• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Scandaleux ! Le gouvernement torpille le projet de loi sur l’aide (...)

Scandaleux ! Le gouvernement torpille le projet de loi sur l’aide sociale à l’enfance pour les jeunes arrivant à la majorité

JPEG

Voilà au moins deux décennies que le CNAFAL se bat pour la prise en charge au-delà de leur majorité, des jeunes placés à l’aide sociale à l’enfance, par décision de justice : enfants orphelins, maltraités, délaissés, abandonnés.

Or, en l’état actuel de la législation, à 18 ans révolus, ils sont abandonnés à eux-mêmes.

Déjà blessés, meurtris, fragilisés par leur vécu, ils doivent se débrouiller par eux-mêmes.

Quelques rares départements leur donnent un pécule de 300 € et « débrouille-toi ». Résultat : entre un quart et un tiers des SDF de moins de 30 ans sont issus de l’ASE. Un vrai scandale !

Pourtant le gouvernement prétend lutter contre la précarité et la pauvreté. Il n’a pas hésité à torpiller le projet de loi qui faisait consensus de Brigitte Bourguigon, députée LREM !

Pourtant ce projet de loi n’était qu’un début pour le CNAFAL : améliorer l’autonomie des jeunes jusqu’à l’âge de 21 ans, garantir l’insertion, accompagnement dans ses démarches, mise en place d’un contrat jeune majeur.

Le premier élan était soutenu par de nombreuses associations, dont celles des jeunes issus de l’ASE.

 

Le gouvernement en première lecture, vient de rendre le contrat jeune majeur facultatif ! Autrement dit, rien ne bougera.

Le CNAFAL s’insurge contre cette décision.

Depuis 20 ans, le CNAFAL a réclamé à tous les ministres de la Famille, la prise en charge totale de ces jeunes issus de l’ASE, lorsqu’ils n’ont pu entrer dans la vie professionnelle, et ce, si nécessaire, jusqu’à l’âge de 25 ans.

C’est un devoir de la Nation ! Ne gâchez pas l’avenir de ces jeunes.

« Une nation qui tolère des quartiers de taudis, des égouts à ciel ouvert, des classes surpeuplés et qui ose châtier les jeunes délinquants, me fait penser à cette vieille ivrognesse qui vomissait sur ses gosses, à longueur de semaines et giflait le plus petit, par hasard un dimanche, parce qu’il avait bavé sur son tablier ! »

« Graine de crapule » (1945) de Fernand Deligny, un grand éducateur !

Jean-Marie Bonnemayre,
Président du CNAFAL,

Jean-François Chalot,
Secrétaire général,


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • jymb 10 mai 13:57

    IL y a beaucoup de choses où l’on reste silencieux en se disant que l’on n’est pas concerné. Des allocations familiales sous conditions aux APL sous conditions..on se tait..celà ne concerne que ces s...de familles « aisées » idem pour les tarifs différenciés en crèche et tant d’autres choses, c’est pour les autres...et puis un jour, la boîte de Pandore ayant été bien ouverte, on s’attaque aux pauvres, aux fragiles..il est trop tard pour protester

    Celà est transposable hélas partout. Je ne serais pas étonné le jour où l’on fera payer le stationnement aux vélos et une taxe sur les sentiers de promenade. C’est le principe du « Matin brun » où l’on accepte d’être opprimé et spolié en acceptant pour les autres et en courbant le dos..jusqu’à la catastrophe. 


    • A 18 ans ils devraient être incorporés au service national, avec contrat de trois ans pour suivre une formation et un pécule de fin de service : cela fonctionnait ainsi à l’époque de la conscription. Une preuve de plus que la logique du libéralisme économique, c’est marche ou crève !


      • victormoyal victormoyal 10 mai 16:17

        Bénin : les deux touristes français enlevés ont été libérés, deux militaires français tués pendant l’opération ...Merci Macron !


        • karibo karibo 10 mai 16:29

          Bonjour .

          de quoi vous plaignez vous puisque c’ est pour donner aux migrants , ce que habituellement vous kiffez grave !

          Quand ce Pays ne sera plus que l’ étron de l’ Europe, votre coït sera à son comble ! 

          Un pays de sans dents, de gueux comme ce que vous n’ avez de cesse de souhaiter.Les riches se sont déjà barrés, la classe moyenne et ces nauséabonds propriétaires en train de disparaître, on compte sur vous pour inciter ceux qui n’ auront pas pu se barrer à se convertir et l’ arabe pour tous des la maternelle !!!


          • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 10 mai 17:00

            Si jeunes, ils n’ont guère de chances de s’en sortir. C’est une politique odieuse de nos gouvernants, mais elle existe depuis des années. Je me souviens d’avoir recueilli chez moi deux jeunes filles qui dormaient dans les entrées d’immeubles. C’était dans les toutes premières années de ce siècle. La SPA crée des refuges pour les animaux abandonnés et elle a raison. Quand existera-t-il une association de même envergure pour les jeunes adultes à la rue ?


            • zygzornifle zygzornifle 10 mai 18:17

              Après 18 ans ils deviennent des SDF des RSA .

              9,5 millions de sous le seuil de pauvreté, travailleurs, retraités, sans emploi, malades , handicapés etc, alors qu’est ce que cela peut faire pour ces jeunes arrivant a la majorité , le gouvernement s’en fiche et s’en contrefiche , seul son Europe compte et ensuite ça sera les présidentielles et ainsi de suite ....


              • pallas 10 mai 19:07
                CHALOT

                Bonsoir,

                L’amour, sa ne veut plus rien dire a notre époque.

                Pauvre naïf, ta technique ne te servira a rien, le règne de la violence ne fait que commencer.

                Affronte moi

                Salut


                • taketheeffinbus 10 mai 20:43

                  Je n’ai pas pour coutume d’aborder ma vie personnelle ici, mais je suis un de ces ex-enfants de l’aide sociale à l’enfance, et même, précédemment, de la DDASS, suite au décès de mes parents.
                  Personne ne me devait rien, on aurait tout aussi bien pu me laisser crever, abandonné. Dans la pratique, j’ai été accompagné côté nourriture et argent de poche, un petit peu moralement, et rien sur le reste, parachuté dans une famille d’accueil, maltraité d’un côté, quasi ignoré/dédaigné de l’autre.
                  Je ne crache pas dans la soupe, j’ai survécu, mais je n’ai aucun bagage derrière moi, n’ai guère pu suivre mes aspirations faute d’études, et n’ai même pas l’argent pour me lancer dans mes projets d’autonomie/autosuffisance aujourd’hui à 31 ans, pas plus que je n’ai le permis ni de véhicule (sinon une trottinette électrique).
                  Je me démerde comme je peux de petits boulots peu/pas qualifié & cie, mais le passé a bien un impact, le système social français concernant les enfants, créent de facto d’énormes inégalités, et la majorité d’entre nous n’a pas d’héritage comme porte de sortie miracle non plus.

                  Aujourd’hui je ne pense plus qu’à une chance, trouver un terrain, me construire un petit chez moi en Palettes+terre+paille, produire ma bouffe, m’émanciper de ce système pourri.


                  • ZenZoe ZenZoe 13 mai 12:18

                    @taketheeffinbus
                    Je voudrais juste vous dire, avec un peu de retard, que votre témoignage m’a touchée. Vous n’avez pas eu beaucoup de réponses à votre commentaire qui pourtant est important parce que vous, vous savez de quoi on parle ici. Alors je tiens à vous encourager. Vous n’avez peut-être pas d’héritage, mais vous avez les idées en place, du courage on dirait, et je vous souhaite tout le bien possible. Même sans rien, on peut arriver à se bricoler une vie qui vaut la peine d’être vécue. Bonne chance !


                  • Djam Djam 11 mai 10:55

                    @ l’auteur

                    Et vous voudriez quoi, Chalot ? Que l’on sauve la planète entière, que l’on répare en permanence les dégâts d’un choix économique dévastateur mondialisé qui nous ramène partout au 19ème siècle juste avec un énième « programme social » payé, bien entendu, par l’argent public ??


                    • BA 11 mai 11:48

                      Les images des 60 ans de Carlos Ghosn à Versailles aux frais de Renault-Nissan.


                      La France aujourd’hui, c’est redevenu l’Ancien Régime.


                      La France aujourd’hui, c’est la France des privilèges.


                      La France aujourd’hui, c’est l’aristocratie des élites politiques, des élites médiatiques, des élites patronales.


                      La France aujourd’hui, c’est la France de la nouvelle aristocratie.


                      La vidéo dure 1 minute 05 :


                      https://www.youtube.com/watch?v=y7EA8geD5Xk

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès