• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Super, c’est la reprise !

Super, c’est la reprise !

Vous l’entendez la petite musique ? Vous le voyez le bout du tunnel ? Vous voyez peut être aussi « la ligne d’horizon qui se rapproche » (auquel cas vous seriez victime d’une hallucination) ?

Les agents d’ambiance sont mobilisés

Ça repart, ça va repartir, ça ne saurait tarder, préparez-vous, faites des stocks dans les entreprises, sortez le pognon amassé sur le livret de l’écureuil, achetez des bagnoles, investissez dans l’immobilier, préparez vos vacances, j’en passe et des meilleures. Ayez confiance…

Sonnez clairons, résonnez trompettes, voilà donc la reprise annoncée. Pour quand, on ne sait pas, mais ce qu’on sait c’est que nos brillants économistes sont sur tous les plateaux pour mettre l’ambiance. Même qu’on devrait faire mieux que l’Allemagne en 2021, c’est dire !

On prépare même ces fameux protocoles dont le pays a le secret et qui nous permettrons de re-consommer, de nous bâfrer, de racheter des trucs inutiles, juste parce que notre économie repose avant tout la dessus, puisque tout le reste a été délocalisé dans les pays à moindre coût salariaux y compris les masques, les tests ou le paracétamol pour pouvoir mieux rémunérer les actionnaires. Un peu court, non pour une reprise affichée à plus de 5 % en 2021 juste derrière l’Inde et les USA ? Est-ce qu’on n’aurait pas été un peu trop optimiste, comme pour le retour des touristes étrangers qui donnent un sacré coup de main à l’économie en temps normal, par exemple ? 

L’ambiance, justement…

N’y aurait-il pas un léger décalage entre cet optimisme débridé et la situation sanitaire que nous vivons et les mesures qui vont avec, qui s’accumulent et se contredisent, sans que l’on s’aperçoive d’un début de cohérence entre territoires, sauf celle qui consiste à dire que c’est avant tout l’économie qui guide les décisions et que c’est même pour ça que les écoles ne ferment pas ? Car c’est bien le paramètre économique qui fonde la décision de ne pas rajouter d’autres mesures en Ile de France alors que d’autres départements doivent supporter des ersatz de mesures vexatoires comme celle du couvre-feu du week end. Sortez pour aller bosser et rentrez sagement chez vous le vendredi soir et n’en sortez pas avant le lundi matin : beau programme, mais qui commence à lasser.

Les lits de réanimation se font de plus en plus rares et on s’apprête à nouveau à jouer au Tétris avec les brancards pour désengorger les Hôpitaux saturés d’Ile de France ou du Nord vers la province. Vive l’aménagement du territoire !

Le nombre de contaminations ne baisse pas et il y a une statistique dont on ne parle pas beaucoup, c’est celle des morts enregistrés. On frise les 90 000 depuis le début quand même, et ce nombre ne tient sans doute pas compte des dégâts collatéraux suite aux déprogrammations d’opérations qui se traduiront dans quelques semaines ou quelques mois par une augmentation des chiffres de mortalité.

On ne parle que très peu de cette mortalité attribuée au Covid et surtout du fait que depuis la fin de du confinement d’octobre, elle se situe à une moyenne quotidienne entre 300 et 400 décès, soit environ 10 000 morts chaque mois, tout de même. Non, les commentateurs et experts préfèrent disserter doctement pendant des heures sur la courbe des contaminés qui semble se stabiliser, le nombre de lits encore disponible ou bien encore la faible contagiosité de tel ou tel variant jugé redoutable la semaine précédente, pour nous dire que tout va mieux et qu’il faut être optimiste.

Le PIB vaut bien quelques morts de plus

Qu’est-ce qui permet cet enthousiasme soudain concernant la reprise ? Le fait précisément que Macron, contre l’avis des comités Théodule et de son gouvernement ait décidé qu’un confinement total, n’était pas à l’ordre du jour.

Le Chef a « pris son risque », c’est-à-dire qu’il a considéré d’abord la courbe du PIB et de l’endettement avant celle de la mortalité, sans être certain que cela tienne. Il a suivi en cela les François de Closets et autres experts qui nous disent que toutes les morts ne se valent pas et qu’on doit préserver les jeunes et faire le tri parmi les vieux : une théorie économique puante qui renvoie à la sélection et au film « Soleil vert ».

Au gouvernement, on a l’impression d’avoir la 7ème compagnie avec le sergent-chef Chaudard qui vient nous dire chaque jeudi d’un ton péremptoire les mesures qui infirment celles de la semaine passée (« hier, nous étions au bord du gouffre et depuis nous avons fait un grand pas en avant »). Comment leur faire confiance, à ces guerriers de pacotille qui ont tout raté depuis le début, des masques, en passant par les tests, et jusqu’à la vaccination qu’ils sont en train de pourrir avec leurs revirements successifs uniquement parce que leurs annonces concernant la livraison de vaccins ne tiennent pas compte des stratégies des laboratoires.

Le « risque » pris par le Chef de l’Etat va donc être mis à mal par l’impéritie de son gouvernement et de ses hauts fonctionnaires. Il n’est pas exclu qu’il se plante et que le couplet sur la reprise se crashe sur la réalité des choses.

Sous réserve d’inventaire…

A part sauter en l’air en clamant « la reprise, la reprise » intéressons-nous plutôt à l’état dans lequel sera le pays, le jour où l’immunité acquise (quand ?) le permettra.

Combien de chômeurs supplémentaires (qui seront confrontés par ailleurs à la baisse des indemnités chômage) ? Combien de commerces et d’entreprises définitivement fermés ? Combien de centaines de millions (voire plus) distribués sans compter à des escrocs et autres entreprises fantômes au titre du fonds de solidarité et évaporés dans la nature ? Combien de prêts garantis par l’Etat qui ne seront pas remboursés ? Dans quel état psychique seront certaines catégories de la population ? L’accroissement de la dette servira-t-il à justifier un tour de vis fiscal (pour les particuliers uniquement…) ou une réforme des retraites plus dure, avec fonds de pension « souverain » ? Comment faire pour « guider » l’épargne amassée pendant la crise ?

A quelque chose, malheur est bon : la stratégie qui consiste à laisser filer le nombre des décès au nom de l’économie, aura quelques effets sur les comptes publics ou les recettes fiscales. Plus de morts (confirmés par la baisse de l’espérance de vie en bonne santé) parmi les seniors, ce sont des retraites en moins à verser (de l’ordre de plus du milliard par an, voire deux), moins de prestations sociales et de remboursements de frais maladie également (plus on vieillit, plus on coûte cher à la Sécu). Les morts en plus, ce sont aussi des héritages qui profiteront aux générations montantes et aussi aux notaires et collectivités locales qui prélèvent ou touchent les droits de mutations pour l’immobilier. Pareil pour l’Etat avec les droits de succession, etc…, etc…

Une « reprise » en trompe l’oeil

On feint de croire comme d’habitude que la « reprise » et quelques spéculations vont résoudre la crise. Il n’y a aucune raison objective que la situation plus que délicate dans laquelle nous étions avant la pandémie, s’améliore avec quelques grosses ficelles, uniquement en répétant que demain sera formidable. Ceux qui tirent les ficelles, les secteurs économiques et financiers…, s’opposeront fermement à la remise à plat du système fiscal et à la lutte contre l’évasion fiscale. Pas de grand soir à prévoir, par conséquent, mais plutôt de nouvelles régressions sociales à prévoir pour les salariés et les plus précaires. Mais ce sera pour après 2022… 

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.17/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Lampion Séraphin Lampion 12 mars 08:25

    Pourquoi après 2022 ?


    • Michel DROUET Michel DROUET 12 mars 08:40

      @Séraphin Lampion
      Oui, c’est vrai, ça ! Pourquoi pas tout de suite ? On se le demande... smiley


    • Michel DROUET Michel DROUET 12 mars 08:53

      @Séraphin Lampion
      Mais foin de ces considérations bassement électoralistes. On nous offre une chance inouïe jusqu’en 2022 de dépenser l’argent que nous avons amassé pendant la crise afin de relancer la croissance. En 2022, on s’apercevra que cela ne fonctionne pas ou très peu et il sera toujours temps de choisir entre plusieurs options comme l’impôt ou les taxes (temporaires ou non), sauf les impôts sur le capital, bien entendu, la diminution de droits (déjà en route pour les allocations chômage), comme les retraites par exemple, si le nombre de bénéficiaires ne diminue pas assez à cause des morts du Covid, ou bien encore la diminution drastique des services publics (j’y crois moyennement). 


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 12 mars 09:08

      @Michel DROUET
       
       ’’choisir entre plusieurs options comme l’impôt ou les taxes (temporaires ou non), sauf les impôts sur le capital, bien entendu, la diminution de droits (déjà en route pour les allocations chômage), comme les retraites par exemple’’
       
       La diminution des droits impacte toujours des marchés de biens ou services. Le choix du gouvernement qui a des ascenseurs à renvoyer ou qui prépare sa prochaine réélection, se fait en fonction de la puissance des lobbies impactés.
       
       La baisse des retraites entraine une moindre consommation qui impacte les professions de la santé. Une pandémie arrive à point nommé pour compenser les manques à gagner : c’est redoutablement efficace.
       


    • Lampion Séraphin Lampion 12 mars 09:22

      @Francis, agnotologue

      Alors comme ça, les apprentis sorciers ne maitriseraient pas tout et seraient en train de tuer leur propre poule aux œufs d’or ?


    • Michel DROUET Michel DROUET 12 mars 09:48

      @Francis, agnotologue
      Le choix est fait en fonction des lobbies impactés : précision utile, mais je pense que les lobbies qui représentent la consommation de biens et de services par les retraités ne représentent qu’un partie très faible des puissances qui s’agitent en coulisse.
      L’option taxe et impôt (mais pour les particuliers seulement) me semble, par conséquent,dans cette optique de lobbies, beaucoup plus facile à mettre en oeuvre.
      L’arbitrage pourrait se faire d’une manière différente par la création de fonds de pension souverains obligatoires qui règlerait la question de l’impopularité de l’impôt et de la réforme des retraites par répartition


    • Gégène Gégène 12 mars 09:58

      @Séraphin Lampion

      parce qu’après, c’est bandant  smiley


    • Captain Marlo Captain Marlo 12 mars 10:41

      Klaus Schwab, le Pape du Grand Reset : « Quand reviendrons-nous à la normale ? Réponse : Jamais ! Il y aura un avant et un après le Covid. La pandémie nous offre l’occasion de réinventer le monde. »

      Entre temps, il prévoit la destruction de la restauration, des professions indépendantes et du divertissement. Aucune entreprise ne sera épargnée. Les droits individuels seront supprimés, et l’endiguement de la pandémie nécessitera un gouvernement mondial.« Un effondrement complet des économies.

      .

      Là où il s’est planté, c’est que le virus qui devait tuer les humains en masse, est bien moins agressif que prévu ! Macron avait annoncé 500 000 morts...Comme l’explique Alexandra Henrion Caude :  »En théorie, le virus aurait du être bien plus létal« .

       »...elle aborde l’originalité du génome du coronavirus, qui pose question sur son origine naturelle ou artificielle, et elle estime que, sur le papier, ce génome était terrifiant."

      En clair, le Covid devait être la grippe espagnole ou la peste du moyen âge ! Ben, c’est raté : un échec industriel de première bourre !! Qui va être suivi par les procès pour absence de traitements, pour les décès & les effets secondaires des vaccins, bricolés à la hâte en phase 3, sur les mougeons -cobayes...

      Mais les labos ont tout prévu, ils ne seront responsables juridiquement de rien.


      • Captain Marlo Captain Marlo 12 mars 10:54

        Macron fait virevolter les milliards d’euros du Plan européen de relance, mais tout a un prix : « Les retraites doivent être discutées.Bruxelles réclame des réformes en échange du plan de relance européen. »

        .

        Tout n’est pas noir pour tout le monde : « Les plus riches sortent renforcés de la pandémie, selon Oxfam. » Si c’est BFM qui le dit ....


        • Michel DROUET Michel DROUET 12 mars 15:27

          @Captain Marlo
          Rien de nouveau sous le soleil, donc, puisque vous nous répétez depuis des années que Bruxelles nous réclame des réformes.
          Vous faites donc comme d’habitude, de l’habillage en fonction de l’actualité. Tout est bon pour vous pour dire que vous avez raison dans votre délire.
          Mais au fait, il ne s’est rien passé aux USA le 23 février comme vous l’aviez annoncé, pas plus que le 5 mars. Pas de coup d’Etat pas d’envahissement de Washington par les chars de l’armée ?
          A force de raconter des âneries ça commence à se voir ;
          Et comme vos délires concernant les USA ne se réalisent pas, hop, vous bifurquez sur le grand reset, autre théorie à la mode chez la secte Qanon pour « expliquer » ce qui se passe.
          Je ne voudrais pas être dans votre cerveau, il doit y avoir un sacré merdier là dedans.
          A part ça, j’attends l’arrivée de vos amis complotistes de l’UPR qui vont venir à votre secours, comme à chaque fois que vous êtes en difficulté ma chère Fifi. 


        • Captain Marlo Captain Marlo 12 mars 19:14

          @Michel DROUET
          Tout est bon pour vous pour dire que vous avez raison dans votre délire.

          Votre délire et celui des européistes, c’est de faire croire que Macron décide de tout. De fait, vous protégez l’Europe des banksters.

          On se demande bien pourquoi, alors que vous pleurnichez sans cesse sur les malheurs de la France et des Français, comme toute la Gauche ?
          S’attaquer aux effets, en évitant de s’attaquer aux causes.
          « Les véritables maîtres de la France. »

          « Le secret bien gardé : les GOPé les Grandes Orientations de Politique économique ».
          Quand on montre la lune, les européistes regardent le doigt.

          .
          Pour les USA, vous êtes bien pressé ! Les dates sont faites pour inquiéter les malfaisants de l’état profond et les soutiens des Démocrates ripoux, et visiblement, ça marche !
          .
          Quant au Grand Reset, vous ne savez pas vérifier une information ?
          Il a été annoncé par le FMI, par la BCE, par le Forum de Davos, et par le Secrétaire Général des Nations -Unies.

          Comme dit Didier Raoult : « Il n’est pas interdit d’être intelligent ! »


        • Michel DROUET Michel DROUET 12 mars 19:38

          @Captain Marlo
          Que mettez-vous dans le grand reset ? (il n’est pas interdit d’être intelligent, et surtout honnête)


        • Captain Marlo Captain Marlo 12 mars 21:01

          @Michel DROUET
          Que mettez-vous dans le grand reset ? (il n’est pas interdit d’être intelligent, et surtout honnête)

          Essayez de vous servir de vos petits doigts sur le clavier pour faire des recherches, on ne sait jamais ?

          PS : les malhonnêtes ne sont pas ceux qui cherchent la vérité, mais les malfaisants qui veulent museler et soumettre l’humanité. Je vais vous aider, l’oligarchie est fascinée par le modèle capitaliste/communiste chinois. Et la Gauche aussi, ce qui explique son silence de plomb.


        • Michel DROUET Michel DROUET 12 mars 21:08

          @Captain Marlo
          Ben dites donc, on en apprend des choses avec vous.
          Et au fait pour le 23 février et le 5 mars aux USA, quelle est votre analyse ? smiley


        • Captain Marlo Captain Marlo 13 mars 20:54

          @Michel DROUET
          Et au fait pour le 23 février et le 5 mars aux USA, quelle est votre analyse  ? 

          Faites donc vos recherches vous-même, si la question vous préoccupe autant !


        • Michel DROUET Michel DROUET 13 mars 22:54

          @Captain Marlo
          Courage fuyons ! Vous allumez le feu et vous vous enfuyez...


        • Fergus Fergus 12 mars 14:18

          Bonjour, Michel

          Excellent article, comme d’habitude.

          La réalité est que Macron, en misant sur une reprise significative de la croissance, prend un pari étonnamment risqué. L’état français ne pourra en effet pas supporter très longtemps encore  sans doute pas au-delà de l’année en cours de dépenser « un pognon de dingue » pour maintenir à flot « quoi qu’il en coûte » entreprises et salariés.

          Dès lors, c’est à une bérézina socioéconomique que l’on pourrait assister dès le premier semestre 2022. Avec des conséquences politiques dont nul ne peut, à ce jour, évaluer la portée.

          Macron-le-joueur  il l’est foncièrement le sait pertinemment, lui qui, moins par goût pour la « méthode Coué » que par affichage d’un volontarisme censé entraîner une tendance vertueuse, mise plus que jamais sur cette reprise que ni vous ni moi ne voyons poindre. Mais sans doute avons-nous la vue basse. 


          • Michel DROUET Michel DROUET 12 mars 15:30

            @Fergus
            Bonjour Fergus et merci
            Ma thèse est en effet celle là : l’argent se faisant rare, on habille les choses en parlant de pari ou de prise de responsabilité de la part de Macron qui joue en fait de manière cynique avec la mortalité.


          • charlyposte charlyposte 12 mars 19:05

            @Michel DROUET
            Il est sûrement dans ce qu’on appelle, une crise d’ado !


          • troletbuse troletbuse 12 mars 19:14

            @Fergus
            Mais sans doute avons-nous la vue basse

            Bien sur, votre champion a raison


          • Captain Marlo Captain Marlo 12 mars 19:22

            @Michel DROUET
             : l’argent se faisant rare,

            Vous confondez peut-être avec les rentrées fiscales ?
            Les banques centrales font tourner la planche a billets.
            Biden prévoit un plan de relance de 1900 milliards de $.

            "(...) L’argent coule à flots. Vraiment. Il n’y a jamais eu autant d’argent sur la planète, c’est devenu une ressource très abondante, mais inégalement répartie bien évidemment...etc" Charles Sannat


          • Michel DROUET Michel DROUET 12 mars 19:37

            @Captain Marlo
            Vous sortez la phrase du contexte ! Comme d’habitude...


          • Fergus Fergus 13 mars 11:41

            Bonjour, Pcastor

            « L’argent ne manque donc pas , il est même probablement surabondant »

            Pas dans les caisses de l’Etat. Et c’est pourquoi l’on commence à entendre une petite musique, évidemment destinée à préparer les esprits, sur la probable diminution dans les prochains mois d’une partie des aides Covid. Ce qui ne manquerait pas d’avoir des répercussions sociales.

            Macron compte  comme vous l’avez souligné sur la vaccination et le retour de la croissance pour compenser ces risques. Cela relève encore très largement du pari.


          • charlyposte charlyposte 12 mars 18:13

            Il faut choisir : la bourse ou la vie ! je remarque que la bourse se porte bien, ce qui veut dire que le choix est fait.


            • Michel DROUET Michel DROUET 12 mars 19:41

              @charlyposte
              Oui, la bourse ou la vie, mais la bourse c’est avant tout la mort du petit épargnant, car la bourse fait partie des « agents d’ambiance » dont je parle et qui amplifient les phénomènes en créant des bulles spéculatives.


            • charlyposte charlyposte 12 mars 19:45

              @Michel DROUET
              Et de fait : au plus la bouse est haute au plus il y a des laissés pour compte , y compris la pauvreté quoi qu’il en coûte... smiley


            • Captain Marlo Captain Marlo 12 mars 19:40

              La technique de « l’hélicoptère à monnaie » a été utilisée en 2008, lors de la crise des subprimes.« Comment se prépare la spoliation de l’épargne et des épargnants ».

              Article de Jean Michel Quatrepoint, publié sur l’excellent site RUPTURES, le site progressiste radicalement eurocritique.


              • ribouldingue ribouldingue 13 mars 01:43

                Tararaboum tararaboum tararaboum… Avis à la populace ! Ceci est un message de messire macron.

                Je tiens à vous rassurer, la rilance est devant nous.

                La guerre est derrière nous et faisons comme si le virus n’existe pas !

                Dès lors, les pues la sueur doivent impérativement piocher dans leur bas de laine sous peine de réquisition des comptes épargne .

                N’hésitez pas acheter de la merde c’est bon pour l’économie et pour ma réélection de 2022.

                D’ailleurs, j’ai discuté avec mes petits copains les banquiers ils sont prêts à dérouler le tapis rouge de sortir les petits fours et le champagne afin que vous vous surendettiez à fond les ballons en faisant des crédits à la consommation.

                De toute façon, ne vous inquiétez pas, ce sont les générations futures qui se démerderont pour rembourser la crise sanitaire actuelle et la crise sociale à venir qui va nous tomber sur la pomme.

                Votre génération n’est-elle pas toujours entrain de rembourser le crack boursier de 2008 pour que mes potes les boursicoteurs puissent continuer à jouer avec votre pognon ?

                Certaines mauvaises langues qui ne m’aiment pas, disent qu’il n’y a plus de boulot. Que nenni. Ce sont des jaloux. Il suffit de traverser la rue pour trouver du taf. Prenez exemple sur moi. Pour entrer au gouvernement de flanby j’ai cirer ses pompes et je lui ai léché le cul tout en me faisant passer pour un socialiste en prenant ma carte du parti. Vous connaissez la suite.

                Rassurez vous ! Avec la réforme de l’assurance chômage et la réforme des retraites que je suis entrain de vous concocter vous allez en chier jusqu’au trognon. C’est fini la distribution de pognon de dingue à tous les assistés.

                Alors convaincus les serfs pour voter ma réélection en 2022 ?


                • zygzornifle zygzornifle 13 mars 07:46

                  La reprise ?

                  Les pompiers, les hôpitaux et les pompes funèbres la connaisse déjà la reprise ....


                  • charlyposte charlyposte 13 mars 08:40

                    Qui va payer la dette !!! en ce qui me concerne je n’ai rien eu et rien demandé... hum.


                    • troletbuse troletbuse 13 mars 09:01

                      @charlyposte
                      Ben oui, tu vas rembourses les crédits que les autres ont fait, comme les pr^rq garanti par l’état aux copains. Car c’était pour ton bien. C’est nouveau  smiley


                    • troletbuse troletbuse 13 mars 09:03

                      @troletbuse
                      Oups « rembourser » « les prêts garantis »


                    • charlyposte charlyposte 13 mars 09:07

                      @troletbuse
                      Et aussi, je n’ai pas plus besoin de leur vaccin circus.


                    • troletbuse troletbuse 13 mars 09:15

                      @tCharly
                      Moi non plus. Et son prix ’ajoute à la dette pour le plus grand bonheur des PDG des labos.
                      Ils achètent, tu payes. Pas beau ça


                    • charlyposte charlyposte 13 mars 09:36

                      @troletbuse
                      Figure toi que  : si je te dis que je n’ai pas vu un seul médecin depuis plus de 15 ans, une prime s’impose donc via ma personne !comme bon élève.


                    • Le421... Résistant Le421... Résistant 13 mars 08:56

                      La reprise ? Quitte à jouer les jocrisse, ce sera sans moi.

                      Épicétou.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité