• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Une certaine petite bergère...

Une certaine petite bergère...

A Orléans pour célébrer saint Jeanne d'Arc cette année, l'organisme chargé d'organiser les fêtes en son honneur a choisi cette année une jeune femme métisse, bonne catholique et méritante, capable d'altérité : Mathilde Edey Gamassou. Que je sois bien claire, sa couleur de peau n'a aucune espèce d'importance dans ce que je vais écrire, et elle n'est responsable en rien des confusions des uns ou des autres autour de son choix. Mais que l'on ne nous fasse pas croire qu'elle n'a pas été choisie car métisse alors que c'est précisément pour cela qu'elle est censée incarner Jeanne cette année...

C'est une célébration de ce que beaucoup, dont l'auteur de cet article (voir à ce lien), nomment les valeurs que Jeanne représente : le sens de l'autre, le sens du service, le courage, le dévouement...

C'est une Jeanne très intellectualisée que voilà, une Jeanne schématique coupée de sa réalité historique, une Jeanne ripolinée, aseptisée. Alors oui, pour représenter cette Jeanne, cette jeune femme est somme toute parfaite comme symbole, seulement voilà :

Jeanne n'est pas seulement l'incarnation de cette espèce de gentillesse über alles que deviennent pour beaucoup de croyants les valeurs évangéliques, une sorte de salmigondis de plus petits communs dénominateurs sans aucun lien réel, sans substance. Jeanne a rassemblé une armée pour sauver la France qui était en grand péril à cette époque. Qu'elle ait été le jouet du roi de l'époque s'en étant servi comme catalyseur pour retrouver le pouvoir, qu'elle ait été sainte, le fait est, elle s'était donné cette mission.

Curieusement cela est oublié...

Cela me rappelle ces catholiques qui dans l'expression de leur foi oublient constamment que celle-ci commence à la Croix, à la tangibilité d'un supplice aussi atroce que l'était la Croix, qu'il était nécessaire pour qu'advienne la Résurrection...

Quelques voix lassées des travestissements de l'histoire un peu partout dans notre pays se sont émues des raisons de cette décision. Ont-ils tort ? Ont-ils raison ? Ne sachant sonder les reins et les cœurs des organisateurs des fêtes johanniques je n'en sais rien. Je pense alors que suivant cette logique nous devrions voir bientôt un homme de race blanche, ou asiatique, rendre hommage à Tousaint Louverture ou à Martin Luther King. Et pourquoi ne pas choisir aussi une personne transgenre, ce qui serait encore plus audacieux ? Mais curieusement, dans les deux premiers cas j'ai des doutes très forts, je ne sais pas pourquoi.

Les sélectionneurs johanniques ne sont pas les premiers à raisonner ainsi. Dans de nombreuses paroisses catholiques, on choisit de plus en plus une personne africaine, à la diversité bien visible, pour lui demander de lire les intentions de prières ou les lectures. On saupoudre les enfants de chœur d'un ou deux enfants de couleur ? Non pas parce que l'on juge cela mieux ou par souci de leur donner une place mais pour deux raisons qui sont deux défauts profondément enracinés des bourgeois, des nantis de ce pays : l'envie de renvoyer une image flatteuse au bon peuple en montrant superficiellement combien l'on est ouvert combien l'on est modernes, le désir de se donner bonne conscience.

Curieusement, en apparence du moins, on note dans les leçons de morale balancées à tous ceux s'émouvant de ce qui n'est qu'une hypocrisie une convergence manifeste entre les bien-pensants habituels et les pseudo-réacs de ce milieu pour traiter de racistes ou pire encore les contradicteurs, un mépris de classe quoi, l'habituel ligne de partage entre pays réel et pays légal, le vrai clivage en quelque sorte. Car même confusément le pays réel se souvient beaucoup mieux que l'autre d'où vient vraiment la petite bergère, et ce n'est pas d'un salon feutré où l'on aime bien se faire plaisir en s'auto-décernant des prix de vertu et de morale politique...

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury – Grandgil

illustration empruntée ici


Moyenne des avis sur cet article :  2.2/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

168 réactions à cet article    


  • Jean Roque Jean Roque 24 février 09:48

    Depardieu s’est proposé pour jouer Mandela.
     smiley
    Dans le guignolesque bien-pensant de la gauche on a aussi à Hollywood, Zeus et Achille noirs....
    Je me demande où va s’arrêter ce mépris de soi-même ; après ne pas s’étonner que les musulmans prennent les indigènes d’occident pour des guignols méprisables


    • Cateaufoncel 24 février 11:05

       @Jean Roque

      A propos de Depardieu, on se souviendra qu’en 2010, au moment où il est choisi pour incarner Dumas père dans L’autre Dumas, Audrey Pulvar se dit «  attristée qu’on a pas pu trouver d’acteur de couleur pour jouer ce rôle.  »

      L’acteur Camerounais Emil Abossolo-Mbo monte d’un ton en déclarant : « Il faut arrêter de dire que seul Depardieu pouvait jouer Dumas. On aurait très bien pu imaginer Thierry Desroses, Roschdy Zem ou même Dieudonné dans ce rôle. Et je suis sûr qu’il y en a encore des dizaines d’autres qu’on ne connaît pas et dont le talent aurait pu être exploité à cette occasion (...) la balance penche toujours dans la même direction. Qu’aurait pensé le public si on avait fait jouer Napoléon par un Noir ? »

      Quant au Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN), il clame en toute simplicité que le film est «  symptomatique de la discrimination dont sont victimes les personnes issues de la diversité et de la difficulté des élites à le reconnaître  ».

      Je n’ai pas le souvenir qu’il s’ensuivit une polémique de plusieurs jours dans les médias mainstream.
      Ce qui démontre bien qu’il n’y a que les Blancs auxquels est contesté le droit de défendre leur histoire, leur culture et leurs traditions.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 24 février 11:45

      @Cateaufoncel

      C’est pas pareil vous répondront ils ?


    • HELIOS HELIOS 24 février 13:57

      @Cateaufoncel


      ... ne pas faire jouer un hippopotame dans le rôle d’un colibri pour le documentaire de l’année, c’est ça la discrimination !!!

      Nous ne discriminons personne, Jeanne d’Arc sera métisse cette année. La pauvre, elle doit se retourner dans sa tombe (expression), elle qui a donné sa vie - et de quelle manière - pour defendre une certaine idée de son pays, son patriotisme avant l’heure et de sa foi...

      nous sommes tombés bien bas, même les noirs, oups, pardon, les gens de couleur(s) comme il faut dire, n’en demande pas tant.

    • l' hermite Cyrus 24 février 15:34

      @Amaury Grandgil

      C’ est justement dans la recherche d’ un traitement « équitable » que ça en devient n’ importe quoi .
      Ce n’ est ni la couleur de la peaux , ni la culture , ni les capacité d’ acteur qui sont en Default .

      Mais bien , une agitation sociale crée de toute pièce par la « discrimination dite positive » qui au lieu de réparé des disparité et des inégalité , en crée de nouvelle qui s’ additionne aux précédente .

      Avec en plus comme conséquence de générer de nouvelle violence entre communautés .

    • Montdragon Montdragon 24 février 16:53

      @Cateaufoncel
      Vous êtes socialiste ou idiot ?


    • Cateaufoncel 24 février 18:24

      @Amaury Grandgil

      « C’est pas pareil vous répondront ils ? »

      Houria Bouteldja explique cela admirablement bien dans son opuscule Les Blancs, les Juifs et nous.

      Ce phare de l’intelligentsia française qu’est Thomas Guénolé (phare breton, donc) la juge raciste, homophobe et antisémite.


    • doctorix doctorix 24 février 18:47

      @Jean Roque
      Vous êtes tous dans l’erreur.

      On a choisi une métisse par souci de vraisemblance historique.
      Jeanne d’Arc était pauvre et n’avait pas de savon.
      C’est tout.
      Dieu, que vous avez mauvais esprit..

    • Cateaufoncel 24 février 18:53

      @Cyrus

      La stigmatisation et la discrimination de l’hippopotame sont l’une des hontes de notre temps. C’est clairement une manifestation de grossophobie.

      « La pauvre, elle doit se retourner dans sa tombe (expression), elle qui a donné sa vie... »

      Mais j’ai l’impression qu’elle craint encore plus pour l’avenir. Si ça se trouve les gens de l’Association Orléans Jeanne d’Arc ont pris goût au buzz. Jamais on n’aura autant parler de leurs fêtes johanniques

      Or, quand on sait, par exemple, que la présidente de la Fédération des femmes du Québec est une transgenre, Gabrielle Bouchard, née Albert, Marcel ou Jocelyn, ce n’est précisé nulle part, et que Conchita Wurst a été accueilli.e - dans ce cas, la forme inclusive s’impose - par son éminence le cardinal Christoph Schönborn, en la cathédrale de Vienne, le 1er décembre 2017, à l’occasion d’une veillée de prières interconfessionnelle, on se dit que le pire est encore à venir...


    • Cateaufoncel 24 février 18:54

      @Montdragon

      « Vous êtes socialiste ou idiot ? »

      Vous me prenez au dépourvu, j’ai toujours pensé que c’était la même chose...


    • bob de lyon 24 février 19:35

      @Cateaufoncel

      A l’époque, les comédiens que vous citez pour Dumas n’étaient pas bankable.

      Un exemple :

      Weber jouait très bien Cyrano au théâtre mais pour le film, Depardieu lui fût préféré.

      Weber qui joua dans le film, le reconnut très bien et l’expliqua : « pour faire des entrées, il fallait Depardieu, parce qu’il était dans la courbe ascendante. Cela ne m’a pas gêné. Il faut être réaliste le cinéma c’est une industrie et le budget du film était important. »

      Omar Sy à la place de Jouvet dans le Docteur Knock n’a gêné personne. Omar est devenu bankable et donc fait des entrées.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 février 19:43

      @bob de lyon Difficile de faire oublier Jouvet tout de même.Je ne sais si ça m’a gratouillé ou chatouillé.


    • Cateaufoncel 24 février 19:49

      @bob de lyon

      « Difficile de faire oublier Jouvet tout de même. »

      C’est tout simplement impossible, à moins de n’avoir aucune culture cinématographique. Le film a d’ailleurs été massacré par la critique. Et je n’ai pas l’impression qu’il a cartonné au box-office.

      J’ajoute que Hanin a eu la même inconscience, en croyant qu’il pourrait enfiler le costard de Raimu, dans la trilogie de Pagnol.


    • bob de lyon 24 février 20:02
      @Aita Pea Pea

      Bien entendu, pour Jouvet nous sommes d’accord...

      « vous avez dit bizarre ? »

    • mursili mursili 24 février 21:35

      Depardieu s’est proposé pour jouer Mandela.

      Depardieu aurait pu jouer Jeanne d’Arc, Sarah Bernhard a bien joué l’Aiglon à près de soixantes ans...


    • velosolex velosolex 25 février 00:37

      @doctorix
      Dommage que Jeanne d’arc ne soit pas russe et n’ai pas délivré le dombass du néant. 

      Elle aurait droit à toutes les grâces, tous les sauf conduits, et aux médailles de Vladiimir !

      C’était le quart d’heure d’indignation sélective. 
      D’autre part non Jeanne d’arc n’était pas pauvre !
       Son père était un laboureur aisé. Peut être bien cependant qu’à l’époque l’air de la campagne donnait plus de couleur que la ville actuellement.
       De plus c’est un fait, l’usage du savon n’avait pas cette fonction obsessionnelle qui aboutit parfois à une sécheresse de la peau chez certains, et à une allergie due aux cosmétiques. 
      Tout cela donnait un hâle certain à Jeanne qui aurait progressé vers l’équateur, et aurait diminué vers la sainte Russie !

    • Le421 Le421 25 février 09:14

      @Jean Roque
      C’est amusant...
      Un sujet sur Jeanne d’Arc et hop !! Deux réactions sans aucune insulte ni propos tendancieux de ma part se retrouvent « modérés » !!
      Alors, je remets un peu le couvert.
      On verra bien.
      J’avais écrit que je trouvais assez cocasse que les nationalistes d’extrême droite aient récupéré l’image de Jeanne d’Arc alors même que leurs grands amis du clergé étaient ceux qui l’avaient conduite au bûcher.
      J’ai sûrement du écrire... Une vérité qui dérange.
      Sur Agoravox, ne jamais s’attaquer au religieux ni au nationalisme.

      Encore que. Je n’ai critiqué ni l’un ni l’autre, j’ai juste dressé un constat qui mériterait réponse et non censure...


    • bob de lyon 25 février 10:19
      @Le421

      Bonjour, 

      Fileuse de laine aux confins, nourrie d’hosties, héroïne des Armagnacs, haïe des Bourguignons, ensorcelée par l’Anglois, carbonisée* par l’Évêque, semée dans la Seine, oubliée des élites, aimée des manants, revenante avec Michelet, puis adulée par l’Église, reprise par la République, symbolisée par la Résistance, chérie par l’extrême droite…

      Quelle carrière ! Même Bertrand Duguesclin, plus costaud qu’elle ne peut prétendre autant.

      Peut-être Jean Moulin ?

       

      *Sauf le Cœur, bien entendu, incombustible comme le déclara le bourreau qui alla vite se confesser au couvent des frères prêcheurs.

      (Voir Jeanne d’Arc - Vérités et légendes par Colette Beaune – Perrin 230 pages)


    • Decouz 24 février 09:56

      Bon, Vaucouleurs a donné le Val des Couleurs,

      Sinon dans les figures noires, si ce n’est dans la réalité historique du moins dans l’iconographie, il y a un des rois mages.
      Il semble que la présence de clercs africains s’explique aussi par un déficit des vocations européennes.

      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 24 février 10:52

        @Decouz

        Les rois mages sont asiatiques, africains et arabes de facto, pas lorrain


      • Diogène Diogène 24 février 11:15

        @Amaury Grandgil

        Domrémy est sur la rive gauche de la Meuse, rivière qui a servi de frontière entre le royaume de France et le duché de Lorraine (intégré au saint empire romain germanique), jusqu’à l’« annexion » de la Lorraine par la France à travers une magouille financiaro-matrimoniale abracadabrantesque. Toujours est-il que Domrémy était en Champagne quand Jeanne d’Arc est née (selon la tradition non attestée), le Barrois était « mouvant » et cette zone n’avait affaire à son influence passagère qu’à l’occasion de campagnes sporadiques. La notion de France n’existait pas dans le for intérieur des « sujets » (qui n’étaient pas des citoyens) leur tutelle, c’était LEUR seigneur. Le roi était une sorte de parrain du syndicat international de l’aristocratie.

      • Jonas 24 février 11:42

        @Diogène "la notion de France n’existait pas dans le for intérieur des « sujets » (qui n’étaient pas des citoyens) leur tutelle, c’était LEUR seigneur.« 

         »Avant qu’il soit sept ans, les Anglais perdront plus grand gage qu’ils ne firent devant Orléans, et ils perdront tout en France. Les Anglais auront plus grande perte qu’oncques n’eurent en France, et ce sera par grande victoire que Dieu enverra aux Français."
        audition de Jeanne d’Arc lors de son procès, le Jeudi 1er mars 1431, salle de parement du château de Rouen

        Noter que la prophétie de Jeanne d’Arc sera réalisée, les Anglais seront boutés dehors, et dès 1438, n’ont quasiment plus aucune possession en France.


      • Et hop ! Et hop ! 24 février 20:54

        @Diogène : «  Le roi était une sorte de parrain du syndicat international de l’aristocratie. »


        Absolument pas, d’une part le mot aristocratie est un anachronisme au Moyen-Âge, d’autre part les rois défendaient leurs peuples contre les abus des seigneurs et des agents royaux, ils étaient en conflit contre les puissants, pas contre leurs sujets. 

        Voir par exemple les enquêtes diligentées par (saint) Louis IX ou par Louis XIV (les Grands Jours d’Auvergne) pour recevoir toutes les plaintes des bonnes gens contre les officiers, les juges royaux et les seigneurs aboutissant à de nombreuses condamnations à mort avec confiscations et indemnisations.


      • bob de lyon 25 février 11:04
        @Diogène

        Le sentiment d’appartenir à une nation apparaît à ce moment. 



      • Diogène Diogène 24 février 10:08

        Des intellectuels communicants ligériens n’ont rien trouvé de mieux que cette pitrerie pour se payer de la pub rédactionnelle à bon compte en faisant semblant de prêcher pour le « vivre ensemble » alors qu’il ne s’agit que d’une minable provocation à but publicitaire. 


        Ils ont eu en cela des prédécesseurs : les « inventeurs » (au sens archéologique) du mythe de Jeanne d’Arc qui ont recollé des moreaux de légendes épars pour réconcilier l’église et l’état qui venaient de divorcer avec la loi de 1905, alors qu’il était urgent de se mettre les curés dans la poche pour prêcher l’amour de la patrie aux brebis irréductibles et les convaincre d’armer leurs fils pour qu’ils aillent combatte, quelques années plus tard, les porteurs des casques à pointes qui dépassaient de la ligne bleue des Vosges.

        Remuer tout ce pathos pour une cavalcade organisée par l’office de Tourisme d’Orléans, est dérisoire et contre-productif !


        • Fergus Fergus 24 février 10:14

          Bonjour, Amaury

          Je trouve votre raisonnement spécieux : il y a des critères de sélection pour incarner Jeanne d’Arc et la couleur de la peau n’en fait heureusement pas partie. Dès lors, la polémique autour de cette fille n’a aucun intérêt.

          Je note d’ailleurs que le Christ noir de la cathédrale de Saint-Flour (15) n’a jamais suscité de débat enflammé, pas plus que les vierges noires des basiliques du Puy-en-Velay (43) et du Folgoët (29).


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 24 février 10:22

            @Fergus

            Une vierge « noire » n’est pas une représentation de la Vierge comme africaine.


          • Ben Schott 24 février 10:33

            @Fergus
             

            « il y a des critères de sélection pour incarner Jeanne d’Arc et la couleur de la peau n’en fait heureusement pas partie.  »
             
            Non. Parmi les critères de sélection pour incarner Jeanne d’Arc, il n’est pas illégitime de penser que ce critère a justement été retenu ! Tout le problème est là...
             


          • Carena Carena 24 février 10:43

            @Amaury Grandgil

            Pas toujours vrai.
            La célèbre vierge noire des Sainte Marie de la Mer par exemple ...


          • Cateaufoncel 24 février 10:45

            @Fergus

            « il y a des critères de sélection pour incarner Jeanne d’Arc et la couleur de la peau n’en fait heureusement pas partie. »

            Heureusement ?

            C’est simplement que personne n’a jamais songé à préciser la couleur de la peau de la personne qui devait tenir le rôle de Jeanne la Lorraine - il y un lycée qui porte ce nom, au Raincy . A l’image des auteurs du Code civil, qui n’ont pas voulu se couvrir de ridicule lapalissien en précisant qu’un mariage, c’était entre un homme et une femme.


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 24 février 10:54

            @Carena

            Je crois que tout ce remue ménage à l’avantage de montrer la confusion des esprits. La Vierge des saintes Marie serait africaine, voilà une nouveauté


          • Carena Carena 24 février 10:56

            @Amaury Grandgil

            En effet, Sara viendrait de Haute-Égypte épouse répudiée du roi Hérode[Lequel ?] et serait la servante noire de Marie Salomé et Marie Jacobé ; après la Crucifixion de Jésus, à la mort de Marie, Marie-Salomé, Marie Jacobé et Marie Madeleine auraient dérivé sur une barque vers la côte provençale, au lieu-dit Oppidum-Râ, ou Notre-Dame-de-Ratis (Râ devenant Ratis, ou barque) (Droit, 1961, 19) ; le nom passant à Notre-Dame-de-la-Mer, puis aux Saintes-Maries-de-la-Mer en 1838. D’autres versions de la légende incluent Joseph d’Arimathie qui serait le porteur du saint Graal. En France, le jour officiel de leur pèlerinage est le 25 mai1. Le film de Tony Gatlif, Latcho Drom (1993) montre cette procession annuelle. La fête de sainte Sara est le 9 octobre2.


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 24 février 11:21

            @Carena

            C’est important pour vous la couleur de peau pas vrai ?


          • Carena Carena 24 février 11:44

            @Amaury Grandgil

            Pour moi non mais pour la fachosphére apparemment oui puisqu’elle est en ébullition ! smiley


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 24 février 12:14

            @Carena

            Mais si car vous y revenez dans cesse, c’est effarant un tel mépris de soi et son histoire


          • marmor 24 février 14:53
            @Carena
            et serait la servante noire de Marie Salomé et Marie Jacobé

            Le bouffon du roi n’est pas le roi

          • Areole 24 février 15:18

            @Carena
            Qu’importe la couleur, l’année prochaine le comité de sélection d’Orléans aura un choix autrement plus difficile à effectuer. D’après les dernier bruits de couloir de la mairie, il paraît qu’ils hésitent entre une Jeanne rebeu mulsulmano compatible ou une pucelle de confession juive en souvenir de la rumeur d’Orléans. C’est dur le métier de sélectionneur...


          • Fergus Fergus 24 février 17:09

            @Cateaufoncel

            « C’est simplement que personne n’a jamais songé à préciser la couleur de la peau de la personne qui devait tenir le rôle de Jeanne »

            Avouez que c’est ballot : son tour de poitrine et la taille de ses pieds non plus n’ont pas été spécifiés dans lesdits critères !


          • Fergus Fergus 24 février 17:50

            @ Amaury Grandgil

            « Une vierge « noire » n’est pas une représentation de la Vierge comme africaine. »

            Pas plus qu’une Jeanne d’Arc métisse n’est la représentation d’une Jeanne exotique ! La jeune fille choisie chaque année est la représentation d’un symbole associé - à tort ou à raison - à des valeurs. Dès lors, sa couleur de peau est sans intérêt.


          • Cateaufoncel 24 février 18:32

            @Fergus

            « Avouez que c’est ballot... »

            Pas plus que d’avoir la suite de la phrase.

            « la personne qui devait tenir le rôle de Jeanne la Lorraine. »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès