• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Un président vu à travers Balzac

Un président vu à travers Balzac

 Aujourd’hui : 22ème samedi des Gilets Jaunes. Dois-je continuer ma chronique ? Oui, sans doute mais la lassitude et la fatigue sont là face à l’enlisement dans un société molle. Bien sûr le mouvement des Gilets Jaunes s’enlise, reproduisant samedi après samedi la même ritournelle et ne faisant rien émerger qui pourrait être le moteur d’un changement social. Enlisement aussi d’un Président, d’un gouvernement et de parlementaires qui ne comprennent rien à ce mouvement et qui, eux aussi comme une ritournelle, nous ressassent les mêmes solutions dont l'histoire montre qu’elles ont conduit au chaos actuel.

 Alors que dire encore qui n’ait pas été déjà dit ou écrit ? Laissons passer ce samedi pour prendre le temps de voir, d’écouter et surtout de réfléchir. En attendant, m’étant replongé dans La Comédie Humaine de Balzac, j’y ai trouvé quelques passages qui m’apparaissent assez bien illustrer la personnalité de celui par qui le malheur est arrivé. Certains diront que ces propos sont irrévérencieux mais je suis assez vieux pour me le permettre, en tout cas je trouve l’exercice amusant avant qu’on me mette en prison pour blasphème envers sa majesté Jupiter.

 Ainsi, donc Balzac écrivait ces morceaux choisis.

 « Une femme d’un certain âge, qui veut s’attacher à jamais un homme, commence à en diviniser les défauts, afin de rendre impossible toute rivalité ; car une rivale n’est pas de prime abord dans le secret de cette superfine flatterie à laquelle un homme s’habitue assez facilement. Les fats sont le produit de ce travail féminin, quand ils ne sont pas fats de naissance. »

 « Hélas ! ni les hommes ni les femmes n’ont d’amis pour les avertir au moment où le parfum de leur modestie se rancit, où la caresse de leur regard est comme une tradition de théâtre, où l’expression de leur visage se change en minauderie et où les artifices de leur esprit laissent apercevoir leurs carcasses roussies. Il n’y a que le génie qui sache se renouveler comme le serpent ; et, en fait de grâce comme en tout il n’y a que le cœur qui ne vieillisse pas. Les gens de cœur sont simples. »

 « Soit qu’il comprit d’avance ce que l’interlocuteur voulait dire, soit qu’il n'écoutât point, ou soit qu’il eût la faculté d’écouter tout en pensant à autre chose, Melchior offrait ce visage distrait qui déconcerte la parole autant qu’il blesse la vanité. Ne pas écouter est non seulement un manque de politesse, mais encore une marque de mépris. »

 Chacun fera son miel de ces quelques lignes empruntées à la littérature.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • JL JL 14 avril 18:26

    Si l’exactitude est, dit-on, la politesse des rois, il n’en est pas de même de l’empathie. Bien au contraire : pour Jupiter, elle est son moindre défaut.


    • nono le simplet nono le simplet 15 avril 03:52

      irrévérencieux mais le cours des évènements semble te donner raison ... et à Balzac aussi bien sûr smiley


      • Positronique 15 avril 07:27

        @nono le simplet
        Le cours des évènements semble donner raison à Macron , le mouvement s’enlise tout doucement faute de général à la tête des troupes . Il n’y a que les idéalistes rêveurs comme toi pour y croire . Tu peux donner raison à Balzac , çà lui fera une belle jambe parce qu’il est six pieds sous terre , et çà changera rien pour les Gj une masse de crétins lobotomisés qui croient encore à une révolution possible .


      • nono le simplet nono le simplet 15 avril 07:58

        @Positronique
        Le cours des évènements semble donner raison à Macron

        ouais, on va dire ça ... tous ces ministres et conseillers qui se barrent vont dans le sens de ton analyse smiley


      • Positronique 15 avril 08:07

        @nono le simplet
        Encore une erreur de ta part , tout les pouvoirs qui se radicalisent font le ménage , au début ils ratissent large pour donner l’illusion de la démocratie et ensuite ils éliminent tous les oui mais et les en même temps pour capter directement tous les pouvoirs. De toute manière le quinquenat fait que le président est obligé de monter au créneau , le premier ministre est là pour prendre les coups et faire tampon , pour le reste c’est un épouvantail.


      • nono le simplet nono le simplet 15 avril 08:39

        @Positronique
        tout les pouvoirs qui se radicalisent font le ménage

        ah bé c’est sûr qu’ils ne partent pas par amour du chef ... un ministre ça part ou ça ferme sa gueule ... la radicalisation est en marche, ça je te l’accorde mais qui va le suivre ? le peuple ? l’armée ? ... de plus il est empêtré grave dans la sortie du « grand débat » ... je ne suis pas devin, c’est certain, mais bien malin qui peut dire comment il va s’en sortir ... avec 70 % des français qui ont une mauvaise opinion de lui ...


      • Positronique 15 avril 09:03

        @nono le simplet
        Il s’en fout , il finira ses 5 ans et il giclera comme les autres , mais il trouvera bien un poste bien rémunéré chez les lobyistes qui s’en serviront comme représentant de commerce , parce que lui il est plus malin que zébulon et flanby .


      • nono le simplet nono le simplet 15 avril 14:34

        @Positronique
        Il s’en fout , il finira ses 5 ans et il giclera comme les autres

        ça c’est de la prévision ... quand tu te mouilles, tu te mouilles smiley
        moi je n’en suis pas si sûr qu’il le finira ce quinquennat ...


      • Le421 Le421 16 avril 09:45

        @nono le simplet
        Hum...
        Mon cher nono (je te salue au passage), j’ai même l’impression qu’il a tellement donné à la nomenklatura que celle-ci sortira la grosse bertha pour sa réélection en 2022. On ressortira un bon petit procès à Mélenchon au moment voulu. C’est pour cela que l’affaire est en stand-by.
        Et je ne vois pas d’opposant réel à Jupiter, hormis LFI, dans le concret.
        Le RN ne veut pas du pouvoir, ils se contentent de faire du fric...


      • nono le simplet nono le simplet 16 avril 09:56

        @Le421
        salut à toi,
        je ne pensais pas aux élections ... mais à quelque chose de plus radical ...


      • Aristide Aristide 16 avril 10:06

        @nono le simplet

        Vous êtes sérieux ? Quelque chose de plus radical ? Une révolution peut être ? Par les quelques zigotos en balade le samedi ? 


      • Positronique 15 avril 07:36

        Comme psychologue vous êtes vraiment nul , Macron a épousé sa mère qu’il n’a jamais réellement eu , pour ce qui est de sa sexualité c’est une ignoble tafiole qui aime les blacks. Mais çà c’est le résultat des progressistes arc en ciel qui soutiennent par tout les moyens la perversité de ce pays , avoir le cul à l’air et le donner au premier venu c’est le must , d’ailleurs le commentateur Nono y songe pour faire avancer ses idées gogochonnes , il a déjà acheter des litres de vaseline !!!


        • Le421 Le421 16 avril 09:48

          @Positronique
          Tss tss tss...
          Je sais que vos commentaires peuvent voler beaucoup plus haut que ça.
          A moins que « positronique » ne soit qu’un pseudo servant à plusieurs personnes.
          Évidemment, tout sauf « gogochonnes », expression favorite à l’époque de La Baudruche Négrière... Intervenant qui s’est fait virer suite à la qualité de ses commentaires.
          Signé : Un modérateur  smiley


        • Aristide Aristide 16 avril 09:52

          @Le421

          Non pas modérateur, censeur !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès