• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Traité « UE - pays du Mercosur » : STOP !

Traité « UE - pays du Mercosur » : STOP !

Lors du G20 à Osaka, L'UE et les pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay) ont annoncé s'être entendus sur un vaste traité de libre-échange, près de 780 millions de personnes sont concernées (515 millions pour l'UE, 265 millions pour les pays du Mercosur).

Les négociations duraient depuis depuis 20 ans. "Je mesure mes paroles avec soin quand je dis que c'est un moment historique. Au milieu des tensions commerciales internationales, nous envoyons aujourd'hui un signal fort avec nos partenaires du Mercosur", s'est réjoui le président de la Commission européenne, Jean-Claude JUNCKER. Mais est-ce aussi réjouissant que cela ?

Le compromis négocié par la Commission doit maintenant être approuvé par les 28 Etats membres. Si tel est le cas, le texte devra alors être validé par un vote en plénière du Parlement européen. Il semble que les Européens attendaient des avancées du côté du Mercosur en matière d’indications géographiques protégées et surtout sur l’ouverture de leur secteur automobile. A l’inverse, les Sud-Américains espéraient un plus grand accès au marché européen pour leur production agricole, en particulier leur viande bovine. Bref ! dans les pays de l'UE, on peut se réjouir, on échange de la "mal bouffe" en sacrifiant la santé des populations et l'environnement contre des "bagnoles"...

Pour ses partisans, cet accord permettrait d'éliminer de nombreux droits de douane entre les deux parties au niveau industriel et agricole, mais il concerne aussi les services, les marchés publics, les obstacles techniques au commerce, les mesures sanitaires et phytosanitaires et la propriété intellectuelle.

Un accord contesté par les agriculteurs, mais pas seulement

Les agriculteurs européens n’ont cessé de protester ces derniers mois contre ces discussions. Le président français et ses homologues irlandais, polonais et belges avaient d’ailleurs exprimé à la Commission leur « profonde préoccupation » sur les conséquences de cet accord pour leur agriculture. Alors qu'un autre groupe de pays : Allemagne, Pays-Bas, Espagne, République tchèque, Portugal, Lettonie et Suède exhortait Bruxelles à conclure cet « accord historique ». A l'évidence ce sont eux qui ont imposé leur volonté. Désormais Emmanuel MACRON doit se ranger derrière eux et le promouvoir, ce qu'il semble avoir fait sans état d'âme...

Les négociations ont aussi été contesté dans une lettre ouverte par 340 ONG européennes et sud-américaines, dont Greenpeace ou Friends of the Earth, sur deux autres fronts : l’environnement et les droits de l’Homme. Ces organisations, déjà opposées pour certaines aux précédentes négociations commerciales de l’UE avec les Etats-Unis et le Canada condamnent « la détérioration des droits humains et de la situation écologique au Brésil » aggravée depuis l’investiture en janvier 2019 du président d’extrême droite, Jair BOLSONARO. Ce même BOLSONARO qui souhaite détruire toujours plus la forêt Amazonienne pour étendre les cultures soja et maïs transgénique, ce qui constitue un "écocide". Mais, peu importe les beaux discours sur la l'urgence climatique pourvu qu'on ait l'ivresse des dollars dans les échanges économiques avec lui.

Alors qu'il faut réduire la consommation de Viande, on va encourager sa surconsommation par des produits de moindre qualité, hallucinant !

On comprend l'opposition à cet accord et la colère des éleveurs Européens. Cet accord commercial aggravera la précarité et précipitera leur disparition, en les soumettant à une concurrence déloyale. L'un des principaux points d'achoppement sont les quotas d'importation de bœuf dans l'Union européenne. Alors que la production de bœuf en Europe est déjà excédentaire par rapport à la consommation et qu'il faut continuer de la réduire, car elle est particulièrement impactant pour l'environnement, l'accord commercial se traduira par l'entrée sur le marché européen de 70 000 à 100 000 tonnes de viande bovine, s'ajoutant aux 65.000 tonnes de bœuf canadien depuis cette année. Surtout, la viande importée viendra concurrencer les éleveurs européens sur les morceaux à haute valeur ajoutée qui font vivre nombre d'éleveurs paysans, soucieux de fournir aux consommateurs une viande de qualité. Ce sont des centaines de bassins allaitants qui sont menacés de disparition en Europe.

Autre problème : la qualité du bœuf importé. Les normes sanitaires sont en effet moins contraignantes en Amérique Latine et les filières ont de nombreux problèmes, comme démontré par le scandale " Carne Fraca" en 2017 qui a révélé les problèmes de corruption et de sécurité alimentaire au Brésil. https://www.ladepeche.fr/article/2017/03/17/2538095-bresil-scandale-de-viande-avariee-avec-des-produits-cancerigenes.html

Les éleveurs ne sont cependant pas les seuls à s'opposer à cet accord du fait des problèmes provoqués par le bœuf. Dans l'hémisphère sud, l'élevage du bovin est la principale cause de déforestation. Cette destruction des forêts tropicales est particulièrement criante dans les pays du Mercosur, notamment au Brésil, mais aussi au Paraguay et en Argentine.

Déforestation et Droits de l'être Humain "cadet de leurs soucis"

Par rapport à la filière bovine et son impact sur la déforestation, ainsi que la violation des droits humains, l'ONG "FERN" rappelle que l'élevage de bétail est aujourd'hui responsable de 80 % de la déforestation de l'Amazonie brésilienne, qui abrite 40 % des forêts humides restantes dans le monde. Rien qu'en 2017, ce sont 6 600 kilomètres carrés de forêts qui ont disparu au Brésil. Le rythme de disparition des forêts dans la partie paraguayenne du Gran Chaco, la deuxième plus grande zone forestière d'Amérique du Sud, est aujourd'hui parmi les plus élevés au monde, à cause de l'élevage de bétail. Cette déforestation sauvage s'accompagne d'autres maux. Les chercheurs ont montré que les exportations de bœuf provenant du Brésil sont associées à des activités illégales et à des conflits sociaux : on ne compte plus les titres de propriété foncière frauduleux, les "empiètements" sur des zones protégées et les violations répétées des droits humains, allant parfois jusqu'à l'assassinat de paysans ou de militants écologistes.

Les changements politiques survenus récemment n'ont fait qu'exacerber le problème. Au Brésil, par exemple, les communautés ont de plus en plus de mal à faire appliquer leurs droits juridiques, le gouvernement de Michel TEMER l'ex président qui a été arrêté en Mars 2019 pour corruption avait ralenti les procédures de prise en compte des revendications sur les terres autochtones afin de conserver le soutien du puissant lobby de l'agro-industrie baptisé "ruralista ". Dans la partie paraguayenne du Chaco, les communautés autochtones, qui détiennent des titres de propriété légaux sur moins de 5 % des terres, se trouvent dans une situation encore plus périlleuse.

L'accord entre l'UE et le Mercosur ne ferait qu'empirer cette situation, déjà désastreuse. Il privilégierait l'agrobusiness qui accapare les terres autochtones et détruit les forêts pour accroître sa production. Cette production, qui repose sur une utilisation intensive du glyphosate et des OGM, a aussi des conséquences sur la santé des populations environnantes. Sans parler de la pollution de l'environnement et de la compétition désastreuse pour l'accès aux ressources aquifères.

Lors de son discours au Parlement européen le 17 avril dernier, le Président de la République Emmanuel MACRON évoquait la nécessaire souveraineté climatique et alimentaire de l'Europe. Ratifier le CETA et le Mercosur, ou poursuivre les discussions du TAFTA c'est au contraire la mondialisation de la malbouffe, de la souffrance animale, des risques pour la santé, c'est la disparition des éleveurs paysans, ici et là-bas en leur substituant des usines concentrationnaires de dizaines de milliers de bétail, c'est la destruction du premier poumon et de la plus grande réserve de biodiversité de la planète, habitat de peuples forestiers. C'est contribuer à l'emballement climatique et c'est inacceptable !...

Le "bonheur" de 780 millions de consommateurs  ? Mais en refusant d'intégrer les déséquilibres démographiques et territoriaux cela ferait plutôt leur "malheur", en particulier de ceux de l'UE.

Qu'il s'agisse du "TAFTA" toujours en projet, ou le CETA qui a été signé, mais en attente de ratification, les promoteurs de ce type de traité évoquent systématiquement les mêmes arguments qui s'articulent essentiellement autour du seul aspect économique, dont les populations seraient les grandes bénéficiaires... Curieusement à aucun moment ne sont évoqués les aspects démographiques, parfois très inégaux, ou les déséquilibres de superficie territoriale.

Concernant le CETA, lorsque le Président de la république Emmanuel MACRON déclarait : "“Après presque deux ans de mise en oeuvre provisoire, le bilan du CETA est positif, la déstabilisation économique qui avait été crainte par certaines filières agricoles sensibles n’a pas eu lieu, en particulier les importations de viande bovine. Une application définitive du CETA peut se faire en totale cohérence avec les exigences nationales en matière de santé et d’environnement”... Il semble oublier que le Canada compte 37 millions d'habitants pour une superficie de près de 10 millions de km2 quand la France en a 66 millions et pour l'ensemble de l'UE c'est 515 millions, donc autant de consommateurs, mais avec 4,5 millions de km2 ( la moitié moins).

Le CETA qui doit être ratifié par les parlements, c'est l'exemple même qu'avec un tel déséquilibre démographique et territorial cela ne peut que favoriser à terme les seuls intérêts économiques du Canada, relayant de fait ceux des multinationales Américaines, en particulier agroalimentaires. A cause de règles plus sévères au sein de l'UE, notamment, par rapport à l'usage d'intrants chimiques, c'est bien au détriment d'une agriculture plus saine, donc de la santé et l'environnement des populations de notre "vieille Europe" que ce feront les "échanges économiques". Mais voila, ici, on peut s'interroger, les échanges économiques ne porteraient -elles pas que sur des dizaines de milliers de tonnes de viande bovine de qualité moindre en provenance de l'autre coté de l'Atlantique contre des extractions de pétrole de schiste par TOTAL dans la province Canadienne de l'Alberta ?... Sombres perspectives !

265 millions d'habitants sur 11 878 228 km2 d'un coté et 515 millions d'habitants sur 4,4 millions de km2 de l'autre... Et importation massive accrue de soja et maïs OGM en UE

Les Etats-Unis sont le 1er producteur et exportateur mondial de soja mais les 2 géants agricoles sud-américains, le Brésil et l'Argentine, les ont rejoints en tête du marché du soja. Ils représentent maintenant à eux deux la moitié de la production mondiale. Cette explosion de la production a fortement profité aux plantations d'organismes génétiquement modifiés (OGM). Largement adoptée aux Etats-Unis et en Argentine, la culture du soja transgénique se développe à présent très rapidement au Brésil. Ces variétés sont le plus souvent résistantes aux herbicides. https://www.planetoscope.com/cereales/200-production-mondiale-de-soja.html

Avec 209 millions d'habitants pour une superficie de 8 514 876 km2 ( près du double de la superficie des pays de l'UE) Le Brésil est le plus grand des pays de l'Amérique latine et selon la Compagnie nationale d'approvisionnement (CONAB), la production de soja pour l'année 2018/2019 est estimée 115,3 millions de tonnes, (une baisse de 3,3 % par rapport à la période précédente qui était de 119,3 millions de tonnes).

L'organisme gouvernemental explique ces résultats par « des adversités climatiques sévères dans certains États » depuis décembre. Dans le Mato Grosso do Sul, la CONAB a observé un « manque de pluie ces deux derniers mois, associé à de hautes températures et une faible humidité », ce qui limite la croissance et le développement des plants. Dans cet État, ainsi que dans celui du Paraná, elle prévoit une chute de la productivité supérieure à 10 %.

La production totale de maïs devrait quant à elle augmenter, à hauteur de 13,6 % par rapport à l'année dernière, et atteindre 91,7 millions de tonnes, dépassant légèrement les prévisions de janvier (91,2 millions de tonnes), notamment grâce à de bonnes perspectives pour la seconde récolte. Au total, la production de céréales et oléagineux au Brésil devrait atteindre 234,1 millions de tonnes, en hausse de 2,8 % par rapport à la précédente récolte. Le Brésil est le deuxième producteur de soja et le troisième producteur de maïs au monde.

L'Argentine avec 45 millions d'habitants pour une superficie de 2 780 400 km2 est forte d'une surface agricole cinq fois supérieure à celle de la France et disposant de conditions très favorables, l'Argentine est un géant agricole à fort potentiel, elle est l'un des principaux producteurs mondiaux de soja, de viande bovine et de céréales. En 2018 avec une récolte de 47 millions de tonnes de soja, toutefois en baisse par rapport à la prévision initiale de 51 millions, et de 40 contre 35 pour le maïs. La production argentine reste relativement diversifiée et selon les autorités, elle produit de quoi nourrir 441 millions de personnes actuellement et devrait pouvoir en nourrir 632 millions en 2020, mais avec un fort recours l'intensif avec de fortes doses d'intrants chimiques et les OGM. Ce qui a de quoi confirmer les craintes des agriculteurs et des écologistes de l'UE...

Le Paraguay avec 7 millions d'habitants pour une superficie de 406 752 km2 est le troisième producteur mondial de soja. En 2018 les exportations atteignaient 6,5 millions de tonnes. Pour sa part la France a importé 3,9 millions de tonnes de produits à base de soja en 2016. L’Europe dans sa globalité est un grand consommateur de soja et n’en produit que très peu.

Avec le temps, la forêt est détruite pour laisser la place à de grandes exploitations agricoles. En 2013, selon l’ancien ministre de l’Environnement José Luis CASACCIA, seul 13 % de la forêt originelle subsistait et il craignait une disparition totale de cette forêt d’ici 30 ans, menaçant la survie de 8 000 espèces présentes au Paraguay, dont 15 % de plantes médicinales toujours utilisées par la population.

A défaut d’être cultivés dans des pays de l'UE, dont la France, de nombreux OGM sont cependant importés, et de façon massive. En 2017, une soixantaine y étaient commercialisés, majoritairement pour l’alimentation animale (tourteaux de soja), mais aussi pour l’industrie textile (coton), les biocarburants (colza, maïs) et, dans une faible proportion, l’alimentation humaine. Selon la Commission de Bruxelles, plus de 30 millions de tonnes de soja transgénique ont été importées en Europe sur la période 2013-2015 (soit 85 % du total du soja importé), ainsi que de 0,5 à 3 millions de tonnes de maïs et près de 0,5 million de tonnes de colza transgénique.

Selon l'association Inf 'OGM nous en trouvons dans nos assiettes, certes Ils sont présents dans un petit nombre de denrées, telles que les pâtes à tartiner ou des produits transformés contenant de l’huile, de la farine, du sirop ou de l’amidon provenant de soja, de colza ou de maïs transgéniques. Ces aliments sont toutefois soumis à une obligation d’étiquetage dès lors qu’ils incorporent plus de 0,9 % d’OGM. Ce qui incite les industriels à écarter ces ingrédients de leurs gammes, pour ne pas effaroucher les consommateurs.

la règlementation Européenne exige que soit mentionnée la présence d’OGM à partir d’une teneur de 0,9%. Mais comme Greenpeace n’a pas manqué de le souligner il y a parfois l’hypocrisie de cette situation par confusion en rappelant que les labels rouges et appellations d’origine contrôlée (AOC) ne garantissent pas la non utilisation d’ingrédients transgéniques. En revanche,tous les produits BIO labellisés AB sont effectivement garantis « sans OGM ».

Pour conclure

On ne peut à la fois vouloir une politique qui favorise une agriculture de qualité, soucieuse de l'environnement, des ressources et du bien être animal, qui encourage la reconversion vers le bio ou des formes de culture, telle l'agro- écologie qui excluent les intrants chimiques et les OGM, et accepter de ratification des traités comme le CETA ou celui "UE-pays du Mercosur". Il faut que les chefs d'Etat, mais aussi les parlementaires Européens qui clament haut et fort des mesures pour l'urgence climatiques se ressaisissent et refusent de ratifier ces traités aux effets destructeurs pour la planète.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • lala rhetorique lala rhetorique 3 juillet 11:36

    Quand l’argent dirige le monde et qu’on fait tout pour que la morale n’existe pas, pour que la vie n’est plus aucun sens, sauf si spéculable, faut pas s’étonner. Par ailleurs, nos paysans ont accepté de nous empoisonner, donc moi je ne les plains pas, facile maintenant de pleurnicher, quand on a cédé à Monsanto !


    • Julot_Fr 3 juillet 16:25

      @lala rhetorique Nos agriculteurs nous empoisonnent moins que ne le feront les grosses exploitations sud americaine. En plus le reseau local de produit bio se developpe en France => a esperer qu’il permettra de zapper les grandes surface qui effectivement degradent la qualite notamment grace a des regulation venant de l’EU (limitation des espece de legumes en ventes.. pour etre sur que rien n’a de gout)


    • foufouille foufouille 3 juillet 16:40

      @Julot_Fr
      c’est combien le prix de café bio ou pas bio pour sans dents ?


    • Julot_Fr 4 juillet 08:00

      @foufouille

      Les sans dents peuvent substituer la chicoree au cafe, c’est plus sain et produit localement. Il faut commencer a reflechir a ce qu’on veut : financer les multinationales qui nous empoisonnent ou le fermier du coin de la rue


    • foufouille foufouille 4 juillet 10:12

      @Julot_Fr
      et puis quoi encore ?
      on est plus en quarante, la chicorée est infect et plus cher que le café en bio.


    • Pere Plexe Pere Plexe 5 juillet 16:12

      @lala rhetorique
      Je ne suis pas loin de partager votre avis.
      Les syndicats agricoles, FNSEA en tête,ont largement œuvré à la mondialisation pour exporter des produits de basse qualité en Afrique ou en Asie.Détruisant les l’agriculture locale la bas et sol et ressource hydriques ici.
      Pour la production bovine les grands scandales sont interne à l’UE (Pologne, Roumanie et société véreuse en Belgique France Pays Bas...) pas de Bolivie ou Brésil.
      Pareil pour les grandes crises sanitaire (ESB,vache folle).
      Alors les pleurnicheries de ces gus...


    • Julot_Fr 5 juillet 21:05

      @Pere Plexe Je crois que vous n’avez pas saisi la situation, l’europe c’est les petites exploitation et les produit de qualite (avec exception de la vache folle rostschild.. pardon UK).. les usa, l’amerique du sud, le canada, ce sont les grosses exploitation extensive avec esclaves totalement integrees dans le systeme engrais, pesticides, GMO. Encore une fois, le but ici est pour les oligarque de defrauder les agriculteur de l’ue de leurs terres.. en vous alignant avec l’accord MERCOSUR vous vous afficher simplement comme un traitre au peuple


    • Yanleroc Yanleroc 6 juillet 10:53

      @Julot_Fr,
      au final l’ élite Sud-latino ne mangera plus que les filières bio « elevé sous la vache » nourries à l’ herbe tendre de nos prairies,
      et le populo européen déraciné bouffera en plus de sa propre merde celle des Amériques ! 
      Cette viande bio est vendu 50 euros la cassette constituée de différents morceaux. Les élites argentines vont adorer ! (le prix vient de monter à 200 euros..profitez !)


    • Julot_Fr 6 juillet 14:20

      @Yanleroc Le concept est d’acheter local, le bio est une option. Les elites argentines sont de moins en moins argentines et de plus en plus sionistes, voir article ci-dessous.. Soros, etc investissent massivement en argentine, comme cet accord Mercosure tombe bien pour eux.. une vrai coincidence ! https://www.egaliteetreconciliation.fr/Quel-projet-pour-Israel-en-Argentine-48910.html


    • Spartacus Spartacus 3 juillet 12:06

      On est toujours surpris de la manière de penser fantasmé la réalité par les écolos et toujours des idées pour les autres, et en général, c’est pour qu’ils restent pauvres sans technologie et confort dans des contrées sauvages et hostiles...

      On a déforesté en Europe les forets primaires il y a 3000, mais voudrait pas laisser ce même droit aux Brésiliens.

      L’autre démagogie des écolos est de considérer la nature comme le paradis...

      Et plus c’est ancestral, plus ce serait le paradis...

      L’Amazonie, serait un paradis..... Vaste fable de clichés pour touristes bobos....

      Certes les papillons sont magnifiques, mais les insectes amènent malaria, dingue.

      Les couleurs des serpents sont magnifiques, mais il piquent une personne toutes les 6 minutes.

      Les caiments et les piranhas ont effectivement de très belles dents, mais chaque mois ont a des victimes.

      La nature est très verte, mais non cultivée ne nourrit pas son homme. 

      Bref les ecolos reprochent aux Brésiliens d’avoir envie d’avoir l’espérance de vie égale au Japon ou la Suisse, les 2 pays les plus industrialisés du monde et l’envie de vivres sans tous les soirs se protéger de moustiquaire...

      Proposons aux rêveurs pour aider cette belle « nature enjouée » de mettre dans le parc ou jouent leurs enfants quelques serpents corail en liberté.  smiley

      D’élever dans leur baignoire un couple de caïmans et de mettre quelques moustiques dans leur chambre pour bien profiter de l’Atmosphère angélique Amazonienne.

      Boire de l’eau sans chlore, ce vil produit chimique insecticide et bactéricide.

      Se nourrir matin midi et soir de noix de coco et d’abandonner Internet, la TV et revenir à la pirogue pour se déplacer..

      Traitement de vie qu’ils conseillent aux autres, mais pas pour eux.   smiley


      • Eric F Eric F 3 juillet 19:38

        @Spartacus
        « On a déforesté en Europe les forets primaires il y a 3000... »
        Mais on reboise en France depuis des décennies, l’espace forestier a doublé par rapport à 1850 (près de 30% de la superficie du pays), et s’accroit de 80 000 hectares chaque année, soit environ 80 000 000 d’arbres de plus chaque année ...malgré le bétonnage, l’accroissement urbain, etc.


      • Spartacus Spartacus 4 juillet 14:38

        @Eric F
        Exactement ! Sans ecolos et sans contrainte, que celle de fournir du bois aux gens.

        La nature évolue en mieux pour le bien de l’humanité lorsque que l’homme la domine.


      • Drugar Drugar 4 juillet 14:55

        @Spartacus
        « Les couleurs des serpents sont magnifiques, mais il piquent une personne toutes les 6 minutes. »
        Les serpents ne piquent pas, ils mordent ...


      • pemile pemile 4 juillet 15:12

        @Spartacus « La nature évolue en mieux pour le bien de l’humanité lorsque que l’homme la domine. »

        Truisme pour dire qu’un truc que l’homme domine profite à l’homme ?

        Avec votre rouleau compresseur d’entrepreneur winner, la nature a peu de chance d’évoluer pour le bien de la nature ! smiley


      • Gollum Gollum 4 juillet 15:32

        @Spartacus

        Conneries que ces histoires de forêts qui progressent...

        Car ce ne sont pas les mêmes forêts que les forêts naturelles. La biodiversité y est minimale. Il suffit de se balader dans une forêt de pins de Douglas absolument rien ne pousse au sol la lumière ne passe pas...

        Et quand les mecs font des coupes tout le sol est labouré, mis en charpie, bousillé...

        La nature évolue en mieux pour le bien de l’humanité lorsque que l’homme la domine.

        Quand on voit dans quel état elle est la nature avec une chute drastique de la biodiversité en général... smiley

        Quant à nous sortir les serpents ça pique (ce qui est faux au passage), les guêpes aussi, etc.. c’e’st d’un puéril absolument consternant.


      • Spartacus Spartacus 4 juillet 15:32

        @pemile
        « la nature a peu de chance d’évoluer pour le bien de la nature !  »

        La nature a a évoluer pour le bien de l’homme et être domestiquée..

        Si elle n’évolue pas, c’est pas une évolution, c’est une régression pour nous humains. 
        Envie de vivre comme au temps des cavernes, a chercher des fruits sauvages « naturel » dans une nature sauvage toute la journée au risque de pas bouffer
        ou aller au supermarché et choisir entre poire ou pommes ou cerises et manger 3 fois par jours ?


      • Gollum Gollum 4 juillet 15:38

        @Spartacus

        Envie de vivre comme au temps des cavernes, a chercher des fruits sauvages « naturel » dans une nature sauvage toute la journée au risque de pas bouffer

        Tiens ça c’est pour vous. À lire à la plage après avoir fait baignade dans une mer sans poissons (y en a qui piquent) sans méduses (hou les sales bêtes, ça pique dis donc) : http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Bibliotheque-des-Sciences-humaines/Age-de-pierre-age-d-abondance

        Peut-être que vous deviendrez intelligent sais-t-on jamais, un miracle de l’évolution selon Darwin...  smiley


      • Spartacus Spartacus 4 juillet 15:40

        @Gollum
        C’est bien connu, la vie en Amazonie dans la foret primaire c’est le paradis.
        La biodiversité...

        Le chien c’est l’homme qui l’a créé a partir du loup.
        L’abbé clément a créé la clémentine.

        Et avec les OGM, plus de limites a créer de nouvelles espèces. 

        Soyez rassuré, la biodiversité on s’en fou !


      • Gollum Gollum 4 juillet 15:45

        @Spartacus

        Ben oui c’est le paradis... Pourquoi les indiens veulent rester à poil et vivre dedans ? Parce qu’ils préfèrent ça que de bosser dans une usine...

        Soyez rassuré, la biodiversité on s’en fou !

        J’avis bien compris que vous vous en foutiez. Le plus drôle est que c’est économiquement très con car vous voulez créer des OGM et des nouvelles espèces alors qu’elles existent déjà et sont plus performantes que dans vos rêves les plus fous...

        Mais bon, pour s’en rendre compte faut avoir des neurones hein... smiley


      • Spartacus Spartacus 4 juillet 23:59

        @Gollum
        Je suis allé plusieurs fois en Amazonie, pour le job, pour le tourisme et en trek...
        Sur 4 pays, Brésil, Pérou équateur et Venezuela (à une époque de liberté).

        Curieusement j’y ai vu des indiens plutôt envier notre vie d’occidentaux...
        J’ai pas du rencontrer les indiens des photos romantiques pour clichés qui font fantasmer les bobos ni ceux manipulés par les ONG écolos.  smiley

        Par contre tous les occidentaux que j’ai vu là bas. Aucun n’a eu envie de renoncer a son confort pour aller y vivre.
        Va comprendre....  smiley


      • Gollum Gollum 5 juillet 09:31

        @Spartacus

        J’ai pas du rencontrer les indiens des photos romantiques pour clichés qui font fantasmer les bobos ni ceux manipulés par les ONG écolos.

        Et le chef Raoni qui demande depuis des années qu’on foute la paix à l’Amazonie et qui est allé voir Macron récemment pour cela, c’est un acteur peut-être ? Payé par les ONG écolos ? smiley ...
        Quant aux occidentaux qui ne veulent pas renoncer à leur confort je rappelle Jéromine Pasteur qui a vécu avec les indiens de longues années.

        Je suis allé plusieurs fois en Amazonie, pour le job, pour le tourisme et en trek...

        Sans blague ? Et t’as pas eu peur des vilaines bébêtes qui peuvent piquer, mordre et tout ça ? Nan, j’y crois pas... D’ailleurs vu tout ce que tu racontes je pense en effet que tu n’es jamais allé en Amazonie..

        En fait tu es un simple propagandiste de la doxa libérale avec tous les mensonges qui vont avec..

        Au fait, pas un mot sur mon bouquin d’un économiste réputé montrant que les primitifs s’en sortent en fait très bien ?


      • Spartacus Spartacus 5 juillet 10:41

        @Gollum
        Parce que tu crois que Raoni a payé son billet tout seul ?
        Qu’il a un service de presse qui lui trouve des journalistes et des interviews tout seul de sa brousse ?
        Qu’il est représentatif des gens qui y vivent ?

        Tu vis dans le fantasme poétique absurde de vie en pleine nature totalement décalée et fictive de la réalité.
        Tu crois que la vie des indiens est ce délire hors sol du bonheur de vivre a poil avec la nature sauvage ? 
        Ces gens « survivent » et envient les occidentaux. 

        Et je suis allé en Amazonie, à t’entendre on croirait que c’est pas un extraordinaire exploit..... smiley
        Y’a des avions....Il suffit d’acheter un billet. 
        Achète en un, au lieu d’aller au Maroc bronzer bobo. Tu fera evoluer dixit « tes neurones » et peut être deviendra tu plus humble de ton « intelligence »

        N’oublie pas de te faire impérativement vacciner pour la « biodiversité enchantée ».

        Et j’y suis allé en trek, j’ai parcouru les fleuves, vu des villages abandonnés et la vie des gens et logé dans leurs villages.
        Je peux t’en parler pendant des heures. C’est extrêmement beau, vert, pluvieux, mais aussi extrêmement dangereux. Il faut se méfier en permanence.

        Et y’a partout des insectes pas sympa. Des mygales à ceux qui laissent sur le corp des lignes de boutons. En Brousse la bouffe est sans réfrigérateur...

        J’ai vu des serpents qui nichaient dans les feuillages du toit ou on dormait tous.
        Les mygales nicher dans chaque tron, les risques de se baigner dans les fleuves et avancer avec une machette et prudence dans la densité végétale.

        Pas possible de dormir sans moustiquaire. J’ai vu les gens pleurer de bonheur lorsque j’ai offert mes bombes de citronnelle.

        Quand a ton « bouquin », c’est juste un Marxiste qui se fait du blé en vendant un bouquin a ceux qui veulent entendre que la décroissance est for-mi-dable".
        Y’en a beaucoup des naïfs.

        Curieusement, le bon sens me dit que taquiner le mammouth ou le crocodile pour manger son abondant petit déjeuner doit pas être si sympa. On se demande avec une telle abondance et une vie si saine, pourquoi les hommes des cavernes mourraient tous avant 30 ans.   smiley


      • Gollum Gollum 5 juillet 11:05

        @Spartacus

        Qu’il est représentatif des gens qui y vivent ?

        Ah d’accord c’est un complot des fameuses ONG gauchistes et marxistes smiley smiley

        Je ne vais pas au Maroc bronzer bobo.. D’ailleurs je me fous de mon bronzage et des voyages en pleine brousse j’en ai un bon paquet à mon actif, mais moi je n’ai pas peur des petites bêtes...

        Quand a ton « bouquin », c’est juste un Marxiste qui se fait du blé en vendant un bouquin a ceux qui veulent entendre que la décroissance est for-mi-dable".

        Ben voyons cela va sans dire... smiley L’auteur en question qui veut se faire du blé est docteur honoris causa de nombreuses universités.. Pas comme toi. smiley

        On se demande avec une telle abondance et une vie si saine, pourquoi les hommes des cavernes mourraient tous avant 30 ans. 

        Tiens pour toi, là encore pour que tu meurs moins con : https://www.dur-a-avaler.com/esperance-vie-paleolithique-os-ancetre-hommes/

        J’en extrais ceci : 

        Si on regarde l’âge modal de la mort de ces individus, l’un des meilleurs critères pour estimer la durée de vie adulte la plus commune, les résultats sont effarants. L’âge modal de la mort de nos 4 peuplades de chasseurs-cueilleurs oscille entre 68 et 76 ans !

        La palme revient à population de Tsimane, des chasseurs-horticulteurs, sans accès à la médecine et sans contact avec d’autres sociétés, avec un âge modal de décès de 78 ans. Le graphique suivant extrait de la publication de Michael Gurven et Hillard Kaplan nous montre que certains individus atteignaient l’âge de 85, voire 90 ans.


        Bien essayé le coup de l’homme des cavernes n’atteignant pas 30 ans. Mais complètement faux !

        Sinon sur l’abondance des sociétés primitives il y a un lien Wikipédia


      • foufouille foufouille 5 juillet 11:44

        @Gollum
        trop mort de rire ton lien. c’est facile de prendre uniquement les plus résistant pour en faire une moyenne bidon.
        pour d’autres périodes, on a des registres ou des pierres tombales avec dates.
        pas comme pour les hunzas merveilleux de cabanon.
        donc non, ils ne vivent pas vieux dans les pays sauvages avec un vrai recensement.
        tu peux faire comme au japon, stériliser les malades et tu auras une plus grande espérance de vie pour les autres ........


      • Gollum Gollum 5 juillet 12:06

        @foufouille

        La moyenne de 30 ans c’est que la mortalité infantile est très forte. Sinon l’espérance de vie est correcte. 

        Voir ici : https://www.thierrysouccar.com/blog/les-hommes-prehistoriques-ne-depassaient-pas-lage-de-30-ans-vrai-ou-faux

        Quant aux japonais leur espérance de vie est due à leur régime alimentaire ultra-sain... Enfin, jusqu’ici..


      • foufouille foufouille 5 juillet 12:33

        @Gollum
        lien encore pire que l’autre = seul les forts ont survécu.
        pour les japonais, beaucoup de centenaires étaient mort depuis longtemps, l’eugénisme a été important même récent.
        là aussi, les plus forts ont survécu. c’est un île avec peu d’étrangers car ils sont assez racistes donc génétique possible.
        si la bouffe seule permettait de vivre plus longtemps et sans maladie, ça se saurait ailleurs que chez cabanel le barjot qui guérit tout avec du miel.


      • Gollum Gollum 5 juillet 13:01

        @foufouille

        si la bouffe seule permettait de vivre plus longtemps et sans maladie, ça se saurait

        Ben justement ça se sait... Innombrables sont les données médicales concernant le régime japonais, crétois, et même celui du Périgord et de leurs bienfaits avérés..

        M’enfin si tu préfère faire dans le déni je ne peux rien pour toi.


      • foufouille foufouille 5 juillet 13:13

        @Gollum
        non, ça ne se sait pas du tout au niveau médical. d’ailleurs tous les malades ont essayé ton régime magiques et ils ont rien vu.
        les japonais non plus vu le nombre d’hôpitaux et les 2200€ de dépense annuelle pour chaque habitant.


      • Gollum Gollum 5 juillet 13:28

        @foufouille

        Ben si ça se sait... smiley

        http://www.doctissimo.fr/html/nutrition/dossiers/alimentation-coeur/15036-regime-cretois.htm

        La première étude sur le régime crétois date de 1948. Depuis il y en a eu plein d’autres...

        Mais les mecs dans le déni comme toi on a beau leur mettre sous le nez ça sert à rien...


      • foufouille foufouille 5 juillet 15:55

        @Gollum
        ça ne concerne que les maladies cardiovasculaires et en diminue juste un petit nombre surtout qu’ils avaient rien a bouffé ou avec une activité physiques.
        depuis un certain temps on sait que les omégas 3, 6, 9 sont mauvaises pour la santé en trop grande quantité.
        doctissimo n’est pas une source scientifique mais de la « vulgairisation ».
        trop de gras mauvais pour les artères : ça doit dater de 50.



      • Gollum Gollum 5 juillet 16:21

        @foufouille

        Tu me dis dolcissimo c’est pas scientifique et tu me sors un lien sur un bouquin sur le mythe crétois écrit par... une professeure de grec ! Ni scientifique, ni médecin.. Lol..

        Qui d’ailleurs reconnait que dans l’expérience de Lyon on obtient des résultats significatifs. Selon elle il ne s’agit pas de régime crétois au sens strict. Mais on s’en fout quelque peu, l’important étant de reconnaitre que ce que l’on bouffe est d’importance pour être en bonne santé.. Donc elle pinaille c’est pas du crétois. Bon et alors ?

        Il suffit de voir les Américains gavés au Mc Do et Coca Cola, et obèses comme pas deux, pour comprendre qu’il n’y a même pas besoin de ce genre d’études pour affirmer qu’il faut faire attention à ce que l’on mange. Le reste c’est de la littérature.


      • Gollum Gollum 5 juillet 16:33

        @foufouille

        Le deuxième lien est un peu plus intéressant. La génétique interviendrait. Bon ok. Les Américains obèses ils ont un ADN pas comme nous alors ? smiley

        Bon tout ça n’est pas très sérieux. Tu ne démontre strictement rien.

        La mal bouffe est une réalité. Point barre. Et si la mal bouffe est une réalité avec les pathologies qui vont avec (obésité, diabète, cancers en hausse) forcément il y a son antidote et qui est de s’alimenter correctement en évitant les plats préparés et privilégiant fruits, légumes sains... Voilà la réalité.


      • foufouille foufouille 5 juillet 17:02

        @Gollum
        j’avais pas fais gaffe pour l’auteur mais il y a des références anti.
        le régime crétois étant vendu par tous les escrocs, en payant google, ça fait beaucoup de liens peu sérieux.
        la génétique est nettement plus sérieuse, inuit par exemple, que des régimes magiques qui ne fonctionnent que sur les personnes en bonne santé.
        cancer et diabète sont multi factoriels, surtout le cancer. ils sont tous aussi mieux diagnostiqués. en 97, il fallait une glycémie à jeun de 1.40g maintenant c’est 1g pour l’OMS : régime puis médocs.
        manger trop de glucides va fatiguer ton pancréas et foie mais vu la moyenne d’âge, c’est juste un facteur.
        si le cancer venait de la bouffe, une de mes voisines qui mangeait ne serait pas morte d’un cancer des os.
        en tout cas les études médicales sérieuses ne montre aucun régime magique qui soigne tout.
        aucun régime ne soigne diabète et cancer. aucune guérison magique mais des cadavres.
        comme pour le laétril de doctor x.


      • foufouille foufouille 5 juillet 17:13

        @Gollum
        pour info, des tas de personnes malades font des régimes avec zéro résultats. si ça marchait, big pharma vendrait des plats tout prêt pris en charge par la sécu ........



      • Gollum Gollum 6 juillet 13:51

        @foufouille

        Bon je reviens un peu pour conclure. Ce que je retiens de ta prose c’est que tu semble demander à un régime de te guérir à 100 %.. 

        Or jamais personne ne prétend de telles choses. À part des escrocs mais il y en a partout. Il s’agit d’une tendance statistique ce qui est déjà énorme.

        Bien évidemment qu’un fumeur qui fume comme un pompier n’aura pas forcément un cancer du poumon et à l’inverse un gars qui aura mangé sain toute sa vie aura pris un cancer... ça prouve quoi ? Strictement rien car là on est dans des cas individuels qui sortent de la moyenne statistique et c’est sans intérêt.

        J’ai l’impression que tu te sers de ces cas là pour dénigrer ce qui est quelque peu ridicule. 


      • foufouille foufouille 6 juillet 17:08

        @Gollum
        tous les « régimes » sans excès et carences ne sont pas mauvais pour la santé mais ne guérissent rien et ne prévienne rien car l’effet est sous le placebo.
        ce qui est prouvé est que si ton alimentation reviens à la normale et que ce n’est pas trop tard, ton état s’améliore.
        par contre tu ne peux prévenir le diabète ou le cancer avec un régime.
        j’ai connu un mec qui a cessé de fumer du gris à 80 ans, il a vécu plus de 100 ans.
        ppar contre un membre de ma famille est mort à 43, fumeur mais dans le btp sans protection et est mort d’une pneumonie dans un hôpital.
        il cumulait trop de merde.
        un autre mort du cancer, 59 ans fumeur mais respirait du diesel tous les matins durant des heures.
        dans un laboratoire pharmaceutique asiatique, les ouvriers manipulaient de la poudre de médicaments sans protection : cancer du poumon et fermeture du labo.
        tous mangeaient normalement.
        une statistique valable doit comprendre toutes les possibilités d’atteintes de l’organisme qui ne sont pas toujours connus.


      • foufouille foufouille 3 juillet 13:14

        « on échange de la »mal bouffe« en sacrifiant la santé des populations et l’environnement contre des »bagnoles« ... »

        c’est vrai que les écolos qui bouffent bio ne sont jamais malade, rebondissent sur les voitures et vivent tous 120 ans.

        surtout en amazonie ..........


        • ZenZoe ZenZoe 3 juillet 16:06

          Ce truc est en discussion depuis 20 ANS !

          20 ans, ça n’interpelle personne ? Si on a besoin de 20 ans pour accoucher, autant dire que le bébé est mort-né, ou ne sera pas viable. Autant le jeter tout de suite avec son eau de bain.


          • Julot_Fr 3 juillet 16:29

            Encore une attaque contre les exploitation agricoles europeenne.. apres la campagne anti viande, l’importation de la viande us forcee par l’UE... on dirait que nos elites veulent un max de banqueroutes pour pouvoir racheter les exploitation a pas cher (modus operandi habituel pour ces psychos.. utiliser les regulation et ’accords de libre echange’ pour enculer le peuple)


            • Julot_Fr 4 juillet 08:19

              Preuve que les psychos elite sont en train de racheter massivement les terres agricoles (en argentine.. ca tombe bien avec l’accord mercosur pour revendre leur merde a l’eu).. toujours meme demarche, d’abord on provoque banqueroute puis on rachete a bas prix https://www.egaliteetreconciliation.fr/Quel-projet-pour-Israel-en-Argentine-48910.html


            • zygzornifle zygzornifle 3 juillet 16:53

              ça a du graisser méchamment les pattes crochues des politiques .....


              • pallas 3 juillet 17:04
                Daniel MARTIN

                Bonjour,

                Jolie photo de ces tocards de la génération Mai 68.

                Cette génération «  »pédophile«  »« , »«  »traitre«  »« , »«  »meurtrier«  »«  ».

                Et encore je suis trop gentil, ma compassion me perdra (que Dieu m’en garde).

                Quel bandes de minables, hé hé hé hé.

                Salut


                • Eric F Eric F 3 juillet 19:42

                  @pallas
                  la génération 68 n’est plus aux affaires, par exemple Junker avait 14 ans en 1968... Eh oui, le temps passe.


                • Eric F Eric F 3 juillet 19:39

                  Encore un accord commercial désastreux pour notre agriculture et pour la qualité alimentaire, ces pays utilisent le glyphosate en quantité très supérieure à la nôtre.

                  Surtout c’est déjà très mal barré pour les agriculteurs français au sein de l’UE, d’une part les contraintes sanitaires et réglementaires sont contournés par certains pays (faux-bio espagnol, abattage d’animaux malades polonais, etc), et d’autre part les standards et règlements sociaux sont disparates (travail au noir de réfugiés en Italie, etc.). Hier plus gros exportateur agricole, la France importe désormais en masse des volailles polonaises (1 sur 2 vendues sont importées), et une grande partie des fruits et légumes, pour raisons de prix.


                  • pallas 3 juillet 20:30

                    Bonsoir,

                    Peut importe, ils paieront le prix, Juncker semble le comprendre, un vrai cadavéreux remplie de wisky.

                    Il est tout drole ce vieillard inutile.

                    Mes crocs salivent, peut importe qu’ils y sont, ce sont les descendants de ces laches et traitres.

                     smiley

                    Ma patience a des limites

                    Salut


                  • Julot_Fr 4 juillet 21:27

                    @Eric F Comme je l’ecris au-dessus, tout ce stratageme est specifiquement mis en place pour provoquer les faillites des agriculteurs.. avec les rachats a bas prix par nos oligarques qui s’en suivent. Nos psychos elites veulent deposseder le peuple de tout ce qu’il a, apres avoir demolli l’industrie, privatiser ce qui peut l’etre, au tour des agriculteur de passer a l’abatoire.. le seul espoir de stopper la machine se trouve autour des GJ.. ( et Philippot..)


                  • Old Dan Old Dan 3 juillet 20:32

                    D’évidence, notre génération « politique » n’aura fait que des conneries :

                    (Appétits financiers, mondialisation libérale, extension de l’UE, bla bla...)

                    Et la génération suivante (actuelle) ne fait pas mieux !

                    (Ces traités suicidaires...)

                    .

                    [J’espère que les gosses seront moins stupides... ]



                    • pallas 3 juillet 20:46

                      @Old Dan

                      Bien sur que non

                      Ce sont des faibles, tout comme leurs parents,

                      Sa m’ennuierai qu’ils et elles est une once d’intelligence, j’aurai des remords envers ces vulgaires déchets.

                      Ne vous inquietez pas, leurs stupidités est supérieur à leurs parents.

                      Salut


                    • pallas 3 juillet 21:38

                      Old Dan

                      Bonsoir,

                      La France et sa civilisation va disparaitre en trois coup, l’echec et mat sera par le « fou », la pire humiliation possible.

                      C’est le dernier tour avant le « mat ».

                       smiley

                      Salut


                      • zygzornifle zygzornifle 4 juillet 08:47

                        Ils me font tous penser a des macs mettant l’UE sur le trottoir ....


                        • BA 4 juillet 10:47

                          La pourriture européiste.


                          A partir de 1974, le parti centriste était incarné par trois personnalités soi-disant sérieuses, rigoureuses, honnêtes : Raymond Barre, Valéry Giscard d’Estaing, Simone Veil.


                          Or, le 3 juillet 2019, un article historique du Canard Enchaîné vient d’ouvrir la boîte de Pandore : à l’intérieur du parti centriste, les valises remplies de billets de banque circulaient, la corruption régnait à tous les étages.


                          - Concernant Raymond Barre, vice-président de la Commission européenne de 1967 à 1973, premier ministre en 1976 : ce professeur de morale avait caché 7 millions d’euros en Suisse ! Ce professeur de morale possédait à sa mort des actions en bourse pour 2 574 000 euros ! Ce professeur de morale avait construit une gigantesque maison à Saint-Jean-Cap-Ferrat en 1979 pour 4 millions d’euros ! Une kyrielle de comptes bancaires, de livrets d’épargne, etc, etc, un patrimoine net évalué à sa mort à 13 664 548 euros !


                          - Concernant Valéry Giscard d’Estaing, la question est :


                          avec quel argent Valéry Giscard d’Estaing a-t-il acheté le magnifique château d’Estaing, dans le département de l’Aveyron, en 2005 ?


                          https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_d%27Estaing#/media/Fichier:Estaing_-_Chateau_4.jpg



                          • soi même 5 juillet 01:06

                            Il y a du mafieux dans la photo.


                            • vesjem vesjem 5 juillet 09:07

                              juncker est-t-il vraiment alcoolo ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès