• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Si l’on rejouait la présidentielle de 2017...

Si l’on rejouait la présidentielle de 2017...

Tel est l’exercice auquel s’est livré l’IFOP pour le compte du JDD (Journal du Dimanche) sur le modèle de ce qui avait déjà été réalisé par cet institut lors des deux précédents mandats, en 2007 et en 2012. Et le moins que l’on puisse dire est que les résultats de cette enquête sont surprenants...

Alors qu’Emmanuel Macron enregistre ce week-end une nouvelle baisse de popularité qui le maintient sous la barre des 50 % (42 % pour l’institut IFOP), l’enquête conduite pour le JDD par ce même IFOP (lien) sur les bases de l’offre électorale du 1er tour de la présidentielle nous indique clairement que l’actuel chef de l’État serait paradoxalement mieux élu aujourd’hui qu’il ne l’a été au printemps 2017.

Avec un score de 28 %, Emmanuel Macron, en hausse de 4 points, creuserait en effet nettement l’écart avec Marine Le Pen, stable à 21,5 % contre 21,3 %. Et cela au détriment d’un François Fillon qui, avec 15 % (en forte chute de 5 points) serait dépassé par Jean-Luc Mélenchon, malgré un tassement du leader de la France Insoumise, crédité de 18 % contre 19,6 en avril 2017. 

Ces données – qui gagneraient toutefois à être confirmées par d’autres enquêtes du même type – n’en sont pas moins significatives de l’état de l’opinion 6 mois après le scrutin présidentiel. Manifestement, la politique conduite par Emmanuel Macron n’est rejetée que de manière marginale par les Français, à l’évidence anesthésiés par le discours de type « TINA » (There Is No Alternative) tenus par nos gouvernants et leurs communicants. En réalité, le chef de l’État perd dans l’électorat de gauche ce qu’il gagne dans les rangs de la droite, orpheline d’un leadership que Fillon ne serait pas à même d’assumer en ce mois d’octobre, et de plus en plus séduite par le positionnement résolument libéral du président.

Rien de très surprenant dans le constat que nous soumet l’IFOP : il est manifeste que la contestation sociale face aux mesures législatives pilotées par l’exécutif n’a jusque-là pas pris, en grande partie parce que les mesures envisagées figuraient de facto dans le programme du candidat En Marche ! En cause également le fait que l’opposition, éclatée entre la FI, un FN quasiment inaudible, un parti LR très divisé et des socialistes inexistants, ne semble pas en mesure de contrer la volonté de contre-réformes de l’exécutif. Et cela d’autant moins que les revendications sont divergentes. Seule, la France Insoumise fait preuve de combativité, mais apparemment sans parvenir à convaincre au-delà des rangs de ses électeurs fidèles.

Pour mémoire, rappelons que cet exercice de l’IFOP avait, en 2012, été favorable à Nicolas Sarkozy qui, 6 mois après sa défaite, était donné 1,5 points devant François Hollande alors qu’il avait été devancé du même écart au mois d’avril.

Emmanuel Macron doit-il se réjouir de ce sondage et en tirer la conclusion que sa politique est approuvée ? Certainement pas, et les enquêtes de popularité montrent qu’il existe une vraie défiance à l’égard de ses choix socioéconomiques. Mais il est incontestable qu’en l’absence d’une opposition véritablement structurée et élargie au-delà des seuls Insoumis, le chef de l’État bénéficie, sans doute encore pour quelques mois, d’une « fenêtre de tir » pour conduire les contre-réformes qu’il a été mandaté pour mener à bien par les puissances de l’industrie et de la finance, avec le concours des médias mainstream.

Ce sondage est-il à considérer comme une pierre apportée en soutien de cet édifice ? C’est possible, mais sans doute à la marge car les manifestations étiques contre les textes macroniens sont là pour le montrer : les classes populaires et moyennes ne sont pas au rendez-vous de la lutte. Or, demain il sera trop tard !!!


Moyenne des avis sur cet article :  1.84/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

124 réactions à cet article    


  • sukhr sukhr 23 octobre 2017 13:40

    @Fergus
    France Insoumis + Hamon (25,94%) > Macron (14%)


    La gauche est la première force politique du pays. C’est à cause du tartuffe Hamon et du vote utile (Macron) au 1er tour si aujourd’hui la droite est au pouvoir.
     smiley

  • sukhr sukhr 23 octobre 2017 13:40

    oops : 24% pour macron (faute de frappe)


  • nono le simplet nono le simplet 23 octobre 2017 14:03

    @sukhr
    La gauche est la première force politique du pays.

    si c’était le cas je serais ravi mais c’est totalement faux ...
    et malgré la réticence de nombreux électeurs de droite à voter MLP, je ne suis pas sûr que JLM serait passé en cas de deuxième tour ...

  • sukhr sukhr 23 octobre 2017 14:08

    @nono le simplet
    on rappelle que le programme économique de Philippot était de gauche. 


    Si vous faites : Extrême Gauche + FI + PS + 45% utile de Macron + 40% de pro-Philippot du FN... vous vous rendez compte que la France est très à gauche. 

  • Fergus Fergus 23 octobre 2017 14:28

    @ sukhr

    Vous additionnez des choux et des navets, autrement dit des électorats qui n’avaient pas du tout vocation à s’amalgamer dans un vote unique.

    Par exemple, les électeurs FN séduits par les idées de gauche pompées à la FI sont aussi des électeurs très largement motivés par la coloration anti-immigration et chargée de xénophobie du discours de ce parti !


  • sukhr sukhr 23 octobre 2017 14:30

    @Fergus
    De nombreux électeurs du Front Nation sont issus des rangs du PCF. 

    On peut-être anti-immigration sans être xénophobe (c’est précisément la position de la FI, et celle que va désormais défendre Philippot)

    La gauche, en tant que force politique, est majoritaire dans le pays. 
    Même la Droite a eu besoin d’un candidat issus des rangs du PS pour l’emporter. 

  • Fergus Fergus 23 octobre 2017 15:45

    @ sukhr

    « France Insoumis + Hamon (25,94%) »

    Faux calcul ! La politique n’est pas de l’arithmétique : sur les 6,38 % de Hamon, plus de la moitié auraient préféré voter Macron que Mélenchon. 


  • sukhr sukhr 23 octobre 2017 15:53

    @Fergus
    Vous affirmez « La France est de droite » : et ce faisant vous aglomérez choux carrotes navets lapins sapin et autoradios.


    Je vous réponds : la gauche en tant que force politique est majoritaire dans le pays. 

    Et je le répette : Mélenchon aurait pu gagner au second tour (car le second tour consiste à demander aux navets de voter pour les carottes). Mais à cause des hamonistes et du vote utile pour Macron, nous nous coltinons la droite libérale la plus violente de l’histoire du pays.


  • jmdest62 jmdest62 23 octobre 2017 16:04

    @Fergus
    « Qui plus est, on est là hors période électorale. il n’y a donc pas d’intérêt à manipuler les Français. »
    Il n’y aurait pas d’intérêt à démoraliser pour démobiliser...Vous plaisantez j’espère !
    @+


  • nono le simplet nono le simplet 23 octobre 2017 16:06

    @sukhr
    Si vous faites : Extrême Gauche + FI + PS + 45% utile de Macron + 40% de pro-Philippot du FN... 

    désolé, je n’avais pas compris ... la France est très à gauche ... de l’aile droite du FN ... c’est vrai, en effet ...

  • Fergus Fergus 23 octobre 2017 16:17

    @ jmdest62

    Vous ne répondez rien au fait que cet exercice a déjà été fait en 2007 et 2012 au même moment. Sans doute pour manipuler là aussi. Par exemple au profit de Hollande en octobre 2012 ! smiley


  • Mmarvinbear Mmarvinbear 23 octobre 2017 21:41

    @sukhr

    Sauf que Mélenchon l’a dit lui-même. Son programme et celui de Hamon n’étaient pas compatibles sur des points importants. Une alliance entre les deux était dès lors impossible.

  • Cadoudal Cadoudal 24 octobre 2017 01:03

    @sukhr
    « On peut-être anti-immigration sans être xénophobe »

    On ne peut pas être xénophile et patriote...

    On ne peut pas être Français et musulman...


  • jmdest62 jmdest62 24 octobre 2017 07:41

    @Fergus
    Pour 2007 et 2012 .......ma réponse est simple : autre contexte , autres personnages => rien (ou pas grand chose à voir !
    °
    En octobre 2012 je pense que beaucoup avaient déjà senti la cata qui se profilait.....notre grassouillet président ayant déjà capitulé devant son « ennemie la finance » et les sondages( de l’IFOP surtout !) ne pouvaient que tenter de discréditer un président que l’on croyait encore « de gauche » .
    Il faut dire que son charisme de limace les a bien aidé dans leur entreprise.
    °
    En 2017 , comme l’indique @Alren , les français n’ont pas encore compris ce qui va leur tomber dessus , pas encore compris que les petites hausses de salaires que certains verront sur leur fiche de paie vont être absorbées par la baisse de l’APL , la hausse du gaz , de l’électricité , des carburants , des contrôles techniques , des timbres ....
    °
    Peut-être que les licenciements qui ne manqueront pas de se produire aussitôt les décrets d’application de la nouvelle législation du travail promulgués ou que les 4 Milliards de ponction que Mme Buzin compte faire sur la sécu ou ce que Mme Muriel « la boursicoteuse » Pénicaud « nous prépare sur l’ARE va les réveiller ...
    enfin ! j’espère
    °
    Pour l’instant , on sature leur »temps de cerveau disponible" avec le problème , tout à fait nouveau  smiley,du harcèlement et la question primordiale de savoir qui de M. Hulot ou de M. Travers aura gain de cause sur le Glyphosate

    @+


  • Fergus Fergus 24 octobre 2017 09:16

    Bonjour, jmdest62

    Je comprends parfaitement ce que vous dites, et que je partage très largement, sur la présidence Macron.

    Mais contrairement à vous, je ne vois absolument pas se lever autour de moi - excepté chez quelques militants de la FI - un rejet de la politique conduite par l’exécutif : les gens n’apprécient pas les changements en cours, c’est vrai, mais ils sont persuadés que ces réformes sont nécessaires et que tout vaut mieux que rester dans l’immobilisme qui a prévalu lors des mandats précédents.

    Voilà la tonalité qui prévaut chez moi, et force est de reconnaître que le sondage de l’IFOP - beaucoup plus sérieux que vous ne l’affirmez - ne fait que confirmer cette impression. Un rappel qui peut être salutaire car il donne aux états-majors de l’opposition - je pense notamment à la FI - les clés d’une riposte pour les mois à venir, et notamment pour les futures réformes de l’assurance chômage et des retraites.

    A mon avis, le temps n’est plus, pour les Insoumis, aux escarmouches picrocholines sur les cravates ou le drapeau « marial » (accusation ridicule au demeurant), mais à l’amplification de la dénonciation du caractère très droitier et très libéral des choix de Macron. Ce sondage est à cet égard su pain béni car il montre bien que ce sont les électeurs LR qui maintiennent Macron hors de l’eau, et même lui donnent encore plus d’allant dans sa politique de contreréformes.


  • sukhr sukhr 24 octobre 2017 14:32

    @Cadoudal
    C’est la Droite et la Bourgeoisie qui a organisé l’immigration de masse pour priver les pays socialistes arabes de leur meilleurs bras, et provoquer la discorde dans les cités communistes en France.



  • jmdest62 jmdest62 24 octobre 2017 14:58

    @Fergus
    « Ce sondage est à cet égard du pain béni »
    Bah non ! c’est un sondage déjà oublié
    Un truc pour suivre les « tendances » de l’actualité et les sujets dont « on » souhaite que les français se préoccupent ........
    votre sondage y est apparu deux jours pas plus.
    Les Frasques supposées de Jean Lassalle sont sur cette page depuis une semaine (au 24/10) .
    CQFD
    @+


  • Franck Einstein Franck Einstein 23 octobre 2017 09:21

    93 : 2eme tour 80% Macron
     
    On comprend pourquoi Macron joue au foot....
    On comprend pourquoi Soros sponsorise l’immigration...
     
    débat Z Sapir, identité / nationalité Sputnik : Z a raison
     
    A partir d’un certain seuil, la quantité se change en qualité, ainsi fait le musulman, qui passe de discret à islamiste


    • Fergus Fergus 23 octobre 2017 09:35

      Bonjour, Franck Einstein

       ????


    • quand 23 octobre 2017 12:03

      @Franck Einstein
      de votre côté, vous demeurez imperturbablement un crétin............de la constance...

      vous auriez pu réfléchir et revenir sur vos conneries islamophobes
      mais bon, vous ne choisissez pas.....


    • mmbbb 23 octobre 2017 20:25

      @quand heureusement il y a vous ? 


    • Cadoudal Cadoudal 24 octobre 2017 01:11

      @quand
      « un crétin............de la constance. »

      Un Chrétien de Constantinople ?

      La GPA pour les couples de transexuels Musulmans est -elle halal ou écologique ?

      La poilophobie est-elle une stigmatisation de beurette ?

      Une cadre maghrébine du parti de gauche accuse Mélenchon de l’avoir ostracisée car trop poilue

      http://www.fdesouche.com/896987-cadre-maghrebine-parti-de-gauche-accuse-melenchon-de-lavoir-ostracisee-poilue


    • Yvance77 Yvance77 23 octobre 2017 09:30

      Salut,

      Pourquoi suis-je le seul à ne jamais être sondé ? Sans doute car cela fait mal par là où cela passe !

      Maintenant, avec de si etc....

      Et tant que nous y sommes avec les « si » que ce passerait-il si l’on faisait vraiment une expérience démocratique à savoir :

      1) On fusionne les deux élections « présidentielles » et « législatives » ... avec obligation de présenter le programme qui sera appliqué

      2) possibilité réelle de révocation des élus

      3) casier judiciaire vierge

      4) responsable des objectifs

      5) suppression du sénat


      • Fergus Fergus 23 octobre 2017 09:45

        Bonjour, Yvance77

        « Pourquoi suis-je le seul à ne jamais être sondé ? »

        Personnellement, je l’ai été une seule fois dans ma vie, il y a bien longtemps, à une époque où je votais pour la LCR.

        J’ajoute à cela qu’il n’y a pas lieu de s’étonner de n’avoir pas été sondé : l’échantillon est en général de quelques milliers de personnes sur une population d’électeurs de 40 millions de personnes. Pas évident d’être dans le panel. smiley

        Pour le reste, globalement d’accord avec vos propositions. A cet égard, je dénonce le système français qui est absurde car il donne tous les pouvoirs au président et transforme l’Assemblée nationale en chambre d’enregistrement. Le seul système qui vaille est celui qui fonctionne dans presque tous les états occidentaux : des législatives puis la désignation d’un Premier ministre chef de l’exécutif issu du parti vainqueur (ou de la coalition gagnante) du scrutin).


      • Aristide Aristide 23 octobre 2017 11:32

        @Fergus


        Notre constitution n’est pas très différente dans son fonctionnement, les différences ne sont qu’apparentes. Dans notre pays, le Président remplit toutes les fonctions qui sont attribués aux Premiers Ministres des autres pays. Notre premier ministre devient simplement un garde-chiourme évitant les écarts, il est aussi une sorte de fusible en cas de crise. Il existe en Angleterre un vice-Premier Ministre et un Vice Chancellerie en Allemagne, ils remplissent exactement le même rôle.

        La différence qui concerne le mode de désignation par le suffrage universel chez nous et la « désignation » dans les autres démocraties n’est vraiment qu’apparente. Dans ces pays, les leaders sont désignés avant les élections, et même si on vote pour un député, un représentant, ... en fait l’électeur sait qui gouvernera, le chef désigné.

        S’il existait une différence, elle a été complètement annulé par le raccourcissement du mandat présidentiel aligné sur celui d’un député et l’inversion des élections inversant présidentielle et législative. Depuis, il y a un accord complet entre président et chambre des députés.

        Dans les faits le fonctionnement de nos démocraties n’est pas très différente, même si sur le mode d’élection il existe quelques différences, la proportionnelle ou pas, chambre d’enregistrement ou pouvoir d’amendement, ... il y a une sure et certaine convergence dans le mode de gouvernement. 

      • Fergus Fergus 23 octobre 2017 11:48

        @ Aristide

        « La différence qui concerne le mode de désignation par le suffrage universel chez nous et la « désignation » dans les autres démocraties n’est vraiment qu’apparente. »

        Non, cette différence est énorme !

        Certes, le leader est connu d’avance dans les autres démocraties parlementaires, mais ce pas le point important. Ce qui pose problème chez nous, c’est que le vrai chef de l’exécutif - en l’occurrence le président - n’a pas de compte à rendre aux élus du peuple. Dans les autres démocraties, il est toutes les semaines en devoir de rendre compte personnellement de la politique menée dans le cadre du Parlement.

        Autre point important : dans les états parlementaires, le chef de l’exécutif peut-être à tout moment révoqué par ses propres députés et remplacé ipso facto par une autre personnalité sans avoir à repasser par la case élections, Rien de tel évidemment en France où la seule possibilité donnée aux élus est la motion de censure qui permet de renverser le gouvernement, mais en aucun cas de virer le chef de l’exécutif !


      • Aristide Aristide 23 octobre 2017 12:06

        @Fergus


        Différence énorme !!!

        Il n’y a aucun exemple dans ces pays, où le premier ministre ou chancelier soit déposé par sa majorité sur la base d’un désaccord politique venant exclusivement des députés. Les seuls cas étaient liés à la dislocation d’un accord de gouvernement suite à des manœuvres précédant les élections. Plus fréquemment c’est l’échec d’une consultation référendaire ou le résultat très défavorable d’un vote qui a pu entraîner ces démissions. Chez nous, c’est le premier ministre qui dans de telles conditions est remplacé.

        Quand à la révocation par ses propres députés, vous devriez vous féliciter qu’en France le recours à l’élection par la démission soit le seul recours en place de manœuvres entre élus. Le changement d’un leader soutenu par une même chambre pour soutenir une même politique n’est pas plus porteuse de démocratie que l’irrévocabilité du président.

        Si vous avez noté une grande différence de fonctionnement entre nos gouvernement français et allemands, je serais curieux de les connaitre.








      • Fergus Fergus 23 octobre 2017 13:08

        @ Aristide

        « Il n’y a aucun exemple dans ces pays, où le premier ministre ou chancelier soit déposé par sa majorité sur la base d’un désaccord politique venant exclusivement des députés. »

        Vous plaisantez !

        Si cela n’arrive jamais en Allemagne, c’est déjà arrivé à différentes reprises dans d’autres pays, et notamment en Italie et au Royaume-Uni. C’est d’ailleurs la menace qui pèse actuellement sur Theresa May à qui les conservateurs pourraient préférer Boris Johnstone.

        « Si vous avez noté une grande différence de fonctionnement entre nos gouvernement français et allemands, je serais curieux de les connaitre. »

        Le seul fait que le chef de l’exécutif soit tenu d’affronter toutes les semaines les parlementaires est une différence majeure qui semble vous échapper. Merkel ne pas se défiler : elle est tenue de répondre aux interpellations, celles-ci sont en général peu complaisantes. En France, rien de tel : le chef de l’exécutif reste planqué à l’Elysée, et les questions au gouvernement ne sont de ce fait qu’un aimable passe-temps !


      • troletbuse troletbuse 23 octobre 2017 14:40

        @Yvance77
        Personnellement, je l’ai été une seule fois dans ma vie

        Oui Fergus et son acolyte Grounichou se sont faits sonder par LREM qui leur a mis bien profond. Mais ils aiment.
        Encore un article qui ne parle que de venst puants émis par l’IFOP


      • sukhr sukhr 23 octobre 2017 14:43

        @troletbuse
        les gauchistes qui ont voté Macron/Hamon au 1er tour ont permi à la droite libéral la plus violente de l’Histoire de la 5ème République d’arriver au pouvoir.


        Ils cherchent à se rassurer comme ils peuvent : « cipanou ci li français »

        Il fallait voter Mélenchon : mais ils ont tellement déversé de haine sur le grand Homme qu’ils sont incapables de reconnaitre qu’ils se sont trompés, et ils préfèrent plutôt enterrer la gauche plutôt que d’assumer le poid de leur erreur historique. 

      • Lugsama Lugsama 23 octobre 2017 15:54

        @sukhr

        Macron la droite libéral ? Mieux vaut entendre ça qu’être sourd.

      • Fergus Fergus 23 octobre 2017 15:57

        Bonjour, troletbuse

        « se sont faits sonder par LREM qui leur a mis bien profond. »

        Pas plus que vous qui avez, tout autant que les autres, mal au fondement ! smiley


      • Eric F Eric F 23 octobre 2017 19:58

        @Fergus
        A la réflexion, je suis finalement assez d’accord avec Aristide, il n’y a pas vraiment de différence majeure de gouvernance entre la France et les pays voisins malgré de grosses différences de mode de désignation. Le président doit passer par la loi donc par le parlement pour appliquer son programme, le régime est davantage « législatif » qu’on le croit souvent. Preuve : en période de cohabitation, c’est le premier ministre qui primait, cela ne se produit plus du fait de la concordance des durées de mandat, le président est alors un super premier ministre, et le premier ministre un collaborateur, comme disait Sarko. Ainsi, le président français ne peut pas de son propre chef édicter des décrets de la même portée que les « executive orders » du président étasunien (dont celui sur l’immigration a été cassé par la justice, non le législatif).
        Certes, quand la majorité est composée de godillots (« en marche » au pas cadencé), le président a un grand pouvoir personnel, mais dans certains pays le premier ministre a parfois un parlement aux bottes, souvenons nous de Thatcher dont le pouvoir fut aussi grand que celui de Macron.


      • Eric F Eric F 23 octobre 2017 20:02

        @Eric F
        ...c’est pourquoi la fixette mélenchonninne sur la « sixième république » me semble un errements, ce n’est pas en ça que réside la principale préoccupation des Français, et l’exemple de l’assemblée constituante vénézuélinne n’a sans doute pas une grande attractivité pour l’opinion.


      • Fergus Fergus 23 octobre 2017 20:24

        Bonsoir, Eric F

        Promouvoir une VIe République me semble une nécessité. La Constitution de la Ve République est d’ailleurs violée en permanence sur l’un de ses articles majeurs :

        « Le Premier ministre détermine et conduit la politique de la France ».

        Rien de tel dans les faits : c’est le Président qui impose sa volonté et le Premier ministre qui « exécute » comme disait Chirac. Ce n’est d’ailleurs pas le seul article qui pose problème. D’où la nécessité de mettre les actes en conformité avec la Constitution.


      • Eric F Eric F 23 octobre 2017 21:18

        @Fergus
        ben oui, « mettre les actes en conformité avec la constitution » réformer éventuellement celle-ci pour clarifier ou moduler, mais pas mettre en chantier une toute nouvelle et changer une nouvelle fois de numéro, ce qui ne se fait nulle part ailleurs hormis les états bananiers.


      • Le421 Le421 24 octobre 2017 09:08

        @Yvance77
        Référendum révocatoire, vote obligatoire avec reconnaissance du vote blanc, etc...
        Véritable démocratie.
        La France est malade du souvenir de sa royauté, le succès de Stéphane Bern en est le témoin.
        Pas de « rouges » au pouvoir.
        Le syndrome du larbin, maladie française.

        https://www.youtube.com/watch?v=Kx_Sl-Zp4A8

        Certains ont même prétendu que c’était un « fake ».
        Bien réel alors !!  smiley


      • Cadoudal Cadoudal 24 octobre 2017 14:43

        @Le421
        Si les blagues de FDS font rire les suppôts de Benito et les propagandistes de Radio France, ils devraient au moins avoir la politesse de souligner qui est l’auteur de cette bonne blague..

        Afin de dissiper tout malentendu et de rappeler ce qu’est le « Véritable Kouign Amann » pour les amateurs de gastronomie bretonne, nous avons donc ajouté une note explicative. A priori, ce n’était pas suffisant…

        http://www.fdesouche.com/122315-les-suites-diplomatiques-de-laffaire-%c2%ab-kuing-yamang-%c2%bb


      • sukhr sukhr 24 octobre 2017 14:44

        @Cadoudal
        après le couscousgate, le kouignAmanngate... le FN a pas fini de nous faire rire smiley 


      • Aristide Aristide 23 octobre 2017 11:11

        Si on peut trouver un interet à cet article c’est la mise en évidence de ce qu’est une opinion publique et de l’interprétation oiseuse qu’en on fait quelques constitutionnalistes de troquet.


        Voilà donc que dans les propositions de réformes de notre constitution la révocabilité des élus passe pour une panacée. Un remède immanquable à l’ignorance des « volontés du peuple » par des gouvernants hors-sols.

        Comment ne pas s’interroger sur cette instabilité chronique qui en résulterait, rendant immanquablement toute politique globale impossible à mener. Il ne s’agit pas de soutenir telle ou telle autre politique, mais tout simplement de laisser le temps aux élus de la mettre en oeuvre.



        • Fergus Fergus 23 octobre 2017 11:26

          Bonjour, Aristide

          Même si ce n’est pas toujours le cas, il peut arriver que les « constitutionnalistes de troquet » aient des idées pertinentes. smiley

          Pour ce qui est de la « révocation des élus", comme vous je ne suis pas d’accord car il s’agit là, à mes yeux, d’une proposition de nature démagogique et de surcroît inapplicable : sur quels éléments évaluer l’action ou les carences d’un élu, particulièrement dans le contexte d’une conjoncture changeante ou soumise à des aléas imprévisibles ?

          Personnellement, j’ai mis en ligne en 2015 un article intitulé « 8 propositions pour moderniser la vie politique". A l’une près (désormais mise en œuvre), il est toujours valable.



        • gruni gruni 23 octobre 2017 11:34

          @Aristide


          Sur « révocabilité des élus », pour le coup tout à fait d’accord avec vous. Par contre, sur les « constitutionnalistes de troquet » ou le comptoir des bistros, « Parlement du peuple » selon Balzac, il y a eu une évolution, c’est maintenant les réseaux sociaux. Ce qui n’est qu’un détail d’ailleurs puisque le résultat est le même.

        • Fergus Fergus 23 octobre 2017 11:50

          Bonjour, gruni

          Tu as raison de souligner cela. J’y ajoute que sur ces réseaux sociaux, mais cela vaut également pour les blogs ou des sites comme celui-ci, les intervenants sont nettement plus politisés.


        • Aristide Aristide 23 octobre 2017 11:50

          @Fergus


          Mon intervention n’avait pour simple objet que d’essayer d’aller au delà de ces sondages, indices de popularité et autres manifestions pour ou contre. 

          Si je parle de constitutionnalistes de troquet, j’aurais du être plus précis et nommer ces fervents défenseurs d’une VIème république. J’ai aussi une proposition à faire. Pour soutenir comme vous le faites ardemment l’indépendance de la Catalogne au titre de ... enfin je ne sais pas, je propose donc que le droit de disposer de soi-même soit accordé immédiatement à tous et que soient organisés dans toute la France des référendums régionaux, locaux, ..., Bretagne, Cote d’azur, Provence, Pays Basque, Normandie, Pays d’en Haut, le XVIème, mon village, .... enfin partout afin que notre cher Melenchon puisse enfin se transformer en leader maximo d’un arrondissement indépendant de Marseille. 

          Comprenez ma dérision assez ridicule de ce droit d’auto-détermination, il est tellement instrumentalisé par les révolutionnaires NPA et autres, les ultras nationalistes, ... enfin tous ceux qui voient dans ces instants de trouble le seul moyen d’exister.

        • Fergus Fergus 23 octobre 2017 11:59

          @ Aristide


        • Fergus Fergus 23 octobre 2017 12:04

          @ Aristide

          Vous faites erreur, je suis plutôt favorable à une indépendance de la Catalogne, mais en aucun cas un farouche partisan de celle-ci !

          Sur un autre article, j’ai d’ailleurs écrit ceci : 

          "Je pense qu’il n’y a pas d’autre solution que de nouvelles élections en Catalogne, et elles pourraient être mises en œuvre très vite par Puigdemont, par exemple en étant annoncées dès aujourd’hui dans le cadre de l’Assemblée catalane.

          De deux choses l’une :

          Soit les indépendantistes sortent renforcés de cette élection, et Madrid se trouve dans l’obligation d’organiser un référendum officiel d’auto-détermination.

          Soit les Catalans ne renouvellent pas une confiance majoritaire aux indépendantistes et toute cette affaire est terminée."


        • Aristide Aristide 23 octobre 2017 12:17

          @Fergus


          Plutôt favorable ? Y aurait’il donc une seule voie démocratique pour que vous puissiez vous mettre à la place des catalans pour donner une opinion sur un sujet aussi grave, aussi prenant, aussi décisif pour leur avenir, ...

          Enfin, il me semble que cette affaire intérieure espagnole souffre beaucoup de ces ingérences extérieures. S’il appartient à nos dirigeants d’exprimer clairement le respect des lois, je ne comprend pas comment il est possible pour un citoyen français de donner une opinion autre que celle d’une neutralité.

          Les anachronismes laissent la place à l’analyse, et l’instrumentalisation devient l’aboutissement assez logique de toutes ces manipulations historiques, légales, constitutionnelles, ...

        • Fergus Fergus 23 octobre 2017 13:15

          @ Aristide

          Une nouvelle fois, votre désir de polémique l’emporte sur le débat apaisé !

          Je ne cherche en aucune manière à me mettre « à la place des Catalans », et c’est d’ailleurs ce qui ressort de l’un de mes précédents commentaires où j’exprime le souhait que de nouvelles élections en Catalogne permettent de clarifier la situation dans un sens ou dans l’autre.

          Cela étant, je suis comme vous : je peux avoir une préférence - en l’occurrence ténue - sur tel ou tel scénario. Mais peut-être n’avez-vous jamais donné un avis sur l’évolution politique de l’un de nos voisins, ou sur celle des Etats-Unis, ou bien encore sur la situation politique du Proche et du Moyen Orient ??? smiley


        • gruni gruni 23 octobre 2017 11:48

          Bonjour Fergus


           « Emmanuel Macron n’est rejetée que de manière marginale par les Français »
          À mon avis, maintenant que Macron est élu, pas mal de citoyens attendent de voir le résultat des réformes dans quelques années. Quant aux Partis politiques, hormis la FI, ils sont dans la refondation pour les prochaines élections et sont plutôt dans dans une opposition molle en attendant des jours meilleurs.



          • Fergus Fergus 23 octobre 2017 11:57

            @ gruni

            D’accord avec toi sur les deux points.

            En fait, l’avenir politique de Macron se jouera sur le taux de chômage :

            Soit il se maintient à un niveau très élevé, et Macron passera sans doute à la trappe comme ses prédécesseurs.

            Soit il diminue de manière significative grâce aux mesures de précarisation à l’allemande ou à la britannique que veut mettre en œuvre le très libéral Macron, et il est tout à fait possible que les Français lui renouvellent leur confiance en 2022 dès lors qu’ils ne sont pas eux-mêmes directement impactés par l’accroissement de la flexibilité !


          • Aristide Aristide 23 octobre 2017 12:20

            @gruni


            Hormis FI ? Serait ce donc la cravate, le drapeau et autres galéjades marseillaises du leader de ces insoumis qui démontrent quoique ce soit ?

            Allons, Mélenchon croit encore en un troisième tour dans lequel il passerait du rôle d’absent de second tour en recours démocratique incontournable.



             

          • gruni gruni 23 octobre 2017 14:47

            @Aristide

            Hormis FI. Je parlais de refondation en cours des autres partis, comme le FN et le PS, voire aussi LR avec l’arrivée de Wauquiez. La FI, n’a nullement l’intention de changer d’orientation.



          • sukhr sukhr 23 octobre 2017 14:55

            @gruni
            Si, il y a des débats virulents en ce moment à la FI. 


            Le débat sur la question de l’Islamisme radical
            Les gauchistes condescendants avec l’obscurantisme religieux sont priés de la mettre en veilleuse. Certes, les musulmans sont victimes d’oppression partout dans le monde, et il faut bien faire attention à ne pas en rajouter, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut refuser d’admettre que l’idéologie islamiste est un réel problème pour le pays.

            La question de l’immigration de masse
            Mélenchon a répété à de nombreuse reprises durant la présidentielle qu’il était contre l’immigration de masse, les hamonistes nous ont forcé à embrouiller ce message. Maintenant il faut affirmer plus clairement les choses. On n’est pas contre les immigrés, ni contre les fils d’immigrés, mais on doit mettre un terme aux politiques immigrationnistes mises en place par la bourgeoisie et la droite pour affaiblir la gauche en remplaçant la lutte des Classes par la lutte des Races.


          • Eric F Eric F 23 octobre 2017 21:31

             @Fergus
            oui le taux de chômage sera un baromètre. Ceci étant, on nous annonce déjà une forte reprise des « offres » d’emploi https://www.ouestjob.com/actualites/reprise-forte-hausse-des-offres-demploi-la-fin-dannee-sannonce-tres-positive.html (bizarrement pas encore une baisse des demandes non satisfaites), il se peut que ça reparte « tout seul » du simple fait d’un fort retard d’embauches (c’est comme le bâtiment, au bout de quelques années de basse activité, il y a pénurie de logement et il faut fatalement rattraper le retard). Il se peut aussi que les mesures du précédent gouvernement finissent par porter leurs fruits. Par ailleurs, il peut y avoir un « effet Macron », la divine surprise néolibérale pour le Medef.


          • Cadoudal Cadoudal 24 octobre 2017 04:02

            @sukhr

            « Si, il y a des débats virulents en ce moment à la FI. »

            Des crêpages de chignon entre les favorites du conducator...

            Tiens nous au courant, d’après ce que j’ai cru comprendre, Obono ou Autain c’est pas trop son type de mousmées au conducator, elles devraient gicler les premières..

            Concernant la politique, la vraie, celle qui demande une prise de risque, c’est pas à son age que le sénateur va s’emmerder avec ces conneries.

            Il est payé pour divertir l’alcoolique normand avec ses histoires de cravates et de petits drapeaux, et il fait très bien le job



          • Mmarvinbear Mmarvinbear 23 octobre 2017 12:30

            C’est possible, mais sans doute à la marge car les manifestations étiques contre les textes macroniens sont là pour le montrer : les classes populaires et moyennes ne sont pas au rendez-vous de la lutte. Or, demain il sera trop tard !!!


            Pourquoi ne sont-elles pas au rendez-vous ?

            On peut s’en faire une idée en regardant les cortèges et surtout en écoutant les leaders syndicaux et politiques.

            Leurs arguments, leur vocabulaire, leur ton n’a pas changé d’un pouce depuis les années 60. Ce sont toujours les même arguments, les même raisonnements.

            Ils sont complètement décalés par rapport à la réalité d’aujourd’hui et aux demandes des travailleurs actuels.

            Pour moi, le « trop tard » concerne la lutte syndicale telle qu’elle est menée actuellement. Elle est dépassés et les gens, même ceux qui seraient concernés, changent de chaîne dès qu’ils entendent les premières syllabes des leaders de centrales actuelles car ils ont l’impression de regarder un vieux Bourvil vu plus de cinquante fois.

            Les leaders syndicaux n’ont jamais voulu voir que leur monde avait disparu en 1991. Ils en payent le prix actuellement.


            • Fergus Fergus 23 octobre 2017 13:22

              Bonjour, Mmarvinbear

              Vous n’avez malheureusement pas tort : les attitudes, les slogans et les modes de lutte n’ont pas évolué. Et s’il a pu y avoir un combat syndical unitaire qui a porté ses fruits en 1995 contre le plan Juppé, force est de reconnaître que les divisions sont ensuite revenues de plus belle et participent très largement à l’échec de la mobilisation. Chacun des leaders défend prioritairement sa chapelle !


            • Mmarvinbear Mmarvinbear 23 octobre 2017 21:47

              @Fergus

              Pour être plus exact, la CGT cheminots a quitté le mouvement des grèves de 95 dès lors qu’elle avait obtenu le gel des réformes la concernant, laissant les autres battre le pavé seuls et le mouvement s’étioler sans obtenir rien d’autre une fois la circulation rétablie dans le pays.

              Le combat syndical unitaire, c’est comme les promesses électorales.

              Cela n’engage que ceux qui y croient.

            • Fergus Fergus 24 octobre 2017 09:23

              Bonjour, Mmarvinbear

              Sauf souvenirs erronés de ma part, les syndicats étaient encore unis au moment où Juppé a lâché prise sur les régimes de retraite et le contrat de plan de la SNCF à la mi-décembre. Il ne restait plus que la menace sur la Sécu mais Juppé était trop affaibli pour le mener à bien. Bref, c’était très largement fini, et quelques jours plus tard, la défaite du PM a été actée. 


            • zygzornifle zygzornifle 23 octobre 2017 12:50

              Quelle horreur .....


              C’est comme les mauvais film ricains sans budget ou le zombie se relève après s’être fait exploser la cervelle ....

              • Fergus Fergus 23 octobre 2017 13:26

                Bonjour, zygzornifle

                Personnellement, j’ai plutôt l’impression en voyant se succéder les présidents français - tous plus libéraux et détachés du peuple - que c’est le film « Un jour sans fin » qui se joue.


              • zygzornifle zygzornifle 23 octobre 2017 12:58

                https://blogs.mediapart.fr/danyves/blog/250217/macron-bien-claque-un-smic-par-jour-pendant-3-ans-20-questions-lui-poser-sur


                Macron a bien claqué un SMIC par jour pendant 3 ans ! (+ 20 questions à lui poser )


                • Lugsama Lugsama 23 octobre 2017 16:02

                  La stabilité de Lepen est étonnante après la débacle du débat.. La persistence de Hamon et Fillon en candidat fausse l’éxercice mais rend encore plus significative la baisse de Mélenchon.




                  • sukhr sukhr 23 octobre 2017 16:07

                    @Lugsama
                    tout à fait normal vu que le sondage n’a pas pris en compte le nouveau parti de Philippot



                  • Lugsama Lugsama 23 octobre 2017 16:17

                    @sukhr

                    Même sans parti pour aspirer des électeurs cela m’étonne, elle a tellement déçu son camps..

                  • sukhr sukhr 23 octobre 2017 16:24

                    @Lugsama
                    oui, ce sondage sent clairement le bidonnage.

                    mais malgré tout ; il permet de réaliser que grâce à la division à droite, la vrai gauche peut arriver au second tour. 

                  • Fergus Fergus 23 octobre 2017 16:26

                    Bonjour, Lugsama

                    La stabilité de Marine Le Pen est en fait moins celle de la candidate que celle de son parti. On FN, les électeurs croisent les doigts pour une candidature de Marion Maréchal-Le Pen en 2022.

                    Je ne suis pas étonné par le maintien de Hamon à son niveau d’avril. Il récupère les voix des électeurs progressistes du PS qui, quoi qu’il arrive, ne veulent pas soutenir Mélenchon dans un vote de 1er tour.

                    Sur la baisse « significative » de Mélenchon, c’est à relativiser car 1,5 % c’est dans la marge d’erreur ! 


                  • Lugsama Lugsama 23 octobre 2017 16:36

                    @sukhr

                    La « vrai gauche » et la « vrai droite » c’est FI et le FN, les extrêmistes donc. Amusant comme ces deux groupes populistes se rejoignent toujours.

                    Ce n’est pas le sondage qui est bidonné, l’IFOP a prouvé à la présidentiel tout son sérieux et sa précision, mais l’échantillon avec deux candidats fantômes.

                    Sinon j’en tire plutôt des conclusions opposés concernant la « vrai gauche » qui baisse avec encore moins de concurrence, c’est plutôt les LR (et le FN) qui doivent se réjouir, faire encore 15% avec Fillon en tête de gondole..

                  • Fergus Fergus 23 octobre 2017 16:37

                    @ sukhr

                    « ce sondage sent clairement le bidonnage »

                    Sur quelles bases affirmez-vous cela ? L’enquête de l’IFOP a été réalisée sur les mêmes panels que celles qui ont précédé le 1er tour de la présidentielle.

                    A toutes fins utiles, petit rappel de la dernière enquête de l’IFOP (18 au 21 avril) comparée aux résultats réels (entre parenthèses) du 1er tour le 23 avril :

                    Macron : 24,5 (24,01)

                    Le Pen : 22,5 (21,30)

                    Fillon : 19,5 (20,01)

                    Mélenchon : 18,5 (19,58)

                    Evitons de tomber dans la paranoïa !


                  • Fergus Fergus 23 octobre 2017 16:46

                    @ Lugsama

                    « l’IFOP a prouvé à la présidentiel tout son sérieux et sa précision »

                    C’est ce que j’ai voulu montrer en indiquant ci-dessus le comparatif du dernier sondage de l’IFOP relativement aux scores officiels du 1er tour.

                    Les gens qui affirment que les sondages sont bidonnés cherchent à se rassurer en tentant de jeter un discrédit qui ne tient pas la route.


                  • sukhr sukhr 23 octobre 2017 16:46
                    @Fergus
                    http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/11/16/laurence-parisot-cede-l-ifop-a-la-famille-dentressangle_5031971_3234.html

                    La chance !

                    et le 1er tour de la présidentiel a été rempli d’irrégularités graves, et pourtant a collé extrêmement précisément aux sondages...

                    so lucky ! 

                  • sukhr sukhr 23 octobre 2017 16:48

                    @Lugsama
                    Le FN de droite ? mwarf


                    Le FN de Philippot avait un programme plutôt à gauche.... En tout cas beaucoup plus à gauche que celui de Macron.
                     
                    D’ailleurs, même avec ces chiffres, si vous prenez en compte la création du parti « Les Patriotes », la FI se retrouve au 2nd tour smiley

                  • Lugtata Lugtata 23 octobre 2017 17:19

                    @sukhr

                    Oui plein d’irrégularités pour réaliser le grand complot.. on se demande bien lesquels.. c’est ces propos le foutage de gueule, pas ce sondage. Les sondages étaient très précis, l’IFOP est une boite sérieuse et le prouve régulièrement, de plus.

                    Sinon vous allez bien vite en besogne, rien ne dit que Phillipot se présentera ou ne prenne pas de voix à la FI. De Même que voir Mélenchon baisser ne m’étonne guère vu le personnage mais devrait l’inquiéter vu le panel.. de toute façon que représente réelement l’extrême gauche pro-dictature castriste/bolivarienne en France face au LR ?



                  • sukhr sukhr 23 octobre 2017 17:31

                    @Lugtata
                    oui, les grands groupes Capitalistes sont très honnêtes, jamais ils ne manipulent les données à leurs avantages, ce sont de grands démocrates qui jamais ne soutiennent un coup d’État quand un Socialiste est sur le point de se faire élire smiley


                    et bien entendu, François Hollande n’a absolument pas refusé de faire auditer les machines à voter électroniques (ce qui était simple et bon marché), et il n’y a eu aucune incohérence dans les chiffres du 1er tour entre les résultats remontés et les résultats affichés sur les portes des mairies  smiley

                    Ce premier tour a été fraudé, les preuves sont innombrables. Mélenchon a décidé de ne pas se battre sur ce terrain là : c’était à nous d’être capable de convaincre suffisamment d’électeurs pour passer par dessus une fraude électorale qui était annoncée. 

                  • Fergus Fergus 23 octobre 2017 17:35

                    @ sukhr

                    « Ce premier tour a été fraudé, les preuves sont innombrables »

                    Ah oui ? Citez-les donc !

                     smiley


                  • Lugtata Lugtata 23 octobre 2017 17:36

                    @sukhr

                    Les preuves imaginaires peut être, personne n’a remis en cause les résultats hormis les habituels complotsites de pacotille sur Internet. Ce n’est même pas un débat.

                    Et reste que les sondages étaient très proche des résultats, preuves du sérieux des sondeurs français.

                  • sukhr sukhr 23 octobre 2017 17:39
                    @Lugtata
                    http://bfy.tw/Ed1m

                    rarement une élection présidentielle n’aura été entachée d’autant d’irrégularité... 
                    si l’ONU avait observé l’élection, elle l’aurait certainement fait annuler. 

                  • Lugtata Lugtata 23 octobre 2017 19:08

                    @sukhr

                    Oui oui, mais bien sur.. j’attend vos « preuves » avec attentions. Sur votre recherche je ne voit rien de sérieux..

                    Personne n’a comntesté l’élection en dehors de quelques perdants farfelus sur Internet, rien de sérieux.

                  • Trelawney Trelawney 23 octobre 2017 16:48

                    La droite « républicaine » française a bâti son électorat sur une fameuse « politique de ruissellement » et avec un programme simple : Il faut limiter les dépenses d’état, réduire les impôts et permettre aux riche de venir investir en France.« Seulement cette droite républicaine avec son cortège de magouille s’est discréditée.

                    Et le vrai enseignement que l’on peut tiré des élections présidentielles de mai, est que la »droite républicaine« , ainsi que la »gauche socialiste« ont été éliminé au premier tour. cela veut dire que les français ne voulaient plus de ces deux partis politiques.
                    Aujourd’hui Macron gouverne et les électeurs de »droite républicaine« , qui sont nombreux, s’aperçoivent que ce dernier propose une politique cohérente avec leurs idées. ils se disent donc que s’ils avaient su ce que Macron ferrait ils aurait voté pour lui.
                    Donc Fillion dégringole au profit de Macron. Mélenchon et Lepen restent stable. Hamon ne se reprend pas, car les électeurs ont définitivement abandonné le PS.

                    Le gros problème et que le clivage »gauche populaire« et »droite rentière« va s’accentuer et on risque de voir une opposition frontale dans la rue et des émeutes un peu partout.
                     Macron est tellement »hors sol" qu’il pense remédier à ce problème quand il arrivera, par l’association dans son gouvernement de personnes comme Sarkozy, Hidalgo, Juppé, Royal, histoire de calmer le bon peuple. On croit réver !

                    • Fergus Fergus 23 octobre 2017 16:57

                      Bonjour, Trelawney

                      « Aujourd’hui Macron gouverne et les électeurs de »droite républicaine« , qui sont nombreux, s’aperçoivent que ce dernier propose une politique cohérente avec leurs idées. ils se disent donc que s’ils avaient su ce que Macron ferrait ils aurait voté pour lui. »

                      C’est parfaitement exact ! Au point que les députés LR sont sommés par leurs électeurs sur les marchés de ne pas faire d’opposition systématique à Macron, et même de soutenir les actions en ligne avec le projet de LR, ce qui n’a pas fini de les gêner aux entournures tant ils sont, de ce fait, dans l’incapacité d’exister.

                      Grosso modo, Macron applique une politique juppéiste !

                      « une opposition frontale dans la rue et des émeutes un peu partout. »

                      Rien de tel ne se profile, et pour peu que le chômage commence à baisser, les tensions sociales s’estomperont.


                    • Trelawney Trelawney 23 octobre 2017 17:25

                      @Fergus
                      Rien de tel ne se profile, et pour peu que le chômage commence à baisser, les tensions sociales s’estomperont.

                      Le chômage ne va pas baisser et les tensions sociales vont s’aggraver.
                      Il suffit de voir ce qu’il se passe à GM&S, où à l’heure qu’il est le repreneur n’a pas encore déposé de dossier de création au tribunal de commerce, que la société n’a pas de nouveau Siret et que PSA et Renault font des pieds et des mains pour que la société de ré-ouvre pas, parce qu’ils n’ont pas envie de donner du boulot à cette boite.
                      Lorsque le moi prochain on va s’apercevoir que la totalité des salariés (qui foutent le bordel) va se retrouver au chômage ça risque de grincer des dents.
                      Idem pour GE Hydro à Grenoble et aussi pour Airbus qui est en mauvaise posture face à Boeing.
                      Il se passe des choses étranges dans l’industrie française et ce gouvernement n’est pas capable d’y remédier car, il n’y a personne pour le faire.

                      je ne suis pas aussi optimiste que vous en matière de tensions sociales

                    • vesjem vesjem 23 octobre 2017 17:11
                      Et pourquoi pas les présidentielles de 1903, si ma tante en avait ....affligeant !
                      Tu ne peux pas aller à la pêche au lieu de te creuser le ciboulot avec des futilités pareilles ?
                      C’est un défi que vous vous êtes lancés avec ton pote gruni pour nous arroser 1 à 2 fois par semaine, pour notre plus grand abrutissement ?
                      Tu ne crois pas qu’il y en a assez de ces sottises sur nos radios ,nos télés et dans nos journaux ?
                      Il vous faut donc tenir le cap et publier à tout prix ...quel narcissisme  !

                      • Fergus Fergus 23 octobre 2017 17:42

                        Bonjour, vesjem

                        Aucun « narcissisme », mais l’occasion d’alimenter les débats du site sur un évènement, certes pas majeur, loin s’en faut, mais qui ne manque pas d’intérêt. Et je n’ai évidemment aucun « cap » à tenir, n’étant au service de personne.

                        Et à propose de ce sondage, ne doutez pas un instant qu’il va être épluché par les états-majors, et pour certains l’occasion de revoir leur stratégie de communication politique.


                      • Le421 Le421 23 octobre 2017 18:30

                        Pas besoin d’étude de l’institut OPIF pour comprendre que Jupiter fait un programme de droite !!
                        Et comme d’habitude, il va perdre 5 points tous les mois et aura toujours entre 40 et 50% d’opinions favorables... Au moins dans le XVIème arrondissement parisien.
                        Ce qui est le plus important, n’est-ce pas ??

                        Perso, autour de moi, je ne vois pas grand monde de « macronbéat » !!


                        • Fergus Fergus 23 octobre 2017 19:26

                          Bonsoir, Le421

                          « Pas besoin d’étude de l’institut OPIF pour comprendre que Jupiter fait un programme de droite  ! »

                          En effet, et guère de monde ne peut affirmer le contraire sans susciter les rires. L’intérêt de ce sondage est, comme je l’ai écrit plus haut, de montrer que Macron est en train de phagocyter progressivement l’électorat de droite, séduit par la politique qu’il conduit.

                          « autour de moi, je ne vois pas grand monde de « macronbéat » ! »

                          C’est la différence avec la ville où j’habite : des macronistes convaincus, j’en rencontre tous les jours. Il est vrai qu’avec un député porte-parole de LREM, un maire centriste converti à Macron, et un opposant socialiste lui-même sous le charme, il n’y a rien d’étonnant. Comme quoi il existe de grandes disparités territoriales ! smiley


                        • Cadoudal Cadoudal 24 octobre 2017 01:31

                          @Le421
                          Perso, autour de moi, je ne vois pas grand monde de « macronbéat »

                          Moi j’ai bien mes deux réfugiés Sénégalais fuyant les bombardements de l’OTAN sur le Saloum Saloum...

                          Mais j’ai cru comprendre que t’avais pas de place chez toi...

                          Trop de petites voitures vroum vroum dans le garage...

                          J’ai essayé des les caser chez Alinéa, mais pareil, trop de chevaux à l’écurie...

                          J’ai bien du mal à les caser mes deux réfugiés Sénégalais, alors que les bombardements de l’OTAN redoublent d’intensité sur Kaffrine...

                          Je demanderais bien à Fifi, mais pareil, tout son espace vital occupé par des traités constitutionnels ...

                          Du coup on va être obligé d’instituer une nouvelle taxe sur les bourgeois faux culs, 1 euro la ligne de commentaire et 2 euros la ligne d’article.

                          Hardi les gars, pour une fois que vos bafouilles seront utiles à quelqu’un...


                        • Le421 Le421 24 octobre 2017 09:16

                          @Cadoudal
                          Vous êtes hors sujet, mais ce n’est pas grave.
                          Effectivement, je suis au courant.
                          La solution, pour vous, c’est encore celle du procédé Andrussow.

                          Il en faut des comme vous.
                          C’est ce qui crée la diversité.
                          Vous me connaissez donc si bien ? C’est intéressant.
                          Je ne sais rien de vous et cela ne m’ennuie pas d’ailleurs...
                          Les attaques personnelles sur un forum commun n’ont d’intérêt que de faire diversion.
                          Quand on n’a rien (d’intéressant) à dire.
                          Même pas mal  !!  smiley


                        • Cadoudal Cadoudal 24 octobre 2017 15:00

                          @Le421
                          Quelle diversion ?

                          Vous êtes pour l’accueil des réfugiés Sénégalais fuyant les bombardements de l’OTAN, mais vous n’en voulez pas chez vous.

                          Rien de personnel là dedans, tous les bourgeois insoumis sont comme vous.

                          La bourgeoisie à toujours fait supporter le poids de sa connerie aux manants.

                          Appartenir à l’aristocratie de l’avant garde progressiste octroie quelques privilèges bien mérités...


                        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 23 octobre 2017 19:48

                          Salut Fergus,


                          …..nous indique clairement que l’actuel chef de l’État serait paradoxalement mieux élu aujourd’hui qu’il ne l’a été au printemps 2017.

                          Sur mon neveu, que c’est bien notre petit Jupitérien en chef qui murmurait à l’oreille de l’ancien capitaine d’pédalo pour nous sortir ce qui suit :

                          http://www.lejdd.fr/politique/dividendes-qui-savait-quoi-sur-la-taxe-qui-va-couter-10milliards-3471395


                          autres résultats Google.


                          Sont pas mal nos premiers de la classe !


                          @+ P@py



                          • Fergus Fergus 23 octobre 2017 20:09

                            Bonsoir, Gilbert Spagnolo dit P@py

                            Il est évident que Macron ne peut pas être dissocié de cette ânerie. Mettre cela sur le dos du seul Hollande montre que Jupiter ne recule devant rien en matière de reniement !


                          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 23 octobre 2017 20:45

                            @Fergus

                            Fergus re,


                            … Mais comme dit l’autre : « Nous avons les politiques que nous méritons », puis les promesses n’engagent que ceux...

                            Le celui, ou celle qui nous sortira du bazar ou se trouve notre pays, j’crois bien qu’il (elle) n’est pas encore né ( e)

                            .. Puis le monde entier dit bien que les Français sont généralement ingouvernables !!!

                            @+ P@py


                          • wesson wesson 23 octobre 2017 19:52

                            bon allez, franchissons le gué pour vous délivrer de votre berge. On vas traduire votre « surprenant » par « bidon », doutes que vous exprimez fort élégamment par la suite « ces données gagneraient à être confirmés ... » oui effectivement, elle y gagneraient beaucoup, ou pas !


                            Franchement je ne voit rien à commenter à ce « truc ».



                            • Fergus Fergus 23 octobre 2017 20:13

                              Bonsoir, wesson

                              Désolé, mais même si j’aurais aimé voir au moins une autre enquête 6 mois après, je ne vois rien de « bidon » dans ce sondage. La méthode d’enquête employée par l’IFOP durant la campagne s’est révélée très fiable, les chiffres des derniers sondages étant très proches des scores officiels du 1er tour. Or, c’est le même type de panel qui a été utilisé là.


                            • troletbuse troletbuse 23 octobre 2017 20:11

                              Eh bien, si j’étais né aujourd’hui, je serais beaucoup moins vieux. Pas besoin de sondages bidon pour dire celà, non ? smiley
                              A Grounichou qui s’intéresse tellement à l’actualité politique qui ne dérange personne, vous pourriez nous parler de la grosse arnaque lancée par les spéculateurs sur le beurre. J’ai appris celà hier et il ne m’en restais plus. A l’épicerie et dans les super-marchés, les rayons sont vides. Tous les mougeons se sont rués sur cette connerie. La France n’est pas prête d’être adulte. Il faudrait décapiter ces salopards de spéculateurs. Mais ce n’est pas demain la veille. Eh Grounichou, quand faîtes vous un article sur les godemichés ? Et vous Fergus, quel sujet allez vous trouver après le suicide et les sondages virtuels ? J’ai confiance en vous pour que vous trouviez un sujet qui m’en touche une sans bouger l’autre, comme dirait Chirac  smiley


                              • Fergus Fergus 23 octobre 2017 20:28

                                @ troletbuse

                                Etonnant de perdre autant de temps en cliquant sur des articles qui ne vous intéressent pas, et en écrivant de surcroît des commentaires exprimant à quel point ces textes sont nuls ! smiley


                              • troletbuse troletbuse 23 octobre 2017 21:25

                                @Fergus
                                Rassurez vous,je lis en travers vos articles. Pour Grounichou, le titre suffit amplement. Ce sondage a pour but de redorer le blason de Micronimbus et vous vous hâtez de le faire savoir alors qu’il passerait totalement inaperçu tant ce sondage est ridicule. Vous poursuivez le même but que ceux qui ont commandé ce sondage. Enfumage. Y-a-t-il des abstentionnistes ? des blancs ? Non, vous présentez les résultats par rapport aux votes exprimés, ce qui est conforme à la loi mais qui masque le principal. Et la côte en dessous de 50. 50 quoi ?.


                              • Fergus Fergus 23 octobre 2017 22:52

                                Bonjour, sarcastelle

                                Parce que cela ne sert à rien, ce parti n’ayant aucune intention d’accéder au pouvoir pour reformer le pays, contrairement au FdG suivi de la FI.


                              • alinea alinea 23 octobre 2017 20:55

                                Je ne vois pas bien l’intérêt de ce genre de sondages, ni des sondages en général d’ailleurs, sauf l’influence qu’ils ont sur le comportement des Français.
                                Ça me fait penser à ce truc publicitaire « vu à la télé », comme c’est vu à la télé c’est bien, c’est vrai.
                                Bon, on est mal barrés, ils le disent les sondages ?
                                En tout cas ce n’est pas un sondage qui va faire réfléchir les gens qui prennent ça pour la photographie du réel ! Quand bien même le serait-il, le réel, ça se change !!
                                À propos, ils en ont autant, des sondages, les étrangers ?


                                • troletbuse troletbuse 23 octobre 2017 21:30

                                  @alinea
                                  Mais oui. mais Fergus, qui se présente modéremment FI est soutenu sur ce site même par vous alors qu’il ne ménage pas ses critiques contre Méluche. Alors ? Je vous l’ai déjà dis : la complaisance entre modérateurs. Je m’en fous car je ne soutiens pas Méluche


                                • alinea alinea 23 octobre 2017 22:48

                                  @troletbuse
                                  Ce n’est pas de la complaisance ! sur que Fergus est plus modéré que moi, mais si je devais ne fréquenter que ceux qui me ressemblent, je serais bien seulette !
                                  Depuis le temps, je dis sans modération ce que j’ai envie de dire sous ses articles, lui aussi sous les miens, et, oh fait étrange, cela se passe très bien ! je crois que nous avons tous les deux, chacun dans sa vie, compris que c’est pas forcément le top de n’avoir relation qu’avec nos identiques !!
                                  Et pourtant ça a chauffé pendant la campagne !!! smiley


                                • Fergus Fergus 23 octobre 2017 23:00

                                  Bonsoir, alinea

                                  Nos points d’accord sont en effet plus nombreux que nos points de divergence. Qui plus est, nous avons pas mal de points communs hors la politique, et je m’en réjouis.

                                  Pour ce qui est des sondages, ce n’est effectivement pas la panacée, et cela d’autant moins qu’ils peuvent être plus ou influents sur nos comportements collectifs dans un sens ou un autre.

                                  Mais il ne faut pas se leurrer, s’ils n’existaient pas à notre époque dominée par les nouvelles technologies et l’omniprésence des réseaux sociaux, nous serions confrontés, notamment en période électorale, à des déferlantes de rumeurs incontrôlables. Les sondages ont au moins l’avantage d’apporter de la régulation dans l’opinion durant ces périodes propices à toutes les dérives.


                                • Mmarvinbear Mmarvinbear 23 octobre 2017 21:31

                                  Ce genre de sondage a ses limites, mais il est intéressant à voir quand même car il tient compte de l’évolution politique des candidats et des partis sur les 6 derniers mois.


                                  Bon on les évacuent en premier. Cheminade, Arthaud, Poutou, Lassale et Asselineau ont fait des scores minuscules et ils ont disparu des radars. Même de Youtube, on peut les ignorer.

                                  Dupont-Aignant : son ralliement au panache blanc de Marine Le Pen lui a tout couté ou presque. Il a sauvé son siège de député mais son mouvement est en miettes avec le départ massif de cadres et des changements de positionnement permanents qu’il a essayé de justifier. En recul.

                                  Hamon : le candidat des Ve... Heu PS pardon. il a lancé son mouvement hors PS à la façon de Macron mais sans originalité par rapport au président actuel. En plus, avec un nom pourri. Il a perdu ses derniers soutiens au PS et les Verts peinent à combler les trous. Pas étonnant de voir qu’il reste au niveau de mai.

                                  Mélenchon : en légère baisse. Pratiquement troisième, il colle à la 4è place maintenant. Beaucoup de ses partisans n’ont pas apprécié la tiédeur avec laquelle il a voulu ménager la chèvre et le chou en voulant faire du billard à dix bandes pour dire qu’il appelle à voter Macron sans le dire. Depuis, il a été élu député mais il a échoué à faire entrer une vague rouge à l’assemblée. Il se fait voir sur le plan médiatique avec des coups bien préparés mais sans profondeur. Dès le lendemain, les médias parlent d’autre chose et alors qu’il s’est pointé sans cravate le premier jour, le voici tiré à 4 épingles désormais comme un député LR classique. Et ce n’est pas sa virée au Aldi du coin qui a changé quoi que ce soit. Mélenchon apparaît de plus en plus comme un politique du passé, incapable de renouveler ses combats et ses stratégies. Son virage souverainiste annonce un futur à la Chevènement. Une dérive vers l’extrême droite comme ce dernier est envisageable à l’avenir. 

                                  Fillon : en chute. Fillon paye cash la note de sa campagne et des scandales qui y sont rattachés. Il paye aussi l’échec des LR à prendre l’assemblée. Le parti est divisé et mûr pour atterrir dans la besace de Wauquiez, ce qui devrait conduire à son explosion en super-nova. Contrairement à ce qu’il prédisait, ses affaires n’ont pas fait pschitt, au contraire, elles se poursuivent. il s’est retiré de la vie politique mais de toutes façon avec les casseroles qu’il a au cul il peut devenir quinquallier maintenant. Sa carrière est terminée, les prochaines fois qu’on en entendra parler, ce sera dans les chroniques judiciaires.

                                  Marine le Pen : stable. Elle a tout raté et perdu. Le débat, ou elle a montré son incompétence. Les législatives ensuite. De 80 les espoirs d’élus sont tombés à 10. Elle a obtenu un siège mais pas de groupe parlementaire et elle n’a pas réussi à prendre la place symbolique d’opposante numéro 1 au gouvernement. Sur le plan intérieur ce n’est pas mieux. Le divorce est consommé avec Phillipot, montrant sa grande versatilité en ce qui concerne l’ Europe et l’Euro. De plus, sa nièce a pris du recul. C’est loin d’être une bonne nouvelle car elle se refait une virginité et elle reviendra dans les prochains mois ou années reposée et affutée. Marine le Pen a consolidé sa base avec l’éviction de Phillipot, mais elle a définitivement perdu tout espoir de l’élargir. Seule bonne nouvelle pour elle : elle sera la seule à concourir pour le poste de présidente du FN l’an prochain. Et donc sûre d’être élue. Mais les menaces les plus graves pèsent sur elle encore : les financements occultes et les fraudes massives constatées sont toujours sous l’oeil de la justice et il n’est pas certain dès lors de la voir concourir pour 2022.

                                  Macron : en forte hausse. C’est le paradoxe du sondage. Dans l’opinion sa position est fragile, mais il progresse de 4 points au premier tour virtuel. Il a pour lui sa fougue, un certain isolement médiatique qui fait qu’on ne le voit pas intervenir sur tout et n’importe quoi. Surtout, depuis 6 mois, il a mis en marche une série de réformes profondes et il compte continuer sur ce chemin. Les électeurs sont séduits par un président qui ne s’immobilise pas et le lui rendent bien.

                                  Mais les résultats seront les juges finaux. Il n’a pas fait l’erreur de Hollande de tout miser sur le chômage mais la courbe sera scrutée quand même. Il peut bénéficier d’une certaine indulgence s’il ne s’arrête pas de marcher sur la route des réformes. Il a un fort capital de sympathie car il s’attaque aux vieilles centrales et à une système sclérosé depuis des décennies, faisant ainsi ce pour quoi il avait fait campagne et tranchant fortement avec ses prédécesseurs.

                                  Il reste à espérer que les circonstances resteront favorables pour lui permettre de poursuivre son chemin sans devoir faire un virage comme a dû le faire Hollande avant lui, forcé de prendre en compte la réalité du terrain.

                                  • Fergus Fergus 23 octobre 2017 23:07

                                    @ Mmarvinbear

                                    Merci pour cette analysé détaillée que je partage très largement, à deux détails près :

                                    1) Je ne crois pas que Mélenchon soit engagé dans une voie à la Chevènement.

                                    2) Macron séduit en effet, mais uniquement les électeurs de droite. Et son positionnement très droitier risque de poser dans les mois à venir des problèmes dans sa majorité où pourraient surgir des frondeurs. A suivre...

                                    Bonne soirée.


                                  • Cadoudal Cadoudal 24 octobre 2017 01:57

                                    @Mmarvinbear
                                    Chevènement comme Jacques Julliard ou Michel Onfray seraient passés à l’extrême droite...

                                    Zemmour le criminel et Dupont Aignan le psychopathe seraient passés à l’ultra droite...

                                    Heureusement la résistance progressiste halal sorossienne s’organise autour de Boutedja et Ramadan...


                                  • Cadoudal Cadoudal 24 octobre 2017 02:16

                                    @Cadoudal
                                    Dominique Reynié, encore un qui passe à l’extrème droite...

                                    "Il se met en place en Europe une société multiculturelle dont les européens ne veulent pas, et rien n’a été prévu de ce point de vue"
                                    https://twitter.com/linfoduvrai/status/922510228368842752/photo/1

                                    Doucement les gars, on va être en surcharge...


                                  • Jean-Luc RICHEVAUX Jean-Luc RICHEVAUX 24 octobre 2017 09:41


                                    Bonjour Fergus,

                                    Du même avis que vous, sauf pour le : « 1) Je ne crois pas que Mélenchon soit engagé dans une voie à la Chevènement.  » je dirai que Mélenchon dans un orgueil à la mesure de ces ambitions n’ a pas digéré sa troisième place aux élections présidentielles. Il fait contre mauvaise fortune bon cœur, en se satisfaisant de ces postes, de député, de chef de groupe et de l’opposition. Mais on le sent désabusé depuis quelque temps comme résigné sachant que le temps qui passe ne joue pas en sa faveur. Son âge et les ambitions de ceux qui l’entourent ne lui laisseront pas beaucoup de chances pour se représenter à un nouveau suffrage.et de ce fait il finira comme Chevènement en observateur critique de la vie publique.

                                    Cordialement


                                  • Fergus Fergus 24 octobre 2017 10:04

                                    @ Jean-Luc RICHEVAUX

                                    D’accord avec vous.

                                    En mettant en doute la dérive chevènementiste, c’est par rapport à ce penchant ultra-droitier qu’évoquait l’intervenant, pas au côté « observateur critique de la vie publique » qui siérait d’ailleurs très bien à Mélenchon.


                                  • Eric F Eric F 23 octobre 2017 21:50

                                    La popularité, ça se travaille, il y a même des conseillers spécialisés. Ainsi Sarko s’était acheté une popularité en intégrant le défiscalisation des heures sup dans son « paquet fiscal » pour masquer les cadeaux aux plus riches. Macron fait de même en contrebalançant la suppression de l’ISF sur les capitaux financiers et la flat tax par la suppression de la taxe d’habitation pour 4 habitants sur 5 (les autres raquent sans râler depuis des lustres, ils ne votent ni extrême droite ni extrême gauche, inutile d’acheter leur vote).


                                    • Fergus Fergus 23 octobre 2017 23:12

                                      @ Eric F

                                      La popularité n’est qu’une conséquence de la recherche d’équilibre politique. Or, cet équilibre passe en effet par un dosage de mesures plus ou moins significatives pour les différents types d’électeurs que l’on veut, d’une part conserver, d’autre part séduire. Sur ce plan-là, Macron est assez habile.

                                      Bonne soirée.


                                    • Eric F Eric F 24 octobre 2017 15:44

                                      @Fergus
                                      je ne suis pas aussi sur que ce soit un choix subtil, en France les gouvernants veulent séduire en vain un électorat qui leur est hostile, souvent au détriment de celui qui leur était acquis. C’est cela qui conduit d’une part au gonflement des extrêmes (les déçus), et d’autre part à l’alternance quasi-systématique à chaque mandature (même sarko le libéral a été en rupture avec le Chirac rad soc).


                                    • Fergus Fergus 24 octobre 2017 16:19

                                      @ Eric F

                                      Le sondage IFOP montre que cela fonctionne pour Macron auprès de l’électorat LR dont une part importante est réellement séduite par la politique menée. Et cela sans que Macron ne perde trop sur sa gauche pour le moment.

                                      Expérience à suivre. Si Macron continue à élargir sur sa droite en perdant peu sur sa gauche il aura gagné son pari. Mais c’est effectivement risqué.


                                    • Eric F Eric F 24 octobre 2017 18:41

                                      @Fergus
                                      Le sondage que vous indiquez veut rejouer les présidentielles à périmètre constant, or Fillon est plombé et Hamon tombé dans l’oubli, et du reste leurs successeurs ne sont pas vraiment identifiés. Macron ramasse une partie de leur électorat faute d’alternative -il est vrai qu’il a réussi à créer ce désert, au point de se demander si la campagne Ali Juppé puis le fuitage sur Pénélope, n’a pas été favorisé par ses réseaux, car il est le seul bénéficiaire en final-.
                                      Les sondages concernant l’adhésion à sa politique sont beaucoup moins favorables, 56% des Français le considèrent comme un mauvais président et par ailleurs 88% qu’il favorise les plus riches (sondage Odoxa Express de ce jour). Du reste sur ce dernier point, ses partisans considèrent certainement que c’est une bonne chose.


                                    • Fergus Fergus 24 octobre 2017 20:03

                                      @ Eric F

                                      Hamon reste au même niveau dans le sondage.

                                      Mais il est vrai que Fillon étant discrédité, cela joue en faveur de Macron. Certes ! Cela dit, si sa politique était rejetée par la droite, c’est le niveau de l’abstention qui aurait progressé. Il y a donc bien un enseignement, même si sa pérennité reste à démontrer.


                                    • Eric F Eric F 25 octobre 2017 14:41

                                      @Fergus
                                      on est d’accord qu’il recueille une assez forte adhésion de la droite, et que la gauche socio-libérale n’a pas encore déserté, quoique les hollandistes commencent à tousser. Les chiffres de l’emploi sont comme par hasard favorables ...mais ne doivent strictement rien à sa politique, et ils devraient se suivre sur 3 mois glissants, car les bagottements d’un mois sur l’autre ne donnent pas une tendance fiable, comme on le voit depuis deux ans.
                                      Ceci étant, voter pour lui mais trouver que ça politique est mauvaise, il y a des masos !


                                    • Fergus Fergus 25 octobre 2017 16:40

                                      @ Eric F

                                      « voter pour lui mais trouver que ça politique est mauvaise, il y a des masos ! »

                                      D’autant plus que l’essentiel de cette politique figurait dans le programme de Macron. Mais il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut voir !


                                    • Jean-Luc RICHEVAUX Jean-Luc RICHEVAUX 24 octobre 2017 08:59

                                      Bonjour Fergus,

                                      Excellente analyse qui confirme ce que je pense, la conclusion « les classes populaires et moyennes ne sont pas au rendez-vous de la lutte.Or, demain il sera trop tard !!! » est pertinente,

                                      La question que je me pose c’est comment faire pour mobiliser les classes populaires et moyennes mais surtout la classe populaire ?

                                      Laisser l’équipe dirigeante mise en place il y a 6 mois agir sans aucune opposition réelle et active peut, je le pense, nous amer à un climat sociale turbulent dans quelque temps.

                                      Ces élections du printemps dernier, ne reflètent pas à mon avis, l’opinion politique d’une large majorité des français .Elles n’ont pas la légitimité populaire nécessaire à rassembler l’ensemble des citoyens de de ce pays derrière une équipe dirigeante qui malheureusement, œuvre à des intérêts particuliers.

                                      Cordialement,


                                      • Le421 Le421 24 octobre 2017 09:18

                                        @Jean-Luc RICHEVAUX
                                        Quelle est la demi crème d’abruti qui vous a mis « 1 étoile ».
                                        Encore un (e) qui ne sait pas lire !!


                                      • Fergus Fergus 24 octobre 2017 09:46

                                        Bonjour, Jean-Luc RICHEVAUX

                                        « nous amer à un climat sociale turbulent dans quelque temps. »

                                        C’est en effet ce qui risque de se passer lorsque seront conduites les prochaines « contreréformes » de Macron. L’eau chauffe dans la marmite, mais n’a à l’évidence pas atteint le point d’ébullition qui pourrait faire sauter le couvercle. Or, l’on va aborder des questions très sensibles avec l’assurance chômage et le régime de retraite universel. D’aucuns prédisent un printemps chaud, mais les mêmes prédisaient à Macron un automne incandescent.

                                        En réalité, je pense que ce sont les chiffres du chômage dans les prochains mois qui seront déterminants, et cela même si l’action de Macron n’y est pour rien en raison de l’inertie des mesures. Si ces chiffres sont en amélioration sensible, alors Macron pourra passer le cap de 2018 sans difficultés majeures. Si tel n’est pas le cas, les mouvements sociaux pourraient enfin prendre de l’ampleur, et pas forcément à l’initiative des syndicats, mais de coordinations plus ou moins sauvages qui seraient le pire des scénarios pour l’exécutif. A suivre...

                                        D’autre part, comme je l’ai écrit plus haut, « le temps n’est plus, pour les Insoumis, aux escarmouches picrocholines sur les cravates ou le drapeau « marial » (accusation ridicule au demeurant), mais à l’amplification de la dénonciation du caractère très droitier et très libéral des choix de Macron. Ce sondage est à cet égard su pain béni car il montre bien que ce sont les électeurs LR qui maintiennent Macron hors de l’eau, et même lui donnent encore plus d’allant dans sa politique de contreréformes. »

                                        Cdlt


                                      • Eric F Eric F 24 octobre 2017 15:54

                                        @Fergus
                                        Concernant la retraite, la marmite ce sont les régimes spéciaux dont les bénéficiaires ont une forte capacité de perturbation en cas de conflit. Il est probable que Macron, échaudé par l’expérience Juppé95, va « laisser s’éteindre » doucement ces régimes au fil du temps, et empêcher tout « jonction » d’autres catégories avec leur cause.
                                        Il faut prendre en considération que les salariés du privés gagnent quelques points de charges, leur mobilisation éventuelle viendra davantage de risque de fermetures d’entreprises que des [contre]réformes.


                                      • Fergus Fergus 24 octobre 2017 16:34

                                        @ Eric F

                                        Pour ce qui est des régimes spéciaux de retraite que Macron entend intégrer à un régime unique, il est évident qu’il procèdera en mixant les anciens régimes avec le nouveau de manière à ne pas s’attirer l’opposition frontale des bénéficiaires ayant déjà 20 ans de boîte, et notamment chez les cheminots SNCF ou les agents de la RATP. Etalé sur une quinzaine d’années, ce passage au nouveau régime pour tous pourrait se faire sans trop de dommages pour les intéressés. Or, sans ces gros bataillons du service public, le mouvement n’a que peu de chances de prendre de l’ampleur.

                                        Et comme vous le dites, Macron est instruit du précédent Juppé. Encore que celui-ci ait commis une énorme faute stratégique en s’attaquant simultanément le 17 novembre 1995 à la réforme des régimes spéciaux et à celle de la Sécu, le tout sur fond de contrat de plan SNCF inacceptable car la suppression envisagée de plusieurs dessertes aurait abouti à la quasi-désertification de l’Auvergne et de la Lorraine, entre autres conséquences. Bref, Juppé avait pêché par suffisance. Il est vrai que Macron a un profil quelque peu similaire, alors sait-on jamais ? peut-être verra-t-on l’histoire bégayer...


                                      • Eric F Eric F 24 octobre 2017 18:23

                                        @Fergus
                                        L’un était droit dans ses bottes, l’autre est droit dans ses escarpins vernis ...et dispose de godillots à l’assemblée


                                      • Aristide Aristide 25 octobre 2017 09:39

                                        @Fergus et Eric F


                                        L’arnaque dans la reprise des régimes de retraite par le régime général va largement s’inspirer de celle qui a eu lieu lors de la reprise des retraites EDF-GDF. Les droits spéciaux sont repris par une caisse créée spécialement pour cela, à charge au régime général de verser la part « normale ». Même si une « soulte » a été versée par l’entreprise EDF-GDF ( l’Etat) tous les spécialistes du sujet ont signalé qu’elle était très insuffisante pour compenser les cotisations non versées. Par le fait, c’est donc le régime général déjà pas folichon qui devra payer pour des retraités qui n’ont pas cotisé suffisamment et dont la généreuse entreprise laisse au privé le soin de régler ses pensions. 

                                        Cette une habitude de l’Etat que de faire porter à la Sécurité Sociale ses charges. Par exemple, les exonérations de cotisations ne sont que très peu compensés, payées avec retard et toujours partiellement. La Sécurité Sociale prendra donc en charge une grosse part des « largesses » accordées aux anciens de ces entreprises d’Etat telles que la RATP et la SNCF.

                                        La seule solution équitable serait que TOUS les droits acquis des anciens de ces entreprises soient intégralement versés par le seul Etat et que seuls les droits nouveaux ouverts par des cotisations vieillesse le soient par la Sécurité Sociale.

                                        Un vrai hold-up qui passera inaperçu bien dissimulé derrière une « juste » réforme des retraites. 

                                        PS : Pour les non-comprenant il ne s’agit nullement de contester les droits acquis par ces salariés des entreprises d’Etat, mais de préciser tout de même que cette réforme ne doit pas se faire au préjudice des moins avantagés que sont ceux qui ne bénéficient que du régime général.

                                      • Fergus Fergus 25 octobre 2017 11:24

                                        Bonjour, Aristide

                                        Je ne suis pas suffisamment au fait de ces questions, mais je ne doute pas un instant, en effet, que les pouvoirs publics trouveront, sous une forme ou une autre, un montage tel que les intérêts particuliers des bénéficiaires de régimes spéciaux seront préservés ici et là.

                                        Et notamment ceux des personnels roulants de la SNCF et de la RATP dont le pouvoir de blocage est le plus important. S’assurer de la neutralité de ces catégories de personnel sera au centre des travaux qui seront conduits par les négociateurs du gouvernement pour « habiller » des mesures spécifiques de telle façon qu’elles ne puissent polluer la communication sur le « régime unique ». 


                                      • Eric F Eric F 25 octobre 2017 14:49

                                        @Aristide
                                        le budget général de l’état et le budget social sont de plus en plus intriqués, l’état doit compenser le déficit des caisses, et la CSG est par ailleurs quelque chose d’intermédiaire entre impôt et charge. Les entreprises et les revenus du capital cotisent de moins en moins, et les particuliers assujettis aux prélèvements obligatoires raquent de plus en plus -parmi eux, les exemptions pour les uns sont couverts par l’accroissement de la contribution des autres, comme dit la pub : « c’est l’jeu ma pauv’Lucette »-

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès