• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Rwanda, Paul Kagamé, Judi Rever ... et après ? (1/2)

Rwanda, Paul Kagamé, Judi Rever ... et après ? (1/2)

Le livre de Judi Rever : « The Praise of blood. The crimes of the Rwandan Patriotic Front. Ed. Random House Canada, © 2018 suscite pas mal de réactions.

En attendant la sortie en français de cet ouvrage, j’en avais abordé l’édition anglaise et commis deux billets à ce sujet sous :

https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/le-rwanda-paul-kagame-et-judi-203545 et https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/le-rwanda-paul-kagame-et-judi-203783

Je terminais le second billet par :

« Il y encore tant et tant de questions pour des investigations libres qu’un deuxième livre de Judi Rever sur le sujet de ce qui s’est passé avant, pendant et après le génocide des Tutsi au Rwanda sera le bienvenu et le plus rapidement possible. La matière ne doit pas manquer à l’auteur ».

Bien qu’ayant reçu un total de près de 4.000 visites sur ces liens, je n’ai eu que 3 réactions, 8 votes (moyenne 4,8) et 33 « j’aime ». Etonnant, connaissant la sensibilité « hexagonale » sur la question et vu l’audience d’Agora Vox ! Mais, par contre sur la « toile », une simple recherche sur « Judi Rever », renvoi à plus d’une centaine d’articles. Je ne m’attendais pas à ce que ce livre suscite si rapidement tant de « commentaires » internationaux. Bien entendu pour les anglophones et francophones bilingues canadiens cela n’est pas tellement étonnant. Mais ce l’est évidemment beaucoup plus du côté purement « francophone de France », pays des libertés de penser et de s’exprimer ..... la barrière des langues faisant sans doute la différence.... Cependant j’ai épinglé une première réaction, celle de M. Jean-François Dupaquier[1] sur :

http://afrikarabia.com/wordpress/genocide-des-tutsi-du-rwanda-le-negationnisme-comme-best-seller/

 

Pour le commentaire de M. Dupaquier, connaissant la position défendue par l’association Survie, je ne m’attendais pas à lire des compliments à l’adresse de Judi Rever. Cependant le ton est d’une telle hargne qu’on se demanderait si elle ne relèverait pas d’une certaine panique devant une « mise dans les cordes » ? M. Dupaquier n’utiliserait-il pas alternativement l’attaque « Argumentum ad personam » et « Argumentum ad hominem » ;

« Si l’on s’aperçoit que l’adversaire est supérieur et que l’on ne va pas gagner, il faut tenir des propos désobligeants, blessants et grossiers. Être désobligeant, cela consiste à quitter l’objet de la querelle (puisqu’on a perdu la partie) pour passer à l’adversaire, et à l’attaquer d’une manière ou d’une autre dans ce qu’il est ; on pourrait appeler cela l'argumentum ad personam pour faire la différence avec l'argumentum ad hominem. ». (Schopenhauer)

Il faut bien admettre effectivement qu’une conviction profonde et sincère à laquelle a été attaché une structure reconnue officiellement (« Survie », loi 1901), peut effectivement conduire à un sentiment irrépressible de mission sacrée à accomplir. Mais cela justifie-t-il des excommunications tous azimuts ou, en quelle que sorte, des croisades, une inquisition ? .... Il n’en reste pas moins vrai que les modes d’expression utilisés pourraient être moins simplistes, reproche majeur généralement fait à ceux qui s’exprime autrement que de la manière convenue : « Négation » (négationnisme et négationniste) répétée 22 fois ; « révision » (révisionnisme et révisionniste), 8 fois ; « conspiration » (conspirationnisme et conspirationniste), 5 fois ; « complot » (complotisme, complotiste, complice et même complosion) : 2 fois....

De même pour les qualifications d’une journaliste d’investigation qui ne fait que son boulot, même peut-être d’une manière imparfaite et peut être critiquable, mais qui n’a pas, à ma connaissance, été traînée en justice depuis les 20 ans qu’elle publie dans la presse les idées qu’elle défend. Pêle-mêle : un échantillon de la prose de M. Dupasquier :

« Ecrivaine délirante ; obsédée ; thématique négationniste ; assertion délirante ; niaiseries racialistes ; caricature de la réalité ; intuitive et manipulatrice ; brûlot : diatribe ; fantasmagorique pourvoyeuse ; litanie de récits macabres ; personnalité fragile, tourmentée et sujette à des crises de paranoïa ; narration perverse ; prétentieuse journaliste canadienne cultivant l’anachronisme ; glosant sur ce qu’elle ignore ; chevalier blanc d’une nouvelle mais fragile bible du négationnisme ; s’il n’est pas possible de revenir ici sur toutes les inepties, les démonstrations d’incompétence, les contre-vérités, les faux-semblants et les falsifications contenues dans « In Praise of blood », etc.

M. Dupasquier cite aussi beaucoup de noms de personnes, ce qui appelle certains commentaires, malgré tout, pour nuancer leur « évocation » :

Pierre Péan dont, en passant, il faudrait signaler que, bien que qualifié d’auteur d’’écrits transgressifs, aurait gagné le procès qui lui a été intenté par SOS Racisme de Dominique Sopo (le quel aurait dit, lors d’une séance de ce procès, qu’« évoquer le sang des Hutus serait souiller le sang des Tutsis » ... Aucun parallèle entre le sang des Tziganes, des homosexuels, des Polonais, des politiques et le sang des Juifs... !)

Robin Philpot (frère de John Philpot, avocat de la défense dans le cas Akayezu au TPIR.) a tenu des propos à tendance négationniste. Selon l'historien Jean-Pierre Chrétien, Robin Philpot ne cache pas son « orientation négationniste ». Robin Philpot n’a jamais été condamné pour cela, certains de ses collègues prenant même sa défense (dont Lysiane Gagnon).

Paul Dresse, « agent territorial au Ruanda-Urundi dans les années 1940 et adhérent du mouvement fasciste belge » : « Cette race l’une des plus menteuses qui soit sous le soleil ». D’une part, suivant Cécile Vanderpelen-Diagre[2] : « Dresse a eu une attitude irréprochable pendant l’occupation ». Il n’a d’ailleurs pas été inquiété par la justice. D’autre part l’ethnographie en 1940 ignorait tout des pratiques culturelles de l’« Ubwenge » (= « La preuve de l’innocence est à charge de l’accusé » = Gacaca). C’est avec la mesure de caractéristiques physiques corporelles (entre autre au moyen de verniers) que se pratiquait l’anthropologie à l’époque. Et dès lors, pourquoi ne pas évoquer « Léopold II ; le caoutchouc, l’ivoire, les mains coupées..... » ne serait-ce pas une certaine forme d’anachronisme comme celle reprochée à Judi Rever ?

Ferdinand Nahimana, (« Patron » de la Radio des Mille Collines, ex-doctorant de Jean-Pierre Chrétien), dont la cas semble bien être très complexe et dont le verdict du procès semble poser comme un problème au niveau du TPIR[3] suivant Hervé Deguine (Ex Reporters sans frontières - Directeur des relations avec les ONG et les organisations de la société civile – Michelin)[4] [5]

Alison Des Forges, dont il faudrait rappeler que, depuis 2008, elle était « persona non grata » au Rwanda. En février 2000 (6 ans après le génocide) elle avait conduit Carla Del Ponte sur le site d’un charnier, les mouches bourdonnaient (encore ?), autour d’elles. Le gouvernement rwandais a refusé d’exhumer les cadavres de la décharge à ordures, pour enquête ..... Del Ponte n’a pas compris pourquoi le Gouvernement ne l’avait pas déjà fait ... depuis 6 ans (? ??). « Elle (Alison Des Forges) a regretté que le TPIR n'ait pas mené d'enquête sur l'attentat, qu'elle juge d'une « importance capitale dans la compréhension du génocide des Rwandais Tutsis »[6]. Elle a été tuée, revenant de Londres où elle avait conseillé le Gouvernement Britannique d’être vigilant à propos de l’entrée du Rwanda dans le Commonwealth, « son » avion ayant « craché » à l’atterrissage à Buffalo. (L’enquête n’a jamais pu déterminer la cause de la catastrophe).

Rakiya Omaar et Alex de Waal de l’ONG African Rights. Depuis que l’ONG Casques Blancs opère en Syrie, il y a de quoi se poser des questions. Mais « alors même que le génocide se déroulait sur les collines du Rwanda, ils (Omaar + FPR) effectuaient une colossale collecte d’informations tôt publiée[7] sous le titre « Death, Despair and Defiance ». Et les critiques n’ont pas tardées à fuser sur ce livre et les autres initiatives d’African Rights entre autre d’Amnesty International[8] et de Luc Reydams[9]

Filip Reyntjens, bien qu’ayant participé à l’aggiornamento politique de la deuxième république rwandaise en contribuant à la rédaction de la nouvelle constitution et qui a donc bien connu de l’intérieur le régime Habyarimana et ses dérives, semble condamné à n’être qu’un activiste « fantasmant ». Il est vrai qu’il s’est senti forcé d’abandonner sa participation au TPIR, celle-ci devenant clairement une collaboration à un tribunal des vainqueurs, depuis qu’Hassan Bubacar Jallow (12 ans de Procureur du TPIR) lui avait signalé qu’il prendrait en compte les éléments écartés (attentat du 6 avril) mais en était resté à cette déclaration d’intention....

Lef Forster dont il faut rappeler la collaboration avec un certain Bernard Maingain, avocat belge. Celui-ci a fait diffuser sur France 24 un document vidéo[10] « prouvant » que le président Nkurunziza du Burundi préparait un génocide en massacrant des opposants sur la parcelle de son parti à Karuzi le 14/01/2016. Le seul problème est que Maître Maingain a été manipulé ....... .par qui ? pour quoi ? ... La vidéo était vraie mais avait été tournée en Afrique de l’Ouest et non au Burundi !. De toutes les façons, le mal était fait. Peut-on rester confiant ?

 

Pour en revenir au titre de mon billet : « Rwanda, Paul Kagamé, Judi Rever ...et après ? » ; il faut souligner que M. Dupaquier spécule justement sur les intentions ultérieures de Judi Rever : « ruiner la réputation de Paul Kagame, le chef d’Etat du Rwanda, et contribuer à le faire tomber » : remarquons que c’est un peu excessif ... même si beaucoup de par le monde estiment qu’à la CPI, à côté d’un Paul Kagamé, on verrait bien un Bill Clinton, un Tony Blair, une Madeleine Albright et quelques autres complices...... mais il ne faut pas ..... rêver !

Pour l’ « après », en dehors de tout doute raisonnable, il y a l’édition française du livre de Judi Rever dont il est à parier qu’avec une opposition aussi forte que celle de l’association Survie ce ne sera pas chose simple ... Il suffit de se rappeler qu’au pays de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen il n’y a pas si longtemps Gallimard a sursis à la publication des pamphlets antisémites de Céline, la polémique autour de la publication en français de Mein Kampf d’Adolphe Hitler est à peine apaisée, le Monde a mis au point un Décodex et une loi serait envisagée contre les « fake news en période électorale » ......Cela porte à rêver ..... mais lorsque Martin Luther King eut dit « I have a dream »...il a été assassiné...Et c’est le gentil Guy Béart qui chantait : « le poète a dit la vérité, il doit être assassiné ... »

P.S. : Dans « Rwanda, Paul Kagamé, Judi Rever ...et après ? (2/2) » j’essayerai de faire connaître d’autres avis sur ce livre, si du moins la livraison 1/2 est admise par la communauté de la modération d’Agora Vox et si j’en ai et le temps et la santé.

 

 

[1] Survie : association loi 1901 créée en 1984

https://survie.org/l-association/

[2] Ecrire en Belgique sous le regard de Dieu (P115)

[6] « Le mandat du TPIR couvre l'attentat contre Habyarimana (Des Forges) » [archive], Agence Hirondelle, 6 mars 2007

[7] Septembre 1994 soit trois mois après la fin du génocide !

https://www.amazon.com/Rwanda-Despair-Defiance-African-Rights/dp/1899477004


Moyenne des avis sur cet article :  3.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Paul Leleu 7 mai 20:42

    votre écriture est un peu compliquée... c’est peut-être pour cela que les gens ne réagissent pas beaucoup... 


    Le Rwanda est un sujet assez tabou en France... si l’on en croit des témoins du génocide comme Guillaume Ancel , la France a joué un rôle plus que trouble dans cette affaire... 

    En clair, pour garder son influence dans la région, la France aurait misé sur les durs du régime hutu, pour se débarrasser d’Habyarimana qui était en néogciation avec les Tusis (tête de pont locale des américains), malgré le risque connu de génocide. Le but étant d’intervenir rapidement (en quelques heures) pour mettre en place un régime Hutu à notre solde. 

    Pour des raisons inconnues (mort accidentelle de François de Grossouvre ?) , l’opération française du Général Tauzet n’a pas pu avoir lieu immédiatement, et le génocide a commencé. Cet épisode est le plus trouble. Par la suite, l’Opération Turquoise déclenchée fin juin devait à l’origine remettre les Hutus au pouvoir à Kigali en stoppant les tutsis !!!! In extremis, devant le risque de tollé international, ou possiblement sous la pressions des américains, Turquoise a fait une Zone-Tampon, suavant des milliers de Tutis restants, mais permettant aux génocidaires de fuir au Zaïre. 

    Enfin, des livraisons d’armes aux génocidaires avant et pendant le génocide complètent le triste tableau. Certaines bavures anti-tutsis (très minoritaires vraisemblablement) auraient même eu lieu. 

    Par la suite, à l’occasion de ces événements pourris les américains ont propulsé Kagamé au pouvoir à Kigali... et les Kabila au Zaïre... récupérant un contrôle direct sur la plus riche zone minière de la Planète. Cela s’est prolongé jusqu’à aujourd’hui dans les guerres au Congo qui ont fait des millions de morts, dans l’indifférence générale... 

    Y-a-t-il eu de plus amples manipulations ? Comme certains qui accusent Kagamé (et ses sponsors américains) d’avoir joués les boute-feu pour chasser les français en les poussant à l’erreur ? Difficile de savoir... Mais si on se demande « à qui profite le crime ? », c’est vrai que c’est flippant... Roland Dumas (peu recommendable au demeurant) déclara : « C’est Fachoda ! » en référence à la victoire des anglo-saxons dans le premier partage de l’Afrique en 1898... 

    Mais franchement, c’est difficile de savoir... c’est délirant... qui peut savoir ?? C’est tellement pourri... Ce qui est certain pour Guillaume Ancel, c’est que l’assassinat d’Habyarimana est l’oeuvre de professionnels de haut-niveau, dont les services de renseignements internationaux (dont la France au moins) ont forcément eut vent... Et pourquoi avoir laissé le génocide se dérouler pendant 3 mois ??? pourquoi ???? 

    • Mandrin71 8 mai 11:12

      @Paul Leleu


      On comprend si vous sources sont G. Ancel qui vous ayez quelques difficultés à comprendre les analyses autrement plus sérieuses et documentées de Bertrand Loubard. 

      Vous n’auriez pas compris que Saint Exupery étant grillé, Kigali a fait appel en urgence, à Guillaume Ancel qui a de grosses difficultés avec la vérité et qui risque d’avoir de très gros ennuis dans un avenir proche ? 

      Rappel : On savait, pour Saint Exupéry, depuis l’article de S. Smith dans le Monde d’Avril 2004 que : 

      • Que son ouvrage, « l’inavouable », était une « commande »,
      1. Que Saint Exupéry était coaché dans cette entreprise par Mehdi Ba et Sitbon (une garantie d’éthique et d’indépendance journalistique !) ,
      2. Que Saint Exupéry accusait sans preuve la France dans son ouvrage « L’Inavouable »,
      3. Et qu’il n’était peut être pas l’auteur de l’ouvrage selon ce qu’avançait S. Smith... 

       Saint Exupéry est aujourd’hui grillé, un peu, à cause de ses mensonges répétés sur le Rwanda, de ses accusations sans preuve, de ses condamnation définitives pour diffamation des généraux Quesnot et Stabenrath, et beaucoup, paradoxalement, à cause du flop retentissant et récent de son journal l’Ebdo.

      Un exemple de ses mensonges : il va chez Salamé chez France inter fin Juin 2017 accuser H. Védrine d’avoir fait réarmer les miliciens hutu mais déclare n’avoir aucune preuve. C’est démenti immédiatement par Védrine et le Gl Lafourcade, mais quasiment aucun canard ne reprend les démentis. 

      De plus, qui peut croire qu’en période de cohabitation en plus ce soit le secrétaire général de l’Elysée qui donne des ordres à un général sous chapitre 7 de l’ONU ? Il faut être incompétent et / ou veule comme nos journalistes franchouillards pour ne pas voir l’énormité du mensonge... Et ne pas se méfier des affirmations ans preuve  d’un zozo condamné deux fois définitivement pour diffamation des généraux Quesnot et Stabenrath. 

      Saint Exupéry sera exécuté avec talent par l’avocate qui l’a fait condamner définitivement dans le dossier Quesnot, avec des attendus salés de la Cour de cassation : "Itinéraire d’une imposture", tel était le titre fort parlant : 

      http://www.defnat.fr/pdf/Truong%20-(T%20916).pdf 

      Alors comme Saint Exupéry est grillé, Kigali fait rentrer le remplaçant, Ancel.

      Problème : Ancel a beaucoup, beaucoup menti. Il a menti à peu près sur tout ce qu’a cité la presse, des mensonges tellement grossiers qu’il est stupéfiant que cela n’ait pas attiré l’attention des médias et que des distances ne soient prises avec ce personnage. 

      Les preuves des mensonges : 

      https://blogs.mediapart.fr/porfirio/blog/210318/ancel-flagrant-delit

      https://lincorrect.org/le-rwanda-vu-par-ancel-lhistoire-revisee-de-loperation-turquoise/

      http://www.bvoltaire.fr/colonel-jacques-hogard-guillaume-ancel-a-reel-probleme-de-mythomanieil-manipule-milieux-bobos-gauchistes-mondialistes-veulent-faire-de-laffaire-rwandaise-cas-decole/

       Que dit le Cl Hogard ? 

      « Je le qualifierais brutalement de mythomane et de mégalomane«  

      Faites la liste des mensonges pointés dans ces liens et tirez-en les conclusions ... 

      De plus, Ancel qui a un blog sur Mediapart depuis le printemps 2014 a fait supprimer au printemps 2018 les commentaires de 2014 qui pointaient ses mensonges et aussi sa connivence avec Kigali : sollicité n fois en 2014 pour confirmer les crimes du FPR, Ancel, hier comme aujourd’hui sur Twitter, s’y est toujours obstinément refusé. Il poste aujourd’hui sur Mediapart et interdit les commentaires qui pourraient pointer ses mensonges et ses arguments pro - Kigali.  

      Un exemple de ses mensonges, après ses déclaration sur la réunion à la Fondation Jean - Jaurès où il a été sèchement demntie par les organisateurs et les participants , le soit -disant crime de guerre commis contre 12 miliciens hutu, rien ne colle : 

      1. Ancel affirme que son camarade belge qui aurait testé avec lui les missiles Mistral et qui aurait été assassiné dans le groupe Lotin le lendemain de l’attentat, était flamand : or, il n’y avait pas de flamand dans ce commando Lotin,
      2. Il n’y avait pas d’artilleur dans ce commando Lotin mais uniquement des para - commando,
      3. Ancel prétend qu’il voit le nom de son camarade « flamand » sur le gilet pare - balle porté par un milicien : or, il n’y avait pas de bande patronymique sur les gilets pare - balle belge pour des raisons évidentes,
      4. L’encadrement légionnaire et autre de Turquoise n’a visiblement jamais eu vent de cet incident gravissime, 12 personnes assassinées (12 victimes c’est ce que l’on apprend dans un article récent à sa gloire) alors qu’elles n’était pas menaçantes et qu’étant sous chapitre 7, les soldats de Turquoise ne pouvaient ouvrir le feu que dans des cas de légitime défense :c’est particulièrement surprenant pour ceux dont je ne suis pas qui connaissent la discipline dans cette arme d’élite qu’est la légion...

       Soit Ancel ne ment pas sur ce crime de guerre malgré n détails fournis par lui qui ne collent pas et il risque de sacrés ennuis judiciaires ainsi que ceux qui ont fait l’apologie de ce crime, soit il ment ... et alors il faut en tirer les conséquences, non ? 

      Autre exemple qui ateint des sommets de ridicule : l’épsode où il raconte avoir précipité dans le Lac Kivu une des voitures de « luxe » de l’évêque de Cyangugu qui ne voulait pas qu’elles tombent dans les mains des tutsi. C’est un mélange de Gérard de Villiers et d’OSS 117 avec dans le rôle du benêt, Hubert Bonnisseur de la Bath, version Jean Dujardin, notre héros national, Ancel.

      Il suffit de se renseigner pour savoir que les évêques rwandais n’’avaient pas de voitures de luxe et surtout en quantité comme l’affirme Ancel... 

      En conclusion si pour accuser la France dans ce dossier :"Le Rwanda est un sujet assez tabou en France... si l’on en croit des témoins du génocide comme Guillaume Ancel , la France a joué un rôle plus que trouble dans cette affaire..." écrivez vous

      N’allez pas chercher comme témoin de moralité le Christophe Rocancourt de ce dossier, Guillaume Ancel, faute de provoquer un gros éclat de rire ... Vous devriez méditer cette phrase d’Erasme : 

       « L’esprit de l’homme est ainsi fait que le mensonge a cent fois plus de prise sur lui que la vérité ».

       


    • Paul Leleu 9 mai 07:42

      @Mandrin71


      justement.... je n’ai pas d’idée arrêtée... et je me méfie en-même temps de Ancel... je trouve louche que ce type ait un blog sur Le Monde pour dire des saloperies sur l’Armée française... En effet, en règle générale le Monde est plutôt pro-état à fond... 

      Sauf si Le Monde a un intérêt supérieur à dire du mal de l’Armée française dans cette affaire particulière... il est vrai que quand on se demande « à qui profite le crime », ce n’est pas à la France, et que nos yeux se tournent vers ailleurs... qui finance Kagamé depuis le début ? d’ailleurs, la première enquête sur l’attentat contre Habyarimana accusait Kagamé et ses sponsors... peut-être que la France s’est fait tordre le bras dans cette affaire... Disons que la France de Mitterand s’est fait tordre le bras, au profit de la France de Balladur (je parle pas de couleur politique, mais de positionnement plus ou moins atlantiste). 

      Bon... je suis un peu largué... En attendant, cette affaire est particulièrement sinistre... et on pense aux victimes... 

    • Mandrin71 9 mai 17:37
      @ Paul Leleu

      Le Monde depuis 2011 joue dans ce dossier un jeu particulièrement louche, pour ne pas dire plus...

      Ils multiplient les fake news, pas moins de 9 articles en Mars derniers à partir des délire de ce mythomane d’Ancel, ils pratiquent systématiquement l’investigation asymétrique, ils donnent uniquement la parole aux pro-Kigali et censurent les voix critiques, etc.

      Il faudrait que des universitaires ou des gens sérieux s’y collent et analysent depuis 2011 la désinformation diffusée, dans ce dossier, par le Monde : ce serait, à mon avis, encore plus saignant que l’ouvrage de Pean - Cohen, « La face cachée du Monde » ... car faire ainsi l’apologie d’un état criminel et terroriste comme le Rwanda de Kagame, c’est scandaleux dans une démocratie.

      Et que dire de la violation permanente de la charte d’éthique journalistique par les journalistes du Monde...

      Une piste : intéressez -vous aux partenaires du Monde Afrique ...Ce n’est pas la seule explication plausible mais cela peut poser des questions ...

    • Bertrand Loubard 8 mai 11:06

      Merci pour votre commentaire. Il est vrai que ma prose est sans doute un peu trop alambiquée quelque fois même tarabiscotée...
      Je ne dis pas que vous avez tort, mais je ne dis pas, non plus, que vous avez raison concernant la problématique des actions françaises au Rwanda. Cependant, je pense qu’effectivement, comme vous le dites, la situation était et reste complexe. Mais pour ce qui est de l’attitude française lors de l’invasion du Rwanda par l’Ouganda le 1er octobre 1990 elle correspondait simplement à un respect d’accords de coopération militaire tout ce qui a de plus légale. Il faut se souvenir qu’à ce moment-là, le Rwanda était considéré comme un exemple en Afrique : le plus petit budget militaire, une corruption jugulée au maximum, une tension inter-ethnique au plus bas niveau depuis plus de 20 ans, une dette extérieur gérée au mieux, des dépenses de prestige inexistantes, une tentative de résoudre le problème des réfugiés Tutsi de la diaspora sous l’égide du UNHCR en toute transparence, etc., etc..... Au moment de la signature des accords d’Arusha (août 1993), les contingents militaires français ont été retirés comme convenu, remplacés (en novembre 1993) par les « troupes » de la Minuar. Pour ce qui est de l’opération Turquoise elle a été initiée par Bernard Kouchner et avec l’accord de l’ONU. Pour les livraisons d’armes, il est vrai que dans la plupart des conflits des intérêts plus ou moins maffieux jouent et il faudrait savoir qui les premiers livraient des armes et à qui en contravention avec les embargos. Il faut signaler que ce n’est qu’assez récemment que la presse de gauche en Israël a révélé que des armes auraient été livrées à partir d’Israël (via la Bulgarie), non pas au FPR come on aurait pu s’attendre, non pas au Gouvernement comme il aurait peut-être été économiquement logique....mais bien aux génocidaires réfugiés à Goma....Quant on sait que certains Tutsi se revendiquent de la culture hamito-couchitique et lient leur histoire à celle des Falashas (Beta Israël) ... et que les relations Israël–Rwanda sont, actuellement, au zénith...il y a de quoi réfléchir quant à la nature des livraisons d’armes .... Quant au livre de Guillaume Ancel, je ne l’ai pas encore lu, j’attends donc de « voir venir ». En effet, Kagamé avait dit à Colette Braeckman (journaliste belge de Bruxelles) que le FPR avait fait prisonniers des soldats français...mais qu’ « Il » les avait rendus à la France dans le cadre d’un « gentlemen’s agreement » !!!! Comment peut-on passer un tel accord avec ceux qu’on accusera, par après, d’avoir été les complices du Génocide des Tutsi du Rwanda ?
      Bien à vous.


      • Mandrin71 8 mai 12:02

        @Bertrand Loubard

        Vous avez tout à fait raison de signaler ces livraisons d’armes israéliennes en 2014 ... et l’attitude de la Cour Suprême d’Israel qui refuse obstinément de déclassifier ces archives : 

         http://www.israelherald.com/news/243102097/supreme-court-rejects-release-of—information-on-israeli-support-for-rwandan-genocide 

        https://freespeechtwentyfirstcentury.com/tag/israeli-arms-sales/ 

        http://fr.timesofisrael.com/les-archives-des-ventes-darmes-israeliennes-durant-le-genocide-rwandais-resteront-closes/ 

        http://www.middleeasteye.net/fr/reportages/interview-isra-l-t-il-arm-le-rwanda-pendant-le-g-nocide-de-1994-95584078 

        Cela rajoute du grotesque au long brame de tous les « compagnons de route de Kagame » français qui hurlent : « Déclassifiez les archives », mais uniquement celles de la France alors que depuis la commission Quiles ont sait 7000 pages « secret défense » ont déjà été déclassifiées ainsi que celle de Turquoise. 

        Ces "compagnons de route de Kagame« ont »oublié" de demander la déclassification des archives des autres protagonistes : celles du FPR, de l’ONU, du TPIR, des USA, de la GB, du Canada, de la Belgique, d’Israel, de l’OUA (UA), de l’Ouganda, du Zaïre, etc. 

        Bizarre, non ? 

        Un article cruel d’associations congolaises les rappelle à l’ordre : 

        http://www.echosdafrique.com/20170901-5022&nbsp ;

        Dommage que ce type d’analyse n’arrive pas jusqu’aux hémisphères cérébraux de nos journalistes ... et de leurs lecteurs !


      • Dom66 Dom66 8 mai 12:27

        @Mandrin71

        Je ne comprend pas ce que vous essayez d’expliquer. Il me semble que vous en avez contre Kagame non ?


        Votre lien ne fonctionne pas

        En 2014 livraison d’arme est pour les génocideurs.


        « Un article cruel d’associations congolaises les rappelle à l’ordre : 

        http://www.echosdafrique.com/20170901-5022  ; »  = Page non trouvée


        Celui ci oui
        Les archives des ventes d’armes d’Israël au Rwanda pendant le génocide de 1994 resteront scellées et dissimulées au public, a décidé cette semaine la Cour suprême.



      • Mandrin71 8 mai 14:10

        @Dom66



        Le lien :


        fonctionne parfaitement .... même à partir de votre réponse.

      • Dom66 Dom66 8 mai 15:46

        @Mandrin71

        Merci et bien tout à l’heure il ne fonctionnait pas croyez moi. ??


      • Dom66 Dom66 8 mai 11:52

        Bonjour l’auteur, j’ai lu votre article avec intérêt mais comme vous dites « votre prose un peu trop alambiquée » pour moi.

        Je ne vais pas commenter comme les deux personnes ci dessus, car je ne connais rien aux sujet des événements passés, mais juste dire une simple chose.

        J’ai connu le Rwanda avant le génocide, et j’y suis retourné il y a presque deux ans.

        Kigali a bien changé, et en bien, j’ été surpris de voir la propreté (relative) par rapport à beaucoup d’autres villes d’Afrique.

        Il me semble que Paul Kagamé est bien vu par son peuple….j’ai bien dis « Il me semble »


        Pour finir la CPI n’est faite que pour les Africains et les Yougoslaves  smiley


        • Mandrin71 8 mai 12:19

          @Dom66

          Quand on règne par la terreur : enlèvements, torture, assassinats, dans une des pires des dictatures au monde : 

          https://www.hrw.org/fr/news/2017/11/14/soumission-au-comite-contre-la-torture-rwanda

           

          https://www.hrw.org/fr/news/2017/10/10/rwanda-detention-militaire-illegale-et-torture

           

          http://www.rfi.fr/afrique/20171211-rwanda-le-comite-onu-contre-torture-tres-inquiet

           

           https://www.hrw.org/fr/news/2017/11/01/rwanda-une-tentative-de-nier-les-meurtres

           

           que les enfants des rues sont brûles vifs dans les égouts :

          http://www.echosdafrique.com/20170503-kigalirwanda-des-enfants-de-la-rue-brules-vifs-dans-des-egouts

           pas étonnant que le "plus grand criminel de guerre au monde" comme l’a qualifié F. Reyntjens soit réélu avec un score nord coréen (98,8 %) et que personne n’ose dire ce qu’il pense de cette dictature et de Kagame sauf à se retrouver torturé, assassinés voire décapité comme n journalistes et opposants. 

          Ou emprisonné comme V. Ingabire et D. Rwagira qui ont eu le tort de se présenter contre Kagame.

           PS : allez voir dans les collines, là où la famine règne et pas dans le village Potemkine qu’est Kigali...


        • Dom66 Dom66 8 mai 12:50

          @Mandrin71

          Vous avez certainement raison les crimes, sont des crimes…..je ne suis pas au parfum, et je ne suit pas les éventements actuel au Rwanda.


          Mais… n’allez pas me faire croire que le bon temps était le génocide des Tutsis ! Autres crimes de loin plus important...non ?


          Human Rights Watch c’est qui ??? =USA= confiance oui/non ???


          Avez vous des articles de presse Africain ou autre que ceux d’ Human Right ?


          Sur un de vos liens je lis « Victimes d’exécutions extrajudiciaires présumées au Rwanda


          Maintenant vous avez sans doute raison je demande plus d’infos


        • Mandrin71 8 mai 14:06

          Vous ne comprenez pas ou vous ne voulez pas comprendre ? Ce que je veux prouver c’est l’étendue des mensonges depuis 28 ans dans ce dossier terrible : les drames dans la région des Grands Lacs

           

          Et comme l’analyse avec pertinence B. Loubard le clan pro - Kagame est furieux et surtout KO - debout suite à la sortie de l’ouvrage de J. Rever,« In Praise of blood »,  et à l’affirmation récente par le Pr Reyntjens que ces révélations prouvaient qu’il y avait bien eu un génocide contre les hutu dont Kagame est le responsable.


          Quand en « avoir contre Kagame »  pensez-vous qu’il faille bâtir des arcs de triomphe en fleurs de cerisiers aux dictateurs comme Kagame qui ont les mains pleines de sang et qui sont accusés d’avoir commis un génocide contre les congolais, un génocide contre les hutu et un crime terroriste aux conséquences apocalyptiques : l’attentat contre l’avion d’Habyarimana ?

           

          Oseriez - vous m’écrire : "Vous en avez contre Staline, Franco, Pol Pot, Mao...", car visiblement vous ignorez ou faites semblant d’ignorer que Kagame a l’envergure de ces grands criminels.

           

          Je ne peux que citer, parmi n documents, que le rapport Mapping de l’ONU :

           

          www.ohchr.org/Documents/Countries/CD/DRC_MAPPING_REPORT_FINAL_FR.pdf

           

          et vous inciter à lire l’ouvrage de Judi Rever pour mesurer l’ampleur des crimes de Kagame contre les hutu  du Rwanda avant, pendant et après 1994.

           

          Le 1er Avril 2014, lors d’un colloque au Sénat, « Le drame rwandais, la vérité des acteurs »,  le Pr Reyntjens a répondu à un représentant de l’ambassade rwandaise à Paris :

           

          "Vous n’avez peut-être pas reconnu le Rwanda dans ce que moi ou d’autres ont dit mais lorsque je dis que le FPR a commis les crimes que j’ai évoqués, alors vous devez me dire que le FPR n’a pas commis ces crimes et, si vous le faites, vous vous rendez coupable de négationnisme qui consiste à nier des faits qui sont établis au-delà de tout doute raisonnable. Le révisionnisme est permis, c’est même un devoir d’Histoire. Quand les faits sont largement documentés, ceux qui les nient se rendent, à mon sens, coupables de négationnisme."

           

          Or, les crimes de Kagame au Rwanda et en RDC sont largement documentés et depuis bien longtemps. Vous semblez l’ignorer. Bizarre ...

           

          Question : lnieriez - vous ces crimes et feriez-vous donc alors preuve de négationnisme ?

           

          Je me pose la question quand je vous lis : " Mais… n’allez pas me faire croire que le bon temps était le génocide des Tutsis ! Autres crimes de loin plus important...non ?"

           

          Ainsi donc selon vous le génocide contre les congolais et les hutu du Rwanda, demontrés entre autres par le Rapport Mapping et l’ouvrage de Judi Rever (et bien d’autres enquêtes donc l’enquête Gersony...), ne sont que quantité négligeable : lisez donc dès aujourd’hui l’excellent ouvrage de E. Herman et D. Peterson « Génocide et propagande ».

           

          Ainsi donc vous faites un hit parade de l’horreur : seul le génocide des tutsi que je reconnais sans aucun doute, compterait selon vous. Là vous dérapez gravement ...  

          En plus, vous êtes d’une ingénuité navrante quand vous m’écrivez : 

          "Human Rights Watch c’est qui ??? =USA= confiance oui/non ???

           Vous n’auriez pas l’impression de vous tirer une rafale de mitraillette dans les rotules ?

          Qui sont depuis 1990 les principaux et plus actifs soutiens de Kagame, ceux qui, par exemple, verrouillent tout enquête sur les crimes de Kagame ? 

          Incontestablement les USA. 

          Je vous signale en passant que le lien sur la lettre ouverte à Me Jacubowicz Président de la Licra" à propos des archives fonctionne parfaitement sur mon poste de travail : 

          http://www.echosdafrique.com/20170901-5022 

          Enfin, pour ma bibliothèque de référence sur ce dossier, en 15 ans, j’ai du accumuler des dizaines de milliers de pages venant de centaines et de centaine de sources différentes, car je suis passionné par la désinformation et la crédulité de mes concitoyens. Et j’ai du lire plus de 50 ouvrages sur le sujet.... 

          Je vous suggère d’en faire autant pour acquérir les connaissances minimales dans ce dossier car j’aime beaucoup deux citations que je vous propose : 

          ·  « Le mensonge et la crédulité s’accouplent et engendrent l’Opinion. » (Paul Valéry)

          ·  "Rien dans le monde n’est plus dangereux que l’ignorance sincère et la stupidité consciencieuse" (Martin Luther King) 

          et si vous ne connaissez rien à ce dossier, abstenez - vous ... et prenez le temps de la connaissance (cela va prendre du temps si on en juge par vos écrits ... à moins que vous ne soyez la que pour troller ?), car vous êtes visiblement dans la croyance et non dans le savoir. 

           



          • Bertrand Loubard 8 mai 14:58

            @Mandrin71
            Merci pour votre intervention, les références et les liens qu’il serait intéressants de diffuser le plus possible. En effet, trop souvent c’est la spirale du silence qui donne du poids aux contre - vérités. Cependant il faut insister aussi pour que jamais ne soit nier ou mis en doute la « réalité » du « Génocide des Tutsis du Rwanda ». Par contre de plus en plus le « récit convenu » du « Génocide des Tutsis du Rwanda », lui-même, ne peut plus se fonder sur la notion de « génocide-comme-complot », ourdi, de longue date par les Hutus génocidaires (condamnés à Arusha) soutenus par la France.
            Bien à vous


          • Mandrin71 8 mai 15:21

            @Bertrand Loubard

            Merci pour vos encouragements. Ceci dit permettez - moi une remarque . 

            N’allez-vous pas trop loin quand vous écrivez « de longue date par les Hutus génocidaires (condamnés à Arusha) soutenus par la France."

            de peur visiblement de vous faire agresser par les  »compagnons de route de Kagame">span> 

            La doxa pro-Kagame, c’est pas terrible mais les preuves devant un tribunal c’est mieux que les mensonges jamais démontrés des pro - Kagame dont, bien évidement, je ne vous accuse pas de faire partie mais de répercuter sans trop de précaution les allégations sur ce point, allégations jamais démontrées (bien au contraire : des document que ces niais ont mis en ligne démontrent le contraire) . 

            Convenez avec moi : 

            1.  que Kagame hait la France,

            2.  qu’il accuse la France de complicité de génocide  dans un chantage obscène pour qu’elle étouffe l’enquête française sur l’attentat pour lequel il n’y a pas une chance sur mille qu’il n’en soit pas le commanditaire. 

            Pourquoi donc Kagame ferait-il des cadeaux à la France ?

             Question incontournable : si la France avait soutenu les »génocidaire", comme vous l’écrivez, comment expliquer que Kagame en 20 ans de TPIR n’ait pas amené une seule preuve devant le TPIR de ses accusations, comme le lui demandait Carla del Ponte (voir plus loin) ? 

            Ne pensez - vous pas qu’un débat loyal devant le TPIR entre les représentants de la France et ceux de Kagame, preuves contre preuves,  aurait été dévastateur  pour Kagame et pour ceux, de ses relais,  qui nous serinent depuis 28 ans la doxa kagamiste ? 

            Comment expliquez - vous que la BBC dans l’excellent document « Rwanda’s untold story » n’accuse pas une fois la France mais les USA et la GB ? 

            Je ne saurais trop vous inciter à relire Carla del Ponte et son ouvrage « La traque, les criminels de guerre et moi »  et / ou a regarder attentivement cette ITW : 

            https://www.youtube.com/watch?v=mzSGKIF2rYs&t=11s 

            et si vous n’avez pas le temps lisez donc ce digest : 

            https://blogs.mediapart.fr/michel-robardey/blog/240617/pour-en-finir-avec-les-accusations-mensongeres-d-un-etat-criminel1-et-terroriste2

             Vous avez tout là : Kagame n’a jamais amené aucune preuve contre la France devant le TPIR, c’est donc qu’il n’a strictement aucune preuve qui ne puisse résister à un débat contradictoire et qu’au contraire il a tout à perdre d’un débat contradictoire avec la France devant un tribunal. 

            Je ne pense pas qu’un seul juriste de bonne foi pourrait me contredire ... 

            Jeu set match, non ?


          • Dom66 Dom66 8 mai 16:31

            @Mandrin71

            Vous avez sûrement raison je ne connais rien à ce sujet, sur le Rwanda mes info s’arrête à la presse Française...bon je sais ce n’est pas une référence.


            Aussi je vais vous expliquer quelque chose que vous semblez ignorer.

            Ce n’est pas en m’écrivant de cette manière que vous aller me faire taire et/ou me convaincre


            Je ne fais pas le hit parade de l’horreur. Juste pour mon info combien de Tutsis massacré, et combien de Hutu …...et je ne choisis pas un camps contre un autre , les massacres sont tous a maudire. Par contre après le massacre des Tutsis ceux ci ont eu du mal à pardonner et oublier...non ?


            l’attentat contre l’avion d’Habyarimana ? Si là vous pensez que c’était organisé par les Tutsis...alors je pense qu’il n’y plus rien à espérer…..si ça vous fait plaisir de le croire...bon !


            « Or, les crimes de Kagame au Rwanda et en RDC sont largement documentés et depuis bien longtemps. Vous semblez l’ignorer. Bizarre ... »

            Il n’y a pas plus de bizarre que de beurre en broche je n’ai pas de documentation.

            Et je n’ai pas connaissance de ces documentations  et d’une


            « vous ces crimes et feriez-vous donc alors preuve de négationnisme ? »

            Paroles qui manque de raisonnement…à moins que vous lisez entre les phrases, je vous ai dis que je ne connaissais rien à ce sujet. Donc je ne peux pas nier ce que je ne connais pas..donc pas négationniste .et de deux


            « et si vous ne connaissez rien à ce dossier, abstenez - vous ... et prenez le temps de la connaissance (cela va prendre du temps si on en juge par vos écrits ... à moins que vous ne soyez la que pour troller ?), car vous êtes visiblement dans la croyance et non dans le savoir. »


            Je ne suis pas là pour « troller » comme vous dite mais pour savoir, j’étais navigant dans une compagnie aérienne et pour le Rwanda je n’ai eu l’occasion que de voir la capitale, avant, et bien après le génocide, je n’ai vu que d’un coté du miroir.

            Maintenant votre phrase « « si vous ne connaissez rien à ce dossier, abstenez - vous » est un peu péremptoire je vais m’abstenir si je le veux bien...et de trois

            Votre lien ne fonctionnait pas tout à l’heure...si je vous le dis ce n’est pas pour vous faire chier. Et de quatre.


          • Dom66 Dom66 8 mai 17:05

            @Dom66

            désolé pour l’écriture en gras... :/-=


          • Mandrin71 8 mai 19:16

            @Dom66

            Vous ne pensez pas que vous avez un gros, gros, gros problème de logique : d’une côté vous écrivez :

             »Vous avez sûrement raison je ne connais rien à ce sujet, sur le Rwanda mes info s’arrête à la presse Française...bon je sais ce n’est pas une référence »

             »Je ne suis pas au parfum, et je ne suit pas les éventements actuel au Rwanda" 

             »Je ne vais pas commenter comme les deux personnes ci dessus, car je ne connais rien aux sujet des événements passés" 

             »Je vous ai dis que je ne connaissais rien à ce sujet" 

            Et bien si vous ne connaissez rien à ce sujet, et vous n’avez pas besoin de l’écrire, cela se voit, un conseil, taisez - vous et faites comme - moi ou bien d’autres pendant 10 ou 15 ans  : informez vous, lisez, lisez, lisez,  multipliez vos sources , croisez vos informations, travaillez, travaillez , travaillez sur ce sujet avant de vous exprimer de façon aussi ambigüe...

             

            Je n’ai jamais compris que l’ignorance donne des droits : cela donne au contraire des devoirs, tout d’abord de se taire, et ensuite de s’informer, de travailler si on veut s’exprimerC’est vrai que c’est très franchouillard d’avoir un avis sur tout, en particulier sur ce que l’on ne connaît absolument pas...

             



          • Dom66 Dom66 9 mai 00:24

            @Mandrin71

            il existe des révisionnistes et négationnistes 


            • 1 074 017 victimes déclarées (ministère de l’administration, de l’information et des affaires sociales)

            • 0 à 24 ans : 53,8 %

            • Sexe masculin : 53,6 %

            • Paysans : 48,2% - Élèves et étudiants 21,2 %

            • Massacrées à la machette : 38,88 % - à la massue : 16,78 % - fusillées : 14,80 % - battues à mort : 8,65 % - noyées : 4,22 % - brûlées vives : 2,26 %... pendues, éventrées, mortes de faim, contraintes au suicide, nourrissons écrasés contre les murs…

            • Sur les collines : 59,3 % - dans les églises : 11,60 % - dans les maisons d’habitation : 9,3 % - dans les bureaux des services administratifs : 3,9 % - dans les écoles : 1,9 %... sur des barrières, dans les hôpitaux…

            • Tutsi : 93,6 %, « ressemblant » aux Tutsi : 0,85 %, avoir exprimé des idées contraires à celles du gouvernement : 0,64 % - d’amitié avec les Tutsi : 0,37 % - des relations de mariage : 0,32 %, cachaient des Tutsi : 0,17 %…

            • 527 grandes fosses communes recensées

            • population totale des rescapés : 309 368 (dont 66 % avaient de 0 à 22 ans à l’époque "ce qui témoigne de la jeunesse de la population des rescapés").

            • Si 85 % des rescapés ont déclaré avoir fréquentés l’école, 51 % d’entre eux ont abandonné et seulement 6 % ont terminé leurs études. 4 % ont terminé le secondaire, 1 % l’enseignement supérieur

            • 30 % déclarent souffrir encore d’une maladie ou d’une infirmité liée au génocide.

            les extrémistes hutus qui se prétendent victimes d’un second génocide pour faire oublier le premier. Ça aussi existe non ?

            Ce fut un vrai plaisir de dialoguer avec vous
            Adios


          • Mandrin71 9 mai 08:14

            @Dom66


            Le génocide des tutsi, je ne l’ai jamais remis en cause dans sa réalité. Les chiffres c’est autre chose...Sur les chiffres que vous avancez A. Sirois, ancien du TPIR en démontre  l’inanité :

            https://www.mondialisation.ca/les-massacres-du-rwanda-20-plus-tard-a-la-recherche-de-la-verite/5378344?print=1

             

            et Porfirio dans cet article très fouillé démontre qu’il y a eu sans doute plus de hutu massacrés que de Tutsi :

             

            https://blogs.mediapart.fr/porfirio/blog/050518/un-genocide-ca-va

            comme l’avaient démontré les universitaires américains Stam & Davenport :

             

            https://psmag.com/social-justice/what-really-happened-in-rwanda-3432

             

            Je constate que dans vos n contributions vous niez les génocides commis par les soudards de Kagame contre les congolais, démontré par le rapport Mapping de l’ONU :

            www.ohchr.org/Documents/Countries/CD/DRC_MAPPING_REPORT_FINAL_FR.pdf

             

            Il existe n rapports démontrant les massacres de masse commis par l’APR contre les hutu du Rwanda

            par exemple l’ouvrage en 2015 de G. Duruz préfacé par C. Del Ponte :

             ://www.letemps.ch/Page/Uuid/61a91528-bcfb-11e4-b1aa-59105399a835/Lhistoire_du_Rwanda_ne_sarr%C3%AAte_pas_au_g%C3%A9nocide_de_1994

            Je cite : « Qui sait qu’entre 1990 et 2000, la rébellion tutsie, alors dirigée par l’actuel président rwandais Paul Kagame, a tué de façon pla­nifiée et systématique des di­zaines – peut-être centaines – de milliers de civils innocents ? Qui sait qu’en parallèle à l’amoncel­lement de cadavres des Tutsis, d’autres fosses communes furent régulièrement creusées pour dissimuler les corps de Hutus assas­sinés en rafale ? Qui sait que les recrues de l’Armée patriotique rwandaise (l’APR, la rébellion en question) furent parfois aussi cruelles que les hordes de miliciens hutus lancés à la poursuite des Tutsis ? Qui sait que plusieurs rescapés du génocide se sont à leur tour transformés en tueurs ?

            et le Pr F. Reyntjens, suite aux n preuves apportées par J. Rever l’a écrit très clairement récemment :

            https://blogs.mediapart.fr/fatimad/blog/270418/rwanda-l-autre-genocide

             

             »../...Alors que les crimes de masse perpétrés par le FPR sont restés impunis, la journaliste d’investigation canadienne Judi Rever vient de démontrer que le mouvement de Kagame a commis un génocide contre les Hutu (In Praise of Blood. The Crimes of the Rwandan Patriotic FrontSe basant sur des dossiers jusqu’ici secrets du TPIR, d’autres documents et de nombreux entretiens avec d’anciens officiels civils et militaires du FPR, elle montre de manière détaillée comment des femmes et des hommes, des enfants et des vieillards hutu furent massacrés à très grande échelle. La cruauté infligée aux victimes rappelle tragiquement celle appliquée aux Tutsi.«  

             

            Comme Dupaquier, justement épinglé par B. Loubard, avec une technique plus qu’ondoyante, contribution après contribution,  vous niez ces deux génocides commis par les troupes de l’APR. Vous êtes donc clairement un troll kagamiste et un négationniste puisque comme l’a dit F. Reynjens que j’ai déjà cité : « vous vous rendez coupable de négationnisme qui consiste à nier des faits qui sont établis au-delà de tout doute raisonnable. Le révisionnisme est permis, c’est même un devoir d’Histoire. Quand les faits sont largement documentés, ceux qui les nient se rendent, à mon sens, coupables de négationnisme.« 

             

             


          • Bertrand Loubard 9 mai 17:34

            @Mandrin71

            Je disais, en « paraphrasant » la littérature convenue :
            Le « Génocide des Tutsis du Rwanda », lui-même, ne peut plus se fonder sur la notion de « génocide-comme-complot », ourdi, de longue date par les Hutus génocidaires (condamnés à Arusha) soutenus par la France.
            Je suis tout à fait d’accord avec vous pour ce qui est de la « partialité » du TPIR. Le documentaire de la BBC était tellement juste que Kagame a fait interdire les émissions africaines de cette radio. De plus Kagamé s’est emmêlé les pinceaux lors de l’interview de Stephen Sackur.... c’était un aveux implicite de sa culpabilité !!!
            Bien à vous.


          • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 mai 17:40

            @Mandrin71

            Toutes mes félicitations pour la riche information que vous apportez ainsi que la contradiction aux (non) penseurs à courte vue.Vous mettez surtout en avant des faits et des constats et c’est certainement le mieux à faire en la circonstance.

             
            Pour ma part, complotiste assumé, je cherche toujours les causes des causes et c’est pourquoi j’ai tenté de regarder au-delà de la simple culpabilité (évidente) de Kagamé dans l’assassinat du président rwandais en 1994 et dans la mise en place d’un double génocide vis-à-vis duquel il se place, de fait, en négationniste (en niant le génocide Hutu pour ne mettre en avant que le génocide Tutsi condition sine qua non de la bénédiction internationale pour son maintien au pouvoir en dépit des abominations accomplies en RDC).
             
            J’ai commis deux articles pour mettre un peu les pieds dans le plat à partir de la vidéo Blanrue & Tiel et amener le bon peuple à réfléchir à partir de cet exemple que je crois édifiant sous le rapport des pratiques génocidaires. Ils n’ont pas eu l’heur de plaire à l’auteur mais si vous trouviez le temps d’y jeter un oeil et de me donner votre avis visiblement expert, j’en serais enchanté.
             
            Bien à vous
             

          • Mandrin71 9 mai 17:51

            @Bertrand Loubard

            Je vous avais donc mal lu : toutes mes excuses.

            Et comme vous, je jubile chaque fois que je revois l’ITW BBC de Kagame par S. Sackur....

             Kagame, les yeux exorbités, pète les plombs et lâche ce qu’il ne fallait pas dire mais que que toute personne de bonne foi sait : c’est évidemment lui qui a fait descendre l’avion.

            Et donc depuis cette ITW, Kagame rame avec l’aide des blancs - menteurs français, des Sarkozy - Kouchner, de certains diplomates français, de barbouzes, de magistrats, de journalistes incompétents, militants voire stipendiés, pour saboter l’enquête de Bruguière.

            Pierre Péan a très bien résumé tout cela dans une enquête que j’ai du citer dans ce fil..

            Malheureusement pour Kagame et ses groupies, au moins deux enquêtes, celle de M. Hourigan et celle du juge espagnol Merelles arrivent aux mêmes conclusions que Bruguière ... mais dans ce dossier la justice française a avalé tellement de couleuvres qu’elle est sans doute prête à avaler un anaconda !

            Car qui est prêt à « réécrire toute l’histoire du génocide » comme Carla del Ponte l’avait prédit si l’on démontrait que Kagamé est le responsable de l’attentat ?

            Or, cela ne fait aucun doute pour ceux qui connaissent le dossier que Kagame est bien le commanditaire... D’où la fureur de Kigali vis à vis du bouquin de Judi Rever qui apporte bcp de preuves ... et les attaques obscènes du mercenaire de Kigali, Dupaquier que vous avez justement stigmatisées. 

            Bravo...

          • Mandrin71 9 mai 18:21

            @Luc-Laurent Salvador

            Merci pour vos compliments ... que je mérite pas : je suis simplement un citoyen effaré par la désinformation dans ce dossier, en particulier en France (Pourquoi ? J’ai quelques idées...), l’incroyable médiocrité éthique de nos médias, le peu de courage de nos politiques ... et la crédulité de mes semblables.

            Je connaissais votre contribution : je vais la relire attentivement mais je pense que vous avez tout compris.

            Vous avez eu raison de citer Napoléon et l’histoire « série de mensonges sur lesquels on s’est mis d’accord ».

            Connaissez - vous cette citation de Balzac : 

            "Il y a deux histoires : l’histoire officielle menteuse, puis l’histoire secrète, où sont les véritables causes des évènements".

            C’est l’histoire secrète dans ce dossier  qui doit mobiliser notre énergie pour que la vérité et la justice puissent rendre un peu d’espoir aux familles de toutes ces victimes du Burundi, du Rwanda de RDC.

            Un peu de bon sens, du travail et du courage suffiraient ...

            Et pourtant depuis 28 ans on nous ment grossièrment ... en particulier ces associations soit disant droits de l’hommistes : SOS Racisme, la Licra, le LDH, la FIDH, Survie, le collectif Van, le CPCR, etc... qui roulent dans ce dossier pour une des pires dictatures au monde. 

            Sans nul doute il y a chez eux nombre d’idiots - utiles : mais est-ce suffisant pour autant de hargne au service d’une dictature aussi méprisable ? Je ne crois pas ... 


          • Bertrand Loubard 9 mai 21:20

            @Luc-Laurent Salvador
            Merci pour votre commentaire que j’apprécie comme d’habitude. Les références que vous avez signalées recueillent toute mon adhésion (malgré les impressions liées, sans doute, à mon style plutôt abracadantesque, parfois au deuxième degré). Blanrue & Tiel sont certainement diabolisés, comme tant d’autres. Mais je crois que plus on témoigne, même dans des directions plus ou moins di/convergentes...le principal sera de na pas laisser l’opinion conforme prendre la place d’un tribunal d’inquisition. Que le doute continue à fertiliser la recherche de la vérité !!!! C’est un objectif non-« discriminatoirement » négatif mais au contraire activement positif : promotion du pardon et dynamique de la repentance. C’est une chance de ce 21ième siècle de sortir de la théorie hypocrite du « plus jamais ça !
            Bien à vous.


          • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 11 mai 17:41

            @Mandrin71

            Désolé pour le délai de réponse. Un cyclone a ravagé l’île il y a quinze jours et j’en ai pour une semaine encore avant d’être reconnecté.

            Je vois que nous sommes d’accord sur le fond et que nous nous comprenons quant à la somme de désinformation à laquelle nous sommes exposés.

            Moi non plus, je ne crois pas à l’hypothèse des idiots-utiles. Certes, il en existe des sincères mais il est peu douteux que leurs dirigeants savent de quoi il en retourne et à qui profite le crime.

            D’où la réflexion que j’ai menée, qu’on pourra juger trop prudente. Mais c’est une chose que de se faire une vue d’ensemble, ç’en est une autre de constituer un dossier probant pour porter des accusations.

            Bref, disons que Kagamé n’est pas seul et qu’il est juste un pion des « puissances de ce monde » dont l’emprise sur les médias est proverbiale...

            En tout cas bravo quand même pour le travail que vous accomplissez pour contrer ladite désinformation.
            Merci pour la citation de Balzac, je prends note.
            Espérons que la vérité ne tardera pas trop à triompher.
            Et félicitons déjà les journalistes honorables qui font le boulot !


          • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 11 mai 17:47

            @Bertrand Loubard

            Ma première intervention sur Agoravox, il y a dix ans portait sur la repentance. C’est pour dire comme j’y crois. Mais je gagerais volontiers qu’il n’y aura pas de repentance des auteurs de ces génocides avant une intervention divine smiley
            Je suis sérieux smiley ... malheureusement.
            Je veux dire par là qu’ils sont au pouvoir, et c’est rien de le dire. La parole est ligotée... La journaliste que vous avez évoquée est TRES courageuse !
            Bref, nous allons devoir nous contenter de vérités sous cape pendant encore un bon bout de temps.
            et la réconciliation attendra...
            Quoi qu’il en soit, merci à vous de tenir le flambeau...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès