• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > REVENU UNIVERSEL : un gag électoral ?

REVENU UNIVERSEL : un gag électoral ?

Les socialistes nous étonneront toujours. Alors qu’ils sont en voie de disparition, ils proposent une solution aux maux de la société de la redistribution : UN REVENU UNIVERSEL. Il est présenté comme une idée neuve, bien que datant de 1588, exposée dans un livre de Thomas Moore décrivant un pays imaginaire, l’UTOPIA, « où tout le monde recevait de quoi vivre au large ». Mais c’était une utopie. Est-ce un signe du destin de considérer la doctrine socialiste comme utopique ?

M. Hollande avait caressé cette idée au début de son quinquennat. Il fut vite recadré. Le Parti Socialiste, en pleine déliquescence, repasse la patate chaude à M. Hamon à court d’idées, qui, benoîtement, la sort de son chapeau de prestidigitateur. Est-ce un coup de génie ?

 

Bernard Larguèze

La proposition de M. Hamon trouve un écho dans les événements qui se déroulent en Guyane et lui donnent raison.

Les faits se sont produits outre-mer, mais en France métropole, la misère aussi est là. Evénements inadmissibles qui révèlent au monde dans quel état de pauvreté sont abandonnés des nationaux par la mère-patrie. Evénements d’une époque que l’on pensait révolue, non réglés par la législature Hollande.

Il est urgent de revoir la répartition des richesses et la proposition de M. Hamon arrive, peut-être, à point nommé pour comprendre qu’il y a un bémol dans un pays qui se targue d’être démocrate mais où la répartition de la richesse produite n’est vraiment pas au point entre d’un côté la Haute Finance, de l’autre le Peuple qui trime sans pouvoir contenter ses besoins, ses désirs. 

 

Mais M. Hamon commet au moins deux erreurs : le terme employé pour désigner sa « découverte » et le manque d’explications en réponse à la question que tout le monde se pose : « Où trouver l’argent pour satisfaire la population qui, bien souvent, ne peut faire face à ses besoins courants ? ».

 

La proposition d’une expérience sur la population des 18/25 ans est une farce qui ne rétablit qu’un oubli, ce n’est, en effet, qu’une prestation sociale de plus qu’il faudra prendre sur le Budget de la Nation. 

 

Par ailleurs, le terme de « revenu » est-il adéquat ? Il introduit une confusion regrettable avec le mot « salaire » ? Cette confusion est, peut-être, la raison de l’échec du référendum suisse organisé sur ce sujet. 

 

Depuis un siècle et demi, on a habitué les salariés à associer deux mots : travail et revenu. On entend ainsi des réflexions du genre : 

« Chouette, je ne travaille plus et je vais toucher un revenu ? ». 

 

 L’Administration du fisc envoie chaque année ses vœux de bonne « déclaration de REVENUS ». Or, la proposition de M. Hamon n’est pas taxable. C’est aussi l’un des avantages de ce système de ne pas être taxable. 

 

Le mot « Revenu » n'est pas un bon choix car il va entraîner des dérives linguistiques portant à confusion. Il en est ainsi de cette expression entendue : « avec le RU combien vais-je GAGNER ? ». Or, il n'y a rien à « gagner » d'une prestation sociétale.

 

Ensuite, M. Hamon n’explique pas - peut-être ne le sait-il pas - que ce versement mensuel doit dépendre de la « RICHESSE PRODUITE ». En suivant ce raisonnement, on arrive tout naturellement au nom qu’il faut donner à cette répartition des richesses produites : celui de « DIVIDENDE » que l’on peut faire suivre du qualificatif « DE CITOYENNETÉ » OU « CITOYEN ». 

 

Le terme « UNIVERSEL » n’est pas plus adapté. Il ne s’agit en effet que d’une disposition hexagonale. Sera-t-elle reconnue légale au sein de l’Union européenne ? Le Parlement devra en discuter. La Commission décidera ensuite.

 

Une autre erreur à éviter est d’allouer une somme FIXE quelle que soit la conjoncture économique. Surtout pas. Parce qu’il pourrait désinciter à produire de la richesse par le travail. Le jour où cette prestation serait suspendue, que se passera-t-il ? La Révolution ?

 

En outre, le dividende doit être une prestation à géométrie variable calculée sur la production générale du pays dont seul le taux d’intéressement est fixé une fois pour toutes. 

 

Il s’agit donc en fait d’un « complément de ressources ». Chaque citoyen restant libre d’organiser le temps qu’il veut consacrer à la production nationale. 

 

C’est l’avènement du travail partagé qui se discute entre salarié et patron. Assurant un gain acquis et versé à tout le monde, tout au long de la vie, le dividende remet en cause les conditions de travail. Ce ne sera plus le patron, qui fixera les conditions de travail et le salaire. Cela s’établira lors de l’entretien d’embauche.Le travailleur sera en position de force. 

 

Dégagé du souci, comme on dit, « de joindre les deux bouts », le revenu du travail deviendra un complément au « dividende citoyen ». Le salarié déterminera le complément de ressources financières dont il a besoin, compte tenu de ce que, dans une famille, chaque membre touchera son dividende. Le temps partiel fleurira. Plus de chômage. Les offres d’emplois seront plus nombreuses. Plus de « Pôle Emploi », plus de « Chômage ». 

 

La grande question est de savoir comment financer ce dividende. 

 

D’abord, le dividende entraîne la disparition d’un grand nombre de prestations d’assistance, donc de dépenses : allocations familiales, allocations logement, allocations veuvage, prestations de chômage, transformation des prestations retraite. Economies sur le personnel gérant ces services qui ira vers d’autres fonctions en bénéficiant du dividende. 

 

Ensuite, comme le dividende sera établi en fonction de la production (plus d’emplois, plus de ressources, plus de bénéfices), en l’augmentant on trouve déjà une ressource non négligeable. Tout cela, répétons-le, n’est possible que si le dividende est calculé en fonction d’un indice de production. 

 

Cette transformation de la société permettra enfin l’application de l’article 25 de la Déclaration des Droits de l’Homme de 1948 : 

 

« Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d’invalidité, de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté . 

 

L’idée étant lancée, il ne faut plus l’arrêter. Pour cela, en adéquation avec les nombreuses associations qui militent dans ce sens, il faut mettre en place des « collectifs de citoyens » partout en France jusque dans les communes les plus isolées pour qu’un grand mouvement de fond, populaire, bouscule e les acquis sclérosants et les organismes qui, sous prétexte de protéger et de défendre, se sont taillé des forteresses.

 

 

Dans un prochain article, nous examinerons le fonctionnement du dividende et son mode de financement tout en répondant aux questions ou observations posées. 

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.59/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Tall Tall 6 avril 10:50

    Hamon se positionne pour 2022


    • zygzornifle zygzornifle 6 avril 11:01

      revenu universel ? ça existe déjà chez les politiques il doit avoisiner les 10 000€ mensuel en plus c’est de l’argent de poche car presque tout est gratos pour eux .....


      • devphil devphil 6 avril 12:25

        @zygzornifle

        A non c’est pas un revenu universel car universel s’applique à tous !

        C’est un revenu de privilégié pour une infime partie de la population payé par la totalité de la population.

        Si on réfléchit bien les privilèges des politiciens pris sur la sueur des Français, c’est comme les droits que les cerfs versaient à leur seigneur.

        Combien nous coutent les anciens présidents , anciens ministres , les sénateurs , les députés ET les faux attachés parlementaires , les frais de permanence électorale utilisé pour acheter un local..

        Philippe Poutou a raison de dire que plus on gratte et plus on trouve de la corruption ,des arrangements.

        Internet permet de faire passer l’information et c’est justement ce qui gêne ces personnes avides de pouvoir , d’argent au point de mentir , de voler , de faire tuer , de créer des guerres pour se maintenir au pouvoir , de mettre la France en faillite

        Profond dégoût qui ne m’empêchera pas d’aller voter Rouge ou Bleu foncé ou blanc

        Philippe

         


      • zygzornifle zygzornifle 6 avril 11:02

        un revenu universel sous le seuil de pauvreté ......


        • Jao Aliber 6 avril 19:11

          @zygzornifle
          Après le revenu universel que vont-ils proposer ? La soupe populaire universel ! Ils sont incapable d’imaginer la fin du capitalisme.On dirait des robots programmés pour défendre le capitalisme coûte que coûte.




        • JL JL 6 avril 11:33

           Comment tuer les Services publics ? En les remplaçant par un RU.

           
           La prochaine étape sera la baisse irrésistible du pouvoir d’achat de ce RU déjà insuffisant : il suffira d’en geler le montant.
           
           Ce RU ne sera qu’un droit des pauvres. Droit des pauvres, pauvres droits. 
           
           Qui soutiendra les pauvres, quand ils réclameront la revalorisation de ce pauvre droit ? Personne.

          • foufouille foufouille 6 avril 12:25

            @JL
            sauf que tout le monde aura ce droit comme pour les allocations familiales défendues par des « riches ».


          • JL JL 6 avril 13:15

            @foufouille
             

             il n’y aura pour manifester, que ceux qui n’auront que ça.

          • foufouille foufouille 6 avril 14:51

            @JL
            ben non, à chaque menace de baisse des allocs, les petits bourgeois ont manifesté aussi.
            les pauvres avec 5000€ qui vivent dans les beaux quartiers de paris en ont besoin également.


          • julius 1ER 7 avril 10:47

            @JL


            quelle courte vue d’un type qui a certainement du Travail et qui prétend parler pour ceux qui n’en ont pas !!!
            continues de te bercer avec tes certitudes à 2 balles !!!!

          • JL JL 7 avril 11:03

            @julius 1ER,

             
             j’ai en général plus de considération pour vos arguments que vous n’en manifestez ici pour les miens.

             
             Ou devrais-je dire : moins de mépris ?

          • foufouille foufouille 7 avril 11:18

            @julius 1ER
            il est àla retraite et aucun membre de sa famille n’a de de difficultés à obtenir un droit.
            il trouve aussi normal que le TCI ou le TA soit régional et à 200km pour pas mal de monde.
            c’est certainement pas grave si certains invalides ne peuvent faire valoir leurs droits.


          • JL JL 7 avril 13:08

            @foufouille
             

             Qu’est-ce qui vous permet de dire de moi : ’’aucun membre de sa famille n’a de de difficultés à obtenir un droit.’’ ?


          • foufouille foufouille 7 avril 13:23

            @JL
            http://sosconso.blog.lemonde.fr/2017/03/30/il-manque-encore-une-piece-a-votre-dossier/
            tu es contre le RU et pour être contre un minima sans conditions, il faut être riche ou d’une famille de fonctionnaires.
            parmi les bureaucrates publics ou privés, tu auras toujours des petits chefs protégés.


          • foufouille foufouille 6 avril 12:26

            « Surtout pas. Parce qu’il pourrait désinciter à produire de la richesse par le travail. »
            les rentiers ne sont évidement pas concernés car ils supérieurs aux sans dents.


            • julius 1ER 7 avril 10:43

              Par ailleurs, le terme de « revenu » est-il adéquat ? Il introduit une confusion regrettable avec le mot « salaire » ? Cette confusion est, peut-être, la raison de l’échec du référendum suisse organisé sur ce sujet.


              @l’auteur, 
              il ne faut pas non plus trop idéaliser la Suisse !!! 
              les Suisses comme les autres ne sont pas non plus des « génies » lorsqu’il s’agit de voter pour des questions économiques complexes !!!!

              d’ailleurs je vous ferai remarquer que l’initiative référendaire « 100% monnaie pleine » a aussi été recalée pour de nombreuses mauvaises raisons dont la principale serait le tord que cela pouvait faire aux banques !!!!
              partout mêmes causes, mêmes effets.... une presse concentrée entre les mains de gens qui défendent le système bancaire tel qu’il est ... pourquoi changer quelque chose qui nous profite ???? 

              pour aborder la question du Revenu Universel, il faut prendre cette question sous l’angle de la satisfaction des besoins économiques cad les besoins primaires pas les besoins créés par la publicité alors pour être concret nous allons prendre l’exemple d’un département qui est l’un des plus riches de France cad la Haute-Savoie qui a certainement le PIB le plus élevé, pas de concentration urbaine démesurée, un taux d’équipement le plus élevé par habitant , voiture, maison individuelle, enseignement , services, infrastructures sportives ..... etc 

              en bref tout ce que le Capitalisme peut apporter de merveilleux sur le plan technique et technologique dans un monde idéal ..... 

              seulement il y a un « couac » .....et de taille ....qui est souvent justifié par l’adage
               « la somme des intérêts individuels n’est pas la représentation de l’intérêt collectif »

              ce couloir qu’est la vallée de l’Arve si prospère est dorénavant appelé le couloir de la Mort parceque tout simplement il est devenu invivable sur le plan de la santé physique des habitants car le taux de pollution est devenu incontrôlable et est devenu mortifère .....eh oui la pollution tue, à petit-feu certes mais il tue à plus ou moins longue échéance .... le poumon vous dis-je, comme disait feu le docteur Knock !!!!!!!!!
              les tares de la société actuelle, individualisme exacerbé, besoins exponentiels trouvent leurs limites en Haute-Savoie non parceque les citoyens sont devenus responsables mais leurs contradictions à vouloir toujours +++++++explosent devant le mur des réalités !!!!!
              non pas que ce soit mieux ailleurs mais ils n’ont pas un couloir magnifique encaissé entre les belles montagnes des Alpes et toutes ses stations de sport d’hiver mais ce passage en étant devenu le symbole du laisser -faire et de l’absence de vision pour régler les vrais problèmes du développement et des tares qui vont avec montre les limites du développement Capitaliste incontrôlé ... 

              on pourrait faire une digression avec la fracturation hydraulique pour chercher du pétrole qui posera aussi d’énormes problèmes lorsque la nappe phréatique sera atteinte mais pour l’instant nous en sommes encore avec la pollution atmosphérique qui tue 48 000 personnes/an dans ce pays chiffre qui il faut le rappeler n’a fait qu’augmenter ces dernières décennies .....

              alors en cette période d’élection, les Savoyards devenus très individualistes ces dernières décennies en appellent à l’Etat .... preuve de leur immense désarroi ....

              mais l’Etat, c’est nous !!!!!!
              et si nous sommes incapables de réclamer et d’exiger une autre vision que celle qui domine actuellement avec le ++++++++
              mais un mieux, mieux, mieux qui commence par plus de sobriété énergétique, des autos qui peut-être roulent moins vite mais ne polluent plus, un meilleur partage des revenus et des richesses en bref une meilleure qualité de vie avec moins de signes ostensibles de richesse mais une vie en meilleure santé ???

               alors peut-être que l’anti-modèle haut-savoyard actuel nous aura appris quelque chose !!!!!!! 

              • julius 1ER 7 avril 11:09

                sur le fond de l’article, bien sûr qu’il faut resserrer l’éventail des salaires et des revenus, !!!!


                 le revenu citoyen est aussi un moyen pour ne pas peser .....que sur la masse salariale des entreprises car certaines entreprises peuvent payer des salaires élevés....

                 mais d’autres ne le peuvent pas sans plomber leurs finances aussi le RU peut aider à fluidifier l’activité économique et ne pas favoriser la distorsion de concurrence en obligeant des boites à augmenter leur masse salariale et par là -même à vouloir délocaliser !!!!

                bien sûr que utilisé judicieusement le RU peut-être une arme économique, une sorte de nouveau variable d’ajustement ....
                ( car il faut rappeler aux incultes économiques du genre Tall ou Louve et autres crétins que le variable d’ajustement dans l’économie actuelle .....c’est le salarié !!!!!!)

                alors plutôt que défendre des théories obsolètes ils feraient bien mieux nos crétins d’Avox de réfléchir un peu plus et demander un effort à leurs 2 neurones plutôt que nous servir leurs redondances ineptes de leur Marine nationale !!!!! 

                • Chris 8 avril 17:40

                  Cette 1ère partie me convient assez bien, autant sur l’idée d’une requalification moins ambigüe, que l’indexation sur la productivité, le rappel de la Déclaration des Droits de l’Homme, la disparition des prestations d’assistance.
                  Mais je suis étonné qu’il ne soit pas fait mention d’une autre conséquence pourtant automatique à terme, emblématique, et importante dans ses implications bénéfiques : la disparition du SMIC, qui n’aurait plus aucune raison d’être ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires