• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Une vraie campagne électorale présidentielle française, ça se mérite ! (...)

Une vraie campagne électorale présidentielle française, ça se mérite ! (partie 1)

Avec toutes les précautions qui sont de mise, à quinze mois de l’échéance, il semble que les jeux soient faits : au premier tour de l’élection présidentielle qui aura lieu à la fin du mois d’avril 2017, sauf énorme surprise causée par on ne sait trop quoi, Marine Le Pen devrait figurer parmi les deux candidats qualifiés, et peut-être même qu’elle virera en tête au soir du premier tour.

Ce cas de figure est d’autant plus probable qu’il est en fait souhaité et même préparé par le pouvoir, afin d’assurer la réélection dans un fauteuil de François Hollande. Les Français seraient pour ainsi dire cocufiés puisqu’ils seraient obligés d’éliminer au second tour Marine Le Pen en votant par défaut pour l'autre candidat, lequel tout comme son prédécesseur à l’Élysée, Nicolas Sarkozy, a un bilan catastrophique et sera probablement jugé sévèrement par l’Histoire, car elle saura les mettre l’un comme l’autre à leur vraie place : celle de présidents faits néant.

Les Français sont-ils condamnés à cette unique option : choisir au second tour de la présidentielle de 2017 entre Marine Le Pen et un candidat dit républicain, c’est-à-dire issu soit du Parti socialiste soit du parti qui s’appelle désormais Les Républicains ?

Autrement dit, peut-on échapper à ce cas de figure ? Il me semble que oui, et que cela dépend de deux facteurs : une volonté de certains acteurs de la vie politique française, mais aussi et surtout de chacun de nous.

Examinons tout d’abord la situation.

Devraient être candidats à cette élection présidentielle, outre les représentants du trio infernal (FN, LR, PS), les éternels seconds couteaux, (DLF, Modem, EELV, Front de Gauche, NPA et ou Lutte ouvrière). Ajoutons le parti CPNT (Chasse, pêche, nature et traditions) et le compte devrait y être, à peu de choses près. En gros une dizaine de candidats avec peut-être en plus un ou deux petits nouveaux. Quoique... (voir plus loin).

Le discours de tous ces gens-là est bien connu et peut se résumer ainsi : « Construisons une autre Europe ! ». Il ne sont pas d’accord sur le type d’Europe qu’ils souhaitent, mais ils veulent la changer. Et cela fait vingt ans au moins que tout ce petit monde nous serine avec ça. Élection après élection.

Et bien entendu, rien ne change.

Rien ne change ? Si, tout s’aggrave.

Pour qui a lu les traités européens, il ne fait aucun doute que « l’autre Europe » est un mythe. Cela ne peut pas arriver et n’arrivera jamais, tout simplement parce que les traités ne pourraient être amendés qu’à condition de réunir l’unanimité des pays membres. C’est ainsi.

Autrement dit, « Circulez, y a rien à voir !  » comme aurait dit Coluche.

En outre les traités européens priment sur la Constitution française.

C’est pour cela que la Constitution de la Cinquième République, celle que de Gaulle voulait pour la France et qui fut approuvée le 28 septembre 1958 par voie de référendum (par 82% des suffrages exprimés, et un taux d’abstention de 19%) est constamment modifiée depuis 1992 afin d’être mise en adéquation avec les traités européens.

Elle est modifiée, mais on se garde de bien de demander au peuple ce qu’il en pense. On utilise pour cela la voie dite du Congrès (sénateurs et députés se réunissent en congrès à Versailles) qui est, hélas, dans la Constitution, à côté de la procédure du référendum. Je ne m'étends pas sur ces points, certains commentaires sur cet article paru récemment sur Agora Vox l'expliquent très bien.

On est donc très loin de ce que voulait de Gaulle pour la France. Non seulement on ne consulte plus le peuple pour obtenir la légitimité s’agissant d’une réforme touchant aux institutions, mais quand on le consulte, s’il dit NON, on passe outre. Rappelons cette forfaiture politique qui consista en 2009 à faire ratifier par le Congrès un texte identique, à la virgule près, au Traité établissant une Constitution pour l'Europe (TCE) refusé quatre ans plus tôt par les Français avec 55% de NON.

Les responsables de cette forfaiture ? Le président Sarkozy au premier chef, lui qui se garda bien de consulter le peuple pour faire ratifier le Traité de Lisbonne, mais également l’ensemble de la classe politique, tous partis confondus, qui l’approuva. Citons quelques noms de OUI-istes : Nicolas Sarkozy, François Hollande, François Bayrou, Ségolène Royal, Alain Juppé, ... En somme, que du beau monde.

C’est ainsi que de proche en proche, de promesses en promesses (certains diraient « de mensonges en mensonges », les institutions que de Gaulle voulait pour la France, et qu’il avait énoncées déjà en 1946 dans son fameux discours de Bayeux ont été vidées de leur substance.

En outre, lentement mais sûrement on revient au régime des partis. Celui qui fit « les beaux jours » de la Troisième et surtout de la Quatrième République. On se souvient comment cela aurait pu finir en 1958...

Par honnêteté intellectuelle, ajoutons que nous avons, nous les citoyens français une grosse part de responsabilité dans tout ce qui arrive. Une très grosse part. De renoncement en renoncement, voilà où nous en sommes arrivés.

Et ce n’est évidemment pas en taxant les politiques de « tous pourris » ou en affirmant sur le mode de l’incantation des « yaka, fokon », ni en votant pour le Front national bien entendu, que nous nous sortirons de ce guêpier dans lequel nous nous sommes fourrés. S’agissant du Front national, précisons qu’il s’agit d’une construction opérée par le système politique en place, justement pour détourner vers une voie de garage le mécontentement des Français et permettre ainsi l’alternance quasi automatique PS-LR. On rappellera que c’est François Mitterrand en personne qui prit l’initiative de recommander aux chaînes de radio et de télévision d’inviter Jean-Marie Le Pen dès le mois de juin 1982. Le calcul politique était évident : affaiblir la droite, RPR et UDF à l’époque. Il ne l’est pas moins de nos jours, avec cette fois-ci la collaboration active des médias qui entre temps ont été achetés pour servir des intérêts de pouvoirs exclusivement financiers. Ajoutons pour finir, que contrairement à ce qu'on veut faire croire aux Français, le Front national est en total accord avec la construction européenne, telle qu'elle a lieu actuellement. Il n' y a qu'à lire son programme ou visiter le site internet de ce parti pour s'en convaincre.

Précisons aussi que, fort heureusement une immense proportion des Français mécontents sont encore dotés de ce que l’on pourrait appeler le sens républicain : ils préfèrent s’abstenir plutôt que de voter pour le Front national. Cette attitude qu’il faut saluer et qui est bien en accord avec le fait que le peuple français est profondément attaché aux droits de l’homme et qu’il rejette toute stigmatisation de l’autre, n’est cependant qu’un pis aller. Ce n’est évidemment pas de cette façon, en restant à la maison le jour du scrutin, que nous contribuerons à nous débarrasser de ce système politique honteux qui est devenu une véritable machine à broyer le peuple, une machine aux ordres de l’étranger. Bien au contraire. Plus les Français s’abstiennent, et ce quelles que soient les raisons invoquées, plus ils contribuent à pérenniser un système qu’ils croient précisément combattre en s’abstenant. Mais là aussi, c’est une autre question sur laquelle je ne m’étendrai pas aujourd’hui.

Par conséquent, quand on a une once de jugeote, on comprend que le président de la République n’est plus maître de la politique économique et financière de la France et que c’est la Commission européenne qui lui dicte ce qu’il devra faire. La marche à suivre en quelque sorte. Et il s’exécute. Par gouvernement interposé.

Et ce quelles que fussent ses promesses au cours de la campagne électorale. Rappelons le mot attribué à Jacques Chirac et ou à Charles Pasqua mais qui vaut également pour tous les autres, dès lors qu'ils sont en campagne : « les promesses n’engagent que ceux qui y croient/les écoutent ». Pendant la campagne électorale, le candidat peut dire ce qu’il veut, et il ne s’en prive pas. Sitôt élu, il s’assoit sur ses promesses et va aux ordres. Deux directions privilégiées : Washington et Bruxelles.

Ainsi sont les traités européens. Des traités, répétons-le, que nous avions pourtant rejetés par voie de référendum en mai 2005 avec 55% de NON. Des traités, encore une fois, que nous ne pourrons jamais amender, et en quoi que ce soit, avec nos 27 partenaires. 27 partenaires aujourd’hui, certes, mais demain 29 ou 30, puisque tout cela est déjà dans les cartons : bientôt, la Serbie, la Macédoine, l’Albanie, la Turquie entreront dans l’Union Européenne (UE).

Vous ne le souhaitez pas ? Aucune importance, cela se fera quand même. Un jour, la Turquie entrera dans l’UE, tout simplement parce que les États-Unis d’Amérique (EUA) le veulent. C’est une histoire de délai. Faudra-t-il cinquante ans, cent ans ? Peu importe, c’est l’objectif qui est fixé. Sarkozy avait beau jeu de nous dire que la Turquie ne devait pas intégrer l’UE, les négociations avec ce pays dans le cadre du processus d’adhésion ont néanmoins débuté. Et pendant son mandat.

Seule l’Islande vient récemment de se retirer du processus d’adhésion. Ils ont compris, eux. Mais dans la mesure où l’Islande est déjà dans l’OTAN, et de par sa situation géographique cela a beaucoup moins d’importance que pour l’Ukraine. Rappelons que le président ukrainien Ianoukovytch ayant décidé de suspendre les négociations avec Bruxelles fut contraint de démissionner après un coup d’État organisé par les EUA en novembre 2013, ledit coup d’État qui plaça des groupes néo-nazis au pouvoir à Kiev. Résultat, ce pays est coupé en deux et son économie dans une situation gravissime.

Une version qui, bien entendu, n’a jamais été donnée par les médias dominants français.

Autant dire que la France est maintenant ficelée, corsetée, pour ne pas dire neutralisée. Elle est tombée dans un piège qui s’est refermé sur elle et sa survie en dépend. En effet, la France pourrait à terme disparaître purement et simplement de la carte. Je pèse mes mots. Je n’insisterais pas sur ces points qui sont eux aussi hors de mon propos d’aujourd’hui.

Terminons cet exposé liminaire pour dire qu’en résumé l’Union Européenne n’est pas du tout ce qu’on nous avait promis. Elle est le résultat d’une volonté, d’un plan, qui a été conçu et mené de main de maître par les EUA, et selon leur manière de faire : la corruption et les manœuvres dans l’ombre, pour que selon le principe de la roue à cliquet : on avance, peut-être lentement, mais peu importe puisqu’on ne peut jamais revenir en arrière. Et tous nos politicards le savent très bien. Ils sont devenus des carriéristes, des marionnettes de ce système euro-atlantiste qui conduit la France, notre pays, non seulement à sa disparition à terme, mais à mener en attendant, ici ou là des guerres qui ne sont pas les siennes. Ils ont en quelque sorte vendu la France, ce sont des traitres à la patrie. Mais auparavant ils avaient pris quelques précautions, comme par exemple le toilettage de la Constitution notamment dans son article 68 en y supprimant d'abord la notion de complot contre la sureté de l'État (1993) et de crime pour haute trahison (2007).

Voilà le tableau rapidement brossé de la situation dans laquelle se trouve la France. C’est un constat que peut faire tout Français ayant un minimum de conscience politique et ou qui va chercher l’information sans attendre qu’on la lui serve.

Et ce constat est d’autant plus vrai, que ceux qui auraient des velléités de le dénoncer au grand jour ou de faire des contre-propositions sont tout simplement mis sous l’éteignoir ou bien taxés de complotistes, voire de faire de l’anti-américanisme primaire. En voilà des contre-arguments de haute volée !

Mais la règle qui prévaut, c’est qu’ils sont partout interdits dans les médias. Comme ça, l’affaire est réglée, ils n’ont pas droit à la parole, et c’est très bien ainsi.

Mais, on n’est jamais trop prudent. Et en vertu du principe selon lequel deux précautions valent mieux qu’une, le pouvoir en place a décidé de « moderniser » (noter les guillemets, SVP !) les règles de l’élection présidentielle.

Ça vaut son pesant d’or.

Il s’agit de la proposition de loi de Jean-Jacques Urvoas, le président de la Commission des lois à l’Assemblée nationale. 

Vous n’en saviez rien ? C’est normal, aucun média n’en a parlé.

Alors, apprenez que selon la procédure dite accélérée, c’est-à-dire en catimini, le 16 décembre 2015 cette loi a été votée par le Parlement en présence d’un hémicycle vide.

Elle est depuis cette date sur le bureau du Sénat. La chambre haute devrait se prononcer dans le courant du mois de janvier 2016.

Oui, vous avez compris. Pendant que les Français préparaient Noël, nos députés ont adopté les principes suivants :

1) Le nombre de parrainages nécessaires reste fixé à 500, mais désormais ce ne sera plus le candidat qui devra les collecter et ensuite les remettre lui-même au Conseil constitutionnel. Non. Désormais ce seront les élus qui devront adresser directement leurs parrainages au Conseil constitutionnel. Et ce exclusivement par voie postale.

On imagine déjà les conséquences pour les candidats dits émergents pour qui le nombre de 500 parrainages était déjà un sacré obstacle à franchir. Ils ne sauront jamais en temps réel le nombre exact de parrainages en leur faveur.

2) la période de prise en charge des dépenses électorales passe de 12 à 6 mois. Mais le niveau maximum de dépenses, lui, n’est pas divisé par deux.

Ici aussi, on mesure aisément les conséquences financières pour les petits candidats. Plus on est petit, plus il faut partir tôt en campagne. Eh bien les six premiers mois ne seront plus remboursés du tout.

3) jusqu’à présent, lorsque le Conseil constitutionnel annonçait la liste des candidats ayant rempli les conditions requises, s’ouvrait une période de cinq semaines avant le premier tour de l’élection présidentielle.

Cette période de 5 semaines se divise en deux parties.

D’abord la période dite intermédiaire (3 semaines) au cours de laquelle les temps de parole sont égaux entre tous les candidats et ce quels que soient les médias.

Les deux semaines restantes correspondant à la campagne officielle radio-télévisée, donc sur le service public, et répondant aux mêmes critères d’égalité stricte de temps de parole..

Eh bien désormais, seules les deux semaines de la période officielle seront soumises à une égalité stricte de temps de parole entre les candidats. Les trois semaines de la période dite intermédiaire seront régies par ce qu’on appelle l’équité.

L’équité, cela veut dire que les médias inviteront les candidats de leur choix, en fonction de critères qui leur appartiendront.

En résumé, dans un quinquennat il y a 260 semaines. Jusqu’à présent il y avait l’équité pendant 255 semaines (c’est-à-dire que ce sont toujours les mêmes qui passent dans les médias) et l’égalité stricte pendant 5 semaines (3+2). Désormais l’égalité stricte de temps de parole au cours d'un quinquennat sera réduite à 2 semaines. Deux semaines sur 260 ! C’est ce que M. Jean-Jacques Urvoas appelle « moderniser les règles de l’élection présidentielle ». Et tout ça, dans quel but à votre avis ?

Nous apporterons des éléments de réponse, entre autres à cette question, dans la deuxième partie de cet article, qui devrait en comportera trois.

En attendant, et compte tenu des conditions qui viennent d’être rappelées, et aussi compte tenu de l’État d’urgence qui a été instauré et qui, n’en doutons pas, sera prolongé au moins jusqu’à l’élection présidentielle tellement cela sert le pouvoir, nous pouvons déjà nous préparer à vivre une campagne électorale terne, monotone, ennuyeuse qui probablement dégoûtera un peu plus les Français de la politique et qui entraînera de ce fait une abstention en hausse par comparaison avec les éditions précédentes. Et ce avant un quinquennat au cours duquel l’entreprise de destruction de ce qui fait la France va s’en donner à cœur joie (casse des services publics, du code du travail, augmentation de l’âge légal de la retraite, cadeaux aux MEDEF, etc.)

À moins que...

(Fin de la première partie).


Moyenne des avis sur cet article :  4.21/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

178 réactions à cet article    


  • leypanou 11 janvier 2016 11:39

    Bel article de l’auteur que j’approuve à 100%.

    Cette autre lecture éclairera aussi les forumeurs. Mais, d’une manière générale, même si on ne fait rien, nous subirons les conséquences des décisions politiques qui seront prises dans ce cas avec notre acquiescement tacite.

    Se renseigner est donc un premier pas pour pouvoir faire un bon choix.

    En tout cas, pour moi, que des personnes puissent encore voter pour F Hollande ou N Sarkozy, avec leurs résultats à tout point de vue que l’on sait, est déjà .incompréhensible.


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 11 janvier 2016 11:48

      @leypanou

      Élection présidentielle 2017.
      Combien de candidats ?
      Combien de propositions socio-économiques innovantes et progressistes ? ? ?...

    • Alentejano 11 janvier 2016 13:12

      @leypanou

      Je suis oci d accord avec l article. Les politiques essai de nous faire avalés « leur valeur » de la République, corruption, mensonge, incompétence et ingérence, qu il l’a garde. Je me demandais toutefois pourquoi Na t il pas nome l UPR ? Je croyais que c étais le seul parti qui préconisait une sorti de l euro,de l OTAN et des NU ? Ces sortie ne peuvent elle pas être des solutions ?


    • La mouche du coche La mouche du coche 11 janvier 2016 13:12

      Article sans intérêt. Les élections ne sont PAS la démocratie. Seuls les cons tombent dans ce piège à cons . smiley


    • Legestr glaz Ar zen 11 janvier 2016 15:11

      @La mouche du coche

      « Les élections ne sont PAS la démocratie ». Les élections « seront » la démocratie si le pouvoir est donné au peuple à travers le seul outil dont il dispose et qui lui est favorable : la constitution ! En supprimant de la constitution la procèdure du congrès, en y installant « l’initiative populaire » dont le but est de pouvoir modifier tout ou partie de la constitution, et en instaurant « le référendum » destiné à combattre les lois votées par les élus du peuple, et jugées scélérates pour celui-ci, alors, et alors seulement, la constitution protègera le peuple. Cela s’appelle « la démocratie directe ». C’est une « chose » que nous n’avons jamais expérimentée en France. Donc, les élections ne seraient pas des pièges à cons si la constitution était rédigée pour servir et contenir la puissance du peuple et non de ses représentants. Il existe un parti politique qui propose ces changements dans la constitution. Chacun verra midi à sa porte mais de telles options n’ont jamais été proposées au peuple de France. Quel est le « risque » de les expérimenter ?


    • GrandGuignol GrandGuignol 11 janvier 2016 16:26

      @La mouche du coche

      Les élections pourraient permettre à la démocratie de s’exprimer, mais à condition de faire le bon choix lors des élections, de voter pour un parti qui en donne les moyens et les outils et non pour des partis vassalisés à l’UE/USA et qui s’exaltent en promesses fumeuses du style : « Moi Président ....... » ou qui hurlent contre l’UE et « oublie » de voter au parlement européen contre le TAFTA ( oui le FN, bien sur,mais où était donc Marine et papa Lepen ???)

      Voter pour un parti qui nous sorte de ces sables mouvants que sont l’UE, l’euro et l’OTAN et redonne le pouvoir démocratique au peuple avec des referendum d’initiative populaire, la prise en compte du vote blanc, La suppression du congrès, un programme qui permet le changement de la constitution uniquement après consultation des français, dont le programme rassemble droite.gauche et autres dans un compromis vers l’essentiel.

      Ce parti existe, il a plus de 10 200 adhérents et des milliers de sympathisant.... smiley
      Le vote par défaut pour le moins pire, il faut en finir ......


    • GrandGuignol GrandGuignol 11 janvier 2016 16:31

      @GrandGuignol
      Mince ! J’ai commencé à écrire ce commentaire (ci dessus) il y a une bonne heure et l’ai fini à l’instant ( j’ai du m’absenter) ....du coup il fait un peu doublon avec celui d’ Ar Zen...car j’expose un peu les mêmes arguments.....Désolé. smiley


    • Fergus Fergus 11 janvier 2016 17:19

      Bonjour, leypanou

      Approuver à 100¨% un article qui comporte une énorme erreur pose quand même problème. Lorsque l’auteur écrit et argumente sur cette affirmation, « les traités européens priment sur la Constitution française », il se trompe gravement :

      En matière de « hiérarchie des normes », le « bloc de constitutionnalité » s’impose au « bloc de conventionnalité ».

      C’’est vérifiable dans tous les textes de droit relatifs à cette hiérarchie. Cela signifie qu’en aucun cas, un texte conventionnel international, y compris évidemment le droit communautaire européen ne peut aller à l’encontre de la Constitution française : celle-ci reste souveraine en dernier recours !

      Certes, des intervenants, appartenant notamment à un microparti très actif cherchent à faire croire le contraire, mais sur ce plan-là, ils manipulent les lecteurs en leur faisant prendre les vessies pour des lanternes.

       


    • Fergus Fergus 11 janvier 2016 17:30

      Bonjour, Thierry Saladin

      En complément à ce que je viens d’écrire ci-dessus, j’ajoute que rien n’oblige la France à inscrire dans sa constitution des dispositions imposées par l’Union Européenne. Si elle le fait, c’est parce que le chef de l’Etat et une majorité des 3/5e de ses parlementaires sont d’accord pour ces modifications. Et sans aucun doute agiraient-ils dans le même sens hors de l’UE.

      Dans les faits, l’Union Européenne est impuissante à obliger notre nation à modifier de quelque manière que ce soit notre Constitution ! S’il y a eu des changements destinés à aller dans le sens souhaité par l’UE, c’est uniquement parce que c’était la volonté de Sarkozy ou de Hollande, la volonté de l’UE étant en l’occurrence d’un poids juridique nul !


    • GrandGuignol GrandGuignol 11 janvier 2016 17:36

      @GrandGuignol
      « En matière de « hiérarchie des normes », le « bloc de constitutionnalité » s’impose au « bloc de conventionnalité ». »

      MDR  smiley


    • Fergus Fergus 11 janvier 2016 17:43

      Bonjour, GrandGuignol

      Au lieu de rire, vous feriez mieux de vous plonger dans un bouquin de droit.


    • Fergus Fergus 11 janvier 2016 17:50


      @ GrandGuignol

      Un schéma valant mieux qu’un long discours, je vous invite à méditer cet éloquent tableau (pyramide de Kelsen) que je viens de trouver sur le web : lien.

      Mais peut-être ce genre de document est-il inconnu à l’UPR ? Dès lors, l’on comprend mieux certains égarements des discours tenus par ses militants. smiley


    • GrandGuignol GrandGuignol 11 janvier 2016 17:55

      @Fergus
      "Dans les faits, l’Union Européenne est impuissante à obliger notre nation à modifier de quelque manière que ce soit notre Constitution ! "

      Sur ce point je peut être d’accord au niveau de la constitution des états membres.
      Par contre en matière d’orientation économique et politique L’UE impose bel et bien sa volonté.

      Les traités s’appliquent de gré ou de force, que cela vous plaise ou non.

      Quand est il du programme de Syriza ? Quand est il du pouvoir du gouvernement Grec ?
      Où sont donc passées les réformes de gauche de Tsipras ?
      Syriza vient encore d’accepter plus de restrictions imposés par l’UE.
      Quand est il des constitutions dans ce cas, elles sont bafouées, ni plus ni moins.

      De plus , l’UPR, si c’est le parti auquel vous faites allusion, celui ci n’a jamais dit que l’UE pourrait changer la constitution, mais de part son action prédominante sur la politique et l’économie celle ci passe outre les constitutions, et oui elles sont approuvées par nos dirigeants politiques qui n’ont pas les corones de sortir de ce bourbier européen.


    • leypanou 11 janvier 2016 18:00

      @Fergus
      Lorsque l’auteur écrit et argumente sur cette affirmation, « les traités européens priment sur la Constitution française », il se trompe gravement :

      En matière de « hiérarchie des normes », le « bloc de constitutionnalité » s’impose au « bloc de conventionnalité ». : c’est du bla bla tout çà. Vous êtes partisan que l’on peut réformer l’UE de l’intérieur, moi non, c’est tout.

      Vous pensez que la France a intérêt à participer à un programme de vassalisation de la France par rapport aux Etats-Unis -qui est le but originel de la construction de l’UE malgré le baratin des européistes-, moi non, etc, etc.


    • GrandGuignol GrandGuignol 11 janvier 2016 18:00

      @Fergus

      Merci pour le schéma, mais il me dit : 404 Not found ........ smiley 


    • GrandGuignol GrandGuignol 11 janvier 2016 18:23

      @GrandGuignol
      « et oui elles sont approuvées par nos dirigeants politiques qui n’ont pas les corones de sortir de ce bourbier européen. »...je parle des orientations de l’UE.

      ce n’était pas très explicite.


    • Fergus Fergus 11 janvier 2016 19:48

      @ GrandGuignol

      Nouvel essai pour le tableau de la hiérarchie des normes de Kielsen. J’espère que le lien va fonctionner.


    • Fergus Fergus 11 janvier 2016 19:51

      Apparemment, cela ne fonctionne toujours pas. Néanmoins, sans avoir à se plonger dans les bouquins de droit, il est possible d’accéder aux informations utiles en tapant « hiérarchie des normes » sur le moteur de recherche. Il existe même un résumé de cette hiérarchie dans Wikipédia.


    • HELIOS HELIOS 11 janvier 2016 20:12

      @GrandGuignol
      ... les même arguments que ArZen ?


      Ouais, donc des arguments qui disent que nous n’avons pas essayés la démocratie directe, la pire des solutions dans un monde ou les média et le niveau de compréhension des citoyens est maintenu au plus bas.

      En vérité il n’y a que peu de solutions tant le système est verrouillé, non pas par un mécanisme autoritaire, mais par un système d’influence imparable : madame Michu quand elle rendre du boulot après 1 heure de transport n’as plus les moyens de raisonner, d’autant qu’elle n’a pas le choix.

      La conscience citoyenne ne peut venir que lorsqu’on est informé et c’est là que le bat blesse : l’information est impossible... pire on est passé a 2 doigt de la cata lorsque un gouvernement antérieur avait voulu « certifier » les site internet !

      S’il faut se battre pour quelque chose, c’est d’abord pour libérer l’information et pour cela il n’existe aucune solution si chaque fois qu’une alternative se présente, bonne ou moins bonne, elle est rejetée au nom de n’importe quoi, qu’elle soit d’extrême gauche ou d’extrême droite..... 
      pourquoi croyez vous que Valls a eu si peur qu’une région soit dirigée par le FN ? l’info libre ou seulement differente d’une région aurait contaminé tout l’hexagone !!!

      Le FN n’est absolument pas complice du pouvoir actuel, il n’est même plus manipulable, ce sont des commentateurs comme l’auteur de l’article qui profitent pour tuer dans l’oeuf toute velleité de libéralisation d’un peuple de ses chaines politiques. En ce sens ils sont eaux aussi, et même plus, coupable de maintenir le système tel qu’il est, même si par ailleurs ils dénoncent des accrocs dans la citoyenneté occultant les failles béantes de la democratie.

    • Legestr glaz Ar zen 11 janvier 2016 20:57

      @Fergus

      Nous en revenons donc au début Fergus. Je vous concède que l’auteur n’a pas été assez rigoureux. Il n’empêche que le résultat est le même. Pourquoi. Voici l’article 55 de notre constitution.

      ARTICLE 55.

      « Les traités ou accords régulièrement ratifiés ou approuvés ont, dès leur publication, une autorité supérieure à celle des lois, sous réserve, pour chaque accord ou traité, de son application par l’autre partie ».

      Il eut fallu écrire ; les traités européens ont une autorité supérieures aux lois françaises. Ce que vous dîtes est vrai en ce qui concerne la hiérarchie des normes. La constitution est au dessus de tout. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est procédé au contrôle de conventionnalité et au contrôle de constitutionnalité. Même si les traités ne peuvent aller à l’encontre de la constitution française, la procédure du congrès a réglé l’affaire. Il suffit de changer la constitution pour qu’elle se conforme aux règlements et directives européennes. C’est quand même pas difficile. La question que je vous pose, Fergus, c’est de savoir à combien de reprises a été modifiée la constitution française afin qu’elle coincide avec le périmètre des traités européens ? C’est assez facile à trouver.

      Donc, contrairement à ce que vous écrivez, le micro parti dont vous parlez, je pense à l’UPR, ne cherche en aucune façon à faire croire que les traités sont supérieurs à la constitution mais qu’ils sont supérieurs aux lois françaises. Mesurez bien la nuance. Je vous précise que M. Saladin, l’auteur de l’article, n’est pas adhérent du micro parti auquel vous faites allusion. Vous vous trompez de cible. Votre jugement critique fait « flop » et tombe à l’eau. Ce que vous vouliez démontrer a fait « pschitt ». Prenez un peu de hauteur. Pourquoi avez vous associé M. Saladin au micro parti, est-ce que vous parlez de l’UPR ? Ce parti qui a un nombre d’adhérents supérieur à celui de EELV, du NPA, de DLF, du FO, du Modem et du FG. Si vous étiez objectif, vous devriez parler de tous ces partis en utilisant le même substantif. Mais l’objectivité cela se travaille et la crédibilité aussi.


    • GrandGuignol GrandGuignol 11 janvier 2016 21:04

      @HELIOS
      « la pire des solutions dans un monde ou les média et le niveau de compréhension des citoyens est maintenu au plus bas. »

      Pire que la solution actuelle il faut le vouloir, après c’est la dictature dure !

      "madame Michu quand elle rendre du boulot après 1 heure de transport n’as plus les moyens de raisonner, d’autant qu’elle n’a pas le choix.« 

      C’est un problème dont je suis bien conscient.

      Et justement la démocratie directe avec débats pluralistes au préalables sur les grandes questions constitutionnelles ou les sujets de sociétés doivent être mises en place.
      C’est ce que propose Asselineau en nationalisant TF1 et en permettant de réels débats, de vraies informations.

      Les gens feront certes des erreurs au début, mais très vite ils se responsabiliseront, comprendront les problèmes et s’investiront un peu plus.

       »S’il faut se battre pour quelque chose, c’est d’abord pour libérer l’information"
      OK à 100% c’est vraiment capital.

      Non l’auteur voit juste, comment expliquez vous que le jour du vote contre le TAFTA au parlement européen, ni Marine , ni Chauprade n’ont votés contre, ni pour par ailleurs, ils étaient absent, merde alors....surement une cagagne carabinée qui les a cloués 2 jours aux chiottes...désolé mais là ça ne passe pas ! ( voir mon lien sur ce fil)

      je peux comprendre que pour vous et bien d’autres la solution c’est le FN.
      Mais nombreux sont aussi ceux qui voient clairement les paradoxes de ce parti, qui proclame une souveraineté nationale au sein de l’UE...ça fait réfléchir les vrais patriote ça !
      Je ne dit pas que les électeurs du FN ne sont pas de vrais patriotes, simplement la nation France est en danger dans cette UE, vouloir renégocier les traités c’est débile et prendre les gens pour des jambons.Pour ce qui est du ministère de la souveraineté au sein de l’UE ça m’en bouche aussi un coin , vu qu’un pays souverain n’a pas besoin d’un ministère de la souveraineté...Et puis, un an après, si rien ne va pour la renégociation et bien un referendum sur la sortie de l’UE....Heuu pourquoi pas le referendum avant, lorsque l’on sait quels rapaces sièges aux commandes de l’UE ? Pourquoi vouloir rester d’ailleurs, dites le moi...Pourquoi Marine veut renégocier, créer une monnaie parallèle, autant en sortir non ?

      Mais à part ces détails, le fond de base du FN est axée sur les préférences nationales de souche et de sous couche de souche, une bonne base de division des français qui cadre aussi avec le choc des civilisations encours actuellement.
      Oui il faut limiter l’immigration, oui il faut que les étrangers respectent les règles, lois et coutumes françaises, non par contre à la division des français quelques soient leurs origines.

      Ce fond de base suffit à faire fuir loin de ce parti, moi et 75% minimum de la population française.


    • Legestr glaz Ar zen 11 janvier 2016 21:05

      @Fergus

      Cette fois ci votre mauvais foi paraît dans toute sa splendeur. Evidemment que ce sont Sarkosy et Hollande qui font procéder aux changements dans la constitution. Ce sont les « gouverneurs » de la province France. Ils sont aux ordres. Comment voulez vous que cela se passe autrement ? Si le règlement ou la directive est contraire à la constitution, il y a blocage. Alors quoi de plus simple, pour débloquer la situation ? Refuser d’appliquer le règlement ou la directive ou modifier la constitution ? Les gouverneurs font modifier la constitution. Vous êtes soit très naIf soit très sournois. A ce jour, vous pouvez faire le constat que tous les règlements et directives ont été appliqués dans le droit français. CQFD.


    • GrandGuignol GrandGuignol 11 janvier 2016 21:31

      @GrandGuignol
      Correction :
      lorsque l’on sait quels rapaces siègent aux commandes de l’UE ?


    • GrandGuignol GrandGuignol 11 janvier 2016 21:37

      @HELIOS

      Le FN aux abonnés absents sur le Tafta

      Voilà le lien qui résume, tout ou presque, en ce qui concerne le FN.


    • Fergus Fergus 11 janvier 2016 23:36

      @ Ar zen

      « La question que je vous pose, Fergus, c’est de savoir à combien de reprises a été modifiée la constitution française afin qu’elle coincide avec le périmètre des traités européens ? C’est assez facile à trouver. »

      Je ne nie pas cela. Je dis simplement que rien n’obligeait la France à procéder à ces modifications de la Constitution. Et si la France s’y était refusée, elle serait restée dans l’Union Européenne et l’UE en aurait pris acte et orienté différemment sa construction, par la force des choses.

      Pourquoi, dans ces conditions, ces modifications de la Constitution sont intervenues ? Parce que toutes les forces politiques au pouvoir en France l’ont voulu ainsi  ; et en aucun cas parce qu’il y avait obligation à agir ainsi.

      C’est en cela que le discours de l’UPR est manipulateur car il tend systématiquement à faire croire à la supériorité du « bloc de conventionnalité », ce qui est faux - merci de l’avoir reconnu -, et par conséquent nous imposerait des transcriptions constitutionnelles que nous rejetterions sans cette prétendue obligation.

      Autre chose : je ne mets pas Thierry Saladin dans le lot des militants de l’UPR, et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai scindé plus haut ma première intervention en deux parties, l’une évoquant ces militants de l’UPR dans un commentaire adressé à Leypanou, et l’autre directement adressé à Thierry Saladin.

      Bonne soirée.


    • Fergus Fergus 11 janvier 2016 23:39

      @ Ar zen

      « Refuser d’appliquer le règlement ou la directive ou modifier la constitution ? »

      Bien entendu refuser ! Et c’est ce qui se serait passé avec un gouvernement de gauche véritable, et même sans doute avec un FN au pouvoir. Et l’UE aurait survécu, mais aurait été obligée de revoir sa copie. C’est le principe même de la politique internationale !


    • Ouallonsnous ? 11 janvier 2016 23:52

      @leypanou

      Ce qu’occulte le scénario de déchéance de la nationalitée du régime faux-socialiste !

       

      Il est incroyable que personne ne se rende compte que le gouvernement est en train de nous amuser et nous rouler dans la farine avec le scénario de la déchéance de nationalitée, alors qu’il est sur le point de transformer la France en dictature policière en créant un écran de fumée qui masque ses véritables intentions ;

      «  inscrire dans la constitution le maintien quasi permanent de la situation d’état d’urgence en France, l’octroi des pleins pouvoirs à l’exécutif à travers les forces de l’ordre et la mise sur la touche de l’autorité judiciaire ».

      . Alors qu’il faudrait, pour assainir notre république et rétablir l’autorité judiciaire pour le peuple français, commencer par introduire dans la constitution l’impossibilité pour des binationaux et les personnes ayant subi une « formation » à l’étranger de nature à menacer les intérêts français à occuper des postes dans le gouvernement et l’administration de l’état toute entière.

      La France ne saurait être gouvernée par des individus connivents plus où moins à des intérêts économiques étrangers, et surtout et d’autre part lorsqu’il s’agit d’états théocratiques aux « lois » anachroniques écrites en d’autres temps à des fins religieuses, antagonistes des nôtres, qui elles sont le fruit de l’évolution de notre société et sont écrites pour son bon fonctionnement !

      Au lieu de quoi, presque un an après les attentats de Charlie Hebdo, c’est reparti pour un tour d’hystérie collective, « les Charlots bobo à QI de bulots », nous ressortent leurs « je suis Charlie ». avec leurs manifestations d’un autre temps fleurant les « grands messes » de la montée du fascisme avant seconde guerre avec mondiale, à République et ailleurs en France !

       Entre les tartufferies médiatico-politiques ("on a atteint des sommets dans l’horreur« , »une porte s’est ouverte sur l’enfer" ...) et l’idiotie collective (« ca y est c’est la guerre », "même pas peur« , »la France a été touchée parce que c’est le pays des droits de l’homme" ...), beaucoup devraient redescendre sur terre et essayer de s’imposer un minimum de réflexion et d’honnêteté.

      Oui, les attentats sont une horreur et les victimes méritent notre empathie ; mais non, la France n’a pas été touchée par hasard, ni même vraiment par surprise.

      Des victimes de Charlie Hebdo en Janvier dernier aux attentats déjoués depuis (dans le Thalys (sic . ?), contre les églises du Val de Marne (re sic ?)), et de la tuerie du 13 novembre- dont on commence à se demander si ce n’est pas un false flag du « tonneau » du 11/09/2001 aux USA , où de celui du 11/01/2015 à Paris ?-, il est clair depuis un moment que la France est devenue l’une des cibles privilégiée du terrorisme d’état qualifié d’ islamique.

      Beaucoup de gens, ne sont pas conscients de ces réalités, et pour cause, selon une logique orwellienne on réécrit l’histoire.

      (Suite au post suivant)

       

       


    • Ouallonsnous ? 11 janvier 2016 23:54

      @Ouallonsnous ?

      Ce qu’occulte le scénario de déchéance de la nationalitée du régime faux-socialiste ! (suite)

      Et ça marche comme jamais, grâce aux « merdias » cornaqués par l’oligarchie financière sioniste- anglo-yankees, et au manque de contrôle du peuple sur ses sources d’information !

      Tout est bon, les plans secrets, la corruption des élites françaises (Assujettissement des parlementaires aux « oukases » de la commission de Bruxelles de l’UE/OTAN, déni du référendum de refus de l’UE du 29 mai 2005, Traité de Lisbonne,TAFTA, sans compter le traité de Maastricht de 1992 sur lequel nous devrons revenir… etc.

      Ajoutez la Charte européenne des langues régionales et minoritaires que certains naïfs voient encore comme un pas en avant vers la défense des langues régionales !

      ·  · le fait que les plaques minéralogiques de nos véhicules, utilisées pour devenir « anti-française » n’ont plus le numéro du département indiqué, prélude à l’abolition de l’organisation administrative de la République

      ·  · la suppression des départements pour bientôt,

      ·  · ajoutez le plan de réduction du nombre de régions en France pour de prétendues économies, en réalité pour suivre la feuille de route de l’UE/OTAN dans la destruction de l’état nation France !

      ·  · le fait que les mots « République française » ne figurent plus sur les timbre-poste,

      ·  · la loi Fioraso, :

      ·  et surtout le fait que toutes les avancées sociales de notre « civilisation » soient détruites par ceux là même qui sont censés nous représenter

      ·  · le fait que des malfaiteurs nationaux et internationaux , voyous en col blanc, compromis dans nombre d’affaires d’état, traître à leur fonction de ministres où  président de notre république, criminel de guerre pour leurs méfaits en Cote d’Ivoire et en Libye, en Syrie, au Sahel et en collaboration avec l’UE/OTAN paradent sur les médias et ne sont toujours pas incarcéré en attente de tous les jugements qui leurs sont pendants !

      ·  · la présence à la tête de l’Etat d’une oligarchie à la solde de l’étranger, donc anti-française et dont le but, même s’ils ne l’avouent pas est la disparition de la France et de son exception culturelle universaliste, forgée par les siècles de sa genèse historique.

       Notre problème, au niveau des individus, c’est que les gens soient obéissants et ne réagissent pas alors que les prisons sont pleines de petits voleurs et que les plus grands bandits sont à la tête du pays. !

      Notre problème au niveau du monde politique est qu’il a été complètement phagocyté par ce nouveau pouvoir qui est celui des transnationales, un pouvoir non légitime parce que non élu. Dans le même temps, où la valeur actionnariale a été érigée en vertu cardinale, pour les multinationales qui les méprisent et les utilisent, les travailleurs ne créent pas de valeur. Seul le capital en crée.

      Ce principe explique tout leur mode de fonctionnement.. Et il existe des groupes d’individus ou d’entreprises qui cherchent avant tout à défendre ces intérêts, et qui disposent pour cela de moyens colossaux.

      La connaissance de ces groupes est un préalable à l’action, qui nous permettra de les vaincre en les éliminant.

      Pour cela, le recours à la violence révolutionnaire ne sera pas une réminiscence du passé, mais une nécessité historique. 1789 n’aura été qu’une aimable plaisanterie en comparaison.

      Puis on s’attèlera à l’immense chantier de reconstruction d’une civilisation digne de ce nom. Les choses ne seront pas aussi simples que cà, mais de toute façon, de gré, ou de force, nous devrons en passer par là.

      Ce sera ça ou la destruction très rapide de nos sociétés et de notre monde et l’avènement du chaos, voulu par l’oligarchie financière mondiale sioniste anglo-yankee !

      Pour commencer, si nous ne nous réveillons pas, dans deux générations non seulement, on ne parlera plus le français dans notre pays, mais notre pays n’existera plus qu’en tant que « dominion » de l’UE/OTAN créée par l’oligarchie financière colonialiste sioniste anglo-yankee !


    • HELIOS HELIOS 12 janvier 2016 03:24

      @GrandGuignol


      ... ne vous méprenez pas, je suis d’accord avec vous, je parle de la forme et du déroulement d’une évolution majeure de notre société politique.

      Je pense sincèrement que l’Europe en tant que continent a un avenir a condition qu’on veuille bien trouver un système qui permette a des peuples de garder leur souveraineté et d’être citoyens de notre continent.

      Je pense par ailleurs qu’on ne fera pas l’économie d’un épisode plus ou moins violent dont le résultat sera soit un éclatement idiot de nos aspirations communes (et européennes) soit une forte contrainte avec abandon de toute dignité et effacement de 2000 ans d’histoire.

      Mon soutien au FN n’est pas non plus une adhésion sans conditions, je ne partage pas de nombreux points assez fondamentaux... mais je dois dire que pour l’instant, et j’en suis heureux, il ne propose pas un isolement de notre pays (malgré les attaques de mauvaises foi de nombreux de leurs opposants) comme le fait l’UPR, par exemple.

      En particulier l’Euro me convient bien, certaines règles communes, notamment sur les normes, mais aussi sur la liberté de circulations et même, je vais vous étonner de commerce... sauf que tout cela mérite une régulation que je ne vois pas venir et qui de fait, entraine une forme de rejet des conditions actuelles d’adhésion a l’UE.

      Cela dit je vote et je voterai encore pour le FN, afin d’éliminer ceux qui nous mènent en bateau depuis 40 ans, peu importe la sincérité de MLP, peu importe les défauts de ce parti... il représente seulement a mes yeux une planche de salut que je ne saurais rejeter surtout pas pour de mauvaises raisons : on ne crève pas de faim devant un plat d’endives sous prétexte qu’elles sont amères ! Une fois le problème reglé, il sera bien temps de (re)venir a des solutions plus classiques si le résultat attendu n’est pas atteint.
      A mon age, les nuances sont plus développées, l’expérience de la vie et le temps qui reste - je dirai le temps qui manque - me rendent plus pragmatique et m’obligent a choisir l’efficacité.

      L’analyse (si on peu dire) brève que j’ai écrite dans mon intervention, procède de cette démarche : il est urgent d’agir et donc de s’attaquer a l’élément le plus discriminant en arbitrant rapidité et efficacité.

      Libérer l’information (nationaliser TF1 ne sert a rien FR2,3 4 5, O etc le sont déjà) est l’action urgente a mener et doit ensuite etre suivi par une nouvelle peinture de notre constitution (pas nécessaire de la changer), juste revenir a des invariants en éliminant les ajustements opportunistes et dévastateurs actuels.... redonnons aux citoyens un vrai pouvoir d’action sur les décisions politiques ET sur l’action administrative, sans oublier le mode de scrutin et le contrôle(citoyen) de l’action des élus.

      Désolé, j’ai encore été trop long, bonne nuit, il est 23h24 ici a Santiago.

    • Iren-Nao 12 janvier 2016 08:00

      @Fergus
      De toute façon, la France, qui n’est pas le premier bled venu en Europe a le poids nécessaire pour imposer a l’UE ses refus exactement comme les British sont en train de le faire, et certain pays comme la Hongrie, la Tchekie décide de ne pas appliquer certaines consignes contraires a leur désirs, sans parler de la Pologne qui de plus en plus rue dans les brancards.
      Ne suivent que les veaux qui en redemandent.
      De toute façon, je crois que l’UE ne survivra pas a la crise migratoire et/ou au TAFTA. Shengen est déjà a moitie mort.
      Le jour ou de Gaulle a retire la France de la domination de l’OTAN, tout le monde a ferme sa gueule.
      Pour le moment, dans le paysage, je ne vois que le FN assez culotte pour envoyer pété parfois Bruxelles, pas assez a mon gout, mais plus que les autres traitres.
      Iren-Nao


    • Fergus Fergus 12 janvier 2016 09:13

      Bonjour, Iren-Nao

      « De toute façon, la France, qui n’est pas le premier bled venu en Europe a le poids nécessaire pour imposer a l’UE ses refus »

      C’est ce que je ne cesse d’affirmer depuis des années. Et c’est pourquoi il est faux d’affirmer que l’UE impose quoi que ce soit à la France. C’est d’ailleurs, comme je l’ai démontré plus haut, une impossibilité juridique. En réalité, les caciques politiques qui nous gouvernent depuis des années sont partie prenante dans les orientations européennes, d’une part par le biais des traités qu’ils valident puis transcrivent dans le droit français, d’autre part par leur attitude lors des Conseils européens qui valident la ligne à suivre par la Commission européenne.

      Votons pour d’autres dirigeants, et la complaisance libérale cessera !

      Cela dit, je ne crois pas que l’UE soit moribonde, malgré la passe difficile qu’elle traverse. D’ores et déjà, l’on constate un certaine rupture avec la ligne « tout libéral » de ces dernières décennies. Vous parlez du Tafta, ce « piège à cons » inacceptable ; or, les négociations semblent au point mort, tant l’UE a, semble-t-il, raidi sa position par rapport aux attentes des Etasuniens, au grand dam de ces derniers. Sur un autre plan, l’UE s’est enfin engagée dans un combat, inattendu mais bienvenu, contre les optimisations fiscales des entreprises au dépens des états de l’Union. Certes, cela reste encore insuffisant, mais ce changement n’en est pas moins capital car il symbolise l’amorce d’une réorientation salutaire.

      L’étape suivante sera la nécessaire renégociation du Traité de Lisbonne, d’ores et déjà rendu caduc par les blocages qu’il engendre et par son contenu par trop libéral qui ne cesse de donner des armes à la montée des extrêmes dans les pays de l’UE. A la clé, le remplacement de l’unanimité (sauf sur quelques questions comme les entrées dans l’Union) par le vote à la double majorité qualifiée (2/3 des pays membres et 2/3 de la population de l’UE) et des amendements assouplissant les contraintes par trop libérales qui font le lit du rejet croissant des peuples.


    • Legestr glaz Ar zen 12 janvier 2016 09:36

      @Fergus

      Comment pouvez vous bâtir une analyse sur des suppositions ? « Si ma tante en avait on l’appellerait mon oncle ». Mais elle n’en a pas ! « Rien n’obligeait la France à procéder à ces modifications ». Evidemment, rien ne l’obligeait, mais cela a été fait et nous avons le résultat sous nos yeux et nous faisons avec. Votre démonstration avec « si » n’a strictement aucun sens. « Si ma cousine n’était pas montée dans l’avion qui s’est écrasé, elle serait encore en vie ». Ceci est vrai mais, il se trouve, qu’elle a pris l’avion !

      « Parce que toutes les forces politiques au pouvoir en France l’ont voulu ainsi ; et en aucun cas parce qu’il y avait obligation à agir ainsi ». Qu’est-ce que vous voulez démontrer en écrivant ceci ? Oui, c’est une volonté politique que d’avoir fait allégeance aux traités européens. Ce n’était pas l’avis du peuple, du moins en ce qui concerne la constitution de l’UE. Mais le congrès, les élus du peuple donc, en ont décidé autrement. C’est une décision politique. Maintenant nous avons les résultats de cette gabegie. Ce n’était pas non plus une obligation de signer le traité de Masstricht, ni le traité d’Amsterdam, ni le traité de Lisbonne. Mais nos « poliltiques » en ont décidé ainsi. Votre niveau de réflexion ne pisse pas très loin, désolé de vous le dire de cette façon. Ce qui m’étonne c’est que vous êtes au fait des contrôles de constitutionalité et de conventionalité, ce qui n’est pas évidement, mais que sur d’autres sujets vous êtes beaucoup moins rigoureux et pointilleux. Ceci tendrait à me prouver qu’une seule chose : votre manque d’objectivité. Si vous avez repris Thierry Saladin, c’est que vous êtes à même de faire la part des choses. Or, objectivement, vous ne le faîtes pas toujours. Dissonance que tu nous tient !

      « Le discours de l’UPR est manipulateur car il tend systématiquement à faire croire à la supériorité du bloc de conventionalité, ce qui est faux. Merci de l’avoir reconnu ». Je ne sais pas ce que vous avez fumé mais elle doit être super bonne. La première chose que j’ai à vous dire, c’est que je n’ai rien reconnu du tout ! Je n’ai jamais varié dans mon appréciation de la constitution. Je connais parfaitement bien ce qu’est un contrôle de conventionalité et un contrôle de constitutionalité. Je vous signale que c’est Thierry Saladin l’auteur de l’article et non Ar zen. Quant à dire que l’UPR est manipulatrice parce que Thierry Saladin, qui n’a rien à voir avec ce mouvement, a pris un raccourci, sur lequel, d’ailleurs il est revenu, ne met nullement en cause l’avis de l’UPR sur la question. Je ne sais pas où vous avez vu que l’UPR faisait croire à la supériorité du bloc de conventionalité ? Vous pouvez aussi écrire que l’UPR est anti-sémite et d’extrême droite si cela vous fait plaisir, mais ce n’est tout simplement pas vrai. L’UPR dit et écrit que les traités européens ont une force supérieure aux lois françaises. Point !

      C’est très agréable d’échanger des arguments lorsque ceux-ci procédent d’une analyse sérieuse, et même si l’on se trompe. En revanche, les amalgames rapides et les contrevérités exposées dans le seul but de faire vivre son idéologie n’apportent rien au débat. Je ne trouve aucun intérêt à argumenter lorsque l’on m’opposse, sciemment, des arguments fallacieux. Lorsque vous avancez certaines choses, il conviendrait de les sourcer. Je vous mets donc au défi de me démontrer que l’UPR fait croire à la supériorité du « bloc de conventionalitée ». L’UPR est un mouvement bien trop rigoriste pour se lancer dans de telles inepties, totalement contraire à une analyse juridique. Vous, en revanche, vous prenez de sérieux raccourcis pour fustiger l’UPR.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 janvier 2016 09:46

      @Fergus
      Il suffit de lire les documents européens :« La primauté du droit européen »
      Vous devriez être content, vous qui êtes pour le fédéralisme européen ?


    • Fergus Fergus 12 janvier 2016 09:54

      @ Ar zen

      Ce que je veux dire, et qu’il faut enfin comprendre, c’est que l’UE en tant que concept d’union des peuples européens n’est pas en cause, contrairement à ce qui est affirmé, notamment par l’UPR. ce qui est en cause, c’est l’orientation des majorités politiques qui ont conduit l’UE dans cette voie. Changeons ces majorités dans quelques pays importants, dont la France, et la face de l’UE en sera changée.

      « L’UPR dit et écrit que les traités européens ont une force supérieure aux lois françaises. Point ! »

      A ce détail gênant prêt que c’est faux au départ, et que cela ne devient vrai que du fait de la complicité des dirigeants et des parlementaires français ! Encore une fois, changeons de majorité pour rejeter le bloc PS-LR.

      « Je vous mets donc au défi de me démontrer que l’UPR fait croire à la supériorité du « bloc de conventionalitée ». »

      Je ne vais pas perdre mon temps à des enfantillages de ce genre : tapez Fifi_brin d’acier par exemple sur le moteur d’AgoraVox et remontez le fil de ses commentaires ; vous constaterez alors sans difficulté qu’ils sont truffés d’affirmations du genre « La France ne décide rien : tout est imposé par Bruxelles ». Or, c’est factuellement faux et bien évidemment manipulateur : la France ne se voit imposer que les dispositions qu’elle a accepté, en modifiant volontairement ses propres règles, de se voir ensuite imposer par le carcan qu’elle s’est mise elle-même autour du cou ! Ce que Fifi et ses amis se sont toujours bien gardés d’écrire.

      Là-dessus, permettez-moi de passer à autre chose. Excellente journée à vous.


    • Legestr glaz Ar zen 12 janvier 2016 10:09

      @Fergus

      Vous n’avez rien démontré du tout. Qu’avez vous démontré ? Les traités européens s’imposent à la nation française. La constitution de notre pays a été modifiée à plusieurs reprises pour correspondre au périmètre des traités. Que vous le vouliez ou non, c’est l’exacte vérité. Le transfert de souveraineté a bien eu lieu entre la France et l’UE. Les GOPE s’imposent aussi à la France comme ces orientations de politique économique inscrites dans les traités et, de fait, retirées à la faculté de délibération des peuples. Tant que la France restera dans l’UE, que se soit le PS, LR ou le FN au pouvoir, pour parler des partis que récoltent actuellement le plus de voix, les orientations de politique économique de la France seront celles des traités et celles des GOPE décidées à Bruxelles. Ceux qui ne sont pas en mesure de comprendre ce genre de chose sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont assis.

      Vous revenez sans cesse sur « la renégociation » des traités. Soit vous êtes un parfait imbécile, ce que je ne crois pas, soit vous faîtes de l’intox. Il est impossible de recueillir l’unanimité nécessaire pour changer les traités. Les conditions de faisabilité de « renégociations » n’existent pas. Est-ce que vous allez parvenir à mettre ça dans votre caboche ! Ce que vous n’arrivez pas à comprendre, et c’est pour cela que vous faîtes un blocage, c’est que les traités européens ne sont pas favorables aux pays européens. C’est fait exprès figurez-vous ? Il y a une volonté d’affaiblir politiquement et économiquement ces vieilles nations d’Europe qui pourraient avoir des velléités de se tourner vers l’est et venir concurrencer la puissance hégémonique. Vous savez celle qui protège ces intérêts vitaux à travers des déstabilisations, des coups d’Etats, des complots et des guerrees illégales. Si vous n’êtes pas en mesure de prendre un peu de hauteur et de voir le programme de dislocation mis en oeuvre dans l’UE, alors vous devriez vous mettre aux mots croisés. Vous faîtes, comme tant d’autres, le constat que l’UE ne fonctionne pas. Vous êtes partisan de « renégociations » impossibles à mettre en oeuvre et vous ne vous posez même pas la question de savoir pourquoi 28 pays devraient être pilotés par les mêmes règles économiques ? Vous êtes vous posé la question de savoir quel est l’intérêt de la France à rester dans l’UE ? Le plein emploi et la croissance, cela ne marche pas. En fait, la seule question que j’aurais à vous poser est celle de savoir pourquoi vous ne croyez pas dans les collaborations internationales et les traités bi ou pluri nationaux ?


    • Legestr glaz Ar zen 12 janvier 2016 10:36

      @Fergus

      Vraiment aucun recul. Vous n’êtes pas naïf, vous êtes innocent. Pour écricre des choses telles que : « Ce qui est en cause c’est l’orientation des majorités politiques qui ont conduit l’UE dans cette voie. Changeons ces majorités dans quelques pays importants, dont la France, et la face de l’UE en sera changée ». Réflexion d’élève d’école maternelle, et encore ! Il vous faut prendre votre dictionnaire et consulter la signification du mot « unanimité. Que la France ou que d’autres »poids lourds" de l’UE change de majorité politique, que celle ci soit différente, ne changera rien. L’unanimité est requise ! Vous comprenez ou pas ? 28 pays aujourd’ui, bientôt 30, fait qu’il est mathématiquement impossible d’avoir une unanimité politique dans l’UE.

      Maintenant, effectivement, si vous en venez à contester ce qui est écrit noir sur blanc dans la constitution, vous pouvez bien dire que l’UPR est une secte qui sacrifie secrètement des enfants sans problème. Rien que pour vous :

      Article 55

      Les traités ou accords régulièrement ratifiés ou approuvés ont, dès leur publication, une autorité supérieure à celle des lois, sous réserve, pour chaque accord ou traité, de son application par l’autre partie.

      C’est incroyable, c’est marqué dedans !

      Votre très mauvaise foi éclate au grand jour. Vous n’avez strictement aucun argument à mettre en avant. Rien, le néant. Voilà, vous en devenez détestable. Aucun échange sérieux n’est possible avec vous. Vous ne vous rendez même pas compte des énormités que vous écrivez : « La France ne se voit imposer que les dispositions qu’elle a acceptées ». Et bien je suis d’accord, figurez vous. Mais puisque ces règles et ces traités ont été acceptés le peuple français l’a dans l’os.

      Vous n’arrivez pas à apporter un seul argument valable au débat. Vous vous en tenez toujours au « si » la France ne l’avait pas fait, elle n’en serait pas là". Mais elle la fait et elle en est là ! Et la France ne décide plus de ses orientations économiques qui sont organisées ailleurs.

      Ensuite. Renégocions les traités et après tout ira mieux. Rénégociation impossible, retour au point de départ. Votre raisonnement est un parfait sophisme, si vous savez ce que cela veut dire.

      Vous voyez Fergus, vous n’avez pas bien compris. J’interviendrai à chaque fois que vous écrirez une contrevérité. A chaque fois. Parce que je suis quelqu’un de foncièrement honnête. Je vous demande de me montrer, où dans mes écrits, je me montré malhonnête ?


    • Fergus Fergus 12 janvier 2016 11:43

      @ Ar zen

      Vous avez écrit ceci : « Article 55. Les traités ou accords régulièrement ratifiés ou approuvés ont, dès leur publication, une autorité supérieure à celle des lois, sous réserve, pour chaque accord ou traité, de son application par l’autre partie. »

      Si je savais me montrer aussi discourtois que vous savez l’être avec vos contradicteurs, je pourrais reprendre des formules que vous avez utilisées à mon égard sur le fil de mon dernier article. mais ce n’est pas mon style.

      « une autorité supérieure à celle des lois » est-il écrit, et cela, je ne l’ai jamais contesté, contrairement à ce que vous insinuez. Mais il est évident que certaines dispositions n’avaient pas été transcrites préalablement dans la Constitution, ces directives modifiant des lois françaises ou les obligeant à s’adapter n’auraient pas vu le jour. Je ne dis pas autre chose. Merci donc de me permettre de rappeler ce point très important !

      Je résume :

      1) L’Union Européenne réussit à obtenir l’unanimité des chefs d’Etat et de gouvernement pour mettre sur pied un traité contraignant.

      2) Les nations font ratifier ce traité par leur parlement (c’est ce qui s’est fait en 2008 pour le traité de Lisbonne) alors que rien ne les y oblige, la Constitution en vigueur dans ces pays s’imposant aux textes communautaires, y compris les traités.

      3) Les gouvernements en place font voter des lois nationales dérivant de directives européennes grâce à ces modifications préalable de la Constitution des Etats.

      Bref, s’il n’y avait pas eu complicité à un moment donné entre les exécutifs et l’UE, une bonne partie de ces lois n’auraient pas vu le jour, car non conformes aux termes des Constitutions nationales. Dès lors, l’Union Européenne aurait bel et bien dû modifier son référentiel constitutionnel propre pour e pas voir le projet d’union s’effondrer ou se vider de toute substance.

      Ce processus est d’une simplicité biblique. Il montre de manière évidente que l’UE n’impose rien : ce sont les Etats qui lui donnent le moyen - via les modifications de constitution qu’ils s’appliquent sans y être tenus - de leur imposer ce que les exécutifs veulent imposer, en termes de lois, à leur propre population en faisant mine d’y être contraints !!!

      Les « contrevérités » sont manifestement de votre côté. Mais en l’occurrence, elles sont insidieuses et par conséquent visent à manipuler le lectorat !


    • Legestr glaz Ar zen 12 janvier 2016 12:46

      @Fergus

      « Bref, s’il n’y avait pas eu... » Vous voyez, « si ma tante en avait... ». Elle n’en a pas ! Vous employez un sophisme dans votre analyse. Quelle importance que les choses se soient passées d’une manière ou d’une autre. Ce que je vois c’est le résultat. C’est la transfert de souveraineté vers Bruxelles. J’attire spécialement votre attention que si c’est bien à « l’initiative » de présidents de la République française que la constitution a été révisée pour correspondre au périmètre des traités européens, il n’en demeure pas moins vrai que ce sont les députés et les sénateurs réunis en congrès qui en ont décidé ainsi. Les chiffres parlent d’eux même Fergus. C’est toute notre représentation nationale qui a accepté, très majoritairement, la droite comme la gauche, ces changements dans la constitution. Une première fois lors du traité de Masstricht. Le conseil constitutionnel avait repéré que plusieurs dispositions du traité étaient contraires à la constitution, notamment la participation à l’Union Economique et Monétaire, puisque celle ci supposait des transferts de compétences qui touchaient à l’exercice même de la souveraineté nationale. La constitution est donc modifiée par un loi fondamentale (aujourd’hui titre XV de la constitution). Cette loi a la particularité d’être de portée très générale. Elle choisit d’anticiper et de valider par avance tous les abandons de compétences que l’on viendrait à juger nécessaires au déploiement de l’UEM ! Pour ce faire, des termes « volontairement vagues ont été utilisés : »La France consent aux transferts de compétences nécessaires à l’établissement de l’union économique et monétaire« . De quels transferts s’agit-il ? Ils ne sont pas listés ni nommés ! Aucune limite n’est posée. Cette loi fondamentale a été votée par le congrès par 592 voix pour et 73 voix contre. Je vous rappelle que le référendum sur Maastricht avait vu la victoire du »oui" à 51,4’% !

      Notez bien Fergus que c’est une très très large majorité des élus de la Nation qui a voté pour le transfert de compétences vers l’UE. Vous me parlez d’un changement de majorité politique ? Ils sont tous d’accords avec les traités ! La même large majorité a été réalisée par le congrès pour le traité d’Amsterdam : 759 voix pour, 111 contre. En ce qui concerne la procédure du congrès lors du traité de Lisbonne : 92% des élus ont voté pour ! En ce qui concerne le TSCG : encore large majorité au congrès.

      Ce qu’il faut retenir de ceci Fergus, c’est que la répartition des options autour de la question européenne s’absout du clivage droite-gauche. L’Union Européenne concourt, par conséquent, à la désagrégation des deux blocs (droite-gauche). En revanche, il apparaît que chez les électeurs, il y ait autant de oui et de non à droite et à gauche.

      Il y a donc une attitude concertée chez les groupes politiques, de droite comme de gauche, de rendre la constitution française euro-compatible. Voilà la réalité.


    • Fergus Fergus 12 janvier 2016 13:21

      @ Ar zen

      « C’est toute notre représentation nationale qui a accepté, très majoritairement, la droite comme la gauche, ces changements dans la constitution. »

      Où ai-je dis le contraire ? C’est très exactement ce que j’ai rappelé dans ce fil !

      « Vous me parlez d’un changement de majorité politique ? Ils sont tous d’accords avec les traités  ! »

      Précisément, cela montre qu’il y a un gros travail politique à effectuer pour parvenir à changer la majorité en place dans notre pays et œuvrer avec des alliés pour obtenir la renégociation d’un traité de Lisbonne qui est d’ores et déjà subclaquant !


    • HELIOS HELIOS 12 janvier 2016 13:22

      @Ar zen


      Désolé pour vous, mais je pense, en lisant la série de commentaires que le propos de Fergus est le bon, il ne cesse de dire que si la France a travers ses dirigeants politiques (peu importe ce qui les y poussent) ont accepté et quelquefois proposé des règles et des directives communes, les ont transcrites dans nos lois alors qu’ils n’y étaient pas obligés. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’ils se sont même servi de ces lois pour manipuler les citoyens français, mais quelquefois je le pense.

      La France ne récupère que ce qu’elle mérite : une souveraineté dégradée, une image peu nette... donc une perte de respect car, voyez vous, les autres grands peuples savent eux aussi analyser notre idiosyncrasie.

      Il faudrait un exécutif proche du peuple, fort et décidé, avec une vision d’avenir... tout cela approuvé par des citoyens informés.
      Hélas, il y a loin de la coupe aux lèvres... nous avons des « élites » politiques traitres face au pays, corrompues par les acteurs dits « économiques » et souvent manipulés par des éléments étrangers qui eux-mêmes ont bâti des stratégies dont la tactique de développement nous échappe faute de média eux aussi prisonniers.

      Même si la France qui n’est pas la somme de ses citoyens, qui possède une longue histoire et qui en tant qu’état a une vie propre, ne va surement pas disparaitre prochainement, elle est bien malade de ses parasites. Il est par exemple inacceptable d’avoir des young leader par paquet de 10 dans nos instances dirigeantes (par exemple)... et si l’ENA est un outil national fondamental pour l’état, il n’en reste pas moins dévoyé.

      La marseillaise chantée ces jours-ci n’est qu’un cache misère de notre impuissance.

    • Legestr glaz Ar zen 12 janvier 2016 14:22

      @Fergus

      S’il vous plait, arrêtez de prendre vos désirs pour la réalité. Ou alors venez expliquer, point par point, sur ce fil, comment pourrait se faire une « unanimité » lors des « renégociations » que vous appelez de vos voeux.

      Vous imaginez le conseil européen rassemblé, les 28 membres, qui s’apprête, à ’renégocier« . Renégocier quoi au juste Fergus ? A qui appartiendrait-il de lancer une »renégociation«  ? Sur quel sujet ? Une harmonisation fiscale, par exemple ? Une harmonisation sociale ? Une harmonisation salariale ? Lequel de ces sujets vous semble le plus approprié pour faire consensus et recueillir une unanimité ? Puisqu’aucun pays ne possède, sur ces trois plans, le même dispositif, qu’est-ce qui ferait que les 28 tombent d’accord pour adopter les mêmes mesures qui ne correspondront pas à leur fonctionnement intrinsèques. Arrêtez l’utopie de la »renégociation" et revenez sur la terre ferme. Je vous rappelle, mais je crois vous l’avoir déjà dit, qu’il n’y a plus lieu de parler du traité de Lisbonne. Tous les traités européens successifs (Rome, Maastricht, Amsterdam, Lisbonne) ont été rassemblés au sein de deux entités le TUE et le TFUE. Essayez de le retenir pour éviter de parler du traité de Lisbonne.

      Mais pourquoi diable utilisez vous des « si » ? Vous ne pouvez plus revenir en arrière. Les traités sont comme ils sont et correspondent aujourd’hui au nouveau périmètre de la constitution française. Le transfert de souveraineté a eu lieu. Revenir en arrière, tout en restant dans l’UE est de l’ordre de l’impossible. Vous ne voulez pas l’admettre et vous continuez à vous bercer d’illusions. C’est dans ce sens que vous êtes naîf. Reprenez ce que je vous ai écrit ci-dessus et essayez d’imaginer le processus qui serait nécessaire à la réussite d’une « renégociation ». Ca aussi, c’est du domaine de l’impossible. Changer la majorité, comme vous dîtes, oeuvrer avec des alliés, pour obtenir la « renégociation » est du domaine de l’incantation. Il faudrait installer un ordre du jour, avec un contenu. Qui en prendrait l’initiative ? Jamais une unanimité ne pourra se faire sur un thème donné tout simplement parce que les 28 pays ont des intérêts contradictoires. Je suis très étonné que vous n’arriviez pas à le prendre en considération. Tout ceci ne supporte pas une analyse bien menée. Depuis le temps que vous pensez « renégociation » votre intellect rentre en dissonance à l’évocation d’une impossibilité majeure.


    • Legestr glaz Ar zen 12 janvier 2016 15:36

      @HELIOS

      Est-ce que la manière dont cela s’est passée a de l’importance ? Seuls les électeurs et les électrices sont concernés par l’action de leurs représentants.

      Certaines dispositions du traité de Maastricht étaient non conformes à la constitution française. La constitution a donc été modifiée pour correspondre au périmètre de ce traité, avec un transfert de souveraineté très appuyé. Cela s’est passé de la même façon avec le traité d’Amsterdam, avec le traité de Lisbonne et avec le TSCG. En quoi le propos de Fergus serait le bon ? Que le peuple français ait été fait cocu par sa représentantion ? Je le sais. J’étais contre ces traités.

      Vous voyez Helios, il faut prendre en considération la situation telle qu’elle est aujourd’hui. La constitution a été modifiée afin d’assurer un transfert de souveraineté important vers l’UE. Nous vivons sous la coupe de cette constitution qui donne le pouvoir à l’UE. Fergus parle en utilisant des « si ». Si le congrès n’avait pas voté nous n’aurions pas cette UE. Je suis d’accord avec ça. Mais il a voté et la situation est celle que nous avons devant les yeux. Les responsabilités incombent à ceux qui ont voté. Je ne vois donc pas où vous voulez en venir.

      « Il faudrait un exécutif proche du peuple ». Il faut que vous compreniez que le projet économique de la France se décide à Bruxelles, compte tenu des transferts de souveraineté qui ont réalisé lors des changements répétés dans la constitution française. Hello, y a t-il quelqu’un qui comprend ?


    • GrandGuignol GrandGuignol 12 janvier 2016 15:45

      Bonjour, bonsoir, HELIOS,

      Le problème se sont les bases de cette UE, les fondations qui ne sont pas adéquates pour préserver l’« autonomie » de chaque nation membre.
      Les traités dans leur globalité sont néfastes aux peuples, les commissaires européens non élus sont néfastes aux peuples, la quasi totalités des parlementaires européens jouissent d’une paye et d’avantages ébouriffants pour le simple citoyen sont néfastes aux peuples.
      A ceux ci s’ajoute tous les « gouverneurs » des états de l’UE et leurs ministres, députés etc, etc... qui pour la plupart sont néfastes aux peuples et ne sont que des pions séparés et non unis.
      Trop de monde à renverser, c’est comme l’unanimité des 28, impossible...

      Revoir tous les traités est aussi une mission délicate qui n’en finirait plus, L’euro lui aussi, et malgré certains avantages, nous condamne à l’esclavage par la dette et les emprunts aux banques privées.
      L’harmonisation autour de l’euro, ne serait ce qu’au niveau des charges d’exploitations de chaque pays membre de l’UE, n’est pas au rendez vous, rien n’a été fait et nos agriculteurs, entre autres, en subissent directement les effets et ne sont plus concurrentiels, obligés de brader leur travail, de vendre à perte, nombreux se suicident sous le poids des dettes contractés grâce à la propagande et « aide » de l’UE..
      Chaque pays devra, si réforme de l’UE, revoir les charges d’exploitations de chaque secteur d’activité, etc, ..Combien de temps pour chacun de se conformer aux autres, des décennies surement.

      je pourrais encore énumérer, sans fin, d’autres aspects néfastes et difficile à juguler, la liste est trop longue.

      La « transformation » de cette UE est plus compliqué que de tout défaire et en bâtir une autre dont les fondations soient à l’avantage de tous et non seulement à l’avantage de certains.
      Les renégociations proposées par certains ne pourront jamais entraver la marche forcenée de cette UE décadente et totalitaire.

      L’idée d’une Union Européenne de coopération me séduirai, une confédération oui, mais là en ce moment, c’est de l’ordre du supranational, donc au détriment des nations.


    • GrandGuignol GrandGuignol 12 janvier 2016 16:07

      @HELIOS

      Pour finir, vous pensez que le FN à une chance d’opérer un revirement, ne serait ce que dans les mentalité, et serait une première marche vers une UE plus respectueuse des nations et des peuples, permettez moi d’en douter et même très sérieusement.

      La division des français sous-jacente au programme de « libération » de la France promut par le FN risque de créer des tensions intérieures telles que les citoyens en oublieront le reste, avec des « migrants » ou réfugiés toujours plus nombreux et montrés du doigts, les dérapages d’un bord et d’autres seront l’arme absolu pour imposer une loi martiale ou autre type de renforcement sécuritaire au détriment de la liberté.

      Ce n’est que ma vision des choses, le FN pour ma part fait parti intégrante du système en place.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 janvier 2016 20:19

      @Fergus
      L’ UE impose de transposer les directives en droit français, MOT à MOT et même si cela introduit pas la même occasion le droit anglo-saxon, qui n’a rien à voir avec le droit romain.
      C’est une spécialiste du Droit Constitutionnel qui l’explique.


      De plus quand la majorité des Chefs d’Etats ne sont pas d’accord, c’est la Commission européenne qui l’impose, comme dans le cas d’ OGM. « Un nouvel OGM imposé par la Commission européenne », contre l’avis de 67% des états, de 61% des députés européens, et de 70% de la population.

    • Legestr glaz Ar zen 12 janvier 2016 20:52

      @Fifi Brind_acier

      Ce n’est pas tout à fait exact Fifi. Les règlements européens sont introduits directement dans le droit français. C’est vrai. En revanche, les directives, dont vous parlez, fixent un cadre qui offre un marge de manoeuvre à l’Etat concerné, en général dans le sens d’une plus grande sévérité (plus contraignant) que d’une moindre sévérité (moins contraignant).


    • HELIOS HELIOS 13 janvier 2016 00:26

      @GrandGuignol

      @ArZen

      je suis parfaitement votre raisonnement, vos arguments, mais voyez vous, j’ai la faiblesse de croire que certaines décisions ne sont pas prises contre les etats, les peuples mais dans leurs interets.

      Hélas, il y a beaucoup de « bruit », de déperdition autour la construction d’un ensemble tel que l’Europe et on peut déplorer que cette construction se fasse a marche forcée en s"assoyant sur les volontés des citoyens de notre trentaine d’états.

      Je n’aime pas, en général qu’on détruise tout pour reconstruire à partir de rien. Le boulot fait a toujours une valeur. Ce qui me fait peur, et je l’ai déjà exprimé par analogie avec ce qu’il s’est passé en Amérique du nord, la guerre de sécession, qui a servi de ciment a la construction des états unis.
      Je ne souhaite pas qu’on nous sorte du chapeau une guerre intérieure a l’UE servant a gommer les souverainetés pour arriver au même résultat.

      J’œuvre, chaque fois que possible, a soutenir une forme d’union des états qui garderaient leur souveraineté. Cela semble difficile telle que l’Europe actuelle se développe.

      Alors, je tente de rester pragmatique, je n’aime pas les dogmes. C’est pour cela que je soutiens le FN, mais ne me prenez pas plus bête que ce que je suis, les arguments pour et contre je les connais parfaitement. Il s’avère que lorsqu’on veut atteindre un but il faut se servir des outils dont on dispose et le FN est un de ceux là... pas question, pour des manœuvres idiotes, de se draper dans une aube blanche d’enfant de chœur, comme le fait l’UPR.

      je n’ai plus le temps devant moi pour vraiment être un acteur de notre avenir. mes enfants le sont et le seront pour les plus jeunes, je me contente d’être de bon conseil pour eux.
      En échangeant avec vous, j’induis du raisonnement, de la réflexion et c’est déjà tres important, peu importe que vous ne me suiviez pas, après tout c’est votre choix, mais vous avez entendu mon message.

      Bonne nuit à tous

    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 13 janvier 2016 10:00

      @Alentejano

      comparés aux 5 ANS DE BISMUTH ET DES 14 ANS DE JACQUES LE FEIGNANT HOLLANDE A REUSSI sans que la france perde 700 MILLIARDS COMME LES 2 AUTRES ET SOIT RIDICULISEE DANS LE MONDE !!!!!!!!!!!

      interventions humanitaires au mali en syrie-irak ect charlie et bataclan 

      LUI IL RESTE DIGNE PAS DE BANQUETS TOUS LES JOURS OU DE LA COCAINE A GOGO !!


    • Ouallonsnous ? 16 janvier 2016 23:39

      @Ouallonsnous ?

      Apparemment, la censure-modération d’Avox n’aime toujours pas les vérités dites sans langue de bois et prend l’habitude de bloquer les votes sur les post iconoclastes !


    • Yannick HERVE Yannick HERVE 21 janvier 2016 21:08

      @Fergus

      C’est faux.
      Tu confonds ce qui devrait être et ce qui est.

      "La déclaration 17 relative à la primauté, annexée à l’Acte final du traité de Lisbonne, précise que « les traités et le droit adopté par l’Union sur la base des traités priment le droit des États membres ».

      Pourquoi aux une directive européenne ne fait elle l’objet d’un recours en Conseil Constitutionnel ? 

    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 11 janvier 2016 12:29

      "nous pouvons déjà nous préparer à vivre une campagne électorale terne, monotone, ennuyeuse qui probablement dégoûtera un peu plus les Français de la politique"

      Le scénario déjà vu, de mauvais acteurs et un public qui déserte ... oui, le spectacle n’est plus ce qu’il était ^^


      • GrandGuignol GrandGuignol 11 janvier 2016 16:50

        @bouffon(s) du roi
        « oui, le spectacle n’est plus ce qu’il était ^^ »

        Aux USA, eux, ils y vont fort : election-presidentielle-americaine-2016 la guerre des logos est déclarée

        Imaginez en France quels logos Hollande, sarko et Cie pourraient arborer ? smiley
        On y vient, on y vient, lentement mais surement.


      • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 13 janvier 2016 10:11

        @GrandGuignol

        - sarko un coq drogué qui chante sur son tas de fumier( 100 PROCES°)

        -hollande un coureur de fond non drogué
        ______________________________________________________________________ __
        NOUS AVIONS 36600 COMMUNES 36000 MAINTENANT DONT 27000 DE MOINS DE 1000 HB
        + 3000 COMMUNAUTES inutiles

        QUI VA VRAIMENT S ATTAQUER A CET IMMENSE PROJET et ANTI CUMUL SUREMENT PAS LE PLUS EXCITE
        DES 2 !!!!!!!!!!!!!!!!!


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 13 janvier 2016 21:01

        @TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE
        Il y a bien plus grave que ce que vous dénoncez ! Car tout cela n’est qu’un enfumage pour cacher que les euro-régions vont détruire la France.

        Voici une carte publiée par les européistes qui en dit long sur leurs objectifs.


      • Zevengeur Zevengeur 11 janvier 2016 12:48

        Si un candidat du PS ou de l’UMP, quel qu’il soit, remporte 2017, nous avons la certitude absolue que rien ne changera et que la politique européiste et atlantiste continuera de plus belle.

        La véritable question que chacun doit se poser est de déterminer son comportement au second tour.


        • Fergus Fergus 11 janvier 2016 17:34

          Bonjour, Zevengeur

          « la politique européiste et atlantiste continuera de plus belle. »

          Sans doute, mais cela tombe bien car c’est exactement la politique voulue par le PS ou LR, et c’est exactement la politique qu’ils conduiraient si la France était hors de l’Union Européenne !

          C’est pourquoi il faut aller vers un vote alternatif à ces partis en soutenant un candidat favorable à un changement d’orientation de l’UE et à une sortie de l’Otan.


        • GrandGuignol GrandGuignol 11 janvier 2016 18:09

          @Fergus
          "C’est pourquoi il faut aller vers un vote alternatif à ces partis en soutenant un candidat favorable à un changement d’orientation de l’UE et à une sortie de l’Otan."

          Et COMMENT on change l’orientation de l’UE svp ? Qui est donc ce candidat favorable à ce changement ?

          AH, vous êtes pour une sortie de l’OTAN, c’est génial ça, encore un point commun.


        • Legestr glaz Ar zen 11 janvier 2016 23:11

          @Fergus

          Je vous invite à découvrir les GOPE qui sont signifiées chaque année à la France par l’U.E. Hors de l’UE, il n’y aurait pas les GOPE. Ce que vous dîtes n’est pas juste, pour employer un euphémisme. Par ailleurs, et ce n’est pas faute de vous l’avoir écrit à la suite de votre article, « les traités renferment des orientations de politique économique qui, dès lors, s’imposent aux membres de l’U.E ». Il faut vous mettre à la révision Fergus !


        • Iren-Nao 12 janvier 2016 08:02

          @Zevengeur
          Pose comme cela, et justement selon moi, la réponse est évidemment tout sauf l’UMPS.
          Iren-Nao


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 janvier 2016 09:48

          @Zevengeur
          Sauf que c’est au premier tour qu’on peut voter pour d’autres, les Français l’oublient à chaque fois !
          Si on veut se débarrasser de ces 3 « encombrants », il faut voter massivement pour d’autres au 1er tour, sinon, rien ne changera jamais !


        • Zevengeur Zevengeur 12 janvier 2016 13:36

          @Fifi Brind_acier

          Hélas, Agoravox et le reste du net ne suffira pas à faire passer la barre des 20% à l’UPR au 1er tour !
          Peut être en 2022, mais cela ne résoud pas le pb de 2017, car en 5 ans de plus, beaucoup de mal peut encore être fait.


        • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 12 janvier 2016 18:55

          @Zevengeur

          Je partage complètement votre avis. C’est bien pour cela que je me suis mis à rédiger cet article.
          Les campagnes électorales sur Internet, c’est au mieux marginal.
          Et le temps passe...

          Cordialement.

          Thierry Saladin

        • Zevengeur Zevengeur 12 janvier 2016 18:59

          @Thierry SALADIN

          Ne pas sous-estimer cependant l’impact d’Internet,
          il semblerait que le paris d’Asselineau de créer un nouveau parti ex_nihilo en utilisant les réseaux sociaux soit en passe de réussir.


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 janvier 2016 20:23

          @Zevengeur
          Quand je vois la progression des adhésions à l’ UPR, c’est plutôt encourageant !
          La plupart des autres Partis politiques perdent massivement des adhérents, à tel point que certains n’arrivent pas à présenter de listes...


        • Enabomber Enabomber 11 janvier 2016 12:59

          Je propose pour simplifier, un vote par acclamations en Conseil des ministres.


          • Clofab Clofab 11 janvier 2016 14:18

            Article assez pessimiste bien que réaliste, mais alors, si tout est bouclé, à quoi sert d’aller voter ? La démocratie est morte. La France est foutue et les Français avec ! Le système médiatico-politique Français, aux ordres d’intérêts mondialistes et de puissances étrangères  a gagné. 100 ans de luttes sociales et de sacrifices sont jetés à la poubelle dans une indifférence totale. L’avenir s’assombrit de jour en jour. 

             


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 janvier 2016 09:50

              @Clofab
              ça sert à virer ces 3 là, pour en mettre d’autres, sous réservent qu’ils s’engagent à sortir la France de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN ! Sinon, c’est échanger un borgne pour un aveugle.


            • Zevengeur Zevengeur 12 janvier 2016 17:41

              @Fifi Brind_acier

              Ou l’inverse !


            • Clofab Clofab 11 janvier 2016 14:20

              A moins que ???


              • beo111 beo111 11 janvier 2016 14:22

                Dégoûter les français de l’élection présidentielle me semble plutôt une bonne chose.



                • non667 11 janvier 2016 14:23

                  saladin =taupe du N.O.M.«  par omission »

                  concrètement il y a urgence à virer l’umps !
                  concrètement il n’y a que le vote f.n. qui puisse le faire !
                  le pen vite,vite ,vite !


                  • Legestr glaz Ar zen 11 janvier 2016 16:08

                    @non667

                    Et si vous preniez le temps de lire le programme de gouvernement du FN ? Lorsque vous aurez pris connaissance de celui ci, vous pourrez venir commenter. En attentant, vous jugez de quelque chose que vous ne connaissez pas. Ce qui dit cet article n’est rien d’autre. Prenez vos renseignements en lisant le programme du FN, sur leur site pour être certain que c’est le bon. Un seul exemple : faire coexister le franc et l’euro est-ce que cela s’appelle sortir de l’UE ? Réfléchissez y, cela vaut quand même la peine, vous qui supportez ce parti.


                  • non667 11 janvier 2016 17:20

                    @Ar zen
                    ex ouvrier 68tard j’ai voté ps en 81 mais dès 1983 j’ai compris son virage à 180°à droite et depuis je vote fn 32ans ) ! alors vous pensez bien que je n’ai pas besoin de lire son programme pour savoir ce qu’il veut faire à défaut de savoir ce qu’il peut faire !
                    mais en tout cas je sais que depuis toujours 1972 c’est un parti démocrate et républicain (quoi qu’en disent les vrai fachos umps ! et qu’il s’appuiera sur des référendums pour gouverner ce qui fait peur justement à l’umps + ...........front ripoublicain !.......

                    en attentant, vous jugez de quelque chose que vous ne connaissez pas

                    pour juger objectivement il faut arrêter la télé et quitter les lunettes a verre ump/upr et ps et .......(censuré because loi gaissot et a.v.)
                    les ripoublicains qui taguent les affiches de marine en lui ajoutant des moustaches n’ont pas peur du ridicule de même que ceux qui y croient  !


                  • Legestr glaz Ar zen 11 janvier 2016 21:26

                    @non667

                    Moi je n’ai pas la télévision. Donc, non667, vous n’avez pas lu le programme du FN. C’est vraiment dommage. Ce que vous en savez de ce programme vous le savez comment ? Si vous aimez être pris pour un imbécile, moi non. Avez vous peur de découvrir que le programme du FN n’est pas ce que vous pensez qu’il est ? La seule manière de le savoir c’est de faire votre propre idée par vous même. Ce n’est pas bien long à lire. Par ailleurs si vous êtes électeur du FN, cela ne peut pas vous rebuter. Si vous n’arrivez pas à comprendre que « la renégociation » des traités est impossible, vous allez vous faire « syrizer ». Pouvez vous me dire où dans le programme de gouvernement du FN il est question de référendum ? Parce que, voyez vous « les paroles s’en vont et les écrits restent ». Un programme, c’est un programme. Je n’arrive pas à comprendre que vous ne vouliez pas le lire. Votre information n’est pas complète. Vous ne pouvez donc pas juger en tout conscience. C’est de cette manière que les gens se font manipuler. Allez donc à la source du renseignement. Parce que, voyez-vous, cela n’a pas de sens d’intervenir sur ce fil pour dire des choses qui ne correspondent pas au programme du FN, mais que vous pensez être vraies. C’est très destructeur. Comprenez que je ne juge pas le programme du FN. Je l’ai lu et ce qu’il propose ne correspond pas à ce que vous écrivez. Je ne peux dire autre chose.


                  • Iren-Nao 12 janvier 2016 08:14

                    @Ar zen
                    Un programme, c’est un programme.
                    Ar zen vous avez de l’humour. Ou avez vous vu un gouvernement suivre son programme de mensonges électoraux. Chez l’UMPS ?
                    Le FN serait comme les copains bien oblige de gérer et il ne manquerait pas de bâtons dans les roues, mais sur il prendraient des mesures notamment en matière de frontières et autres affirmations nationales, ne serais ce que pour conforter leur électorat en vue de législatives, ce qui me parait déjà pas mal.
                    Je n’ai pas grande confiance en eux, mais ce qui compte c’est de virer UMPS, tout le reste est presque secondaire.
                    Et puis peuvent ils faire pire ?
                    Iren-Nao


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 janvier 2016 09:56

                    @Iren-Nao
                    Virer un euro atlantiste pour un autre, c’est remplacer un borgne par un aveugle !
                    Le FN n’est pas clair du tout sur sa volonté de sortir de l’ UE.
                    Il a au moins 21 versions contradictoires sur l’ UE & l’euro« , allez savoir quelle est la bonne ?


                    Pour l’ UPR, c’est toujours pareil depuis sa création :
                     » Sortir la France de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN, unilatéralement et définitivement par l’article 50"

                  • Legestr glaz Ar zen 12 janvier 2016 13:01

                    @Iren-Nao

                    Je ne dis pas Iren-Nao. Seulement le FN est clivant. Il est impossible qu’il rassemble sur son nom plus de 50% des électeurs. C’est donc fichu pour lui. Pour cette simple raison, le seul parti qui puisse concurrencer les deux gros ténors c’est un parti qui s’inscrit dans le paysage politique français, hors clivage. Ce parti là a la possiblité de rassembler. Le FN ne l’a pas et ne l’aura pas. Sa présence au 2ème tour assure la victoire certaine du candidat qui lui fait face. Voilà la situation.


                  • non667 12 janvier 2016 15:10

                    @Ar zen
                    vous bottez en touche comme un troll !
                    je répétè mon com initial :
                    aladin =taupe du N.O.M.« par omission »

                    concrètement il y a urgence à virer l’umps !
                    concrètement il n’y a que le vote f.n. qui puisse le faire !
                    le pen vite,vite ,vite !

                    = votez fn pour virer l’umps ,après on verra .......
                    je ne parlais pas de programme ! .bien sûr que je l’ai lu ,et il est dans la même ligne depuis sa création ,ligne qui est connue et même reprochée que je résume : LES FRANÇAIS D’ABORD

                    extrait du programme pour fifi la taupe trolleuse pro-upr - anti fn ?

                    Dans le cadre de l’article 50 du Traité de l’Union Européenne, il convient d’initier une renégociation des traités afin de rompre avec la construction européenne dogmatique en total échec.........


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 janvier 2016 20:41

                    @non667
                    Vous ne démontrez rien du tout. Vous affirmez.
                     « Les taupes du NOM » ont tous pignon sur rue ! L’ UPR est censurée depuis sa création, et maintenant qu’elle dépasse la barre des 10 000 adhérents, elle est calomniée.


                    Que la FN donne les heures d’antenne à l’ UPR, puisqu’il paraît que le FN dit la même chose que l’ UPR ! C’est du moins l’avis de ce responsable du FN Nicolas Bay qui a appelé les électeurs de l’ UPR à voter FN au 2e tour !! Vous voyez que pour le FN, l’ UPR ne soutient pas le NOM !!!

                  • GrandGuignol GrandGuignol 12 janvier 2016 23:20

                    @non667
                    « Dans le cadre de l’article 50 du Traité de l’Union Européenne, il convient d’initier une renégociation des traités afin de rompre avec la construction européenne dogmatique en total échec......... »

                    Et allez un autre qui ne connait pas l’article 50 des traités de l’UE....Et il l’écrit en gras en plus.... smiley

                    Bon alors, l’article 50 permet de sortir de l’UE puis de négocier les modalités de cette sortie.

                    L e cadre de l’article 50 ne permet pas de renégocier les traités de l’UE

                    L’extrait du programme du FN que vous citez démontre soit une incompétence du FN, soit qu’il se fout de la gueule du monde , au choix.
                    De plus Marine, son père, députés européens ont bien sur lu au minimum les articles des traités de l’UE, non ?????


                    Pour plus d’infos :

                    Article 50 du traité sur l’Union européenne


                  • GrandGuignol GrandGuignol 12 janvier 2016 23:32

                    @non667

                    « une renégociation des traités afin de rompre avec la construction européenne dogmatique en total échec......... » »

                    Tiens encore un non sens qui m’avait échappé , un vrai charabia cette phrase ...

                    Comment ROMPRE avec la construction européenne dogmatique en total échec en renégociant les traités....

                    Tiré par les cheveux vous avez dit ? non, juste un peu bancal sur la position précise du FN, c’est tout.


                  • non667 13 janvier 2016 11:14

                    @Fifi Brind_acier

                    puisqu’il paraît que le FN dit la même chose que l’ UPR !

                     hé la grenouille mégalo ça serait pas l’upr (8 ans )qui dirait la même chose que le fn (43ans ) ? smiley  smiley  smiley

                     


                  • HELIOS HELIOS 13 janvier 2016 12:48

                    @Fifi Brind_acier


                    ... y’a que les c... qui ne changent pas d’avis !.. vous l’avez cherché, celle-là...

                    Eu fait, on commence a douter clairement de votre intelligence : vous preferer le statu quo, parce que vous n’êtes pas sûr que l’alternative proposée vous satisfasse a 100%, c’est bien cela ?... Pauvre de vous, vous n’êtes en fait qu’un UMPS, et l’UPR un de ces partis ramasse-miettes au profit des deux grands prédateurs....

                  • GrandGuignol GrandGuignol 13 janvier 2016 13:47

                    @HELIOS
                    "vous preferer le statu quo, parce que vous n’êtes pas sûr que l’alternative proposée vous satisfasse a 100%, c’est bien cela ?...« 

                    Non hélios, le FN n’est pas rassembleur, je vous le répète, sa base pour une préférence nationale à connotation »raciste« ne peut rassembler une majorité de français et provoquera le chaos si il parvient au pouvoir, c’est presque certain.

                    Quand on voit comment à l’heure actuelle les évènements se précipitent, les amalgames sur les étrangers, les religions, l’islamophobie grandissante , mais pas que, s’amplifient, le risque est grand que le FN fasse sauter la marmite. qui boue depuis un moment.

                    A titre personnel, mes enfants dont la mère est française et d’origine vietnamienne subissent régulièrement des réflexions ( je vis dans le sud de la France), ma femme subit elle aussi parfois des regards blessants surtout au sortir des élections régionales récentes où plusieurs personnes l’ont dévisagé avec un regard noir....et encore elle n’est pas musulmane ou d’origine arabe.
                    Alors voter pour ce parti ne sera Jamais ni une priorité, ni une nécessité pour moi....je préfère sincèrement m’abstenir.

                     »Pauvre de vous, vous n’êtes en fait qu’un UMPS, et l’UPR un de ces partis ramasse-miettes au profit des deux grands prédateurs...."

                    On peut aussi se gausser du FN, de ses alliances plus que douteuses (gay, FM, Svoboda,et autres danseurs pangermanistes), de sa non participation aux vote contre le TAFTA, de jouer à l’épouvantail de service, d’être une monarchie déguisée( père, fille , petite fille), de diviser la population, de faire monter l’islamophobie et le rejet des étrangers, d’être la troisième roue du carrosse politique français et sera promut au pouvoir en cas de rejet total UMPS afin de mettre en place la solution finale : la dictature totale sous le regard bienveillant des USA.

                    L’UPR, même s il ne représente pas une grande force politique, parce que boycotté par les médias, pas comme le FN que l’on bouffe 24/24h, soit disant pour le calomnier, mais qui est là dans le paysage Européistes de nos journalistes vendus... et si ils en parlent autant, ce n’est pas pour rien...L’UPR donc, est clair et net, pas d’ambiguïté, toutes les infos sourcés, un programme réaliste, La France et la démocratie aux français, tous les français !


                  • HELIOS HELIOS 13 janvier 2016 15:28

                    @GrandGuignol

                    moi aussi mon épouse est d’origine extra-européenne... moi aussi j’habite dans le sud même si je voyage beaucoup, nous n’avons jamais eu de problème, mes enfants non plus... mais je dois dire qu’ils sont plus « français » que moi, c’est sans doute pour cela ! Quand nous sommes dans son pays d’origine, nous sommes tous considérés comme des européens.


                    *** le risque est grand que le FN fasse sauter la marmite qui boue depuis un moment ***

                    Si vous étiez un peu moins conditionné, si votre raison arrêtait de propager les poncifs, bref si vous étiez vous même, vous n’écririez pas la même chose. Vous ne pouvez pas dire que le FN est diviseur, au contraire, il rassemble les citoyens sous une seule bannière, la française. Ce qui dérange c’est que cette préférence nationale impose une sincérité qu’on tente de nous éradiquer en le remplaçant par le communautarisme. Je ne vous parle pas des autres pays qui sont 1000 fois plus nationalistes que nous, alors que le patriotisme prôné par le FN est a des années lumières de l’isolement ou du repli sur soi.
                    Il s’agit simplement d’avoir du respect de soi-même, du respect pour notre nation et de ses institutions... et si la marmite boue, quelle en est la raison ? le FN ? quand a-t-il été au pouvoir ? et a partir de quelle expérience pouvez vous juger de son action ?... et ne me dites pas que Orange, Vitrolles etc.... je pourrai vous répondre avec tous ceux qui un jour ou l’autre ont tenu des propos idiots, ne serait-ce que M Valls et ses « blancos » !

                    Quand au racisme... les français ne sont pas racistes, c’est une légende urbaine ressassée a chaque journaux télévisés, chaque une des journaux, chaque discours et chaque propos en ville. Vous avez voyagé peut-être, allez voir ailleurs ce que c’est que le racisme, vous comprendrez mieux.
                    Le FN au pouvoir ne changera pas les français, ils redonnera seulement un peu plus de cohésion et de cohérence aux citoyens et a l’action publique... et entrainera probablement plus de respect des autres pays envers nous, car ceux qui se respectent eux-mêmes sont respectés par les autres.

                  • GrandGuignol GrandGuignol 13 janvier 2016 17:13

                    @HELIOS
                    "
                    Si vous étiez un peu moins conditionné, si votre raison arrêtait de propager les poncifs, bref si vous étiez vous même, vous n’écririez pas la même chose.« 

                    Écoutez bien ce que je vous dit, il n’y aucune exagération dans mes propos au sujet d’un racisme diffus qui ne demande qu’a s’exprimer , ni de poncif auxquels je ne m’accroche jamais, même mon adhésion à l’UPR n’est pas pour moi un absolu et je suis parfois aussi en désaccord avec certaines prises de positions.

                    Pour en revenir au racisme, je ne dit pas que tous les gens du sud ou de France sont racistes, je mentirais, mes enfants ne subissent pas non plus un acharnement raciste, juste des réflexions mal placées parfois, mais bon nombre, bien conditionnés justement, eux sont de plus en plus nombreux à chercher un bouc émissaire, rien qu’à mon boulot faut voir le nombre qui vote FN pour des raisons de »racisme« , gavés tout les jours par des médias alarmistes qui favorisent cet état d’esprit et qui ne comprennent rien en politique, économie ou géopolitique, là c’en est trop pour eux, ils préfèrent s’évader dans le superficiel, et la réflexion fait souvent défaut.

                     »...et si la marmite boue, quelle en est la raison ? le FN ?« 
                    Pas que , nos élites , les médias, aussi qui focalisent leurs caméras non stop sur un foulard ( alors que depuis des siècles on vit ensemble foulard ou pas et d’un coup c ’est indécent, une honte, un mépris des femmes etc...lol)ont aussi leurs part de responsabilité à jouer aux pompiers pyromanes.
                    Cette division des français est entretenue par le système et le FN en fait partie
                    je ne m’étalerai pas sur la géopolitique ou le FN rentre pile dans le cadre pour parachever l’ »œuvre« en cours de construction sur le choc des civilisations..

                     »Le FN au pouvoir ne changera pas les français, ils redonnera seulement un peu plus de cohésion et de cohérence aux citoyens et a l’action publique.et entrainera probablement plus de respect des autres pays envers nous, car ceux qui se respectent eux-mêmes sont respectés par les autres."

                    Pas besoin de donner plus d’emplois ou d’allocations aux Français de souche par apport aux français issus de l’immigration ( discours de la lepen, je vous trouve le lien si vous voulez) pour avoir du respect ou l’inculquer, ni même pour plus de cohésion, mais au contraire cela ne peut qu’amplifier les antagonismes.

                    Le respect reviendra quand la France aura du respect pour elle même et sortira de ce bourbier infâme de l’UE.

                    Allez bonne soirée.


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 13 janvier 2016 21:04

                    @GrandGuignol
                    Sinon, pourquoi Nicola Bay, candidat FN de Normandie a appelé les électeurs UPR à voter FN au 2e tour ? ?


                  • GrandGuignol GrandGuignol 13 janvier 2016 21:23

                    @Fifi Brind_acier

                    Justement parce que l’UPR ne fait pas le jeu de l’UMPS et qu’il comptait sur l’aspect patriote des électeurs de l’UPR, et aussi pour amalgamer l ’UPR dans l’esprit des électeurs français au FN, alors que celui ci est aux antipodes des revendications du FN.

                    Mais heureusement aucun ou si peu à l’UPR n’a suivi cet appel ridicule.


                  • Roosevelt_vs_Keynes 11 janvier 2016 14:32

                    Pour rappel, Jacques Cheminade est la bête noire du système


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 janvier 2016 09:58

                      @Roosevelt_vs_Keynes
                      Aussi, mais c’est dommage que la priorité de Cheminade ne soit pas la sortie de l’ UE, de l’euro & de l’ OTAN. Chouard aussi est pour la sortie de l’ UE, mais ce n’est pas sa priorité.
                      Le PRCF aussi, mais sa priorité est de construire un nouveau PCF, pas de sortir de l’ UE.
                      Il n’y a que l’ UPR pour qui c’est la priorité des priorités !


                    • Clofab Clofab 11 janvier 2016 15:05

                      Cette insistance à montrer du doigt le Front National me parait suspecte ! N’est-il pas question de se débarrasser de l’UMPS et de tous ces imposteurs, qui ont entrainé la France dans cet état ?

                      A longueur d’article, les auteurs dénoncent la trahison de nos élus depuis 40 ans, la soumission de toute cette racaille au système.

                      Si le Front National était, comme vous l’affirmez, complice de l’UMPS, pourquoi est-il sous la vindicte de tous les politico-médias ?

                      Les sympathisants du FN sont perpétuellement insultés, traités de fachos, d’irresponsables, de bas du front, et seraient même responsables de la situation actuelle. Un ministre se permet même d’agiter la peur d’une guerre civile. La réalité est que ces imposteurs ont peur de perdre leur gâteau, de ne plus continuer à poser leurs culs dans les dorures de la république. Le système politique Français est mafieux depuis bien longtemps, le Front National, avec ses 30%, est la seule alternance possible. Tout le reste n’est que balivernes et hypocrisie. Si les Français sont contents de la situation, qu’ils continuent à voter pour ces marionnettes de gauche comme de droite. Le front républicain n’est qu’une invention de ces imposteurs. Seul le Front National, et DLF sont soucieux de notre république, de notre Patrie. 


                      • Legestr glaz Ar zen 11 janvier 2016 15:19

                        @Clofab

                        Il y a un passage de l’article qui vous avez du manquer ! Je vous invite à lire le programme de gouvernement du FN, en ligne sur leur site. Vous ne pourriez pas écrire ce que vous écrivez si vous aviez lu ce programme. Comment osez vous avoir une opinion sur le FN sans avoir lu son programme ? Vous viendrait-il à l’esprit de donner votre avis sur un film que vous n’avez pas vu ? Donc, je vous lis et je m’aperçois que ce que vous savez du programme du FN ne correspond absolument pas à ce qui est écrit dans son programme de gouvernement pour la France. Si vous êtes supporter de ce parti, et je ne vous le reproche pas, croyez moi, il vous appartient quand même de lire son programme de gouvernement. Si vous ne le faîtes pas, vous risquez d’avoir de cruelles désillusions. Commencez donc par le début : lisez le programme du FN ! Ouvrez grand vos yeux et bonne lecture !


                      • Clofab Clofab 11 janvier 2016 15:35

                        @Ar zen
                        J’invite justement tout le monde à le lire. Arrêtez de crier au loup.


                      • Legestr glaz Ar zen 11 janvier 2016 16:19

                        @Clofab

                        Je ne crie surtout pas au loup. J’ai lu, tranquillement, le programme du FN. A pas moins de 10 reprises, il est question de « renégocier » les traités avec « les partenaires européens ». Le programme de gouvernement du FN ne tient que sur « la réussite » de la négociation, sur rien d’autre. Puisqu’il faut l’unanimité des 28 pays pour modifier un article d’un traité pourquoi voulez vous que les autres 27 chefs d’Etats et de gouvernements aillent dans le sens de MLP ? Pourquoi accepteraient-ils de modifier un article, voire des articles, des traités et aller à l’encontre de leurs propres intérêts puisque les autres pays ne sont pas de la même couleur politique que MLP, et loin s’en faut pour certains ? La « renégociation » c’est l’échec assuré à 100%. Regardez le programme de gouvernement de Tsipras qui voulait « renégocier » et « renverser » la table. Alors, résultat ? Rester dans l’UE c’est appliquer les traités TUE et TFUE, qu’on le veuille ou non. Ceux qui parlent d’une « autre Europe » et de « Renégociation des traités » vous prennent pour un imbécile. C’est le nez au milieu de la figure. Par ailleurs, le FN ne dit pas un mot sur la sortie de l’Otan. Et pourtant, l’article 42 du TUE fait que la politique étrangère de l’UE doit suivre celle de l’Otan et, par conséquent, de son commandement en chef, les USA. Il n’y a donc plus de politique étrangère en UE hormis celle souhaitée par les USA.


                      • Iren-Nao 12 janvier 2016 08:22

                        @Ar zen
                        Puisque vous radotez laissez moi me joindre a vous pour répéter que des gouvernants dignes de ce nom au nom de la France pourrait tout simplement envoyer chie Bruxelles et ses lobbies et l’armée de clown OTANesques et que personne n’y pourrait rien du tout et la bouclerait, ça nous ferait plutôt de nouveaux amis comme la Russie qui est en Europe aussi.
                        Iren-Nao


                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 janvier 2016 10:03

                        @Iren-Nao
                        Ar zen ne radote pas, il explique que ce que disent les médias, ce que disent les dirigeants du FN ne se retrouve pas dans les documents officiels du FN !

                        Les documents officiels d’un Parti politique, c’est le programme et les professions de foi, qui sont conservées aux Archives nationales, comme preuve des engagements des Partis politiques.


                        L’ UPR depuis plus d’1 an, promet une caisse de champagne à celui qui trouvera dans un document officiel du FN la phrase : « Sortie de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN, par l’article 50, unilatéralement et définitivement » . Personne n’a trouvé !

                      • Legestr glaz Ar zen 12 janvier 2016 11:35

                        @Iren-Nao

                        Ce que vous dîtes c’est de la théorie, un exutoire, un discours du café du commerce. Il vous faut prendre en compte la réalité. Quelle est-elle ? Voici l’article 5 de notre constitution.

                        "ARTICLE 5.

                        Le Président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l’État.

                        Il est le garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire et du respect des traités."

                        Vous voyez donc le rôle du président de la République. Ce président peut bien envoyer chier Bruxelles, ses lobbies et l’Otan mais que restera t-il de la confiance accordée à la France. Si, quand elle le chante, elle décide de ne pas suivre ses engagements internationaux ? Sa crédibilité sera perdu à tout jamais pour les autres pays. Et puis, ce que vous proposez, cela à un nom : un putch ou un coup d’Etat. Si le président de la République ne respecte pas la constitution cela s’appelle un putch ou un coup d’Etat. Assez radoté pour le moment.


                      • Iren-Nao 13 janvier 2016 01:28

                        @Ar zen
                        Puisque nous sommes au café du commerce, on devrait commencer par s’en jeter un.
                        Garant de la constitution le président ? Ce serait bien.
                        Les traites, ce n’est jamais éternel et toujours renégociable, voire denoncable.
                        Nous perdrions je l’espère la confiance de ceux qui ne nous veulent aucun bien, et a l’heure ou nous sirotons un petit blanc au café du commerce, je regrette de vous dire que la réputation de la France n’est pas au mieux Hélas.
                        Mais rien n’est éternel.
                        Iren-Nao


                      • HELIOS HELIOS 13 janvier 2016 13:02

                        @Ar zen et @Fifi... aussi :


                        Nous avons au moins un cas récent de modification de (re)négociation où l’unanimité théorique était requise. C’est le pacte de stabilité et de croissance !

                        Un nouveau traité budgétaire dit TSCG a été défini, presque tous les pays l’ont ratifié et dans sa genèse l’Allemagne « toute seule » l’a fait modifier pour satisfaire la « règle d’or ». Vous vous souvenez ???

                        Alors, intangibilité des traités... pfff c’est quand un ne veut rien faire qu’on s’appuie dessus !

                      • GrandGuignol GrandGuignol 13 janvier 2016 15:35

                        @HELIOS
                        "Nous avons au moins un cas récent de modification de (re)négociation où l’unanimité théorique était requise. C’est le pacte de stabilité et de croissance !"

                        Et vous parlez d’une croissance, celle des inégalités surement, oui ceux qui gouvernent nos nation sont pour une large partie contre leur propres peuples.

                        Quant à la stabilité, encore une fois oui, pour la stabilité du maintien de leurs acquis et privilèges..

                        A la lecture des traités européens de l’UE et des orientations de celle ci , ce sont les dirigeants de nos états qui ont approuvés et dans l’intérêt des peuples ? Faut être un peu naïf pour le croire.

                        Là où la renégociation des traités est impossible c’est sur les aspects économiques ou politiques qui remettraient tout le fonctionnement de cette UE en question....voir Syriza et encore celui ci voulait rester dans l’UE....comme le FN.


                      • Legestr glaz Ar zen 11 janvier 2016 15:37

                        Merci Thierry Saladin. J’attends vivement les autres parties, pour commenter, si besoin s’en fait sentir.


                        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 11 janvier 2016 16:26

                          Une vraie campagne autour des valeurs de la France avec un seul slogan qui les résume : 


                          «  »POUR UNE FRANCE AUTHENTIQUE, PLUTÔT QU’UNE FRANCE HYPOCRITE«  » !

                          Vous voulez vous libérer... Ni, Ni !

                          Alors Ni jupes, Ni jupettes, Ni gandouras.

                          Ni le « Petit », Ni le « Joufflu » !

                          Ni Sarkozy, ni Hollande  ! 

                          Ni la « Droite »Ni la « Gauche » !

                          Ni les remplaçants de Sarkozy à « Droite », Ni les concurrents de Hollande à « Gauche » ! 

                          La « Gauche » et la « Droite » sont les les deux extrêmes qui ont ruiné la France et les Français, même si vous me dites le contraire, je sais que vous le faites par orgueil ; l’orgueil étant la plus grande maladie humaine et moi étant le plus magnanime, je vous comprends et pardonne votre tare !

                          Retrouvez-vous au « Centre », au centre de vos préoccupations, au centre de l’intérêt vraiment national, au centre qui vous montre l’âme de votre pays. Refusez l’hypocrisie et soyez authentiques ! Le Front Nationaln’est pas « l’extrémisme » , il ne prône pas la »fermeture de pays« comme le préconisent l’idiotie Gauche-Droite et les merdias puants, le Front National est le centre de la France, il n’est ni faussement socialiste, ni sauvagement libéral ! 

                          Gardez vos réactions et surtout mâcher et ruminez mon commentaire aussi longtemps qu’il vous donne envie de réfléchir ! »"

                          • leypanou 11 janvier 2016 18:08

                            @Mohammed MADJOUR
                            Lisez le livre écrit par la personne -je ne me rappelle pas de son nom- qui a essayé tous les partis politiques -PS, UMP, FN, etc, etc au lieu d’affirmer des platitudes.

                            Comme vous ne savez pas tout -comme moi-, cette lecture vous en apprendra.


                          • GrandGuignol GrandGuignol 11 janvier 2016 22:38

                            @Mohammed MADJOUR

                            « Refusez l’hypocrisie et soyez authentiques ! »

                            Hypocrisie quand tu nous tiens ?

                            Le FN aux abonnés absents sur le Tafta


                          • toubab 13 janvier 2016 13:28

                            @Mohammed MADJOUR
                            ruminez mon commentaire (sic)

                             Après avoir ruminé on en fait une belle bouse ! et on regarde passer les trains.

                            Nous on mord dans la vie comme d’une belle pomme .

                             Le Front de gauche, la VIème République : combat contre le FN-PS et pour le dépassement historique de cet ancien régime dont vous êtes un vulgaire palefrenier.

                             


                          • GrandGuignol GrandGuignol 13 janvier 2016 14:05

                            @toubab

                            Lol : la VIème République et dans le contexte des traités européens bien sur, cette VIème République comment va t’ elle pouvoir s’exprimer vu que les ordres viennent de l’UE qui impose ses orientations et directives politiques et économiques...Je suis toute ouïe. smiley


                          • Clofab Clofab 11 janvier 2016 17:53

                            @ar zen

                            Page 3 : Positions 
                            - Recentrer notre stratégie et assurer notre indépendance. Il faut que la France soit en mesure de défendrepar elle-même ses intérêts et de garantir sa sécurité. Pour cela, il faut dénoncer la participationde la France au commandement intégré de l’OTAN.
                            - Revenir à un effort de défense suffisant en parvenant progressivement sur cinq ans à 2% du PIB nécessaireà la pérennité des programmes, à la modernisation des matériels et au maintien des effectifs.
                            - Réaffirmer et préciser notre concept de dissuasion nucléaire, laquelle demeure le fondement de notrestratégie de défense, la garantie ultime de la sécurité et de l’indépendance nationale.
                            - Assurer en priorité la protection du territoire national et la sécurité des Français. A ce titre, les forces assurant le contrôle de nos espaces maritimes et aériens, et celles assurant la sécurité intérieure doivent bénéficier de moyens en hommes et en équipement à la hauteur de leur rôle.
                            - Organiser une Garde Nationale de 50.000 réservistes hommes et femmes, sur l’ensemble du territoire(Outre-Mer compris) et mobilisable dans un bref délai.

                            Petit voyou !


                            • Legestr glaz Ar zen 11 janvier 2016 22:29

                              @Clofab

                              Vous venez d’apporter la preuve formelle, en reprenant le programme du FN, que ce parti ne veut pas sortir de l’Otan. Quitter le commandement intégré ce n’est pas quitter l’Otan. La France restera bel et bien dans l’Otan. En tous les cas, j’apprécie à sa juste mesure le fait que vous ayez pris le temps de vérifier par vous même. Maintenant vous savez que le FN souhaite sortir du commandement intégré tout en restant dans l’Otan. Pour mémoire, je vous rappelle que la France a quitté le commandement intégré de l’Otan en 1966, à la demande de Charles De Gaulle. En 2009 la France a réintégré le commandement intégré par volonté de Nicolas Sarkosy. Le programme du FN équivaut à revenir à la situation d’avant 2009. La France reste dans l’Otan. Moi j’aime beaucoup les gens qui vérifient par eux même. Merci de l’avoir fait.


                            • Clofab Clofab 11 janvier 2016 18:03

                              L’Etat fort est d’abord un Etat libre

                              l La hiérarchie des normes qui prévalait avant les dérives jurisprudentielles sera réaffirmée. La Constitution, plus largement le bloc de constitutionnalité, est la norme suprême, à laquelle doit se conformer l’intégralité du droit français et conserve sa supériorité sur les Traités internationaux.

                              l La loi française retrouvera sa supériorité sur le droit européen dérivé (directive, règlement, etc.). Ces

                              éléments feront l’objet d’une discussion avec nos partenaires européens dans le cadre de la renégociation nécessaire des Traités européens. La France se tiendra à sa doctrine en cas d’échec des négociations.

                              l Le ministère des Souverainetés sera chargé de coordonner sur un plan technique la renégociation des Traités et la restauration de notre souveraineté nationale dans l’ensemble des domaines où elle a disparu.

                              L’Etat fort qui défend et fait respecter les valeurs républicaines

                              l Application ferme sur l’ensemble du territoire national de la loi de 1905 de défense de la laïcité. Cette

                              loi ne doit pas être modifiée.

                              l Mise en place d’un ministère de l’Intérieur, de l’Immigration et de la Laïcité

                              l Rétablissement du principe d’égalité et de méritocratie : bannissement des pratiques de discrimination positive dans tous les secteurs de la société (école, université, entreprise, administration).

                              l Tous les bâtiments publics de France, qu’il s’agisse des administrations centrales ou locales, devront en permanence porter le drapeau français. Le drapeau de l’Union européenne ne sera plus autorisé..


                              • Legestr glaz Ar zen 11 janvier 2016 23:04

                                @Clofab

                                Lorsque vous prenez le texte du programme vous pouvez l’analyser.

                                1°) la constitution est toujours la norme suprême. C’est une hérésie de dire le contraire. Elle conserve aujourd’hui encore sa primauté sur les traités. C’est une évidence. Ce sont des engagements vides de sens, puisque cela est le cas, même aujourd’hui. Mais cette norme suprême, actuellement, peut être modifiée, à la demande, par la procédure dite « du congrès ». Le programme du FN ne parle pas de supprimer la procédure du congrés. C’est ça qu’il aurait fallu mettre en place. Premier point.

                                2°) Pour que la loi française retrouve sa supériorité sur le droit européen il faut supprimer l’article 55 de la constitution. Le FN n’en parle pas. Deuxième point.

                                3°) Le titre premier de la constitution c’est : « De la souveraineté ». Pourquoi un ministère de la souveraineté, alors que le principe de souveraineté est contenu dans ce qu’il y a de plus fort à savoir la constitution ? Cela n’a pas de sens. Troisème point.

                                4°) La « renégociation » équivaut à l’écriteau du barbier : « demain on rase gratis ». Les clients reviennent tous les jours et découvrent toujours le même écriteau. C’est toujours pour demain ! A 28, aucune renégociation n’est possible. Alors je me pose la question de savoir pourquoi le FN ne veut pas sortir unilatéralement de l’UE. Pour la « renégociation » la messe est dite. Alors, tout le programme tombe à l’eau. « La France se tiendra à sa doctrine en cas d’échec des négociations ». Puisque c’est l’échec assuré, moi j’aimerais beaucoup savoir quelle est la « doctrine » de la France. C’est une phrase totalement vide de sens, sans le début d’une explication. Qu’est-ce que cela veut dire ? C’est totalement sibyllin. Quatrième point.


                              • Iren-Nao 12 janvier 2016 08:32

                                @Clofab
                                C’est assez excellent
                                J’ajouterai cesser ces interventions foireuses en Syrie Iraq et pour le Mali, il faudrait qu’ils nous méritent.
                                Service national, très bien notre jeunesse abandonnée de ses géniteurs en a bien besoin. Ceux qui ne le font pas ne seraient pas éligible a la citoyenneté.
                                D’ailleurs, peut être faudrait il séparer la nationalité de la citoyenneté, je crois.
                                Iren-Nao


                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 janvier 2016 10:10

                                @Clofab
                                Vous confondez les propositions avec les moyens. Comment le FN peut-il mettre en place ce qu’il propose sans jamais sortir de l’ UE ? Il ne propose que de renégocier les Traités.


                                Ce qui veut dire que si l’ UE lui permettait de modifier quelques articles des traités (ce qui nécessiterait l’unanimité ds 28 pays, mais c’est une autre question), le FN trouverait normal de rester dans la construction européenne !

                                Là est toute la différence avec l’ UPR qui ne veut négocier que LA SORTIE DÉFINITIVE DE LA CONSTRUCTION EUROPÉENNE, et pas des articles des traités.
                                Vous comprenez ou pas la différence ?

                              • Fergus Fergus 11 janvier 2016 20:14

                                @ Thierry Saladin

                                Zoomer sur la minuscule Islande n’est absolument pas significatif. Sur aucun plan. Ce que fait - ou ne fait pas - ce pays n’est d’aucune réelle importance pour quiconque en Europe, pro ou anti-UE.

                                Avec une population comparable à celle de la ville de Nantes, toute comparaison de l’Islande avec les autres pays d’Europe n’a en effet pas plus de sens que de comparer, toutes proportions gardées, des villes comme Graulhet (Tarn), Plougastel-Daoulas (Finistère) ou Valentigney (Doubs), toutes les trois comptant environ 12 500 habitants, avec la ville de Paris et ses 2 350 000 habitants !!!

                                Aucun sens, vous dis-je ! smiley

                                Bonne soirée.


                                • Legestr glaz Ar zen 11 janvier 2016 22:42

                                  @Fergus

                                  Quelle démonstration souhaitez vous faire ? Le cas de l’Islande est un cas d’école. 1°) un parti politique, en plein désastre économique de l’île, propose dans son programme de gouvernement, de mettre en place une constitutante pour reviser la constitution. 2°) Ce parti remporte les élections. 3°) Il tient parole et une constituante est formée, la constitution est modifiée. 4°) L’islande refuse de poursuivre le programme d’adhésion à l’Union Européenne et lui tourne le dos résolument.

                                  Quelle importance que la population de l’Islande soit de la taille de celle Pleumeur-Bodou ? C’est le principe qui est important à analyser. Ne trouvez vous pas ?


                                • Fergus Fergus 11 janvier 2016 23:19

                                  Bonsoir, Ar zen

                                  Le principe, certes. Mais ne croyez-vous pas que ce qui peut être fait au niveau du Conseil municipal de Nantes, soit l’équivalent du gouvernement islandais, n’a rien à voir avec ce qui peut être fait au niveau d’un état de plusieurs millions, voire plusieurs dizaines de millions d’habitants ? Cela tombe sous le sens.

                                  Ce que je veux dire, c’est que si l’on peut se féliciter de voir des citoyens prendre de cette manière les choses en mains, c’est infiniment plus facile dans un pays aussi peu peuplé. C’est en cela que vendre l’exemple islandais comme facilement transposable ailleurs relève de l’illusion. J’ajoute à cela que le contexte islandais - un pays rude où les habitants sont plus facilement solidaires - est un élément de facilitation non négligeable.


                                • Legestr glaz Ar zen 12 janvier 2016 07:58

                                  @Fergus

                                  Ce qui tombe sous le sens c’est que dans ce pays existe la démocratie. Ce qui tombe sous le sens c’est que dans l’UE le pouvoir législatif et le pouvoir exécutif sont aux mêmes mains. Je vous rappelle que la Suisse, qui possède un processus décisionnel de démocratie directe, est plus grand que Nantes, que le Luxembourg, que Malte, que Chypre , que l’Irlande, que tous les pays baltes, que la Slovénie que la Croatie, que la Finlande, que le Danemark, que la Slovaquie, et j’en passe, soit plus peuplée que la moitié des pays de l’UE. Ce qui veut dire que cela est possible à une échelle supérieure à celle de l’Islande, pour ne pas abonder dans votre sens. Votre démonstration ne tient pas l’analyse. Je pense qu’il s’agit d’une question d’organisation et de volonté.


                                • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 11 janvier 2016 23:09

                                  Bonsoir à tous,

                                  Merci pour toutes vos contributions que j’ai lues attentivement.

                                  @ Fergus,

                                  Je vous concède que ma formulation n’est pas stricto sensu conforme à la réalité, ni du reste à ce que je voulais dire. Mea culpa.

                                  La Constitution se situe bien au sommet de la hiérarchie du droit français. Je vous en donne acte.

                                  J’aurais donc dû écrire : « En outre, les traités européens ont une telle force de loi qu’ils imposent régulièrement de réformer la Constitution. C’est pour cela que... »

                                  À titre d’exemple, l’article 88-1 créé le 25 juin 1992 en vue de la ratification du traité de Maastricht a été par la suite remaniée plusieurs fois.

                                  Lors de sa création, il est notamment précisé : (alinéa 6)

                                  Considérant que dans ses titres II, III et IV, le traité sur l’Union européenne porte modification d’engagements internationaux antérieurement souscrits par la France et introduits dans son ordre juridique en vertu de l’effet conjugué de lois qui en ont autorisé la ratification et de leur publication soit au Journal officiel de la République française soit au Journal officiel des Communautés européennes, conformément à l’article 3 du décret n° 53-192 du 14 mars 1953 modifié ;  »

                                  Cela veut donc dire que la Constitution de 1958 était parfaitement compatible avec les traités internationaux signés antérieurement à elle, et même avec les suivants et ce jusqu’en 1992, année où il a fallu tenir compte d’une nouvelle sorte de traités internationaux, les traités européens (traité de Maastricht et suivants), qui eux ont une force juridique telle qu’ils nécessitent à chaque fois une révision constitutionnelle.

                                  Bonne soirée.

                                  Thierry Saladin

                                  P.S. : vous comprendrez que j’ai comme souci premier la rédaction des deux autres parties de cet article, et qu’en conséquence je serai économe de mon temps pour répondre aux commentaires.  


                                  • toubab 12 janvier 2016 06:51

                                     En attendant l’Allemagne s’offre avec les Migrants le plus grand STO de son histoire !

                                     


                                    • toubab 12 janvier 2016 07:18

                                       En attendant N°1 : AMX 56 « Leclerc » (France)

                                      Coût : 10 millions de Dollars US

                                      Le char d’assaut AMX-56 « Leclerc » est un char d’assaut développé par le fabricant français GIAT Industries, qui remplace les anciens AMX-30. Le Leclerc, qui tient son nom du Maréchal Leclerc, célèbre commandant de la 2e DB pendant la Seconde Guerre mondiale, est en service dans l’armée française et celle des Émirats Arabes Unis. Le char Leclerc passe pour être le « premier char de quatrième génération du monde », dont le prix laisse le M1A2, le Leopard 2A5/A6 allemand et le Challenger 2 britannique loin derrière.



                                      • devphil30 devphil30 12 janvier 2016 09:50

                                        En résumé Marine Le Pen sera au deuxième tour , tant mieux.


                                        Mais pourquoi devrait elle perdre alors ? 

                                        Pourquoi les médias aux ordres des partis LR et PS présentent ils toujours le FN comme un parti non républicain ?

                                        Les LR et PS sont ils pour autant républicains , même en s’affublant le nom de républicains on ne peux s’empêcher de penser à Ripoublicains.

                                        Pourquoi ce deuxième tour devrait être sous le signe du front républicain contre un parti qui veux 
                                        aider la France à se relever de 40 ans de politique allant à l’encontre des intérêts de la France.

                                        Encore une fois , nous assistons aux manipulations politico médiatiques facilités par les intérêts des propriétaires des journaux.

                                        Aucune raison que le FN ne soit pas le vainqueur en 2017 , Poutine fait de grandes choses pour son pays.
                                        Marine Le Pen pourra rendre des valeurs à la France qui ont disparu depuis l’abdication, le renoncement et la corruption des politiciens actuels.

                                        C’est pas bien vu de dire certaine chose , ne rien faire ou trop attendre n’est pas la solution.

                                        Bien sûr vous allez critiquer mes propos en sortant de nombreux arguments contre le FN 
                                        Objectivement d’où viennent ces arguments ?
                                        Sur des faits ou de la manipulation des médias ? 



                                        Philippe

                                         
                                         

                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 janvier 2016 10:18

                                          @devphil30
                                          Le FN perdra, comme depuis 31 ans, parce que 85% des Français n’en veut pas à la tête de l’ Etat. Depuis 1984, le FN n’arrive jamais à dépasser les 15% des électeurs. Et cela malgré des heures et des heures dans les médias.


                                          Le PS et la Droite ont compris, il suffit de se retrouver au 2e tour face au FN, et le tour est joué.
                                          La classe politique se sert du FN comme épouvantail pour obliger les électeurs à aller voter au 2e tour « pour empêcher le FN de passer ». « Le FN ferait élire n’importe qui ! »

                                          Les Français ne supportent plus le PS ni la Droite, mais ils préfèrent encore ça, plutôt que le FN !
                                          Faut vous faire une raison, le FN n’arrivera jamais au pouvoir, les Français n’en veulent pas.

                                        • devphil30 devphil30 12 janvier 2016 10:30

                                          @Fifi Brind_acier


                                          Oui parce qu’une vaste campagne de dénigrement est mise en place.
                                          Ce qui pouvait être vrai en 2002 avec Jean Marie Le Pen ne le sera pas forcement en 2017.

                                          Les temps et les personnes ont changé , ce que disait le FN il y a plusieurs années prend forme aujourd’hui.

                                          Pour être bien clair , je préférerais une vraie politique pour la France , moi souhait n’est pas le FN absolument mais les mensonges et le renoncements des LR PS arrivent à un tel degré que je ne pense pas être le seul à envisager 2017 autrement que par ces 2 partis.

                                          Merci pour vos commentaires

                                          Philippe 

                                        • Legestr glaz Ar zen 12 janvier 2016 11:20

                                          @devphil30

                                          Si le FN apparaît dans tous les « grands » médias ce n’est certainement pas par pure philanthropie de la part de ceux-ci !

                                          Vous aurez noté que tous les médias de grande diffusion appartiennent à 10 milliardaires en France. Ceux-ci font la pluie et le beau temps sur les chaînes de télévision, à l’antenne de leurs radios et dans leurs journaux. Si le FN y paraît c’est que ces millairdaires y trouvent leur compte. Si du temps de parole est offert au FN, cela n’est pas sans raison. Le jour où ce parti en viendra à être dangereux pour ces « milliardaires », alors sa présence dans les médias regressera d’une manière drastique. La présence d’un parti politique dans les médias est donc sous contrôle de l’oligarchie qui nous dirige. Il faut bien comprendre cette situation. Ces grands patrons, ces milliardaires, ne votent pas FN. Leurs outils, leurs médias, soutenus par un effort financier très conséquent de l’Etat, ne voient que leurs intérêts. Assurer la promotion du FN, c’est s’assurer la neutralisation de 15% environ de l’électorat français. Après, le second tour peut se dérouler sans angoisse. Jamais, le FN ne passera le second tour. Le front républicain veille au grain !


                                        • devphil30 devphil30 12 janvier 2016 14:08

                                          @Ar zen


                                          Donc votons pour ceux qui ne sont pas adulés dans les journaux de presse .....
                                          Il est certain que je n’ai jamais vu d’article sur Melenchon dans l’express , le point.
                                          Par contre j’ai vu des articles sur des voyous de politiciens dans l’Humanité.

                                          Arrêtons de penser que le FN est issu d’une volonté de nuire à la droite , ce fût probablement le cas au début mais maintenant les choses sont changé en terme de programme politique et de volonté de diriger la France.

                                          Je suis d’accord avec votre avis sur le front républicain mais les parts des votes sont de plus en plus importantes , dans 2 régions aux régionales , il aurait fallu peu pour un passage au premier tour du FN.

                                          Le front républicain est toutefois une mascarade pour conserver des postes , si en 2017 nous avons droite et FN au second tour c’est la droite qui risque de passer car le PS fera le front républicain.

                                          Si nous avons PS et FN , la droite au vu des régionales devra se désister et cela sera très difficile avec un très mauvais bilan de Hollande , la possibilité du passage du FN est possible.

                                          Aujourd’hui , on ne sait plus qui fait quoi comme politique , la droite ferait presque dans le social et le PS fait dans la libéralisation et la sécurité.
                                          Donc pourquoi voter pour des personnes , car nous votons non plus pour des programmes mais des sauveurs et le sauveur peux aussi venir du FN.

                                          Le FN a présenté un programme pour 2012 qui remet la mondialisation dans un contexte moins libéral, une préférence à des produits Français , à une ré industrialisation etc ....

                                          Encore une fois , je dis que le discours pour une France qui retrouve des valeurs et une force me convient de même que Poutine a remonté le prestige de la Russie après les années Eltsine.

                                          Dans une monde globalisé et une Europe omniprésente , une personne forte , patriote etc ....peut contribuer à remonter un pays.

                                          Le discours de Marine Le Pen sur les banques de dépôt , sur la dette Française doit être écouté.

                                          Regardez le programme du FN pour 2012 sans préjugé, d’ici 2017 le parti peut changer de nom et terminé son transformation en parti en position de gouverner.

                                          Philippe 





                                        • Legestr glaz Ar zen 12 janvier 2016 15:01

                                          @devphil30

                                          Je pourrais être d’accord avec vous sur pas mal de choses. Le programme social par exemple est sans commune mesure avec ce que propose le PS. Mais, le programme du FN, s’inscrit dans le contexte de l’Union Européenne. Tout le programme repose sur la « renégociation » des traités. Croyez moi, je l’ai lu le programme du FN, et deux fois au lieu d’une. Je pense que s’il arrivait au FN de parvenir au pouvoir, il se retrouverait très exactement dans la situation où s’est retrouvée Syriza en Grèce. Aucun pays ne peut faire changer les traités puisque cette manoeuvre requiert l’unanimité des 28. Le FN se retrouverait gros jean comme devant. Les dirigeants du FN, qui ne sont pas des buses, le savent. C’est pour cette raison que je ne comprends pas pourquoi le FN ne présente pas un programme de gouvernement de la France s’appuyant sur une sortie de l’UE. Une fois au pouvoir, le FN, je fais référence ici à son programme, restera inféodé à l’UE. Cela est juste impossible. La constitution française a été modifiée dans le but d’effectuer les transferts de souveraineté vers l’UE. C’est la situation que nous vivons aujourd’hui. Un parti politique qui parle de « souveraineté de la France » ne peut pas en même temps imaginer rester dans l’UE. C’est antinomique. Lorsque j’analyse le programme du FN dans le cadre de l’UE j’en conclus que ce parti ne nous dit pas la vérité. Ce programme est impossible dans le cadre de l’UE tout simplement parce que les traités s’appliquent. Modifier les traités, pour faire une Europe des nations, par exemple, ne peut pas intéresser Tsipras et d’autres. Renégocier les traités, dans le sens souhaité par le FN, équivaudrait à les bouleverser de fond en comble. Il y a de très nombreux pays qui ne seront pas d’accord avec la manière dont le FN entend modifier les traités. Les 28 pays, vous l’aurez noté, n’ont pas du tout la même sensibilité politique. Ils n’ont donc pas les mêmes aspirations. Exit l’unanimité.


                                        • devphil30 devphil30 12 janvier 2016 18:42

                                          @Ar zen


                                          Peut être vous avez raison mais comment le savoir alors ? 

                                          Je suis d’accord avec vous que Syriza fût une grande déception pas forcement dû à Tsipras mais nous avons vu les limites d’une volonté de changement d’un peuple. 

                                          La Grèce n’a pas la même taille que la France alors je dis pourquoi ne pas voir ce que pourrais donner le FN 

                                          Voilà , ce n’est pas de la propagande , c’est juste un dernier espoir peut être mal placé mais on ne peux pas savoir 

                                          Philippe 

                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 janvier 2016 20:50

                                          @devphil30
                                          Vous vous dénigrez tous seuls ! Il suffit de lire les commentaires des militants du FN sur Agoravox, aucune analyse géopolitique, aucune proposition démocratique, juste des vomis racistes et xénophobes et une obsession anti immigré permanente.


                                          Alors qu’une grande partie des Français est d’origine diverse, ou a dans les familles, des gens viennent d’ailleurs... Les Français ne veulent pas de ça, ils ne veulent pas politiques qui divisent sans cesse la société.

                                        • rocla+ rocla+ 12 janvier 2016 20:53

                                          @Fifi Brin_acier


                                          Excusez-moi mais je ne suis pas d’ origine diverse .

                                        • foufouille foufouille 12 janvier 2016 23:29

                                          @Fifi Brind_acier
                                          99,6% des électeurs ne veulent pas de ton parti, donc tu es raciste.
                                          CQFD
                                           smiley


                                        • GrandGuignol GrandGuignol 13 janvier 2016 00:09

                                          foufouille

                                          95% des français ne connaissent pas l’UPR ou ont simplement vu les affiches aux élections régionales...

                                          Sur les 5% des français qui connaissent l’UPR 10260 sont adhérents et 180 000 ont votés aux régionales pour ce parti.

                                          Quand sera t’ il quand 99,6% des français connaîtront l’UPR ?

                                          Si pour vous la préférence nationale ( Français contre étrangers) n’est pas une sorte de racisme, pour moi si, et cette préférence nationale pourrait très vite dégénérer, surtout en ces temps de migrations intenses et d’attentats.


                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 13 janvier 2016 08:54

                                          @foufouille
                                          99% des Français ne connaissent pas l’ UPR. Vous ne vous demandez pas pourquoi le FN dispose de 12 heures par mois dans les médias et l’ UPR de 0 heure, 0 minute, 0 seconde ?


                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 13 janvier 2016 08:58

                                          @devphil30
                                          La souveraineté n’a rien à voir avec la taille d’un pays. C’est le droit de pouvoir mener des politiques nationales dans l’ intérêt des citoyens. La Suisse, l’ Islande ou Singapour se débrouillent très bien, alors que ce sont de petits pays.


                                        • foufouille foufouille 13 janvier 2016 11:12

                                          @Fifi Brind_acier
                                          les électeurs et non les français, les électeurs veautant connaissent ton parti qui se présente aux élections.


                                        • GrandGuignol GrandGuignol 13 janvier 2016 13:05

                                          @foufouille

                                          le saviez vous ?
                                          De nombreux adhérents de l’UPR n’ont jamais été adhérents d’un parti politique, la plupart de ces adhérents étaient même apolitiques.

                                          Donc on parle bien des français et pas que des électeurs enregistrés.


                                        • Wakizashi Wakizashi 12 janvier 2016 11:56

                                          Je fais mienne cette citation de George Orwell (à la différence près que j’aurais conclu avec le mot « coupable », et non pas « complice ») :

                                          « Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime ! Il est complice. »

                                          Personnellement je ne vote pas, parce que le système des élections n’est pas démocratique (Cf Aristote, Rousseau, Montesquieu, Castoriadis, Chouard etc.). Tout le monde sait bien que les hommes politiques sont obsédés par leur élection ou leur réélection, et que donc, le bien commun (et celui du pays) est tout à fait secondaire à leurs yeux, sans parler de leur dépendance vis-à-vis des puissances financières. Ainsi va la vie dans un système représentatif.

                                          On voit bien qu’en France, l’élection présidentielle revient à espérer la venue du Messie, le fameux « homme providentiel » qui sauvera le pays des affres dans lesquelles il est plongé. Et il est vrai que l’arrivée au pouvoir d’un homme (ou d’une femme) extrêmement sage et incorruptible, tel un Gandhi Français, serait certainement une solution.

                                          Malheureusement, la proportion de telles personnes dans le paysage politique Français est égale à zéro, et de toute façon les sages n’aspirent pas au pouvoir temporel.

                                          Cela dit, même si l’on élimine la probabilité qu’un Messie soit élu Président de la République Française, et même si personnellement je n’adhère pas au système des élections, il n’en reste pas moins qu’un certain nombre de petits candidats auraient sans doute une action bien plus positive (ou à minima bien moins nuisible) pour l’intérêt général que les représentants des trois partis qui phagocytent la vie politique française. Je pense à des gens comme François Asselineau (bien que je n’apprécie pas le personnage), Jacques Cheminade, ou encore le Général Didier Tauzin : tant qu’à se comporter comme un troupeau de moutons, autant choisir un bon maître.

                                          En effet, combien de fois n’ai-je pas entendu l’exclamation suivante : « Mais tu n’as pas le droit de te plaindre, tu n’as pas voté ! ». Elle est bien bonne celle-là ! Ce n’est pas moi qui ai élu les affreux qui nous gouvernent depuis 40 ans. Ce sont au contraire ceux qui votent depuis des décennies pour « des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres » qui devraient raser les murs. Combien de bonnes âmes de gauche ai-je vu pleurer sur leur sort depuis 2012 en constatant que Couille Molle faisait pire que Sarkozy ?

                                          Je crois beaucoup à la notion de « Conscience collective », et pour le moment, force est de constater que la Conscience collective française avoisine 8 ans d’âge mental. Et je ne me fais malheureusement aucune illusion pour la prochaine élection présidentielle : la même conscience collective reproduira la même faute cardinale en 2017.

                                          Pourtant, personne ne nous met un pistolet sur la tempe dans l’isoloir pour glisser un bulletin PS, UMP ou FN que je sache ? Alors pourquoi nous comportons-nous collectivement de façon aussi bête ?

                                          La réponse est d’un ordre qui nous dépasse à mon humble avis, mais en attendant une chose est sûre : ce sont les Français qui élisent les affreux qui nous dirigent ; ils n’ont donc que ce qu’ils méritent.

                                          « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. »
                                          Bossuet


                                          • Legestr glaz Ar zen 12 janvier 2016 13:36

                                            @Wakizashi

                                            Comment voulez vous qu’une personne qui aspire à diriger un pays n’ait pas un égo sur-dimensionné ? Même s’il est honnête, mais si son projet ne concerne que l’intérêt de la France et de ses habitants, il faut quand même avoir un ego très puissant pour envisager une telle possibilité. Il nous appartient donc de choisir le moins mauvais. Celui qui donnera le plus de garanties au peuple. Celui qui raffermira la constitution au lieu de la défaire à coups de procédures du congrès. Celui qui installera la puissance du peuple dans la constitution. Je partage une grande partie de votre analyse. Ce que je vois, en rapport avec le manque de conscience politique, c’est le manque d’implication des médias, et pour cause. Ils appartiennent tous à des milliardaires. Le 4ème pouvoir n’a jamais aussi bien porté son nom. Il apparaît nécessaire de mettre sur pieds des « médias de grande diffusion » aussi indépendants que possible. Aujourd’hui ils sont tous aux mains de l’oligarchie. Voilà pourquoi le peuple se détourne de la politique. Nous sommes très loin de la conscience collective de l’époque du front populaire. Plus aucun débat ne fait allusion aux intérêts du peuple, à l’intérêt collectif. Ecoutez les hommes et les femmes politiques aujourd’hui. Ils/elles n’évoquent jamais l’intérêt du peuple. C’est simplement consternant. Les partis politiques ne disent jamais pourquoi telle ou telle mesure irait dans le sens du peuple et de son bien être. Voilà résumée toute l’affaire. Et oui, ils/elles pensent à leur ré-élection. Alors, il suffirait d’interdire une ré-élection pour éviter de « professionnaliser » le mandat politique. Ceci est aussi une piste à suivre.

                                            Comme l’a souligné Thierry Saladin ne pas voter ne peut pas être une solution puisqu’aucun quorum n’est nécessaire à la validation d’une élection. Effectivement, en France, un candidat pourrait très bien être élu par 112 voix contre 13 à l’autre. Nous pouvons bien rester chez nous, puisque l’offre politique ne nous plait pas. Pour les candidats c’est différents. Il y en a bien un qui sera élu. En réalité, si un changement doit intervenir, il concernera le premier tour des élections présidentielles. Tout ce joue au premier tour. Mais le peuple français est grégaire. Il suivra le joueur de flûte de Hammelin,diffusé sur les « grandes chaînes » et les « grandes radios » et les « bons journaux » , puisque les sondages lui auront indiqué le candidat le plus à même de sauver la France. La manipulation de l’opinion, cela se travaille et cela se paie. Nos oligarques, possesseurs de journaux déficitaires, l’ont bien compris.


                                          • devphil30 devphil30 12 janvier 2016 14:20

                                            @Wakizashi


                                            Je ne suis pas d’accord avec votre vision de ne pas voter.

                                            Sans attendre un messie , l’histoire a montré que des hommes ou femmes peuvent donner un regain d’espoir et des solutions à un pays.

                                            En France , De Gaulle a permis de profonde modifications démocratiques et sociales mises en danger aujourd’hui par des politiciens corrompus.

                                            Dans des pays d’Amérique du Sud des élections ont porté au pouvoir des personnages avec l’envie de redresser leur pays , d’aider les plus pauvres , les non instruits.

                                            Sans me diriger vers ce que l’on nomme aujourd’hui le complotisme si votre pensée ne va pas dans la pensée unique à tendance libérale US , l’avènement de dirigeants dérangeant pour le capitalisme mondiale a vu apparaitre des nombreux accidents d’avions , de santé et des soulèvements , révolution de couleurs dans ces pays ( Amérique du Sud notamment ).

                                            Je continue de voter même si le bulletin est blanc.

                                            Les femmes votent en France depuis 1945 , elles disposent d’un compte bancaire individuel sans l’accord de leur mari depuis les années 60 environ.

                                            L’élection du président de la république se fait au suffrage universel depuis la cinquième république en 1958.

                                            N’oublions pas que ces acquis ont couté en temps , en combats , en misère.

                                            Aujourd’hui nous sommes en état d’urgence pendant 3 mois et après ? 

                                            Les libertés sont fragiles , le terrorisme a remplacé le communisme en terme d’ennemi.

                                            Tout dirigeant a besoin d’un ennemi à combattre pour asseoir son pouvoir et faire taire les populations face à un danger commun !

                                            Ne pas voter c’est ne pas s’exprimer , même blanc c’est une forme d’expression.

                                            Ne pas voter c’est donner la possibilité à ces corrompus de passer outre l’avis du peuple.

                                            Ne pas voter c’est risque de retourner vers une monarchie , une dictature , une république d’élite avec les grands électeurs qui désigneront en comité restreint celui qui doit être le chef. 

                                            Philippe 

                                              


                                             

                                          • Wakizashi Wakizashi 12 janvier 2016 15:48

                                            @devphil30

                                            Bonjour,

                                            A mes yeux, nous sommes déjà dans une monarchie-dictature douce-aristocratie-oligarchie-ploutocratie-monde à la Big Brother (terme au choix). Rien ne sert d’agiter un chiffon rouge : il suffit de relire les grands classiques (le débat Platon Aristote, par exemple, ou bien le débat Voltaire Rousseau, ou encore les écrits de Montesquieu ou de Castoriadis) pour savoir que les élections ne sont pas démocratiques. Je rejette le système des élections parce que je suis démocrate, c’est tout.

                                            Voter, c’est déléguer son pouvoir, c’est se désigner des maîtres. D’ailleurs, il n’y a rien de plus comique que les dirigeants politiques qui se prétendent au service du peuple et/ou de la nation, alors qu’ils sont exactement le contraire. Que celui qui est assez naïf pour croire que Couille Molle est à notre service lève la main.

                                            D’autre part, cela fait plus de 200 ans que l’on expérimente le système des élections, et on a vu le résultat : une mainmise de plus en plus prégnante du pouvoir financier sur le pouvoir politique. Finalement tout le monde réclame du changement, mais dès qu’un changement radical est proposé, tout le monde revendique le système actuel. Si vous tenez tant que cela au système des élections, soyez heureux : vous l’avez !

                                            Cette défense des élection revient à espérer l’arrivée d’un sauveur, d’un Messie. Malheureusement, je ne crois pas au Messie. Chacun son truc...


                                          • Wakizashi Wakizashi 12 janvier 2016 15:54

                                            @Ar zen

                                            "Comme l’a souligné Thierry Saladin ne pas voter ne peut pas être une solution puisqu’aucun quorum n’est nécessaire à la validation d’une élection. Effectivement, en France, un candidat pourrait très bien être élu par 112 voix contre 13 à l’autre."

                                            Il pourrait effectivement être élu, mais il ne pourrait pas gouverner. Avec 99% d’abstention, le pays se retrouverait dans une crise institutionnelle inédite, et le pouvoir se retrouverait donc vacant. Ce serait une véritable révolution (une révolution douce, sans armes, ni aine, ni violence comme disait l’autre).


                                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 12 janvier 2016 20:52

                                            @Wakizashi
                                            Ne pas voter, c’est voter pour celui qui arrive en tête.


                                          • Wakizashi Wakizashi 13 janvier 2016 10:02

                                            @Fifi Brind_acier

                                            « Ne pas voter, c’est voter », il faudra la mettre au bêtisier celle-là...


                                            Non. Ne pas voter, c’est s’abstenir, point. Il est parfaitement inutile et dérisoire de vouloir faire porter la responsabilité des décisions calamiteuses de nos hommes politiques à ceux qui précisément n’ont pas participé à les porter au pouvoir.

                                            Que vous soyez d’accord ou non, l’abstention est un acte politique fort qui signifie le rejet pur et simple du système actuel. Je ne vois pas pourquoi je participerais à un système dont je rejette les règles et les valeurs.


                                          • toubab 13 janvier 2016 13:34

                                            @Wakizashi
                                             Dire que l’on ne fait pas de Philosophie c’est déjà en faire.


                                          • Wakizashi Wakizashi 13 janvier 2016 13:55

                                            @toubab

                                            Tout à fait, et ne pas manger, c’est manger ; ne pas dormir, c’est dormir ; etc. etc.


                                          • toubab 13 janvier 2016 14:09

                                            @Wakizashi
                                             ne vous faites pas inculte pour les besoins de la cause, la maxime est apprise en Terminale et votre sophisme ne fait pas même illusion.

                                             Ne pas voter c’est donner raison aux Césars , inutile donc de se plaindre de finir aux arènes.



                                          • Wakizashi Wakizashi 13 janvier 2016 14:35

                                            @toubab

                                            Vos croyances et vos extrapolations n’engagent que vous. Les mots ont (encore) un sens, et la logique la plus élémentaire enseigne que a n’est pas égal à non-a. Vous faites un non-sens en assimilant un élément à son complément logique (c’est-à-dire précisément à ce qu’il n’est pas), et ce faisant, vous reprenez bêtement la propagande moralisatrice diffusée par l’ensemble des médias institués : « ne pas voter, c’est pas bien ».

                                            La réalité, simple et factuelle, c’est que ceux qui donnent raison aux dirigeants, ce sont ceux qui les élisent.


                                          • toubab 13 janvier 2016 15:20

                                            @Wakizashi
                                             c’est que ceux qui donnent raison aux dirigeants, ce sont ceux qui les élisent.(sic)

                                             ..... et ceux qui se taisent , la« Majorité silencieuse ». Ainsi donc que le FN entrebâille la porte du pouvoir ne vous mobilise pas ? Voter est une conquête de la démocratie , vous préférez le coup d’état d’une Junte militaire ?

                                             Je répète que dire que l’on a pas d’opinion c’est déjà avoir celle de le dire, donc........

                                             S’abstenir est un acte politique qui dans le contexte actuel est liberticide


                                          • Wakizashi Wakizashi 13 janvier 2016 18:07

                                            @toubab

                                            « Ainsi donc que le FN entrebâille la porte du pouvoir ne vous mobilise pas ? »
                                            Franchement, dans la mesure où à mes yeux l’extrême droite est déjà au pouvoir depuis un bon moment, ça m’en touche une sans faire bouger l’autre... Que la peste remplace le choléra, ça change quoi ?

                                            « Voter est une conquête de la démocratie »
                                            Non, c’est une conquête des Marchands du Temple : «  Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi ; ils n’ont pas de volonté particulière à imposer. S’ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet État représentatif ; ce serait un État démocratique. Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants. »
                                            Discours d’une des principales figures de la Révolution (Emmanuel-Joseph Sieyès), 7 septembre 1789

                                            « S’abstenir est un acte politique qui dans le contexte actuel est liberticide »
                                            Ce qui est liberticide, c’est surtout par définition de déléguer son propre pouvoir à d’autres.


                                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 13 janvier 2016 20:40

                                            @Wakizashi
                                            C’est un acte fort uniquement pour vous. Pour le pouvoir, l’abstention, il s’en fout !


                                            Les médias donnent le taux d’abstention à 20h, et à 20h05, ils ne parlent plus que des % de votants et des % de votes exprimés. Hollande gouverne avec 10 à 12% de soutien électoral.
                                            Vous pensez que ça l’empêche de dormir ?

                                            Même avec 10 % des électeurs qui se déplacent pour voter, c’est validé !
                                            Et cela change quoi à la situation ? Absolument rien.

                                          • Wakizashi Wakizashi 13 janvier 2016 22:02

                                            @Fifi Brind_acier

                                            « C’est un acte fort uniquement pour vous. Pour le pouvoir, l’abstention, il s’en fout ! »
                                            Je ne parle ni de moi, ni du pouvoir en particulier ; je dis que c’est un acte fort en général, contrairement à la rumeur selon laquelle les abstentionnistes seraient des feignants qui préfèreraient aller à la pêche plutôt que de parcourir les quelques centaines de mètres qui les séparent du bureau de vote. En règle générale, cette interprétation me semble fausse : par leur refus de voter, la majorité des abstentionnistes font passer un message clair qui s’apparente peu ou prou à ça : ’allez vous faire foutre !« , ce qui me semble être un message fort...

                                            D’ailleurs je ne suis pas d’accord avec vous, je ne pense pas que le pouvoir se fiche tant que ça de l’abstention. Si c’était le cas, le pouvoir ne passerait pas tant de temps à défendre la nécessité d’aller voter (selon une belle unanimité transpartisane), au point d’envisager de rendre le vote obligatoire. Le pouvoir sait bien qu’en cas d’abstention massive, le pays serait ingouvernable (ainsi qu’en cas de vote blanc massif).

                                             »Même avec 10 % des électeurs qui se déplacent pour voter, c’est validé !
                                            Et cela change quoi à la situation ? Absolument rien.
                                            "
                                            Si, cela engendrerait une crise institutionnelle jamais vue, le pays serait ingouvernable, et le pouvoir s’en trouverait vacant de fait.


                                          • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 12 janvier 2016 12:55
                                            Bonjour Wakizashi, 

                                            Beaucoup de bon sens dans votre commentaire. Avec néanmoins quelques excès. En effet, vous ne pouvez pas raisonnablement dire : « (...) Elle est bien bonne celle-là ! Ce n’est pas moi qui ai élu les affreux qui nous gouvernent depuis 40 ans. Ce sont au contraire ceux qui votent depuis des décennies pour « des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres » qui devraient raser les murs. Combien de bonnes âmes de gauche ai-je vu pleurer sur leur sort depuis 2012 en constatant que Couille Molle faisait pire que Sarkozy ? »
                                            Parce que ce n’est pas vrai, ou du moins excessif. Vous semblez oublier que même avec 99,999999% d’abstention le candidat qui lui seul a voté pour soi est élu.
                                            Et que proposez-vous pour changer ça ?

                                            Concernant la conscience collective, que vous estimez à huit ans d’âge mental, je serais assez d’accord avec vous.

                                            Mais voyez-vous la conscience collective, ça s’acquiert, ça se partage, ça se cultive, et ça se transmet.
                                            Et ce n’est pas devant son ordinateur qu’on est très efficace, lui qui n’est somme toute grâce à l’Internet, qu’une forme moderne du café du commerce, un lieu où l’on se défoule. Je ne dis pas cela pour tout le monde, mais tout de même. 
                                            Et surtout c’est invisible et inaudible pour l’immense majorité des gens qui ne vont jamais sur ce type de forum, comme AV.

                                            Il sera intéressant, et instructif, de connaître votre position et votre désir d’engagement à la lecture de la deuxième et surtout de la troisième partie de mon article — au titre choisi, SVP ! — et sur lequel je retourne travailler.

                                            Bien cordialement.

                                            Thierry Saladin

                                             

                                             

                                             



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès