne malitourne 7 février 17:46

            @Yukimuras Une union de l’impuissance politique. Une union des élites mondialisées contre les peuples. Et on paye pour ça...


          • Captain Marlo Captain Marlo 7 février 19:55

            @JL
            « Renégocier les Traités pour Une Autre Europe ».
            Cela fait plus de 30 ans que tous les Partis le promettent, mais leurs électeurs ne voient jamais rien venir : « Une Europe plus démocratique ; plus sociale ; une Europe des travailleurs ; une Europe des nations etc »
            .
            Les élections européennes ont eu lieu en Mai, et depuis silence radio. Aucun groupe, mêmes les groupes majoritaires, n’a mis en chantier le moindre article des Traités à renégocier, et ils ne le feront jamais de toute leur mandature !
            .
             Changer les Traités, c’est l’article 48 du TFUE, qui impose l’UNANIMITE 2 fois :
            .
            Il faut 27 OUI de la part des Gouvernements + 27 OUI des Parlements
            = 54 conditions. Si 1 seul dit NON, tout est bloqué ! Et ils ont de bonnes raisons de dire non !
            .
            Les pays européens sont divisés sur tous les sujets importants :
            l’immigration, les paradis fiscaux, le social, les impôts, les frontières, l’euro, la Russie, l’Otan, les salaires, le SMIC etc
            .
            Par exemple, sur le SMIC, les pays nordiques ne veulent pas entendre parler d’un SMIC européen, ils voteront NON ! Ils ont des conventions collectives qui leur conviennent, ils ont déjà prévenu qu’ils ne veulent pas d’un SMIC européen !
            .
            Les pays de l’Est ont des salaires à moins de 500 euros, qui attirent les usines d’Europe de l’Ouest en quête de délocalisation. Ils ont très peu de chômeurs.
            De plus, la directive sur les travailleurs détachés les enchante, ils envoie des salariés à l’Ouest qui reviennent avec de bons salaires. Ils diront NON, car la situation leur convient.
            .
            Plusieurs pays européens sont, des paradis fiscaux
            , pour les sièges des entreprises ou des particuliers (Malte, Irlande, Belgique, Luxembourg, Pays-Bas), ils font leur beurre avec les multinationales, ils voteront NON à tout changement !
            .
            Les pays du groupe de Visegrad sont opposés à l’immigration, ils voteront NON, à toute aggravation de l’immigration....

            L’unanimité sur quels sujets ? Aucun.
            .
            Conclusion : Les Partis politiques, qui mentent effrontément à leurs électeurs, en leur faisant miroiter un changement des Traités, une fois à Bruxelles, font tous le canard !

            Personne ne veut ouvrir la boite de Pandore qui mettrait au grand jour les divisions entre les pays européens, alors que le mécontentement monte et que le Brexit ouvre la voie vers la sortie....


          • assouline assouline 7 février 20:06

            @Captain Marlo
            .

             Changer les Traités, c’est l’article 48 du TFUE, qui impose l’UNANIMITE 2 fois :

            Il faut 27 OUI de la part des Gouvernements + 27 OUI des Parlements
            = 54 conditions. Si 1 seul dit NON, tout est bloqué !

            .
            Faux.
            .
            L’article 48 du TFUE n’impose que l’unanimité des pays membres.
            27 « oui » !
            Ce qui est plutôt rassurant lorsque l’on sait que les traités de l’Union engagent chacun des pays membres.
            Imagine-t-on imposer une modification des règles de fonctionnement de l’Union à des pays qui s’y opposent ?
            Les plus petits d’entre eux sont les premiers à se féliciter de cette règle de modification.
            L’assurance pour eux que les Grands de l’Union ne peuvent pas les départir de leur poids au sein de l’Union...
            C’est ça, surtout, la démocratie...

          • Captain Marlo Captain Marlo 7 février 20:29

            @capobianco
            Non, non c’est pas sérieux. Il va falloir faire peser le poids de la France sans laquelle, de toute façon, il n’y a plus d’europe...
            .
            Quel poids de la France ? Au Conseil européen, la France c’est 1 voix sur 27.
            .
            Quant à faire du chantage à la sortie, seule l’UPR pourrait pourrait le faire, puisqu’elle a le Frexit dans son programme : « Ou vous acceptez nos conditions, ou on sort ! »
            .
            Mais la FI n’a rien de tel dans son programme, au contraire, Mélenchon ne cesse d’expliquer qu’il n’est pas question de sortir de l’ UE : « c’est une idée nationaliste » !
            .
            Même le fonctionnaire le plus neuneu de Bruxelles, comprend que c’est une menace en l’air, et que la FI ne sortira de rien du tout ! Pas plus que Tsipras, Podémos, ou Corbyn ... 


            PS : La FI utilise une ficelle psychologique qui marche assez bien à Gauche...
            C’est le discours « de combat », le discours « transgressif », « le passage en force », un vocabulaire « lutte des classes », qu’on retrouve dans votre commentaire :
            « 
            Plutôt que de vouloir se sauver sans combattre ».
            .
            La politique de la FI, est présentée comme « un combat », les électeurs de Gauche, aiment bien les discours « lutte des classes », même quand ces discours
            sont totalement inadaptés à la situation. Ce qui est le cas pour le Frexit.
            .
            Les Traités européens sont de l’ordre du juridique, ils relèvent du Droit International, ce qui rend les termes « de combat » complètement ridicules !

            Comment voulez vous combattre des textes de Droit ?
            On y reste, ou bien on les dénonce et on en sort !
            .
            Vous pouvez comparer avec le divorce entre conjoints.
            Une fois que vous avez signé, vous êtes mariés.
            Si vous voulez en sortir, il faut divorcer, c’est juridique.
            .
            Et si vous avez 2 sous de jugeote, vous n’allez pas arriver avec une kalachnikov, pour négocier les conditions de la séparation. Il vaut mieux s’entendre sur les conditions de la séparation, pour éviter les conflits après.


          • capobianco 8 février 08:17

            @malitourne
            «  En lui faisant du chantage ? Mais sans la menacer d’en sortir ? »
            Parce que « menacer d’en sortir » n’est pas du chantage ? Vous êtes drôle !
            « Faut-il attendre que tous les pays membres de l’UE votent en masse pour l’Avenir en Commun ? »
            Je vous parle du poids de la France qui désobéirait sans attendre qui que ce soit, vous répétez frexit, frexit.... Quand on manque d’argument la diversion est le chemin choisi ?
            «  Allez, faîtes de beaux rêves.... »
            Cela m’arrive encore mais contrairement à vous je ne dort pas debout !


          • malitourne malitourne 8 février 08:34

            @capobianco L’UPR ne fait pas de menaces à la sortie, il veut la sortie, ne mélangez pas. Quant 《au poids de la France qui désobéirait sans attendre quoi que ce soit》, vous me faites bien rire : à quoi ça sert de rester dans une Union dans laquelle la France ne tiendrait pas compte des autres ? Ca n’a aucun sens !


          • Ruut Ruut 8 février 22:07

            @JL
            Les Pro Européens tu as :
            LREM
            La FI
            LR
            PS
            RN


          • Attila Attila 9 février 19:19

            @Eric F
            «  mettre un bulletin avec un nom dans l’urne, c’est objectivement lui accorder son soutien »
            Et lui remettre les clés du pouvoir s’il obtient la majorité des suffrages exprimés.

            .


          • Captain Marlo Captain Marlo 6 février 11:09

            Pour le fun, une vidéo de Philippe Pascot sur Macron, et les 20 millions qu’a coûté sa campagne électorale « Pensez Printemps » !


            • troletbuse troletbuse 6 février 13:33

              J’ai enfin compris pourquoi Micron a fait une photo olé au festival de la BD d’Angouleme. Il a confondu BD et PD  smiley


              • troletbuse troletbuse 6 février 13:54

                @troletbuse
                C’est un député alsacien qui lui a dit d’y aller pour faire monter sa popularité.


              • Emohtaryp Emohtaryp 6 février 18:39

                @troletbuse

                Un document qui sera dans le dossier de la justice au futur procès du macronavirus ( alias Ceaucescu bis..) et sa junte d’ordures...


              • Aff le loup 6 février 13:49

                Pôle Emploi : La baisse du nombre de chômeurs se confirme au 4e trimestre 2019 MIS À JOUR LE 27/01/20 À 12H10

                Le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A baisse de 1,7 % (–55 700) fin 2019

                La baisse se poursuit pour le chômage. Selon les chiffres de la Dares publiés ce lundi, le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi et tenues de rechercher un emploi (catégories A, B, C) s’établit à 5,44 millions de personnes au quatrième trimestre 2019 en France métropolitaine.

                « Le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A baisse de 1,7 % (–55 700) ce trimestre et de 3,1 % sur un an. Le nombre de personnes exerçant une activité réduite courte (catégorie B) diminue de 3,3 % par rapport au trimestre précédent et celui des personnes en activité réduite longue (catégorie C) recule de 0,5 %. Au total, le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B, C diminue de 1,6 % ce trimestre (–87 700) et de 2,9 % sur un an » note la Dares.

                Un effet CICE ? C’est la conséquence de créations d’emplois dynamiques et supérieures à l’augmentation de la population active : l’Insee s’attend à 263.000 créations d’emploi nettes sur l’année, dont 215.000 dans le secteur marchand contre 230.000 en 2018.

                « Ces créations ont été plus fortes que ce que la croissance (prévue à 1,3 %) nous laissait attendre. On a besoin de plus d’emplois pour la même production », constatait mercredi la directrice de la Dares (service statistiques du ministère du Travail) Selma Mahfouz, devant la commission des Finances de l’Assemblée.

                En particulier, la transformation du CICE en allégements de cotisations patronales début 2019 « aurait contribué à enrichir la croissance d’environ 30.000 emplois » selon l’Insee. Selon l’Acoss (la banque de la Sécurité sociale), les déclarations d’embauche de plus d’un mois ont atteint leur plus haut niveau en 2019, même si elles ont « légèrement » baissé de 0,8 % au dernier trimestre.

                Ralentissement en 2020 ? Pour le premier semestre 2020, l’Insee prévoit une progression moins forte des créations d’emploi mais toujours supérieure à celle de la population active. Le taux de chômage diminuerait à 8,2 % mi-2020, son plus bas niveau depuis la fin 2008.

                Rappelant lundi que le président Emmanuel Macron avait fixé l’objectif d’arriver à 7 % à la fin de son quinquennat, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a souhaité sur Franceinfo être « encore plus ambitieux ». « Mon objectif, c’est le plein emploi. Je ne sais pas à quelle échéance, si c’est en 2025 ou un peu plus loin. C’est-à-dire autour de 5 %, ça doit être ça notre objectif partagé », a-t-il déclaré."

                Ce qui est une bonne nouvelle pour ceux qui lisent https://www.20minutes.fr/economie/2704579-20200127-pole-emploi-baisse-nombre-chomeurs-confirme-4e-trimestre-2019 et pour ceux qui en ont fini avec le chomage, chose dont on doit se réjouir en premier lieu .


                • Emohtaryp Emohtaryp 6 février 18:35

                  @Aff le loup

                  Et ta soeur ? elle bat toujours le beurre ??

                  Ce qui se confirme, c’est surtout le trucage éhonté des stats et des chiffres........

                  Propagateur de fake news ! smiley


                • Captain Marlo Captain Marlo 6 février 19:27

                  @Aff le loup
                  .
                  Il ne faut pas écouter les médias, il faut aller sur le site de la DARES ou de l’ INSEE, pour avoir les chiffres complets de toutes les catégories.

                  Voici un exemple en 2017 : 11 millions de sans emploi.
                  .
                  La BCE a mis au point un indice, le N.A.I.R.U.
                  C’est le taux de chômage nécessaire pour que l’inflation ne démarre pas.
                  .

                  « NAIRU = »Non Accelerating Inflation Rate of Unemployment« , ou en français pour les aficionados de la langue : »Taux de chômage non accélérateur d’inflation".

                  .
                  Les périodes de forte création d’emplois provoquent la hausse des prix.

                  "Or, pour le capital, l’inflation est mortelle, car elle érode ce dernier. L’inflation, c’est l’euthanasie des rentiers, avait dit l’économiste John Maynard Keynes.

                  Donc en combinant 1 et 2, on obtient le Théorème de base du bon capitaliste :
                  « Si l’inflation est l’ennemie du capital, alors le plein emploi est le pire ennemi des profits financiers ».

                  .
                  PS : dans les statuts de la BCE, la seule obligation est de maintenir l’inflation en dessous de 2%.


                • Yaurrick Yaurrick 6 février 19:54

                  @Captain Marlo
                  Heureux les zimbabwéens et les habitants de la république de Weimar qui ignoraient les propos de Keynes et les indices de la BCE !


                • Aff le loup 6 février 20:38

                  @Emohtaryp

                  Mais qu’est ce qu’on va faire de toi ?


                • Emohtaryp Emohtaryp 6 février 21:12

                  @Aff le loup

                  Merci de nous confirmer que tu es bien un TROLL aux multiples avatars.....


                • tartemolle 6 février 22:23

                  @Aff le loup

                  Je note surtout que le gouvernement choisit de communiquer sur les chiffres de la Dares ou les statistiques de l’Insee, suivant ce qui l’arrange… A la fin du 3e trimestre 2019, la Dares annonçait une légère baisse et l’Insee une légère hausse…
                  Par ailleurs, les chiffres du chômage à l’instant T ne suffisent pas à analyser la situation. Il faut d’une part regarder le nombre de personnes en emploi, et d’autre part, considérer les flux (entrées et sorties de Pôle Emploi) dont la Dares donne les chiffres détaillés.
                  C’est ainsi que, pour ne prendre que deux de ces données, les sorties de Pôle Emploi pour reprise d’emploi ont diminué de 3,6% entre fin 2018 et fin 2019 tandis que les radiations administratives ont augmenté de 15%…


                • tartemolle 6 février 22:26

                  @Aff le loup

                  Contrairement à ce que prétend le régime Macron et ses propagandistes médiatiques, il n’y a en effet pas d’augmentation des créations d’emplois. Février 2020

                  IL FAUT REMARQUER QUE MACRON A SUPPRIME LA DIFFUSION DE STATISTIQUES MENSUELLES SUR LE CHÔMAGE PAR POLE EMPLOI et LES A REMPLACÉES PAR CELLES TRIMESTRIELLES DE LA DARES

                  C’est d’ailleurs bien ce que confirment les chiffres de l’INSEE : il n’y a pas de baisse du chômage, mais au contraire une baisse du taux d’emplois et une précarisation alimentant la paupérisation des travailleurs de France :

                  La précarité augmente : désormais le taux d’emplois en CDI est inférieur à la moitié de la population : 49% en baisse de 0,2 point.

                  En définitive le taux d’activité a diminué de 0,7 point sur un an, à 71,3%

                  Reprenons les chiffres bruts publiés par la DARES et faisons le bilan.

                  • En catégorie A l’année 2019 se termine avec 3 358 600 chômeurs. C’est plus qu’en mai 2017 : 3 337 000 chômeurs quand Macron s’est installé à l’Elysée.
                  • En catégorie A B C, c’est 5 486 900 soit plus que les 5 449 100 de mai 2017
                  • D’après les chiffres du ministère du travail, Pôle Emplois a procédé à 1 386 200 radiations depuis mai 2017. En moyenne 45 000 chaque mois. A comparer à la baisse de 65 000 inscrits en catégorie A, B, C, D, E en 32 mois entre mai 2017 et décembre 2019 soit seulement 2000 inscrits de moins chaque mois. En clair, les radiations officielles sont chaque mois 22.5 fois plus élevées que la baisse officielle du nombre de chômeurs inscrits…

                  https://planetes360.fr/dapres-linsee-le-chomage-augmente/

                  https://dares.travail-emploi.gouv.fr/dares-etudes-et-statistiques/etudes-et-syntheses/dares-analyses-dares-indicateurs-dares-resultats/article/demandeurs-d-emploi-inscrits-a-pole-emploi-au-quatrieme-trimestre-2019


                • Ruut Ruut 7 février 07:02

                  @Aff le loup
                  Donne moi plustot le nombre de citoyens en age de travailler et sans emplois.
                  Tu y rajoute le nombre de citoyens en ages de travailler et payé au smig et en dessous. (les précaires)
                  Pour la barre haute tu prend l’age dit pivot.

                  Maintenant tu dispose d’une vrais image de la situation du travail en France.


                • Aff le loup 7 février 12:16

                  @Captain Marlo

                  Mes respects, mon capitaine ! Je donne un lien sur un état au 4ème trimestre 2019 car l’auteur dans son objectivité viscérale donne une statistique du 3eme trimestre ! Ceci dit, chacun voit midi à sa porte et les statistiques ont cela de précieux c’est que c’est la mise en rapport de deux données précises prises dans un volume de données accessibles mais que l’intelligence se doit de les discuter sous leur angle propre ! Il est facile de balancer un rapport compréhensible des experts, spécialistes, amateurs éclairés ou simples allumés du bocal en en tirant une substantifique moelle d’occasion, pour le fait intéressé de lancer des polémiques partisanes... Dire que ça fait référence ces derniers jours sur Google !


                • Eric F Eric F 7 février 17:24

                  @tartemolle
                  le taux d’activité a diminué de 0,7 point sur un an, à 71,3%


                  C’est en effet ce chiffre qu’il faut suivre, car le nombre de chomeurs peut diminuer en trompe l’oeil pour des raisons démographiques ou statistiques.


                • zygzornifle zygzornifle 6 février 14:09

                  Cette fracture est voulue , Macron obéit aux directives de l’UE et de ceux qui l’ont mis au pouvoir.

                  Qu’attendez d’autre de la part d’un banquier de chez Rothschild , ceux qui ont veautés en masse pour lui syndicats en tete sont aussis responsables que lui .

                  Quand je vois la CGT couiner pour les retraites , ce ne sont des gros couillons .


                  • Aff le loup 6 février 14:22

                    @zygzornifle « Qu’attendez d’autre de la part d’un banquier de chez Rothschild ? »...pas des fractures mais des factures !


                  • Eric F Eric F 6 février 17:14

                    @zygzornifle
                    Concernant les retraites, c’est une tendance mondiale, et le poids des retraites dans l’UE est supérieur au reste de l’OCDE (8%). Voici les chiffres : https://www.la-retraite-en-clair.fr/retraite-france-monde/retraite-etranger/retraite-monde-europe


                  • Captain Marlo Captain Marlo 6 février 19:47

                    @Eric F
                    c’est une tendance mondiale, et le poids des retraites dans l’UE est supérieur au reste de l’OCDE (8%).
                    .

                    Mais on s’en fout de ce que font les autres ! S’ils veulent mettre les salaires à 20 euros par mois, comme en Éthiopie, grand bien leur fasse !

                    Les Français veulent garder leur système solidaire !
                    .
                    Mais c’est impossible en restant dans l’ U & dans l’euro.
                    C’est un système ouvert à la mondialisation, en concurrence avec des pays qui ont des salaires sans cotisations sociales, 20 fois plus bas qu’en France !

                    Or, la Commission & le patronat veulent de la compétitivité !
                    .
                    Pour cela, il faut soit dévaluer la monnaie, mais avec l’euro, on ne peut pas.

                    Il ne reste qu’a procéder « à une dévaluation interne », pour faire baisser le prix du travail : d’où le blocage des salaires et des pensions, et faire baisser, ou supprimer les cotisations salariales qui pèsent sur les salaires, et donc sur les prix.
                    .
                    D’où un manque à gagner dans les caisses de la Sécu, et en cascade, la fin des retraites par répartition, la baisse des remboursements de la Sécu et tout ce qui coûte de l’argent à la Sécu.... 
                    .
                    Comme dit Mundell : « L’euro permet d’envoyer l’Etat providence aux égouts ! »

                    "Et quand une crise arrivera, les nations économiquement désarmées n’auront plus comme solution que déréglementer le droit du travail, privatiser les entreprises d’Etat en masse, réduire les impôts et d’envoyer les États-providence en Europe dans les égouts."


                    .
                    PS : Evidemment, les fonds de pension et les assurances privées sont à l’affut, mais c’est une conséquence de notre appartenance à l’UE & à l’euro, pas une cause.


                  • Eric F Eric F 7 février 19:02

                    @Captain Marlo
                    Selon vous, reprendre son indépendance monétaire, c’est pour dévaluer et laisser filer la dette !
                    Les fonds de pension n’ont rien à voir avec l’appartenance à l’UE, ils ne sont ni cause ni conséquence de cela, c’est dans le cadre du néo-libéralisme mondialisé « à l’anglo-saxonne », tout comme la dérégulation.

                    Mieux vaut désigner les VRAIS problèmes que de déblatérer sur la base de préjugés sur les institutions ou le « passé » des pères fondateurs. 

                    Car il y a bien des problèmes tangibles intra-UE, notamment le « marché unique » avec des pays low cost intégrés dans l’Union du fait des élargissements, sans mécanismes de compensation des disparités ni dynamique d’harmonisation. La fameuse « Europe sociale » annoncée après Maastricht n’a jamais vu le jour, et les élargissements l’ont torpillée.
                    L’autre problème est le « libre échangisme » doctrinal des eurocrates vis à vis des autres blocs économiques.


                  • Captain Marlo Captain Marlo 7 février 21:03

                    @Eric F
                    Selon vous, reprendre son indépendance monétaire, c’est pour dévaluer et laisser filer la dette !


                    .
                    Murer & Jacques Sapir : « Les scénariis de sortie de l’euro ».
                    Site Respublica document à télécharger
                    ------------------------------------------------------------
                    .
                    Dévaluer de 10% le Franc, permet immédiatement de relancer les exportations et de concurrencer les produits d’importations, et donc, ça favorise l’emploi en France.
                    .
                    Dévaluer, c’est un peu inflationniste, mais mieux vaut avoir des emplois que des chômeurs qu’il faut financer ! On pourra envisager des hausses de salaires, comme Johnson vient de le faire, puisqu’on ne sera plus ligotés par l’austérité à perte de vue....
                    .
                    Et dévaluer le Franc relance le tourisme, qui est le seul secteur prospère qui nous reste, ce sera moins cher pour les touristes de venir en France, ce qui relance l’emploi aussi. L’agriculture devra être protégée par des taxes aux importations, ainsi que le secteur industriel.


                    La dette publique : sortir de l’UE & de l’euro permet de casser la spirale de la dette, car on sort de l’article 123 du TFUE, qui impose d’emprunter aux banques.
                    .
                    Evidemment le Frexit ne plait pas beaucoup aux banquiers !! 

                    Surtout que l’ UPR prévoit de nationaliser les banques qui ont été aidées par de l’argent public après la crise de 2008, prévoit de cesser le processus de privatisation de la Poste, et de séparer les banques !

                    L’UPR n’a pas beaucoup de copains dans la finance avec un tel programme !!
                    .
                    L’État et les collectivités locales pourront emprunter directement à la Banque de France. Ce qui est interdit avec la BCE.
                    .
                    « Philippe Murer : » Il y a une vie après l’euro !« 
                    .
                    Jacques Sapir : » Une sortie de l’euro donnerait entre 3 & 5 points de croissance pendant 3 ans".


                  • Eric F Eric F 7 février 23:16

                    @Captain Marlo
                    « Dévaluer de 10% le Franc »
                    les monnaies n’ont plus de cours administré (même la Chine y renonce peu à peu), l’évolution du franc se ferait donc par « le marché », l’érosion par rapport au cours de départ serait très probablement supérieur à 10%, avec enchérissement des importations de matière premières et des produits « bon marché » achetés par les ménages modestes, qui ne seront pas relocalisables à ce coût à moins de s’aligner sur le cout du travail chinois (rapport 1 à 3 ou 4).
                    Donc ce n’est pas sans risque (ce qui explique que certains partis aient renoncét à la sortie de l’euro).

                    Quant aux emprunts par l’état, avec la politique d’argent facile de la BCE les taux sont actuellement inférieurs à 1% et une part de la dette a été refinancée à faible taux, les supports comme les assurance vie fonds en euros ne rapporte plus rien à personne.

                    Ceci étant, renationaliser certaines banques, pourquoi pas, mais faudra mieux les gérer que ne le fut le Crédit Lyonnais. Renationaliser la poste, je ne vois pas l’intérêt car le « courrier » est majoritairement dématérialisé, par contre garder la nationalisation des grandes infrastructure (rail, barrages, aéroports, nucléaire, réseau élecrique...) et renationaliser les autoroutes serait pertinent.


                  • Arogavox 6 février 14:26

                     Comment (ou pourquoi ?!) se tromper d’article si ce n’est pour relayer une fake-news  ? y’a encore de la place pour réagir là : https://www.agoravox.fr/commentaire5666096 !


                    • Arogavox 6 février 14:29

                      oups ! : erreur d’aiguillage, c’est à la réaction de 6 février 13:49 qu’il y a un loup 


                    • Eric F Eric F 6 février 17:09

                      @ l’auteur

                      « la majorité veut limiter à 14% du PIB le poids des retraites »

                      En réalité, déjà dans le système actuel les mesures prises lors des réformes précédentes qui augmentent le nombre de « trimestres cotisés » à 172 et reculent à 67 ans

                      l’âge de la retraite sans décote en cas de manque de trimestres , conduisent à une projection de baisse de la part de PIB consacrée aux retraites à 11,5% vers 2060 (voir cette courbe), alors même que la proportion de retraités sera supérieure.

                      La retraite à point devrait même être « moins pire » pour les carrières incomplètes, de plus en plus répandues, que le système actuel (les salariés inamovibles du public et du para public n’y sont évidemment pas sensibles)


                      • Captain Marlo Captain Marlo 7 février 12:00

                        @Eric F
                        Les 14%, c’est dans la feuille de route de Bruxelles 2019 :

                        .
                        Article 15 :
                        « 15)La réforme prévue du système de retraite pourrait aider à alléger la dette publique à moyen terme et réduire ainsi les risques pesant sur sa soutenabilité. L’équilibre budgétaire du système de retraite dépend fortement des hypothèses macroéconomiques. Selon le tout dernier rapport annuel du Conseil d’orientation des retraites, les dépenses de retraite représentaient 13,8% du PIB en 2017 ; elles devraient en représenter 13,5% en 2022, avant d’évoluer dans une fourchette comprise entre 11,6% et 14,4% à l’horizon 2070, suivant le taux de croissance retenu pour l’évolution dans le temps du PIB et de l’emploi. Plus de 40 régimes de retraite coexistent en France. Ils concernent des catégories de travailleurs différentes et fonctionnent selon des règles qui leur sont propres. Un projet de loi, attendu avant la fin de l’année, devrait uniformiser progressivement les règles de ces régimes, en vue de simplifier le fonctionnement du système de retraite, notamment pour améliorer sa transparence, son équité et son efficacité. »


                      • Eric F Eric F 7 février 17:30

                        @Captain Marlo
                        un peu moins de 14% est la réalité d’aujourd’hui. Les « recommandations » rappellent les prévisions du COR pour 2070, et incitent à harmoniser les systèmes de retraite (transparence, équité et efficacité), cela relève du bon sens élémentaire, la belle affaire !


                      • assouline assouline 7 février 19:26

                        @Distraites, distraits...
                        .
                        L’UPR nous dit :
                        .

                        Les 14%, c’est dans la feuille de route de Bruxelles 2019 :


                        .
                        Faux.
                        .
                        Les 14% mentionnés dans le considérant n°15 des GOPE ne sont pas issus de ces GOPE mais d’un Rapport annuel du Conseil d’orientation des retraites ( conseil français ).
                        .
                        Il ne s’agit donc pas d’une recommandation de la Commission européenne mais d’une information communiquée par le Conseil français d’orientation des retraites à la Commission européenne qui atteste en avoir pris connaissance...
                        .
                        Ce sont donc bien les autorités françaises qui sont à l’origine du choix des 14 %...
                        .
                        C’est donc bien la France qui décide de sa politique en matière de retraite...
                        .
                        Une arnaque récurrente de l’UPR qui consiste à faire croire aux idiots que tout ce dont un document de l’Union fait mention est une contrainte de l’Union sur les pays membres...
                        .
                        « Pour ceux qui veulent vraiment comprendre ! », comme le promettent régulièrement les excités du partis...
                        Sauf que les militants instructeurs eux-mêmes n’ont pas toujours compris ce à quoi ils prétendent vous initier...
                        .
                        Restez vigilant !

                      • Eric F Eric F 6 février 17:20

                        Concernant le chômage, dans la mesure où la population augmente ainsi que le nombre de personnes en âge de travailler (surtout avec le recul de l’âge de la retraite), une baisse du taux de chômage peut cacher une hausse du nombre de chômeurs, c’est ce que confirment les chiffres de cet article.

                        Le chômage des « seniors+ » au delà de 60 ans (voire 62, j’en ai fait partie) va inévitablement augmenter. il y a vases communicants puisque le nombre net d’emplois n’augmente quasiment pas.


                        • Captain Marlo Captain Marlo 6 février 19:53

                          @Eric F
                          Le chômage des « seniors+ » au delà de 60 ans (voire 62, j’en ai fait partie) va inévitablement augmenter. il y a vases communicants puisque le nombre net d’emplois n’augmente quasiment pas.


                          .
                          Demander aux séniors de travailler plus longtemps est une grosse hypocrisie.
                          Seuls 29% des salariés arrivent à la retraite avec un emploi.
                          .
                          Les 70% autres sont, soit au chômage, en pré retraite, en maladie, ou au RSA.
                          ça va juste créer davantage de misère.


                        • Eric F Eric F 6 février 21:08

                          @Captain Marlo
                          nous voilà d’accord, ça arrive parfois : - )


                        • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 6 février 21:18

                          Quand on lit Fifi casse-burnes alias Captain Mario on se dit que l’économie selon Assholineau c’est un chef d’oeuvre comique ...


                          • Captain Marlo Captain Marlo 7 février 11:50

                            @Sharpshooter - Snoopy86
                            Quand on lit Fifi casse-burnes alias Captain Mario on se dit que l’économie selon Assholineau c’est un chef d’oeuvre comique ...
                            .
                            On attend vos lumières avec impatience ! Alléluia ! Heureusement que vous êtes là !Mais insulter et calomnier sans preuves, rassurez-moi, c’est pas trop fatigant ?
                            .
                            Regardez la conférence d’Asselineau sur les monnaies & l’euro, et dites nous ce qui est faux ! Allez, au boulot !


                          • Captain Marlo Captain Marlo 7 février 21:08

                            @Sharpshooter - Snoopy86
                            .
                            Alors, ça vient, cette critique argumentée des bobards de l’UPR ??
                            .
                            Ne vous pressez pas, j’ai tout mon temps...
                            Mais je vous le rappellerai, chaque fois que je vous croiserai sur Avox.


                          • CLOJAC CLOJAC 8 février 09:56

                            @Sharpshooter - Snoopy86

                            « on se dit que l’économie selon Assholineau c’est un chef d’oeuvre comique ...  »

                            Ses adeptes subjugués n’admettront jamais que ce type ignore tout des négociations de haut niveau entre États, groupes financiers et grandes entreprises, et n’a pas la moindre idée du risque de déflation que son programme ferait courir à la France s’il était appliqué.

                            On peut aussi poser la question : en matière économique, quel est son bilan concret ?

                            A-t-il jamais redressé une société au bord du gouffre ?

                            A-t-il développé un marché apporteur de devises dans un secteur auquel personne ne croyait ?
                            A-t-il négocié avec un état étranger des joint ventures avantageux pour la France ?
                            A-t-il coordonné des fusions-acquisitions permettant à la France d’occuper une place prééminente dans un secteur stratégique ?

                            Bien évidemment non ! ! !

                            Ce n’est pas le boulot d’un chef de bureau au ministère...




                          • Kylo REN 42 Kylo REN 42 8 février 09:59

                            @CLOJAC

                             smiley et toi, ça doit être A ma place, c’est clair, y’a BAER qui va tirer la troche pour de bon, man ! smiley


                          • BA 6 février 23:17

                            Depuis l’élection d’Emmanuel Macron, les grands gagnants des réformes sont les 5 % les plus riches.


                            Les 5 % les plus riches ont gagné 2905 euros par an.


                            Les 5 % les plus pauvres ont perdu 240 euros par an.


                            Source : Observatoire Français des Conjonctures Economiques (OFCE)


                            https://www.humanite.fr/sites/default/files/images/72559.HR.jpg


                            • Ruut Ruut 7 février 07:06

                              Précision, @BA, ces 5 % les plus riches sont tout ceux qui gagnent plus de 9 300 Euro par mois.


                            • Shawford Shawford 7 février 07:22

                              @Ruut

                              9507€ très exactement « ma côte » sur vendezvotrevoiture.fr !

                              On va voir combien j’en tire avec un SOULSUCER Class 4 en fin de matinée.

                              Faîtes vos jeux, p’itits amis Poutous devant l’Eternel !


                            • Shawford Shawford 7 février 07:35

                              @#U0 à ♾

                              Message précédent signé par 🐉 ♎️ 🏰 , 🍳 corse !


                            • rita 7 février 09:59

                              Macron n’est pas le président de tous les Français, seulement celui de ses 24% de soutien.

                              La macronie au pouvoir sème le chaos en France par des décisions les plus stupides depuis 50 ans.

                              Depuis deux ans notre pays est dans une instabilité sociale totale avec une politique venue de l’espace restreint du cerveau d’un gamin capricieux !

                              Macron est le président du « COUAC » 40 !

                               smiley


                              • Captain Marlo Captain Marlo 7 février 11:53

                                @rita
                                Depuis deux ans notre pays est dans une instabilité sociale totale avec une politique venue de l’espace restreint du cerveau d’un gamin capricieux !

                                .
                                Non, Macron suit point par point la feuille de route de Bruxelles.


                              • assouline assouline 8 février 16:30

                                @Captain Marlo
                                .

                                Macron suit point par point la feuille de route de Bruxelles.


                                .
                                Hélas non...
                                .
                                Car les recommandations de Bruxelles proposées en lien ici stipulent que la France est invitée à...
                                .
                                1 [...] à réformer le système de retraite pour uniformiser progressivement les règles des différents régimes de retraite, en vue de renforcer l’équité et la soutenabilité de ces régimes ;
                                .
                                2. à favoriser l’intégration de tous les demandeurs d’emploi sur le marché du travail, à garantir l’égalité des chances, en mettant particulièrement l’accent sur les groupes vulnérables, notamment les personnes issues de l’immigration, et à remédier aux pénuries et aux inadéquations de compétences ;
                                .
                                Toujours pas d’avancées dans ce domaine...
                                .
                                3. à axer la politique économique en matière d’investissements sur la recherche et l’innovation (tout en améliorant l’efficacité des dispositifs d’aide publique, dont les systèmes de transfert de connaissances), sur les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et les interconnexions avec le reste de l’Union, ainsi que sur l’infrastructure numérique, en tenant compte des disparités territoriales ;
                                .
                                Quelques timides progrès dans ce domaine
                                .
                                4. à poursuivre la simplification du système d’imposition, notamment en limitant le recours aux dépenses fiscales, en continuant de supprimer les impôts inefficaces et en réduisant les impôts sur la production ; à réduire les restrictions réglementaires, notamment dans le secteur des services, et à mettre pleinement en œuvre les mesures visant à stimuler la croissance des entreprises.
                                .
                                De gros efforts restent à fournir dans ce domaine...
                                .
                                On voit donc bien que Macron ne suit pas point par point la « feuille de route » de Bruxelles. ..
                                Et il n’y à pas lieu de s’en féliciter...
                                .
                                Le nombre de chômeurs en France justifierait des efforts accrus pour satisfaire aux objectifs du deuxième point.
                                Les infrastructures numériques du pays, inégales selon les territoires et lentes à s’améliorer, justifieraient des efforts accrus pour satisfaire au troisième point.
                                Enfin, que dire de la complexité de notre système fiscal lequel pèse encore lourdement sur les décisions d’investissement. Point 4.
                                .
                                Il n’y a guère que la réforme des régimes de retraite et l’uniformisation des règles des différents régimes de retraite en vue notamment de renforcer l’équité qui soit en bon chemin...
                                .
                                En vue de renforcer l’équité ?
                                Qui l’eut cru...
                                L’Europe encourage la France à davantage d’équité...
                                Preuve que la France elle-même n’est pas exemplaire en la matière...
                                Faut-il regretter alors que l’Europe soit là pour y veiller ?

                              • rita 7 février 10:35

                                Dernier couac de Macron

                                “Des brêles” : quand Emmanuel Macron tance les députés de la majoritéUne réunion très « tendue »

                                Clara Carlesimo | jeudi 6 février 2020 à 12h15

                                Ces « députés » rendront il leurs godillots au moment du vote sur la réforme des retraites ?
                                 smiley


                                • Captain Marlo Captain Marlo 7 février 21:11

                                  Asselineau demande aux élus LREM d’obliger Macron à respecter les Français, en démissionnant en masse de leur groupe à l’ Assemblée nationale !

                                  .

                                  "(..) Les députés LREM n’ont aucune marge de manœuvre et leur mandat consiste essentiellement à obéir au moindre claquement de doigt de Macron et de son gouvernement, isolés dans leur bulle. Chargés de cette mission ingrate et avilissante, ils doivent en outre supporter le mépris de l’exécutif. Un ministre a ainsi déclaré sans vergogne, sous couvert d’anonymat, qu’« un député de la majorité ne sert à rien », qu’« il est là pour voter, avoir une mission de temps en temps, et surtout fermer sa gueule ».

                                  Cerise sur le gâteau : dans leurs circonscriptions, ces figurants interchangeables doivent justifier devant leurs concitoyens une politique qui va totalement à l’encontre des aspirations profondes du peuple et qui a pour principal effet de démolir tout ce qui a fait la France. Le rejet dont Macron est l’objet et la violence croissante qu’il suscite rejaillissent sur les députés LREM dont les permanences ainsi que les domiciles sont parfois dégradés, et les réunions publiques souvent perturbées, quand ils ne font pas l’objet de menaces directes.... etc


                                  • assouline assouline 8 février 10:13

                                    C’est curieux...

                                    On titre ici « Retraites, emploi, pouvoir d’achat : la grande fracture entre Macron et les Français »...

                                    Et, à l’appui de ça, on produit le graphique deux courbes qui s’infléchissent à la baisse en 2017 et 2018...

                                    C’est à dire à l’arrivée de Macron au pouvoir...

                                    Alors que ces deux courbes ont pris de l’élan depuis 2008, année du déclenchement de la crise que l’on sait...

                                    Avait-on pensé à parler au parler auparavant de grande fracture entre Sarkozy et les Français ou entre Hollande et les Français ?

                                    L’inversion des courbes après qu’elles ont atteint un sommet plaide plutôt en faveur d’une réconciliation entre les Français et leur président...

                                    A moins qu’on eût préféré qu’elle poursuivent leur petit bonhomme de chemin à la hausse vers une aggravation du phénomène...

                                    Juste histoire de justifier le titre trompeur...

                                    Il aurait suffit de s’appuyer sur d’autres statistiques, propres celles-là à accabler le pouvoir macronien, pour parvenir à ses fins...

                                    Il doit bien s’en trouver quelque part...


                                    • CLOJAC CLOJAC 8 février 10:36

                                      Compte tenu que tout le monde y va de son programme...

                                      Il est malhonnête de présenter Marine comme une complice du freluquet pour rester dans le carcan européen.

                                      Son programme prévoit entre autres :

                                      • Organiser un référendum en vue de réviser la Constitution pour se donner les moyens de renégocier nos traités et conditionner toute révision future à un référendum.

                                      • Instaurer la proportionnelle à toutes les élections

                                      • Ouvrir le référendum d’initiative populaire à partir de 500 .000 signatures

                                      • Sortir de l’espace Schengen et rétablir nos frontières terrestres et maritimes

                                      • Quitter l’OTAN

                                      • Refuser les traités de libre-échange en l’état (TAFTA, CETA) et les renégocier

                                      • Fixer les critères de subventions agricoles par la France et non plus par l’U.E

                                      • Supprimer HADOPI

                                      • Fixer l’âge légal de la retraite à 60 ans avec 40 annuités

                                        https://rassemblementnational.fr/pdf/144-engagements.pdf


                                      • assouline assouline 8 février 16:54

                                        @CLOJAC
                                        .

                                        Refuser les traités de libre-échange en l’état (TAFTA, CETA) et les renégocier

                                        .

                                        Précisons pour nos amis lecteurs que le TAFTA est toujours en cours de négociation... et qu’il n’y a donc pas lieu de vouloir le renégocier...

                                        Le CETA, quant à lui, n’est qu’en pĥase expérimentale... Il convient donc d’attendre la fin de cette période pour s’exprimer sur sa ratification ce que feront les parlements de chaque pays des 27 et du Canada.


                                      • assouline assouline 8 février 17:03

                                        @CLOJAC
                                        .

                                        Fixer les critères de subventions agricoles par la France et non plus par l’U.E

                                        .
                                        La question des subventions agricoles européennes mérite quelques éclaircissements.
                                        Contrairement à ce que l’on croit trop souvent et à ce que l’on croit observer dans les campagnes, la politique de subventions agricoles européenne vise non pas à améliorer le sort des producteurs mais à organiser le marché commun de l’agro-alimentaire. Ce afin que certaines productions nationales ne soient pas lésées ou avantagées lorsqu’elles sont commercialisées sur le marché unique.
                                        .
                                        Une politique de subvention qui vise donc à corriger l’absence de règle du libéralisme européen si souvent décrié ici.
                                        .
                                        Où l’on voit que l’Europe ne souhaite livrer l’agriculture européenne au forces sauvages du marché.

                                      • CLOJAC CLOJAC 8 février 20:04

                                        @assouline

                                        « le TAFTA est toujours en cours de négociation...   »

                                        Dichotomie de facto  de jure
                                        Le TAFTA refusé en bloc depuis des années passe par petits bouts :
                                        Tarifs douaniers de 25% impactant le secteur automobile,
                                        Nouvelles taxes sur l’aluminium et l’acier,
                                        Explosion (+112% depuis juillet 2018) des exportations américaines de soja pour le biocarburant, au détriment de la production européenne,
                                        Normes drastiques sur tous les produits de consommation made in UE


                                      • Shawford Shawford 9 février 12:55

                                        TIC TAC & TAOS

                                        It’s real Renegate Times Folks !!!!! ♾ smiley smiley

                                        Is RoxaNne Ready in my PenNe Riz gàtés ?????

                                         smiley smiley smiley

                                        ♊️ ♒️♌️

                                        ♎️

                                        🐠

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès