• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Si l’on rejouait la présidentielle de 2017...

Si l’on rejouait la présidentielle de 2017...

Tel est l’exercice auquel s’est livré l’IFOP pour le compte du JDD (Journal du Dimanche) sur le modèle de ce qui avait déjà été réalisé par cet institut lors des deux précédents mandats, en 2007 et en 2012. Et le moins que l’on puisse dire est que les résultats de cette enquête sont surprenants...

Alors qu’Emmanuel Macron enregistre ce week-end une nouvelle baisse de popularité qui le maintient sous la barre des 50 % (42 % pour l’institut IFOP), l’enquête conduite pour le JDD par ce même IFOP (lien) sur les bases de l’offre électorale du 1er tour de la présidentielle nous indique clairement que l’actuel chef de l’État serait paradoxalement mieux élu aujourd’hui qu’il ne l’a été au printemps 2017.

Avec un score de 28 %, Emmanuel Macron, en hausse de 4 points, creuserait en effet nettement l’écart avec Marine Le Pen, stable à 21,5 % contre 21,3 %. Et cela au détriment d’un François Fillon qui, avec 15 % (en forte chute de 5 points) serait dépassé par Jean-Luc Mélenchon, malgré un tassement du leader de la France Insoumise, crédité de 18 % contre 19,6 en avril 2017. 

Ces données – qui gagneraient toutefois à être confirmées par d’autres enquêtes du même type – n’en sont pas moins significatives de l’état de l’opinion 6 mois après le scrutin présidentiel. Manifestement, la politique conduite par Emmanuel Macron n’est rejetée que de manière marginale par les Français, à l’évidence anesthésiés par le discours de type « TINA » (There Is No Alternative) tenus par nos gouvernants et leurs communicants. En réalité, le chef de l’État perd dans l’électorat de gauche ce qu’il gagne dans les rangs de la droite, orpheline d’un leadership que Fillon ne serait pas à même d’assumer en ce mois d’octobre, et de plus en plus séduite par le positionnement résolument libéral du président.

Rien de très surprenant dans le constat que nous soumet l’IFOP : il est manifeste que la contestation sociale face aux mesures législatives pilotées par l’exécutif n’a jusque-là pas pris, en grande partie parce que les mesures envisagées figuraient de facto dans le programme du candidat En Marche ! En cause également le fait que l’opposition, éclatée entre la FI, un FN quasiment inaudible, un parti LR très divisé et des socialistes inexistants, ne semble pas en mesure de contrer la volonté de contre-réformes de l’exécutif. Et cela d’autant moins que les revendications sont divergentes. Seule, la France Insoumise fait preuve de combativité, mais apparemment sans parvenir à convaincre au-delà des rangs de ses électeurs fidèles.

Pour mémoire, rappelons que cet exercice de l’IFOP avait, en 2012, été favorable à Nicolas Sarkozy qui, 6 mois après sa défaite, était donné 1,5 points devant François Hollande alors qu’il avait été devancé du même écart au mois d’avril.

Emmanuel Macron doit-il se réjouir de ce sondage et en tirer la conclusion que sa politique est approuvée ? Certainement pas, et les enquêtes de popularité montrent qu’il existe une vraie défiance à l’égard de ses choix socioéconomiques. Mais il est incontestable qu’en l’absence d’une opposition véritablement structurée et élargie au-delà des seuls Insoumis, le chef de l’État bénéficie, sans doute encore pour quelques mois, d’une « fenêtre de tir » pour conduire les contre-réformes qu’il a été mandaté pour mener à bien par les puissances de l’industrie et de la finance, avec le concours des médias mainstream.

Ce sondage est-il à considérer comme une pierre apportée en soutien de cet édifice ? C’est possible, mais sans doute à la marge car les manifestations étiques contre les textes macroniens sont là pour le montrer : les classes populaires et moyennes ne sont pas au rendez-vous de la lutte. Or, demain il sera trop tard !!!


Moyenne des avis sur cet article :  1.84/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

158 réactions à cet article    


  • bob14 bob14 23 octobre 09:15
    Refaire le match ?
    Y a que les masos pour cela...

    • Fergus Fergus 23 octobre 09:35

      Bonjour, bob14

      Non, c’est intéressant, car cela nous donne une image de l’état de l’opinion. De la même manière que le baromètre nous indique l’état de la pression atmosphérique.

      Et c’est utile car cela peut nous permettre collectivement d’ajuster la réaction populaire aux choix de l’exécutif.


    • sukhr sukhr 23 octobre 12:24

      @Fergus
      pour cela, il aurait fallu que le sondage prenne en compte le nouveau parti de Philippot : « les Patriotes ».

      on se serait alors rendu compte que la division à l’extrême droite aurait permi à Mélenchon d’atteindre le second tour smiley 

    • Fergus Fergus 23 octobre 13:00

      Bonjour, sukhr

      Mélenchon au 2e tour, voilà qui eût été alléchant. Cela aurait en outre donné lieu à un très intéressant débat d’entre deux-tours, bien loin de la caricature qui nous a été offerte du fait de pitoyable prestation de Le Pen.

      Un tel cas de figure n’aurait sans doute pas changé le résultat de l’élection, mais la présence de Mélenchon au 2e tour aurait probablement boosté les voix de la FI lors des législatives et donné aux Insoumis un nombre d’élus beaucoup plus important. Dommage !


    • sukhr sukhr 23 octobre 13:03

      @Fergus
      Ne pas oublié que 45% des électeurs du 1er tour sont des « gauchistes » qui ont voté utile par peur d’avoir un second tour Fillon VS Lepen https://www.lesechos.fr/25/04/2017/LesEchos/22432-019-ECH_le---vote-utile---a-joue-a-plein-pour-le-leader-d-en-marche.htm



      Ces électeurs auraient très certainement voté Mélenchon au 2nd tour. Mélenchon avait donc toutes ses chances face à macron

    • Alren Alren 23 octobre 13:20

      @Fergus

      Les contre-réformes ultra-réactionnaires de Macron-Gattaz ne sont pas encore réellement en place. Les gens qui très majoritairement sont centrés sur leur vie quotidienne et ses soucis, n’ont pas encore compris qu’un tsunami économique se dirige vers eux.

      La lutte collective, ils la délèguent volontiers à d’autres, qu’ils sont près d’ailleurs à critiquer pour un oui ou un non.

      Quand le tsunami les atteindra personnellement, quand ses dégâts affecteront leur petite vie quotidienne ils se réveilleront en reprochant à la CGT en particulier de ne pas les avoir protégés, de ne pas être assez forte, sachant qu’ils veulent économiser les cotisations et les pertes de salaires des jours de grève ...


    • Fergus Fergus 23 octobre 13:35

      @ sukhr

      « Mélenchon avait donc toutes ses chances face à Macron »

      Je n’y crois pas un instant ! Et pour cause : la France est majoritairement à droite. Dès lors, Macron aurait récupéré une écrasante majorité des voix des électeurs du centre, de la droite et de la pseudo-gauche socialiste.

      Qui plus est, Mélenchon aurait été pénalisé par l’étiquette d’« extrême-gauche » dont est affublée la FI dans les médias. Une étiquette qui a suffi à dissuader une partie importante des électeurs de progrès du PS de voter Mélenchon au 1er tour alors que Hamon n’avait pas la moindre chance de se qualifier.


    • Fergus Fergus 23 octobre 13:39

      Bonjour, Alren

      Puissiez-vous avoir raison sur ce réveil...

      Mon souhait serait d’ailleurs de voir ressurgir ces « coordinations » qui en différentes occasions dans le passé ont débordé des centrales syndicales par trop timorées et avant tout centrées sur les intérêts personnels de leurs dirigeants nationaux.


    • sukhr sukhr 23 octobre 13:40

      @Fergus
      France Insoumis + Hamon (25,94%) > Macron (14%)


      La gauche est la première force politique du pays. C’est à cause du tartuffe Hamon et du vote utile (Macron) au 1er tour si aujourd’hui la droite est au pouvoir.
       smiley

    • sukhr sukhr 23 octobre 13:40

      oops : 24% pour macron (faute de frappe)


    • nono le simplet nono le simplet 23 octobre 14:03

      @sukhr
      La gauche est la première force politique du pays.

      si c’était le cas je serais ravi mais c’est totalement faux ...
      et malgré la réticence de nombreux électeurs de droite à voter MLP, je ne suis pas sûr que JLM serait passé en cas de deuxième tour ...

    • sukhr sukhr 23 octobre 14:08

      @nono le simplet
      on rappelle que le programme économique de Philippot était de gauche. 


      Si vous faites : Extrême Gauche + FI + PS + 45% utile de Macron + 40% de pro-Philippot du FN... vous vous rendez compte que la France est très à gauche. 

    • Fergus Fergus 23 octobre 14:28

      @ sukhr

      Vous additionnez des choux et des navets, autrement dit des électorats qui n’avaient pas du tout vocation à s’amalgamer dans un vote unique.

      Par exemple, les électeurs FN séduits par les idées de gauche pompées à la FI sont aussi des électeurs très largement motivés par la coloration anti-immigration et chargée de xénophobie du discours de ce parti !


    • sukhr sukhr 23 octobre 14:30

      @Fergus
      De nombreux électeurs du Front Nation sont issus des rangs du PCF. 

      On peut-être anti-immigration sans être xénophobe (c’est précisément la position de la FI, et celle que va désormais défendre Philippot)

      La gauche, en tant que force politique, est majoritaire dans le pays. 
      Même la Droite a eu besoin d’un candidat issus des rangs du PS pour l’emporter. 

    • jmdest62 jmdest62 23 octobre 14:34

      @Fergus
      Salut
      « Ces données – qui gagneraient toutefois à être confirmées par d’autres enquêtes du même type – n’en sont pas moins significatives de l’état de l’opinion 6 mois après le scrutin présidentiel. »
      °
      Vous doutez , à juste titre me semble-t-il , des résultats de ce genre d’enquête et quelques mots plus loin vous dites qu’elle est significative .....
      désolé ! je me suis arrêté là . la suite ne peut être que Bla Bla et conjecture.
      °
      @+


    • Fergus Fergus 23 octobre 15:45

      @ sukhr

      « France Insoumis + Hamon (25,94%) »

      Faux calcul ! La politique n’est pas de l’arithmétique : sur les 6,38 % de Hamon, plus de la moitié auraient préféré voter Macron que Mélenchon. 


    • sukhr sukhr 23 octobre 15:53

      @Fergus
      Vous affirmez « La France est de droite » : et ce faisant vous aglomérez choux carrotes navets lapins sapin et autoradios.


      Je vous réponds : la gauche en tant que force politique est majoritaire dans le pays. 

      Et je le répette : Mélenchon aurait pu gagner au second tour (car le second tour consiste à demander aux navets de voter pour les carottes). Mais à cause des hamonistes et du vote utile pour Macron, nous nous coltinons la droite libérale la plus violente de l’histoire du pays.


    • Fergus Fergus 23 octobre 15:55

      Bonjour, jmdest62

      En réalité, et bien que cela ne me fasse pas plaisir, je crois que ce sondage est sans doute globalement fidèle à l’état de l’opinion.

      Il a d’ailleurs été effectué sur le même type de panel que les sondages IFOP d’avant le 1er tour qui ont été d’une grande fiabilité.

      Qui plus est, on est là hors période électorale. il n’y a donc pas d’intérêt à manipuler les Français.

      Par ailleurs, cet exercice a déjà été réalisé en 2007 et 2012 au même moment de l’année, ce n’est donc pas une enquête sortie du chapeau pour démoraliser les travailleurs opposés aux ordonnances de Macron.

      Enfin, ne me dites pas que vous êtes surpris de voir Macron détourner les électeurs de droite grâce à sa politique libérale assumée. Or, c’est incontestablement cela qui lui permet d’élargir sa base.


    • jmdest62 jmdest62 23 octobre 16:04

      @Fergus
      « Qui plus est, on est là hors période électorale. il n’y a donc pas d’intérêt à manipuler les Français. »
      Il n’y aurait pas d’intérêt à démoraliser pour démobiliser...Vous plaisantez j’espère !
      @+


    • nono le simplet nono le simplet 23 octobre 16:06

      @sukhr
      Si vous faites : Extrême Gauche + FI + PS + 45% utile de Macron + 40% de pro-Philippot du FN... 

      désolé, je n’avais pas compris ... la France est très à gauche ... de l’aile droite du FN ... c’est vrai, en effet ...

    • Fergus Fergus 23 octobre 16:17

      @ jmdest62

      Vous ne répondez rien au fait que cet exercice a déjà été fait en 2007 et 2012 au même moment. Sans doute pour manipuler là aussi. Par exemple au profit de Hollande en octobre 2012 ! smiley


    • Ar zen Ar zen 23 octobre 17:56

      @Alren

      Ce ne sont pas les contre-réformes ultra-réactionnaires de Macron-Gattaz mais bien les règlements UE, les directives UE et, en général, les GOPE et l’appartenance de la France à l’UE qui sont en cause. Savez vous que la France appartient à un système « supranational » si vous comprenez ce que cela veut dire et sous entend ?

      Alren, vous devriez vous réveiller et arrêter de voir dans Macron, Gattaz et le MEDEF l’origine des maux de la France. 

      Lorsque le sage montre la lune du doigt l’imbécile regarde le doigt ! Arrêtez de regarder le doigt et regarder donc la lune !


    • Fergus Fergus 23 octobre 19:18

      Bonsoir, Ar zen

      Vous avez du mérite à nous rebattre les oreilles en ressassant toujours les mêmes arguments sans être entendu.

      Car il faut bien se rendre à l’évidence : en dépit de ce qu’ont pu clamer Fifi et autres militants de l’UPR selon lesquels la campagne d’Asselineau et sa présence au débat du 1er tour allait enfin le faire décoller, rien ne bouge : le sondage IFOP montre qu’il est toujours scotché à... 1 %.

      Quand je dis que le problème de l’UPR, c’est moins les idées de ce micro-parti que ce bonnet de nuit d’Asselineau lui-même, personne à l’UPR ne m’écoute. Notez bien que cela ne me contrarie pas le moins du monde ! smiley 


    • mmbbb 23 octobre 21:25

      @Fergus comme nous adoptons toutes les tares des amerloques Notre Macron a ete elu a la facon Kennedy , c est a dire par les médias . Comme le peuple est assez con, et par un coup de billard a trois bande , Macron a ete elu Maintenant ce president crache sur tous le monde y compris la presse. Il fera le job donc gouvernera par ordonnance donc comme Sarky avec le traite de Lisbonne s’assiéra sur la volonte du peuple . Donc la volonte peuple est tout de meme bafoue et je me demande a quoi servent le Senat et l Assemblee sinon qu a nourrir des carriéristes . Quant a moi je me sens pas ipso facto europeen puisque Macron fera gentiment la politique de sa grand mere Merkel . Franchement c est plutot du grand cirque parce que comme le dit De Villiers ( je sais vous l appreciez guere ) tout ceci est de la mauvaise comedie puisque le pouvoir n est plus tout a fait en France .


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 23 octobre 21:39

      @sukhr

      C’est peu probable. Mélenchon a fait 7 000 000 de voix, Fillon 7 200 000 et Le Pen 7 600 000.

      Je doute que Philippot pèse 600 000 voix.

    • Mmarvinbear Mmarvinbear 23 octobre 21:41

      @sukhr

      Sauf que Mélenchon l’a dit lui-même. Son programme et celui de Hamon n’étaient pas compatibles sur des points importants. Une alliance entre les deux était dès lors impossible.

    • Fergus Fergus 23 octobre 22:42

      Bonsoir, mmbbb

      Nous verrons de quelle façon évoluera le quinquennat, et si les Français accepteront sans sourciller d’être une nouvelle fois les dindons d’une farce mise sur pied presqu’uniquement au service des classes dirigeantes. En l’état, je ne suis pas sûr qu’il y ait le terreau d’une rébellion. Mais en général cela se produit au moment le plus inattendu. Ou jamais.


    • Ar zen Ar zen 24 octobre 00:20

      @Fergus

      Le problème n’est pas que cela « bouge » ou « décolle »’. Je suis comme Galilée figurez vous. Il y a des certitudes contre lesquelles vous ne pouvez pas argumenter. En revanche, ces certitudes sont cachées au grand public, comme dans les bonnes vieilles dictatures. 

      Si vous êtes prêt, et si cela vous tente, je vous propose de répondre. 

      1°) La France appartient-elle à un système supranational ? 
      2°) Que dit l’article 55 de la Constitution de la 5ème République ? 
      3°) La lex monetae existe t-elle ?

      Trois questions auxquelles vous pourrez m’apporter une réponse bien pointue. 

      Je ne suis pas plus contrarié que vous. Je suis sur Agoravox ,non pour tenter de convaincre qui que se soit, mais pour apporter des éléments de compréhension. Les lecteurs font ensuite comme ils veulent. Le Conseil constitutionnel vient de signifier que la « désobéissance » à une directive européenne, et, par conséquent, aux traités européens, est « anticonstitutionnelle ». 

      Je vous demande de me prouver le contraire ! Vous avez la preuve sous le nez ! La « désobéissance » aux traités de Mélenchon, est une vaste rigolade !

      La taxe sur les dividendes qui vient d’être jugée « anticonstitutionnelle » par le Conseil constitutionnel devrait attirer l’attention de ceux qui se disent démocrates. Le Conseil constitutionnel a invalidé cette taxe de 3% sur les dividendes des sociétés et « invité » la France à rembourser les quelques 10 milliards de trop perçu en fondant sa décision sur le non respect d’une directive européenne ! Comprenez, dans ces conditions, que le fait de ne pas respecter une directive européenne est devenue en France « anticonstitutionnel » ! Rien de plus, rien de moins. Et si vous voulez creuser le sujet, je mets aimablement à votre disposition la décision du Conseil constitutionnel. Je « surligne » les éléments forts de cette décision du 6 octobre 2017.
      Au vu des textes suivants :
      la directive n° 2011/96/UE du 30 novembre 2011 concernant le régime fiscal commun applicable aux sociétés mères et filiales d’États membres différents
      LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL S’EST FONDÉ SUR CE QUI SUIT :
      6. Il résulte de la jurisprudence constante du Conseil d’État, telle qu’elle ressort de la décision de renvoi de la question prioritaire de constitutionnalité, que les dispositions de l’article 235 ter ZCA ne peuvent être appliquées aux bénéfices, redistribués par une société mère, provenant d’une filiale établie dans un État membre de l’Union européenne autre que la France et relevant du régime mère-fille prévu par la directive du 30 novembre 2011 mentionnée ci-dessus, mais peuvent, en revanche, être appliquées à l’ensemble des autres bénéfices distribués par cette société mère. 
      LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL DÉCIDE
      Article 1er. - Le premier alinéa du paragraphe I de l’article 235 ter ZCA du code général des impôts, dans sa rédaction résultant de la loi n° 2015-1786 du 29 décembre 2015 de finances rectificative pour 2015, est contraire à la Constitution



    • Cadoudal Cadoudal 24 octobre 01:01

      @Ar zen
      Tu sais bien qu’Orban, comme moi, on se torche le cul avec tous tes articles gnagna et la propagande sorossienne..

      Il défend juste les intérêts de son peuple qui ne veut pas subir ce que subissent les français...

      Il refuse les Muzzs, les fiottes de l’UE sont d’accord, il n’aura pas a accueillir de muzzs soit disant réfugiés..

      Échec patent de l’UE, le programme de relocalisation obligatoire des réfugiés ne sera pas prolongé. La Commission suggère aux Etats-membres d’accueillir des réfugiés situés hors de l’UE de manière volontaire : un mécanisme appelé « réinstallation ».
      https://www.euractiv.fr/section/migrations/news/commission-moves-from-mandatory-refugee-relocations-to-voluntary-resettlement/

      Et qui c’est qui va les récupérer tous les muzzs dont Orban ne veut pas ?

      Les Tchèques, les Polonais, les Autrichiens ?

      Non, c’est toi mon coco, tu va te les prendre tous, les invités de Soros...

      Jusqu’à ce que le pays explose, et après tu viendras encore chouiner comme une étudiante en droit de troisième année qui vient de gouter aux joies du multiculturalisme ...


    • Cadoudal Cadoudal 24 octobre 01:03

      @sukhr
      « On peut-être anti-immigration sans être xénophobe »

      On ne peut pas être xénophile et patriote...

      On ne peut pas être Français et musulman...


    • Ar zen Ar zen 24 octobre 07:41

      @Cadoudal

      Orban respecte la Constitution de son pays. 

      Seuls les ignorants peuvent écrire ce que vous écrivez. Vous êtes juste à plaindre avec votre vision si étriquée de la géo-politique et tellement hors sujet. 

      Montrez moi quand et où Orban a « désobéi » à la Constitution de son pays ? J’apporte la preuve de ce que je dis à travers la décision du Conseil constitutionnel français. Il vous reste à faire de même. Vos élucubrations restent des élucubrations.


      J’ai déjà développé, sur un autre fil, le programme de « relocalisation » des réfugiés. Orban n’y est pour rien dans les nouvelles décisions de Bruxelles. 

      En revanche, la Commission européenne a senti le vent du boulet lorsque le résultat des élections en Allemagne est tombé avec le résultat de l’AFD. Dans le « post » qui suit je vous donne à lire ce que j’ai déjà écrit sur AV. En résumé, c’est la montée des nationalismes dans différents pays qui a fait reculer la Commission européenne et non Orban. D’ailleurs, la CJUE de l’UE avait rejeté le recours de la Hongrie sur la relocalisation des réfugiés. 

      Par conséquent, Orban n’a pas désobéi puisque la Hongrie a saisi la CJUE pour savoir si elle devait, ou pas, accueillir son quota de migrants. Si un pays saisit la CJUE pour savoir s’il est dans son droit, cela veut dire que ce pays respecte le droit de l’Union. CQFD Cadoudal. Votre vue basse vous empêche de comprendre le BA-ba du fonctionnement européen. Mais vous pouvez vous améliorer. 

      Pour résumer votre « pensée ». Vous êtes capable d’écrire qu’un pays qui fait un recours devant la cour de justice de l’UE est un pays qui désobéit. Voilà où vous en êtes. Ce n’est pas très brillant comme analyse. Dans n’importe quelle circonstance, lorsque vous faîtes recours devant la justice, c’est que vous êtes dans l’obligation de passer par cette instance. Vous comprenez ça Cadoudal ? 


    • jmdest62 jmdest62 24 octobre 07:41

      @Fergus
      Pour 2007 et 2012 .......ma réponse est simple : autre contexte , autres personnages => rien (ou pas grand chose à voir !
      °
      En octobre 2012 je pense que beaucoup avaient déjà senti la cata qui se profilait.....notre grassouillet président ayant déjà capitulé devant son « ennemie la finance » et les sondages( de l’IFOP surtout !) ne pouvaient que tenter de discréditer un président que l’on croyait encore « de gauche » .
      Il faut dire que son charisme de limace les a bien aidé dans leur entreprise.
      °
      En 2017 , comme l’indique @Alren , les français n’ont pas encore compris ce qui va leur tomber dessus , pas encore compris que les petites hausses de salaires que certains verront sur leur fiche de paie vont être absorbées par la baisse de l’APL , la hausse du gaz , de l’électricité , des carburants , des contrôles techniques , des timbres ....
      °
      Peut-être que les licenciements qui ne manqueront pas de se produire aussitôt les décrets d’application de la nouvelle législation du travail promulgués ou que les 4 Milliards de ponction que Mme Buzin compte faire sur la sécu ou ce que Mme Muriel « la boursicoteuse » Pénicaud « nous prépare sur l’ARE va les réveiller ...
      enfin ! j’espère
      °
      Pour l’instant , on sature leur »temps de cerveau disponible" avec le problème , tout à fait nouveau  smiley,du harcèlement et la question primordiale de savoir qui de M. Hulot ou de M. Travers aura gain de cause sur le Glyphosate

      @+


    • Ar zen Ar zen 24 octobre 07:48

      @Ar zen

      Cadoudal, vous pensez que les migrants ont des velléités de s’installer en Roumanie, en Bulgarie ou en Hongrie ? Ils font la queue dans le Pas de Calais pour accéder au Saint Graal que représente la Grande Bretagne. 

      Viktor Orban n’y est pour rien si l’immigration ne se dirige pas vers son pays. Mais, effectivement, l’UE qui, dans toutes circonstances, ne sait que partager le fardeau entre tous les pays au prorata de la population ou du PIB, a encore imaginé une répartition au « prorata » pour l’accueil des migrants. La montée des nationalistes dans de très nombreux pays de l’UE, dont l’Allemagne, inquiète aujourd’hui les dirigeants de l’UE. Ils ne sont pas bêtes à manger du foin, ils comprennent bien qu’ils sont allés trop en matière migratoire, en fait beaucoup trop vite. Même l’Allemagne de Merkel a fait marche arrière sur l’accueil des migrants.
      « La chancelière conservatrice Angela Merkel, d’habitude très prudente et pragmatique, a pris un seul vrai risque au cours de ses trois mandats : ouvrir en 2015 les frontières de l’Allemagne aux migrants. Au risque de se mettre à dos les pays d’Europe de l’Est et d’Europe centrale, qui, eux veulent fermer leurs frontières. Au risque de perdre une bonne partie de son électorat conservateur (la popularité de Merkel avait d’ailleurs chuté de 30 points en 2016 pour tomber à 45%). Et au risque d’alimenter la xénophobie, en permettant au parti d’extrême droite anti-immigration AfD de gagner du terrain »

      Nous avons le résultat des élections du 24 septembre et, effectivement, l’AFD fait un gros score grâce à la politique migratoire de l’Allemagne. 

      Voir une victoire d’Orban dans le retrait de la relocalisation des migrants est une erreur « kolossale ». La montée des nationalismes acterait la fin de l’Union européenne et ses dirigeants le savent ! Il faut calmer le jeu !



      « Le tournant majeur pour l’AfD, et qui lui a permis de séduire une part significative d’électeurs, a été la crise des migrants en 2015, avec un afflux migratoire massif vers l’Allemagne vivement reproché à Angela Merkel. Dès lors, l’AfD a réarticulé la totalité de son discours autour de l’immigration.



       

    • Le421 Le421 24 octobre 09:04

      @sukhr
      Là, vous allez fâcher du monde !!
      Quand à dire que les sondages et autres enquêtes sont « orientées » !!

      Je me rappelle une réunion FI au mois de Mars où un collègue (prof de maths !!) voulait parier à 100 contre un que Mélenchon ne ferait pas 15% !! Je pronostiquais 18, et d’ailleurs, je l’ai écris à l’époque sur AV. Risée générale !!
      Il était crédité de 8-9 points alors que la blonde était à 35.
      Et on a vu le résultat.
      Les médias et autres ont voulu casser l’effet boule de neige pour la FI.
      Et ils l’ont fait fonctionner à fond pour le FN et LREM.
      De façon indiscutable. Prouvé par tous les chiffres possibles et imaginables.
      Même fait appel à Chavez pour assommer le candidat FI.
      Alors que Maduro vient de remporter un franc succès électoral.
      Silence radio.
      Fumiers de lapin !!
      En attendant, Jupiter ne dispose pas de la majorité favorable du peuple français.
      C’est tout.
      Mélenchon n’en disposerait pas plus, d’ailleurs.
      Du moins, au début.


    • Fergus Fergus 24 octobre 09:16

      Bonjour, jmdest62

      Je comprends parfaitement ce que vous dites, et que je partage très largement, sur la présidence Macron.

      Mais contrairement à vous, je ne vois absolument pas se lever autour de moi - excepté chez quelques militants de la FI - un rejet de la politique conduite par l’exécutif : les gens n’apprécient pas les changements en cours, c’est vrai, mais ils sont persuadés que ces réformes sont nécessaires et que tout vaut mieux que rester dans l’immobilisme qui a prévalu lors des mandats précédents.

      Voilà la tonalité qui prévaut chez moi, et force est de reconnaître que le sondage de l’IFOP - beaucoup plus sérieux que vous ne l’affirmez - ne fait que confirmer cette impression. Un rappel qui peut être salutaire car il donne aux états-majors de l’opposition - je pense notamment à la FI - les clés d’une riposte pour les mois à venir, et notamment pour les futures réformes de l’assurance chômage et des retraites.

      A mon avis, le temps n’est plus, pour les Insoumis, aux escarmouches picrocholines sur les cravates ou le drapeau « marial » (accusation ridicule au demeurant), mais à l’amplification de la dénonciation du caractère très droitier et très libéral des choix de Macron. Ce sondage est à cet égard su pain béni car il montre bien que ce sont les électeurs LR qui maintiennent Macron hors de l’eau, et même lui donnent encore plus d’allant dans sa politique de contreréformes.


    • Cadoudal Cadoudal 24 octobre 14:27

      @Ar zen
      « Viktor Orban n’y est pour rien si l’immigration ne se dirige pas vers son pays. »

      Quant on en arrive à écrire des conneries pareilles, il est temps de prendre un peu de repos...

      Et les collabos n’y seraient pour rien si la France est une colonie Africaine ?

      Votre mépris de la politique n’a d’égal que votre mépris du bon sens populaire.

      28 Septembre 2017 :

      « l’abandon du programme de solidarité obligatoire entre États membres. »

      https://www.euractiv.fr/section/migrations/news/commission-moves-from-mandatory-refugee-relocations-to-voluntary-resettlement/

      Vous pouvez continuer à me sortir vos articles du Monde du 6 Septembre 2017 ou du 5 mai 1969 si ça vous chante..


    • sukhr sukhr 24 octobre 14:32

      @Cadoudal
      C’est la Droite et la Bourgeoisie qui a organisé l’immigration de masse pour priver les pays socialistes arabes de leur meilleurs bras, et provoquer la discorde dans les cités communistes en France.



    • jmdest62 jmdest62 24 octobre 14:58

      @Fergus
      « Ce sondage est à cet égard du pain béni »
      Bah non ! c’est un sondage déjà oublié
      Un truc pour suivre les « tendances » de l’actualité et les sujets dont « on » souhaite que les français se préoccupent ........
      votre sondage y est apparu deux jours pas plus.
      Les Frasques supposées de Jean Lassalle sont sur cette page depuis une semaine (au 24/10) .
      CQFD
      @+


    • Franck Einstein Franck Einstein 23 octobre 09:21

      93 : 2eme tour 80% Macron
       
      On comprend pourquoi Macron joue au foot....
      On comprend pourquoi Soros sponsorise l’immigration...
       
      débat Z Sapir, identité / nationalité Sputnik : Z a raison
       
      A partir d’un certain seuil, la quantité se change en qualité, ainsi fait le musulman, qui passe de discret à islamiste

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires