• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Un Autre Parcours

Un Autre Parcours

« Les hommes politiques sont infiniment plus irréfléchis et plus superficiels qu'on ne se l'imagine. Rarement ils plongent au fond des situations et des questions.  » Émile de Girardin (1867).

« Les politiques devraient s’appliquer des règles de savoir vivre, avant de donner des leçons à tous les niveaux » Le Panda

Les chemins selon certains dictons mènent à la source de certaines convictions, voire contradictions ? Nous sommes en plein leurre ?

Puis avec des « si » tout serait possible, mais justement c’est l’inverse bien souvent qui se passe autour de la table ou face à face.

Le décor planté, les interrogations sont de plus en plus dans nos têtes, car absents du moment selon les médias là, où la crainte peut faire dévier ce à quoi l’autre ne trouve pas la réponse adéquate.

Puis penser que nous sommes sortis de l’auberge espagnole, au moment de la fin du repas , c’est une fiction qui ne verra jamais le jour et la nuit non plus.

Les présentations sont faites, cela entraine la 1er réflexion que l’on garde pour soi : C’est utile ?

La porte ouverte, pour passer l’examen en espérant gagner juste quelques points, il subsiste une angoisse que seuls les antagonistes peuvent ressentir.

Nous pouvons avoir notre intime conviction ce ne sera pas l’ouverture du succès, à ne pas en douter aucun des protagonistes et ils ne sont que deux, se considérera comme perdant.

Il existe, une connaissance presque complète de la personne en mire du regard.

Mais aucun des deux interpellants par la voie sacrée des ondes ou surement plusieurs millions captent, dénigrent ou boivent.

Dans les corridas, qui ont fait tarirent la majorité des aficionados ne parcourent les arènes, dans le cadre du respect de l’espèce animal.

La tension est à son paroxysme, comme si les trompettes de Jéricho : Le Chant des Esclaves qui failli devenir celui des véritables Libertés  allez baisser le doigt au sol tel à l’époque romaine. 

Il n’y avait pas un, mais deux Ben-Hur, lancés à faire basculer la terre si riche de chacune de nos cultures, sans distinction.

Cette façade de l’histoire antique nous ramène voire tout du moins au quotidien d’une certaine majorité, pour ne pas oser écrire la principale. 

Sources presse France et Internationale !

Dix-neuf intox de Marine Le Pen dans son débat avec Emmanuel Macron

Les deux candidats se sont affrontés, mercredi, lors d’un débat d’entre-deux-tours très virulent, ponctué par plusieurs fausses affirmations.

Le traditionnel débat entre les deux finalistes de l’élection présidentielle a viré, mercredi 3 mai, à l’échange d’invectives et à la confusion.

Mais il apparaît clairement que si Emmanuel Macron n’a pas toujours été dans le respect total des faits, sa rivale, Marine Le Pen, a proféré de nombreuses approximations et des contre-vérités.

Une stratégie qui a semblé délibérée, pour empêcher un débat de fond en forçant M. Macron à répondre à des attaques souvent mensongères, et qui n’était pas sans rappeler celles de Donald Trump durant la campagne américaine.

Nous avons vérifié dix-neuf cas. Lien avec Vidéo  !

L’approximation et l’erreur de Macron sur le chômage et l’école lors du débat d’entre-deux-tours

Si Marine Le Pen s’est livrée à une débauche d’approximations et de mensonges, le candidat d’En marche ! A été beaucoup plus sobre. Lien et approximations !

Le débat entre les deux candidats à l'élection présidentielle 2017 a réuni 15,1 millions de téléspectateurs rien que sur TF1 et France 2, indique Médiamétrie.

C'est un échec.

Seulement 16,5 millions de téléspectateurs ont regardé le débat de l'entre-deux-tours entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron sur l'ensemble des chaînes qui le diffusaient mercredi soir, rapporte Médiamétrie

Sondage >> Débat du second tour : Macron jugé plus honnête et plus convaincant que Le Pen 

C'est le plus mauvais score d'un débat présidentiel depuis 1981, pire que le Jospin-Chirac de 1995 -16,8 millions de téléspectateurs.

Que le Hollande-Sarkozy de 2012 -17,8 millions.

Ou que le Royal-Sarkozy -20 millions de téléspectateurs-, rapporte encore Médiamétrie. Lien et vidéo !

Zapping - Les soutiens des candidats satisfaits du débat

Les soutiens d'Emmanuel Macron ont déploré un débat "tiré par le bas" par la candidate du Front national.

Du côté de l'extrême droite, on félicite Marine Le Pen d'avoir su pousser le "chouchou du système" à se "montrer tel qu'il est". Lien et vidéo !

 « Clash », « vicieux », « échanges d’insultes », « pugilat », « goût amer », « duel à couteaux tirés », le choix des mots de la presse internationale ressemble beaucoup à celui des médias français au lendemain du débat télévisé entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron jeudi 4 mai.

Pour le New York Times, le face-à-face a plus eu l’air d’une « empoignade dans le style de la télévision américaine qu’une discussion raisonnée telle que les Français en ont pris l’habitude ».

« C’était un cas de violent combat verbal : les deux ont été agressifs, se coupant la parole, remuant les poings, pointant du doigt, laissant les modérateurs perplexes et impuissants », poursuit le quotidien, qui y voit « la démonstration frappante de deux visions radicalement différentes de la France ».

Le Washington Post, l’autre grand titre de la côte est des Etats-Unis, insiste lui aussi sur le fait que ce type de débat est « d’ordinaire sobre et mesuré », mais que celui-ci a été « une rixe à l’américaine »« les insultes ont volé ». Lien et vidéo !

Les divers médias par le sens de leurs éditorialistes n’ont nullement rendu le verdict du 7 mai, sur lequel à ne pas en douter chacun visera ensuite le cap des législatives.

Il semblait utile d’avoir diverses positions, où chacun pourra se faire se faire son intime conviction, c’est bien ce qui fait le fruit à déguster en fonction de chacun du partisan, voire du camp de chacun.

"Je n’ai pas de compte aux Bahamas", a démenti Emmanuel Macron. Le candidat du mouvement En marche ! à la présidentielle a déposé plainte, jeudi 4 mai, pour "faux et usage de faux" et "propagation de fausse nouvelle destinée à avoir une influence sur le scrutin", selon son entourage, contacté par France info. Lien  !

Replay. Présidentielle : regardez l'intégralité du grand débat entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen

Dans la foulée, le parquet de Paris a décidé d'ouvrir une enquête préliminaire, a appris franceinfo de source judiciaire. Elle a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance sur la personne (BRDP) des chefs de "divulgation de fausse nouvelle en vue de surprendre ou détourner les suffrages, faux, usage de faux, recel de faux". "Tout cela est factuellement faux"

En ce qui nous concerne, nous n’avons nullement assistés à un débat démocratique, mais à des propos indignes d’une fin de campagne présidentielle.

Le respect à prôné par l’abstention, mais il nous faut rester plus que prudents face aux diverses étapes qui nous attendent.

Le Panda

Patrick Juan

Documents joints à cet article

Un Autre Parcours

Moyenne des avis sur cet article :  1.53/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 4 mai 17:51

    « Je n’ai pas de compte aux Bahamas », a démenti Emmanuel Macron."
    on verra bien, cahuzac disait pareil.


    • Le Panda Le Panda 4 mai 17:55

      @foufouille
      Bonjour,

      « Je n’ai pas de compte aux Bahamas », a démenti Emmanuel Macron.« 
      on verra bien, cahuzac disait pareil.

       »Tu vas bien ? C’est la raison pour laquelle j’ai émis des « réserves »

      Bien à toi"


    • foufouille foufouille 4 mai 18:13

      @Le Panda

      si il a vraiment tout dépensé ses millions, c’est un très mauvais gestionnaire.
      "C’est la raison pour laquelle j’ai émis des « réserves »
      où ?


    • Le Panda Le Panda 4 mai 18:16

      @foufouille
       mais il nous faut rester plus que prudents

      Cela se trouve tout à fait à la fin de l’article et je vais même plus loin


    • foufouille foufouille 4 mai 18:47

      @Le Panda
      mille excuses, j’avais pas capté.
      je suis pas mal hors service et dans ce cas en mode TSA.


    • zygzornifle zygzornifle 5 mai 13:20

      “Il n’y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l’on exerce à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice.” Montesquieu


      • Le Panda Le Panda 5 mai 14:06

        @zygzornifle
        “Il n’y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l’on exerce à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice.” Montesquieu

        « La citation de Montesquieu aurait pu aussi effectivement figurer au départ de l’article, merci je pourrai m’en servir une prochaine fois dans un article similaire »


      • zygzornifle zygzornifle 5 mai 18:07

        Moi le sans dentier retraité sous le seuil de pauvreté voter Macron ? Et pis quoi encore, ce mec a du pur jus de Hollande dans les veines et comme il a fréquenté la finance et le pouvoir socialiste il est contaminé foutu perdu pour tout ce touche le social, les seuls promesses qu’il tiendra ce seront l’augmentation de la CSG la destruction du monde du travail en amplifiant la loi El Khomri et autres joyeusetés pour les autres promesse celles qui concernent le social vous pouvez vous brosser, vous frotter le cul au gant de crin jusqu’au sang ........


        • Le Panda Le Panda 5 mai 18:16

          @zygzornifle
          Moi le sans dentier retraité sous le seuil de pauvreté voter Macron ? Et pis quoi encore, ce mec a du pur jus de Hollande dans les veines et comme il a fréquenté la finance et le pouvoir socialiste il est contaminé foutu perdu pour tout ce touche le social, les seuls promesses qu’il tiendra ce seront l’augmentation de la CSG la destruction du monde du travail en amplifiant la loi El Khomri et autres joyeusetés pour les autres promesse celles qui concernent le social vous pouvez vous brosser, vous frotter le cul au gant de crin jusqu’au sang ........

          « Comment pouvoir prétendre que vous ayez raisons ou torts, il me semble que nous serons fixés dans moins de 100 jours qui ne seront et qui ne marqueront pas le retour de Napoléon. Tout va dépendre à présent de la façon dont vont se dérouler »les législatives« mais quoi qu’il en soit nous sommes réellement les dindons de la farce, le tout étant de savoir si le metteur en scène et le réalisateur n’est pas le président actuel....... » 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires