• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sarkozy : vers une nouvelle escroquerie politique

Sarkozy : vers une nouvelle escroquerie politique

C’est un fait, Sarkozy se croit un destin messianique, persuadé dans sa mégalomanie d’égotique hypertrophié que les Français vont succomber à son autoproclamée stature d’homme d’état providentiel. Or, il n’en est rien : les sondages, globalement mauvais, montrent le président déchu en situation de fort rejet dans le pays, et en chute significative auprès des sympathisants de son propre camp. D’où le retour, en forme de va-tout, à de bonnes vieilles ficelles de bonimenteur sans scrupule...

Nos compatriotes et nous-mêmes avons tous payé cher pour le savoir : le « sarkozysme » n’est rien d’autre qu’une manière cynique d’exercer un pouvoir hégémonique dont le seul but est de servir les propres intérêts du Parrain et ceux des puissants amis qui l’ont fait Roi. Or, voilà que Nicolas Sarkozy, renvoyé en 2012 par les Français à sa collection de timbres et à l’écoute des insipides bluettes de Carla Bruni, entend revenir au sommet de l’État en 2017. Deux raisons principales, l’une mineure, l’autre majeure, attisent cette ambition teintée d’un esprit revanchard que l’intéressé est impuissant à masquer :

D’une part, reprendre un trône que Nicolas Sarkozy considère comme sien, François Hollande n’étant à ses yeux – au mépris de la vérité sortie des urnes – qu’un vil et illégitime usurpateur. D’autre part, se mettre à l’abri des poursuites judiciaires par le biais de l’immunité présidentielle, notamment dans le cadre de l’affaire Bygmalion qui constitue à l’évidence le pire scandale de financement politique que la Ve République ait connu. Pour atteindre cet objectif de reconquête, Nicolas Sarkozy n’hésite pas à mentir une nouvelle fois effrontément à nos concitoyens, et notamment aux militants de l’UMP, afin de les rouler dans la farine pour faire main basse sur le parti et le transformer en machine de guerre à son seul service.

Nicolas Sarkozy, rejeté par une large majorité de Français et en butte à une défiance croissante de ses propres troupes, vient en effet, tel un misanthrope prétendant être devenu humaniste, de se rallier à la... démocratie participative pour tenter de redorer une image pour le moins ternie. Certes, il s’agit là d’une belle idée à laquelle aspirent nombre de nos compatriotes, mais qui peut sérieusement croire à cette soudaine conversion ? Il suffit de se remémorer les propos péremptoires assénés en 2007 par Nicolas Sarkozy en meeting à l’encontre de son adversaire Ségolène Royal pour être convaincu qu’il s’agit là d’une posture purement électorale : « La démocratie participative, ce n'est pas une nouvelle manière d'associer le peuple aux décisions qui le concerne, c'est juste la forme ultime de la démagogie », affirmait alors avec une évidente et inélégante morgue le candidat de l’UMP pour dénigrer le projet de son adversaire du PS dont la démocratie participative était le cheval de bataille.

Or, voilà que Nicolas Sarkozy, qui n’avait pas dit le moindre mot sur le sujet depuis l’annonce de son retour dans l’arène politique, se fait subitement le chantre de cette démocratie participative, pourtant « forme ultime de la démagogie ». Manifestement, les mauvais sondages sont passés par là, et tout semble bon désormais pour attirer les suffrages des naïfs afin de ne pas subir le 29 novembre, lors du vote des militants de l’UMP pour la présidence du parti, un camouflet sous la forme d’un succès plus étriqué qu’attendu par l’Ex et ses affidés.

Si l’on en croit différentes sources médiatiques, Nicolas Sarkozy devrait donc annoncer, lors de son meeting de Paris le vendredi 7 novembre, que les militants de l’UMP pourront dorénavant choisir eux-mêmes leurs candidats pour les futures élections nationales et locales. Encore plus fort : ils pourront voter par internet pour élaborer le futur projet de l’UMP en vue de la présidentielle de 2017. Quand on connait le centralisme maladif de l’UMP et la toute-puissance de l’appareil, difficile de lire cela sans arborer un sourire pour le moins dubitatif. Un sourire qui devient une franche rigolade dès lors que l’on évoque la manière dont le parti s’est prêté en 2012 à des fraudes massives et à un pugilat aussi hallucinant que grotesque entre Jean-François Copé et François Fillon, cette parodie de démocratie interne s’étant soldée par le hold-up du maire de Meaux sur l’appareil de l’UMP. Une franche rigolade qui vire carrément au fou-rire lorsqu’on prête à Nicolas Sarkozy – l’homme qui, selon ses propres dires, a toujours tout contrôlé dans le parti – la volonté de mettre réellement, et en toute indépendance des militants, ces procédures de démocratie participative en œuvre.

Tout cela ressemble furieusement à un leurre, à un piège à couillons, à un miroir aux alouettes. Et les militants de l’UMP seraient fort avisés de se souvenir de ce qu’il est advenu du Référendum d’Initiative Populaire dont Nicolas Sarkozy s’était fait le champion au début de son quinquennat. Certes, il a fait adopter en Congrès, dans le cadre de la réforme constitutionnelle de 2008, un Référendum d’Initiative Partagée, mais en limitant drastiquement son champ d’application, en trahissant l’esprit de ce genre de consultation, et surtout en validant des conditions de mise en œuvre qui rendent de facto un tel référendum quasiment impossible à organiser. Dans cette affaire, Nicolas Sarkozy a clairement pris les Français pour des niais, et tous nos voisins chez qui le référendum d’initiative populaire est une réalité s’amusent encore de voir à quel point nous avons fait preuve d’une coupable naïveté en nous prêtant à cette tromperie manifeste.

Du temps a passé depuis cette mascarade constitutionnelle, mais Nicolas Sarkozy est resté strictement le même, et c’est ce bonimenteur multirécidiviste qui va dans quelques jours faire son show de camelot roublard pour duper les militants UMP. Ces femmes et ces hommes encartés dans le vieux parti hérité du gaullisme auront-ils la lucidité nécessaire pour éviter le piège que leur tend l’ex-Président ? Réponse le 29 novembre. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (78 votes)




Réagissez à l'article

209 réactions à cet article    


  • Michel DROUET Michel DROUET 2 novembre 2014 20:49

    Bonjour Fergus

    Je trouve que bonimenteur et camelot roublard sont des termes trop faibles pour qualifier l’individu, mais comme on dit, la présomption d’innocence....
    Merci de nous rappeler la liste des nouvelles promesses qui n’engagent que ceux qui les écoutent.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 novembre 2014 08:55

      à l’auteur,
      Vous pensez vraiment qu’il n’y a que l’ UMP qui « arrose » pour avoir des électeurs ?


    • Fergus Fergus 3 novembre 2014 09:13

      Bonjour, Michel.

      Des termes trop faibles, sans doute, mais j’ai voulu me placer dans la moyenne des réactions que provoque cet aventurier chez les Français. Cela ne m’a pas empêché d’utiliser le qualificatif de « Parrain » qui correspond mieux à ce que je pense de Sarkozy et du système qu’il a mis en place durant son mandat.


    • Fergus Fergus 3 novembre 2014 09:20

      Bonjour, Fifi.

      Il ne vous a pas échappé que l’article est consacré à Sarkozy. Je n’avais donc pas de raison de parler des dérives que l’on peut constater dans d’autres partis, et notamment au PS puisque c’est à lui que vous faites allusion. Ce sujet a déjà été traité et le sera sans doute à nouveau. Il est d’ailleurs possible que j’écrive une nouvelle lettre à Hollande après son passage télévisé du 4 novembre.

      Cela précisé, reconnaissez que la droite a atteint des sommets jamais explorés jusque-là avec la guerre des chefs Copé-Fillon et la stupéfiante affaire Bygmalion qui n’aurait évidemment jamais existé si Sarkozy n’avait pas donné son accord pour que soit organisé un dépassement des comptes de campagne proprement hallucinant.


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 3 novembre 2014 19:01


      ami fergus lève donc ton verre !!!!! TOUT CHEZ SARKO EST ESCROQUERIE.....

      virtuel.....et pale président..............

      il a encore plus de TICS ET DE TACS....................MEME LES AMPHETAMINES NE SUFFISENT PLUS !


    • Fergus Fergus 3 novembre 2014 19:13

      Salut, Tousensemble.

      Oui, je crois effectivement que l’on peut dire et écrire que « tout chez Sarko est escroquerie ». Il n’y a finalement que les militants UMP qui ne le voient pas, au risque de refaire confiance à un aventurier déjà battu et qui pourrait connaître de nouveaux déboires de différentes natures.

      Bonne soirée.



    • Fergus Fergus 4 novembre 2014 10:53

      Bonjour, Dzan.

      Beaucoup d’intox, en effet, et cela en désignant des boucs émissaires parmi la population la plus démunie, malgré des études qui montrent de manière éclatante que ces bobards ne tiennent pas la route. Ce type est amoral, cynique et sans scrupules. Comparés a lui, Chirac et Hollande sont des modèles d’honnêteté et d’humanisme !


    • Henri Diacono 5 novembre 2014 19:02

      Plus qu’un bonimenteur ou un camelot, plus même qu’un peut c...,dérangé dictateur de pacotille est d’une vulgarité de charretier..Osez lire les extraits d’un livre qui lui esr consacré qui sont pibliés et vois sre convaincus.
      Si par malheur,cet énergumène revenait au pouvoir,j’espère bien qe la France lui botterait les fesses,non pas avevec mocassins taille 41a slienne) mais desgodollots taillr 45..


    • Fergus Fergus 5 novembre 2014 20:19

      Bonsoir, Henri

      Puissent les militants UMP avoir la lucidité nécessaire pour barrer la route à Sarkozy et donner leur chance à des responsables plus conformes à ce que l’on peut attendre à ce niveau-là !


    • rocla+ rocla+ 2 novembre 2014 21:04

      Bonimenteur et camelot sont des mots à réhabiliter  car , 


      car 

      car ,

      très car .... 

       entre  la démonstration du bonimenteur et le coup de casque 
      ( le moment de passer à la caisse ) il se passe le moment de la liturgie 
      je veux dire l’ endormissement du public ébahi par les différents moyens 
      oratoires de l’ impétrant promettant la lune , le soleil ainsi que des astres pas 
      encore répertoriés .

      Un grand artiste dans le genre est notre bien aimé Hollande Président . 

      Notre Président moi-je . 

      le peuple , une fois réveillé a compris que pour avoir une politique 
      de gauche il fallait voter à droite , et pour une politique de droite de voter 
      à gauche .


      Ce pourquoi les couillons ne sont pas ceux qui sont sur l’ estrade 
      mais ceux , éternels imbéciles croyant les bobards des camelots 
      et bonimenteurs qui , soit , vous vendront des cravates soit un avenir 
      des mille et unes nuits .

      • oncle archibald 3 novembre 2014 09:25

        Ah Capitaine, vous êtes d’une lucidité parfaite ce matin.

        Il n’y avait plus de Loch Lomond dans votre placard hier soir ?

      • Fergus Fergus 3 novembre 2014 09:28

        Bonjour, Rocla.

        Vous avez raison, on peut être un bonimenteur et un camelot parfaitement respectable.

        Cela dit, ce n’est pas pour rien que l’antiquité, tant grecque que romaine, a donné le même dieu aux commerçants et aux voleurs. Et pour cause : s’il existe des commerçants parfaitement honnêtes et soucieux de la vente adaptée aux besoins du client (la majorité sans doute), il y en a également qui n’ont qu’un objectif : faire du fric, et cela en utilisant toutes les ficelles de la vente aux naïfs, allant parfois jusqu’à les duper sur la qualité des produits.

        Or, Sarkozy, sans être commerçant, vend de l’illusion en racontant des bobards aux Français et même à ses propres militants. En cela, il rejoint ceux des commerçants dont les pratiques rejoignent celles des voleurs.

        Que Hollande ne soit pas plus crédible dans ses discours, c’est un fait, mais au moins n’a-t-il pas trempé dans de nauséabondes et nombreuses affaires financières.


      • oncle archibald 3 novembre 2014 09:42

        Et que Hollande n’ait jamais eu de majorité pour gouverner, c’est un fait aussi, parce que son seul savoir faire c’est de se démerder pour sortir du chapeau grâce à de nauséabondes et nombreuses promesses électorales.


        Ce mec a su se faire élire par la grâce de l’anti-Sarkosisme, mais il n’avait absolument rien de prévu de ce qu’il ferait après, sachant bien qu’il avait promis tout et le contraire et qu’il n’avait aucune majorité pour le soutenir. 

        C’est l’exemple le plus parlant d’une élection « contre » sans aucun argument « pour ». Et c’est de ça qu’on crève ! Il ne peut rien faire alors qu’il y a urgence à faire. Il s’était donné deux priorités : l’emploi et le redressement des finances. Le chômage et la dette augmentent inlassablement depuis qu’il est là.

        L’économie est totalement paralysée faute de confiance. Chacun se recroqueville sur ses acquis en espérant les conserver. Il n’y a aucune chance de remettre la machine en route tant qu’il sera là.

      • rocla+ rocla+ 3 novembre 2014 09:43

        Salut Mon Oncle incarné .... smiley


        En fait j’ avais pris double ration , Nestor voulait jeter la bouteille alors
        qu’ il restait un reste ... smiley

      • rocla+ rocla+ 3 novembre 2014 10:30
         Bonjour Fergus ,

         Vous avez raison  , 

         Hollande a l’ air moins pire que Sarko et c’ est un maître en communication
        verbale , y a qu’ à voir sa discute avec Léonarda des Caprizziozos et de 
        l’ ardoise laissée par sa bande de bras cassés ... smiley

        De plus il a pour lui son côté play-boy-scooter-casque des tôt mâtins câlins .

        Encore plus que plus il n’ aime pas les riches ça tout ...

        Il est donc le véhicule de tout l’ ensemble ou presque d’ Agoravox 
        qui frustrés qu’ ils sont d’ être pas riche ont voté pour encore pire
         qu’ eux , un menteur exploitant cet état mental prônant je reste 
        dans mon jus j’ veux pas en sortir , pour ensuite faire semblant de distribuer 
        la richesse de ceux qui cotisent . 

        Un vrai attrape couillon le gugusse .

        Sur une vraie foire ou comice agricole le public lui lancerait des tomates 
        pourrites et des vieilles cacahuettes en guise d’ applaudissement pour 
        son numéro de singe dressé . 

        Mais je l’ aime quand-même bien votre Hollande , il a un côté 
        handicapé mental qu’ invariablement on a tendance à protéger ..... smiley

        Sinon je souhaite à vous et à tout le monde une bonne journée .

      • Fergus Fergus 3 novembre 2014 11:25

        Bonjour, Oncle Archibald.

        Vous avez raison, dans un pays qui dérive toujours plus vers la droite, la victoire de Hollande a été beaucoup plus la manifestation d’un rejet de Sarkozy que l’adhésion à un projet au demeurant limité pour l’essentiel au seul slogan fallacieux « Mon ennemi, c’est la Finance ! »


      • Fergus Fergus 3 novembre 2014 11:29

        @ Rocla.

        C’est vrai, Capitaine, et c’est paradoxal : Hollande garde un côté sympa, malgré la carence de son action à la tête de l’Etat, à quelques modestes avancées près sur la transparence ou les questions de société.

        Le plus étonnant est que les éditorialistes affirment qu’il croit encore en ses chances de rempiler alors qu’il a été par défaut de candidature attractive à droite. Méthode Coué ?

        Bonne journée à vous.


      • heliogabale heliogabale 2 novembre 2014 21:05

        Ce qui a caractérisé le quinquennat de Nicolas Sarkozy et qui est la clé de son succès en 2007 est le clientélisme...

        Quand on dirige une ville riche des Hauts-de-Seine, on peut se permettre une telle politique sans (trop) déséquilibrer les comptes (à moins de s’appeler Patrick Balkany, ami de N. Sarkozy et clientéliste de première classe). D’autant plus quand cela permet d’être triomphalement réélu. Mais la France c’est tout à fait différent : c’est un ensemble nettement plus hétérogène : par conséquent, sa politique clientéliste cible son électorat de base et délaisse les autres. Ainsi, une politique clientéliste à l’échelle d’un pays est très clivant.

        La conjoncture étant ce qu’elle est, il y a eu un dérapage du déficit public qui a nécessité à partir de 2011 d’entamer une politique de « redressement des comptes publics »... Ce qui a amené Sarkozy (sous la pression de Merkel) à revenir (partiellement) sur ses réformes clientélistes...

        Étant dans l’impossibilité de reproduire en 2012 (ou alors que partiellement) un programme clientéliste et sachant que son clientélisme était déjà très clivant, il a été battu.

        Hollande est passé par là : son quinquennat n’aura pas permis de rétablir les comptes publics et le déficit sera sans aucun doute substantiellement supérieur à 3% fin 2016. Sarkozy sera toujours dans l’incapacité de déployer une politique clientéliste et ne peut donc pas gagner... à moins de rompre totalement avec l’U.E... mais sa clientèle n’est pas prête pour ça...


        • wesson wesson 2 novembre 2014 23:50

          bonsoir Heliogabale,


          « Étant dans l’impossibilité de reproduire en 2012 (ou alors que partiellement) un programme clientéliste et sachant que son clientélisme était déjà très clivant, il a été battu. »

          Je crois que l’explication est en fait plus simple que cela. En 2007, le programme de Sarkozy était « travailler plus pour gagner plus », et je vous assure qu’il y a un paquet de gens y compris dans ceux qui votent traditionnellement à Gauche qui ont totalement adhéré à ce discours.

          En 2012, le programme c’était « marre de la burka et de la viande halal ». C’était un très mauvais programme. En fait, c’était juste qu’il n’avait pas de programme en dehors de sa réélection, et comptait objectivement sur un scandale DSK qui malheureusement pour lui a explosé en vol un peu trop tôt.

          Bref, avec son absence de programme, il a perdu contre un candidat qui n’avait lui non plus pas d’autre programme que d’en finir avec le clientélisme que vous avez parfaitement décrit.

        • Passante Passante 3 novembre 2014 09:07

          je me souviens plus, wesson, s’il avait un programme ou pas, ni même si en face, « moi résident » ça faisait un programme... par contre je n’oublie pas qu’autour de merah, flamby garde un silence presque religieux et megaprudent, alors que berluscozy plonge la tête la première dans le piège, comme s’il n’avait aucun passé... et il se retrouve alors coincé, guéant ou pas, dans son vieux costume de l’intérieur - c’était joué.


        • Fergus Fergus 3 novembre 2014 09:32

          Bonjour, Héliogabale.

          Bonne analyse du parcours de Sarkozy. Ajoutons toutefois à ce clientélisme les dérives comportementales qui ont choqué de nombreux Français. L’ensemble explique la défaite de 2012.


        • Fergus Fergus 3 novembre 2014 09:38

          Bonjour, Wesson.

          « (il) comptait objectivement sur un scandale DSK qui malheureusement pour lui a explosé en vol un peu trop tôt. »

          En effet, et Le Canard enchaîné avait, plusieurs semaines avant l’agression du Sofitel, laissé entendre que l’UMP disposait d’éléments suffisants pour tuer politiquement DSK en s’appuyant sur ses dérives sexuelles et sur l’affaire du Carlton, manifestement connue très tôt des caciques de l’UMP, grâce sans doute à la complicité de magistrats du parquet ou d’enquêteurs de la police.


        • wesson wesson 3 novembre 2014 11:12

          Bonjour Passante, 


          Merah, c’est un fait divers qui fut exploité sur le même modèle que le fut auparavant l’histoire de « papy Voise ». Vous n’empêcherez aucun camp de s’emparer de tels faits divers pour en tirer un avantage électoral.

          Je persiste à penser que l’utilisation de ces faits divers a toutefois une efficacité très limitée. Pour Merah cela n’as pas permis la réélection de Sarkozy, pour papy Voise le score ayant été de toute manière très serré, je ne sais pas si au final ça aurait qualifié Lionel Jospin.



        • Fergus Fergus 3 novembre 2014 11:33

          @ Wesson.

          Jospin a surtout été battu du fait de la dispersion des voix à gauche et pour avoir sous-estimé le score de Le Pen. Lorsque les sondages des RG lui ont montré le risque, à quelques jours de l’élection, il était déjà trop tard. Le plus étonnant dans ce vaudeville politique est que les projections donnaient Jospin facilement vainqueur de Chirac au 2e tour.


        • Fergus Fergus 3 novembre 2014 11:35

          Bonjour, Passante.

          Comme Wesson, je crois que l’affaire Mérah n’a apporté qu’un avantage limité à Sarkozy, la récupération ayant été beaucoup trop visible, au point d’être choquante, y compris aux yeux d’électeurs de droite.


        • Richard Schneider Richard Schneider 3 novembre 2014 16:23

          @Fergus,

          Tout-à-fait exact : le Canard avait en effet publié, trois ou quatre semaines avant la bombe du Sofitel, des articles étayant la thèse que le staff de Sarkozy disposait d’une foule de documents (échangisme, parties fines etc …) en passe de déconsidérer DSK dans l’opinion publique. Mais, je ne pense pas que l’UMP ait provoqué le scandale de N.Y.
          Cordialement,
          RS

        • Fergus Fergus 3 novembre 2014 17:58

          Bonjour, Richard.

          Je constate que nous avons les mêmes souvenirs concernant DSK.

          L’UMP n’est en effet pour rien dans l’agression du Sofitel, DSK ayant sans doute commis ce jour-là ce qu’on appelle en psychologie un « acte manqué », en l’occurrence destiné à le délivrer du poids d’une présidentielle nettement plus désirée par son épouse que par lui-même.

          A noter qu’il avait déjà été très mauvais lors de la primaire de 2007 face à Ségolène Royal.


        • galafrin 2 novembre 2014 21:06

          La liste des casseroles qu’il traine s’allonge tellement qu’il a l’air d’un joueur de bonneteau des puces de Saint-Ouen. Il a sans doute calculé par erreur qu’un canditat présidentiel aurait plus de chance d’échapper au couperet des juges. J’espère qu’il a envoyé son parti aux poubelles de l’histoire par sa désinvolture, cependant à la place des militants j’élirais Asselineau comme dernière chance de se rattrapper au yeux du public.


          • rocla+ rocla+ 2 novembre 2014 21:11

            Euh  bonneteau est un jeu très rémunérateur . 


            Si on y joue pas .

          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 novembre 2014 08:52

            galafrin,
            Asselineau travaillait à Bercy quand Sarkozy lui a demandé un rapport sur l’avenir de l’ UE et de l’euro. Il a dit ce qu’il dit toujours : « Aucun avenir pour l’ UE et l’euro »
            Sarkozy l’a placardisé, et a supprimé son service.


            Voici l’analyse de l’ UMP par Asselineau :
            « L’UMP en décomposition avancée : la nécrose d’une association de type mafieux »

            Quelque chose me dit que Sarkozy ne risque pas d’appeler à voter Asselineau...

          • Fergus Fergus 3 novembre 2014 09:41

            Bonjour, Galafrin.

            Aucune chance que les militants de l’UMP désignent Asselineau. Outre le fait que celui-ci n’est évidemment pas candidat à la présidence de l’UMP, encore faudrait-il qu’il soit connu d’eux, ce qui est sans doute très loin d’être le cas, en grande partie du fait de l’ostracisme médiatique dont il souffre, au même titre d’ailleurs que d’autres figures politiques.


          • lloreen 2 novembre 2014 21:09

            « au mépris de la vérité sortie des urnes – »

            La vérité sortie des urnes est le score de 63% d ’abstentions.


            • rocla+ rocla+ 2 novembre 2014 21:13

              la vérité sort des burnes  , pas des urnes .


            • rocla+ rocla+ 2 novembre 2014 21:54

              Salut Constant , 


              Je voulais parler des vivants  pas encore morts . 

              Quand je disais que la vérité sort des burnes je voulais dire qu’ elle 
              sortait des tripes de celui énonçait ces mots , en pensant qu’ il attendait rien 
              des urnes , ce truc truqué appelé je sais plus de quel nom à la mode 
              genre démocratie où ces truqueurs se gavent jusqu’ à plus . 

              c ’est là que les burnes interviennent , non pas attendre un avenir par rapport 
              à ces truqueurs menteurs , je suis pour dire que chacun se prenne en main 
              au lieu d’ attendre quelconque hypothétique nouvelle taxe , nouveau radar ,
              nouveau rond point , nouvelle tranche fiscale et nouvelles entourloupes
               déguisées en mots pour gogols la bouche ouverte , 

              Mais bon , je parle juste pour moi , les gens aiment tellement les bonimenteurs ....

            • rocla+ rocla+ 2 novembre 2014 22:08
              Constant je reviens de lire ce fil en quinconce  que d émotions , 

              Emile Red un artiste des mots , entre tous les autres pas 
              moins valeureux ....

            • rocla+ rocla+ 2 novembre 2014 22:11

              C ’ était un temps où sur Agoravox on s’ amusait pour le plaisir 

              des mots et du verbe . 


              Pourquoi le monde est devenu si con ?

            • Fergus Fergus 3 novembre 2014 09:48

              Bonjour, Lloreen.

              Manifestement, vous mêlez dans ce chiffre de 63 % les absentions (environ 20 %) et les blancs ou nuls (environ 5 %) et les votes pour Hollande.

              Sans doute eût-il mieux valu écrire que près des deux-tiers des Français ont choisi de ne pas voter pour lui. Mais cela vaut également pour Hollande.

              Et cela ne change rien à la question de la légitimité électorale.


            • Fergus Fergus 3 novembre 2014 11:38

              Bonjour, Constant.

              Le fait est qu’il y a eu naguère des fils de grande qualité. Cela dit, même si l’on peut considérer que ce n’est plus tout à fait le cas, le site AgoraVox reste, malgré ses imperfections, un modèle comparé à de nombreux autres forums du net.


            • heliogabale heliogabale 2 novembre 2014 21:16

              Si l’on en croit différentes sources médiatiques, Nicolas Sarkozy devrait donc annoncer, lors de son meeting de Paris le vendredi 7 novembre, que les militants de l’UMP pourront dorénavant choisir eux-mêmes leurs candidats pour les futures élections nationales et locales.

              Je ne suis pas vraiment l’actualité de Nicolas Sarkozy mais s’il a proposé ça, c’est de l’effet d’annonce...

              Prenez une commune de 20 000 habitants dirigée par un maire UMP : faut pas être polytechnicien pour comprendre que le nombre d’adhérents UMP habitant cette commune ne dépasse pas la centaine... Et encire je suis large... ça n’empêchera jamais les listes dissidentes...

              Pour les élections de liste de type élections régionales, ce sera encore plus drôle... les militants devront se prononcer sur la tête de liste, l’ordre de la liste, les deux ?

              Et puis on va bien se marrer avec les primaires de l’UMP et les gros risques de fraude qui se présagent...

              Sinon je pense sincèrement qu’il ne fera pas plus de 60/70% des voix à l’élection du président de l’UMP et que l’abstention sera forte...


              • Fergus Fergus 3 novembre 2014 09:53

                @ Héliogabale.

                « c’est de l’effet d’annonce... »

                Cela semble évident. La question est de savoir si les militants de l’UMP vont se laisser prendre dans ce piège à couillons. A l’évidence, ils feraient beaucoup mieux de choisir un Le Maire pour diriger leur parti afin de rompre avec les pratiques d’illusionniste cauteleux de Sarkozy.


              • c’est pas grave 2 novembre 2014 21:17


                ah ! ça faisait longtemps qu’on n’avait pas parlé de ce sujet essentiel et source de tous nos maux
                 
                si Sarkozy n’existait pas , il faudrait l’inventer !

                à quand un prochain article sur l’abominable prédécesseur de Hollande ou , mieux , sur le détestable époux de Carla Bruni ?



                • Fergus Fergus 3 novembre 2014 09:56

                  Bonjour, C’est pas grave.

                  Le regard porté sur la politique de notre pays impose, en cette période de désignation du futur président de l’UMP, de s’intéresser au sujet, quel que soit l’opinion que l’on a de Sarkozy.

                  Cela n’empêchera pas d’aborder l’éventuelle sortie du Royaume-Uni de l’UE si celle-ci devient autre chose qu’une éventualité improbable. Dommage, d’ailleurs !


                • c’est pas grave 3 novembre 2014 11:45


                  libre à vous de vous passionner pour des marionnettes qui n’ont aucun autre pouvoir que celui d’appliquer la feuille de route venue d’instances supra-nationales non élues
                  et au fond , au-delà de la détestation que peut nous inspirer tel ou tel , qu’est-ce que ça change que ce soit ce nain mafieux plutôt que l’actuel nain servile , et demain un autre ersatz de félonie ?

                  par la promotion médiatique mainstream qui est faite au profit de l’oligarchie en place , ces gens-là sont choisis (et je dis bien « choisis » ) et constamment promus pour leur aptitude à soumettre notre pays à ce que celui-ci n’a jamais ni choisi et dont il n’est jamais informé

                  dans ces conditions , les élections sont jouées par avance, avec, s’il en était besoin le cas échéant , le concours du repoussoir consentant , j’ai nommé le FN


                • Fergus Fergus 3 novembre 2014 12:45

                  @ C’est pas grave.

                  Non, tout n’est pas joué d’avance. Du moins pas toujours, comme l’a montré le référendum de 2005 qui a vu la victoire du Non alors que tous les médias et tous les grands partis politiques appelaient à voter Oui.

                  Quant au « repoussoir » FN, il pourrait bien être en situation de victoire s’il se trouvait opposé à une UMP ralliée à Sarkozy, tant ce dernier concentre le rejet d’une grande partie des électeurs


                • c’est pas grave 3 novembre 2014 15:40

                  la victoire du non en 2005 ?
                  oui et ?

                  ce n’était pas des élections présidentielles , et surtout 2 ans et demi plus tard , nos représentants félons corrigeaient le tir de ce si mauvais vote populaire par un vote diamétralement opposé, plus conforme aux diktats de l’oligarchie

                  quant au FN , vous savez pertinemment que ce parti , sauf à ne devenir qu’une UMP bis , ne dépassera jamais le plafond de verre des 18 % d’inscrits , grâce au concours providentiel , récurrent et parfaitement consenti des petits « dérapages » du clan le Pen

                  l’avenir de toute élection présidentielle , médias à l’appui , ne peut donc se jouer qu’entre un UMP et un PS , clones siamois de la soumission à l’euro-atlantisme

                  jusqu’à ce que , bien entendu , les Français, lassés de la supercherie de «  l’Autre Europe » , comprennent qu’il n’y a d’autre issue que dans la sortie de ce bousin


                • Fergus Fergus 3 novembre 2014 16:15

                  @ C’est pas grave.

                  Trois choses :

                  1) Le référendum de 2005 a montré que le discours manipulateur massif des grands médias et de l’écrasante majorité du personnel politique a été impuissant à empêcher la victoire du Non. Ce scrutin a donc démontré les limites de l’action médiatique, et cela malgré un pilonnage sans précédent. Il faut donc en tirer (avec prudence, je vous le concède) l’hypothèse que les résultats des élections correspondent bien au désir foncier des Français pour une politique libérale assortie d’une posture sécuritaire, les médias mainstream étant naturellement (eu égard à la puissance de leurs actionnaires) à l’unisson de ce désir de droite.

                  2) Raison de plus pour voter massivement pour des candidats n’appartenant pas au système afin de faire éclater l’UMP, le PS et même le FN qui n’est qu’un avatar populiste du premier nommé.

                  3) Enfin, et c’est un avis personnel, il ne faut surtout pas sortir de l’Union Européenne, mais peser sur les votes dans les différents pays qui la composent afin que, dans un avenir le plus proche possible, il devienne nécessaire de renégocier les traités dans un sens plus social et plus respectueux des populations. L’appartenance à l’UE, et même à une Europe fédérale, va dans le sens de l’histoire, quoi qu’on en dise.


                • ahtupic ahtupic 3 novembre 2014 17:43

                  @Fergus
                  Votre 3eme proposition est un leurre. D’ailleurs, c’était celle de Flamby : renégocier
                  Cette proposition invalide donc les deux premières : pour rester dans l’europe, donc dans le systeme, votons UMPS.


                • Fergus Fergus 3 novembre 2014 18:04

                  @ Ahtupic.

                  Mon 3e point n’est pas un leurre, mais un souhait profond qui n’a rien à voir avec ce qu’a tenté (avec une mollesse coupable) Flamby.

                  Pour rester dans l’Europe que j’appelle de mes voeux, votons Front de Gauche et croisons les doigts pour qu’une évolution du même type voie le jour chez nos voisins.


                • c’est pas grave 4 novembre 2014 13:05

                  Fergus , pour répondre en trois points aux trois vôtres :

                  1/ votre premier point démontre surtout que lorsque des forces de gauche et de droite se réunissent pour rejeter cette construction idéologique aberrante , on peut y parvenir ;
                  l’UPR l’a d’ailleurs si bien compris , qu’elle est la seule force politique constituée de Français de tous bords politiques , décidés à en finir avec ce processus létal

                  au-delà , convenez avec moi que s’il n’y avait eu dans les deux camps des voix aussi fortes pour s’élever contre , le résultat eût été du même ordre que pour Maastricht , c’est à dire un petit OUI ;

                  et pourtant , je vous répète que ce bel élan a été brisé deux ans et demi plus tard par la traitrise de nos parlementaires , puisque nous sommes désormais régis par le traité de Lisbonne ; la belle contestation de 2005 n’aura donc servi ....à rien !

                  2/ et 3 / : les partis prétendument anti-système auxquels vous faites allusion pour infléchir le cours des choses sont tous des leurres et pour deux raisons :
                  d’abord , elles ne représentent qu’une partie des forces du NON au TCE , elles n’ont donc aucune chance de constituer jamais une force suffisante pour s’opposer un jour aux traités existants

                  au surplus , non contentes d’être impuissantes parce qu’ isolées , ces formations ne promeuvent de toutes façons que la perspective assez spécieuse d’une Autre Europe  ; or nous le savons de façon certaine , l’Autre Europe est un mythe , une mascarade , un conte pour enfants têtus , puisque la modification des traités exige l’unanimité des Etats-membres  ;

                  vous voulez que cette Europe s’infléchisse dans un sens plus social  ? fort bien ! mais alors expliquez-moi comment des Français qui ne sont déjà pas d’accord entre eux et qui, de surcroît , ne pèsent que 3 à 4 % des voix dans la construction européenne , parviendraient à infléchir le cours de celle-ci , quand au moins la moitié des pays de l’Union la rejetteraient immédiatement ?
                  en réalité , et chacun le sent bien , il n’y a pas d’Autre Europe possible que celle qui nous est imposée ; dès lors , continuer de prétendre l’inverse relève moins du rêve que de la mystification 

                  c’est pourtant , à l’exception de l’UPR qui réunit des Français de tous bords politiques pour en sortir définitivement  , l’impasse dilatoire assez lamentable qu’offrent régulièrement toutes les autres formations politiques françaises sans exception


                • Fergus Fergus 4 novembre 2014 19:02

                  Bonsoir, C’est pas grave.

                  « l’Autre Europe est un mythe , une mascarade , un conte pour enfants têtus , puisque la modification des traités exige l’unanimité des Etats-membres. »

                  Cela, c’est le discours récurrent de l’UPR que vous relayez. Mais comme j’ai déjà eu l’occasion de l’écrire en réponse à Fifi, vous savez fort bien que ce que vous affirmez ne tient pas la route. S’il y a un mouvement important qui se dessine dans différents pays pour changer l’Europe, les traités voleront en éclats pour être remplacés par de nouveaux textes. Il en a toujours été ainsi, partout sur la planète, dans l’histoire des traités et des lois : dès lors qu’un texte devient de facto inapplicable, il est mort à une échéance plus ou moins rapide.

                  Je persiste à croire en une Europe différente, mais je ne me fais aucune illusion, cela demandera beaucoup de temps, sans doute plusieurs décennies. Quant à sortir de l’Europe, c’est à mon avis une aberration tant l’évolution vers un fédéralisme continental s’inscrit dans les perspectives historiques. Observez qu’il n’existe déjà plus grande différence de mode de vie entre les européens appartenant à la zone euro. En tous les cas, moi qui voyage pas mal sur le continent, je ne les vois pas.


                • lloreen 2 novembre 2014 21:29

                  Les gouvernements, les administrations et autres institutions sont des entreprises enregistrées auprès de la SEC américaine (Securities and Exchange Commission).
                  Cela mériterait des explications de ces PDG lors de leurs campagnes électorales pour expliquer que ces corporations privées se sont substituées en toute illégitimité à l’ état en usurpant ses prérogatives...

                  La masse salariale n’ y est guère plus que les bêtes de somme et il suffit de prêter l’ oreille attentive aux discours des uns et des autres pour s’ en rendre compte.En comparant les discours d’ un patron du Medef et d’ un chef de gouvernement (alias chef d’ entreprise gouvernementale) on se rend compte qu’ ils ont exactement les mêmes préoccupations : tirer toujours plus de la masse laborieuse pour toujours moins de charges.
                  Quant à la croissance, tout le monde a compris entre temps que cela signifie l’ augmentation de la dette...
                  Sarkozy s’ enorgueillissant d’ ailleurs« d’ aller la chercher avec les dents »...
                  C’ est clair que ce ne sont pas les « sans dents » d’ Hollande qui pourraient le faire, eux qui sont les spoliés du système...

                  L’ entreprise république française (présidence) .

                  UPIK® Record - L

                  LRegistered company nameREPUBLIQUE FRANCAISE PRESIDENCE
                  Non-registered name or business unit
                  LD-U-N-S© Number542472212 LRegistered address55 R DU FAUBOURG SAINT HONORE LPost code75008 LCityPARIS
                  CountryFrance WCountry code241
                  Post office box number

                  Post office box town

                  Telephone number

                  Fax number

                  Name primary executive
                  WActivity (SIC)9199

                  Quant aux finances...

                  UPIK®-Search hit list To access the detailed information, you have to click on the company name. LDRH FINANCES35 RUE ARTHUR LAMENDINSingle locationHERSIN COUPIGNY LDRH MINISTERES ECONOMIQUES FINANCIERS185 RUE DE BERCYBranchPARIS LDR FINANCE5 ALLEE LEVIGNESingle locationTASSIN LA DEMI LUNE LDRH MINISTERES ECONOMIQUES FINANCIERS10 RUE DES FONDS VERTSBranchPARIS LDRH MINISTERES ECONOMIQUES FINANCIERS1 RUE DE MARENGOBranchPARIS LDRH MINISTERES ECONOMIQUES FINANCIERS6 AVENUE DE L OPERABranchPARIS LDR FINANCES75 RUE DES LIGNEUXSingle locationMEZIERES SUR SEINE LDRH MINISTERES ECONOMIQUES FINANCIERS8 RUE DE LA TOUR DES DAMESBranchPARIS LDRH MINISTERES ECONOMIQUES FINANCIERS12 QUAI DE LA RAPEEBranchPARIS LDRH MINISTERES ECONOMIQUES FINANCIERS139 RUE DE BERCYBranchPARIS LDRH MINISTERES ECONOMIQUES FINANCIERS5 PLACE DES VINS DE FRANCEBranchPARIS LDR FINANCE12 AVENUE DE WISSEMBOURGSingle locationHAGUENAU LDRH MINISTERES ECONOMIQUES FINANCIERS9 PORT DES CHAMPS ELYSEESBranchPARIS LDRH MINISTERES ECONOMIQUES FINANCIERS5 PLACE DES VINS DE FRANCEBranchPARIS LDRH MINISTERES ECONOMIQUES FINANCIERS139 RUE DE BERCYBranchPARIS LDRH MINISTERES ECONOMIQUES FINANCIERS11 RUE DE L ECHELLEBranchPARIS LDRH MINISTERES ECONOMIQUES FINANCIERS41 BOULEVARD VINCENT AURIOLBranchPARIS LD R FINANCES10 AVENUE DU PERIGORDSingle locationGARDONNE LDRH MINISTERES ECONOMIQUES FINANCIERSTOUR GAMMA ABranchPARIS LDRH MINISTERES ECONOMIQUES FINANCIERS120 RUE DE BERCYBranchPARIS LDRH MINISTERES ECONOMIQUES FINANCIERS54 RUE DE CHATEAUDUNBranchPARIS LDRH MINISTERES ECONOMIQUES
                  FINANCIERS24 RUE DE RICHELIEUBranchPARIS

                  Autres entreprises enregistrées

                  La police nationale est une entreprise enregistrée auprès de la SEC aussi.

                  UPIK® Record - L

                  LRegistered company nameDIRECTION GENERALE POLICE NATIONALE WNon-registered name or business unitDGPN LD-U-N-S© Number579005539 LRegistered address11 RUE DES SAUSSAIES LPost code75008 LCityPARIS
                  CountryFrance WCountry code241
                  Post office box number

                  Post office box town
                  LTelephone number142681591
                  Fax number

                  Name primary executive
                  WActivity (SIC)9221

                  Autres adminstrations
                  UPIK®-Search hit list To access the detailed information, you have to click on the company name.

                  LSECRETARIAT GENERAL MIN EDUCATION NAT110 RUE DE GRENELLEHeadquartersPARIS LSECRETARIAT GENERAL MINISTERE JUSTICE13 PLACE VENDOMEHeadquartersPARIS LSECRETARIAT GENERAL MIN EDUCATION NAT61 RUE DUTOTBranchPARIS LSECRETA GENERAL MINISTERE INTERIEURPLACE BEAUVAUSingle locationPARIS LSECRETARIAT GENERAL MINISTERE JUSTICE2 RUE DES CEVENNESBranchPARIS LSECRETARIAT GENERAL MIN CULTURE COMM182 RUE SAINT HONORESingle locationPARIS LSECRETARIAT GENERAL MINISTERE JUSTICE20 RUE DU PUITS MAUGERBranchRENNES LSECURITYA GROUPE GAMMA DEFENSE25 RUE DE PONTHIEUSingle locationPARIS LSECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT21 SQUARE SAINT CHARLESBranchPARIS LINDUST GENIE NUMER ENERG SECURITAIRE17 RUE DE L AMIRAL HAMELINSingle locationPARIS LASS DES SECRETAIRES GENERAUX DE LA CC45 AVENUE D IENASingle locationPARIS LSECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT57 RUE DE VARENNEHeadquartersPARIS LSECRETARIAT GENERAL DEFENSE SECU NAT51 BD DE LA TOUR MAUBOURGSingle locationPARIS LSECRETARIAT GENERAL MINISTERE JUSTICEZA THIBAUD IMMEUBLE AURELIENBranchTOULOUSE LSECRETARIAT GENERAL MINISTERE JUSTICEIMMEUBLE LE BRITANNIABranchLYON LSECRETARIAT GENERAL MINISTERE JUSTICEIMMEUBLE LE RICHELIEUBranchDIJON LSECRETARIAT GENERAL MINISTERE JUSTICE50 BOULEVARD CARNOTBranchLILLE LSTE GENERALE SERVICES ET SECURITEPRIVE40 RUE DU PROFESSEUR GOSSETSingle locationPARIS LSECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT19 RUE DE CONSTANTINEBranchPARIS LSECRETARIAT GENERAL MINISTERE JUSTICEIMMEUBLE LE PRAESIDIUMBranchAIX EN PROVENCE LGEM’S SECRETS9 RUE DANIELLE CASANOVASingle locationPARIS LSECRETARIAT GENERAL MINISTERE JUSTICE20 BOULEVARD DE LA MOTHEBranchNANCY LSECRETARIAT GENERAL MINISTERE JUSTICE33 RUE DE SAGETBranchBORDEAUX LSECRETARIAT GENERAL COMMISSION BANCAIR73 RUE DE RICHELIEUSingle locationPARIS LSECRETARIAT GENERAL MEDDE ET MLET246 BOULEVARD SAINT GERMAINSingle locationPARIS LSECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT113 RUE DE GRENELLEBranchPARIS

                  UPIK® Record - L

                  LRegistered company nameDIRECTION GENERALE POLICE NATIONALE WNon-registered name or business unitDGPN LD-U-N-S© Number579005539 LRegistered address11 RUE DES SAUSSAIES LPost code75008 LCityPARIS
                  CountryFrance WCountry code241
                  Post office box number

                  Post office box town
                  LTelephone number142681591
                  Fax number

                  Name primary executive
                  WActivity (SIC)9221


                  • rocla+ rocla+ 2 novembre 2014 21:33

                    Etes vous sûr  ?


                  • lloreen 3 novembre 2014 07:57

                    Je suis sûre et certaine.
                    Vous pouvez faire les recherches vous mêmes si vous n’ en êtes pas persuadés.
                    Autres exemples.
                    la RFA est également une entreprise enregistrée auprès de la SEC.

                    UPIK®-Search hit list To access the detailed information, you have to click on the company name. LBundesrepublik DeutschlandAlt-Moabit 101DBranchBerlin LBundesrepublik Deutschland - Finanzagentur Gesellschaft mit beschränkter HaftungPlatz der Luftbrücke 2BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandTaubenstr. 42-43BranchBerlin
                    Idem pour la commission européenne
                    LCOMMISSION DE L’UNION EUROPEENNE - COMMISSIE VAN DE EUROPESE UNIE ORG.INTERNATRue de la Loi 200HeadquartersBruxelles
                    Il est loisible à tout le monde de faire ses propres recherches.

                    Ces gens n’ ont aucun compte à rendre puisqu’ ils représentent une entreprise : la leur....
                    On le constate pourtant tous les jours, non ?


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 novembre 2014 09:19

                    lloren,
                    Cessez de nous bassiner avec vos théories à la noix !

                    Les élus nationaux n’ont pas de comptes à rendre, car dans l’ UE, les décisions fondamentales ne se prennent plus au niveau national.

                    Elles se prennent à la BCE à Francfort, au FMI à Washington et à la Commission européenne à Bruxelles. Tous des non élus, hors de portée et des sanctions des citoyens.


                    En Suisse, les électeurs décident, et le gouvernement applique, mais la Suisse n’est ni dans l’ UE, ni dans la zone euro. Pareil en Islande ou en Norvège.
                    En Islande ils ont même mis leurs banquiers en prison.

                    80% des lois sont d’origine européenne, le travail des Députés et des Sénateurs est de recopier MOT à MOT les textes européens pour les intégrer au droit français.

                    Tous les partis européeistes sont confrontés au même problème, les décisions importantes se prenant ailleurs, leurs programmes ne sont de que l’enfumage.


                    L’UE interdit de faire des politiques intérieures nationales, ils récupèrent ce qu’ils peuvent, pour cacher le vide sidéral de leurs programmes.. Les européistes de Droite comme de Gauche sont aux abois, ils ne peuvent plus dissimuler qu’ils ont couvé un monstre.

                    L’UMP récupère Ségolène, Valls prône l’individualisme cher à Attali et à la mondialisation, le FDG essaye de récupérer Chouard pour sa VIe République etc

                  • lloreen 3 novembre 2014 09:31

                    "Cessez de nous bassiner avec vos théories à la noix !

                    Les élus nationaux n’ont pas de comptes à rendre, car dans l’ UE, les décisions fondamentales ne se prennent plus au niveau national.

                    Elles se prennent à la BCE à Francfort, au FMI à Washington et à la Commission européenne à Bruxelles. Tous des non élus, hors de portée et des sanctions des citoyens.« 

                    Je me demande pourquoi c’ est une » théorie à la noix" que vous reprenez deux lignes plus loin alors....


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 novembre 2014 09:48

                    lloren,
                    Ce n’est pas parce que ces Instances sont privées, mais parce qu’elles sont peuplées de gens non élus, à qui les Traités ont transféré les pouvoirs de décision.

                    Dans l’ Empire colonial non plus, les colonisés n’avaient aucune prise sur les décisions, puisqu’elles se prenaient ailleurs, hors de leur portée.

                    La construction européenne n’est pas une fatalité indépassable.
                    On peut décider d’en sortir. Revenons à la souveraineté comme tous les autres pays du monde et vous verrez si les Français ne demandent pas des comptes à ceux qu’ils élisent !!

                    La démocratie et la souveraineté nationale, c’est une seule et même chose.

                    C’est ce que Lordon, qui n’est pas à l’ UPR, explique à ceux qui ne comprennent pas.

                    C’est ce que Sapir, qui n’est pas à l’ UPR non plus, explique aussi.

                    C’est ce que Michel Collon, qui n’est pas à l’ UPR non plus, explique.

                    C’est ce qu’ Etienne Chouard, pas à l’ UPR non plus, explique.

                    Les élus ne peuvent rendre des comptes que dans une démocratie.
                    Il ne peut y avoir démocratie dans une colonie de l’ Empire américain.

                    Nos élus actuellement ne rendent pas des comptes aux citoyens, mais à leurs donneurs d’ordre, tous à l’étranger. Dans une démocratie, c’est le peuple, le donneur d’ordre.
                    Et il n’y a de peuple que défini par des frontières.

                    Laisser la question de la souveraineté au Front national, c’est la politique de l’autruche.


                  • rocla+ rocla+ 3 novembre 2014 10:32

                    oui , mais êtes vous vraiment sûre ?


                  • Fergus Fergus 3 novembre 2014 11:47

                    @ Fifi.

                    « elles sont peuplées de gens non élus, à qui les Traités ont transféré les pouvoirs de décision. »

                    Encore une fois, c’est totalement faux concernant la Commission européenne dont le pouvoir n’a d’ailleurs cessé de décliner durant les 10 ans de présidence Barroso : les décisions restent prises, pour les sujets majeurs, par le Conseil européen (autrement dit la réunion des chefs d’Etat), pour les sujets moins importants, par les Conseils des Ministres concernés. Dans tous les cas, la Commission n’est qu’une instance d’exécution.


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 novembre 2014 19:51

                    Fergus,
                    Ce que vous racontez sur les Institutions européennes, c’est ce qui est écrit sur le papier, pas dans la réalité. C’est la Commission européenne qui détient les pouvoirs en dernier ressort, c’est elle qui négocie TAFTA et TISA. Vous avez remarqué ? Ce ne sont ni les Chefs d’ Etat, ni les Ministres.


                    Les Chefs d’ Etats et les Ministres, quand ils ne sont pas d’accord sur un texte, ils sont obligés de l’appliquer quand même ! Les décisions sont prises à la majorité par des gens étrangers à la France, et parfaitement indépendants de l’avis de citoyens français.

                    Quand le Directeur du Trésor US vient à la réunion des Ministres des Finances européens, refuse la taxe Tobin, mène la réunion, et dicte sa feuille de route, cela vous semble parfaitement normal ?

                    Vous trouvez cela normal parce que ça ressemble à l’ URSS.
                    Je vous rappelle qu’en démocratie « le peuple est souverain ».

                    Si cela ne vous choque pas, cela choque vachement une majorité de Français !
                    Il n’y a qu’un seul exemple récent dans l’ Histoire, où la France a été dirigée par l’étranger, c’est pendant l’ occupation allemande.

                    Soit vous trouvez normal que s’appliquent en France des décisions prises ailleurs, indépendamment de l’avis des citoyens.

                    Soit vous cessez de nous bassiner avec la démocratie, la Constituante et le tirage au sort, et une VIe République... Un peu de cohérence ne nuit pas à la pensée politique.
                    •  
                    Pourquoi c’est la commission européenne qui décide en dernier ressort ?
                    Parce que la majorité des articles des traités convergent vers la Commission européenne.
                    « Analyse nodale des Institutions européennes ».
                    C’est toute la différence entre ce qui écrit sur le papier et la réalité du pouvoir européen.

                    Quant à la BCE, elle est totalement indépendante... de l’avis des citoyens.


                    Voici les directives de la Commission européenne pour la France 2014/2015.
                    Vous pouvez vérifier, c’est exactement la feuille de route que suit le Gouvernement.
                    Que vous critiquez, mais qui fait exactement ce qui se décide au niveau européen que vous soutenez ! Vous allez finir schizophrène à force de faire le grand écart ...

                    Et ces directives sont l’application de la feuille de route du FMI pour la France d’octobre 2012.

                  • Fergus Fergus 3 novembre 2014 20:15

                    @ Fifi.

                    « c’est elle qui négocie TAFTA et TISA. »

                    Oui, mais sur un mandat du Conseil. Et en dernier lieu, les textes devront être validés par ce Conseil et par le parlement européen.

                    Et si les Chefs d’Etat se montrent complaisants, raison de plus pour changer de chefs d’Etat en votant pour des candidats hors système.


                  • lloreen 3 novembre 2014 21:32

                    Je suis confondue par la profondeur de votre réflexion.
                    Veuillez donc m’ indiquer qui est « le peuple », « la France » .
                    Par la même occasion , expliquez-moi également comment on « sort » de quelque chose où l’ on n’ est jamais « entré ».

                    « La démocratie et la souveraineté nationale, c’est une seule et même chose. »

                    La souveraineté est personnelle. Le reste, ce sont des élucubrations.

                    « Il ne peut y avoir démocratie dans une colonie de l’ Empire américain ».

                    L’ Empire n’ est pas américain, il est britannique.
                    Qui plus est, c ’est celui de la finance et son siège est situé à la City de Londres (la Couronne).
                    Quant au fait qu’ il n’ y ait pas de démocratie dans une dictature de la finance mondialiste, je ne vous le fais pas dire...

                    « c’est le peuple, le donneur d’ordre. »
                    Merci de m’ indiquer par ailleurs qui est « le peuple ».
                    Les petits aux yeux verts, les édentés, les BAC+13 sans emploi, tous ceux qui n’ émargent pas à 250.000 euros par mois ?
                    Ou alors ceux qui avaient émargé à 250.000 par mois qui ont eu la malchance de tomber dans les rêts de la justice pour trafics illégaux et se retrouvent derrière les barreaux avec un avocat commis d’ office, les politiciens véreux ayant perdu leur mandat ?
                    Vaste débat...

                    « Et il n’y a de peuple que défini par des frontières. »
                    Vous ne confondriez pas les individus avec des bovins qu ’on parque derrière des clôtures ? Rassurez-moi...

                    Avec de tels postulats l’ ère des ténèbres n ’ est pas près de se dissiper.

                    Quand à mes « théories », figurez-vous que ce n’ en sont pas.Ce sont les faits.Preuves à l’ appui.

                    Si vous souhaitez rester dans l’ ignorance et prisonnier de croyances c ’est votre choix.


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 novembre 2014 22:34

                    Fergus,
                    Et vous pensez que tous les euro-atlantistes qui peuplent l’ Assemblée Nationale et le Sénat vont s’opposer aux Traités Transatlantiques ?


                    L’UPR demande un referendum sur les Traités transatlantiques. Pétition.



                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 novembre 2014 22:37

                    lloren
                    Merci de continuer à relayer les salades mondialistes d’ Attali.
                    Si vous ne savez pas ce qu’est le peuple français, continuez donc à vous occuper de votre carré de patates.


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 novembre 2014 22:39

                    C’est une spécialiste du Droit Constitutionnel qui explique ce qu’est la démocratie, et qu’il n’y a pas de peuple européen.


                  • Fergus Fergus 3 novembre 2014 22:45

                    @ Fifi.

                    C’est une simple question d’évolution : l’état actuel du peuple européen est celui du peuple français il y a 2 ou 3 siècles. Mais les choses évoluent, et le peuple européen s’inscrit autant dans l’histoire du continent que le peuple de France s’est inscrit dans l’histoire de notre pays. 


                  • Didier 4 novembre 2014 13:31

                    FIFI a dit «  une spécialiste du Droit Constitutionnel qui explique ce qu’est la démocratie, et qu’il n’y a pas de peuple européen


                      »Bonjour à tous,
                    Je voudrais ajouter que c’est bien plus que cela il n’y a pas une France, il n’y a pas une Europe, mais des décisions planétaires, intouchables qui établissent le programme d’une éducation sexuelle à partir de l’âge de 4 ans dans toutes les école publiques ? qui a écrit, édité et commercialise les livres d’éducation sexuelle, ce ne sont pas nos élus. Qui commande et choisit les livres ? Qui a dit que les enfants n’appartenaient pas à leurs parents ? ? ?

                    NON, ce n’est pas la France qui commande parce qu’il y a trop peu d’élus qui s’intéressent à la question de protéger nos enfants, de toute façon, les autres auront la possibilité de choisir une école à leur choix. Mais pas nous !

                    NON ce n’est pas l’Europe qui commande, mais une instance planétaire.

                    —> C’est l’OMS qui a établi un tableau détaillé et gère la vie sexuelle de nos enfants : page 38 à 51 du document ci-dessous

                    OMS - Bureau Régional de l’ Europe
                    Nouvelles recommandations européennes sur l’éducation sexuelle : selon les experts, l’éducation sexuelle devrait commencer dès la naissance

                    https://www.sante-sexuelle.ch/wp-content/uploads/2013/11/Standards-OMS_fr.pdf

                    —> c’est l’UNESCO qui a publié : " Principes directeurs internationaux sur l’éducation sexuelle " Une approche factuelle à l’intention des établissements scolaires, des enseignants et des professionnels de l’éducation à la santé. Un document de 132 pages.

                    http://unesdoc.unesco.org/images/0018/001832/183281f.pdf

                    Malgré la décision du Conseil d’Etat, l’éducation sexuelle, continue comme avant. Elle est effectuée sournoisement et à l’insu des parents.

                    Est-ce une démocratie que de faire une éducation sexuelle aux enfants à partir de 4 ans sans avertir les parents, ni du programme, ni du jour, ni de l’heure, et de dissimuler les livres par crainte de scandaliser les parents ?

                    De toute façon, « Les enfants n’appartiennent pas aux parents » selon Laurence Rossignol. (sans doute un lapsus, puisque apparemment elle serait revenue sur ses propos ! Révélateur ou pas ? that is the question !

                    Mais où est donc notre démocratie exemplaire ?


                  • Fergus Fergus 4 novembre 2014 19:16

                    Bonsoir, Didier.

                    Voilà une sujet controversé qui mériterait sans aucun doute un débat à part entière. Merci pour votre commentaire et pour vos liens. Bien que n’ayant pas le temps ici de développer mon opinion, sachez que je ne partage pas votre vision, notamment sur la mise en place de programmes éducatifs à l’insu des parents et sur le danger moral que cela peut représenter pour les enfants.


                  • franc tireur 2 novembre 2014 22:30

                    il a laisse passer sa chance,il a pris une fois ses electeurs pour des pigeons, pas deux .

                    quand on est élu sur une ligne patriote et droitière on fait pas l ouverture a gauche .
                    son discours est totalement démonétisé
                     

                    • Fergus Fergus 3 novembre 2014 10:07

                      Bonjour, Franc-Tireur.

                      L’un des problèmes de Sarkozy est qu’il n’a pas de ligne politique, mais agit en fonction de ce qu’il croit son intérêt personnel du moment.

                      Pour ce qui est de « l’ouverture à gauche", cela n’avait pas de nécessité politique, mais répondait à mes yeux à un double objectif très lié au caractère de Sarkozy : 1) humilier le camp vaincu en attirant quelques personnalités avant de les humilier eux-mêmes de manière constante dans leur ministère ; 2) faire bouillir les caciques de son propre camp en affirmant sa toute-puissance.

                      Foncièrement, cette attitude est assez conforme à son profil de psychopathe. (cf. Qui suis-je ?)


                    • fatizo fatizo 2 novembre 2014 22:52

                      Bonsoir Fergus ;

                      Détester Sarkozy est un devoir lorsqu’on est un français digne de ce nom.

                      • Garance 3 novembre 2014 09:34
                        @ Fatizo ( électeur hollandais) )

                        Un peu comme pisser sur la gueule à Hollande ( si on le peux )

                      • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 3 novembre 2014 09:58


                        NOUS FERONS BIENTOT PIRE QUE L’ITALIE L’ ESPAGNE LA TUNISIE LA COLOMBIE ET LE

                        BRESIL !!!!!!!!!!!! a cause de la médiocrité et la corruption de nos élus nationaux et

                        régionaux !!!!!!!!!!!!!!!


                      • Fergus Fergus 3 novembre 2014 10:19

                        Bonjour, Fatizo.

                        Je dirais plutôt que c’est l’empêcher de revenir aux affaires qui est un devoir. Pour ce qui est de la détestation, chacun réagit en fonction de sa sensibilité. Mais il faut reconnaître que ce personnage fait tout pour se faire haïr.


                      • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 3 novembre 2014 19:02


                        BIEN DIT ET BIEN ECRIT FATIZO !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                      • Allexandre 9 novembre 2014 11:54

                        Ca c’est de la littérature et du raisonnement !!! Toujours aussi perspicace


                      • wesson wesson 2 novembre 2014 23:40

                        Bonsoir Fergus, 

                        Sur le fond je ne dirais rien, mais sur la forme il semblerait que vous soyez également affligé d’un tropisme anti-Sarkozy de fort bon aloi.

                        Et en matière de tropisme, vous conviendrez que j’en parle en connaissance de cause.


                        Sinon j’ai vu votre article par Google News qui vous référence dans son édition francophone. Je ne sais si il convient de se réjouir d’être un cible de choix pour robot agrégateur, ou de s’en désoler.

                        • Fergus Fergus 3 novembre 2014 10:23

                          @ Wesson.

                          Je ne sais pas si l’on peut parler de « tropisme » anti-Sarkozy dans la mesure où, sur ce sujet comme sur de nombreux autres, je n’appartiens à aucun courant militant.

                          Quant à la référence sur Google News, vous me l’apprenez. Personnellement, je n’en tire aucune leçon.

                          Bonne journée.


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 novembre 2014 20:00

                          Fergus,
                          N’appartenir à aucun courant quand on défend la Construction européenne, cela s’appelle être européiste. Vous êtes européiste, exactement comme Sarkozy et tous les autres.


                        • Fergus Fergus 3 novembre 2014 20:25

                          @ Fifi.

                          Je ne suis pas « européiste », mais résolument européen. Et pas du tout avec les mêmes motivations que Sarkozy.


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 novembre 2014 22:43

                          Fergus,
                          Tous les européistes ne sont pas attachés au Titanic pour les mêmes raisons, mais le résultat est le même, vous refusez d’en sortir !


                        • Fergus Fergus 3 novembre 2014 22:48

                          @ Figfi.

                          Ne vous inquiétez pas pour moi, je coulerai avec lui, mais avec la fierté d’en être.


                        • NEPNI NEPNI 3 novembre 2014 03:39

                          Je trouve qu’on parle très peu de l’essentiel et qu’on fait du blabla qui détourne du nez au milieu du visage. Sarkozy, est celui qui s’est assis sur l’expression démocratique, qui a écrasé la volonté populaire du referendum de 2005 !!!

                          Comment peut-on avoir un gramme de confiance pour un dirigeant qui à fait changer la constitution pour trahir la volonté exprimée du peuple ? Il a tout prouvé dans ce domaine.

                          C’est un acteur majeur du traité de Lisbonne qui avait été rejeté explicitement pas les urnes, que dire de plus. Il a fait ses preuves en terme de forfaitures.


                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 novembre 2014 09:30

                            Sarkozy n’a pas fait sa forfaiture tout seul, n’essayez pas de passer sous silence le rôle du PS dans cette affaire et regardez bien la liste des Députés et Sénateurs qui ont voté pour.


                            Les Traités européens qui transfèrent la souveraineté à des pouvoirs étrangers sont anticonstitutionnels. Pour ne pas avoir à rendre des comptes aux citoyens, Sarkozy a modifié auparavant la Constitution en supprimant le crime de Haute trahison.
                            « Où est passé la haute trahison ? » 

                            NB : le PS ne l’a pas rétablie.


                          • Fergus Fergus 3 novembre 2014 10:28

                            Bonjour, Nepni.

                            Vous avez mille fois raison de rappeler ce scandaleux déni de démocratie. A noter que la responsabilité de Sarkozy dans cette affaire est partagée par les élus qui lui emboîté le pas pour faire un bras d’honneur au peuple français.

                            Sarkozy est sans doute le pire menteur et manipulateur de la Ve République.


                          • Blé 3 novembre 2014 05:30

                            Le « Petit » semble ignorer que beaucoup de ses amis, de ses soutiens, de ses proches ont une ribambelle de casseroles aux fesses sans compter la batterie de cuisine qu’il traîne lui même.

                            Il a mis à mal l’U M P et il a laissé une sacré note au niveau de la dette qui est assez conséquente.

                            Comme un puissant de l’ancien régime, il peut se représenter sans problème, il se moque de la volonté du peuple, il vit sur la même planète que les français(les travailleurs) mais pas dans le même monde.

                            Il a cependant avec lui les propriétaires des média dominants (donc les journaleux qui doivent faire bouillir leur marmite), il peut donc faire sa propagande à l’aise. La finance a plus d’intérêt à faire élire un type comme le « Petit » qu’un honnête homme. La démocratie est de très basse intensité depuis quelques années et rien ni personne semble vouloir se pencher sur cet aspect du fonctionnement politique de notre pays.

                            En face de lui, on a un pépère qui fait tout pour séduire la droite mais après deux ans et demi de pouvoir, de bons et loyaux services envers les possédants, il n’a toujours pas compris que pour la droite et l’extrême droite ainsi que l’U D I, son élection n’est toujours pas reconnu comme telle. Il est traité par les partis de droite et les média dominants comme un intrus malgré le fait qu’il gouverne d’une façon la plus droitière qui soit. Les riches s’enrichissent et les pauvres s’appauvrissent.

                            Qu’a t-il a offrir à la jeunesse de ce pays ? (les 18 30 ans). Rembourser une « Dette » qui ne leur appartient pas. Je doute que cette jeunesse (les parents et grands parents) soit prête à élire un type comme lui.


                            • Fergus Fergus 3 novembre 2014 10:34

                              Bonjour, Blé.

                              « Le « Petit » semble ignorer que beaucoup de ses amis, de ses soutiens, de ses proches ont une ribambelle de casseroles aux fesses sans compter la batterie de cuisine qu’il traîne lui même. »

                              Vous avez raison : la quasi totalité des mais politiques de Sarkozy ont été condamnés, ou sont mis en examen ou en passe de l’être dans différentes affaires. Ce spectaculaire constat montre bien que l’on est avec Sarkozy dans un système de nature mafieuse.

                              Quant à Hollande, il reste en effet illégitime aux yeux de nombreux oligarques et politiques UMP qui considèrent le pouvoir en France comme une propriété exclusive de la droite.


                            • gruni gruni 3 novembre 2014 07:20

                              Bonjour Fergus


                              Il n’y aura pas malheureusement une bonne surprise à l’élection de la présidence de l’UMP. Sarkozy gagnera, moins bien que prévu par lui et ses amis, mais une victoire quand même. Et la fameuse « machine de guerre à gagner les élections » UMP, sera entre ses mains. A se demander quelle est la motivation des adhérents pour voter pour un tel personnage. Là franchement, je ne comprends pas. Sarkozy est encore pire que Copé, c’est à désespérer.

                              • Fergus Fergus 3 novembre 2014 10:40

                                Bonjour, Gruni.

                                Pas de surprise à attendre en effet le 29 novembre. Cela dit, il est intéressant de constater que les mais de Sarkozy ont revu le score espéré à la baisse.

                                Très franchement, moi non plus, je ne comprends rien aux militants UMP dont l’intérêt, en vue d’une présidentielle gagnable par n’importe quel clampin de droite, était de virer définitivement Sarkozy pour choisir un autre champion plus propre sur lui et moins clivant. En laissant la bride sur le cou de cet agité mégalomane, il risquent même de subir un cruel échec en 2017, soit parce que Sarkozy aura plongé sur le plan judiciaire, soit parce qu’il ne sera pas capable de réaliser un score décisif face à Le Pen.


                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 novembre 2014 20:11

                                Fergus,
                                Depuis 40 ans, vous n’avez pas compris que 80% des Français ne veulent pas du FN à la tête de l’Etat ? Ils sont prêts à voter pour n’importe quelle chèvre, plutôt que voir le FN arriver à l’ Elysée.
                                C’est une des raison pour lesquelles Mitterrand a propulsé le FN dans les médias et la vie politique, et que les médias lui ouvrent leurs antennes matin, midi et soir.


                                Pour que cela fonctionne, il faut à la fois que le FN apparaisse comme un « Parti normal » pour justifier qu’il passe constamment dans les médias.
                                Bien qu’il ait au moins 14 versions sur l’ UE et l’euro, aucun journaliste ne lui en tient rigueur...

                                Il faut aussi qu’il serve d’épouvantail, et qu’il fasse régulièrement « des dérapages viennois » qui ulcèrent les Français, mais qui assurent au PS et à l’ UMP d’être réélus à coup sûr.
                                Exemple du dernier dérapage : Jean Marie le Pen vient de soutenir Zemmour et de réhabiliter Pétain.

                                « Le FN ferait élire n’importe quelle chèvre »

                              • Fergus Fergus 3 novembre 2014 20:28

                                @ Fifi.

                                Je ne crois pas moi-même à une victoire du FN, mais à un très bon score face à Sarkozy tant le rejet de celui-ci est grand. N’importe quel autre candidat estampillé UMP l’emporterait sans aucun doute plus largement.


                              • zygzornifle zygzornifle 3 novembre 2014 07:41

                                Sarkozy amenait sa clientèle fortunée ouvrir des comptes en Suisse pour échapper au fisc, peut être as t’il amené Cahuzac à l’époque ? http://rue89.nouvelobs.com/2009/04/02/quand-sarkozy-lavocat-ne-meprisait-pas-les-paradis-fiscaux


                                • Fergus Fergus 3 novembre 2014 10:40

                                  Bonjour, Zygzornifle.

                                  Merci pour ce lien.


                                • Diogène diogène 3 novembre 2014 08:20

                                  Bonjour Fergus


                                  Même Steevy ne soutient plus ce petit homme agité qui occupe bien trop de place. Steevy a déclaré à Ouest-France :

                                  « Aujourd’hui, je ne peux plus être du côté de quelqu’un en faveur du gaz de schiste -qui pollue nos sols à jamais- et qui reste flou sur le mariage gay », « deux sujets qui peuvent me mettre très en colère ».

                                  Les rats quittent le navire…


                                  • Fergus Fergus 3 novembre 2014 10:42

                                    Bonjour, Diogène.

                                    La désertion de Steevy risque de n’être pas suffisante. Cela dit, elle est peut-être en effet emblématique du regard des people.


                                  • dithercarmar dithercarmar 3 novembre 2014 08:40

                                    Le vote, réellement à quoi sert-il ? Valeur, patrie, démocratie, république, devoir, droit ?
                                    Et vivre.


                                    • Fergus Fergus 3 novembre 2014 12:48

                                      Bonjour, Dithercarmar

                                      Il sert en théorie à ne pas laisser une élite autoproclamée décider de tout pour chacun d’entre nous. A condition que les citoyens usent de ce droit avec discernement, ce qui n’est pas toujours le cas.


                                    • dithercarmar dithercarmar 4 novembre 2014 13:25

                                      Le bonjour à vous, Fergus.
                                      Nous avons trés bien assimilé les principes du vote, mais ceux de la démocratie « à la française » non participative posent un problème : il est vrai qu’il y a le mot république devant celui de démocratie.
                                      Le message que nous avons diffusé reflète simplement notre avis sur la question, à savoir qu’au stade où nous en sommes, le vote ne sert plus à rien, au contraire, il fait plus de mal que de bien.
                                      Plus profondément, la délégation du « pouvoir » d’agir ou de prendre des décisions sans le « peuple » par le vote est une aberration conceptuelle.
                                      Le principe d’un « gouvernement » est : je pense pour vous.
                                      Sa justification : au mieux de vos intérets.

                                      Plus profondément encore, le principe de majorité laisse obligatoirement de côté les intérets de beaucoup qui n’ont pas forcément envie de coolitude.


                                    • Fergus Fergus 4 novembre 2014 19:11

                                      Bonsoir, Dithercarmar.

                                      Certes, mais il n’existe pas d’alternative sérieuse au vote et à la désignation de représentants. Mais vous avez raison de souligner que le pouvoir de décision est de ce fait confisqué. C’est pourquoi il me semble nécessaire que soient mis sur pied, comme cela commence à se pratiquer dans le nord de l’Europe sur le plan local, des jurys de citoyens tirés au sort - à l’image de ce que préconisait Ségolène Royal -, à charge pour ces jurys d’entendre chaque année les élus répondre de leurs actes, les débats donnant lieu à publication dans les médias afin que tous les citoyens puissent être informés.


                                    • dithercarmar dithercarmar 4 novembre 2014 21:16

                                      Re bonsoir Fergus,

                                      Il existe peut-être une alternative : l’expérience de Marinaleda, en Espagne, que vous connaissez ?
                                      Nous n’en faisons pas l’apologie, mais cela se rapproche de notre point de vue.
                                      Nous pourrions en reparler plus tard ?
                                      Merci à vous.

                                       lien video sur le sujet : www.youtube.com/watch ?v=r8JcmhbasRw
                                       www.youtube.com/watch ?v=UkLbnLpHl-8


                                    • lloreen 3 novembre 2014 08:41

                                      D’ autres pays enregistrés auprès de la SEC américaine :

                                      Hongrie

                                      HUNGARY CIK# : 0000889414 (see all company filings)

                                      SIC : 8888 - FOREIGN GOVERNMENTS
                                      State location : NY | State of Inc. : K5 | Fiscal Year End : 1231
                                      formerly : REPUBLIC OF HUNGARY (filings through 2011-11-25)
                                      (Assistant Director Office : 99)


                                      Grèce

                                      HELLENIC REPUBLIC CIK# : 0000931106 (see all company filings)

                                      SIC : 8888 - FOREIGN GOVERNMENTS
                                      State location : NY | Fiscal Year End : 1231
                                      (Assistant Director Office : 99)

                                      Israël
                                      ISRAEL STATE OF CIK# : 0000052749 (see all company filings)

                                      SIC : 8888 - FOREIGN GOVERNMENTS


                                      State location : NY | Fiscal Year End : 0331
                                      (Assistant Director Office : 99)

                                      Et la liste est longue.
                                      Il s ’ensuite que tous ces entreprises gouvernementales sont directement sous le contrôle de la FED, qui est elle même une entité dépendante de la Couronne (City de Londres).

                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 novembre 2014 09:52

                                        lloren,

                                        Cela n’a pas empêché la minuscule Islande de mettre ses banquiers en prison...


                                      • oncle archibald 3 novembre 2014 10:48

                                        Arrêtez de présenter l’Islande comme un exemple. Il y a au moins deux excellentes raisons à cela. La première c’est une question d’échelle : ce mini-pays est peuplé comme la ville de Toulouse. La seconde c’est que les Islandais se sont crus malins de se dispenser d’impôts en trouvant plus intelligent de surfer sur les profits financiers pour boucler le budget de « l’état » si j’ose appeler « état » une terre aussi minuscule (mais il y a des précédents, l’Andorre, San Marin, Monaco, etc etc ..). Malins oui .. jusqu’à ce que les banques se cassent la gueule ! On joue avec le feu ? Il arrive que ce soit douloureux ! Et maintenant on gesticule, on matamore, mais « on » est bel et bien coincé sauf à vivre en autarcie et en bouffant de la morue matin et soir ! 


                                      • Fergus Fergus 3 novembre 2014 12:53

                                        @ Oncle Archibald.

                                        Bravo ! Moi aussi cette référence récurrente à l’Islande me hérisse le poil, et pour les mêmes raisons, à commencer par l’irresponsabilité des Islandais qui les a conduits à la situation désastreuse qu’ils ont connue.

                                        Seule différence entre nous : je compare la population islandaise à celle de l’agglomération nantaise. Cela pour dire qu’on ne peut effectivement pas comparer ce qui se passe dans un pays de plusieurs dizaines de millions d’habitants avec ce qui se passe dans une communauté urbaine de taille limitée. Cela n’a aucun sens.


                                      • lloreen 3 novembre 2014 13:51

                                        J’ espère que vous avez au moins compris pourquoi.


                                      • Jelena XCII 3 novembre 2014 17:36

                                        L’Islande, ce pays microscopique ne comptant que 300.000 habitants est devenu le champion du monde d’anti-dépresseurs, comme quoi tout ne va pas si bien.... 


                                      • Fergus Fergus 3 novembre 2014 18:00

                                        Bonjour, Jelena.

                                        Il faut dire que, si l’on excepte la beauté austère des sites, ce pays distille pour ses habitants un ennui mortel.


                                      • Fergus Fergus 3 novembre 2014 18:53

                                        Bonjour, Gauche Normale.

                                        Oui, à cette différence près que la communauté internationale ne laissera jamais agir des états de la taille de la France comme un état aussi minuscule que l’Islande


                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 novembre 2014 19:15

                                        Fergus,
                                        Ah bon ? Ils ont empêché la Russie et les BRICS de créer une Banque concurrente à la Banque mondiale ?


                                      • Fergus Fergus 3 novembre 2014 19:40

                                        @ Fifi.

                                        Vous mélangez tout : la Russie et les BRICS ont des intérêts en concurrence avec ceux de l’UE, et la France dans cette entité européenne est parfaitement intégrée au système en place, qu’on l’apprécie ou non.


                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 novembre 2014 20:45

                                        oncle archibald,
                                        L’argument de la taille sert à tout justifier, y compris de rester dans l’ UE :
                                        « La France est trop petite pour se débrouiller toute seule, elle a besoin de l’ Europe ! » Mon oeil !
                                        Les fondamentaux de l’économie étaient bien meilleurs avant Maastritch qui a introduit l’UE et l’euro.


                                        Il n’y a aucun rapport entre la taille d’un pays et son niveau de vie. Démonstration avec la Suisse.

                                        L’élément fondamental n’est pas la taille, mais son indépendance, sa conception de la souveraineté et de ses rapports avec les autres Etats. Les pays des BRICS sont gros, mais ce n’est pas leur taille qui a été déterminante dans la création d’une Banque concurrente de la Banque mondiale.
                                        Ils auraient pu être gros et rester dans la situation antérieure....

                                        Ils ont décidé que la politique coloniale et militaire des USA, devenait insupportable à de nombreux pays du monde et que ça suffisait comme ça !

                                        Lisez ce que disent les Chinois : « La naissance d’un monde désaméricanisé »

                                        Ou ce que dit Poutine depuis 2007 et son discours de Munich : « A Washington, Poutine les rend fous ! »
                                        « Le Nouvel Ordre mondial conçu par Washington n’a aucun avenir.
                                        Ce qui compte, c’est le principe consacré de la souveraineté des Etats, non alignement (sur les USA),
                                        non confrontation, et non ingérence dans les affaires des autres Nations ».

                                        Il vient d’en ajouter une couche bien épaisse, avec son discours à Sotchi.


                                        Et ne venez pas me parler de la Crimée, elle est russe, comme étaient françaises l’ Alsace et la Lorraine.

                                      • lloreen 3 novembre 2014 22:51

                                        "

                                        Restons sérieux. Tout dépende des atouts : 
                                        Prenez une petite île indépendante, touristique, installez y des casinos, hôtels de grand luxe, des banques peu scrupuleuses accueillant tous les milliards des tricheurs du fisc, des pavillons de complaisance......et vous avez là un paradis richissime."

                                        Si c’ est cela votre conception du paradis...



                                      • lloreen 3 novembre 2014 08:57

                                        Peu importe l’ identité des marionnettes en place, ceux qui gouvernent réellement sont ceux qui contrôlent la monnaie.

                                        D’ ailleurs, Mayer Amschel (alias Rothschild) l’ a bien précisé lui-même et on a le résultat sous les yeux.

                                        « Donnez-moi le pouvoir de créer la monnaie et peu m’ importent ceux qui font les lois ».

                                         Pompidou,l’ ex directeur de la banque Rothschild, a permis à tous les chefs d’ entreprises gouvernementales depuis 1973 servir directement les intérêts de la haute finance mondiale.
                                        Et ce n’ est pas Macron qui fera le contraire...


                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 novembre 2014 09:58

                                          lloren
                                          Vos discours d’impuissance ne rendent service à personne.
                                          Ce faisant, vous enfoncez la tête des gens sous l’eau.


                                          Ce que les lois de dérégulation ont fait, d’autres lois peuvent les défaire.
                                          Si ce n’était pas le cas, les USA ne chercheraient pas à détruire les Etats Nations.

                                          Les USA sont sur le déclin, ce n’est pas le moment de tenir des discours d’impuissance.
                                          Vous jouez la carte de Pétain, pendant que les BRICS créent une Banque concurrente de la Banque mondiale. Faites un peu de géopolitique au lieu de rester au ras des pâquerettes...

                                          • lsga lsga 3 novembre 2014 13:36

                                            Alors, ce ne sont pas les USA qui cherchent à détruire les États Nation, c’est le Capitalisme qui détruit NÉCESSAIREMENT les États Nations car sans expansion des marchés, il sombre dans des crises extrêmement violente. 


                                          • lloreen 3 novembre 2014 13:59

                                            Vous ne comprenez rien à rien.
                                            Si vous estimez qu’ être souverain et libre est un discours d’ impuissance, grand bien vous fasse.

                                            Peu importe de sortir d’ où vous voulez (votre spécialité est la sortie de l’ UE...) tant que vous utilisez la monnaie des parasites qui ont le grappin sur les entreprises gouvernementales vous pouvez même aller sur la lune, vous resterez DEPENDANTS.
                                            Ces entreprises gouvernementales USURPENT les prérogatives des états, ce qui signifie tout simplement que tout salarié que vous êtes, vous financez les banquiers et leur système et non pas votre nation.
                                            Mais apparemment cela vous dépasse.


                                          • lsga lsga 3 novembre 2014 18:17

                                            N’oublions pas que les Banques ne sont rien d’autre qu’un État privatisé. 


                                          • Fergus Fergus 3 novembre 2014 18:50

                                            Bonjour, Isga.

                                            Les banques sont une puissance considérable au service d’une minorité d’actionnaires, mais en aucun cas un Etat qui, lui, doit gérer les peuples sur tous les plans. Cet amalgame ne peut qu’engendrer la confusion.


                                          • lsga lsga 3 novembre 2014 21:08

                                            Le Capitalisme balance toujours entre deux états possibles, correspondants à deux structures bureaucratiques :


                                            1. le Capitalisme d’État, dans lequel une bureaucratie publique gère l’ensemble de la vie économique. C’est par exemple, le conseil suprême de l’économie nationale de Staline.

                                            2. le Capitalisme de Libre Marché, dans lequel une bureaucratie privée gère l’ensemble de la vie économique. C’est par exemple la FED, qui est un conglomérat d’entreprises privées, que tout le monde d’ailleurs confond avec une Banque Centrale Étatique. 

                                            Le passage de l’un à l’autre est presque indolore pour les oligarchies. Certes, les têtes des puissants tombent parfois, mais l’essentielle de la bureaucratie elle reste en place. Les hauts fonctionnaires travaillent pour l’État, ou pour les banques : car c’est fondamentalement le même métier. 

                                            Quel est donc ce métier de bureaucrates ?

                                            Il consiste à répondre aux questions :





                                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 novembre 2014 21:10

                                            lloren
                                            Ce ne sont pas les échanges commerciaux qui intéressent les banques, c’est peanuts !


                                            Ce sont les intérêts des emprunts, la spéculation sur tout et n’importe quoi, y compris la nourriture, et les titrisations sur n’importe quoi, y compris les dettes pourries.

                                            Si vous croyez qu’en mangeant de pissenlits, vous les dérangez, regardez ce graphique.

                                            « Les enjeux de la création de la monnaie » site « banc public »

                                            « Comment lutter contre les fonds vautours ? Les Etats doivent poser des actes souverains »

                                          • lloreen 3 novembre 2014 22:08

                                            « Si vous croyez qu’en mangeant de pissenlits, vous les dérangez ».

                                            Je ne me préoccupe pas de les déranger ou de les arranger.Et vous ne m’ apprenez rien sur leur escroquerie systémique.
                                            Par contre, vous qui touchez leur monnaie de singe à la fin de chaque mois en travaillant pour leur vous les engraissez chaque jour davantage.Inutile par conséquent de jouer les pleureuses ...

                                            Ne vous inquiétez pas de mon régime alimentaire, tout va très bien pour moi.


                                          • lsga lsga 4 novembre 2014 09:53

                                            la création monétaire, cad l’inflation, n’est qu’une manière détournée de baisser les salaires (réduire les importations) et d’augmenter la compétitivité (les exportations).


                                            C’est donc cela le grand programme de l’UPR ? Baisser les salaires ?

                                            waoo... viva la revolucion !

                                          • Fergus Fergus 4 novembre 2014 09:59

                                            Bonjour, Isga.

                                            Vous avez raison de souligner ce point important : la création de monnaie, effectivement favorable aux exportations aggrave, par le biais de l’inflation, la précarisation des plus faibles et favorise les emprunteurs immobiliers des classes moyennes et supérieures.


                                          • Gnostic GNOSTIC 3 novembre 2014 09:59

                                            Mais non vous n’y êtes pas du tout !

                                             

                                            D’après GALA, VOICI et CLOSER, Sarko devrait entamer un duo avec Carla

                                             

                                            Le nom de leur duo : Nico et Carla

                                            Nico au piano et carla au micro

                                             

                                            Leur première chanson en duo : Déranger les gens

                                             

                                            Ils viennent de faire un triomphe à Tel Aviv (Paris match)

                                            Ils ont même dérangé les Palestiniens qui sont sortis dans les rues caillasser les flics pour exprimer leur joie

                                             

                                            http://www.youtube.com/watch?v=T7PX3E_-rwk

                                             smiley


                                            • JL JL 3 novembre 2014 10:14

                                              ’’Nico au piano et carla au micro’’ ?

                                              Je dirais plutôt Pimprenelle et Nicolas, au pipeau !

                                               smiley


                                            • Fergus Fergus 3 novembre 2014 10:52

                                              Bonjour, Gnostic.

                                              Comme JL, je verrais plutôt Nicolas au pipeau.

                                              Ne pas oublier un bon amplificateur pour la voix de sa partenaire.


                                            • eric 3 novembre 2014 10:20

                                              Cet article est une insulte au « peuple de gauche ».


                                              Des gens assez naïfs, plein d’une épouvantable bonne volonté et très coupé des réalités. Mais quand même….

                                              Cela a fonctionné une fois. « Il est petit, il a des talonnettes, il est l’ami des riches, et il a été prendre un café avec des potes au Fouquet’s. (dans l’ensemble ces gens ne savent pas ce que c’est : un troquet un peu plus cher que la moyenne ou on va quand on habite Neuilly parce que la bas, il n’y a pas de troquets sympas », mais ils ont bien voulu admettre, les pauvres, que c’était très mal, puisqu’on le leur disait….

                                              De même, ils ont cru que « lui », n’aimait pas les riches, allait faire baisser la courbe du chômage, réformer la fiscalité dans la justice, redresser le productif, révolutionner l’école et marier les tous.

                                              Or, il a du y avoir de l’ordre de quoi ? 4000 mariages de tous ? C’est à dire que, compte tenu du nombre supposé de personnes concernées, de l’effet rattrapage mode et de l’aubaine fiscale, contrairement à sa promesse, Hollande n’a pas du tout marié les tous. Sinon symboliquement. Mais qui peut se contenter de symboles.

                                              D’une certaine manière, il a même mieux tenu sa promesse sur le chômage. Sans les ruineux et inutiles emplois sans avenir, c’est vrai qu’il y aurait encore plus de chômage. Il a augmenté considérablement le nombre de gens qui ne peuvent plus physiquement payer leurs impôts, donc diminué le nombre de « riches » (puisque seule la moitié des français payent l’IR et sont donc par construction les plus riches), mais qui ne voit que cela ne fait pas rentrer beaucoup d’argent dans les caisses de l’état ?

                                              Mais le principal impact du quinquennat hollande n’est pas dans son échec à tenir sa promesse à marier les tous. Il est dans sa réussite à mettre ensemble dans la rue et durablement comme jamais, les représentant des 31% de français qui approuvent la manif pour tous.

                                              31% ! Plus que le total gauche aux européennes !

                                              Depuis deux ans, électeurs centristes, UMPistes, FN, arabes religieux, catho de toutes obédiences, familles nombreuses, défilent ensemble et ont le sentiment qu’ils ne sont séparés que par des oppositions techniques ( plus ou moins d’Europe, etc…).

                                              Les électorat catho pratiquant et gaullistes de tradition étaient le plus hermétiques qu’aux idées du Fn (plus que les socialistes ou les communistes par exemple).

                                              C’est cette séparation que Hollande a détruit. Il n’y a pas que le mariage des tous, mais c’est lui qui est le fédérateur initial. Sur bien des sujets quotidiens, il a donné à ces catégories de gens l’idée qu’ils n’étaient pas si éloignés que cela ( rythmes scolaires, roms, fiscalité, etc…)

                                              Or, à gauche, pour ne pas avoir participé à ces plus grandes manifs civile civiques citoyennes durables et dans la multiplicité pluriculturelles diverse, on croit pouvoir encore distinguer un modem d’un UMP et un UMP d’un FN. Et sans doute à juste raison.

                                              La prochaine élection se jouera très à droite de la droite. Jupée, par ailleurs charmant, quand on ne le voit pas dans le privé est déjà hors jeu. Il est le candidat des médias et cela suffira à le tuer.

                                              Bref, cet article prépare le peuple de gauche à choisir Marine le Pen plutôt que Sarkozy au second tour.

                                              C’est là l’insulte. La classe moyenne diplômée a statut de gauche est prête à la rigueur à voter ou a s’abstenir en faveur d’un Sarkozy. Elle voit quand même que tout allait mieux quand il était au pouvoir pendant la plus grande crise depuis 29, et la différence avec hollande maintenant que cela va globalement mieux dans le monde. 
                                              Elle serait même prête à se laisser traiter de facho en votant pour un candidat encore plus à droite. Mais ici, vous l’incitez à voter pour ce que les gauche appellent entre elles, quand elles croient que personne ne les écoutent, avec les « Bac moins 4 » ( hollande lui, dit les sans dents, c’est presque moins méprisant..).

                                              Arbitre de la confrontation à droite aux prochaines présidentielles, l’électorat de gauche ne saurait voter comme des prolos. Il les méprisent bien trop pour cela.









                                              • oncle archibald 3 novembre 2014 10:37

                                                C’est Vert mais juste ! Avec un petit trait d’acide pour relever le gout, merci. Les pauvres adeptes du mage normal premier sont un peu dispersés et désorientés ces jours ci. 


                                              • Fergus Fergus 3 novembre 2014 10:49

                                                Bonjour, Eric.

                                                Merci de vous préoccuper du « peuple de gauche ».

                                                Le problème de Hollande est qu’il conduit grosso modo la même politique que son prédécesseur, les dérives comportementales en moins. 


                                              • oncle archibald 3 novembre 2014 11:30

                                                Oh non Fergus ! Le problème de Hollande est qu’il voudrait finalement conduire la même politique que son prédécesseur tout en traitant les employeurs d’exploiteurs, les grandes entreprises d’infâmes capitalistes, bref en foutant des coups de bâtons sur les mecs dont il a le plus besoin parce que ce sont eux qui font avancer la machine. Désolé, mais la confiance ça ne se décrète pas, ça se mérite ! 


                                                C’est facile de faire plaisir cinq minutes à Melenchon, et il se devait de le faire car sans les voix de l’extreme gauche ce serait Sarkozy à sa place. Il a donc dit merci aux électeurs d’extreme gauche puis il a souhaité faire une politique dont ils ne veulent pas et est revenu vers les entrepreneurs en quémandeur … 

                                                Ca vous étonne que ceux qu’il a traité d’ordures, de voyous, de voleurs, de parasites, n’aient pas envie de lui faire plaisir ? Finalement et depuis toujours le dilemme est économie libre ou économie dirigée. On a vu les résultats de l’économie dirigée en ex URSS .. tout le monde mange la même chose certes, mais il n’y a rien à bouffer pour personne. 

                                                Heuuuu .. quand je dis tout le monde bouffe la même chose, faut pas exagérer quand même .. Il y a quelques dérogations pour les apparatchiks, villas luxueuses au bord de la mer noire, moyens de l’état mis à disposition pour les déplacements, etc etc ... . Finalement c’est pas très différent qu’ici, sauf qu’ici on peut de temps à autre changer d’apparatchiks. Alors ?? Vite une solution miracle. Vous devez bien avoir ça en réserve, sinon demandez à Sarkozy il vous expliquera !

                                              • eric 3 novembre 2014 11:38

                                                Bonjour


                                                Vous persistez dans l’erreur…

                                                Le « comportemental » est un truc privé sans réelle conséquences sur la marche des affaires. Qui se soucie de savoir ou un président passe ses vacances, dans quel bistrot il prend le café avec ses potes, et quelle montre il porte, si il est casant avec ses collaborateurs, et même couvre en toute connaissance de cause des gens malhonnête ( Cahuzac etc…) si il obtient des résultats ? 

                                                Je conçois que vu de la gauche de la gauche, on puisse confondre diminuer le nombre de fonctionnaires et l’augmenter, exonérer les heure sup. ou les taxer à mort, stériliser le marché du logement ou construire des logements en masse. 

                                                Mais en admettant qu’ils aient la même politique quand même, il y a en un qui a obtenu des résultas, l’autre donc l’incompétence nuisible éclate au quotidien.

                                                Et c’est vous ma source ; Les gens comme vous se plaignaient des résultats de la politique de Sarkozy ; Ils se plaignent désormais de l’absence de résultats de la politique Hollande….
                                                Vous accusiez le premier de faire ce que vous ne vouliez pas, le second de ne pas faire ce que vous voulez…

                                                Et, à nouveau, comme vous l’avez tous choisit minutieusement, longuement, démocratiquement, c’est vous et non une personne, qui êtes mis en cause par cet échec absolument tous azimut que vous reconnaissez ici. C’est bien pour cela que l’alternance sera à droite et très à droite. L’enjeux sera de se différencier le plus possible de ce que furent vos choix à vous.

                                                A nouveau, les gens comme vous en particulier, ceux qui ne voient aucune différence entre Sarko et Hollande, sont aussi ceux qui ne voyaient que peu de différence entre Sarko et le Pen. Ils sont les plus susceptibles de se raccrocher au FN ou de s’abstenir et seront donc les arbitres du prochain scrutin. 
                                                Parce que leurs idées sur le monde sont floues et peu discriminantes, ils constituent un électorat errant susceptible de toutes les aventures.

                                                Dire « tout cela, c’est un peu pareil, tout se vaut », c’est renoncer à la politique, c’est à dire faire des choix, et souvent, celui du moindre mal. Votre retrait du politique annoncé ici, « puisqu’on ne m’écoute pas, advienne que pourra », ce n’est quand même pas un comportement très adulte. En gros, vous vous apprêtez à bouder. 

                                                Pour un peu , je vous enverrai le poème de Kipling, tu seras un homme mon fils. Au foot, ce ne sont jamais les spectateurs qui gagnent le match.





                                              • siatom siatom 4 novembre 2014 20:45

                                                 
                                                 @ Fergus

                                                les dérives comportementales en moins.

                                                 Votre billet est un remarquable appel à la détestation qui obtient un franc succès si j’en juge par les commentaires, l’odieux soit loué, on peut s’en donner à« cœur haine ».

                                                Si l’odieux n’existait pas, il faudrait l’inventer:un punchingball ball rêvé. Votre vernis humaniste craquèle un peu mais c’est pour la bonne cause.

                                                Par contre, j’ai beaucoup aimé le commentaire ci-dessus, la dernière phrase est un bijou d’humour. Vous avez raison, il n’est pas efficace mais quel comportement exemplaire.


                                              • ahtupic ahtupic 4 novembre 2014 20:54

                                                Siatom
                                                je vous ai plussé. Mais ca n’étonneras pas Fergus qui, comme nini et zozo ne sauraient quels articles pondre si le nain n’était pas là.


                                              • siatom siatom 4 novembre 2014 21:48

                                                 Merci, il faut bien quelques dissonances dans cet unanimisme humaniste qui ne devrait pas tarder à en appeler à la lapidation en place publique.


                                              • Fergus Fergus 4 novembre 2014 22:42

                                                Bonsoir, Siatom.

                                                Sarkozy est une plaie dont il faudrait se débarrasser, ne serait-ce que pour tenter de redorer un tant soit peu la fonction politique. Et tant qu’on y est, autant se débarrasser également de Hollande dont le quinquennat est presqu’aussi nuisible que celui de son prédécesseur. Cela dit, je ne cherche à clouer personne en place publique, simplement à écarter ceux-là des affaires de l’Etat en espérant que les suivants ne seront pas pires.


                                              • Fergus Fergus 4 novembre 2014 22:48

                                                Bonsoir, Ahtupic.

                                                Je constate que vous ne changez pas et que vous restez dans les outrances. Des articles, j’en ai écrit près de 400 sur des sujets très variés, et ne vous en déplaise, je n’en ai consacré qu’une vingtaine à Sarkozy, soit à peu près 1 sur 20, malgré sa présidence du pays. Par chance, vous n’avez pas parié sur un pourcentage !


                                              • JL JL 3 novembre 2014 10:24

                                                Bonjour Fergus,

                                                ’’ le « sarkozysme » n’est rien d’autre qu’une manière cynique d’exercer un pouvoir hégémonique dont le seul but est de servir les propres intérêts du Parrain et ceux des puissants amis qui l’ont fait Roi.’’

                                                Est-ce que ce n’est pas le système (UE, libéralisme, mondialisation, ...) dans lequel notre pauvre Marianne se débat qui produit ce genre de personnage ?

                                                Il y a des décennies que des voix s’élèvent pour dire que la Vème république présente le danger potentiel de voir arriver à sa tête un tel personnage. Et encore, ça pourrait être pire, suivez mon regard.


                                                • Fergus Fergus 3 novembre 2014 10:46

                                                  Bonjour, JL.

                                                  Je pense qu’il y a une différence entre Sarkozy et les autres : tous sont plus ou moins manipulés par le système capitaliste international, mais notre aventurier y ajoute une dimension personnelle visible, l’intérêt de la France et des Français lui étant totalement étranger.


                                                • JL JL 3 novembre 2014 11:33

                                                  En somme, Sarkozy c’est la peste, les autres le choléra ? Ou les deux ?

                                                  Pas faux.


                                                • volpa volpa 3 novembre 2014 10:50

                                                  Ceux qui ont échappé au cancer du fumeur, s’ils sont guéris, devraient normalement arrêter de fumer.

                                                  Il y a quand même ceux qui continuent.

                                                  Ce sont les suicidaires et ils existent.


                                                  • Fergus Fergus 3 novembre 2014 11:58

                                                    Bonjour, Volpa.

                                                    Une comparaison criante de vérité !


                                                  • ETTORE ETTORE 3 novembre 2014 11:52

                                                    Et dire que le père de ce...... voulait créer...« une Dynastie »

                                                    ben tien ! pourquoi pas remettre la cour de Hongrie sur ses dorures ?

                                                    • Fergus Fergus 3 novembre 2014 12:00

                                                      Bonjour, Ettore.

                                                      Ne surtout pas tenter Sarkozy. L’affaire de l’EPAD, qui’l prétendait faire diriger par son fils à peine sorti du youpala, montre que ce genre de tentation est bien présent à son esprit.


                                                    • oncle archibald 3 novembre 2014 11:54

                                                      Sarkozy est honnête pour 20% des Français et Hollande échoue dans sa gestion du chômage, cible n°1 de son quinquennat, pour 97 % Des Français ….


                                                      Et dire qu’il semble y avoir beaucoup de Français qui rêvent d’une revanche Sarkozy/Hollande pour 2017 !!! Au secours, ils sont devenus fous ! 

                                                      • Fergus Fergus 3 novembre 2014 12:02

                                                        @ Oncle Archibald.

                                                        Repartir avec l’un de de ces deux-là relèverait en effet d’une forme de folie, ou au minimum d’inconscience.


                                                      • oncle archibald 3 novembre 2014 12:10

                                                        Ce serait beaucoup plus raisonnable d’y coller Madame Le Pen ?? Un jour ou l’autre il faudra que ceux qui manipulent l’opinion se rendent compte qu’ils ont juste joué avec le feu et que ça va leur exploser au nez !


                                                      • Fergus Fergus 3 novembre 2014 12:56

                                                        @ Oncle Archibald.

                                                        Une explosion qui pourrait survenir dès 2017 si l’on n’offre comme alternative à Le Pen qu’un Hollande ou un Sarkozy.


                                                      • oncle archibald 3 novembre 2014 12:23

                                                        Esquisse d’une solution : la candidature anonyme au premier tour de l’élection présidentielle. 


                                                        Chaque parti présente son programme sans signe distinctif avec en face de chaque proposition deux colonnes pour l’estimation du coût et l’origine de la collecte fiscale nécessaire pour l’assumer.

                                                        C’est seulement après que les électeurs aient choisi un projet que chaque parti pourrait alors pousser en avant celui qui va se présenter pour assumer l’exécution de ce projet, et que les électeurs choisiraient définitivement par un second vote.

                                                        • Fergus Fergus 3 novembre 2014 13:26

                                                          @ Oncle Archibald.

                                                          Je préfèrerais de très loin que l’on en vienne à un régime parlementaire primo-ministériel avec législatives à la proportionnelle sur le modèle de ce qui se passe en Allemagne, en Italie ou au Royaume-Uni. De loin le système le plus simple et le plus proche des citoyens, même s’il n’est pas exempt de tentations de soumission à un homme (ou une femme) providentiel(le).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès