• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Surprenantes leçons de la courte et frustrante campagne européenne

Surprenantes leçons de la courte et frustrante campagne européenne

Des sympathisants ont demandé avec impatience une consigne claire de vote de « VLC » et de « En Marge » pour cette élection. Mais était-il crédible de vous transmettre un bilan complet et définitif de cette frustrante mini campagne sans avoir en main l’ensemble des professions de foi des candidats ? (uniquement 12 sur 34 listes, reçues tardivement hier, 22 Mai, pour voter le 26 Mai). Les « Bouledogues de la République » ont pourtant été particulièrement gâtés au niveau tracts, aussi denses que nombreux. La plupart avaient d’ailleurs été « testés » et débattus ici, sur Agoravox, avant l’impression et les distributions. Voici un court résumé des enseignements qui se sont dégagés des professions de foi enfin reçues et la position électorale « claire et carrée » attendue.

 

Plusieurs enseignements qui seront lourds de conséquence :

 

Plus aucun parti n’accepte les institutions européennes en l’état. A l’exception des deux « frexiteurs » (François Asselineau et Florian Philippot) qui ne sont pas arrivés à présenter une liste commune et se cannibalisent donc mutuellement le mini-vote en faveur du Frexit (1% dans les sondages), la totalité des candidats veulent une réforme en profondeur de l’Union Européenne.

 

La gauche éclatée au niveau des appareils, divisée au niveau des programmes a été particulièrement décevante. Toute cette ex « union de la gâche » a maintenu son autisme politique qui l’avait entraînée dans l’échec de la gestion du pays et dans la sanction du gouffre électoral.

 

Pourquoi Jean-Luc Mélenchon a-t-il savonné la planche de la pétillante Manon Aubry en bassinant les électeurs avec son incompréhensible soutien du dictateur Maduro et de la révolution bolivarienne ? (qui a généré un effondrement économique et une catastrophique inflation d’un million % au Venezuela). Résultat, les voix de France Insoumise ont été divisées par deux en deux ans.

 

Pourquoi les socialistes ont-ils maintenues leurs querelles intestines et leurs divisions, malgré la vaine tentative de trouver un « sauveur » extérieur en la personne de Raphaël Glucksmann visiblement dépassé et peu politique. Exemple : quelle mouche lui a pris de condamner répétitivement dans les médias la France pour le génocide du Rwanda ? (D’autant que ce dossier africain de 1994 ne concerne en rien l’Europe et que cette accusation est largement abusive).

Benoit Hamon n’a pas réussi à faire oublier le désastre de la présidentielle, n’a pas renouvelé son discours et s’est donc retrouvé loin derrière ses anciens alliés Verts, accusés de sectarisme, mais efficacement remobilisés par le dynamique Yannick Jadot.

 

Les communistes menés par Ian Brossat d’un côté et Nathalie Artaud de l’autre ont utilement pris la défense des retraités et salariés pauvres, des chômeurs, des précaires, mais ces passionnés du marxisme ont eu le tort de ne pas reprendre nos divers thèmes de combat social, notamment la représentation des usagers dans les conseils d’administration des services publics (privatisés ou non) ou bien l’AME, (l’A.M.E, santé gratuite pour les immigrés illégaux) pour aussi tous les français, sans exception, sans les paperasseries inutiles sources d’inégalités et d’injustices médicales.

 

Après un début remarqué, la liste Dupont-Aignan s’est retrouvée cannibalisée par celle du jeune et solide Jordan Bardella (23 ans) qui a bénéficié du profond revirement idéologique de Marine Le Pen : La ligne Frexit est complètement abandonnée. La France ne doit plus quitter l’Union Européenne ni même abandonner l’Euro. Cette ligne devenue simplement « Euro-critique » a même repris, en « packaging », notre vieux slogan d’Europe des Nations (sans aller, pour l’instant, jusqu’à notre stratégie d’agences fédérales européennes, déjà acceptée par des sympathisants de Marion Maréchal).

Résultat, le raffiné, cultivé et méritant François-Xavier BELLAMY a vu nombre de ses électeurs du parti républicain siphonnés par l’injuste « vote utile » en faveur de « la plus forte liste d’opposition à Emmanuel Macron ».

 

Après les deux premières séries de concessions gouvernementales (10 milliards + 7 milliards), les Gilets jaunes se sont hélas éparpillés sur sept listes, dont celle de Debout La France, de France Insoumise, du Rassemblement Nationale, du RIC (Référendum d’Initiative Citoyenne) et de deux listes jaunes. Discours contradictoires. Parfois peu audibles ou compréhensibles. Le pire a été Francis Lalane esquivant souvent les questions par « je ne peux répondre pour les autres, demandez au peuple par référendum », puis qui finit par déclarer que la France doit… quitter l’Euro. Nous les « Gilets Jaunes macroniens » (souvent moqués) avons pourtant une solide liste de 14 doléances et propositions concrètes insatisfaites légitimant notre ferme demande de démission du Premier Ministre et du Président de l’Assemblée nationale. Lorsque les Gilets Jaunes seront unifiés (au moins dans l’écoute, le respect d’autrui et le VRAI débat), lorsqu’ils seront enfin mieux représentés et organisés, lorsqu’ils auront complété la liste des revendications du véritable peuple en souffrance dans son ensemble, ils retrouveront le soutien initial du public (qui dépassait les 75% en décembre 2018).

 

Jean-Christophe Lagarde (qui devrait apprendre à sourire plus souvent) n’a pas su redonner un second souffle à l’idéal européen au sein de la jeunesse et n’a pas été assez incisif sur les réformes des institutions européennes jugées trop technocratiques et trop éloignées des citoyens. Pour crédibiliser le centre et l’UDI (injustement accusés d’être co-responsables de la médiocrité de la politique européenne), il aurait été nécessaire d’être moins ennuyeux, moins universitaire, moins « ancien monde », plus spectaculaire, plus diversifié, plus festif, avec des jeunes de tous les pays. Une belle occasion ratée. Dommage pour le « rad-soc » que je suis de cœur depuis 45 ans.

 

Après un incroyable retard pour éditer le programme européen d’En Marche, Emmanuel Macron a éprouvé le besoin d’intervenir en personne (y compris par voie d’affichage) pour « réorienter et redynamiser » la calamiteuse campagne de la liste Renaissance qui s’enlisait. Prenant à contrepied la ligne conservatrice suicidaire de l’ex Ministre des Affaires Européennes Nathalie Loiseau (qui commettait bourdes sur bourdes). Le Président de la République a ainsi rejoint officiellement notre position « En Marge » favorable à une Europe à géométrie variable, à la carte. En fin de campagne, dans un surprenant tête à queue médiatique, il a même proposé un Maastricht réformé « regroupant si nécessaire moins de pays ». Certes, oui, silence radio (comme l’ensemble des autres listes) sur nombre d’urgents gros dossiers, dont l’indispensable encadrement éthique du système bancaire et financier européen avant la prochaine grande crise annoncée des « produits dérivés ». Mais pourquoi ne pas applaudir très franchement un si radical revirement ? D’autant que l’habile composition de la liste Renaissance, activement soutenue par les ex « verts » Pascal Canfin et Daniel Cohn Bendit, a confirmé l’OPA de Macron sur la thématique écologiste.

 

Conclusion : Sur ce rugueux et indispensable site d’opposition qu’est Agoravox par rapport au débat national, je déclare à nouveau que moi et « En Marge » soutenons Emmanuel Macron, son programme initial, ses mea culpa publics et ses nouvelles résolutions politiques européennes. Nous prendrons soin de compléter le tout par nos propres propositions économiques et sociales, de tirer aussi d’autres signaux d’alarme pour la politique étrangère (Kurdes en Syrie, Pacte de Marrakech, etc.) avec l’aide de l’aile gauche « raisonnable » de la Macronie (c’est-à-dire anti-censure et anti-oppression fiscale à la Richard Ferrand).

 

Cependant, quelle que soit votre préférence parmi les 34 listes, il faut absolument aller voter. Car l’Europe est en crise et a besoin que les citoyens européens se mobilisent. Que vous soyez sympathisants de France Insoumise, socialistes dépressifs ou communistes divisés, que vous soyez patriotes du Rassemblement National, de Debout la France ou du Parti républicain, ne laissez pas les technocrates de Bruxelles décider à votre place. Allez voter. Car l’abstention va indirectement soutenir de facto le « Frexit » : Les 1% de frexiteurs auront beau jeu ensuite d’argumenter en disant « vous voyez que 60% des français ne sont pas intéressés par le projet européen ».

NB / Les ateliers et dîners-débats « En Marge » poursuivent leurs travaux après l’élection.

Notamment « Une Europe des Nations, via des agences fédérales européennes protégeant mieux nos pays ». « Un budget européen alimenté par une taxe sur les produits spéculatifs appelés « dérivés ». Inscription à : www.lepotcommun.fr/pot/az9dnsx8 ou par mail : resovlc-plp@yahoo.fr

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.25/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 24 mai 08:45

    Ah... Le vieux logiciel de Gauche, constant dans sa connerie...

    Moi je dis, c’est important d’avoir des repères stables ! smiley

    Gaffe, si vous continuez, on va vraiment se farcir un cycle avec le RN !?

    Une bonne occase de démontrer son insuffisance remarquez...

    Mais attention ! Sans le fâcheux repoussoir, vous êtes morts, à Droite comme à Gauche !

    Notez que perso, je porterai pas le deuil...


    • leypanou 24 mai 09:43

      Pourquoi Jean-Luc Mélenchon a-t-il savonné la planche de la pétillante Manon Aubry en bassinant les électeurs avec son incompréhensible soutien du dictateur Maduro et de la révolution bolivarienne ? (qui a généré un effondrement économique et une catastrophique inflation d’un million % au Venezuela). Résultat, les voix de France Insoumise ont été divisées par deux en deux ans 

       : l’effondrement de LFI n’est pas du tout lié au soutien à Maduro, contrairement à ce que vous affirmez.

      Je pense que beaucoup de Français en ont plus qu’assez de l’interventionnisme impérialiste, à la remorque des États-Unis, sous couvert de défense de la démocratie et des droits de l’homme.

      Un pays qui a des liens serrés avec des pays comme l’Arabie Saoudite et le Qatar n’a pas à donner des leçons de démocratie à qui que ce soit.

      Manon Aubry, que vous semblez apprécier, a répété hier lors du débat sur BFM-TV, la fable du « on n’a plus que 12 ans pour sauver la planète ».

      Pour ceux qui veulent en savoir un peu plus sur cette imposture, lire ici.

      3 personnes ont été particulièrement irritantes lors du débat, coupant la parole aux autres par manque de savoir vivre et voulant s’accaparer la parole pour eux tous seuls, à savoir Y Jadot, J Bardella et M Aubry. Même F Philippot qui d’habitude se comportait ainsi, a été supportable hier.

      Si je décide d’aller voter dimanche, je sais pour qui je ne voterais pas.


      • Croa Croa 26 mai 10:28

        À leypanou,
        Cet auteur diffuse des médisances sur Maduro et la démocratie Vénézuélienne. Leur régime est bien plus démocratique que le notre finalement. Par ailleurs rendre responsable ce régime des conséquences du sabotage économique voulu par la classe dominante est aussi particulièrement dégueulasse.
        *
        L’effondrement de la France « insoumise » est plutôt dû au comportement pusillanime de Mélenchon et de son groupe d’élus à l’assemblé qui refuse de taper sur le principal responsable des problèmes, à savoir le psychopathe Macron. Pas question, notamment, de réclamer sa destitution, mais au delà c’est toujours sur les intermédiaires et les exécutants que vont les critiques de Mélenchon et l’UE est aussi traitée avec des pincettes. Voilà qui augure bien mal d’une désirée VIe République avec des gens aussi timorés !  Cette chute est donc normale.


      • leypanou 26 mai 10:48

        @Croa
        je ne crois pas que ce soit la vraie raison : « ils » ont investi à fond sur le créneau écologie ; or, sur ce créneau, il n’y a pas moins de 6 listes, à savoir EELV d’Y Jadot, Génération.s de B Hamon, Envie d’Europe de R Glucksmann, Écologie Indépendante de D Batho et A Waechter, Urgence Écologique de D Bourg, sans compter les références à l’écologie des LR, LaRem (qui a même 2 « écolos » connus sur la liste, sans parler de DCB), et même le RN.

        Un segment politique aussi encombré offre peu de perspective, à mon avis.


      • Eric F Eric F 24 mai 23:12

        Toutes les listes critiquent l’UE telle qu’elle est, mais les courants qui avaient soutenu le « oui » au referendum de 2005 soutiennent en réalité le statu quo, car pour « pousser » à réformer l’UE, il faut se positionner sur une ligne critique, et non sur une ligne suiviste, comme c’est le cas des partis allant de la droite modérée à la gauche modérée, dont LREM est le fer de lance.


        • Attilax Attilax 25 mai 02:09

          Donc résumons : y’a que des tocards, l’UE est pourrie, mais faut aller voter pour sauver l’UE avec n’importe lequel de ces tocards (sauf frexit, ça on n’a pas droit). Vous êtes conscient que si 60% d’abstentionnistes vont voter, vous allez regretter amèrement votre conseil ?


          • REMY Ronald REMY Ronald 25 mai 12:06

            En langage diplomatique, on peut dire que les Ministères français des affaires étrangères et des Affaires Européennes ont pris une grosse claque pendant deux longues années face aux autres pays européens sur la plupart des importants dossiers. Comme les années précédentes d’ailleurs. La faute à qui ? Trop long à détailler ici.

            .

            Pour « En Marge », en sus du Premier Ministre et du Président de l’Assemblée Nationale, nous réclamons aussi la démission du Ministre des affaires étrangères. Un nouveau gouvernement est absolument nécessaire. En conservant les meilleurs ministre et en élargissant avec des gens d’expérience, de terrain, de la société civile.

            Exemple : 

            Pourquoi le poste de conseiller ou de secrétaire d’Etat chargé des SDF et des exclus ne pourrait pas être attribué à un ancien SDF ayant le sens du collectif et du relationnel ? Une expérience à tenter, puisque les ENArques de droite et de gauche ont largement échoué depuis 30 ans.

            .

            L’alternative à cette timide ouverture expérimentale ministérielle serait que les écœurés de la politique, les précaires épuisés, les exclus, les arnaqués de la vie (majoritairement abstentionnistes) décident un jour de se mobiliser, de s’organiser et d’agir...

            ...pour prendre la place de nos prétendues élites.

            Dans la totalité des ministères, puisque nous avons des propositions (pour l’instant insuffisamment reprises) dans presque tous les domaines de gouvernement.

            .

            Idée « de véritable ouverture politique au peuple » à creuser. Car nos ENArques ont largement démontré qu’ils ont fait leur temps (Emmanuel Macron n’a t’il pas annoncé la dissolution de l’ENA ? Nous disons alors dans ce cas, chiche, banco.)

            A débattre sérieusement

            A+

            Cordialement.


            • Attilax Attilax 26 mai 14:54

              @REMY Ronald

              Mais si on remplace une élite par une autre, ça fait toujours une élite... C’est un problème d’horizontalité. L’élection par nature crée un système vertical. Si vous voulez que les gens de tous les jours gèrent les affaires de tous les jours (et les autres), il faut quitter la représentation et passer à la démocratie directe, je ne vois pas d’autre moyen de contourner les élites. Même un saint au pouvoir (en admettant que ça existe), ne peut rester bien longtemps un saint. C’est la nature du pouvoir que de corrompre.


            • Cadoudal Cadoudal 26 mai 15:19

              @Attilax
              J’ai appris que les « démocrates » nous appelaient à voter aujourd’hui pour remplacer Juncker par Timmermans...

              Le progrès se passera de moi...lol...

              Extrait vidéo de l’émission « Schlagabtausch » [« Duel« ] diffusée le 16 mai sur la chaîne publique allemande ZDF :

              Journaliste : […] L’islam fait-il partie de l’Europe ? (Gehört der Islam zu Europa ?)

              Frans Timmermans : Depuis 2000 ans. (Seit 2000 Jahren)

              [Le public applaudit]

              https://youtu.be/yzuBJzc3cv0


            • Attilax Attilax 26 mai 16:35

              @Cadoudal

              J’ai un scoop : c’est PAS des démocrates smiley

              Dans une vraie démocratie, 30% des citoyens dont vous auraient le droit de s’exprimer librement et ils n’auraient pas besoin d’un transfuge pour le faire. On est otage de nos représentants et des partis.


            • Cadoudal Cadoudal 26 mai 17:09

              @Attilax
              Le suicide est un des premiers droit de l’homme.

              Et moi je suis droit de l’hommiste...lol...

              Y a pas plus d’otages que de beurre au cul, juste l’expression d’une volonté populaire.

              Moi, je m’estime au dessus du lot, à moins de 15 euros, je cours pas à l’abattoir...

              https://www.ouest-france.fr/bretagne/lanvenegen-56320/morbihan-4-22-eu-pour-la-vente-de-son-veau-l-agriculteur-crie-son-ras-le-bol-6365220?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR2qGncN-y6Wd930LZzVjHhKEFFm-7Qrss5yfN6DFT_KY-52xo4hcVSTcwg#Echobox=1558684062


            • Attilax Attilax 26 mai 16:36

              100% des citoyens, dont les 30% qui n’ont « pas le droit d’exister », c’est ce que je voulais dire bien sûr...


              • REMY Ronald REMY Ronald 26 mai 20:07

                Avant dernier votant, j’ai appris par les assesseurs des 11e, 12e et 20e arrondissements (le triangle élargi de notre « zone d’influence centrale » traditionnelle Bastille-République-Nation) que les électeurs ont fait leur job en battant le record de participation !

                .

                Quelles que soient vos votes, je vous dis Bravo. Félicitation à tous.

                .

                Si cela a été le cas dans le reste de la France, on pourra dire que la tentative de manipulation des élections via une provocation par attentat aura fait un flop magistral. Retour vite devant la télé pour les premiers sondages de sorties de Bureau de vote. Puis les résultats tout court...

                Bonne soirée à tous.


                • REMY Ronald REMY Ronald 27 mai 20:05

                  Correctif et mea culpa (cela s’appelle l’honnêteté intellectuelle) :
                  Le suspect pour l’attentat de Lyon est un Algérien récemment immigré via visa étudiant. Ce maghrébin aurait commis cet attentat 2 ou 5 jours plus tôt, le RN aurait facilement dépassé les 26 % voire 28%. Notre pays est bien fragile. Militairement et aussi politiquement. Meilleures pensées à nouveau aux victimes.


                • REMY Ronald REMY Ronald 26 mai 20:49

                  Premiers résultats provisoires :

                  Nos pronostics ont été démontrés.

                  La participation est en spectaculaire hausse (+de 51% au lieu de 42% aux dernières élections européennes)

                  La France Insoumise sabotée par jean-Luc Mélenchon est laminée à 6,5%.

                  Benoit Hamon confirme le désastre des présidentielles avec 3%.

                  L’ensemble de la gauche d’opposition (du PS à LO) se traine à 19,5%. Le plus mauvais score de « l’union de la gâche ». Vont-ils continuer dans le mépris, le déni et sur la même voie politique suicidaire de la division ? Nous verrons.

                  Exit définitif des frexiteurs (1% et 0,5%).

                  Félicitation au dynamique Yannick Jadot

                  qui a confirmé sa capacité de mobilisation des écologistes (12,5)

                  LaREM est sauvée de justesse par l’intervention en fin de campagne d’Emmanuel Macron avec sa nouvelle ligne réformiste européenne d’une Europe à géométrie variable soutenue par les électeurs (22,5%).

                  Le changement de politique de Marine le Pen abandonnant le Frexit, ayant martelé que la France doit rester dans l’Union Européenne et doit rester dans l’Euro (c’est-à-dire un changement à 180% de sa ligne des présidentielle) a fait un tabac (24%), ridiculisant le clan Philippot du frexit (0,5%).

                  En un mot,

                  Si l’on prend en compte la spectaculaire « mutation » des lignes politiques d’Emmanuel macron et de Marine le Pen, jamais un groupuscule (les « Bouledogues de la République » hors et dans « En Marge ») n’aura eu autant d’influence intellectuelle et idéologique sur la vie politique du pays.

                  Au vu des moqueries subies pendant toute la première moitié de campagne, nous aurions bien tort de ne pas montrer notre complète satisfaction.

                  Après les promesses électorales...

                  ...reste l’action concrète de réforme des institutions européennes.

                  .

                  Le Think tank « En Marge » développera ses ateliers de réflexions pour vérifier trimestre après trimestre l’avancée des divers dossiers nationaux et européens.

                  A+

                  cordialement.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès