• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Séquence électorale : un grand gagnant, un petit gagnant, et de très (...)

Séquence électorale : un grand gagnant, un petit gagnant, et de très nombreux perdants

JPEG

Ouf ! Après les deux tours de la primaire de la droite, les deux tours de la primaire socialo-radicale, les deux tours de la présidentielle et les deux tours des législatives, voici venu le temps des bilans de cette interminable séquence électorale. Et le moins que l’on puisse dire est qu’elle a réservé d’innombrables surprises. Avec, à la clé, des résultats sur lesquels personne n’aurait misé la moindre pièce...

Le 19 novembre 2016, à la veille de la primaire LR-UDI, Sarkozy pensait encore être en mesure d’être désigné par son camp pour reprendre ce qu’il estimait être son bien : la présidentielle de la République, usurpée à ses yeux par Hollande le temps d’un quinquennat. De son côté, conforté par les enquêtes d’opinion qui en faisaient le grand favori de cette consultation interne, Juppé affichait sa sérénité. À l’évidence, c’est lui qui allait sortir vainqueur de de scrutin avant de devenir en mai le prochain chef de l’État : une formalité, eu égard à la décrépitude du parti socialiste. Quant à Fillon, il était bien décidé à jouer sa partition, mais dans un rôle d’outsider sans réelle chance de l’emporter. On a vu le résultat : Sarkozy éliminé dès le 1er tour, c’est Fillon qui a surclassé Juppé le 27 novembre et obtenu de ce fait l’investiture de la droite pour la présidentielle.

Exit Sarkozy, ex-Président de la République ! Exit Juppé, ex-Premier ministre !

Le 21 janvier 2017, à la veille de la primaire PS-PRG, c’est Valls qui tenait la corde après que Hollande eût été empêché de se représenter en raison d’un bilan jugé très négativement par les Français et qui aurait, à n’en pas douter, conduit à un cinglant échec du Président sortant. Son principal adversaire, Montebourg, était quant à lui assuré sur le papier d’une présence au 2e tour face à l’ex-Premier ministre, et bien malin celui qui aurait pu dire lequel possédait les meilleures chances d’investiture dans un parti fracturé par des idéologies contradictoires et des ambitions antagonistes. Or, contre toute attente, c’est un troisième larron, en l’occurrence le falot Hamon, qui est sorti vainqueur de ces deux tours en forme de jeu de dupes.

Exit Hollande, ex-Président de la République  ! Exit Valls, ex-Premier ministre !

Dès lors, c’est « un boulevard » qui s’ouvrait pour Fillon dont le profil rassurant de notaire provincial ancré sur des valeurs catholiques de bon aloi – dont une exemplaire probité en rupture avec les pratiques de Sarkozy – était de nature à rassembler une majorité de Français sur son nom lors de la présidentielle, puis une solide majorité de députés issus des rangs de la droite LR-UDI comme le voulait la tradition d’alternance de la Ve République.

C’était compter sans le Canard enchaîné : le 25 janvier 2017, le volatile satyrique lâchait une bombe contre Fillon en révélant comment le M. Propre des Républicains avait, durant des années, fait prospérer sa PME familiale en salariant à prix d’or sur des fonds publics son épouse Penelope pour un emploi (présumé) fictif d’assistante parlementaire. Deux autres bombes, larguées les 1er et 8 février, étaient venues compléter le tableau nauséabond d’un système d’enrichissement à diverses facettes parfaitement bien rodé et dans lequel étaient impliqués également deux des enfants du couple – Marie et Charles – ainsi que le patron de la Revue des Deux mondes, Ladreit de Lacharrière.

Exit Fillon ? Pas encore, mais ce n’était plus, affirmait-on dans la médiasphère, qu’une question de semaines, voire de jours.

Du moins le croyait-on car l’on voyait mal comment un candidat plombé par d’aussi graves accusations pouvait se maintenir dans la course électorale. Poussé de toutes parts, le candidat LR avait fini par admettre qu’il se retirerait s’il était mis en examen par les magistrats du Parquet national financier. Début mars, Fillon était même au bord du renoncement, et sans doute se fût-il retiré pour éviter un crash sans précédent à son parti s’il n’avait bénéficié du soutien déterminé des ultra-cathos de Sens commun et de l’activisme en coulisse de Sarkozy, bien décidé à savonner jusqu’au bout la planche de Juppé, le plan B de LR. C’est ainsi que lors du rassemblement du Trocadéro le 5 mars 2017, organisé par les caciques de Sens Commun, s’affichèrent ostensiblement à la tribune en soutien de Fillon des proches de l’ex-Président, manifestement plus enclin à favoriser la défaite de son camp avec le Sarthois que la victoire de son ennemi juré bordelais qui eût sapé ce qu’il lui restait d’influence et rejeté ses « amis » hors du jeu politique. 

Le Trocadéro aurait-il pu n’être qu’un baroud d’honneur pour le candidat de LR ? On aurait pu le croire, car le 14 mars 2017 Fillon était de facto mis en examen pour « détournement de fonds public », « complicité et recel de détournement de fonds publics », « complicité et recel d’abus de bien sociaux », et « manquements aux obligations de déclaration à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique ». Des chefs d’accusation auxquels étaient venues s’ajouter le 21 mars de nouvelles mises en examen pour « escroquerie aggravée » et pour « faux et usage de faux  ». Jamais dans l’histoire de la Ve République on n’avait vu un candidat à la présidence affublé par la Justice – sous couvert, cela va de soi, de la présomption d’innocence – d’une telle batterie de casseroles.

Exit Fillon ? Définitivement non.

Reniant sa propre parole et fort du soutien de Sarkozy, le candidat LR avait décidé de se maintenir au lendemain du Trocadéro en provoquant le renoncement définitif de Juppé qui, jusqu’au 5 mars, s’était tenu prêt à revenir dans la course au cas où Fillon aurait jeté l’éponge. Qui plus est, la date limite de dépôt des candidatures pour la présidentielle – le 17 mars – était dépassée : les jeux étaient faits, rien n’allait plus à la table du grand casino politique. Rendez-vous le 23 avril pour le 1er tour de la présidentielle.

L’EXCEPTIONNEL PARCOURS DE MACRON

De son côté, Macron avait parfaitement mené sa barque et d’autant mieux profité de la conjonction d’éléments favorables à ses ambitions qu’il a bénéficié de nombreux soutiens médiatiques. En lançant son mouvement En Marche ! le 6 avril 2016, le ministre des Finances n’imaginait pourtant pas pouvoir se qualifier dès 2017 pour le 2e tour de la présidentielle. À l’évidence son objectif n’était pas là, mais consistait – en vue de 2022 – à préempter le centre orphelin de candidat indépendant, et à capitaliser sur sa candidature – annoncée le 16 novembre – les intentions de vote des nombreux Français en rejet des partis de gouvernement afin de disposer pour l’avenir d’un socle électoral solide. Macron n’était alors qu’un candidat de réserve qui se voyait en successeur de Juppé après l’unique mandat de celui-ci.

En quelques jours, tout ce scénario a été balayé par les électeurs de la primaire LR-UDI qui ont rebattu toutes les cartes en éliminant Juppé et en désignant en Fillon un candidat d’une droite dure qui ouvrait tout grand un espace au centre pour celui qui se revendiquait « ni de droite ni de gauche ». On connait la suite : plus que jamais soutenu par une majorité des médias, porté par une réelle curiosité d’une part croissante de nos compatriotes, et servi par les déboires judiciaires de Fillon, Macron s’est progressivement imposé comme le favori de cette présidentielle encore réputée « imperdable » par les Républicains début janvier 2017. Et cela en faisant taire tous ceux qui, dans une partie de la presse et sur de nombreux blogs et sites citoyens du web, n’ont longtemps vu en lui qu’une « bulle » prête à éclater ou une « baudruche » sur le point d’exploser.

Macron vainqueur de la présidentielle face à Le Pen le 7 mai 2017, encore fallait-il qu’il soit en mesure de gouverner en s’appuyant sur une majorité de parlementaires acquise à sa cause et aux réformes qu’il entendait mettre en œuvre. En nommant la transfuge LR Philippe au poste de Premier ministre le 15 mai, le nouveau Président a fait exploser l’unité des Républicains et jeté les bases d’un très large rassemblement. Pour autant, là encore, de nombreux journalistes et blogueurs ont émis de sérieux doutes sur la capacité du tandem exécutif à obtenir une majorité de députés LREM-Modem, a fortiori absolue, et cela en parfaite méconnaissance de l’histoire de la Ve République au cours de laquelle un Président nouvellement élu a toujours disposé de cette majorité.

Comme l’on pouvait le penser, il n’y a pas eu la moindre difficulté pour Macron et son gouvernement lors des deux tours de scrutin des 11 et 18 juin 2017 : avec 350 élus, les députés LREM et Modem offrent à l’exécutif une majorité absolue très large, malgré un recadrage entre les deux tours né de la crainte d’un pouvoir trop hégémonique. Compte tenu des résultats, l’apport du Modem n’est même plus une nécessité pour le Président et son Premier ministre. Dès lors et compte tenu des déchirements de LR et de la décomposition du PS, la seule réelle opposition à la volonté de réforme libérale de l’exécutif ne pourra venir que de la rue. Encore faudrait-il que les Français soient déterminés à se mobiliser en masse, ce qui est loin d’être acquis. Réponse probablement en septembre au moment où devrait être finalisé le texte de la nouvelle loi Travail.

LES PARTIS A L’HEURE DES BILANS

En termes de bilan, cette longue séquence électorale n’aura fait que deux vainqueurs : Macron et le parti LREM, mais aussi le Modem à un degré moindre. Élu à la présidence de la République, Macron, inconnu des Français il y a encore 3 ans, aura réussi le plus spectaculaire « hold-up » politique de l’époque politique contemporaine, pour reprendre sa propre expression, empruntée au langage sportif lors d’un meeting angevin* tenu le 28 février. Chef d’État à 39 ans, et doté d’une majorité absolue de députés acquis à sa cause, Macron est évidemment le grand vainqueur de cet interminable marathon électoral.

Mais le Modem tire également son épingle du jeu : en rejoignant LREM au sein d’une alliance pour la majorité présidentielle, le parti de Bayrou enraye le processus de disparition qui le menaçait ; avec 42 députés, le Modem pourra même disposer à l’Assemblée Nationale d’un groupe parlementaire et des importants moyens qui vont avec, notamment en termes de temps de parole et d’habilitation à déposer des propositions de loi.

Tous les autres partis sont perdants, exception faite de la France Insoumise qui, avec 17 députés, disposera d’un groupe, ce dont Mélenchon s’est publiquement réjoui. Mais on est loin des perspectives qu’avait pu laisser entrevoir le score du 1er tour de la présidentielle, perspectives qui avaient amené le leader de la FI à rêver d’un premier rôle dans l’opposition assis sur des dizaines d’élus. En réalité, il n’y a ni défaite ni victoire pour la FI, mais une base de développement qui pourrait faire augurer des lendemains prometteurs pour ce parti populaire.

Inutile de s’attarder sur le cas du Parti Socialiste : non seulement le PS aura perdu 90 % de ses élus au terme de 5 années de hollandisme et près des trois-quarts de son financement public, mais il n’a plus ni chef ni ligne politique. A-t-il seulement un avenir ? Ou subira-t-il le sort du Parti communiste, réduit à sa dizaine de députés et quelques bastions locaux de plus en plus rares qu’il tente de conserver au gré d’alliances à géométrie variable selon les scrutins.

Autre parti en crise, le Front National. Et ce ne sont pas ses 8 députés qui éviteront les règlements de compte internes qui marqueront les prochaines semaines. Car le FN est très en deçà de ses objectifs affichés en début d’année, et la déplorable image d’incompétence laissée par Le Pen lors de son débat face à Macron n’est pas pour rien dans cet échec. Pire encore : le parti ne sait plus quelle position adopter sur l’Union Européenne et l’euro. Or, cette clarification sera nécessaire, mais elle risque de créer une fracture entre le clan Philippot et celui de ses adversaires.

Chez Les Républicains l’heure est également à la soupe à la grimace. Malgré un sursaut de leur électorat entre les deux tours des législatives, des dizaines d’élus sont passés à la trappe, et les caisses du parti vont se ressentir douloureusement de la claque infligée par LREM au vieux parti droitier. D’ores et déjà, c’est une dangereuse fracture qui est en germe : D’un côté, les élus Macron-compatibles : sous la houlette de Solère, ils pourraient former leur propre groupe parlementaire avant, probablement, de créer leur propre parti politique. D’un autre côté, les anciens sarkozystes : emmenés par Wauquiez, ils resteraient sur une ligne droitière dure qui, à terme, pourrait devenir compatible avec l’aile modérée du FN. Il risque d’y avoir des réunions tendues au siège de LR dans les prochains jours, et cela d’autant plus que la formation du gouvernement Philippe II pourrait accélérer le processus de schisme. 

En l’état, nul ne peut évidemment dire ce que sera le quinquennat de Macron. Mais une chose est sûre : ce marathon électoral, même s’il a pu paraître interminable, aura été passionnant de bout en bout. Mais il aura également débouché sur une évidence : en l’absence d’une réforme significative de la loi électorale, c’est la démocratie qui sera de plus en plus bafouée. Il est en effet devenu intolérable qu’une formation politique ayant recueilli 15 % des inscrits aux législatives puisse se retrouver avec une confortable majorité absolue alors que des partis dont le candidat a fait quasiment jeu égal lors de la présidentielle avec le Président élu ne bénéficient que d’un groupe modeste pour l’un (La France Insoumise), voire pas de groupe du tout (Front National). Ne pas réformer la loi électorale serait une faute majeure, possiblement vectrice de grands désordres à venir. Macron ferait bien d'y penser très rapidement. 

* « Est-ce que quelqu'un peut penser raisonnablement que, élu Président, il aura une majorité présidentielle uniquement avec son parti  ? Moi je n'y crois pas. Non seulement ce n'est pas possible, mais ce n'est pas souhaitable ! Parce que ce serait un hold-up ! » (lien)


Moyenne des avis sur cet article :  2.1/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

139 réactions à cet article    


  • Graal 20 juin 2017 17:42

    S.Rakotoarison n’aurait pas fait mieux. Bravo !


    • Fergus Fergus 20 juin 2017 20:28

      Bonsoir, Graal

      Ah bon ? Cet article vous a semblé partisan ?


    • Onecinikiou 20 juin 2017 21:52

      @Fergus


      Comme d’innombrables commentateurs et tartuffes (pour les sachants malhonnêtes) vous semblez ne pas vouloir comprendre qu’il ne peut y avoir d’alliance, de rassemblement, entre le Front National et les « Républicains », pour deux raisons majeurs dont chacune se suffit à elle-même pour expliquer cette impossibilité :

      1/ la première de ces raisons est que le Front National est fondamentalement un parti patriote et souverainiste, quand le second est objectivement (depuis la trahison qui suivit l’appel de Cochin) un parti européiste acquis à tous les préceptes néolibéraux, otanesques et mondialistes, 

      2/ la seconde est que le Front National est frappé d’une mise à l’index depuis le début des années 80 (aussi pour la raison précédente) par le surpuissant lobby sioniste international, à travers sa loge maçonnique mondiale - interdite aux non-juifs (souvenons-nous des récriminations lors du bal de Vienne faussement interdit aux juifs...) - le B’nei B’rith.


    • Fergus Fergus 20 juin 2017 22:09

      Bonsoir, Onecinikiou

      Si vous avez été attentif à mes propos, vous aurez noté que je n’ai jamais parlé d’une alliance LR-FN, mais d’un possible rapprochement entre la droite dure et une partie des caciques du FN sur une base qui reste à définir.

      « Patriote », je ne sais pas ce que cela veut dire car il existe des « patriotes » dans tous les partis, l’adhésion à l’idée européenne n’étant en aucun cas incompatible avec les valeurs de la patrie. A toutes fins utiles, je vous informe même que chez moi en Auvergne on nomme « compatriotes » les autres natifs de la région. smiley

      Quant au souverainisme, même au sein du FN beaucoup ne savent plus sur quel pied idéologique danser.

      Je me refuse à commenter le point 2.


    • Graal 20 juin 2017 22:54

      @Fergus
      Pas du tout ! Je vous taquinais un peu. Mais votre article est excellent et suffisamment objectif, de mon point de vue, pour un auteur dont les convictions sont bien affirmées.
      Si je me suis permis cette facétie (qui n’avait rien de méchant), c’est précisément parce que vous êtes, habituellement, excessivement sévère, voire virulent, envers S.Rakotoarison.


    • Onecinikiou 20 juin 2017 23:17

      @Fergus


      Le point numéro 2 est pourtant incontournable pour comprendre et rendre intelligible la dernière séquence historique quant à la politique intérieure (et extérieure) française. Que craignez-vous ? Vous pensez qu’oblitérer sciemment la réalité rend service à vos lecteurs ?

      Ensuite, il est logiquement incohérent de soutenir qu’un patriotisme d’échelon national serait compatible avec une fédéralisation politique, soit une externalisation progressive des centres de décision, d’échelon continental. Non seulement c’est anti-patriotique, mais anti-démocratique puisque il ne peut y avoir de démocratie sans souveraineté, pas plus qu’il ne peut y avoir de souveraineté (populaire et nationale en tout cas) sans peuple ni nation. Or il n’existe de nation et peuple européens que dans les chimères discursives d’idéologues bornés. 

      Je sais bien que votre mentor Mélenchon a cru jadis en l’avènement d’un patriotisme européen. Ce faisant cet homme qui se croit érudit et cultivé n’a, à ce sujet tout le moins, jamais fait que la démonstration de sa bêtise et de son aveuglement idéologique crasses, qui par ailleurs se fracassent chaque jour sur le mur des réalités. 

    • Lugsama Lugsama 21 juin 2017 09:04

      @Onecinikiou

      Surtout que personne ne veux s’allier avec un parti petainiste qui souhaitent ruiner les épargnants français et dirigé par une hystérique.

      Il y a d’un côté un parti pseudo-patriote pour gogo racistes et de l’autre de vrai patriotes.


    • Fergus Fergus 21 juin 2017 09:14

      Bonjour, Graal

      Bien noté.

      Il m’arrive en effet d’être virulent avec Rakotoarison, mais plus sur des questions sociétales que politiques. Sur ce dernier plan, il est figé dans une posture très partisane dont il ne bougera pas.


    • Fergus Fergus 21 juin 2017 09:19

      Bonjour, Onecinikiou

      « votre mentor Mélenchon »

      Je n’ai jamais eu de mentor en quelque domaine que ce soit, et surtout pas en politique. Et si vous voulez mon avis sur Mélenchon, sachez que je le considère comme un mal nécessaire de la France Insoumise car il peut être brillant et rassembleur. Mais il peut également se montrer insupportable - à mes yeux - lorsqu’il se laisse dominer par son ego.


    • Graal 21 juin 2017 09:50

      @Fergus, bonjour
      En tout cas, pour ce qui est de la qualité rédactionnelle et analytique, certains, sur ce site, qui se prétendent même écrivains et/ou journalistes, pourraient très avantageusement prendre exemple sur lui.
      Bonne journée. Je vous laisse vous débattre sur le lobby sioniste !!!


    • Layly Victor Layly Victor 22 juin 2017 09:14

      @Onecinikiou

      Je ne suis pas d’accord. Mélenchon n’est ni bête ni aveugle idéologiquement. C’est un businessman, et comme chez tous les businessmen, la malice fait office de culture, et l’idéologie n’est qu’une façade marketing
      Son business, c’est la destruction des valeurs de la nation, dont le patriotisme, et la destruction de l’économie nationale et de l’industrie. 
      Son créneau prioritaire, c’est la destruction des valeurs de la classe ouvrière et leur effacement au profit de l’idéologie bobo.
      Par une démagogie abjecte, déguisée en égalitarisme, il propose le remplacement des élites (déjà fort peu nombreuses) par un processus de tirage au sort.
      Il a réduit à néant ce qui restait des idéaux du PCF.
      Sa haine féroce de la France n’est plus à démontrer.
      Je ne crois pas que ce soit de la bêtise. Il occupe le créneau que le système lui a confié, l’anesthésie du monde ouvrier. Il faut s’attendre à quelques effets de manche et à un peu de désordre dans les rues en Septembre, pour faire bonne figure.

    • Onecinikiou 22 juin 2017 09:52

      @Layly Victor


      La démagogie du tirage au sort est en effet totale. A quand Mme Michu ministre de l’économie... ?

      Outre qu’il n’y a pas pire culte du chef que chez nos « soumis » au grand timonier. Ultime contradiction de nos démagogues.

    • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 20 juin 2017 17:50

      Merci pour votre article qui montre bien l’obsolescence des vieux partis, la lassitudes des électeurs vis-à-vis des ténors d’opéra aussi sclérosés que l’opéra lui-même et surtout l’efficacité des techniques de marketing politique dont fait partie la « communication » (euphémisme pour propagande et manipulation). L’illusion de démocratie entretenu par les anciens hypnotiseurs disqualifiés est en train de disparaître, et tout le monde, même les électeurs et les élus REM, est en train de comprendre que tout s’achète, comme aux Etats-Unis. Le prochain président français sera peut-être un clone de Trump : depuis 1945, nous avons toujours cinq ans de retard.

      Votre espoir semble se situer dans l’action des salariés en Septembre. J’aimerais partager votre optimisme, mais les derniers développements des luttes syndicales et le rôle joué par la CFDT assombrissent mon horizon.
      Bien sûr, la tension sociale et les injustices provoqueront un séisme de la structure, mais je crains qu’il faille davantage compter sur les Chinois, les Indiens, les Brésiliens et les citoyens d’Afrique du Sud pour que s’opère une redistribution des cartes et disposer d’une donne plus équitable.

      • Cadoudal Cadoudal 20 juin 2017 17:58

        @Jeussey de Sourcesûre
        Concernant les permis de port d’armes accordés aux terroristes, le nouveau chef des bourgeois trouve la situation insatisfaisante...

        http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/06/20/97001-20170620FILWWW00052-philippe-pas-satisfaisant-qu-un-fiche-s-beneficie-d-une-autorisation-d-arme.php

        malgré son assignation à résidence, Adam Dzaziri aurait effectué pas moins de trois voyages en Turquie en l’espace de cinq mois, entre mars et août 2016.
        https://francais.rt.com/france/40007-sejours-turquie-permis-port-arme-fiche-s-terroriste-champs-elysees

        Une commission d’enquête bourgeoise va se pencher sur le problème.


      • robert 20 juin 2017 18:02

        @Cadoudal
        attention, il y a confusion , il ne s’agit pas d’un « port d’arme » quasiment jamais accordé, mais d’acquisition et de detention, ici surement catégorie 4.


      • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 20 juin 2017 18:04

        @Cadoudal

        pourriez-vous aller pisser ailleurs que sur mes chaussures, s’il vous plait ?

      • francesca2 francesca2 20 juin 2017 18:09

        @Jeussey de Sourcesûre


        Ou alors vous pouvez vous ouvrir un blog pour vous tout seul. 

      • Cadoudal Cadoudal 20 juin 2017 19:41

        @Jeussey de Sourcesûre
        Elles ont un truc de spécial vos chaussures ?

        Tannées en peau de Vendéens, semelles en liberté d’expression et dédicacées par Merluchon ?

        Est-ce que moi je vous demande d’aller disserter sur le charme discret de la bourgeoisie et les bienfaits de la bonne conscience consensuelle ailleurs que dans mon pays ?


      • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 20 juin 2017 20:04

        @Cadoudal

        elles sont en peau de chagrin

      • Cadoudal Cadoudal 20 juin 2017 20:25

        @Jeussey de Sourcesûre
        C’est décidément une mauvaise habitude chez les soixanthuitards que d’être mal chaussés :

        Si j’avais des sabots électriques, je pourrais aller à Roscoff, à Marrakech ou à Kerlouan, j’en aurais pas pour longtemps. Avec mes sabots électriques, je n’aurais pas besoin de drogue ni d’alcool, il me suffirait de frapper le sol pour voler au firmament... Gant va botoù-koad dre-dan...

        http://www.kubweb.media/page/documentaire-les-sabots-electriques-soazig-daniellou/


      • Fergus Fergus 20 juin 2017 20:43

        Bonsoir, Jeussey de Sourcesûre

        « Votre espoir semble se situer dans l’action des salariés en Septembre »

        J’aimerais y croire, mais je suis très dubitatif sur les chances d’une mobilisation massive et efficace. D’autant plus que je crois que la CFDT et FO accepteront le deal proposé par le gouvernement moyennant deux ou trois petites carottes pour compenser les effets du gros bâton.


      • Onecinikiou 20 juin 2017 21:57

        @Fergus


        Dur aussi de soulever les masses pour manifester contre un pouvoir pour lequel on a appelé à voter et faire élire (CGT, CFDT, UNSA...) !!

        Pour paraphraser l’adage trotskiste : social-traitre un jour, social-traitre toujours.

      • Cadoudal Cadoudal 20 juin 2017 22:03

        @Onecinikiou
        Certains ont la vocation de la traitrise..

        Faudrait voir aussi au niveau de la génétique si il n’y a pas un tradition familiale dans certaines familles bourgeoises...


      • Layly Victor Layly Victor 22 juin 2017 09:20

        @Jeussey de Sourcesûre
        félicitations, ça, c’est de l’argumentation de premier plan !

        Les bobos sont tous les mêmes. Quand ils n’ont rien à dire, ils sortent le pulvérisateur de moraline.

        Moi, j’essaie de me servir d’arguments. Exemple : Monsieur Cadoudal, je le soutiens car c’est un vrai patriote.

      • leypanou 20 juin 2017 18:23

        En réalité, il n’y a ni défaite ni victoire pour la FI, mais une base de développement qui pourrait faire augurer des lendemains prometteurs pour ce parti populaire.  : je ne crois pas.

        Je crois au contraire que la FI a atteint son maximum, vu le segment politique qu’elle veut occuper. Toutes les petites gens qui sont à la limite financièrement -et susceptibles de voter FI- ne vont pas soutenir un mouvement qui, jouant les humanistes, propose d’« accepter » tout malheureux « climatique ».

        Et le segment humaniste, il y a suffisamment de partis politiques qui l’occupent : le PS, les écologistes.l’UDI, même Macron hypocritement.


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 juin 2017 20:35

          @leypanou
          C’est bien dommage que Mélenchon n’ait pas été élu Président !
          En quelques jours, la BCE aurait fermé le robinet bancaire comme en Grèce, et on aurait été débarrassé de lui, de ses poèmes et de ses discours lénifiants ...


          Mélenchon, à l’Assemblée, va faire ce qu’il sait faire de mieux, vendre des illusions pendant 5 ans à une Gauche divisée et déboussolée, pour sauver son cher rêve européen !

          Soutenir les luttes syndicales sans jamais parler des Traités européens, et de la sortie de l’ UE et de l’euro, aura les mêmes effets qu’au NPA : démobiliser les militants. Car les Mamamouchis européens se fichent bien des manifs, les Grecs en ont fait plus de 20 000, en pure perte ! Ils sont ruinés, et les retraités viennent de voir leurs pensions baissées pour la 12e fois.

          Comme le programme de Macron, c’est le même que celui appliqué en Grèce ...., « la France va subir le même sort que la Grèce ! »

        • Fergus Fergus 20 juin 2017 20:48

          Bonsoir, leypanou

          Tôt ou tard, les partis sont contraints de faire évoluer leur ligne politique s’ils veulent élargir leur électorat. Ce sera forcément le cas de la FI, et notamment - vous avez raison - sur le problème de l’immigration qui pénalise ce parti au profit du FN. Sans renier des principes humanistes auxquels il convient de rester attachés, sans doute faudrait-il avoir une approche un peu plus pragmatique. Mais je reconnais que c’est plus facile à dire qu’à faire.


        • Cadoudal Cadoudal 20 juin 2017 21:29

          @Fergus
          L’électorat de Mélenchon s’élargit de jour en jour, simple question de démographie et d’immigration massive, quel intérêt électoral pour lui de vouloir se rapprocher de la future minorité blanche ?

          Tout les élus FI sont fonctionnaires et viennent de territoires musulmans, rien à gratter pour lui chez les prolos indigènes.

          http://www.fdesouche.com/863803-avec-daniele-obono-les-indigenes-de-la-republique-fait-leur-entree-lassemblee-nationale

          Ceux qui souffrent de la colonisation au jour d’aujourd’hui, ce sont les Européens.
          Nous sommes les seuls, en tant que peuples natifs autochtones, à l’heure actuelle, à être légitimes pour employer le terme d’oppresseurs envers :
          - Les médias, qui sont les oppresseurs des peuples natifs en leur niant toute existence, légitimité territoriale, ou légitimité à transmettre une culture et un savoir.
          - Les groupes de mouvance de gauche, d’extrême gauche et«  »«  »écologistes«  »«  »«  » (un véritable écologistes défend l’idée d’adéquation entre l’espèce et le biotope, ceux qui le nient sont des négationnistes) qui accompagnent notre élimination physique de notre territoire ancestral par le biais de politiques familiales et de submersion migratoire à grande échelle
          - Les groupes politico-religieux, qui se retrouvent tous sous une même bannière : la haine du blanc et sa volonté de l’éliminer de son territoire, tout en conservant ses infrastructures ( ce qui est amusant , puisque c’est en fait une redite de la pensée anti coloniale, qui à mené tous les peuples la réclamant à la misère.)
          Nous sommes sous le joug des oppresseurs.
          Cela peut paraitre excessif, c’est une réalité qu’il faut endosser et faire valoir.


        • Fergus Fergus 20 juin 2017 21:58

          Bonsoir, Cadoudal

          Le fait est que les 17 élus de la FI ne sont pas représentatifs du pays, mais sans doute ni plus ni moins que dans les autres partis, même si les csp n’y sont pas les mêmes.

          Parler d’« oppression » me semble excessif en effet. Non qu’il n’y ait pas des problèmes aigus dans certains bassins exposés tout à la fois à un chômage élevé et à une densité de personnes d’origine étrangère située au delà du seuil de saturation ressenti par les habitants. C’est d’ailleurs pour cela que je me suis toujours refusé à stigmatiser les électeurs du FN qui vivent dans les cités les plus exposées.

          Il est évident qu’ici et là la situation est potentiellement explosive et qu’il n’est plus temps de « faire la part du feu » en abandonnant ces lieux à leur sort, quitte à laisser s’y développer des économies parallèles.


        • Cadoudal Cadoudal 20 juin 2017 22:22

          @Fergus
          Vous soutenez un parti qui soutient le PIR de Bouteldja...

          Vous pensez vraiment que quiconque d’un peu censé puisse accorder le moindre crédit à
           vos propos concernant le sentiment de dépossession des prolos indigènes ?

          Vous avez choisi votre camp, celui de l’envahisseur musulman, celui de Soros et de Moscovici, les raisons de ce choix ne regardent que vous, mais ayez au moins la courtoisie de cesser vos prêches de jésuites...

          On ne peut pas tout le temps et en tout lieu avoir le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière..

          Vous avez fui les territoires musulmans invivables pour vous réfugier en Bretagne, assumer votre choix.

          Vous préférez vivre loin des musulmans, c’est votre droit...

          Alors pourquoi Nom de Dieu devrions nos subir vos prêches sur la défense de l’Imam de Brest et la richesse de l’immigration musulmane ?

          Il serait un bon un jour que vous soyez honnête, essayez, vous verrez, on peut survivre en dehors du troupeau et sans l’assentiment de la masse beuglante.


        • Fergus Fergus 20 juin 2017 22:50

          @ Cadoudal

          Je n’ai jamais soutenu totalement ni un parti ni un candidat, mais une partie plus ou moins importante des idées qu’ils portent.

          « Vous avez fui les territoires musulmans invivables pour vous réfugier en Bretagne, assumer votre choix. »

          C’est reparti dans ce délire récurrent, et c’en est pathétique ! Je n’ai jamais « fui » l’un des lieux où j’ai habité, pas plus Paris pour Morlaix que Morlaix pour Dinan. Et si j’avais voulu vivre « loin des musulmans », j’aurais pu aussi bien opter pour le sud de l’Auvergne d’où je suis originaire ou le bassin d’Arcachon d’où ma femme est originaire, deux endroits peu exposés à l’immigration maghrébine ! Mais il se trouve que j’ai toujours été amoureux de la Bretagne et que, tant ma femme que moi-même y avons une petite partie de nos origines, sans oublier de la famille à Rennes et en pays bigouden.

          Et arrêtez vos âneries diffamatoires avec l’imam de Pontanézen que je n’ai évidemment jamais soutenu, mais au contraire condamné pour ses scandaleux propos.

          S’il y a de nous deux quelqu’un de malhonnête, c’est vous et seulement vous !


        • Cadoudal Cadoudal 20 juin 2017 23:12

          @Fergus
          Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, je ne suis ni membre de l’exécutif ni parlementaire. Je n’ai donc pas plus de pouvoir que vous sur l’évolution des lois
          http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-extraordinaire-diversite-des-179388?debut_forums=100#forum4543014

          Comme Boris Le Lay, me voila dans l’obligation de faire des fiches...

          Les gens se feront leur opinion sur un amoureux de la Bretagne, souhaitant que l’Imam de Brest cesse d’endoctriner les petits Bretons, mais ayant si peu d’imagination qu’il en vient à voter pour le seul parti soutenant ouvertement le PIR de Bouteldja...

          Vous pouvez donc continuer à nous seriner votre douce musique sur l’impuissance des citoyens dans le processus de modification des lois...

          Vous n’avez rien d’un honnête homme, vous n’êtes qu’un hypocrite...

          Moi je suis con, honnête et droit, un vrai Breton fier de l’être qui ne voterait jamais pour les ennemis de la Bretagne et des Bretons...

          « J’appartiens à ma famille, à mon clan, à mon quartier, à ma race, à l’Algérie, à l’islam3.
          […] L’idéologie selon laquelle les couples mixtes, la rencontre entre deux cultures c’est beau, est vraiment pourrie […]
          […] on ne reconnaît pas un juif parce qu’il se déclare juif mais à sa soif de vouloir se fondre dans la blanchité32. »
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Houria_Bouteldja

          Moi je risque 4 ans de prison ferme, moi je risque l’interdiction bancaire, Bouteldja comme l’Imam de Brest sont fonctionnaires d’état payés par mes impôts...

          Tout le reste n’est que littérature et lavage de cerveau..


        • Layly Victor Layly Victor 22 juin 2017 09:39

          @leypanou

          Mélenchon a absorbé les débris du PCF. J’avais prévenu depuis longtemps mes amis communistes, mais ils ont tenu absolument à se précipiter dans la gueule du loup, pour « barrer la route au FN ».
          Il a ajouté à cette boule alimentaire quelques écolos à la dérive, quelques frondeurs en mal de niche parlementaire et recalés à leur examen d’urine pour entrer à En Marche, et tous les européistes insoumis (qui se veulent insoumis au gouvernement de la France mais totalement soumis à celui de Bruxelles).

          Avec l’appui décisif de la presse, tout ceci a créé une dynamique. Mais vous avez raison, il n’ira pas plus loin. Nous sommes dans la phase de digestion. Suivra la phase de défécation.

          Quand vous parlez de Mélenchon humaniste, c’est pour plaisanter, j’espère.
          Je dois vous quitter, car un humaniste est en train de battre une vieille dame sous mes fenêtres.

        • CN46400 CN46400 20 juin 2017 19:25

          « il n’y a ni défaite ni victoire pour la FI, »

           29 députés (avec le PC) après avoir totalisé 19,5% à la présidentielle et perdu plus de la moitié des 7 millions de voix un mois après.... Alors qu’il suffisait de sceller une entente avec le PC pour quintupler (x5) le nombre de députés, quel gâchis. Surtout quand on pense ce que le macronisme triomphant prépare contre les prolos.


          • leypanou 20 juin 2017 20:59

            @CN46400
            Alors qu’il suffisait de sceller une entente avec le PC pour quintupler (x5) le nombre de députés : cela veut dire quoi, qu’il n’y ait pas de candidat de la FI là où un communiste veut/peut être présent ?

            La FI a pu être présente dans de nombreuses circonscriptions malgré la présence de candidat du PCF (la 17è circonscription de Paris par exemple, gagnée finalement de justesse par D Obono) ; le PCF est un parti en voie de déliquescence, sans avenir. Le plus tôt il disparaîtra du paysage politique, le mieux ce sera. Ce que veut le PCF est que là où il a un élu, il garde la circonscription même après plusieurs mandats. Or la roue tourne, et c’est entre autres pour çà que des gens comme JP Brard en Seine St Denis a été battu avant.

            De même, une présence au 2ème tour de candidat FI a été empêchée par la présence de candidat communiste (exemples 93(6è), 76 (4è - 7è), 62 (3è) 94 (9è)).


          • Fergus Fergus 20 juin 2017 21:27

            Bonsoir, CN46400

            Je cois qu’il faut être réaliste, le nombre des députés FI + PCF aurait au mieux pu être doublé dans le meilleur des cas. Le principal problème rencontré a d’ailleurs été la forte chute de la participation des électeurs FI de la présidentielle, et ce phénomène devra être analysé.

            .


          • CN46400 CN46400 21 juin 2017 06:10

            @Fergus
            Pourquoi 3,5 millions de voix « Mélenchon » ont disparu ente le 27 avril et le 11mai, si ce n’est à cause du défaut d’entente PCF-FI ? Mieux, pourquoi la dynamique, qui aurait pu amener d’autres voix, y compris PS, LO, NPA, qui auraient multiplié les présences au 2°tour, y compris en triangulaires, s’est brusquement stoppée ?

             Oui, c’est un vrai gâchis et la polémique n’a pas fini de prospérer sur ce terrain !


          • CN46400 CN46400 21 juin 2017 06:15

            @leypanou

             Vos chiffres, eux même, montrent que la division a été négative, y compris pour FI. Et puis notez que nous êtes incapable de citer un quelconque progrès social, dans ce pays, qui ne doive rien au PCF .


          • babelouest babelouest 21 juin 2017 08:04

            @CN46400
            Certes, certes, mais le PCF de quand ? Ah oui, l’ancien, celui qui a permis Les Jours Heureux, celui qui est mort il y a quelque quarante ans...


          • CN46400 CN46400 21 juin 2017 08:29

            @babelouest

            Le progrès social dépend, en France depuis 1920, de la force du PCF. Quelqu’un, du Medef a même dit qu’on ne faisait pas la même politique avec un PC à 25% qu’à 5%. Le peu de résultats sociaux depuis quelques décennies s’expliquent aussi ainsi, est-on sûr que çà va changer avec FI ? En tout cas avec 100 députés, on avait plus de latitude qu’avec 29...En 2012 le PS était majoritaire, c’est quoi le bilan social en 2017 ?

            Quand à l’existence du PCF, enterré, comme Marx, et souvent avec lui, mainte fois et toujours là. En 39, 20 parlementaires ont brusquement viré leur cutie, les autres étaient en prison ou clandestins, et puis, le PC a refait surface. Le communisme c’est l’obsession des prolos qui cherchent de la sécurité et comme personne, surtout pas la bourgeoisie, ne peut se passer du travail des prolos.... l’avenir du communisme est donc garanti !


          • babelouest babelouest 21 juin 2017 08:45

            @CN46400
            le communisme du PCF ? hou hou hou hou je rigole doucement. Des communistes, oui, il y en a toujours, mais comme le faisait remarquer je ne sais plus qui récemment, ceux-là justement ne sont pas, ou plus, au PCF.


          • Lugsama Lugsama 21 juin 2017 09:33

            @CN46400

            Dit l’admirateur du système ultra-capitaliste esclavagiste chinois..


          • Lugsama Lugsama 21 juin 2017 09:34

            @CN46400

            Avenir garantie dans les poubelles de l’Histoire.


          • CN46400 CN46400 21 juin 2017 09:54

            @babelouest

            Fort en rires OK, mais on attend toujours le premier élément d’une liste des avantages sociaux obtenus, depuis 1920, sans ou contre le PCF...Vous avez bien une pétition des ex contre cette politique non ?


          • CN46400 CN46400 21 juin 2017 10:11

            @Lugsama

            Les poubelles de l’histoire débordent effectivement de gens et de conceptions plus ou moins égoïstes. Mais l’homme étant un animal vivant en société, les meilleures sécurités qu’il ait trouvé pour garantir son lendemain, sont toujours collectives (de « collectivisme » nommé par d’autres « communisme »)...


          • Cadoudal Cadoudal 21 juin 2017 13:59

            @CN46400
            http://www.lemonde.fr/televisions-radio/article/2017/06/20/acculee-par-la-polemique-outre-rhin-arte-diffuse-le-documentaire-les-nouveaux-visages-de-l-antisemitisme_5148201_1655027.html

            Le Politburo, en accord avec la Kommandantur, voulait censurer ce reportage effectuer dans les territoires communisto-salafistes.

            Ils ont ben changé les communistes :

            http://library.flawlesslogic.com/3tsar_fr.htm
            La liste suivante est la liste des membres du Parti Bolchevique et de l’administration soviétique pendant cette période, que Wilson compila sur la base de rapports officiels et de documents originaux


          • Layly Victor Layly Victor 22 juin 2017 09:58

            @babelouest

            J’ai connu le PCF d’il y a quarante ans. C’était le premier parti de France. C’était un parti souverainiste (et pour cause) capable de trouver des points d’entente avec les gaullistes.
            C’était un parti d’élite, favorable à la culture et à la connaissance.
            J’ai bien connu des physiciens et des mathématiciens communistes, qui faisaient parti des meilleurs en France.
            C’était un parti qui défendait une éducation de qualité.

            Cette époque ne reviendra plus jamais, car c’est le monde lui même qui est détruit. C’est quelque chose que Marx lui-même n’avait pas prévu : la victoire totale du système dans la guerre de destruction de la culture des peuples.

            Le PCF actuel, c’est une bande de clodos qui errent à la recherche d’une niche parlementaire, prêts à liquider leurs valeurs anciennes pour un plat de lentilles, dans un monde ténébreux de zombies guidés par les prédicateurs (Macron, Mélenchon).

          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 25 juin 2017 20:09

            @CN46400
            Le PCF d’avant Mitterrand était bien différent, il était anti européen  !!


            Et la CGT avait une analyse très lucide de la construction européenne. Pas comme aujourd’hui, où la CGT est financée par Bruxelles et la Confédération européenne des syndicats !

            Ce qui reste du PCF colle aux basques du PS, ils sont devenus comme les Socialistes : roses dehors et blancs dedans, mais toujours près du beurre !
            C’est consternant, pour tout dire .

          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 juin 2017 20:14

            Une Assemblée Nationale avec 0 Député pour la souveraineté et le Frexit, et 100% de Députés européistes, quelle merveille !!


            Ils vont pouvoir continuer à disserter sur les 36 versions « d’une Autre Europe à la St Glinglin », génial !! Même Macron veut « une Autre Europe » ! Ils vont pouvoir continuer à faire croire que Macron, comme Hollande, décide de tout, alors qu’il ne décide de rien du tout ...
            La pièce de théâtre européiste peut continuer, c’est tout ce qui importe.

            Pourtant, Mélenchon sait très bien qui décide des programmes économiques, il l’a expliqué sur son blog en Avril 2016 :
            « La Loi El Khomri, c’est la faute à l’ Europe ! »

            Lisez attentivement, il dit exactement la même chose qu’ Asselineau !

            Mélenchon en a tiré d’autres conclusions. Le PS est dans les choux, c’est lui qui a repris la rengaine socialiste « d’une Europe sociale à la St Glinglin ! ».


            Tout ce petit monde de Mamamouchis occidentaux vit ses derniers épisodes de prétentions mondialistes, car un monde multipolaire est en train de se mettre en place, et l’Occident n’a pas encore pris la mesure de sa fin prochaine.

            « L’Occident ne mesure pas ce qui se prépare en Eurasie ! »


            • Fergus Fergus 20 juin 2017 21:39

              Bonsoir, Fifi Brind_acier

              « 100% de Députés européistes, quelle merveille ! »

              Eh oui, cela démontre qu’il y a nécessité à réformer le mode de scrutin électoral. Encore que, même avec une proportionnelle intégrale, l’UPR n’aurait pas obtenu le moindre siège, le seuil de prise en compte étant en général de 3 à 5 % des suffrages au niveau national dans les pays qui appliquent cette règle.

              Si vous voulez réellement conquérir des parts de marché, commencez par virer Asselineau du premier plan car c’est manifestement lui qui vous plombe. smiley


            • Pyrathome Pyrathome 20 juin 2017 23:51

              @Fergus
              Voyons Fergus, que peut-on dire de FI qui se prévaut insoumis mais qui ne veut absolument pas sortir d’un diktat supranational imposé par le déni de démocratie de 2005 ?? 

              Le syndrome de Stockholm ? de l’enfumage ? l’attirance pour des parts de marché ?
              Ce n’est pas une histoire de part de marché, c’est une histoire de LIBERTÉ.....
              En quarante, quand de Gaulle a fait son appel, seulement 1 % de gens ont suivi, pendant que les 99% de cons vaincus restants faisaient allégeance à Vichy en pensant que le grand Charles avait un charisme de bigorneau....
              Fergus, c’est grave chez toi de ne pas voir que les élections sont totalement sous contrôle des propriétaires de tous les grands médias et instituts de sondage divers et variés
              Le résultat des élections est totalement conforme au temps d’antenne des 11 candidats en lice, mission accomplie, deux ans de matraquage, de glorification de Jupiter et sa planète Europe, avec une assemblée élue par 13,2 % des inscrits exprimés, 57 % d’abstentions et 7 millions de non inscrits....Ça fait lège, tu sens pas comme une belle arnaque, là ??
              De plus, à peine élu et une belle brochette de gamelles dans son cabinet ?
              Tu vas voir, tout va bien se passer......

            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 juin 2017 06:34

              @Fergus
              C’est votre technique habituelle, botter en touche !
              Je vous parle des 100% de Députés européistes, et vous attaquez Asselineau !

              Demandez-vous plutôt par qui les Grecs vont remplacer votre pantin Tsipras « de la Gauche soit disant radicale »  ?!!


              Et puis, souvenez-vous des paroles de de Gaulle arrivant à Londres :
              « Je n’ai autour de moi qu’une poignée d’aristocrates, quelques Juifs éclairés et les pêcheurs de l’ Ile de Sein ». A l’ UPR, nous sommes à ce jour 28 413 adhérents, ne vous inquiétez pas pour l’ UPR, tout va bien ! Inquiétez-vous plutôt pour les européistes de tous poils, leurs jours sont comptés.


            • babelouest babelouest 21 juin 2017 08:55

              @Fifi Brind_acier
              Je ris, à un souvenir récent. Il y a quelques jours, mon ami Jacques Nikonoff, candidat Pardem à Hénin Beaumont, a rencontré au détour d’un marché Marine Le Pen : il en profité pour lui demander sa position à propos de l’union européenne. Comme on peut s’en douter, elle lui a confirmé qu’elle ne comptait pas, dans son programme, quitter cette entité (qui lui apportait un joli pécule chaque mois).

              L’important est de quitter ce machin TOUT DE SUITE, pour le bien des travailleurs et le retour du Pouvoir du Peuple. Certains appellent cela la souveraineté, peu importe. Et vu le peu de cas que font les actuels possesseurs de ce Pouvoir de la loi et de la légitimité, il est souhaitable d’utiliser des armes similaires, et non de se conformer bourgeoisement à une législation perverse écrite CONTRE le peuple.


            • Fergus Fergus 21 juin 2017 09:32

              Bonjour, Pyrathome

              Un « déni de démocratie » - et c’en était un - qui date de 2008 et qui amène une question : Où étaient les Français lors de la tenue du Congrès voulu par Sarkozy ? Quasiment personne ne s’est battu pour empêcher la ratification du traité de Lisbonne !!!

              Et sur le plan européen, je suis d’accord avec Mélenchon : la solution est dans une UE réformée, pas dans une aventure solitaire vouée à la catastrophe économique, sans compter la résurgence de rivalités potentiellement dangereuses entre nations du continent revenues à leurs intérêts particuliers.


            • Fergus Fergus 21 juin 2017 09:45

              Bonjour, Fifi Brind_acier

              Je vous parle UPR parce que vous n’arrêtez pas de nous seriner que ce parti est le seul qui soit favorable au Frexit. Cela a même été le principal slogan de la présidentielle avec, dans toute la France, des affiches d’« Asselineau, candidat du Frexit » ! 

              Quant à vos 28 413 adhérents revendiqués, désolé de vous le dire, mais ils sont totalement inefficaces. Si l’on enlève les électeurs UPR spontanés, combien de personnes ont-ils convaincus ? 2, 3, 5 ???


            • Legestr glaz Ar zen 21 juin 2017 10:32

              @Fergus

              Puisque c’est la réalité Fergus, pourquoi vous offusquer ? L’UPR est le seul parti à prôner la sortie de l’UE et de L’OTAN. 

              Les raisons de ces sorties Asselineau les explique mais, vous aurez remarqué, que les médias dominants « diabolisent » ces sorties en utilisant des arguments de sidération. 

              Le débat sur la sortie de la France de l’UE est interdit dans l’hexagone. C’est aussi une réalité. Nous nous trouvons dans une dictature du genre Soviétique dans laquelle seule la voix du maître doit être entendue. 

              Vous semblez aimer ce genre de situation. Pourquoi n’y a t-il pas de débat ou de place pour celui ci concernant l’appartenance de la France à l’UE ? C’est mal ? C’est raciste ? C’est homophobe ? C’est antisémite ? Quel est le problème ? Je vais vous le dire. Si le débat avait lieu, les Françaises et les Français comprendraient que nous vivons dans une dictature. C’est aussi simple que ça. Les puissances de l’argent mettent donc tout en oeuvre pour éviter ce débat. Et vous, Fergus, vous êtes un assistant docile de ces gens là. 


              Vous en êtes toujours à parler « ’d’une refondation de l’Europe » mais vous n’avez strictement aucune idée de la manière dont cela pourrait se faire. Vous refusez d’admettre que l’UE est une construction antisociale et voulue comme ça depuis plus de 60 ans. Une construction allant à l’encontre de l’intérêt des peuples, une construction favorisant les plus riches. 

            • Pyrathome Pyrathome 21 juin 2017 12:12

              @Fergus

              t sur le plan européen, je suis d’accord avec Mélenchon : la solution est dans une UE réformée, pas dans une aventure solitaire vouée à la catastrophe économique,
              .
              Oui c’est cela, tu as bien appris ta leçon, la catastrophe économique ça va être avec l’euro, tu vas voir, on va bien rigoler, monsieur l’insoumis bien soumis.....
              Une UE réformée, ah ah ah , c’est beau la foi.....
              T« es juste pas crédible, Fergus !
              L »UE n’est pas plus réformable que ne l’était l’URSS, on sait ce qu’il en est advenu, rêveur.....

            • Fergus Fergus 21 juin 2017 12:52

              @ Pyrathome

              Même non réformée, et donc très largement soumise à la doxa libérale, l’UE reste quand même préférable à l’aventure solitaire. Et cela d’autant plus qu’en termes de proximité culturelle, nous sommes si peu différents de nos voisins !

              C’est d’ailleurs ce que semblent penser les Français qui, comme l’a souligné Fifi, ne votent que pour des partis « européistes ». Faut-il penser que les dizaines de millions d’électeurs majoritaires sont des ânes ? Ou bien admettre qu’ils ont parfaitement assimilé les leçons de l’Histoire ? 


            • Fergus Fergus 21 juin 2017 12:58

              Bonjour, Ar zen

              « Nous nous trouvons dans une dictature du genre Soviétique »

              Cette seule phrase suffit à disqualifier l’ensemble du commentaire.

              J’joute quand même que s’il y a un débat insuffisant sur la place de la France dans l’UE, cela tient à l’insigne faiblesse argumentaire des tenants du Frexit. A cet égard, vous qui, avec Fifi et quelques autres, étiez persuadés qu’Asselineau allait crever l’écran et être la révélation de la présidentielle, devriez vous poser des questions sur les raisons de son cuisant échec.


            • Pyrathome Pyrathome 21 juin 2017 14:25

              @Fergus

              Faut-il penser que les dizaines de millions d’électeurs majoritaires sont des ânes ? 

              Pour ça, oui, des ânes aliénés par le barnum médiatique et transis par la peur que l’on leur inocule quotidiennement..

              Ou bien admettre qu’ils ont parfaitement assimilé les leçons de l’Histoire ? 

              Non, ça justement pas......Ces batraciens sont incapables d’ouvrir les yeux et de voir la dictature qui s’installe comme une marmite pleine d’eau qui commence à bouillir....



            • Fergus Fergus 21 juin 2017 15:55

              @ Pyrathome

              « dictature », voilà un mot que l’on peut souvent lire sur ce site sous la signature de nombreux intervenants, de même que « coup d’état », « régime fasciste » ou bien encore « pouvoir totalitaire ». ce que j’en pense : smiley

              Et s’il y a des millions de personnes qui se refusent à porter au pouvoir des partis anti-européens, ne vous a-t-il jamais effleuré que tous ces gens peuvent être favorables à l’UE, ou du moins indifférents aux défauts - bien réels - de cette entité politique ?

              Par chance, il y a des personnes suffisamment lucides pour éclairer les « batraciens ». Par malchance, si peu de monde les écoute ! smiley


            • Legestr glaz Ar zen 21 juin 2017 16:09

              @Fergus


              Vous noyez le poisson. Parler d’Asselineau n’est pas le sujet. Le sujet est : le débat sur l’appartenance de la France à l’UE est-il possible en France ? 
              Donnez moi des références d’émissions de TV, de radio ou d’articles de presse sur le bien fondé de l’appartenance de la France à l’UE. Cela n’existe pas !

              Alors Fergus vous pouvez bien « disqualifier » mon propos lorsque je dis que le débat sur l’appartenance de la France à l’UE est interdit mais vous savez très bien que c’est vrai puisque celui ci n’existe pas. Il se passait la même chose dans l’Union Soviétique. Des gens, qui favorisent le débat d’idées comme Taddei ou Polony sont mis sur la touche. Je dis et je répète que nous sommes dans une dictature qui ne dit pas son nom. Apportez nous la preuve du contraire. 

               


            • kalachnikov kalachnikov 21 juin 2017 16:25

              @ Fergus

              Bonjour, Fergus.

              La raison est que nous avons quitté l’ère des Lumières. Trop compliqué Asselineau, trop magistral. Ca demande culture, concentration, énergie et c’est pas du tout dans l’air du temps, c’est même rédhibitoire. Ce que l’époque demande, c’est les comédiens du genre auquel tu as apporté ton suffrage, les faux rouges mais vrais franc-mac qui s’y entendent question show business, à l’aise à la téloche et dans les grand messes-partouzes, avec costume de scène genre veste de couvreur, etc.

              Et la prochaine fois Asselineau fera 0,2%, ce qui est un score formidable, puisque la génération Nabilla a une conscience politique proche d’un poisson rouge et que pour sa progéniture ce sera niveau amibe, organisme unicellulaire, invertébré. C’est la nouvelle révolution, l’évolution à l’envers.

              Bon, t’en fais pas, mon petit Fergus, tu vas pouvoir finir ta retraite paisiblement à visiter en long, large et traviole la belle Union des Républiques Socialistes Européennes sans qu’on te fasse perdre un temps précieux en t’arrêtant aux frontières ou en changeant ta monnaie de singe come une autre. L’interêt général est sauf.


            • Legestr glaz Ar zen 21 juin 2017 17:10

              @Fergus


              Ils ne sont favorables à l’UE que pour l’unique et simple raison que le débat sur la sortie de l’UE, de l’euro et de l’OTAN n’a pas lieu. 

              Jamais la « masse » n’est informée de ce qui se passe, de la manière dont la souveraineté française a été transférée à des personnes non élues au sein de l’UE, représentant les intérêts d’un tout petit nombre. Les Français ne connaissent pas le fonctionnement des institutions européennes et pensent encore que « nos » députés ont le pouvoir législatif alors que l’Assemblée Nationale n’est plus qu’une chambre d’enregistrement. D’ailleurs ce sont plutôt les ordonnances qui organisent aujourd’hui notre pays. 

              Lorsque François Asselineau a pu paraître dans les médias dominants à l’occasion des élections présidentielles, puisqu’il n’était ni raciste, ni antisémite, ni homophobe, il a fallu trouver un biais pour l’attaquer et le discréditer. C’est ainsi qu’il est devenu « complotiste » et « ccnspirationniste »’. C’est cette image dégradée que la « masse » a conservé. Les « merdias » ont fait leur oeuvre de salubrité pour les puissances de l’argent qui les possèdent. 

              Dire que les USA ont été derrière la construction européenne c’est être « complotiste ». Personne dans les médias n’ose parler de l’ACUE ni du Mouvement européen. Ces entités n’ont pas existé et c’est Rober Schuman qui est le Père de l’Europe. Joseph Retinger est un illustre inconnu !

              Concernant l’appartenance de la France à l’UE les éléments de « sidération » employés concernent la monnaie et le commerce. 

              - Sortir de l’euro se serait ruiner les petits épargnants et faire envoler la dette française qui serait multipliée par 6,5. Tout le monde oublie que la « lex monétae » s’applique, et qu’elle s’est appliquée dans le sens Franc - euro. Mais puisque l’ensemble des médias le dit tout le temps, que les experts affidés aux puissances de l’argent hurlent dans le même sens, alors la « masse » croie à ces balivernes. 
              - Sortir de l’UE se serait isoler la France comme si les coopérations internationales devenaient caduques d’un seul coup d’un seul
              - Sortir de l’UE se serait se priver du marché européen. Comme si la Chine, l’Australie, la Suisse ou l’Argentine ne commerçaient pas avec l’UE.

              Enfin, tous les éléments de sidération sont repris par les médias et personne n’est jamais invité à les contredire. Même pas vous Fergus. 

              Les contestataires dans l’Union soviétiques n’avaient pas la parole. Aujourd’hui puisque tous les médias appartiennent aux puissances de l’argent, vous le savez n’est-ce pas Fergus, il est facile de priver de parole un opposant.

              Lorsque je lis votre commentaire, je me rends compte que vous prenez partie en permanence pour le « pouvoir » pour les puissances de l’argent. C’et votre droit le plus absolu. Il suffit de savoir que vous appuyez de toute votre âme ce système en faisant mine de dire que vous êtes pour Mélenchon. 

              Acceptez néanmoins que les opposants à ce système puissent donner leur opinion et apporter tous les éléments de preuve aux internautes, les seuls à avoir accès à ce genre d’information. La masse, quant à elle, n’est éclairée que par TF1 ou BFMTV, c’est dire leur niveau de compréhension. 

              Je ne vois aucune objectivité dans vos écrits. Vous utilisez les mêmes techniques de sidération que les merdias. Vous êtes, par conséquent, de ce côté du manche, un partenaire masqué des puissances de l’argent. 



            • Legestr glaz Ar zen 21 juin 2017 17:20

              @Fergus


              Vous pourriez peut être consacrer l’un de vos articles à la « souveraineté » nationale ? 

              Qu’en pensez vous ? 


            • Fergus Fergus 21 juin 2017 17:21

              @ Ar zen

              La raison pour laquelle l’appartenance de la France à l’UE n’est que très peu débattue (quelques minutes ici ou là, de loin en loin) vient tout simplement du fait que tous les grands partis sont pro-UE (celle-ci ou une UE réformée). Et comme tous les grands médias sont sur la même ligne, le sujet est vite évacué. Logique !

              Et il n’y a rien là de dictatorial : pourquoi voudriez-vous que les uns et les autres débattent d’un sujet sur lequel il y a consensus ?


            • Fergus Fergus 21 juin 2017 17:21

              @Ar zen


            • Fergus Fergus 21 juin 2017 17:28

              Bonjour, kalachnikov

              Ma personne n’a pas d’importance. En revanche celle des jeunes, oui. C’est pourquoi je te suggère d’aller discuter du bien-fondé ou pas d’une Union Européenne avec les étudiants Erasmus par exemple. Ce sont eux qui la bonne vision continentale ! Et ils ont raison : il y a moins de différence entre un Néerlandais et un Italien de nos jours qu’entre un PIcard et un Provençal il y a 30 ans !!!


            • babelouest babelouest 21 juin 2017 18:11

              @Ar zen, pourquoi oser une fois de plus affirmer que l’upr est le seul à prôner la sortie de l’ue et l’otan, il est SEULEMENT le seul à ne proposer QUE cela, ce qui est fort limité et oublie tout simplement la société française et sa tragédie.


            • Legestr glaz Ar zen 21 juin 2017 19:40

              @Fergus

              Vous êtes un incorrigible farceur, Fergus.

              S’il y a « consensus » sur l’appartenance de la France à l’UE c’est effectivement de la part d’une minorité, celle qui représente les puissances de l’argent. Pourquoi voulez vous que celles ci dénoncent un système qui les favorise ? Elles ne sont pas bêtes à manger du foin. Elles ne veulent pas scier la branche sur laquelle elles sont assises. 

              Que disaient les « grands » médias lors du référendum sur le TCE ? Il y avait aussi consensus. Mais en 2005 quelques esprits éclairés ont encore pu s’exprimer contre et cela a suffi à nourrir le débat et à faire en sorte que les Français comprennent le dessous des cartes. 

              Maintenir la masse dans l’ignorance, voilà le but de la manoeuvre !

              Le débat sur l’appartenance de la France à l’UE est interdit. Dire qu’il y a consensus est simplement une contrevérité. Les « masses » ne connaissent pas le sujet. Elles ne savent pas comment fonctionne l’UE. Elles ne savent pas que nos députés comptent aujourd’hui pour du beurre. 


              Il n’y a rien de « logique » à taire les tenants et aboutissants de l’UE. C’est effectivement logique pour les puissances l’argent qui mettent leur veto sur le sujet. Circulez, il n’y a rien à voir ! Feriez vous de cette maxime, votre ? 

              Est-ce que la pluralité d’opinion existe dans ce pays ? Taddéi et Polony sont les exemples vivants de la douce, si douce, dictature, qui nous mène en bateau et sur les récifs.

            • Legestr glaz Ar zen 21 juin 2017 19:43

              @babelouest


              Donnez moi le nom des autres partis qui le proposent ? 

              Pourquoi oser dire le contraire ? donnez les noms, c’est pas difficile. Après nous pouvons discuter, en toute objectivité. 

            • Fergus Fergus 21 juin 2017 20:11

              @ Ar zen

              2005, j’en parle moi aussi très souvent, et pour souligner - comme vous - l’incroyable matraquage auquel ont été soumis les Français durant des mois de la part des grands partis politiques et des grands médias.

              Et effectivement, c’est grâce à une mobilisation minoritaire, principalement venue de la gauche radicale et du FN, que les électeurs ont progressivement compris à quel point ce projet de traité était porteur de futurs blocages de fonctionnement et d’une ligne délibérément libre-échangiste et libérale. Cela s’est traduit par un vote NON à 56 % (dont ma propre voix).

              Fort bien. Mais que s’est-il passé depuis ? Rien : en 2008, quasiment personne ne s’est battu pour empêcher la ratification par le Congrès. Et depuis, c’est rien de rien ! Nada ! D’où le consensus actuel, fait de conviction pour les uns et de renoncement pour les autres.


            • kalachnikov kalachnikov 21 juin 2017 23:10

              @ Fergus

              Tu fais fort, là, Nabilla. D’après toi, ça aurait donné quoi si on était allé faire un micro trottoir chez ? les djeuns français en 1913 ? ’Salauds de boches’ ? ’Péter la gueule au Kaiser’ ? C’était la bonne vision nationale, bien orthodoxe. Quand tu sortais des clous, genre Jaurès, ce fasciste, eh bien, pan t’es mort.

              T’es juste un pseudo insoumis surtout très servile, acquis aux dominants et n’importe qui, principalement celui anti ue ayant gobé les envolées artificieuses du frère Jean-Luc, devrait tout de même se demander comment il a pu voter pour cet olibrius qui a rassemblé sa voix ainsi que celles d’adorateurs du veau d’or en ton genre et cela avec un même discours. Chapeau, l’artiste.

              Les chiffres Erasmus sont là. Donc, tout ce massacre social continental par les franc-maçons Dassault, Mélenchon et compagnie pour ça ? 3 millions en 30 ans = 100 000 par an en moyenne. How many french dans le tas ? Combien pour Norvège, Turquie, etc ?

              http://www.touteleurope.eu/actualite/ou-vont-les-etudiants-erasmus-en-europe.html

              En France, 15 millions de scolarisés, 20 % seulement des Français ont un diplôme supérieur au bac. C’est cette part de populace qui est concernée par ton colifichet Erasmus, pas le fils de bamboula, écoute bien ça, toi, le no pasaran de façade, pas celui-là, oui, qui fait un bep pourri dans un bahut pourri au fond d’une banlieue pourrie, formation qui n’a plus de sens puisque de toute façon le boulot est pris par d’autres gueux qui viendront de Pologne, d’’Espagne ou d’ailleurs*. Tu te dis de gauche, tu te glorifies voter pour l’autre pervers menteur manipulateur qui ose se prétendre de gauche mais rien sur l’injustice sociale, non, Erasmus, c’est chouette.

              ’Si par malheur ils survivaient
              C’était pour partir à la guerre
              C’était pour finir à la guerre
              Aux ordres de quelque sabreur
              Qui exigeait du bout des lèvres
              Qu’ils aillent ouvrir au champ d’horreur
              Leurs vingt ans qui n’avaient pu naître
              Etc etc’

              *Si on fait la balance, rien que le nombre de travailleurs détachés déclarés en France, et les dégâts sociaux en tous genre afférents, excèdent les pseudo bienfaits que tu veux voir dans la sornette Erasmus.


            • Legestr glaz Ar zen 21 juin 2017 23:34

              @Fergus

              Le sujet européen a toujours été majoritaire au congrès. Toutes les modifications constitutionnelles rendues nécessaires pour l’application des traités ont toujours été votées à une large majorité. Les résultats sont disponibles, il suffit de vérifier. Il y a consensus depuis longtemps entre la droite et la gauche sur la question européenne. Ceci explique que le clivage n’est plus droite-gauche en France et que les personnalités politiques peuvent faire allégeance à Macron ou Juppé sans problème puisqu’il s’agit d’appliquer « la » politique européenne. 

              Que vouliez vous que fasse le peuple avec la signature du traité de Lisbonne par la procédure du congrès ? Ce sont les « représentants » du peuple qui ont fait voter ce traités, en traites. 


              Une question Fergus, combien de francs maçons dans le gouvernement Philippe ? Macron en est et Philippe aussi. Combien de représentants du « Siècle » dans ce même gouvernement ? Combien de French américan leaders ? Combien d’initiés « Bilderberg » ? 

              Quel est l’intérêt du peuple ? Est-ce qu’il est entendu ? Est que les mesures prises vont donc son sens ? Ce sont les seules questions qui vaillent. 

            • Legestr glaz Ar zen 22 juin 2017 00:34

              @kalachnikov

              C’est pas tous les jours que l’on se régale de Brel !

            • babelouest babelouest 22 juin 2017 05:29

              @Ar zen
              Que pensez-vous du Pardem, du PRCF, dans une moindre mesure du POI ? Je les ai indiqués souvent, d’où mon incompréhension que vous puissiez encore aujourd’hui affirmer que l’UPR est le seul à vouloir sortir de l’UE et de l’OTAN.

              Ah, certes, il est le seul à vouloir DEMANDER la permission de sortir, à ceux qu’il déclare rejeter. Si c’est cela affirmer la souveraineté d’un pays, cela me paraît bien pusillanime et non constructif.

              C’est de Gaulle qui avec son franc-parler, avait affirmé « Oui, j’ai été couillonné, alors si j’ai été couillonné, je sors » (à l’époque de la direction intégrée de l’OTAN) : il n’a pas demandé la permission, un peuple souverain ne demande pas la permission de SE gérer. Il le fait.


            • Legestr glaz Ar zen 22 juin 2017 06:50

              @babelouest

              - Le pardem s’est présenté à quelle élection ? Pouvait-on voter pour ce parti ? Vous avez vu un bulletin pardem quelque part ? 

              - Le PRCF s’est présenté à quelle élection ? Pouvait-on voter pour ce parti ? Vous avez vu un bulletin PRCF quelque part ? 

              - Le POI, .....


              Parlons de la « permission de sortir ». Je sais que le Pardem veut sortir unilatéralement de l’UE. 

              Je vous pose donc la question. Puisque selon vous les règles internationales, les engagements internationaux ne comptent pas, pourquoi ne pas désobéir aux créanciers de la France, de simples banquiers, et ainsi annuler notre dette de plus de 2000 milliards et ses intérêts annuels de plus de 50 milliards ? 

              La désobéissance c’est vraiment chic, elle résout tous les problèmes ! Il suffit de désobéir. Tous les pays du monde devraient le faire. La Grèce en premier, les pays d’Amérique du Sud et ceux d’Afrique ensuite. C’est tellement ballot qu’ils n’aient pas pensé à la solution désobéissance au droit international que le Pardem a imaginée. 

              Est-ce que vous êtes contre la désobéissance aux créanciers de la France ? Imaginez vous ce que notre pays pourrait faire avec cette économie sans précédent de 2000 milliards, c’est à dire le PIB annuel de la France. Vous avez raison, la désobéissance c’est formidable, c’est l’avenir serein de la France. 


              Il faut vraiment prendre les gens pour des imbéciles profonds pour penser que l’on peut désobéir aux engagements solennels de la France en un claquement de doigt. Nous sommes dans la cour de récréation. 




            • babelouest babelouest 22 juin 2017 07:09

              @Ar zen
              Le Pardem était présent aux législatives - pas partout certes - donc on pouvait voter pour lui.

              Sa prétention de sortir de l’union est absolument conforme aux règle INTERNATIONALES, et vous savez que le Pardem ne reconnaît pas le traité de Lisbonne en France, imposé par un coup d’État parlementaire. La démarche est donc parfaitement logique, légitime, ce que N’EST PAS la position de l’UPR.

              Quant à « la dette », il convient d’en faire un audit sans parti pris, ni concessions, avant d’aller plus loin. N’étant pas un financier, je ne saurais en dire plus. Bien entendu, aussi longtemps que cet audit n’a pas été entièrement mené, tout versement y afférent ne peut être que suspendu. C’est une précaution élémentaire.


            • Legestr glaz Ar zen 22 juin 2017 08:32

              @babelouest


              La réflexion qu’engage le Pardem est disqualifiée d’office. Vous écrivez le Pardem ne reconnait pas le traité de Lisbonne. Très bien. Ceci revient très exactement à dire que le Pardem ne reconnait pas la constitution française. Le traité de Lisbonne est conforme aux règles constitutionnelles françaises. Ce n’est pas pour cela que je l’approuve à titre personnel. Mais il est conforme, c’est un coup de poignard dans le dos des Français, conforme aux règles constitutionnelles. Cela s’appelle la « procédure du congrès » qui l’UPR propose de supprimer. 

              Je comprends la « désobéissance » mise en avant par le Pardem qui veut mettre en place une dictature. Ne pas reconnaitre les institutions c’est vouloir entrer en dictature. 

              Comme de nombreuses personnes vous bottez en touche lorsque l’on parle de désobéissance aux créanciers de la France et de sa dette. Vous embrayez immédiatement sur un « audit » de la dette. Mais puisque la désobéissance règle tout, pourquoi faire un audit ? Il n’y a qu’à refuser de payer, de rembourser. Le Pardem serait donc près à désobéir aux traités, à se mettre mal avec 26 ou 27 autres pays mais, quand il s’agit de désobéir aux créanciers il baisse le pantalon ? Il faut faire un « audit » ! 

              Dîtes moi babeloeust, que feraient les créanciers, ces banquiers, si la France refusait de les rembourser ? Ils attaqueraient la France à l’arme lourde ? En somme, que se passerait-il ?

              La vision de la désobéissance est une vision enfantine, une vision de cour de récréation. Cela a l’air tellement simple : la France est forte et elle désobéit. Quoi de plus simple. Seulement voilà, qu’est-ce que empêcheraient tous les autres pays engagés envers la France de faire de même ? Avez vous une réponse ? 

            • Layly Victor Layly Victor 22 juin 2017 10:10

              @Fergus

              Ce n’est pas le système électoral qui est en cause. Avec n’importe quel autre système, l’état profond imposera sa volonté.
              La mascarade des dernières élections ne vous a pas suffi ? Vous en redemandez ?

              Vous avez une gauche européiste méprisée, éreintée, rejetée, détestée comme ce n’est jamais arrivé, et qui sort massivement vainqueur ! Il vous faut quoi ?
              Avec, cerise sur le gâteau, la gauche insoumise, pour le fun.

            • Fergus Fergus 22 juin 2017 11:50

              Bonjour, Layly Victor

              Fort bien ! Mais que proposez-vous comme alternative ?


            • Yanleroc Yanleroc 22 juin 2017 18:39

              @Fergus,

              Abstention ( c" est fait), 
              boycott, insurrection !
              haro sur les médias, les journalistes dont certains commencent à s’ébrouer !!

            • Layly Victor Layly Victor 23 juin 2017 09:58

              @kalachnikov

              Je ne suis pas étonné que l’idéologue Fergus soit un inconditionnel du programme Erasmus.

              Ce nom est d’ailleurs en soi une escroquerie puisque Erasme est le symbole de l’éclosion de la pensée humaniste et classique européenne, alors que le programme du même nom est une gare de triage des enfants de bobos bien pensants.

              Erasme a été le précurseur du retour à l’hellénisme. De nos jours, on supprime le Grec, on supprime toute référence à la culture antique, mère de l’Europe, on coule la Grèce, et on envoie les enfants à Erasmus.

              En fait, de l’avis des étudiants, Erasmus est l’occasion de bien glander, de faire la fête, et de se retrouver au retour sur liste prioritaire et avec des offres de salaire améliorées.
              Dans ce domaine, nous avons des virtuoses : Jean-Luc nous fait un Erasmus à vie.

            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 25 juin 2017 20:11

              @babelouest
              Et vous faites comment pour sortir de l’ UE, de l’euro & de l’ OTAN ?
              Vu que le Pardem ne veut pas de l’article 50 ?
              Merci d’être précis dans votre réponse.


            • wesson wesson 20 juin 2017 22:17

              Vous faites à mon sens plusieurs erreurs. 


              * Le FN n’est pas un parti mais une dynastie, qui est historiquement et financièrement rattachée à la famille Le Pen, et en est totalement dépendant (le parti est aussi pauvre que les Le Pen sont riches).
              Comment une crise se règle au FN ? comme toujours : reprise en main par la dynastie, accompagné d’une purge. Si il plait à MLP de conserver Philipot, alors c’est les autres qui vont dégager. Le FN est un parti tellement utile au système pour sécuriser l’élection de n’importe qui d’autre tout en empêchant l’existence de toute autre alternative sérieuse qu’il sera tout fait pour qu’il passe sa mini-crise sans anicroche, et continue tout comme avant à jouer le rôle qui est le sien.

              * la FI, les scores du second tour sont intéressant, au moins sur les circos de la haute Garonne. Les candidats ont perdu avec des scores très honorables : entre 47 et 49%. Compte tenu des 1er tour, ils ont tous très largement amélioré, pour se hisser pratiquement au niveau du candidat LREM. Et même en réalité, dans Toulouse Intra-Muro c’est les candidats de la FI qui l’ont emporté . Je crois que vous sous-estimez le chemin parcouru.

              Mais la plus grande erreur que vous faites, et justement de focaliser sur Mélenchon tout en faisant un peu semblant de vous en désoler. Ainsi vous vous faites l’écho de tout ceux qui essaient de faire de la mousse avec du rien, comme si effectivement parler de quelqu’un en disant « le matheux » était constitutif d’une insulte 

              Pourquoi cette focalisation ? Ruffin n’est pas bien ? Corbières sent le paté ? Quatennens, c’est de la roupie de sansonnet ? Pour celui qui sait un peu se décoller du regards du MSM, il y a réellement une relève dont je suis convaincu qu’elle va monter. Et pour certains comme Ruffin, ils pourraient faire passer Mélenchon pour une tièdasse.

              • Cadoudal Cadoudal 20 juin 2017 22:43

                @wesson
                Pour les scores honorables en Haute Garonne, et spécialement dans la ville au 23 mosquée de Toulouse, félicitations...

                Ailleurs, il reste encore des paysans qui osent faire du bruit avec leur moissonneuses batteuses durant le mois béni de ramadan :
                http://www.leparisien.fr/faits-divers/lot-et-garonne-un-agriculteur-poignarde-par-un-homme-radicalise-19-06-2017-7066206.php#xtor=AD-1481423554

                Si Ruffin est couillu, j’espère qu’il va interdire les nuisances sonores des indigènes, car non seulement le bruit, mais également l’odeur dérangent les militants de la France Islamique plus habitués à la douce insolence du Bled et à l’aide du PAM...

                Mes amitiés a jean Luc, qui à dit tout le bien qu’il pensait des habitants d’Hénin Beaumont, son retour à la terre natale lui va bien au teint, je le trouve très en verve et plus a l’aise dans son biotope naturel...


              • Pyrathome Pyrathome 20 juin 2017 22:58

                @wesson

                Le FN n’est pas un parti mais une dynastie, qui est historiquement et financièrement rattachée à la famille Le Pen, et en est totalement dépendant (le parti est aussi pauvre que les Le Pen sont riches).

                Bonsoir wesson,
                Une dynastie, oui, mais une dynastie servant à jouer les leurres pour attirer les pigeons mécontents, double peine, on les trompe et après on les plume.....
                22 % d’électeurs ne servant qu’à faire élire le représentant désigné par le système, et ça, tous les Lepen le savent, ce sont juste des escrocs à la solde qui servent le système moyennant émoluments sous des formes diverses et variées. 
                Le cinéma dure depuis que les sieurs Mitterrand/Atali se sont servis du groupuscule facho fn de l’époque pour le faire gonfler via les merdias et diviser la droite sur leur idées nauséabondes...Faut dire que FM avait encore des anciens amis dans le milieu...
                Une dynastie payée par les subsides de l’état et donc de tout le monde
                Quant à FI, on ne peut pas non plus continuer à enfumer les gens, puisque apparemment aucun des noms cités ne veulent sortir de l’ue/euro, alors que JLM a déjà prévenu que Macron va faire appliquer les gopé, les grandes orientations de politique européenne, texto a t-il dit dernièrement !
                La vraie cohérence voudrait que par définition, la France Insoumise revendique HAUT ET FORT la sortie de l’ue/euro pour arrêter justement d’être soumise !!!!
                On voit ce que donne la Tsiprasition de la Grèce, des insoumis soumis...



              • Fergus Fergus 20 juin 2017 23:04

                Bonsoir, wesson

                Sur le FN, je suis d’accord. C’est d’ailleurs pour cela que je parle très souvent de la PME Le Pen.

                Pour ce qui est des résultats de la FI, force est de reconnaître qu’ils ont été très disparates d’une région à l’autre. Sans doute 20, 30 ou 40 candidats supplémentaires auraient pu être élus, mais à la condition d’une meilleure mobilisation au 1er tour, ce qui aurait permis de nombreuses triangulaires, plus favorables aux candidats de la FI.

                Ce n’est pas moi qui ai choisi de parler de Mélenchon, mais Mélenchon lui-même qui a choisi de se mettre en scène. Et je persiste à penser que sa pique à Villani, décrit gratuitement comme un ignare en matière de contrat de travail n’a pas été sa meilleure inspiration, l’usage du mot « matheux » étant à mes yeux sans importance.

                Bien sûr qu’il y a des élus de qualité à la FI, et j’espère qu’on pourra les entendre donner de la voix


              • Cadoudal Cadoudal 20 juin 2017 23:19

                @Fergus
                Personne n’est irremplaçable
                https://francais.rt.com/france/40005-front-national-refuse-acces-le-pen

                Gradlon, Dahut, une vieille histoire de trahison :
                https://fr.wikipedia.org/wiki/Ys

                Moi j’ai toujours été avec le Menhir, un couillu, un vrai et un brave homme comme on en fait plus :
                http://www.dailymotion.com/video/xbgo53_luis-rego-la-journee-d-un-fasciste_fun


              • hdelafonte 21 juin 2017 02:07

                @Fergus

                « J’ai vu l’matheux là (geste) je vais lui expliquer ce qu’est un contrat de travail il va tomber par terre... ».

                Fergus, je lis vos articles et je vous sais censé , posé, réfléchi ...

                Mais a voir Mélenchon se conduire comme ça devant sa cour, est-ce que le mot « minable », ou encore « pathétique » n’est pas le premier qui vous vient à l’esprit ?

                A rabaisser autrui il est rare qu’on se grandisse, mais s’agissant de Villani (médaille Fields et personnage assez haut en couleur), l’affubler de ce cliché montre bien la hauteur humaine du personnage.,,


              • Cadoudal Cadoudal 21 juin 2017 02:33

                @hdelafonte
                Qui fait ses p´tites affaires
                Avec son p´tit chapeau
                Avec son p´tit manteau
                Avec sa p´tite auto
                Qu´aimerait bien avoir l´air
                Mais qui a pas l´air du tout
                Faut pas jouer les riches
                Quand on n´a pas le sou
                Faut vous dire, Monsieur
                Que chez ces gens-là
                On n´vit pas, Monsieur
                On n´vit pas, on triche
                https://www.lacoccinelle.net/957445.html



              • covadonga*722 covadonga*722 21 juin 2017 07:26

                @wesson
                pauvre type , il se gargarise de 4%des voix le chemin parcouru , votre syndic d’apparatchik  a obtenu 800000vois sur 47 millions d’électeurs , vous ne représentez rien sinon de la merde .

                Voir Mélenchon interpeller Villani medaille d’or mathematique , médire de ce monsieur qui dirige 
                un laboratoire de recherche qui lui a déjà établi des contrats de travail , voir mélenchon bénito la boursiuflure qui n’a jamais travailler de sa vie prétendre lui faire la leçon !!!
                foutre Mélenchon a les admirateurs qu’il mérite toi et pyrathome rien que cela devrait appeler a le conchier.
                Au fait la boursouflure a étée élue avec plus de 63% d ’abstention tu parles d’un raz de marée du pipi de chat oui ! 


                ruffin vas passer a la caisse des subvention cinématographique
                corbieres vas demander une hlm plus grande ........

              • wesson wesson 21 juin 2017 07:31

                @Fergus
                vous avez autour de Mélenchon et en quasi permanence une camarilla de « journaliste » qui sont payés pour le pousser à la faute, et prendre la petite phrase qui va faire scandale. 


                Il sont là que pour cela, et ne parlent que de cela. et pendant 8 à 12 heures par jour, c’est la seule chose qu’ils cherchent. 

                Et puisque vous dé contextualisez les propos de Mélenchon, peut-être est-il utile de préciser. Ce à quoi Mélenchon faisait référence, ce n’est pas la machine technique derrière les contrats de travail, mais du contexte historique et de luttes qui ont amené à ce que les contrats de travail soient ce qu’ils sont, dans le sens des protections qu’ils comportent. Ce que Mélenchon accusait Vilani d’ignorer, c’est tout ce contexte de lutte sociale sur une durée d’un siècle. Il s’agit là d’un jugement politique et de rien d’autre.

                Quand à M. Vilani, j’ai personnellement du mal à comprendre que lorsqu’il expliqua que une partie des problèmes de l’éducation nationale étaient dû à l’immigration, il ne se trouve personne pour s’en offusquer, ou même au moins de faire semblant. 

                Vous pouvez même l’écouter : Quand la journaliste lui parle inégalité scolaire, lui il réponds directement immigration, puis s’aperçoit qu’il vient d’en dire une belle ; s’ensuit alors 1M30 de rame. 

                Vous indignations à géométrie variable ont été prise dans un angle mort ?

              • wesson wesson 21 juin 2017 08:13

                @wesson
                Si vous avez envie d’en remettre une louche sur Mélenchon, vous avez ceci : constatant que dans l’assemblée nationale le drapeau Européen recouvre le drapeau Français, il déclare « On est obligé de supporter ça ? »


                Et là, presque personne pour en parler dans les médias. 
                Étonnant non ?

              • Fergus Fergus 21 juin 2017 09:51

                Bonjour, hdelafonte

                Sur ce coup-là, je suis totalement d’accord avec vous. Mélenchon a été lamentable !

                Et si je soutiens pour l’essentiel sa ligne politique, je condamne fermement de tels écarts de langage.


              • covadonga*722 covadonga*722 21 juin 2017 11:37

                @wesson
                de la part d’un mec qui est allé toucher son salaire de député européen pendant des années


                je suis contre mais je palpe , les deux dernières participations a un vote au parlement européen
                 de jl mélenchon concerne les très avantageux traitement et système de retraite des parlementaires européen , et benito mélenchon a vote c... heu non pour !

              • Pyrathome Pyrathome 21 juin 2017 12:18

                @covadonga*

                de la part d’un mec qui est allé toucher son salaire de député européen pendant des année
                .
                Comme la famille Lapine ??
                Les mecs, vous en avez pas marre de vous faire fourrer à droite, à gauche, au milieu ???? smiley
                Vous aimez ça, hein ?? smiley

              • covadonga*722 covadonga*722 21 juin 2017 13:26

                @Pyrathome

                absolument comme le gang d’en face , il sont identiques .

                a propos de se faire fourrer, l’absence de Morice pas trop dur ?

              • Pyrathome Pyrathome 21 juin 2017 14:09

                @covadonga*722
                Pauvre vieux morice, il a émigré au Québec, les putes socialopes sont décimées et l’umps est en marche vers le cimetière des éléphants....

                Et les crétins de disons.fr sont tous en ehpad à sucrer les fraises... smiley

              • posteriori 21 juin 2017 16:46

                @Fergus
                C’est toi qui est lamentable, j’excuse mélenchon de ne pas savoir que le matheux manipulateur, car c’est ce qu’il est quand il CLAME haut et fort que ne pas voter c’est donner sa moitié de voix à lepen, il savait que le but était de monter macron à 80%, au minimum passer de 65% à 80%, donc pour un matheux il aurait du dire, attention ne pas voter c’est voter au 2/3 pour macron, mais je ne t’excuse pas de ne pas écouter le fond des propos de mélenchon et de te contenter de la forme comme le veulent les journalistes, sur les députés de REM, beaucoup ne savent rien, et ceux là risquent effectivement de tomber sur le cul quand ils verront ce que macron souhaite faire pour tous leurs proches et à moindre mesure pour leurs électeurs.



              • Fergus Fergus 21 juin 2017 19:49

                Bonsoir, posteriori

                Je me fiche de ce qu’a pu dire Villani dans l’espoir de faire monter le vote Macron, ce qui était de bonne guerre dans sa position à En Marche !.

                Cela ne change rien au fait que Mélenchon a tenu à l’égard de Villani un propos choquant car visant à le faire passer pour un abruti inculte en matière de droits sociaux. Je n’aurais rien trouvé à redire si Mélenchon s’en était pris à Villani comme tu le fais ici. Mais son choix n’a pas été celui-là, il a été - au titre de la lutte des classes dont il veut être le champion - de cibler ce brillant mathématicien pour le transformer en archétype de la bêtise des élites. C’est pourquoi je me répète : lamentable !


              • Cadoudal Cadoudal 21 juin 2017 19:58

                @wesson
                « Et là, presque personne pour en parler dans les médias. »

                Parler de quoi, de la haine de Mélenchon pour les chrétiens et de sa volonté génocidaire, j’en ai déjà causé ici, tu n’as rien à m’apprendre sur ce ridicule bonhomme.

                « C’est la République française ici, c’est pas… la Vierge Marie. »
                http://www.lavie.fr/debats/histoire/drapeau-europeen-et-vierge-marie-pourquoi-melenchon-a-raison-21-06-2017-83038_685.php

                Comme à ton habitude, tu a essayé de faire passer ce raciste décomplexé pour un patriote défendant la France contre l’union européenne, comme d’habitude tu t’es encore planté.

                Du rififi à Berlin entre les collabos et la veuve de Khol...
                Ça la fout mal qu’un des pères de l’Europe fut un pote d’Orban, le dernier rempart contre l’invasion...
                https://www.rtbf.be/info/monde/detail_deces-d-helmut-kohl-tensions-autour-des-ceremonies-d-hommage?id=9640167


              • Cadoudal Cadoudal 21 juin 2017 20:19

                @Cadoudal
                Les membres de la milice de Mélenchon commencent à utiliser des boucliers humains :

                "il avait emmené dans cette manifestation sauvage sa fille âgé de 2 ans et demi et était avec elle dans les premiers rangs des manifestants opposés à l’action de la police"
                http://www.breizh-info.com/2017/06/21/72482/nantes-extreme-gauche-voulait-murer-banque-dix-blesses-macron

                Bientôt les armes chimique ?


              • wesson wesson 21 juin 2017 21:47

                @Fergus
                Fergus, Merde. 


                L’indignation comme autour de la momie d’Hessel, en s’agitant mollement « indignez-vous, indignez vous » mais poliment, dans le langage châtié des gens bien né, où il faut dire « prout prout je m’indigne » mais surtout ne rien faire du tout .... c’est bon là, on a assez donné. 

                Tout ceci est une farce. ça suffit avec cette fausse bienséance censé vous interdire de dire que Vilani est un cuistre pédant qui recycle des idées du front national, qu’il est tout à fait possible qu’il ne connaisse effectivement pas grand chose du contrat de travail et de son histoire, et quà lui apprendre quelque chose, il faudra d’urgence lui donner des cours de coiffure.



              • Fergus Fergus 21 juin 2017 22:25

                @ wesson

                Il est en effet fort possible que Villani soit un « cuistre pédant ». Mais pourquoi diable Mélenchon a-t-il choisi de s’en prendre à lui de cette manière non moins pédante et de surcroit vulgaire ? C’est maladroit et cela conforte une image de rustre qu’il avait réussi à fortement atténuer durant la campagne de 1er tour de la présidentielle. Mélenchon vaut beaucoup mieux que ces consternantes gamineries.


              • Cadoudal Cadoudal 22 juin 2017 00:52

                @wesson
                Moi qui pensait que les idées du FN n’attiraient que des imbéciles avec un QI de babouins...

                Une médaille Field, un champion du monde d’échec, Helmut Khol...

                Ça en devient inquiétant pour la bienpensance, son gourou Mélenchon et ses groupies Obono, Bouteldja et Autain...

                Ils vont nous expliquer doctement qu’Einstein était mal coiffé...

                Ils sont murs pour les brigades rouges, le terrorisme et le Jihad...

                Déjà leurs milices commencent à utiliser des boucliers humains, heureusement que la police Française à les nerfs solides et vote FN...
                http://www.breizh-info.com/2017/06/21/72482/nantes-extreme-gauche-voulait-murer-banque-dix-blesses-macron


              • Cadoudal Cadoudal 22 juin 2017 01:44

                @Cadoudal
                Plutôt que de ce réjouir bruyamment de leurs 18 députés tous élus par 20% des inscrits dans des zones ou le nettoyage ethnique est presque terminé, les vaillants progressistes et leurs alliés salafistes devraient plutôt envahir la Hongrie...

                Ça aurait plus de gueule que le triste spectacle de ce vieux révolutionnaire professionnel fêtant sa victoire contre le parti qui la nourri grassement pendant 40 ans...

                Allez Wesson, montre nous que tu es autre chose qu’un petit fonctionnaire planqué, une occasion historique pour toi de faire autre chose que de cracher sur des fis de prolos souchiens, engage toi dans la Merkel SS Division et montre leur à ces ploucs que le progrès nécessite leur extermination...

                « Ce que nous voulons, c’est une Hongrie hongroise et une Europe européenne« 
                http://www.fdesouche.com/864729-le-pm-hongrois-viktor-orban-leurope-centrale-est-unie-contre-limmigration-de-masse


              • Cadoudal Cadoudal 22 juin 2017 01:59

                @Cadoudal
                http://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/06/21/en-allemagne-36-perquisitions-chez-des-personnes-ayant-publie-des-commentaires-haineux-sur-le-web_5148570_4408996.html

                N’importe quel Blanc, le plus antiraciste des antiracistes, le moins paternaliste des paternalistes, le plus sympa des sympas, devra subir comme les autres. Parce que, lorsqu’il n’y a plus de politique, il n’y a plus de détail, il n’y a plus que la haine. Et qui paiera pour tous ? Ce sera n’importe lequel, n’importe laquelle d’entre vous
                https://fr.wikipedia.org/wiki/Houria_Bouteldja

                Je rassure les miliciens de la France Islamique, cette mesure ne touche que les indigènes réfractaires au progrès, les employées de Jack Lang et les électeurs de Mélenchon bénéficient de l’immunité diplomatique...

                Moi j’ai déjà prévenu mon épouse, en cas de visite inopportune quand je suis en mer, elle sait qui appeler au ministère de l’intérieur, j’ai la chance d’habiter depuis longtemps un pays laïc et démocratique...


              • Cadoudal Cadoudal 22 juin 2017 02:10

                @Pyrathome
                Pauvre vieux morice, il a émigré au Québec...

                Il est parti avec toute sa famille, déjà ça de gagné pour nous...
                http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/06/21/97001-20170621FILWWW00366-etats-unis-un-policier-poignarde-possible-acte-de-terreur.php

                Le dernier des Mohicans ou un irrédentiste Acadien, l’enquête est en cours, mais encore une fois Monsieur Akbar Allahou semble impliqué dans cette affaire...


              • Cadoudal Cadoudal 22 juin 2017 02:26

                @Cadoudal
                On me dit dans l’oreillette que Monsieur Akbar Allahou était candidat du Quebec Insoumis aux dernières élections législatives...

                Sa défaite et la déshydratation semble expliquer cet accès de fureur...

                Monsieur Macron, nouveau président des bourgeois Français à proposé à Monsieur Trump l’aide de la cellule française de détection des déséquilibrés déshydratés, ces éminents sociologues de la faculté « Nik ta Mère la France que je Baise » de Saint Denis ayant depuis bien longtemps fait preuve d’un flair inégalé...

                Monsieur Trump à tweeté à Monsieur Macron :
                « fuck you and your fucking muslims terrorists d’importation que je vais faire un putain de mur comme Orban... »

                Monsieur Macron à tweeté rien...
                Monsieur Mélenchon à repris deux fois de la chorba...


              • Layly Victor Layly Victor 22 juin 2017 10:19

                @Cadoudal

                Vous avez affaire à un des idéologues de la pire espèce. Les paysans, il ne sait même pas que ça existe. Tout ce qu’il connait de la nature, c’est la glorieuse épopée des zadistes de Sivens.

                Avec Jean-Luc, ils rêvent de voir les collines du Lauragais retourner à leur vocation première : un désert aride dans lequel errent des chèvres et quelques chameaux.

              • Layly Victor Layly Victor 22 juin 2017 10:40

                @hdelafonte

                Monsieur Villani m’a beaucoup déçu car, en tant que mathématicien, je n’accepte pas qu’il collabore avec la Hidalgo. Ce n’est pas une question politique. C’est une question de défense de l’enseignement des maths qui est complètement massacré par les « pédagogistes » franc-maçons qui ont le pouvoir à l’éducation nationale. Peut-être que le gouvernement Macron arrêtera ce déclin.

                Par ailleurs, et en dépit de ma déception, le geste de Mélenchon, c’est la démagogie abjecte, l’appel à la détestation de tous ceux qui ont un minimum de connaissances
                (connaissances acquises de nos professeurs au prix d’un dur labeur, eux mêmes les ayant reçues au prix de lourds efforts, ce qui est contraire à l’idéologie de la science citoyenne dans laquelle les mathématiciens sont désignés par tirage au sort).

                Le geste de Mélenchon, c’est le geste de haine du cancre professionnel, qui n’a jamais rien fait, envers ceux qui réalisent quelque chose.

              • Layly Victor Layly Victor 22 juin 2017 10:53

                @Cadoudal

                Ce Wesson, je crois que c’est un fanatique de la plus belle eau. Comme je l’ai dit plus haut, j’en veux à Villani de ne pas défendre l’enseignement des maths comme sa célébrité le lui permettrait.

                Mais de la à dire « qu’il recycle les idées du FN », ce Wesson, qui pendant des années a voulu se faire passer pour un type cool et mesuré, il a pété les plombs.
                Cette évolution est inquiétante.
                Il est possible que la FI n’ait pas digéré la pelle du 18 Juin.

                Jean-Luc est un pion important du système. Il faut qu’il se calme, sinon Maman Merkel va lui taper sur les doigts.

              • kalachnikov kalachnikov 22 juin 2017 15:38

                @ Layly Victor

                La haine de l’intellectuel, tu la trouves dans tous les fascismes, rouges comme noirs. C’est l’essence-même du populisme : ’moi, Mélenchon, je suis le peuple contre les élites’. Contrairement à ce que dit Fergus, c’est très intéressant qu’il dise ’le matheux’ car il conçoit le type comme type justement, hors de toute humanité.

                Bon, cela étant, ce qui caractérise Mélenchon, c’est l’absence totale de vergogne, de scrupule, de morale. Il se sert de ces artifices pour ses fins mais comme il n’est pas de gauche, il n’est pas fasciste. Il endosse juste ce genre de rôles pour manipuler les masses et dans un seul but : moi, les miens.

                Cette feignasse aura quand même fait le parasite toute sa vie. Chapeau l’artiste.


              • Layly Victor Layly Victor 25 juin 2017 11:30

                @Cadoudal

                A propos de Khol, il est bon de rappeler que c’est Khol qui a été à l’origine de l’ascension fulgurante de la Merkel. Et que, à la première occasion, elle lui a planté un poignard dans les dos. Une professionnelle de la trahison.
                Exactement comme le Mélenchon, c’est pour ça qu’ils s’entendent si bien. Ce dernier, après que Claude Germont l’ait accueilli au PS et lui ait mis le pied à l’étrier pour un poste de glandeur à vie, lui a administré un bon coup de poignard dans le dos.

                Mélenchon, je serai curieux de voir comment il va faire pour planter ses fidèles partisans à la première occase. Car le capitalisme financier qui a pris tout le pouvoir, ne lui laissera comme seule option que de mettre le clignotant. En attendant, sauf dissolution improbable, il est tranquille à Marseille pour cinq ans, et il va faire le plus de mal possible, de préférence en poussant à fond le communautarisme. Ce qui réjouit les ecclésiastiques fanatiques comme ce Wesson

              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 25 juin 2017 20:15

                @wesson
                Mélenchon vient de découvrir le drapeau européen ??
                Quel comédien, alors qu’il ne veut pas sortir de l’ UE !!
                Selon lui, la souveraineté, c’est une idée « nationaliste » ....

                Enfin, il a réussi à sauver « sa chère Europe », c’est tout ce qui compte, pas vrai !


              • chantecler chantecler 21 juin 2017 08:22

                Le modem en congé du gouvernement .
                « Ni droite , ni gauche » mais magouilles assurées .
                Ouste !


                • wesson wesson 21 juin 2017 08:30

                  @chantecler
                  Et attendant, je crois que la loi sur la moralisation politique vient de passer à la poubelle. 


                  Ce gouvernement va fonctionner sous le signe de l’autoritarisme, et de la verticalité. 

                  La question est : Vas t’on à un moment donné assister à une zizanie à l’assemblée nationale propre à la rendre ingouvernable ? 

                • Fergus Fergus 21 juin 2017 11:17

                  Bonjour, wesson

                  « je crois que la loi sur la moralisation politique vient de passer à la poubelle. » 

                  Au contraire, elle est plus que jamais nécessaire. Et le départ des Modem du gouvernement, combiné avec celui de Ferrand exfiltré, va renforcer la jurisprudence qui se met en place en matière d’éthique.

                  « Ce gouvernement va fonctionner sous le signe de l’autoritarisme, et de la verticalité. »

                  Sur ce plan-là, il peut difficilement être pire que ceux qui l’ont précédé. Les frondeurs du PS eux-mêmes ne sont jamais allés au bout de leur démarche d’émancipation.

                  Bref, à suivre...


                • Pyrathome Pyrathome 21 juin 2017 15:28

                  @wesson
                  Bayrou s’est moralisé tout seul....

                  Quelle bande de bastringues !! 
                  Fionfion se tient à disposition pour reprendre le flambeau moralisateur ? smiley


                • zygzornifle zygzornifle 21 juin 2017 09:36

                  tout ce bordel électoral des primaires aux législatives pour en arriver la , c’est a dire Macron , ceux qui ont organisés sont élection car tout était joué d’avance sont très forts , attendez vous a du saignant car sa feuille de route est jonchée de misère et de décadence pour la France en tant que pays indépendant ......


                  • Fergus Fergus 21 juin 2017 11:27

                    Bonjour, zygzornifle

                    « Tout était joué d’avance », certainement pas, eu égard à tous les éléments favorables imprévisibles qui ont dû converger pour en arriver là.

                    Mais la manière dont s’est organisée, dans ce contexte, la prise de pouvoir de Macron et de sa majorité est du pain béni pour l’oligarchie car ce pouvoir se situe dans la continuité libérale, et sans doute animé de plus de détermination.


                  • Yanleroc Yanleroc 22 juin 2017 19:15

                    @Fergus salut !


                    Se faire sabrer à ce point c’est inquiétant, je me poserais des questions, est-ce que quelque chose ne vous aurez pas échappé ?..
                    Imprévisibles ?..

                    Evidemment que la « prise de pouvoir » de macron est du pain béni pour l’ Oligarchie, puisque c’est elle qui l’ organisée !!! ??

                    Macron, se démarquer de la feuille de route de la commission, pourquoi faire ? il est là pour l’appliquer et c’ est un serviteur zélé. l’ aura sa récompense . !

                    Autonome Macron, j’ y crois pas du tout. 

                    Donc tout était prévisible et vous avez contribué à l’ annoncer, tout en faisant ce qu’ il fallait pour que ça se passe comme prévu ! Seriez vous zélé également ?.

                  • Fergus Fergus 22 juin 2017 19:47

                    Bonsoir, Yanleroc

                    Ben voyons !

                    Organisée, la victoire de Fillon lors d’une primaire dont personne ne connaissait le périmètre électoral. smiley

                    Organisée, la victoire de Hamon lors d’une primaire dont on ne connaissait pas plus le périmètre électoral. - :)

                    Organisées, les révélations sur Fillon par le Canard enchaîné dont chacun sait qu’il est au service de l’oligarchie ! smiley Michel Gaillard, le patron du volatile - un homme dont je connais personnellement la droiture - doit en lisant cela, soit être dans une colère noire, soit plus probablement être plié en deux par le fou-rire !

                    Organisées, les manœuvres de Sarkozy - tout à sa haine anti-Juppé - pour empêcher la mise en route d’un plan B. smiley 

                    Il est tellement rassurant de se convaincre que tout a été organisé par des salopards et que l’on n’a été que les pigeons d’une vaste manipulation. Cela permet de ne surtout pas placer le peuple français devant ses responsabilités. 


                  • Yanleroc Yanleroc 22 juin 2017 20:24

                    @Fergus 

                    .ça c’ est la tambouille des partis exogènes à macron, 
                    mais Macron était hors concours, un outsider qu’ était pas prévu au départ..en principe, 
                    mais qui est arrivé au grand galop annoncé par les hérauts et les trompes du système, 
                    pas prévu, mais pressenti par Washington quand-même !

                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 25 juin 2017 20:21

                    @Fergus
                    Il va quand même falloir que vous ouvriez les yeux que les manipulations des médias ! Ou vous êtes un naïf indécrottable ???


                    Vous avez entendu les médias sur « les grandes victoires de Macron » au sommet européen ??
                    Quand on lit le compte rendu officiel, ce n’est pas du tout ce qui écrit, Macron s’est fait remettre à sa place par Merkel ! Vous gobez tout ce que racontent les médias, ça en devient inquiétant ...

                  • Fergus Fergus 25 juin 2017 20:36

                    Bonsoir, Fifi Brind_acier

                    Du calme ! Et pas d’extrapolation manipulatrice !!!

                    Où avez-vous vu que je me sois exprimé sur Macron au sommet européen ???


                  • Gogonda Gogonda 21 juin 2017 14:12
                    Bonjour Fergus.

                    « L’EXCEPTIONNEL PARCOURS DE MACRON »

                    En effet.

                    Inconnu au bataillon 3 ans avant les élections, monte un parti politique jeune d’un an seulement (avril 2016) et remporte le premier tour, puis le deuxième et enfin les législatives.

                    Exceptionnel en effet.








                    • Fergus Fergus 21 juin 2017 15:28

                      Bonjour, Gogonda

                      Même si je ne partage pas ses idées, je reconnais que le grand talent de Macron a été de choisir les bons moments (pour lancer son parti et pour annoncer sa candidature et grillant Valls et Bayrou) et de saisir les nombreuses opportunités de cette séquence atypique à son avantage.

                      Indiscutablement, Macron s’est montré un excellent stratège doublé d’un très bon communicant.


                    • Yanleroc Yanleroc 22 juin 2017 20:57

                      @Fergus, vous ne partagez pas ses idées mais vous l’ aimez bien quand-même, un « excellent stratège », vous voyez de la stratégie partout, soyez raisonnable.

                      Il a été un magnifique défenseur du parti Mondialiste. Pourquoi sa photo sur des centaines de Couvertures, pourquoi des milliers d’ articles lui sont-ils consacrés,.pour se beaux yeux..un peu mais parce qu’ il fait partie du sérail et qu’ il a été pressenti par les marionnettistes qui sont tapis dans les bois eux aussi ! 
                      Macron rime avec Commission .

                       Macron n’a pas gagné son électorat, 
                      il s’ est jeté dans ses bras !.
                      Disons qu’ il a été un peu poussé..

                      Ils ont été jeté dans les bras les uns des autres, grâce aux médias , grâce à ceux qui les ont relayé et c’ est grâce à la V ème république qu’ ils sont là ou ils sont. 
                      La Vème était bien pour De Gaule mais pas pour un autre .

                       A chacun sa constitution !
                      17% c’ est de la gnognotte, 75 % c’ est bidon ! En voilà des mots qui riment avec macron, pognon, trognon.. trop trognon etc..

                    • Fergus Fergus 23 juin 2017 10:53

                      Bonjour, Yanleroc

                      Ce n’est parce que je reconnais des qualités de stratège à quelqu’un que cette personne me séduit pour autant. Cela relève de l’observation, pas du ressenti personnel !

                      « Macron n’a pas gagné son électorat »

                      Bien sûr que si, même s’il y a été aidé par les médias. Tous n’étaient d’ailleurs pas pro-Macron comme cela est affirmé abusivement : Le Figaro, L’Opinion, Valeurs Actuelles et L’humanité, pour ne citer que ceux-là, étaient résolument anti-Macron, et à la télévision, si BFM lui a servi la soupe, ni TF1 ni France-Télévision n’ont été des vecteurs déterminants de sa candidature.

                      Quant à l’adhésion des Français, vous retombez dans le déni que j’ai dénoncé dès le mois de... janvier en constatant chez moi à quel point une partie croissante de l’électorat était attirée par Macron, et en voyant émerger en Bretagne en ce début d’année des comités de soutien par dizaines dans tous les départements de la région ! Cela m’a valu à l’époque des commentaires incrédules et moqueurs. Et pourtant, c’était bien une réalité que je décrivais en mettant en garde contre l’illusion d’une bulle à laquelle j’ai moi-même pu croire durant l’automne 2016 mais qui n’était déjà plus d’actualité au début de 2017.

                      Vous n’êtes pas pro-Macron. Moi non plus. Par conséquent, ne vous voilez pas la face : ce n’est pas en sous-estimant ses adversaires qu’on peut les combattre efficacement !


                    • Yanleroc Yanleroc 23 juin 2017 21:10

                      @Fergus

                      C’ est surtout pas en lui faisant de la pub ,
                      en parler, à outrance,
                      en laissant transparaître une certaine sympathie pour l’ adversaire, si si,
                      se persuader qu’ un adversaire de valeur fera un vainqueur de valeur, 
                      justifiant par là les hommages que vous lui faîtes.

                      Ce type comme les précédents est illégitime, une minorité dirige une majorité, 
                      minorité qui est elle même dirigée par une minorité, 
                      c’ est sûr avec Sa majesté, on va atteindre le sommet de la pyramide !

                      Con ou intelligent, Macron n’ est pas tout seul, pas tout seul, dans la mesure ou il ne s’ est pas fait tout seul, vous pourriez intégrer ce paramètre dans vos analyses peut-être..

                      Faire que tout change pour que rien ne change !

                    • yvesduc 22 juin 2017 20:47

                      Vous écrivez au sujet de Fillon que « (…) l’on voyait mal comment un candidat plombé par d’aussi graves accusations pouvait se maintenir dans la course électorale. ». Graves accusations ? Ceci s’applique beaucoup mieux à Macron ! Les sommes possiblement indues perçues par les proches de Fillon n’atteignent pas le million d’euros. Des queues de cerise à côté de la scandaleuse vente d’Alstom Énergie, plus grand scandale d’État du quinquennat Hollande-Macron, ou du four du CICE : 41 milliards dilapidés, excusez du peu ! Le fait est que les médias se sont acharnés sur les adversaires de Macron (à l’exception de Hamon, pour mieux diviser la gauche), et ont épargné leur chouchou. LE scandale dont on ne peut se relever est l’affaire Alstom. Dans un monde normal, Macron aurait dû être harcelé de questions sur chaque plateau télé, sur cette question (pourquoi n’a-t-il pas empêché la vente ; pourquoi a-t-il écarté les autres offres ; ses conflits d’intérêt ; etc.). Au point qu’il aurait fini par disparaître et se faire oublier. Dans un monde normal…


                      • Fergus Fergus 23 juin 2017 10:36

                        Bonjour, yvesduc

                        Certes ! Mais en l’occurrence, vous amalgamez des faits économiques graves, mais de nature politique, avec les malversations d’un individu cupide visant à son enrichissement personnel.

                        « Dans un monde normal », Fillon aurait dû être débarqué dès les premières révélations. Sur ce plan-là, toute la presse étrangère a d’ailleurs été unanime !


                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 25 juin 2017 20:28

                        @Fergus
                        Dans un monde normal, tous les Partis politiques auraient dû faire l’objet d’une enquête, comme Fillon ! Des assistants parlementaires européens fictifs, il y en avait aussi au FDG et ailleurs !!


                      • Fergus Fergus 25 juin 2017 20:42

                        @ Fifi Brind_acier

                        Propos manipulateur, là aussi !

                        Vous savez très bien que le problème des attachés parlementaires type FN et MoDem n’a strictement rien à voir avec le cas Fillon : d’un côté, des magouilles réglementaires visant à soulager - certes illégalement - les finances d’un parti ; de l’autre, des escroqueries caractérisées ayant pour but l’enrichissement personnel.

                        Décidément, entre mensonges et manipulations vous êtes aussi lamentables que les autres partis politiques à l’UPR !


                      • BA 23 juin 2017 08:22

                        Vendredi 23 juin 2017 :


                        Emplois fictifs présumés au MoDem : « François Bayrou ment », accuse un ancien assistant parlementaire.


                        Un ancien assistant parlementaire européen, qui a passé cinq ans à Bruxelles au Parlement auprès d’un eurodéputé centriste, affirme avoir été le témoin d’un système d’emplois fictifs au sein du Mouvement démocrate.


                        http://www.francetvinfo.fr/politique/modem/assistants-parlementaires-du-modem/info-franceinfo-un-ancien-assistant-parlementaire-modem-francois-bayrou-ment_2250543.html



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès